ስብከቶች፤

Sujet 26: Lévitique

[26-14] Le Sacrifice du Jour de l’Expiation dans l’Ancien Testament (Lévitique 16:6-22)

Le Sacrifice du Jour de l’Expiation dans l’Ancien Testament(Lévitique 16:6-22)
“Aaron offrira son taureau expiatoire, et il fera l’expiation pour lui et pour sa maison. Il prendra les deux boucs, et il les placera devant l’Éternel, à l’entrée de la tente d’assignation. Aaron jettera le sort sur les deux boucs, un sort pour l’Éternel et un sort pour Azazel. Aaron fera approcher le bouc sur lequel est tombé le sort pour l’Éternel, et il l’offrira en sacrifice d’expiation. Et le bouc sur lequel est tombé le sort pour Azazel sera placé vivant devant l’Éternel, afin qu’il serve à faire l’expiation et qu’il soit lâché dans le désert pour Azazel. Aaron offrira son taureau expiatoire, et il fera l’expiation pour lui et pour sa maison. Il égorgera son taureau expiatoire. Il prendra un brasier plein de charbons ardents ôtés de dessus l’autel devant l’Éternel, et de deux poignées de parfum odoriférants en poudre; il portera ces choses au-delà du voile; il mettra le parfum sur le feu devant l’Éternel, afin que la nuée du parfum couvre le propitiatoire qui est sur le témoignage, et il ne mourra point. Il prendra du sang du taureau, et il fera l’aspersion avec son doigt sur le devant du propitiatoire vers l’orient; il fera avec son doigt sept fois l’aspersion du sang devant le propitiatoire. Il égorgera le bouc expiatoire pour le peuple, et il en portera le sang au-delà du voile. Il fera avec ce sang comme il a fait avec le sang du taureau, il en fera l’aspersion sur le propitiatoire et devant le propitiatoire. C’est ainsi qu’il fera l’expiation pour le sanctuaire à cause des impuretés des enfants d’Israël et de toutes les transgressions par lesquelles ils ont péché. Il fera de même pour la tente d’assignation, qui est avec eux au milieu de leurs impuretés. Il n’y aura personne dans la tente d’assignation lorsqu’il entrera pour faire l’expiation dans le sanctuaire, jusqu’à ce qu’il en sorte. Il fera l’expiation pour lui et pour sa maison, et pour toute l’assemblée d’Israël. En sortant, il ira vers l’autel qui est devant l’Éternel, et il fera l’expiation pour l’autel; il prendra du sang du taureau et du bouc, et il en mettra sur les cornes de l’autel tout autour. Il fera avec son doigt sept fois l’aspersion du sang sur l’autel; il le purifiera et le sanctifiera, à cause des impuretés des enfants d’Israël. Lorsqu’il aura achevé de faire l’expiation pour le sanctuaire, pour la tente d’assignation et pour l’autel, il fera approcher le bouc vivant. Aaron posera ses deux mains sur la tête du bouc vivant, et il confessera sur lui toutes les iniquités des enfants d’Israël et toutes les transgressions par lesquelles ils ont péché ; il les mettra sur la tête du bouc, puis il le chassera dans le désert, à l’aide d’un homme qui aura cette charge. Le bouc emportera sur lui toutes leurs iniquités dans une terre désolée; il sera chassé dans le désert.” 
 
 
Aujourd’hui, je voudrais partager avec vous la Vérité de la rémission des péchés présentée au Jour de l’Expiation tel que décrit dans le Livre de Lévitique. Le Jour de l’Expiation tombait au dixième jour du septième mois du calendrier Juif. Il est écrit dans Lévitique 16:29-34: “C’est ici pour vous une loi perpétuelle: au septième mois, le dixième jour du mois, vous humilierez vos âmes, vous ne ferez aucun ouvrage, ni l’indigène, ni l’étranger qui séjourne au milieu de vous. Car en ce jour on fera l’expiation pour vous, afin de vous purifier: vous serez purifiés de tous vos péchés devant L’ÉTERNEL. Ce sera pour vous un sabbat, un jour de repos, et vous humilierez vos âmes. C’est une loi perpétuelle. L’expiation sera faite par le sacrificateur qui a reçu l’onction et qui a été consacré pour succéder à son père dans le sacerdoce; il se revêtira des vêtements de lin, des vêtements sacrés. Il fera l’expiation pour le sanctuaire de sainteté, il fera l’expiation pour la tente d’assignation et pour l’autel, et il fera l’expiation pour les sacrificateurs et pour tout le peuple de l’assemblée. Ce sera pour vous une loi perpétuelle : il se fera une fois chaque année l’expiation pour les enfants d’Israël, à cause de leurs péchés. On fit ce que L’ETERNEL avait ordonné à Moïse.”
C’était le jour de la purification des péchés du peuple d’Israël. En ce jour-là, en vue de purifier le peuple de ses péchés, le souverain sacrificateur devait d’abord offrir un sacrifice pour lui et sa maison. Cela était nécessaire parce que le souverain sacrificateur pouvait accomplir son devoir sacerdotal et expier les péchés du peuple d’Israël seulement après s’être lui-même purifié de ses péchés. À travers le Jour de l’Expiation, non seulement Dieu effaçait les péchés des Israélites, mais Il promettait également un don spécial de salut pour la race humaine toute entière.
Parmi les douze tribus d’Israël, Aaron et Moïse appartenait à la tribu de Lévi. Aaron et les Lévites étaient chargés du ministère des sacrifices dans la Tente d’Assignation, s’occupant entre autres de rassembler, de découper et de préparer du bois pour le feu, de puiser l’eau, de découper les animaux sacrificiels en morceaux et de les consumer. Leur seule tâche était de coordonner ainsi les sacrifices faits à Dieu en vue d’expier les péchés du peuple. Au Jour de l’Expiation établi par Dieu, il revenait au souverain sacrificateur de transférer les péchés du peuple de Dieu sur les animaux sacrificiels et les expier en posant ses mains sur leurs têtes.
En ce Jour de l’Expiation, Aaron posait d’abord ses mains sur la tête d’un taureau afin de transférer tous ses péchés et ceux de sa maison. Après cela, Aaron prenait deux boucs pour le peuple d’Israël, tel qu’il est écrit: “Il prendra les deux boucs, et il les placera devant L’ÉTERNEL, à l’entrée de la tente d’assignation. Aaron jettera le sort sur les deux boucs, un sort pour L’ÉTERNEL et un sort pour Azazel” (Lévitique 16:7-8). Comme indiqué dans ce passage, il y avait deux animaux sacrificiels pourvus pour servir d’offrande le Jour de l’Expiation. L’un des animaux était offert à l’Éternel Dieu, pendant que l’autre était offert pour le peuple. 
Pour résumer, pour que le peuple d’Israël tout entier reçoive la rémission des péchés le Jour de l’Expiation, Aaron et tous les Lévites devaient d’abord recevoir la rémission de leurs péchés en les transférant sur un taureau. Après cela, il fallait apporter deux boucs sacrificiels pour le peuple d’Israël: l’un des boucs était offert à Dieu, alors que l’autre était offert pour le peuple. Ce sacrifice du Jour de l’Expiation était offert en vue de purifier le cœur du peuple d’Israël de ses péchés. Pourquoi Dieu a-t-Il spécifié qu’il devait y avoir deux offrandes sacrificielles pour le Jour de l’Expiation? Il fit cela pour montrer au peuple d’Israël que ses péchés étaient transférés sur les boucs sacrificiels. Cela était démontré par l’utilisation du bouc émissaire vivant, le deuxième sacrifice offert le Jour de l’Expiation. 
 
 

Le Sacrifice du Jour de l’Expiation

 
Au Jour de l’Expiation, le souverain sacrificateur devait offrir deux sacrifices pour le peuple d’Israël: un bouc dont le sang était offert dans le Lieu Saint était tué, alors que l’autre bouc était chassé dans le désert. Dans les deux cas, le souverain sacrificateur transférait tous les péchés du peuple d’Israël sur les boucs en leur imposant les mains sans exception. 
Lisons Lévitique 16:15-20: “Il égorgera le bouc expiatoire pour le peuple, et il en portera le sang au delà du voile. Il fera avec ce sang comme il a fait avec le sang du taureau, il en fera l’aspersion sur le propitiatoire et devant le propitiatoire. C’est ainsi qu’il fera l’expiation pour le sanctuaire à cause des impuretés des enfants d’Israël et de toutes les transgressions par lesquelles ils ont péché. Il fera de même pour la tente d’assignation, qui est avec eux au milieu de leurs impuretés. Il n’y aura personne dans la tente d’assignation lorsqu’il entrera pour faire l’expiation dans le sanctuaire, jusqu’à ce qu’il en sorte. Il fera l’expiation pour lui et pour sa maison, et pour toute l’assemblée d’Israël. En sortant, il ira vers l’autel qui est devant L’ÉTERNEL, et il fera l’expiation pour l’autel; il prendra du sang du taureau et du bouc, et il en mettra sur les cornes de l’autel tout autour. Il fera avec son doigt sept fois l’aspersion du sang sur l’autel; il le purifiera et le sanctifiera, à cause des impuretés des enfants d’Israël. Lorsqu’il aura achevé de faire l’expiation pour le sanctuaire, pour la tente d’assignation et pour l’autel, il fera approcher le bouc vivant.”
En ce jour-là, après avoir transféré les péchés du peuple d’Israël sur le bouc sacrificiel en lui imposant les mains, le souverain sacrificateur devait recueillir son sang et le porter dans le Lieu Très Saint, là où se trouvait le propitiatoire. C’était la demeure de Dieu dans le Tabernacle, et ce lieu était au-delà de la couverture de l’Arche de l’alliance dans le Lieu Très Saint. Cette couverture de l’Arche était aussi appelée le propitiatoire. La demeure de Dieu comportait le Lieu Saint et le Lieu Très Saint. Dans le Lieu Saint se trouvaient la table des pains de proposition, l’autel des parfums avec quatre cornes et sept lampes. Avant de porter le sang du sacrifice dans le Lieu Très Saint, le souverain sacrificateur devait d’abord allumer l’autel des parfums. 
Toutes ces choses nous enseignent que la rémission de tous les péchés s’accomplit si et seulement s’il y a mort pour servir de condamnation. Spirituellement parlant, l’autel des parfums se réfère à la condamnation des péchés et à la prière. Seul le souverain sacrificateur pouvait entrer dans le Lieu Très Saint. Et le faisant, le souverain sacrificateur devait transférer tous les péchés du peuple sur l’offrande sacrificielle en lui imposant les mains, en l’égorgeant, en recueillant son sang et en portant ce sang dans le Lieu Très Saint. Cela nous enseigne que nous sommes qualifiés pour prier Dieu seulement après la condamnation de nos péchés. 
 
 
Les Clochettes sur les Bords de la Robe du Souverain Sacrificateur
 
Il y avait de petites clochettes en or qui étaient attachées aux bordures de la robe du souverain sacrificateur. Ces clochettes résonnaient lorsque le souverain sacrificateur répandait le sang du sacrifice sur le propitiatoire. Et les gens qui se trouvaient hors du sanctuaire entendaient ce son. En entendant résonner les clochettes, ceux qui étaient dehors pouvaient se rendre compte que le sacrifice du Jour de l’Expiation était terminé, même s’ils ne pouvaient pas voir ce que faisait le souverain sacrificateur à l’intérieur du Lieu Très Saint. De cette manière, le souverain sacrificateur faisait l’offrande pour le péché dans le Lieu Très Saint pour lui-même, sa maison et pour toute l’assemblée d’Israël. 
Ce qu’il est important de réaliser ici est le fait qu’au Jour de l’Expiation, le souverain sacrificateur transférait les péchés du peuple d’Israël sur l’animal sacrificiel en lui imposant les mains. C’est à travers l'imposition des mains que les péchés des Israélites étaient transférés sur l’animal sacrificiel. Quand nous lisons Lévitique chapitre un, la Bible dit: “Il posera sa main sur la tête de l’holocauste, qui sera agréé de l’Éternel, pour lui servir d’expiation” (Lévitique 1:4). Et la Bible dit aussi que le souverain sacrificateur répandait le sang sur tous les instruments qui se trouvaient dans le Lieu Saint et le Lieu Très Saint afin de les purifier.
 
 

L’Effusion de Sang pour la Rémission des Péchés

 
Hébreux 9:22 dit: “Sans effusion de sang il n’y a pas de pardon de péché.” C’est pourquoi le souverain sacrificateur répandait le sang du sacrifice sept fois sur le propitiatoire devant Dieu, là où Il déversait sa grâce. Le sang du sacrifice était répandu sur toute la surface de l’Arche de l’Alliance qui se trouvait dans le Lieu Très Saint. La Bible dit que le sang coulait comme une rivière sous l’autel des holocaustes qui se trouvait dans la cour extérieure du sanctuaire. Le sang y coulait comme une rivière parce que les enfants d’Israël commettaient tellement de péchés qu’ils sacrifiaient beaucoup d’animaux pour leur péché. Pouvez-vous imaginer combien d’animaux ont dû mourir dans ce lieu? 
Pour que Dieu accorde la rémission des péchés au peuple d’Israël, tous les instruments du sanctuaire devaient être purifiés, le souverain sacrificateur devait aussi être purifié, et cela nécessitait un animal sacrificiel. Cet animal devait accepter tous les péchés des enfants d’Israël afin qu’ils reçoivent la rémission des péchés, et Aaron et sa maison devaient être purifiés. Comment obtenait-on cette purification? Elle était obtenue par l'imposition des mains sur l’animal sacrificiel vivant tel que les boucs, les taureaux ou les agneaux, et ensuite par l’effusion de leur sang. 
Il était interdit au peuple d’Israël de regarder dans le Lieu Très Saint, et ils ne pouvaient pas le faire non plus lorsqu’on transportait le sanctuaire recouvert de peaux d’animaux. Cependant, à cause des clochettes en or accrochées aux bordures de la robe du souverain sacrificateur, en entendant le son de ces clochettes, ils pouvaient savoir ce qu’il se passait dans le Lieu Très Saint. À travers le sacrifice du Jour de l’Expiation fait par Aaron le souverain sacrificateur, sa maison, ses enfants et le peuple d’Israël faisaient tous l’expiation de leurs péchés, et quiconque croyait en ce sacrifice recevait la rémission des péchés. Cependant, une question demeure: comment les enfants d’Israël, qui étaient tous hors du sanctuaire vu qu’ils n’étaient pas autorisés à y entrer, pouvaient-ils confirmer qu’ils étaient effectivement remis de tous leurs péchés commis à cause de leurs insuffisances et faiblesses, et qui étaient également inscrits sur les tablettes de leurs cœurs? 
Le dixième jour du septième mois, le Jour de l’Expiation établi par Dieu, tous les enfants d’Israël recevaient la rémission des péchés sans exception. Les offrandes sacrificielles de l’Ancien Testament nous enseignent qu’au temps du Nouveau Testament, notre Seigneur porta tous les péchés du monde une fois pour toutes en étant baptisé par Jean-Baptiste et les a tous remis en versant Son sang, sans laisser les péchés d’une seule personne en arrière. Dieu n’a pas remis les péchés de quelques personnes en laissant ceux des autres. Au dixième jour du septième mois, Dieu remettait plutôt tous les péchés des enfants d’Israël à 100%, sans que personne n’en soit exempt. Cela signifiait que le péché avait disparu de l’assemblée d’Israël en tant que nation. En ce jour-là, Dieu effaçait tous les péchés des Israélites à travers l’animal sacrificiel, qu’ils l’aient voulu ou non. Le fait que Dieu remettait tous les péchés du peuple d’Israël lorsqu’on offrait le sacrifice du Jour de l’Expiation au dixième jour du septième mois est une preuve que Jésus a remis tous les péchés de chaque personne dans ce monde une fois pour toutes en étant baptisé par Jean-Baptiste et en versant Son propre sang. 
Il est absolument important que nous réalisions tous que Jésus porta tous les péchés de tous ceux qui vivent dans ce monde lorsqu’Il fut baptisé par Jean-Baptiste, et qu’Il a effacé tous ces péchés en versant Son sang. Mais, étions-nous là lorsque Jean-Baptiste baptisait Jésus? Bien sûr que non! Quelqu’un ici est-il entré dans le Tabernacle de l’Ancien Testament? Non, aucun d’entre nous n’a jamais mis les pieds dans le sanctuaire. Après tout, comment nous les Gentils aurions-nous pu avoir accès au sanctuaire quand on sait que même le peuple d’Israël n’avait pas ce droit? Comment pouvons-nous alors savoir et croire que Jésus Christ est devenu notre Sauveur? Nous connaissons et croyons ainsi grâce au baptême par lequel le Seigneur porta tous nos péchés une fois pour toutes, et le sang qu’Il versa sur la Croix. La preuve de ce salut vient du baptême de Jésus et le sang de sacrifice qu’Il versa en tant que notre bouc émissaire. 
Le terme “bouc émissaire” signifie devenir et abandonner. Qu’est-ce qui a été abandonné le Jour de l’Expiation? Un bouc sans défaut était abandonné, comme il est écrit: “Lorsqu’il aura achevé de faire l’expiation pour le sanctuaire, pour la tente d’assignation et pour l’autel, il fera approcher le bouc vivant.” Cela était l’ombre de Jésus Christ qui viendrait par l’eau et le sang au temps du Nouveau Testament. Cela prophétise, en d’autres termes, que Jésus effacerait tous nos péchés une fois pour toutes en étant baptisé par Jean-Baptiste et en versant Son sang sur la Croix. 
Il est écrit en Lévitique 16:21-22: “Aaron posera ses deux mains sur la tête du bouc vivant, et il confessera sur lui toutes les iniquités des enfants d’Israël et toutes les transgressions par lesquelles ils ont péché; il les mettra sur la tête du bouc, puis il le chassera dans le désert, à l’aide d’un homme qui aura cette charge. Le bouc emportera sur lui toutes leurs iniquités dans une terre désolée; il sera chassé dans le désert.”
 
 

La Signification Spirituelle du Bouc Sacrificiel Vivant 

 
Spirituellement parlant, le bouc sacrificiel vivant se rapporte à Jésus. Quand la Bible dit: “Aaron posera ses deux mains sur la tête du bouc vivant,” le bouc vivant ici se rapporte à Jésus Christ dans le Nouveau Testament, nous enseignant que le Sauveur serait baptisé par Jean-Baptiste et verserait Son sang sur la Croix.
Lisons Hébreux 9:9-12: “C’est une figure pour le temps actuel, où l’on présente des offrandes et des sacrifices qui ne peuvent rendre parfait sous le rapport de la conscience celui qui rend ce culte, et qui, avec les aliments, les boissons et les divers ablutions, étaient des ordonnances charnelles imposées seulement jusqu’à une époque de réformation. Mais Christ est venu comme souverain sacrificateur des biens à venir; il a traversé le tabernacle plus grand et plus parfait, qui n’est pas construit de main d’homme, c’est-à-dire, qui n’est pas de cette création; et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle.”
Dans l’Ancien Testament, Aaron était le chef de tous les sacrificateurs. Une fois que ses fils atteignaient l’âge de 30 ans, ils pouvaient lui succéder en tant que souverain sacrificateur. La Bible dit qu’au temps de l’Ancien Testament, Aaron posait ses mains sur la tête du bouc. Pourquoi Aaron posait-il ses mains sur la tête de l’animal sacrificiel? Il le faisait pour transférer les péchés de son peuple. Il est écrit qu’Aaron confessait toutes les iniquités des enfants d’Israël et toutes leurs transgressions et les mettait ainsi sur la tête du bouc. C’était à ce moment-là que les péchés des Israélites étaient transférés sur l’animal sacrificiel à travers l'imposition des mains d’Aaron. 
Le bouc sacrificiel, ayant porté les infidélités de tout le peuple d’Israël, était ensuite chassé dans le désert pour y mourir. Spirituellement parlant, à qui se rapporte cet animal sacrificiel? Il se rapporte à Jésus Christ notre Seigneur. Quand Jésus vint dans ce monde, Il se chargea de tous les péchés du monde une fois pour toutes en étant baptisé par Jean-Baptiste, fut traîné hors de Jérusalem jusqu’à Golgotha, et versa Son sang sur la Croix jusqu’à la mort. De même que le bouc sacrificiel du Jour de l’Expiation acceptait tous les péchés du peuple d’Israël au temps de l’Ancien Testament en devenant péché pour eux, ainsi Jésus accepta tous les péchés de Son peuple une fois pour toutes en étant baptisé. C’est pourquoi la Bible dit que Jésus Christ est devenu le Sauveur en sacrifiant Son propre corps, en étant baptisé par Jean-Baptiste et en versant Son sang, au lieu d’utiliser le sang des boucs et des veaux comme ce qui était fait dans l’Ancien Testament. 
Cela a été fait en vue d’accomplir la Parole promise dans l’Ancien Testament. À travers le baptême que Jésus reçut de Jean-Baptiste, un descendant direct d’Aaron, Il pouvait porter tous les péchés du monde. Jean-Baptiste est né dans ce monde six mois avant que Jésus ne naisse. Il est né de Zacharie et d’Élisabeth, tous deux descendants d’Aaron. Né dans la maison du souverain sacrificateur six mois avant Jésus, Jean-Baptiste fut élevé par Dieu afin de devenir le plus grand de tous ceux qui sont nés de femmes, et Dieu lui a donné l’autorité afin de transférer les péchés du monde sur Jésus en Le baptisant. Comparativement à l’animal sacrificiel de l’Ancien Testament, Jésus accepta tous les péchés de chaque être humain vivant dans ce monde sur Son propre corps et s’offrit à Dieu le Père; et le faisant, Il effaça tous les péchés de tous les hommes qui vivent dans ce monde, et sauva parfaitement tous ceux, dans cette ère, qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, de tous leurs péchés. 
En tant qu’Agneau de Dieu, Jésus se chargea de tous nos péchés une fois pour toutes en étant baptisé par Jean-Baptiste, et Il fut condamné pour ces péchés en mourant sur la Croix à notre place, même si aucun d’entre nous ne l’a effectivement vu de ses yeux physiques. C’est ainsi que Jésus a permis que nous soyons tous délivrés de tous nos péchés par la foi. En d’autres termes, la signification spirituelle du Jour de l’Expiation se trouve dans le baptême que Jésus reçut de Jean-Baptiste et le sang qu’il versa sur la Croix. 
Dans ce temps du Nouveau Testament, le sacrifice du Jour de l’Expiation est offert spirituellement par la foi, à travers l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Jésus Christ notre Sauveur accepta tous les péchés de l’humanité une fois pour toutes par le baptême qu’Il reçut de Jean-Baptiste, et en offrant Son propre corps à Dieu le Père, Il sauva Son peuple. C’est en étant baptisé par Jean-Baptiste que Jésus prit sur Lui tous les péchés du monde une fois pour toutes. Pour offrir Son corps fondamentalement sans péché et sans défaut à Dieu le Père comme notre propre offrande sacrificielle, Jésus reçut le baptême de Jean-Baptiste et versa Son propre sang; et en faisant cela, Il a permis à tout le monde de croire en la justice de Dieu afin de recevoir la rémission des péchés. Ainsi, le baptême de Jésus Christ et l’effusion de Son sang ont permis à nous les croyants en la justice de Dieu de recevoir la rémission parfaite des péchés. 
Fondamentalement, Jésus n’a pas de péché. Il n’a jamais commis de péchés. Or, il a tout de même accepté tous les péchés de l’humanité en étant baptisé par Jean-Baptiste en vue de nous sauver de tous nos péchés, et d’obéir à la volonté de Dieu le Père. C’était la volonté de Dieu le Père de sacrifier Son propre Fils afin de sauver tout le monde de tous les péchés. C’est en obéissance à cette volonté de Dieu le Père que Jésus accepta tous nos péchés sur Son propre corps en étant baptisé et en versant Son sang sur la Croix à notre place. Bref, le Seigneur nous a permis de recevoir la rémission des péchés si seulement nous croyons en Sa justice. 
En croyant en la justice de Jésus Christ, le Souverain Sacrificateur sans défaut et sans tache du Royaume des Cieux, nous pouvons être sauvés et remis de tous nos péchés. C’était pour nous sauver de toutes nos iniquités que Jésus Christ vint sur cette terre, accepta tous nos péchés une fois pour toutes en étant baptisé dans le Jourdain, mourut sur la Croix à notre place afin de subir la condamnation de nos péchés et ressuscita des morts. L’offrande sacrificielle qui a effacé les péchés de l’humanité n’est personne d’autre que Jésus Christ, et cette offrande est une offrande sans défaut. Jésus Christ n’a ni connu ni commis de péché du tout. C’est uniquement pour nous sauver de tous nos péchés qu’Il devint notre propre offrande sacrificielle afin de porter tous les péchés de chaque pécheur et subit la condamnation de nos péchés à notre place. 
Au regard du baptême de Jésus Christ et l’effusion de Son sang, nous pouvons croire qu’Il est effectivement notre Sauveur, et nous pouvons également affirmer cela. Dieu a permis que quiconque croit en Sa justice, c’est-à-dire, ceux qui croient que Jésus Christ a accepté tous leurs péchés en étant baptisé dans le Jourdain et S’est sacrifié sur la Croix—de recevoir la rémission complète des péchés à 100%.
Vu sous l’angle de notre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous pouvons voir clairement que les péchés des hommes dans ce monde ont été effacés, de la même manière que le peuple d’Israël recevait la rémission complète de ses péchés le Jour de l’Expiation. Il est absolument important que nous réalisions tous cette glorieuse Vérité et y croyions. Au temps du Nouveau Testament aussi, tous les péchés de ce monde ont complètement disparu sans laisser de trace grâce à Jésus Christ, Son baptême dans le Jourdain, Sa croix, Sa résurrection, Son ascension et Son retour. Tous les péchés de tous ceux qui sont dans ce monde ont été effacés. Tous les péchés ont disparu aux yeux de Dieu. Dieu ne nous impute plus nos péchés. Au contraire, Il nous dit: “Recevez la rémission des péchés en croyant en Jésus Christ, au sacrifice d’expiation que Mon Fils a fait pour effacer tous vos péchés. J’ai effacé tous vos péchés. Je suis le Dieu d’amour. Vous ne M’avez pas aimé le premier, c’est Moi qui vous ai aimé le premier.” 
Tous ceux dans ce monde qui croient en la justice de Dieu sont sans péchés. Mais le Diable essaie de cacher la Vérité pour que les gens ne sachent pas que notre Seigneur a effacé tous les péchés du monde. Donc, peu importe la personne, quiconque dans ce monde peut devenir sans péché pourvu qu’elle connaisse et croie en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Mais, le problème est qu’il y a trop de gens qui ne connaissent pas cette Vérité. 
Nous sommes les sacrificateurs aux yeux de Dieu, et en tant que tel, nous devons transférer tous nos péchés par notre foi en la justice de Dieu et croire que Jésus Christ porta chacun de nos péchés au travers du baptême qu’Il reçut de Jean-Baptiste, peu importe le type de péché que nous aurions commis. Et nous devons aussi croire et prêcher que Jésus Christ porta tous les péchés de tous les gens du monde. Grâce à la justice de Dieu, tout le monde est sans péché. Qu’en est-il de vous alors? Vos péchés demeurent-ils intacts? Non, vous n’avez plus de péché. Tous vos péchés et les miens ont été transférés sur Jésus Christ par Son baptême.
Il est aussi important que les croyants en la justice de Dieu réalisent que personne dans ce monde n’a du péché dans son cœur, même les non-croyants. C’est juste parce que ces personnes ne le savent pas. C’est quand nous avons une connaissance claire de ce fait que nous pouvons en réalité témoigner de l’évangile. Non seulement nous sommes nous-mêmes sans péché en tant que justes, mais toutes les autres personnes sont sans péché, y compris les membres de notre famille et même tous ceux qui ne font pas encore partie de notre assemblée. En Christ, personne ne peut avoir du péché. Ainsi, quand nous avons la pleine conviction qu’il n’y aucun péché dans le croyant, nous pouvons prêcher efficacement l’évangile. Et nous pouvons établir l’Église de Dieu par la foi. Nous ne pouvons pas prêcher l’évangile sans cette foi 
C’est cela la réalité. C’est la vérité. Le Seigneur a dit que la vérité nous rendra libre. Je remercie notre Seigneur d’avoir d’abord effacé tous nos péchés avec l’évangile de l’eau et de l’Esprit, d’avoir éradiqué les péchés de chaque personne, tous les péchés de toutes les personnes à travers le monde, et tous les péchés de nos frères et sœurs.