Sermons

Sujet 23: Hébreux

[PARTIE 5-2] Les sacrificateurs désignés par Dieu (Hébreux 5:1-11)

(Hébreux 5:1-11)
“En effet, tout souverain sacrificateur pris du milieu des hommes est établi pour les hommes dans le service de Dieu, afin de présenter des offrandes et des sacrifices pour les péchés. Il peut être indulgent pour les ignorants et les égarés, puisque la faiblesse est aussi son partage. Et c'est à cause de cette faiblesse qu'il doit offrir des sacrifices pour ses propres péchés, comme pour ceux du peuple. Nul ne s’attribue cette dignité, s'il n'est appelé de Dieu, comme le fut Aaron. Et Christ ne s’est pas non plus attribué la gloire de devenir souverain sacrificateur, mais il la tient de celui qui lui a dit:
Tu es mon Fils,
Je t’ai engendré aujourd'hui! Comme il dit encore ailleurs:
Tu es sacrificateur pour toujours,
Selon l'ordre de Melchisédek.
C'est lui qui, dans les jours de sa chair, ayant présenté avec de grands cris et avec larmes des prières et des supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort, et ayant été exaucé à cause de sa piété, a appris, bien qu'il fût Fils, l'obéissance par les choses qu’il a souffertes, et qui, après avoir été élevé à la perfection, est devenu pour tous ceux qui lui obéissent l'auteur d'un salut éternel, Dieu l'ayant déclaré souverain sacrificateur selon l'ordre de Melchisédek. Nous avons beaucoup à dire là-dessus, et des choses difficiles à expliquer, parce que vous êtes devenus lents à comprendre.”
 

Aujourd’hui, je voudrais vous expliquer le souverain sacrificateur qui apparaît dans l’Ancien et le Nouveau Testaments. En établissant une fonction pour lui offrir des sacrifices, Dieu a désigné un souverain sacrificateur pour expier les péchés de Son peuple. C’était la grande miséricorde et l’amour de Dieu pour Son peuple. Cependant, chaque souverain sacrificateur de l’Ancien Testament était sujet aux faiblesses charnelles tout comme les gens ordinaires. Il est écrit dans le passage des écritures d’aujourd’hui:“Il peut être indulgent pour les ignorants et les égarés, puisque la faiblesse est aussi son partage” (Hébreux 5:2). Puisque les souverains sacrificateurs de l’Ancien Testament étaient aussi sujets à faiblesse, ils pouvaient sympathiser avec leur peuple et donc faire des sacrifices à Dieu pour le peuple à cause des faiblesses. En d’autres termes, quand Dieu a établi les souverains sacrificateurs dans l’Ancien Testament pour être entre Dieu et le peuple d’Israël, ces souverains sacrificateurs désignés étaient aussi imparfaits dans leur chair tout comme les autres. 
Dieu n’a pas utilisé des anges pour expier les péchés des gens. Un certain ange fier a désobéi à l’autorité de Dieu et essayé d’usurper Son Trône par rébellion. En conséquence de cet acte de rébellion, l’ange a été maudit et déchu au plus bas statut. Cet ange n’était ni faible ni ne manquait de rien comme un humain. Au contraire, il était plein d’orgueil et tellement plus fort qu’un être humain. Mais Dieu n’a pas établi un tel ange comme souverain sacrificateur, ni n’a même eu l’intention de l’utiliser.
Puisque la chair de l’homme est faite de poussière, chacun est faible, et donc chacun peut tomber en tentation. C’est parmi ces êtres fragiles que Dieu a choisi et désigné quelqu’un pour servir entre Dieu et l’homme comme souverain sacrificateur. C’est ainsi que Dieu a accompli Sa volonté. Tout cela s’est fait selon la volonté de Dieu. 
 


Au temps du Nouveau Testament, Dieu veut choisir et utiliser ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit pour expier les péchés de Son peuple


La grâce du salut et les bénédictions de Dieu qu’Il donne à tous les pécheurs vivant en ces temps sont aussi données à travers ceux qui ont foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Au temps du Nouveau Testament, ce sont les croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit qui servent Dieu de la même façon exacte que les sacrificateurs de l’Ancien Testament. L’œuvre de Dieu consiste à sauver les âmes perdues qui vont en enfer à cause de leurs péchés. 
Pour faire cette œuvre, il est très important pour nous de réaliser que nous sommes aussi faibles. Que serait-il arrivé si nous croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit étions parfaits dans notre chair? Il nous aurait été difficile de comprendre et de sympathiser avec les circonstances et limites de nos frères et sœurs dans l’église, pour ne pas mentionner tous les pécheurs qui sont perdus. Après tout, chaque pécheur sur la terre est faible dans la chair. Mais même ces gens qui sont faibles dans la chair doivent être amenés à la justice de Dieu.
Par contre, ceux qui cherchent la sanctification de la chair auront des difficultés à essayer de comprendre ce point. Ces gens vivent dans une grande confusion parce qu’ils ne comprennent pas les faiblesses fondamentales de la race humaine. Donc ils doivent découvrir la vérité du salut qui se trouve dans l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Jusqu’à ce qu’ils trouvent cette vérité, ils sont liés à vivre dans une plus grande confusion. C’est encore plus vrai parce qu’ils sont incapables de saisir la miséricorde et l’amour que Dieu leur offre. Par conséquent, ils ne peuvent que vivre un salut imparfait.
Maintenant en ce temps présent, l’œuvre de Dieu se fait à travers ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Dieu nous a ordonné de sauver tous les pécheurs de ce monde de tous leurs péchés en prêchant cet évangile authentique. Même si nous croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit avons des manquements dans la chair, Dieu peut toujours nous utiliser comme Ses instruments par notre foi en Son vrai évangile. Chacun qui vit dans ce monde a besoin de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Tous ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit maintenant ont ce devoir de prêcher cet évangile à chacun dans ce monde. Dieu nous a ordonné de rendre un témoignage clair de Sa justice à quiconque ne croit pas encore en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. En ce temps du Nouveau Testament, Dieu veut accomplir Sa volonté à travers ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit de Dieu. Dieu veut amener Son vrai salut au monde tout entier. C’est pour cela que nous cherchons si fort à amener chaque chrétien de ce monde à la foi en la justice de Dieu. Dieu fait que nous Ses saints vivions par notre foi en Sa justice. En ce temps présent, seuls ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit sont ceux qui ont la vraie foi aux yeux de Dieu.
Il est donc très important pour nous de sympathiser avec ceux qui n’ont pas encore reçu la rémission des péchés et nous soucier d’eux. Nous devons leur expliquer pourquoi ils ne peuvent que pécher de nouveau contre Dieu et leur enseigner comment recevoir la rémission des péchés. C’est aussi notre responsabilité de leur montrer qu’ils mènent leur vie de foi en vain et leur enseigner la bonne voie. Puisque dans le passé nos cœurs étaient aussi déroutés comme ces gens, nous les croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit sommes donc capables de sympathiser avec eux, et nous avons la capacité de les guider vers la bonne foi en prêchant l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Comme nous avons expérimenté ce que ces gens traversent maintenant, nous devrions tous pouvoir sympathiser à leur état et les servir avec sincérité. En tant que ceux qui croient déjà en la justice de Dieu, nous devrions pouvoir prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit à ces nombreux pécheurs pour expier tous leurs péchés puis nourrir leur foi pour qu’ils puissent grandir par la parole de Dieu. Autrement dit, tous ceux qui ont encore du péché dans leur cœur devraient avoir une occasion d’entendre et de découvrir ce qu’est l’évangile de l’eau et de l’Esprit auprès de ceux qui croient déjà en la justice de Dieu. C’est alors seulement que ces pécheurs peuvent recevoir la rémission des péchés. 
Nous ne pouvons pas être parfaits dans notre chair. Si les gens de l’Ancien Testament étaient parfaits dans leur chair, il n’y aurait pas eu besoin qu’ils offrent des sacrifices d’animaux à Dieu pour recevoir la rémission des péchés chaque jour. Donc nous devons nous rappeler de nos propres faiblesses aussi souvent que nous le pouvons. Et à partir d’un tel éveil, nous devons avoir de la sympathie pour les pécheurs qui sont encore liés et tourmentés par leurs faiblesses et leur enseigner comment le Seigneur Jésus a expié tous leurs péchés et faiblesses. Nous devrions leur prêcher que Jésus-Christ qui nous a donné l’évangile de l’eau et de l’Esprit est le Sauveur qui a transcendé toutes nos faiblesses et nous a apporté le salut parfait.
 


Dieu veut travailler à travers ceux qui croient en Sa justice


Beaucoup de chrétiens de nos jours ont des notions erronées sur leurs ministres. Certains chrétiens pensent que les pasteurs sont des hommes au caractère saint. Donc quand ils entendent leurs pasteurs prêcher avec une voix sainte, ils peuvent penser que le caractère du pasteur est fondamentalement différent de leur caractère pécheur. Beaucoup pensent probablement que ces ministres sont la sainteté elle-même, donc il leur est facile de croire que les pasteurs sont différents d’eux. Mais tant de pasteurs de nos jours font de leur assemblée des pécheurs et les conduisent à une foi fausse de la sanctification. Effectivement, aux yeux de Dieu, ces pasteurs ne sont pas Ses vrais serviteurs qui connaissent et croient la justice de Dieu. En d’autres termes, ces ministres ne sont pas ceux qui ont été sauvés de tous leurs péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Ils sont donc incapables de prêcher à tous ceux qui sont sujets aux faiblesses de la chair l’évangile qui les justifie dans la justice de Dieu. Ils hypnotisent juste leurs disciples pour croire à tort qu’ils peuvent recevoir la rémission des péchés en faisant des prières de repentance d’une certaine façon chaque jour.
Cependant, à travers les authentiques serviteurs de Dieu qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, Dieu a travaillé dans la vie de beaucoup de gens pour qu’ils reçoivent la rémission des péchés une fois pour toutes. Il est donc très important de tous saisir ici que Dieu a fait Ses ouvriers à partir des vrais croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit et leur a confié Son œuvre de servir les faibles et les ignorants.
Le problème cependant c’est qu’en ce temps présent, même les gens charnels qui n’ont pas encore reçu la rémission des péchés une fois pour toutes sont au service comme pasteurs. Puisque ces faux pasteurs servent sans comprendre ni croire l’évangile de l’eau et de l’Esprit, ils sont fondamentalement incapables de remplir leur ministère. Comment un pasteur qui est lui-même un pécheur peut-il intercéder pour quelqu’un d’autre? Ce sont seulement les croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit que Dieu a établis dans Son ministère qui peuvent accomplir Son œuvre spirituelle. Et c’est dans Sa providence que Dieu travaille à travers ces vrais croyants. Nous avons tous été faits à l’image et ressemblance de Dieu, et maintenant que Dieu nous a sauvés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, il nous utilise comme Ses instruments de justice. Puisque Jésus-Christ est notre Sauveur et Seigneur, Il était plus que capable d’accomplir Son œuvre de salut pour expier tous nos péchés parfaitement par l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Dieu a suscité des gens faibles comme nous comme Ses serviteurs afin de sauver Son peuple de tout péché. Tout cela est arrivé par l’amour et la grâce de Dieu. Strictement, seuls les faibles peuvent suivre la justice de Dieu, non les forts. Cependant, certains frères et sœurs pensent toujours à tort qu’un serviteur de Dieu devrait être saint extérieurement, ne faire aucune erreur, et être autoritaire, ne réalisant pas que quiconque croit en l’évangile de l’eau et de l’Esprit peut devenir serviteur de Dieu.
Certains chrétiens voient leurs pasteurs en des termes charnels à cause de leurs préjugés. Ils ont la notion erronée qu’un pasteur est parfait et sans reproche, comme les petits enfants pensent qu’un enseignant n’a jamais tort. Si Dieu avait fait Ses serviteurs à partir de ceux qui sont parfaits dans leur chair, personne ne pourrait devenir serviteur de Dieu. C’est parce que tout le monde est faible, y compris ceux qui sont désignés comme serviteurs de Dieu. Vos dirigeants dans l’église ont aussi beaucoup de faiblesses puisqu’ils sont aussi fragiles que vous, mais en dépit de cela ils peuvent faire l’œuvre de Dieu parce qu’ils ont entendu le vrai évangile de l’eau et de l’Esprit dans la parole de Dieu, y obéissent, et y croient. Un vrai dirigeant spirituel connaît très bien ses propres faiblesses, et c’est précisément pour cela qu’il peut conduire tant de gens sur la bonne voie aux yeux de Dieu en mettant toute sa confiance dans la justice de Dieu seule.
Trop de pasteurs de nos jours prétendent être saints et compatissants devant leur assemblée alors qu’ils sont eux-mêmes pleins de manquements devant Dieu. Donc lorsqu’ils donnent un sermon, ils prêchent à leur assemblée de se repentir. Mais en réalité, prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit est bien plus important et approprié que presser l’assemblée pour qu’elle se repente. Le problème bien sûr c’est que beaucoup de pasteurs de nos jours rappellent juste à leur assemblée les péchés commis la semaine dernière au lieu de prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Ces pasteurs sont tous hypocrites. Ils ne peuvent pas être approuvés par Dieu. 
Dans l’Ancien Testament, les souverains sacrificateurs étaient désignés dans la maison d’Aaron. Ils servaient dans le tabernacle comme intercesseurs entre Dieu et Son peuple. Mais ils étaient tous mortels et donc avaient des manquements. Ils devaient prendre leur fonction l’un après l’autre parce qu’ils étaient tous mortels. Par contre, Jésus est venu sur la terre comme souverain sacrificateur du royaume des cieux et notre Sauveur, et Il est parfait et vit éternellement. Dieu a suscité Jésus-Christ comme intercesseur entre Dieu et l’humanité. Dieu a suscité ce souverain sacrificateur céleste seulement pour sauver la race humaine qui a été faite à Son image et ressemblance.
Comme vous le savez très bien, au temps du Nouveau Testament, Jésus est venu nous chercher comme Sauveur de toute l’humanité incarné dans la chair d’un homme. Jésus-Christ est non seulement le Sauveur qui nous a délivrés de tous les péchés du monde, mais Il est aussi le créateur qui nous a faits. Cependant, puisqu’Il a revêtu la chair d’un homme, Il pouvait connaître et sympathiser à tous nos attributs humains. C’est pour cela que Jésus, qui était un homme et Dieu Lui-même en même temps, a été baptisé par Jean-Baptiste afin de porter tous nos péchés une fois pour toutes comme notre Sauveur.
Au temps de l’Ancien Testament, le souverain sacrificateur pouvait transférer tous les péchés annuels de son peuple sur l’animal sacrifié le jour de l’expiation en posant ses mains sur sa tête pour tous les Israélites. De même, Jean-Baptiste, un descendant d’Aaron et représentant de toute l’humanité (Luc 1:5, Matthieu 11:11), pouvait aussi transférer tous les péchés du monde sur Jésus en le baptisant. En tant que souverain sacrificateur du royaume des cieux, Jésus S’est offert Lui-même une fois pour toutes comme sacrifice éternel afin d’expier tous les péchés de Son peuple ignorant et faible.
Donc, la race humaine entière doit maintenant être sauvée de tous ses péchés en croyant en la justice de Jésus-Christ. Les péchés de la race humaine ne peuvent être expiés une fois pour toutes par un autre sacrifice que seulement celui de Jésus. Notre Seigneur seul a porté tous nos péchés une fois pour toutes en étant baptisé par Jean-Baptiste au Jourdain, et Lui seul est devenu notre propitiation en étant crucifié à mort. Nous devrions donc tous réaliser et croire que c’est le Seigneur qui nous a sauvés.
 


Jésus-Christ n’est pas quelqu’un qui ne connaisse pas les faiblesses de notre chair, plutôt il compatit à toutes


Le fait que Jésus “sympathise” à nos faiblesses signifie qu’il connaît et ressent exactement ce par quoi nous passons. En d’autres termes, Jésus a fait face aux mêmes faiblesses que nous, sentant la faim et étant tenté aussi. Cependant, puisque Jésus-Christ est fondamentalement Dieu Lui-même, Il était parfait. Donc, même s’Il est Dieu Lui-même, quand Il est venu sur la terre pour nous sauver, Il a porté toutes nos faiblesses et nos péchés pour nous délivrer. En tant que souverain sacrificateur du ciel, Jésus est devenu notre vrai Sauveur. C’est la grâce de Dieu.
Lisons maintenant Hébreux chapitre 5:“En effet, tout souverain sacrificateur pris du milieu des hommes est établi pour les hommes dans le service de Dieu, afin de présenter des offrandes et des sacrifices pour les péchés” (Hébreux 5:1). Il est écrit ici que tout souverain sacrificateur est établi pour les hommes. Dans l’Ancien Testament, les souverains sacrificateurs faisaient des sacrifices pour leur peuple, comme il est écrit:“ Il peut être indulgent pour les ignorants et les égarés, puisque la faiblesse est aussi son partage. Et c'est à cause de cette faiblesse qu'il doit offrir des sacrifices pour ses propres péchés, comme pour ceux du peuple” (Hébreux 5:2-3). C’est une bénédiction merveilleuse de Dieu qu’Il ait établi un homme faible dans la chair comme souverain sacrificateur. Les souverains sacrificateurs ne font pas des sacrifices juste pour le peuple de Dieu, mais ils devaient aussi faire des sacrifices pour leurs propres péchés, car ils étaient aussi des êtres faibles faisant face à la tentation. Cela signifie que chaque souverain sacrificateur lui-même devait aussi recevoir la rémission de ses propres péchés. Donc, les souverains sacrificateurs devaient bien connaître la gravité du péché et la souffrance qui l’accompagne, et ils devaient croire la vérité du salut cachée dans le système sacrificiel, c’est-à-dire l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Aucun pasteur ne peut exercer le ministère correctement s’il est inconscient des faiblesses des membres de Son église ou les siennes. Même nos ministres devraient travailler dur pour gagner de l’argent tout comme les frères et sœurs dans l’église. Ils devraient eux-mêmes apprécier combien il est difficile pour nos frères et sœurs d’aller au travail et de gagner leur vie. C’est alors seulement qu’ils peuvent prier pour les saints et les conduire correctement avec une pleine compréhension de leurs circonstances. Donc, c’est mal que nos ministres soient inconscients des circonstances que vivent nos saints. Même si nos ministres ne gagnent pas d’argent personnellement, ils devraient l’expérimenter même indirectement. C’est alors seulement qu’ils peuvent réellement apprécier combien c’est précieux que nos saints vivent leur foi et servent le Seigneur en dépit de tant de difficulté.
 

Nous sommes des sacrificateurs spirituels

Spirituellement parlant, tous les dirigeants ici dans l’église de Dieu sont aussi sacrificateurs. Le souverain sacrificateur de l’Ancien Testament faisait le sacrifice du jour de l’expiation une seule fois par an. Bien que les sacrificateurs ordinaires devaient faire les sacrifices chaque jour, le souverain sacrificateur expiait les péchés annuels des gens d’Israël en faisant un seul sacrifice. Quand Yom Kippur, le dixième jour du septième mois du calendrier juif, arrivait, le souverain sacrificateur apportait deux boucs à sacrifier, et pour expier tous les péchés annuels des Israélites, il transférait ces péchés sur les animaux sacrifiés (un taureau et un bouc) en posant ses mains sur leur tête. Il faisait ensuite couler le sang des animaux et les sacrifiait comme holocauste, alors qu’il envoyait l’autre bouc dans le désert pour périr après avoir posé ses mains sur sa tête en présence de tous les Israélites. C’est ainsi que Dieu remettait tous les péchés annuels du peuple d’Israël (Lévitique 16).
En ce temps présent aussi, ceux qui ont reçu la rémission des péchés de Dieu en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit partagent la même foi que le peuple de l’Ancien Testament. Seule cette foi peut expier tous les péchés de chacun dans ce monde une fois pour toutes. Les croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit ne poussent pas les autres à recevoir la rémission des péchés sur une base quotidienne. Ils confessent plutôt leur foi, attestant que Jésus a accepté tous les péchés une fois pour toutes en étant baptisé par Jean-Baptiste puis est allé à la Croix, car ils savent aussi qu’ils commettront des péchés jusqu’au jour de leur mort. C’est pour cela que nous devons prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit à tous ceux qui cherchent à croire en la justice de Dieu.
Au temps du Nouveau Testament, les serviteurs de Dieu n’apportent plus de bouc ou taureau, pour poser la main sur leur tête, les tuer, mettre leur sang sur les cornes de l’autel des holocaustes, couper la chair en morceaux, ou les brûler en offrande à Dieu comme cela se faisait au temps de l’Ancien Testament, mais ils prêchent l’évangile de l’eau et de l’Esprit à chacun. Autrement dit, nous prêchons par la foi l’œuvre juste du salut que Jésus notre souverain sacrificateur a faite pour nous sur la terre. Tous les pécheurs ont les mêmes faiblesses charnelles que nous, et nous avons ce devoir d’offrir le sacrifice du salut pour eux par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Ils recevront alors la rémission des péchés en entendant l’évangile de l’eau et de l’Esprit puis croyant de tout leur cœur. Offrir le sacrifice de la foi comme cela est ce que signifie prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Réalisant que nous-mêmes sommes sujets aux faiblesses de la chair comme cela, nous tous dans l’église, des ministres aux laïcs, devrions saisir et croire que le Seigneur a porté tous nos péchés une fois pour toutes par le Baptême qu’il a reçu de Jean-Baptiste. Parmi les nombreuses personnes qui sont sujettes aux mêmes faiblesses de la chair, Dieu a suscité les croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit en particulier comme Ses sacrificateurs sur la terre. Mes chers croyants, aucun de nous n’a été établi au sacerdoce en tant qu’être parfait, mais nous avons tous été établis dans ce sacerdoce de Dieu comme des êtres imparfaits avec la chair. Nous devons donc toujours nous rappeler que nous devrions vivre par notre foi en la justice de Dieu et accomplir notre appel de témoins de Christ. Dieu nous a enseigné que lorsque nous exerçons notre sacerdoce pour les perdus, nous devons compatir à leurs faiblesses. Et c’est une évidence que nous devrions prêcher la vérité du salut accompli par la justice de Dieu.
Chaque souverain sacrificateur, se tenant entre Dieu et l’homme, doit remplir les conditions de la loi de justice de Dieu. Et il doit aussi accomplir la loi de miséricorde pour que chacun puisse recevoir la rémission des péchés. Dieu nous a sauvés en sachant que nous serions mis à mort pour nos péchés sans Sa justice. De même, Dieu savait que le peuple d’Israël devrait être mis à mort à cause des péchés, et c’est pour cela qu’Il a permis que le souverain sacrificateur transmette tous les péchés annuels des Israélites sur l’animal sacrifié en posant ses mains sur sa tête. Et comme cet animal sacrifié était mis à mort en portant tous les péchés annuels des Israélites à leur place, la loi de justice de Dieu a été accomplie. C’est ainsi que Dieu a permis à Son peuple d’être sauvé de tous les péchés par la foi.
Qui a rempli les conditions de la loi de l’amour de Dieu et de la loi de Sa justice en même temps au temps du Nouveau Testament alors? Qui a joué ce rôle? Ce rôle a été joué par Jésus-Christ le Fils de Dieu et Jean-Baptiste. De cette façon, notre Seigneur a rempli les conditions de ces deux lois pour sauver la race humaine du péché. Il a effectivement porté les péchés du monde et a été condamné à mort pour tous ces péchés à la Croix. Montrant Ses mains et pieds, Jésus témoigne devant Dieu le Père:“N’ai-Je pas été baptisé au Jourdain pour eux, et n’ai-Je pas ainsi porté tous les péchés du monde une fois pour toutes? N’ai-Je pas abandonné Mon Corps sur la Croix pour porter la condamnation de leurs péchés?”
 

Quand vous prêchez l’évangile de l’eau et de l’Esprit à quelqu’un, vous devez aussi sympathiser avec la personne

Nous avions aussi les mêmes faiblesses que tout être humain, mais le Seigneur nous a sauvés. Nous devrions saisir et croire qu’en étant baptisé par Jean-Baptiste, notre Seigneur a porté et enlevé non seulement nos péchés mais aussi tous les péchés de chaque pécheur, et qu’Il a sauvé chacun de tous ses péchés une fois pour toutes. Si nous étions trop dans le jugement en faisant notre sacerdoce comme si nous-mêmes n’avions jamais commis aucun péché, et disions aux autres vindicativement:“Recevez la rémission des péchés, sinon vous irez en enfer,” alors nous ne remplirions pas notre sacerdoce correctement. Quand le souverain sacrificateur faisait le sacrifice du jour de l’expiation pour amener la rémission des péchés au peuple d’Israël, il devait offrir un sacrifice pour lui-même d’abord. De même, quand nous prêchons l’évangile de l’eau et de l’Esprit aux âmes perdues, nous devons toujours sympathiser à leur état, disant que nous aussi avons les mêmes faiblesses qu’eux. Et quand ils admettent qu’ils ont beaucoup de faiblesses, nous pouvons leur expliquer en détail concret comment Jésus a enlevé tous leurs péchés et les a sauvés.
Ainsi, c’est quand nous prêchons l’évangile de l’eau et de l’Esprit avec une pleine connaissance et sympathie que nos auditeurs nous trouvent plus convaincants; et quand ils partagent la même foi au même évangile que nous, c’est alors qu’ils sont vraiment sauvés. C’est ainsi que ceux qui écoutent l’évangile de l’eau et de l’Esprit saisissent et croient en la justice de notre Seigneur. Et c’est ainsi qu’ils en viennent à louer la justice de notre Seigneur seule.
Vous et moi qui croyons en l’évangile de l’eau et de l’Esprit sommes les sacrificateurs d’aujourd’hui. En conséquence, nous avons tous ce devoir de remplir notre sacerdoce spirituel en vivant dans ce monde. Vous et moi vivons dans nul autre but que remplir nos devoirs de sacrificateurs spirituels de ce temps présent. Comme sacrificateurs de Dieu, nous connaissons les faiblesses des gens, mais nous connaissons aussi la volonté de Dieu. Nous devons donc les conduire selon la volonté de Dieu, leur reprocher ce qui doit leur être reproché, les guider dans la justice de Dieu, et tolérer leurs limites. Alors que tout sacrificateur devrait sympathiser à l’état des hommes, aucun sacrificateur ne devrait se mettre du côté des hommes si entièrement qu’il rejette la volonté de Dieu. Tout sacrificateur doit être d’abord du côté de Dieu, puis prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit aux perdus pour qu’ils reçoivent la rémission bénie des péchés comme Dieu le désire.
Moïse et Aaron étaient deux des plus importants dirigeants du peuple Juif quand ils ont été délivrés d’Egypte. D’abord, Moïse est descendu du Mont Sinaï avec les deux tables de pierre où étaient inscrits les Dix commandements de la loi de Dieu. Et il a ensuite déclaré ces commandements au peuple d’Israël:“Tu n’auras point d’autres dieux devant ma face. Tu n’invoqueras point mon nom en vain. Tu ne te prosterneras pas devant ni n’adoreras quoi que ce soit sur la terre. Tu garderas le jour du sabbat pour le sanctifier. Honore tes parents. Tu ne tueras point. Tu ne commettras point d’adultère. Tu ne déroberas pas. Tu ne rendras pas de faux témoignage. Tu ne convoiteras pas la maison de ton prochain.” Ayant ainsi amené les dix commandements de la loi de Dieu, Moïse a ensuite rendu témoignage de la loi de Dieu. 
Comme Moïse avait aussi vu les conditions du système sacrificiel dans la vision de Dieu, il a expliqué cela au peuple. En d’autres termes, Moïse a enseigné à Son peuple d’abord que la loi de Dieu était juste et que chacun qui avait commis le péché devait donc être mis à mort sans faute. En même temps, il a aussi montré au peuple d’Israël un moyen de trouver la délivrance de cette mort certaine, et ce moyen n’était autre que le système sacrificiel du tabernacle, que Dieu a institué pour le peuple d’Israël afin qu’ils soient sauvés de leurs péchés en offrant des animaux sacrifiés. Cette volonté de Dieu et le sacerdoce qui l’accompagne a été révélée aux Israélites à travers Moïse.
C’est pour cette raison que la Bible dit:“Car la loi est venue par Moïse, mais la grâce et la vérité sont venues à travers Jésus-Christ” (Jean 1:17). Si Moïse a amené la loi au peuple d’Israël, alors c’est Aaron qui leur a donné la possibilité d’éviter la condamnation de Dieu en transférant les péchés annuels sur des animaux sacrifiés le jour de l’expiation. C’était l’un des devoirs les plus importants d’Aaron en tant que souverain sacrificateur. Le travail de Moïse, par contre, était de relayer la volonté de Dieu aux Israélites. Donc, alors que Moïse et Aaron avaient des devoirs différents, ils avaient tous les deux le même but: c’était de sauver leur peuple de la condamnation des péchés et les conduire en sécurité dans le pays promis de Canaan.
Il y a deux points absolument indispensables que chaque sacrificateur spirituel doit connaître. D’abord, nous devons savoir quelle est la volonté de Dieu pour nous – c’est-à-dire que nous les sacrificateurs de Dieu devons savoir ce qui provoque Sa colère, et quel évangile Il nous a donné pour nous sauver de tous les péchés du monde. Lorsque nous prêchons l’évangile comme sacrificateurs de ce temps, nous devons prêcher la justice de Dieu sans faute. Deuxièmement, les sacrificateurs doivent conduire les gens selon la volonté de Dieu. Quand les gens manquent de vivre dans la volonté de Dieu en dépit d’avoir été enseignés et commettent le péché, les sacrificateurs doivent faire des sacrifices pour eux pour qu’ils reçoivent la rémission des péchés de Dieu. C’étaient les différents rôles que Moïse et Aaron ont joué respectivement.
Jésus, qui est le souverain sacrificateur du temps du Nouveau Testament, devait remplir ces deux devoirs. Il devait prêcher la volonté de Dieu aux gens, et pour leur propitiation, Il devait accepter toutes leurs faiblesses et péchés et les effacer. Les sacrificateurs spirituels d’aujourd’hui doivent donc aussi prêcher la volonté de Dieu. Par conséquent, nous les sacrificateurs spirituels du temps du Nouveau Testament répondons aux questions suivantes: quelle est la volonté de Dieu pour la race humaine, et pourquoi chacun doit-il croire en Jésus-Christ? Nous rendons témoignage de la vérité du salut aux âmes perdues en leur disant:“Jésus-Christ a porté tous vos péchés une fois pour toutes en étant baptisé par Jean-Baptiste au Jourdain.” C’est pour quiconque vit dans ce monde que les justes vivant dans ce monde remplissent leur sacerdoce. Et c’est par la foi que tout croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit a reçu la rémission des péchés en ce temps présent. Mais Dieu nous a laissés sur la terre pour que nous remplissions aussi nos devoirs de sacrificateurs spirituels. Il est absolument important que vous saisissiez ici que nous tous qui croyons en l’évangile de l’eau et de l’Esprit sommes des sacrificateurs spirituels aux yeux de Dieu.
Nous sommes tous des sacrificateurs spirituels. Même si le souverain sacrificateur était le dirigeant spirituel le plus vénéré du temps de l’Ancien Testament, Jésus est encore plus exalté comme souverain sacrificateur du royaume des cieux. Alors qu’Aaron transférait seulement les péchés annuels des Israélites sur l’animal sacrifié, Dieu le Père a transféré tous les péchés de la race humaine entière sur Jésus-Christ et L’a jugé pour ces péchés. Comme nous croyons tous en cette vérité, nous sommes devenus de petits sacrificateurs aux yeux de Dieu et nous devons remplir fidèlement nos devoirs sacerdotaux. Nous travaillons dur pour conduire quiconque vit sur la terre à recevoir la rémission des péchés en transférant tous leurs péchés sur Jésus-Christ par la foi. C’est pour cela que nous vivons encore sur la terre; pour accomplir notre rôle absolument indispensable de sel de ce monde, c’est pour cela que nous vivons sur cette terre.
Les saints ne devraient ni être trop distants des serviteurs désignés par Dieu ni être trop proches d’eux. C’est parce que si les saints sont trop proches des serviteurs de Dieu, ils pourraient finir par sous-estimer la loi de Dieu en jugeant les serviteurs en des termes charnels, alors que s’ils sont trop distants, ils ne seront pas capables d’être dirigés par Dieu. Mais nous sommes tous les sacrificateurs de Dieu également. Et Dieu a suscité des dirigeants spirituels dans Son église. C’est à travers Ses serviteurs que Dieu parle et accomplit Sa volonté comme Il l’a fait à travers Moïse au temps de l’Ancien Testament.
 


Jésus-Christ était le souverain sacrificateur dans le royaume des cieux


Relisons maintenant la parole de Dieu:
“Nul ne s’attribue cette dignité, s'il n'est appelé de Dieu, comme le fut Aaron. Et Christ ne s’est pas non plus attribué la gloire de devenir souverain sacrificateur, mais il la tient de celui qui lui a dit:
Tu es mon Fils,
Je t’ai engendré aujourd'hui!
Comme il dit encore ailleurs:
Tu es sacrificateur pour toujours,
Selon l'ordre de Melchisédek.
C'est lui qui, dans les jours de sa chair, ayant présenté avec de grands cris et avec larmes des prières et des supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort, et ayant été exaucé à cause de sa piété, a appris, bien qu'il fût Fils, l'obéissance par les choses qu’il a souffertes, et qui, après avoir été élevé à la perfection, est devenu pour tous ceux qui lui obéissent l'auteur d'un salut éternel, Dieu l'ayant déclaré souverain sacrificateur selon l'ordre de Melchisédek. ” (Hébreux 5:4-10).
C’est parce que Jésus est venu en tant qu’homme qu’il savait tout de nos péchés et faiblesses. C’est pour cela que Jésus a enlevé tous les péchés du monde une fois pour toutes par le Baptême qu’Il a reçu de Jean-Baptiste. Et selon l’ordre de Melchisédek – c’est-à-dire le roi de paix, le roi d’amour, et le roi du salut – Jésus s’est offert Lui-même comme notre propitiation éternelle. Il a sacrifié Son propre Corps comme offrande pour le péché de Son peuple et a porté la condamnation de Dieu pour toujours. C’est parce que Jésus était venu dans la chair d’un homme que le verset 8 dit ici:“a appris, bien qu'il fût Fils, l'obéissance par les choses qu’il a souffertes.” Ici, “les choses qu’Il a souffertes” désigne la souffrance que le Seigneur a subie dans Son propre Corps comme conséquence de Sa naissance sur la terre. C’est parce que Jésus a subi toutes sortes de souffrances dans Son Corps qu’il pouvait connaître en détail toutes nos faiblesses et notre profond désespoir. C’est pour cela que Jésus a pu devenir notre souverain sacrificateur. Il a pu devenir notre vrai Sauveur et Seigneur éternel. Le Seigneur est ainsi devenu le Sauveur éternel de tous ceux qui obéissent et croient en la justice de Dieu. En bref, c’est pour devenir notre souverain sacrificateur que le Seigneur est venu sur la terre incarné dans la chair d’un homme et a reçu Son Baptême.
Et maintenant, étant monté au royaume des cieux, notre Seigneur a confié Son œuvre précieuse à tous ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Dieu a fait don du Saint-Esprit à tout Son peuple qui a reçu la rémission des péchés en croyant en cet évangile, et il leur a fait faire Son œuvre de salut par le Saint-Esprit et la parole de Dieu. Toutes ces choses ont été faites pour accomplir la justice de Dieu, Son amour, Sa miséricorde, et Son salut. Alors que dans l’Ancien Testament Dieu a expié tous les péchés annuels du peuple d’Israël à travers l’offrande sacrifiée par le souverain sacrificateur, dans le Nouveau Testament, Jésus-Christ notre Sauveur a amené le vrai salut à tous Ses croyants en portant tous les péchés du monde à la Croix et étant condamné une fois pour toutes à notre place. Dieu le Père a fait don du salut à tous ceux qui croient en la justice de Jésus-Christ pour qu’ils atteignent tous le salut parfait. Ces choses ont été possibles seulement pour ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit qui révèle la justice de Dieu. Donc il est absolument impératif de nous rappeler sans faute que Dieu nous a établis comme Ses sacrificateurs en ce temps présent. Il nous a suscités vous et moi pour être Ses sacrificateurs spirituels. 
 

Quiconque a reçu la rémission des péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit peut maintenant prêcher cet évangile à tout pécheur

Il en est ainsi parce que nous croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit sommes toujours sujets aux faiblesses charnelles, et nous pouvons prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit à tout un chacun des pécheurs, et ainsi permettre à leur âme qui meurt écrasée sous les péchés de recevoir la rémission des péchés. Cependant, bien que nous prêchions l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans le monde entier, nous le prêchons encore plus diligemment à ceux qui veulent l’accepter, mais nous pourrions cesser de le prêcher après avoir exhorté plusieurs fois ceux qui refusent de l’accepter obstinément.
Ceux qui prêchent l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans ce monde peuvent être décrits comme de petits juges. Quiconque accepte l’évangile de l’eau et de l’Esprit sous la direction des croyants sera sauvé, mais quiconque le rejette sera jugé par Dieu. C’est pour cela que la Bible dit en Jean 20:23:“Ceux à qui vous pardonnerez les péchés, ils leur seront pardonnés; et ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus.” Ce passage montre clairement que Dieu a confié Son sacerdoce aux vrais croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Et cela implique aussi que Dieu nous a confié la tâche de juger, bien que ce ne soit pas en entier. Cette autorité partielle de juger les gens est illustrée par le fait que quiconque accepte l’évangile de l’eau et de l’Esprit que nous prêchons peut être sauvé de tous ses péchés, mais quiconque rejette cet évangile restera pour toujours pécheur, car ces gens ne peuvent pas être sauvés de leurs péchés. Autrement dit, même si les justes restent faibles dans leur chair, Dieu leur a confié Son sacerdoce pour qu’ils sauvent chaque âme de ses péchés. En dépit du fait que nous tous qui croyons en la justice de Dieu ayons beaucoup de manquements dans notre chair, nous pouvons toujours prêcher la vérité du salut aux pécheurs parce que nous croyons en la justice de Dieu.
C’est la volonté de Dieu de sauver tous les pécheurs de par le monde entier de leurs péchés au travers des justes dont la chair est encore imparfaite. Dieu ne diffuse pas son salut par quelqu’un qui n’ait aucun manquement dans la chair, ni par quelqu’un qui ne croie pas en Sa justice. Plutôt, c’est la volonté de Dieu de sauver chaque être humain faible à travers ceux qui, en dépit d’avoir beaucoup de limites charnelles, s’appuient et se confient en la justice de Dieu de tout cœur.
Deux points de pivot sont absolument indispensables à tous les sacrificateurs spirituels afin d’accomplir leur sacerdoce correctement: premièrement, ils doivent connaître la volonté de Dieu à partir de Sa parole, et deuxièmement, ils doivent savoir comment exercer leur foi en la justice de Dieu pour résoudre le problème des faiblesses de leur peuple. Les serviteurs de Dieu doivent chérir les gens, et en même temps ils doivent aussi avoir foi en la justice et l’amour de Dieu.
Si un sacrificateur ne s’intéresse pas à l’expiation des péchés des gens, et convoite plutôt les choses de la chair comme les fils de Samuel, alors ce sacrificateur a un sérieux problème. Ces sacrificateurs qui s’intéressent seulement à tirer avantage des gens pour s’enrichir ou exalter eux-mêmes seront certainement rejetés par Dieu. Tout vrai sacrificateur de Dieu doit vivre pour Son peuple et la justice de Dieu au lieu de chercher ses propres intérêts privés. Qu’en est-il de vous alors? Remplissez-vous correctement votre sacerdoce? Exercez-vous votre ministère comme un vrai sacrificateur de Dieu?
Le but dans lequel chaque sacrificateur existe dans ce monde est d’amener la rémission des péchés aux autres. C’est très important de saisir ici que nous sommes sur la terre non pour nous-mêmes, mais pour la cause des nombreuses personnes qui n’ont pas encore reçu la rémission des péchés. Nous devons donc accomplir nos devoirs sacerdotaux fidèlement pour que les autres soient aussi remis de tous leurs péchés. Combien sympathisons-nous réellement avec les gens quand nous prêchons l’évangile de l’eau et de l’Esprit? Quand Jésus était sur la terre, Il sympathisait à nos faiblesses, et par compassion Il a porté et expié tous nos péchés. Jésus n’a pas porté seulement quelques péchés de ce monde sur Son Corps. Plutôt que de porter juste les péchés passés commis jusqu’à présent, notre Seigneur a porté même les péchés futurs que nous allons commettre. Cela nous montre combien le Seigneur a sympathisé à vos faiblesses et aux miennes. Aux yeux du Seigneur, nous étions des êtres méchants qui ne pouvions nous aider nous-mêmes mais seulement commettre le péché durant notre vie dans ce monde. C’est pour cela qu’il a abandonné Son Corps et a porté tous nos péchés en étant baptisé. 
Puisque notre Seigneur est venu sur la terre incarné dans la chair d’un homme comme nous, Il a pu porter tous nos péchés sur Son Corps en étant baptisé. Cela s’est fait par l’empathie du Seigneur et son amour. C’est parce que le Seigneur savait tout de nous qu’Il a pris personnellement tous nos péchés afin de nous sauver de chacun de tous nos péchés. Dieu nous a donné la vérité du salut pour que nous arrivions à la délivrance du péché, et il nous a permis d’écouter cette vérité en envoyant Ses serviteurs. En portant tous nos péchés une fois pour toutes par son Baptême, le Seigneur a donné la possibilité à quiconque croit en cette vérité d’être purifié de tous ses péchés. C’est seulement par cette grâce du salut que nous avons pu être justifiés une fois pour toutes en croyant en la justice de Jésus.
Donc, en tant que sacrificateurs du temps présent du Nouveau Testament, nous devrions sympathiser avec les faiblesses de chacun quand nous prêchons l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Bien que Jésus ait rejeté les croyants hypocrites comme les Pharisiens et les a même appelés bande de vipères, il a aidé ceux qui avaient besoin de son aide et répandu sa grâce de la rémission des péchés sur eux. Nous avons aussi ce devoir d’aider beaucoup de gens autour de nous qui souffrent du péché. Nous devrions pouvoir les aider spirituellement au lieu de le faire seulement physiquement ou matériellement. Nous devrions prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit pour qu’ils soient aussi remis de tous leurs péchés. C’est l’appel de chaque sacrificateur vivant en ce temps du Nouveau Testament auquel il doit répondre.
Jésus est notre vrai Sauveur qui a porté tous les péchés de ce monde une fois pour toutes et est devenu notre propitiation éternelle à la Croix. C’est au bénéfice de notre foi au Baptême de ce Fils de Dieu et Son Sang à la Croix que nous pouvons recevoir la rémission des péchés une fois pour toutes. Maintenant même, tous les gens de ce monde peuvent encore trouver leur vrai salut s’ils réalisent que le Fils de Dieu a porté tous les péchés de ce monde en étant baptisé par Jean-Baptiste, et acceptent par la foi que le Seigneur a été condamné pour chaque péché du monde en étant crucifié à mort. Nous avons donc tous le devoir de prêcher ce vrai évangile à chacun dans ce monde pour que tous puissent recevoir la rémission des péchés. Nous ne devrions jamais oublier le fait que nous sommes les sacrificateurs spirituels de ce temps. Chacun de nous doit marcher par la foi en réalisant cela. Aucun de nous ne devrait mentir en disant que nous ne commettons plus aucun péché maintenant que nous avons reçu la rémission des péchés, ou que nous avons reçu la rémission des péchés en croyant seulement au sang de la Croix seul. Ce n’est pas en essayant de ne pas commettre de péché que la rémission des péchés s’obtient, mais c’est parce que nous ne pouvons que continuer de pécher que nous recevons la rémission des péchés juste en croyant en la justice de Dieu.
Nous n’avons pas besoin de faire des sacrifices à Dieu chaque jour comme c’était nécessaire au temps de l’Ancien Testament. Cependant, lorsque nous commettons le péché par faiblesse, nous devons vérifier le fait que notre Seigneur Jésus-Christ ait porté tous nos péchés une fois pour toutes en étant baptisé par Jean-Baptiste, et remercier Dieu pour cette bénédiction merveilleuse. Nous devrions donc vivre par la foi, réalisant que notre Seigneur a répandu Son vrai salut sur nous tous, pour que nous fassions tous des sacrifices de justice à Dieu. Jésus-Christ a accompli notre rédemption éternelle une fois pour toutes par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Le Seigneur a expié éternellement tous nos péchés en étant baptisé par Jean-Baptiste puis a été crucifié à mort. Notre salut a été accompli par l’eau, le sang, et l’Esprit (1 Jean 5:6-8). C’est le salut que nous avons reçu par la foi, en croyant au Baptême que Jésus a reçu de Jean-Baptiste et au Sang précieux versé à la Croix. Même si Jésus est le fils unique de Dieu le Père, Il a obéi à la volonté du Père et nous a tous sauvés. Pour expier tous les péchés de ce monde, le Seigneur a abandonné Son propre Corps comme propitiation et a reçu le Baptême de Jean-Baptiste, et c’est ainsi qu’Il a pu nous sauver de tous nos péchés une fois pour toutes.
En tant que votre souverain sacrificateur et le mien, Jésus est notre Sauveur qui a expié tous nos péchés. Vous et moi sommes donc les sacrificateurs qui croient et prêchent la justice de Jésus-Christ. Nous avons tous reçu la rémission des péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Tous ceux qui croient en ce vrai évangile ont la capacité de remplir leur devoir sacerdotal pour amener la rémission des péchés à tous sur la terre. Autrement dit, nous sommes maintenant devenus témoins de l’évangile pour faire la médiation entre Dieu et les pécheurs pour que chacun puisse recevoir la rémission éternelle des péchés en croyant en la justice de Jésus-Christ.
Puisque Jésus-Christ lui-même était aussi sujet à la faiblesse, il connaît tout de nous et peut avoir compassion de nous qui ne pouvons que pécher jusqu’au jour de notre mort. Et puisque le Seigneur a expié chacun de nos péchés, nous tous qui croyons en cette vérité sommes prêts à nous tenir dans la présence de Dieu le Père par la foi à tout moment. Maintenant, nous sommes complètement sans péché. Quiconque veut adorer Dieu sincèrement doit recevoir la rémission de ses propres péchés d’abord, car Dieu accepte seulement l’adoration de ceux qui n’ont pas de péché. Les croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit sont sans péché; tous ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit peuvent adorer Dieu dans un état sans péché, car ils ont la parole du salut donnée par Dieu. Et ils peuvent dire à Dieu qu’ils n’ont pas de péché comme ceci parce qu’ils ont foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Comme vous et moi croyons maintenant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, ce n’est autre que nous qui sommes les justes complètement sans péché. Avez-vous un péché? Les croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit ont-ils du péché? Non, ils n’ont pas de péché du tout. L’évangile de l’eau et de l’Esprit est le témoin qui atteste que vous et moi avons été sauvés de tous nos péchés. Aux yeux de Dieu, ce n’est autre que nous les sacrificateurs délivrés de tout péché. Le souverain sacrificateur du royaume des cieux c’est Jésus, et Jésus a accompli tous ses devoirs sacerdotaux sur la terre en abandonnant Son propre Corps.
Maintenant, tous ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit sont qualifiés pour servir comme sacrificateurs saints de Dieu sur la terre. Réalisant cela clairement, nous devrions tous nous consacrer à prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit et soutenir ce ministère pour le reste de nos vies pour être non seulement récompensés par notre Seigneur mais aussi sauver les âmes de leurs péchés. Et nous devrions remercier Dieu et le louer pour le fait que nous soyons devenus de tels sacrificateurs. 
Je rends grâces à notre Seigneur d’avoir fait de nous des sacrificateurs éternels devant Dieu le Père. Je donne toute la gloire au Dieu trinitaire. Alléluia!