" Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement " (Matthieu 10:8)

ACCEUIL  |  CARTE DU SITE  |  CONTACT  |  AIDE    
 



 Sermons sur des sujets importants par le Rév. Paul C. Jong

 

La Foi Véritable Vient en Écoutant


< Romains 10:16-21 >

“Mais tous n’ont pas obéi à la bonne nouvelle. Aussi Isaïe dit-il: Seigneur, Qui a cru à notre prédication?

Ainsi la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la parole de Christ.

Mais je dis: N’ont-ils pas entendu? Au contraire! Leur voix est allée par toute la terre, Et leurs paroles jusqu’aux extrémités du monde.

Mais je dis: Israël ne l’a-t-il pas su? Moïse le premier dit: J’exciterai votre jalousie par ce qui n’est point une nation, je provoquerai votre colère par une nation sans intelligence.

Et Isaïe pousse la hardiesse jusqu’à dire: J’ai été trouvé par ceux qui ne me cherchaient pas, Je me suis manifesté à ceux qui ne me demandaient pas.

Mais au sujet d’Israël, il dit: J’ai tendu mes mains tout le jour vers un peuple rebelle Et contredisant.”



Le Verset 17 dit, “Ainsi la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la parole de Christ”. D’où vient la foi qui délivre un homme de ses péchés? La foi véritable vient en entendant la Parole de Dieu.

Je voudrais continuer à témoigner de l’évangile de la Justice de Dieu par Sa Parole. Commençons par regarder Romains 3:10-20:

“Selon qu’il est écrit: Il n’y a point de juste, Pas même un seul;
Nul n’est intelligent, Nul ne cherche Dieu; Tous sont égarés, tous sont pervertis;
Il n’en est aucun qui fasse le bien, Pas même un seul;
Leur gosier est un sépulcre ouvert; Ils se servent de leurs langues pour tromper; Ils ont sous leurs lèvres un venin d’aspic;
Leur bouche est pleine de malédiction et d’amertume;
Ils ont les pieds légers pour répandre le sang;
La destruction et le malheur sont sur leur route;
Ils ne connaissent pas le chemin de la paix;
La crainte de Dieu n’est pas devant leurs yeux.

Or, nous savons que tout ce que dit la loi, elle le dit à ceux qui sont sous la loi, afin que toute bouche soit fermée, et que tout le monde soit reconnu coupable devant Dieu.

Car nul ne sera justifié devant lui par les oeuvres de la loi, puisque c’est par la loi que vient la connaissance du péché.”


Comment devons-nous comprendre et croire en ces passages pour recevoir le salut? Depuis le commencement, il n’y eût ni Justes ni ceux qui cherchaient Dieu, mais tous étaient pécheurs. Leurs gorges étaient des tombeaux ouverts; leurs langues comme le venin d’un serpent, trompeuses et pleines de malédiction et d’amertume. Leurs pieds étaient vifs pour verser le sang. Ils ne connaissaient pas la voie de la paix, ni la peur de Dieu, et ne marchaient que dans le chemin de leurs propres destructions et souffrances. Chaque homme était un pécheur avant de connaître et de croire en la Justice de Dieu, et ce fut par la loi qu’ils se rendirent compte qu’ils étaient pécheurs devant Dieu.

Comment pourrions-nous connaître nos péchés dans la loi? Comment pourrions-nous connaître Dieu? Avons-nous jamais craint Dieu? Romains 3:18 dit, “La crainte de Dieu n’est pas devant leurs yeux”. Nos yeux de chair L’ont-ils jamais vu? Nous avons peut-être eu quelque conscience de l’existence de Dieu, mais nous ne L’avons jamais vu ou craint. Comment nous sommes-nous rendus compte que nous étions pécheurs? Nous avons appris l’existence de Dieu en entendant Sa Parole écrite. C’est pourquoi ce qu’on entend vient de la Parole de Dieu.


Nous savons que Dieu a créé le monde car il est dit dans les Ecritures que “Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre” (Genèse 1:1). C’est en entendant cette Parole de Dieu que nous avons appris et cru en Son existence, ainsi qu’en le fait qu’Il est le Créateur de tout l’univers. Sans la Parole de Dieu, personne ne L’aurait connu ni craint. De même, nous n’aurions pas pris conscience de nos péchés sans la Parole de Dieu, pas un seul d’entre nous.

En d’autres termes, nous étions fondamentalement ignorants de Dieu, adorant des choses futiles, et inconscients de nos propres péchés. Mais Dieu nous a donné la Loi, et c’est ainsi que nous prîmes conscience de nos péchés devant Dieu. Ce fut en entendant Sa Parole de loi par les Dix Commandements et les 613 articles de loi détaillés que nous prîmes conscience de nos failles et de nos péchés.

Personne ne peut connaître ses propres péchés sans la Parole de la loi. Presque tous les condamnés derrière les barreaux prétendraient qu’ils ne savent pas de quels crimes ils sont accusés, ni pourquoi on les a enfermés. Beaucoup d’entre eux clament leur innocence; ils disent qu’on les a injustement incarcérés. Sans connaître la loi de Dieu, nous ne pouvons connaître nos propres péchés, car nous disons: “J’ai toujours agi ainsi. Tout le monde le fait. Comment pourrait-ce être un péché?”

Ce n’est qu’en voyant et en entendant la loi de Dieu que nous nous sommes rendus compte de nos péchés. Nous savons à présent que le fait d’adorer d’autres dieux, d’appeler en vain le nom de Dieu, d’échouer à observer le Shabbat, de tuer, de commettre l’adultère, de voler, de mentir, d’envier; en bref, le fait d’échouer à vivre selon la Parole de Dieu, sont des actes de péché car la loi de Dieu le dit ainsi. C’est ainsi que nous nous sommes rendus compte et avons reconnu que nous étions des pécheurs devant Dieu, par la Parole de la loi. Avant cette loi, nous ne connaissions même pas nos péchés.

Nous étant rendus compte que nous sommes des pécheurs, que devons-nous alors faire devant Dieu? Nous devons nous demander comment nos péchés peuvent être pardonnés. C’est en entendant la Parole de Dieu que nous prenons connaissance de nos péchés, et nous rendons compte de notre besoin de salut. De même que les affamés ressentent le besoin de nourriture, ceux qui reconnaissent qu’ils ont enfreint la loi de Dieu et savent qu’ils sont de graves pécheurs se rendent compte de leur besoin de salut. C’est ainsi que nous en venons à rechercher Dieu et à reconnaître notre besoin de croire en Sa Justice par Jésus Christ, qu’Il nous a envoyé. Comme “la foi vient de ce qu’on entend”, nous connaissons nos péchés en entendant la Parole de Dieu.



Nous savons à présent que nous sommes des pécheurs. Que devons-nous alors faire pour être délivrés de nos péchés?


Le Salut vient par la foi en Sa Parole qui se trouve au centre de nos coeurs, de même que nous nous rendîmes compte de nos péchés en entendant et en apprenant la Parole de Dieu. Comme il est écrit dans Romains 3:21-22, “Mais maintenant, sans la loi est manifestée la justice de Dieu, à laquelle rendent témoignage la loi et les prophètes, justice de Dieu par la foi en Jésus Christ pour tous ceux qui croient. Il n’y a point de distinction”.

En nous donnant Sa loi, Dieu nous a fait savoir que nous sommes des pécheurs devant Lui, car nous avons échoué à vivre selon Sa Parole. Nous avons par conséquent deux besoins différents: nous voulons vivre par la loi, mais en même temps nous recherchons désespérément notre salut du péché. Mais du fait que “maintenant, sans la loi est manifestée la justice de Dieu”, ceux qui veulent être délivrés de leurs péchés doivent trouver la rédemption par leur foi en cette Justice de Dieu, et non en la loi. Nous savons que cette délivrance ne vient pas en obéissant à la loi de Dieu, mais en croyant en le salut donné par Dieu, en cette même Justice de Dieu qui nous a sauvés par Jésus Christ.


Qu’est-ce alors que cette Justice de Dieu et Son salut? C’est l’évangile de l’eau et de l’Esprit, dont parlent l’Ancien et le Nouveau Testament. L’évangile de l’eau et de l’Esprit apparaît dans l’Ancien Testament comme le salut par la foi en le système sacrificiel, et dans le Nouveau Testament comme la foi en le baptême de Jésus et Sa Croix. Romains 3:21-22 dit, “à laquelle rendent témoignage la loi et les prophètes, justice de Dieu par la foi en Jésus Christ pour tous ceux qui croient”.

Comment pouvons-nous recevoir la Justice de Dieu? Nous pouvons recevoir la Justice de Dieu en sachant, par la Parole de Dieu dont témoignent la loi et les prophètes, que Jésus est Dieu et notre Sauveur, et en étant sauvés de tous nos péchés par notre foi en Lui.

En d’autres termes, nous recevons la Justice de Dieu en croyant en Sa Parole, dont témoignent la loi et les prophètes de l’Ancien Testament. Le fait que la loi et les prophètes témoignent de la Parole de Dieu est également montré dans les tous premiers chapitres de Hébreux et de Romains.

Le salut que Dieu nous a promis est l’arrivée de Jésus pour nous délivrer. Cette promesse de sauver les pécheurs, qui étaient sous le coup de la loi et destinés à être détruits, a été faite par Dieu il y a des milliers d’années. Il avait réitéré à plusieurs reprises cette promesse et avait révélé comment Il a l’intention de la tenir, par l’intermédiaire de Ses nombreux serviteurs qui nous ont précédés.


Prenons un exemple. Lévitique 16:21 dit, “Aaron posera ses deux mains sur la tête du bouc vivant, et il confessera sur lui toutes les iniquités des enfants d’Israël et toutes les transgressions par lesquelles ils ont péché; il les mettra sur la tête du bouc, puis il le chassera dans le désert, à l’aide d’un homme qui aura cette charge”. Les passages de Romains 3:21-22, qui traitent du fait que la loi et les prophètes ont témoigné de la Justice de Dieu, signifient que le salut complet de Jésus fut révélé par les sacrifices du tabernacle de l’Ancien Testament, et par des prophètes tels que Isaïe, Ezéchiel, Jérémie et Daniel.

En d’autres termes, Dieu nous avait déjà révélé, par la Parole de l’Ancien Testament, comment Il tiendrait Sa promesse de salut, que pour ce faire Il enverrait Jésus Christ, Lui ferait enlever tous les péchés du monde par Son baptême, mourir sur la Croix à notre place, et ainsi payer le salaire de tous nos péchés avec Son propre corps, tout cela pour notre délivrance du péché par la Justice de Dieu. Notre salut n’est donc pas par la loi, mais par notre foi la Justice de Dieu, par Jésus Christ lui-même, comme en ont témoigné aussi bien les prophètes que la loi.


Dieu nous dit que nous sommes sauvés de nos péchés en croyant en Sa Justice, qui fut remplie par Jésus Christ. Notre foi vient en écoutant cette Parole Divine, la Parole de Jésus Christ. Comment pouvons-nous savoir et croire en le fait que Jésus est notre Sauveur? Nous savons et croyons que Jésus est notre Sauveur en entendant la Parole de Dieu dite par Ses serviteurs, qu’Il a promis de nous sauver selon Son projet, et que Jésus vint pour nous sauver selon cette promesse et ce projet. Comme il est écrit dans Daniel 9:24, “Soixante-dix semaines ont été fixées sur ton peuple et sur ta ville sainte, pour faire cesser les transgressions et mettre fin aux péchés, pour expier l’iniquité et amener la justice éternelle, pour sceller la vision et le prophète, et pour oindre le Saint des saints”.



Dieu a fixé soixante-dix semaines pour notre peuple

Continuons avec le passage précédent du Livre de Daniel. Ce que décrit le passage est la chute d’Israël causée par Babylone, lorsque Dieu établit que les Israélites, à cause de leur idolâtrie, seraient emmenés à Babylone comme prisonniers, et y vivraient soixante-dix ans comme esclaves. Ainsi que Dieu l’avait fixé, Israël fut attaquée et prise par Babylone, et du fait qu’elle ne pouvait contenir l’assaut, finit par se rendre aux envahisseurs, qui prirent comme prisonniers nombre d’Israéliens, et en firent des esclaves. Parmi les prisonniers, il y avait également des sages, tels que Daniel, de qui le roi de Babylone fit son conseiller.

Ainsi Dieu punit les Israélites à sa manière pour leurs péchés, mais parce qu’il était miséricordieux, Il ne garda pas Sa colère indéfiniment, au lieu de quoi il projeta de les libérer au bout de 70 ans.

Lorsque Daniel, se repentant devant Dieu au nom de son peuple, pria pour Sa miséricorde et sa délivrance, Dieu lui envoya un ange qui énonça le dit passage: “Soixante-dix semaines ont été fixées sur ton peuple et sur ta ville sainte, pour faire cesser les transgressions et mettre fin aux péchés, pour expier l’iniquité et amener la justice éternelle, pour sceller la vision et le prophète, et pour oindre le Saint des saints”. Ce passage est la promesse que Dieu fit à Daniel de pardonner tous les péchés de Son peuple 70 ans plus tard, lorsque leurs transgressions seraient finies. Il nous révèle également la délivrance que Dieu a promis par l’intermédiaire de Jésus Christ.

Du fait que les Israélites commettaient beaucoup de péchés, Dieu devait les punir, et au prix de 70 ans d’esclavage, Dieu leur pardonna tous leurs péchés passés. Lorsque la transgression serait rachetée et qu’un terme serait mis aux péchés, tous les péchés des Israélites auraient disparu. Lorsque la réconciliation pour l’iniquité serait faite, que la Justice éternelle aurait été apportée, et que la vision et la prophétie se seraient réalisées, toutes les Mots de Dieu dits à Jérémie seraient vérifiés. Par ces 70 ans d’esclavage, tout cela s’accomplira, et au terme de la 70eme année, les Israélites retourneraient sur leur terre natale.

C’est ce que Dieu dit à Daniel par l’intermédiaire de Son ange. Cette promesse était une promesse faite aux Israélites, mais a également une signification spirituelle: De même que Dieu fixa 70 ans pour le peuple Israël et leur ville sainte, Dieu a préparé pour nous tous qui croyons en Lui, notre Ville Sainte du Paradis, notre Royaume de Dieu.


Dans Romains, il est dit: “Mais maintenant, sans la loi est manifestée la justice de Dieu, à laquelle rendent témoignage la loi et les prophètes, justice de Dieu par la foi en Jésus Christ pour tous ceux qui croient”. Lorsque Jésus vint en cette terre, fut baptisé, et mourut sur la Croix, toutes nos transgressions furent éliminées, nos péchés prirent fin, la Justice éternelle fut révélée, et la vision et la prophétie furent réalisées. Le passage de Daniel finit avec “pour oindre le Saint des saints”. Qu’est-ce que cela signifie? Le “Saint des saints” fait référence à nul autre que Jésus Christ, qui viendrait sur cette terre pour être oint.

Que signifie le fait d’être oint? Que Jésus assumerait les trois fonctions de Roi, de Grand Prêtre du Royaume de Dieu, et de Prophète. Comme notre Roi, Grand Prêtre et Prophète, Jésus remplirait la volonté de Dieu pour nous délivrer de nos péchés. Comme il fut prophétisé par l’ange qui parla à Daniel Jésus Christ prit sur Lui tous nos péchés et fut jugé à notre place en venant en ce monde et en étant baptisé.

“La foi vient de ce qu’on entend”. Alors, comment pouvons-nous entendre et croire en cet évangile de la Justice de Dieu? Comment pouvons-nous croire que Jésus Christ est notre Sauveur? Nous pouvons entendre et croire par la Parole de Dieu rapportée par l’Ancien et le Nouveau Testament; par les mots des prophètes de Dieu et de Ses serviteurs. C’est pourquoi Paul dit que la foi vient de ce qu’on entend, et cette foi vient de ce qu’on entend de la Parole du Christ.


Les prophètes de l’Ancien Testament, tels que Daniel et Isaïe, avaient prédit la vendue de Jésus Christ. Isaïe, en particulier, avait prédit: “Cependant, ce sont nos souffrances qu’il a portées, C’est de nos douleurs qu’il s’est chargé” et “Semblable à un agneau qu’on mène à la boucherie, A une brebis muette devant ceux qui la tondent; Il n’a point ouvert la bouche” (Isaïe 53:4, 7).

Qui, du temps d’Essaïe, aurait cru que Jésus naîtrait d’une vierge pour venir sur cette terre comme le plus simple des simples, vivrait 33 ans, serait baptisé, crucifié, et ressusciterait le troisième jour? Pourtant, Essaïe vit et prédit, environ 700 ans avant la venue de Jésus, que toutes ces choses se produiraient. Il témoigna du fait que le Christ porterait nos peines ainsi que tous nos péchés.

C’est pourquoi Paul utilisa fréquemment la Parole de l’Ancien Testament lorsqu’il écrivit le Livre des Romains, pour expliquer comment les serviteurs de Dieu avaient témoigné de comment Jésus deviendrait notre Sauveur: en venant sur cette terre, en prenant tous nos péchés, et en nous sauvant avec la Justice de Dieu.



Car tous ont péché


Romains 3:23-24 dit, “Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu; et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus Christ”. Du fait que nous sommes nés dans le péché et avons péché contre Dieu, nous avons été privés de Sa gloire et de Son Royaume. Mais nous avons été justifiés gratuitement par la grâce de Dieu, par le moyen de la rédemption en Jésus Christ. Notre Justification était gratuite, sans coût. Nous n’avons pas eu a payer le salaire de nos péchés car Jésus prit sur Lui tous nos péchés et paya ce salaire sur la Croix avec Sa propre vie, tout cela pour délivrer ceux d’entre nous qui L’entendraient et croiraient en Lui.

Que voulons-nous dire par la foi en le salut de tout péché? Cela signifie simplement: la foi en la Justice de Dieu. Le fait de croire en la Justice de Dieu n’a rien à voir avec les oeuvres, mais tout à voir avec nos coeurs. Nous sommes devenus justifiés en entendant la Parole de Dieu et en y croyant avec nos coeurs. Pour nous sauver de nos péchés, notre Seigneur est venu sur cette terre, devint l’Agneau de Dieu, qui a porta tous les péchés du monde en étant baptisé par Jean-Baptiste, et mourut sur la Croix. Le troisième jour, Il se releva d’entre les morts, et siège maintenant à la droite de Dieu le Père.

Jésus prit sur Lui tous les péchés du monde, paya le salaire de la punition pour nos péchés avec Sa vie, et se releva de la mort; tout cela pour nous sauver de notre mort certaine. Nous avons été sauvés en y croyant. Notre salut vient de la foi, et notre foi vient de l’écoute de la Parole écrite de Dieu, et notre écoute vient de la Parole du Christ.

“La foi vient de l’écoute”. Nous croyons avec nos coeurs. Nos intellects sont destinés à la connaissance, tandis que nos corps sont destinés au travail, et c’est dans nos coeurs que nous croyons. Que devons nous croire en nos coeurs à présent? En entendant la Parole de Dieu, nous pouvons entendre Son évangile, et en entendant Son évangile, nous pouvons avoir la foi, et en ayant la foi, nous pouvons être sauvés. Lorsque nous croyons, nous croyons par la Parole de Dieu; c’est à dire que nous croyons en la Parole écrite qui proclame que le Christ prit sur Lui tous nos péchés avec Son baptême, les porta, mourut sur la Croix et se releva d’entre les morts.

Avoir la foi en la Parole de Dieu signifie avoir la foi en Sa Justice. Ainsi, la foi sans entendre la Parole de Dieu est futile et inutile. De telles affirmation que “Dieu fut révélé par les rêves, etc” ne sont que des mensonges.


Nous fumes sauvés par la foi et par elle seule. Lisons encore une fois Romains 3:24-26: “Et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus Christ. C’est lui que Dieu a destiné, par son sang, à être, pour ceux qui croiraient victime propitiatoire, afin de montrer sa justice, parce qu’il avait laissé impunis les péchés commis auparavant, au temps de sa patience, afin, dis-je, de montrer sa justice dans le temps présent, de manière à être juste tout en justifiant celui qui a la foi en Jésus”. Amen. Notre Seigneur a été la victime propitiatoire pour nos péchés. A cause de nos péchés, nous étions les ennemis de Dieu, mais Jésus a rétabli notre rapport à Dieu en devenant la victime propitiatoire pour nos péchés par son Baptême, sa mort, et sa résurrection.

Au milieu de Romains 3:25 se trouve le passage, “parce qu’il (Dieu) avait laissé impunis les péchés commis auparavant, au temps de sa patience, afin, dis-je, de montrer sa justice”. Ce passage nous dit que Dieu avait patiemment attendu pendant très longtemps, et qu’Il attendrait jusqu’au Jour du Jugement. Les péchés de ceux qui croient en Jésus Christ, de ceux qui croient en le salut par l’eau et le sang, de ceux qui croient en le salut du Fils, qui devinrent les victimes propitiatoires pour Dieu le Père, resteraient impunis par Dieu. “Laisser impunis les péchés” signifie que Dieu avait laissé impunis les péchés de ceux qui entendent et croient en la Parole de Dieu et en Son évangile, les même hommes qui croient en le baptême de Jésus et en Son sang sur la Croix.

Il nous arrive de défaillir de temps à autres durant notre vie, mais c’est à cause de la faiblesse de nos chairs et de nos esprits, et aussi longtemps que nous ne nions pas le salut de Jésus, Dieu ne verra pas tous ces péchés comme des péchés. Dieu, en d’autres termes, ne regarde pas les péchés de ceux qui sont sauvés en croyant en l’eau et en le sang de Jésus Christ dans leur coeur, et il les laisse impunis.

Pourquoi Dieu laisse-t-il donc nos péchés impunis? Comment peut-Il ignorer de tels péchés, alors qu’Il est le Dieu saint et Juste? C’est parce que le Christ vint en ce monde et fut baptisé. C’est par ce que Jésus enleva tous les péchés du monde avec Son baptême et sa crucifixion, que Dieu laisse impunis nos péchés commis auparavant. Est-ce que les “péchés commis auparavant” ne font référence qu’au péché originel? Non, car bien qu’ils puissent tenir lieu de péché originel, pour notre éternel Dieu le Père, tout se situe dans le passé.


Du point de vue de l’éternité, le temps en ce monde apparaît toujours comme le passé. Ce monde a un début et une fin, mais Dieu est éternel, donc lorsque nous comparons Son temps avec notre temps terrestre, tous les péchés du monde apparaissent comme ayant été commis dans le passé, avant Lui. “parce qu’il (Dieu) avait laissé impunis les péchés commis auparavant, au temps de sa patience, afin, dis-je, de montrer sa justice”. C’est pourquoi Dieu ne voit pas nos péchés. Ce n’est pas parce qu’Il n’a pas d’yeux pour voir nos péchés, mais Il ne les voit pas parce que Son Fils Jésus Christ en a payé le salaire. Du fait que le baptême de Jésus et Sa crucifixion ont nettoyé nos péchés, nous apparaissons vraiment devant Dieu comme des hommes dépourvus du péché.

Comment Dieu pourrait-il voir nos péchés alors que Jésus Christ, qui a racheté tous ceux qui croyaient en Lui en remplissant la Justice de Dieu, nous les a déjà ôtés? C’est ainsi que Dieu montre à présent sa Justice en laissant impunis les péchés commis auparavant, péchés qui ont déjà été payés par Jésus Christ.

La foi en la Justice de Dieu vient par la Parole du Christ parce que la Parole du Christ elle-même contient la Justice même de Dieu. En démontrant Sa justice, Dieu n’a pas montré que Sa Justice, mais également celle de ceux qui croient en Jésus Christ. Dieu nous a débarrassés de tous nos péchés, et nous aussi nous croyons dans notre coeur que Jésus a prit tous nos péchés. C’est pourquoi nous sommes devenus si dépourvus de péché et si Justifiés, car nous avons tous revêtu la Justice même du Christ (Galates 3:27). Du fait que nous, ainsi que Dieu, sommes Justes, nous formons une famille, et vous et moi sommes Ses enfants. Croyez-vous en cette belle nouvelle?

Est-ce que cela signifie que nous possédons quelque chose dont nous pouvons nous vanter? Bien sûr que non! Avez-vous été sauvé parce que vous avez assisté aux offices du matin à l’église? Avez-vous été sauvé parce que vous n’avez jamais raté l’office du dimanche? Avez-vous été sauvé parce que vous avez fait des donations? Bien sûr que non.

Ce ne sont que des oeuvres, et la foi basée sur les oeuvres complétée par des oeuvres sont de mauvaises fois. Nous n’avons été sauvés de nos péché qu’en croyant en la Justice de Dieu dans notre coeur. La foi vient de l’écoute, et le salut vient de la foi en la Parole du Christ.

Le fait d’essayer de recevoir la rémission des péchés par des prières de repentance, en croyant en Jésus, et également une foi erronée, car la foi véritable ne vient qu’en croyant en la Justice de Dieu, et non par les oeuvres de la loi. Comme le dit la Parole de Dieu, “Où donc est le sujet de se glorifier? Il est exclu. Par quelle loi? Par la loi des oeuvres? Non, mais par la loi de la foi. Car nous pensons que l’homme est justifié par la foi, sans les oeuvres de la loi. Ou bien Dieu est-il seulement le Dieu des Juifs? Ne l’est-il pas aussi des païens? Oui, il l’est aussi des païens”.

Le Salut vient, pour les Israélites et pour les Gentils, en entendant et en croyant en son coeur que Jésus Christ nous a sauvé avec Son eau et Son sang. Nous avons été sauvés de nos péchés lorsque nous croyons en la Justice de Dieu. Lorsque nous croyons en cette Justice, qui est Jésus Christ, nous sommes sauvés de nos péchés. Dieu devient notre Père et nous devenons Ses enfants. C’est le salut par la foi en la Justice de Dieu, en entendant et croyant en la Parole du Christ. Notre foi vient en croyant en la Justice de Dieu.


Notre salut vient par notre foi en la Parole du Christ. Croyez-vous que le Christ est venu sur cette terre comme votre Sauveur, que par Son baptême Il a prit tous les péchés du monde comme victime propitiatoire de Dieu, et qu’Il est mort sur la Croix, se releva d’entre les morts le troisième jour, et siège à la droite de Dieu le Père? Croyez-vous vraiment en ce salut, en cette expiation par notre Seigneur Jésus Christ?

Il y a beaucoup de gens qui demandent à Dieu de leur apparaître en rêve, qui disent qu’ils ne croient qu’une fois qu’ils L’ont vu de leurs propres yeux. Certains prétendent même avoir vu Jésus en rêve, qu’Il leur a dit de faire ceci ou cela: construire une église par ici, un centre de prières par là, etc., mais en général quelque chose de coûteux; et en étant trompés par de telles affirmations mensongères, beaucoup se perdent. Il y a beaucoup trop d’évènements malheureux en ce monde Chrétien. Vous devez vous rendre compte que tout cela n’est pas l’oeuvre de notre Seigneur, mais du Diable lui-même.

Si, par hasard, vous voyez Jésus dans vos rêves, n’y attachez pas trop d’importance. Les rêves ne sont que des rêves. Jésus n’a pas coutume d’apparaître de telle manière; sinon, la Bible serait inutile. Si Jésus nous apparaissait ne serait-ce qu’une fois, alors nous devrions fermer la Bible, car elle deviendrait totalement inutile. Mais cela aurait un effet dévastateur sur l’oeuvre de salut du Christ.

Si nous croyions en Jésus sans la Bible, Il devrait apparaître devant tout le monde. Mais c’est inutile, car notre Seigneur a déjà rempli toutes les prérogatives du salut. C’est pourquoi la foi vient de l’écoute et de la croyance en la Parole du Christ. Est-ce que les gens ont entendu parler de Jésus Christ? Ils ont peut-être entendu le nom de Jésus Christ, mais tous n’ont pas entendu le véritable évangile. C’est pourquoi Paul a demandé, “Et comment pourraient-ils entendre sans un prêcheur?”.


Nous devons par conséquent prêcher cet évangile qui contient la Justice de Dieu. Mais avec quoi, et comment? Par quelle méthode ou comment l’évangile est prêché importe peu; tous les moyens de répandre la bonne nouvelle, par des mots ou par des écrits, peuvent être utilisés. La foi vient de l’écoute, et l’écoute vient de la Parole du Christ. Des documents écrits qui prêchent l’évangile peuvent, eux aussi, mener les lecteurs à la foi véritable. Peu importe la méthode, vous devez vous rappeler que la foi ne vient que de l’écoute, et l’écoute ne vient qu’en prêchant la bonne nouvelle.

Vous voulez en savoir plus sur le livre des Romains? S'il vous plaît cliquez sur le panier pour obtenir des livres gratuits sur le livre des Romains.
Etude de la Bible sur les Romains

Si vous avez la foi en la Parole de Dieu dans votre coeur, alors vous saurez que vous êtes un vrai Chrétien. J’espère et je prie pour que vous sachiez ceci: vous avez été sauvés de vos péchés. J’espère aussi et je prie pour que vous resterez fidèle à la Parole de l’eau et de l’Esprit. Concluons alors cette discussion en lisant ensemble Romains 10:17.

“Ainsi la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la parole de Christ”. Amen. Ceux qui croient dans leur coeur en entendant cette Parole écrite de Dieu sont ceux qui ont la foi véritable. Avez-vous cette foi véritable? Notre Seigneur nous a délivrés de tous nos péchés.

Comme nous sommes reconnaissants et heureux que le Seigneur a enlevé tous nos péchés! Sans l’évangile, les gens sont toujours découragés, mais par le simple fait d’entendre que Jésus a prit tous nos péchés par Son baptême, nos coeurs peuvent se remplir de joie et notre foi peut commencer à croître.


Je remercie le Seigneur de nous avoir sauvés.

Retour à la Liste

 


Version imprimable   |  

 
Bible studies
    Sermon
    Déclaration de foi
    C'est quoi l'évangile ?
    Termes Bibliques
    FAQ sur la Foi Chrétienne

   
Copyright © 2001 - 2018 The New Life Mission. ALL RIGHTS reserved.