Étude du Tabernacle

Sermons on important subjects by Rev. Paul C. Jong

 

Le voile et les colonnes du Lieu Saint



< Exode 26:31-37 >
«Tu feras un voile bleu, pourpre et cramoisi, et de fin lin retors; il sera artistement travaillé, et l’on y représentera des chérubins. Tu le mettras sur quatre colonnes d’acacia, couvertes d’or; ces colonnes auront des crochets d’or, et poseront sur quatre bases d’argent. Tu mettras le voile au-dessous des agrafes, et c’est là, en dedans du voile, que tu feras entrer l’arche du témoignage; le voile vous servira de séparation entre le lieu saint et le lieu très saint. Tu mettras le propitiatoire sur l’arche du témoignage dans le lieu très saint. Tu mettras la table en dehors du voile, et le chandelier en face de la table, au côté méridional du tabernacle; et tu mettras la table au côté septentrional. Tu feras pour l’entrée de la tente un rideau bleu, pourpre et cramoisi, et de fin lin retors; ce sera un ouvrage de broderie. Tu feras pour le rideau cinq colonnes d’acacia, et tu les couvriras d’or; elles auront des crochets d’or, et tu fondras pour elles cinq bases d’airain.»



Le Lieu Saint

The Holy Place

Je voudrais méditer sur les significations spirituelles contenues dans les colonnes du Lieu Saint et les couleurs de son rideau. Le Tabernacle que nous considérons ici mesurait 13,5 m de long et 4,5 m de large, et était divisé en deux pièces appelées le Lieu Saint et le Saint des saints. Dans le Lieu Saint, il y avait un chandelier, la table des pains, et l’autel d’encens, alors que dans le Saint des saints se trouvaient l’Arche du Témoignage et le propitiatoire.

Composé du Lieu Saint et du Saint des saints, le Tabernacle était entouré de tous les côtés par des planches de bois d’acacia mesurant environ 70 cm de large et 4,5 m de haut. Et à la porte du Tabernacle, cinq colonnes de bois d’acacia recouvertes d’or étaient placées. La porte elle même, par laquelle on entrait dans le Tabernacle depuis la cour extérieure, était faite d’un rideau tissé avec du fil bleu, pourpre et cramoisi et du fin lin retors.

Dans la cour extérieure du Tabernacle, il y avait soixante colonnes, mesurant chacune 2,25 m de haut. La porte de la cour, qui se trouvait à l’est, était aussi tissée de fil bleu, pourpre et cramoisi et de fin lin retors, et c’est seulement en passant par cette porte de la cour extérieure que l’on pouvait entrer dans la cour du Tabernacle. Dans cette cour du Tabernacle se trouvaient l’autel des offrandes consumées et la cuve.

En les dépassant, on arrivait alors à la porte du Tabernacle, mesurant une hauteur de 4,5 m. Cette porte du Tabernacle avait cinq colonnes, dont les bases étaient de bronze. Comme la porte de la cour du Tabernacle, la porte du Tabernacle était aussi faite d’un rideau tissé de fil bleu, pourpre et cramoisi et de fin lin retors, et attaché aux crochets d’or placés au sommet des cinq colonnes. Ce rideau était la séparation qui divisait l’intérieur et l’extérieur du Tabernacle.



Ce que nous devons considérer premièrement, ce sont les colonnes de la porte du Tabernacle.


Les cinq colonnes de la porte du Tabernacle mesuraient 4,5 m de haut. Sur ces colonnes, un rideau tissé des quatre fils de couleur bleu, pourpre et cramoisi et de fin lin retors était placé.

Avant tout, concentrons nous sur le fait que les cinq colonnes de la porte du Tabernacle mesuraient 4,5 m de haut. Quelle est la signification de cela? Cela signifie que Dieu Lui même paya un grand prix de sacrifice pour effacer nos péchés et faire de nous Ses enfants. Parce que vous et moi sommes des êtres si insuffisants et faibles dans nos fondements, nous vivons dans ce monde en commettant tant de transgressions. Parce que vous et moi sommes les pires pécheurs qui ne peuvent que commettre des péchés à chaque moment dans ce monde, nous avons beaucoup de faiblesses et de transgressions. Ces colonnes de la porte du Tabernacle nous montrent que pour nous délivrer de tels défauts et des péchés du monde, Dieu sacrifia Son propre Fils, Jésus Christ, comme salaire pour nos péchés, et qu’Il nous a effectivement sauvés ainsi des péchés du monde.

A cause de nos défauts et péchés commis dans ce monde, en d’autres termes, Jésus Christ abandonna Son propre corps comme offrande sacrificielle devant Dieu et acquitta le salaire du péché du monde plus que largement, nous sauvant ainsi. Si une personne commettait un manquement, et pêchait non intentionnellement au regard des choses saintes du Seigneur, alors il devait amener un bélier en offrande, et devait en donner aussi aux sacrificateurs (Lévitique 5:15-16). Cela signifie que Jésus Christ se donna Lui même pour nous sauver vous et moi de nos péchés et a ainsi acquitté le salaire de nos péchés plus que largement. Notre Seigneur vint sur cette terre pour effacer nos péchés et s’abandonna Lui même comme notre propre offrande de culpabilité pour ces péchés.

Les offrandes de la Bible, telles que les offrandes consumées, les offrandes pour le péché, et les offrandes pour la paix, étaient données de sorte que le peuple qui avait péché puisse faire disparaître ses péchés en posant leurs mains sur les offrandes sacrificielles, et transférer ainsi leurs péchés dessus. De ces offrandes, l’offrande pour le péché était une de celles où une offrande sacrificielle était donnée pour effacer les défauts de quelqu’un. Cette offrande de culpabilité était donnée quand quelqu’un blessait quelqu’un d’autre par négligence, pour compenser la victime et restaurer la relation. Et l’offrande supposait d’ajouter 20 pour cent de restitution à la restitution totale incluant des biens et la réparation. C’étaient les exigences basiques pour l’offrande. C’était une offrande qui était donnée pour le but particulier d’expier les péchés de quelqu’un quand il blessait quelqu’un d’autre (Lévitique 5:14-6:7).

Sommes nous vous et moi si éloignés du péché? Ne vivons nous pas notre vie en péchant? Nous ne pouvons éviter de le faire, parce que vous et moi sommes les descendants d’Adam. Nous même savons combien de limites nous avons, et combien nous vivons nos vies en commettant tant de péchés. Combien de mauvais actes avons nous commis contre d’autres et contre Dieu? C’est seulement parce que nous sommes trop lents et insuffisants à reconnaître ce mal comme des péchés que nous les oublions souvent dans notre vie. Mais vous et moi ne pouvons faire autrement que reconnaître devant Dieu que nous avons commis tant de fautes contre d’autres et contre Dieu, que nous sommes simplement pécheurs devant Lui.

Pour délivrer de tels pécheurs de tous leurs péchés, Dieu voulait envoyer Jésus Christ comme leur propre offrande de culpabilité. En ce que Jésus Christ a porté la condamnation de nos péchés par le prix de Son sacrifice, Dieu nous a fait don du salut. Quand Dieu le Père envoya Son Fils sur cette terre et Le fit baptiser et crucifier, pour nous sauver de tous nos péchés et faire de nous Son propre peuple, comment pouvons nous jamais nous comparer à ce sacrifice précieux? Pour nous sauver nous pécheurs de tous nos péchés, notre Seigneur fut sacrifier pour payer le salaire du péché, et nous a ainsi sauvé des péchés du monde. Comment cela pourrait il être autre chose que la grâce infinie de Dieu. Combien profond, large et haut l’amour de Dieu est il? Le fait que les colonnes de la porte du Tabernacle soient hautes de 4,5 m nous parle de l’amour de Dieu pour nous donné par Jésus Christ.

Pour délivrer de tels êtres indignes comme nous de la condamnation du péché, notre Seigneur nous a sauvés par Son propre sacrifice – Je Le remercie pour cette vérité. Quand nous ne pouvons éviter d’être lié à l’enfer pour la punition de nos péchés, et quand le Seigneur a abandonné Son propre corps pour que nous soyons sauvés de ces péchés, comment peut il être possible de ne pas Le remercier? Nous Le remercions! En étant baptisé par Jean, Jésus prit tous les péchés sur Son corps précieux, paya le salaire de nos péchés par le sang de la Croix, et nous a ainsi sauvés de tous nos péchés et de la condamnation. Nous ne pouvons que Le remercier par notre foi en cet évangile. C’est la signification profonde du salut contenu dans les colonnes de la porte du Tabernacle.

Chacune des cinq colonnes de la porte du Tabernacle faisait 4,5 m de haut. Le nombre «5» induit «la grâce de Dieu» dans la Bible. Donc, le fait qu’il y ait cinq colonnes induit le don du salut que Dieu nous a fait. En nous aimant et nous couvrant de Son amour du salut, Dieu nous a amener à ne manquer de rien pour devenir Son propre peuple. Dans la Bible, l’or se réfère à la foi qui croit en Dieu qui nous a sauvés par Son fil bleu, pourpre et cramoisi et le fin lin retors. Par l’or, en d’autres termes, la Bible parle de la «foi» qui croit de tout cœur en la vérité selon laquelle Dieu Lui même vint sur cette terre, prit nos péchés en étant baptisé, mourut sur la Croix, ressuscita des morts et nous a ainsi rendu parfaitement justes. C’est pour cela que les colonnes du Lieu Saint étaient entièrement couvertes d’or.

Le fait que les bases des colonnes de la porte du Tabernacle soient faites de bronze manifeste que le Seigneur, étant condamné sévèrement, nous a sauvés, nous qui ne pouvions éviter d’être liés à l’enfer à cause de nos péchés, au travers de Son baptême et le sang de la Croix. Parce que nous étions si pleins de défauts, nous étions des êtres indignes qui ne pouvaient éviter d’être mis à mort, et pour faire de nous Son propre peuple, le Dieu absolu et saint se sacrifia Lui même, qui est bien plus digne que nous, et a fait de nous les enfants de Dieu le Père. C’est pourquoi l’or se réfère à la foi qui croit en cette vérité. C’est ainsi que nous devons comprendre les couleurs de la porte du Tabernacle, et nous devons aussi méditer dessus, remercier pour cela, et croire en cela dans nos cœurs.



Les bases de bronze des colonnes du Tabernacle


Dans le Tabernacle, seules les bases des colonnes de la porte étaient de bronze. Cela signifie que sur cette terre vous et mois avons commis beaucoup de péchés les uns contre les autres et contre Dieu, et que nous ne pouvons donc pas éviter d’être condamnés pour ces péchés. Cette vérité cachée dans ces bases de bronze nous fait penser à l’autel des offrandes consumées. La première chose que les pécheurs rencontraient en entrant dans la cour du Tabernacle par la porte était cet autel des offrandes consumées où des offrandes étaient faites.

Le mot «autel» ici a la signification d’«ascension». L’autel des offrandes consumées ne se réfère à rien d’autre qu’à la vérité selon laquelle Jésus Christ fut baptisé puis sacrifié sur la Croix sévèrement au lieu de nous, pécheurs. L’autel des offrandes consumées était le lieu où les offrandes qui avaient assumé les péchés par l’imposition des mains étaient mises à mort comme punition pour ces péchés. Les sacrificateurs mettaient le sang de ces offrandes sacrificielles sur les cornes de l’autel des offrandes consumées, versaient le reste du sang sur le sol en dessous, et brûlaient leur chair sur l’autel par le feu. C’était le lieu de mort où les offrandes qui avaient pris les péchés étaient tuées.

L’autel des offrandes consumées était placé entre la porte de la cour du Tabernacle et le Tabernacle même. Ainsi, quiconque cherchait à entrer dans le Tabernacle devait d’abord passer par cet autel des offrandes consumées. Sans passer par l’autel des offrandes consumées, donc, il n’y avait absolument pas moyen d’entrer dans le Tabernacle. Il va sans dire que l’autel des offrandes consumées est précisément l’ombre du baptême de Jésus Christ et la Croix. Et le baptême de notre Seigneur et la Croix sont ce qui remet les iniquités de tous les pécheurs qui viennent devant Dieu.

Ainsi, sans amener d’abord leurs péchés et s’arrêter à l’autel des offrandes consumées, et sans se souvenir que l’offrande sacrificielle les a sauvés de leurs péchés en prenant ces péchés par l’imposition des mains et le sang versé du sacrifice à cet endroit, aucun pécheur ne peut aller devant Dieu. Cette foi est le chemin pour aller devant Dieu, et en même temps ce qui nous conduit à la bénédiction de la rémission de nos péchés et du rachat de la punition du péché (c’est à dire la mort au péché).

Quand le peuple d’Israël amenait une offrande pour remettre les péchés, ils transféraient d’abord leurs péchés sur l’offrande en posant leurs mains sur sa tête, la tuaient et versaient son sang de sacrifice, puis plaçaient ce sang sur les cornes de l’autel des offrandes consumées et versaient tout le sang restant à la base de l’autel. Le sol sous l’autel des offrandes consumées était de terre. La terre ici se réfère aux cœurs des êtres humains. Ainsi, cela nous dit que les pécheurs reçoivent la rémission des péchés en croyant dans leurs cœurs que l’offrande de sacrifice assuma leurs péchés et mourut à leur place, en accord avec la loi du salut. Les cornes de l’autel des offrandes consumées nous parlent des péchés qui sont inscrits dans le Livre du Jugement spirituellement.

Les pécheurs du temps de l’Ancien Testament pouvaient recevoir la rémission de leurs péchés en croyant en le fait qu’ils avaient posé leurs mains sur la tête de l’offrande sacrificielle et transféré ainsi leurs péchés dessus, et que cette offrande versait alors son sang et était donnée sur l’autel des offrandes consumées. S’ils n’avaient pas posé leurs mains sur la tête et brûlé l’offrande sacrificielle, qui rendait possible aux pécheurs d’expier leurs péchés, le chemin pour qu’ils viennent devant Dieu aurait été totalement bloqué, et ils n’auraient plus été capables d’aller devant le Dieu saint. En bref, il n’y avait pas d’autre vérité que ce système sacrificiel pour les rendre capables d’aller devant Dieu.

Ainsi, sans notre foi en le baptême de Jésus Christ, Sa mort, et Son sacrifice d’expiation, il n’y a aucun moyen pour nous de recevoir la rémission de nos péchés et d’aller devant Dieu. Peu importe que le peuple d’Israël ait pu amener l’agneau le plus beau, parfait, et sans défaut aux sacrificateurs, si leurs mains n’avaient pas été posées sur sa tête, si leurs péchés n’avaient pas été assumés ainsi, et s’il n’y avait pas eu le sang et la mort, alors cela n’aurait eu aucun effet du tout.

Quand il s’agit de notre foi, si nous ne croyons pas que le baptême que Jésus Christ reçut de Jean et le précieux sang qu’Il versa à la Croix ont remis tous nos péchés, alors nous ne pouvons pas dire que nous avons reçu la rémission parfaite des péchés. Le baptême que Jésus reçut et Sa mort sur la Croix se tiennent clairement entre les pécheurs et Dieu le Père, et ils sont donc devenus les facteurs d’intercession qui sauvent les pécheurs de leurs iniquités.

L’autel des offrandes consumées est un modèle qui contient le plan du salut que le Dieu Tout puissant Lui même aux Cieux avait arrangé et accompli en Jésus Christ. Moïse bâtit le Tabernacle selon la méthode de salut et le modèle que Dieu lui avait montré sur le Mont Sinaï. Quand nous regardons dans la Bible, nous pouvons voir que cette instruction était donnée répétitivement. Comme Exode 25:40 déclare, «Regarde, et fais d’après le modèle qui t’est montré sur la montagne».

Les gens pouvaient faire une croix et y attacher Jésus Christ, mais en dehors de cela, ils n’auraient rien pu faire d’autre. Ils auraient pu L’attacher par les mains et Le traîner jusqu’au Calvaire. Ils Le crucifièrent alors qu’ils ne savaient pas ce qu’ils faisaient devant Dieu. Les pécheurs purent aller si loin parce que ces choses devaient être accomplies selon la providence que Dieu avait déjà planifiée. Cependant, c’est Jésus Christ qui a sauvé tous les pécheurs par Son baptême et le sang de la Croix une fois pour toutes, en étant baptisé par Jean le Baptiste et prenant ainsi les péchés du monde, les effaçant tous à la foi, et versant Son sang sur la Croix.

Ainsi, avant la mort du Seigneur Jésus Christ à la Croix, Son baptême reçu par Jean était l’événement le plus crucial absolument indispensable à notre salut. Le fait de porter nos péchés et leur condamnation était déterminé par Dieu avant même la création. En Jean 3, Jésus dit à Nicodème que c’est l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Donc, le baptême de Jésus et la Croix sont la providence de Dieu planifiée et déterminée par avance en Jésus Christ.

Jésus Lui même dit: «Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle» (Jean 3:16). A propos du baptême de Jésus, Pierre dit aussi: «Cette eau était une figure du baptême» (1 Pierre 3:21). Il est aussi écrit dans le livre des Actes: «cet homme, livré selon le dessein arrêté et selon la prescience de Dieu, vous l’avez crucifié, vous l’avez fait mourir par la main des impies» (Actes 2:23).

Le baptême que Jésus reçut et le sang à la Croix furent accomplis par le but et le plan du Dieu Tout puissant. Ainsi, parce que personne ne peut entrer dans le Royaume de Dieu sans accepter cette vérité dans son cœur et croire en cette vérité, nous devant réaliser que Dieu nous demande la foi, et nous devons l’avoir. Sans la foi qui croit en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, personne ne peut être sauvé. Et si Jésus n’avait pas décidé, de Sa propre volonté, d’être baptisé par Jean, de se livrer Lui même aux mains des pécheurs, et de verser Son sang à la Croix, alors les pécheurs n’auraient jamais été capables de Le crucifier. Jésus n’était pas forcé d’être traîné au Calvaire par d’autres, mais c’était entièrement de Sa propre volonté qu’Il prit les péchés du monde en étant baptisé, versa Son sang sur la Croix, et a ainsi sauvé les pécheurs de tous leurs péchés.

Esaïe 53:7 déclare: «Il a été maltraité et opprimé, Et il n’a point ouvert la bouche, Semblable à un agneau qu’on mène à la boucherie, A une brebis muette devant ceux qui la tondent; Il n’a point ouvert la bouche.» Donc, le baptême du Seigneur Jésus Christ et Sa mort sur la Croix étaient entièrement dans Sa propre volonté, et au travers de cela Il a sauvé, une foi pour toutes, ceux qui croient en Son baptême et le sang de la Croix de tous leurs péchés. Sur ces oeuvres du Seigneur, l’auteur du livre des Hébreux écrit aussi: «maintenant, à la fin des siècles, il a paru une seule fois pour abolir le péché par son sacrifice» (Hébreux 9:26).

Dans l’autel des offrandes consumées qui nous montre l’ombre du baptême de Christ et Sa mort à la Croix, nous pouvons réellement témoigner du don spirituel du salut des Cieux. La mort de l’offrande sacrificielle à l’autel des offrandes consumées n’impliquait rien d’autre que le baptême et la mort de Jésus qui étaient nécessaires à cause des péchés de chacun. Dans l’Ancien Testament, les pécheurs étaient expiés de leurs iniquités au travers de leur offrande sacrificielle qui prenait leurs péchés par l’imposition des mains et mourait à leur place. De la même manière, dans le Nouveau Testament, avant que le Fils de Dieu soit tué dans les mains cruelles au Calvaire, Il a d’abord pris les péchés du monde en étant baptisé par Jean, et c’est à cause de cela que Jésus a dû être crucifié, verser Son sang, et mourir.

Ainsi, Dieu planifia et prédestina Jésus à recevoir l’imposition des mains et être crucifié à mort, en vue d’amener la paix entre ces meurtriers qui tuèrent Son Fils et Lui. Dieu planifia la loi du salut constituée par l’imposition des mains et la mort, et selon cette loi, Il permit au peuple d’Israël de recevoir la rémission des péchés en Lui donnant des offrandes sacrificielles.

En d’autres termes, Dieu Lui même devint l’offrande pour la paix pour sauver les pécheurs. Combien énormément profond, sage, et juste est ce salut de Dieu! Sa sagesse et vérité sont superbement merveilleux, simplement insaisissable par nous. Qui peut essayer d’imaginer Sa providence de salut constituée par l’imposition des mains et le sang versé et manifestée dans l’autel des offrandes consumées? Comme Paul, tout ce que nous pouvons faire est de dire, émerveillé: «O profondeur de la richesse, de la sagesse et de la science de Dieu! Que ses jugements sont insondables, et ses voies incompréhensibles!» (Romains 11:33). L’évangile de l’eau, le sang, et l’Esprit est le seul évangile juste avec lequel Dieu a sauvé les pécheurs parfaitement.



Les cornes de l’autel des offrandes consumées


Altar of Burnt

Aux quatre coins de l’autel des offrandes consumées placé dans la cour du Tabernacle, des cornes de bronze étaient attachées. Dans la Bible, ces cornes montrent le jugement du péché (Jérémie 17:1; Apocalypse 20:11-15). Cela nous montre que l’évangile de la Croix est basée sur le baptême que Jésus reçut. L’apôtre Paul dit donc: «Car je n’ai point honte de l’Évangile: c’est une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit» (Romains 1:16). Aussi, en 1 Corinthiens 1:18, il est écrit: «Car la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent; mais pour nous qui sommes sauvés, elle est une puissance de Dieu».

Ces cornes de l’autel des offrandes consumées déclarent clairement que le juste jugement de Dieu et le salut ont été pleinement accomplis par Son baptême, Sa mort à la Croix, et Sa résurrection.



Les deux barres mises dans les anneaux de l’autel des offrandes consumées


Tous les ustensiles du Tabernacle bâti dans le désert étaient mobiles. C’était une méthode qui convenait à la nature nomade de la vie du peuple d’Israël. Ils devaient avancer dans le désert jusqu’à ce qu’ils entrent dans le pays de Canaan. Parce que leur vie de pèlerinage continuait pendant qu’ils traversaient le désert, Dieu leur fit préparer deux barres pour passer par l’autel des offrandes consumées, de sortes que les sacrificateurs puissent porter l’autel quand le peuple avait pour ordre de se déplacer.

Comme Exode 27:6-7 déclare: «Tu feras des barres pour l’autel, des barres de bois d’acacia, et tu les couvriras d’airain. On passera les barres dans les anneaux; et les barres seront aux deux côtés de l’autel, quand on le portera.» Comme deux barres étaient passées à travers les quatre anneaux de bronze de l’autel des offrandes consumées des deux côtés, les Lévites pouvaient le porter sur leurs épaules et le transporter quand le peuple d’Israël se déplaçait. L’autel des offrandes consumées manifeste le baptême de Christ et la Croix. Ainsi, tout comme les Lévites soulevaient l’autel des offrandes consumées avec ces deux barres et le portaient dans le désert, l’évangile de Son baptême et la Croix est aussi délivré au travers du désert de ce monde par Ses serviteurs.

Un autre fait que nous devons examiner avant de passer est le fait qu’il y avait deux barres qui permettaient aux Israélites de déplacer l’autel des offrandes consumées. Egalement, l’évangile de l’eau et de l’Esprit se compose de deux parties. L’une est le baptême que Christ reçut de Jean, et l’autre est la punition que le Seigneur Jésus Christ porta à la Croix. Quand les deux sont unies, le salut de la rémission des péchés est complet. L’autel des offrandes consumées avait deux barres. Autrement dit, il avait des poignées. Une barre ne suffisait pas, car avec une barre, l’autel n’aurait pas été équilibré en se déplaçant.

Ainsi, l’évangile de l’eau et de l’Esprit est aussi constitué de deux parties. Il s’agit du baptême que Jésus Christ reçut de Jean et Son sang versé à la Croix. En d’autres termes, le baptême de Jésus et Sa mort sur la Croix sont des éléments complémentaires mutuellement qui ensemble constituent la vérité juste. Le baptême et le sang de Jésus ont accompli justement la rémission des péchés des pécheurs. De ces deux (le baptême de Jésus et Sa mort à la Croix), si l’un est ignoré, alors c’est comme si l’on ignorait l’autre. Il ne peut pas y avoir de salut sans le baptême de Christ et Son sang versé.

Sa résurrection, bien sûr, est aussi importante. Sans la résurrection de Christ, Sa mort aurait été en vain, n’ayant pas de résultat du tout. Si nous croyions seulement en un Christ mort, alors Il ne serait capable de sauver personne, même pas Lui même. Mais Christ, qui fut baptisé, versa le sang à mort sur la Croix, et vainquit la mort pour vivre à nouveau est devenu notre vrai Sauveur, à ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit et viennent à Dieu. Et Il est aussi devenu leur Seigneur du salut éternel et Protecteur.

Répandre la mort de Christ sans Sa résurrection n’est qu’une contradiction et une imposture. Et sans la résurrection de Christ, Sa Croix n’aurait été qu’une faute de Dieu. Cela changerait Jésus en un criminel mauvais et insignifiant. Non seulement cela, mais cela ferait plus encore de Dieu un menteur, résultant en une moquerie de la Parole de la Bible. Comme Christ fut baptisé par Jean, Il mourut sur la Croix, ressuscita des morts, et est ainsi devenu le vrai Sauveur de ceux qui croient en Lui.

L’évangile qui écarte le baptême de Jésus du plein évangile, que beaucoup des Chrétiens d’aujourd’hui suivent, se détourne de Dieu, trompe les gens et conduit leurs âmes à l’enfer. Et croire en un tel évangile c’est ignorer et rejeter la Parole de l’éternelle vérité de Dieu. Les faux prophètes qui enseignent seulement la Croix de Christ changent le Christianisme en une des nombreuses religions du monde. C’est la raison pour laquelle l’évangile qu’ils suivent est totalement différent du vrai évangile de l’eau et de l’Esprit.

Le christianisme est la seule religion qui croit en Dieu seul et le Christ vivant. Cependant, même si le Christianisme semble être au dessus de toutes les autres religions du monde et se proclame comme la réelle vérité, s’il ne se centre que sur sa croyance monothéiste en écartant la foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, alors ce n’est pas une foi d’amour et de vérité, mais seulement une religion d’arrogance.



La position de l’autel des offrandes consumées


Considérons encore une fois ici la position où l’autel des offrandes consumées se trouvait dans la cour du Tabernacle. De toutes les fournitures du Tabernacle, l’autel des offrandes consumées était le plus grand. C’était aussi le premier des instruments du Tabernacle que les sacrificateurs rencontraient que ils voulaient entrer dans le Lieu saint pour adorer. L’autel des offrandes consumées est le point de départ de la foi en Dieu, et cela requiert que les gens suivent Son procédé pour L’approcher. En d’autres termes, l’autel des offrandes consumées manifeste la vérité selon laquelle les gens doivent résoudre le problème de tous leurs péchés en devenant des croyants plutôt que des incroyants, car ne pas croire en le baptême que Jésus reçut de Jean et la Croix ne peut permettre à personne d’aller devant le Dieu vivant.

C’est en croyant en le baptême et la mort du Fils de Dieu que nous avons été sauvés de nos péchés, non en croyant mal. Nous avons été sauvés de nos péchés et reçu une vie nouvelle seulement en croyant en le baptême et le sang versé du Fils de Dieu. Parce que cet évangile de l’eau et de l’Esprit est si important, fondamental, et le plus parfait, nous devons continuer de méditer répétitivement cela dans nos cœurs. Nous devons reconnaître cet évangile et y croire. Nous devons croire en nos cœurs que nos étions liés à l’enfer, et nous devons aussi croire, avec cette foi, que le Seigneur prit tous nos péchés en étant baptisé et porta la condamnation de nos péchés en versant Son sang sur la Croix.

En continuité de cet autel des offrandes consumées, le fait que les bases des colonnes de la porte du Tabernacle étaient faites de bronze nous indique que nous devons admettre le fait que nous sommes tous destinés, à cause de nos défauts, à aller en enfer. Et selon le jugement de Dieu, qui déclare que «le salaire du péché c’est la mort», il est clair que nous sommes tous liés à l’enfer à cause de nos péchés.

Pour sauver des êtres aussi bas que nous, qui doivent réellement aller en enfer, à cause du jugement de nos péchés, notre Seigneur fut incarné et vint sur cette terre, prit les péchés de l’humanité sur Son propre corps en étant baptisé, porta les péchés du monde à la Croix, fut condamné en versant Son sang, et nous a ainsi sauvés vous et moi parfaitement de nos péchés et de la condamnation. Seuls ceux qui croient en cette vérité peuvent se joindre à l’Eglise de Dieu et devenir Son peuple. Ce rideau et ces colonnes de la porte du Tabernacle nous montrent que seuls ceux qui ont cette foi peuvent devenir le peuple de Dieu et entrer dans Son Royaume.



Nous devons croire en la vérité manifestée dans les quatre couleurs de la porte du Tabernacle


Tabernacle GateCroyez vous que le Seigneur nous a sauvés en venant sur cette terre par Ses ministères du fil bleu, pourpre et cramoisi et le fin lin retors blanc? Le fil pourpre signifie que Jésus est Dieu Lui même; le fil bleu signifie que Jésus, Dieu Lui même, devint un homme et prit nos péchés en étant baptisé sur cette terre; et le fil cramoisi signifie que Jésus Christ, qui accepta ainsi tous nos péchés, sacrifia Son corps précieux en étant crucifié. C’est d’une importance cruciale que nous croyions que le Jésus baptisé et crucifié ressuscita des morts et nous a sauvé ainsi vous et moi parfaitement.

Seuls ceux qui croient vraiment en cette vérité peuvent devenir les ouvriers de l’Eglise de Dieu. Les colonnes de la porte du Tabernacle se réfèrent aux ouvriers. Ils nous montre que seuls ceux qui croient ainsi sont le peuple de Dieu, et que seuls ceux là peuvent être utilisés par Dieu comme Ses ouvriers et colonnes.

Le fin lin retors blanc nous dit que ceux qui sont devenus le peuple de Dieu, les justes, sont ceux qui n’ont vraiment pas de péché du tout dans leur cœur. Les justes sont ceux qui ont reçu la rémission des péchés en croyant en la vérité des fils bleu, pourpre et cramoisi. Notre Seigneur vont sur cette terre et sauva tous les pécheurs au travers du baptême qu’Il reçut de Jean et le sang de la Croix. Etant donné que le Seigneur nous a sauvés en abandonnant Sa propre vie précieuse, nous ne pouvons faire autrement que croire en Lui qui vint par l’eau et le sang (1 Jean 5:6).

Le fil pourpre se réfère au fait que Jésus est le Roi des rois. En d’autres termes, nous devons croire que le Seigneur nous a sauvés, qui sommes bas et pleins de défauts, en abandonnant Sa vie précieuse, et qu’Il a fait de nous le peuple de Dieu. Maintenant, si nous croyons seulement en cette vérité dans nos cœurs, alors par notre foi en le salut parfait, nous pouvons devenir les justes qui sont sans péché. Nous devons remercier Dieu de nous avoir fait le don de la foi, de sorte que nous ayons une telle foi.

En effet, le fait que nous ayons cru en cette vérité est, en soi, un don de Dieu. Notre salut du péché est aussi un don de Dieu. Si Dieu ne nous avait pas délivrés de nos péchés en nous donnant Sa vie précieuse, qu’en serait il de nous? Parce que Jésus fut baptisé, mourut sur la Croix, ressuscita des morts, et nous a ainsi fait le don du salut, tous ceux qui croient en cet évangile peuvent recevoir ce don du salut et devenir le peuple de Dieu. Quand il s’agit de salut, il n’y a rien que nous puissions faire de nous même. Il n’y a rien que nous puissions faire sinon croire en Jésus Christ qui vint par le fil bleu, pourpre et cramoisi. Ce salut est le don de Dieu pour nous.

La foi en Jésus commence en ce demandant «si nous sommes réellement liés à l’enfer». Pourquoi? Parce que quand nous reconnaissons et admettons premièrement notre propre état pécheur, nous ne pouvons éviter de croire en la vérité selon laquelle Jésus devint notre propre offrande de transgression pour nos péchés. Le fait que nous puissions être sauvés alors que pécher est tout ce que nous pouvons faire est rendu possible par le don du salut offert par le Seigneur qui se sacrifia Lui même à notre place. Avons nous été sauvés en croyant en Lui? Sommes nous devenus ainsi le peuple de Dieu par la foi? Avons nous réellement une telle foi? Pouvons nous confesser que notre salut est le don de Dieu, non de nos œuvres? Avons nous vraiment admis que nous étions liés à l’enfer avant de croire en le don du salut offert par Dieu? Nous devons réexaminer cela une fois de plus.



Le Tabernacle est un portait détaillé de Jésus


La vérité manifestée dans le Tabernacle discrédite la bouche des faux prophètes. Quand nous ouvrons la Parole du Tabernacle est en parlons devant eux, leur tromperie est révélée.

Les colonnes de la porte du Tabernacle étaient recouvertes d’or. Cela montre qu’il n’y a de trace humaine nulle part dans le Tabernacle. Tout dans le Tabernacle était couvert d’or. Les colonnes de la porte étaient recouvertes d’or, et la couverture au dessus des colonnes était aussi couverte d’or. Cependant, les bases des colonnes étaient de bronze. Cela nous dit qu’à cause de nos péchés et défauts, vous et moi étions liés à l’enfer. N’est ce pas vrai? N’est ce pas le cas. Croyez vous vraiment que vous aussi étiez liés à l’enfer à cause de vos péchés commis chaque jour? Le fait que vous étiez lié à l’enfer à cause de vos péchés est un juste jugement prononcé par Dieu. Admettez vous ce jugement? Vous devez le faire! Ce n’est pas une mauvaise connaissance, vous devez l’accepter en le croyant.

La Bible dit: «Car c’est en croyant du cœur que l’on parvient à la justice, et c’est en confessant de la bouche que l’on parvient au salut» (Romains 10:10). Quand nous reconnaissons dans nos cœurs que nous étions liés à l’enfer, et quand nous croyons en la vérité selon laquelle le Seigneur nous a sauvés en nous faisant don du salut accompli par Ses œuvres manifestées dans le fil bleu, pourpre et cramoisi, nous pouvons entrer et vivre dans le Lieu Saint. Nous croyons que le Seigneur vint sur cette terre, que Lui, qui est de loin plus précieux que nous, prit nos péchés en étant baptisé, qu’Il versa Son sang et mourut sur la Croix, et qu’en agissant ainsi, Il a effacé tous nos péchés et nous a sauvés de la condamnation. En nous sauvant par le fil bleu, pourpre et cramoisi, le Seigneur nous a rendu justes.

Nous devons vraiment croire en cela dans nos cœurs. Seuls ceux qui croient en cette vérité dans leur cœur peuvent devenir le peuple de Dieu et Ses ouvriers. Accepter cette vérité seulement comme des pensées humaines n’est pas la vraie foi. «Ah, donc le Tabernacle a cette signification. J’ai souvent entendu parler du fil bleu, pourpre et cramoisi dans mon église, et cette signification devrait être interprétée comme cela!». Bien que vous ayez cru en la vérité seulement dans vos pensées comme cela jusqu’à maintenant, il est temps de croire sincèrement en l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans vos cœurs.

Les bases des colonnes de la porte du Tabernacle étaient de bronze. Mais les bases de bronze étaient utilisées seulement pour les cinq colonnes de la porte du Tabernacle; les colonnes du voile du Saint des saints, par contre, n’avait pas de bases de bronze, mais les quatre bases de ces colonnes étaient faits en argent. Dans la Bible, l’argent dénote le don de Dieu et sa grâce, alors que l’or dénote la vraie foi qui croit du cœur. Le bronze, par ailleurs, dénote le jugement du péché. N’étions nous pas liés au jugement de Dieu pour nos péchés? Chacun de vous devait être jugé pour ses péchés devant Dieu et les gens. N’est ce pas le cas? Je ne dis pas que vous seul étiez ainsi. Je ne vous dit pas cela à vous seulement, en d’autres termes, mais à moi aussi. Et comme pour moi, je reconnais devant Dieu que j’étais lié à Son jugement pour mes fautes, et que selon Sa Loi, j’étais aussi lié à l’enfer à cause de mes péchés. Je l’admets clairement.

Pour un être comme moi, le Seigneur vint sur cette terre. Il vint en chair comme un homme, prit tous mes péchés sur Son propre corps en étant baptisé, porta la condamnation de mes péchés en mourant sur la Croix, et est devenu mon Sauveur parfait en ressuscitant des morts. C’est ce que je crois. Et quand j’ai cru ainsi, mon salut que Dieu avait planifié même avant la création fut accompli. Il fut accompli quand j’ai cru en cela dans mon cœur.

Vos cœurs sont comme cela aussi. En croyant en cette vérité, votre salut que Dieu avait planifié en Jésus Christ même avant la fondation du monde est accompli aussi dans vos cœurs. Le plan de Dieu pour faire de vous Son peuple est accompli quand vous croyez en ce plan dans vos cœurs. C’est en croyant dans vos cœurs que le vrai salut atteint vos cœurs. Le salut n’est pas accompli par vos pensées de la chair. Le salut n’est pas atteint par des doctrines théologiques. Plutôt, il est atteint par la foi en la vérité.



Ce salut avait été planifié en Jésus Christ avant même la Création


Le salut est un don qui nous a été offert en Jésus Christ par Son baptême et le sang à la Croix. Ce salut fut réellement accompli sur cette terre il y a environ 2000 ans. Et personne n’est exclu de ce don du salut, parce que Jésus a accompli le plan de salut de Dieu pour effacer les péchés de tous. Ainsi, ceux qui croient en ce salut dans leurs cœurs sont devenus les enfants de Dieu. Tous leurs péchés ont été effacés, blancs comme neige, et ils ont tous reçu la rémission de leurs péchés gratuitement.

Il y a encore beaucoup de gens dans ce monde qui n’ont pas reçu la rémission du péché. Qui sont ces gens? Ce sont ceux qui ne croient pas en cette vérité bien qu’ils la connaissent. Ceux qui n’ont pas confessé de leurs cœurs qu’ils sont liés à l’enfer, et ceux qui n’ont pas reconnu l’évangile de l’eau, du sang, et de l’Esprit – de telles personnes n’ont rien à voir avec le Seigneur.

Le salut de Dieu n’est donné qu’à ceux qui connaissent leur propre nature pécheresse et reconnaissent qu’ils sont liés à la condamnation et à l’enfer à cause de leurs péchés. Sur quoi étaient posées les cinq colonnes de la porte du Tabernacle, tissée de fil bleu, pourpre, et cramoisi et de fin lin retors? Elles étaient posées sur des bases de bronze. Vous et moi étions liés à l’enfer à cause de nos péchés. C’est seulement quand nous admettons ce fait que notre salut peut s’élever sur cette reconnaissance.

«Car Dieu a tant aimé le monde», pour vous et moi, le Seigneur vint sur cette terre, fut baptisé par Jean le Baptiste, versa Son sang sur la Croix et fut sacrifié, et nous a ainsi donné le salut de nos péchés. Ainsi, vous et moi devons vraiment croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans nos cœurs. Au minimum, nos cœurs doivent reconnaître: «je suis vraiment lié à l’enfer, et le Seigneur m’a sauvé par l’eau et l’Esprit». Nous devons alors croire en nos cœurs pour être sauvés. Comme Romains 10:10 déclare: «Car c’est en croyant du cœur que l’on parvient à la justice, et c’est en confessant de la bouche que l’on parvient au salut».

Nous devons vraiment croire en notre salut dans nos cœurs et le confesser de nos bouches: «Le Seigneur m’a sauvé par le fil bleu, pourpre et cramoisi. Je devais aller en enfer et être condamné, mais le Seigneur a effacé mes péchés, à pris mes péchés, a pris toute la condamnation à ma place, et m’a ainsi sauvé entièrement. Il a parfaitement fait de moi un enfant de Dieu». De cette façon, nous devons croire dans nos cœurs et confesser de notre bouche. Croyez vous?

N’admettez vous pas, par chance, le fait que vous étiez lié à l’enfer, même quand vous croyez en la vérité du fil bleu, pourpre et cramoisi, et même quand vous croyez que le Seigneur nous a sauvés de cette façon? La Bible dit: «tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu» (Romains 3:23). La vraie foi croit que même si tous ont péché et doivent donc aller en enfer, le Seigneur vint sur cette terre, fut baptisé, mourut sur la Croix, ressuscita des morts, et nous a donc rendus parfaitement justes.

Ce salut n’est il pas formidable? N’est ce pas simplement merveilleux? Le Tabernacle n’a pas été fait n’importe comment, mais il était bâti selon la Parole de Dieu en détails. Au travers du Tabernacle, Dieu nous annonce en détail qu’Il nous sauverait en donnant Sa vie précieuse. Il nous dit, au travers du Tabernacle, que Jésus nous a donné un salut précieux en étant baptisé et mourant sur la Croix, et ce que nous devons faire c’est croire dans nos cœurs. Qui peut vous donner le salut à votre place? Vous pouvez être sauvé en croyant en Jésus Christ qui vint dans la chair d’un homme tout comme nous.

Si quelqu’un a pris vos péchés et a été condamné sévèrement à votre place, vous avez largement assez de raisons d’être reconnaissant, mais le Seigneur Jésus qui est un million de fois plus noble et plus riche que nous a fait Son sacrifice précieux pour nous – n’est ce pas remarquable? N’est ce pas un don précieux que le Seigneur exalté nous ait donné le salut par Son fil bleu, pourpre et cramoisi? Ce prix n’a t il pas de prix? Comment ne pourrions nous pas croire dans nos cœurs?

C’est pour cela que tous ceux qui admettent leur état de péché doivent croire en cette vérité. Ceux qui sont qualifiés pour croire en cette vérité sont ceux qui admettent qu’ils ne peuvent éviter d’être jetés en enfer. Seuls ceux qui reconnaissent qu’ils sont vraiment pécheurs, et qu’ils sont liés à l’enfer, sont qualifiés pour croire en le salut précieux de Dieu, autant que pour le recevoir par la foi. Et ceux qui croient en la vérité dans leurs cœurs peuvent devenir ouvriers dans l’Eglise de Dieu.

Nous ne sommes que des êtres faibles qui n’ont rien de quoi se glorifier, même si nous nous comparons à ceux qui sont devenus célèbres dans ce monde avec leurs capacités marginales. Comment pourrions nous penser être fiers de nous devant le Dieu saint, parfait et omnipotent? Tout ce que nous pouvons faire devant Lui est d’admettre que le Seigneur nous a sauvés même si nous ne pouvions éviter de mourir à cause de nos défauts.

La Bible nous dit: «Car le salaire du péché c’est la mort, mais le don de Dieu c’est la vie éternelle en Jésus Christ notre Seigneur» (Romains 6:23). En effet, nous devions payer le salaire de la mort à cause de nos péchés. Mais parce que notre Seigneur nous a sauvés, nous qui étions liés à l’enfer, nous pouvons entrer dans les Cieux par cette foi. Si nous rejetons cette foi, nous sommes liés à l’enfer pour la centième fois. N’est ce pas ainsi? Oui, c’est ainsi. Nous allions tous en direction de l’enfer.

Mais parce que le Seigneur exalté vint sur cette terre par amour insondable, fut baptisé, et versa Son sang et fut condamné à la Croix, nous avons échappé à notre destination certaine qu’était l’enfer. Parce que le Seigneur a abandonné Sa vie précieuse à notre place, nous avons reçu la rémission du péché. S’il en est ainsi, comment pourrions nous ne pas croire que le Seigneur nous a sauvés de tous nos péchés une fois pour toutes, et qu’il nous a donc fait don du salut? Comment pourrions nous refuser de devenir justes? Comment ne pourriez vous pas croire? Tout comme les colonnes pour la porte du Tabernacle étaient couverts d’or, nous aussi devons envelopper entièrement nos cœurs dans la foi. Nous devons nous couvrir nous même entièrement et pleinement de foi. Nous devons croire en l’évangile de l’eau et de l’esprit dans nos cœurs. Sans la foi en ce vrai évangile dans nos cœurs, nous ne pouvons aller devant Dieu.

C’est par la foi que nous sommes devenus des pécheurs liés à l’enfer. C’est par la foi que nous sommes aussi devenus justes devant Dieu. C’est par la foi, en d’autres termes, que les pécheurs peuvent recevoir la rémission des péchés – en croyant que le Seigneur nous a sauvé par Son eau et le sang. C’est ainsi que la Parole de notre Seigneur: «car il est réservé aux hommes de mourir une fois, après quoi vient le jugement» (Hébreux 9:27) est accomplie.

Quand nous sommes nés dans ce monde une fois, nous étions déjà destinés à être condamnés pour nos péchés. Cependant, Dieu nous a fait don du salut par notre Seigneur Jésus Christ. En croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans nos cœurs, nous avons donc été capables de devenir les enfants de Dieu. Dieu a donné Son amour inconditionnel pour le salut de tous ceux qui croient. Mais Il jugera et condamnera ceux qui ne croient pas en cet évangile pour leurs péchés et leur incrédulité (Jean 3:16-18).



Nous devons croire en ces deux faits de salut


Nous étions des pécheurs liés à être condamnés et mis à morts pour nos péchés, mais en croyant en le salut du fil bleu, pourpre et cramoisi et du fin lin retors que Dieu a planifié et nous a donné, nous avons reçu la rémission des péchés. Vraiment, nous devons confesser à Dieu: «Je suis vraiment lié à l’enfer» et nous devons confesser aussi: «Mais je crois que le Seigneur m’a sauvé par l’eau et le sang». Nous devons croire en l’évangile de l’eau, le sang, et l’Esprit; c’est à dire en la vérité du fil bleu, pourpre et cramoisi et le fin lin retors. C’est en croyant en cette vérité de tout notre cœur que nous avons été sauvés. C’est en croyant en l’évangile que nous sommes sauvés.

Nous avons été sauvés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Les gens peuvent devenir le peuple de Dieu seulement quand ils croient que le Seigneur a sauvé tous les êtres humains qui étaient liés à l’enfer par le fil bleu, pourpre et cramoisi et le fin lin retors. Croyez vous? Seule la foi en le fil bleu, pourpre et cramoisi et le fin lin retors est la vraie foi.

C’est la signification spirituelle manifestée dans le voile du Tabernacle. Croyez vous? Quand les gens croient en la vérité dans leurs cœurs, alors ils peuvent parler correctement de la vraie foi. La foi réelle ne confesse pas seulement la vérité des lèvres en ne croyant pas dans le cœur, mais il s’agit de confesser la foi de sa bouche en croyant en la vérité de tout son cœur. Chacun de vous doit croire en le salut du fil bleu, pourpre et cramoisi et du fin lin retors, qui vous a sauvé éternellement.

Nous ne pouvons pas assez remercier Dieu quoi que nous Le servions avec zèle. Comment pourrions nous donc oublier notre salut? Comment pourrions nous oublier que le Seigneur nous a sauvés vous et moi, qui ne pouvions éviter d’aller en enfer à cause de tous nos péchés? Comment pourrions nous oublier l’évangile de l’eau et de l’Esprit quand nos défauts sont révélés chaque jour? Comment pourrions nous ignorer cet évangile quand il n’y a pas d’autre moyen d’être sauvé que par cet évangile là? Nous sommes toujours reconnaissants. Nous nous réjouissons toujours. Nous ne pouvons que Le louer.

Ceux qui ne connaissent pas cette vérité disent que Dieu a fait les êtres humains comme des jouets pour s’amuser avec. S’opposant à Dieu, ils disent: «Dieu doit être rejeté. Il nous a fait comme Ses jouets et Il joue avec nous. Il sait que nous péchons, et Il nous regarde commettre des péchés, et puis Il dit qu’Il a sauvé les pécheurs. N’est Il pas en train de jouer avec nous? Il nous fait, puis Il joue avec nous comme cela Lui plait. Dieu n’a t il pas fait de nous Ses jouets?» Beaucoup de gens pensent cela. Ils sont en colère contre Dieu, disant que s’Il les aimait vraiment, Il les aurait faits parfaits, au lieu de faire d’eux des pécheurs si insuffisants. Il y a aussi beaucoup de gens qui restent ignorants du cœur de Dieu et Le montrent d’un doigt accusateur.



Nous sommes des créatures de Dieu


Comme les plantes et les animaux, les êtres humains sont aussi des créatures de Dieu. Mais Dieu ne nous a pas faits comme des plantes ou des animaux. Même avant qu’Il ne nous fasse, Dieu avait décidé de faire de nous Son peuple en Jésus Christ Son Fils et de nous permettre d’atteindre Sa gloire, et c’est dans ce but que Dieu nous a créés. Le but de la création de l’être humain était différent celui des autres. Quel est alors ce but avec lequel Dieu a fait les gens? C’était pour qu’ils vivent pour toujours dans Son Royaume dans la gloire et la splendeur, à la différence des plantes et des animaux qui sont faits simplement pour louer la gloire de Dieu. Le but de Dieu en créant les êtres humains était de les rendre capables de voir leur état de péché, de reconnaître et croire en le Sauveur qui les a sauvés comme Seigneur de la création, et donc de devenir complets et entrer dans le Royaume de Dieu dans le futur.

Dieu n’a pas fait de nous des robots ou des jouets, mais Il nous a fait de telle sorte que nous devenions Ses enfants en reconnaissant le Créateur, croyant en le Sauveur, et étant nés de nouveau par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Ainsi, suivant ce but, nous recevrons et jouirons de la gloire. Bien que sur cette terre nous nous sacrifiions nous même pour servir d’autres âmes par l’évangile, dans le Royaume de Dieu, nous serons servis. Que pensez vous qu’ai été le but fondamental de Dieu pour l’humanité? C’était de rendre les êtres humains capables de jouir de la splendeur et la gloire de Dieu pour toujours. Le but de Dieu en créant les êtres humains était de faire d’eux Son peuple et de leur permettre de partager Sa propre splendeur et gloire.

Pourquoi sommes nous nés? Quel est le but de la vie? D’où venons nous et où allons nous. De telles questions philosophiques n’ont pas encore trouvé de réponse, et les gens essaient encore de résoudre le problème. Ne connaissant pas leur futur, quelques uns deviennent même des diseurs de bonne aventure et des sorciers. Tout cela résulte du manque de la part de l’humanité de reconnaître le Dieu qui nous créa et de croire en le salut qu’Il a donné.

Cependant, pour faire de nous Ses propres enfants, Dieu nous a fait différents de toutes les autres créatures. Et Il nous a sauvés par l’eau et l’Esprit, ayant planifié notre salut même avant la création par le fil bleu, pourpre et cramoisi et le fin lin retors. En nous donnant la loi du salut manifestée dans le fil bleu, pourpre et cramoisi, Dieu a effectivement atteint Son but pour nous.

Donc, nous devons connaître et croire en ce but de Dieu de nous donner la vie éternelle en Jésus Christ. Si nous ne connaissons pas cela, alors le mystère de la vie restera à jamais irrésolu. Pourquoi sommes nous nés dans ce monde? Pourquoi devons nous vivre? Pourquoi devons nous manger? Pourquoi devons nous vivre nos vies? Comment pouvons nous résoudre le problème de la vie et la mort, de la misère et la maladie? Pourquoi devons nous aller en enfer à cause de nos péchés? Pourquoi la vie est si tragique? Pourquoi la vie est si douloureuse? De telles questions peuvent trouver leur réponse devant Dieu par l’évangile de l’eau et le sang qui nous a sauvés en Jésus-Christ.

Dieu nous permit de naître sur cette terre et nous a donné l’espoir du Royaume des Cieux au bout de nos vies fatigantes et dures, de sorte qu’Il nous sauve vous et moi, qui avions été liés à l’enfer, par tous nos péchés, et de sorte que nous recevions la vie éternelle. Quand nous croyons en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, le mystère de la vie est tout résolu.



Dieu avait un plan grand et splendide pour vous et moi


Tout comme Dieu l’avait planifié, Il envoya Son Fils Jésus Christ sur cette terre, transféré tous nos péchés sur Son corps précieux en Le faisant baptiser, condamner et Le mettant à mort à notre place, et nous a ainsi sauvés, nous qui allions vers la destruction éternelle, à cause des péchés, la condamnation, et la malédiction. Maintenant, nous devons croire en cette vérité, et nous devons rendre grâce à Dieu de nous avoir fait passer du destin inévitable de la destruction au Royaume du Fils de Dieu, et de nous rendre capable de jouir de la vie éternelle. La vérité du salut de Dieu, en d’autres termes, est l’évangile de l’eau et de l’Esprit, qui est manifesté dans le voile tissé de fil bleu, pourpre et cramoisi et de fin lin retors, et fixé aux portes du Tabernacle.

Les bases de bronze des colonnes de la porte du Tabernacle nous montre notre nature fondamentalement pécheresse, et nous rend capables de croire en l’évangile de l’eau et le sang de Jésus. Les colonnes de la porte du Tabernacle et le voile tissé de fil bleu, pourpre et cramoisi et de fin lin retors manifestent la grâce de Dieu qui nous a sauvé, nous qui étions liés à l’enfer, de la condamnation par le sacrifice précieux de Jésus-Christ. En croyant ainsi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, j’ai été sauvé de tous mes péchés. Croyez vous aussi ainsi?

Croyez vous en la vérité manifestée dans le Tabernacle? Vous et moi avons de la chance. C’est une réelle grande bénédiction, car même si beaucoup de gens se dirigent droit vers l’enfer, nous avons trouvé la vérité et vivons maintenant en Jésus-Christ. Nous avons effectivement été faibles et inutiles dans ce monde, où, y étant nés, nous ne pouvions éviter de pécher et d’être liés à l’enfer, de vivre des vies médiocres et être jetés en enfer. Mais quand même, notre Seigneur vint sur cette terre, fut baptisé, mourut sur la Croix, ressuscita des morts, et nous a ainsi sauvés de nos péchés éternellement. Nous ne pouvons qu’être émerveillés du fait que non seulement nous n’avons plus rien à voir avec l’enfer, mais nous avons aussi été rendus capables de faire des œuvres de valeur, utiles et justes.

Ceux qui peuvent entrer dans le Lieu Saint sont ceux qui ont reçu la rémission des péchés une fois pour toutes. Notre Seigneur n’a pas seulement effacé nos péchés passés, mais en étant baptisé, Il prit tous les péchés de notre vie entière, et en mourant sur la Croix, Il a effacé tous nos péchés pour toujours. Ainsi, seuls ceux qui croient en le salut ainsi accompli une fois pour toutes sont ceux qui ont la foi des sacrificateurs, et seuls ceux là peuvent entrer dans le Lieu Saint.

Strictement parlant, selon le système du Tabernacle, les sacrificateurs ordinaires ne pouvaient pas entrer dans le Saint des saints, mais seul le Souverain Sacrificateur le pouvait. Et l’éternel Souverain Sacrificateur n’est autre que Jésus Christ. Seuls ceux qui croient que Jésus Christ nous a ainsi sauvés peuvent entrer dans la Maison de Dieu, même dans le Saint des saints à la suite de Jésus Christ.

«Or, là où il y a pardon des péchés, il n’y a plus d’offrande pour le péché. Ainsi donc, frères, puisque nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire par la route nouvelle et vivante qu’il a inaugurée pour nous au travers du voile, c’est-à-dire, de sa chair, et puisque nous avons un souverain sacrificateur établi sur la maison de Dieu, approchons-nous avec un coeur sincère, dans la plénitude de la foi, les coeurs purifiés d’une mauvaise conscience, et le corps lavé d’une eau pure.» (Hébreux 10:18-22). Ceux qui se reconnaissent eux même comme des méchants destinés à l’enfer et reçoivent la rémission de tous leurs péchés en étant purifiés d’une eau pure (le baptême de Jésus) et le sang de Jésus peuvent entrer dans le Royaume de Dieu pour demeurer avec Lui pour toujours.

Ce n’est pas parce que nous nous sommes repenti quotidiennement que nos péchés ont été effacés, mais c’est parce que le Seigneur est venu sur cette terre, prit nos péchés du monde une fois pour toutes en étant baptisé, fut condamné à la Croix qu’Il a effacé nos péchés pour toujours. «Car il convient que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste». Jésus fut baptisé et prit les péchés de l’humanité une fois pour toutes, porta les péchés du monde à la Croix et y mourut, et ressuscita des morts nous sauvant ainsi éternellement une fois pour toutes. Seuls ceux qui croient en cette vérité dans leurs cœurs peuvent entrer dans le Lieu Saint. Nous recevons la rémission des péchés une fois pour toutes en croyant que notre Seigneur nous a sauvés, et qu’Il s’occupa de tous les péchés de notre vie entière et de l’univers entier.

Croyez vous que le Seigneur prit nos péchés une fois pour toutes en étant baptisé? Et croyez vous qu’Il porta les péchés du monde, mourut sur la Croix, ressuscita des morts, et devint ainsi notre parfait Sauveur une fois pour toutes? Au travers de Ses 33 ans de vie, notre Seigneur a effacé tous les péchés de ce monde pour toujours. Il les a fait disparaître, n’en laissant pas un moindre reste. Je crois cela au fond de mon cœur. Je crois que quand Il fut baptisé, Il prit les péchés du monde une fois pour toutes, qu’Il porta la condamnation de tous mes péchés une fois pour toutes en versant Son sang sur la Croix, et qu’Il est devenu mon Sauveur parfait en ressuscitant des morts et vivant à nouveau. C’est par cette foi que j’ai été sauvé de tous mes péchés.

En croyant en cela, nous pouvons entrer dans le Royaume des Cieux, et pendant que nous vivons sur cette terre, nous devons méditer sur cette foi chaque jour. Pourquoi? Parce que le Seigneur effaça même les péchés que nous allons encore commettre. Mais à chaque fois que nous péchons, nous devons confesser. Et nous devons croire au fond de nos cœurs que le Seigneur prit même ces péchés par Son baptême. Nous devons reconnaître que le Seigneur s’est occupé des péchés du monde en croyant une fois encore. Pourquoi? Parce que si nous ne méditons pas l’évangile de l’eau et de l’Esprit encore et encore, nos cœurs seront vides. Parce que le Seigneur effaça même les péchés que nous n’avons pas encore commis, dès que nos faiblesses sont révélées, nous devons Le remercier par notre foi en Ses ministères du fil bleu, pourpre et cramoisi.

Nous devons croire que le Seigneur vint sur cette terre et prit nos péchés à la fois. Une fois pour toutes, tous nos péchés furent transférés sur Jésus Christ, car Il accepta tous les péchés du monde par Son baptême. Comme Jésus Christ nous a donné le salut éternel en étant baptisé et mourant sur la Croix, nous devons croire en cette vérité fermement et avec bravoure. Notre Seigneur Jésus dit que nous pouvons investir le Royaume de Dieu par notre foi ferme en Son baptême reçu de Jean. (Matthieu 11:12). C’est par la foi que nous avons été remis de tous les péchés des défauts de nos corps, pensées, intelligence, et chair. En croyant que notre Seigneur prit tous ces péchés par Son baptême et porta toute la condamnation des péchés, nous devons être sauvés de tous nos péchés pour entrer dans le Royaume de Dieu.

Peu importe combien vous soyez faible, si vous avez cette foi, vous êtes des gens de foi. Bien que vous soyez insuffisant, le Seigneur vous a sauvé parfaitement, et vous devez donc croire en cela. Comme notre Seigneur vit éternellement, votre salut est parfait éternellement. Tout ce que nous devons faire est de croire en notre salut que Jésus Christ nous a donné. C’est juste! Nous avons été sauvés en croyant en Lui dans nos cœurs.

Parce que le Seigneur est notre Sauveur parfait, Il a résolu tous les problèmes de nos péchés. Croyez vous que notre Seigneur fut baptisé, versa Son sang à la Croix, mourut, ressuscita d’entre les morts, et nous a donné le salut éternel? Ce salut n’est il pas merveilleux? Bien que nous soyons insuffisants dans nos actes, nous pouvons entrer dans le Royaume de Dieu en croyant en cette vérité. C’est par la foi que nous serons capables d’entrer dans le Royaume de Dieu et de jouir de la majesté et splendeur glorieuses de Dieu. Ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit sont qualifiés pour en jouir. Mais sans cette foi, personne ne peut mettre un pied dans le Royaume de Dieu.

La foi qui nous a sauvés par le fil bleu, pourpre et cramoisi et le fin lin retors avait été planifiée par Dieu en Jésus Christ même avant la création. Comme Dieu avait déterminé de nous sauver, Il vint dans ce monde, fut baptisé, et prit nos péchés une fois pour toutes, porta les péchés du monde à la Croix et fut condamné une fois pour toutes, mourut, ressuscita d’entre les morts, et nous a donc donné le salut éternel. C’est notre salut fait de Ses ministères du fil bleu, pourpre et cramoisi et le fin lin retors, et nous devons croire en ce salut. C’est alors seulement que nous devenons le peuple de Dieu parfaitement par la foi. C’est alors seulement que nous devenons ouvriers de Dieu par la foi. Nous entrerons dans le Royaume parfait de Dieu et vivrons éternellement.

Le Dieu parfait nous a sauvés parfaitement, mais nous sommes encore insuffisants chaque jour, car notre chair l’est. Mais qu’en est il? Quand le Seigneur fut baptisé, a t Il vraiment pris nos péchés ou non? Bien sûr qu’Il l’a fait! Parce que notre Seigneur prit nos péchés par Son baptême, nous reconnaissons que tous nos péchés furent transférés sur Lui par Son baptême. Reconnaissez vous que vos péchés furent réellement transférés sur Jésus? En faisant ainsi, Jésus porta nos péchés et les péchés du monde à la Croix, fut crucifié, et accomplit ainsi complètement le plan de salut de Dieu. Bien que nous soyons insuffisants, nous pouvons entrer dans le Royaume de Dieu en croyant. En croyant en quoi? Nous pouvons entrer dans le Royaume de Dieu en croyant en Ses ministères du fil bleu, pourpre et cramoisi et fin lin retors.

Après que nous ayons reçu la rémission du péché, ce sont les insuffisants qui ont la bonne foi et agissent bien dans l’Eglise. L’Eglise de Dieu n’est pas un endroit où les forts règnent, mais où les insuffisants règnent par la foi. Pourquoi? Parce que dans l’Eglise de Dieu, nous ne pouvons suivre le Seigneur par la foi que lorsque nous savons que nous sommes insuffisants. C’est un endroit pour porter et guérir les plaies. Comme le ciel est un endroit où l’on peut toucher une vipère (Esaïe 11:10) sans être mordu, le paradis sur terre n’est autre que l’Eglise de Dieu. C’est le mystère de l’Eglise de Dieu.


Want to know more about the Tabernacle? Please click the banner below to get your free book on the Tabernacle.



C’est par la foi que nous entrons dans le Royaume de Dieu. C’est la violence d’une foi ferme qui prend le Royaume des Cieux. Croyez vous cette vérité dans vos cœurs? Moi aussi je crois, et c’est pourquoi je rends grâces à Dieu.

Et c’est parce que je suis reconnaissant à Dieu que je sers cet évangile. Je vis pour cette vérité et sers l’évangile, car il y a encore beaucoup de gens qui ne connaissent pas la vérité du fil bleu, pourpre et cramoisi. Mais maintenant, mettant de côté la question de savoir si d’autres servent cet évangile ou non, ce dont vous avez besoin c’est de croire d’abord vous même.

J’espère et prie que vous puissiez tous croire en la vérité en la vérité selon laquelle Jésus vous a sauvé de vos péchés une fois pour toutes, et soyez ainsi sauvés de tous vos péchés.

Retour