Sermons

Sujet 23: Hébreux

[PARTIE 2-1] Nous devons croire plus sincèrement aux choses que nous avons entendues (Hébreux 2:1-18)

Nous devons croire plus sincèrement aux choses que nous avons entendues(Hébreux 2:1-18)
“C'est pourquoi nous devons d'autant plus nous attacher aux choses que nous avons entendues, de peur que nous ne soyons emportés loin d'elles. Car, si la parole annoncée par des anges a eu son effet, et si toute transgression et toute désobéissance a reçu une juste rétribution, comment échapperons-nous en négligeant un si grand salut, qui, annoncé d'abord par le Seigneur, nous a été confirmé par ceux qui l'ont entendu, Dieu appuyant leur témoignage par des signes, des prodiges, et divers miracles, et par les dons du Saint-Esprit distribués selon sa volonté. En effet, ce n'est pas à des anges que Dieu a soumis le monde à venir dont nous parlons. Or quelqu'un a rendu quelque part ce témoignage:
Qu’est-ce que l'homme,
Pour que tu te souviennes de lui,
Ou le fils de l'homme,
Pour que tu prennes soin de lui?
Tu l'as abaissé pour un peu de temps
Au-dessous des anges,
Tu l'as couronné de gloire et d'honneur,
Tu as mis toutes choses sous ses pieds.
En effet, en lui soumettant toutes choses, Dieu n'a rien laissé qui ne lui fût soumis. Cependant, nous ne voyons pas encore maintenant que toutes choses lui soient soumises. Mais celui qui a été abaissé pour un peu de temps au-dessous des anges, Jésus, nous le voyons couronné de gloire et d'honneur à cause de la mort qu'il a soufferte, afin que, par la grâce de Dieu, il souffrît la mort pour tous. Il convenait, en effet, que celui pour qui et par qui sont toutes choses, et qui voulait conduire à la gloire beaucoup de fils, élevât à la perfection par les souffrances le Prince de leur salut. Car celui qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés sont tous issus d'un seul. C’est pourquoi il n'a pas honte de les appeler frères, lorsqu'il dit:
J'annoncerai ton nom à mes frères,
Je te célébrerai au milieu de l'assemblée.
Et encore:
Je me confierai en toi.
Et encore:
Me voici, moi et les enfants que Dieu m’a donnés.
Ainsi donc, puisque les enfants participent au sang et à la chair, il y a également participé lui-même, afin que, par la mort, il anéantît celui qui a la puissance de la mort, c'est-à-dire le diable, et qu'il délivrât tous ceux qui, par crainte de la mort, étaient toute leur vie retenus dans la servitude. Car assurément ce n'est pas à des anges qu'il vient en aide, mais c'est à la postérité d'Abraham. En conséquence, il a dû être rendu semblable en toutes choses à ses frères, afin qu’il fût un souverain sacrificateur miséricordieux et fidèle dans le service de Dieu, pour faire l'expiation des péchés du peuple; car, ayant été tenté lui-même dans ce qu 'il a souffert, il peut secourir ceux qui sont tentés.”
 


Nous devons travailler le champ du cœur des gens et ensuite leur prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit


Commençons par porter notre attention sur Hébreux 2:1-4 ici: “C'est pourquoi nous devons d'autant plus nous attacher aux choses que nous avons entendues, de peur que nous ne soyons emportés loin d'elles. Car, si la parole annoncée par des anges a eu son effet, et si toute transgression et toute désobéissance a reçu une juste rétribution, comment échapperons-nous en négligeant un si grand salut, qui, annoncé d'abord par le Seigneur, nous a été confirmé par ceux qui l'ont entendu, Dieu appuyant leur témoignage par des signes, des prodiges, et divers miracles, et par les dons du Saint-Esprit distribués selon sa volonté ?”
Comme ce passage nous y exhorte, il est très important pour nous de garder et défendre notre foi attentivement, au risque de perdre la parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Nous tous qui croyons en cet évangile authentique devons veiller constamment à ne pas nous mélanger aux chrétiens mondains et finir contaminés par eux. C’est parce que les chrétiens mondains ne croient pas en l’évangile de l’eau et de l’Esprit même s’il est strictement basé sur la parole de Dieu, et si nous nous mêlons à ces gens, nous pourrions renoncer à notre foi en cet évangile, qui est ce qui détermine si nous sommes bénis et condamnés par Dieu.
Quand nous regardons dans l’Ancien Testament, nous voyons la Bible mentionner deux montagnes: le mont Gerizim, montagne de bénédictions, et le mont Ebal, montagne de malédictions (Deutéronome 11:29). Dieu montre à travers ce récit qu’il donnerait bénédictions ou malédictions selon l’attitude de son peuple vis-à-vis de Sa parole.
Le même principe s’applique aux auditeurs de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Nous avons prêché l’évangile de l’eau et de l’Esprit à beaucoup de gens, et ceux qui entendent cette parole de Dieu peuvent se distinguer en deux sortes: ceux qui sont bénis par Dieu en entendant et croyant cette parole d’évangile de l’eau et de l’Esprit, et ceux qui sont condamnés par Dieu en refusant de croire cet évangile. Effectivement, il y a beaucoup trop de gens dans ce monde qui sont condamnés par Dieu en refusant de croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit même après avoir entendu cette parole de la justice de Dieu de leurs oreilles. C’est si tragique qu’il aurait mieux valu pour eux ne pas entendre la parole de la justice de Dieu au début, car ils pourraient avoir eu une autre chance de l’entendre. Ceux qui refusent de croire en la parole de justice de Dieu même après l’avoir entendue perdent essentiellement leur occasion de revenir au Dieu juste.
C’est pour cela que Dieu dit dans le passage des écritures d’aujourd’hui: “nous devons d'autant plus nous attacher aux choses que nous avons entendues” (Hébreux 2:1). Et c’est aussi pour cela que quiconque ne croit pas la parole d’évangile de l’eau et de l’Esprit qui constitue la justice de Dieu ne peut pas recevoir la rémission de ses péchés. Pourquoi alors sont-ils prompts à rejeter cet évangile de l’eau et de l’Esprit après l’avoir entendu une fois? C’est parce qu’ils ne réalisent pas leur nature pécheresse. Donc, lorsque nous rendons témoignage de l’évangile de l’eau et de l’Esprit aux pécheurs, nous ne devons pas semer la semence de l’évangile sans avoir d’abord travaillé le champ de leur cœur. Si nous semons la parole d’évangile de l’eau et de l’Esprit sans même travailler le champ de leur cœur, satan la prendra et la dévorera. Le seul moyen de sauver ces gens de tous leurs péchés est de travailler le terrain de leur cœur d’abord puis de leur prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Il est donc extrêmement important que nous travaillions le champ des cœurs d’abord avant de prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Une autre chose importante dont nous devons nous rappeler c’est que nous devons conduire ces nouveaux croyants à venir dans l’église de Dieu et continuer d’écouter la parole d’évangile de l’eau et de l’Esprit. Donc, nous devons nous assurer de les guider vers l’église de Dieu et leur prêcher cette parole sur une base continuelle.
 


Chacun est un pécheur


Lorsqu’un fermier sème des semences, il travaille d’abord le champ en le retournant et l’adoucissant pour préparer le sol. D’une manière similaire, le champ du cœur doit aussi être d’abord travaillé avant de planter la semence de l’évangile. Cela se fait pour exposer les péchés des gens, pour qu’ils réalisent leur besoin de salut. Bien que certaines personnes apprécient la gravité de leurs péchés, d’autres ne ressentent pas que leurs péchés soient si graves. En fait, la plupart des gens prennent les péchés trop à la légère, et c’est pour cela qu’il est si important que nous travaillions le champ de leur cœur et désignions le sérieux de leurs péchés jusqu’à ce qu’ils le réalisent pleinement. S’ils ne reconnaissent toujours pas leurs péchés devant Dieu correctement, alors nous devons leur enseigner la loi de Dieu et leur expliquer que tout manquement de garder la loi constitue un danger mortel. Quand les péchés sont ainsi exposés, nous devons leur montrer clairement qu’ils seront condamnés et détruits pour leurs péchés.
Quand le cœur des gens est travaillé comme cela, ils se soumettront certainement à Dieu et croiront en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Une fois qu’ils s’inclinent devant la loi de Dieu et admettent leurs péchés, ils croiront tous en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Aussi longtemps que nous semons la semence de l’évangile correctement chez ces pécheurs francs, ils seront invariablement sauvés et s’uniront à l’église de Dieu.
Le point central ici est de semer la semence correctement - c’est-à-dire que nous devons absolument nous assurer de travailler le champ du cœur des pécheurs d’abord, avant de semer la semence d’évangile de l’eau et de l’Esprit, autrement il sera presque impossible qu’aucun ne naisse de nouveau. Aujourd’hui, il est vraiment plutôt facile pour nous de prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit à ceux qui ne connaissent pas la justice de Dieu. Cependant, c’est seulement si nous prêchons l’évangile correctement après avoir travaillé leur cœur d’abord que ces gens pourront être sauvés de tous leurs péchés et vivre leur foi inébranlable.
Considérons-nous nous-mêmes un moment ici. Vous et moi aussi étions fondamentalement des pécheurs dépravés, n’est-ce pas? Effectivement, par nature nous étions tous des êtres pécheurs aux yeux de Dieu. Et puisque nous avions nombreux péchés qui méritaient la condamnation de Dieu, nous étions tous destinés à l’enfer. Cependant, même si nous étions de tels pécheurs dépravés, Dieu nous a sauvés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. C’est pour cela que nous menons maintenant nos vies de foi dans l’église de Dieu. Même si les gens de ce monde peuvent nous voir comme des étrangers nous qui croyons en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, c’est en fait nous qui menons la vie de foi correcte. Une fois que nous avons réalisé que nous n’avions rien de bon dans nos cœurs, nous avons su que nous devions accepter l’évangile de l’eau et de l’Esprit donné par Dieu dans nos cœurs. Aucun être humain n’a de cœur fondamentalement bon.
 


Pourquoi Jésus-Christ est-il venu sur cette terre incarné dans la même chair et le même sang que nous?


Quand Jésus est venu sur la terre nous chercher, il est venu dans la même chair et le même sang que nous. Chacun est né sur cette terre en chair afin de recevoir la rémission des péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. En d’autres termes, chaque être humain est né pour devenir un enfant de Dieu dans sa grâce. Et c’est parce que Jésus-Christ est né sur cette terre incarné dans la chair d’un homme que nous avons pu devenir les propres enfants de Dieu le Père, car Christ a pu nous sauver, nous tous qui croyons maintenant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, de chacun des péchés. Jésus-Christ était plus que capable de nous sauver, nous croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, de tous les péchés du monde. C’est ainsi parce que nous sommes nés pécheurs et notre sauveur est aussi venu sur la terre incarné dans la même chair que nous, et c’est pour cela qu’il Lui a été possible de sauver chacun de nous qui croyons maintenant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Mais pour accomplir cela, notre Seigneur devait d’abord porter tous les péchés de ce monde sur Son propre Corps par le baptême qu’il a reçu de Jean-Baptiste, et il y avait une très bonne raison à cela.
Cette raison est expliquée en Hébreux 2:14-15: “Ainsi donc, puisque les enfants participent au sang et à la chair, il y a également participé lui-même, afin que, par la mort, il anéantît celui qui a la puissance de la mort, c'est-à-dire le diable, et qu'il délivrât tous ceux qui, par crainte de la mort, étaient toute leur vie retenus dans la servitude.” Ce passage implique que grâce à l’incarnation de Jésus-Christ sur cette terre, beaucoup de gens allaient recevoir la rémission des péchés et devenir enfants de Dieu en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Ces gens, ce n’est autre que nous. Et il y a encore beaucoup plus de gens sur cette terre qui deviendront enfants de Dieu en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Maintenant, je suis certain que vous savez bien pourquoi les êtres humains sont nés sur cette terre: ils sont tous nés pour devenir les propres fils et filles de Dieu. Bien que Jésus soit notre sauveur, Il est en fait le premier Fils aux yeux du Père. Et nous tous qui croyons maintenant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit sommes les jeunes semblables de Jésus – c’est-à-dire que nous sommes aussi fils et filles de Dieu.
Destinés à être condamnés pour nos péchés, nous n’avions d’autre choix que craindre la mort constamment et vivre sous sa servitude durant toute notre vie, mais notre Seigneur Dieu a envoyé Son Fils sur la terre afin de délivrer des gens méchants comme nous de tous les péchés du monde. La Bible dit dans le passage des écritures d’aujourd’hui que Dieu le Père a fait incarner Son Fils dans la chair et le sang d’un homme pour que “par la mort, il anéantît celui qui a la puissance de la mort, c'est-à-dire le diable” (Hébreux 2:14). Autrement dit, c’est pour faire de nous Ses fils et filles que Dieu le Père a envoyé Son Fils unique dans la même chair et le même sang que nous. C’est pour cela que Jésus-Christ devait être baptisé par Jean-Baptiste et crucifié à mort sur la terre dans le même corps que nous. Dieu Lui-même devait devenir un homme afin de sauver la race humaine de tous ses péchés. Pour nous sauver de tous nos péchés, en d’autres termes, Jésus-Christ devait avoir le même corps que nous. Il devait ensuite porter tous les péchés du monde sur Son propre Corps en étant baptisé par Jean-Baptiste. C’est alors seulement que tous nos péchés pouvaient être transférés sur Jésus-Christ. Et toutes ces choses étaient absolument indispensables pour que Christ éradique tous nos péchés. 
 

La Bible dit que Jésus-Christ est le souverain sacrificateur du royaume des cieux

Dieu a envoyé Son Fils vers nous pour faire de nous Ses enfants, et cela est expliqué plus avant dans le passage des écritures d’aujourd’hui: “En conséquence, il a dû être rendu semblable en toutes choses à ses frères, afin qu’il fût un souverain sacrificateur miséricordieux et fidèle dans le service de Dieu, pour faire l'expiation des péchés du peuple” (Hébreux 2:17). Il est dit ici qu’il convenait que Jésus-Christ soit comme nous pendant un peu de temps, pour qu’Il puisse être “un souverain sacrificateur miséricordieux et fidèle dans le service de Dieu, pour faire l'expiation des péchés du peuple” (Hébreux 2:17). Ce passage nous montre clairement que Dieu a répandu Sa miséricorde sur nous, et qu’Il désire que nous cherchions Sa miséricorde, non que nous fassions des sacrifices. Autrement dit, Dieu répand Sa miséricorde sur ceux qui la cherchent, et les sauve de tous leurs péchés, mais Il condamne tous ceux dont le cœur est trop endurci pour chercher Sa miséricorde pour leurs péchés. C’est vraiment à quelqu’un qui a des fautes et manques comme Jacob que Dieu donne Sa miséricorde du salut, alors que quiconque essaie d’établir Sa propre justice de la chair est rejeté par Dieu et jeté en enfer.
Jésus-Christ est notre fidèle souverain sacrificateur, tout comme la Bible dit: “En conséquence, il a dû être rendu semblable en toutes choses à ses frères, afin qu’il fût un souverain sacrificateur miséricordieux et fidèle dans le service de Dieu, pour faire l'expiation des péchés du peuple” (Hébreux 2:17). Notre souverain sacrificateur a fidèlement accompli Son œuvre de salut pour expier complètement tous nos péchés. Etant venu sur la terre dans la même chair que nous, Jésus a porté tous les péchés du monde sur Son Corps, et il a offert Son propre Sang de vie à Dieu le Père au lieu d’offrir seulement le sang d’un animal. C’est pour cela que Dieu le Père dit ici dans le passage des écritures d’aujourd’hui que Jésus est le souverain sacrificateur le plus fidèle, qui nous a sauvés parfaitement de tous nos péchés.
 

Comprenez-vous maintenant pourquoi Jésus-Christ est venu sur la terre dans la même chair que nous, pourquoi il a été baptisé par Jean-Baptiste, et pourquoi il a été crucifié à mort?

J’espère et crois que vous allez tous comprendre maintenant pourquoi Jésus-Christ a été baptisé par Jean-Baptiste, et pourquoi il a abandonné Son Corps à la Croix. Jésus-Christ est notre fidèle souverain sacrificateur. Il est aussi Dieu Lui-même qui a répandu Sa miséricorde sur nous, et Il est notre sauveur qui est venu sur la terre dans la même image que nous. Comme le dit Hébreux 2:14, “Ainsi donc, puisque les enfants participent au sang et à la chair, il y a également participé lui-même,” Dieu Lui-même est venu sur la terre incarné dans la même chair et le même sang que nous afin de nous sauver et de faire de nous Ses propres enfants.
Regardons Hébreux 9:11-14 ici: “Mais Christ est venu comme souverain sacrificateur des biens à venir; il a traversé le tabernacle plus grand et plus parfait, qui n'est pas construit de main d'homme, c'est-à-dire, qui n'est pas de cette création; et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec Son propre Sang, ayant obtenu une rédemption éternelle. Car si le sang des taureaux et des boucs, et la cendre d'une vache, répandue sur ceux qui sont souillés, sanctifient et procurent la pureté de la chair, combien plus le sang de Christ, qui, par un esprit éternel, s'est offert lui-même sans tache à Dieu, purifiera-t-il votre conscience des oeuvres mortes, afin que vous serviez le Dieu vivant!”
Etant venu sur la terre incarné dans la chair d’un homme pour nous sauver de tous nos péchés, Jésus-Christ a sacrifié Son propre Corps pour nous comme les boucs et veaux étaient sacrifiés dans l’Ancien Testament après avoir pris les péchés du peuple d’Israël. Mais, au lieu d’offrir seulement le sang des boucs et veaux, Christ a offert Son propre Sang, comme il est écrit: “non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle” (Hébreux 9:12).
Au temps de l’Ancien Testament, c’était le travail du souverain sacrificateur de transférer les péchés du peuple d’Israël sur les animaux sacrifiés à leur place. Mais quand Jésus est venu sur la terre, Il n’a pas seulement transféré les péchés de son peuple sur un simple animal, mais plutôt, Il apris Lui-même chacun de tous les péchés sur Son propre Corps par l’imposition des mains de Jean-Baptiste, et Il est ainsi devenu notre propre propitiation et holocauste. 
En tant que Dieu Lui-même, Jésus est fondamentalement sans péché. En dépit de cela, il est venu sur la terre incarné dans la chair d’un homme, a porté tous nos péchés en étant baptisé par Jean-Baptiste, a abandonné Sa propre vie pour nous, et a ainsi accompli notre rédemption éternelle une fois pour toutes. Quand nous regardons en Lévitique chapitre 16, nous voyons qu’au jour de l’expiation, également connu comme Yom Kippur, le souverain sacrificateur entrait dans le lieu très saint avec le sang de l’animal et en aspergeait sept fois sur et devant le propitiatoire. Les Israélites qui croyaient au sacrifice du jour de l’expiation étaient remis de tous leurs péchés annuels. De même, tous ceux qui croient au sacrifice de Jésus peuvent aussi entrer dans le sanctuaire éternel du ciel tout comme Jésus, comme c’est écrit en Hébreux 9:14: “combien plus le sang de Christ, qui, par un esprit éternel, s'est offert lui-même sans tache à Dieu, purifiera-t-il votre conscience des oeuvres mortes, afin que vous serviez le Dieu vivant!”
 

Qu’est-ce que cela signifie que nos consciences soient purifiées des œuvres mortes?

Il y a certaines transgressions que nous commettons même si nous savons que ce sont des péchés. Le fait que Jésus nous ait purifié des œuvres mortes signifie qu’Il nous a tous lavés de ces transgressions et nous a permis de servir le Dieu vivant. Les écritures disent que Jésus est l’agneau de Dieu qui a pris les péchés du monde. C’est pour nous sauver de tous nos péchés que Jésus-Christ est venu sur cette terre, et Il a effectivement libéré nos consciences de chacun de tous les péchés pour que nous soyons tous en mesure de servir le Dieu vivant de justice. 
En étant baptisé par Jean-Baptiste, le Seigneur a pris tous nos péchés une fois pour toutes, et Il a été crucifié à mort en portant ces péchés. Par le baptême qu’Il a reçu de Jean-Baptiste au Jourdain, le Seigneur a déjà porté tous nos péchés. Tout comme nous étions tous exposés par la loi de Dieu comme pécheurs, il n’y a personne dans ce monde qui puisse vivre avec une conscience nette tout le temps. Pouvez-vous penser à quelqu’un qui ait une conscience sans aucun défaut du tout? Chacun a fait quelque chose qui le fait se sentir coupable dans sa conscience. Cela signifie-t-il que vous commettez le péché seulement quand vous faites quelque chose contre votre conscience? Non, ce n’est pas le cas. Il y a en fait deux sortes de péchés commis par chacun: ceux que vous commettez consciemment et qui rendent votre conscience coupable, et ceux que vous commettez involontairement en enfreignant les commandements de la parole de Dieu sans en avoir vraiment l’intention. Les deux sont des péchés à égalité. Même si quelqu’un ne connaît pas la parole de Dieu, quand cette personne fait quelque chose qui trouble sa propre conscience, ce péché est inscrit dans son cœur et elle est emprisonnée par cela. Ce sujet est traité en Romains chapitre 2.
Pour voir cela, lisons Romains 2:14-15 ici: “Quand les païens, qui n'ont point la loi, font naturellement ce que prescrit la loi, ils sont, eux qui n'ont point la loi, une loi pour eux-mêmes; ils montrent que l'oeuvre de la loi est écrite dans leurs coeurs, leur conscience en rendant témoignage, et leurs pensées s'accusant ou se défendant tour à tour.” C’est pour cela que même les non-croyants se sentent coupables dans leur conscience lorsqu’ils font quelque chose de mal. Et tout ce qui fait que leur conscience se sente coupable c’est un péché. Leur conscience, en d’autres termes, est une loi pour eux qui désigne leurs péchés. Avant de prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous devons parfois travailler profondément le cœur des gens avec la parole de Dieu pour que leur nature pécheresse soit exposée. Quand leurs péchés sont exposés et que les œuvres mortes de leur conscience sont révélées, ils sont obligés d’écouter l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Mes chers croyants, je vous demande de ne pas laisser la parole de Dieu que vous avez entendue aujourd’hui s’éloigner. Il est absolument impératif pour nous tous de continuer de méditer sur cette parole que nous avons entendue jusqu’à présent, et de prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit en conséquence. Nous ne devons jamais laisser la parole de Dieu que nous avons entendu jusqu’à présent s’éloigner. Que vous soyez béni par Dieu par votre foi ou alors condamné pour votre incrédulité dépend entièrement de vous. Vous devez donc croire de tout cœur en la parole d’évangile de l’eau et de l’Esprit que vous avez entendu jusqu’à présent, et vous devez vous armer de cette foi inébranlable. Quand nous lisons la Bible, nous voyons beaucoup de récits qui contrastent deux sortes de personnes et nous enseignent sur l’importance absolue de la foi. Le récit d’Abel et Caïn donne une telle leçon, comme le récit d’Isaac contre Ismaël et Jacob contre Esaü. Que nous enseignent tous ces récits? Ils nous enseignent que tous les gens de foi, d’Abel à Isaac et Jacob, ont été bénis parce qu’ils ont cru la parole de Dieu quand ils l’ont entendue, alors que d’autres, comme Caïn, Esaü, et Ismaël ont été condamnés parce qu’ils ont ignoré la parole de Dieu et refusé de croire même après l’avoir entendue plusieurs fois.
Aucun de vous ne devrait jamais négliger de continuer d’écouter la parole de Dieu et d’y croire tout le temps. Et lorsque vous écoutez la parole de Dieu ou lisez les écritures, vous ne devez jamais passer ou oublier aucune partie peu importe combien cela pourrait être bref. Chaque parole de Dieu elle-même est vie, car c’est là que l’évangile de l’eau et de l’Esprit est si clairement et exhaustivement écrit. Donc, si vous méditez cette parole d’évangile attentivement et y croyez de tout votre cœur, vous recevrez certainement les bénédictions abondantes de Dieu par votre foi, mais si vous négligez votre foi, vous finirez par perdre même les bénédictions que vous avez déjà reçues. Donc je demande à chaque membre de l’Equipe de Mission des Entreprises de ne jamais négliger aucune partie de la parole de Dieu qu’ils ont entendue jusqu’à maintenant, et de plutôt y croire encore plus fermement.
Le fait même que vous soyez né dans ce monde et ayez entendu la parole de Dieu sur l’évangile de l’eau et de l’Esprit est la preuve qui montre que Dieu vous aime.
Alléluia!