Étude du Tabernacle

Sermons on important subjects by Rev. Paul C. Jong

 

La table des pains


< Exode 37:10-16 >

«Il fit la table de bois d’acacia, sa longueur était de deux coudées, sa largeur d’une coudée, et sa hauteur d’une coudée et demie. Il la couvrit d’or pur, et il y fit une bordure d’or tout autour. Il y fit à l’entour un rebord de quatre doigts, sur lequel il mit une bordure d’or tout autour. Il fondit pour la table quatre anneaux d’or, et mit les anneaux aux quatre coins, qui étaient à ses quatre pieds. Les anneaux étaient près du rebord, et recevaient les barres pour porter la table. Il fit les barres de bois d’acacia, et les couvrit d’or; et elles servaient à porter la table. Il fit les ustensiles qu’on devait mettre sur la table, ses plats, ses coupes, ses calices et ses tasses pour servir aux libations; il les fit d’or pur.»

The Table of Showbread

En plaçant un cadre dans nos cœurs, nous devons devenir ceux qui mangent le pain de vie

La table des pains, l’un des instruments trouvés dans le Tabernacle, était faite de bois d’acacia, et recouverte d’or pur. Mesurant deux coudées (90 cm) de long, une coudée et demi (67,5 cm) de haut, et une coudée (45 cm) de large. Sur la table des pains 12 miches de pain étaient placées, et ce pain ne pouvait être mangé que par les prêtres (Lévitique 24:5-9).

Parmi les caractéristiques de la table des pains: elle avait un cadre tout autour, une bordure d’or fut placée tout autour; quatre anneaux d’or étaient placés aux quatre coins; et les anneaux tenaient les barres de bois d’acacia couvertes d’or qui étaient utilisées pour transporter la table. Les ustensiles sur la table – ses assiettes, coupes, bols, et pichets – étaient aussi faits d’or.

Exode 37:11-12 dit: «Il la couvrit d’or pur, et il y fit une bordure d’or tout autour. Il y fit à l’entour un rebord de quatre doigts, sur lequel il mit une bordure d’or tout autour.» La table des pains dans le Lieu Saint de la Maison de Dieu avait un cadre qui faisait quatre doigts, et autour du cadre une bordure d’or était placée. Pourquoi Dieu a t il commandé à Moïse de placer un tel cadre? Ce cadre de quatre doigts, correspondant à environ 10 cm, devait éviter que les pains ne tombent de la table.

Comme seuls les sacrificateurs pouvaient manger le pain qui était placé sur la table, nous devons devenir ceux qui peuvent manger ce pain spirituellement. Seuls ceux qui ont été sauvés du péché et ont reçu la vie éternelle en croyant en le baptême de Jésus Christ et le sang de la Croix – en d’autres termes, seuls ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit comme leur salut – peuvent manger ce pain.

Comme un cadre haut de quatre doigts fut placé spécialement autour de la table des pains du Tabernacle, il s’assurait que le pain ne glisse ni ne tombe. Et à chaque Sabbat, du pain chaud, frais était placé sur la table. Nous devons accorder une attention particulière au fait qu’un cadre de quatre doigts était fait autour de la table des pains, et que la cadre était entouré tout autour d’une bordure d’or.

Le cadre de la table des pains nous enseigne que nous devons garder nos cœurs la Parole de vérité qui nous amène le salut et donc recevoir la vie éternelle. Cela nous dit que nous pouvons avoir la foi spirituelle en le fil bleu, pourpre et cramoisi et le fin lin retors utilisés pour la porte du Tabernacle seulement quand nous croyons en le baptême de Jésus Christ et le sang de la Croix. Et nous avons réalisé par cette révélation que seuls ceux qui croient en cette vérité manifestée dans ces fils bleu, pourpre et cramoisi et le fin lin retors sont devenus les enfants de Dieu.

Parce que nous n’aurions rien à faire avec le Seigneur si nous ne croyions pas ainsi, ceux d’entre nous qui cherchent à avoir le pain de vie doivent avoir la foi qui croit en l’évangile de l’eau et de l’Esprit manifestés dans les fils bleu, pourpre et cramoisi et le fin lin retors. Nous devons croire que seul l’évangile de l’eau et de l’Esprit est la vraie vérité du salut. Dieu nous dit, en bref, d’élever le cadre de la foi dans nos cœurs de sorte que la Parole du salut ne s’éloigne pas de nous.

Cet évangile de l’eau et de l’Esprit nous a été tendu depuis l’époque de l’Eglise Primitive. Depuis cet âge de l’Eglise Primitive et jusqu’aux jours présents, Dieu a effacé les péchés de ceux qui croient en cet évangile. Nous pouvons voir que maintenant encore, Dieu sauve les âmes de ceux qui croient en la vérité de cet évangile de l’eau et de l’Esprit. Nous avons été sauvés en croyant en la vérité manifestée dans la porte du Tabernacle, et Dieu nous a permis de vivre spirituellement en élevant un cadre dans nos cœurs.

Par notre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit donné par le Seigneur, nous avons reçu la vie éternelle, et par cet évangile de vérité nous avons pu partager le pain de vie avec d’autres. Et nous avons aussi pu servir les œuvres justes de Dieu. Même quand nous croyons en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, si nous manquons de nous tenir fermement sur la vérité de cet évangile et le perdons, alors cela signifie que nous perdons notre vie. Ainsi, nous devons élever le cadre de la foi dans nos cœurs en ruminant toujours l’évangile de l’eau et de l’Esprit avec foi.



Dans nos cœurs doit se trouver la foi qui croit en l’évangile contenu dans le fil bleu, pourpre, et cramoisi


Si les gens n’ont pas la foi en cette vérité, alors ils ne peuvent pas être sauvés de leurs péchés. Ils peuvent insister eux même sur le fait qu’ils ont été sauvés, mais maintenant, parce que leurs cœurs ne se tiennent pas dans la foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit manifesté dans le fil bleu, pourpre et cramoisi, ce salut qu’ils ont est imparfait.

Ne pas croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit comme vérité revient à abandonner le Seigneur nous même. Le pain de vie n’est pas seulement quelque chose que nous devons posséder, mais c’est quelque chose que nous devons mettre en bouche, le mâcher et le manger, et donc faire cette vérité nôtre. Quand nous continuons de ne pas croire en la Parole de Dieu et de ne pas nous y attacher dans nos cœurs, cette vérité du salut disparaîtra de nos cœurs en un rien de temps.

Vous pouvez vous demander comment il est possible que vous perdiez un salut si précieux quand vous avez déjà été sauvé du péché. Mais malheureusement, beaucoup qui ne se tiennent pas sur la Parole de Dieu, bien qu’ils aient reçu la vérité avec joie premièrement, finiront par mourir, car ils n’ont pas le fondement de la foi posé dans le vrai évangile.

Voyant ce problème, Jésus parle de quatre terres différentes du cœur dans «la parole du semeur» (Matthieu 13:3-9, 18-23). Dans cette parabole, les semences de la vérité de Dieu ont été semées dans quatre terres différentes du cœur de l’humanité. La première terre était le chemin, la seconde était pierreuse, la troisième était dans les ronces, et la quatrième était la bonne terre. Les semences qui tombèrent dans les trois premières terres manquèrent de porter du fruit, et seuls celles qui étaient tombée dans la quatrième terre, la bonne terre, portèrent du fruit. Cela signifie que beaucoup de gens peuvent perdre leur salut en cours de route même s’ils ont une fois entendu et accepté l’évangile de l’eau et de l’Esprit, le vrai évangile du salut. Ainsi, nous devons nous souvenir que si le sol de nos cœurs n’est pas bon, il est possible que nous perdions le salut que le Seigneur nous a donné.

Si dans nos cœurs nous croyons en le salut qui est venu du fil bleu, pourpre et cramoisi, alors le sol de nos cœurs est bon. Mais parfois nous voyons que des gens perdent leur salut par leur inaptitude à défendre leur foi pour n’avoir pas une foi ancrée profondément dans la Parole de Dieu. C’est pour cela que nous devons être dans l’Eglise de Dieu, prendre le pain de vie chaque jour, et grandir dans la foi. Par la vérité manifestée dans le fil bleu, pourpre et cramoisi, Dieu nous nourrit chaque jour de sorte que notre foi grandisse.

Nous devons affirmer dans nos cœurs chaque jour la rémission du péché que nous avons reçue. La vérité qui doit se trouver dans nos cœurs est le salut de l’évangile de l’eau et de l’Esprit manifesté dans le fil bleu, pourpre et cramoisi et le fin lin retors. Cette vérité du salut est dans le cœur de ceux qui ont reçu la rémission du péché. En renouvelant notre foi en ce vrai évangile de l’eau et de l’Esprit, nous pouvons vivre jour après jours comme enfant de Dieu.

Ainsi, même ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit doivent ruminer chaque jour l’évangile de la justice de Dieu manifestée dans le fil bleu, pourpre et cramoisi et le fin lin retors, et affirmer leur foi chaque jour. Pourquoi? Parce que si nous ne nous tenons pas sur l’évangile de l’eau et de l’Esprit fermement et ne l’affirmons, alors nous risquons de le perdre. Nous devons toujours nous souvenir de ce que l’auteur des Hébreux dit à la Diaspora Juive: «Ne nous éloignons pas des choses que nous avons entendues, de peur d’en être éloignés» (Hébreux 2:1).

Aujourd’hui, même parmi ceux qui connaissent l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous voyons que pour beaucoup la foi en l’évangile devient fade à mesure que le temps pas. C’est parce que bien qu’ils aient déjà cru en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, ils ont manqué de manger le pain de vie continuellement dans le Lieu Saint, et, en conséquence, leurs cœurs n’ont pas été remplis de la vraie foi.

Il y a aussi beaucoup de serviteurs de Satan dans ce monde qui essaient de tuer le juste en le nourrissant de pain au levain, c’est à dire, les enseignements de leur propre chair. Si le faux évangile est introduit dans l’Eglise de Dieu, alors la vérité se mélange aux mensonges, changeant les croyants en quelqu’un qui ne peut être accepté par le Seigneur. Ces gens connaissent la vérité mais ne croient pas pour avoir manqué d’élever le cadre de la foi, et ils finissent comme quelqu’un qui n’est plus sauvé du péché. Proverbes 22:28 dit: «Ne déplacez pas les bornes anciennes que vos pères ont placées.»

Il est donc extrêmement important que nous ne déplacions pas la borne de notre foi. Nous devons clairement avoir le lien de notre vraie foi et la défendre jusqu’au retour de notre Seigneur. C’est alors seulement que nous pouvons nous nourrir du pain de vie, c’est alors seulement que le Seigneur peut demeurer dans nos cœurs, et c’est alors seulement que nous pouvons avoir la vie éternelle. Peu importe combien Dieu nous donne de pain, si nous ne l’apprécions pas et manquons de nous y attacher avec nos cœurs, ou si nous enlevons le cadre de nos cœurs et laissons le pain de vie glisser loin de la table, nous finirons par devenir enfants de la destruction.

Certains d’entre nous ont reçu la rémission du péché récemment, alors que pour d’autres, cela fait des décennies qu’ils ont entendu l’évangile de l’eau et de l’Esprit et ont été remis de leurs péchés. Comme ce qu’on entend chaque jour vint de la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, il se peut bien que certains de nous soient fatigués dès que le mot «eau» de l’évangile de l’eau et de l’Esprit est mentionné. Mais nous devons continuer de manger le pain du vrai évangile. Combien de temps devons nous le faire? Jusqu’au retour du Seigneur.

Certains de vous pourraient se plaindre de ce que je suis toujours et répétitivement en train de prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit, mais vous devez réaliser pourquoi je dois prêcher ainsi. C’est parce que notre foi doit être fortifiée de plus en plus en ruminant l’évangile de l’eau et de l’Esprit pour sur nous devenions ouvriers de Dieu. Nous devons remplir le rôle de fidèle sentinelle pour les âmes de ce temps. Pour l’âme de ceux qui sont nés de nouveau aussi, ce vrai évangile de l’eau et de l’Esprit est le pain de vie et la vraie nourriture de la foi. Ainsi, nous devons prendre ce pain chaque jour, et plus encore – c’est à dire ne pas le prendre seulement pour nous même – nous devons aussi le partager avec d’autres chaque jour de sorte qu’ils reçoivent aussi leur rémission du péché.

Le pain du juste c’est de répandre la Parole d’évangile de l’eau et de l’Esprit et ainsi de délivrer les gens de la puissance des ténèbres et les conduire au Royaume du Fils de Son amour (Jean 4:34, Colossiens 1:13). Si nous négligeons de prendre le pain de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, alors nous tomberons inévitablement malades ou mourrons. Parfois, à cause des faiblesses de notre chair, notre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit peut être affaiblie. Mais si nous tenons ferme sur l’évangile de l’eau et de l’Esprit en temps de troubles, alors cela peut se changer en une fenêtre d’opportunités pour notre âme de devenir plus forte.

Quand nous entendons et ruminons cet évangile de vérité, plus nous l’entendons, plus nos âmes sont fortifiées, plus notre foi devient forte, et plus nous voyons de forces renouvelées dans nos cœurs. Nous devons entendre l’évangile de l’eau et de l’Esprit chaque jour, et affirmer et affiner notre foi en cet évangile. Comme Dieu dit en Proverbes 25:4, nous avons besoin d’affiner notre foi – c’est à dire que nous avons besoin de continuer d’entendre l’évangile de l’eau et de l’Esprit, le recevoir dans nos cœurs, et ruminer dessus sans arrêt – car l’évangile de l’eau et de l’Esprit est le pain de vie qui nous fait vivre! Comme Jésus dit dans le Notre Père, «donne nous notre pain quotidien», notre Seigneur nous a effectivement donné la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. C’est pour cela qu’Il nous a dit de prier ainsi.

Quand il s’agit du salut de la rémission du péché que Dieu nous a donné, nous devons éclaircir la façon dont notre foi fonctionnait avant que nous ne soyons sauvés du péché. «Avant de connaître cette vérité, je n’étais pas sauvé du péché». Nous devons admettre clairement qu’à ce moment, bien que nous croyions en Jésus, nous n’étions pas sauvés du péché. «Je n’étais pas pleinement sauvé du péché à ce moment, mais quand j’ai continué à entendre cet évangile de l’eau et de l’Esprit, j’en suis venu à croire dans mon cœur.

Bien que j’aie cru en Jésus comme mon Sauveur auparavant, mon salut n’était pas parfait jusqu’alors, mais maintenant, en entendant le vrai évangile de l’eau et de l’Esprit, j’ai été vraiment sauvé. Je peux maintenant croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et j’y crois vraiment.» C’est seulement quand vous réalisez et croyez que le Seigneur vous a pleinement sauvé du péché par Son baptême et le sang de la Croix que le don du vrai salut vient sur vos cœurs depuis le Ciel. Cette foi qui croit en la vérité est la vraie foi qui vous sauve.

L’évangile de l’eau et de l’Esprit révélé dans la Bible est différent de la foi que nous avions avant. Nous, en ce temps, croyions en l’évangile du seul sang de la Croix, au lieu de ce parfait évangile de l’eau et de l’Esprit. La foi en seulement la Croix et la foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit peuvent paraître égales premièrement, mais les deux sont différents finalement. Avant que vous n’ayez connu cet évangile de l’eau et de l’Esprit, ne croyiez vous pas seulement en le sang de la Croix? Tous vos péchés étaient ils remis? Bien sûr que non! Quand vous croyez seulement en le sang de Jésus sur la Croix, vous avez encore le péché actuel dans vos cœurs. C’est la différence entre la foi qui croit en l’évangile de l’eau et de l’Esprit et la foi qui croit seulement en la Croix.

La claire différence est que ceux qui croient seulement en le sang de la Croix ne sont pas sauvés alors que ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit sont sauvés de tous leurs péchés. Ainsi, leurs esprits sont immanquablement différents. Mais les gens ordinaires ne le réalisent pas. Bien que les deux évangiles semblent similaires, il y a un grand fossé de foi entre les deux qu’on ne peut franchir par un pont. Quand la petite différence entre croire ou non en le baptême de Jésus est ce qui nous fait recevoir ou perdre la vie éternelle, alors nous ne pouvons que reconnaître qu’il y a une différence entre ces deux fois qui ne peut être exclue.

Nous devons savoir exactement quelle foi constitue le lien de notre salut du péché. Pour être sauvé du péché, nous devons croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Cet évangile de l’eau et de l’Esprit est la vérité de la rémission du péché. Le statut clair et précis du salut sera vôtre quand vous admettrez que vous n’étiez pas sauvé avant d’avoir cru en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et que maintenant vous croyez vraiment en le vrai évangile de tout votre cœur.

Si vous croyez en l’évangile de l’eau et de l’Esprit de tout votre cœur, alors vous devez clairement admettre cela devant Dieu, vous avez reçu la rémission de vos péchés en entendant et croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Si vous avez cru en la vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, alors vous pouvez immanquablement trouver cette vérité dans vos cœurs.

Nous devons examiner notre foi attentivement devant Dieu. Il n’y absolument pas de honte à examiner notre foi. Si cela vous a pris cinq ans depuis que vous croyez en Jésus pour en venir à croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit de tout votre cœur, il n’y a pas de honte à avoir. S’il vous a fallu 10 ans pour être sauvé, il n’y a pas de honte à cela, et même s’il vous a fallu 20 ans, il n’y a absolument pas de honte à cela. Au contraire, c’est une bénédiction.

Cependant, la réalité est telle que beaucoup prétendent être sauvés du péché. Mais le Saint Esprit, qui sonde toute chose, ne peut approuver leur foi, parce qu’ils ne tirent pas une ligne claire et précise du salut honnêtement. C’est plus sage, même maintenant, de tirer la ligne de notre salut clairement – non de savoir le jour exact de notre salut, mais ce qui est important c’est de distinguer clairement l’avant et l’après avoir été sauvé – et de confesser notre foi parfaite distinctement.



Nos pères dans la foi croyaient aussi en le même évangile que nous croyons maintenant


Ayant traversé la Mer Rouge, quand le peuple d’Israël dut traverser le Jourdain pour entrer dans le pays de Canaan, ils pouvaient facilement faire la traversée seulement s’ils suivaient leurs sacrificateurs qui portaient l’Arche du Témoignage de Dieu. Si nous pensons: «Oh, je peux travers le Jourdain comme ceci», et ne faisons pas la traversée, alors nous ne pouvons pas entrer au pays de Canaan, puisque nous resterions de l’autre côté de la rivière. Pour entrer dans le pays de Canaan, nous devons absolument traverser la Mer Rouge et le Jourdain par notre foi en le Seigneur.

Spirituellement parlant, le Jourdain est la rivière de la mort et la résurrection. La foi qui nous a sauvés du péché est la foi qui croit: «Je dois aller en enfer, mais le Seigneur vint sur cette terre et m’a sauvé par Son baptême et le sang de la Croix.» Pour nous sauver parfaitement, notre Seigneur fut baptisé au Jourdain et versa Son sang à la Croix. Ainsi, Il prit nos péchés et paya le salaire du péché en abandonnant Sa propre vie à notre place. Maintenant, nous devons croire en cette vérité et tracer la ligne de la foi et la ligne du salut clairement dans nos cœurs.

Quand je prêche la Parole de Dieu, je peux voir que beaucoup dans Son Eglise n’ont pas encore clairement tracé la ligne du salut dans leur cœur et ne peuvent donc pas suivre le Seigneur. Ils se demande comment tracer cette ligne entre avant et après leur salut. Ils s’excusent en disant: «Y a t il quelqu’un sur terre qui trace cette ligne? L’apôtre Paul le fit il? Pierre le fit il? Personne n’a jamais fait cela» Mais les apôtres de la foi tels Paul et Pierre ont tracé la ligne du salut.

Dans le cas de Paul, il la traça sur le chemin de Damas. Il mentionne fréquemment les mots: «alors, au temps passé, ou auparavant» en contraste avec le mot «maintenant». Comme pour Pierre, qui utilisa les mots précités (1 Pierre 2:10, 14, 25). Nous pouvons voir aussi qu’il traça cette ligne en voyant ses confessions: «Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant» (Matthieu 16:16), et «Cette eau était une figure du baptême, qui n’est pas la purification des souillures du corps, mais l’engagement d'une bonne conscience envers Dieu, et qui maintenant vous sauve, vous aussi, par la résurrection de Jésus Christ» (1 Pierre 3:21). Paul et Pierre ont clairement tracé la ligne entre avant et après leur salut.

Ainsi, la question de croire ou non en l’évangile de l’eau et de l’Esprit n’est pas le problème de quelqu’un d’autre, mais bien plus un problème de votre propre âme. Les serviteurs de Dieu dans la Bible ont tous traité le problème du péché. Comme c’est un problème extrêmement important pour chacun de nous, nous devons le résoudre nous même par la foi. Quand nous croyons en l’évangile de l’eau et de l’Esprit et résolvons donc le problème du péché l’éloignant de nos cœurs, Dieu est honoré. Voulez vous plaire à Dieu? Alors tout ce que vous devez faire c’est reconnaître votre état pécheur et résoudre ce problème en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Si depuis tout ce temps vous n’étiez pas encore sauvé, alors vous devez confesser: «Dieu, je n’ai pas encore été sauvé.»

Jésus dit: «Tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans les cieux» (Matthieu 16:19). Pour notre part, nous devons d’abord admettre: «Dieu m’a sauvé par l’eau et l’Esprit. Maintenant, de tout mon cœur, je crois en la vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Il n’y a aucun doute sur le fait que le Seigneur m’a sauvé par l’évangile de l’eau et de l’Esprit.»

Nous devons accepter l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans nos cœurs. «J’ai foi en cet évangile. Parce qu’il est la vérité, parce que le Seigneur a effacé mes péchés plus que suffisamment, je crois en cet évangile maintenant. J’ai maintenant été sauvé par la foi.» Quand nous reconnaissons et croyons ainsi en l’évangile donné par le Seigneur, Dieu nous dit: «J’approuve ta foi.»

Quand Dieu nous a déjà donné la vérité de l’eau et de l’Esprit qui peut nous sauver parfaitement, si nous, pour notre part, ne traçons pas cette ligne du salut et n’acceptons ce salut en croyant en cette vérité, alors Dieu, pour Sa part, ne peut nous reconnaître comme sauvés non plus. Parce que Dieu nous traite avec personnalité et non de manière compulsive, si vous ne croyez pas en l’évangile de l’eau et de l’Esprit de tout votre cœur, alors Il ne peut vous donner la rémission du péché. Si vous ne recevez pas l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans vos cœurs, en d’autres termes, le Saint Esprit ne peut pas demeurer dans vos cœurs.

Rejetons nous tout autre évangile que l’évangile de l’eau et de l’Esprit comme étant faux? Ou pensons nous que même ces faux évangiles sont encore utiles, et qu’il n’y a nullement besoin de les jeter? Nous devons nous examiner nous même et voir comment nous croyons. Admettons un moment que nous arrivions sur un tas d’objets électroniques usagés. Admettons encore que nous en ramenions quelques uns à la maison, pensant que nous pourrions encore récupérer, mais découvrons finalement qu’aucun ne fonctionne et que tout est inutile. Les garderions nous encore ou les jetterions nous? Une fois que nous décidons qu’ils sont complètement inutiles, bien sûr que nous allons les jeter. Quand vous tirez la conclusion que quelque chose ne vous absolument jamais utile et n’est pas authentique du tout, vous devez aussi savoir comment le rejeter avec décisivement.

Si c’est ainsi que nous devrions agir pour des affaires terrestres, comment devrions nous agir quand il est question de nos affaires spirituelles? Nous devons être encore plus décisifs dans notre rejet des mensonges dans nos affaires spirituelles. Nous devons tirer une ligne claire qui distingue notre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit de la fausse foi qui ne croit qu’en le sang de la Croix; nous devons reconnaître que la foi en seulement le sang de la Croix ne peut pas nous amener le salut; et nous devons décisivement jeter cette doctrine faussée. Quel est l’évangile biblique? Est ce l’évangile du sang de la Croix seul? Ou est ce l’évangile de l’eau et de l’Esprit? Votre foi qui croit en l’évangile de l’eau et de l’Esprit et qui vous a sauvés de vos péchés est ce qui plaît à Dieu.

En bref, il y a deux sortes de Chrétiens: ceux qui connaissent et croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit et ceux pour qui tel n’est pas le cas. Il peut sembler que les deux mènent une vie de foi similaire, mais la vérité du problème est que les deux sont totalement différents. Pensez vous, par chance, que l’évangile imparfait auquel vous croyiez auparavant vous est encore d’une utilité quelconque? L’avez vous gardé tout ce temps, pensant que vous l’auriez sous la main dans quelques temps?

Une telle foi est une fausse foi, quelque chose qui vient de pensées humaines, et vous devez donc exclure tout le vieux bagage de votre passé. C’est parce que vous n’avez pas encre jeté ce qui est faux et mensonger que vous avez encore des problèmes dans vos cœurs. Je vous conseille de vous souvenir de Sa Parole: «Tu garderas mes ordonnances. Tu ne les mélangeras pas à autre chose. Tu n’ensemenceras pas ton champ avec des semences mélangées. Et aucun vêtement de lin et de laine mélangés ne sera posé sur toi» (Lévitique 19:19).



Pour entrer dans le Lieu Saint, nous devons entrer seulement par la porte


De quel matériau la porte du Tabernacle était elle faite? Elle était tissée de fil bleu, pourpre et cramoisi et de fin lin retors. Ceux qui sont nés de nouveau d’eau et d’Esprit doivent ouvrir cette porte du Tabernacle et entrer dans le Lieu Saint. Sous les colonnes de la porte du Tabernacle, des bases de bronze étaient placées. Ces bases de bronze nous font reconnaître que l’évangile de l’eau et de l’Esprit est la vérité du salut.

Elles nous enseigne que bien que n’ayons d’autre choix que d’être condamné par Dieu et mourir pour nos péchés, en recevant la bénédiction de la nouvelle naissance d’eau par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous sommes devenus le peuple de Dieu. Nous pouvons entrer dans le Tabernacle quand nous écartons la notion erronée selon laquelle, parmi les cours des quatre fils utilisés pour la porte, nous pouvons être sauvés en croyant seulement en le ministère de Jésus manifesté dans le fil cramoisi seul.

Sans que nous ne rejetions nos pensées et foi centrées sur nous, nous ne pouvons croire en le salut manifesté dans le fil bleu, pourpre et cramoisi. Nous devons reconnaître que la vérité manifestée dans le fil bleu, pourpre et cramoisi et le fin lin retors est l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et nous devons reconnaître l’erreur de nos pensées centrées sur nous quand nous avions cru seulement en le sang de la Croix auparavant.

Si Dieu le veut, alors Il vous conduira à la vérité de l’eau et de l’Esprit. Seuls ceux qui croient en cette vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit peuvent être remis de tous leurs péchés et recevoir la vie éternelle. C’est alors seulement que nous pouvons ouvrir la porte du salut en croyant en cette vérité de tout notre cœur et entrer dans le Lieu Saint.

Si vous manquez de discerner l’erreur de votre ancienne foi que vous aviez avant d’en venir à connaître l’évangile de l’eau et de l’Esprit, alors vous serez puni pour le péché, car vous n’aurez pas été sauvé. Si cela se produit, vous ne pouvez même pas entrer dans le Lieu Saint et prendre le pain de vie. C’est seulement quand vous entrer dans le Lieu Saint en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit que vous pouvez avoir le précieux pain de vie.

Vous devez réaliser que le Seigneur a fait de vous les enfants de Dieu en effaçant vos péchés par Son baptême, le fil bleu, et en portant la condamnation de vos péchés par le sang versé à la Croix, le fil cramoisi. Et vous devez clairement réaliser et croire que l’évangile de l’eau et de l’Esprit est la vérité qui est absolument nécessaire. Vous pouvez venir dans la Maison de Dieu et partager le pain de vie avec les juste seulement si vous savez que Dieu est Celui qui vous a donné l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et seulement si vous croyez en cet évangile.



La chair du Seigneur est le pain de vie et de la rémission du péché


Regardons en Jean 6:49-53: «Vos pères ont mangé de la manne dans le désert, et ils sont morts. Voici le pain qui vient du ciel, celui qui en mangera ne mourra pas. Je suis le pain de vie qui vient du ciel. Si quelqu’un mange ce pain, il vivra éternelle; et le pain que je donne c’est Ma chair, que je donne pour la vie du monde. Les Juifs s’entretenaient entre eux et disaient: comment cet homme peut il nous donner sa chair à manger? Alors Jésus leur dit: En vérité en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez pas la chair du fils de l’homme et ne buvez son sang, vous n’avez pas la vie en vous». Jésus dit que ceux qui mangent Sa chair et boivent Son sang ont la vie éternelle. Ce passage signifie que chacun d’entre nous doit manger la chair de Jésus et boire Son sang.

Comment, alors, pouvons nous manger la chair de Jésus et boire Son sang? C’est en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit que nous pouvons manger la chair de Jésus et boire Son sang. En croyant que Jésus prit tous nos péchés par Son baptême, nous pouvons manger Sa chair, et en croyant que Jésus porta nos péchés et fut condamné à la Croix pour eux, nous pouvons boire Son sang.

Nous devons aussi croire que par les œuvres de salut manifestées dans le fil bleu, pourpre et cramoisi et le fin lin retors, Jésus a effacé nos péchés et a fait de nous les enfants de Dieu. Indépendamment de la façon dont vous avez cru avant de croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, vous devez reconnaître que cette ancienne foi était fausse, et vous devez maintenant élever le cadre de la foi en prenant la chair et le sang de Jésus et manger le pain de la Parole.

Jean 6:53 dit: «En vérité en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez pas la chair du fils de l’homme et ne buvez son sang, vous n’avez pas la vie en vous.» Maintenant même, beaucoup de gens utilisent ce passage pour argumenter la doctrine de la transsubstantiation. Cette doctrine soutient que le pain et le vain utilisés dans la Sainte Cène sont changés en vraie chair et sang de Jésus quand ils accomplissent ce rituel par la foi. Mais nous devons réaliser et croire que ce passage de Jean 6:53, loin de parler de transsubstantiation, parle en fait de l’évangile de l’eau et de l’Esprit.

Pendant la Sainte Cène, si vous attendez dans la queue et que le prêtre place un morceau de pain dans votre bouche, ce pain deviendra t il le corps de Jésus? Non! Nous pouvons manger la chair de Jésus et boire Son sang en croyant que Jésus vint sur cette terre, prit les péchés du monde et les effaça en étant baptisé, porta ces péchés à la Croix et y mourut, et nous a ainsi sauvés de la mort.

Ceux qui mangent la chair de Jésus et boivent Son sang par la foi sont ceux qui croient en la vérité selon laquelle Jésus, par le fil bleu et cramoisi, nous a sauvés du péché en prenant nos péchés et portant la condamnation du péché sur Son propre corps. Nous devons manger la chair de Jésus et boire Son sang par notre foi en le baptême et le sang de Jésus Christ.

Pour prendre nos péchés transférés sur Lui, Jésus fut baptisé par Jean le Baptiste au Jourdain. Allons en Matthieu 3:15-17: «Jésus lui répondit: Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste. Et Jean ne lui résista plus. Dès que Jésus eut été baptisé, il sortit de l’eau. Et voici, les cieux s’ouvrirent, et il vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui. Et voici, une voix fit entendre des cieux ces paroles: Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection.»

C’est parce que Jésus prit tous les péchés quand Il fut baptisé par Jean et mourut sur la Croix qu’Il a accompli toute la justice de Dieu. Notre foi qui croit en la vérité de l’évangile, selon lequel tous les péchés du monde ont été transférés sur Jésus Christ quand Il fut baptisé par Jean est la vraie foi avec laquelle nous pouvons manger la chair de Jésus et boire Son sang.

Si vous reconnaissez cette vérité, alors vous avez déjà mangé la chair de Jésus par la foi. Le fait que vos péchés du monde aient été transférés sur Jésus Christ une fois pour toutes est la vérité, et il est donc très important que vous croyez cela de tout votre cœur. Cette foi est la foi qui vous permet de manger la chair de Jésus. Vos péchés ont ils été transférés sur Jésus par Son baptême? C’est seulement quand vous croyez cela que vous pouvez manger la chair de Jésus. Après avoir baptisé Jésus, Jean le Baptiste s’écria: «Voici l’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde» (Jean 1:29).

Parce que Jésus avait pris les péchés du monde par Son baptême, Il les porta tous sur Son propre corps, fut crucifié, et versa Son sang puis mourut. Ayant été crucifié, cloué aux mains et aux pieds, et versant Son sang, Jésus s’écria en mourant: «Tout est accompli!» Puis Il ressuscita des morts après trois jours, rendit témoignage pendant 40 jours, monta aux Cieux exactement comme Il était, et Il est assis maintenant à la droite de Dieu le Père. Il a promis aussi qu’Il reviendrait comme Il était monté aux Cieux. Croyez vous en cette vérité de tout votre cœur? C’est en croyant cette vérité que vous pouvez manger la chair de Jésus et boire Son sang. C’est quand nous croyons vraiment de tout notre cœur que nous pouvons manger la chair de Jésus et boire Son sang. C’est avec cette foi que nous pouvons manger le pain du Lieu Saint.

Notre Seigneur nous commanda de toujours nous rappeler de Sa chair et Son sang quand nous nous rencontrons (1 Corinthiens 11:26). Ainsi, à chaque fois que nous nous rencontrons, nous devons commémorer la chair et le sang de Jésus. Quand c’est par la foi que nous sommes supposés manger la chair de Jésus et boire Son sang à chaque fois que nous nous rassemblons, comment pouvons nous considérer la Sainte Cène comme un rituel formaliste?

Parce que nous croyons en le baptême par lequel Jésus prit nos péchés sur Son propre corps et Son sang sacrificiel à la Croix, c’est par la foi que nous nous souvenons de Sa chair et sang chaque jour. C’est parce que nous croyons en la vérité de l’eau et de l’Esprit que nous mangeons chaque jour la chair de Jésus et buvons Son sang. Comme Jésus dit: «Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle» (Jean 6:54), Il élèvera ceux qui mangent Sa chair et boivent Son sang au dernier jour.

Nous devons admettre que si notre foi ne nous permet pas de manger la chair de Jésus et boire Son sang, alors c’est une fausse foi. Notre Seigneur dit: «Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour. Car ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment un breuvage. Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang demeure en moi, et je demeure en lui. Comme le Père qui est vivant m’a envoyé, et que je vis par le Père, ainsi celui qui me mange vivra par moi» (Jean 6:54-57).

Ceux qui mangent la chair du Seigneur et boivent Son sang par la foi vivront à cause de Lui. D’autre part, ceux qui ne mangent pas la chair du Seigneur et ne boivent Son sang mourront, parce qu’ils n’ont pas cru. Mais il ne nous est pas difficile de manger la chair de Jésus et boire Son sang avec foi.

Admettons un moment qu’il y ait un examen du salut que nous devons faire pour entrer dans le Royaume de Dieu. L’une des questions propose: «Quelle est la foi qui vous permet de manger la chair de Jésus et boire Son sang?» Comment répondrions nous? Quand la chair et le sang de Jésus constituent tous deux la vérité, pouvons nous dire que nous mangeons Sa chair quand en fait nous ne buvons que Son sang? Nous devons écrire le baptême et la Croix de Jésus comme réponse. Nous ne pouvons entrer dans le Royaume des Cieux que lorsque nous mangeons la chair de Jésus et buvons Son sang. Même si nous avons mal cru et mal compris auparavant, si nous convertissons nos cœurs, mangeons la chair de Jésus et buvons Son sang, nous pouvons réussir le test. Si nous croyons en la chair et le sang de Jésus maintenant, à cet instant, nous pouvons réussir l’examen correctement.

Les gens regardent aux apparences extérieures, mais Dieu regarde au fond du cœur, donc quand nous croyons en le baptême de Jésus et le sang de la Croix, nous mangeons la chair de Jésus et buvons Son sang. Dieu regarde au fond de nos cœur pour voir si nous avons réellement la foi en la chair et le sang de Jésus dans nos cœurs. Donc, si nous ne croyons pas en la chair et le sang de Jésus de tout notre cœur, alors nous n’avons pas été sauvés du péché. Peu importe comment vous avez cru, si vous avez maintenant la foi qui croit en la chair et le sang de Jésus, vous pouvez entrer dans le Royaume des Cieux.

Beaucoup de religieux de ce monde débattent indéfiniment sur la véracité de la doctrine de la transsubstantiation. Ce qui est requis en fait c’est la foi qui nous permet de manger la chair de Jésus et boire Son sang. Mais c’est possible seulement quand nous croyons en l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans nos cœurs. Croire en Jésus de tout notre cœur par l’évangile de l’eau et de l’Esprit c’est manger le vrai pain et boire le vrai breuvage.



Nous devons croire en le baptême et le sang de Jésus comme notre rémission du péché


Notre Seigneur dit: «Mon sang est vraiment un breuvage» (Jean 6:55). Notre Seigneur porta la condamnation du péché à la Croix. La foi qui croit que Jésus prit nos péchés en étant baptisé et versa Son sang à la Croix est la foi qui nous permet de boire le sang de Jésus. Par le baptême qu’Il reçut de Jean, Jésus prit tous nos péchés, y compris ceux de vos enfants, vos parents, et tout un chacun, et en versant Son sang sur la Croix Il porta la condamnation de tous ces péchés. Par Son baptême et le sang, Jésus a résolu nos problèmes de péchés absolument pour chacun dans le monde entier. Croire que Jésus a ainsi pris nos péchés par Son baptême et fut condamné pour nos péchés par Son sang à la Croix c’est boire le sang de Jésus par la foi.

Dans le monde d’aujourd’hui, beaucoup disent qu’ils croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit seulement en paroles. Mais ils ne croient pas pleinement en la chair et le sang de Jésus. Quiconque n’a pas la vraie foi qui croit en la chair et le sang de Jésus ne peut être remis du péché. Vous pouvez avoir cru auparavant que le sang de la Croix était la seule vérité, mais maintenant que vous avez trouvé la vraie vérité, vous devez avoir la foi qui croit clairement en la chair et le sang de Jésus. C’est alors seulement que Dieu vous reconnaîtra comme sauvé. Mais si, d’autre part, vous ne tracez pas la claire ligne du salut de la sorte – c’est à dire, sur la rémission du péché reçue par la foi qui croit en la chair et le sang de Jésus de tout cœur – alors vous ne pouvez avoir une foi approuvée par Dieu.

Notre Seigneur dit: «Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi, et moi en lui» (Jean 6:56). Mais si nous ne mangeons la chair de Jésus et ne buvons Son sang par la foi, nous ne pouvons entrer dans la présence de Dieu. Et quiconque n’a pas cette foi qui croit en la chair et le sang de Jésus ne peut pas demeurer en le Seigneur. C’est mon espoir sincère que personne parmi les saints, les ouvriers et serviteurs de Dieu dans notre Eglise ne tombe tragiquement loin de cette foi qui croit en la chair et le sang de Jésus.

Quand Sodome et Gomorrhe furent détruites par le feu, les gens prenaient la Parole de vie de Dieu que Lot leur disait comme une blague. Pour ceux qui ne prennent pas la Parole de Dieu sérieusement, le jugement de Dieu viendra comme c’est écrit. Les incrédules seront condamnés pour leur péché d’incrédulité. Ils seront détruits à cause de leurs péchés. Il n’y a pas de quoi rire et on ne peut prendre cela à la légère.


Want to know more about the Tabernacle? Please click the banner below to get your free book on the Tabernacle.



L’évangile de l’eau et de l’Esprit se réfère à la foi en la chair et le sang de Jésus. C’est en croyant en cette vérité que nous avons été remis de nos péchés et reçu la vie éternelle. Parce que la foi en la chair et le sang de Jésus en lesquels nous croyons est le vraie évangile et la vérité réelle, nous devons garder cette foi dans nos cœurs. En élevant d’abord le cadre de la foi dans nos cœurs, nous devons garder fermement toute la Parole de Dieu et ne jamais permettre qu’elle ne glisse loin de nous. En croyant dans nos cœurs, nous devons accepter la vérité selon laquelle Dieu a effacé toutes les iniquités des pécheurs par la chair et le sang de Jésus.

J’espère et prie que vous croyiez en l’évangile de l’eau et de l’Esprit accompli par le Seigneur, mangiez le pain du salut qui vous sauve du péché, et receviez ainsi la vie éternelle.

Retour