Sermons

Sujet 3: L’ÉVANGILE DE L’EAU ET DE L’ESPRIT

[3-7] Évolution du Sacerdoce ( Hébreux 7:1-28 )

Évolution du Sacerdoce
( Hébreux 7:1-28 )
“ En effet, ce Melchisédek, roi de Salem, sacrificateur du Dieu Très Haut, -qui alla au-devant d'Abraham lorsqu'il revenait de la défaite des rois, qui le bénit, et à qui Abraham donna la dîme de tout, -qui est d'abord roi de justice, d'après la signification de son nom, ensuite roi de Salem, c'est-à-dire roi de paix, - qui est sans père, sans mère, sans généalogie, qui n'a ni commencement de jours ni fin de vie, -mais qui est rendu semblable au Fils de Dieu, -ce Melchisédek demeure sacrificateur à perpétuité. Considérez combien est grand celui auquel le patriarche Abraham donna la dîme du butin. Ceux des fils de Lévi qui exercent le sacerdoce ont, d'après la loi, l'ordre de lever la dîme sur le peuple, c'est-à-dire, sur leurs frères, qui cependant sont issus des reins d'Abraham; et lui, qui ne tirait pas d'eux son origine, il leva la dîme sur Abraham, et il bénit celui qui avait les promesses. Or c'est sans contredit l'inférieur qui est béni par le supérieur. Et ici, ceux qui perçoivent la dîme sont des hommes mortels; mais là, c'est celui dont il est attesté qu'il est vivant. De plus, Lévi, qui perçoit la dîme, l'a payée, pour ainsi dire, par Abraham; car il était encore dans les reins de son père, lorsque Melchisédek alla au-devant d'Abraham.  Si donc la perfection avait été possible par le sacerdoce Lévitique, -car c'est sur ce sacerdoce que repose la loi donnée au peuple, - qu'était-il encore besoin qu'il parût un autre sacrificateur selon l'ordre de Melchisédek, et non selon l'ordre d'Aaron?  Car, le sacerdoce étant changé, nécessairement aussi il y a un changement de loi. En effet, celui de qui ces choses sont dites appartient à une autre tribu, dont aucun membre n'a fait le service de l'autel; car il est notoire que notre Seigneur est sorti de Juda, tribu dont Moïse n'a rien dit pour ce qui concerne le sacerdoce. Cela devient plus évident encore, quand il paraît un autre sacrificateur à la ressemblance de Melchisédek,  institué, non d'après la loi d'une ordonnance charnelle, mais selon la puissance d'une vie impérissable; car ce témoignage lui est rendu: Tu es sacrificateur pour toujours Selon l'ordre de Melchisédek. Il y a ainsi abolition d'une ordonnance antérieure, à cause de son impuissance et de son inutilité, - car la loi n'a rien amené à la perfection, - et introduction d'une meilleure espérance, par laquelle nous nous approchons de Dieu. Et, comme cela n'a pas eu lieu sans serment, - car, tandis que les Lévites sont devenus sacrificateurs sans serment, Jésus l'est devenu avec serment par celui qui lui a dit: Le Seigneur a juré, et il ne se repentira pas: Tu es sacrificateur pour toujours, Selon l'ordre de Melchisédek. - Jésus est par cela même le garant d'une alliance plus excellente. De plus, il y a eu des sacrificateurs en grand nombre, parce que la mort les empêchait d'être permanents. Mais lui, parce qu'il demeure éternellement, possède un sacerdoce qui n'est pas transmissible. C'est aussi pour cela qu'il peut sauver parfaitement ceux qui s'approchent de Dieu par lui, étant toujours vivant pour intercéder en leur faveur. Il nous convenait, en effet, d'avoir un souverain sacrificateur comme lui, saint, innocent, sans tache, séparé des pécheurs, et plus élevé que les cieux, qui n'a pas besoin, comme les souverains sacrificateurs, d'offrir chaque jour des sacrifices, d'abord pour ses propres péchés, ensuite pour ceux du peuple, - car ceci, il l'a fait une fois pour toutes en s'offrant lui-même. En effet, la loi établit souverains sacrificateurs des hommes sujets à la faiblesse; mais la parole du serment qui a été fait après la loi établit le Fils, qui est parfait pour l'éternité.”
 


JÉSUS, MINISTRE DE LA PRÊTRISE CÉLESTE 


Du souverain sacrificateur Melchisédech ou du souverain sacrificateur de l’ordre d’Aaron, lequel est supérieur?
Le souverain sacrificateur Melchisédech.
 
Dans l’Ancien Testament existait un souverain sacrificateur nommé Melchisédech. Au temps d’Abraham, Kedorlaomer et les rois l’accompagnèrent et ils pillèrent Sodome et Gomorrhe, s’emparèrent des vivres et passèrent leur chemin. Abraham arma les serviteurs qui étaient nés dans sa maison et déclara la guerre. 
Il infligea une défaite à Kedorlaomer, le roi d’Élam, et à ses alliés. Il ramena son neveu Loth parmi les siens. Une fois qu’Abraham fut revenu de cette bataille, Melchisédech, roi de Salem et souverain sacrificateur du Dieu Très Haut, sortit le pain et le vin et bénit Abraham. Alors, Abraham lui donna la dîme de tout son butin. (Genèse Chapitre 14). 
Dans la Bible, la grandeur du souverain sacrificateur Melchisédech et des souverains sacrificateurs de son ordre est illustrée en détail. Le souverain sacrificateur Melchisédech était “Roi de paix”, “Roi de justice” et n’avait ni père, ni mère, ni généalogie. Sa vie n’eut ni commencement ni fin; il fut crée en tant que Fils de Dieu, et demeura à jamais sacrificateur. 
La Bible nous demande de prêter une attention particulière au souverain sacrificateur de l’ordre de Melchisédech, comparant le sacerdoce de Jésus du Nouveau Testament à celui du souverain sacrificateur Aaron de l’Ancien Testament. 
Les descendants de Lévi étaient sacrificateurs et comptaient une dizaine de personnes parmi leurs frères, même si ces derniers descendaient d’Abraham. Cependant, lorsqu’Abraham donna la dîme au souverain sacrificateur Melchisédech, Lévi était encore dans les reins de son père. 
Les sacrificateurs de l’Ancien Testament étaient-ils aussi importants que Jésus? Cela est expliqué dans la Bible. Jésus est-Il plus grand que les sacrificateurs terrestres? Qui devait bénir qui? Le narrateur des Hébreux en parle au début: “Or, c’est sans contredit l’inférieur qui est béni par le supérieur.” Abraham fut béni par le souverain sacrificateur Melchisédech. 
Qu’éprouvons-nous en vivant notre foi? Devons-nous avoir confiance en les commandements de Dieu à travers le système sacrificiel du saint Tabernacle de l’Ancien Testament, ou avoir confiance en Jésus Christ qui est venu à nous en tant que souverain sacrificateur céleste à travers Son sacrifice de l’eau et de l’Esprit? 
En fonction de notre choix, nous serons bénis ou condamnés. Vivons-nous selon la Parole de Dieu, offrant des sacrifices quotidiens, ou choisissons-nous de croire en le salut selon lequel Jésus nous a délivrés en s’offrant Lui-même une fois pour toutes par l’eau et par le sang? À nous de choisir l’une ou l’autre de ces possibilités. 
Au temps de l’Ancien Testament, le peuple d’Israël vénérait les descendants d’Aaron et de Lévi. Au temps du Nouveau Testament, quand on se pose la question de savoir lequel est le plus grand de Jésus ou des sacrificateurs de l’ordre d’Aaron, sans hésitation, la réponse est que Jésus est plus grand. Cependant, si la plupart des gens ont parfaitement conscience de cela, peu l’appliquent dans leur foi. 
La Bible nous offre une réponse définitive à cette question. Elle atteste que Jésus, issu d’une tribu différente, pour laquelle personne n’avait servi devant l’autel, a pris le sacerdoce céleste. “Car lorsque le sacerdoce est changé, il y a nécessairement aussi un changement de loi.” 
Dieu délivra au peuple d’Israël les commandements et les 613 articles détaillés de la Loi de Moïse. Moïse demanda au peuple de vivre en accord avec cette Loi et les commandements, et le peuple accepta cela. 
 
Pourquoi Dieu a-t-Il écarté le premier pacte et en a-t-Il établi un second? 
Parce que les hommes étaient trop faibles pour respecter le premier.
 
Dans la Bible, le peuple d’Israël fit le serment de vivre selon le commandement de Dieu dans le Pentateuque, à savoir, la Genèse, l’Exode, le Lévitique, les Nombres et le Deutéronome. Dieu leur énuméra chaque commandement et ils les acceptèrent tous sans hésitation. 
Mais force est de constater qu’après le Deutéronome, à partir de Josué, ils ne vécurent plus selon les commandements de Dieu. Et à partir des Juges et jusqu’à 1 Rois et 2 Rois, ils se mirent à discréditer leur chef et abandonnèrent le système sacrificiel du saint Tabernacle. 
Finalement, dans Malachie, ils apportèrent des animaux non conformes en guise d’offrandes, en dépit des instructions qu’avait données Dieu demandant d’offrir les meilleurs animaux qui soient. Ils disaient au sacrificateur: “Je vous en prie, considérez-le. Je vous en prie acceptez celui-là.” Plutôt que d’offrir des sacrifices en accord avec la Loi de Dieu, ils la changèrent arbitrairement. 
Le peuple d’Israël n’a jamais accepté tout à fait la Loi de Dieu. Ils oublièrent et simplement ignorèrent le salut révélé dans le système. Ainsi Dieu dut changer le système sacrificiel. Dans Jérémie, Dieu dit: “Où je conclurai avec la maison d’Israël et la maison de Juda une alliance nouvelle.” 
Relisons Jérémie 31:31-34: “ Voici, les jours viennent, dit l'Éternel, Où je ferai avec la maison d'Israël et la maison de Juda Une alliance nouvelle, Non comme l'alliance que je traitai avec leurs pères, Le jour où je les saisis par la main Pour les faire sortir du pays d'Égypte, Alliance qu'ils ont violée, Quoique je fusse leur maître, dit l'Éternel. Mais voici l'alliance que je ferai avec la maison d'Israël, Après ces jours-là, dit l'Éternel: Je mettrai ma loi au dedans d'eux, Je l'écrirai dans leur coeur; Et je serai leur Dieu, Et ils seront mon peuple. Celui-ci n'enseignera plus son prochain, Ni celui-là son frère, en disant: Connaissez l'Éternel! Car tous me connaîtront, Depuis le plus petit jusqu'au plus grand, dit l'Éternel; Car je pardonnerai leur iniquité, Et je ne me souviendrai plus de leur péché.” 
Dieu annonce un nouveau pacte. Il avait déjà fait un pacte avec le peuple d’Israël, mais ce dernier n’a pas respecté la parole de Dieu. Alors, Il décida d’établir un nouveau pacte de salut avec Son peuple. 
Il prêta serment devant Dieu: “Nous ne vénérerons que Toi et vivrons selon Tes paroles et Tes commandements.” Dieu leur dit: “Vous ne devrez avoir aucun dieu à part Moi.” et le peuple d’Israël répondit: “Bien entendu, nous ne vénérerons jamais aucun autre dieu. Tu es notre seul Dieu. Nous n’en aurons jamais d’autre.” Mais ils ne tinrent pas leur promesse. 
La base centrale de la Loi s’appuie sur dix commandements: “Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face. Tu ne feras point de statue, ni de représentation quelconque de ce qui est en haut dans le ciel, de ce qui est en bas sur la terre, et de ce qui est dans les eaux sous la terre. Souviens-toi du jour du sabbat pour le sanctifier. Tu ne prononceras point le nom de l’Éternel, ton Dieu, en vain. Honore ton père et ta mère. Tu ne tueras point. Tu ne commettras point l’adultère. Tu ne voleras point. Tu ne porteras point de faux témoignage contre ton prochain. Tu ne convoiteras point la maison de ton prochain” (Exode, chapitre 20). 
Elle est divisée en 613 articles détaillés devant être suivis au cours de la vie: “Ce qu’il ne faut pas faire aux filles, ce qu’il ne faut pas faire aux garçons, ce qu’il faut faire aux mères…” La Loi de Dieu demande d’accomplir de bonnes actions et de ne pas en accomplir de mauvaises. Tels sont en détail les Commandements et 613 articles. 
Seulement, pas une personne au monde n’était capable de respecter les articles de Sa Loi. Alors, Dieu a dû mettre au point un autre système pour les sauver de tous leurs péchés. 
Quand le sacerdoce a-t-il changé? Après l’arrivée de Jésus sur terre, le sacerdoce changea. Jésus prit le sacerdoce de tous les sacrificateurs de l’ordre d’Aaron. Il mit de côté le sacrifice du Tabernacle qui était le droit inhérent des sacrificateurs de l’ordre de Lévi et mit en place le sacerdoce céleste. 
Il vint en ce monde, non pas en tant que descendant d’Aaron, mais en tant que descendant de Juda, la maison des rois. Il s’offrit Lui-même en sacrifice par le biais de Son baptême et de Son sang sur la Croix et sauva l’humanité entière de ses péchés. 
En s’offrant Lui-même, Il résolut le problème des péchés. Il lava tous les péchés de l’humanité par le sacrifice de Son baptême et de Son sang. Il s’offrit en sacrifice éternel pour les péchés.
 
 
AVEC L’ÉVOLUTION DU SACERDOCE IL Y EUT ÉGALEMENT UN CHANGEMENT DE LA LOI 

Qu’est-ce que la nouvelle Loi du salut?
Le sacrifice éternel de Jésus Christ.
 
Chers amis, le sacerdoce de l’Ancien Testament s’est métamorphosé dans le Nouveau. À l’époque de l’Ancien Testament, le souverain sacrificateur, descendant d’Aaron, de la maison de Lévi, offrait le sacrifice pour l’expiation des péchés passés des Israélites. Le souverain sacrificateur entrait dans le Très Lieu Saint. Il arrivait au propitiatoire en possession du sang des animaux sacrifiés. Seul le souverain sacrificateur était autorisé à pénétrer derrière le voile du Lieu Très Saint. 
À la venue de Jésus, le sacerdoce d’Aaron Lui a été transmis et Il a pris le sacerdoce éternel. Puis, Il a servi le sacerdoce éternel en s’offrant Lui-même, afin que l’humanité entière soit sauvée de ses péchés. 
Dans l’Ancien Testament le souverain sacrificateur devait également expier ses propres péchés par imposition de ses mains sur la tête d’un taureau afin de pouvoir ensuite officier pour son peuple. Il lavait ses péchés par imposition de ses mains, en avouant: “Dieu j’ai péché.” Puis il tuait l’animal et répandait son sang sept fois devant et sur le propitiatoire. 
Puisque le souverain sacrificateur Aaron n’était pas parfait, imaginez à quel point le peuple était imparfait. Le fils de Lévi, souverain sacrificateur lui-même était un pécheur. À tel point qu’il devait offrir un taureau pour l’expiation de ses propres péchés et de ceux de sa famille. 
Le Seigneur déclare dans Jérémie, chapitre 31: “Je dois briser l’alliance. J’avais conclu une alliance avec toi, mais tu ne l’as pas respectée. Je vais donc laisser de côté l’alliance qui ne peut te sanctifier, et t’offrir une nouvelle alliance de salut. Je ne peux te sauver par Mes commandements, mais Je t’offrirai le salut par l’eau et par l’Esprit.” 
Dieu nous a confié un nouveau pacte. En temps voulu, Jésus vint sur terre sous les traits d’un homme. Il s’offrit Lui-même pour laver les péchés de l’humanité et versa son sang sur la Croix pour sauver ceux qui croyaient en Lui. Il lava les péchés de l’humanité entière par Son baptême. 
La Loi de Dieu fut mise de côté et remplacée. Le peuple d’Israël aurait pu être sauvé, s’il avait vécu en accord avec la Loi de Dieu, mais il a failli. “Car nul ne sera justifié devant lui par les oeuvres de la loi, puisque c’est par la loi que vient la connaissance de péché” (Romains 3:20). 
Dieu voulait que les Israélites se rendent compte qu’ils étaient pécheurs et que la Loi ne pouvait les sauver. Il les sauva donc par la Loi du salut de l’eau et de l’Esprit, et non par leurs actes. Dans Son amour infini, Dieu nous confia un nouveau pacte par lequel nous pouvons être sauvés de tous les péchés de l’humanité à travers le baptême et le sang de Jésus. 
Si vous croyez en Jésus en ignorant le sens de Son baptême et de Son sang, votre foi est vaine. Dans ce cas, le problème est plus sérieux que si vous ne croyiez pas en Jésus du tout. 
Dieu a dit qu’Il voulait établir un pacte nouveau pour sauver l’humanité de ses péchés. Nous sommes donc désormais sauvés non pas par la Loi de nos actes, mais par la juste Loi du salut de l’eau et du sang. 
Il a promis et a tenu Sa promesse pour nous qui croyons en Jésus. Et Il nous dit combien Jésus est grand. Il nous dit combien Il est grand en Le comparant aux sacrificateurs de l’ordre d’Aaron de l’Ancien Testament. 
Nous sommes des êtres spéciaux lorsque nous croyons en le salut de l’eau et du sang de Jésus. Réfléchissez-y. Quel que soit le niveau d’étude et la facilité d’expression de votre pasteur, comment peut-il être plus grand que Jésus? Cela est impossible. Nous ne pouvons être sauvés que par l’évangile de l’eau et du sang, pas en se contentant d’obéir aux commandements de Dieu. Car le sacerdoce a changé et la Loi du salut a changé également.
 

LA SUPERIORITÉ DE L’AMOUR DE DIEU 

De l’amour ou de la Loi de Dieu, lequel est supérieur?
L’amour de Dieu.
 
Nous ne pouvons être sauvés que lorsque nous croyons en Jésus, savons comment Jésus nous a sauvés et à quel point l’amour de Dieu est grand. Aussi, quelle différence y a-t-il entre la foi en les commandements et la foi en la grandeur de l’amour de Dieu?
Les légalistes attachent plus d’importance à leurs doctrines religieuses ainsi qu’à leurs expériences personnelles qu’à la Parole de Dieu. Cependant, la foi spirituelle vraie et complète en Jésus se produit en croyant en la grandeur du salut accomplie par l’eau et par l’Esprit. 
Encore aujourd’hui, nombre de gens prétendent que le péché originel est pardonné, mais qu’il faut se repentir tous les jours des péchés quotidiens. Énormément de personnes croient cela et tentent de vivre en accord avec les commandements de l’Ancien Testament. Ils ignorent que la supériorité de Jésus émane de l’eau et de l’Esprit. 
Dans l’Ancien Testament, les Israélites devaient vivre en accord avec la Loi de Dieu pour être sauvés de leurs péchés, mais ils n’ont pu être sauvés. Comme le Seigneur connaissait nos faiblesses, Il a mis de côté Ses commandements. Nous ne pourrons jamais être sauvés par nos actes. Jésus a dit qu’Il nous sauverait à travers Son évangile de l’eau et de l’Esprit. Il a dit: “Je vous délivrerai Moi-même de vos péchés.” Dieu a fait cette prédiction dans la Genèse. 
“Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta descendance et sa descendance: Celle-ci t’écrasera la tête, et tu lui écraseras le talon” (Genèse 3:15). Après qu’Adam et Ève aient péché et furent déchus, ils se confectionnèrent des vêtements avec des feuilles de figuier dans le but de cacher leur culpabilité à Dieu. Mais Dieu les appela et leur fit des vêtements de peau en guise de salut. Dans la Genèse, il est question de deux sortes de vêtements de salut. Les premiers constitués de feuilles de figuier, les seconds faits de peau. Quels sont d’après vous les plus efficaces? Les vêtements de peau, bien entendu, sont plus efficaces puisque la vie d’un animal a été sacrifiée pour protéger l’homme.
Les vêtements en feuilles de figuier se fanent rapidement. Ainsi que vous l’avez noté, une feuille de figuier ressemble à une main avec ses cinq doigts. Aussi, porter un vêtement en forme de feuille de figuier a pour signification de dissimuler un péché derrière une bonne action. Si vous portez des vêtements en feuille de figuier et que vous vous asseyiez, les feuilles tomberont bien vite en lambeaux. J’avais coutume de me fabriquer des armures de feuilles lorsque je jouais au soldat étant petit. Peu importe la façon dont je les portais, elles tombaient en friche avant la fin de la journée. De la même façon, la chair humaine, si fragile qu’elle est, rend la sanctification impossible. 
Mais le salut par l’eau et par le sang, à savoir le baptême de Jésus et Sa mort sur la Croix, ont sauvé suffisamment de pécheurs pour attester de la grandeur de l’amour de Dieu. Voilà à quel point l’amour de Dieu est supérieur à la Loi de Dieu. 
 

CEUX QUI CONTINUENT D’AVOIR FOI EN LA LOI DE DIEU
 
Pourquoi les légalistes fabriquent-ils de nouveaux vêtements à partir de leurs actes?
Parce qu’ils ignorent que leurs actes ne peuvent les rendre justes.
 
Ceux qui se fabriquent des vêtements avec des feuilles de figuier mènent des vies de légalistes. Ces croyants mal conseillés doivent changer régulièrement de vêtements. Ils doivent changer de vêtements lorsqu’ils se rendent à l’église: “Mon Dieu, j’ai énormément péché la semaine dernière. Mais Seigneur, je sais que Tu m’as sauvé sur la Croix. Seigneur, je T’en prie, lavez mes péchés avec le sang de la Croix.” Ils endossent de nouveaux vêtements propres et bien coupés: “Oh, adorons le Seigneur! Alléluia!” 
Cependant, ils devront rapidement confectionner de nouveaux vêtements une fois chez eux. Pour quelle raison? Parce que les anciens sont tout usés. “Cher Seigneur, j’ai encore péché ces trois derniers jours. Je Te prie de me pardonner.” Ils confectionnent et portent sans cesse de nouveaux vêtements de repentance. 
Au début, leurs vêtements pouvaient durer plusieurs jours, mais par la suite, il leur en fallait tous les jours de nouveaux. Comme ils ne peuvent vivre selon la Loi de Dieu, ils ont honte d’eux-mêmes: “Oh, comme c’est embarrassant, Seigneur, oh, j'ai péché!” Et ils doivent se fabriquer de nouveaux vêtements de repentance. “Oh, Seigneur, comme il est difficile aujourd’hui de fabriquer de nouveaux vêtements en feuilles de figuier.” Et ils s’emploient ardemment à confectionner de nouveaux vêtements. 
Lorsque les gens invoquent le Seigneur, c’est pour confesser leurs péchés. Ils s’agenouillent et appellent Dieu.  “D-i-e-u!” Puis, ils continuent à se fabriquer de nouveaux vêtements. Et que se passe-t-il lorsqu’ils en ont assez? 
Une ou deux fois par an, ils se rendent à la montagne et jeûnent. Ils tentent de se fabriquer des vêtements bien solides. “Seigneur, je Te prie de laver mes péchés. S’il Te plaît, rendez-moi pur. Je crois en Toi, Seigneur.” Ils pensent qu’il vaut mieux prier la nuit. Ainsi, ils se nourrissent le jour et dès que la nuit tombe, ils s’agrippent aux arbres de toutes leurs forces, ou se réfugient dans des grottes sombres et pleurent pour Dieu. “Seigneur, je crois!” “♪ Je me repens et emplis mon cœur d’un esprit de contrition ♪” Ils prient à haute voix et hurlent même: “Je crois”. Ainsi, ils se confectionnent des vêtements spéciaux, qui dureront longtemps, comme ils le souhaitent. Mais ce n’est jamais le cas. Oh! Comme c’est tonifiant de prier sur la montagne. Tel un petit vent rafraîchissant, ou une pluie printanière dégoulinant sur les arbres et les fleurs, leurs âmes sont emplies de la paix et de la grâce du Tout Puissant. Se sentant plus purs que l’esprit de la montagne, ils affrontent le monde arborant leurs nouveaux vêtements. 
Mais dès qu’ils retournent chez eux ou dans leurs églises et recommencent à vivre normalement, leurs vêtements se salissent et recommencent à s’user. 
Leurs amis leur demandent: “Où es-tu allé?” 
“Eh bien, je suis parti quelque temps.” 
“On dirait que tu as perdu du poids!” 
“Eh bien, oui, mais c’est une autre histoire.” 
Ils n’avouent pas qu’ils ont jeûné, ils se contentent d’aller à l’église et de prier: “Je ne dois pas désirer de femmes. Je ne dois pas mentir. Je ne dois pas convoiter la maison de mes voisins. Je dois aimer tous les hommes.” 
Mais dès qu’ils rencontrent une femme ayant une belle poitrine et de jolis genoux, la sainteté de leur cœur se mue instantanément en désir: “Regarde comme sa jupe est courte! Les jupes sont de plus en plus courtes! J’ai une nouvelle fois vu ses genoux! Oh! Non! Oh, Seigneur! J’ai péché à nouveau!” 
Les légalistes paraissent pieux. Mais il faut savoir qu’ils se confectionnent chaque jour de nouveaux vêtements. Le légalisme est la foi en les vêtements de feuilles de figuier, la foi erronée. Nombre de personnes tentent fermement de vivre d’une façon pieuse, en accord avec la Loi de Dieu. Elles crient à poumons déployés dans les montagnes pour que leurs voix se fassent encore plus pieuses. 
Les légalistes font des mines impressionnantes lorsqu’ils fréquentent l’église pour leurs prières: “Saint Père du Ciel! Nous avons péché la semaine dernière. Nous Te prions de nous pardonner...” Ils se mettent à pleurer et le reste de la congrégation en fait de même. Ils se disent: “Il a dû passer un long séjour dans les montagnes à prier et à jeûner. Il a l’air tellement pieux et tellement croyant. ” Cependant, comme sa foi est légaliste, avant même qu’il ait fini de prier, son cœur de légaliste s’emplit d’arrogance et de péché.
Lorsque ces personnes se fabriquent de nouveaux vêtements de feuilles de figuier, ceux-ci durent de deux à trois mois. Et tôt ou tard, les vêtements s’usent et ils doivent en fabriquer de nouveaux en continuant à mener des vies hypocrites. Telle est la vie des légalistes qui tentent de vivre selon la Loi pour être sauvés. Ils se fabriquent sans cesse de nouveaux vêtements en feuilles de figuier. 
Le légalisme est la foi en les feuilles de figuier. Les légalistes disent: “Vous avez péché la semaine dernière, n’est-ce pas? Eh bien, repentez-vous! Priez!” 
Le légaliste a le don de rendre sa voix sainte: “Seigneur je suis désolé. Je n’ai pas vécu selon la Loi. Je n’ai pas suivi Tes commandements. Pardonne-moi Seigneur, pardonne-moi une fois encore.” 
Ils ne peuvent vivre selon la Loi même s’ils s’y efforcent. En fin de compte, ils provoquent Dieu Lui-même et sont arrogants envers Lui.
 

LES SEMBLABLES DE CHUDAL BAE 

Pourquoi Dieu a-t-il mis Sa Loi de côté?
Parce qu’elle était inutile pour nous sauver des péchés.
 
Il y avait un homme du nom de Chudal Bae. En 1950, pendant la guerre de Corée, les soldats communistes sont venus le trouver et lui ont demandé de balayer la cour un dimanche, jour du Sabbat afin d’anéantir sa foi et d’en faire un communiste. Mais le jeune religieux refusa d’obéir à l’ordre. Ils insistèrent, mais le jeune homme refusa à nouveau. 
Finalement, les soldats l’attachèrent à un arbre et le menacèrent avec leurs fusils: “Préfères-tu balayer la cour ou être tué?” 
Forcé de prendre une décision, il répondit: “Je préfère mourir que de travailler le jour du Sabbat.” 
“C’est ton choix et nous sommes heureux de le respecter”.
Ils le tuèrent. Plus tard, les chefs religieux le nommèrent diacre à titre posthume en mémoire de son inébranlable foi. 
Mais sa foi avait été mal orientée. Pourquoi n’a-t-il pas balayé la cour et prêché l’évangile aux soldats? Pourquoi a-t-il été entêté au point d’en mourir? Dieu le louerait-Il parce qu’il n’a pas travaillé le jour du sabbat? Non. 
Nous devons mener une vie spirituelle. Ce ne sont pas nos actes, mais notre foi qui compte pour la présence de Dieu. Les responsables des églises respectent quelqu’un comme Chudal Bae, parce qu’ils aiment montrer la supériorité et l’orthodoxie de leur propre personne. Comme les hypocrites pharisiens qui provoquèrent Jésus. 
Rien n’est à apprendre des légalistes. Il faut apprendre la foi spirituelle. Comprendre pourquoi Jésus a dû se faire baptiser et pourquoi Il a versé son sang sur la Croix, et vivre selon l’évangile de l’eau et de l’Esprit. 
Nous devons d’abord répondre à ces questions, puis essayer de répandre l’évangile à tous les hommes de la terre, pour qu’ils puissent naître de nouveau. Nous devrions consacrer nos vies à l’oeuvre spirituelle. 
Si un prêcheur vous recommande: “Imitez le jeune Chudal Bae, respectez le jour du sabbat.” Il n’a pour but que d’essayer de vous attirer à l’église le dimanche. 
Voici une autre histoire. Une femme avait beaucoup de difficultés pour se rendre à l’église le dimanche. Ses parents n’étaient pas chrétiens, et tentaient de l’empêcher de fréquenter l’église. Alors, ils lui demandèrent de travailler le dimanche. Cependant, elle se rendait aux champs le samedi soir et travaillait à la lumière de la lune. Ainsi, la famille n’avait plus d’excuse pour l’empêcher d’aller à l’église le dimanche. 
Bien sûr, il est important d’aller à l’église, mais est-ce suffisant d’y prier chaque dimanche dans le seul but de prouver sa foi? La véritable foi consiste à naître de nouveau par l’eau et par l’Esprit. La véritable foi commence le jour où quelqu’un naît de nouveau. 
Pouvez-vous être sauvé de vos péchés en vivant selon la Loi de Dieu? Non. Je ne vous demande pas d’ignorer la Loi, mais chacun sait qu’il est humainement impossible d’en connaître tous les articles. 
Dans Jean 2:10 on peut lire: “Car quiconque observe toute la Loi, mais pèche contre un seul commandement, devient coupable envers tous.” Alors, gardez à l’esprit la façon dont vous pouvez naître de nouveau par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Fréquentez l’église où vous pouvez entendre le véritable évangile. Vous pourrez mener une vie pieuse à partir du moment où vous naîtrez de nouveau. Ainsi, lorsque le Seigneur vous appellera, vous pourrez vous présenter à Lui avec allégresse. 
Ne perdez pas votre temps en fréquentant de pseudos- églises. Ne jetez pas votre argent par les fenêtres en faisant des offrandes mal orientées. Les pseudos-prêtres ne peuvent vous protéger de l’enfer. Entendez plutôt l’évangile de l’eau et de l’Esprit et naissait de nouveau! 
Réfléchissez aux raisons pour lesquelles Jésus est venu dans ce monde. Si nous pouvions pénétrer au royaume céleste en vivant selon la Loi, il n’aurait pas été utile qu’il vienne en ce monde. Après Sa venue, le sacerdoce a changé. Le légalisme est devenu un élément du passé. Avant d’avoir été sauvés, nous pensions être sauvés en vivant selon la Loi. Mais cela n’est plus un signe de foi véritable. 
Jésus nous a sauvés de tous les péchés du monde par Son amour, avec l’eau de Son baptême, avec Son sang et avec Son Esprit. Il a accompli notre salut à travers Son baptême dans le Jourdain, Son sang sur la Croix et Sa résurrection. 
Dieu a écarté les règlements établis parce qu’ils étaient sans utilité: “car la loi n’a rien amené à la perfection, -introduction d’une meilleure espérance par laquelle nous nous approchons de Dieu. Et comme cela n’a pas eu lieu sans serment,” (Hébreux 7:19-20). Jésus fit le serment de nous sauver de tous nos péchés par Son baptême et par Son sang. Un martyre issu du légalisme reviendrait à une mort sans fruit, et la seule foi véritable consiste à croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. 
Nous devons avoir une foi fructueuse. Que pensez-vous qui soit meilleur pour votre âme? Aller à l’église régulièrement et vivre selon la Loi, ou fréquenter l’église de Dieu où est prêché l’évangile de l’eau et de l’Esprit, afin que vous puissiez naître de nouveau? Quelle église et quel prêtre seront les plus bénéfiques à votre âme? Réfléchissez-y et choisissez la meilleure solution pour votre âme. 
Dieu sauve nos âmes grâce à un prédicateur qui connaît la parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Chacun doit prendre ses responsabilités en ce qui concerne son âme. Un croyant véritable et sage est quelqu’un qui confie son âme à la Parole de Dieu. 
 


JÉSUS DEVINT PRÊTRE PAR SERMENT 


Les descendants de l’ordre de Lévi, devinrent-ils prêtres par serment?
Non. Seul Jésus devint prêtre par serment.
 
Dans Hébreux 7:20-21 il est dit: “Et comme cela n’a pas eu lieu sans serment, car tandis que les lévites sont devenus sacrificateurs sans serment; Jésus l’est devenu avec serment par celui qui lui a dit: Le Seigneur l’a juré et il ne se repentira pas: tu es sacrificateur pour toujours, selon l’ordre de Melchisédech.”
Et dans les Psaumes 110:4 on peut lire: “L’Éternel l’a juré et ne le regrettera pas: tu es sacrificateur pour toujours, à la manière de Melchisédech.” Le Seigneur a fait un vœu. Il a établi une alliance avec nous et l’a montré à travers la Parole écrite. “Je deviendrai un Souverain Sacrificateur éternel selon l’ordre de Melchisédech. Melchisédech est à jamais roi de justice, roi de paix et souverain sacrificateur. Je deviendrai le Souverain Sacrificateur éternel pour votre salut à la manière de Melchisédech.” 
Jésus est venu en ce monde et a établi une autre alliance (Hébreux 7:22). Il s’est offert Lui-même en sacrifice à la place du sang des bœufs et des boucs, et ce, en se faisant baptiser et en répandant Son sang sur la Croix afin que tous nos péchés soient lavés. 
À l’époque de l’Ancien Testament, lorsqu’un souverain sacrificateur mourait, son fils reprenait le sacerdoce à ses trente ans. Quand lui-même devenait vieux et que son fils atteignait trente ans, il lui transmettait le sacerdoce à son tour. 
Il y eut énormément de descendants de souverain sacrificateur. Alors, David établit un système où chacun exerçait à tour de rôle. Comme chaque descendant d’Aaron était qualifié pour devenir sacrificateur, ils avaient le droit et l’obligation de servir le sacerdoce. Luc rapporte: “Zacharie, de la classe d’Abia… Or, dans l’exercice de ses fonctions devant Dieu, selon le tour de sa classe…” 
Jésus vint en ce monde et exerça à jamais Son sacerdoce. Il devint le Sacrificateur des bonnes choses à venir. Il accomplit le salut de la nouvelle naissance par l’eau et par l’Esprit. 
Les descendants d’Aaron étaient faibles. Qu’advenait-il lorsqu’un souverain sacrificateur mourait? Son fils reprenait la fonction, mais de tels sacrifices ne pouvaient suffire à assurer le salut de l’humanité. La foi à travers l’humanité ne peut jamais être une foi vraie et complète. 
Au temps du Nouveau Testament, Jésus vint au monde. Cependant, il n’avait nul besoin d’offrir continuellement des sacrifices pour la bonne raison qu’Il a la vie éternelle. Il a pris nos péchés à jamais par Son baptême. Il s’est offert Lui-même et a été crucifié pour libérer ceux qui croient en Lui de tous leurs péchés. 
Désormais, Il est assis à la droite de Dieu et témoigne à notre place: “Mon Père, ils sont encore imparfaits, mais ils croient en Moi. N’ai-je pas pris tous leurs péchés à Mon compte il y a longtemps de cela?” Jésus est l’éternel souverain sacrificateur de notre salut. 
Les sacrificateurs terrestres n’ont jamais été parfaits. Lorsqu’ils mouraient, leurs fils reprenaient leurs fonctions. Notre Seigneur vit à jamais. Il a accompli le salut éternel pour nous par sa venue en ce monde, s’est fait baptiser par Jean-Baptiste et a versé Son sang sur la Croix pour nos péchés. 
“Or, là où il y a pardon des péchés, il n’y a plus d’offrande pour le péché” (Hébreux 10:18). Jésus est garant de notre salut jusqu’à la fin des temps. Êtes-vous né de nouveau par l’eau et par l’Esprit? 
“Il nous convenait en effet d’avoir un souverain sacrificateur: saint, innocent, sans tache, séparé des pécheurs, et plus élevé que les cieux” (Hébreux 7:26). “En effet la loi établit comme souverains sacrificateurs des hommes sujets à la faiblesse; mais la parole du serment qui a été faite d’après la loi, établi le Fils qui est parfait pour l’éternité.” (Hébreux 7:28). 
Je tiens à dire que Jésus Christ, sans l’ombre d’une hésitation, a lavé nos péchés une fois pour toutes par l’eau de Son baptême et par Son sang sur la Croix. Il nous sauve de tous nos péchés non par la Loi des actes, mais en lavant ces derniers et en étant jugé à jamais. 
Croyez-vous qu’Il nous a sauvés de nos péchés pour le salut éternel? Si tel est le cas, vous êtes sauvés. Sinon, il vous reste encore beaucoup à apprendre sur le salut éternel de Jésus. 
La véritable foi émane de l’évangile de l’eau et de l’Esprit basé sur la Sainte Ecriture. Jésus Christ, Éternel souverain et sacrificateur céleste, est devenu notre sauveur éternel par Son baptême et par Son sang sur la Croix. 
 

NOUS DEVONS COMPRENDRE PARFAITEMENT NOTRE FOI 
 
Que signifie “Croire en Jésus”?
Avoir foi en le baptême de Jésus et en Sa mort sur la Croix.
 
Nous devons nous demander comment croire en Jésus de manière juste et comment garder une foi bien orientée. Comment croire en Jésus de manière juste? Cela est possible par la foi en l’évangile de Son baptême et de Sa mort sur la Croix. 
La foi véritable consiste à croire en l’œuvre de Jésus, en Son baptême et en Son sang, sans y ajouter nos idées erronées. Croyez-vous en cela? Dans quel état êtes-vous spirituellement parlant? Avez-vous confiance en vos propres actes et en vos efforts? 
Je crois en Jésus depuis peu de temps, mais j’ai souffert du légalisme durant dix ans. Ce style de vie m’est devenu insupportable au bout d’un moment. Je n’aime pas me souvenir de cette période de ma vie. Ma femme qui est à mes côtés actuellement, se souvient combien cela a été terrible pour nous. 
Le dimanche je disais: “Chérie, aujourd’hui amusons-nous.” 
“Aujourd’hui? Mais c’est dimanche!” 
Elle ne lavait même pas le linge ce jour-là. Le dimanche, mes pantalons restaient sales. Elle me demandait d’attendre le lundi. En fait, je tenais beaucoup à ce que nous observions le sabbat de façon correcte. Mais cela était très difficile. Nous ne nous reposions jamais le dimanche parce qu’il était difficile de se conformer strictement au sabbat. Je me souviens de cette époque. 
Chers amis, pour croire véritablement en Jésus, nous devons croire en l’expiation de nos péchés par Son baptême et par Son sang sur la Croix. La foi véritable consiste à croire en la divinité et en l’humanité de Jésus et en tous les actes qu’Il a accomplis en ce monde. La véritable foi consiste à croire en Sa parole. 
Que signifie “Croire en Jésus”? Cela veut dire croire en le baptême de Jésus et en Son sang. Comme cela est simple. Tout ce que nous avons à faire, est de lire la Bible et de croire en l’évangile. Nous devrions tous croire de cette façon. 
“Merci Seigneur. Je comprends maintenant que cela n’a pas été accompli par mes efforts! Et que la Loi n’est que la connaissance des péchés (Romains 3:20). Je comprends cela à présent. J’imaginais La Loi juste parce qu’elle était le commandement de Dieu, et que je devais m’efforcer de vivre selon elle. Je m’y suis employé fortement jusqu’à présent, et je comprends désormais que j’étais dans l’erreur de penser que je pourrais vivre en accord avec cette dernière. Je sais aujourd’hui que je ne pourrais jamais suivre les commandements de Dieu! Cependant, par le biais de la Loi de Dieu, je réalise à présent combien mon cœur était empli de pensées démoniaques et de transgressions. Je sais aujourd’hui que la Loi nous a été donnée pour nous inculquer la connaissance du péché. Oh! merci, Seigneur, j’avais mal interprété Ta Volonté et j’ai tenté ardemment de respecter la Loi. C’était réellement arrogant de ma part de tenter l’expérience. Je me repens. Je sais désormais que Jésus s’est fait baptiser et a versé Son sang pour mon salut! Je crois en cela!” 
Vous devez croire de manière franche et avec pureté. Vous ne devriez croire que les paroles de la Bible. Il s’agit du seul moyen de naître de nouveau tout à fait. 
Qu’est-ce que croire en Jésus? Est-ce une chose que nous devrions accomplir en une période donnée? Notre foi est-elle une religion selon laquelle il faut œuvrer? Les hommes ont créé des dieux et des religions pour servir ces dieux. La religion est un processus dans lequel l’homme œuvre pour atteindre un but - la bonté de l’homme. 
Alors, qu’est-ce que la foi? Cela signifie croire en Dieu et le vénérer. Nous vénérons le salut de Jésus et le remercions pour cette bénédiction. C’est la véritable foi. Telle est différence entre la foi et la religion. Une fois que vous parvenez à faire la distinction, vous marquez cent points dans votre compréhension de la foi. 
Les théologiens n’ayant pas connu la nouvelle naissance prétendent que nous devrions croire en Jésus et vivre pieusement. Peut-on avoir la foi et être pieux? Bien sûr, nous devons être bons. Qui vit de manière plus pieuse que ceux qui ont connu la nouvelle naissance? 
Seulement, ils prétendent cela aux pécheurs. Il existe douze sortes de péchés chez un pécheur moyen. Comment pourrait-il vivre de façon pieuse? Il est certain que l’esprit sait ce qu’il a à faire, en revanche, le cœur ne peut l’extérioriser. Lorsqu’un pécheur sort de l’église, le fait de vivre de façon pieuse n’est qu’une question de théorie, mais ses instincts le poussent à pécher. 
Nous devons donc décider au plus profond de nous-mêmes si nous voulons vivre selon la Loi ou être sauvés par notre foi en le baptême de Jésus et en Son sang sur la Croix, tout en gardant foi en l’éternel Souverain Sacrificateur du Royaume Céleste. 
Souvenez-vous que Jésus est le véritable Souverain Sacrificateur de ceux qui croient en Lui. Soyez sauvés par votre connaissance et votre foi en le véritable salut accompli par le baptême de Jésus et par Son sang sur la Croix.
 

LES NES DE NOUVEAU NE REDOUTENT PAS LA FIN DU MONDE 

Pourquoi les nés de nouveau ne redoutent-ils pas la fin du monde?
Parce que leur foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit les libère de tout péché.

Une fois que vous êtes réellement né de nouveau, vous n’avez plus besoin de redouter la fin du monde. Nombre de chrétiens, en Corée, annonçaient la fin du monde pour le 28 octobre 1992. Quelle journée tumultueuse et terrible ce sera, disaient-ils. Mais leur prévision s’avéra fausse. Les êtres ayant véritablement connu la nouvelle naissance vivent pieusement, répandant l’évangile jusqu’au dernier moment. Quoique ce monde touche à sa fin, tout ce que nous avons à faire est de prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Lorsque l’Époux fera son apparition, l’épouse qui connait véritablement la nouvelle naissance de l’eau et de l’Esprit pourra venir à sa rencontre allégrement et dire: “Ah! finalement, Tu es venu! Ma chair n’est toujours pas parfaite mais Tu m’as aimée et sauvée de tous mes péchés. Ainsi, je n’ai pas de péché dans mon cœur. Merci, Seigneur, Tu es mon Sauveur!” 
Jésus est l’Époux de tous les justes. Le mariage est possible pour la seule bonne raison que l’époux aime la fiancée, non l’inverse. Je sais que cela se produit parfois ainsi dans le monde, mais au Ciel, c’est l’époux qui décide si le mariage a lieu ou pas. Il revient à l’époux de choisir de se marier selon son amour et d’offrir son salut à la fiancée. Le mariage s’accomplit ainsi dans les Cieux. 
L’Époux connaît tout de ses fiancées. Comme ses fiancées chéries étaient pécheresses, Il eut pitié d’elles et les sauva de leurs péchés en se faisant baptiser et en répandant Son sang sur la Croix. 
Notre Seigneur Jésus n’est pas venu en ce monde à l’image d’un descendant d’Aaron. Il n’est pas venu en ce monde pour offrir un sacrifice terrestre. Nombre de Lévites, descendants d’Aaron, pouvaient accomplir cette œuvre. 
Finalement, le personnage principal des sacrifices de l’Ancien Testament n’était autre que Jésus Lui-même. Ainsi, lorsqu’une chose réelle survient en ce monde, qu’advient-t-il de son ombre? Elle est écartée. 
Quand Jésus vint en ce monde, Il n’offrit pas de sacrifice à la manière d’Aaron. Il s’offrit Lui-même pour l’humanité en se faisant baptiser et en répandant Son sang pour le salut des pécheurs. Il a accompli le salut sur la Croix. 
Pour ceux qui croient en le baptême de Jésus et en Son sang sur la Croix, le salut est prévu. Jésus n’a pas expié nos péchés de façon obscure. Il l’a clairement fait savoir: “Moi, je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par moi” (Jean 14:6). Jésus est venu en ce monde et nous a sauvés par Son baptême, Sa mort, et Sa résurrection. 
 
 
LE MODÈLE DE JÉSUS EST L’ANCIEN TESTAMENT
 
Pourquoi une nouvelle alliance a-t-elle été établie?
Parce que la première était imparfaite et inutile.
 
L’Ancien Testament était l’ombre du Nouveau. Quoique Jésus n’ait jamais offert de sacrifice comme les souverains sacrificateurs de l’Ancien Testament, Il a établi un meilleur sacerdoce; le sacerdoce éternel céleste. Comme les êtres de ce monde sont pécheurs depuis leur naissance, ils ne peuvent devenir des justes par le biais la Loi de Dieu. C’est pourquoi Dieu a établi une nouvelle alliance. 
Notre Père céleste nous a envoyé Son Fils unique et béni et nous a demandé, en retour, d’avoir foi en Son baptême, en Son sang, et en Sa résurrection. Il s’agit de la deuxième alliance de Dieu. Cette deuxième alliance nous demande de croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. 
Le Seigneur ne nous demande plus de bonnes œuvres. Il ne nous enseigne pas comment vivre pour être sauvés. Il nous demande seulement de croire en le salut par l’intermédiaire de Son Fils. Il nous demande de croire plus que tout en Son baptême et en Son sang sur la Croix. Et nous devons l’accepter. 
Dans la Bible, la maison de Juda a soutenu la royauté. Tous les rois d’Israël, jusqu’à Salomon, sont nés dans la maison de Juda. Même après la division du royaume, la maison de Juda resta le siège du royaume du Sud jusqu’à son effondrement en 586 avant Jésus Christ. Alors le peuple de Juda s’est élevé pour les Israélites. Le sacrificateur était issu de la tribu de Lévi. Chaque tribu d’Israël avait son propre rôle. Dieu promit à la tribu de Juda que Jésus émergerait de ses rangs. 
Pourquoi conclut-Il cette alliance avec la tribu de Juda? Ce faisant, Il agissait comme s’Il concluait une alliance avec tous les êtres du monde, car les Israélites représentaient tous les hommes du monde. Jésus a accompli la nouvelle alliance, le salut de l’humanité à travers Son baptême, Sa mort sur la Croix, et Sa résurrection. 
 


LES PÉCHÉS DES HOMMES NE PEUVENT ÊTRE LAVÉS PAR LA REPENTANCE 

 
Les péchés des hommes sont-ils lavés par la repentance?
Non
 
Dans Jérémie 17:1, il est dit que les péchés des hommes sont consignés dans deux lieux différents. “Le péché de Juda est écrit avec un burin de fer, avec une pointe de diamant; il est gravé sur la tablette de leur cœur, et sur les cornes de vos autels.” 
Nos péchés sont consignés dans nos cœurs. Ainsi, nous savons que nous sommes pécheurs. Avant de croire en Jésus, on ne réalise pas qu’on est pécheur. Pourquoi cela? Parce qu’on n’a pas la Loi de Dieu dans son cœur. Quand quelqu’un commence à croire en Jésus, il réalise donc qu’il est pécheur devant Dieu. 
Certains ne réalisent qu’ils sont pécheurs que dix ans après avoir commencé à croire en Jésus. “Oh Mon Dieu! Je suis pécheur! Je pensais être sauvé, cependant je suis encore pécheur!” Ils se rendent compte de cela un jour où ils se voient finalement tel qu’ils sont. Ils étaient très heureux pendant dix ans et voilà qu’ils affrontent la vérité. Savez-vous pour quelle raison? Ils réalisent cela parce qu’ils sont devenus capables de voir leurs péchés et leurs transgressions à travers La Loi de Dieu. Ils croyaient en Jésus depuis des années mais n’étaient pas nés de nouveau. 
Tant qu’ils ne peuvent pas effacer les péchés de leurs cœurs, ils demeurent pécheurs devant Dieu. Certains mettent cinq ans, d’autres dix pour réaliser cela. Certains ne le réalisent qu’après trente ans, d’autres cinquante, et d’autres ne réalisent jamais la vérité. “Mon Dieu, j’ai tenté d’être bon avant d’avoir les commandements dans mon esprit. J’étais confiant en respectant correctement la Loi, et maintenant je me rends compte que j’ai péché de façon quotidienne. Comme dit l’apôtre Paul: “Pour moi, autrefois sans loi, je vivais; mais quand le commandement est venu, le péché a pris vie” (Romains 7:9). Je suis un pécheur même si je crois en Jésus Christ.” 
Ce sont vos propres péchés qui vous empêchent de vivre selon la Parole de Dieu. Vos péchés sont consignés dans vos cœurs. Comme Dieu enregistre vos péchés, lorsque vous orientez votre esprit à la prière, ces derniers apparaissent. “Surprise! Je suis le péché que tu as commis.” 
“Mais j’ai expié pour cela il y a deux ans. Pourquoi apparais-tu à nouveau si soudainement? Pourquoi n’es-tu pas parti?” 
“Oh, ne sois pas si désagréable! Je suis consigné dans ton cœur. Peu importe ce que tu penses, tu es toujours un pécheur.” 
“Non! Non!” 
Ainsi, se repent-il à nouveau pour des péchés qu’il a commis deux ans plus tôt. 
“Mon Dieu, pardonnez-moi, je suis encore tourmenté par les péchés que j’ai commis dans le passé. Je me suis repenti pour mes ceux-ci, mais ils sont encore en moi. Je T’en prie, pardonne mes péchés.” 
Mais ces péchés sont-ils effacés par la repentance? Comme les péchés des hommes sont consignés dans leurs cœurs, ils ne peuvent être effacés sans l’évangile de l’eau et de l’Esprit. La véritable expiation ne peut s’atteindre que grâce à l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Nous ne pouvons être sauvés que par notre foi en le véritable évangile de Jésus.
 

JE SERAI VOTRE SAUVEUR 

Comment répondre à la nouvelle alliance?
En y croyant profondément et en la prêchant par tout le monde.
 
Notre Père céleste a conclu une  nouvelle alliance avec nous. “Je deviendrai votre Sauveur. Je vous libèrerai de tous les péchés de l’humanité par l’eau et par le sang. Je bénirai tous ceux qui croient en Moi.” 
Croyez-vous en cette nouvelle alliance? Nous pouvons être sauvés de tous nos péchés et naître de nouveau si nous croyons en la vérité de Son baptême et de Son salut par l’eau et par le sang. 
Nous ne croyons pas en un médecin qui ne nous ausculte pas soigneusement. Un médecin doit d’abord établir un diagnostic correct à ses patients, puis leur prescrire un médicament adapté. Il existe plusieurs sortes de médicaments, mais il doit savoir exactement lequel prescrire. Quand un médecin fait un diagnostic correct, plusieurs médicaments peuvent aider le malade. Mais avec un mauvais diagnostic, des médicaments efficaces ne peuvent qu’aggraver la situation du malade. 
Ainsi, lorsque vous croyez en Jésus, vous devez faire le diagnostic de la situation de votre esprit par rapport à la Parole de Dieu. En examinant votre esprit en fonction de la Parole de Dieu, vous pouvez connaître exactement son état. Le médecin des esprits peut traiter tous les malades sans exception. Ils peuvent tous connaître la nouvelle naissance. 
Si vous vous interrogez: “Je ne sais pas si j’ai été racheté” cela signifie que vous n’avez pas été sauvé. Un pasteur réellement disciple de Jésus doit être capable de résoudre le problème des péchés de ses fidèles. Ainsi, il peut résoudre le problème de leur foi et les guider spirituellement. Il doit être capable de déceler les conditions spirituelles exactes de ses fidèles. 
Jésus est venu en ce monde pour ôter tous les péchés de l’humanité. Il est venu, a été baptisé et est mort sur la Croix. Lorsqu’Il a expié les péchés, les a-t-Il lavés? La parole de l’eau et de l’Esprit efface les péchés de tous les croyants. 
L’évangile est tel que la dynamite. Il fait tout sauter, du tout petit immeuble à la montagne la plus haute. L’œuvre de Jésus est juste. Il a lavé les péchés de ceux qui croient en Lui par Son évangile de l’eau et de l’Esprit. Relisons ensemble l’évangile de l’eau et de l’Esprit tel qu’il est formulé dans la Bible. 
 
 

L’ÉVANGILE DE L’IMPOSITION DES MAINS DE L’ANCIEN TESTAMENT 

 
Quel est la raison de l’imposition des mains dans l’Ancien Testament?
Elle sert à transférer les péchés sur les offrandes.
 
Relisons le véritable évangile de la rédemption dans le Lévitique 1:3-4 “Si son offrande est un holocauste de gros bétail, il offrira un mâle sans défaut; il l’offrira à l’entrée de la tente d’assignation devant l’Éternel, pour obtenir sa faveur. Il posera sa main sur la tête de l’holocauste qui aura l’agrément de l’Éternel pour lui servir d’expiation.” 
Ce passage nous enseigne que l’offrande brûlée devait être présentée à la porte du Tabernacle devant le Seigneur, et que les mains devaient être posées sur la tête de cette dernière qui devait être un animal vivant et sans imperfection. 
Au temps de l’Ancien Testament, un pécheur posait ses mains sur les offrandes pour expier ses péchés quotidiens. Il tuait l’offrande devant le Seigneur et le sacrificateur recueillait un peu de son sang qu’il répandait sur les cornes de l’autel des offrandes brûlées. Puis il versait le reste du sang aux pieds de l’autel et le pécheur était pardonné de ses péchés quotidiens. 
Pour l’expiation des péchés de l’année, on peut lire dans le Lévitique 16:6-10: “Aaron offrira son taureau expiatoire et fera l’expiation pour lui et pour sa maison. Il prendra les deux boucs et les placera devant l’Éternel, à l’entrée de la tente d’assignation. Aaron jettera le sort sur les deux boucs, un sort pour l’Éternel et un sort pour Azazel. Aaron fera approcher le bouc sur lequel est tombé le sort pour l’Éternel et il l’offrira en sacrifice d’expiation. Et le bouc sur lequel est tombé le sort pour Azazel sera placé vivant devant l’Éternel, afin qu’il serve à faire et qu’il soit chassé dans le désert pour Azazel.” Comme la Bible nous l’enseigne, le bouc émissaire symbolise l’expiation. Ainsi, une année de péchés était expiée le dixième jour du septième mois. 
Dans le Lévitique 16:29-30, on peut lire: “  C'est ici pour vous une loi perpétuelle: au septième mois, le dixième jour du mois, vous humilierez vos âmes, vous ne ferez aucun ouvrage, ni l'indigène, ni l'étranger qui séjourne au milieu de vous. Car en ce jour on fera l'expiation pour vous, afin de vous purifier: vous serez purifiés de tous vos péchés devant l'Éternel.” 
Il s’agissait du jour où les Israélites expiaient leurs péchés annuels. Comment procédaient-ils? D’abord, le souverain sacrificateur Aaron devait être présent lors du sacrifice. Qui représentait le peuple d’Israël? Aaron lui-même. Dieu désigna Aaron pour que lui et ses descendants soient les souverains sacrificateurs. 
Aaron offrait le bœuf pour l’expiation de ses propres péchés et de ceux de sa maison. Il tuait le bœuf et répandait sept fois son sang au-dessus et devant le propitiatoire. Il devait prioritairement expier ses péchés et ceux de sa maison. 
Expiation signifie transférer le péché sur l’offrande et sacrifier cette dernière à la place des pécheurs. Le pécheur devrait mourir mais il pouvait expier ses péchés en les transférant sur l’offrande et en la sacrifiant à sa place. 
Après l’expiation de ses péchés et de ceux de sa maison, il offrait un bouc à Dieu pendant qu’il en envoyait un autre dans le désert en guise de bouc émissaire, cela en présence du peuple d’Israël. 
Un bouc était donné en offrande. Aaron posait ses mains sur la tête de cette dernière et confessait: “Oh! Mon Dieu, Ton peuple d’Israël a violé les dix commandements et les 613 articles de Ta Loi. Les Israélites sont devenus pécheurs. J’impose à présent mes mains sur ce bouc afin de transférer sur lui les péchés de l’année.” 
Il égorgeait le bouc et pénétrait dans le Lieu Très Saint du Tabernacle muni de son sang. Il en répandait sept fois au-dessus et sur le devant du propitiatoire. 
Dans le Lieu Très Saint se trouve l’arche de l’alliance. Son couvercle est appelé propitiatoire, et à l’intérieur se trouvent les deux tablettes en pierre de l’alliance, le pot en or de la manne, et la verge d’Aaron qui avait bourgeonné. 
La verge d’Aaron symbolise la résurrection, les deux tablettes en pierre de l’alliance, Sa justice, et le pot de manne en or, Sa parole de vie. 
Il y a un couvercle sur l’arche de l’alliance. Le sang était répandu sept fois sur le devant du propitiatoire. Comme il y avait des cloches en or cousues aux coutures de l’habit du souverain sacrificateur, elles carillonnaient lorsqu’il répandait le sang. 
Dans le Lévitique 16:14-15, on peut lire: “Il prendra du sang du taureau et fera l’aspersion avec son doigt sur le devant du propitiatoire vers l’orient; il fera sept fois avec son doigt l’aspersion du sang devant le propitiatoire. Il égorgera le bouc expiatoire pour le peuple et il en portera le sang au-delà du voile. Il fera avec ce sang comme il a fait avec le sang du taureau, il en fera l’aspersion sur le propitiatoire et devant le propitiatoire.” 
Les cloches carillonnaient chaque fois qu’il répandait le sang du bouc, et tous les Israélites rassemblés à l’extérieur en entendaient le son. En ces temps où l’expiation des péchés devait être pratiquée par le souverain sacrificateur, le son des cloches signifiait que les péchés étaient pardonnés. C’était le son de la bénédiction de tout le peuple d’Israël. 
Lorsque les cloches sonnaient sept fois, ils disaient: “À présent, je suis soulagé. Je me faisais du souci pour tous les péchés de l’an passé, et désormais je me sens libre.” Puis, le peuple retournait à ses occupations, libéré de toute culpabilité. Le son des cloches à ce moment-là était aussi libérateur que la bonne nouvelle de la nouvelle naissance par l’eau et par l’Esprit. 
Nous entendons l’évangile de la rédemption, nous y croyons de tout notre cœur et le confessons par notre bouche, tel est l’évangile de la nouvelle naissance de l’eau et de l’Esprit. Lorsque les cloches sonnaient sept fois, tous les péchés annuels des Israélites étaient lavés devant Dieu. 
Après avoir offert un bouc pour les Israélites, le souverain sacrificateur s’emparait d’un autre bouc et se dirigeait vers le peuple resté à l’extérieur du Tabernacle. Tandis qu’ils l’observaient, le souverain sacrificateur Aaron posait ses mains sur la tête de l’autre bouc. Dans le Lévitique 16:21-22, il est dit: “  Aaron posera ses deux mains sur la tête du bouc vivant, et il confessera sur lui toutes les iniquités des enfants d'Israël et toutes les transgressions par lesquelles ils ont péché; il les mettra sur la tête du bouc, puis il le chassera dans le désert, à l'aide d'un homme qui aura cette charge. Le bouc emportera sur lui toutes leurs iniquités dans une terre désolée; il sera chassé dans le désert. ” 
Le souverain sacrificateur, Aaron posait ses mains sur la tête de l’autre bouc (le bouc émissaire) et confessait à Dieu tous les péchés de l’année des Israélites: “Oh, mon Dieu, les Israélites ont péchés devant Toi. Nous avons violé les dix commandements et les 613 articles de Ta Loi. Oh! Mon Dieu, je transfère tous les péchés des Israélites sur la tête de ce bouc.” 
Selon Jérémie 17:1, les péchés sont consignés dans deux lieux différents, d’une part sur le Livre des Œuvres et d’autre part sur les tablettes de leurs cœurs. 
Ainsi le peuple devait-il expier ses péchés et ces derniers devaient-ils être effacés du Livre des Œuvres et des tablettes de leurs cœurs. Le jour des expiations, le bouc effaçait les péchés consignés dans le livre du jugement, et l’autre bouc effaçait ceux gravés dans les cœurs. 

Que Dieu voulait-il prédire aux Israélites à travers le système de l’Ancien Testament?
 Que le sauveur viendrait et ôterait leurs péchés une fois pour toutes de la façon la plus juste qui soit.
 
Par imposition de ses mains sur la tête du bouc, le souverain sacrificateur témoignait aux Israélites que leurs péchés de l’année étaient transférés sur le bouc. Lorsque les péchés étaient transférés sur la tête du bouc, un homme convenable le conduisait dans le désert. 
La Palestine est un territoire désertique. Le bouc qui avait pris à son compte tous les péchés de l’année des Israélites était conduit par un homme, désigné pour cette fonction, dans le désert où il n’y avait ni eau ni végétation. Les Israélites se levaient et regardaient le bouc émissaire partir dans le désert. 
Ils se disaient: “J’aurais dû mourir, mais le bouc meurt à ma place pour mes péchés. Le prix du péché, c’est la mort, mais le bouc meurt à ma place. Merci le bouc. Ta mort signifie que je vivrai.” Le bouc était emmené loin dans le désert et les Israélites étaient pardonnés de leurs péchés de l’année. 
Lorsque les péchés de vos cœurs ont été transférés sur l’offrande, vous êtes purs. C’est aussi simple que cela. La vérité est toujours simple lorsqu’on la saisit. 
Le bouc disparaissait à l’horizon. L’homme revenait seul après avoir accompli sa tâche. Les péchés annuels des Israélites étaient effacés. Le bouc errait dans le désert sans eau, sans végétation, et mourait emportant avec lui les péchés de l’année des Israélites. 
Le prix du péché est la mort, et la justice de Dieu était accomplie. Dieu sacrifiait le bouc afin que les Israélites vivent. Toutes les erreurs de l’année des Israélites étaient lavées. 
Comme les péchés quotidiens et les péchés annuels étaient ainsi lavés au temps de l’Ancien Testament, Dieu a établi une alliance semblable pour que nos péchés soient pardonnés une fois pour toutes. C’était là Son alliance et Sa volonté de nous envoyer le Messie et de nous délivrer de tous les péchés de notre vie. L’alliance fut accomplie par le baptême de Jésus. 
 
NAITRE DE NOUVEAU PAR L’EAU ET PAR L’ESPRIT DANS LE NOUVEAU TESTAMENT 

Pourquoi Jésus s’est-Il fait baptiser par Jean-Baptiste?
Pour accomplir la justice en enlevant tous les péchés du monde. Le baptême de Jésus dans le Nouveau Testament est synonyme de l’imposition des mains de l’Ancien Testament.

Relisons Matthieu 3:13-15: “Alors Jésus vint de la Galilée au Jourdain vers Jean, pour être baptisé par lui. Mais Jean s’y opposait en disant: C’est moi qui ai besoin d’être baptisé par toi et c’est toi qui viens à moi! Jésus lui répondit: Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi toute justice. Alors Jean le laissa faire.”
Jésus alla au Jourdain et fut baptisé par Jean-Baptiste, Il accomplit ainsi toute justice. Il fut baptisé par Jean. Jean fut le plus grand des enfants nés d’une femme. 
Dans Matthieu 11:11-12 on peut lire: “En vérité je vous le dis, parmi ceux qui sont nés de femmes, il ne s’en est pas levé de plus grand que Jean-Baptiste. Cependant le plus petit dans le royaume des cieux est plus grand que lui. Depuis les jours de Jean-Baptiste jusqu’à présent, le royaume des cieux est soumis à la violence, et ce sont les violents qui le ravissent.” 
Jean-Baptiste fut choisi par Dieu pour être le représentant de l’humanité et fut envoyé six mois avant le Christ. Il était descendant d’Aaron et le dernier des souverains sacrificateurs. 
Jean-Baptiste dit à Jésus quand ce dernier vint à lui: “C’est moi qui ai besoin d’être baptisé par toi et c’est toi qui viens à moi!” 
“Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi toute justice.” Son objectif était de libérer l’humanité entière de ses péchés afin que tous les hommes puissent devenir enfants de Dieu. Jésus dit à Jean: “Nous devons accomplir l’évangile de la nouvelle naissance par l’eau et par l’Esprit. Alors, baptise-moi maintenant.” 
Jean baptisa Jésus. Il fallait que Jésus soit baptisé pour pouvoir ôter tous les péchés de l’humanité. Et comme Il fut baptisé de la façon la plus juste qui soit, nous fûmes purement sauvés de tous nos péchés. Jésus s’est fait baptiser et tous nos péchés ont été transférés sur Lui. 
Jésus vint en ce monde et fut baptisé à l’âge de trente ans. Il s’agissait de Son premier ministère. Jésus l’accomplit avec justice en ôtant tous les péchés de l’humanité, et consacrant ainsi tous les hommes. 
Jésus est venu en ce monde et a été baptisé de la façon la plus juste qui soit pour nous délivrer de nos péchés. “Ainsi” toute justice fut accomplie. 
Dieu a dit: “Celui-ci est mon Fils bien-aimé” (Matthieu 3:17). Jésus Christ savait qu’Il devrait prendre tous les péchés de l’humanité à Son compte et verser Son sang sur la Croix, et  Il a obéi à Son Père, disant: “Toutefois, non pas comme je veux, mais comme tu veux” (Matthieu 26:39). La volonté de Son Père fut de laver tous les péchés de l’humanité et d’offrir ainsi le salut à tous les hommes du monde. 
Alors Jésus, en Fils discipliné, a obéi à la volonté de Son Père et fut baptisé par Jean-Baptiste. 
On lit dans Jean 1:29: “Le lendemain, il vit Jésus venir à lui et dit: Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde.” Jésus a pris tous les péchés à Son compte et a versé Son sang sur la Croix au Golgotha. “Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde”, témoigna Jean-Baptiste. 
Avez-vous du péché ou non? Êtes-vous un homme juste ou un pécheur? La vérité veut que Jésus ait pris les péchés de l’humanité à Son compte et fut crucifié à notre place. 
 
Quand les péchés de tous les pécheurs de l’humanité furent-ils transférés sur Jésus? 
Jésus a pris nos péchés lors de Son baptême par Jean-Baptiste au Jourdain. 
 
Dès notre naissance dans ce monde, nous péchons même lorsque nous avons entre un et dix ans. Jésus a pris aussi ces péchés-là à Son compte. Nous péchons également entre onze et vingt ans. Les péchés que nous avons commis dans nos cœurs et dans nos actes, Il les a pris à Son compte. 
Nous péchons également entre vingt et un et quarante-cinq ans. Il a également pris ces péchés-là. Il a pris tous les péchés du monde à Son compte et a été crucifié. Nous péchons du jour de notre naissance à celui de notre mort. 
“Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde.” Tous les péchés, depuis ceux d’Adam, le premier homme, à ceux du dernier-né en ce monde – quelle que soit l’époque – Il les a tous pris. Il n’a pas trié ou choisi les péchés qu’Il désirait prendre à Son compte. 
Il n’a pas décidé de n’en aimer que certains d’entre nous. Il est venu en chair et a pris tous les péchés de l’humanité à Son compte, puis il a été crucifié. Il a été jugé à notre place et a effacé à jamais les péchés de l’humanité. 
Personne n’a été exclu de Son salut. “Le péché du monde” sous-entend TOUS nos péchés. Jésus les a tous pris à Son compte. Par Son baptême et par Son sang, Il a lavé tous les péchés de l’humanité. Il les a tous pris par Son baptême et a été jugé pour ces derniers sur la Croix. Avant de mourir sur la Croix, Jésus a dit: “Tout est accompli” (Jean 19:30); cela signifiait que le salut de l’humanité était accompli. 
Pourquoi Jésus a-t-Il été crucifié? Parce que la vie de la chair se trouve dans le sang, et que le sang permet l’expiation d’une vie (Lévitique 17:11). Pourquoi Jésus a-t-Il dû se faire baptiser? Parce qu’Il voulait prendre tous les péchés du monde à Son compte. 
“Après cela, Jésus, qui savait que déjà tout était achevé, dit afin que l’Écriture soit accomplie: J’ai soif” (Jean 19:28). Jésus mourut, sachant que toutes les alliances de Dieu de l’Ancien Testament étaient accomplies par Son baptême au Jourdain et par Sa mort sur la Croix. 
Jésus savait que la rédemption avait été accomplie à travers Lui et Il a dit: “Tout est accompli.” Il est mort sur la Croix. Il nous sanctifia, ressuscita des morts au troisième jour et monta au ciel, où Il siège maintenant à la droite de Dieu.
Le fait que tous nos péchés aient été lavés à travers le baptême de Jésus et Sa mort sur la Croix constitue l’évangile béni de la nouvelle naissance par l’eau et par l’Esprit. Croyez-y, et vous serez pardonnés de tous vos péchés. 
Il est impossible d’expier nos péchés par une prière de repentance quotidienne. La rédemption a été assurée une fois pour toutes à travers le baptême de Jésus et Sa mort sur la Croix. “Or, là où il y a pardon des péchés, il n’y a plus d’offrande pour le péché” (Hébreux 10:18). 
Ce qu’il nous reste à faire désormais est de croire en la rédemption à travers le baptême de Jésus et Sa crucifixion. Croyez-y et vous serez sauvés. 
Dans Romains 5:1-2, on peut lire: “Étant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ; à qui nous devons d’avoir eu par la foi accès à cette grâce, dans laquelle nous demeurons fermes, et nous nous glorifions dans l’espérance de la gloire de Dieu.” 
Il n’existe nul autre moyen d’accéder à la grâce hormis la foi en l’évangile béni de la nouvelle naissance de l’eau et de l’Esprit. 
 
 
LE DESSEIN DE LA LOI DE DIEU 

Pouvons-nous être sanctifiés par la Loi?
Non. La Loi peut simplement nous faire prendre conscience de nos péchés.
 
Dans Hébreux 10:9, on peut lire: “Puis il dit: Voici: je viens pour faire ta volonté. Il abolit donc le premier (culte) pour en établir un second.” Nous ne pouvons être sanctifiés par la Loi. Elle ne fait que faire de nous des pécheurs. Dieu ne comptait pas que nous obéissions à Sa Loi. 
Dans Romains 3:20, on lit: “C’est par la loi que vient la connaissance du péché.” Dieu a donné la Loi aux Israélites par l’intermédiaire de Moïse, 430 ans après qu’Abraham ait reçu l’alliance. Il leur confia la Loi pour qu’ils puissent prendre conscience de la signification du péché aux yeux de Dieu. En l’absence de la Loi de Dieu, l’humanité n’aurait pas eu connaissance du péché. Dieu nous livra Sa Loi pour que nous comprenions le péché. 
Ainsi, le seul objectif de cette Loi était de nous faire reconnaître que nous sommes des pécheurs devant Dieu. Par cette connaissance, nous devrions retourner vers Jésus par la foi en l’évangile béni de la nouvelle naissance de l’eau et de  l’Esprit. Tel est le dessein de la Loi que Dieu nous a délivrée.
 

LE SEIGNEUR EST VENU POUR ACCOMPLIR LA LOI DE DIEU 

Que devons-nous faire aux yeux de Dieu?
Croire en la rédemption de Dieu à travers Jésus.
 
“Je viens pour faire ta volonté. Il abolit donc le premier (culte) pour en établir un second” (Hébreux 10:9). Nous ne pouvons être sanctifiés par la Loi, Dieu ne nous a pas délivrés par elle, mais par Sa complète rédemption. Dieu nous a sauvés par Son amour et Sa justice. 
“Et c’est en vertu de cette volonté que nous sommes sanctifiés, par l’offrande du corps de Jésus-Christ, une fois pour toutes. Tout sacrificateur se tient à son poste chaque jour pour faire son service et offrir souvent les mêmes sacrifices qui ne peuvent jamais ôter les péchés. Mais lui, après avoir présenté un seul sacrifice pour les péchés, s’est assis à perpétuité à la droite de Dieu” (Hébreux 10:10-12). 
Il est assis à la droite de Dieu car Son travail de rédemption pour Lui est accompli. Il ne sera jamais plus baptisé ou sacrifié pour nous sauver. 
Maintenant que tous les péchés de l’humanité ont été lavés, Il ne lui reste qu’à octroyer la vie éternelle à ceux qui croient en Lui. Il scelle désormais par l’Esprit tous ceux qui croient en Son salut par l’eau et par l’Esprit. 
Jésus est venu en ce monde, a pris tous les péchés de l’humanité à Son compte et est mort sur la Croix. Son œuvre est donc accomplie. Maintenant que la mission du Seigneur est accomplie, Il est assis à la droite de Dieu. 
Nous devons croire en le fait que Notre Seigneur Jésus nous a sauvés à jamais du péché. Il a fait de nous des êtres parfaits pour l’éternité, par Son baptême et par Son sang. 
 

LES ENNEMIS DE DIEU 

Qui sont les ennemis de Dieu?
Ceux qui croient en Jésus mais ont des péchés dans leurs cœurs.
 
Dans Hébreux 10:12-13, le Seigneur dit: “Mais lui, après avoir présenté un seul sacrifice pour les péchés, s’est assis à perpétuité à la droite de Dieu, et il attend désormais que ses ennemis deviennent son marchepied.” Il a dit qu’Il attendrait le jugement dernier pour décider de leur sort. 
Ses ennemis ne cessent de demander: “Mon Dieu, je t’en prie, pardonne mes péchés.” Satan et ses adeptes ne croient pas en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et ne cessent de réclamer Son pardon. 
Notre Seigneur Dieu ne les blâme pas dans l’immédiat, mais au retour de Jésus, ils seront jugés et condamnés à l’enfer éternel. Dieu les tolère actuellement dans l’espoir qu’ils se repentent et deviennent des justes par la rédemption. 
Notre Seigneur Jésus a pris tous les péchés à Son compte et est mort pour nous qui croyons en Lui. Jésus reviendra un jour délivrer tous ceux qui croient en Lui. “Oh, nous T’en prions, reviens-nous vite Seigneur.” Il reviendra pour emmener ceux qui sont exempts de péchés et les gardera à jamais avec Lui, au Royaume des Cieux. 
Ceux qui demeureront pécheurs, quand le Seigneur reviendra, n’auront pas leur place au Ciel. Au Jour du Jugement dernier, ils seront jugés et jetés dans les flammes de l’enfer. Cette punition attend ceux qui refusent de croire en la nouvelle naissance de l’eau et de l’Esprit. 
Notre Seigneur Jésus considère ceux qui croient au mensonge comme Ses ennemis. C’est pourquoi nous devons nous battre contre le mensonge. C’est pourquoi nous devons croire en l’évangile béni de la nouvelle naissance de l’eau et de l’Esprit. 
 

NOUS DEVONS CROIRE EN L’ÉVANGILE DE L’EAU ET DE L’ESPRIT 

Devons-nous expier nos péchés maintenant que toutes nos dettes ont été intégralement payées?
Absolument pas.
 
Dans Hébreux 10:15-16, on peut lire: “C’est ce que le Saint-Esprit nous atteste également. Car après avoir dit: Voici l’alliance que je traiterai avec eux, après ces jours-là, dit le Seigneur: Je mettrai mes lois dans leur cœur et je les écrirai dans leur intelligence.” 
Après avoir lavé nos péchés, Il a dit: “Voici l’alliance que je traiterai avec eux”. Quel est cette alliance? “Je mettrai mes lois dans leur cœur et je les écrirai dans leur intelligence.” Nous avons d’abord tenté de vivre des vies légalistes par Sa Loi, mais nous ne pouvons être sauvés par celle-ci. 
Ensuite, nous avons compris que Jésus avait déjà sauvé ceux qui croient avec leur cœur en l’évangile béni de la nouvelle naissance de l’eau et de l’Esprit. Tous ceux qui croient en le baptême et en le sang de Jésus ont été rachetés. 
Jésus est le Sauveur du salut. “Le salut ne se trouve en aucun autre; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés” (Actes 4:12). Jésus est venu dans ce monde en tant que notre Sauveur. Nous ne pouvons être sauvés par nos actes. Alors, Jésus nous a sauvés et a consigné sur les tablettes de nos cœurs le fait qu’Il nous a sauvés par Sa Loi, par Son amour et par Son salut. 
“Et je ne me souviendrai plus de leurs péchés ni de leurs iniquités. Or, là où il y a pardon des péchés, il n’y a plus d’offrande pour le péché” (Hébreux 10:17-18). 
Il ne se souvient plus désormais de nos injustices. Maintenant qu’Il a pris tous nos péchés à Son compte, nous, les croyants, n’avons plus de péchés à nous faire pardonner. Notre dette a été payée intégralement et il ne reste plus rien à régler. L’homme est sauvé par sa foi en le ministère de Jésus, celui-là même qui nous a sauvés à travers Son baptême et Son sang sur la Croix. 
Désormais, il ne nous reste qu’à croire en l’eau et en le sang de Jésus: “Vous connaîtrez la vérité et la vérité vous rendra libres” (Jean 8:32). Croyez en le salut de Jésus. Atteindre la rédemption est plus simple que le fait de respirer. Vous n’avez rien d’autre à faire que de croire aux choses comme elles sont. Le salut consiste uniquement à croire en le monde de Dieu. 
Croyez en le fait que Jésus est notre Sauveur (par Son baptême et par Sa mort sur la Croix), et gardez foi en la vérité selon laquelle le salut vous appartient. Chassez vos propres pensées et ne croyez qu’en le salut en Jésus. Je prie pour que vous croyiez réellement en Jésus et que vous vous prépariez à entrer dans la vie éternelle en Sa compagnie.