Sermons

Sujet 26: Lévitique

[26-6] La Mort que Jésus a subie à la Croix (Lévitique 4:13-21)

La Mort que Jésus a subie à la Croix(Lévitique 4:13-21)
“Si c’est toute l’assemblée d’Israël qui a péché involontairement et sans s’en apercevoir, en faisant contre l’un des commandements de l’Éternel des choses qui ne doivent point se faire et en se rendant ainsi coupable, et que le péché qu’on a commis vienne à être découvert, l’assemblée offrira un jeune taureau en sacrifice d’expiation, et on l’amènera devant la tente d’assignation. Les anciens d’Israël poseront leurs mains sur la tête du taureau devant l’Éternel, et on égorgera le taureau devant l’Éternel. Le sacrificateur ayant reçu l’onction apportera du sang du taureau dans la tente d’assignation; il trempera son doigt dans le sang, et il en fera sept fois l’aspersion devant l’Éternel, en face du voile. Il mettra du sang sur les cornes de l’autel qui est devant l’Éternel dans la tente d’assignation; et il répandra tout le sang au pied de l’autel des holocaustes, qui est à l’entrée de la tente d’assignation. Il enlèvera toute la graisse du taureau, et il la brûlera sur l’autel. Il fera de ce taureau comme du taureau expiatoire; il fera de même. C’est ainsi que le sacrificateur fera pour eux l’expiation, et il leur sera pardonné. Il emportera le taureau hors du camp, et il le brûlera comme le premier taureau. C’est un sacrifice d’expiation pour l’assemblée.”
 
 
Chaleureuses salutations à tous. Aujourd’hui, je voudrais partager avec vous la Parole qui nous enseigne comment le peuple de l’Ancien Testament recevait la rémission des péchés accordée par Dieu en offrant un certain type de sacrifice. Lorsque nous lisons le Livre de Lévitique, nous pouvons voir qu’il est vraiment difficile à comprendre. Le Livre de Lévitique raconte avec un strict détail comment le peuple du temps de l’Ancien Testament recevait la rémission des péchés. Si le peuple de l’Ancien Testament recevait la rémission des péchés selon la Parole du système sacrificiel, alors je crois que nous tous qui vivons à l’ère actuelle pouvons de même recevoir la rémission des péchés en croyant en la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Dans le passage des Écritures d’aujourd’hui extrait de Lévitique 4:13-21, il y est décrit comment le peuple d’Israël recevait la rémission de ses péchés lorsqu’il péchait collectivement. Lorsque le peuple d’Israël péchait contre Dieu de façon collective, et quand il réalisait ce péché par la suite, il devait sacrifier un taureau comme offrande pour le péché. Pour être remis de ses péchés, le peuple d’Israël choisissait un homme qu’il désignait comme chef de l’assemblée. Et ce chef transférait les péchés du peuple en imposant les mains à l’animal sacrificiel. En d’autres termes, un représentant du peuple d’Israël transférait les péchés au nom du peuple sur un taureau sans défaut choisi comme leur offrande sacrificielle.
 
 
Ce Que Nous Devons Savoir à Propos du Système Sacrificiel
 
Il est vraiment important que nous connaissions la Parole de Dieu. Pour résumer encore une fois le système sacrificiel de l’Ancien Testament en termes rudimentaires, agissant comme représentant de l’assemblée toute entière d’Israël, le Souverain sacrificateur transférait leurs péchés sur un bouc vivant en posant ses mains sur sa tête; il recueillait ensuite le sang du bouc en l’égorgeant; entrant dans le Lieu Très Saint avec une partie du sang, il aspergeait sept fois le propitiatoire; et ensuite le Souverain sacrificateur mettait une partie du sang sur l’autel des parfums. De plus, le Souverain sacrificateur versait aussi le reste du sang au pied de l’autel des holocaustes. Après cela, la chair du taureau était découpée en morceaux, brûlée sur l’autel des holocaustes et offerte à Dieu. Voici comment le peuple d’Israël recevait la rémission des péchés lorsqu’il péchait. Aujourd’hui, je voudrais traiter du système sacrificiel au travers duquel le peuple d’Israël recevait la rémission de ses péchés en les transférant sur l’offrande sacrificielle au travers de l’imposition des mains. 
C’est par les Écritures que nous pouvons découvrir comment l’on peut recevoir la rémission des péchés. Pour qu’un pécheur reçoive la rémission des péchés, il doit d’abord transférer ses péchés sur une offrande sacrificielle en posant inévitablement ses mains sur sa tête. L’offrande qui permet de transférer tous ses péchés à son animal sacrificiel est appelée “offrande pour le péché.” Permettez-moi d’expliquer d’abord ce que signifie l’offrande pour le péché.
Une “offrande pour le péché” est une offrande faite pour faire expiation pour les péchés de quelqu’un. Quand quelqu’un cherche à recevoir la rémission des péchés qui vient de Dieu, il doit lui-même payer un prix pour cela, et le prix est payé en offrant un animal sacrificiel à sa place. En d’autres termes, “l’offrande pour le péché” signifie que quelque chose d’autre est sacrifié pour expier les péchés de quelqu’un en tuant des animaux comme un veau, un bouc ou un taureau. C’est pourquoi on l’appelle “offrande pour le péché.” Pour illustrer, au lieu qu’un pécheur ne meure pour ses propres péchés, ces péchés sont transférés sur un taureau et ce dernier paye pour lui en étant tué à la place du pécheur pour payer le salaire de ses péchés. Il est vraiment important que vous saisissiez ce fait comme étant la seule condition qui vous permettrait de croire en la Parole telle que je ne cesse de vous l’expliquer.
 
 

Différentes Offrandes Étaient Faites pour Accomplir la Loi

 
À part ces offrandes pour le péché, il y a aussi plusieurs autres offrandes telles que les holocaustes et les sacrifices d’actions de grâces. Il y a une caractéristique commune à tous ces différents sacrifices, et c’est le fait qu’ils requièrent tous que l’on transfère ses péchés sur un animal sacrificiel. C’est parce qu’au lieu qu’un pécheur ne meure, il fallait inévitablement faire une offrande proportionnelle à Dieu. En d’autres termes, au lieu de tuer le pécheur, on tuait un animal. C’était la justice de Dieu et Son juste salut. Vous savez tous qu’il y a 613 commandements dans la loi de Dieu, n’est-ce pas? Vous savez tous aussi que vous êtes incapables d’observer tous ces commandements. Mais vous essayez toujours de les observer, n’est-ce pas? Nous sommes en effet obligés d’observer ces lois données par Dieu. 
Si nous ne pouvons pas observer cette Loi, alors nous devons être mis à mort pour payer le prix de notre incapacité. Donc, la conclusion que nous pouvons tirer ici est simple: si nous sommes incapables d’observer la Loi de Dieu, nous n’avons d’autre choix que de faire face à la mort. Cependant, bien que Dieu dusse nous tuer à cause de notre incapacité à observer Sa Loi, parce qu’Il nous a tant aimés, Il ne pouvait pas permettre que nous mourions; et pour cette raison, Dieu accomplit le salut d’expiation de l’eau et de l’Esprit, en acceptant une offrande sacrificielle vivante à notre place. Dieu est juste et absolu. Il est parfait. Sa Parole est donc la Vérité absolue accomplie sans faute. 
Par Moïse, Dieu fit une promesse au peuple d’Israël avec le sang. Et le peuple d’Israël promit d’observer la Loi donnée par Dieu. Dieu demanda à Moïse de faire sortir le peuple devant sa face. Et en proclamant Sa Loi au peuple d’Israël, Dieu ordonna à l’assemblée des enfants d’Israël de tuer un taureau et répandre ce sang, en leur disant: “Je vous ai donné ma Loi, et vous avez promis de l’observer. Si jamais vous êtes incapables d’observer la Loi, alors vous mourrez, de la même manière que le sang de ce taureau fut versé et qu’il fut tué.” Cependant, Dieu savait par la même occasion à l’avance que le peuple d’Israël était incapable d’observer la Loi, et même avec cela Dieu les aimait toujours. Par conséquent, au lieu de mettre à mort le peuple d’Israël, Dieu lui permit de préparer des offrandes sacrificielles à sa place. C’est la juste Loi du salut de Dieu. Le point clé à saisir ici est qu’absolument aucun péché ne peut être remis sans en avoir entièrement payé le prix. 
Dieu ne tolère pas le péché. Le salaire du péché est inévitablement la mort. Cela signifie que le péché est effacé seulement si son prix est payé au travers de la mort; ce n’est pas quelque chose qui peut se pardonner sans un prix. Comme nous voyons généralement Dieu comme le Dieu d’amour, il est très aisé pour nous de nous faire des illusions en pensant que si nous péchons contre Dieu, comme Il est amour Il nous pardonnerait sans rien demander en retour. Mais en réalité, Dieu ne pardonne aucun pécheur gratuitement, mais Il demande forcément un prix pour cela, car Il est parfait, saint et juste. En d’autres termes, comme Dieu ne ment pas, comme Dieu est saint et comme Il est sans péché et ne peut tolérer le péché, Il doit tuer tous les pécheurs. 
Cependant, malgré le fait que Dieu ait en horreur le péché, il y a Son juste amour, Son amour du salut. Comme la Bible le dit, cet amour du salut nous a été manifesté par le sacrifice de Jésus Christ, c’est-à-dire, celui qui nous a été révélé par Dieu le Père en transférant tous les péchés de chaque être humain sur Jésus Christ à travers Son baptême qui est une forme d'imposition des mains, le tuant et lavant nos péchés par cette mort d’expiation. Je vais expliquer cela en donnant un exemple de la vie quotidienne.
Disons que vous n’avez plus d’argent et achetez de la nourriture dans une boutique. Pouvez-vous régler votre addition en disant simplement au gérant de la boutique que vous avez déjà tout payé sans effectivement verser l’argent que vous lui devez? Bien sûr que non! Vous ne pouvez pas payer votre dette avec de simples mots et cela ne serait pas non plus acceptable pour le créancier. Toutes les dettes doivent effectivement être payées pour être réglées. Si vous êtes incapable de les payer, alors quelqu’un d’autre devra le faire pour vous. C’est cela qui est juste. Dieu a un tel esprit juste. Et l’homme aussi a ce sentiment de justice. Parce que nous les hommes avons été faits à l’image de Dieu et à la ressemblance de Son cœur, nous sommes aussi poussés vers la justice. 
Comme le passage des Écritures d’aujourd’hui le montre, les gens de l’Ancien Testament recevaient de Dieu un tel système pour avoir leurs péchés remis. Lorsque le souverain sacrificateur passait tous les péchés du peuple d’Israël sur l’animal sacrificiel en tant que leur représentant, le tuait, recueillait son sang et brûlait sa chair comme une offrande à Dieu, Dieu acceptait cette offrande et remettait les péchés du peuple d’Israël.
 
 

La Mort que Jésus a subie à la Croix

 
Si c’est ainsi que la rémission des péchés était reçue au temps de l’Ancien Testament, alors vous et moi qui vivons en ce temps du Nouveau Testament devons aussi recevoir la rémission des péchés par le même principe. Mais, avons-nous un taureau ou un agneau que nous pouvons aisément offrir? À ce que je sache, aucun d’entre nous n’élève vraiment du bétail. Néanmoins, même si nous n’avons pas d’agneau, de taureau ou de bouc, nous devons tout de même donner quelque chose à Dieu comme notre offrande sacrificielle à notre place. Qui est donc venu sur cette terre comme propitiation pour le péché? Il s’agit de Jésus. Comme le taureau du passage des Écritures d’aujourd’hui, Jésus a accepté tous les péchés de ce monde, y compris les vôtres et les miens, et Il devait être tué comme notre offrande à Dieu, de même que le taureau devait verser son sang et mourir. Voilà pourquoi Jésus est venu sur cette terre.
Étant ainsi venu sur cette terre, et lorsqu’Il atteignit l’âge de 30 ans, Jésus fut baptisé par Jean-Baptiste dans le Jourdain. Lorsque nous regardons à Matthieu 3:15 et que nous lisons en profondeur, nous voyons Jésus en train d’être baptisé. En étant baptisé par le représentant de l’humanité appelé Jean-Baptiste (Matthieu 11:11), Jésus accepta tous les péchés de l’humanité. Il accepta chacun des péchés de chaque être humain du début du monde jusqu’à la fin, sans en laisser un seul. Et en le faisant ainsi, Jésus put devenir l’offrande sacrificielle pour tous les pécheurs, pour vous et moi, à l’instar du taureau du passage des Écritures d’aujourd’hui. 
Bien que vous et moi devions mourir pour nos péchés, Jésus porta tous nos péchés par Son baptême. Dans sa version originale grecque de Matthieu 3:15, nous lisons: “Αποκριθεις δε ο ιησους ειπεν προς αυτον αφες αρτι ουτως γαρ πρεπον εστιν ημιν πληρωσαι πασαν δικαιοσυνην τοτε αφιησιν αυτον” Nous devons prêter attention aux mots “ουτως” et “πασαν δικαιοσυνην.” Le mot Grec “ουτως” (hutos) signifie “seulement de cette manière” “plus convenable” ou “il n’y a pas d’autres moyens que celui-ci.” Et le mot “πασαν δικαιοσυνην” (pasan dik-ah-yos-oo’-nayn) signifie de la manière la plus juste et sans défaut. Par conséquent, ce verset signifie que Jésus prit irréversiblement tous les péchés de l’humanité sur Lui de la manière la plus appropriée par Son baptême qu’Il reçut de Jean-Baptiste. Permettez-moi de répéter encore une fois que Jésus fut baptisé pour vous et moi afin de porter tous vos péchés et les miens. 
Certains parmi vous ont entendu cette parole bénie: “Jésus prit tous les péchés du début du monde jusqu’à la fin,” alors que d’autres ne l’entendent que pour la première fois. Mais, que vous l’entendiez pour la première fois ou que vous l’ayez déjà entendue de nombreuses fois, c’est la Vérité clairement consignée dans la Bible. 
Matthieu 3:15 dit clairement que Jésus a accompli toute justice lorsqu’Il fut baptisé, c’est-à-dire qu’Il a effacé les péchés de chaque personne lors de Son baptême. Il fut ensuite crucifié à mort. Comme nous le voyons dans le passage des Écritures d’aujourd’hui, pour que le taureau meure à la place du peuple d’Israël au temps de l’Ancien Testament, il devait tout d’abord porter leurs péchés. Mais, ce taureau connaît-il le péché? Connaissait-il la Loi de Dieu? Non, pas du tout. Seuls les êtres humains connaissent le péché. Ce n’est pas quelque chose qu’un animal connaît. Le taureau n’avait donc aucune raison de mourir. 
Comme je l’ai mentionné un peu plus haut, puisque seuls les êtres humains sont nés sur cette terre à l’image de Dieu et partagent Son caractère saint, ils peuvent reconnaître leurs péchés lorsqu’ils enfreignent la Loi de Dieu. C’est pourquoi il y a tant de personnes qui essaient ardemment d’être remises de leurs péchés en priant Dieu. Pour compenser les péchés qu’elles ont commis, certaines personnes font de bonnes œuvres telles que le volontariat dans les résidences pour personnes âgés, l’assistance aux pauvres ou de nombreux dons aux églises, tout cela au nom de Dieu. Elles font ces choses en disant que Dieu pourrait faire abstraction de leurs péchés. Quoique leur intention soit noble, il n’en demeure pas moins que leur méthode soit erronée. 
Nos péchés ne disparaissent pas juste parce que nous faisons de bonnes œuvres pour les autres ou prions longtemps et intensément. Le salaire de nos péchés doit être plutôt payé sans faute. Pour payer le salaire de nos péchés conformément à la loi de Dieu, nous les pécheurs devons mourir. Si cette exigence devait être remplie, il ne resterait aucun vivant sur cette terre. Mais les gens de ce monde sont toujours vivants. Spirituellement parlant, tous les gens sont déjà morts à cause de leurs péchés. C’est précisément la raison pour laquelle Jésus fut baptisé au Jourdain, pour nous délivrer vous et moi de la condamnation de nos péchés. C’est pour nous que Jésus fut crucifié à mort. Il versa Son sang sur la Croix de la même manière que le taureau sacrificiel de l’Ancien Testament devait être égorgé et verser son sang.
Lorsque vous et moi commettons un quelconque péché, nous nous sentons misérables dans nos cœurs. Quand nous péchons contre Dieu, nous sommes si abattus que nous n’avons plus envie de vivre dans ce monde. C’est parce que le salaire du péché est la mort que nous nous sentons si déprimés. C’est parce que la Loi que Dieu a établi des milliers d’années plus tôt s’applique toujours entièrement à nos cœurs. C’est pourquoi nous devons être sauvés en croyant au baptême de Jésus et en Son sang.
Pour ceux qui croient en Jésus, la mort de Jésus à la Croix est une merveilleuse bénédiction. Quelqu’un pourrait se demander ce qu’il y a de si merveilleux par rapport au fait que Jésus souffre d’une mort si atroce sur la Croix. Il y en a même certains parmi vous qui portent une croix à leur cou. Qu’y a-t-il à accorder tant d’amour à la croix que vous portez à votre cou? La crucifixion était l’une des peines capitales les plus cruelles réservée seulement aux criminels les plus effroyables. Donc, qu’y a-t-il de si agréable à propos de la Croix de Jésus que vous portez autour de votre cou? Vous la portez parce que Jésus est mort à la Croix pour vous, même si vous deviez mourir pour vos péchés chaque fois que vous péchiez, et parce que vous êtes très reconnaissants pour cet acte; et c’est ce qui fait de la mort de Jésus pour vous une si merveilleuse bénédiction. 
Ce n’est pas parce que les gens commettent beaucoup de péchés qu’ils doivent mourir. C’est plutôt parce que la loi de Dieu ordonne que quiconque commet ne serait-ce qu’un péché, même le plus infime des péchés, doit mourir pour payer le salaire de ce péché. Il y a juste un moment, nous avons chanté un cantique intitulé “O Calvaire.” J’aime bien ce cantique. Je l’aime parce que Jésus est mort pour vous et moi. N’avons-nous pas tous péché? Tout le monde a-t-il péché, chrétiens comme non-chrétiens? Par leur nature fondamentale, les êtres humains ne peuvent pas s’empêcher de pécher constamment. Il est de leur nature de pécher chaque fois qu’ils sont éveillés. Aujourd’hui, je vous parle de la mort dont Jésus a souffert à la Croix à notre place. 
Vous et moi, ainsi que tous les gens de ce monde, commettons d’innombrables péchés, mais nous sommes bien heureux que Jésus soit mort à la Croix. Il y a des gens qui peuvent se dire: “Jésus est mort sur la Croix tout seul sans même nous aviser, donc en quoi est-ce que cela nous concerne? Pourquoi être si reconnaissant pour cela?” Cependant, je sais qu’en mourant à la Croix, Jésus est mort à ma place. Quoique je croie en Jésus, à cause de mes faiblesses, je ne peux pas m’empêcher de pécher pendant que je vis dans ce monde, et même si ces péchés sont insignifiants, quand je les commets ma conscience est tout de même tourmentée. C’est pourquoi je suis si reconnaissant de ce que Jésus m’a sauvé en mourant à ma place au lieu de me tuer. Quand nous avons la foi que Jésus est mort pour nos péchés, c’est alors que nous pouvons vraiment prier Dieu avec des actions de grâce.
Vous croyez tous en Jésus, n’est-ce pas? Et vous priez tous Dieu, n’est-ce pas? Mais, est-il toujours facile pour vous de prier? Il y a des moments où il n’est pas si facile de prier. Y a-t-il alors du péché dans votre cœur? Le cœur de tout le monde a des désirs portés vers le péché. Y a-t-il des péchés gravés dans votre cœur que vous ne pouvez pas oublier, qui ne veulent pas disparaître? Certains parmi vous peuvent le nier. Cependant, bien que les êtres humains soient plus que doués à apaiser leur propre conscience et à cacher leurs inquiétudes aux autres, s’ils ont un quelconque péché aux yeux de Dieu, ils ne peuvent pas le cacher.
Il est écrit en Jérémie 17:1: “Le péché de Juda est écrit avec un burin de fer, avec une pointe de diamant, il est gravé sur la table de leur cœur, et sur les cornes de vos autels.” Dieu nous dit ici qu’Il écrit les péchés de chacun sur la tablette de son cœur et dans le Livre du Jugement de Dieu. C’est pourquoi les péchés de tant de personnes sont restés intacts même après avoir cru en Jésus. Ce n’est pas juste une manière de parler. Même après avoir cru en Jésus, un nombre incalculable de chrétiens demeurent réellement pécheurs. Il est vrai que tout le monde pèche constamment, mais le fait que les péchés de tant de chrétiens demeurent dans leurs cœurs tout le temps signifie que quelque chose ne va pas avec leur foi, et tout cela est dû au fait qu’ils ne connaissent pas l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Si quelqu’un croit vraiment en Jésus, alors ce dernier doit être rempli de paix, comme le dit un cantique: “J’ai eu la paix comme une rivière, J’ai eu la paix comme une rivière, J’ai eu la paix comme une rivière dans mon âme.” Pourtant, au lieu d’avoir la paix comme une rivière, d’innombrables chrétiens sont alourdis par de pesants péchés. Donc, Dieu expose les péchés des gens pour qu’ils ne restent pas cachés dans leurs cœurs. En révélant vos péchés, Dieu vous dit clairement qu’il y a du péché dans votre cœur, et ces péchés sont écrits sur deux tablettes. Dieu vous demande de venir à Lui et Lui confesser vos péchés. Et Dieu vous demande de croire qu’Il fut Lui-même baptisé et crucifié à mort pour vous. 
Souvent, il nous arrive de penser que les actes répréhensibles que nous posons contre un autre être humain est ce qui constitue un péché. Mais cela est une incompréhension, témoignant de notre manque de compréhension de ce qu’est réellement le péché. Nous pouvons réaliser nos péchés devant Dieu seulement quand nous prenons conscience que nous avons manqué de vivre selon la Parole de Dieu, telle que consignée dans la Bible. 
Il écrit dans le passage des Écritures d’aujourd’hui: “Et que le péché qu’on a commis vienne à être découvert” (Lévitique 4:14). Ce passage implique le fait que vous devez d’abord savoir quels péchés vous avez commis devant Dieu, et que c’est seulement quand vous avez fait cela que vous pouvez recevoir la rémission des péchés en croyant en Jésus. Quand les non-croyants font quelque chose de mauvais, comme se bagarrer, ils pensent qu’ils n’ont fait qu’une petite erreur au lieu de penser qu’ils ont effectivement commis un péché. Ils considèrent leurs actes répréhensibles comme de simples “erreurs” plutôt que des “péchés.” Cependant, quand les gens étudient la Parole de Dieu et croient en Jésus, ils réalisent leurs péchés. Pour certains, cette prise de conscience prend beaucoup de temps après qu’ils aient commencé à croire en Jésus. En fait, beaucoup de personnes se reconnaissent vraiment comme pécheurs après avoir cru en Jésus. 
Ainsi, cela prend beaucoup de temps pour nombreuses personnes, à partir du jour où elles croient en Jésus, pour admettre sincèrement devant Dieu qu’elles sont des pécheurs, et obtenir finalement leur salut en croyant sincèrement en l’évangile. C’est la raison pour laquelle il a fallu tant de temps à l’Apôtre Paul pour naître de nouveau. Et il en est de même pour beaucoup de serviteurs de Dieu aujourd’hui, dont beaucoup ne sont pas encore nés de nouveau même après dix, vingt ans de croyance en Jésus. Dans certains cas, ils ne sont pas nés de nouveau même après avoir fini la formation au séminaire et avoir été ordonnés pasteurs. Donc, même si vous avez cru en Jésus depuis longtemps, il n’y a pas de raison à avoir honte si c’est seulement maintenant que vous réalisez vos péchés et commencez à croire au baptême de Jésus et en Son sang sur la Croix, et ainsi recevez la rémission des péchés. Au contraire, c’est quelque chose dont vous devez être très fier. 
En effet, j'ai pu naître de nouveau seulement après dix ans de croyance en Jésus, au moment où j’étais sur le point de terminer ma formation au séminaire. Mais, je me considère si chanceux d’être né de nouveau même si cela est arrivé tardivement. Si je n’étais pas né de nouveau, je me serais transformé en un escroc qui ne ferait rien d’autre que vous escroquer pour pouvoir vivre. Comment aurais-je pu prêcher la Parole alors que je serais resté pécheur si je n’étais pas né de nouveau? Donc, permettez-moi de profiter de cette occasion pour faire cette exhortation: peu importe le temps que vous avez passé à croire en Jésus, examinez-vous maintenant pour voir votre degré de connaissance de Jésus, et si vous comprenez et croyez correctement en la Parole. 
 
 

Recevez la Rémission des Péchés par Votre Foi

 
Je vous exhorte tout le temps à recevoir la rémission des péchés. C’est parce que la rémission des péchés est le plus grand cadeau que Dieu a donné aux êtres humains. Avant d’intégrer l’Église de Dieu, vous ne saviez pas que Jésus avait pris tous vos péchés en étant baptisé au Jourdain. Y a-t-il quelqu’un ici qui savait déjà cela? Les églises mondaines enseignent seulement que Jésus s’est baptisé pour démontrer sa dignité, pour nous montrer qu’Il vivait sur cette terre comme tout autre être vivant. Cependant, ceci est la méconnaissance de la Parole de Dieu. Lisons un peu la Parole de Dieu.
Lisons ensemble Matthieu 3:13-17: “Alors Jésus vint de la Galilée au Jourdain vers Jean, pour être baptisé par lui. Mais Jean s’y opposait, en disant: C’est moi qui ai besoin d’être baptisé par toi, et tu viens à moi! Jésus lui répondit: Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste. Et Jean ne lui résista plus. Dès que Jésus eut été baptisé, il sortit de l’eau. Et voici, les cieux s’ouvrirent, et il vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui. Et voici, une voix fit entendre des cieux ces paroles: Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection.”
Le mot “alors” dans le verset 13 se réfère au moment où Jésus a eu 30 ans. Après avoir passé quelques temps près de la Mer de Galilée, Jésus entra dans le Jourdain et se tint devant Jean-Baptiste pour qu’il le baptise. Il a dû être choqué, puisqu’il répondit à Jésus: “C’est moi qui ai besoin d’être baptisé par toi, et tu viens à moi!” Cependant, Jésus lui dit: “Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste.” Jésus ayant ainsi sévèrement réprimandé Jean-Baptiste, il Lui obéit et Le baptisa.
Connaissez-vous la signification du baptême que Jésus a reçu? Certains parmi vous pensent probablement que l’immersion de Jésus dans l’eau symbolise Sa mort, quand Son émergence symbolise la résurrection. Quelqu’un en sait-il plus du baptême de Jésus? Au-delà de cela, la majorité des chrétiens pensent que le baptême de Jésus symbolise la transformation en une nouvelle personne. Lorsque je fus baptisé, je priai Dieu d’ôter tous mes péchés avant d’être immergé dans l’eau. Cependant, je ne savais pas à ce moment-là ce que le fait de transférer mes péchés en étant baptisé signifiait réellement.
 
 
L’Importance de la Parole de Dieu
 
Laquelle est la plus importante: la parole de l’homme ou la Parole écrite de Dieu? J’ai une question à soulever ici, mais en le faisant, je voudrais que nous lisions Matthieu 3:15: “Jésus lui répondit: Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste. Et Jean ne lui résista plus.” Amen! 
Jésus ne dit-Il pas clairement ici: “Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste?” Alors, il est très important pour nous de prêter une attention particulière à ce que Jésus a mentionné ici. Là où il est écrit: “car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste,” Jésus disait qu’il était convenable qu’Il soit baptisé par Jean-Baptiste, pour qu’ils accomplissent ainsi toute justice. Permettez-moi d’expliquer ce que le mot “ainsi” signifie ici. Ce mot est “πασαν δικαιοσυνην” (pasan dik-ah-yos-oo’-nayn) en grec. Cela se réfère à la manière d’accomplir toute justice, et cette manière est le baptême de Jésus. Jésus est venu sur cette terre pour effacer les péchés de chaque pécheur dans ce monde. Étant venu pour ce but, Il chercha à se faire baptiser par Jean-Baptiste. C’est parce qu’en étant baptisé par Jean-Baptiste, Jésus accepterait les péchés du monde en les faisant transférer sur Lui. 
Retournons à Lévitique 4:13-21 dans l’Ancien Testament. Lorsque les péchés du peuple d’Israël étaient transférés sur le taureau, y avait-il imposition des mains ou pas? Il est écrit que les mains étaient inévitablement posées sur sa tête. Cette “imposition des mains” signifie en premier lieu, “passer sur”; en second lieu, “être transféré et fixé” et troisièmement, “être enterré.” Lorsque le souverain sacrificateur confessait leurs péchés et posait les mains sur la tête du taureau du Jour de l’Expiation, par ses mains tous les péchés du peuple d’Israël étaient transférés sur ce taureau. C’est pourquoi le taureau était tué, parce qu’il avait reçu les péchés. Et c’est la raison pour laquelle l'imposition des mains implique l’enterrement. 
Dans le Nouveau Testament, le baptême comprend le fait d’être immergé dans l’eau. Plus clairement, la signification du baptême est la même que celle de l'imposition des mains que je viens de mentionner, c’est-à-dire, “être lavé,” “être enterré,” “être transféré.” En d’autres termes, l'imposition des mains dans l’Ancien Testament et le baptême mentionné dans le Nouveau Testament ont la même signification. Le rôle du taureau qui était sacrifié dans l’Ancien Testament est le même que celui de Jésus, l’agneau de Dieu du Nouveau Testament. 
 Le Livre de Lévitique explique le système sacrificiel. “Lévi” était un des douze fils de Jacob. Le nom “Lévi” signifie unité. Il se réfère à une union, comme l’ancienne Union Soviétique qui fut créée avec l’union de plusieurs nations et ethnicités. Donc, la Bible, particulièrement le Livre de Lévitique, nous explique comment les êtres humains peuvent devenir un avec le Dieu saint à travers le système sacrificiel. 
Pendant que Dieu est saint, les êtres humains sont des impies à cause de leurs péchés. Il est donc absolument indispensable qu’il y ait une offrande pour le péché entre les hommes et Dieu. Pour effacer les péchés de l’humanité, une offrande est nécessaire, et cette offrande doit être un animal sans défaut tel qu’un bouc ou un taureau. En permettant au souverain sacrificateur de poser ses mains sur l’animal sacrificiel et le tuer en lieu et place du peuple d’Israël, Dieu leur permettait de devenir un avec Lui. C’est à travers ce système sacrificiel du tabernacle que Dieu effaçait les péchés du peuple d’Israël les rendant purs. Non seulement Dieu expiait leurs péchés quotidiens, mais le dixième jour du septième mois, Dieu a aussi expié leurs péchés annuels par les offrandes du Jour de l’Expiation.
Lorsque nous nous tournons vers Lévitique 16:21-22, nous voyons comment le souverain sacrificateur transférait les péchés annuels du peuple d’Israël sur l’un des deux boucs en posant ses mains sur sa tête. Le premier bouc était tué dans le tabernacle, son sang était répandu sur le propitiatoire et sa chair était offerte à Dieu en la brûlant. L’autre bouc, après avoir accepté tous les péchés du peuple d’Israël par l'imposition des mains, était chassé dans le désert pour y mourir pour ces péchés. Au temps de l’Ancien Testament, Dieu fit du peuple d’Israël la seule nation sans péché dans le monde entier à travers ce système sacrificiel.
Lisons Lévitique 16:21-22: “Aaron posera ses deux mains sur la tête du bouc vivant, et il confessera sur lui toutes les iniquités des enfants d’Israël et toutes les transgressions par lesquelles ils ont péché; il les mettra sur la tête du bouc, puis il le chassera dans le désert, à l’aide d’un homme qui aura cette charge. Le bouc emportera sur lui toutes leurs iniquités dans une terre désolée; il sera chassé dans le désert.” Amen!
Il est écrit ici qu’Aaron devait poser ses mains sur la tête du bouc vivant, confessant sur lui toutes les iniquités des enfants d’Israël et toutes les transgressions par lesquelles ils ont péché, et les mettant sur la tête du bouc. Aaron était le grand frère de Moïse. Il était aussi le souverain sacrificateur, et il confessait tous les péchés du peuple d’Israël en posant les mains sur la tête du bouc pendant qu’ils le regardaient. Je vous ai déjà expliqué que “l'imposition des mains” signifie “passer sur,” n’est-ce pas? C’est parce que le souverain sacrificateur posait ainsi ses mains sur la tête du bouc que les péchés du peuple d’Israël étaient transférés sur lui. De cette manière, le peuple d’Israël dans l’Ancien Testament recevait la rémission de ses péchés à travers le sacrifice du Jour de l’expiation offert le dixième jour du septième mois chaque année. Ils recevaient ainsi la rémission de tous leurs péchés annuels. 
Après que le souverain sacrificateur ait posé ses mains sur le bouc, confessé tous les péchés du peuple d’Israël et les ait transférés sur l’animal sacrificiel, ce bouc était chassé dans le désert aride. Tout le peuple d’Israël voyait le bouc être conduit dans le désert. En voyant le bouc disparaître à l’horizon, ils poussaient un soupir de soulagement et de joie. En pensant au fait que le bouc soit parti avec tout le poids de leurs péchés, ils se réjouissaient et adoraient Dieu. Il est vraiment important que nous fassions la différence entre le poids des péchés et tout autre fardeau. Le poids du péché est déterminé par Dieu, et tous les péchés, grand ou petit, sont des péchés égaux. C’est parce qu’il y a la Loi établie par Dieu pour effacer les péchés de l’humanité. “L'imposition des mains” signifie “être lavé,” “passer sur,” et “être enterré.” C’est ce que dit la Bible qui est le plus important.
Retournons encore une fois en Matthieu 3:15. La Bible dit que quand Jésus fut baptisé, tous nos péchés furent transférés sur Lui afin qu’ils disparaissent. Il est aussi écrit dans l’Épître aux Romains: “Parce qu’en lui est révélée la justice de Dieu par la foi et pour la foi” (Romains 1:17). La justice de Dieu signifie que Dieu a fait la chose la plus juste. Comment? Il l’a fait en transférant tous les péchés de l’humanité sur Son Fils Jésus par le baptême, en Lui faisant porter tous ces péchés et en Le condamnant pour ces péchés. C’est seulement cela qui est la “justice de Dieu,” c’est-à-dire, la chose juste faite par Dieu. Donc, en croyant au baptême reçu par Jésus, nous pouvons purifier nos cœurs de tous péchés. 
Jésus a accompli la justice de Dieu en recevant le baptême. Il a effacé tous nos péchés. C’est précisément la raison pour laquelle Jésus a dit à Jean-Baptiste qu’en étant baptisé, la justice de Dieu serait ainsi accomplie: “Il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste.” Comprenez-vous maintenant la signification de ce passage? Croyez-vous que lorsque Jésus fut ainsi baptisé par Jean-Baptiste, tous les péchés de l’humanité, y compris vos péchés, furent transférés sur Lui? C’est ce en quoi je crois. Je crois que tous mes péchés ont été transférés sur Jésus à ce moment-là. Tous vos péchés ont également été passés sur Jésus à ce moment-là. Ils furent tous transférés depuis plus de 1900 ans. En portant tous nos péchés par Son baptême il y a de cela 1900 ans, Jésus les a ôtés et nous a sauvés, et nous entendons cette Vérité à cette heure après 1900 ans. Le fait de croire en cette Vérité que vous entendez maintenant dépend entièrement de vous. Si vous y croyez avec votre cœur, alors vous serez certainement sauvés. 
La justice de Dieu est qu’Il a aimé les êtres humains et les a donc rendus sans péché. En Romains 10:3 Dieu réprimande les Juifs en disant: “Ne connaissant pas la justice de Dieu, et cherchant à établir leur propre justice, ils ne se sont pas soumis à la justice de Dieu.” Nous devons croire en la justice de Dieu, qui est ce merveilleux évangile qui dit que Dieu a ôté tous nos péchés en étant baptisé et mourant finalement à la Croix à ma place et à votre place. Nous devons croire en cette bonne nouvelle. Jésus pouvait mourir sur la Croix et être enterré parce qu’Il avait accepté tous nos péchés en se faisant baptiser au Jourdain. Le Jourdain est le fleuve de la mort. Ce fleuve se déverse dans la Mer Morte. Parce que Jésus a accepté tous nos péchés dans ce fleuve du Jourdain et les a ôtés, tous ceux qui croient en ce salut peuvent aller au Paradis. Cependant, quiconque ne croit pas en ce qu’il s’est passé dans le Jourdain, c’est-à-dire, la Vérité selon laquelle tous les péchés de l’humanité furent transférés sur Jésus par le baptême, ira en enfer. 
Lisons Hébreux 9:27: “Et comme il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement.” Ainsi, la Bible dit que tout le monde doit faire face au jugement, et pour éviter ce jugement, l’on doit naître de nouveau d’eau et d’Esprit. Par le baptême, Jésus porta tous les péchés de chacun des êtres humains, y compris les vôtres et les miens; Il versa ensuite Son sang et mourut à la Croix; et Il ressuscita des morts le troisième jour. Il est le Saint-Esprit et Dieu Lui-même. Ceux qui croient que Jésus est leur Sauveur et leur Dieu iront au Paradis. Ce sont ces personnes qui sont nées de nouveau d’eau et d’Esprit. 
Comprenez-vous maintenant que Jésus fut baptisé pour tous les pécheurs? Réalisez-vous maintenant que tous vos péchés ont été transférés sur Jésus? En croyant en cet évangile du baptême et de la Croix de Jésus avec votre cœur, vous pouvez transférer tous vos péchés sur Lui en ce moment même. Il ne s’agit pas de mes propres mots. Loin de là, je ne fais que prêcher la Parole de Dieu telle qu’écrite dans la Bible. Donc, je vous exhorte tous à croire. 
 
 
“Voici l’Agneau de Dieu Qui Ôte le Péché du Monde” (Jean 1:29)
 
Avez-vous ou non des péchés en vous? Vous n’en avez pas. Tous les péchés que vous avez commis jusqu’ici ont été transférés sur Jésus, n’est-ce pas? Ils ont tous été effectivement transférés. Alors, qu’en est-il des péchés que vous commettez maintenant ou que vous commettrez dans le futur jusqu’au dernier jour de votre vie? Ces péchés ont-ils également été transférés sur Jésus? Oui, ils l’ont été! Si nous croyons en cette vérité, alors ne sommes-nous pas devenus saints nous aussi? En effet, nous avons été rendus saints. Cependant, ce n’est pas en ne péchant pas que nous avons été sanctifiés, mais plutôt parce que nous croyons en cette vérité selon laquelle nous sommes devenus sans péché et donc des saints. En d’autres termes, nous n’avons plus de péchés parce que Jésus a ôté tous nos péchés. 
Lisons alors Jean 1:29: “Le lendemain, il vit Jésus venant vers lui, et il dit: Voici l’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde!” Jean-Baptiste a rendu témoignage à Jésus ici en affirmant clairement à tout le monde qu’Il était l’Agneau de Dieu qui ôte les péchés du monde. Jean-Baptiste a encore rendu témoignage au verset 36: “Et, ayant regardé Jésus qui passait, il dit: Voilà l’Agneau de Dieu.” Étant venu sur cette terre pour effacer tous vos péchés et les miens, Jésus accepta tous nos péchés en se faisant baptiser par Jean-Baptiste au Jourdain, et par la suite prêcha l’évangile du Ciel pendant trois ans. 
Le Seigneur dit qu’Il est le chemin, la vérité et la vie, et que personne ne peut aller au Père s’il ne passe par Lui. Comme nous pouvons le voir au chapitre 6, le Seigneur dit aussi qu’Il est le pain de vie venu des Cieux, et que quiconque mangerait ce pain serait sauvé et recevrait la vie éternelle. En disant qu’Il est plus grand que Moïse qui a donné la manne au peuple d’Israël, Jésus dit aussi qu’Il a sauvé les pécheurs en acceptant tous leurs péchés par Son baptême et en sacrifiant Son corps à la Croix. Nous exhortant à croire en ce qu’Il a fait pour nous, le Seigneur soutint que nous devons recevoir la rémission des péchés et devenir justes et sans péché par cette foi. 
Jésus ôta les péchés du monde. Avez-vous donc encore des péchés? Non, vous êtes sans péché. C’est pourquoi la Bible dit que quiconque croit en Jésus est sauvé, comme il est écrit: “Car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés” (Actes 4:12). Parce que Jésus seul a accepté tous nos péchés par Son baptême et est mort à la Croix à notre place, seuls ceux qui croient en Lui sont sauvés. Combien de péchés donc Jésus a-t-Il ôtés lorsqu’Il ôta les péchés du monde? Il ôta tous les péchés qui avaient été commis et qui seront commis depuis le début de ce monde jusqu’à sa fin. Ce monde finira un jour, et Jésus a ôté tous les péchés qui ont été commis et qui sont commis jusqu’à ce jour et dans le futur. C’est parce que Jésus ôta tous les péchés pour toujours que Jean-Baptiste rendit témoignage de Lui comme étant “l’agneau de Dieu qui ôte le péché du monde.” Il est effectivement impossible de compter tous les péchés que Jésus a ôtés. 
Notre Seigneur a ôté tous les péchés que chaque être humain commet durant toute sa vie entière, peu importe son espérance de vie. Et en acceptant cette merveilleuse nouvelle dans nos cœurs, nous sommes devenus les enfants du Royaume des Cieux. Lisons ensemble Hébreux 9:11-15: “Mais Christ est venu comme souverain sacrificateur des biens à venir; il a traversé le tabernacle plus grand et plus parfait, qui n’est pas construit de main d’homme, c’est-à-dire, qui n’est pas de cette création; et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle. Car si le sang des taureaux et des boucs, et la cendre d’une vache, répandue sur ceux qui sont souillés, sanctifient et procurent la pureté de la chair, combien plus le sang de Christ, qui, par un esprit éternel, s’est offert lui-même sans tache à Dieu, purifiera-t-il votre conscience des œuvres mortes, afin que vous serviez le Dieu vivant! Et c’est pour cela qu’il est le médiateur d’une nouvelle alliance, afin que, la mort étant intervenue pour le rachat des transgressions commises sous la première alliance, ceux qui ont été appelés reçoivent l’héritage éternel qui leur a été promis.” 
Croyez-vous en cette Parole de Dieu? La Bible dit ici que Christ a obtenu une rédemption éternelle pour nous. Cela signifie que Jésus nous a sauvés à jamais et parfaitement en portant tous nos péchés par Son baptême et en versant Son sang à mort sur la Croix. Lisons maintenant ensemble Hébreux 10:9-18: “il dit ensuite: Voici, je viens pour faire ta volonté. Il abolit ainsi la première chose pour établir la seconde. C’est en vertu de cette volonté que nous sommes sanctifiés, par l’offrande du corps de Jésus Christ, une fois pour toutes. Et tandis que tout sacrificateur fait chaque jour le service et offre souvent les mêmes sacrifices, qui ne peuvent jamais ôter les péchés, lui, après avoir offert un seul sacrifice pour les péchés, s’est assis pour toujours à la droite de Dieu, attendant désormais que ses ennemis soient devenus son marchepied. Car, par une seule offrande, il a amené à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés. C’est ce que le Saint Esprit nous atteste aussi; car, après avoir dit: Voici l’alliance que je ferai avec eux, Après ces jours-là, dit le Seigneur: Je mettrai mes lois dans leurs cœurs, Et je les écrirai dans leur esprit, il ajoute: Et je ne me souviendrai plus de leurs péchés ni de leurs iniquités. Or, là où il y a pardon des péchés, il n’y a plus d’offrande pour le péché.”
Croyez-vous maintenant sans aucun doute que Jésus a effacé tous nos péchés en étant baptisé, en mourant sur la Croix et en ressuscitant des morts? Avons-nous donc besoin de recevoir encore une fois la rémission de nos péchés? Bien sûr que non! Alors qu’il est primordial que nous continuions tous de servir Dieu, nous n’avons plus besoin de Le supplier de nous pardonner nos péchés. Désormais, nous tous qui avons reçu la rémission des péchés devons servir Dieu seul. Nous devons vivre pour cet évangile. Ayant entendu et cru en cet évangile, vous n’êtes plus pécheurs, mais vous êtes devenus justes. 
Désormais, nous devons unir nos forces pour propager cette merveilleuse nouvelle du Royaume des Cieux à tous ceux qui ne connaissent pas encore l’évangile. Donc je vous exhorte à répandre cette Parole que je suis en train de vous prêcher à ceux qui sont autour de vous qui n’ont pas encore entendu cette Parole bénie. Vous deviendrez alors les précieux ouvriers de Dieu. Vous deviendrez Ses témoins. Combien sommes-nous reconnaissants de ce que Jésus soit mort à la Croix à notre place, et qu’Il ait porté tous nos péchés en se faisant baptiser dans le Jourdain! Jésus est maintenant assis à la droite du trône de Dieu, et Il vit à jamais. Si vous acceptez dans votre cœur le fait que Jésus ait effacé tous vos péchés, c’est-à-dire, en acceptant l’évangile de l’eau et de l’Esprit – alors Jésus demeurera avec vous dans votre cœur. C’est précisément la manière dont vous recevez l’Esprit Saint (Actes 2:38-39).
Avez-vous alors du péché? Non, pas du tout. D’après ce que j’ai dit, qui est-ce qui demeure dans le cœur de ceux qui ont été rendus sans péché? Le Saint-Esprit vit dans leur cœur. Le Saint-Esprit vit dans le cœur de ceux qui ont accepté cette merveilleuse nouvelle du Ciel, la nouvelle du salut, leur disant: “Vous êtes Mes enfants. Vous êtes Miens. Vous êtes Mon peuple.” C’est la seule manière de recevoir simultanément la rémission des péchés et le Saint-Esprit. 
Quiconque prétend avoir reçu la rémission des péchés sans accepter la Parole de l’évangile n’est rien d’autre qu’un menteur. Par nature, nous ne pouvons que pécher pendant que nous vivons sur cette terre. C’est précisément ce que nous sommes, et comme nous devions tous mourir pour nos péchés, je suis davantage reconnaissant que Jésus soit mort à notre place. Voilà pourquoi je crois seulement en Jésus. Jésus nous a sauvés par l’eau et l’Esprit, Son baptême et son sang à la Croix; et en croyant en Jésus seul et en m’accrochant à Lui seul, je donne gloire à Dieu. J’espère et crois que vous en faites autant. Encore une fois, je donne toute ma reconnaissance et la gloire à Dieu de nous avoir sauvés de tous nos péchés, d’avoir sauvé tout le monde entier. Alléluia!