Étude du Tabernacle

Sermons on important subjects by Rev. Paul C. Jong

 

Le salut des pécheurs
révélé dans le Tabernacle


< Exode 27:9-21 >

«Tu feras le parvis du tabernacle. Du côté du midi, il y aura, pour former le parvis, des toiles de fin lin retors, sur une longueur de cent coudées pour ce premier côté, avec vingt colonnes posant sur vingt bases d’airain ; les crochets des colonnes et leurs tringles seront d’argent. Du côté du nord, il y aura également des toiles sur une longueur de cent coudées, avec vingt colonnes et leurs vingt bases d’airain ; les crochets des colonnes et leurs tringles seront d’argent. Du côté de l’occident, il y aura pour largeur du parvis cinquante coudées de toiles, avec dix colonnes et leurs dix bases. Du côté de l’orient, sur les cinquante coudées de largeur du parvis, il y aura quinze coudées de toiles pour une aile, avec trois colonnes et leurs trois bases, et quinze coudées de toiles pour la seconde aile, avec trois colonnes et leurs trois bases. Pour la porte du parvis il y aura un rideau de vingt coudées, bleu, pourpre et cramoisi, et de fin lin retors, en ouvrage de broderie, avec quatre colonnes et leurs quatre bases. Toutes les colonnes formant l’enceinte du parvis auront des tringles d’argent, des crochets d’argent, et des bases d’airain. La longueur du parvis sera de cent coudées, sa largeur de cinquante de chaque côté, et sa hauteur de cinq coudées ; les toiles seront de fin lin retors, et les bases d’airain. Tu ordonneras aux enfants d’Israël de t’apporter pour le chandelier de l’huile pure d’olives concassées, afin d’entretenir les lampes continuellement. C’est dans la tente d’assignation, en dehors du voile qui est devant le témoignage, qu’Aaron et ses fils la prépareront, pour que les lampes brûlent du soir au matin en présence de l’Eternel. C’est une loi perpétuelle pour leurs descendants, et que devront observer les enfants d’Israël.»



Le parvis de la cour rectangulaire du Tabernacle mesurait 100 coudées de longueur. Dans la Bible, une coudée était définie comme la longueur s’étendant du coude jusqu’au bout des doigts, ce qui correspond à environ 45 cm dans la mesure d’aujourd’hui. Ainsi, le fait que la longueur du parvis de la cour du Tabernacle fut de 100 coudées signifie qu’il mesurait approximativement 45 m, et que la largeur fut de 50 coudées signifie qu’il mesurait approximativement 22,5 m de large. Telle était la taille de la Maison dans laquelle Dieu demeura parmi le peuple d’Israël au temps de l’Ancien Testament.



La cour extérieure du Tabernacle était entourée d’un parvis

The Outer Court of the Tabernacle Avez-vous eu la chance de voir un modèle du Tabernacle sur une image ou une peinture? Brièvement, le Tabernacle était divisé en une cour et le Tabernacle lui même, la Maison de Dieu. Dans cette Maison de Dieu, le Tabernacle, il y avait une petite structure appelée le Sanctuaire. Le Sanctuaire était couvert de quatre différentes couvertures : une couverture de fin lin retors et de fil bleu, pourpre et cramoisi ; une autre de poil de chèvre ; que la fuite des peaux ont teint de rouge ; et une couverture de peaux de béliers.

Du côté est de la cour du Tabernacle se trouvait la porte, tissée de fil bleu, pourpre et cramoisi et de fin lin retors. En entrant par cette porte, nous aurions vu l’autel des offrandes consumées et la cuve. Passant la cuve, nous aurions vu le Tabernacle lui même. Le Tabernacle était divisé en un Lieu Saint et le Saint des Saints, où se trouvait l’Arche du Témoignage de Dieu. Le parvis de la cour du Tabernacle fut bâti avec 60 colonnes couvertes de fine toile blanche. Le Tabernacle lui même, d’autre part, était bâti avec 48 bords et 9 colonnes. Nous avons besoin d’avoir au moins une idée générale des dispositifs externes du Tabernacle pour être capable de comprendre ce que Dieu nous dit au travers de son format.

Dieu demeura dans le Tabernacle bâti avec 48 bords. Dieu manifesta Sa présence au peuple d’Israël avec une colonne de nuée le jour et celle de feu la nuit au dessus du Tabernacle. Et dans le Sanctuaire, où Dieu Lui même demeurait, la gloire de Dieu remplissait le lieu. Dans le Lieu Saint, il y avait la table des pains, le chandelier, et l’autel de l’encens, et dans le Saint des Saints, il y avait l’Arche du Témoignage et le propitiatoire. C’étaient des endroits interdits au peuple commun d’Israël ; seul les sacrificateurs et le Souverain Sacrificateur pouvaient entrer en ces lieux selon le système du Tabernacle. Il est écrit : «Or, ces choses étant ainsi disposées, les sacrificateurs qui font le service entrent en tout temps dans la première partie du tabernacle ; et dans la seconde le souverain sacrificateur seul entre une fois par an, non sans y porter du sang qu’il offre pour lui-même et pour les péchés du peuple.» (Hébreux 9:6-7). Ceci nous indique que dans l’âge d’aujourd’hui, seuls ceux qui ont la foi en or qui croit en l’évangile de l’eau et de l’Esprit peuvent vivre leur vie avec Dieu en Le servant.

Quelle est la signification du pain placé sur la table de consécration? Cela représente la Parole de Dieu. Que signifie l’autel de l’encens alors? Il nous parle de prières. Dans le Saint des Saints, il y avait l’Arche du Témoignage, et le propitiatoire, fait d’or pur, fut placé au dessus de l’Arche. Les chérubins étendaient leurs ailes par dessus, couvrant le propitiatoire de leurs ailes, et se faisant face l’un à l’autre vers le propitiatoire. C’était le propitiatoire, le lieu où Dieu avait accordé sa grâce. A l’intérieur de l’Arche du Témoignage, on avait placé les deux tablettes de pierre sur lesquelles les Dix Commandements avaient été gravés, la verge fleurie d’Aaron, et une fiole pleine de manne. L’Arche était couverte d’un couvercle d’or (le propitiatoire), et au-dessus de lui, les chérubins regardaient vers le propitiatoire.



Où ceux qui ont reçu la rémission des péchés vivent-ils?

Le lieu où vivent ceux qui ont reçu la rémission des péchés est à l’intérieur du Sanctuaire. Le Sanctuaire était bâti avec 48 planches, donc chacune était couverte d’or. Pensez-y. Si vous regardiez à un mur doré, non seulement d’une poignée mais de 48 planches dorées, quelle brillance éclatante cela aurait? Etant donné que l’intérieur du Sanctuaire et tous ses ustensiles étaient fait d’or pur de cette façon, ils brillaient avec éclat.

L’autel des offrandes consumées et la cuve de la cour extérieure du Tabernacle étaient faits tout de bronze, et le parvis de la cour était fait de colonnes couvertes d’argent et de toiles blanches. En contraste, tous les ustensiles à l’intérieur du Sanctuaire étaient faits d’or ; le chandelier était doré, et la table des pains l’était également. Comme tous les objets dans le Sanctuaire et ses murs étaient ainsi faits d’or pur, l’intérieur du Sanctuaire brillait constamment avec éclat, dans un rayonnement doré.

Le fait que l’intérieur du Sanctuaire brillait ainsi avec éclat dans un rayonnement doré nous montre que les saints qui sont sauvés vivent leur précieuse vie de foi à l’intérieur de l’Eglise de Dieu. Les saints qui vivent dans leur foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit sont comme l’or pur que l’on trouve dans le Sanctuaire. La vie que ces saints vivent dans le Sanctuaire est une vie bénie de celui qui demeure dans l’Eglise, se nourrit de la Parole de Dieu, qui Le prie et Le loue, qui se tient devant le trône de Dieu et qui est couvert de Sa grâce tous les jours, le tout au travers de l’Eglise. C’est la vie de foi dans le Sanctuaire. Vous devez saisir dans votre cœur que seuls les justes qui ont été sauvés au travers de l’évangile de l’eau et de l’Esprit peuvent vivre cette précieuse vie de foi dans le Sanctuaire.



Dieu sépara clairement l’intérieur de l’extérieur du Sanctuaire

Comme la plupart des maisons ont des barrières, la cour du Tabernacle avait aussi un parvis fait de 60 colonnes et entourée par des fines toiles blanches. A l’est de la cour, une porte faite de fil bleu, pourpre et cramoisi et de fin lin retors était placée à la vue de tous, mesurant l’équivalent de 9 m de large.

En étudiant le Tabernacle, nous devons réaliser clairement ce qu’est la foi brillante que Dieu attend de nous, quelle genre de foi est la foi du sauvé, et, au travers des matériaux utilisés pour le Tabernacle, comment notre Seigneur nous a sauvés. Pour apprendre ce qu’est la foi en or et brillante contenue dans le Sanctuaire, nous devons d’abord regarder attentivement à la cuve, l’autel des offrandes consumées, et au parvis qui étaient placés dans la cour extérieure du Tabernacle, et tous les matériaux mis en œuvre pour cela. Ce faisant, nous pouvons découvrir avec quel genre de foi nous pouvons entrer dans le Sanctuaire doré, brillant, et rayonnant.

Qu’y avait-il dans la cour extérieure du Tabernacle? Il y avait la cuve et l’autel des offrandes consumées. Et elle était entourée de 60 colonnes de bois, et sur ces colonnes étaient attachés des fines toiles blanches en guise de parvis de la cour. Les colonnes de ce parvis étaient faites de bois d’acacia, qui, en dépit de sa robustesse, était très léger. Les colonnes faites de ce bois mesuraient approximativement 2,25 m de haut, rendant impossible à la majorité des personnes de taille normale de jeter un coup d’œil à l’intérieur du Tabernacle depuis l’extérieur du parvis de la cour extérieure. Si l’on plaçait délibérément quelque chose pour monter dessus, il se peut que quelqu’un réussisse à voir dans la cour, mais sans une telle aide, c’était impossible de regarder à l’intérieur. Cela nous montre que par nos propres efforts humains, nous ne pourrions jamais entrer dans le Royaume de Dieu.

Au pied des colonnes de bois de la cour extérieure, des bases de bronze étaient placées, et leur sommet était couvert d’argent. Comme les colonnes ne pouvaient tenir toutes seules, les tringles d’argent reliaient solidement les colonnes adjacentes les unes aux autres. Et pour soutenir les colonnes fermement en position verticale, les crochets d’argents placés dans le recouvrement argenté des colonnes étaient attachés aux bases de bronze avec des cordes (Exode 35:18).



Quels sont les matériaux qui ont été utilisés pour la porte de la cour du Tabernacle?

the gate of the court of the Tabernacle Les matériaux utilisés pour la porte de la cour du Tabernacle étaient des fils bleu, pourpre et cramoisi, et du fin lin retors. La hauteur de la porte était de 2,25 m, et sa largeur était d’environ 9 m. C’était un écran tissé de fil bleu, pourpre et cramoisi et de fin lin retors, qui était attaché à quatre colonnes. De ce fait, lorsque quelqu’un cherchait à entrer dans la cour du Tabernacle, il pouvait facilement trouver sa porte.

Les matériaux de fil bleu, pourpre et cramoisi et de fin lin retors utilisés pour la porte du Tabernacle sont la manifestation que Dieu nous sauverait de tous nos péchés au travers des quatre œuvres de Son Fils Jésus. Toutes les 60 colonnes de bois et la fine toile du parvis de la cour du Tabernacle manifestent aussi clairement la méthode par laquelle Dieu nous sauverait vous et moi de nos péchés au travers de Son Fils Jésus.

Au travers de la porte de la cour extérieure du Tabernacle, en d’autres termes, Dieu nous révèle clairement le mystère du salut. Passons encore une fois en revue les matériaux utilisés pour la porte de la cour du Tabernacle : fil bleu, pourpre, et cramoisi, et fin lin retors. Ces quatre fils sont extrêmement importants pour nous, pour être sauvés par la foi en Jésus. Si ces matériaux n’étaient pas importants, la Bible ne les aurait pas répertoriés dans un tel détail.

Tous les matériaux utilisés pour la porte de la cour du Tabernacle étaient absolument nécessaires à Dieu pour nous sauver, vous et moi. Cependant, le fait que la porte ait été tissée de fil bleu, pourpre, et cramoisi et de fin lin retors sans défaut est de grande importance pour Dieu pour le salut des pécheurs, car ces quatre fils étaient la révélation du salut parfait de Dieu. C’est ainsi que Dieu l’a déterminé. C’est pourquoi Dieu montra le modèle du Tabernacle à Moïse sur le Mont Sinaï et lui dit de faire la porte de la cour du Tabernacle en conséquence.



Quelle sont les significations des fils bleu, pourpre et cramoisi et du fin lin retors?

La porte du Lieu Saint était faite d’un rideau tissé de fil bleu, pourpre et cramoisi et de fin lin retors, et le voile séparant le Lieu Saint du Saint des saints était également tissé de ces quatre fils. Non seulement cela, mais l’éphod et le pectoral du Souverain Sacrificateur étaient également tissés de fil bleu, pourpre et cramoisi et de fin lin retors. Que nous disent donc ce fil bleu, pourpre et cramoisi et ce fin lin retors? Que nous disent exactement ces fil bleu, pourpre et cramoisi et le fin lin retors, qui étaient absolument nécessaires à notre Seigneur pour nous sauver? Nous devons veiller à examiner cela de façon approfondie.

Premièrement, le fil bleu nous parle du baptême de Jésus-Christ. Ceux qui ignorent la signification du baptême ne savent pas que le fil bleu se réfère au baptême de Jésus-Christ. Ainsi, ceux qui ne sont pas nés de nouveau proclament généralement que la signification du fil bleu est : «Jésus-Christ est Dieu Lui-même, et Il vint sur la terre dans la chair d’un homme.» D’autres, par ailleurs, proclament : «le fil bleu signifie la Parole». Cependant, la Bible nous dit que le fil bleu correspond au baptême de Jésus par lequel Il a accepté les péchés du mon sur Lui après âtre venu sur terre. L’Ecriture nous montre clairement que le fil bleu se réfère au baptême d’eau que Jésus reçut de Jean Baptiste. En lisant la Parole au sujet du Tabernacle, j’en suis venu à réaliser : «Aha, Dieu veut nous montrer l’importance de notre foi au baptême de Jésus».

La robe portée par le souverain sacrificateur pendant qu’il donnait les offrandes était également tissée de fil bleu. Une plaque d’or était attachée au turban que le Souverain Sacrificateur portait sur sa tête, et la corde qui attachait la plaque au turban était également bleue. Et sur cette plaque d’or, la phrase «Sainteté à l’Eternel» était gravée. Nous pouvons voir que la corde bleue qui attachait la plaque d’or au turban du Souverain Sacrificateur manifeste clairement le baptême de Jésus qui donne la sainteté à l’Eternel.

Par là-même, au travers de la corde bleue qui attachait la plaque d’or au turban, Dieu nous parle de notre vrai salut. En d’autres termes, l’attache qui nous donne la sainteté est bleu, et c’est le baptême de Jésus. Bien que la couleur bleu nous rappelle généralement le ciel bleu, le bleu ne se réfère pas seulement à Dieu. Du fil bleu, pourpre et cramoisi et du fin lin retors, le fil bleu signifie sûrement le baptême de Jésus-Christ. Autrement dit, le fil bleu nous montre que Jésus-Christ a pris les péchés de tous les pécheurs de ce monde en étant baptisé (Matthieu 3:15). Si Jésus n’avait pas pris les péchés de tous en étant baptisé, nous les croyant ne serions pas capables de donner «sainteté à l’Eternel». Si ce n’était pas par le baptême que Jésus reçut, nous ne pourrions jamais être introduits dans la sainteté devant Dieu.

Connaissez-vous la signification spirituelle du commandement de Dieu de tisser la porte de la cour du tabernacle avec du fil bleu selon le format montré à Moïse? La porte de la cour conduisant dans le Tabernacle où Dieu demeurait se réfère à Jésus-Christ. Personne ne peut entrer dans le Royaume des Cieux, sinon par Jésus-Christ. La porte de la cour, qui se réfère à Jésus, était tissée de fil bleu, pourpre, et cramoisi et de fin lin retors, précisément parce que Dieu voulait révéler la vérité qui nous conduit à notre salut. Le fil pourpre se réfère au Saint-Esprit, nous disant «Jésus est le Roi des rois». Le fil cramoisi se réfère au sang que Jésus a versé sur la Croix. Le fil bleu, comme nous venons de le mentionner, se réfère au baptême que Jésus a reçu de Jean-Baptiste.

Le fil bleu, pourpre et cramoisi nous parle donc du baptême de Jésus, de l’incarnation de Dieu, et de Sa mort à la Croix. Les œuvres de Jésus manifestées dans ces trois fils nous donnent la foi qui nous rendent capables d’aller devant Jéhovah dans la sainteté. Le fait que Jésus, Dieu Lui-même, vint sur cette terre dans la chair d’un homme, prit les iniquités des pécheurs sur Son propre corps en étant baptisé, et porta à notre place la condamnation pour tous les péchés en versant Son sang – c’est là le mystère spirituel du fil bleu, pourpre et cramoisi.

Peut-être avez vous donc longtemps pensé que le fil bleu ne faisait que manifester Dieu ou Sa Parole. Mais vous devez maintenant savoir clairement que le fil bleu se réfère réellement au baptême de Jésus-Christ. Le baptême par lequel Jésus accepta que tous nos péchés soient transférés sur Lui est extrêmement important et ne peut être laissé de côté parmi Ses œuvres ; ainsi, depuis le Tabernacle de l’Ancien Testament, Dieu nous parle de son importance.



Le baptême était le moyen par lequel Jésus prit nos péchés

The Baptism of Jesus Les colonnes du parvis du Tabernacle étaient faites de bois d’acacia. Des bases de bronze étaient placé en bas de ces colonnes, et leur sommet était couvert d’argent. Cela nous montre d’abord que les pécheurs doivent être jugés pour leurs péchés. Seuls ceux qui ont été jugé une fois pour leurs péchés peuvent être sauvés. Ceux qui n’ont pas encore été jugés et qui ne sont donc pas sauvé ne peuvent éviter d’être condamnés à porter la punition éternelle pour leurs péchés lorsqu’ils vont devant Dieu.

Comme il est écrit : «Car le salaire du péché c’est la mort» (Romains 6:23) les pécheurs vont certainement être sujets au jugement de la colère de Dieu pour leurs péchés. Les pécheurs doivent donc être jugés par Dieu une fois pour leurs péchés, puis continuer à vivre en étant couverts de Sa grâce. C’est cela que d’être né de nouveau. La foi au fil bleu, selon lequel Jésus-Christ prit tous nos péchés sur Lui-même au travers du baptême, et la foi au fil cramoisi, selon lequel Jésus a délivré tous les pécheurs en étant jugé sur le Croix – rien d’autre que cette foi ne nous fait mourir à nos péchés et naître de nouveau. Vous devez réaliser que seule la condamnation éternelle attend ceux qui, à cause de leur incrédulité, ne peuvent passer par le jugement dans la foi.

Le baptême de Jésus était le moyen par lequel Christ prit tous nos péchés pour nous sauver de nos péchés. Jésus fut baptisé par Jean Baptiste pour prendre tous nos péchés sur Lui-même. Jésus est Dieu Lui-même, et maintenant pour nous sauver, Il vint sur cette terre dans la chair d’un homme, prit toutes les iniquités des pécheurs sur Lui-même en étant baptisé par Jean Baptiste, le représentant de l’humanité, et fut condamné à notre place pour le comportement des pécheurs en donnant Son propre corps sur la Croix et en versant de l’eau et du sang. La porte de la cour du Tabernacle nous parle en détail des œuvres que Jésus accomplit en tant que Sauveur. Au travers de la porte de la cour du Tabernacle, Dieu nous dit clairement que Jésus est devenu le Sauveur des pécheurs.

Le fin lin retors se réfère à la Parole de l’Ancien et du Nouveau Testament, qui est plus détaillée, et se complète l’un l’autre. Avec quelle complexité chaque maille devait-elle être tissée pour faire ce fin lin retors? Au travers du fin lin retors, Dieu nous dit en détail comment Il nous a sauvés.

Quand nous regardons des tapis, nous voyons qu’ils sont créés en tissant différents fils. Comme cela, Dieu dit aux Israélites de faire la porte de la cour du Tabernacle en tissant du fil bleu, pourpre et cramoisi sur du fin lin retors. Cela nous montre que Jésus, qui vint à nous par l’eau (baptême), le sang (la Croix), et le Saint-Esprit (Jésus est Dieu), qui sont cachés dans la Parole de Dieu, est la seule porte pour notre salut. En ayant la foi correcte en Jésus-Christ qui est révélé dans la Parole de Dieu et en étant couverts de Son amour, nous avons été sauvés entièrement par la foi.

Jésus-Christ ne nous a pas sauvé au petit bonheur la chance. Nous pouvons le voir lorsque nous regardons au Tabernacle. Jésus avait sauvé les pécheurs de façon élaborée. Nous pouvons réaliser combien Il nous avait sauvé de manière élaborée quand nous regardons seulement aux colonnes du parvis. Pourquoi, parmi tous les nombres, le nombre de colonnes du parvis est-il de 60? C’est parce que le nombre 6 se réfère à l’Homme, tandis que le nombre 3 se réfère à Dieu. Dans Apocalypse 13, la marque 666 apparaît, et Dieu nous dit que ce nombre est le nombre de la Bête, et que le sage connaît le mystère de ce nombre. En fait, ce nombre 666 signifie que l’homme agit comme Dieu. Quelle est le souhait de l’humanité? N’est-ce pas de devenir comme un parfait être divin? Si nous voulons vraiment devenir comme un être divin, nous devons naître de nouveau en croyant en Jésus et devenir les enfants de Dieu. Les 60 colonnes se réfèrent à cette implication de manière élaborée.

Cependant, au lieu d’avoir la foi, les gens commettent l’acte vantard et mauvais d’essayer de prendre part à la nature divine par leurs propres efforts. Rien d’autre que cela n’explique que les gens réinterprètent toute la Parole selon l’envie des Hommes et croient mal en leurs propres pensées créés par les hommes, car ils n’ont pas la foi mais seulement l’envie qui se lève contre Dieu. A cause de cette envie de la chair qui essaie de les faire devenir par eux-même et d’atteindre la perfection de la chair, ils se retrouvent bien loin de la Parole de Dieu.



La Parole de salut révélée dans tous les objets du Tabernacle

Pour que Jésus sauve les pécheurs et les fasse entrer dans le Sanctuaire, tous les ustensiles et matériaux du Tabernacle étaient nécessaires. L’autel des offrandes consumées était nécessaire, la cuve était nécessaire, et les colonnes, les bases de bronzes, les sommets d’argent, les crochets et les tringles d’argent étaient aussi nécessaires. Toutes ces choses sont les ustensiles trouvés hors du Sanctuaire, et leurs matériaux étaient tous nécessaires pour changer un pécheur en juste.

Toutes ces choses étaient nécessaires pour rendre les pécheurs capables d’entrer et de vivre dans le Royaume de Dieu, mais la chose la plus importante d’entre elles était le fil bleu (baptême de Jésus). Le fil bleu, pourpre et cramoisi étaient utilisés pour faire la porte de la cour du Tabernacle. Ces fils se réfèrent aux trois œuvres de Jésus dont nous avons besoin lorsque nous croyons en Dieu. Premièrement, Jésus vint sur cette terre et prit tous nos péchés sur Lui-même par Son baptême ; deuxièmement, Jésus est Dieu (Esprit) ; et troisièmement, Jésus mourut sur la Croix pour porter la condamnation pour tous les péchés qu’Il a accepté sur Lui-même au travers de Jean au Jourdain. C’est là l’ordre correct de la vraie foi qui est nécessaire aux pécheurs pour être sauvés et devenir justes.

Quand nous lisons la Bible, nous pouvons réaliser combien notre Seigneur est complexe. Nous pouvons découvrir clairement que Celui qui nous a sauvé de façon si élaborée, maille par maille comme le fin lin retors, n’est autre que Dieu Lui-même. En outre, Dieu amena les Israélites à construire la porte de la cour du Tabernacle en tissant du fil bleu, pourpre et cramoisi sur du fin lin retors dont la longueur était équivalente à 9 m. Ainsi, Dieu s’assura que quiconque regarderait au Tabernacle, même de loin, pourrait distinguer la porte de la cour du Tabernacle.

Les fines toiles blanches accrochées au-dessus des colonnes de la cour du Tabernacle manifestent la sainteté de Dieu. Ainsi, nous pouvons réaliser que les pécheurs ne peuvent approcher du Tabernacle, et qu’ils ne peuvent entrer dans sa cour que lorsqu’ils sont sauvés en croyant aux ministères de Jésus manifestés dans le fil bleu, pourpre et cramoisi tissés dans la porte de la cour du Tabernacle. Par là même, Dieu a rendu les pécheurs capables de savoir que Jésus-Christ a effacé tous leurs péchés et les a sauvés par l’eau, le sang, et le Saint Esprit.

Non seulement cela, mais les matériaux de tous les objets qui constituent le Tabernacle, y inclus la porte de sa cour, nous montre aussi la Parole complexe nécessaire pour que Dieu change les pécheurs en justes. Parce que Dieu dit aux Israélites de faire la porte de la cour du Tabernacle assez large pour que tout le monde la trouve, et parce que cette porte a été faite en tissant avec complexité les fils bleu, pourpre et cramoisi sur du fin lin, Dieu rendit tout le monde capable de comprendre clairement la Parole importante qui peut changer les pécheurs en justes.

La porte de la cour du Tabernacle nous montre que Dieu nous a sauvés entièrement, nous qui étions comme le bois d’acacia, de nos péchés par le fil bleu (baptême de Jésus), le fil cramoisi (le sang à la Croix), et le fil pourpre (Jésus est Dieu). Dieu a déterminé que seuls ceux qui croient clairement à cela pourraient entrer dans le Sanctuaire, la Maison de Dieu.



Jésus-Christ nous parle

Dieu nous montre que pour vivre la vie de foi dorée, brillante et rayonnante, nous devons être lavés de tous nos péchés au travers du baptême de Jésus et aller devant le Seigneur. C’est la raison pour laquelle Dieu Lui-même montra le modèle du Tabernacle à Moïse, le construisit au travers de Moïse, et amena le peuple d’Israël à recevoir la rémission du péché par l’institution de ce Tabernacle. Récapitulons la foi qui nous amena au travers de la cour du Tabernacle et jusque dans le Sanctuaire. Au travers de la cour du Tabernacle, Dieu continue de nous parler de notre foi à la vérité selon laquelle Jésus nous a sauvé au travers de l’eau, du sang, et du Saint-Esprit. La foi en la porte de la cour, selon laquelle elle était tissée de fil bleu, pourpre et cramoisi, au Souverain Sacrificateur qui imposait les mains à l’agneau sacrificiel et à l’effusion de sang de cet agneau sacrificiel, et la foi avec laquelle le Souverain Sacrificateur se lavait les mains et les pieds à la cuve – toutes ces choses nous font savoir que seule notre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit est la foi d’or pur qui nous rend capable d’entrer dans le Sanctuaire, et d’y vivre dans la gloire.

Au travers du Tabernacle, Dieu a permis à chacun de nous de recevoir la grâce du salut et Sa bénédiction. Au travers du Tabernacle, nous pouvons connaître les bénédictions que Dieu nous a accordées. Nous pouvons réaliser et croire en la grâce du salut qui nous a rendu capables d’aller devant le trône de la grâce de Dieu et d’être sauvé une fois pour toutes. Pouvez-vous réaliser cela? Au travers du Tabernacle, nous pouvons voir de quelle manière complexe le Seigneur nous a sauvé vous et moi, et de quelle manière complexe Il a planifié notre salut, et de quelle manière définitive Il l’a accompli, selon ce plan et nous a changé, nous pécheurs en justes.

Avez-vous, par chance, cru en Jésus assez vaguement tout ce temps? Croyiez-vous que cette couleur bleue ne signifiait que le ciel? Etiez-vous seulement conscient de la foi aux couleurs pourpre et écarlate, selon lesquelles Jésus-Christ, le Roi des rois, vint sur cette terre et nous sauva à la Croix, et croyiez-vous ainsi? Si tel est le cas, il est temps maintenant de trouver la vraie foi. J’espère que vous allez tous connaître clairement le baptême de Jésus, la foi de la couleur bleue, et par là même réaliser et croire à la grâce immesurable du salut que Dieu nous a donné.

Dieu ne nous a pas sauvés uniquement au travers du sang et du Saint-Esprit. Pourquoi? Parce que Dieu nous parle clairement des couleurs bleu, pourpre et cramoisi, et au travers de ces trois fils, Il nous parle exactement de la façon dont Jésus nous a sauvés. Au travers du Tabernacle, notre Dieu nous a montré en détail les œuvres de salut de Jésus. Après avoir dit au travers de Moïse de construire le Tabernacle, au travers de ce Tabernacle, Dieu promit qu’Il nous sauverait de cette façon. Comme promis, Jésus-Christ vint dans la chair d’un homme et prit nos péchés sur Lui en étant baptisé dans l’eau (bleu) du Jourdain. Au travers de Son baptême, Jésus a réellement sauvé les pécheurs de tous les péchés. Combien complexe, combien exactement correct, et combien certain notre salut est-il alors!

Quand nous entrons dans le Lieu Saint, nous pouvons voir le chandelier, la table des pains, et l’autel de l’encens. Avant d’entrer dans le Saint des saints, nous venons vivre un moment dans ce Lieu Saint qui brille d’éclat d’or, étant nourris du pain de la Parole pour nos cœurs. Combien béni est-ce? Avant d’entrer dans le Royaume de Dieu, nous vivons dans Son Eglise comme ceux qui ont été entièrement sauvés en étant né de nouveau au travers de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. L’Eglise de Dieu qui nous donne le pain de vie est le Lieu Saint.

Dans le Lieu Saint – qui est l’Eglise de Dieu – il y avait le chandelier, la table des pains, et l’autel de l’encens. Le chandelier, avec son axe, ses branches, ses cuvettes, ses boutons ornementaux, et ses fleurs, était fait d’un seul morceau en sculptant un talent d’or pur. Le chandelier qui était fait en sculptant un talent d’or pur de cette façon nous montre que nous les justes devons nous unit à l’Eglise de Dieu.

Sur la table des pains, du pain sans levain était placé, symbolisant le pain de la Parole de Dieu pure qui est libre des enseignements mauvais et dégoûtants du monde. Le Sanctuaire de Dieu – c’est à dire l’Eglise de Dieu – prêche cette Parole de Dieu pure qui est sans levain, et vit par la foi pure sans faire le mal devant Dieu.

En face du voile vers le Saint des saints, l’autel de l’encens était placé. L’autel de l’encens était l’endroit où les prières étaient adressées à Dieu. Au travers des ustensiles dans le Sanctuaire, Dieu nous parle de ce que nous devons être dans l’unité, la foi en Sa Parole pure, et dans la prière quand nous venons devant Lui. Seul le juste peut prier, car Dieu n’écoute que les prières du juste (Esaïe 59:1-2, Jacques 5:16). Et seuls ceux qui prient devant Dieu peuvent Le rencontrer.

Comme cela, le Lieu Saint nous dit combien c’est glorieux pour nous d’êtres sauvés dans l’Eglise de Dieu. Les matériaux clé utilisés pour le Tabernacle – le fil bleu (Jésus a été baptisé), le fil cramoisi (prenant tous nos péchés sur Lui au travers de Son baptême, Jésus mourut sur la Croix et porta la condamnation pour nos péchés), et le fil pourpre (Jésus est Dieu) – se réfèrent à la foi que nous ne pouvons absolument pas manquer d’avoir. Ces trois constituent le tout de notre foi. Quand nous croyons que Jésus est le Fils de Dieu et Dieu Lui-même en essence, et qu’Il nous a sauvés, nous pouvons alors entrer dans le Lieu Saint rayonnant d’or, où Dieu demeure. Si nous ne croyons pas aux œuvres de Jésus qui sont manifestées dans ces trois fils, alors nous ne pourrons jamais entrer dans le Lieu Saint, peut importe l’ardeur de notre foi en Jésus. Ce ne sont pas tous les Chrétiens qui peuvent entrer dans le Saint des saints.



Ceux qui restent dans la cour du Tabernacle avec une foi erronée

Aujourd’hui, il y a beaucoup de Chrétiens qui sont incapables d’entrer dans le Lieu Saint, même s’ils professent leur foi. Il y a, en d’autres termes, beaucoup de gens qui essayent d’être sauvés avec leur foi aveugle. Aucun autre sinon ceux qui pensent qu’ils peuvent être sauvés juste en croyant au sang de Jésus-Christ, et en ce qu’Il est Dieu Lui-même et le Roi des rois, sont précisément de telles personnes. Ils croient en Jésus de façon simpliste. Croyant seulement au sang de Jésus, ils se tiennent devant l’autel des offrandes consumées et prient aveuglement : «Seigneur, je suis toujours un pécheur aujourd’hui. Pardonne moi, Seigneur. Je te donne toute ma reconnaissance, Seigneur, d’avoir été crucifié et d’être mort à ma place. Oh, Seigneur, je T’aime!».

Après avoir fait cela le matin, ils retournent à leur vie, et ensuite retournent à l’autel des offrandes consumées le soir et font la même prière. Les gens qui fréquentent l’autel des offrandes consumées chaque matin, soir, et mois ne peuvent être nées de nouveau, mais tombent dans l’erreur de croire selon leur propres pensées.

Ils placent l’offrande sacrificielle sur l’autel des offrandes consumées brûlant de flammes rouges et donnent leur offrande par le feu. Parce que la chair est brûlée dans les flammes ici, l’odeur de la chair brûlée se répand, et de la fumée noire et blanche continue de monter. L’autel des offrandes consumées n’est pas un lieu où nous crions demandant à Dieu de faire disparaître nos péchés, mais c’est, en fait, un lieu qui nous rappelle le feu effrayant de l’enfer.

Cependant, des gens vont à cet endroit chaque matin et soir, et disent : «Seigneur, j’ai péché. S’il te plait pardonne mes péchés.» Ensuite ils retournent à la maison, satisfaits d’eux même comme s’ils avaient réellement été pardonnés de leurs péchés. Ils peuvent même être si heureux qu’ils chantent : «♫ J’ai été pardonné, ♫ tu as été pardonné, ♫ nous avons tous été pardonnés». Mais de tels sentiments ne sont qu’éphémères. Dans un rien de temps, ils pêchent de nouveau et se trouvent devant l’autel des offrandes consumées une fois de plus, confessant : «Seigneur, je suis un pécheur». Ceux qui font l’aller retour vers l’autel des offrandes consumées tous les jours sont, quoi qu’il en soit de leur profession de foi en Jésus, toujours des pécheurs. De telles personnes ne pourront jamais entrer dans le Saint Royaume de Dieu.

Qui, alors, peut entièrement recevoir la rémission du péché et entrer dans le Lieu Saint de Dieu? Ce sont ceux qui connaissent et croient au mystère des fils bleu, pourpre et cramoisi donnés par Dieu. Ceux qui croient en cela peuvent passer par l’autel des offrandes consumées par leur foi en la mort de Jésus qui accepta que leurs péchés soient transférés sur Lui, lavent leurs mains et pieds à la cuve et se souviennent que tous leurs péchés ont été transférés sur Jésus au travers de Son baptême, et entrent alors dans le Lieu Saint de Dieu. Ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit et qui ont reçu la rémission du péché entrent dans le Royaume des Cieux par leur foi, car leur foi est approuvée de Dieu.

J’espère que vous allez tous réaliser et croire que la signification biblique du fil bleu est le baptême de Jésus. Nombreux professent qu’ils croient en Jésus aujourd’hui, mais peu vaut assez loin pour croire en l’eau (le fil bleu), le baptême de Jésus. C’est un phénomène profondément attristant. C’est une cause de grande détresse que tant de personnes oublient la plus importante foi au baptême dans leur croyance chrétienne, même quand Jésus n’est pas venu sur la terre seulement en tant que Dieu et pour mourir sur la Croix. J’espère et je prie que maintenant, vous connaissiez tous et croyiez en la foi du fil bleu, pourpre et cramoisi, et par là même que vous deveniez ceux qui entrent dans le Royaume de Dieu.



Nous devons croire au Seigneur manifesté dans le fil bleu, pourpre et cramoisi du Tabernacle, sa substance actuelle qui nous a sauvés

Notre Seigneur nous a sauvé, vous et moi. Quand nous regardons au Tabernacle, nous pouvons découvrir de quelle méthode élaborée le Seigneur nous a sauvé. Nous ne pouvons pas assez Le remercier pour cela. Combien reconnaissants sommes nous de ce que le Seigneur nous ait sauvés au travers du fil bleu, pourpre et cramoisi, et qu’Il nous ait aussi donné la foi qui croit en ces fils bleu, pourpre et cramoisi!

Les pécheurs ne pourront jamais entrer dans le Lieu Saint sans être couverts de la grâce de Dieu et sans passer par Son jugement effrayant pour leurs péchés. Comment quelqu’un qui n’a pas été jugé pour ses péchés peut-il ouvrir la porte du Tabernacle et entrer dans le Lieu Saint? Il ne le peut pas! Quand de telles personnes entrent dans le Lieu Saint, elles sont maudies à devenir aveugles dès le premier flash. «Ouah, c’est si brillant ici! Oh oh, comment se fait-il que je ne puisse rien voir? Quand j’étais dehors, je pensais que je pourrais tout voir dans le Lieu Saint si seulement j’y entrais. Pourquoi ne puis-je rien voir du tout, et pourquoi est-ce complètement noir ici? Je pouvais bien voir quand j’étais hors du Lieu Saint… On m’avait dit que le Lieu Saint était brillant ; comment se fait-il qu’il soit sombre?». Ils ne peuvent pas voir parce qu’ils sont devenus aveugles spirituellement, parce qu’ils n’ont pas la foi au fil bleu, pourpre et cramoisi. Comme cela, les pécheurs ne pourront jamais entrer dans le Lieu Saint.

Notre Seigneur nous a rendu capables de ne pas être éblouis dans le Lieu Saint, mais de recevoir la bénédiction de la vie dans le Lieu Saint pour toujours. Au travers du fil bleu, pourpre et cramoisi et du fin lin retors que l’on trouve dans chaque coin du Tabernacle, Dieu nous a montré exactement la méthode de notre salut, et selon cette Parole de prophétie, Il nous a effectivement délivrés de tous nos péchés.

Notre Seigneur nous a sauvés au travers de l’eau, le sang, et le Saint-Esprit (1 Jean 5:4-8), en sorte que nous ne devenions pas aveugles mais vivions pour toujours dans Sa grâce rayonnante. Il nous a sauvé au travers du fil bleu, pourpre et cramoisi et le fin lin retors. Notre Seigneur nous l’a promis par la Parole complexe de Dieu, et Il nous a dit qu’Il nous a sauvé en accomplissant cette promesse.

Croyez-vous que vous et moi avons été sauvés au travers des œuvres complexes de Jésus manifestées dans le fil bleu, pourpre et cramoisi et le fin lin retors? Oui! Avons-nous été sauvé seulement au petit bonheur la chance? Non! Nous ne pouvons être sauvé sans croire au fil bleu, pourpre et cramoisi.

Le fil bleu ne se réfère pas à Dieu. Il se réfère au baptême de Jésus par lequel Il prit tous les péchés de tous les pécheurs du monde au Jourdain.

Il est possible, par ailleurs, de se tenir devant l’autel des offrandes consumées sans croire au fil bleu, le baptême de Jésus. Des gens peuvent peut-être atteindre la cuve, après l’autel des offrandes consumées, mais ils ne peuvent pas entrer dans le Lieu Saint où Dieu demeure. Ceux qui peuvent ouvrir la porte du Tabernacle et entrer dans le Lieu Saint sont seulement les enfants de Dieu qui ont reçu la rémission du péché en croyant pleinement à l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Mais celui qui est plein de péché, peu importe qui il est, ne pourra jamais entrer dans le Lieu Saint. Jusqu’où, alors, devons nous entrer pour atteindre notre salut? Nous sommes sauvés non quand nous entrons seulement dans la cour du Tabernacle, mais quand nous entrons dans le Lieu Saint où Dieu se trouve.



La différence entre la foi dans le Tabernacle et la foi hors du Tabernacle

L’autel des offrandes consumées et la cuve de la cour extérieure du Tabernacle étaient faits de bronze, et le parvis était fait de bois, d’argent et de bronze. Mais quand nous entrons dans le Tabernacle, les matériaux sont complètement différents. Une clé caractéristique du Tabernacle est qu’il s’agit d’une «maison d’or». Les murs de trois côtés étaient construits avec 48 planches de bois d’acacia, et recouverts d’or. La table des pains et l’autel de l’encens étaient aussi faits d’acacia, et recouverts d’or, et le chandelier était fait en sculptant un talent d’or. Ainsi, tous les ustensiles à l’intérieur du Lieu Saint étaient faits ou recouverts d’or pur.

D’autre part, de quoi étaient faites les bases sous les planches? Ils étaient faits d’argent. Alors que les bases des colonnes du parvis de la cour du Tabernacle étaient faites de bronze, les bases des planches du Tabernacle étaient faites d’argent. Et alors que les colonnes du parvis du Tabernacle étaient faites de bois, les planches du Tabernacle étaient faites de bois d’acacia recouvert d’or. Mais les bases des cinq colonnes de la porte du Tabernacle étaient faites de bronze.

Bien que les bases des planches du Tabernacle étaient faites d’argent, les bases des colonnes de la porte du Tabernacle étaient faites de bronze. Que cela signifie t il? Cela signifie que quiconque vient dans la présence de Dieu doit être jugé pour ses péchés. Comment, alors, pouvons nous aller devant Dieu quand nous sommes jugés et destinés à la mort? Si nous mourrons nous même, nous ne serons pas capables d’aller devant Dieu.

Au travers du bronze utilisé pour les bases des cinq colonnes de la porte du Tabernacle, Dieu nous dit que bien que aurions du être jugés pour nos péchés, Jésus prit nos péchés sur Lui-même au travers de Son baptême et fut condamné pour ces péchés à notre place. Nous étions ceux qui devions être condamnés pour nos péchés. Mais quelqu’un d’autre porta cette condamnation pour tous nos péchés à notre place. Au lieu de nous, quelqu’un d’autre est mort pour nous. Celui qui fut condamné à notre place et mourut à notre place n’est autre que Jésus-Christ.

La foi qui est manifestée par le fil bleu est la foi qui croit que Jésus-Christ accepta que tous nos péchés soient transférés sur Lui au travers de Son baptême et qu’il nous a pardonné de tout péché. Comme Dieu prit la vie de Jésus-Christ pour la condamnation de tous nos péchés transférés sur Lui au travers de Son baptême et qu’il a par là-même dissous tous nos péchés, nous n’avons plus à faire face à la condamnation pour nos péchés. La foi manifestée par le fil cramoisi est la foi dans le sang que Jésus a versé sur la Croix. Cette foi croit que Jésus-Christ a porté à notre place la condamnation pour nos péchés à laquelle nous étions supposés faire face.

Seuls ceux qui ont transféré tous leurs péchés sur Jésus en croyant à Son baptême, et qui ont été jugés pour tous leurs péchés en croyant au sang que Jésus versa sur la Croix par la mort de sa chair à cause de tous ces péchés, peut entrer dans le Lieu Saint. C’est la raison pour laquelle les bases de la porte du tabernacle étaient faites de bronze. Ainsi, nous devons croire au sang de Christ qui prit tous nos péchés sur Lui-même au travers de Son baptême et fut condamné à notre place.

Dieu a déterminé que seuls ceux qui sont convaincus du faire que Jésus Christ qui les a sauvé est Dieu Lui-même (le fil pourpre), du baptême de Jésus (le fil bleu), et de la vérité selon laquelle Jésus fut condamné à notre place pour les péchés (le fil cramoisi) seraient capables d’entrer dans le Lieu Saint. Dieu n’a permis qu’à ceux qui ont été jugés pour tous leurs péchés en croyant en Jésus, et qui croient que Jésus les a sauvés de tous leurs péchés, d’entrer dans le Lieu Saint.

Les bases des colonnes de la porte du Tabernacle étaient faites de bronze. Les bases de bronze ont pour signification spirituelle le fait que Dieu a permis aux pécheurs qui sont nés comme descendants d’Adam d’entrer dans le Lieu Saint de Sa demeure uniquement lorsqu’ils ont, peu importe qui ils sont, la foi au fil bleu (le baptême de Jésus), le fil cramoisi (le jugement de Jésus à la place des pécheurs), et le fil pourpre (Jésus est Dieu Lui-même). Le fait que les cinq socles des colonnes de la porte étaient tous faits de bronze nous parle de l’évangile de Dieu, selon lequel comme il est écrit en Romains 6:23 : «Car le salaire du péché c’est la mort, mais le don gratuit de Dieu c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur» Jésus a pardonné tous nos péchés par l’eau, le sang et l’Esprit.



Nous ne devons pas ignorer mais croire en la Parole et en Dieu

Croire en Jésus ne signifie pas que vous êtes sauvé inconditionnellement. Pas plus que fréquenter votre église ne signifie que vous êtes né de nouveau inconditionnellement. Notre Seigneur dit en Jean 3 que seuls ceux qui sont nés de nouveau d’eau et d’Esprit peuvent voir et entrer dans le Royaume de Dieu. Jésus dit décisivement à Nicodème, un conducteur Juif et un croyant fidèle à Dieu, «Tu es un enseignant des Juifs, et maintenant tu ne sais comment naître de nouveau? C’est seulement lorsque quelqu’un est né de nouveau d’eau et d’esprit qu’il peut entrer dans le Royaume de Dieu». Les gens qui croient en Jésus ne peuvent naitre de nouveau que lorsqu’ils ont la foi au fil bleu (Jésus prit tous nos péchés sur Lui-même en une fois lorsqu’Il fut baptisé), au fil cramoisi (Jésus mourut pour nos péchés), et au fil pourpre (Jésus est le Sauveur, Dieu Lui-même, et le Fils de Dieu). Ainsi, au travers du fil bleu, pourpre et cramoisi que l’on trouve dans chaque coin du Tabernacle, tous les pécheurs doivent croire que Jésus est le Sauveur des pécheurs.

C’est parce que beaucoup de gens croient en Jésus sans croire en cette vérité selon laquelle ils ne sont ni capables de naître de nouveau ni de connaître la Parole de la nouvelle naissance. Note Seigneur nous a dit clairement que même si nous professons croire en Jésus, si nous ne sommes pas né de nouveau, alors nous ne pourrons jamais entrer dans le Lieu Saint, le Royaume du Père, ni vivre une vie de foi correcte.

Dans nos pensées humaines, nous pouvons admirer combien ce serait bien si tous les Chrétiens étaient approuvés pour naître de nouveau, peu importe ce qu’ils croient. N’est-ce pas le cas? Si nous pouvions être sauvé juste en invoquant le nom de Jésus et en professant notre foi en Lui en de simples mots sans même connaître les détails de ce qu’Il a fait pour sauver l’humanité, les gens trouveraient cela merveilleusement simple de croire en Jésus. Nous pouvons Le remercier chaque fois que nous rencontrons un nouveau Chrétien, chantant, «♫J’ai été pardonné, ♫vous avez été pardonné, ♫nous avons tous été pardonné». «Depuis qu’il y a tant de croyants, quel est le point de témoignage? Les choses sont bien comme elles sont. N’est-ce pas merveilleux?». Si c’était effectivement le cas, les gens penseraient au salut trop facilement, depuis que quiconque invoque le nom du Seigneur peut être sauvé, et leur salut viendrait même s’ils vivent de la manière qui leur convient. Mais Dieu nous a dit que nous ne pourrions jamais naître de nouveau avec une telle foi aveugle. Au contraire, Il nous a dit que ceux qui prétendent avoir été sauvés sans même connaître l’évangile de l’eau et de l’Esprit sont tous des hors la loi.



Ce qui est né de nouveau est votre esprit, non votre chair

Jésus devint un homme, vint sur cette terre, et nous a sauvé au travers de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Joseph, le père de Jésus dans la chair était un charpentier (Matthieu 13:55), et Jésus a servi Sa famille sous ce père charpentier, travaillant Lui-même comme charpentier pendant les 29 premières années de Sa vie. Mais quand il est arrivé à 30 ans, Il devait commencer Ses œuvres divines, c’est à dire commencer Ses ministères publics.

Comme Jésus avait ainsi deux natures, divine et humaine, nous qui sommes nés de nouveau et justes avons aussi deux natures différentes. Nous avons la chair et l’esprit. Cependant, quand quelqu’un professe croire en Jésus même si son esprit n’est pas né de nouveau, alors cette personne n’est pas né de nouveau – c’est à dire que son esprit n’est pas né de nouveau. Si quelqu’un essaie de croire en Jésus sans être né de nouveau dans son esprit, alors cette personne est malheureusement quelqu’un qui essaie d’être né de nouveau dans la chair comme Nicodème, et ce n’est jamais quelqu’un qui est né de nouveau. Bien que Jésus ait été Dieu Lui-même en substance, Il a néanmoins été dans la chair d’un homme plein de faiblesses. Ainsi, quand nous disons que nous sommes né de nouveau, cela signifie que nos esprits ont été né de nouveau, non notre chair.

Si tous ceux qui professent croire en Jésus était effectivement nés de nouveau, j’aurais du essayer d’être connu comme un pasteur bienveillant. Pourquoi? Parce que je n’aurai pas été si exaspéré par ceux qui ne croient pas en la vérité, et je n’aurai donc pas été si émoussé dans mes sermons espérant qu’ils viennent pour connaître la vérité. Je serai connu comme un pasteur aux bonnes manières, noble, bienveillant, tendre et humoristique, expliquant comment les gens peuvent devenir saints dans leur chair. Bien sûr, je peux embellir mon image pour être ainsi, mais je ne le fais jamais. Ce n’est pas parce que je n’ai pas la capacité de planter dans vos pensées l’impression «Ce pasteur est vraiment à l’image sainte et compatissante de Jésus». C’est parce que la chair d’un homme ne peut pas changer, et parce qu’être un petit type, bienveillant, et compatissant dans la chair ne signifie pas que cette personne est un juste né de nouveau. Personne ne peut naître de nouveau dans la chair. C’est l’esprit, un autre élément humain, qui doit naître de nouveau en croyant la Parole de Dieu.

Quand vous croyez en Jésus, vous devez connaître la vérité. «Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libre» (Jean 8:32). Seule la vérité de Dieu nous fait naître de nouveau, libère nos âmes des liens du péché, et nous faire naître de nouveau comme juste. C’est seulement lorsque nous connaissons, croyons, et prêchons la Bible proprement que nous pouvons entrer dans le Lieu Saint et vivre nos vies de vraie foi, aussi bien que d’aller au propitiatoire du Saint des saints. L’évangile de l’eau et de l’Esprit qui fait naître nos âmes de nouveau est la vérité, et notre foi en cela nous a pardonné de tous nos péchés et nous permet de vivre dans la réalité de la foi avec Dieu. L’évangile de l’eau et de l’esprit qui est dans nos cœurs nous rend capables de vivre comme des enfants de Dieu nés de nouveau dans la réalité spirituelle et brillante avec le Seigneur dans le bonheur.

Croire en Jésus aveuglement n’est pas la bonne foi. En regardant d’une perspective humaine, j’ai beaucoup d’imperfections. Je ne le dis pas seulement de mes lèvres, mais dès que je fais quelque chose, j’en arrive vraiment à réaliser que j’ai beaucoup d’imperfections. En l’occurrence, quand je prépare un camp biblique de sorte que les saints participants et nouveaux venus entendent la Parole confortablement, soient inspirés dans leur cœur par la grâce de Dieu, reçoivent la bénédiction de la nouvelle naissance, et retournent après avoir été restaurés dans leur corps et leu cœur, je découvre qu’il y a tant de choses auxquelles j’ai manqué de penser et de préparer à l’avance. Des choses qui auraient pu être prises en compte en y accordant juste un peu plus attention et de soin apparaissent toujours quand le temps de préparation est passé et que le camp est sur le point de commencer. Je m’étonne moi même de ce que je n’aie pas pensée à de telles choses avant pour les préparer en avance, si j’avais été juste un peu plus attentif et soigneux dans mon planning du camp biblique, les saints et les nouvelles âmes auraient bien entendu la Parole, sauvées, et auraient passé un bon moment. En outre, même quand je travaille toute la journée en raison d’un manque d’efficacité de ma part, il arrive souvent que les résultats ne soient pas à la hauteur de mes efforts. Je suis moi même averti de ce que j’ai beaucoup trop de faiblesses.

«Pourquoi ne puis je faire cela? Pourquoi n’ais je pas pensé à ceci? Tout ce que j’ai à faire est d’être un peu plus attentif, et maintenant pourquoi ne puis je pas le faire?» Quand je sers réellement l’évangile, je réalise très souvent mes faiblesses. Alors je le reconnais et j’admets «C’est celui que je suis. Voilà combien insuffisant je suis.» Je ne suis pas seulement en train de dire cela de mes lèvres, et je ne suis pas en train de prétendre être modeste, mais je suis, en fait, quelqu’un qui ne peut pas attacher les fins lâches même de petites affaires comme il faut, je vais au petit bonheur la chance. En regardant à moi même, je sens vraiment toutes mes faiblesses.



Nous recevons la sainteté au travers de la foi au fil bleu

Quand les gens pensent à eux-même, ils ont l’impression qu’ils peuvent tout faire bien sans faire aucune erreur. Mais quand ils sont devant une difficulté, leur vraie compétence et faiblesses sont clairement révélées. Ils découvrent qu’ils sont vraiment insuffisants et qu’ils ne peuvent aider mais pêchent et font des erreurs. Aussi, quand les gens pensent qu’ils font bien, ils se trompent eux-même pensant qu’ils vont vers le Royaume de Dieu car ô combien bonne est leur foi.

Mais la chair ne change jamais. Il n’y a pas de chair sans faiblesses, et elle fait toujours mal et révèle ses faiblesses. Si, par chance, vous pensez que vous pouvez aller au Royaume de notre Seigneur grâce à quelque chose de bien que votre chair ait fait, vous devez réaliser que peu importe ce que votre chair ait fait de bon, c’est absolument inutile devant Dieu. La seule chose qui nous rend capables d’entrer dans le Royaume du Seigneur est notre foi en la Parole de vérité – le fil bleu, pourpre et cramoisi, le fait que le Seigneur nous a sauvés. Parce que notre Seigneur nous a sauvés au travers du fil bleu, pourpre et cramoisi, nous pouvons entrer dans le Lieu Saint seulement en y croyant.

Si Dieu ne nous avait pas sauvés au travers du fil bleu, pourpre et cramoisi, nous n’aurions jamais été capables d’entrer dans le Lieu Saint. Peu importe combien forte notre foi pourrait être, nous ne pouvons y entrer. Pourquoi? Parce que si tel était le cas, cela voudrait dire que votre foi de la chair doit être bonne tous les jours pour que nous soyons capables d’entrer. Si nous pouvons entrer dans le Royaume de Dieu du seul fait que notre foi est assez bonne chaque jour, comment pouvons nous, nous qui avons une chair si faible, faire que notre foi soit bonne tous les jours et être capables d’y entrer? Alors qu’il n’y a aucun moyen pour nous de recevoir la rémission des péchés par nous même, et alors que nous n’avons pas la foi de tourner autour chaque jours quand nous péchons, comment pouvons nous alors faire que notre foi soit assez bonne pour entrer dans le Royaume de Dieu? Nos corps devraient être des corps saints qui ne pêchent jamais pour commencer, ou nos devrions prier des prières de repentance et jeûner tous les jours, mais qui a un corps qui soit saint et qui peut faire cela?

Si Dieu ne nous avait pas sauvé au travers du fil bleu, pourpre et cramoisi, aucun de nous ne serait capable d’entrer dans le Royaume des Cieux. Nous sommes ainsi faits que notre foi peut être bonne un moment puis disparaître le moment d’après. Quand notre foi devient bonne seulement pour disparaître encore à répétition, nous serons confus au sujet de savoir si nous avons réellement la foi ou non, et finirons par perdre même la foi que nous avions au départ. Finalement, nous devons encore plus pécheurs après avoir d’abord cru en Jésus. Mais Jésus nous a sauvés parfaitement, les pécheurs insuffisants, selon Son plan de salut manifesté dans le fil bleu, pourpre et cramoisi et le fin lin retors. Il nous a donné la rémission de nos péchés.

C’est seulement quand nous avons cette conviction que nous pouvons placer la plaque dorée «sainteté à l’Eternel» sur notre turban comme le Souverain Sacrificateur (Exode 28:36-38). Nous pouvons alors exercer notre ministère de sacrificateur. Ceux qui peuvent attester leur «Sainteté à l’Eternel» aux gens pendant qu’ils Le servent en tant que Ses sacrificateurs sont les seuls qui ont l’évidence dans leurs cœurs qu’ils ont reçu la rémission du péché au travers de l’évangile de l’eau et de l’Esprit.

Une plaque dorée était attachée au turban du Souverain Sacrificateur, et ce qui attachait cette plaque dorée au turban était aussi une corde bleue. Pourquoi, donc, Dieu a t il dit que ce turban devrait être attaché avec cette corde bleue? Ce dont notre Seigneur avait besoin pour nous sauver était le fil bleu, et ce fil bleu se réfère au baptême que Jésus reçut pour prendre tous nos péchés sur Lui. Si le Seigneur n’avait pas effacé tous nos péchés en les prenant sur Lui même dans le Nouveau Testament au travers de Son baptême, la même forme que l’imposition des mains de l’Ancien Testament, nous ne pourrions recevoir la sainteté de Jéhovah quelle que soit la qualité de notre foi en Jésus. C’est pour cette raison que la plaque dorée était attachée au turban avec une corde bleue. Et quiconque voit le Souverain Sacrificateur avec la plaque dorée dans laquelle est gravé «sainteté à l’Eternel» peut se rappeler qu’il a besoin d’être saint devant Dieu en recevant la rémission des péchés. Et cela les amène à penser à la façon dont ils peuvent être saint devant Dieu.

Nous aussi devons alors nous rappeler comment nous sommes devenons justes. Comment sommes nous devenus justes? Lisons Matthieu 3:15 : «Jésus lui répondit et dit : Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste. Et Jean ne lui résista plus». Jésus nous a tous sauvé de nos péchés en étant baptisé. Parce que Jésus a pris nos péchés sur Lui-même par Son baptême, ceux qui y croient sont sans péché. Si Jésus n’avait pas été baptisé, comment pourrions nous prétendre dire que nous sommes sans péché? Avez-vous reçu la rémission de vos péchés uniquement par votre confession de foi en la mort de Jésus sur la Croix avec des larmes sincères dans les yeux? Il y a tant de personnes qui, trouvant difficile d’être attristés par la mort de Jésus, quelqu’un avec qui ils n’avaient aucune relation, essayent de produire des larmes en pensant à la mort de leurs grands parents, aux difficultés qu’ils ont eues quand ils sont tombé malade, ou la dureté et les souffrances de leur propre passé. Que vous fassiez semblant de pleure comme ça, ou que vous soyez vraiment attristés par la crucifixion de Jésus, vos péchés ne peuvent en aucun cas être effacés de cette façon.

Comme la plaque dorée avec la gravure «sainteté à l’Eternel» était attachés avec une corde bleu au turban du Souverain Sacrificateur, ce qui efface nos péchés et nous rend saint est le baptême de Jésus. Nos cœurs ont reçu la rémission du péché parce que Jéhovah porta tous nos péchés sur Lui, et parce que tous les péchés du monde ont été transférés sur Jésus au travers de Son baptême. Peu importe combien dévoués d’émotion nos cœurs pourraient être, et peu importe combien insuffisants nous pourrions être dans nos actes, nous sommes devenus justes et avons été sauvés parfaitement par la Parole du fil bleu inscrite dans la Bible. Quand nous regardons à notre chair, nous n’avons pas de quoi être digne, mais à cause de la foi au fil bleu, pourpre et cramoisi qui est dans nos cœurs – c’est à dire que du fait que nous avons l’évangile parfait de l’eau et de l’Esprit qui nous dit que Jésus a pris tous nos péchés sur Lui au travers de Son baptême et qu’il a porté notre condamnation sur la Croix – nous pouvons parler fort et sans crainte de l’évangile. C’est parce que nous avons l’évangile de l’eau et de l’Esprit que nous pouvons vivre par notre foi en tant que juste, et aussi prêcher cette foi juste aux gens.

Nous ne pouvons pas assez dire merci pour la grâce de notre Seigneur. Comme notre salut n’est pas venu au petit bonheur la chance, nous sommes encore plus reconnaissant pour cela. Le salut que nous avons reçu n’est pas quelque chose que n’importe qui peut recevoir bien qu’il ne croie pas correctement. Invoquer le Seigneur comme son propre être, disant, «Seigneur, Seigneur», ne signifie pas que quiconque le fasse puisse être sauvé. Parce que nous avons dans nos cœurs l’évidence que nos péchés ont disparu au travers de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, que le Seigneur nous a sauvé de façon élaborée par le fil bleu, pourpre et cramoisi et le fin lin retors, nous sommes reconnaissants pour son grand salut.

La Bible nous dit que quiconque croit en Jésus-Christ le Fils de Dieu a le témoignage dans son cœur (1 Jean 5:10). S’il n’y avait pas de témoignage dans nos cœurs, nous ferions Dieu menteur, et nous devons donc tous avoir l’évidence concluante dans nos cœurs. Ainsi, il n’y a pas de raison d’être troublé si quelqu’un vous met au défi et vous demande «Montre moi la preuve que tu as été sauvé. Tu dis que quand les gens reçoivent la rémission des péchés, ils reçoivent le Saint-Esprit comme don, et qu’il y a une évidence claire de salut. Montre moi cette évidence». Vous pouvez montrer l’évidence bien fort comme suit : «J’ai en moi l’évangile de l’eau et de l’Esprit par lequel Jésus m’a sauvé entièrement. Parce que j’ai été sauvé parfaitement par Lui, je n’ai pas de péché».

Si vous n’avez pas l’évidence de votre salut dans vos cœurs, alors vous n’êtes pas sauvé. Peu apporte avec quelle ardeur des gens peuvent croire en Jésus, cela ne constitue pas le salut en soi. C’est seulement un amour inutile. C’est un amour qui n’a pas d’égard sur ce que peut ressentir l’autre personne. Quand quelqu’un que nous ne pouvons aimer a un cœur ouvert, attend quelque chose de nous, ressent de l’amour, et nous regarde comme s’il mourrait de vouloir être aimé, cela ne veut pas dire que nous devons aimer cette personne en retour. De la même façon, Dieu n’entoure pas de Ses bras ceux qui n’ont pas reçu la rémission des péchés seulement parce que leur cœur le cherchent. Ce n’est rien d’autre que cela l’amour inutile des pécheurs pour Dieu.

Quand nous aimons Dieu, nous devons L’aimer en croyant en Sa Parole en vérité. Notre amour pour Lui ne doit pas être à sens unique. Nous devons Lui dire notre amour pour Lui, et nous devons d’abord découvrir s’Il nous aime réellement ou non avant que nous ne L’aimions. Si nous donnons tous notre amour à une autre personne qui ne nous aime pas vraiment, tout ce que nous finirons pas avoir c’est un cœur brisé.

Notre Seigneur nous a introduits dans la gloire du salut de nos péchés de sorte que nous ne soyons pas condamnés pour ceux là. Il nous a permis d’entrer dans le Royaume de Dieu et de vivre avec Dieu, et Il nous a donné le don qui nous rend capables de recevoir la rémission des péchés au travers de la grâce de Dieu. Le salut de Dieu nous a apporté les bénédictions spirituelles infinies du Ciel. Ce salut seul que Dieu nous a donné, en d’autres termes, nous a rendu capables de recevoir toutes ces bénédictions de Sa part.



Le salut que Jésus Lui-même nous a apporté

Notre Seigneur nous a sauvés au travers du fil bleu, pourpre et cramoisi. Il nous a donné le salut fait de trois fils différents. Ce salut du fil bleu, pourpre et cramoisi n’est autre que le don du salut donné par Dieu. C’est ce don du salut qui nous rend capables d’entrer et de vivre dans le Lieu Saint.

L’évangile de l’eau et de l’Esprit nous a changés vous et moi en justes. Il nous a permis de venir dans l’Eglise de Dieu et de vivre une vie de pureté. Et le vrai évangile nous a ainsi rendus capables de nous nourrir de la Parole spirituelle de Dieu et de recevoir Sa grâce. Il nous a aussi permis d’aller devant le trône de la grâce de Dieu et de prier, et par là même nous a donné la foi avec laquelle nous pouvons recevoir la grâce abondante répandue par Dieu comme nôtre. Par notre seul salut, Dieu a fait nôtres de telles bénédictions. C’est la raison pour laquelle le salut est si précieux.

Jésus nous a dit de bâtir nos maisons de foi sur le roc (Matthieu 7:24). Ce roc n’est autre que notre salut venant au travers de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Ainsi, nous devons tous vivre nos vies de foi en étant sauvés - devenir juste en étant sauvé, jouir de la vie éternelle en étant sauvé, et entrer dans le Ciel en étant sauvé.

Les temps de la fin de ce monde s’approchent de nous. Dans cet age, et pour cette raison, les gens ont d’autant plus raison d’être sauvés par la Parole exacte. Certaines personnes disent que quelqu’un peut être sauvé juste en croyant en Jésus sans connaître la foi du fil bleu, pourpre et cramoisi, et qu’il n’est pas nécessaire de parler de la vie de foi, parce qu’il suffit d’être sauvé de cette façon.

Cependant, la raison pour laquelle je dis cela répétitivement c’est que seul ceux qui ont reçu la rémission des péchés dans leur cœur peuvent vivre leur vie de foi que Dieu approuve. Parce que le cœur de chaque saint qui reçut la rémission des péchés est le saint temple où le Saint-Esprit demeure, il doit vivre sa vie de foi de sorte qu’il ne néglige pas cette sainteté.

La façon dont les justes vivent leur vie se trouve à une dimension entièrement différente de la façon dont vivent les pécheurs. Du point de vue de Dieu, la façon de vivre des pécheurs est complètement en dessous de Son standard. Leurs vies sont pleines d’hypocrisie. Ils essayent très fort de vivre selon la Loi. Ils placent leurs propres standards sur la façon dont ils devraient marcher, comment ils devraient vivre leur vie, comment ils devraient parler, et comment ils devraient rire.

Mais cela se trouve loin de la vie de foi que le juste vit. Dieu dit au juste en détail : «Aime le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur et force et aime ton prochain comme tu aimes ton propre corps». Tel est le mode de vie que Dieu a donné au juste. Il nous convient à nous, justes, de vivre nos vies en aimant Dieu de tout notre cœur, et en suivant Sa volonté avec toute notre force et volonté. Pour sauver notre prochain, nous devons faire des investissements sans compter dans Ses œuvres. Telle est la vie des Chrétiens.

Si nous restons à un niveau où nous pensons que tout ce qui pose problème c’est que nous ne péchions pas, alors nous ne pouvons pas suivre la vie de foi de Chrétien né de nouveau. Avant que je ne sois né de nouveau, j’avais mené une vie de foi légaliste dans une dénomination Presbytérienne, et aussi loin que la vie de la Loi était concernée, j’essayais de la garder. De nos jours, des gens essayent de continuer ainsi, mais parce que j’avais conduit ma vie religieuse depuis longtemps, j’étais très apte à garder la Loi dans ma vie quotidienne. J’étais si scrupuleusement obéissant à la Loi que je n’ai jamais travailler le jour du Seigneur, puisque la Loi commande que le Sabbat soit gardé et sanctifié, au point que je n’allais même pas dans une voiture le dimanche. Si je vous demandais de vivre comme je l’ai fait, il n’y aurait fort probablement personnes qui pourrait vivre une vie aussi légaliste. C’est vous dire comme ma vie était légaliste avant que je ne sois né de nouveau. Cependant, peu importe avec quelle piété j’avais passé mes jours religieux, cela n’avait rien à voir avec la volonté de Dieu et était absolument inutile.

Lecteurs, avez vous la foi du fil bleu, pourpre et cramoisi? Parce que la salut de Jésus est contenu dans ces trois fils, nous pouvons entrer dans le Lieu Saint par notre foi. Notre salut a été accompli il y a plus de 2 000 ans. Jésus-Christ, avant même que nous n’en venions à Le connaître, avait déjà pris sur Lui tous nos péchés en étant baptisé et porta la condamnation pour nos péchés en mourrant sur la Croix.



Le salut du péché se trouve en Jésus-Christ

Quand ceux qui ne sont pas né de nouveau entrent dans le Tabernacle, ils n’entrent pas par la porte de sa cour, mais ils grimpent illégalement par-dessus le parvis. Ils disent : «Pourquoi le fin lin du parvis est-il si blanc? C’est tellement fade. Ils auraient du le colorer avec du rouge et du bleu. C’est quelque chose de moderne de nos jours. Mais ce parvis est simplement trop blanc! Cela ressort de trop. Et pourquoi est-il si haut? Il fait plus de 2,25 m. Ma propre taille n’atteint même pas 2 m, comment suis je supposer entrer si le parvis est si haut? Bon, je peux y grimper à l’aide d’une échelle!»

De telles personnes essaient d’entrer avec leurs bonnes œuvres. Ils grimpent sur le parvis de la cour du Tabernacle avec leurs offrandes, des œuvres charitables, et de la patience, et ils sautent du parvis disant : «Je peux sûrement sauter 2,25 m.». Ayant ainsi grimpé dans la cour du Tabernacle, ils regardent derrière eux et voient l’autel des offrandes consumées. Ils détachent alors leurs yeux de l’autel et regardent en direction du Lieu Saint, et la première chose qu’ils voient est la cuve qui se trouve en face.

La hauteur des colonnes du parvis de la cour du Tabernacle est de 2,25 m, mais la hauteur des colonnes et l’écran de la porte du Lieu Saint où Dieu demeure est de 4,5 m. Les gens peuvent entrer dans la cour du Tabernacle par leur volonté s’ils ont assez de détermination. Mais même s’ils franchissent le parvis haut de 2,25 m. et entrent dans la cour du Tabernacle, quand ils essayent d’entrer où Dieu demeure, ils vont rencontrer les colonnes hautes de 4,5 m. et un écran de la porte du Lieu Saint. Les gens peuvent franchir 2,5 m. par leur propre effort. Mais ils ne peuvent franchir 4,5 m. mis par Dieu. C’est là leur limite.

Cela signifie que lorsque nous croyons premièrement en Jésus, nous pouvoir croire comme une religion. Aussi, beaucoup de gens peuvent croire en Jésus comme leur Sauveur par leur propre volonté, et croient que le Saveur est seulement l’un des quatre grands sages. Sans égard à la façon dont les gens croient, ils peuvent avoir leur propre foi de quelque façon qu’ils choisissent, mais ils ne peuvent être authentiquement nés de nouveau au travers d’une telle foi.

Pour vraiment naître de nouveau, ils doivent passer par la porte du fil bleu, pourpre et cramoisi par la foi. Nous sommes né de nouveau devant Dieu en croyant que Jésus est notre Sauveur et la porte de la vérité, et qu’Il nous a sauvé au travers de l’eau, du sang, et de l’Esprit. Les gens sont libres de croire en autre chose, mais il n’y a absolument aucune preuve positive qu’ils puissent être sauvé et bénis grandement en croyant ainsi. C’est seulement par notre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit que nous pouvons avoir l’approbation de Dieu et la grâce et les bénédictions immenses du salut de Dieu. L’objectif de cette foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit est de nous introduire dans la grâce de Dieu.

Regardez vous le Tabernacle comme juste une cour fermée rectangulaire, avec une maison à l’intérieur? Cela ne peut apporter aucun bénéfice à votre foi. Le Tabernacle nous parle de la foi complète, et nous devons savoir exactement ce qu’est cette foi.

En ne connaissant pas bien le Tabernacle, vous pourriez penser que la hauteur du Tabernacle est d’environ la hauteur de son parvis, soit 2,25 m. Mais ce n’est pas le cas. Même si nous n’entrions pas dans la cour mais regardions au Tabernacle depuis l’extérieur du parvis, nous serions capable de voir que le Tabernacle est deux fois plus haut que le parvis. Bien que nous ne serions pas capables de voir le bas du Tabernacle, nous pourrions encore voir sa porte clairement, nous disant que le Tabernacle est plus haut que le parvis de sa cour.

Ceux qui ont reçu la rémission de leur péché en croyant en Jésus et qui entrèrent par là même par la porte de la cour du Tabernacle doivent confirmer leur propre foi à l’autel des offrandes consumées et la cuve, et ensuite entrer dans le Lieu Saint. Pour entrer dans le Lieu Saint, il doit y avoir un renoncement à soi sans faille. Les ustensiles à l’intérieur du Lieu Saint doivent être distingués de tous les ustensiles qui se trouvent à l’extérieur du Lieu Saint.

Savez-vous ce que Satan déteste le plus? Il hait que la ligne de démarcation entre l’intérieur et l’extérieur du Lieu Saint soit tracée. Parce que Dieu agit parmi ceux qui divisent l’intérieur et l’extérieur du Lieu Saint, Satan déteste qu’une telle ligne soit tracée et essaye d’empêcher les gens de tracer cette ligne. Mais souvenez vous de ceci : Dieu agit clairement au travers de ceux qui tracent cette ligne de démarcation de la foi. Dieu est satisfait de telles personnes, qui tracent cette ligne de démarcation, et Il déverse Ses bénédiction sur eux de sorte qu’ils puissent vivre à l’intérieur du Lieu Saint par leur foi brillante.

Croyez que tous les ustensiles dans la cour extérieure du Tabernacle et tous les matériaux utilisés pour ceux-là ont été préparés et prévus par Dieu de sorte que les gens puissent recevoir la rémission de leurs péchés. Et quand vous entrez dans le Lieu Saint en croyant cela, Dieu va déverser sur vous une grâce et des bénédictions d’autant plus grandes.



Le propitiatoire est le lieu où la grâce du salut est reçue

Mercy SeatDans le Saint des saints, deux chérubins tendant leurs ailes regardaient en bas vers le couvercle qui couvrait l’Arche du Témoignage. L’espace entre les deux chérubins s’appelle le propitiatoire. Le propitiatoire est le lieu où Dieu déverse Sa grâce sur nous. Le couvercle de l’Arche du Témoignage était aspergé de sang, puisque le Souverain Sacrificateur répandait le sang du sacrifice donné pour le peuple d’Israël sur ce propitiatoire à sept reprises. Dieu descendait donc sur le propitiatoire et répandait Sa grâce sur le peuple d’Israël. Pour ceux qui croient en cela, les bénédiction, la protection et la direction de Dieu commencent. A partir de ce moment, ils deviennent le vrai peuple de Dieu et son éligibles pour entrer dans le Lieu Saint.

Parmi les nombreux Chrétiens de ce monde, certains ont la foi qui leur a permis d’entrer dans le Lieu Saint, tandis que d’autres n’ont pas une telle foi par laquelle ils peuvent entrer dans le Lieu Saint. Quel genre de foi avez vous? Nous avons besoin de la foi qui peut tracer une ligne claire de salut et entrer dans le Lieu Saint de Dieu, car c’est uniquement en faisant cela que nous pouvons être grandement bénis par Dieu.

Mais il n’est pas si facile d’avoir ce genre de foi. Parce que Satan hait que les gens tracent la ligne claire du salut, il essaye constamment de masquer cette ligne. «Vous n’avez pas besoin de croire de cette manière. Tous les autres ne croient pas ainsi, alors pourquoi placez vous autant d’importance sur cela et continuez de vous le répéter? Faites plus simple, suivez le courant». En disant de telles choses, Satan essaye d’obscurcir cette ligne claire de salut. Aussi, Satan révèle nos faiblesses de la chair et essaye de les changer en problèmes. Voudriez vous être de ceux qui écoutent les paroles décevantes de Satan essayant de nous séparer de Dieu? Ou vivrez vous vivre votre foi en vous souvenant de votre salut quotidiennement, uni à l’Eglise, suivant la Parole de Dieu, menant une vie de prière, et recevant la grâce que Dieu déverse sur vous?

En effet, ceux qui ont reçu la rémission des péchés aiment se souvenir de leur salut. Ils aiment demeurer dans l’évangile de l’eau et de l’Esprit encore et encore. Méditer sur l’évangile est bon et essentiel pour vous. N’êtes vous pas ainsi? «Oh, est-ce encore cette histoire, lorsque nous avons été sauvé? Le fond et la forme peuvent être différents, mais c’est toujours la même vieille histoire. Je commence à être lassé!».

Y a t il quelqu’un qui soit en train de dire cela? Je serai désolé si je devais me raconter la même histoire tous les justes, mais quand la Bible nous dit que nous devrions ruminer notre salut tous les jours, que puis je faire? Quand l’Ancien et le Nouveau Testament nous parlent tous deux de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, ce qui est mal devant Dieu est que les gens prêchent vraiment autre chose que cela. Toute la Parole de la Bible parle de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. «Le salut, la vie de foi, la foi, la vie spirituelle, le combat contre Satan, le Ciel, la gloire, la grâce, la bénédiction, la résurrection, la vie éternelle, l’espoir, et le Saint-Esprit» - tous ces concepts clés des saints sont reliés à ce véritable évangile. Parler d’autre chose que cela n’est autre que de l’hérésie et de faux enseignements. Ce qui y ressemble mais qui est différent en substance n’est autre qu’un faux enseignement. Des évangiles qui sembles similaires extérieurement mais qui sont différents à l’intérieur de l’évangile de l’eau et de l’Esprit sont malheureusement les pseudo évangiles des fausses religions.

N’est-il pas merveilleux que l’Eglise de Dieu répande la Parole de Dieu chaque jour, et non les paroles décevantes de fausses religions? C’est une bénédiction que nous soyons unis à l’Eglise de Dieu, pour entendre et croire en la Parole de Dieu pure. En prêchant toujours l’évangile de l’eau et de l’Esprit, l’Eglise de Dieu rend les saints capables de penser à la grâce de Dieu tous les jours, de Le prier, de Le révérer, et de vivre une vie qui ne poursuit pas le mal. N’êtes vous pas heureux d’avoir entendu une fois et plus et cru en la Parole de vérité qui vous permet de recevoir la rémission du péché? Moi aussi, je suis très heureux.

Si je devais être obligé de prêcher autre chose que l’évangile de l’eau et de l’Esprit, j’en souffrirai grandement. Si j’étais obligé de répande non pas la Parole du salut mais quelque autre enseignement humain, j’aurais envie de m’échapper. Ce n’est pas, bien sûr, parce que je n’ai rien d’autre sur quoi parler. Il y a foison d’autres choses humanistes que je peux vous adresser, mais c’est inutile et ce sont malheureusement des enseignements de corruption pour ceux d’entre nous qui sont nés de nouveau.

Seul l’évangile de l’eau et de l’Esprit au travers duquel Jésus, Dieu Lui même, nous a sauvé est la précieuse Parole de Dieu qui nous donne sa douceur quand bien même nous la mâchons encore et encore. Il y a tant d’autres histoires que je pourrais vous raconter, mais ce que j’aime le plus c’est parler de l’évangile de l’eau et de l’Esprit qui nous sauve. J’ai tant d’élan pour cela. Je suis le plus heureux quand je parle de ce salut, car c’est là que je peux me remémorer de vieilles choses, me souvenir de la façon dont le Seigneur m’a sauvé, Le remercier une fois de plus, et continuer de me nourrir du pain du salut.

Je suis sûr que vous aussi vous aimez entendre cette Parole de salut. Peut-être vous plaignez vous que ce soit la même histoire tous les jours, mais au fond, vous pensez : «Maintenant que je l’ai entendu de nouveau, c’est encore meilleur. D’abord, ce n’était pas si bien, mais quand je continue de l’écouter, je peux voir qu’il n’y a pas d’autres histoire qui soit digne d’être écoutée autant que celle là. J’ai pensé que l’histoire d’aujourd’hui pourrait être quelque chose de spécial, mais en conclusion c’était encore la même histoire. Mais toujours, je suis heureux». Je suis sûr que c’est ce que ressent votre cœur.


Want to know more about the Tabernacle? Please click the banner below to get your free book on the Tabernacle.



Frères et sœurs, ce que je prêche ici est la Parole de Jésus. Les prédicateurs doivent prêcher la Parole de Jésus. Prêcher ce que Jésus a fait pour nous et répandre la vérité de l’eau et de l’Esprit au travers de la Parole écrit n’est autre que ce que l’Eglise de Dieu est supposée faire. Nous ne menons pas notre vie de foi dans l’Eglise. En entrant dans le Lieu Saint, éclairé par le chandelier à sept branches fait en sculptant un talent d’or, mangeant le pain dans la maison d’or pur, priant à l’autel de l’encens, allant au Temple de Dieu, L’adorant, et vivant dans cette maison d’or – ce n’est autre que notre vie de foi.

Vous et moi menons maintenant notre vie de foi donnée par Dieu. Recevoir la rémission des péchés et vivre la vie de foi résume la vie dans la Maison dorée de Dieu. «Même si notre homme extérieur se détruit, notre homme intérieur se renouvelle de jour en jour» (2 Corinthiens 4:16). Par notre foi au fil bleu, pourpre et cramoisi et au fin lin retors manifestés dans le Tabernacle, notre âme vit dans la Maison de Dieu rayonnante d’or.

Je remercie Dieu à jamais pour nous avoir sauvés de tous nos péchés et de la condamnation. Alléluia!

Retour