Sermons

Sujet 26: Lévitique

[26-8] Voici la Rémission des Péchés Que le Seigneur A Accomplie pour Nous (Lévitique 4:27-35)

Voici la Rémission des Péchés Que le Seigneur A Accomplie pour Nous(Lévitique 4:27-35)
“Si c’est quelqu’un du peuple qui a péché involontairement, en faisant contre l’un des commandements de l’Éternel des choses qui ne doivent point se faire et en se rendant ainsi coupable, et qu’il vienne à découvrir le péché qu’il a commis, il offrira en sacrifice une chèvre, une femelle sans défaut, pour le péché qu’il a commis. Il posera sa main sur la tête de la victime expiatoire, qu’il égorgera dans le lieu où l’on égorge les holocaustes. Le sacrificateur prendra avec son doigt du sang de la victime, il en mettra sur les cornes de l’autel des holocaustes, et il répandra tout le sang au pied de l’autel. Le sacrificateur ôtera toute la graisse, comme on ôte la graisse du sacrifice d’actions de grâces, et il la brûlera sur l’autel, et elle sera d’une agréable odeur à l’Éternel. C’est ainsi que le sacrificateur fera pour cet homme l’expiation, et il lui sera pardonné. S’il offre un agneau en sacrifice d’expiation, il offrira une femelle sans défaut. Il posera sa main sur la tête de la victime, qu’il égorgera en sacrifice d’expiation dans le lieu où l’on égorge les holocaustes. Le sacrificateur prendra avec son doigt du sang de la victime, il en mettra sur les cornes de l’autel des holocaustes, et il répandra tout le sang au pied de l’autel. Le sacrificateur ôtera toute la graisse, comme on ôte la graisse de l’agneau dans le sacrifice d’actions de grâces, et il la brûlera sur l’autel, comme un sacrifice consumé par le feu devant l’Éternel. C’est ainsi que le sacrificateur fera pour cet homme l’expiation du péché qu’il a commis, et il lui sera pardonné.” 
 
 
Notre Seigneur nous a bénis afin que nous prêchions l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Je ne peux m’empêcher de remercier notre Seigneur chaque fois que je pense à l’évangile béni de l’eau et de l’Esprit que le Seigneur nous a donné. Donc, bien que je sois extrêmement occupé par tant de travaux et que ma vie de tous les jours ne soit pas non plus aisée, je suis tout de même reconnaissant que le Seigneur soit devenu tout pour moi, car Il vit dans mon cœur. Le Seigneur nous a rendus capables de répandre l’évangile de l’eau et de l’Esprit seuls sans aucune autre assistance. Le Seigneur et Sa justice sont tout pour moi. Je suis sûr que c’est ce que vous croyez aussi. Pour moi comme pour vous, le Seigneur est le Sauveur qui a effacé tous nos péchés, le Juge et le Créateur. Nous croyons qu’en sacrifiant Sa propre vie, Il nous a donné une nouvelle vie. Notre Seigneur nous a donné tout ce qui est bon. Quel que soit ce que nous possédons, nous devons comprendre qu’il n’y a rien que nous puissions obtenir de nous-mêmes. Toutes choses nous ont été données par notre Seigneur. Lorsque nous pensons au salut donné par Dieu, nous réalisons qu’il n’y a rien qui ne vienne pas de Dieu. 
Tout ce que nous avons, partant de notre salut jusqu’au Royaume des Cieux à venir en passant par la nouvelle vie dont nous jouissons en ce moment, tout nous a été donné par Dieu grâce à la justice du Seigneur. Même notre condamnation due au péché a également été portée par notre Seigneur. Nous savons que c’est notre Seigneur qui nous a apporté le Salut et qui nous a donné tout ce que nous possédons maintenant. Même en ce moment précis, vous et moi vivons grâce à la justice de notre Seigneur. Si le Seigneur ne nous avait pas donné une nouvelle vie par l’eau et l’Esprit, nous ne serions pas capables de vivre éternellement. En d’autres termes, si notre Seigneur ne nous sauvait pas, nous n’aurions pas obtenu la vie éternelle. Partagez-vous la même pensée? Quel que soit le nombre de fois que nous pouvons y réfléchir, il est clair qu’il n’y a rien qui vienne de nous. Il n’y a rien que nous puissions faire de nous-mêmes. Toutes choses nous ont été données par notre Seigneur. Après tout, que pouvons-nous accomplir par nos propres efforts? Nos péchés auraient-ils pu être effacés par nos propres efforts? Tout est venu à l’existence par le biais de notre Seigneur et à travers l’eau et l’Esprit. C’est le Seigneur Lui-même qui accomplit toutes choses et jamais par nos propres forces. 
 
 

Avons-Nous Tous Reçu la Rémission des Péchés? 

 
Le passage des Écritures d’aujourd’hui décrit le sacrifice qui servait à expier les péchés du peuple. Il explique comment le peuple devait recevoir la rémission des péchés. De plus, ce passage nous dit clairement que la rémission des péchés devait être reçue en offrant un animal sacrificiel à la place d’un pécheur selon que Dieu l’a ordonné. Il est écrit en Lévitique 4:27-29: “Si c’est quelqu’un du peuple qui a péché involontairement, en faisant contre l’un des commandements de l’Éternel des choses qui ne doivent point se faire et en se rendant ainsi coupable, et qu’il vienne à découvrir le péché qu’il a commis, il offrira en sacrifice une chèvre, une femelle sans défaut, pour le péché qu’il a commis. Il posera sa main sur la tête de la victime expiatoire, qu’il égorgera dans le lieu où l’on égorge les holocaustes.”
Le passage des Écritures d’aujourd’hui décrit le type d’offrande qu’il fallait sacrifier et comment elle devait être offerte par le peuple lorsqu’il péchait contre Dieu. Le peuple d’Israël enfreignait constamment aux commandements de Dieu et faisait ce qui lui était interdit de faire. Pour que le peuple puisse être purifié de ses péchés dans ces situations, il devait d’abord reconnaître les péchés commis et ensuite offrir un animal sacrificiel. Une fois que les enfants d’Israël réalisaient qu’ils avaient péché contre Dieu et avaient enfreint à Ses commandements en faisant ce qu’Il leur avait interdit, alors le moyen d’être pardonnés de cela était d’offrir un sacrifice de foi à Dieu selon les exigences du système sacrificiel qu’Il a établies, ainsi qu’il est écrit: “Et qu’il vienne à découvrir le péché qu’il a commis, il offrira en sacrifice une chèvre, une femelle sans défaut, pour le péché qu’il a commis. Il posera sa main sur la tête de la victime expiatoire, qu’il égorgera dans le lieu où l’on égorge les holocaustes” (Lévitique 4:28-29).
Une “offrande pour le péché” était faite lorsqu’un pécheur transférait ses péchés sur un animal sacrificiel et les expiait. En d’autres termes, lorsque les enfants d’Israël commettaient des péchés, ces péchés restaient dans leurs cœurs, mais ils pouvaient les expier en les transférant sur un animal sacrificiel tel qu’institué par Dieu. Le peuple n’expiait pas lui-même ses péchés, mais leurs péchés étaient plutôt expiés par une chèvre sans défaut à laquelle on imposait les mains, dont on recueillait le sang et qu’on sacrifiait comme une offrande. Il n’y avait rien d’extraordinaire que le peuple devait faire pour avoir les péchés expiés. Tout ce qu’il avait à faire était de réaliser ses péchés et offrir un sacrifice selon le système sacrificiel de justice donné par Dieu. La chèvre sacrificielle prenait alors les péchés du peuple une fois pour toutes par l’imposition des mains, était condamnée à sa place, et le peuple recevait en conséquence l’expiation de ses péchés. Je répète que le peuple n’expiait pas lui-même ses péchés. Ses péchés étaient plutôt expiés lorsque la chèvre acceptait ces péchés et recevait la condamnation à sa place. 
Donc, c’est par la foi que nous sommes sauvés de tous nos péchés, et cela signifie que l’on obtient le salut seulement en croyant en la justice de Dieu. Il n’y a aucun péché qui puisse être effacé par nos propres efforts humains, tel que les prières de repentance ou la recherche de sanctification. En d’autres termes, Dieu nous a clairement fait savoir que le salut ne s’obtenait pas par nos propres prières de repentance. Parce que tout le monde descend d’Adam, automatiquement tout le monde naît pécheur. Cependant, tout le monde a été créé par Dieu. Donc, il n’y a qu’une seule manière par laquelle Dieu efface les péchés des êtres humains. Ils doivent se confesser à Dieu en disant: “Seigneur, j’ai péché contre Toi. Je suis pécheur par ma nature. Je n’ai pas pu vivre conformément à Ta Parole tout ce temps.” Ensuite, l’on doit croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. C’est ainsi que l’on obtient la rémission des péchés. Il n’y a rien d’autre. Tout ce que nous devons faire est de croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit par lequel notre Seigneur a effacé nos péchés. En d’autres mots, en vue d’ôter personnellement tous nos péchés, le Seigneur a Lui-même porté tous les péchés de tout le monde une fois pour toutes en se faisant baptiser par Jean-Baptiste, versa Son propre sang sur la Croix, et sauva ainsi tous ceux qui croient.
Le Seigneur nous a délivrés de tous les péchés de ce monde à travers l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et cela est la Vérité. Ce qui nous donne d’être sauvés de tous les péchés du monde est le fait de connaître et croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Tout ce que nous pouvons faire est de commettre des péchés maintes et maintes fois, en prendre continuellement conscience, et continuer à les confesser maintes et maintes fois, mais ce que nous devons avoir en tête, c’est que le Seigneur nous a sauvés à travers l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Donc, que pouvons-nous faire d’autre si ce n’est croire? Nés sous la Loi de Dieu, nous n’avons d’autre choix que de pécher tout le temps. Pourtant, notre Seigneur nous a davantage aimés et nous a sauvés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Étant venu sur cette terre dans le but d’ôter nos péchés une fois pour toutes, le Seigneur les porta en se faisant baptiser par Jean-Baptiste. Et en versant Son sang sur la Croix jusqu’à la mort, notre Seigneur porta la condamnation de nos péchés à notre place. 
La Bible dit que le peuple devait offrir une chèvre sans défaut pour la rémission des péchés, mais spirituellement parlant, tous les hommes ont des défauts. Jésus Christ est le seul Être sans défaut dans tout l’univers, Lui qui a créé les Cieux et la terre et vint nous sauver de nos péchés une fois pour toutes. Notre Seigneur n’a point commis de péché pendant qu’Il était sur la terre. Il ne pécha point, même pas une seule fois. La Bible dit que même quand les gens cherchaient à le pousser à bout, Il continuait Son chemin sans broncher. 
Jésus Christ n’a ni faiblesse ni défaut. Notre Seigneur sans défaut vint sur cette terre, et pour ôter tous les péchés de la race humaine, Il porta tous les péchés de ce monde une fois pour toutes en se faisant baptiser par Jean-Baptiste qui joua le rôle du dernier Souverain Sacrificateur de l’Ancien Testament; Il fut ensuite crucifié à mort avec les péchés du monde dont Il s’était chargé et ressuscita des morts. Pour ôter les péchés de tout le monde, le Seigneur Lui-même devint l’offrande pour le péché en étant baptisé. En d’autres termes, le Seigneur accepta tous les péchés de ce monde en se faisant baptiser par Jean-Baptiste. Nous n’avons rien fait d’autre que commettre des péchés depuis que nous sommes nés sur cette terre, mais notre Seigneur a déjà établi le moyen par lequel tous les péchés de ce monde peuvent être ôtés afin de nous sauver. Lisons Lévitique 4:28-29: “Et qu’il vienne à découvrir le péché qu’il a commis, il offrira en sacrifice une chèvre, une femelle sans défaut, pour le péché qu’il a commis. Il posera sa main sur la tête de la victime expiatoire, qu’il égorgera dans le lieu où l’on égorge les holocaustes.” 
Quand le peuple de l’Ancien Testament commettait des péchés, et qu’il venait à découvrir ces péchés, il apportait un animal sacrificiel sur l’autel des holocaustes et lui passait ses péchés en posant ses mains sur sa tête. Cette imposition des mains était la méthode que Dieu avait instaurée pour effacer tous les péchés du monde. Pour nous sauver de nos péchés, en d’autres termes, Dieu accomplit Sa volonté à travers la méthode de l'imposition des mains. Ayant établi le moyen par lequel Il devait nous sauver de nos péchés, notre Seigneur nous sauva conformément à ce moyen. Puisque Dieu Lui-même avait établi que notre salut viendrait de cette manière, cela fut effectivement accompli de cette manière. Dieu Lui-même vint et établit le moyen par lequel Il devait nous sauver et remettre les péchés de l’humanité. 
Dieu dit que le peuple devait amener une chèvre sans défaut et lui imposer les mains. Ainsi, lorsque le peuple d’Israël posait ses mains sur la tête de l’animal sacrificiel, leurs péchés lui étaient transférés. 
 
 

Examinons Maintenant Comment Étaient Offerts les Sacrifices le Jour de l’Expiation

 
Lévitique 16:21 dit: “Aaron posera ses deux mains sur la tête du bouc vivant, et il confessera sur lui toutes les iniquités des enfants d’Israël et toutes les transgressions par lesquelles ils ont péché; il les mettra sur la tête du bouc, puis il le chassera dans le désert, à l’aide d’un homme qui aura cette charge.” Comme c'est écrit ici, Aaron le souverain sacrificateur posait ses deux mains sur la tête du bouc, confessait sur lui toutes les iniquités et les péchés du peuple d’Israël, et chassait le bouc dans le désert à l’aide d’un homme qui avait cette charge. Cela signifie que le souverain sacrificateur transférait toutes les iniquités et les péchés des enfants d’Israël sur le bouc émissaire en posant ses mains sur sa tête. “L'imposition des mains” signifie “passer sur,” “transférer,” ou “ensevelir.”
Le Jour de l’Expiation dans l’Ancien Testament impliquait le fait que L’Éternel Lui-même a établi et nous a promis une méthode et un moyen pour ôter tous nos péchés. Et quand vint le temps, Il vint sur cette terre et accepta personnellement tous les péchés de l’humanité en étant baptisé par Jean-Baptiste, le représentant de toute l’humanité. En d’autres termes, l’Éternel a Lui-même établi le moyen par lequel Il ôterait nos péchés et Il a aussi dit qu’Il nous rendrait juste en effaçant ainsi nos péchés de façon complète. Je le répète encore, il n’y a rien que les êtres humains puissent faire de par leur propre chef pour effacer leurs péchés. 
Il est écrit: “Il posera sa main sur la tête de la victime expiatoire, qu’il égorgera dans le lieu où l’on égorge les holocaustes. Le sacrificateur prendra avec son doigt du sang de la victime, il en mettra sur les cornes de l’autel des holocaustes, et il répandra tout le sang au pied de l’autel” (Lévitique 4:29-30). Dieu dit ici que l’animal sacrificiel devait être tué sur l’autel des holocaustes. Lorsque vous entriez dans la cour du Tabernacle, la première chose que vous pouviez voir était l’autel des holocaustes. C’était le lieu où l’on offrait les animaux sacrificiels à Dieu en les brûlant. C’était le lieu où l’on transférait les péchés sur l’animal sacrificiel, et c’était également le lieu du jugement. Lorsqu’il s’agissait d’un sacrifice ordinaire, le pécheur transférait ses péchés sur l’animal sacrificiel en posant sa main sur sa tête, recueillait son sang en l’égorgeant, donnait ce sang au sacrificateur, et ce dernier mettait ce sang sur les cornes de l’autel des holocaustes et versait le reste sur le sol. 
Ensuite, l’animal sacrificiel était découpé en morceaux et brûlé sur l’autel des holocaustes. L’holocauste signifie pour le pécheur ce qui suit: “Au lieu que je ne meure, moi le pécheur, cet animal sacrificiel a accepté mes péchés et est mort devant Dieu à ma place.” Que nous arriverait-il si nous étions jugés? Qu’arriverait-il aux pécheurs s’ils étaient jugés pour leurs péchés? Si les gens devaient être jugés pour leurs péchés et perdre la vie, à quoi servirait-il de naître sur cette terre en premier lieu, et pourquoi avons-nous besoin de l’univers et toutes les choses qu’il contient? Si nous n’existions pas, cet univers et tout ce qu’il renferme seraient complètement inutiles. C’est parce que nous existons qu’il y a lieu pour tout ce que renferme l’univers d’exister, et c'est la raison pour laquelle Dieu en a aussi besoin. 
De même, qui a porté nos péchés en cet âge du Nouveau Testament et qui a subi la condamnation pour les péchés à notre place? C’est le Seigneur qui porta nos péchés et fut condamné à notre place. De la même manière que la chèvre sans défaut acceptait les péchés du pécheur et mourait sur l’autel des holocaustes, ainsi, notre Seigneur se chargea des péchés du monde une fois pour toutes en se faisant baptiser par Jean-Baptiste. Et de même que Dieu dit que le salaire du péché c’est la mort, ainsi le Seigneur fut crucifié à mort à notre place, à cause de nos péchés dont Il s’était chargé lors du baptême. Qu’avons-nous fait parmi toutes ces choses? C’est le Seigneur qui a tout fait pour ôter nos péchés, nous n’avons rien fait. C’est pourquoi, c’est par la grâce de Dieu et Son don que nous avons reçu la rémission des péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
 
 

Est-ce Uniquement par Notre Foi en l’Évangile de l’Eau et de l’Esprit Que Nous Avons Été Sauvés de Nos Péchés? 

 
Nous n’avons rien fait d’autre que commettre des péchés conformément à la Loi depuis que nous sommes nés. La rémission de nos péchés a été uniquement l’affaire de Dieu. C’est le Seigneur qui nous a fait naître sur cette terre et c’est aussi le Seigneur qui a voulu que nous soyons faibles sur cette terre. Pourquoi porta-t-Il tous nos péchés et les effaça-t-Il en se faisant baptiser? Il fit cela en vue de faire de nous Ses enfants et nous faire vivre dans la gloire pour toujours dans le Royaume des Cieux, dans Son glorieux Royaume. Nous n’avons rien fait pour accomplir cela. C’est uniquement l’œuvre du Seigneur. Au lieu que vous et moi soyons condamnés pour nos péchés, notre Seigneur porta tous nos péchés et paya tout leur prix à la Croix. La chèvre sans défaut ici se réfère à notre Seigneur. Qu’avons-nous fait donc? Rien du tout. 
Jusqu’à l’âge de 44 ans, j’essayais d’accomplir quelque chose sur cette terre, mais il n’y avait rien que je pus par ma propre force. Pourtant, le Seigneur a accompli le salut par l’eau et l’Esprit afin que je sois sauvé de tous mes péchés. Il m’a fait naître comme un être faible sur cette terre, et sachant que je pécherais, le Seigneur sans défaut est venu sur cette terre pour effacer tous mes péchés. Le Seigneur Lui-même porta tous mes péchés en étant baptisé par Jean-Baptiste, et Il fut condamné pour ces péchés sur la Croix à notre place. Je n’ai rien fait pour mon salut. 
De même, l’homme n’a rien fait pour recevoir la rémission des péchés. Ce que nous devons retenir ici, c’est que vous et moi avons reçu la rémission des péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit et irons au Ciel, mais cela n’a rien à voir avec nos propres efforts. Notre salut a été accompli par notre Seigneur seul, qui nous a fait naître sur cette terre, a pris tous les péchés du monde en se faisant baptiser par Jean-Baptiste, et a été condamné à la Croix pour nos péchés. La seule chose que nous pouvons faire est de confesser de nos bouches que Jésus est le Seigneur de notre vie, Celui qui nous aime et Celui qui nous a donné la vie éternelle. Et nous ne pouvons rien faire de plus que Le remercier. Or, dans le passé, les gens ont fait toutes sortes de choses dans le but d’effacer leurs péchés. 
Pendant le Moyen-Âge, l’Église Catholique vendait des indulgences en soutenant que cela remettrait les péchés des gens. Ils soutenaient que si les gens achetaient une indulgence, une âme qui était déjà allée en enfer irait au Paradis. Même aujourd’hui, d’innombrables personnes essaient de recevoir la rémission des péchés par leurs propres efforts, telles que les prières de repentance, jusqu’à ce qu’un jour ils rencontrent l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Mais, quelqu’un peut-il vraiment recevoir la rémission des péchés en faisant des prières de repentance ou en jeûnant? Quelqu’un peut-il être sauvé de ses péchés s’il fournit beaucoup d’efforts? Non, absolument pas. Toutes les offrandes et donations que font les chrétiens à leurs églises rentrent dans la construction de grandes et opulentes églises. Il y a plusieurs de ces opulentes églises à travers le monde. 
Ces choses ont eu lieu dans le passé comme elles ont lieu en ce moment. S’il était possible d’être purifié de nos péchés et entrer au Royaume des Cieux en donnant ainsi de l’argent, pourquoi avons-nous besoin de croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit? Cependant, comme je l’ai dit plus haut, nous ne pouvons rien faire pour notre salut. La seule chose que nous pouvons faire est de croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Sommes-nous nés sur cette terre par nos propres efforts? Sommes-nous nés parce que nous le voulions? Non, en réalité, nous sommes nés selon le plan du Seigneur. Lorsque nous recevons la rémission des péchés dans nos cœurs en croyant en la justice du Seigneur, toute la volonté de Dieu à notre endroit s’accomplit. 
Lisons Lévitique 4:31: “C’est ainsi que le sacrificateur fera pour cet homme l’expiation, et il lui sera pardonné.” Pour que le sacrificateur puisse régler le problème des péchés du peuple, il devait travailler suivant l’orientation de Dieu. Notre sacrificateur spirituel n’est personne d’autre que notre Seigneur. C’est la raison pour laquelle nous appelons notre Seigneur le “Souverain Sacrificateur Céleste.” Le Souverain Sacrificateur Céleste a sauvé Son peuple de ses péchés en offrant Son propre corps à Dieu le Père. 
Il est écrit: “Le sacrificateur ôtera toute la graisse, comme on ôte la graisse de l’agneau dans le sacrifice d’actions de grâces, et il la brûlera sur l’autel, comme un sacrifice consumé par le feu devant l’Éternel. C’est ainsi que le sacrificateur fera pour cet homme l’expiation du péché qu’il a commis, et il lui sera pardonné” (Lévitique 4:35). Le peuple recevait la rémission de ses péchés seulement si le sacrificateur appliquait le sang de l’animal sacrificiel sur les cornes de l’autel des holocaustes, prenait sa graisse et la brûlait pour le compte du peuple. Notre Seigneur est le Souverain Sacrificateur sans défaut du Royaume des Cieux. Le souverain sacrificateur terrestre était l’ombre de Jésus Christ, quand le Seigneur est Dieu Lui-même. En tant que Sacrificateur, le Seigneur porta tous nos péchés par le baptême et mourut sur la Croix. 
Quelqu’un peut-il ne pas pécher en planifiant et en décidant de ne plus pécher? Non, pas du tout. Bien que le fait de se résoudre à ne pas pécher soit noble en soi, Dieu en nous créant comme de simples êtres humains, ne nous a pas dotés de la capacité à éviter de commettre des péchés simplement en en prenant la résolution. En revanche, Dieu a créé les êtres humains comme des êtres imparfaits. Pourquoi? C’est parce que nous devions être sauvés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit qui est la justice de Jésus Christ. Dieu nous a créés imparfaits afin de justifier les pécheurs, les transformer en Son peuple saint et leur donner de vivre éternellement avec Lui dans le Royaume des Cieux. 
Éphésiens 1:4 dit: “En Lui Dieu nous a élus avant la fondation du monde, pour que nous soyons saints et irrépréhensibles devant Lui.” Cela signifie que Dieu nous a créés comme des êtres faibles parce qu’Il avait planifié que Jésus Christ viendrait sur cette terre personnellement, ôterait tous nos péchés et ferait de nous Son peuple parfait. C’est la raison pour laquelle Dieu permit que nous naissions comme des êtres imparfaits. Pouvons-nous alors nous plaindre de Dieu? Bien sûr que non. Quiconque dit: “Pourquoi Dieu m’a-t-Il créé si faible?” s’oppose en réalité au Dieu Créateur. Ces personnes pourraient aussi dire à leurs propres parents: “Pourquoi m’avez-vous mis au monde? Bon, comme de toutes les façons je suis déjà né, vous devez bien me traiter et me laisser un héritage assez consistant.” Il est peut-être possible que l’on dise cela à ses parents dans la chair, mais quelqu’un parmi nous peut-il dire cela au Dieu qui nous a créé? Pouvons-nous vraiment dire à Dieu: “Pourquoi m’as-Tu créé si faible? Tu aurais dû me créer fort pour que je fus capable de ne commettre aucun péché si je décidais de ne pas pécher”. 
C’est précisément parce que Dieu nous a créés imparfaits que nous avons pu devenir Ses précieux enfants en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Les anges ne peuvent jamais devenir les enfants de Dieu. Tout est décidé par le Créateur. Cette tasse que vous voyez ici peut-elle dire: “Je ne veux pas être une tasse, je veux être une assiette”? Les récipients sont faits selon le désir du fabricant. Si le fabricant décide de fabriquer une tasse avec de l’argile et l’utiliser pour boire de l’eau, la tasse ne peut pas protester. Le même principe s’applique en ce qui concerne le but pour lequel Dieu nous a créés. 
En portant nos péchés et en étant condamné pour ces péchés, Dieu a Lui-même ôté nos péchés une fois pour toutes. En se chargeant de nos péchés et en subissant la condamnation pour ces péchés une fois pour toutes, Dieu nous a Lui-même sauvés de tous nos péchés. Étant donné que Dieu a établi que nous aurions la rémission des péchés si nous croyions en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, comment pouvons-nous nous y opposer? Pourquoi grognerions-nous quand Dieu nous a permis d’entrer et vivre dans Son royaume seulement si nous avons foi en Sa justice? Au contraire, nous devons remercier Dieu et croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit avec reconnaissance. 
Il y a un moment de cela, j’eus la chance de visiter l’Université de Gangwon et j’assistai à une exposition d’art. La Sœur Haesook Heo m’avait invité à l’exposition puisque c’était organisé par son ami. Là-bas, j’ai vu un tableau intitulé: “Toutes ces choses sont-elles prédéterminées?” Le tableau présentait le paradis d’un côté et l’enfer de l’autre. Je gribouillai quelques mots près du tableau. Vous savez, il y a des gens qui pensent que celui qui va au Ciel ou en enfer a déjà été prédestiné, donc ils disent que cela est irrationnel. Mais, je voulais dire que Dieu n’a pas créé les êtres humains pour les envoyer en enfer. 
Comme nous l’avons vu dans le passage des Écritures d’aujourd’hui, quand le peuple devait recevoir la rémission des péchés, tout ce qu’ils avaient à faire était de prendre simplement conscience de leurs péchés, et sur la base de cette connaissance, ils transféraient leurs péchés à une chèvre sans défaut en lui imposant leurs mains, la tuaient et donnaient son sang au sacrificateur. La chèvre acceptait alors tous leurs péchés et versait son sang à leur place, sa graisse était brûlée sur l’autel des holocaustes à leur place et on se débarrassait de sa chair hors du camp. Toutes ces choses étaient faites par la chèvre sans défaut à la place du peuple. Le peuple n’avait rien à faire. Tout ce qu’ils avaient à faire était de croire simplement en la Parole de Dieu telle qu’elle était prononcée et y obéir. 
Il y a quelques minutes, j’ai dit que j’ai écrit quelques mots à côté du tableau. Je ne me rappelle plus les mots exacts que j’ai écrit, mais j’ai écrit quelque chose pour dire ce qui suit: “Dieu n’aime pas des personnes pendant qu’Il en hait d’autres. Dieu n’a pas non plus créé des personnes pour les envoyer en enfer et d’autres qu’Il enverrait au Ciel. Mais quiconque croit en la justice de Dieu devient une personne juste, alors que l’enfer est fait pour ceux qui s’opposent à la justice de Dieu. Ma position est que Dieu n’a pas fait l’enfer exclusivement pour certaines personnes.” 
Pour qui est-ce que Dieu a donc créé l’enfer? Lorsque nous nous tournons vers le Livre de l’Apocalypse, nous voyons que c’est le Diable qui sera jeté dans l’abîme. Comme vous le savez, le Diable est un ange déchu. Cet ange a été déchu parce qu’il a défié la justice de Dieu en essayant de devenir supérieur à Dieu. Les anges étaient inférieurs à Dieu, donc ils ont été créés pour donner plus de gloire à Dieu. Malgré cela, un ange défia Dieu et essaya de s’élever au-dessus de Lui. C’est à ce moment-là que Dieu créa l’enfer en disant à Satan: “Veux-tu être exalté jusqu’à la fin des cieux? Tu seras jeté en enfer.”
À l’instar des anges qui sont des êtres spirituels, Dieu nous a créé nous les humains comme des êtres très honorables. Et Dieu nous a donné des personnalités et le libre arbitre. Les mots ne peuvent pas décrire notre reconnaissance de ce que Dieu nous ait créés en des êtres si précieux et qu’Il nous utilise pour Sa précieuse œuvre. Donc, comment quelqu’un peut-il s’opposer à la justice de Dieu? Comment une simple créature peut-elle défier le Dieu Créateur? Qu’y a-t-il de si grand en l’homme, même s’il est capable de grandes choses? La technologie a tellement évolué dernièrement que nous sommes maintenant capables de fabriquer de l’intelligence artificielle. Dans les films de science-fiction, nous voyons même des ordinateurs contrôler les êtres humains. Mais peu importe l’évolution de la technologie et la croissance de la capacité informatique, un ordinateur reste un ordinateur et ne sera jamais un créateur. En d’autres termes, l’ordinateur ne peut jamais être meilleur que les êtres humains. Quelle que soit la puissance d’un ordinateur, il demeure le fruit du cerveau humain, quelque chose qui a été créée par l’homme, non quelque chose qui a existé de lui-même. Or qui a fait l’homme? C’est Dieu. C’est le Seigneur qui nous a créés et qui accomplit toutes choses. 
Peut-on avoir le salut de nos péchés en fléchissant simplement les genoux et en faisant des prières de repentance? Il y a des chrétiens qui se font des illusions en pensant qu’ils peuvent recevoir la rémission des péchés s’ils vont à l’église après avoir mené une vie de péché, fléchissent les genoux et crient à Dieu en versant des larmes: “Seigneur, j’ai fauté. Pardonne-moi s’il Te plaît.” Si tel était le cas, alors pourquoi la chèvre sans défaut du passage des Écritures d’aujourd’hui doit-elle mourir? Si Dieu devait pardonner nos péchés de cette manière, alors cela n’aurait pas été nécessaire que la chèvre sans défaut ne meure à la place du pécheur. Chaque fois que le peuple péchait, il pouvait simplement dire à Dieu: “Seigneur, je suis désolé de T’avoir offensé. Je Te prie de me pardonner.”
Si le pardon pouvait s’obtenir en suppliant de cette manière, alors pourquoi la chèvre sans défaut devait verser son sang à mort et pourquoi devait-elle être brûlée sur l’autel des holocaustes? Et pourquoi le sacrificateur devait travailler si durement pour faire le sacrifice? Ce que je veux dire ici est que la rémission des péchés n’est pas reçue simplement avec des mots. Si nous disons simplement à Dieu: “Seigneur, pardonne-moi s’il Te plaît. Efface mon péché,” Dieu ne fermera pas les yeux sur nos péchés. Dieu est le Dieu de Vérité, et donc Il ne peut pas tolérer le péché. Il y a deux choses que le Dieu omniscient et omnipotent ne peut pas faire. L’une est de mentir et l’autre est d’épargner un pécheur sans aucune conséquence. Il a même permis que Son propre Fils porte les péchés du monde et meure sur la Croix. Dieu est le Dieu d’amour, mais en même temps, Il ne tolère pas le péché. C’est parce que Dieu est saint. Et pour cela, le Seigneur porta tous nos péchés, fut condamné à notre place, mourut à notre place et ressuscita des morts, tout cela pour nous permettre de recevoir la rémission des péchés. Et c’est en croyant en cet évangile que nous sommes sauvés. 
Plusieurs chrétiens offrent leurs propres prières de repentance en vain, clamant qu’ils ont reçu le “don de la repentance,” mais qu’est exactement ce don de la repentance? C’est un véritable non-sens. Vous devez être sur vos gardes face à ces mensonges. Vous devez réfléchir de façon rationnelle et vous demander: “Quel péché n’ai-je pas commis contre Dieu?”
Lorsqu’on offrait une offrande pour le péché, on tuait un animal sacrificiel, on enlevait les reins auxquels on ajoutait la graisse, et le tout était brûlé sur l’autel des holocaustes. Qu’est-ce que cela signifie? La fonction première des reins est de filtrer notre sang. Nous devons bien réfléchir à ce que nous avons fait de mauvais contre Dieu, en prendre conscience, le filtrer à la manière des reins. Nous devons aussi reconnaître que nous ne pouvons pas éviter la condamnation à cause de nos péchés. Et nous devons aussi réaliser que notre Seigneur fut condamné pour tous nos péchés à notre place. C’est seulement à ce moment-là que nous pouvons recevoir la rémission des péchés. 
Il est très important pour nous de comprendre que lorsque le peuple recevait la rémission des péchés, ses péchés pouvaient être remis parce que la chèvre les avait portés et était sacrifiée à la place du peuple. Nous devons avoir une compréhension nette de ce que la rémission des péchés n’était pas obtenue parce que le peuple fléchissait les genoux et suppliait Dieu. Le soi-disant “don de la repentance” et le “don de larmes” ne sont rien d’autres que des histoires inventées par un Christianisme corrompu. Il est vraiment écœurant de voir des gens prétendre qu’ils ont reçu le don de larmes, mais en réalité, il n’y a aucune raison qui devrait les pousser à pleurer. En fait, lorsqu’ils se rendent à l’église et pleurent, ils ne font rien d’autre que se décharger de leur frustration sur le Seigneur suite à des situations difficiles qu’ils auraient traversé dans le monde.
La rémission des péchés, cependant, n’est pas reçue simplement en venant à l’église et en versant beaucoup de larmes. Le Seigneur ne pardonne pas tes péchés simplement parce que tu verses des larmes. Cela n’est pas possible, même si tu verses une rivière de larmes. Le Seigneur peut accorder la rémission des péchés seulement si le salaire des péchés est payé avec la mort. Le sang doit couler. Mais cela serait contraire au but escompté si nous devions nous-mêmes mourir. C’est précisément pour cette raison que Dieu a préparé Sa propre propitiation au lieu de nous faire mourir. Ayant Lui-même préparé ainsi notre offrande sacrificielle, Dieu nous a permis de recevoir la rémission des péchés si et seulement si nous voudrions bien transférer nos péchés sur cet animal sacrificiel par le biais de l'imposition des mains par la foi. L’offrande sacrificielle subirait alors la condamnation due à nos péchés et accomplirait toutes choses pour nous. C’est en croyant en cette Vérité que nous pouvons parvenir au salut. Mais le Christianisme actuel s’est tellement écarté de la Vérité qu’il s’est transformé en véritable superstition. 
De nos jours, il y a beaucoup de pasteurs qui considèrent leurs ministères comme de simples professions ou comme un rôle d’arbitre. Comme par exemple un coiffeur, quand un pasteur qui n’est pas né de nouveau donne un sermon, il ne fait rien d’autre qu’un travail. Le coiffeur gagne sa vie en coupant les cheveux, et le pasteur gagne sa vie en mentant. Les deux sont identiques. Un pasteur qui sert sans être né de nouveau n’est pas différent d’un vendeur au marché. 
 
 
À Quel Moment Notre Seigneur Porta-t-Il les Péchés du Monde? 
 
Lisons Matthieu 3:13-17: “Alors Jésus vint de la Galilée au Jourdain vers Jean, pour être baptisé par lui. Mais Jean s’y opposait, en disant: C’est moi qui ai besoin d’être baptisé par toi et toi tu viens à moi! Mais Jésus lui répondit: Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste. Et Jean ne lui résista plus. Dès que Jésus eut été baptisé, Il sortit de l’eau. Et voici, les cieux s’ouvrirent, et il vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui. Et voici, une voix fit entendre des cieux ces paroles: Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection.” Le mot “alors” au début du passage fait référence au moment où Jésus a eu 30 ans. Au temps de l’Ancien Testament, un sacrificateur devait avoir 30 ans avant d’assumer son ministère. Tout cela est consigné dans le Livre des Nombres. Ainsi, Jésus vint “alors” vers Jean-Baptiste une fois qu’Il eut 30 ans. Et Il ordonna à Jean-Baptiste de Le baptiser. Jean-Baptiste demanda alors à Jésus: “Comment un homme aussi inférieur que moi peut-il Te baptiser alors que c’est plutôt moi qui ai besoin d’être baptisé par Toi?” Mais Jésus répliqua fermement: “Laisse faire maintenant”, c’est-à-dire, le baptiser, et Jean-Baptiste ne Lui résista plus.
Dans la phrase de Jésus: “Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste,” les mots “tout ce qui est juste”, dans le texte original, c’est-à-dire, en grec, sont “δικαιοσυνην (dik-ah-yos-oo’-nayn)” Cela signifie “le plus approprié,” “le plus raisonnable,” ou “le plus juste.” En d’autres termes, c’était la chose la plus appropriée pour Jean-Baptiste de baptiser Jésus. Pourquoi Jésus voulait-Il spécifiquement se faire baptiser par Jean-Baptiste? C’est parce que Jean-Baptiste était le représentant de toute l’humanité.
Lorsque nous lisons Matthieu 11:11-13, Jésus dit: “Je vous le dis en vérité, parmi ceux qui sont nés de femmes, il n’en a point paru de plus grand que Jean-Baptiste. Cependant, le plus petit dans le Royaume des Cieux est plus grand que lui. Depuis le temps de Jean-Baptiste jusqu’à présent, le Royaume des Cieux est forcé, et ce sont les violents qui s’en emparent. Car tous les prophètes et la Loi ont prophétisé jusqu’à Jean.” Jésus Lui-même nous dit clairement que le représentant de toute l’humanité n’était personne d’autre que Jean-Baptiste. Avant d’envoyer Jésus comme promis, Dieu envoya sur la terre un représentant de l’humanité qui jouerait le rôle du dernier souverain sacrificateur de l’Ancien Testament, et cet homme était Jean-Baptiste. C’est en étant baptisé par ce Jean-Baptiste que Jésus a pu porter tous nos péchés. Jésus était en train de dire à Jean-Baptiste: “Il est convenable que nous accomplissions tout ce qui est juste. Il est juste que tu Me baptises, que Je sois baptisé par toi, et d'ainsi effacer les péchés de tout le monde et faire l’expiation pour eux.”
La méthode que Dieu avait établie, par laquelle le peuple de l’Ancien Testament pouvait recevoir la rémission de ses péchés était l'imposition des mains sur une chèvre sans défaut afin de lui transférer leurs péchés. De cette même manière, au temps du Nouveau Testament, Jésus a Lui-même porté tous les péchés de chacun de nous en se faisant baptiser par Jean-Baptiste. C’est ainsi que Jésus fit l’expiation pour nous, en se chargeant de tous nos péchés et en étant condamné à notre place. Et c’est ce que signifie l’expiation des péchés, et c’est de cette manière que Dieu nous a rendus sans péché. Autrement dit, Jésus accepta tous les péchés de l’humanité en étant baptisé dans le Jourdain. Le Jourdain arrivait presque à la taille, mais c’est là qu’Il fut immergé lorsqu’Il reçut le baptême. 
Quand Jésus vint vers Jean-Baptiste, Il lui commanda en disant: “Tu dois Me baptiser.” Alors Jean-Baptiste Lui répondit: “Même si je suis le représentant de l’humanité, n’es-Tu pas, Toi, le représentant du Royaume des Cieux? Donc, comment puis-je oser Te baptiser ?” À cela, Jésus répondit en disant: “Laisse faire maintenant. De cette manière, tu dois transférer sur Moi les péchés du monde, et Je dois les accepter. C’est la manière la plus appropriée d’effacer les péchés de tout le monde. Ne l’ai-Je pas promis dans l’Ancien Testament? Donc, cela doit être fait de cette manière.” Alors Jean-Baptiste posa ses deux mains sur la tête de Jésus, à la manière du souverain sacrificateur de l’Ancien Testament. C’était la manière la plus appropriée pour le Seigneur d’accepter nos péchés. 
Même si nous essayons avec tous les efforts du monde, les péchés qui se trouvent à l’intérieur de nous ne disparaissent pas. C’est la raison pour laquelle notre Seigneur vint sur cette terre pour effacer ces péchés, et Il les accepta par le biais de Jean-Baptiste de la manière la plus appropriée. Ayant ainsi accepté nos péchés, le Seigneur fut alors crucifié à mort. Après avoir porté les péchés, Il mit trois ans avant d’aller à la Croix. Le lendemain, après avoir accepté tous les péchés du monde par le baptême, Jean-Baptiste voyant Jésus venir vers lui encore une fois, rendit témoignage de Lui en disant: “Voici! L’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde!” Ayant ainsi ôté les péchés du monde, le Seigneur les porta jusqu’à la Croix. Ayant accepté les péchés du monde, Il les transporta tous jusqu’à la Croix. Et là, Il fut condamné à notre place à nous les pécheurs. 
 De même que la chèvre sans défaut acceptait les péchés du peuple, versait son sang et était tuée à leur place, ainsi, Jésus accepta nos péchés, les transporta jusqu’à la Croix et fut condamné à notre place. C’est pourquoi le Seigneur dit dans Jean 19:30: “Tout est accompli!” Quand Jésus mourut après avoir dit cela, le voile du sanctuaire se déchira du haut jusqu’en bas. Cela signifie que Jésus a complètement accompli la rémission des péchés – qui ne s’obtient ni par les pleurs ni par la repentance – en venant sur cette terre, en se faisant baptiser au Jourdain et en versant Son sang à mort sur la Croix. Le Seigneur a sauvé tous ceux qui croient dans leurs cœurs qu’Il a effacé de cette manière tous les péchés du monde et qu’Il a fait d’eux Son propre peuple. 
Toutes ces choses furent accomplies par notre Seigneur, et nous n’avons rien fait. Il est absolument impossible pour quelqu’un d’échapper à la condamnation tant qu’il a encore du péché. Ni les pleurs ni la repentance ne peuvent accomplir cela, comme le dit un cantique: “Les pleurs ne peuvent pas nous délivrer. Les larmes ne peuvent pas nous rendre sans péché, et elles ne peuvent pas non plus nous envoyer au Ciel. Ni notre propre effort ni notre propre vertu ne peuvent nous sauver.” Cependant, notre Seigneur a accompli notre salut. Il nous a tous sauvés et a effacé tous nos péchés. 
Qu’en est-il de vous? Croyez-vous que nous n’avons rien fait pour notre salut? Qu’est-ce que les êtres humains ont fait pour le salut? Pouvons-nous éviter de pécher si nous faisons beaucoup d’efforts? Non, cela est impossible. Soyons clairs, je ne suis pas en train de dire que vous devez pécher délibérément. Je dis plutôt que nous devons nous souvenir du fait que notre Seigneur ait ôté tous les péchés du monde. Il porta les péchés du monde de la manière la plus appropriée, en se faisant baptiser. Il accepta tous les péchés du monde précisément parce que nous ne pouvons pas nous empêcher de pécher jusqu’au jour de notre mort. Il fit cela pour nous sauver, afin que nous recevions la rémission des péchés par la foi. 
J’insiste sur le fait que nous n’avons rien fait ni n'avons mérité cela. Nous avons reçu la rémission des péchés non à cause de quelque chose que nous aurions fait, mais seulement à cause de ce que notre Seigneur a fait pour nous. C’est aussi le Seigneur qui nous a rendus justes. C’est aussi le Seigneur qui nous fait naître. C’est aussi le Seigneur qui nous a donné la vie éternelle. Et c’est aussi le Seigneur qui nous a donné la bénédiction d’entrer au Ciel. Le fait que nous soyons vivant, que nous respirions a été rendu possible parce que le Seigneur nous a donné l’air respirable. Ainsi, il n’y a rien que nous fassions de nous-mêmes. Dieu nous exhorte désormais à prêcher cet évangile et cet amour. Il nous a confié la tâche de permettre à chaque personne de recevoir la rémission des péchés, et Il nous commande de répandre cet évangile. 
Le Seigneur nous dit qu’Il nous a Lui-même sauvés, qu’Il nous enverra au Ciel, qu’Il nous a rendus justes et qu’Il nous a bénis. Toutes ces choses ont été faites par le Seigneur. Nous n’avons rien fait. C’est seulement par la grâce du Seigneur que nous avons obtenu notre salut, reçu Ses bénédictions, que nous sommes devenus les ouvriers de Dieu, et que nous irons dans le Royaume éternel. Tout ceci est un don de Dieu. Nous n’avons rien reçu comme récompense de nos propres efforts. Tout est arrivé par la grâce de Dieu. Nous avons revêtu l’infini amour et l’infinie grâce de Dieu. Nous vivons dans la présence de Dieu par Son amour. Je donne toute ma reconnaissance et toute la gloire à notre Seigneur pour tout ce qu’Il a fait pour nous!