Étude du Tabernacle

Sermons on important subjects by Rev. Paul C. Jong

 

Les mystères spirituels cachés dans l’Arche du Témoignage



< Exode 25:10-22 >
«Ils feront une arche de bois d’acacia, sa longueur sera de deux coudées et demie, sa largeur d’une coudée et demie, et sa hauteur d’une coudée et demie. Tu la couvriras d’or pur, tu la couvriras en dedans et en dehors, et tu y feras une bordure d’or tout autour. Tu fondras pour elle quatre anneaux d’or, et tu les mettras à ses quatre coins, deux anneaux d’un côté et deux anneaux de l’autre côté. Tu feras des barres de bois d’acacia, et tu les couvriras d’or. Tu passeras les barres dans les anneaux sur les côtés de l’arche, pour qu’elles servent à porter l’arche; les barres resteront dans les anneaux de l’arche, et n’en seront point retirées. Tu mettras dans l’arche le témoignage, que je te donnerai. Tu feras un propitiatoire d’or pur; sa longueur sera de deux coudées et demie, et sa largeur d’une coudée et demie. Tu feras deux chérubins d’or, tu les feras d’or battu, aux deux extrémités du propitiatoire; fais un chérubin à l’une des extrémités et un chérubin à l’autre extrémité; vous ferez les chérubins sortant du propitiatoire à ses deux extrémités. Les chérubins étendront les ailes par-dessus, couvrant de leurs ailes le propitiatoire, et se faisant face l’un à l’autre; les chérubins auront la face tournée vers le propitiatoire. Tu mettras le propitiatoire sur l’arche, et tu mettras dans l’arche le témoignage, que je te donnerai. C’est là que je me rencontrerai avec toi; du haut du propitiatoire, entre les deux chérubins placés sur l’arche du témoignage, je te donnerai tous mes ordres pour les enfants d’Israël.»

The ark of the Testimony

Le sujet d’aujourd’hui est l’Arche du Témoignage. L’Arche du Témoignage, mesurant 113 cm de long, 68 cm de large, et 68 cm de haut, était faite de bois d’acacia et recouverte d’or pur. A l’intérieur de l’Arche, il y avait deux tablettes de pierre sur lesquelles étaient gravés les Dix Commandements et un pot doré de manne, et plus tard, le bâton fleuri d’Aaron y fut ajouté. Que nous disent donc ces trois objets placés dans l’Arche du Témoignage? Par ces objets, je voudrais apporter une explication des trois ministères de Jésus Christ. Examinons la vérité spirituelle manifestée dans ces trois objets placés dans l’Arche du Témoignage.



Les deux tablettes de pierre sur lesquelles était gravée la Loi


The ark of the testimony

Les deux tablettes de pierre sur lesquelles était gravée la Loi qui étaient placées dans l’Arche du Témoignage nous montre que Dieu est Celui qui fait la Loi et qui nous a donné Ses lois. Romains 8:1-2 déclare: «Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui dont en Jésus Christ, qui marchent, non selon la chair mais selon l’Esprit. En effet, la loi de l’esprit de vie en Jésus Christ m’a affranchi de la loi du péché et de la mort.» A partir de ce passage, nous pouvons voir que Dieu a établi deux lois dans nos cœurs: la loi de vie et la loi de condamnation.

Par ces deux lois, le Seigneur a amené la condamnation et le salut à tous les êtres humains. Avant tout, nous pouvons reconnaître par la Loi que nous sommes des pécheurs inévitablement destinés à l’enfer. Cependant, à ceux qui connaissent leur nature pécheresse et leur destin, Dieu a donné Sa loi de salut, «la loi de l’esprit de vie en Jésus Christ». Dieu est devenu le vrai Sauveur de tous en leur donnant ces deux lois.



La manne contenue dans un pot doré


Le pot doré qui se trouvait aussi dans l’Arche contenait de la manne. Quand le peuple d’Israël passa 40 ans dans le désert, Dieu lui amena de la nourriture des cieux, et les Israélites vivaient de cette manne la préparant de différentes façons. Et c’était comme une semence de coriandre, et avait le goût de galettes au miel. Cette manne que Dieu avait donné au peuple d’Israël soutint leur vie jusqu’à ce qu’ils entrent au pays de Canaan. Ainsi, c’était pour garder cette nourriture en souvenir qu’on l’avait placée dans un pot.

Cela nous montre que nous, croyant d’aujourd’hui, devrions aussi manger le pain de vie que les enfants spirituels de Dieu doivent prendre pendant qu’ils sont dans ce monde et jusqu’à ce qu’ils entrent aux Cieux. Mais il y a des temps où nous voulons le pain de ce monde, c’est à dire les enseignements du monde au lieu de la Parole de Dieu. Ce que les enfants de Dieu doivent vraiment et réellement prendre pour vivre avant d’atteindre le pays spirituel de Canaan est la Parole de Dieu, qui est le pain spirituelle de la vraie vie qui vient des Cieux.

On ne se fatigue pas de prendre le pain de la vraie vie. Plus nous prenons ce pain spirituel, plus il devient une vraie vie pour nous âmes. Mais si nous nous nourrissons du pain des enseignements du monde au lieu de la Parole de Dieu, nos âmes finiront par mourir.

Dieu commanda au peuple d’Israël de mettre la manne qui tombait des cieux dans un pot et de la garder. Comme montré en Exode 16:33, Dieu dit: «Prends un port et places y un omer de manne, et dépose le devant le Seigneur, afin qu’ils soit gardé pour vos générations.» La manne qui vint du ciel était le pain de la vraie vie pour les âmes du peuple. «Il t’a humilié, il t’a fait souffrir de la faim, et il t’a nourri de la manne, que tu ne connaissais pas et que n’avaient pas connu tes pères, afin de t’apprendre que l’homme peut vivre non seulement de pain, mais de tout ce qui sort de la bouche de l’Eternel» (Deutéronome 8:3).



Qui est, alors, le vrai pain de vie pour nous?


Le baptême que Jésus Christ reçut pour prendre nos péchés sur Son corps et Sa crucifixion et le sang versé sont notre pain de vraie vie. En nous donnant Sa chair et le sang, Jésus Christ est devenu le pain de la vie éternelle. Comme Jean 6:48-58 nous le dit: «Je suis le pain de vie. Vos pères ont mangé la manne dans le désert, et ils sont morts. C’est ici le pain qui descend du ciel, afin que celui qui en mange ne meure point. Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement; et le pain que je donnerai, c’est ma chair, que je donnerai pour la vie du monde. Là-dessus, les Juifs disputaient entre eux, disant: Comment peut-il nous donner sa chair à manger? Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez son sang, vous n’avez point la vie en vous-mêmes. Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour. Car ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment un breuvage. Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang demeure en moi, et je demeure en lui. Comme le Père qui est vivant m’a envoyé, et que je vis par le Père, ainsi celui qui me mange vivra par moi. C’est ici le pain qui est descendu du ciel. Il n’en est pas comme de vos pères qui ont mangé la manne et qui sont morts: celui qui mange ce pain vivra éternellement.»

Notre Seigneur dit: «C’est ici le pain qui est descendu du ciel. Il n’en est pas comme de vos pères qui ont mangé la manne et qui sont morts: celui qui mange ce pain vivra éternellement.» Qu’est ce que «le pain qui est descendu du ciel»? Cela signifie la chair et le sang de Jésus. Dans la Bible, la chair de Jésus nous dit que Jésus Christ prit les péchés du monde en étant baptisé par Jean au Jourdain. Et le sang de Jésus nous dit que parce que Jésus fut baptisé, Il porta les péchés du monde et prit la condamnation du péché en étant crucifié.

La manne dans le pot qui fut placé dans l’Arche du Témoignage était le pain de vie pour les Israélites quand ils étaient dans le désert, et au temps du Nouveau Testament, sa signification spirituelle se réfère à la chair de Jésus Christ. Cette vérité nous montre le baptême par lequel Jésus Christ prit les iniquités de tous les pécheurs et le sang qu’Il versa à la Croix. Parce que Jésus Christ prit tous les péchés du monde sur Son corps par Son baptême et versa Son sang et mourut à la Croix, Son baptême et sang versé sont devenus la fontaine éternelle de nouvelle vie qui rend les croyants capables de naître de nouveau.

La chair que Jésus abandonna pour prendre les iniquités des péchés par Son baptême et le sang qu’Il versa sur la Croix sont le pain de vie qui rend tout pécheur capable de recevoir la rémission du péché. Nous devons donc réaliser la raison pour laquelle Jésus dit: «si vous ne mangez la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez son sang, vous n’avez point la vie en vous-mêmes» (Jean 6:53).



Qui est plus grand?


Si nous regardons à Jean 6, nous pouvons voir que la plupart des Juifs à l’époque considéraient Moïse comme plus grand que Jésus. Quand Jésus vint sur cette terre, ils Lui demandèrent: «Es tu plus grand que notre père Moïse?» En fait, ils considéraient Moïse comme étant le plus grand de tous. Parce que les Juifs avaient manqué de reconnaître Jésus comme le Messie, ils Le vie comme un usurpateur. Ils Le défièrent donc en demandant: «Es tu plus grand que Moïse?» Le peuple d’Israël croyait en Yahvé Dieu, et voilà que vint un homme d’environ 30 ans qui clame: «Bien que vos père mangèrent la manne et moururent, ceux qui mangent le pain que je donne ne mourront pas.» C’est pour cela qu’ils comparèrent le pouvoir des deux, Moïse et Jésus.

Comme Jésus déclara plus tard: «Avant qu’Abraham ne fut, je suis», Il est plus grand que tout être humain de l’histoire, car Il est le Créateur Lui même. Comment des créatures pourraient elles défier le Créateur? Quand même, des gens disent que Jésus n’est qu’un grand enseignant, juste un grand sage de l’histoire humaine. Quel blasphème! Jésus est Dieu, le Roi des rois, et le Créateur de tout l’univers. Il est le Dieu omnipotent et omniscient. Il s’humilia et vint sur cette terre dans la chair d’un homme pour nous sauver vous et moi de nos péchés et de la mort éternelle, devenant notre vrai Sauveur.

Jésus Christ dit: «Il est écrit dans les prophètes «ils seront enseignés par Dieu». Donc quiconque a entendu et appris du Père vient à moi. Tous n’ont pas vu Dieu, sinon ceux qui sont de Dieu.» A la fin, Jésus disait qu’Il est le Christ que les Juifs attendaient. Mais ils manquèrent de comprendre ce que Jésus disait, incapable aussi de croire et d’accepter, et cela donna une incompréhension, si bien qu’ils dirent: «Comment peux tu nous donner ta chair à manger? Dis tu que nous aurons la vie éternelle si nous mangeons ta chair et buvons ton sang? Crois tu que nous soyons des cannibales?»

Mais ceux qui mangent la chair de Jésus et boivent Son sang vivront. La chair de Jésus est le pain de vie. La vraie substance de la manne qui fut placée dans ce pot, le pain de vie, est la chair et le sang de Jésus Christ. En venant sur cette terre et abandonnant Sa chair et le sang, Jésus nous a permis de manger le pain de vie et de recevoir la vie éternelle.

Comment, alors, peut on manger la chair de Jésus et boire Son sang? La seule façon de le faire est de croire en le baptême de Jésus et Son sang sur la Croix. Nous devons manger la chair de Jésus et boire Son sang par la foi. Pour nous donner à vous et moi la rémission du péché et nous permettre de vivre pour toujours dans le Royaume des Cieux, notre Seigneur a effacé nos péchés une fois pour tous en étant baptisé et versant Son sang, et Il est ainsi devenu la nourriture de notre âme. Maintenant, en croyant en la Parole de Dieu de l’eau et de l’Esprit, nous devons manger ce pain spirituel et recevoir la vie.

Permettez moi de rendre témoignage avec plus de détails de la façon dont nous pouvons manger la chair de Jésus et boire Son sang. Comme nous savons bien, Jésus Christ vint sur cette terre et prit les péchés de l’humanité en étant baptisé par Jean à l’âge de 30 ans, puis, Il prit toute la condamnation de nos péchés en versant le sang à mort sur la Croix. C’est en croyant en cette vérité que nous pouvons manger Sa chair et boire Son sang. La purification du péché fut accomplie quand les péchés de l’humanité furent transférés sur le corps de Jésus par le baptême qu’Il reçut. Boire Son sang signifie que comme Jésus fut baptisé et versa Son sang à la Croix, ce sang qu’Il versa prit la condamnation de nos péchés.

Ainsi, ceux qui croient en le sang de Jésus dans leur cœur sont étanchés de leur soif, car la condamnation de tous leurs péchés s’arrêta entièrement avec la punition de la Croix que prit Jésus. Nous devons réaliser cette vérité. Et nous devons y croire. Parce que Jésus Christ vint sur cette terre et accepta nos péchés en étant baptisé par Jean, par la foi en cette vérité nous avons été purifiés de tout péché une fois pour toutes.

Dieu nous dit de manger la chair de Jésus et boire Son sang par la foi. Parce que Jésus prit tous les péchés par le baptême qu’Il reçut de Jean, n’oubliant les iniquités de personne, et parce qu’Il abandonna Son corps à la punition de la Croix et versa Son sang précieux, les cœurs de ceux qui croient sont maintenant purs et rassasiés, comme ils ont effacé tous leurs péchés pris la condamnation du péché par la foi. C’est pour cela que Jésus dit: «Car ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment un breuvage» (Jean 6:55).

Assurément, ce Jésus est le Sauveur, le Fils de Dieu qui a effacé nos péchés et porté la condamnation de nos péchés. Pour nous libérer de la loi qui déclare que le salaire du péché est la mort, pour nous laver de tout péché, et pour nous délivrer de notre punition, Lui, le Sauveur et Fils de Dieu, abandonna Son propre corps à la Croix, versa Son sang, et purifia ainsi les cœurs de ceux qui croient et étancha leur soif. C’est l’effet de la chair et du sang de Jésus.

Jésus est le Sauveur qui s’occupa des péchés et de la condamnation de l’humanité. Jésus est le Sauveur qui prit les péchés de l’humanité par le baptême qu’Il reçut, qui fut crucifié et versa Son sang pour prendre la condamnation de ces péchés. C’est pare que Jésus avait accepté les péchés du monde que la punition du péché qu’Il porta en étant crucifié put devenir la punition de nos propres péchés.

C’est en croyant en la vérité de l’eau et de l’Esprit que nous pouvons recevoir la rémission du péché. Vous devez croire en le baptême de Jésus et Son sang versé comme votre propre rémission. C’est en croyant en cet évangile de vérité que nous pouvons manger et boire la chair et le sang de Jésus spirituellement. C’est en croyant, en d’autres termes, que Jésus Christ le Fils de Dieu vint sur cette terre, prit nos péchés par Son baptême, et porta la condamnation de nos péchés à la Croix que nous pouvons devenir ceux qui mangent Sa chair, boivent Son sang, et reçoivent la vie éternelle. En croyant en le baptême et le sang versé de Jésus, nous pouvons manger Sa chair et boire Son sang. En prenant le baptême de Jésus et le sang qu’Il versa comme notre propre rémission du péché, nous sommes remis de tout péché. C’est par cette foi que nous avons pu recevoir la rémission de nos péchés, devenir les enfants de Dieu, et vivre éternellement dans le Royaume de Dieu.



La verge d’Aaron qui fleurit


Parmi les objets placés dans l’Arche du Témoignage, la verge d’Aaron qui avait fleuri se réfère à Jésus Christ comme Souverain Sacrificateur éternel du Royaume des Cieux. Cela nous dit aussi que la vie éternelle se trouve en Lui. Pour faciliter notre compréhension, regardons en Nombres 16:1-2: «Koré, fils de Jitsehar, fils de Kehath, fils de Lévi, se révolta avec Dathan et Abiram, fils d’Éliab, et On, fils de Péleth, tous trois fils de Ruben. Ils se soulevèrent contre Moïse, avec deux cent cinquante hommes des enfants d’Israël, des principaux de l’assemblée, de ceux que l’on convoquait à l’assemblée, et qui étaient des gens de renom.»

Le passage ici nous dit que parmi les Lévites, 250 leaders de la congrégation s’unirent et s’élevèrent contre Moïse. Ils dirent: «Qu’avez vous fait, Moïse et Aaron, pour nous en nous conduisant hors du pays d’Egypte? Nous avez vous donné des vignes? Nous avez vous conduit dans une oasis? Qu’avez vous fait pour nous? Ne nous avez vous pas conduits dans le désert pour mourir dans le sable? Comment pouvez vous vous appeler serviteurs de Dieu? Dieu n’agit Il que par vous?» Ils soulevèrent une rébellion contre la direction de Moïse et Aaron.

A ce moment, Dieu dit à Koré, Dathan, On, et les autres qui conduisaient la rebellion: «Prends une verge de chaque maison et écris le nom de chacun sur sa verge. Puis place ces verges dans la Tente de la Rencontre. Laisse les pour une nuit et vérifie le lendemain.» Dieu dit alors: «L’homme que je choisirai sera celui dont la verge fleurira, et je ferai cesser de devant moi les murmures que profèrent contre vous les enfants d’Israël.» (Nombres 17:5). Au verset 8, nous voyons que «la verge d’Aaron, pour la maison de Lévi, avait fleuri, elle avait poussé des boutons, produit des fleurs, et mûri des amandes.»

Puis au verset 10, nous voyons: «L’Éternel dit à Moïse: Reporte la verge d’Aaron devant le témoignage, pour être conservée comme un signe pour les enfants de rébellion, afin que tu fasses cesser de devant moi leurs murmures et qu’ils ne meurent point.» C’est ainsi que la verge d’Aaron qui fleurit fut placée et gardée dans l’Arche du Témoignage.

Cela montre qu’Aaron, un descendant de Lévi, était oint comme Souverain Sacrificateur du peuple d’Israël. Moïse était le prophète de Dieu et Aaron et ses descendants étaient les Souverains Sacrificateurs du peuple d’Israël. Dieu Lui même avait confié les devoirs du Souverain Sacrificateur à Aaron. Dieu montra le système sacrificiel à Moïse, où le peuple d’Israël amenait des offrandes sacrificielles et les offrait à Dieu chaque fois qu’ils péchaient, et Il avait amené Aaron à superviser ces offrandes selon les conditions du système sacrificiel.

Même si Dieu a confié le devoir sacerdotal à Aaron le Souverain Sacrificateur, il y a encore des gens qui défiaient sa prêtrise, et c’est pourquoi Dieu amena la verge d’Aaron à fleurir, démontrant que sa prêtrise venait de Dieu. Il amena ensuite le peuple d’Israël à garder cette verge dans l’Arche du Témoignage en souvenir de cette leçon. C’est ainsi que les deux tablettes de la Loi, le pot de manne, et la verge d’Aaron qui avait fleuri furent placés dans l’Arche du Témoignage. A quoi ces trois objets se réfèrent ils spirituellement? Ils se réfèrent aux ministères de Jésus Christ notre Sauveur.



Quels ministères Jésus a t Il remplis pour effacer nos péchés?


Premièrement, Il remplit le ministère de Prophète. Il est l’Alpha et l’Omega. Il connaît le début et la fin, et Il nous a enseigné sur le premier et le dernier. Notre Seigneur savait ce qui arriverait à l’humanité, à vous et moi, si nous restions pécheurs.

Deuxièmement, Jésus est devenu le Souverain Sacrificateur éternel du Royaume des Cieux. Il vint sur terre parce qu’Il voulait nous sauver du péché en devenant notre Sauveur Lui même, pour nous sauver en devenant notre Souverain Sacrificateur du Royaume des Cieux.

Troisièmement, Jésus Christ est notre Roi. La Bible déclare: «Et sur son manteau et sur sa robe le nom suivant est inscrit: Roi des rois et Seigneur des Seigneurs» (Apocalypse 19:16). Il est le Créateur de l’univers et a l’autorité de régner.

Nous devrions réaliser que Jésus Christ, notre vrai Roi, le Prophète qui nous a enseigné la vérité du salut du péché, et le Souverain Sacrificateur éternel des Cieux, est devenu notre vrai Sauveur.

Notre Seigneur nous a délivré vous et moi du péché, a fait de nous le peuple de Dieu, Ses enfants et Ses ouvriers, et Il nous a permis de faire de bonnes œuvres. Il a fait naître nos âmes de nouveau de sorte que nous vivions une nouvelle vie sur terre, et Il nous a donné une nouvelle vie de sorte que quand le temps viendra, Il nous rende capable de vivre éternellement avec Lui au Ciel. Qui est Jésus Christ pour vous et moi? Il est notre Sauveur. Et Jésus Christ est notre Prophète, notre Souverain Sacrificateur éternel et notre Roi.

Bien que nous ne voulions pas désobéir à la volonté de Dieu, nous sommes si insuffisants et faibles que nous ne pouvons que pécher tout le temps. Si nous continuons de vivre ainsi, mourons ainsi puis venons devant Dieu, quelle sera notre place? Sera ce le Ciel ou l’enfer? Si chacun de nous devait être jugé selon la Loi qui déclare: «Le salaire du péché c’est la mort», ne serions nous pas tous détruits? Celui qui a sauvé des gens comme nous du péché et de la destruction et qui devint notre Sauveur est Jésus Christ. Lui même vint sur terre, nous aima, et devint le Sauveur qui nous délivra du péché, devenant le Grand Berger des brebis.

Jean 3:16 dit: «Car Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné son fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas mais qu’il ait la vie éternelle.» Dieu nous aima vous et moi qu’Il vint Lui même sur terre pour nous, fut baptisé pour prendre les péchés du monde, fut crucifié et mourut à la Croix, ressuscita des morts, et devint notre Sauveur. Donc, en croyant en Jésus Christ qui est devenu notre Sauveur dans nos cœurs, nous sommes devenus ceux qui sont purifiés du péché, qui ont reçu le don du salut, qui nous a permis de devenir les enfants de Dieu et d’avoir la vie éternelle.

Il y a une chose dont nous devons absolument nous assurer devant Dieu. Parce que Dieu nous aime, et pour effacer les péchés, Il vint sur cette terre dans la chair d’un homme, fut baptisé, mourut sur la Croix, ressuscita des morts, et devint notre vrai Sauveur. C’est en mangeant la chair de Jésus et buvant Son sang par notre foi dans nos cœur que la vie éternelle nous est donnée. Parce que rien ne peut être plus clair, nous ne pouvons que reconnaître et croire.

Nous devons manger la chair de Jésus et boire Son sang par la foi. Et quiconque peut avoir cette foi qui reconnaît et croit en l’évangile de l’eau et de l’Esprit accompli par Jésus. Que devons nous faire d’autre que croire? Nous ne pouvons rien faire d’autre que nous tenir devant Dieu. Nous sommes prompts à désobéir à Dieu et à pécher. Mais Dieu nous a sauvés vous et moi de nos péchés une fois pour toutes, car Il nous aime.



Comment Dieu parla t Il de Son salut au temps de l’Ancien Testament?


Par quelle méthode, alors, le Seigneur nous a t Il sauvé? Dans l’Ancien Testament, Il parla de ce salut par les couleurs manifestées dans les portes du Tabernacle et les habits portées par le Souverain Sacrificateur. Les couleurs du fil bleu, pourpre, et cramoisi et le fin lin retors manifestées dans la porte du Tabernacle sont la révélation qui nous montre Son parfait salut. Et sur les habits du Souverain Sacrificateur, le fil doré était ajouté.

Le fil bleu nous dit que jésus Christ vint sur cette terre comme notre Sauveur et prit nos péchés en étant baptisé. Le fil pourpre nous dit que Jésus Christ est le Roi des rois et Dieu le Créateur qui fit l’univers. Le fil cramoisi nous dit que parce que Jésus Christ prit nos péchés par Son baptême, Il porta les péchés du monde et fut condamné à la Croix en versant Son sang et mourant, donnant ainsi le salut qui nous a délivrés de la condamnation de nos péchés.

Le fin lin retors signifie la Parole élaborée de l’Ancien et du Nouveau Testament qui nous disent que notre Seigneur vint sur cette terre, fut baptisé, mourut sur la Croix, ressuscita des morts, et a effacé les péchés de ceux qui croient vraiment, purifié leur esprit rendus blancs comme neige, et les sauva. Le fil doré signifie la foi qui croit en ce que Jésus Christ a fait pour nous. C’est pour cela que le fil doré brille. Vous et moi n’avons pas de quoi nous vanter, sauf quand nous croyons de tout cœur en ce que Jésus Christ, Dieu Lui même et Fils de Dieu, a fait pour nous. Nous pouvons être couverts de l’amour de Dieu, recevoir Ses bénédictions, et être chéris par Lui en ayant la foi en les actes justes qu’Il a faits. C’est ce que nous dit l’or dans le Tabernacle.

Nous devons réaliser ce que Dieu nous dit par l’Arche du Témoignage qui fut placée dans le Tabernacle. Nous devons connaître et croire que Jésus Christ vint sur terre, prit les péchés de l’humanité en étant baptisé par Jean le Baptiste, porta la condamnation du péché en mourant sur la Croix, et ressuscita des morts. Par l’Arche du Témoignage, Dieu manifeste le fait que nous devons croire en Jésus Christ comme notre propre Sauveur, comme notre propre Dieu. Ceux qui croient en le baptême de Jésus comme ayant pris leurs péchés, en la mort de Jésus Christ comme leur propre mort, en Sa résurrection comme leur propre résurrection, sont ceux que Dieu a sauvés.

Alors, à qui ce Tabernacle se réfère t il? Il se réfère à Jésus Christ. Il nous parle de la méthode du salut par laquelle Jésus Christ nous a sauvé vous et moi du péché. Dans le Nouveau Testament, c’est Jésus Christ qui fut baptisé et mourut sur la Croix, effaçant ainsi tous nos péchés, étant condamné pour nos iniquités, et nous sauvant de tout péché une fois pour toutes.

Dans l’Ancien Testament, c’était l’offrande de sacrifice qui sauvait les pécheur en prenant leurs iniquités quand leurs mains étaient posées sur sa tête, et en versant le sang et mourant. L’Ancien Testament décrit la mort de l’offrande sacrificielle qui prit les péchés de ces pécheurs par l’imposition des mains et mourut à leur place comme mort expiatoire. Le système sacrificiel d’expiation manifesté dans l’Ancien Testament, juxtaposé au Nouveau Testament, se réfère à Jésus Christ, celui qui accomplit l’évangile de l’eau et de l’Esprit venu du baptême et du sang.

Qui, alors, fit et établit cette loi de salut? Dieu notre Sauveur le fit. Dieu établit la loi du salut qui délivre les pécheurs du péché, et Il nous a donné cette loi. Dans l’Arche du Témoignage se trouvaient deux tablettes de la Loi, le pot de manne, et la verge d’Aaron qui avait fleuri, et toutes ces choses nous parlent des attributs et ministères de Jésus Christ.

La verge d’Aaron qui fleurit nous dit que Dieu nous sauve quand nous croyons en Jésus Christ qui est devenu le Souverain Sacrificateur spirituellement du Royaume des Cieux et notre Grand Berger. Le pot de manne nous parle aussi de la chair et du sang de Jésus Christ qui est devenu notre pain de vie. Les deux tablettes de pierre de la Loi nous disent aussi que Dieu fait la Loi. Les lois établies par Dieu sont la loi du péché et de la mort et la loi de la rémission du péché et du salut. Comme Dieu, Jésus nous a établi la loi de la vie et de la condamnation.

Ainsi, l’Arche du Témoignage et tout en elle parle de Jésus Christ. C’est en croyant en Jésus Christ comme notre Sauveur que nous pouvons être purifiés de tous nos péchés et recevoir le salut. Peu importe combien insuffisants et faibles nous sommes, si nous acceptons et suivons les lois que Christ a établies, nous pouvons devenir pécheurs une fois et devenir justes en recevant la rémission de tous nos péchés à nouveau et devenir le peuple de Dieu. Le croyez vous?

Maintenant en ce temps, beaucoup des Chrétiens de par le monde prônent croire en Jésus en vain, car ils ne connaissent pas la vérité manifestée dans le Tabernacle. Ils croient qu’ils peuvent recevoir la rémission du péché en croyant en le sang de Jésus à la Croix seul. Ils croient, en d’autres termes, que Jésus les a sauvés seulement par le sang à la Croix. Mais Jésus est il seulement mort à la Croix pour le salut? Est ce tout ce qu’Il fit pour notre rédemption? N’a t il pas, au contraire, pris les péchés du monde une fois pour toutes en étant baptisé par Jean (Matthieu 3:13-15, 1 Pierre 3:21, 1 Jean 5:6)?

Les Chrétiens d’aujourd’hui ne croient qu’en le sang de Jésus à la Croix, ne recevant qu’à moitié la rémission du péché. Ayant été remis de leur péché originel croyant en Jésus Christ le Sauveur, ils font des prières de repentance chaque jour essayant de laver leurs péchés actuels eux mêmes. Ce salut n’est il pas contradictoire? C’est comme laver à moitié leur péché par la foi, et essayer de laver le reste par leurs efforts.

Si tel est le cas, comment puis je faire autrement que de prêcher en amenant répétitivement le baptême et le sang de Jésus ensemble? Jusqu’alors, beaucoup de Chrétiens de ce monde, hormis ceux de l’Eglise Primitive, ont cru en un demi salut. N’est ce pas pour cela que les gens croient en le Christianisme comme si ce n’était qu’une religion du monde?

Il n’y a pas si longtemps, une femme nommée Valeria Jones des Etats Unis reçut la rémission des péchés après avoir lu le premier volume de cette série sur le Tabernacle. Avant d’avoir lu ce livre, elle avait déjà lu d’autres de nos publications. Bien qu’elle était d’accord avec ce que nos livres disent, elle ne pouvait se convaincre entièrement de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Elle nous a dit qu’elle avait quelques doutes, s’étonnant: «Cela semble juste, mais comment se fait il que tant de gens ne le prêchent pas?» Elle confessa qu’après avoir lu le premier volume de la série sur le Tabernacle, elle eut une foi claire du salut, croyant que l’évangile de l’eau est juste, que c’est la vérité manifestée dans le Tabernacle.

Un lecteur du même livre au Bénin nous a écrit aussi: «Vous seriez surpris de savoir qu’après avoir reçu la rémission du péché en lisant votre livre, j’ai quitté mon église. Pourquoi ais je quitté l’église que je fréquentais? Parce qu’ils prêchent la doctrine de la sanctification incrémentale, qui n’est pas dans la Bible. Cette doctrine était complètement anti-biblique. Comme ils continuent d’enseigner que je dois et peux être sanctifié alors que ma chair ne le peut pas, c’était insupportable pour moi d’écouter de tels sermons.

C’est pour cela que je suis sorti de cette église et m’en suis séparé. Parce que j’ai reçu la rémission des péchés en lisant votre livre, je n’ai pas eu de choix que de quitter l’église où j’allais et m’en séparer. Comme nous sommes maintenant devenus le peuple de la foi et unis à l’Eglise de Dieu, tous les gens de ce monde peuvent changer aussi s’ils connaissent la vérité, comme la Parole dit: «Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libre.»

L’Arche de Témoignage du Tabernacle manifeste aussi Jésus Christ. Cette Arche du Témoignage fut placée dans la partie la plus profonde du Tabernacle. On ne pouvait la voir qu’en levant le voile du Tabernacle et en y entrant, puis en levant le voile du Saint des saints et y entrant. En d’autres termes, la porte du Tabernacle était située à l’est, et l’Arche était placée à l’extrémité ouest du Tabernacle.



Les barres ne seront pas enlevées de l’Arche


Exode 25:14-15 dit: «Tu passeras les barres dans les anneaux sur les côtés de l’arche, pour qu’elles servent à porter l’arche; les barres resteront dans les anneaux de l’arche, et n’en seront point retirées.» Que signifient ces versets? Par ces versets, Dieu nous dit que nous devrions servir l’évangile de l’eau et de l’Esprit en nous consacrant à Lui. L’évangile est répandu seulement quand nous nous dévouons à Son œuvre. Servir le Seigneur en nous dévouant à l’évangile c’est suivre la voie de la Croix que le Seigneur a prise avant nous. C’est pourquoi Il dit à Ses disciples: «Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui même, prenne sa croix, et me suive» (Marc 8:34).

Pour répandre l’évangile de par le monde, le sacrifice, l’ effort, et la souffrance sont requis. Nous pouvons trouver cela en regardant combien l’apôtre Paul souffrait pour l’évangile de l’eau et de l’Esprit: «Sont-ils ministres de Christ? -Je parle en homme qui extravague.- Je le suis plus encore: par les travaux, bien plus; par les coups, bien plus; par les emprisonnements, bien plus. Souvent en danger de mort, cinq fois j’ai reçu des Juifs quarante coups moins un, trois fois j’ai été battu de verges, une fois j’ai été lapidé, trois fois j’ai fait naufrage, j’ai passé un jour et une nuit dans l’abîme. Fréquemment en voyage, j’ai été en péril sur les fleuves, en péril de la part des brigands, en péril de la part de ceux de ma nation, en péril de la part des païens, en péril dans les villes, en péril dans les déserts, en péril sur la mer, en péril parmi les faux frères. J’ai été dans le travail et dans la peine, exposé à de nombreuses veilles, à la faim et à la soif, à des jeûnes multipliés, au froid et à la nudité. Et, sans parler d’autres choses, je suis assiégé chaque jour par les soucis que me donnent toutes les Églises.» (2 Corinthiens 11:23-28).

Cependant, ceux qui s’aiment eux même plus que le Seigneur qui s’abandonna Lui même pour les délivrer de la condamnation ne peuvent se sacrifier pour le Royaume de Dieu. Il n’y a pas de voie facile pour servir l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Comment un fermier peut il s’attendre à une bonne moisson sans aucune sueur?

Ainsi, l’Arche du Témoignage devrait être porté par nos sacrifices. Le Roi David essaya d’amener l’Arche dans un char tiré par des bœufs, au lieu de la porter avec les barres par des hommes comme cela devait se faire. Sur leur chemin, les bœufs chavirèrent, et un homme appelé Ussé étendit sa main vers l’Arche de Dieu et l’attrapa. La colère du Seigneur fut déchaînée contre Ussé et Dieu le tua ici pour son erreur. Ussé mourut devant l’Arche (2 Samuel 6:1-7). Alors David, terrifié par cela et craignant le Seigneur, mit l’Arche de côté dans la maison de Obed Edom. C’était en portant l’Arche sur les épaules d’hommes qu’il put l’amener trois mois plus tard. Comme cela l’illustre, nous devons porter l’Arche du Témoignage exactement comme Dieu l’a dit, avec notre sueur et notre sang, avec nos sacrifices, avec notre dévouement total à Son évangile.

Ceux qui ont réellement reçu la rémission du péché avec reconnaissance sont plus qu’heureux de se consacrer aux Seigneur qui s’est donné Lui même pour nous. Nous donnons notre reconnaissance encore et encore au Seigneur, notre Sauveur et Dieu. Nous Le remercions de nous permettre de servir l’évangile sur cette terre.

Nous sommes émerveillés et joyeux du fait que le Seigneur nous ait choisi pour servir cet évangile de vérité, Le suivre et vivre le genre de vie qui Lui plaît. Nous permettre de connaître la vérité du salut aurait suffi à nous remplir de joie, mais le Seigneur nous a aussi permis de servir cet évangile. Ayant une telle bénédiction, comment ne pas Le remercier? Nous donnons notre reconnaissance à Dieu. C’est pour cela que nous voulons nous sacrifier pour répandre le vrai évangile, n’économisant pas de temps, d’effort ou de possessions pour cette tâche sainte de l’évangélisation mondiale.

Le fait que nous ayons reçu la rémission du péché, en effet, est en soi une chose pour laquelle nous sommes infiniment reconnaissants. Mais Dieu ne s’est pas arrêté là, mais Il nous a permis de rencontrer et répandre l’évangile de vérité, l’ évangile de l’eau et de l’Esprit – n’est ce pas une grande bénédiction pour nous?

Qui peut vouloir servir cet évangile de l’eau et de l’Esprit? N’importe qui ne peut pas servir cet évangile. Les politiciens peuvent ils le servir? Les majors? Les présidents? Les rois? Peu importe quelle position sociale élevée ils ont, s’ils ne connaissent ni ne croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, ils ne peuvent servir le vrai évangile. Dieu nous a donné une telle occasion et nous a permis de servir cet évangile. N’est ce pas une grande bénédiction?

Je remercie Dieu pour la grâce qui nous a sauvés, car Il nous a aimés. Frères et sœurs, nous croyons que Jésus Christ est notre Dieu et Sauveur. Nous sommes le peuple de Dieu qui mange la chair de Jésus et boit Son sang par notre foi spirituelle. La Bible dit que Jésus n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants (Luc 20:38), et le vivant ici n’est autre que celui qui a reçu la vie éternelle en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Quiconque ne croit pas en la vérité de cet évangile est mort spirituellement, et quiconque croit est vivant spirituellement. Dieu est effectivement le Dieu de ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit.


Want to know more about the Tabernacle? Please click the banner below to get your free book on the Tabernacle.



Frères et sœurs, Jésus Lui même nous a donné la rémission du péché par Sa propre chair et le sang. Vous devez réaliser que si vous ne croyez pas en cette vérité, alors vous n’aurez rien à faire avec Jésus. Jésus Christ vous donne les bénédictions célestes, la vie éternelle, et la rémission de vos péchés. Qui est Cela qui est devenu le Berger qui vous couvre de bénédictions éternelles, qui vous conduit et vous garde? C’est Jésus Christ qui accomplit l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Jésus est ce Dieu. J’espère et prie que chacun d’entre vous croie en ce Jésus comme son Dieu.

Comme pour moi, non seulement je crois en cette vérité et sers Dieu maintenant, mais je continuerai toujours de le faire à l’avenir. Qu’en est il de vous? Croyez vous en l’évangile de l’eau et de l’Esprit? Et croyez vous que vous devez demeurer dans l’Eglise de Dieu et l’amour de Christ par votre foi? Vivons nos vies en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit jusqu’au jour où nous verrons notre Seigneur.

Retour