Sermons

Sujet 26: Lévitique

[26-4] Les Justes Doivent Remplir Tous Leurs Devoirs Sacerdotaux (Lévitique 3:1-17)

Les Justes Doivent Remplir Tous Leurs Devoirs Sacerdotaux(Lévitique 3:1-17)
“Lorsque quelqu’un offrira à l’Éternel un sacrifice d’actions de grâces: S’il offre du gros bétail, mâle ou femelle, il l’offrira sans défaut, devant l’Éternel. Il posera sa main sur la tête de la victime, qu’il égorgera à l’entrée de la tente d’assignation; et les sacrificateurs, fils d’Aaron, répandront le sang sur l’autel tout autour. De ce sacrifice d’actions de grâces, il offrira en sacrifice consumé par le feu devant l’Éternel: la graisse qui couvre les entrailles et toute celle qui y est attachée; les deux rognons, et la graisse qui les entoure, qui couvre les flancs, et le grand lobe du foie, qu’il détachera près des rognons. Les fils d’Aaron brûleront cela sur l’autel, par-dessus l’holocauste qui sera sur le bois mis au feu. C’est un sacrifice consumé par le feu, d’une agréable odeur à l’Éternel. S’il offre du menu bétail, mâle ou femelle, en sacrifice d’actions de grâces à l’Éternel, il l’offrira sans défaut. S’il offre en sacrifice un agneau, il le présentera devant l’Éternel. Il posera sa main sur la tête de la victime, qu’il égorgera devant la tente d’assignation; et les fils d’Aaron en répandront le sang sur l’autel tout autour. De ce sacrifice d’actions de grâces, il offrira en sacrifice consumé par le feu devant l’Éternel: la graisse, la queue entière, qu’il séparera près de l’échine, la graisse qui couvre les entrailles et toute celle qui y est attachée, les deux rognons, et la graisse qui les entoure, qui couvre les flancs, et le grand lobe du foie, qu’il détachera près des rognons. Le sacrificateur brûlera cela sur l’autel. C’est l’aliment d’un sacrifice consumé par le feu devant l’Éternel. Si son offrande est une chèvre, il la présentera devant l’Éternel. Il posera sa main sur la tête de sa victime, qu’il égorgera devant la tente d’assignation; et les fils d’Aaron en répandront le sang sur l’autel tout autour. De la victime, il offrira en sacrifice consumé par le feu devant l’Éternel: la graisse qui couvre les entrailles et toute celle qui y est attachée, les deux rognons, et la graisse qui les entoure, qui couvre les flancs, et le grand lobe du foie, qu’il détachera près des rognons. Le sacrificateur brûlera cela sur l’autel. Toute la graisse est l’aliment d’un sacrifice consumé par le feu, d’une agréable odeur à l’Éternel. C’est ici une loi perpétuelle pour vos descendants, dans tous les lieux où vous habiterez: vous ne mangerez ni graisse ni sang.” 
 
 
Nos Devoirs Actuels
 
Vous et moi vivons nos vies de foi dans l’Église de Dieu, et par conséquent, servons l’évangile de l’eau et de l’Esprit en étant unis d’un même cœur afin que les pécheurs puissent être réconciliés avec Dieu. Nous croyons tous en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et nous le servons tous diligemment, même en ce moment précis. Mais cette œuvre de l’évangile ne prendra pas fin du jour au lendemain, car c’est une œuvre que nous devons continuer de faire jusqu’à la fin de ce monde. Nous sommes donc déterminés à continuer cette œuvre sans relâche. Même si nous sommes souvent épuisés par notre travail et que nous nous sentons fatigués tant dans le corps que dans l’âme, nous devons toujours porter le fardeau de cette œuvre en plaçant notre foi en la justice de Dieu. Nous devons le faire parce que le salut de beaucoup d’âmes en ce moment dépend de nous. Étant donné qu’il y a tant de pécheurs dans ce monde, il nous incombe de leur prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit qui révèle la justice de Dieu.
La plupart des Chrétiens qui vivent dans ce monde périssent en silence à cause de leurs péchés. S’étant transformés en ennemis de Dieu, ils ne s’attendent plus qu’à leur propre destruction, et donc, ils doivent retourner à l’évangile de l’eau et de l’Esprit s’ils veulent échapper à ce sort. En revanche, nous prêchons l’évangile de l’eau et de l’Esprit aux gens de ce monde. Même quand nous aurons terminé l’œuvre de Dieu que nous faisons maintenant, il nous restera encore plus de travaux à faire. Par exemple, notre série de livre Chrétiens a continué de s’élargir sans cesse, du Livre des Romains à l’Apocalypse en passant par 1 Jean, Genèse, l’Évangile de Jean et l’Évangile de Matthieu. Ce ministère de littérature doit continuer dans l’avenir, produisant encore plus de livres Chrétiens pour enrichir les saints dans tout le monde entier.
C’est parce que de même que vous écoutez la Parole de Dieu continuellement, nos frères et sœurs et nos partenaires étrangers ont aussi besoin d’écouter la Parole de Dieu dans leurs vies de foi, et cela est possible grâce à nos livres Chrétiens. C’est pourquoi nous nous consacrons autant à notre ministère de littérature. À travers notre ministère de livres imprimés et électroniques, nous espérons proclamer l’évangile de l’eau et de l’Esprit et nourrir le peuple de Dieu partout dans le monde. Même si nous avons prêché l’évangile de l’eau et de l’Esprit aux gens de ce monde, si nous manquons de les nourrir continuellement par notre ministère de littérature, nous échouerons également à répandre l’évangile de façon complète. Nous décevrons alors le Seigneur. Nous avons donné naissance à plusieurs enfants spirituels en prêchant l’évangile de l’eau et de l’Esprit, mais si nous ne partageons pas avec eux notre pain spirituel, ces âmes finiront par périr. Nous ne pouvons donc pas nous permettre de nous reposer de l’œuvre de Dieu, c’est-à-dire, arrêter de répandre l’évangile à travers notre ministère de littérature. 
Une fois que nous aurons fini de prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit aux gens du monde entier, ce serait une nécessité absolue de les nourrir avec nos livres Chrétiens. Il est clair que personne dans l’Église de Dieu ne fait rien de superflu; tout le monde fait quelque chose de nécessaire et utile. Notre ministère de littérature est d’une importance capitale, une tâche absolument cruciale pour l’Église de Dieu. C’est parce que lorsqu’un bébé spirituellement immature naît, nous avons besoin de lait pour le nourrir aussitôt. N’êtes-vous pas d’accord? Si un bébé spirituel ne mange jamais rien, ce bébé tombera gravement malade. Quand les gens tombent spirituellement malade, il leur faut de la nourriture spirituelle, mais s’il n’y a pas de nourriture spirituelle, alors ces âmes finiront par périr. Quel est donc le pain qui sert à nourrir nos âmes? Le pain spirituel se trouve dans la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit écrite dans l’Ancien et le Nouveau Testament.
Et cet évangile de l’eau et de l’Esprit écrit dans la Bible est expliqué dans nos livres de sermons, et nous devons partager ces livres de sermons avec toute personne dans ce monde. C’est seulement alors que les âmes qui se meurent pourront vivre et trouver de nouvelles forces pour grandir. C’est précisément ce que nous faisons actuellement. Nous travaillons à réconcilier chaque pécheur avec Dieu. Nous faisons quelque chose d’extrêmement joyeux, car cette œuvre est absolument indispensable et d’une valeur inestimable. 
 
 

L’Offrande d’Expiation Que Dieu Désire

 
Jetez un coup d’œil à l’offrande d’actions de grâces décrite dans le passage des Écritures d’aujourd’hui. Elle explique comment les holocaustes étaient donnés pour réconcilier les pécheurs avec Dieu. Toutes les offrandes d’actions de grâces mentionnées dans la Bible étaient des offrandes faites dans le but de réconcilier les pécheurs avec Dieu. Tous ceux qui sont réunis ici aujourd’hui ont reçu la rémission des péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et donc nous allons nous focaliser sur ce que nous devons faire en tant que serviteurs de Dieu pour répandre cet évangile.
Lévitique 3:1-2 que nous venons de lire décrit comment le peuple d’Israël et ses sacrificateurs transféraient leurs péchés sur l’animal sacrificiel en lui imposant les mains, en le tuant, en mettant son sang sur les cornes de l’autel des holocaustes et en consumant sa chair par le feu. Le passage nous démontre comment les Israélites transféraient leurs péchés sur l’animal sacrificiel en lui imposant les mains, et ce que les sacrificateurs faisaient une fois qu’on leur livrait cet animal sacrificiel. Ce que font les sacrificateurs est inscrit aux versets 3 et suivants: “De ce sacrifice d’actions de grâces, il offrira en sacrifice consumé par le feu devant l’Éternel: la graisse qui couvre les entrailles et toute celle qui y est attachée; les deux rognons, et la graisse qui les entoure, qui couvre les flancs, et le grand lobe du foie, qu’il détachera près des rognons. Les fils d’Aaron brûleront cela sur l’autel, par-dessus l’holocauste qui sera sur le bois mis au feu. C’est un sacrifice consumé par le feu, d’une agréable odeur à l’Éternel” (Lévitique 3:3-5). C’est ce que les sacrificateurs faisaient continuellement dans le Tabernacle. Ils offraient des offrandes d’actions de grâces jour et nuit. 
Au temps de l’Ancien Testament, les sacrificateurs officiaient dans le Tabernacle pour effacer les péchés des Israélites, mais il n’y avait aucune chaise au sein du Tabernacle pour qu’ils s’asseyent. Donc les sacrificateurs devaient toujours se tenir debout pendant leur travail. Il est écrit en Lévitique 3:6-11: “S’il offre du menu bétail, mâle ou femelle, en sacrifice d’actions de grâces à l’Éternel, il l’offrira sans défaut. S’il offre en sacrifice un agneau, il le présentera devant l’Éternel. Il posera sa main sur la tête de la victime, qu’il égorgera devant la tente d’assignation; et les fils d’Aaron en répandront le sang sur l’autel tout autour. De ce sacrifice d’actions de grâces, il offrira en sacrifice consumé par le feu devant l’Éternel: la graisse, la queue entière, qu’il séparera près de l’échine, la graisse qui couvre les entrailles et toute celle qui y est attachée, les deux rognons, et la graisse qui les entoure, qui couvre les flancs, et le grand lobe du foie, qu’il détachera près des rognons. Le sacrificateur brûlera cela sur l’autel. C’est l’aliment d’un sacrifice consumé par le feu devant l’Éternel.” Il est écrit ici que le sacrifice des Israélites était une offrande faite à Dieu. Dire que le sacrifice était une “offrande” faite à Dieu signifie que Dieu acceptait cette offrande sacrificielle et pardonnait les péchés des Israélites en retour. 
Les sacrificateurs de l’Ancien Testament accomplissaient le désir de Dieu en accomplissant ces offrandes d’actions de grâces, alors qu’au temps du Nouveau Testament, lorsque Jésus vint sur cette terre, Il porta tous les péchés de ce monde une fois pour toutes par le baptême qu’Il reçut de Jean-Baptiste, versa Son sang sur la Croix et sauva ainsi les pécheurs de leurs iniquités – une offrande agréée de Dieu le Père. C’est ce genre d’offrande que Dieu demande aux pécheurs. Le sacrifice que Dieu le Père veut est le sacrifice de foi qui efface les péchés; Il ne demande rien d’autre. Par conséquent, au temps du Nouveau Testament, Dieu est réjoui lorsque nous Lui offrons le sacrifice de foi, c’est-à-dire, la foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, au lieu d’un sacrifice de l’Ancien Testament.
Si nous avons effectivement reçu la rémission des péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, alors nous devons continuer de répandre cette vraie foi de sorte que les autres puissent également recevoir la rémission des péchés. C’est, en réalité, la bonne chose à faire. En tant que ceux qui ont reçu la rémission des péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous devons offrir sans relâche le sacrifice de la foi pour tous ceux-là qui n’ont pas encore entendu cet évangile. Ceux qui offrent ce genre de sacrifices ont connu la justice de Dieu et y croient, et donc, ils doivent offrir le sacrifice de la foi qui sauve les pécheurs du péché. Nous devons prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit aux innombrables personnes qui vivent dans ce monde, et pour que nous y parvenions, nous devons leur enseigner leur salut du péché, la justice de Dieu et Son jugement.
Pour que cela ait lieu, qui sont ceux qui doivent faire ces offrandes d’actions de grâces pour les pécheurs? Qui sont ceux qui doivent faire pour eux les offrandes telles que les holocaustes, les offrandes en don et les offrandes d’expiation des péchés? Ce n'est personne d’autre que nous qui vivons à cette époque du Nouveau Testament et qui croyons en l’évangile de l’eau et de l’Esprit; c’est nous qui devons remplir ce devoir sacerdotal en plaçant notre foi en la justice de Dieu. C’est la responsabilité de ceux qui font les offrandes d’actions de grâces.
 
 

C’est Grâce à la Justice de Dieu Que Nous Pouvons Continuer de Faire Ces Œuvres Bénies dans Nos Vies

 
L’Église de Dieu dans laquelle nous demeurons soutient l’œuvre de propagation de l’évangile de l’eau et de l’Esprit de diverses manières, et nous servons cette œuvre depuis nos positions individuelles. Les justes travaillent effectivement dur pour l’œuvre de Dieu. Cependant, même s’il est admirable de voir que nous faisons l’œuvre diligemment, il faut reconnaître aussi que cela épuise notre chair et nous fait nous sentir souvent très las. En conséquence, il y a plusieurs personnes parmi nous qui dédaignent l’œuvre de Dieu et négligent le travail de la propagation de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. En d’autres termes, alors que les ouvriers de Dieu travaillent sérieusement pour Lui, d’autres parmi eux font l’œuvre avec insouciance et avec un cœur charnel. 
Que devrions-nous donc faire quand de telles pensées charnelles nous effleurent l’esprit? Puisque cela voudra dire que nos esprits sont corrompus par la chair, alors nous devons triompher d’elles en plaçant notre foi en la justice de Dieu. Il est clair que parmi les ouvriers de Dieu qui servent la justice de Dieu, il y a effectivement des gens qui ne sont pas assez spirituels. Il est aussi vrai qu’il y en a qui essaient de protéger leurs propres intérêts afin de vivre selon leurs propres désirs charnels. Donc, ces personnes se disent: “J’en fais assez pour l’œuvre de Dieu, et donc personne ne doit s’attendre à ce que j’en fasse plus. Je ferai ce que je peux et pas plus.” Ces personnes se soucient plus de leur propre chair que de l’œuvre de Dieu et Sa justice.
Si nous avons véritablement reçu la rémission des péchés dans nos cœurs en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, alors nous devons tous être heureux de faire l’œuvre de Dieu. Le problème, cependant, c’est que certains parmi nous n’ont pas cette disposition. Il y a plusieurs départements au sein de l’Église qui servent l’évangile de l’eau et de l’Esprit, mais il y a des personnes qui veulent juste faire ce qu’elles veulent, essayant de choisir leurs départements et positions préférés. Ce genre de personnes s’opposent constamment aux leaders de l’Église, se disant: “J’ai mes droits et mes privilèges, mais pourquoi ces droits ne sont pas reconnus?” Finalement, que font-elles lorsqu’elles sont incapables de se débarrasser de leurs pensées charnelles? Elles refusent de se laisser guider par l’Église en disant: “J’ai longtemps fait l’œuvre du Seigneur en tant que fidèle croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, mais personne ne me l’a reconnu.” Plusieurs viennent à penser: “Je vivrai ma propre vie à partir de maintenant,” et à cause de cela, elles finissent par quitter l’Église de Dieu, préférant vivre pour elles-mêmes plutôt que de servir l’évangile de l’eau et de l’Esprit pour le bien de l’Église de Dieu. 
D’autres peuvent encore penser: “Je vais prendre part au culte dans l’Église de Dieu et écouter Sa Parole, mais le reste de mon temps sera consacré à mes propres affaires charnelles. Je ne vais plus me consacrer exclusivement à l’œuvre de Dieu, mais je vivrai aussi pour moi-même.” Cela peut arriver à tout le monde, jeune et vieux, y compris même les ministres, d’avoir ce genre de pensées charnelles. Cependant, bien que nous ayons tous ce genre de pensées charnelles, nous ne pouvons pas vivre selon la chair parce que cela ne plaît pas à Dieu et parce que nous serons détruits si nous vivons selon la chair. 
Le juste qui croit en l’évangile de l’eau et de l’Esprit a le devoir de prêcher cet évangile à toutes les âmes pécheresses qui ne le connaissent ni n’y croient. Il est donc plus que nécessaire que nous servions tous l’œuvre de Dieu par la foi. Pourtant, il y a toujours des gens, même dans l’Église de Dieu, qui refusent de faire l’œuvre de Dieu et suivent plutôt leur propre chair. Ils se disent: “Je suis convaincu que j’ai reçu la rémission des péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Donc, ne m’importunez pas avec toutes ces demandes. Qu’est-ce que l’Église de Dieu a fait pour moi depuis? J’ai trop servi l’Église, qu’est-ce que l’on peut me demander de plus?” Toutes ces pensées ne sont que des pensées charnelles qui existent effectivement dans les justes. Au-devant de Dieu, les pensées charnelles mènent à la mort spirituelle et physique. 
En tant que ceux qui ont été justifiés, nous devons connaître la volonté du Seigneur et Son œuvre de justice qu’Il nous a tous clairement confié, et nous devons fidèlement la faire. Le Livre de Lévitique explique le système sacrificiel au travers duquel les Israélites faisaient leurs offrandes sacrificielles à Dieu. Que signifient ces offrandes? Signifient-elles que vous et moi devrions littéralement continuer à faire ce que les sacrificateurs faisaient? Ou signifient-elles que maintenant que nous sommes devenus des sacrificateurs spirituels en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous devons accomplir nos devoirs spirituels en tant que sacrificateurs jusqu’à la fin? Il ne s’agit pas seulement de ceux à qui l’œuvre de Dieu a été confiée, mais nous tous qui croyons en l’évangile de l’eau et de l’Esprit sommes des sacrificateurs spirituels. Par conséquent, tous ceux qui croient en la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit doivent faire l’œuvre spirituelle. Ce devoir incombe à tous ceux qui se trouvent dans l’Église de Dieu, des enfants de l’école du dimanche aux ministres, en passant par les adolescents, les jeunes, les hommes, les femmes ainsi que les laïcs. Nous devons tous prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et nous devons tous servir cette œuvre de la proclamation de l’évangile. 
En tant que justes, nous devons faire des offrandes d’actions de grâces de façon continuelle pour l’amour de ceux qui ne connaissent pas encore la justice de Dieu. Y a-t-il alors quelqu’un qui soit particulièrement exempté ou exclu de cette œuvre? Non, ce n’est pas le cas. Tout le monde doit participer à cette œuvre. C’est quelque chose auquel tout le monde doit prendre part. Tout un chacun de nous doit servir et prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit, sans exception. Rappelez-vous clairement de ceci: si vous avez effectivement été remis de vos péchés grâce à la justice de Dieu, alors ce devoir vous incombe, vous n’êtes pas exclus. 
Comment notre réception de la rémission des péchés par la foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit a-t-elle été possible? Nous pouvions naître de nouveau grâce à l’offrande d’actions de grâces faite par les sacrificateurs qui ont cru en l’évangile de l’eau et de l’Esprit avant nous et qui se chargeaient de proclamer cet évangile. Ainsi, nous devons nous aussi nous consacrer à répandre l’évangile de l’eau et de l’Esprit et à partager notre foi avec les autres. C’est vous et personne d’autre, qui devez travailler spirituellement pour servir et proclamer l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Aucun juste n’est exempté du service de cet évangile. Si un enfant de trois ans a vraiment reçu la rémission des péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, alors même cet enfant doit œuvrer pour la propagation de l’évangile de l’eau et de l’Esprit avec les moyens appropriés à son âge. Peu importe le moyen, que ce soit en ayant un bon comportement ou par tout autre moyen, l’enfant doit servir l’évangile. Donc, même parmi nos enfants de l’école du dimanche, quand je vois certains qui ne servent pas l’évangile, je leur dis: “Même si vous êtes des enfants, vous devez tout de même servir l’évangile. N’est-ce pas votre devoir de servir l’évangile si vous avez reçu la rémission des péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et si vous croyez vraiment en cet évangile?” N’êtes-vous pas d’accord avec ça? Qu’en est-il de nos croyants adultes? N’ont-ils pas le même devoir de servir l’évangile? Si vous et moi avons vraiment reçu la rémission des péchés, alors, que nous le voulions ou pas, nous avons tous le droit légitime de servir et de répandre l’évangile de l’eau et de l’Esprit, qui est l’évangile du Seigneur. Cela est juste et approprié. C’est le destin des justes de faire cette œuvre. C’est quelque chose de primordial pour nous tous.
Dans l’Église de Dieu, il n’est pas acceptable que seulement un nombre de personnes servent l’évangile de l’eau et de l’Esprit alors que les autres le négligent. Même si tu es un adolescent, tu ne dois pas te dire: “J’ai maintenant atteint l’adolescence, je ne veux plus servir l’évangile. Je suis une personne libre, donc n’empiétez pas sur ma liberté.” Tous les élèves adolescents doivent toujours travailler à répandre l’évangile de l’eau et de l’Esprit. De même, les personnes âgées doivent servir l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Jeune ou vieux, fort ou faible, tout le monde doit servir équitablement l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Vous ne pouvez pas dire: “Eh bien, puisque tu es fort et en bonne santé, tu dois servir diligemment l’évangile, mais moi je ne dois pas servir l’évangile puisque je ne suis pas en bonne santé.” Il y a des gens qui se désengagent de la sorte. Quiconque est devenu un sacrificateur devant Dieu doit se charger d’offrir des sacrifices spirituels pour les pécheurs.
 
 

Comment le Souverain Sacrificateur de l’Ancien Testament Travaillait-Il? 

 
Au nom des pécheurs, le souverain sacrificateur de l’Ancien Testament devait poser ses mains sur les animaux sacrificiels vivants tels que les agneaux et les boucs, tuer ces animaux sacrificiels et les consumer au feu. Pour montrer sa puissance à Moïse, Dieu fit descendre le feu du ciel pour enflammer l’autel des holocaustes, mais Il le fit une seule fois. Toutes les offrandes, y compris les holocaustes, les offrandes d’actions de grâces et les offrandes d’expiation, étaient faites à Dieu par les sacrificateurs en mettant du bois sous l’autel des holocaustes et en y mettant le feu pour consumer les animaux sacrificiels. On avait ainsi besoin d’une grande quantité de bois. Les sacrificateurs devaient apporter le bois sec et s’assurer que ça prenne bien le feu. Même quand la fumée piquait leurs yeux, ils ne pouvaient pas s’en plaindre. Ils devaient aussi s’assurer de découper la chair des animaux sacrificiels en morceaux. Et ce n’était pas tout. Une fois que le souverain sacrificateur posait ses mains sur la tête des animaux sacrificiels, il devait les tuer et enlever toutes les parties impures. 
Vous pouvez imaginer combien il était dégoûtant de voir tout ce qui était à l’intérieur de l’animal. Lorsqu’un animal mourait, il dégageait des déchets, et les sacrificateurs devaient nettoyer tous ces déchets. Tout cela demandait une grande quantité d’eau et de bois, les deux devant être préparés par les sacrificateurs. Les sacrificateurs devaient faire le sacrifice de la rémission des péchés pour d’innombrables Israélites devant Dieu. Pour ce faire, ils devaient garder le feu constamment allumé sous l’autel des holocaustes.
Toutes ces choses étaient faites par les sacrificateurs de l’Ancien Testament. Aujourd’hui, si quelqu’un a reçu la rémission des péchés, je crois que cette personne doit travailler à répandre l’évangile de l’eau et de l’Esprit, qu’elle soit un enfant de l’école du dimanche ou une personne âgée. N’est-ce pas vrai? Que se passerait-il si une personne saine de corps et d’esprit disait: “quoi qu’ayant reçu la rémission des péchés, je ne servirai pas l’évangile”? Pensez-vous vraiment que l’Église de Dieu ne vous a pas suffisamment servis? Mais si vous avez vraiment reçu la rémission des péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, alors n’est-il pas évident que vous avez été sauvés parce que ceux qui sont devenus des sacrificateurs avant vous vous ont servis? 
Je suis sûr que vous êtes bien conscients du fait que vous et moi servions la justice de Dieu. Pensez-vous que nos ministres et nos ouvriers qui nous soutiennent travaillent dur parce qu’ils sont forts? Même les ministres se battent contre leur chair de temps en temps. Avant d’aller évangéliser, on entend des évangélistes faire la prière suivante: “Seigneur, permets-moi de rencontrer des personnes dont le cœur est préparé à recevoir la miséricorde de Dieu, afin que je puisse leur prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit.” C’est le souhait le plus sincère de tout évangéliste, priant Dieu de leur faire rencontrer de bonnes personnes. Si vous vous mettez à la place de l’évangéliste, vous prierez aussi de cette manière. Quoiqu’il arrive, nous devons tous servir le Seigneur et prêcher Son évangile de justice. Ce devoir nous incombe tous équitablement, sans exception. Cependant, quand je dis les choses de cette façon, il y a des gens qui ne comprennent toujours pas et ne font que cligner des yeux. Donc, quand je dis quelque chose, je dois l’expliquer en détail. 
 
 
Comment les Faux Pasteurs d’Aujourd’hui Prient-Ils Dieu? 
 
Les faux prophètes d’aujourd’hui prient Dieu de la façon suivante: “Dieu saint, miséricordieux et omnipotent, ton peuple a commis beaucoup de péchés dans cette dernière semaine, tant intentionnellement qu’involontairement. S’il Te plaît, pardonne-leur.” D’autres disent: “Tout le monde est sacrificateur devant Dieu. Parce que le Seigneur Jésus Christ nous a sauvés en versant Son sang à la Croix pour nous, nous avons été délivrés par notre foi, et donc nous sommes tous des sacrificateurs. Maintenant que nous sommes sauvés, nous devons vivre heureux. Dieu est venu sur cette terre pour nous aimer. Nous sommes nés sur cette terre pour être aimés par Lui.”
Cependant, si nous avons vraiment reçu l’amour du salut de Dieu, alors nous devons aussi aimer l’âme des autres en retour. Pourtant, il y a des gens qui insistent sur leurs propres droits lorsqu’ils se présentent à l’église, en disant à leur pasteur: “Si j’arrête de faire des dons à cette église, tu seras probablement dans de beaux draps. Tu es peut-être le président du conseil d’administration de cette église, mais je suis aussi membre du conseil. Alors que feras-tu? Consens-tu à aboutir à des compromis avec moi? Si non, je réduirai ton salaire.” Comment un pasteur qui entend une telle chose prêchera-t-il alors? Ce pasteur n’aura d’autre choix que de bénir son assemblée en disant: “Soyez prospères en toutes choses et soyez en bonne santé, comme prospère l’état de votre âme. Recevez tous les bénédictions matérielles. Je souhaite que vous deveniez tous riches.” Pourquoi ce pasteur est-il obligé de prêcher de la sorte? Pourquoi doit-il dire de pareilles choses? C’est simplement parce que c’est en disant cela qu’il sera payé et gagnera sa vie. En d’autres termes, les faux pasteurs sont payés seulement s’ils s’insinuent dans les bonnes grâces des membres du conseil de l’église et du conseil des anciens.
Que feront ces pasteurs à leur assemblée à la fin? Ils transformeront leur assemblée en des personnes arrogantes qui voudront être servies dans l’église au lieu de servir, se disant: “J’ai été sauvé en croyant au sang de Jésus à la Croix. Tout ce que j’ai à faire dans cette église est de juste payer ma dîme et faire divers dons et des offrandes spéciales.” Plusieurs chrétiens enseignés par ces faux pasteurs trouvent normale une telle façon de penser. Cependant, la vérité de Dieu enseigne autrement.
 
 

La Parole de Dieu Dit Que les Croyants En l’Évangile de l’Eau et de l’Esprit Ne Doivent Jamais Vivre Comme les Faux Chrétiens 

 
La Bible enseigne que ceux qui ont reçu la rémission des péchés qui vient de Dieu doivent, à partir de cet instant, être fidèles à Dieu et Son évangile jusqu’à la mort. Étant ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous devons tous pleinement nous consacrer à l’œuvre de Dieu sur cette terre jusqu’au jour où nous irons dans le Royaume du Seigneur pour jouir de la vie éternelle. Cela signifie qu’en vue de délivrer les âmes qui n’ont pas encore été sauvées des péchés du monde, nous devons spirituellement faire pour eux les offrandes telles que les offrandes d’actions de grâces, les offrandes en don, les holocaustes et les offrandes d’expiation, tout cela avec l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Et nous devons aussi conduire ces âmes à l’Église et continuer d’offrir pour eux des offrandes d’actions de grâces à travers l’évangile de l’eau et de l’Esprit. En d’autres termes, nous devons continuellement faire l’œuvre de Dieu pour servir ces âmes. C’est ce que chaque sacrificateur doit faire sans faute. 
Il serait vraiment déplorable que certains parmi nous manquent de comprendre cela et se disent: “J’ai fait ma part du travail depuis que j’ai reçu la rémission des péchés. Qu’est-ce qu’on peut me demander de plus? J’ai fait tout ce que je devais faire en tant que ministre. Donc, comment peut-on encore attendre quelque chose de moi?” Ce genre de personnes rendront inutile leur rémission des péchés par la foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Nous pouvons dire sans que cela soit complètement invraisemblable: “Il y a plus de 6 milliards de personnes vivant dans ce monde. Quand pourrons-nous prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit à tout ce grand nombre de personnes? J’ai fait tout mon possible, et c’est tout ce que je pouvais faire. Que puis-je faire encore de plus?” Cependant, mes chers croyants, nous devons sans cesse servir la justice de Dieu en plaçant notre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit et en étant fortifiés par Dieu. 
Réfléchissez-y pendant un moment. Le fait qu’un sacrificateur ait offert un sacrifice une fois pour son peuple signifie-t-il qu’il en a fini avec son travail? Non, pas du tout. Vous devez continuer de demeurer dans l’Église de Dieu et faire Son œuvre. Et lorsque vous rentrez à la maison, vous devez vous occuper de vos affaires familiales et retourner à l’Église pour reprendre l’œuvre de Dieu. Dans l’Ancien Testament, les sacrificateurs devaient assurer leur sacerdoce jusqu’à l’âge de 50 ans. Mais, qu’en est-il de nous? Si le sacerdoce devait prendre fin à 50 ans, beaucoup d’entre nous seraient depuis longtemps à la retraite. Le pasteur Kim serait à la retraite, et moi aussi je serais à la retraite. Mais, cela n’est ni soutenable ni acceptable. Les sacrificateurs du Nouveau Testament doivent assurer leur sacerdoce à partir du moment où ils croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit jusqu’au jour de leur mort. 
 
 
Vous et Moi Avons les Mêmes Devoirs Sacerdotaux
 
Je ne fais pas exception quand il s’agit de mes devoirs sacerdotaux. Je dois aussi continuer d’assurer mon sacerdoce spirituel. Je sais aussi très bien combien vous travaillez dur, mais cette œuvre de l’évangile doit continuer. Il y a d’innombrables pécheurs qui ont les mains tendues vers nous pour que nous les aidions, nous demandant de les sauver, et nous avons le devoir de leur prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Après tout, ne faisons-nous pas l’œuvre de Dieu? N’avez-vous jamais vu les poussins nouvellement éclos ouvrir leurs becs pour réclamer la nourriture, même quand leurs parents ne sont pas là? Les âmes pécheresses du monde entier n’ont-elles pas leurs bouches ouvertes pour être nourries comme le font ces poussins? Ne nous supplient-elles pas de leur prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit? Pour ce fait, il nous est simplement impossible d’éviter cette œuvre. Nous devons continuer de répandre la Parole de vie à travers nos livres de sermons. 
Que se passera-t-il quand les poussins grandiront? Ne vont-ils pas battre de l’aile et s’aventurer dehors, et avec assez de courage, planer dans le ciel? Que se passera-t-il lorsque plus de temps se serait écoulé? Étant devenus des oiseaux pleinement matures, ils feront éclore leurs propres œufs et continueront d’approvisionner leurs petits en nourriture. Ceux qui ont cru en l’évangile de l’eau et de l’Esprit ne sont-ils pas devenus des parents spirituels, faisant l’œuvre de Dieu jusqu’à la mort? N’est-ce pas vrai, vu que nous avons donné naissance à des enfants spirituels? Nous ne pouvons donc pas les négliger. Comment des parents pourraient dire: “Ma vie, c’est de m’occuper de ma propre vie,” et négliger de nourrir leurs enfants en cherchant leur propre plaisir? 
Vous faites actuellement l’œuvre de Dieu avec fidélité, et vous continueriez de le faire même si je ne vous exhortais pas. Mais, même ainsi, je veux que nous réalisions tous combien cette œuvre est importante et la fassions avec beaucoup plus d’entrain. Si vous faites l’œuvre de Dieu sans réaliser son importance, vous serez tenté de dire: “J’ai trop travaillé.” C’est pourquoi je nous appelle tous à fixer fermement notre attention sur l’œuvre de Dieu, renoncer à toutes autres poursuites et continuer à faire fidèlement l’œuvre de Dieu. 
Pensez-vous qu’il y a quelqu’un parmi les ouvriers qui servent la justice de Dieu qui n’a aucun problème de santé? Même si nous sommes physiquement malades, nous devons continuer de servir le Seigneur pendant que nous traitons notre mal. C’est ainsi que nous pouvons prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit à tout le monde entier. Vous et moi sommes nés sur cette terre avec pour mission la propagation de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Cette mission ne nous a pas été imposée, mais c’est quelque chose que nous avons volontairement choisi de faire par gratitude, parce que nous sommes heureux d’avoir reçu la rémission des péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. C’est avec ce cœur plein de gratitude que nous en sommes venus à nourrir nos enfants spirituels et nous donnons plus de moyens de continuer à faire cette œuvre. Et une fois que nous commençons à vivre de cette façon, nous réalisons aussi comment nous devons vivre en tant que Chrétiens. 
Finalement, nous avons compris comment nous devons vivre. Le Seigneur dit: “Il suffit au disciple d’être traité comme son maître” (Matthieu 10:25). En venant sur cette terre, le Seigneur nous donna Sa propre vie, nous rendant ainsi capables de recevoir la vraie vie. Nous sommes donc les disciples de Jésus, et si nous voulons vraiment vivre selon la volonté de notre Seigneur Jésus, alors nous devons vivre avec Christ et mourir avec Christ. Comment devons-nous vivre et mourir? Nous devons vivre pour répandre l’évangile de l’eau et de l’Esprit et nous devons aussi mourir pour la proclamation de cet évangile. 
Mes chers croyants, quiconque est devenu sacrificateur et a reçu la rémission des péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit doit œuvrer à propager cet évangile. Indépendamment de qui nous sommes, homme ou femme, jeune et vieux, nous devons tous répandre cet évangile dans tout le monde entier. Peu importe que vous ayez un poste dans l’Église de Dieu. Tant que nous sommes dans l’Église de Dieu, nous devons tous travailler depuis nos différentes positions. C’est ainsi que cet évangile de l’eau et de l’Esprit sera prêché jusqu’aux extrémités du monde. C’est ainsi que toute âme à travers le monde sera sauvée. Ainsi, je pense que nous devons vivre en conformité avec la volonté du Seigneur dès que nous rencontrons et croyons en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. 
Nous ne devons plus penser ou nous attendre à ce que la vie devienne plus facile une fois que nous serons élevés à un haut rang dans l’église. En réalité, quand on vous élève à une position élevée dans l’Église de Dieu, vous avez beaucoup plus à faire. Plus vous êtes à un poste élevé, plus vous devez travailler pour Dieu. Peut-être certains de nos ministres juniors se disent: “Puisque je suis à une position inférieure, je pense que ce que je fais actuellement est suffisant. Je ferai plus quand je serai promu à un poste supérieur. Quand je serai un ministre senior, je jouirai de plus de privilèges.” Mais il n’en est pas ainsi. Vous vous en rendrez véritablement compte quand vous deviendrez un senior. Il y aura davantage de travail à faire, puisque vous devriez être sensible aux besoins des saints, les orienter et les aider à bâtir une fondation saine qui leur permettra de bien servir l’évangile. Vous aurez peut-être une voix un peu plus autoritaire, mais vous devriez toujours faire la même œuvre de Dieu que vous faisiez avant. 
Donc, mes chers croyants, ne pensez pas que ce que vous faites actuellement pour l’évangile est suffisant. Préparez-vous plutôt à travailler cent fois plus que ce que vous avez fait jusqu’ici. Votre esprit sera alors à l’aise. Si vous pensez que vous en faites déjà assez pour l’évangile, alors vous réagirez avec adversité et traverserez des moments difficiles quand on vous confiera plus de travail. Mais cela ne veut pas dire que vous ne devez rien faire d’autre que travailler. 
Je crois que tous les saints doivent servir l’évangile de l’eau et de l’Esprit en union, du moins, s’ils ont vraiment reçu la rémission des péchés. Ai-je raison? Je vous demande à tous de croire cela aussi, et de faire l’œuvre du Seigneur sans faute par cette foi. Tous ceux qui sont devenus les sacrificateurs spirituels doivent servir l’évangile du Seigneur, et je crois que cette bonne volonté est ce que nous devons tous avoir naturellement. Permettez-moi de clore en donnant toute la gloire à notre Seigneur pour Sa justice.