Étude du Tabernacle

Sermons on important subjects by Rev. Paul C. Jong

 

Le voile qui fut déchiré


< Matthieu 27:50-53 >

«Jésus poussa de nouveau un grand cri, et rendit l’esprit. Et voici, le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut jusqu’en bas, la terre trembla, les rochers se fendirent, les sépulcres s’ouvrirent, et plusieurs ressuscitèrent. Etant sortis des sépulcres, après la résurrection de Jésus, ils entrèrent dans la ville sainte, et apparurent à un grand nombre de personnes».



Le Saint des saints était l’endroit où Dieu demeurait. Et seul le Souverain Sacrificateur pouvait entrer dans le Saint des saints une fois par ans, le Jour de l’Expiation, portant le sang du sacrifice pour la rémission des péchés des Israélites. Il faisait cela parce que le Saint des saints du Tabernacle, la Maison de Dieu, était un lieu saint où il ne pouvait entrer sans prendre le sang du sacrifice, sur la tête duquel les mains étaient posées, pour effacer les iniquités des pécheurs. Autrement dit, même le Souverain Sacrificateur ne pouvait éviter la condamnation de Dieu sans avoir reçu la rémission de ses péchés en offrant un sacrifice avant d’entrer dans Sa présence.

Quand le voile du Temple fut il déchiré? Il fut déchiré quand Jésus versa Son sang et mourut sur la Croix. Pourquoi devait Il verser Son sang à la Croix et mourir? Parce que Jésus le Fils de Dieu, venant sur cette terre dans la chair d’un homme, avait pris toutes les iniquités des pécheurs en étant baptisé par Jean au Jourdain. Parce que Jésus avait pris tous les péchés du monde par Son baptême, Jésus ne pouvait mettre fin à la condamnation du péché seulement s’Il versait Son sang à la Croix et mourait. C’est pour cela que le voile qui séparait le Saint des saints du Lieu Saint dans la Maison de Dieu fut déchiré de haut en bas. Cela signifie que le mur du péché qui séparait Dieu de l’humanité tomba une fois pour toutes.

En d’autres termes, par le baptême que Jésus reçut et le sang qu’Il versa à la Croix, Il a fait disparaître tous les péchés. Par le baptême et le sang de Jésus Christ, Dieu le Père a effacé tous nos péchés une fois pour toutes et ouvert le chemin vers le Ciel, de sorte que quiconque peut entrer dans les Cieux en croyant en ce baptême et le sang versé de Jésus.

Quand Jésus mourut sur la Croix, les ténèbres vinrent où Il était pendant trois heures. Ayant porté tous les péchés du monde par Son baptême au Jourdain, Jésus, crucifié et approchant Sa mort, s’écria: «Eli, Eli, lama sabachthani?» qui signifie: «Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as tu abandonné?» (Matthieu 27:46). Il dit alors Ses dernières paroles: «Tout est accompli!» puis mourut. Et trois jours plus tard Il ressuscita des morts, rendit témoignage pendant 40 jours, et monta aux Cieux sous les yeux de Ses disciples.



Le Père avait il vraiment abandonné Jésus?


La douleur que Jésus souffrit fut si intense qu’Il eut le sentiment que Son Père L’avait abandonné. La souffrance de la condamnation du péché était si grande que cela. Parce que Jésus prit les péchés du monde en étant baptisé par Jean, il est vrai qu’Il était momentanément châtié par le Père quand Il porta la condamnation du péché à la Croix. Dieu le Père devait punir celui qui avait du péché, et comme tous les péchés du monde étaient transférés sur Jésus, Jésus devait être percé et verser Son sang à la Croix comme punition pour ces péchés.

Parce que Jésus, qui est Dieu Lui même dans Son essence, prit tous les péchés de l’humanité en étant baptisé, les péchés du monde furent amenés sur Son propre corps saint. Ainsi Jésus, ayant prit les péchés du monde, devait maintenant être châtié par Dieu le Père un moment, souffrir la mort à la Croix pour payer le salaire de tous nos péchés, et sauver ainsi l’humanité de tout péché. C’est pour cela que Jésus devait être sujet à la souffrance extrême de la condamnation du péché, et que Dieu le Père ne pouvait que détourner Sa face de Son Fils brièvement.

Mais cela ne veut pas dire que Jésus ait été abandonné par le Père éternellement. Plutôt, cela signifie que Jésus devait porter la condamnation sévère de nos péchés, et donc Il devait être abandonné par le Père momentanément. Mais comme Jésus cria dans Sa douleur: «Mon Père, Mon Père, pourquoi m’as tu abandonné?» c’est parce que Jésus souffrait une agonie si extrême que nous avons été sauvés de la condamnation du péché. Nous étions ceux qui devaient être abandonnés par Dieu à cause de nos péchés, mais Jésus prit nos péchés, souffrit la douleur de la condamnation du péché à la Croix, bien plus, fut même abandonné par le Père un moment à notre place.

Comme vous le savez peut être déjà, après la construction du Temple pendant le règne du Roi Salomon, le Tabernacle fut substitué par le Temple. Mais les bases du système du Tabernacle étaient toujours appliquées au Temple exactement comme elles l’étaient avant sa construction. Il y avait donc aussi un voile qui séparait le Lieu Très Saint du Lieu Saint du Temple. Et au moment où notre Seigneur s’écria sur la Croix: «Eli, Eli, lama sabachthani?» ce voile du Temple fut déchiré de haut en bas. La vérité que cet événement annonce est: parce que le Seigneur a effacé nos péchés par le baptême qu’Il reçut de Jean et le sang précieux qu’Il versa à la Croix, la porte des Cieux a été ouverte, de sorte que tous ceux qui croient puissent y entrer. Maintenant, en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous pouvons entrer dans les Cieux par la foi.

Par la révélation du système du Tabernacle, le peuple de l’Ancien Testament croyait aussi en Jésus qui devait venir comme Messie, et ils étaient aussi remis de tous leurs péchés et devinrent les enfants de Dieu. Dans le Nouveau Testament, tout la justice de Dieu de la rémission du péché fut accomplie une fois pour toutes quand notre Seigneur fut baptisé au Jourdain et mourut sur la Croix. La raison pour laquelle nos cœurs sont reconnaissants, ayant entendu et cru en l’évangile de la rémission des péchés que le Seigneur nous a donné est le fait que nous avons l’évangile de l’eau et de l’Esprit.

Par nous même, nous ne pouvons être libérés du péché, mais à cause de la vérité du salut que Dieu nous a donné par l’eau et l’Esprit, nous sommes capables d’être remis de nos péchés en croyant en cette vérité. En croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit que Jésus nous a donné, nos péchés ont disparu et nous sommes capables d’entrer dans le Royaume des Cieux par la foi. Ceci étant donné, comment ne pourrions nous pas remercier Dieu? Nous ne pouvons que Le remercier, car nous savons que la porte des Cieux fut brisée de haut en bas au moment où notre Seigneur mourut. Ce sont les joyeuses nouvelles du fait que notre Seigneur prit tous les péchés de l’humanité par le baptême qu’Il reçut au Jourdain, porta la condamnation du péché par Son sang sur la Croix, et a délivré ainsi du péché tous ceux qui croient.

Le fait que le voile du Temple fut déchiré de haut en bas quand Jésus mourut sur la Croix nous enseigne la vérité que dans ce temps, ceux qui ont été purifiés du péché en croyant en l’évangile de l’eau et du sang peuvent entrer aux Cieux. C’est l’évidence définitive de la vérité du salut que le Seigneur nous a permis. Parce que nous étions pécheurs, il y avait un mur de péché qui nous bloquait, nous rendant incapables de venir devant Dieu, mais par Son baptême et le sang, Jésus a fait disparaître ce mur de péché une fois pour toutes. Le fait que Dieu ait déchiré le voile du temple de haut en bas signifie que celui qui croit en le baptême par lequel le Fils de Dieu prit toutes les iniquités des pécheurs et en le sang de la Croix peut être parfaitement purifié de ses péchés et entrer dans les Cieux. C’est ainsi que Dieu nous a sauvés du péché.

Jésus déchira le voile du Temple de haut en bas comme évidence de ces œuvres de salut qu’Il accomplit. Ainsi, Hébreux 10:19-22 déclare: «Ainsi donc frères, puisque nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire par la route nouvelle et vivante qu’il a inaugurée pour nous au travers du voile, c’est à dire de sa chair, et puisque nous avons un souverain sacrificateur établi sur la maison de Dieu, approchons nous avec un cœur sincère, dans la plénitude de la foi, les cœurs purifiés d’une mauvaise conscience et le corps lavé d’une eau pure».

Quand Jésus mourut sur la Croix, l’entrée du Saint des saints fut grande ouverte comme son voile fut déchiré, et cette porte ouverte du Saint des saints ici est la Parole de Dieu de l’évangile qui ouvrit un chemin nouveau et vivant pour le Ciel. Ici, la Bible nous dit à nouveau que tous les péchés de nos cœurs et corps furent effacés par Son baptême (l’eau pure) et Son sang, et donc, nous pouvons être purifiés par notre pleine assurance de la foi en Son salut parfait.

Je donne toute ma reconnaissance à Dieu pour cela. Nous ne pourrions pas entrer dans les Cieux, bien qu’ayant essayé, mais pour des gens comme nous, Jésus nous a sauvés de tous nous péchés par ces actes justes de Son baptême et Son sang versé à la Croix, et Il a ouvert grand la porte des Cieux, de sorte que seuls ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit puissent entrer aux Cieux. Maintenant il nous est possible d’être purifiés de nos péchés et d’entrer aux Cieux par la foi qui croit en l’évangile de l’eau et de l’Esprit.

Parce que le Seigneur a ouvert la porte des Cieux pour nous en étant baptisé et crucifié, nous sommes capables d’effacer nos péchés et d’entrer aux Cieux en croyant en cette vérité. Comment pourrions nous ne pas remercier Dieu? Nous ne pouvons assez Le remercier pour Son amour et sacrifice. La porte du Saint des saints fut déchirée par le baptême que Jésus reçut pour prendre nos péchés et l’offrande sacrificielle de Son corps qu’Il fit pour être condamné sévèrement pour nos péchés.



Il n’y a qu’une voie pour entrer aux Cieux


Parce que nous croyons en le baptême de Jésus et le sang de la Croix, nous entrerons aux Cieux. Il n’y a pas d’autre voie pour entrer aux Cieux que de croire en cet évangile de vérité. C’est seulement en croyant en ce que Jésus a fait pour nous que nous pouvons entrer aux Cieux, car Dieu a fait de telles œuvres pour ceux qui croient en l’évangile de l’eau et le sang de Jésus.

C’est pour cela que les Chrétiens ne peuvent entrer aux Cieux par leurs propres efforts, dévotion, ou d’autres comportements hypocrites. Dieu a déterminé que seuls ceux qui ont été purifiés de leurs péchés en croyant en le baptême que Jésus reçut et Son sang versé peuvent entrer dans les Cieux. Ceux qui croient en cette vérité sont ceux qui croient que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu Lui même, et le Sauveur éternel qui les a sauvé du péché par Son baptême et le sang versé. C’est à ces gens que Dieu a permis d’effacer les péchés. Ce n’est qu’au travers du baptême que Jésus reçut et des souffrances qu’Il endura à la Croix que Dieu le Père a rendu ceux de nous qui croient en cela capables d’entrer dans le Royaume des Cieux par la foi.

Avons nous besoin d’argent pour entrer aux Cieux? Si c’était le cas, nous atteindrions notre salut en le payant, et ce ne serait pas le salut donné gratuitement par le Seigneur. Pour que nous entrions aux Cieux, nous n’avons besoin de rien sinon la foi qui croit en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. En d’autres termes, pour entrer aux cieux, aucun paiement, acte, ou effort de nous même n’est requis. Rien de ce qui a un caractère humain n’est nécessaire pour entrer dans les Cieux. Pour que nous soyons qualifiés pour entrer dans les Cieux, Dieu ne demande pas d’effort, d’acte, de volonté, de compensation, ou de bonté de notre part.

Il n’y a qu’une chose absolument nécessaire pour entrer dans les Cieux, et c’est la foi qui croit en le baptême pour effacer les péchés que Jésus reçut au Jourdain et en le sacrifice qu’Il fit en versant Son sang à la Croix comme notre propre rémission du péché. Il n’y a pas d’autre voie. La seule chose dont nous avons besoin c’est la foi qui croit en l’évangile du baptême et du sang de Jésus. C’est pour cela que nous devons croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit que Jésus a accompli.

Jésus, le Seigneur d’amour, a accompli notre salut parfait par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Parce que Jésus a déjà accompli le salut de la rémission du péché, si les pécheurs ne faisaient que croire en cette vérité d’évangile de tout cœur, ils pourraient être sauvés de tous leurs péchés. Notre Seigneur a remis tous nos péchés, que nous en ayons beaucoup ou quelques uns, et Il a rendu chacun capable d’entrer dans les Cieux, mais seulement par la foi.

Le fait que Jésus ait ouvert la porte des Cieux, de sorte que les pécheurs puissent entrer en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, est la grâce du salut qui est vraiment spéciale. «Le Seigneur fut baptisé pour porter tous mes péchés et mourut à la Croix à ma place! Il a effacé mes péchés et ouvert la porte des Cieux pour moi! Il m’a tant aimé qu’Il fut baptisé, versa Son sang, et accomplit ma rémission du péché comme cela!». De cette façon, si vous croyez en la vérité du salut, vous entrerez au Ciel par cette foi.

Le fait que les gens croient en Jésus comme leur Sauveur n’est pas si difficile, et c’est, en fait, plutôt facile, car tout ce qu’ils ont à faire est d’accepter dans leur cœur les faits déjà accomplis que Jésus exécuta quand Il vint sur cette terre et croire. Parce que Jésus a effacé tous nos péchés et nous en a délivré par Son baptême au Jourdain qu’Il reçut de Jean le Baptiste, et par le sang qu’Il versa à la Croix et par l’Esprit, quand nous croyons en ce Jésus dans nos cœurs, nous serons sauvés.

«Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira» (Jean 8:32). Que nos péchés soient grands ou petits, en étant baptisé et versant Son sang, Jésus les a fait disparaître. C’est en croyant en cet évangile de l’eau et de l’Esprit, la vérité qui nous libère du péché, que nous pouvons recevoir notre salut éternel et avoir la paix de ce vrai salut.

En accomplissant l’évangile de l’eau et de l’Esprit, notre Seigneur a ouvert grand la porte des Cieux. Notre Seigneur vint sur cette terre, fut baptisé, mourut sur la Croix, et ressuscita des morts le troisième jour – cette vérité, l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous a amené près de Dieu, et nous a rendu capables d’atteindre les Cieux dans le futur. Maintenant, si vous voulez entrer au Ciel, si bien qu’être libéré du péché et devenir enfants de Dieu, vous devez recevoir votre rémission du péché en croyant en le baptême de Jésus et le sang de la Croix. C’est cette foi qui vous rendra capable de recevoir la rémission du péché et vous conduira par la porte du Ciel.

Notre Seigneur sait tout à notre sujet. Il sait quand nous sommes nés, et Il sait tout à propos des péchés que nous avons commis et allons commettre. Et Il sait aussi très bien que bien que nous essayions, nous ne pouvons faire disparaître nos péchés nous même. Parce que le Seigneur nous connaît si bien, Lui même a effacé tous nos péchés par Son baptême et le sang de la Croix.



Pourquoi Jésus est il venu sur cette terre?


Le nom Jésus signifie le Sauveur. Jésus est né sur cette terre parce que notre salut des péchés ne peut pas être accompli par un être humain, mais seulement par la provision d’une puissance divine. La naissance de Jésus avait un but clair. C’est pour cela que pour sauver l’humanité de tout péché, Jésus est ne sur cette terre par le corps d’une vierge. En d’autres termes, Jésus est né par le corps d’une femme à la place des pécheurs qui héritent le péché à cause de la transgression d’Adam et Eve. Pour devenir le Sauveur qui sauve tous les pécheurs de ce monde de toutes leurs iniquités, le Seigneur vint dans ce monde, conçu dans le corps d’une vierge par la puissance de Dieu.

Notre Seigneur est né sur cette terre par le corps de Sa propre création de sorte que Lui même devienne notre offrande sans défaut. Et quand le temps fut venu, pas à pas, Il procéda selon Son plan pour nous amener le salut. Quand notre Seigneur eut 30 ans, il fut baptisé au Jourdain. Pour exécuter le but de Sa naissance sur cette terre, Jésus devait accepter les péchés du monde en étant baptisé, et c’était pour accomplir cette tâche qu’Il fut baptisé par Jean (Matthieu 3:13-17).

Comme trois ans s’étaient écoulés depuis que Jésus avait accepté les péchés du monde par Son baptême, Il fut crucifié. C’est parce que notre Seigneur avait été baptisé et pris les péchés du monde qu’Il fut sévèrement condamné pour nos péchés. Par le baptême de Jean le Baptiste et Son sang à la Croix, le Seigneur a fait disparaître tout péché, et Il a rendu capable ceux qui croient d’être sauvés de leurs péchés.

Peu importe l’ignorance dans laquelle les gens sont, dans quelles faiblesses ils sont pris, et quel genre de pécheurs ils sont, Dieu nous a rendu capables nous croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit d’entrer aux Cieux, le Royaume du Seigneur. C’est pour payer le salaire du péché que Jésus fut baptisé dans le Jourdain et versa Son sang à la Croix. A cause du salut que Jésus a accompli en payant le salaire de nos péchés et se sacrifiant Lui même, ceux d’entre nous qui croient peuvent être lavés maintenant de leurs péchés par leur foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. C’est la vérité fondamentale du Christianisme et le cœur de la rémission du péché.

Le Seigneur vint dans ce monde pour devenir le Sauveur de tous les pécheurs de ce monde. Et le Seigneur a sauvé chacun de nous du péché. Notre Seigneur a rendu tous les pécheurs, peu importe qui ils sont, capables d’entrer aux Cieux en croyant en Ses œuvres.

C’est l’amour du Seigneur. C’est parce que notre Seigneur nous a tant aimé qu’Il fut baptisé et versa Son sang pour nous sauver. Pour nous délivrer du péché, nous qu’Il aimait autant que Son propre corps, notre Seigneur accomplit le salut en étant baptisé et versant Son sang. Nous étions des pécheurs qui allions continuer de pécher jusqu’au jour de mourir. Tourmentés par nos péchés, nous restions loin de Dieu. Pour sauver des gens comme nous, le Seigneur devait accomplir les œuvres de salut qui nous rendent capables de nous unir à Lui.

Notre Seigneur nous a sauvés nous qui étions pécheurs par l’amour de Dieu. Pour nous sauver de nos iniquités, Il a accompli la justice et l’amour de Dieu en recevant Son baptême et versant Son sang. Nous qui croyons en cet évangile sommes si reconnaissants pour ce que le Seigneur a fait pour nous au point que les mots manquent pour exprimer notre reconnaissance de la foi quand nous nous inclinons devant Lui. La vérité de la rémission du péché que notre Seigneur nous a donnée est un amour si noble et absolu qu’aucun mot de logique, aucun bot de douceur ne peut le décrire.

Il y a plus de 2 000 ans, aucun de nous n’était né. Cela fait environ 2 000 ans que le voile du Temple terrestre et du Temple céleste du Royaume de Dieu ont été ouverts. Nous n’étions même pas dans le ventre de nos mères à ce moment, mais le Seigneur savait déjà tout de nous. Il savait que vous naîtriez, et que vous alliez vivre votre vie selon votre propre voie. Et le Seigneur m’a aimé – pas seulement moi, mais Il nous a aimé vous et tout le monde également. Le Seigneur nous a tellement aimé qu’Il a rendu tous les pécheurs capables d’entrer aux Ciel en croyant en l’évangile de l’eau, du sang, et de l’Esprit que Jésus a accompli pour nous. Par l’eau et l’Esprit (le baptême de Jésus et Son sang à la Croix), Jésus a accompli notre salut du péché.

Le fait que le voile du Temple soit déchiré de haut en bas est un événement vraiment étonnant. Comment ce voile du Saint des saints pouvait il être déchiré, seulement parce que Jésus mourut sur la Croix? Ce voile était comme les tapis d’aujourd’hui. Il était tissé très épais et serré. En Palestine, on peut encore voir des voiles tissés comme des tapis. Ils sont tissés si fort qu’il ait dit qu’il faut quatre chevaux qui tirent en direction opposés pour les séparer. Quelle est la force d’un cheval? Le voile qui était si solide qu’il aurait fallu que quatre chevaux tirent dessus s’est déchiré de haut en bas quand Jésus mourut sur la Croix.

Pourquoi le voile fut il déchiré? Il fut déchiré parce que Jésus avait effacé tous les péchés qui étaient dans le cœur de l’humanité. Il fut déchiré parce que Jésus avait accompli toutes Ses œuvres de justice en étant baptisé et crucifié à mort. En acceptant les péchés du monde par Son baptême et étant condamné sur la Croix, Jésus ouvrit la voie pour ceux qui croient. Tout ce que vous avez à faire maintenant c’est de croire. Le Seigneur a ouvert la porte des Cieux de sorte que vous puissiez entrer en croyant.



Le baptême de Jésus et le sang sont ils tous deux essentiels à notre salut?


C’est selon la méthode de salut planifiée même avant le temps de l’Ancien Testament que les mains furent posées sur la tête de Jésus, un rituel réservé seulement aux offrandes sacrificielles. Parce que c’était la loi de salut établie par Dieu que l’offrande sacrificielle accepte les péchés par l’imposition des mains et meure, Jésus, venant comme notre propre offrande sacrificielle pour nous sauver éternellement, ne pouvait effacer nos péchés qu’en recevant Son baptême, une forme d’imposition des mains. C’est pourquoi pour entrer dans le Saint des saints, même le Souverain Sacrificateur devait s’assurer de prendre avec lui le sang de l’offrande sacrificielle qui avait pris les péchés par l’imposition des mains.

Pourquoi, alors, le Souverain Sacrificateur devait il entrer dans ce lieu avec du sang? Comme la vie de la chair est dans le sang, Dieu l’avait donné au Souverain Sacrificateur pour l’expiation de son âme avant de venir en Sa présence (Lévitique 17:11). Tous les gens devaient mourir pour leurs péchés, mais parce que Jésus prit tous les péchés de l’humanité en étant baptisé au Jourdain (tous les péchés furent transférés sur Jésus par Son baptême) et les porta, Jésus fut crucifié et nous a ainsi sauvés par le sang qu’Il versa, par Sa propre vie. Cela nous montre que lorsque les pécheurs viennent devant Dieu, ils doivent prendre avec eux la foi qui croit en l’eau et le sang. C’est seulement quand nous croyons de tout cœur en l’eau du baptême de Jésus et le sang qu’Il versa que nous pouvons échapper à la condamnation de nos péchés.

Maintenant, Jésus a effacé tout péché, de sorte que personne n’ait à donner de prières de repentance, à jeûner, ou à donner des offrandes pour sa rémission des péchés. Nous n’avons pas à donner des prières de repentance, ni à être punis pour nos péchés, car Jésus a déjà donné l’offrande de la rémission du péché et de la condamnation. Tout ce que nous avons à faire est de croire avec nos cœurs en le salut manifesté dans le fil bleu, pourpre et cramoisi.

Tout ce que quelqu’un doit faire est croire en le baptême que Jésus reçut comme le fil bleu utilisé pour le Tabernacle de l’Ancien Testament, et de croire en le sang que Jésus versa sur la Croix comme le fil cramoisi. Et la vérité selon laquelle Jésus est Roi dans Son essence fondamentale est manifestée dans le fil pourpre utilisé pour la porte du Tabernacle. Ainsi, si nous sommes lavés des péchés en croyant en la rémission manifestée comme le fil bleu, pourpre et cramoisi, et croyons que toute notre condamnation est déjà finie, alors chacun de nous peut entrer dans le Royaume des Cieux. Cet évangile est l’évangile de l’eau et de l’Esprit.



Pourquoi le voile du Temple a t il été déchiré quand Jésus mourut sur la Croix? Considérons encore cela


His CrossLe fil bleu, pourpre et cramoisi manifesté dans l’Ancien Testament est l’évangile qui amène les bénédictions de recevoir la rémission du péché et d’entrer dans le Royaume des Cieux à ceux qui croient. C’est pour cela que le voile fut déchiré quand Jésus, ayant été baptisé, mourut sur la Croix. Pour ceux qui croient en Jésus, c’est la vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit donné par Dieu Lui même. «Ah, c’est parce que Jésus fut baptisé par Jean à ma place qu’Il versa Son sang et mourut sur la Croix, et paya ainsi le salaire de la mort, le salaire du péché.» Mourant sur la Croix, Jésus dit: «Tout est accompli», et c’est à ce moment qu’Il ouvrit la voir pour que nous entrions dans le Royaume des Cieux.

Jésus vint sur cette terre pour sauver ceux qui étaient séparés de Dieu par le mur des péchés qu’ils ne pouvaient éviter de construire. C’était la propre volonté de Jésus, mais en même temps c’était l’ordre de Dieu le Père et Son amour pour nous. Obéissant à la volonté du Père, Jésus reçut le baptême qui transféra les péchés du monde sur Son propre corps. C’est parce que Jésus endossa les péchés du monde par Son baptême qu’Il alla à la Croix, fut crucifié, versa Son sang et mourut, ressuscita des morts après trois jours, et accomplit ainsi Ses œuvres de salut. Ce sont les ministères manifestés dans le fil bleu, pourpre et cramoisi, la rémission du péché qui délivre les pécheurs de leurs iniquités, et l’accomplissement du système sacrificiel.

C’est parce que Jésus a accompli le salut par Ses ministères que la porte des Cieux, par laquelle aucun homme ne pouvait entrer, a été ouverte. Cela démontre que la porte du salut n’est plus ouverte par l’imposition des mains et le sang des animaux utilisés pour les offrandes sacrificielles de l’Ancien Testament, mais elle est ouverte par la foi qui croit en le baptême que Jésus reçut et le sang qu’Il versa sur la Croix. Le fait que le voile soit déchira manifeste l’accomplissement du salut, le fait que Dieu a rendu quiconque connaît et croit en l’évangile de l’eau et de l’Esprit accompli par le Seigneur capable d’entrer dans les Cieux. C’est pour cela que le voile du Temple dut être déchiré.

Vous devez entrer dans le Royaume des Cieux par la foi qui croit en le baptême de Jésus et le sang de la Croix. Jésus qui n’avait pas de péché du tout vint sur cette terre incarné dans la chair et fut baptisé par Jean pour prendre tous nos péchés (Matthieu 3:15). Bien plus, notre Seigneur abandonna la vie de Son corps comme salaire de nos péchés et est devenu l’offrande éternelle d’expiation que nous devons prendre lorsque nous venons devant Dieu. Ainsi, chacun de nous doit croire en ce sang que Jésus versa après avoir été baptisé comme notre salut. Pour délivrer l’humanité du péché et en faire le peuple de Dieu, Jésus ouvrir la porte des Cieux en laissant Son propre corps.

Quand il est question de Jésus qui nous sauve, nous devons savoir qu’Il n’a pas seulement versé le sang à la Croix. Trois ans avant de mourir sur la Croix, il avait déjà pris nos péchés en étant baptisé au Jourdain. Donc Jésus fut baptisé par Jean à la place de l’humanité entière et fut ensuite crucifié par des soldats Romains. Même avant que vous et moi ne soyons nés dans ce monde, Jésus avait déjà effacé nos péchés en étant baptisé et versant Son sang.

Le fait que Jésus fut baptisé par Jean était la méthode du salut qu’Il devait accomplir pour prendre nos péchés avant tout une fois pour toutes. Et le sang qu’Il versa était le paiement du salaire de tous ces péchés. Parce que Jésus est Dieu Lui même, le baptême qu’Il reçut et le sang qu’Il versa à la Croix pouvaient constituer notre salut du péché. C’était le sacrifice parfait de notre Seigneur qu’il donna pour le salut de l’humanité entière. Croyez vous que la Parole d’évangile de l’eau et de l’Esprit a effacé nos péchés et nous a délivrés de tous nos péchés et de la condamnation?



Par le baptême de Jésus et le sang à la Croix, tous les péchés de l’humanité ont maintenant été effacés


C’est pour effacer les péchés de l’humanité que Jésus fut baptisé par Jean. Si nous regardons aux ministères de salut de Jésus en écartant le baptême de Jésus de Sa vie publique, alors le salut de l’humanité planifié en Jésus Christ depuis avant la fondation du monde deviendrait un mensonge. Même avant la fondation du monde, Jésus était déjà préparé à être baptisé pour prendre les péchés de l’humanité et verser Son sang.

C’est pour cela que Jésus fut baptisé par Jean le Baptiste, le représentant de toute l’humanité, et accepta tous les péchés (Matthieu 11:11-12; Matthieu 3:15). Le fait que Jésus efface les iniquités des pécheurs en étant baptisé était la méthode du salut. Jésus prit les iniquités des pécheurs et les effaça, et au lieu que nous ne mourions pour nos péchés, Il mourut sévèrement à notre place, et en le faisant Il a délivré ceux qui croient de tous leurs péchés et la condamnation. Par cette méthode (la méthode du baptême), Jésus accepta tous les péchés de l’humanité sur Lui et porta la condamnation du péché en versant Son sang à la Croix. «Car il convient que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste» (Matthieu 3:15). Le fait que Jésus fut baptisé dans le Jourdain signifiait qu’Il assuma tous les péchés pour nous pécheurs.

Frères et sœurs, êtes vous incapables de croire que Jésus vint sur cette terre il y a plus de 2000 ans, qu’Il fut baptisé quand Il eut 30 ans, et qu’Il versa Son sang pour vous, juste parce que vous ne l’avez pas vu de vos propres yeux? Mais sachant tout de nos insuffisances, Dieu avait déjà planifié notre salut par l’eau et le sang avant même la fondation du monde, et en envoyant Jésus Christ et Jean le Baptiste sur cette terre selon ce plan Il a accompli le salut chacun de nous. Pour nous rendre capables de réaliser et connaître cette vérité, Dieu amena Ses serviteurs à écrire Sa Parole. Par Sa Parole écrite, Dieu a tout révélé au sujet du plan de salut et son accomplissement à l’humanité entière. Il a rendu chacun capable de réaliser par la Parole écrite de Dieu la vérité selon laquelle Jésus fut baptisé par Jean au Jourdain pour prendre tous nos péchés.

Chacun de nous doit maintenant croire en le baptême que Jésus reçut et le sang qu’Il versa sur la Croix comme notre propre salut. Bien que nous ne l’ayons pas vu de nos yeux de chair, nous devons croire en nos cœurs. La vraie foi vient quand notre foi est basée sur Sa Parole. Le Seigneur dit à Thomas: «Bénis sont ceux qui n’ont pas vu et qui ont cru» (Jean 20:29). Jésus nous a sauvés vous et moi par le baptême qu’Il reçut et le sang qu’Il versa. Dieu a rendu chacun de ceux qui croit cela capable d’entrer dans les Cieux.

C’est pour cela que Dieu déchira le voile du Temple quand Jésus mourut à la Croix. Jésus abattit le mur du péché qui bloquait l’humanité vis à vis de Dieu. Ce que Jésus a fait était plus que suffisant pour abattre le mur du péché. Il a rendu possible à quiconque d’entrer dans les Cieux en croyant en cet évangile de l’eau et de l’Esprit de tout cœur. Je remercie notre Seigneur de nous avoir donné cette vérité, de sorte que nous entrions tous dans les Cieux si nous croyons dans nos cœurs.

N’est il pas grand le fait que Jésus soit né sur cette terre dans le corps d’une créature faible pour sauver les pécheurs? C’est un événement remarquable, même quand on le compare à Sa création du monde. C’est évident que le Seigneur, le Créateur qui fit toute chose, créerait Ses créatures, mais que le Créateur devienne comme une créature, prenne les péchés du monde en étant baptisé, et fut crucifié, ne peut qu’être un grand événement de salut.

Comment le Créateur Lui même peut il devenir comme une de Ses créatures? Pourtant Jésus, Dieu Lui même, s’abaissa Lui même à un tel point qu’Il fut baptisé par Jean le Baptiste, le représentant de l’humanité, dans le Jourdain. N’est ce pas un événement merveilleux? Mais ce n’est pas la fin, car Jésus s’abaissa Lui même si bas, obéissant jusqu’à Sa mort, jusqu’à endurer des souffrances cruelles à la Croix, jusqu’à verser Son sang et mourir. Toutes ces choses ne sont autres que l’amour de Dieu, Sa bonté et Son immense grâce.

Tous les péchés de l’humanité furent complètement effacés une fois pour toutes par le baptême du Seigneur et Son sang à la Croix. Et ayant déchiré le voile du Temple, Jésus ressuscita des morts après trois jours, et Il veut maintenant rencontrer en vérité tous ceux qui croient en la vérité. Ainsi, les œuvres du Seigneur qui ont sauvé les pécheurs sont un événement plus élevé et plus grand même que Ses œuvres de création qui firent l’univers et tout ce qu’il contient. La naissance de Jésus, Son baptême, Sa mort à la Croix, Sa résurrection, ascension et retour, et le fait qu’Il fit de nous Ses propres enfants sont les œuvres de l’amour de Dieu.

Notre Seigneur nous a sauvés vous et moi de tout péché. Notre Seigneur nous a délivrés vous et moi une fois pour toutes des péchés du monde par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Nous pouvons donc devenir justes par la foi et remercier Dieu. Dieu a répandu sur nous Sa bénédiction du salut à sa plénitude. Croyez vous?

Frères et sœurs, vous et moi étions des gens qui ne pouvaient qu’être jetés en enfer. Nous étions des gens qui ne pouvaient qu’être détruits pour les péchés et vivre leur vie dans le mal, mais le Seigneur nous a sauvés du péché par le salut qu’Il avait planifié même avant la fondation du monde. Nous n’avions pas d’autre choix que de vivre nos vies assis au milieu de nos péchés, pleurant, regrettant, maudissant notre destin, mais pour rendre des gens comme nous capables d’entrer dans le Royaume des Cieux, le Seigneur nous a délivrés de tous nos péchés. Notre Seigneur est ainsi devenu le Seigneur de notre salut.

Jésus nous a donné l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et Il a aussi garanti notre rémission du péché. Jésus Lui même est devenu le Seigneur du salut. Jésus prit les péchés du monde à notre place, mourut pour nous, et devint ainsi notre parfait Sauveur.



Croyez vous en le baptême que Jésus reçut et en le sang qu’Il versa?


Notre délivrance du péché est accomplie en croyant en le baptême que Jésus reçut et le sang de la Croix. Pour que les pécheurs soient sauvés en croyant en Jésus comme Sauveur, ils doivent s’assurer de considérer Son baptême et la Croix correctement, et ils doivent croire que c’est par l’union des deux que le salut parfait est accompli.

Par chance, ne croyez vous pas que Jésus fut baptisé et mourut sur la Croix? N’ignorez vous pas le baptême que Jésus reçut de Jean et refusez d’y croire? La justice de Dieu fut accomplie parce que le baptême que Jésus reçut était le processus par lequel Il prit toutes les iniquités des pécheurs, et la mort qu’Il souffrit en versant Son précieux sang était la condamnation de nos péchés. Ainsi, quand vous et moi professons croire en Jésus, nous devons croire et en Son baptême et en Son sang de la Croix comme seul salut.

Dieu inscrivit la nécessité du baptême et du sang versé de Jésus sans Sa Parole, et ce en dépit de ces gens qui insistent sur le fait qu’ils n’ont besoin de croire qu’en le sang de la Croix pour être sauvés. Si vous êtes de ceux là, alors vous devez sérieusement reconsidérer ce que vous croyez, changer, et croire en ces deux points essentiels. Si vous ne le faites pas et croyez seulement en le sang de la Croix, vous finirez par changer le ministère saint de la vie publique du Seigneur en quelque chose de vain. Si vous avez une telle foi, alors vous devez vous détourner de cette foi et avoir la vraie foi qui est énoncée tout au long de la Bible. Sans ce baptême, quelles conséquences Sa mort à la Croix aurait elle pour nous? Si Jésus n’avait pas été baptisé par Jean le Baptiste, Sa mort n’aurait rien à voir avec nos péchés.

Frères et sœurs, si vous effaciez votre nom d’une facture, ne devriez vous pas amener de l’argent et payer le créditeur? Les débiteurs doivent fournir de l’argent pour le montant correspondant à leurs dettes, et c’est alors seulement qu’ils peuvent effacer leur nom. Ainsi, pour payer le salaire de nos péchés, Jésus assuma ces péchés et iniquités par Son baptême et les effaça en versant Son sang.

Par le baptême qu’Il reçut, le Seigneur prit réellement tous nos péchés, et c’est pour cela qu’Il put être condamné pour tous nos péchés en versant Son sang. Pour acquitter une dette, le sens commun voudrait que l’un apporte une valeur qui correspond à sa dette. Si les débiteurs n’amènent pas d’argent mais clament avoir payé leurs dettes et demandent à être effacés de la facture, leurs noms seront ils effacés? Peu importe avec quel sérieux ils croient que leurs noms ont été effacés, l’état de fait reste que leur nom se trouve toujours enregistré dans la facturation.

Comme les débiteurs peuvent être libres de leurs dettes seulement quand la dette est acquittée, pour que nous pécheurs recevions la rémission du péché, nous devons avoir dans nos cœurs la foi qui croit que nos péchés ont été transférés sur Jésus par le baptême qu’Il reçut. Nous même n’avons pas donné ce baptême qui transféra nos péchés sur Jésus.

Mais par un intermédiaire nommé Jean le Baptiste, nous avons été capables de transférer nos péchés sur Jésus. Jésus qui fut baptisé par Jean le Baptiste endossa les péchés du monde, alla à la Croix, versa Son sang et mourut. En croyant en Son baptême, l’antitype et le reçu du salut, par lequel Jésus prit nos péchés et nous a sauvés, nous pouvons recevoir la preuve de notre salut. En croyant en ce que notre Seigneur a fait pour nous dans nos cœurs, nous sommes maintenant capables de recevoir la rémission du péché. Pourquoi? Parce que par Son baptême et le sang, notre Seigneur nous a donné une nouvelle vie.

Quand Jésus mourut à la Croix, le voile du Saint des saints fut déchiré en deux morceaux, la terre trembla, les pierres roulèrent, les tombes s’ouvrirent, et beaucoup de corps qui étaient endormis se réveillèrent. Par ces événements, Dieu montra qu’Il ressusciterait ceux qui croient en Sa Parole, que Jésus Christ viendrait et effacerait tous les péchés de l’humanité. Il montra que Jésus ressuscita effectivement des morts, et que ceux qui croient en Jésus seraient aussi amenés à la vie. Jésus ne nous a pas seulement sauvés de nos péchés, mais Il a aussi donné une nouvelle vie à nous qui étions spirituellement morts. C’est pour nous donner une nouvelle vie que Jésus fut baptisé, mourut à la Croix, et ressuscita. Dieu nous a rendu capable d’entrer dans Sa Ville Sainte et y vivre éternellement. Je Le remercie vraiment avec ma foi.

Le lieu où ceux qui ont reçu la rémission vivront c’est les Cieux. Alors croyez que ceux qui ont reçu la rémission du péché sur cette terre entreront aux Cieux et y vivront. Le Ciel appartient à ceux qui ont reçu la rémission du péché. Croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit et être né de nouveau ne sont pas deux choses séparées, mais sont en fait une seule et même.

Si quelqu’un croit en la Parole d’évangile de l’eau et de l’Esprit, alors cette personne est née de nouveau au moment où elle croit. Quand les pécheurs reçoivent la rémission du péché, ils deviennent les propres enfants de Dieu, et à Ses enfants, Dieu donne les Cieux comme un don. Même si dans notre chaire nous n’avons rien pour nous, regardant seulement ç une chose, notre foi qui croit en le Sauveur, notre Seigneur nous a donné la rémission du péché et les Cieux comme Son don pour nous.

Le fait que notre Seigneur vint sur cette terre, qu’Il fut baptisé, et qu’Il versa Son sang est entièrement vrai. Quand Jésus mourut sur la Croix, Il avait déjà pris les péchés du monde par Son baptême. Avant que Jésus ne soit crucifié, ayant était baptisé par Jean auparavant, Il portait déjà les péchés du monde. Donc c’est parce que Jésus avait endossé tous les péchés du monde en étant baptisé qu’Il a du prendre la punition de la loi déclarant que le salaire du péché c’est la mort. Pour que Jésus sauve l’humanité du péché, Il devait mourir à la Croix pendant qu’Il portait les péchés du monde qu’Il avait pris par Son baptême.

Quand Jésus fut crucifié, les gens qui Le clouèrent n’étaient pas Juifs, mais des soldats romains. Jésus fut crucifié par des soldats gentils. Versant tout Son sang pour nos péchés, Jésus s’écria: «Tout est accompli!» dans Son dernier souffle. A ce moment là, le voile du Temple fut déchiré en deux de haut en bas. Plus encore, la Bible nous dit aussi que la terre trembla, que les pierres bougèrent, que les tombes s’ouvrirent, et que beaucoup de corps des saints qui s’étaient endormis étaient ressuscités (Matthieu 27:51-52). Quand le centurion et les soldats romains virent ce qui se passait quand Jésus mourut à la Croix, ils témoignèrent: «Assurément, c’était le Fils de Dieu!» (Matthieu 27:54). Dieu avait amené la bouche de ces soldats gentils à attester: «Jésus était le Fils du Dieu vivant.»

Maintenant, ceux qui doivent témoigner du vrai évangile de par le monde ne sont autres que nous, les croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. C’est par l’évangile de l’eau et de l’Esprit que tous sont changés. Quand les gens reçoivent la rémission du péché de Jésus, ils sont transformés spirituellement sans même essayer, car le Saint Esprit vient demeurer dans leur cœur. Et le cœur des justes nés de nouveau est renouvelé chaque jour, car dans l’Eglise de Dieu ils peuvent constamment entendre la Parole d’évangile de l’eau et de l’Esprit. Ils entendent la Parole, louent Jésus, et alors qu’ils louent, ils expérimentent que les paroles sont gravées dans leur cœur, renouvelant leur cœur chaque jour. Le juste a son cœur continuellement transformé, et il sent des changements tangibles en lui-même.

Et voyant nos changements, nous qui sommes devenus justes, des incroyants en viennent à témoigner: «Ils sont vraiment sauvés. Ce sont de vrais chrétiens, le peuple de Dieu.» Ainsi, notre rémission du péché n’est pas le genre de salut qui est prouvé par nous même seulement. Le centurion et les soldats romains témoignèrent aussi de cette vérité selon laquelle Jésus en tant que Fils de Dieu avait sauvé les pécheurs de leur péché du monde quand Il fut crucifié. Ainsi, Dieu Lui-même rendit témoignage à ceux qui croient en la vérité selon laquelle Jésus nous a sauvés de tous nos péchés par l’eau et le sang.



L’évangile de l’eau et de l’Esprit qui soumet même le diable


L’évangile de l’eau et de l’Esprit est le salut auquel même le diable s’est soumis. Quand Jésus dit: «Tout est accompli» à Sa mort, le diable aurait pu dire: «Ah! C’est terrifiant, mais je ne peux rien y faire! Il a raison. Il n’y a plus de péché dans ce monde. Tous sont maintenant entièrement libres des péchés sans exception! Cela ronge mon cœur, mais je ne peux rien y faire!»

En d’autres termes, le diable lui-même ne pouvait rien faire d’autre que de reconnaître ce salut que Jésus accomplit. Mais il essaie toujours d’éloigner ceux qui ont reçu la rémission du péché de leur vie de foi. Comme ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit accompli par Jésus sont les enfants de Dieu, ils essaient de vivre pour Lui. Mais pour le diable, cela ne peut que signifier qu’il aura moins de serviteurs esclaves du péché, et il essaie donc d’empêcher les serviteurs de Dieu de répandre cette vérité dans le monde entier.

Si ceux qui ont reçu la rémission du péché continuent de répandre l’évangile de l’eau et de l’Esprit, alors il y aura de plus en plus de gens remis du péché. C’est pour cela que Satan met l’accent sur la faiblesse des gens et ne veut les laisser aller, les retenant de sorte que même pas une personne de plus ne suive Jésus.

Incitant le cœur des gens en leur disant: «Tuez Jésus!», le diable les amena à Le crucifier. Mais quand le diable pensait que tout en était fini, Jésus, crucifié et mourant, s’écria: «Tout est accompli!». Satan fut choqué. Loin d’être humilié, en prenant tous nos péchés par Son baptême au Jourdain et mourant sur la Croix, Jésus avait accompli avec justice le salut qui délivre l’humanité du péché et de la condamnation. L’ennemi n’était pas conscient de cette sagesse de Dieu. Il pensait que tout serait fini s’il tuait Jésus à Croix, mais ce n’était pas le cas. Après avoir pris les péchés du monde par Son baptême, Jésus accomplit la rémission du péché en abandonnant Son corps à la Croix et en mourant.

Par la mort de Son corps, Jésus a déjà payé tout le salaire du péché. Ainsi, le péché ne peut plus se trouver dans les gens. Pourquoi? Parce que selon la loi déclarant que le salaire du péché c’est la mort, Jésus mourut pour les pécheurs. Nous devons croire que c’est parce que Jésus avait pris tous les iniquités des pécheurs au Jourdain qu’Il a pu mourir sévèrement au lieu des pécheurs.

«Tout est accompli!» C’est ce que Jésus cri sur la Croix dans Son dernier souffle. Parce que Jésus mourut, le diable ne peut plus nous dire: «Tu as du péché, n’est ce pas?». A cause de la naissance de Jésus, Son baptême, Sa mort à la Croix, et Son sang et la résurrection, le diable subit une défaite écrasante devant Jésus. Bien que le diable ait brouillé notre relation avec Dieu en nous faisant pécher sans cesse, à la fin, à cause de la sagesse de Jésus le Fils de Dieu, Son œuvre d’effacement des péchés et de la condamnation, il ne pourra éviter d’être dans une défaite complète.

Si vous croyez en le baptême de Jésus et le sang de la Croix, avez-vous encore du péché? Bien sûr que non! Dire que nous n’avons pas de péché est quelque chose qu’on ne peut pas dire avec la conscience de la chair. Mais en croyant en le baptême et le sang de Jésus, nous sommes maintenant capables de déclarer clairement que nous sommes sans péché. Croyez vous la vérité selon laquelle Jésus prit nos péchés en étant baptisé au Jourdain, mourut sur la Croix à notre place, et nous a ainsi sauvés? Par notre foi en cette vérité, nous pouvons dire maintenant que nous n’avons pas de péché. Et en effet, il ne peut y avoir de péché du tout dans nos cœurs, même pas un peu. C’est pourquoi des cœurs reconnaissants se réjouissent devant Dieu, Le remerciant avec foi.

«Dieu, ma foi n’est peut être pas grande, mais même avec une foi comme un grain de moutarde, je te remercie. Je ne pouvais même pas mériter Ton grand amour, mais Tu es venu dans mon cœur, et par ma foi qui croit en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, j’ai maintenant Ton amour dans mon cœur. Mon cœur est reconnaissant chaque jour, car le Seigneur demeure dans mon cœur et est avec moi. Pour m’avoir donné ce cœur, Je Te donne toute ma reconnaissance». Ainsi, notre Seigneur nous a donné des cœurs reconnaissants. Et notre Seigneur nous bénit chaque jour.

Et non seulement moi, mais aussi quiconque entend et croit en la vérité de Son parfait salut, nous n’avons aucun péché dans nos cœurs. Parce que nous croyons en la vérité de l’eau et de l’Esprit, nous avons reçu la bénédiction du salut, de devenir les enfants de Dieu. Et Dieu désire de tout cœur que tous réalisent qu’il n’y a aucun moyen d’être sauvé de tous les péchés que croire en la naissance de Jésus et Son baptême et le sang, et de revenir à Lui et croire en cette vérité.

Actes 4:12 déclare: «Il n’y a de salut en aucun autre, car il n’y a aucun autre nom qui ait été donné dans les cieux ou parmi les hommes par lequel nous soyons sauvés». Nous croyons en Jésus comme notre Sauveur. Ceux qui croient en cela ont un cœur reconnaissant. Nous avons donc des cœurs reconnaissants au Seigneur. Notre Seigneur nous a donné le salut, et Il nous a aussi donné des cœurs reconnaissants. Le Seigneur nous a donné la vie éternelle. Nous ne pouvons que glorifier le Seigneur par nos remerciements d’avoir donné toutes ces bénédictions abondantes.

Même si notre foi est petite comme un grain de moutarde, si nous croyons en ce que Jésus a fait pour nous, nous pouvons être sauvés. Je vous exhorte tous à réaliser qu’il n’y a rien d’autre à faire pour notre salut que croire, que connaître ce salut que Dieu nous a donné gratuitement, et d’y croire. C’est parce que la rémission du péché ne peut être atteinte par nos propres efforts que Dieu a effacé tous nos péchés Lui-même et a donné Son salut à ceux qui croient. Maintenant, tout ce qui nous reste à faire est de recevoir cette rémission du péché par la foi.

Il y a une expression en Corée qui dit: «Il n’existe pas de repas gratuit». C’est sûrement vrai; rien ne vient à nous gratuitement. Et nous sommes aptes à ridiculiser ceux qui s’attendent à des dons sans rien donner en retour. Cependant, être sauvé et aller aux Cieux s’accomplit par la foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, gratuitement. Je prie que vous réalisiez tous que Dieu se réjouit de voir nos cœurs sans péché, et qu’en voyant cela, Il nous embrasse de Ses bras.


Want to know more about the Tabernacle? Please click the banner below to get your free book on the Tabernacle.



Nous sommes couverts de la grâce de Dieu. Et nous ne pouvons que remercier le Seigneur: notre Seigneur vint sur cette terre, reçut Son baptême d’eau, versa Son sang à la Croix, et a ouvert ainsi la porte des Cieux. En déchirant le voile du Saint des saints de haut en bas, Il a rendu quiconque est né de nouveau en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit capable d’entrer dans le Royaume des Cieux. Vous aussi devez entrer aux Cieux en croyant en cet évangile de l’eau et de l’Esprit dans vos cœurs.

Je remercie notre Seigneur d’avoir été baptisé, d’avoir versé Son sang, d’être ressuscité des morts, et pour la grâce d’avoir ainsi ouvert la porte de la rémission du péché pour nous.

Retour