Étude du Tabernacle

Sermons on important subjects by Rev. Paul C. Jong

 

Les offrandes pour la rémission du péché données
sur le propitiatoire


< Exode 25:10-22 >

«Ils feront une arche de bois d’acacia, sa longueur sera de deux coudées et demie, sa largeur d’une coudée et demie, et sa hauteur d’une coudée et demie. Tu la couvriras d’or pur, tu la couvriras en dedans et en dehors, et tu y feras une bordure d’or tout autour. Tu fondras pour elle quatre anneaux d’or, et tu les mettras à ses quatre coins, deux anneaux d’un côté et deux anneaux de l’autre côté. Tu feras des barres de bois d’acacia, et tu les couvriras d’or. Tu passeras les barres dans les anneaux sur les côtés de l’arche, pour qu’elles servent à porter l’arche; les barres resteront dans les anneaux de l’arche, et n’en seront point retirées. Tu mettras dans l’arche le témoignage, que je te donnerai. Tu feras un propitiatoire d’or pur; sa longueur sera de deux coudées et demie, et sa largeur d’une coudée et demie. Tu feras deux chérubins d’or, tu les feras d’or battu, aux deux extrémités du propitiatoire; fais un chérubin à l’une des extrémités et un chérubin à l’autre extrémité; vous ferez les chérubins sortant du propitiatoire à ses deux extrémités. Les chérubins étendront les ailes par-dessus, couvrant de leurs ailes le propitiatoire, et se faisant face l’un à l’autre; les chérubins auront la face tournée vers le propitiatoire. Tu mettras le propitiatoire sur l’arche, et tu mettras dans l’arche le témoignage, que je te donnerai. C’est là que je me rencontrerai avec toi; du haut du propitiatoire, entre les deux chérubins placés sur l’arche du témoignage, je te donnerai tous mes ordres pour les enfants d’Israël.»



Le propitiatoire


The Most Holy

Une coudée est la longueur qui s’étend du bout de la main au coude. Dans la Bible, une coudée est estimée à environ 45 cm dans la mesure d’aujourd’hui. La longueur du propitiatoire était de deux coudées et demie, donc convertie au système métrique, cette longueur est d’environ 112,5 cm. Et sa largeur était d’une coudée et demie, mesurant approximativement 67,5 cm. Cela nous donne une idée générale de sa taille.

L’Arche du Témoignage était faite de bois d’acacia et couverte d’or à l’intérieur et extérieur. Mais le propitiatoire, qui était placé sur l’Arche, était fait seulement d’or pur. Et à ses deux bords, des chérubins furent placés pour étendre leurs ailes par dessus, couvrant le couvercle de l’Arche – c’est à dire le propitiatoire – et les chérubins faisaient face au propitiatoire. Le propitiatoire est le lieu où Dieu répand Sa grâce sur ceux qui viennent à Lui par la foi.

Quatre anneaux d’or étaient placés à chaque coin de l’Arche. Deux anneaux d’or étaient mis pour chaque côté, et des barres durent placés dans les anneaux de sorte que l’on puisse porter l’Arche. Ces barres étaient faites de bois d’acacia et recouvertes d’or. En passant les barres par les deux anneaux d’un côté et deux anneaux de l’autre côté, Dieu s’assura que deux personnes puissent soulever et la porter. Et notre Seigneur dit: «Je te rencontrerai sur ce propitiatoire.»

Dieu amena les Israélites à porter l’Arche du Témoignage avec le propitiatoire en passant des barres à travers l’Arche. Cela signifie que Dieu veut que nous répandions l’évangile dans le monde entier. La même chose est vraie pour l’autel de l’encens – c’est à dire que des anneaux étaient aussi placés de chaque côté, des barres passaient par ces anneaux, et deux personnes devaient porter l’autel. Cela signifie aussi que nous devons demander l’aide de Dieu lorsque nous avons des difficultés, et que nous devrions aussi prier pour répandre l’évangile de par le monde où que nous allions.

Dans l’Arche du Témoigne, on avait placé trois objets: le pot doré de manne, la verge d’Aaron qui avait fleuri, et les tablettes de pierre de l’Alliance. Que cela signifie t il? Premièrement, pot doré de manne signifie que Jésus Christ donne une nouvelle vie aux croyants. Il proclama: «Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n’aura plus jamais faim, celui qui croit en moi n’aura jamais soif» (Jean 6:35).

La verge d’Aaron qui fleurissait nous dit que Jésus Christ est le Seigneur de la résurrection et nous donne la vie éternelle. Les tablettes de pierre de l’Alliance nous disent que nous devons inévitablement être condamnés à mort devant la Loi. Cependant, la grâce de Dieu est si grande qu’elle couvre toute la condamnation de nos péchés que la Loi maudissait. Le propitiatoire convenait parfaitement comme couvercle de l’Arche d’où la malédiction de la loi devait sortir. Dieu a accompli le propitiatoire avec le sacrifice parfait de Son Fils Jésus. Chaque croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit peut donc venir au trône de la grâce, le propitiatoire.



Le sang précieux dont on aspergeait le propitiatoire!


Nous devons premièrement découvrir quel est le mystère caché derrière le propitiatoire. Une fois par an, le Souverain Sacrificateur prenait le sang d’une offrande sacrificielle et entrait dans le Saint des saints. Il versait ce sang de l’offrande sacrificielle sur le propitiatoire exactement sept fois. Dieu dit qu’Il rencontrerait les Israélites sur le propitiatoire. Dieu rencontre quiconque a la même foi que celle du Souverain Sacrificateur, c’est à dire la foi en Sa rémission du péché révélée dans le système sacrificiel.

Le sang du sacrifice dont on aspergeait le propitiatoire montre le juste jugement de Dieu et Sa grâce pour l’humanité. Le Jour de l’Expiation, le dixième jour du septième mois, Aaron le Souverain Sacrificateur posait ses mains sur une offrande sacrificielle pour transférer tous les péchés annuels du peuple d’Israël dessus. Il coupait ensuite son cou pour extraire son sang, et amenait ce sang derrière le voile et en aspergeait le propitiatoire (Lévitique 16:11-16).

Au travers du sang qui était ainsi versé, Dieu rencontrait les Israélites et leur donnait la bénédiction de la rémission du péché. C’était la grâce de Dieu sur les Israélites que d’avoir établi le système sacrificiel. Par l’imposition des mains sur l’animal sacrificiel et son sang, Dieu effaçait justement leurs péchés et donnait Sa grâce, la rémission de leurs péchés par grâce.

Comment, alors, pouvons nous recevoir cette grâce? Avec quelle Parole Dieu a t il effacé tous nos péchés une fois pour toutes? Dieu nous a rendu capables de réaliser que nous devons avoir la foi qui sait et croit en la vérité manifestée dans le système sacrificiel afin d’être capable de recevoir le don qu’Il a répandu sur nous. Dieu rendit possible le fait que Sa justice soit accomplie par ces deux facteurs: l’imposition des mains sur la tête du sacrifice et son sang. Ce sacrifice de l’Ancien Testament se réfère au baptême que Jésus Christ reçut et au sang qu’Il versa à la Croix.

Pour nos propres péchés, Jésus Christ le Fils de Dieu fut baptisé par Jean pour prendre les péchés du monde, devint l’offrande sacrificielle sur la Croix pour payer le salaire de ces péchés, mourut pour nous, et ressuscita des morts pour nous rendre vivants. Le baptême que Jésus Christ reçut et Son sang versa à la Croix devaient donner la rémission du péché, et sont la grâce de vraies bénédictions qui permet à ceux qui ont cette foi de rencontrer Dieu. Cette vérité est une ombre de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. L’évangile de l’eau et de l’Esprit est la vérité qui a établi le fondement de la vraie foi qui permet aux pécheurs de recevoir la rémission du péché de Dieu. Jésus Christ devint l’offrande sacrificielle pour nos péchés. Il devint le point de la vérité qui nous permet d’aller vers Dieu le Père Saint.

De nouveau, nous pouvons trouver l’évidence de cette vérité dans les couleurs des quatre fils utilisés pour la porte du Tabernacle: le fil bleu, pourpre et cramoisi et le fin lin retors. Les quatre fils de la porte du Tabernacle, en d’autres termes, nous donnent les indices du vrai évangile.

Le premier indice est le mystère du fil bleu manifesté dans la porte du Tabernacle. Ce mystère est le fait que Jésus Christ fut baptisé par Jean, signifiant qu’Il prit les péchés du monde. Notre Seigneur, en d’autres termes, prit nos péchés que Jean déposa sur Lui. C’est pour cela qu’Il insista pour que Jean le baptise disant: «Laisse faire maintenant, car il convient que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste» (Matthieu 3:15).

Le deuxième indice est le fil pourpre manifesté dans le Tabernacle. La couleur pourpre est la couleur du roi. Jésus Christ est le Roi des rois qui vint sur cette terre comme Sauveur de l’humanité pour la délivrer du péché. Il laissa la gloire du Ciel et vint sur cette terre effacer nos péchés. Jésus Christ est Dieu Lui même en essence, mais pour nous sauver des péchés, Il vint sur terre et fut baptisé et crucifié en obéissance à la volonté du Père. Pour effacer nos péchés, en d’autres termes, Dieu laissa le trône de gloire des Cieux et naquit du corps de la Vierge Marie sur terre pour sauver les pécheurs. Nous devons croire que Dieu Lui même devait naître du corps d’une vierge, être baptisé, et verser Son sang à la Croix, selon la promesse qu’Il avait faite au Prophète Esaïe plus de 700 ans plus tôt.

Le troisième indice est le fil cramoisi. Il parle du sang de Jésus. Cette vérité manifeste le fait que Jésus accomplit la mission du salut de Dieu en versant Son sang à la Croix. Son sang versé à la Croix était une punition réservée pour les pires des criminels. Par la punition des péchés que Jésus porta par Son baptême, tous les péchés de l’humanité furent jugés. En étant crucifié et versant Son sang, Il prit la condamnation de tous les péchés du monde et nous a ainsi délivrés du péché. En prenant nos péchés par Jean au travers de Son baptême et obéissant au Père jusqu’à la mort, Dieu a sauvé tous les pécheurs de leurs iniquités.

Réalisez vous que Jésus stoppa toute la condamnation du péché et a fait des croyants les enfants de Dieu en portant sévèrement notre condamnation par la punition de la crucifixion? Dieu a fait ces choses en sorte que nous croyions en cette vérité et recevions la vie éternelle. Le fait que Jésus fut baptisé puis condamné à la Croix signifie qu’Il nous a sauvés du péché. C’est pour cela qu’Il s’écria dans Son dernier souffle: «Tout est accompli!» (Jean 19:30). Jésus proclama avec joie et soulagement qu’Il avait accompli notre salut du péché selon la volonté de Dieu le Père.

Enfin, le fin lin retors implique le fait que Jésus est Dieu de la Parole. Il révèle la volonté de Dieu par Sa Parole élaborée et juste. Tout au long de l’Ancien Testament, Il a dit en avance qu’Il viendrait dans ce monde et sauverait toute l’humanité par Son baptême et la crucifixion. Il a ensuite accompli toutes Ses promesses précisément dans le Nouveau Testament. C’est ce que la Bible dit: «Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu… Et la Parole devint chair et demeura parmi nous, et nous avons contemplé Sa gloire, une gloire comme la gloire du fils unique venu du Père, pleine de grâce et de vérité» (Jean 1:1, 14).

Cette vérité nous a permis d’être lavés de tous nos péchés, blancs comme neige. Le baptême que Jésus reçut et Son sang versé ne sont autre que l’imposition des mains et l’expiation du jugement du système sacrificiel. C’est parce que Jésus porta tous les péchés du monde sur Son propre corps qu’Il versa Son sang à la Croix. Comme Jésus fut baptisé pour porter nos péchés à notre place, et alla à la Croix et versa Son sang, cette vérité est devenue l’expiation effaçant nos péchés. Le baptême que notre Seigneur reçut quand Il vint sur cette terre comme un homme et le sang qu’Il versa à la Croix sont la vérité manifestée dans le fil bleu, pourpre et cramoisi.

Jésus est né sur cette terre il y a 2 000 ans, a pris les péchés du monde en étant baptisé, mourut sur la Croix, ressuscita des morts après trois jours, rendit témoignage pendant 40 jours ensuite, puis monta à la droite du trône de Dieu – c’est la vérité manifestée dans le fil bleu, pourpre et cramoisi. Dieu nous dit de croire en cette vérité, selon laquelle Il nous a sauvés de tout péché en effaçant nos péchés.

Si nous croyons en cette vérité, Dieu nous dit: «Maintenant, vous êtes devenu Mes enfants. Vous n’êtes pas des pécheurs. Vous êtes Mon peuple et non des pécheurs. Je vous ai sauvés de tous vos péchés, condamnation, et malédictions. Je vous ai sauvés par Mon amour inconditionnel. Parce que vous êtes si précieux pour Moi, Je vous ai sauvés sans condition. Parce que Je vous aime, Je vous ai sauvés Moi même. Non seulement Je vous ai aimé, mais J’ai vraiment démontré Mon amour pour vous. Regardez le sang de Mon sacrifice. C’est l’évidence de Mon amour pour vous. Je vous ai montré cette évidence.»

Quand nous venons au Seigneur comme des pauvres en esprit, Il nous montre qu’Il nous a sauvés par le fil bleu, pourpre et cramoisi. Le Seigneur vint sur cette terre, fut baptisé, fut dépité et condamné à mort sur la Croix, ressuscita des morts, et monta au Ciel. Dieu rencontre quiconque croit en Son amour de salut.

Dieu répand la grâce du salut sur ceux qui croient. Son salut a changé des créatures viles en des enfants de Dieu. Dieu nous dit: «Vous êtes Mes enfants. Vous êtes Mes fils et filles. Vous n’êtes plus les enfants de Satan, mais Mes propres enfants. Vous n’êtes plus des créatures, mais Mon propre peuple. J’ai expié tous vos péchés par Mon Fils Jésus. J’ai fait de vous Mon peuple, et vous êtes devenu Mon peuple par la foi». Dieu n’a pas seulement sauvé les pécheurs, mais Il a aussi répandu sur eux la grâce de devenir Ses propres enfants.

Dieu appela le couvercle de l’Arche du Témoignage dans le Tabernacle propitiatoire. Deux chérubins étaient placés lui faisant face. Pourquoi Dieu dit qu’Il rencontrerait le peuple d’Israël au dessus du propitiatoire? La raison en est que Dieu remettait les péchés du peuple d’Israël en acceptant le sang de l’animal sacrificiel sur lequel leurs péchés avaient été transférés par l’imposition des mains.

Dieu dit, en d’autres termes, qu’Il voulait donner au peuple d’Israël la rémission des péchés comme don en leur faisant transférer leurs péchés sur l’offrande sacrificielle en plaçant leurs mains sur sa tête, et en faisant payer le salaire de ces péchés sévèrement à l’offrande à leur place, tout cela pour effacer les iniquités de Son peuple. Parce que Dieu ne pouvait rencontrer les pécheurs sans l’offrande d’expiation, c’est au travers de l’offrande sacrificielle qu’Il effaça leurs péchés et les rencontra.

Chacun est né dans ce monde pécheur en tant que descendant d’Adam. Chacun a donc du péché, et personne ne peut rencontrer Dieu sans l’offrande du sacrifice. C’est pour cela que Dieu dit qu’Il accepterait l’offrande de sacrifice qui expiait les péchés des Israélites et les rencontrerait au propitiatoire.

Dieu amena le peuple à prendre le dixième jour du septième comme Jour de l’Expiation. Il amena le Souverain Sacrificateur à transférer le mal des péchés des Israélites de l’année sur l’offrande sacrificielle et à Lui donner ce sang de sacrifice. Ce jour là, les péchés du peuple d’Israël étaient remis pour une année, et c’est du fait que ce jour, le Souverain Sacrificateur donnait une offrande à leur place.



Le système sacrificiel de l’Ancien Testament pour la délivrance des pécheurs de leurs iniquités


Comme dit Lévitique 1:4: «Il mettra ses mains sur la tête de l’offrande consumée, et elle sera acceptée à sa place pour son expiation», tous les péchés d’un pécheur étaient transférés sur l’animal en posant les mains sur la tête du sacrifice. Dieu accepte avec plaisir le genre d’offrande donnée avec foi qui croit Sa Parole. C’était le pas essentiel et le premier du système sacrificiel que Dieu établit pour Son peuple d’Israël.

Puis la personne coupait le cou et versait le sang, et donnait ce sang aux sacrificateurs. Les sacrificateurs mettaient ce sang sur les cornes de l’autel des offrandes consumées, plaçaient la chair sur l’autel et le brûlaient, et le donnaient à Dieu comme offrande sacrificiel pour le péché. C’était la loi du salut que Dieu établit pour remettre les péchés de chacun.

Cependant, le Jour de l’Expiation, le dixième jour du septième mois, Dieu permit à Son peuple d’offrir un sacrifice qui remettrait un an de péchés. Ce jour là, le Souverain Sacrificateur, représentant tous les Israélites, devait préparer deux boucs. «Aaron jettera le sort sur les deux boucs, un sort pour l’Éternel et un sort pour Azazel. Aaron fera approcher le bouc sur lequel est tombé le sort pour l’Éternel, et il l’offrira en sacrifice d’expiation» (Lévitique 16:8-9). Il devait poser ses mains sur la tête du premier bouc pour que les péchés d’un an de tous les Israélites soient transférés sur le sacrifice. Puis il versait son sang en le tuant, allait dans le Saint des saints, et en aspergeait le propitiatoire à sept reprises. En acceptant ce sang de l’offrande sacrificielle, Dieu effaçait leurs péchés et les approuvait comme Son propre peuple.

Après cela, le Souverain Sacrificateur sortait du Tabernacle, et offrait l’autre bouc en présence du peuple d’Israël. Pour transférer les péchés du peuple, il posait ses mains sur la tête de l’offrande. Il confessait ensuite: «Je transfère les péchés que mon peuple a commis pendant l’année sur cette offrande». Ensuite, il envoyait l’offrande dans le désert avec un homme.

Ce bouc devait être chassé dans le désert aride pour y mourir (Lévitique 16:20-22). Cela nous montre que les péchés du peuple d’Israël étaient pleinement remis une fois pour toutes avec les offrandes qui étaient données le Jour de l’Expiation.

Ces animaux préfiguraient Jésus. Cette offrande manifeste la vérité du salut que Jésus Christ accomplit en étant baptisé par Jean et crucifié pour effacer les péchés de quiconque dans ce monde. Dieu promit de rencontrer le peuple au propitiatoire quand ils offriraient le sacrifice légal par le Souverain Sacrificateur. Le peuple d’Israël considérait le Souverain Sacrificateur et le propitiatoire comme précieux, car c’est le Souverain Sacrificateur qui donnait l’offrande chaque année à leur place, et c’est au propitiatoire que leurs iniquités étaient pardonnées.

De la même façon, Jésus nous réconcilia avec Dieu, ayant offert un sacrifice par Son corps pour nos péchés par Son baptême et le sang versé. C’est pour cela que nous ne pouvons assez remercier le Seigneur Jésus, et devons croire en Son baptême autant qu’en Sa crucifixion.



Le propitiatoire couvrait les deux tablettes de pierre des Dix Commandements qui étaient placées dans l’Arche du Témoignage


Sur le Mont Sinaï, Dieu commande à Moïse de placer les deux tablettes de pierre avec les Dix Commandements dans l’Arche du Témoignage et de fermer l’Arche avec le propitiatoire. Dieu le fit parce qu’Il voulait répandre Son amour de grâce sur le peuple d’Israël, car ils ne pouvaient garder la Loi. En d’autres termes, c’est parce que Dieu ne pouvait avoir affaire au peuple d’Israël qui péchait chaque jour au regard de Sa Loi qui déclare le salaire du péché c’est la mort. C’était aussi pour donner la rémission du péché au peuple d’Israël.

Le peuple d’Israël était, en d’autres termes, trop insuffisant devant Dieu pour garder Sa Loi par ses œuvres. Donc Dieu leur donna le système sacrificiel avec la Loi. C’était pour qu’ils soient purifiés de tous leurs péchés par l’offrande de sacrifice. Cela nous montre que pour effacer les péchés du peuple d’Israël, Dieu leur demanda de transférer les péchés sur l’offrande sacrificielle en posant leurs mains sur sa tête, et de la tuer à leur place. Dieu donna la loi de Son amour de salut avec le loi de Sa juste colère au peuple d’Israël. Ainsi, nous avons besoin de croire aux deux vérités pivots du salut de Dieu: le baptême que le Messie reçut de Jean et le sang qu’Il versa à la Croix.

L’animal sacrifié pour l’offrande du péché dans l’Ancien Testament était le corps du Messie dans le Nouveau Testament. L’offrande sacrificielle qui nous est donnée dans l’Ecriture était l’amour de grâce de Dieu qui efface tous nos péchés. Maintenant encore, pour être remis de nos péchés, nous avons besoin de l’offrande d’expiation. Depuis longtemps, pour effacer les péchés de l’humanité, il doit y avoir la justice de Dieu Son amour de grâce.

Parce que la justice de Dieu doit nous juger si nous avons du péché, nous devons effacer nos péchés en les transférant sur l’offrande. Comme le dit l’expression en Corée: «Détestez le péché, mais ne détestez pas les pécheurs», Dieu détesta nos péchés mais ne détesta pas nos âmes. Pour que Dieu efface les péchés de nos âmes, nous devions poser nos mains sur l’offrande de sacrifice, verser son sang et le Lui donner. Dans l’Ancien Testament, le fait que Dieu expie les péchés du peuple d’Israël signifie que Dieu acceptait leur offrande de sacrifice et remettait donc leurs péchés.

Pour le peuple d’Israël, celui qui avait donné la Loi était Dieu. Yahvé, qui se révéla Lui même devant le peuple d’Israël, Celui qui existe Lui même. Tout comme nous reconnaissons Dieu comme le seul législateur, nous devons reconnaître qu’Il est notre Dieu et accepter le système sacrificiel établi pour effacer nos péchés. Par le système sacrificiel que Dieu établit, nous pouvons réaliser combien Dieu nous a aimé et nous a délivré justement du péché. Et par la Loi de Dieu, nous pouvons aussi réaliser que nous ne pouvons garder Ses commandements. Fondamentalement, nous étions idolâtres devant Dieu, commettant toutes sortes d’iniquités et de transgressions. Donc, nous ne pouvons qu’admettre que nous étions liés à l’enfer à cause de nos péchés. C’est pour cela que Dieu lui même devait venir à nous comme le Sauveur.

Jésus Christ donna Son corps comme sacrifice pour le péché du monde. Il s’offrit Lui même de la même façon que l’offrande du péché de l’Ancien Testament était données, spécialement le Jour de l’Expiation: par l’imposition des mains sur la tête du sacrifice et son sang versé. Les deux tablettes de pierre dans l’Arche du Témoignage et le propitiatoire étaient absolument nécessaires pour que le peuple d’Israël reçoive la rémission des péchés, car Dieu permet à ceux qui croient en la juste Loi de Dieu et Ses promesses de vie de recevoir une nouvelle vie. Aujourd’hui, la Loi qui montre la justice de Dieu et la Parole de vérité qui donne le salut éternel du péché permet non seulement au peuple d’Israël mais aussi à nous tous de rencontrer Dieu et recevoir la vie éternelle.

Vous et moi qui vivons dans ce temps devons connaître et croire en qui notre Dieu est, ce qu’Il nous dit, et comment Il nous à fait recevoir la rémission de nos péchés. Par la vérité du fil bleu, pourpre et cramoisi et le fin lin retors manifestés dans la porte du Tabernacle de l’Ancien Testament, Dieu nous a appelés vous et moi, nous a acceptés, et nous a donné la foi qui croit en cela.



Le fil bleu implique exactement le baptême que Jésus reçut


Allons en Matthieu 3:13-17: «Alors Jésus vint de la Galilée au Jourdain vers Jean, pour être baptisé par lui. Mais Jean s’y opposait, en disant: C’est moi qui ai besoin d’être baptisé par toi, et tu viens à moi! Jésus lui répondit: Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste. Et Jean ne lui résista plus. Dès que Jésus eut été baptisé, il sortit de l’eau. Et voici, les cieux s’ouvrirent, et il vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui. Et voici, une voix fit entendre des cieux ces paroles: Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection.»

Par les offrandes données sous le système sacrificiel de l’Ancien Testament, Dieu le Père montra qu’Il transfèrerait les péchés du monde sur Son Fils unique Jésus Christ. Jean le Baptiste a en fait baptisé Jésus pour accomplir la justice de Dieu. Parce que le péché du monde était effectivement transféré sur Jésus quand Il fut baptisé par Jean, ceux qui croient en cela sont remis de tous les péchés de leur cœur.

Ce baptême que Jésus reçut a une signification complètement différente du baptême d’eau que les gens reçoivent comme un rituel pour devenir Chrétiens. En d’autres termes, le baptême d’eau que les gens reçoivent aujourd’hui est seulement un signe extérieur de leur conversion à la religion Chrétienne. Jésus fut baptisé au Jourdain pour prendre tous les péchés du monde par l’imposition des mains de Jean Baptiste, le représentant de l’humanité. Le baptême que Jésus reçut était le baptême qui accomplit la promesse de Dieu du salut éternel, de la rémission du péché que Dieu établit par le système sacrificiel en Lévitique. Le fait que Jésus prenne les péchés du monde en étant baptisé personnellement et versa le sang à la Croix comme salaire du péché est l’amour de Dieu pour l’humanité et la parfaite rémission du péché.

C’est pour nous sauver de tous les péchés du monde que Dieu le Père amena Son Fils à être baptisé par Jean: «Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste» (Matthieu 3:15). «Ainsi» signifie que Jésus prendrait les péchés de l’humanité entière en étant baptisé. Parce que Jean baptisa Jésus Christ, nos péchés furent transférés sur Lui. C’est parce que Jésus Christ avait pris nos péchés par Son baptême qu’Il versa Son sang et mourut à notre place. Le baptême que Jésus reçut est l’amour de Dieu du sacrifice et de la rémission des péchés. Après qu’Il ait vraiment accepté tous nos péchés transférés sur Lui, Il fut immergé dans l’eau. Cette immersion implique Sa mort. Et le fait qu’Il sorte de l’eau témoigne de Sa résurrection par avance.



Jésus est notre Créateur et Sauveur


C’est vrai que Jésus Christ qui vint à nous est Dieu Lui même qui créa l’univers et toutes choses. Genèse 1:1 dit: «Au commencement Dieu créa les cieux et la terre», et Genèse 1:3 dit: «Puis Dieu dit: Que la lumière soit! Et la lumière fut.» Jean 1:3 dit aussi: «Tout a été fait par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle». Jésus Christ créa l’univers entier avec le Père et le Saint Esprit.

Philippiens 2:5-8 déclare: «Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus Christ, lequel, existant en forme de Dieu, n’a point regardé comme une proie à arracher d’être égal avec Dieu, mais s’est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes; et ayant paru comme un simple homme, il s’est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu’à la mort, même jusqu’à la mort de la croix.» Il est le vrai Créateur qui fit ce monde et créa l’humanité. Pour nous délivrer du péché, le Seigneur Lui même vint à nous comme un homme, prit les péchés du monde en étant baptisé par Jean, versa Son sang à cause de ce baptême, et nous a sauvés ainsi de tout péché.

Le Messie amena les Israélites à faire toutes les portes en tissant du fil bleu, pourpre et cramoisi dans du fin lin retors blanc. Le fait qu’Il les amena à utiliser du fil bleu, pourpre et cramoisi pour les portes du Tabernacle manifeste Son intention de sauver toute l’humanité de ses péchés: prendre les péchés du monde par le baptême que Jésus recevrait de Jean, et payer le salaire par Son sang à la Croix.

Dans l’Ancien Testament, les pécheurs amenaient leur offrande sacrificielle au Tabernacle et transféraient leurs péchés dessus en posant leurs mains sur sa tête devant l’autel des offrandes consumée. Ils prenaient ensuite le sang, et donnaient ce sang aux sacrificateurs. Les sacrificateurs donnaient cette offrande à Dieu en plaçant le sang sur les quatre cornes de l’autel des offrandes consumées, et en versant le reste par terre.

Le Jour de l’Expiation, quand le Souverain Sacrificateur prenait le sang de l’offrande sacrificielle sur laquelle il avait posé ses mains dans le Saint des Saints et en aspergeait le propitiatoire, Dieu acceptait ce sang de l’offrande sacrificielle comme le jugement sévère de son peuple. Pourquoi l’animal sacrificiel devait il être tué? Parce qu’il avait pris les péchés des Israélites par l’imposition des mains du Souverain Sacrificateur sur sa tête. Son sang était, en d’autres termes, le résultat de cette imposition des mains. Ainsi, Dieu acceptait le sang de l’animal sacrificiel et sentait le doux parfum de sa chair consumée sur l’autel, et remettait donc les péchés du peuple d’Israël.

Au temps du Nouveau Testament aussi, Jésus vint pour faire de même. Pour prendre nos péchés et porter la condamnation du péché, notre Seigneur devait venir sur cette terre par le corps de la Vierge Marie, et Il accomplit le salut en étant baptisé par Jean et versant Son sang à la Croix. Le fil bleu, pourpre et cramoisi est vraiment l’évangile manifestant la vérité selon laquelle Jésus, Dieu Lui même, fut baptisé et crucifié.

C’est parce que Jésus prit nos péchés par Son baptême qu’Il fut crucifié, versa Son sang, mourut, ressuscita des morts après trois jours, et devint le Sauveur de ceux qui croient, s’asseyant à la droite du trône de Dieu. Jésus Christ a permis à ceux qui croient en Lui comme Sauveur d’appeler Dieu Abba, Père, en étant remis de leurs péchés une fois pour toutes devant Dieu le Père. C’est le mystère de la vérité cachée derrière le fil bleu, pourpre et cramoisi.

Par Son baptême et le sang de la Croix, le Messie accomplit la purification de nos péchés et porta la condamnation de nos péchés pour nous. Maintenant, Il est devenu le Sauveur du monde. Ainsi, nous devons croire que la porte du Tabernacle dans l’Ancien Testament était faite en tissant du fil bleu, pourpre et cramoisi sur du fin lin retors, et nous devons aussi croire que dans le Nouveau Testament, le Messie notre Sauveur vint réellement sur cette terre, prit les péchés du monde par Son baptême, et porta la condamnation de tous péchés à la Croix – donc, nous devons recevoir la rémission de nos péchés.



En tant que Chrétiens, quelle attention accordez vous à Sa Parole?


Exode 25:22 dit: «C’est là que je me rencontrerai avec toi; du haut du propitiatoire, entre les deux chérubins placés sur l’arche du témoignage, je te donnerai tous mes ordres pour les enfants d’Israël.» Quelle est votre distance d’avec l’évangile de l’eau et de l’Esprit, l’évangile de l’expiation? D’où le Seigneur dit il qu’Il parlerait à ceux qui croient en Jésus comme le Sauveur? En Exode 25:22, Il dit qu’Il vous donnerait tous Ses commandements depuis le couvercle de l’Arche du Témoignage. Au peuple d’Israël dans l’Ancien Testament, Dieu dit qu’Il leur parlerait de tout depuis le propitiatoire.

Vous devez réaliser que c’est la promesse de Dieu qu’Il conduirait vos vies après vous avoir donné la rémission du péché par l’offrande sacrificielle légale et fait de vous Son peuple. Dieu nous dit que peu importe combien ceux qui croient au Christianisme essaient d’être conduits par le Seigneur, si vous croyez en Jésus en restant ignorant de la vérité de l’eau et de l’Esprit, alors Il ne peut pas vous conduire. Ainsi, si vous voulez vraiment être conduit par le Seigneur, vous devez d’abord connaître et accepter la vérité de la rémission du péché qui a remis vos péchés une fois pour toutes, et vous attendre à Sa direction.

Il y a une chose que je veux vous dire, c’est que si vous voulez devenir les enfants de Dieu, et si vous voulez faire partie de Son Eglise, vous devez d’abord être remis de vos péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, le mystère du fil bleu, pourpre et cramoisi. C’est seulement ensuite que vous pouvez aussi recevoir les commandements de Dieu depuis le dessus de l’Arche du Témoignage.


Want to know more about the Tabernacle? Please click the banner below to get your free book on the Tabernacle.



Nous devons nous souvenir et croire que le Seigneur a toujours commandé et guidé nos vies quand nous avons la foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit qui nous a permis de recevoir la rémission du péché. Recevez vous les commandements du Seigneur depuis le propitiatoire? Ou suivez vous le Seigneur vous basant sur vos sentiments?

Vos propres sentiments et émotions ne peuvent construire votre foi, mais ne vous conduiront qu’à la confusion. Si vous chercher à suivre les commandements de Dieu donnés depuis le dessus de l’Arche du Témoignage, vous devez réaliser et croire que le fil bleu, pourpre et cramoisi et le fin lin retors dont il est parlé dans le Tabernacle sont la rémission du péché que Dieu nous a donnée.

Alléluia! Je remercie Dieu pour le baptême du Seigneur, le sang de la Croix, et Sa puissance et l’amour qui nous a sauvés de tous les péchés du monde.

Retour