Sermons

Sujet 23: Hébreux

[PARTIE 6-2] Qu’est-ce que Dieu nous a dit? (Hébreux 6:1-20)

(Hébreux 6:1-20)
“C'est pourquoi, laissant les éléments de la parole de Christ, tendons à ce qui est parfait, sans poser de nouveau le fondement du renoncement aux œuvres mortes, de la foi en Dieu, de la doctrine des baptêmes, de l'imposition des mains, de la Résurrection des morts, et du jugement éternel. C 'est ce que nous ferons, si Dieu le permet. Car Il est impossible que ceux qui ont été une fois éclairés, qui ont goûté le don céleste, qui ont eu part au Saint-Esprit, qui ont goûté la bonne parole de Dieu et les puissances du siècle à venir, et qui sont tombés, soient encore renouvelés et amenés à la repentance, puisqu'ils crucifient pour leur part le Fils de Dieu et l'exposent à l'ignominie. Lorsqu'une terre est abreuvée par la pluie qui tombe souvent sur elle, et qu'elle produit une herbe utile à ceux pour qui elle est cultivée, elle participe à la bénédiction de Dieu; mais, si elle produit des épines et des chardons, elle est réprouvée et près d'être maudite, et on finit par y mettre le feu. Quoique nous parlions ainsi, bien-aimés, nous attendons, pour ce qui vous concerne, des choses meilleures et favorables au salut. Car Dieu n'est pas injuste, pour oublier votre travail et l'amour que vous avez montré pour son nom, ayant rendu et rendant encore des services aux saints. Nous désirons que chacun de vous montre le même zèle pour conserver jusqu'à la fin une pleine espérance, en sorte que vous ne vous relâchiez point, et que vous imitiez ceux qui, par la foi et la persévérance, héritent des promesses. Lorsque Dieu fit la promesse à Abraham, ne pouvant jurer par un plus grand que lui, il jura par lui-même, et dit: Certainement je te bénirai et je multiplierai ta postérité. Et c'est ainsi qu'Abraham, ayant persévéré, obtint l'effet de la promesse. Or les hommes jurent par celui qui est plus grand qu'eux, et le serment est une garantie qui met fin à tous leurs différends. C'est pourquoi Dieu, voulant montrer avec plus d'évidence aux héritiers de la promesse l'immutabilité de sa résolution, intervint par un serment, afin que, par deux choses immuables, dans lesquelles Il est impossible que Dieu mente, nous trouvions un puissant encouragement, nous dont le seul refuge a été de saisir l'espérance qui nous était proposée. Cette espérance, nous la possédons comme une ancre de l'âme, sûre et solide; elle pénètre au delà du voile, là où Jésus est entré pour nous comme précurseur, ayant été fait souverain sacrificateur pour toujours, selon l'ordre de Melchisédek.”
 


Pourquoi devons-nous fortifier le fondement de notre foi?


Nous pouvons trouver la réponse à cette question dans le passage des écritures d’aujourd’hui tiré de Hébreux 6:1-20. Les versets 1-8 de la lecture des écritures d’aujourd’hui nous enseignent qu’alors que nous menons nos vies de foi, nous devons poser un fondement de la foi parfait au sujet du baptême, de la Résurrection des morts, et du jugement éternel peu importe la maturité ou jeunesse de notre foi. En d’autres termes, nous tous qui croyons en Jésus comme notre Sauveur devons être ancrés dans un fondement ferme de la foi.
Qui est Jésus-Christ? Il est notre Sauveur et Dieu Lui-même qui a créé l’univers. Il est absolument impératif que nous ayons au moins la connaissance basique de l’évangile de l’eau et de l’Esprit pour vivre notre foi. Si nous croyons autrement en Jésus sans compréhension correcte de cet évangile authentique, alors nous serons dans les soucis et serons finalement ruinés. Même si nous devions croire en Jésus-Christ pendant une décennie, sans la connaissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit notre foi s’écroulera à la fin.
Qui est Jésus-Christ? Il est le Fils unique de Dieu le Père, et notre Sauveur. Il est Dieu Lui-même qui a créé l’univers, nous a faits, et nous a sauvés de tous nos péchés. C’est pour cela que nous disons que Jésus-Christ est notre Sauveur et notre berger. Il est votre Sauveur et votre berger. Cette reconnaissance est absolument importante. Comment Jésus-Christ nous a-t-Il sauvés quand Il est venu sur la terre? Né sur la terre par le corps de la vierge Marie pour nous sauver nous humains, Jésus-Christ est devenu notre Sauveur en étant baptisé par Jean-Baptiste pour porter tous nos péchés, mourant à la Croix pour être condamné à notre place, et ressuscitant d’entre les morts.
Jésus est notre Sauveur et pour nous sauver de tous nos péchés, Il a accepté les péchés du monde par Son Baptême, tout comme les boucs émissaires de l’Ancien Testament devaient porter les péchés des Israélites par l’imposition des mains du souverain sacrificateur. Donc de la même façon que les animaux sacrifiés de l’Ancien Testament devaient accepter les péchés du peuple d’Israël par l’imposition des mains puis mourir à leur place pour ces péchés, Jésus a pris tous nos péchés par Son Baptême, est mort à la Croix à notre place, puis est ressuscité des morts. C’est ainsi que Jésus nous a sauvés complètement, et nous devons saisir cette expiation de nos péchés clairement. C’est aussi très important de réaliser clairement ici que nous avons une Résurrection qui nous attend maintenant que nous sommes vraiment sauvés, mais si nous trahissons la justice de Dieu en dépit d’avoir reçu la rémission des péchés, nous serons alors condamnés pour nos péchés.
Ainsi, le fondement de notre foi devrait être bâti parfaitement avec l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Lisons les versets 1 et 2 du passage des écritures d’aujourd’hui: “C'est pourquoi, laissant les éléments de la parole de Christ, tendons à ce qui est parfait, sans poser de nouveau le fondement du renoncement aux œuvres mortes, de la foi en Dieu, de la doctrine des baptêmes, de l'imposition des mains, de la résurrection des morts, et du jugement éternel” (Hébreux 6:1-2). Ce passage ne signifie pas que nous ne devions plus parler de la façon dont nous avons été sauvés de tous nos péchés, mais il signifie que nous devrions poser un fondement ferme de la foi puis vivre notre foi. Autrement dit, l’auteur de l’épître aux Hébreux nous exhorte à poser un parfait fondement de la foi et à venir avec assurance dans la présence de Dieu par une foi parfaite.
Qu’arriverait-il si quelqu’un construisait sa maison sur un fondement faible et défectueux? La maison pencherait d’un côté et pourrait même s’écrouler. Ici dans le passage des écritures d’aujourd’hui, l’auteur des Hébreux parle aux croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit dont le fondement de la foi est toujours instable, leur disant: “Qui est Jésus-Christ? Il est notre Dieu, notre berger, et notre Sauveur qui a expié tous nos péchés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Le Seigneur est notre berger. Il est le souverain sacrificateur du royaume des cieux qui nous a sauvés en portant tous nos péchés sur Son propre Corps par Son Baptême, mourant à la Croix à notre place, et ressuscitant des morts.”
L’auteur des Hébreux dit aussi la même chose aux chrétiens d’aujourd’hui: “Quel est le vrai salut des péchés? Comment pouvons-nous être sauvés de tous nos péchés? Nous sommes sauvés de tous nos péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Quel est cet évangile de l’eau et de l’Esprit alors? C’est l’évangile du salut qui proclame que le Fils de Dieu nous a sauvés en venant sur la terre, prenant tous nos péchés une fois pour toutes en étant baptisé par Jean-Baptiste, mourant à la Croix, et ressuscitant d’entre les morts. Ainsi, le Seigneur a accompli notre salut parfaitement. Donc, nous devons tous réaliser cette vérité du salut, y croire, et vivre notre foi en conséquence.”
Vous ne devriez pas professer croire en Jésus comme votre Sauveur sans d’abord bâtir un fondement parfait pour votre salut. Du moment où vous croyez en Jésus, vous devez croire que Jésus a enlevé tous vos péchés une fois pour toutes quand Il a été baptisé par Jean-Baptiste. Si vous croyez autrement en Jésus selon vos propres façons de le percevoir sans cette compréhension, alors vous finirez même par le trahir. Ces gens dont le fondement de la foi fait défaut seront corrompus en chemin, car ils ne connaissent pas la justice de Dieu. En fait, ils finiront par s’opposer à la justice de Jésus. Ces gens crucifient le Fils de Dieu à nouveau et Lui font honte ouvertement, et ils seront donc brûlés dans le feu éternel à la fin. Ce sort les attend parce que quiconque ne bâtit pas un fondement solide du salut finira par trahir le Seigneur plus tard.
Certains d’entre vous ont peut-être vu le film Les Dix Commandements, qui est globalement basé sur le récit de Moïse écrit dans l’Exode. Au début du film, Pharaon ordonne que tous les enfants mâles Hébreux soient mis à mort. Ce décret est donné parce que Pharaon avait peur que s’il y avait trop d’Hébreux, ils s’allient à des forces ennemies et n’attaquent l’Egypte de l’intérieur. Moïse est né dans un tel moment éprouvant, mais pour sauver sa vie, ses parents l’ont mis dans un panier et l’ont fait flotter le long du fleuve. Moïse a été secouru par l’une des filles de Pharaon, qui l’a adopté comme son propre fils. Donc par la providence de Dieu Moïse a grandi dans le palais égyptien, mais il a finalement découvert qu’il était Hébreu, et quand il a vu l’un de ses compatriotes être frappé par un Egyptien, il a tué l’Egyptien pour le sauver.
Pharaon a alors sermonné Moïse et lui a dit: “Peu importe ce que tu as fait, je te pardonnerai si tu me promets de ne jamais inciter les Hébreux à attaquer l’Egypte. Si tu me le promets, je pardonnerai tout ce que tu as pu faire, quelles que soient les accusations contre toi. Promets-moi que tu n’inciteras jamais les Hébreux à la rébellion pour attaquer l’Egypte. Je te donnerai alors un pardon complet.”
Mais Moïse a dit à Pharaon: “Je libèrerai les Hébreux de cet esclavage.” Etant donné le fait que Moïse était le petit-fils adoptif de Pharaon, vous pouvez imaginer combien Pharaon a dû se sentir trahi de l’entendre dire cela. Donc dans sa colère Pharaon a banni Moïse et a ordonné que son nom soit effacé de tous les registres.
Mes chers croyants, si vous n’avez pas une connaissance claire de l’évangile de l’eau et de l’Esprit bien que vous professiez vous confier en la justice de Dieu et croire en Son Fils Jésus comme votre Sauveur, alors vous trahissez en réalité Jésus-Christ. La connaissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit est absolument indispensable pour que vous ayez foi en la justice de Dieu. Bien que les principes élémentaires puissent ne pas sembler si importants, saisir faiblement ces principes basiques ne peut pas soutenir votre vie de foi jusqu’à la fin. Quand il s’agit d’avoir la foi correcte, comprendre la justice de Dieu est absolument important. Tout comme il est d’une importance cruciale de poser un fondement solide en construisant une maison, il est absolument crucial que vous posiez un fondement de foi ferme.
Avant tout, vous et moi devons avoir foi en Dieu. Je ne peux assez insister sur l’importance pour nous tous de dire: “Même si Dieu ne se voit pas avec mes propres yeux, Il est néanmoins vivant, et je crois réellement en ce Dieu. Même s’il y a beaucoup de dieux et religions dans ce monde, et que certaines personnes prétendent être dieu elles-mêmes, je crois en ce vrai Dieu qui a créé les cieux et la terre, cet univers entier et tout ce qu’il contient.”
 


Si nous avons foi en Dieu, alors nous devons révérer et nous confier en la justice de ce Dieu 


Personne ne devrait faire un dieu par lui-même. Ce n’est pas nous qui avons fait Dieu, mais c’est Dieu qui nous a faits. De plus, pour nous sauver de tous nos péchés, la mort éternelle, et la destruction, Dieu Lui-même est né sur la terre avec le nom de Jésus incarné dans la chair d’un homme, a pris tous nos péchés en étant baptisé par Jean-Baptiste, est mort à la Croix à notre place en portant tous ces péchés, est ressuscité des morts, et nous a ainsi tous sauvés. C’est la vérité du salut que nous devons tous saisir pleinement et croire.
Ici dans le passage des écritures d’aujourd’hui Il est écrit: “de la doctrine des baptêmes, de l'imposition des mains, de la résurrection des morts, et du jugement éternel” (Hébreux 6:2). Que signifie le mot “baptêmes” ici? Le mot “baptême” signifie “transfert des péchés” ou “purification des péchés,” mais en même temps il implique aussi la mort comme Il est écrit en Romains 6:3-4: “Ignorez-vous que nous tous qui avons été baptisés en Jésus-Christ, c'est en sa mort que nous avons été baptisés? Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie.” Le baptême implique donc aussi la mort. Jésus n’a pas seulement accepté et effacé tous nos péchés en étant baptisé par Jean-Baptiste, mais Il a aussi subi la mort à la Croix. Le Seigneur a porté tous nos péchés puis est mort à notre place. C’est pour cela que le livre des Hébreux parle de “baptêmes”.
A cause de la chute des premiers êtres humains, Adam et Eve, chacun doit mourir un jour. A moins de mourir une fois pour vos péchés avec Jésus-Christ et être ramené à la vie avec ce Seigneur, vous ne pouvez pas naître de nouveau. C’est pour cette raison que la Bible dit que vous devez naître deux fois. En d’autres termes, une fois que vous êtes né dans la chair, vous devez aussi naître de nouveau spirituellement. Et pour naître de nouveau, vous devez réaliser et croire que tous vos péchés ont été transférés sur Jésus; qu’Il a été crucifié à mort à votre place en portant tous vos péchés; qu’Il est ressuscité des morts et vous a aussi ramené à la vie; et qu’Il a ainsi effacé tous vos péchés, vous a rendu sans péché, et a fait de vous un enfant de Dieu. C’est pour cela que l’auteur des Hébreux parle de “baptêmes”.
Le mot “baptême” signifie “transférer” ou “transmettre,” et ce mot a la même signification que l’imposition des mains par laquelle les Israélites ont transféré leurs péchés sur leurs animaux sacrifiés. Il est absolument important que vous saisissiez ici clairement que tout comme les animaux sacrifiés de l’Ancien Testament acceptaient les péchés du peuple d’Israël par l’imposition des mains et mouraient à leur place, le Seigneur a aussi accepté tous vos péchés par Son Baptême puis est mort à la Croix à votre place.
En acceptant tous vos péchés et les miens par Son Baptême et mourant à la Croix à notre place, Jésus a porté toute notre condamnation. Mais il reste toujours la Résurrection des morts – c’est-à-dire que chacun sera ramené à la vie. Cependant, alors que tout le monde ressuscitera, il y aura ceux qui seront ressuscités pour être condamnés pour leurs péchés, alors que les autres ressusciteront pour recevoir la vie éternelle et jouir de la splendeur et la gloire du ciel.
Certaines personnes dans leur ignorance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit décrivent cela comme la réincarnation. C’est ce que disent les Bouddhistes, disant que ceux qui mènent une vie vertueuse sont réincarnés comme des êtres plus élevés alors que ceux qui font le mal dans leur vie sont réincarnés comme des méchants. Donc d’une certaine façon, même les Bouddhistes savent que chacun est ramené à la vie d’une certaine façon. Le problème cependant c’est qu’ils pensent cela à tort parce que leur compréhension est incomplète et erronée.
Même ceux qui ne croient pas en la justice de Dieu seront ramenés à la vie pour être punis de mort éternelle au jour du dernier jugement. Dieu les ressuscitera tous, mais seulement pour les jeter dans le feu de l’enfer. Par contre, ceux qui ont reçu la rémission des péchés seront ramenés à la vie pour prendre part à la bonne Résurrection – c’est-à-dire pour obtenir la vie éternelle. Il est très important que vous saisissiez ici qu’au moment de la Résurrection, chacun recevra soit le salut éternel soit la condamnation éternelle. Ceux qui appartiennent à Dieu recevront le salut éternel et la vie éternelle, alors que ceux qui n’appartiennent pas à Dieu feront face aux malédictions éternelles et à la condamnation éternelle.
Si le fondement de votre foi en Jésus est encore faible, alors vous devez étudier encore la parole de Dieu.
Menez-vous une vie de foi correcte pour aller vers la perfection, ayant bâti un fondement ferme du salut pour mettre toute votre confiance en Dieu, dans les baptêmes, dans l’imposition des mains, dans la Résurrection des morts et le jugement éternel? Croyez-vous en la justice de Dieu avec ce fondement de la foi bâti parfaitement? Si vous avez posé un fondement parfait de la foi et menez maintenant votre vie de foi avec la compréhension de la justice de Dieu, alors votre foi est digne d’être imitée.
Il est malheureux qu’il y ait encore beaucoup de chrétiens qui ne sont pas encore à ce stade. Les chrétiens d’aujourd’hui ont aussi beaucoup à apprendre. Il y a tellement qu’ils doivent apprendre sur l’évangile de l’eau et de l’Esprit de Dieu à travers Sa parole. La plupart des pasteurs enseignent juste à leur assemblée de vivre vertueusement et faire de bonnes choses, mais ce n’est pas ce que l’église de Dieu est supposée enseigner. Ces enseignements éthiques sont épousés par pratiquement chaque religion, du Bouddhisme au Confucianisme et même les religions animistes. Les écoles séculières enseignent aussi à leurs étudiants de vivre une vie droite moralement. Mais ce n’est pas pour cela que les gens fréquentent l’église de Dieu. Les gens viennent dans l’église de Dieu pour être purifiés de tous leurs péchés et recevoir la vie éternelle en croyant en la justice de Jésus, pour devenir les enfants rachetés de Dieu.
Il est très important que vous sachiez clairement pourquoi vous fréquentez l’église de Dieu. Vous devez aussi savoir pourquoi vous croyez en la justice de Jésus, saisir le but dans lequel vous vous confiez en Jésus, et croire selon ce but. Bien sûr, je ne dis pas ici que l’église de Dieu n’enseigne jamais l’assemblée à mener une vie droite moralement. Elle exhorte tous les saints à faire de leur mieux pour mener une vie vertueuse, à se supporter les uns les autres avec patience, être bons les uns envers les autres, et vivre pour l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Mais ce sont juste les normes basiques que tout saint devrait suivre comme une évidence. Au-delà de ces principes de base, nous tous qui avons reçu la rémission des péchés devons passer par un processus continu de croissance spirituelle, et alors que nous passons ce processus, nous devons être plus proches de Dieu avec un fondement du salut ferme déjà posé par la foi, nous rappelant de ce à quoi l’auteur des Hébreux nous a exhortés ici dans le passage des écritures d’aujourd’hui: “tendons à ce qui est parfait, sans poser de nouveau le fondement du renoncement aux oeuvres mortes, de la foi en Dieu, de la doctrine des baptêmes, de l'imposition des mains, de la résurrection des morts, et du jugement éternel” (Hébreux 6:1-2). Dieu nous dira alors que le jour approche où nos corps seront aussi entièrement délivrés. Et c’est pour cela que nous, les saints rachetés, servons l’évangile de l’eau et de l’Esprit avec la pleine assurance de l’espérance.
L’auteur de l’épître aux Hébreux et Dieu nous parlent précisément à nous. Alors que nous menons nos vies dans ce monde, il est mal de ne pas espérer le royaume des cieux donné par Dieu et la vie éternelle. Plutôt que devenir léthargiques, nous devons espérer ces bénédictions merveilleuses encore plus, supporter nos épreuves et tribulations sur la terre avec patience, et mener nos vies pour prêcher le salut de Dieu aux autres. Dieu a-t-il parlé d’une telle vie à nous seuls? Non, Il a aussi parlé aux saints des jours anciens en mentionnant le récit d’Abraham.
Il est écrit en Hébreux 6:13-15: “Lorsque Dieu fit la promesse à Abraham, ne pouvant jurer par un plus grand que lui, il jura par lui-même, et dit: Certainement je te bénirai et je multiplierai ta postérité. Et c'est ainsi qu'Abraham, ayant persévéré, obtint l'effet de la promesse.” Quand Dieu a appelé Abraham de Ur en Chaldée et lui a ordonné de quitter son pays et d’aller au pays de Canaan, Dieu a promis à Abraham de le bénir abondamment. A l’époque, Abraham avait 75 ans, et il a traversé beaucoup de difficultés quand il a quitté son pays. Mais Dieu lui a promis qu’Il lui donnerait un fils. Et Dieu a aussi promis qu’Il lui donnerait un bien meilleur pays. Donc Abraham a enduré patiemment et obtenu la promesse. Abraham a été appelé par Dieu à l’âge de 75 ans, et après quelques années, il a reçu de Dieu la promesse qu’Il lui donnerait un fils. Puisqu’Abraham a engendré son fils à l’âge de 100 ans, cela signifie qu’Il a attendu plus de vingt ans que la promesse de Dieu s’accomplisse. Dieu avait promis à Abraham: “Certainement je te bénirai et je multiplierai ta postérité” (Hébreux 6:14), mais Abraham devait attendre patiemment un long temps avant que ces descendants ne se multiplient pour faire la nation d’Israël. Cela a demandé beaucoup de patience pour qu’Abraham obtienne la promesse.
De plus, peu après avoir donné à Abraham un fils, Dieu lui a ordonné de sacrifier ce fils en holocauste pour Lui. Donc tôt le lendemain, Abraham a commencé son chemin avec son fils Isaac pour obéir à l’ordre de Dieu. Mais quand Abraham était sur le point de sacrifier son fils en holocauste par obéissance, Dieu est intervenu et a dit: “Ne tue pas ton fils. J’ai vu ton obéissance, et à cause de cela, je te donne ma promesse que je te bénirai pour multiplier et fleurir.”
La nation d’Israël est sortie d’un homme appelé Abraham. La promesse de Dieu à Abraham s’est pleinement accomplie. Les Palestiniens d’aujourd’hui sont aussi les descendants d’Abraham tout comme les Juifs. Le nom Israël était dérivé du récit de Jacob dans la Bible. le mot “Israël” signifie “celui qui a lutté avec Dieu et vaincu.” Il a reçu ce nom parce qu’il s’était battu contre un ange (qui était en réalité Dieu Lui-même) jusqu’au matin même s’il était faible. L’ange dit alors à Jacob: “Laisse-moi partir. Ton nom ne sera plus Jacob, mais Israël. Tu as lutté avec Dieu et gagné. Je ne peux résister à te bénir et veiller sur toi. A partir de maintenant tu ne seras plus Jacob mais Israël.” Donc quand nous parlons du peuple d’Israël aujourd’hui, nous parlons en fait des descendants de Jacob. Les descendants d’Abraham viennent d’une lignée particulière distincte des gentils. De même, vous et moi sommes aussi particuliers.
Il est écrit en Hébreux 6:11-12: “Nous désirons que chacun de vous montre le même zèle pour conserver jusqu'à la fin une pleine espérance, en sorte que vous ne vous relâchiez point, et que vous imitiez ceux qui, par la foi et la persévérance, héritent des promesses.”
Dieu nous a appelés et sauvés pour que nous menions le même genre de vie pieuse décrite dans ce passage, et Il nous a dit de supporter patiemment, car Il accomplira tout ce qu’Il nous a promis. Quand les gens font un vœu, ils promettent sur quelque chose qui est plus grand qu’eux. Par contre, Dieu a promis sur Son propre nom puisqu’il n’y avait rien de plus grand que Lui, disant à Abraham: “Certainement je te bénirai et je multiplierai ta postérité” (Hébreux 6:14). Donc Dieu ne peut pas mentir, Il ne peut que tenir Ses promesses.
Mentir est quelque chose que Dieu ne fait pas, et une autre chose que Dieu ne fait pas c’est manquer de tenir Sa promesse. Ces deux principes sont des vérités immuables. Que devrions-nous donc éviter pour tenir ferme l’espérance qui est devant nous? Nous devons éviter le monde. Alors que nous n’hésitons pas à relever un défi, nous fuyons le monde parce que nous ne sommes pas supposés suivre les courants de ce monde. Dieu dit ici dans le passage des écritures d’aujourd’hui qu’Il veut que nous fuyions le monde pour nous réfugier de sorte d’avoir une consolation forte.
La Bible dit aussi: “nous la possédons comme une ancre de l'âme, sûre et solide; elle pénètre au delà du voile, là où Jésus est entré pour nous comme précurseur, ayant été fait souverain sacrificateur pour toujours, selon l'ordre de Melchisédek” (Hébreux 6:19-20). Si nous supportons encore un peu, nous irons dans le royaume des cieux, jouirons de la vie éternelle, et recevrons gloire et splendeur. Il est écrit ici que nous avons cette espérance comme une ancre de l’âme, sûre et solide, qui nous permet d’entrer dans la présence de Dieu au-delà du voile.
Notre Dieu nous a promis que si nous croyons en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, Il nous donnera la rémission des péchés, nous garantira le royaume des cieux, fera de nous Ses propres enfants, répandra sur nous Sa vie éternelle, et nous bénira par la Résurrection et le bonheur éternel. C’est une vérité immuable, car c’est la promesse que Dieu a faite à tous ceux qui croient en l’évangile de la rémission des péchés. C’est pour cela que nous disons que nous allons entrer dans le royaume de Dieu grâce à notre Seigneur.
Hébreux 6:20 dit: “Jésus est entré pour nous comme précurseur, ayant été fait souverain sacrificateur pour toujours, selon l'ordre de Melchisédek.” Ce passage signifie que puisque notre Seigneur est venu sur la terre, a porté tous nos péchés en étant baptisé, est mort à la Croix, est ressuscité d’entre les morts, puis est monté dans le royaume de Dieu, tous ceux qui croient en Jésus-Christ entreront aussi dans le royaume de Dieu tout comme le Seigneur y est entré.
C’est une vérité immuable éternellement. C’est un fait immuable. Aussi longtemps que nous croyons en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, Il est impossible de ne pas entrer dans le royaume des cieux même si nous ne le voulons pas; contrairement, si nous ne croyons pas en cet évangile authentique, il nous est impossible d’entrer dans le royaume des cieux peu importe combien nous désirons le faire. C’est pour cela qu’Il est si important que nous posions tous un fondement parfait du salut pour entrer au ciel. Jésus-Christ nous a non seulement sauvés parfaitement, mais Il a aussi tout préparé à la perfection pour que nous puissions entrer dans le royaume des cieux. C’est par l’évangile de l’eau et de l’Esprit que le Seigneur nous a sauvés, et je ne peux suffisamment insister sur l’importance pour nous tous de croire de tout cœur en cet évangile parfait, au salut parfait donné par Dieu et la vie éternelle, à Ses bénédictions parfaites, et à la Résurrection parfaite; et à supporter patiemment par la foi avec la pleine assurance de l’espérance jusqu’au jour où nous entrerons dans le royaume du Seigneur.
Il n’y a qu’une chose que nous devons éviter en vivant sur cette terre, et c’est le monde. A moins de fuir le monde, nous finirons marqués par lui, et une fois que nous sommes marqués par le monde, c’est la fin pour nous. Un exemple typique en est Lot, le neveu d’Abraham. Bien que Lot ait été sauvé, il voulait aller dans le monde et sa foi a été ruinée par conséquent. Ses descendants, les Moabites et les Ammonites (Genèse 19:30-38), se sont ensuite opposés à Dieu. Par contre, les gens de foi comme Abraham sont restés loin du monde séculier, ils ne l’ont pas fait parce qu’ils étaient lâches, mais ils sont restés éloignés parce qu’ils n’étaient pas supposés se laisser marquer par le monde.
Nous sommes enfants de Dieu. Nous croyons en la justice de Jésus-Christ. Certaines personnes ont abandonné leur foi en cette justice du Seigneur pour différentes raisons, mais pensez-vous aussi que le salut que nous avons reçu soit si indigne? Ce salut que Dieu nous a apporté par Sa propre justice est-il si bon marché? Est-il si insignifiant?
Non, le salut que le Seigneur nous a donné est si précieux que nous ne pouvons l’échanger pour rien au monde, même si le monde entier nous était offert en retour. Est-il donc si banal de servir la justice de Dieu? Non, servir la justice de Dieu est plus digne que tout effort humain qui ait jamais été fait dans l’histoire entière de la race humaine, de loin plus important que monter sur la lune. Même si ce ministère de service de Dieu peut sembler banal à première vue, c’est en fait extrêmement important. Y a-t-il quelqu’un qui mène une vie qui soit plus digne que cette vie qui est menée pour servir les autres? Non, il n’y a personne qui mène une vie plus digne que nous. 
Nous servons l’évangile de l’eau et de l’Esprit de tout cœur, mais les gens ne nous donnent aucune reconnaissance. Au contraire, beaucoup ne font que continuellement nous discréditer nous croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Mais est-ce si indigne pour nous de servir l’évangile de l’eau et de l’Esprit? Non, bien sûr que non! Je n’ai pas de respect pour quiconque manque de reconnaître l’importance de servir le Seigneur. Ces gens sont si insensés qu’après les avoir exhortés quelques fois, j’abandonne. Ce n’est pas digne de perdre mon temps sur ces gens-là. 
Qu’en est-il de vous alors? Que pensez-vous être plus digne – vous servir vous-même ou servir l’évangile de l’eau et de l’Esprit? Bien sûr, Il est de loin plus digne de servir Dieu, car son évangile et Sa justice sont de loin plus précieux que quoi que ce soit. En dépit de cela, dans le passé il y avait des gens dans notre église qui ont abandonné leur foi et sont partis dans le monde pour vivre juste pour leur chair, disant qu’ils n’étaient pas fous. Et ils ont fait cela même si nous leur avions prêché l’évangile de l’eau et de l’Esprit, leur avons donné l’occasion de servir l’évangile, et leur avons ouvert la voie pour mener une vie vraiment digne. Tristement, ces gens ont fini par faire la pire erreur de leur vie.
Mes chers croyants, nous faisons maintenant quelque chose qui est de loin plus grand que ce que tout héros aurait jamais fait. Nous sauvons les âmes perdues du monde entier. Même le plus grand héros de tous les temps ne pourrait rien accomplir d’autre que des choses charnelles, alors que nous travaillons pour sauver les âmes perdues de par le monde entier. Et nous savons que ce que nous faisons est si précieux que nous ne pouvons échanger notre travail contre rien d’autre. Je suis extrêmement fier de notre travail, et je suis certain que vous êtes aussi fier de ce que vous faites. Bien sûr, il peut y avoir quelques personnes ici qui ne sont pas fières de notre travail, mais si elles savaient combien ce travaIl est important, elles en seraient aussi fières.
Si vous aimez le monde et voulez quitter l’église, je ne vous arrêterai pas. Quiconque veut aller dans le monde partira quoi que je fasse. Après tout, ce n’est pas comme si vous restiez dans l’église juste parce que je vous demanderais de rester. Au contraire, essayer de vous empêcher de quitter l’église ne fera que vous donner encore plus envie d’aller dans le monde. Certains peuvent penser que vous pouvez revenir dans l’église si les choses ne vont pas bien après l’avoir quittée.
Mais quelqu’un qui a quitté l’église de Dieu peut-il revenir si facilement? Une fois que vous quittez l’église, il n’est pas facile de revenir. Même si vous avez mené une vie juste, une fois que vous fixez votre cœur sur la méchanceté et retournez à votre vie passée pleine de péchés, vous ne pouvez pas simplement revenir. Ce serait heureux que vous puissiez vous détourner à la dernière minute et confesser votre bêtise: “Dieu est mon Dieu, et je crois en ce Dieu juste,” mais c’est presque impossible, car une fois que vous succombez à la méchanceté, vous haïrez quiconque fait l’œuvre juste de Dieu. Vous deviendrez ennemi de Dieu. Quelque chose de mal va monter en vous de votre cœur et vous faire haïr les saints sans raison, vous opposer à eux sans raison, et les considérer comme vos ennemis sans raison. Et cela arrivera parce que vous serez poussé par le diable et deviendrez son esclave.
De tels mauvais désirs monteront directement à moins de vous unir à l’église. C’est dans votre nature humaine d’être pris par de telles pensées. Il est donc absolument crucial pour vous de réaliser et croire avec reconnaissance que Dieu a fait toute œuvre de salut pour nous à la perfection, pour que les condamnés soient sauvés et que les méchants fassent Son œuvre précieuse.
Mais si vous ne voulez toujours pas faire l’œuvre de Dieu dans Son église, alors vous devriez partir. Par hasard, êtes-vous malheureux dans l’église de Dieu pour une raison? Trouvez-vous insupportable d’avoir affaire aux saints? Ne voulez-vous plus travailler dans l’église de Dieu? Voulez-vous aller quelque part d’autre et trouver quelqu’un d’autre avec qui travailler? Si c’est ce que vous voulez, alors en tous cas soyez libre de quitter l’église et d’aller où vous voulez aller. Mais avant de prendre la décision finale, vous devriez réfléchir et vous poser la question suivante: est-ce vraiment bénéfique à ma propre vie de quitter l’église de Dieu?
Plutôt que de rester sur des sujets inutiles comme savoir qui est plus grand que qui, nous devrions tous contempler le salut que Dieu nous a donné, méditer sur la justice de Jésus, poser un fondement parfait du salut par la foi, et aller vers la perfection. Bien que nos cœurs soient parfois secoués pour un peu de temps, nos vies doivent être ancrées dans la parole de Dieu, et donc Il est absolument important que nous confirmions encore notre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, tenions cette rampe du salut, calmions nos cœurs troublés, et regardions au Seigneur seul. Le Seigneur renouvellera alors nos forces. Jour après jour, notre Seigneur renouvellera nos forces lorsque nous serons faibles; Il nous donnera la sagesse quand nous en aurons besoin; Il nous fortifiera quand nous serons sans force; et Il nous bénira lorsque nous manquerons de Ses bénédictions. Notre Seigneur nous guide tous comme notre berger.
Je rends toutes grâces à Dieu. Alléluia!