Étude du Tabernacle

Sermons on important subjects by Rev. Paul C. Jong

 

La foi manifestée dans la cuve


< Exode 30:17-21 >

«L’Eternel parla à Moïse et dit : Tu feras une cuve d’airain, avec sa base d’airain, pour les ablutions ; tu la placeras entre la tente d’assignation et l’autel, et tu y mettras de l’eau, avec laquelle Aaron et ses fils se laveront les mains et les pieds. Lorsqu’ils entreront dans la tente d’assignation, ils se laveront avec cette eau afin qu’ils ne meurent point ; et aussi lorsqu’ils s’approcheront de l’autel pour faire le service et pour offrir des sacrifices à l’Eternel. Ils se laveront les mains et les pieds afin qu’ils ne meurent point. Ce sera une loi perpétuelle pour Aaron, pour ses fils, et pour leurs descendants».



La cuve dans la cour du Tabernacle

LaverMatériau : Faite de bronze, elle était toujours remplie d’eau.

Signification spirituelle : le bronze signifie le jugement de tous les péchés de l’humanité. Pour porter la condamnation de tous les péchés de l’humanité, Jésus prit les péchés du monde sur Lui en étant baptisé par Jean. Ainsi, la signifie de la cuve est que nous pouvons être lavés de tous nos péchés en croyant que tous ces péchés furent transférés sur Jésus par Son baptême.

Les sacrificateurs qui servaient dans le Tabernacle lavaient aussi leurs mains et leurs pieds à la cuve avant d’entrer dans le Tabernacle et évitaient ainsi leur mort. Le bronze se réfère au jugement de tous les péchés, et l’eau de la cuve se réfère au baptême que Jésus reçut de Jean et par lequel Il prit les péchés du monde sur Lui. En d’autres termes, la cuve nous montre que Jésus accepta que tous les péchés soient transférés sur Lui et porta la condamnation de ces péchés. L’eau dans la cuve signifie, dans l’Ancien Testament, le fil bleu du Tabernacle, et dans le Nouveau Testament, le baptême que Jésus reçut de Jean (Matthieu 3:15, 1 Pierre 3:21).

Ainsi la cuve se réfère au baptême de Jésus, et c’est aussi le lieu où nous confirmons notre foi en le fait que Jésus prit tous nos péchés, incluant nos péchés actuels, et les effaça une fois pour toutes au travers du baptême qu’Il reçut de Jean le Baptiste il y a plus de 2 000 ans.

Il y a les justes dans ce monde qui sont nés de nouveau en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Ils sont ceux qui ont reçu la rémission de leurs péchés en croyant que leurs péchés furent pardonnés par les œuvres de Jésus manifestées dans le fil bleu, pourpre, et cramoisi et le fin lin retors. Cependant, parce que même les justes qui ont reçu la rémission du péchés sont insuffisants dans leur chair, ils ne peuvent faire autrement que de pécher chaque jour, et de tels péchés sont les péchés actuels. Le lieu où les justes qui ont reçu la rémission du péché viennent résoudre le problème de leurs péchés actuels n’est autre que cette cuve. A chaque fois que le juste commet un péché, il vient à la cuve dans la cour du Tabernacle et lave ses mains et ses pieds, et peut donc confirmer le fait que Jésus a déjà pardonné tous leurs péchés actuels aussi en croyant en la Parole écrite de Dieu.

Dans la Bible, l’eau est parfois utilisée pour se référer aussi à la Parole de Dieu, mais la signification la plus importante de l’eau est le baptême de Jésus. Ephésiens 5:26 dit : «afin de la sanctifier en la purifiant et en la lavant par l’eau de la parole» et Jean 15:3 dit : «déjà vous êtes purs, à cause de la parole que je vous ai annoncée». La cuve rend les saints qui ont reçu la rémission de leurs péchés capables de posséder l’évidence que le Seigneur a pardonné tous leurs péchés par l’eau, peu importe combien la chair soit faible.

1 Pierre 3:21 et 22 déclare : «cette eau était une figure du baptême, qui n’est pas la purification des souillures du corps, mais l’engagement d’une bonne conscience envers Dieu, et qui maintenant vous sauve, vous aussi, par la résurrection de Jésus Christ ; il est à la droite de Dieu, depuis qu’il est allé au ciel, et que les anges, les autorités et les puissances lui ont été soumis». Juste avant ces versets, Pierre explique la signification spirituelle de l’eau des jours de Noé. Bien que Noé ait averti les péchés, les âmes emprisonnées par le péché en d’autres termes, du déluge qui effacerait tout ce que contient le premier monde, seuls huit furent sauvés par l’eau. L’eau du déluge à cette époque fit périr tous ceux qui n’avaient pas cru en la Parole de Dieu. Maintenant, Pierre tire du déluge le fait que le baptême de Jésus est la figure de cette eau. Ainsi, la cuve est le lieu où nous confirmons notre salut une fois encore devant Dieu quand et après que nous soyons sauvés.

Les saints qui ont été sauvés de leurs péchés par la foi sont couverts de la grâce de Dieu en croyant en l’eau de la cuve (le baptême de Jésus), le bronze (le jugement de Dieu pour tout péché), et en ce que Jésus les a délivrés de leurs péchés. Même si nous sommes pleins de faiblesses et de limites au point d’avoir du mal à nous reconnaître juste, nous pouvons confirmer que nous sommes pleinement juste en renouvelant notre foi en le baptême de Jésus (pris nos péchés, l’eau) et Son sang versé à la Croix (condamnation des péchés, bronze). Parce que nous croyons en la Parole de Dieu qui nous a déjà sauvés de tous nos péchés et de la condamnation de ces péchés, nous pouvons devenir les justes qui n’ont pas de péché.

La Parole de Dieu en laquelle nous croyons nous dit que Jésus prit nos péchés sur Lui par Son baptême reçu de Jean, versa Son sang à la Croix pour prendre la condamnation des péchés à notre place, et nous a sauvés pleinement de nos péchés. Dieu plaça la cuve dans la cour du Tabernacle en sorte que nous confirmions par notre foi que nous sommes, quelles que soient les circonstances, ceux qui ont été sauvés parfaitement de tous nos péchés.



Avez vous été délivré éternellement de tous vos péchés actuels?

Pendant le Dernier Souper, après avoir partagé le pain et la boisson de la Pâque avec Ses disciples, Jésus, avant de mourir sur la Croix, voulait laver les pieds de Pierre et des autres disciples avec de l’eau. Parce que Jésus avait déjà pris tous les péchés de Ses disciples par Son baptême reçu de Jean, Il voulait leur enseigner la vérité de la cuve. Jésus leur dit qu’après avoir été baptisé, Lui, l’Agneau Pascal, paierait le salaire (mort) du péché en étant cloué au bois. Ainsi, les douze disciples de Jésus, bien qu’ils soient restés insuffisants après avoir cru en Lui, ne sont jamais redevenus pécheurs.

De la même façon, le fait que Jésus lave leurs pieds confirma ce que la Parole de vérité témoignait – Jésus a déjà effacé tous les péchés du monde. C’est ainsi que les disciples purent toujours prêcher aux gens la parole que Jésus est le Sauveur, et répandre l’évangile de l’eau et de l’Esprit qu’Il avait accompli (Hébreux 10:1-20). La cuve permet ainsi aux juste qui ont été sauvés de tous leurs péchés en croyant en la vérité de se rappeler le baptême de Jésus. Elle leur donne aussi la conviction du salut, que Dieu Lui même les a délivrés.



La Bible ne cite pas la taille de la cuve

Alors que la taille de tout le reste du Tabernacle est notée, la taille de la cuve ne l’est pas. Cela nous montre que le fait que Jésus le Fils de Dieu ait pris nos péchés sur Lui par Son baptême est infiniment grand. Cela nous dit aussi que l’amour de Jésus qui nous a sauvé de nos péchés et de la condamnation est illimité. La cuve manifeste le grand amour de Dieu qui est incommensurable. Les êtres humains sont liés au péché tout au long de leur vie. Mais en prenant les péchés du monde sur Lui par Son baptême reçu de Jean, et en étant crucifié et versant Son sang sur la Croix, Jésus a effacé tous nos péchés.

La cuve fut fabriquée en mélangeant les miroirs de bronze des femmes qui servaient dans le Tabernacle (Exode 38:8). Cela signifie que la Parole de Dieu reflète a lumière du salut sur les pécheurs et efface leurs ténèbres. Nous devons réaliser que Dieu avait fait la cuve telle que Lui même pourrait effacer nos péchés. Cette Parole de vérité à fait briller la lumière sur les péchés du peuple cachés au fond de leurs cœurs, effaça leurs péchés pour toujours, et leur a donné la rémission des péchés, et les a changés en justes. En d’autres termes, la cuve joue le rôle de témoignage à la vérité selon laquelle Jésus Christ nous a sauvés, nous pécheurs, pleinement par la Parole de Dieu.



La cuve était aussi faite de bronze

Savez vous quelle est la signification du bronze qui fut utilisé pour faire la cuve? Le bronze se réfère à la condamnation du péché que nous devions avoir. Pour être plus précis, cela nous dit que Jésus porta tous nos péchés à la Croix par Son baptême et fut condamné à notre place. C’est nous qui étions supposés être condamnés pour nos péchés, mais par l’eau de la cuve, nous pouvons confirmer de nouveau que tous nos péchés ont été effacés. Ceux qui croient en cela deviennent ceux qui ont été jugés par leur foi, et qui n’ont donc plus besoin d’avoir de jugement.

La cuve remplie d’eau nous dit : «par le fil bleu, pourpre et cramoisi et le fin lin retors, Jésus a déjà effacé tes péchés et t’a pleinement sauvé de tes péchés. Il t’a rendu pur». La cuve, en d’autres termes, est a preuve pour le juste qui a reçu la rémission du péché qu’il a été lavé de ses péché et sauvé.

L’autel des offrandes consumées signifie le jugement du péchés, alors que la cuve, liée au fil bleu parmi les matériaux du Tabernacle, nous dit que Jésus prit nos péchés sur Lui par Son baptême dans le Nouveau Testament.

Nous ne pouvons entrer dans le Lieu Saint que lorsque nous ouvrons et passons la porte de la cour du Tabernacle, dépassons l’autel des offrandes consumées, puis dépassons la cuve. Ceux qui peuvent entrer dans la Tabernacle où Dieu demeure sont ceux qui sont clairement passés par l’autel des offrandes consumées et la cuve par la foi. Seuls ceux qui ont reçu la rémission du péché en croyant en la vérité de la cuve dans la cour extérieure du Tabernacle peuvent entrer dans le Lieu Saint.

Quand quelqu’un essaie d’entrer dans le Lieu Saint par ses propres forces, le feu viendra du Lieu Saint et dévorera cette personne. Même les fils d’Aaron n’y échappaient pas, et certains d’entre eux sont morts à cause de cela (Lévitique 10:1-2). Ceux qui sont ignorants de la justice de Dieu portant les péchés et le jugement et ignorent cette vérité seront mis à mort à cause de leurs péchés. Les gens qui essaient d’entrer dans le Royaume de Dieu en croyant selon leurs propres pensées au lieu de croire en Son salut du péché extrêmement élaboré vont faire face au jugement du feu, et tout ce qui les attend en conséquence c’est l’enfer.

Jésus accomplit notre salut du péché par le fil bleu, pourpre et cramoisi et le fin lin retors de sorte que nous soyons capables d’entrer dans le Lieu Saint. C’est en croyant en cette vérité que nous sommes pleinement sauvés de tous nos péchés. Dieu avait Son plan pour sauver l’humanité du péchés même avant la création, et nous fait connaître Sa volonté en détail au travers de la vérité du fil bleu (le baptême de Jésus), le fil cramoisi (la mort de Jésus sur la Croix), et le fil pourpre (Dieu fait homme) dans la Bible. Et selon ce plan, Il a effectivement sauvé tous les pécheurs de leurs péchés et iniquités au travers des œuvres de Jésus manifestées dans ces fils bleu, cramoisi et pourpre.

1 Jean 5:4 dit : «la victoire qui triomphe du monde, c’est votre foi» et le verset 10 suivant dit : «Celui qui croit au Fils de Dieu a ce témoignage en lui même». Quel est le témoignage du salut? L’évangile de la vérité qui nous a donné notre salut par l’eau, le sang, et l’Esprit est le témoignage de notre foi au Fils de Dieu (1 Jean 5:6-8). En d’autres termes, seul l’évangile de l’eau et de l’Esprit auquel nous croyons est l’évidence que Dieu nous a lavés de nos péchés et fait de nous Son peuple. La seule voie pour être sauvés de tous nos péchés, entrer dans le Lieu Saint, être nourri du pain de vie donné par Dieu, et vivre dans Sa grâce est de croire en rien d’autre que cet évangile de l’eau et de l’Esprit. En croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit qui efface nos péchés, nous devons être sauvés et vivre nos vies de foi en union avec l’Eglise de Dieu.

C’est par la vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit que nous pouvons nous nourrir de la Parole de Dieu dans Son Eglise, être unis à elle, et vivre comme les justes dont les prières sont entendues de Dieu. Quand nous croyons en cette vérité, nous pouvons devenir les justes qui ont la foi du fil bleu, pourpre et cramoisi et qui sont couverts de la grâce de Dieu dans Sa présence. La vie de foi que peut vivre le peuple de Dieu ne vient que par la foi en l’eau, le sang, et l’Esprit. Nous pouvons être sauvés de tous nos péchés en croyant avec nos cœurs en le baptême de Jésus, Son sang versé et la mort, et que Jésus est Dieu Lui même. La foi qui vous a rendu capable de vivre dans l’Eglise de Dieu est la foi en le fil bleu, pourpre et cramoisi et le fin lin retors.

De nos jours, beaucoup de gens disent : «Tout ce que nous devons faire est croire en Jésus ; pourquoi se compliquer avec tout ça? Ne perdons pas notre temps à des discours inutiles et croyons juste en ce qui nous semble bon». Pour ces gens, nous ne sommes que des faiseurs de troubles dans le Christianisme, mais ce qui est absolument clair c’est que si quelqu’un croit en Jésus sans avoir reçu la rémission du péché, il verra la condamnation éternelle. Ne pas croire pleinement en l’évangile de l’eau, du sang et de l’Esprit est une foi fausse et faible. C’est en fait, ne pas croire en Jésus comme le Sauveur.

Si, pour gagner la faveur d’un étranger, j’insistais aveuglement auprès de lui : «je crois en toi», cette personne serait elle convaincue : «celui là doit vraiment croire en moi» et être heureuse pour cela? Au contraire, il dirait probablement : «est ce que tu me connais? Je ne crois pas que je te connaisse». Si je lui dis de nouveau : «mais je crois en toi quand même», et le regarde avec des yeux honnêtes essayant de le réconforter, en serait il heureux? Il me regarderait bien plutôt comme un psychopathe sans tête, qui ne fait qu’essayer de lire ses pensées et gagner sa faveur.

Dieu ne se réjouit pas non plus de gens qui croient en Lui aveuglement. Quand nous disons : «Je crois en Dieu. Je crois en Jésus comme Sauveur des pécheurs», alors nous devons confesser notre foi en Lui après avoir connu et cru en la façon dont il s’est occupé des iniquités des pécheurs. Si nous croyons bêtement et aveuglement, comme si nous n’avions pas de tête, alors nous ne pouvons pas être sauvés. Nous sommes sauvés quand nous croyons en connaissant d’abord clairement comment Jésus a fait disparaître nos péchés. Quand nous disons que nous croyons en quelqu’un, nous plaçons notre confiance en cette personne parce que nous la connaissons et considérons cette personne comme crédible. Placer notre confiance en quelqu’un que nous ne connaissons pas bien montre que nous sommes menteurs, ou suivons comme du bétail. Ainsi, quand nous confessons croire en Jésus, nous devons savoir exactement comment Jésus a fait disparaître tous nos péchés. Alors seulement nous ne serons pas abandonnés par notre Seigneur au dernier moment et pourrons entrer aux Cieux comme enfants de Dieu nés de nouveau.

La vraie foi qui peut nous conduire au Ciel est la foi en le fil bleu, pourpre et cramoisi. En d’autres termes, la vraie foi croit en l’évangile de l’eau et de l’Esprit qui nous a sauvés par l’eau (le baptême de Jésus), le sang (la mort de Jésus), et le Saint Esprit (Jésus est Dieu). Nous devons savoir combien grande est la grâce de notre Seigneur qui nous a sauvés, et croire, car croire en cette vérité nous conduira à notre salut.

Le fait que la foi de quelqu’un soit complète ou non est déterminé par le fait que cette personne connaisse ou non la vérité. Vous pouvez croire en Jésus comme votre Sauveur seulement quand vous croyez en l’évangile de l’eau et de l’Esprit avec vos cœurs. Et cette foi en Jésus comme notre Sauveur, qui nous a donné la rémission du péché par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, est la vraie foi qui nous a sauvés de tous nos péchés.



La cuve est l’affirmation du salut qui a pardonné nos péchés

La cuve était remplie d’eau. Elle était placée en face du Lieu Saint. La cuve est le lieu à nous nous souvenons que nous avons reçu la rémission du péché, et affirmons cela par la foi. C’est l’affirmation du fait que Dieu a effacé tous les péchés des croyants. Comme les sacrificateurs servant dans le Lieu Saint lavaient leurs mains et leurs pieds à la cuve chaque fois qu’ils étaient souillés, ceux qui ont reçu la rémission du péché, à chaque fois qu’ils pèchent, effacent aussi ces péchés en se souvenant et affirmant à nouveau, par la Parole de Dieu, que Jésus a déjà effacé ces péchés aussi qui les souillent et sont pardonnés pour cela en étant condamnés sévèrement.

Nous sommes pourris parce que nous ne pouvons faire autrement que de pécher en vivant dans ce monde. Avec quoi pouvons vous effacer tous ces péchés qui nous pourrissent alors? Nous les effaçons en croyant que Jésus Christ, le Roi des rois, vint sur cette terre il y a plus de 2 000 ans dans la chair d’un homme pour sauver les pécheurs, prit leurs péchés sur Lui par Son baptême, versa Son sang sur la Croix, et a pardonné les pécheurs de tous leurs péchés. Nous pouvons recevoir la rémission du péché et effacer nos péchés actuels quand nous croyons en la vérité selon laquelle Jésus prit tous les péchés sur Lui en étant baptisé. Nous pouvons être lavés de nos péchés aussi, en d’autres termes, quand nous croyons en cette vérité selon laquelle a déjà effacé tous nos péchés par le fil bleu, pourpre et cramoisi.



Nous devons voir la foi qui connaît et croit en la vérité de la cuve

Sans la foi en la cuve, nous ne pouvons entrer dans le Lieu Saint où Dieu demeure. Nos œuvres ne peuvent être toujours parfaites. Parce que nous avons des faiblesses, nous péchons parfois. Mais le salut que Dieu nous a donné est parfait, car la Parole de Dieu est parfaite. Parce que Dieu a effacé nos manquements par Son salut parfait, nous pouvons entrer dans le Lieu Saint par la foi. Ceux qui ne passent pas par la cuve ne peuvent entrer dans le Lieu Saint. Nous devenons éligibles à l’entrée dans le Lieu Saint par notre foi en la vérité selon laquelle Jésus vint il y a 2 000 ans sur cette terre et effacé tous les péchés du monde par l’évangile de l’eau, du sang, et de l’Esprit prophétisé au travers du fil bleu, pourpre et cramoisi. Sans croire que le Seigneur a déjà effacé tous nos péchés et nous a rendu purs, nous ne pouvons entrer dans le Lieu Saint.

Comme nous ne pouvons pas entrer dans le Sanctuaire de Dieu sans croire en le fil bleu, pourpre et cramoisi, si nous ne croyons pas en l’évangile de l’eau et de l’Eprit, nous ne pouvons pas non plus jouir des bénédictions de nous tenir devant le trône de la grâce de Dieu en croyant en Sa Parole dans Son Eglise, de Le prier et recevoir Sa grâce, et de vivre avec Ses serviteurs et les saints. Nous pouvons vivre nos vies dans l’Eglise de Dieu avec nos amis croyants, entendant et croyant en Sa Parole et Le priant, seulement quand nous croyons que Dieu nous a déjà sauvés de tous nous péchés par le fil bleu, pourpre et cramoisi.

La cuve est la confirmation de notre salut du péché. Dieu plaça la cuve en face du Lieu Saint et la remplit d’eau pour donner l’affirmation de la foi à ceux qui croient en l’évangile de la rémission du péché. Cette cuve lave les consciences pourries des justes qui croient.

Lisons 1 Jean 2:1-2. «Mes petits enfants, je vous écris ces choses afin que vous ne péchiez point. Et si quelqu’un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus Christ le juste. Il est lui même une victime expiatoire pour nos péchés, et non seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier.» Amen.

Si nous péchons, nous avons un Avocat auprès du Père, Jésus Christ le juste. Jésus lave les cœurs pourris des justes par l’eau. Le jour avant qu’Il ne soit crucifié, pendant le Dernier Souper, Jésus rassembla Ses disciples, mit de l’eau dans une bassine, et lava leurs pieds. «Quand j’ai été baptisé, j’ai pris tous vos péchés, incluant même les péchés que vous commettrez plus tard, et je vais être condamné à la Croix à votre place. J’ai même pris vos péchés futurs sur Moi, et les ai effacé. Je suis devenu votre Sauveur».

C’était pour dire cela que Jésus lava les pieds des disciples pendant le Dernier Souper de la Pâque. A Pierre qui refusa que Jésus lave ses pieds, Il dit : «ce que je fais tu ne le comprends pas maintenant, mais tu le comprendras bientôt» (Jean 13:7). Jésus voulait devenir le parfait Sauveur de ceux qui croient vraiment en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Pour ceux qui croient en le fil bleu, pourpre et cramoisi, Jésus est devenu le Sauveur éternel.



L’utilisation de la cuve

The Use of the Laver La cuve était utilisée pour effacer toutes les souillures des sacrificateurs quand ils travaillaient dans le Tabernacle donnant des offrandes à Dieu. Il fallait laver les traces que les sacrificateurs avaient du fait de tuer les offrandes sacrificielle, de verser le sang, et de les couper en morceaux pour donner à Dieu l’offrande qui pardonnerait les péchés du peuple d’Israël. Quand les sacrificateurs étaient souillés en donnant les offrandes, ils devaient se laver avec l’eau, et la cuve était le lieu où toute cette souillure était effacée.

A chaque fois que nous péchés, spirituellement ou dans la chair, et à chaque fois que nous sommes souillés en enfreignant les commandements de Dieu, nous devons effacer toute notre souillure avec l’eau de la cuve. Les sacrificateurs, à chaque fois que leurs corps touchaient quelqu’un d’impur ou de sale, devaient laver les parties souillées de leurs corps avec de l’eau, qu’ils le veuillent ou non.

Ainsi, à chaque fois que ceux qui croient en Dieu sont en contact avec quelque chose de sale ou d’impur, l’eau de la cuve est utilisée pour effacer toute cette souillure. En bref, l’eau de la cuve fut donnée pour être utilisée pour effacer les souillures de ceux qui sont nés de nouveau. Ainsi, la cuve contient la grâce de Dieu. La signification de la cuve n’est pas un objet optionnel que nous pouvons choisir de croire ou non, mais c’est l’objet nécessaire et essentiel à ceux qui croient en Jésus.

Dieu donna la taille de tous les autres objets du Tabernacle, spécifiant la hauteur, la longueur, et la largeur qu’ils devaient avoir. Mais Il n’a pas spécifié la taille de la cuve. C’est une caractéristique particulière propre à la cuve. Cela manifeste l’amour infini que le Messie a répandu sur nous, qui commettons des péchés chaque jour. Dans cet amour du Messie se trouvait Son baptême, une forme d’imposition des mains qui effaça tous nos péchés. Comme beaucoup d’eau était utilisée quand les sacrificateurs étaient souillés en faisant leur devoir, la cuve devait toujours être remplie d’eau. La taille de la cuve dépendait de ce besoin. Parce que cette cuve était de bronze, à chaque fois que les sacrificateurs se lavaient de cette eau, ils pensaient au jugement du péché.

Les sacrificateurs qui servaient dans le Tabernacle devaient laver toutes les saletés de leurs mains et leurs pieds avec l’eau de la cuve. Si le bronze manifeste le jugement de Dieu, alors l’eau manifeste l’effacement des péchés. Hébreux 10:22 dit : «nos corps lavés d’une eau pure» et Tite 3:5 dit : «le bain de la régénération et du renouvellement par le Saint Esprit». Comme ces passages, la Parole du Nouveau Testament nous parle de laver les souillures par l’eau du baptême.

Si les sacrificateurs effaçaient leurs souillures venues dans leurs vies par l’eau de la cuve, nous, Chrétiens nés de nouveau d’aujourd’hui, pouvons effacer tous nos péchés actuels commis dans nos vies en croyant en le baptême de Jésus. L’eau de la cuve de l’Ancien Testament nous montre que le Messie vint sur cette terre et effaça tous les péchés du monde par le baptême qu’Il reçut de Jean.

Au travers de la Bible, Dieu nous dit que nous seulement les péchés commis par le peuple d’Israël mais les péchés actuels commis par tous les gens de l’histoire humaine entière ont été transférés sur Jésus par le baptême qu’Il a reçu de Jean. Quand Jésus fut baptisé par Jean, Il dit en Matthieu 3:15 : «Laisse faire, car il convient que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste». En recevant Son baptême, la même sorte d’imposition des mains, de Jean, le représentant de l’humanité, Jésus prit tous les péchés de l’humanité sur Son propre corps.

Donc, en croyant en le fait que tous les péchés furent transférés sur Jésus le Messie par Son baptême, nous pouvons être lavés des souillures du péché de nos cœurs. Parce que nous avons déjà transféré tous nos péchés sur Jésus en croyant en cette vérité, tout ce que nous devons faire est de croire que le Fils de Dieu a porté les péchés du monde jusqu’à la Croix, fut crucifié et versa Son sang, devint l’offrande sacrificielle parfaite pour tout l’humanité, et nous a délivrés de tous nos péchés. Croyez vous cela dans vos cœurs? Ceux qui croient vraiment que le Messie est devenu notre propre offrande sacrificielle sont sauvés éternellement.



Le problème des péchés actuels peut aussi être résolu en croyant en le baptême de Jésus

La Bible nous dit elle comment nous pouvons effacer tous nos péchés actuels? Comme les sacrificateurs effaçaient leurs souillures avec l’eau de la cuve dans l’Ancien Testament, dans le Nouveau Testament, nous pouvons recevoir la rémission de nos péchés actuels en croyant que Jésus a accompli la justice de Dieu en prenant les péchés du monde sur Lui par Son baptême reçu de Jean. Finalement, tous les péchés sont effacés en croyant en la vérité.

Quand les gens d’Israël donnaient les offrandes pour le péché à Dieu, ils apportaient au Tabernacle un animal sacrificiel sans défaut comme une chèvre ou un buffle, confessaient leurs péchés et les transféraient sur l’offrande en posant leurs mains sur sa tête, et tuaient ces offrandes de sacrifice qui portaient leurs péchés. Ils coupaient ensuite le coup et versaient le sang, plaçant le sang sur les cornes de l’autel des offrandes consumées et versant le reste par terre (Lévitique 4). Même leurs péchés d’un an étaient remis d’un coup par la foi par les offrandes du péché le Jour du Pardon (Lévitique 16). Finalement, nous recevons notre rémission du péché par la même méthode que les offrandes du péché de l’Ancien Testament – c’est à dire en croyant en le baptême du Messie qui vont pour effacer nos péchés et le sang de la Croix.

L’imposition des mains de l’Ancien Testament correspond au baptême que Jésus reçut dans le Nouveau Testament. Notre Messie se chargea et effaça tous nos péchés en étant baptisé par Jean et crucifié. Quand c’est par les œuvres du baptême du Messie et Son sang à la Croix que Dieu nous a sauvés parfaitement de tous nos péchés, que devons nous faire de plus pour être pardonnés de nos péchés? Ce dont nous devons nous rappeler et croire est que même si nous péchons quotidiennement dans nos vies à cause de nos faiblesses, tous ces péchés ont aussi été effacés par Jésus Christ qui vint par l’eau et le sang. Même si nous croyons en Dieu, à cause de nos manquements, nous tombons encore dans la faiblesse et la faute. Mais notre Dieu, qui connaît cela, nous a sauvés en envoyant le Messie sur cette terre, Lui faisant prendre les péchés de l’humanité sur Lui par Son baptême, et Le sacrifiant.

En plaçant l’autel des offrandes consumées et la cuve dans la cour du Tabernacle, Dieu nous a permis d’effacer tous nos péchés actuels commis quotidiennement avant d’entrer dans le Sanctuaire, la Maison de Dieu. Mais cela ne signifie pas que nous sommes supposés effacer nos péchés actuels par des prières de repentance quotidiennes. Au contraire, c’est notre foi en le baptême du Messie et Son sang sur la Croix qui efface tous nos péchés. Dieu a établi que quand le juste fait une faute et pèche et agit mal après avoir cru en Jésus, ils soit lavé de tout péché en croyant en le baptême que le Messie, le Seigneur de la cuve, reçut.

Beaucoup de gens sont enclins à considérer le fait que Jésus ait porté les péchés et Son jugement pour tous les péchés comme la même chose, les attachant ensemble aveuglement comme un seul paquet. Mais parce que nous commettons des péchés actuels quotidiennement à cause de nos faiblesses, la purification des péchés et le jugement des péchés doivent être séparés en deux. Le baptême que Jésus reçut de Jean et Sa mort sur la Croix devaient porter tous nos péchés sur Lui, pour être jugé pour ces péchés, et pour nous en sauver parfaitement. Dans cette foi, nous pouvons ainsi recevoir le jugement de nos péchés une fois pour toutes. Le problème de nos péchés quotidiens doit être résolu en croyant en le baptême du Messie. C’est en unissant ces deux composants, le baptême et la Croix, que le seul et parfait salut est accompli. C’est la vérité de la parfaite rémission du péché. Etant donné que la solution à nos problèmes de péchés est concernée, nous devons penser et croire en séparant le baptême de Jésus et la Croix l’un de l’autre.

Quand les sacrificateurs tuaient les animaux sacrificiels dans le Tabernacle, ils étaient souillés par le sang qui giclait. Nous ne pouvons même pas imaginer à quel point ils étaient sales. Les sacrificateurs devaient nettoyer toute cette souillure, mais s’il n’y avait pas eu d’eau dans la cuve de la cour du Tabernacle, ils n’auraient pas pu le faire. Peu importe que ce soit le Souverain Sacrificateur ou un simple sacrificateur qui avait été pardonné d’un an de péchés, s’ils ne lavaient pas la souillure avec l’eau de la cuve, cette personne ne pouvait pas vivre sans garder cette souillure sur elle.

Même si le Souverain Sacrificateur avait toutes sortes de souillures sur lui, parce qu’il y avait la cuve dans la cour du Tabernacle, il pouvait toujours être lavé. Même si un sacrificateur était pardonné pour les péchés d’un an entièrement, il étaient par là en train d’effacer les péchés quotidiens. Dieu établit que le sacrificateur qui Lui donnerait les offrandes devrait être ainsi lavé de toutes les souillures à la cuve. Nous pouvons alors réaliser pourquoi Dieu mit la cuve dans la cour du Tabernacle. Nous pouvons aussi savoir pourquoi la cuve était placée entre l’autel des offrandes consumées et le Sanctuaire.



Pourquoi avons nous besoin de la cuve?

La vérité contenue dans la cuve est révélée dans Jean 13. Pendant la Pâque, après avoir pris le Dernier Souper avec Ses disciples, Jésus leur lava les pieds, et ce fut au tour de Pierre. Quand Jésus essaya de laver ses pieds, Il demanda à Pierre d’avancer ses pieds de sorte qu’Il puisse les laver. Cependant, Pierre déclina disant : «Je devrais laver Tes pieds, comment Seigneur peux tu laver mes pieds?».

Pierre déclina parce qu’il pendant que cela ne convenait qu’un enseigne lave les pieds de ses propres disciples. «Comment puis je oser demander à mon enseignant de laver des pieds? Je ne le peux pas».

Pierre continuait à décliner le service de Jésus. Ce que Jésus dit alors à Pierre est d’une grande importance.

«Ce que je fais tu ne le comprends pas maintenant, mais tu le comprendras bientôt» (Jean 13:7). Voici ce que Jésus voulait dire : «Tu ne peux comprendre maintenant pourquoi je dois laver tes pieds. Mais cela sera la clé pour résoudre le problème de tes péchés actuels. Tout commettras beaucoup de péchés, mais j’ai déjà pris même tes péchés du futur sur Moi, et à cause de ces péchés, je dois verser Mon sang sur la Croix. Tu dois donc savoir et croire que je suis le Messie qui m’occupe même de tes péchés futurs».

Dans l’esprit de Pierre, cela semblait contraire à l’éthique que le Messie lave ses pieds, et c’est pour cela qu’il déclina. Mais Jésus dit à Pierre : «Tu connaîtras bientôt», et lava ses pieds.

«C’est seulement si je lave tes pieds que tu peux être en relation avec Moi. Tu ne comprends pas maintenant pourquoi je laves tes pieds. Mais après que j’aie été crucifié et monté au Royaume des Cieux, tu sauras pourquoi j’ai lavé tes pieds. Parce que je suis ton Messie, j’ai déjà pris même tes péchés futurs par Mon baptême, et en devenant l’offrande sacrificielle pour tes péchés, je suis devenu ton Sauveur».

Comme notre Seigneur le dit, Pierre ne comprenait rien à ce moment là, mais après la résurrection du Seigneur, il réalisa. Vraiment, c’est cela qui effaça même ses péchés actuels.

«Parce que je ne peux faire autrement que de commettre des péchés dans le monde, le Seigneur a lavé mes pieds de sorte que je croie que Jésus le Messie prit même ces péchés sur Lui par Son baptême de Jean le Baptiste! Le baptême du Messie s’est chargé même de ces péchés du futur! Jésus prit tous ces péchés sur Lui par Son baptême, porta les péchés du monde jusqu’à la Croix, et prit la condamnation de tous les péchés en étant crucifié! Et en ressuscitant des morts, Il nous a vraiment et entièrement sauvé de tous nos péchés!»

Un peu plus tard, après avoir renié le Seigneur trois fois, Pierre réalisa et crut cela. C’est pour cela qu’il dit en 1 Pierre 3:21 : «cette eau était une figure du baptême, qui n’est pas la purification des souillures du corps, mais l’engagement d’une bonne conscience envers Dieu, et qui maintenant vous sauve, vous aussi, par la résurrection de Jésus Christ». Ici, le mot «figure» signifie quelque chose qui est annoncé ou identifié par un symbole ou type précédent, comme une figure du Nouveau Testament qui a sa contrepartie dans l’Ancien Testament. Ainsi, le contexte précédent déclare clairement que le baptême de Jésus est la figure de l’eau dans l’Ancien Testament.

Dans l’Ancien Testament, quand les offrandes du péché du Jour du Pardon étaient données à Dieu pour recevoir la rémission des péchés d’un an, le Souverain Sacrificateur, représentant le peuple d’Israël, devait poser ses mains sur l’offrande sacrificielle et confesser les péchés que les Israélites avaient commis pour les transférer sur l’offrande. Cette méthode de l’imposition des mains correspondait au baptême de Jésus. Dans l’Ancien Testament, les offrandes sacrificielles devaient verser le sang à mort pour avoir porté les péchés de tous les Israélites. Sa gorge était coupée, et il versait tout son sang. Le sacrificateur le prenait alors, le coupait en morceaux, et offrait sa chair à Dieu en la brûlant par le feu.

Le Messie qui est la vraie substance des offrandes sacrificielles dans l’Ancien Testament, vint sur cette terre, prit nos péchés par l’imposition des mains, versa son sang sur la Croix, et mourut à notre place. Aujourd’hui, vous et moi avons donc pleinement reçu la rémission de nos péchés par le baptême de Jésus Christ et Sa mort sur la Croix. Et nous devons effacer nos péchés commis dans la vie quotidienne aussi en croyant que ces péchés ont déjà été effacés par le baptême que notre Seigneur a reçu et le sang qu’Il versa sur la Croix. Nous devons connaître cette vérité et croire en elle. Nous pouvons être délivrés de tous nos péchés seulement si nous croyons que Jésus a pris tous nos péchés sur Lui et les a tous effacés par Son baptême. A chaque fois que nous commettons des péchés, en d’autres termes, nous devons confirmer notre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Et en méditant sur la vérité selon laquelle même ces péchés ont déjà été effacés par Jésus par Son baptême et la Croix, nous ne pouvons perdre notre salut en aucun cas, et pouvons la restaurer d’un coup à chaque fois que nos cœurs sont attaqués par un sentiment de culpabilité.

Parce que Jésus a déjà effacé même les péchés quotidiens commis par le juste qui a reçu la rémission des péchés dans la vie quotidienne, Dieu permit qu’ils aient la cuve de sorte que ces justes, dont la rémission des péchés vint par l’eau, le sang et l’Esprit, soient lavés de leurs péchés actuels par leur foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit.

C’est pour cela que Dieu fit la cuve en rassemblant et mélangeant les miroirs utilisés par les femmes qui avaient servi dans la Tente d’assignation, car ces miroirs donnent le reflet de soi. Chaque fois que nous commettons des péchés et tombons dans le désespoir à cause de nos faiblesses, nous devons aller à la cuve et laver nos mains et nos pieds. Le rôle de la vue est de nous rappeler que Jésus prit les péchés de l’humanité sur Lui une fois pour toutes quand Il fut baptisé par Jean. C’était pour enseigner cette vérité au juste qui a reçu la rémission du péché que le Seigneur amena les Israélites à faire la cuve en mélangeant les miroirs de ces femmes, la remplit d’eau, et permit aux sacrificateurs d’effacer toutes les souillures de leurs mains et leurs pieds avec cette eau.

Nous croyons que Jésus est le Fils de Dieu, le Créateur, et le Sauveur de l’humanité. Et nous devons nous souvenir que le Messie vint sur cette terre dans la chair d’un homme et accepta que tous nos péchés soient transférés sur Son propre corps par le baptême qu’Il reçut de Jean – c’est à dire qu’à chaque fois que nous commettons des péchés dans ce monde, tombons dans la faiblesse ou que nos faiblesses sont révélées, nous devons nous souvenir encore plus que le Messie vint dans la chair, fut baptisé et crucifié, et a donc effacé tous nos péchés.

Si nous ne nous souvenons pas de cela ni n’y croyons, même si nous avons reçu la rémission des péchés, nous seront de nouveau lié par nos péchés actuels et retourneront à notre vieux pécheur. Ainsi, nous devons croire chaque joue que tous nos péchés commis à cause de nos faiblesses et manquements ont déjà été transférés sur Jésus par Son baptême. Chaque jour, nous devons nous souvenir, croire encore, et affirmer que le Messie prit tous nos péchés sur Lui par Son baptême reçu de Jean et les effaça tous.

Il n’y a personne sur la surface de la terre qui puisse recevoir la rémission du péché en croyant en Jésus sans croire qu’Il a porté les péchés du monde en étant baptisé par Jean et versa Son sang. Et même si les gens ont reçu la rémission du péché, il n’y a pas une seule personne qui ne commette pas de péché. Ainsi, sans croire en le baptême de Jésus, tout le monde serait pécheur, et la volonté de Dieu n’aurait jamais été accomplie envers personne. C’est pour cela que Dieu nous a donné Son Fils, L’a fait baptiser par Jean, et Le donna pour verser le sang sur la Croix.

Si nous croyons en Jésus Christ comme notre Messie, nous devons croire que tous nos péchés ont été transférés sur Lui au travers de Son baptême reçu par Jean, et qu’Il porta toute la condamnation en portant les péchés du monde à la Croix, étant crucifié, et versant Son sang. Nous recevons notre rémission du péché en croyant en le baptême de Jésus et Son sang. Tous nos péchés ont été effacé en croyant en cette vérité. Nous avons atteint la justice en croyant en l’amour de Dieu dans nos cœurs. Nos cœurs sont maintenant sans péché, lavés et sans tache. Mais il y a encore des faiblesses dans notre chaire. C’est pour cela que nous devons nous souvenir du baptême de Jésus chaque jour et nous souvenir toujours de cette foi. A chaque fois que nos limites et faiblesses sont révélées, à chaque fois que les mauvais pensées montent et que nous sommes pourris, et à chaque fois que nos actes sont mauvais, notre Seigneur ne se réjouit que si nous nous souvenons que Jésus prit tous ces péchés sur Lui par Son baptême reçu par Jean et lavons nos cœurs en croyant en cette vérité une fois encore.

A chaque fois que nous commettons des péchés, nous devons d’abord admettre nos péchés devant Dieu. Nous devons ensuite croire de nouveau que tous ces péchés ont été déjà transférés sur Jésus par Son baptême. Nous qui avons été lavés par l’œuvre du baptême de Jésus devons effacer nos péchés quotidiens en croyant en cette œuvre. C’est pour cela que nous devons absolument nous souvenir et croire en le fait que nous pouvons effacer tous nos péchés par le baptême de Jésus Christ.

Nous avons maintenant examiné la raison pour laquelle Dieu plaça la cuve entre l’autel des offrandes consumées et le Tabernacle. Dieu plaça la cuve entre l’autel des offrandes consumées et le Tabernacle de sorte que lorsque nous venons devons Lui, nous passions avec des corps et cœurs purs. Même après être devenus les justes qui ont reçu la rémission parfaite du péché par le baptême de Jésus et la Croix, nos cœurs sont encore enclins à être pourris chaque fois que nous péchons, volontairement ou involontairement. C’est pour cela que nous devons effacer ces souillures à la cuve quand nous passons l’autel des offrandes consumées et venons devant Dieu. Parce que nous ne pouvons aller devant Dieu si nous avons même la plus petite souillure, Dieu plaça la cuve entre l’autel des offrandes consumées et le Tabernacle de sorte que nous soyons capables d’entrer dans la présence de Dieu dans la pureté, nous étant lavés nous même avec l’eau de la cuve.



Quel genre de conscience est une bonne conscience devant Dieu?

1 Pierre 3:21 définit aussi le baptême de Jésus comme étant «l’engagement d’une bonne conscience envers Dieu». Ecoutez, une bonne conscience est celle qui croit que Jésus effaça tous les péchés de l’humanité, incluant tous les péchés commis quotidiennement, par le baptême qu’Il reçut de Jean au Jourdain. Pour prendre nos péchés sur Lui, notre Seigneur fut baptisé par Jean et accepta donc nos péchés sur Son propre corps. Parce que Jésus porta tous nos péchés sur Son corps, Il devait mourir sur la Croix. Si nous ignorons et ne croyons pas en ce qu’Il a fait, alors nos consciences ne peuvent qu’être mauvaises. C’est pour cela que nous devons croire en Son baptême. Nous devons avoir une bonne conscience devant Dieu. Bien que dans notre chair nous ne puissions pas être capables de vivre parfaitement à 100 pour cent, au moins dans nos consciences, nous pouvons et devons avoir une bonne conscience devant Dieu.

Il y a environ un demi siècle, quand la Corée a tout perdu dans la ruine de la Guerre de Corée, un flot d’aides vint sur le pays pour le relever. Même si les orphelins devaient recevoir cette aide d’abord, au lieu qu’il en soit ainsi, des gens sans scrupules les détournèrent dans leur propre poche et se fabriquèrent leur santé. Ils n’avaient pas de conscience. Quand les pays extérieurs donnèrent du lait en poudre, de la farine, des chaussures, des vêtements, et d’autres aides, les supporters les envoyèrent de sorte que les gens nus et affamés dans le besoin puissent être vêtus et nourris correctement ; ils pouvaient difficilement imaginer que des officiels publics méchants et des trompeurs détourneraient ces aides.

Des gens de bonne conscience auraient distribué cela parmi les pauvres. Ceux qui, au lieu de changer les aides en une opportunité de bâtir leur santé, distribuèrent parmi les pauvres mourant de faim n’auraient pas eu de sujet de honte devant Dieu, car ils auraient vécu avec une bonne conscience. Mais ceux qui ne l’ont pas fait auraient été accusés d’être des traîtres par leur propre conscience. Bien sûr, ces traîtres pourraient être lavés de tous leurs péchés s’ils se convertissaient et croyaient en le baptême de Jésus maintenant.

Pour prendre nos péchés sur Lui et pour effacer tous nos péchés actuels, Jésus vint sur cette terre et fut baptisé. Ayant ainsi été baptisé par Jean, Jésus effaça nos péché une fois pour toutes. Je voudrais confronter les incroyants à Son baptême, disant : «Qu’est ce qui te rend si fier pour ne pas croire en ce baptême? Avec quelle confiance ne crois tu pas? Es tu assez bon pour entrer dans le Royaume sans la foi en Son baptême?».

Si nous voulons vraiment être des gens de bonne conscience, nous devons effacer tous nos péchés actuels par le baptême que Jésus reçut de Jean. Pour ce faire, nous devons croire en nos cœurs que Jésus prit sur Lui tous les péchés que nous commettons dans notre vie entière et les a tous effacés. C’est pour cela que Jésus notre Messie fut baptisé par Jean avant d’aller à la Croix.

Jésus dit à la femme qui été dans l’adultère : «Je ne te condamne pas non plus. Je ne te juge pas non plus». Pourquoi? Parce que Jésus avait déjà pris le péché d’adultère de cette femme sur Lui aussi, et parce que Jésus Lui même allait porter la condamnation de ce péché aussi. Il dit : «Je suis Celui qui serai condamné pour tes péchés. Mais sois lavée de tous tes péchés en croyant en mon baptême. Sois donc sauvée de tous tes péchés en croyant en moi. Sois sauvée de toute la condamnation du péché aussi de ta conscience et bois de mon eau qui ne te donnera plus jamais soif».

Aujourd’hui, vous et moi croyons que Jésus est Celui qui nous a sauvés de nos péchés. Croyez vous vraiment que Jésus prit effectivement vos péchés sur Lui par son baptême et les effaça tous? Notre Seigneur effaça tous nos péchés en étant baptisé. Nous pouvons maintenant aller devant Dieu avec une bonne conscience. Pourquoi? Parce que notre Seigneur prit tous nos péchés sur Lui et les effaça en étant baptisé, les porta à la Croix, fut condamné à notre place en étant crucifié, et ressuscita des morts. Il y a longtemps, Jésus vint sur cette terre, et par Ses 33 ans de vie, Il prit tous nos péchés sur Lui et les effaça tous par Son baptême.

En prenant même nos péchés actuels sur Lui et les effaçant, notre Seigneur nous a permis d’aller devant Dieu et devenir les justes, et d’être jugés pour tous nos péchés au travers du sacrifice de Jésus Christ. C’est en croyant en ce Seigneur, en d’autres termes, que nous pouvons appeler Dieu notre Père et aller dans Sa présence. Ainsi, ceux qui croient en les œuvres de Jésus de l’eau, du sang et de l’Esprit sont ceux qui ont une bonne conscience. Au contraire, c’est la mauvaise conscience qui ne croit pas en les actes justes du Seigneur, Son baptême et sa crucifixion.



De nos jours, beaucoup de gens ne prennent pas la Parole de Dieu au sérieux à cause de leur foi superstitieuse Faith

Beaucoup de menteurs, discréditant la Parole de Dieu comme si elle n’était qu’une décoration, prêchent seulement le faire que nous devons aussi faire le bien par notre foi en Dieu pour entrer dans le Royaume des Cieux. Et quand on en vient au salut, ils parlent seulement du sang sur la Croix, et pensent erronément qu’ils doivent monter sur une montagne pour prier ou jeûner afin de rencontrer Dieu par leur expérience de la chair. Bien que rien peut être plus faux que cette foi, ils en sont absolument certains. Ils disent : «j’étais tourmenté par mes péchés, et je suis monté toute la nuit pour prier : Dieu, j’ai péché, je crois en Toi Seigneur. Et ce jour, il y avait encore du tourment le soir, mais après que je sois resté toute la nuit à prier, et soudainement j’ai senti comme si un paquet de feu était sur moi, et, à ce moment précis, mon esprit fut éclairé – tous les péchés de mon cœur étaient effacés, rendus blancs comme la neige. C’est à ce moment là que je suis né de nouveau. Alléluia».

De telles pensées sont humaines, ignorantes et orgueilleuses qui rendent la Parole de Dieu inutile. Vous devez vous souvenir que Dieu punira ceux qui disent de tels non sens mystiques et trompent les gens et conduisent d’autres au feu de l’enfer.

«Mes oreilles me faisaient si mal. Mais j’ai cru en ce que le Seigneur dit, que nous serions guéris si nous croyons, et j’ai raisonné ma douleur disant : Seigneur, je crois! Quand j’ai cru ainsi, la douleur est partie!»

«J’avais un ulcère gastrique, et à chaque fois que je mangeais quelque chose, j’avais des douleurs terribles. Donc avant de manger j’ai prié : Seigneur, je souffre là, mais Tu as dit que Tu entendrais tout ce que nous prions par la foi. Je crois en Ta Parole. Pour sûr, je n’avais plus de problème digestifs!»

Qu’est ce que tout cela? Ce sont des cas où les gens n’ont pas rencontré le Seigneur par la Parole. Ces cas démontrent l’erreur de leur foi qui ne croit pas par la Parole. Ce ne sont pas des réponses à leur prière reçues par la Parole, mais juste leur foi mystique. Ils croient en Dieu non par la Parole, mais sans leur confusion erronée basée sur leurs propres émotions et expériences. Quoi d’aussi regrettables et triste qu’il y ait tant de tels mystiques parmi les Chrétiens d’aujourd’hui.

Ainsi, mettre de côté la Parole de Dieu et croire en Jésus aveuglement se basant sur leurs émotions ou expériences n’a amené qu’à une foi superstitieuse. Les gens qui clament croire en Jésus même s’ils n’ont pas cru par la Parole ont besoin de s’examiner eux même pour voir s’ils sont possédés par des démons ou non. «J’ai rencontré Jésus en priant. Jésus apparut dans mon rêve. J’ai prié ardemment et ma maladie était guérie». N’importe qui peut faire de telles déclarations de sa bouche, mais ce qui est claire c’est que ce n’est pas la foi donnée par Dieu, mais la fausse foi donnée par Satan.

Au travers du fil bleu, pourpre, et cramoisi et le fin lin retors, notre Seigneur s’est révélé à nous. Le Seigneur se révèle t il à nous d’une manière nouvelle et différente dans l’ère d’aujourd’hui? Apparaît-il vraiment devant nous dans une illusion ou un rêve? Il traîne des chaînes à Ses pieds, saigne de partout, a une couronne d’épine sur Sa tête, et dit : «Tu vois, c’est ainsi que j’ai souffert pour toi. Maintenant, que feras tu pour moi?» - est ce ainsi que notre Seigneur se révèle à nous? C’est un non sens!

Il y a encore des gens qui, après avoir eu ce genre de rêve supposé, font un vœu devant Dieu : «Seigneur, je deviendrai Ton serviteur et Te servirai de tout mon cœur pour le restant de ma vie. Je bâtirai une maison de prière ici. Je bâtirai une église ici. Je porterai ma croix sur mon dos pour le restant de ma vie et rendrai témoignage de Toi dans toute la nation et le monde entier».

En fait, nous pouvons facilement croiser ce genre de prédicateurs dévoués dans les rues et places publiques. Sans exception, ce sont tous des mystiques qui disent qu’ils on décidé de vivre ainsi après avoir vu Jésus dans leurs rêves ou avoir entendu une voix du Seigneur en priant, spécialement dans cette ère où toute Sa Parole a été entièrement donnée à l’humanité. Les rêves viennent des circuits compliqués du sub- conscient humain. Ces gens ont ce genre de rêve parce qu’ils ont toute sorte d’imagination au sujet de Jésus dans leur amour inapproprié et pensent de trop.

Quand votre esprit demeure profondément sur des problèmes avant d’aller dormir, vous avez de fortes chance de vous voir réfléchir à ce problème dans vos rêves aussi. Ainsi, les rêves sont faits dans votre sub-conscient. C’est pourquoi si nous pensons trop, nous avons toutes sortes de rêves. Ils n’ont rien à voir avec la foi, mais ils ne sont qu’un reflet des changements physiques ou du sub-conscient.

C’est pour cela si les gens pensent beaucoup à Jésus versant le sang à la Croix, dans leur rêve Il apparaît avec une couronne d’épines sur Sa tête. En soi, il n’y a rien de mal dans ces rêves. Mais prendre ces rêves trop au sérieux est une grave erreur. Si Jésus apparaît devant eux, saignant de partout, et dit : «Que feras tu pour Moi? Tu dois vivre le restant de ta vie pour Moi comme un ascétique. Pour moi, tu ne dois avoir aucune possession», qu’en est il? Il y a des gens orgueilleux qui abandonnent vraiment toutes leurs possessions pour vivre ainsi. Y a t il quelqu’un qui ait été terrifié à cause d’un rêve, qui l’ait pris au sérieux, ou dont la vie ait été changée à cause de cela? Ce n’est autre que du mysticisme.

Dieu nous rencontre par la Parole. Il n’est pas quelqu’un que nous pouvons rencontrer dans un rêve ou une vision dans la prière. La Parole de Dieu est écrite dans les Ancien et Nouveau Testaments, et c’est quand nous entendons cette Parole nous être prêchée et l’acception dans nos cœurs que nos esprits peuvent Le rencontrer par la Parole. C’est, en d’autres termes, par la Parole que vos esprits peuvent rencontrer Dieu.

C’est par la Parole que nous avons connu que Jésus prit tous nos péchés sur Lui par Son baptême ; c’est en entendant cette Parole que nous avons cru dans nos cœurs. La réponse à la question de pourquoi Jésus a du mourir à la Croix se trouve aussi dans la Parole. C’est parce que Jésus prit tous nos péchés sur Lui en étant baptisé qu’Il mourut sur la Croix et nous a sauvé. Par la Parole, nous connaissons Dieu, et par la Parole, nous croyons en Lui. Le fait que Jésus Christ est Dieu est aussi connu et cru seulement par la Parole.



Comment avons nous pu croire en Dieu? N’était-ce pas par la Parole écrite de Dieu?

S’il n’y avait pas de Parole de Dieu, comment aurions nous rencontré et cru en Jésus, qui a fait disparaître tous nos péchés? S’il n’y avait pas de Parole de Dieu, notre foi ne serait rien. «C’est ce que je pense» - nous pouvons exprimer notre pensée, mais ce n’est pas la vérité, et quand nos cœurs sont remplis de ce qui n’est pas vrai, alors la vraie vérité ne peut pas entrer dans nos cœurs. La bonne chose à dire n’est pas : «C’est ce que je pense», mais plutôt : «c’est ce que la Bible dit». Quand nous lisons la Bible, la vérité annoncée par Dieu vient dans nos cœurs et corrige les erreurs de nos pensées.

De quoi votre foi dans l’évangile de l’eau et de l’Esprit est elle faire? Est elle faite de vos propres pensées? Ou êtes vous né de nouveau en connaissant et croyant pour avoir entendu la Parole? C’est au travers de la Parole que nous avons cru et rencontré Dieu dans nos cœurs. C’est pour cela que la porte de la cour du Tabernacle était tissée de fil bleu, pourpre et cramoisi et de fin lin retors.

L’eau contenue dans la cuve représente le baptême par lequel Jésus Christ prit tous nos péchés sur Lui. «Laisse faire, car il convient que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste» (Matthieu 3:15). Au travers de la Parole de Dieu, nous avons connu le baptême par lequel Jésus prit les péchés du monde sur Lui. Parce que c’est de la Parole que nous avons connu le baptême de Jésus qui prit tous les péchés que vous et moi commettons tout au long de notre vie, cette Parole nous a donné une foi du baptême dans nos cœurs. C’est par la Parole que nous découvrons la vérité manifestée dans la cuve.

Par la Parole de Dieu, nous pouvons découvrir que la cuve était faite de bronze. Dans la Bible, le bronze signifie le jugement. Ainsi, la signifie de la cuve de bronze est celle ci : lorsque nous regardons à nous même devant la Loi, qui joue le rôle de miroir qui nous reflète, nous sommes lié à la condamnation. C’est pour cela que la cuve était faite avec les miroirs des femmes servant au Tabernacle. Le Seigneur nous a sauvé, nous qui ne pouvions éviter d’être condamnés à cause de nos péchés, en venant sur cette terre, étant baptisé, et mourant sur la croix. Par la Parole écrite de Dieu, nous connaissons que c’est parce que Jésus fut baptisé qu’Il prit tous nos péchés sur Lui, alla à la Croix, et porta la condamnation du péché. Et c’est en acceptant dans nos cœurs et croyant en cette vérité que nous avons été sauvés. Qu’en est il de vous? Comment avez vous été sauvé?

Dans une certaine dénomination qui suit le mysticisme, ils clament que les membres doivent connaître la date précise de leur salut, quel mois et quel jour ils ont été sauvé. Et l’on dit d’un pasteur dans cette dénomination qu’il a rendu témoignage devant nombreux croyants qu’il croyait en Jésus et fut sauvé quand il monta sur une montagne pour prier et réalisa qu’il n’était rien. Il clama très fièrement qu’il n’avait jamais oublié la date et l’heure exacte de sa nouvelle naissance. Cela n’a certainement rien à voir avec le fin lin retors, mais n’est qu’émotionnel. La foi de ces pasteurs n’a rien à voir avec le fil bleu, pourpre et cramoisi et le fin lin retors. Le salut enseigné par cette dénomination n’a rien à voir avec le vrai salut fait par la Parole de Dieu, mais ce n’est qu’une propre invention.

Il est vraiment possible de s’hypnotiser soi même. Si les gens continuent d’insister sur le fait qu’ils sont sans péché, et pensent ainsi encore et encore, alors ils finissent par être hypnotisés par eux même et deviennent sans péché par eux même. S’ils continuent de chanter cette phrase pour eux, alors ils se sentiront vraiment comme s’ils n’avaient plus de péché, mais de tels sentiments ne peuvent durer. Dans un rien de temps, ils devront encore une fois s’hypnotiser chantant «Je suis sans péché. Je suis sans péché». Quelle foi centrée sur soi, fausse, ignorante et superstitieuse est ce là!

Le fin lin retors représenta la Parole de Dieu des Ancien et Nouveau Testaments. Le fait que les portes de la cour du Tabernacle, du Lieu Saint, et du Saint des saints étaient toutes tissées de fil bleu, pourpre et cramoisi et de fin lin retors nous dit que Jésus est devenu la porte de notre salut et notre Sauveur exactement comme c’est écrit dans les Ancien et Nouveau Testaments. Je remercie donc vraiment Dieu pour l’assurance de ce salut certain que Dieu nous a annoncé!

C’est pourquoi quand je prie, je n’essaie pas de faire appel à des émotions ou faire un show. Je prie en laissant tout à Dieu et Lui faisant confiance. «Père, aide nous s’il te plait. Fais nous prêcher l’évangile par tout le monde. Protège et garde tous mes disciples, les ministres et les saints. Donne nous les ouvriers qui peuvent servir l’évangile, permet que cet évangile soit répandu, et fais que les croyants réalisent et croient en Ta Parole». C’est tout ce que je dis quand je prie ; je ne prie pas en essayant d’éveiller mes émotions et en pleurant, et rien de ces singeries de cirque ne fait partie de mes prières.

Beaucoup de gens, quand ils ne peuvent pousser leurs émotions bien qu’ils essaient, pensent même à leurs parents morts depuis longtemps pour produire des larmes et feindre que leurs prières soient sérieuses pour les autres. De telles prières inventées sont comme un sac poubelle qui ferait vomir Dieu. Les gens poussent leurs émotions aussi en pensant à la crucifixion de Jésus et crient aveuglement : «Je crois en Toi Seigneur!»

Mais cela signifie t il vraiment que la foi de ces gens est forte? Si vous pensez à vos péchés et essayez d’éveiller vos émotions disant : «Seigneur, j’ai péché. Aide moi à vivre droitement» alors il est possible de vous pousser émotionnellement. Parce qu’avoir une telle expérience émotionnelle et une bonne séance de pleurs peut évacuer pas mal de stress, beaucoup de gens, se sentant rafraîchis, pensent que c’est cela la foi. Bien que leur vie soit pleine de problèmes, de telles expériences émotionnelles les fait se sentir mieux pour un moment, et ils continuent leur vie religieuse comme cela.



Vous devez croire que le Seigneur est venu à nous par le fil bleu, pourpre et cramoisi et le fin lin retors

Notre Seigneur vint à nous par la Parole. Vous ne devriez pas attendre de vos sens, mais vous devez écouter à ce que la Parole de Dieu vous dit. Ce qui est important c’est si vous croyez ou non en la Parole de Dieu dans vos cœurs. Quand vous priez, n’essayez pas de vous concentrer sur vos émotions. Plutôt, vous devriez les contrôler et les maintenir au niveau approprié. Pourquoi? Parce qu’il y a beaucoup de menteurs dans ce monde qui vont s’approcher de ceux qui aiment être stimulés émotionnellement et chercheront à tirer avantage de leurs poussées émotionnelles. Parce que les gens perdent si souvent leur intelligence en suivant leurs sentiments, quand les réunions de réveil se tiennent sous la bannière de «Grand Réveil Spirituel» l’aimant est souvent l’excitation des émotions des participants.

Cependant, maintenant que je suis né de nouveau, je ne peux supporter un tel réveil même si j’essayais, car prêcher la Parole de Dieu n’est pas exciter les émotions des gens comme ces grandes réunions de réveil dans le monde. Parce que je suis né de nouveau de la Parole de vérité, j’ai bien placé la limite à l’aspect émotionnel qui était intrus dans ma vie spirituelle.

Nous, les justes qui entendons la parole de Dieu, utilisons notre intelligence et croyons dans nos cœurs, sans être excité émotionnellement. Nous croyons en la vérité en réalisant rapidement si quelqu’un parle de la Parole de Dieu telle qu’elle est ou non en y croyant réellement. Parce que nous qui connaissons et croyons en la vérité du fil bleu, pourpre et cramoisi et du fin lin retors avons le Saint Esprit dans nos cœurs, nous réalisons que l’excitation émotionnelle est loin de la vérité et nous n’acceptons que la vraie vérité dans nos cœurs.

Jésus vint à nous par le fil bleu, pourpre et cramoisi et le fin lin retors. Combien merveilleuse est cette vérité? Combien merveilleux est l’amour de notre Seigneur qui vous a sauvé? Au travers des quatre œuvres de Jésus écrites dans la Parole de Dieu, nous avons cru que Jésus prit tous nos péchés sur Lui par Son baptême, mourut sur la Croix, et vous sauva par Son accomplissement de tout ce qui est juste.

Croyez vous en cette vérité dans vos cœurs? Ceux qui prêchent l’évangile doivent le répandre dans le fin lin retors, qui est la Parole de Dieu des Ancien et Nouveau Testaments, et son contenu doit être le fil bleu, pourpre et cramoisi. Et ceux qui l’entendent doivent l’accepter dans leurs cœurs et y croire de tout leur cœur.



L’eau de la cuve efface nos péchés

Par Son baptême, Jésus prit tous nos péchés sur Lui et les effaça. Le baptême de Jésus se réfère à l’eau de la cuve, il nous a lavés, nous étions liés à l’enfer à cause des péchés, et nous a permis de nous tenir devant Dieu. Parce que Jésus prit tous nos péchés sur Lui par Son baptême, Il peut aller à la Croix et les effacer en étant crucifié à mort. Le baptême de Jésus et la Croix rendent tous deux témoignage que Jésus prit la condamnation de tous nos péchés. Au travers du baptême et de la Croix, Jésus accomplit notre salut.

Donner des prières de repentance ne peut nous laver de nos péchés. C’est parce que Jésus a déjà pris nos péchés par Son baptême que nos péchés ont été effacés. C’est en entendant cette Parole et en croyant en ce que Jésus a fait pour nous que nous pouvons être libérés de la condamnation de tous nos péchés. Grâce à la condamnation que Jésus a prise, nous avons déjà pris toute notre condamnation du péché par la foi en Son baptême. Vraiment, nous avons été sauvés par foi. Dans un cens, le salut est très simple. Si nous croyons au don et l’amour du salut, nous pouvons être sauvé, mais si nous ne croyons pas, nous ne pouvons pas être sauvé.



Hormis le salut accompli par Dieu, il n’y a rien que nous puissions faire pour être sauvé

Nous ne pouvons rien faire du tout pour notre salut, si ce n’est par Dieu? Comme notre Seigneur décida de nous sauver de cette façon même avant la création et accomplit notre salut, tout dépend de la façon dont Dieu décide. Dieu le Père décida de nous sauver au travers de Son Fils et le Saint Esprit, et quand le temps voulu arriva, Il envoya Son fils unique Jésus sur cette terre. Quand Jésus eut 30 ans et que le temps était venu pour Lui d’accomplir ces œuvres de salut, le Père Le fit baptiser et mourir sur la Croix, Le ressuscita, et nous sauva. Nous sommes sauvés en apprenant et connaissant ce que le Seigneur a fait pour nous par la Parole des Ancien et Nouveau Testaments, et en croyant dans nos cœurs. Etre sauvé en croyant dans nos cœurs n’est autre qu’accepter la foi dans nos cœurs.

Croyez vous que cette Parole de la Bible est la Parole de Dieu? Rien d’autre que cette Bible n’est Dieu Lui même qui a existé depuis le commencement, et Sa Parole. Par la Parole des Ancien et Nouveau Testaments, la Parole de Dieu, nous pouvons connaître et rencontrer Dieu. Et par la Parole des Ancien et Nouveau Testaments, nous pouvons réaliser et croire qu’il nous a sauvés par le fil bleu, pourpre et cramoisi et le fin lin retors. Aussi, parce que ceux qui croient vraiment en cette vérité sont sauvés, ils peuvent rendre témoignage que cette Parole a de la puissance. Nous ne devons pas juger et mesurer la Parole de Dieu avec nos propres fines pensées, mais nous devons réaliser en elle la façon exacte dont Dieu nous a sauvé.

Des Ancien et Nouveau Testaments, j’espère et prie que vous entendrez et croirez maintenant en la Parole du fil bleu (baptême de Jésus), pourpre (Jésus est Roi des rois), et cramoisi (la Croix), et du fin lin retors (la Parole de Dieu des Ancien et Nouveau Testaments). Si vous mettez la Parole de Dieu de côté et jugez Sa Parole avec vos propres mesures pour le restant de votre vie, vous ne serez jamais sauvé.

Si vous reconnaissez vous même que vous ne connaissez pas bien la Parole de Dieu, alors vous devez écouter attentivement ce que les prédécesseurs de la foi disent. Qu’ils soient pasteurs, ouvriers, ou autre, quand vous écoutez la Parole de Dieu qu’ils prêchent, et quand ce qu’ils prêchent est effectivement juste devant Dieu, tout ce que vous avez à faire et de reconnaître que c’est vrai et le croire dans vos cœurs.

Ceux qui répandent la Parole ne le font pas parce que c’est facile, mais ils le font parce qu’ils répandent est juste devant Dieu. C’est pour cela qu’ils prêchent la vraie connaissance devant Dieu – c’est à dire l’évangile de l’eau et de l’Esprit, la vérité du fil bleu, pourpre et cramoisi et le fin lin retors. Indépendamment de celui de qui nous l’entendons, si c’est la vraie Parole de Dieu, il n’y a rient que nous puissions faire sini l’accepter avec un oui, car ils n’y a pas un tiret ni un iota qui soit faux dans la Parole de Dieu.

Nous devons croire en la Parole de Dieu. Qu’est-ce que croire? C’est accepter. C’est faire confiance. En d’autres termes, parce que notre Seigneur a été baptisé pour nous, nous Lui confions toutes nos limites et dépendons de Lui. «Le Seigneur m’a t il vraiment sauvé en faisant cela? Je te fais confiance et crois en Toi». Croire ainsi est la vraie foi.

Parmi les théologiens de ce monde, il est très dur de trouver quelqu’un qui connaisse et croie correctement. Même avant d’arriver à la cuve, ils sont coincés à la porte de la cour du Tabernacle, incapables même d’entrer dans la cour. Quand ils donnent des sermons sur le Tabernacle, il font un effort consciencieux pour décortiquer la porte de la cour, et quand ils publient des livres sur le Tabernacle, ils insèrent des illustrations qui exclut la porte visible à 9 m qui ressortait du reste du parvis.

Occasionnelement il y en a qui prêche en gros au sujet de la porte de la cour du Tabernacle, mais parce qu’ils ne connaissent pas la substance fondamentale du fil bleu, ils disent seulement : «bleu est la couleur du ciel». Ils clament que le fil bleu est la couleur du ciel qui manifeste que Jésus est Dieu Lui même, et que le fil cramoisi se réfère au sang que Jésus versa sur la Croix sur cette terre, survolant, très vaguement, la vérité de la porte de la cour du Tabernacle. Qu’en est il de la pourpre? Pourpre nous dit que Jésus est le Roi des rois et Dieu Lui même. La divinité de Jésus est déjà continue dans le fil pourpre parfaitement de sorte qu’il n’y a pas besoin de réitérer cette vérité avec un fil d’une autre couleur.

La vérité du fil bleu est que Jésus vint sur cette terre et prit tous les péchés de l’humanité sur Lui une fois pour toutes en étant baptisé par Jean. Mais les théologiens de ce monde, parce qu’ils ne reconnaissent pas le baptême de Jésus, ne peuvent le connaître, ni le prêcher, mais seulement dire leur non sens. Ceux qui ne sont pas nés de nouveau en ne croyant pas en Jésus qui vint par le fil bleu, pourpre et cramoisi et le fin lin retors ne savent pas que Jésus prit tous les péchés sur Lui au travers du baptême et porta leur condamnation. Ainsi, ils ont été aveuglés spirituellement et incapables de résoudre la Parole, et ont donc rendu la Parole de Dieu religieuse en l’interprétant arbitrairement se basant sur leurs propres pensées. Ils enseignent : «Croyez en Jésus. Vous serez alors sauvés. Et soyez bon et doux à partir de maintenant». Ils ont changé la foi en Jésus Christ en une simple religion qui ne fait qu’appuyer leurs œuvres vertueuses.

Parce que les gens savent qu’ils ne peuvent pas être bons peu importe qu’ils essayent très dur, ils sont facilement trompés par de telles paroles qui invoquent la volonté de l’humanité à essayer de devenir bonne. Les religions suivent le même vieux proverbe : «Si tu essaie, tu peux le faire», ou «Fais de ton mieux pour devenir saint». Le thème commun retrouvé dans les religions est qu’ils estiment les pensées décentes, les efforts, et la volonté de l’humanité très hautement. Qu’en est il, par exemple, du bouddhisme? Le bouddhisme met l’accent sur les efforts incessants et la volonté de l’humanité et enseigne ses adeptes à essayer de devenir saints par eux même disant : «Ne tue pas, cherche la vérité et sois bon». D’une certaine façon, son enseignement est assez proche des doctrines Chrétiennes. La raison pour laquelle le Christianisme et le bouddhisme apparaissent si intimement liés bien qu’étant à l’opposé l’un de l’autre est qu’ils ne sont tous les deux que des religions.

La religion et la foi sont complètement différentes l’une de l’autre. La vraie foi est de reconnaître et accepter dans nos cœurs le don que notre Seigneur, qui nous a sauvé seulement par la justice de Dieu, nous a donné. La foi reçoit la rémission du péché en croyant dans nos cœur que le Seigneur vint sur cette terre et fut baptisé pour prendre nos péchés sur Lui, et qu’Il porta toute la condamnation de nos péchés en étant crucifié. Croire que le Seigneur nous a délivré de tous nos péchés et condamnation en nous sauver au travers de l’eau et de l’Esprit est la foi. Croyez vous? Nous devons vraiment croire dans nos cœurs.



Dieu nous a déjà sauvés, vous et moi, de tous nos péchés

Ainsi, tout ce que nous avons à faire est de croire cela dans nos cœurs et l’accepter. C’est ce que les enfants vraiment obéissants de Dieu doivent faire devant Lui, et tout le reste n’est pas si important. Parce que Dieu nous a aimé, Il a envoyé Son Fils unique sur cette terre, Lui a fait prendre nos péchés sur Lui en Le faisant baptiser, Le fit crucifier et verser le sang, et Le mit à mort en Le condamnant, Le ressuscita, et vous sauva donc de tous vos péchés.

Alors, si vous ne croyez pas en cette vérité, comme Dieu se sentira t il? Maintenant, si vous voulez devenir Ses fils et filles obéissants qui peuvent réjouir Son cœur, alors vous devez croire que Dieu a, au travers de Son Fils, effacé tous vos péchés et vous en a sauvé. Si vous croyez dans vos cœurs et dans la reconnaissance, vous devez alors confesser de votre bouche. Voulez vous aussi croire en Lui, mais cela semble être trop difficile pour vous de croire dans votre cœur? Alors, essayez de confesser votre foi avec votre bouche clairement. Quand vous confessez ainsi que vous croyez, la foi est plantée et grandit petit à petit. La foi appartient à ceux qui la saisissent.

Imaginons un moment que j’aie une bague en diamant. Imaginons encore que je vous la donne, mais l’un de vous refuse de l’accepter disant qu’il ne peut pas croire que cette bague soit faite de diamant. Bien que la bague soit une vraie bague en diamant, parce que cette personne ne croit pas, ce n’est pas un diamant pour elle, et elle a maintenant perdu l’occasion d’avoir une bague de vrai diamant.

La foi est comme cela. Si un expert reconnu prouvait aux gens avec sa déclaration écrite que la bague est faite de vrai diamant, ils le croiraient. Dieu nous a dit en détail par Sa Parole écrite que le Salut qu’Il nous a donné est vrai. Et ceux qui croient en Son salut parce que Sa Parole l’atteste sont des gens de foi. «C’est dur pour moi de croire que c’est réellement vrai, mais puisque Toi qui est l’Absolu le dis c’est vrai, je le crois». Quand les gens croient ainsi, ils peuvent devenir des gens de foi, et le don le plus précieux devient leur comme promis.

D’autre part, il y a aussi un autre genre de foi. Imaginons qu’un escroc imite une bague de diamant, et que quelqu’un l’ait achetée trompé par ses couleurs brillantes, convaincu que c’en était une vraie. Cette personne est totalement convaincue qu’elle a fait un choix sage, mais en fait, elle a été escroquée. Quand les gens croient en de faux témoignages qui clament que la bague est faite de diamant quand ce n’est pas le cas, alors ce faux diamant est le même qu’un vrai diamant pour ces gens, car ils croient aveuglement que la bague est faite de diamant. Mais ce qu’ils ont, bien sûr, n’est qu’un faux. Ainsi, il y a des gens qui ont une fausse foi. Même s’ils sont convaincus de leur foi, elle est fausse, sans fondement et mystique car elle ne vient pas de la Parole de Dieu.

Dieu dit : «N’adorez pas d’autre dieux que moi». La parole de Dieu est Dieu Lui même, et la Parole nous dit que sans être nés d’eau et d’Esprit, nous ne pouvons voir le Royaume de Dieu (Jean 3:5). Dieu nous dit que sans passer d’abord par la porte de la cour du Tabernacle tissée de fil bleu, pourpre et cramoisi et de fin lin retors, nous ne pouvons entrer dans la cour du Tabernacle, et que ceux qui ne lavent pas leurs mains et leurs pieds dans la cuve ne peuvent entrer dans le Tabernacle. Comme seule cette Parole est la vérité, toute autre chose n’est qu’un faux.

Seule la foi en la vérité est la vraie foi, et la foi en autre chose est fausse. Peu importe avec quelle ardeur les gens peuvent avoir cru, ce qui n’est pas la Parole de Dieu n’est pas la Parole de Dieu à la fin. Quand Jésus nous dit qu’Il a fait disparaître tous vos péchés par Son baptême et le sang de la Croix, tout ce que vous devez faire est de croire. Puisque Celui qui dit qu’Il a fait cela est Dieu, cette foi en Sa Parole est réelle. Si notre Dieu n’a pas clairement fait cela, alors c’est Son erreur, et votre foi elle même n’est pas fausse. Par contre, si le Seigneur a vraiment fait cela, et que vous ne croyez pas et n’êtes donc pas sauvé, alors c’est clairement votre responsabilité. C’est pour cela que ce que nous devons faire c’est croire. Nous devons croire ce que Dieu nous dit par Son Eglise. Croyez vous?

Quelle est la Parole annoncée par l’Eglise? C’est la Parole de Jésus Christ qui vint à nous par le fil bleu, pourpre et cramoisi et le fin lin retors. L’Eglise répand toute la Parole de Dieu, que Jésus prit nos péchés sur Lui en étant baptisé, que Jésus est Dieu Lui même, et qu’Il a porté la condamnation de tous nos péchés à la Croix. La foi en cette vérité selon laquelle Jésus nous a ainsi sauvés est la foi de vrai diamant garanti par Dieu.

Quand nous connaissons d’abord la volonté de Dieu et les significations spirituelles manifestées dans le Tabernacle et en parlons ensuite, c’est si simple. Mais si nous poursuivons, incapable de les connaître, avec une connaissance superficielle au sujet du format extérieur du Tabernacle, le mot original Hébreux pour cela, ou le contexte historique, alors nous ne bénéficierons pas du tout mais finirons pas avoir mal à la tête.

Croyez en le baptême de Jésus. Jésus reçut le baptême qui efface tous les péchés sombres et pourris qui sont dans nos cœurs. Le baptême signifie effacer le péché, transférer sur, porter, transférer, couvrir. C’est parce que Jésus reçut un tel baptême qu’Il prit tous vos péchés sur Lui. Ceux qui ne croient pas en cela maintenant seront mis à mort et envoyés en enfer. «Tu feras une cuve d’airain, avec sa base d’airain, pour les ablutions… Ils se laveront les mains et les pieds afin qu’ils ne meurent point. Ce sera une loi perpétuelle pour Aaron, pour ses fils, et pour leurs descendants» (Exode 30:18, 21). Ne pas croire c’est être maudit. Ne pas croire c’est être jeté en enfer. Si vous ne croyez pas, la malédiction de Jéhovah et la destruction tomberont sur vous, et vous serez jeté dans le feu éternel.

«ils se laveront avec cette eau afin qu’ils ne meurent point». Dieu dit cela au Souverain Sacrificateur, disant que c’est une loi éternel que lui et ses descendants dans toutes les générations devraient observer. Celui qui veut croire en Jésus comme son Sauveur doit croire en Son baptême et le sang de la Croix. La foi appartient à ceux qui la saisissent. Le salut devient votre quand vous l’acceptez dans votre cœur en croyant. La vérité peut nous être bénéfique seulement si nous croyons en elle. Nous devons croire en ce que Dieu nous a dit. Il n’y a pas d’obstacle plus grand dans un cœur que l’incrédulité.


Want to know more about the Tabernacle? Please click the banner below to get your free book on the Tabernacle.



Dieu dit que lorsque les sacrificateurs viennent devant Lui, ils doivent d’abord laver leurs mains et leurs pieds à la cuve de bronze, et il y a encore trop de gens qui n’ont pas la foi pour laver leurs mains et leurs pieds avec l’eau de la cuve. Ceux qui n’ont pas cette foi manifestée dans la cuve seront mis à mort devant Dieu. Croyez en l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans vos cœurs et soyez nettoyé, et allez donc devant Dieu, évitez votre mort, et recevez Son Royaume comme don. Peu importe combien vous argumentez et insistez devant Dieu, vous serez condamné pour n’avoir pas obéi quand l’occasion vous a été donnée. J’espère et prie que personne parmi vous n’ait à faire face à la mort pour n’avoir pas cru en la vérité.

Si vous ne croyez pas en la vérité du salut qui a effacé vos péchés par le baptême de Jésus et Son sang de la Croix, vous serez grandement plaint. Croyez vous? Nous devons donner notre reconnaissance à Dieu de nous sauver de nos péchés et de la condamnation au travers de la cuve.

La partie manquante du Tabernacle sera développée dans la suite à ce livre. J’espère que vous avez le privilège de devenir enfants de Dieu au travers des messages contenus dans ces livres.

Retour