布道

Sujet 24: SERMONS POUR CEUX QUI SONT DEVENUS NOS PARTENAIRES

[24-12] Dans l’espérance du jour où nous mènerons une vie parfaite (Romains 8:18-28)

(Romains 8:18-28)
“J'estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous. Aussi la création attend-elle avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu. Car la création a été soumise à la vanité,-non de son gré, mais à cause de celui qui l'y a soumise, avec l'espérance qu’elle aussi sera affranchie de la servitude de la corruption, pour avoir part à la liberté de la gloire des enfants de Dieu. Or, nous savons que, jusqu'à ce jour, la création tout entière soupire et souffre les douleurs de l'enfantement. Et ce n'est pas elle seulement; mais nous aussi, qui avons les prémices de l'Esprit, nous aussi nous soupirons en nous-mêmes, en attendant l'adoption, la rédemption de notre corps. Car c'est en espérance que nous sommes sauvés. Or, l'espérance qu'on voit n'est plus espérance: ce qu'on voit, peut-on l'espérer encore? Mais si nous espérons ce que nous ne voyons pas, nous l'attendons avec persévérance. De même aussi l'Esprit nous aide dans notre faiblesse, car nous ne savons pas ce qu'il nous convient de demander dans nos prières. Mais l'Esprit lui-même intercède par des soupirs inexprimables; et celui qui sonde les coeurs connaît quelle est la pensée de l'Esprit, parce que c'est selon Dieu qu'il intercède en faveur des saints. Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein.”
 

L’apôtre Paul dit en Romains 8:8-9: “Or ceux qui vivent selon la chair ne sauraient plaire à Dieu. Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l'esprit, si du moins l'Esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu'un n'a pas l'Esprit de Christ, il ne lui appartient pas.”
Il dit: “Avez-vous l’Esprit de Christ ou pas? Si l’Esprit de Dieu demeure en vous, vous n’êtes pas dans la chair mais dans l’Esprit. Quiconque n’a pas l’Esprit de Christ n’appartient pas à Christ. Au contraire, si l’Esprit ne vit pas en vous, vous n’êtes pas à Lui.” L’apôtre Paul marque clairement la limite du salut ici. Il confirme la parole de Dieu disant que ceux qui ont le Saint-Esprit appartiennent à Christ, et qu’ils sont citoyens et serviteurs de Dieu. Cependant, ceux qui n’ont pas le Saint-Esprit de Christ n’ont rien à voir avec Dieu. Seuls ceux qui ont l’Esprit sont le peuple de Dieu.
En Romains 8:10-11, l’apôtre Paul déclare: “Et si Christ est en vous, le corps, il est vrai, est mort à cause du péché, mais l'esprit est vie à cause de la justice. Et si l'Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d'entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d'entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous.”
Même ceux qui sont nés de nouveau peuvent toujours suivre les désirs de la chair parce qu’ils ont leur chair. Le peuple de Dieu, aussi, succombe parfois à la chair et vit selon elle. Néanmoins, dans le cœur des saints nés de nouveau, l’Esprit demeure et Il a le contrôle sur leur cœur qui est enclin à satisfaire seulement les désirs de la chair. Ainsi, grâce au Saint-Esprit dans leur cœur, les gens de foi combattent leurs envies à mort et vont vers Dieu par la foi. Dieu dit que ce genre de personnes peut devenir serviteurs de la justice par la foi.
 


Ce que l’apôtre Paul essaie de nous dire aujourd’hui c’est: “Si Christ est en vous, vous Lui appartenez”


Nous devons être conscients du fait que même les gens nés de nouveau comme nous trébuchent souvent par faiblesse. Quand nous trébuchons sur les faiblesses de notre chair, c’est-à-dire nos pensées, idées et actes, nous sommes alors déçus de nous-mêmes. Nous commençons à douter de ce que nous ayons reçu ou pas le salut, pensant: “Comment je peux être comme cela si j’ai reçu la rémission des péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit? Ai-je vraiment reçu mon salut?”
Pourquoi ceux qui sont nés de nouveau font-ils face à ce genre de problèmes spirituels? Simplement, ils sont arrivés là à cause de la faiblesse de leur chair. Une personne juste qui tombe dans la futilité comme cela peut être désignée comme une chute spirituelle. Quand nous voyons un athlète dans ses premiers jours manquer de montrer son plein potentiel, nous disons: “Ce joueur ou athlète est en chute.” Ces choses peuvent aussi arriver aux gens qui ont reçu la rémission des péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Dans leur pensée, ils ne sont pas sûrs d’avoir été sauvés quand ils réfléchissent à leur vie réelle. “Comment puis-je vivre comme cela si j’ai vraiment été délivré de mes péchés? Je ne dois pas être sauvé.” Ils commencent à douter même de leur salut.
Durant de telles périodes de doute, des questions se posent dans leur cœur: “Suis-je vraiment à Dieu? Suis-je enfant de Dieu?” A un moment ou un autre, il y a un moment de décision à savoir si l’on est ou pas citoyen de Dieu. Dans de telles circonstances, ils ne peuvent s’accorder de crédit à eux-mêmes. Ils perdent courage et sont démunis et incompétents. Alors, ils arrivent au point où ils ne peuvent plus rien faire de plus; ils ne savent vraiment pas quoi faire. Cet état est appelé “chute de foi.”
La chute spirituelle peut être décrite comme l’âme qui chute dans des sables mouvants. Aussitôt que les gens marchent sur du sable mouvant en pensant que c’est de la terre ferme, leur pied s’enfonce rapidement dans le sable mouvant. Plus ils essaient de sortir leur jambe du sable mouvant, plus le reste de leur corps s’enfonce dans le sable mouvant. Plus ils luttent pour sortir, plus vite ils coulent et à la fin ne peuvent plus s’en sortir. Devenir trop déprimé pour ne plus rien pouvoir faire spirituellement s’appelle “être pris dans le sable mouvant spirituel.” Quand les justes tombent dans le sable mouvant spirituel – les faiblesses de leur chair, pensée, et la nature pécheresse – ils continuent de s’enfoncer de plus en plus profond alors qu’ils essaient de sortir par eux-mêmes. Les gens qui sont dans une telle chute spirituelle ont souvent une forte conscience d’eux-mêmes. Pour cette raison, ils se demandent même s’ils doivent ou non continuer leur vie de foi.
Quand un boxeur est frappé à la mâchoire ou à la tempe, la terre semble bouger même s’il sent que sa pensée est alerte. A ses yeux, les gens et le sol bougent. Alors il commence à marmonner parce qu’il voit des étoiles; sa pensée se trouble; son corps bouge indépendamment de sa volonté. Quand il prend un autre coup, il ne sent plus aucune douleur et se retrouve couché sur le dos, mais il ne peut plus se lever parce que le monde autour de lui bouge. Cela s’appelle le knock-down ou KO. Avez-vous déjà été frappé avec un gant de boxeur? Avez-vous été frappé si fort que vous vous êtes effondré? Vous avez probablement vu des boxeurs s’effondrer. Nous nous inquiétons pour le boxeur au sujet de sa douleur. Le fait est qu’il ne ressent aucune douleur après avoir été frappé comme cela. Il peut même se sentir bien par assommement. Il ne peut plus bouger son corps même s’il le veut. C’est comme un homme paralysé qui rassemblerait toutes ses forces pour se lever; il pense qu’il peut se lever mais en réalité il ne peut pas peu importe combien il essaie de le faire. Il ne peut rien faire de plus une fois qu’il est dans un tel état.
Ainsi, nous pouvons être knock-down dans le domaine de la spiritualité. Alors comment nous relever? Nous pouvons nous remettre sur pieds en venant dans l’église de Dieu et en écoutant la parole de Dieu tout en ayant de la communion avec les prédécesseurs dans la foi. Nous pouvons retrouver la santé spirituelle plus rapidement quand nous sommes en communion avec les ouvriers de Dieu qui suivent le Seigneur de près dans Son église. Vous allez expérimenter le renouvellement de votre force et votre âme de même que la disparition de tout poids quand vous écoutez la parole de Dieu dans l’adoration et êtes en communion avec le peuple de Dieu. Vous allez vous rétablir par l’évangile de l’eau et de l’Esprit et vous serez de nouveau sur pied par la foi, prononçant: “Effectivement, le Seigneur a remis tous mes péchés. Je suis enfant de Dieu!”
 


Nous pouvons continuer de mener la vie de foi en méditant sur l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans nos moments de chute spirituelle


Avant que nous ne soyons pleinement rétablis, nous avions tendance à douter: “Ne suis-je pas un homme de Christ?” Si nous avons de tels doutes, nous devons d’abord enlever ces doutes. Ces doutes n’ont aucune solution dans nos pensées ou dans la communion avec quelqu’un. Ils peuvent être résolus seulement dans la parole de Dieu. Que dit Dieu? Les doutes seront dissipés quand nous vérifions ce que Dieu a dit sur ce genre de problème. Quand la parole de Dieu nous dit: “Tu es un homme de Christ,” nos doutes vont partir; la foi sera ferme sur la base de l’imposition des mains et du baptême de Jésus; alors nos cœurs redeviendront forts à nouveau.
Il est dit en Romains 8:8-9: “Or ceux qui vivent selon la chair ne sauraient plaire à Dieu. Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l'esprit, si du moins l'Esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu'un n'a pas l'Esprit de Christ, il ne lui appartient pas.” Selon ce passage des écritures, nous sommes le peuple de Christ si l’Esprit de Dieu vit en nous. Les gens qui n’ont pas l’Esprit de Dieu, par contre, ne sont absolument pas le peuple de Christ.
Qu’est-ce qui affirme alors notre salut après tout? C’est l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Y a-t-il encore des doutes dans nos cœurs même après avoir cru en l’évangile de l’eau et de l’Esprit? Dans des temps comme cela, le Saint-Esprit confirme absolument notre salut. C’est le Saint-Esprit qui demeure dans nos cœurs. Nous pouvons confirmer notre salut sur la base du fait qu’il y ait ou non le Saint-Esprit en nous. C’est pour cela qu’il est écrit: “Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l'esprit, si du moins l'Esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu'un n'a pas l'Esprit de Christ, il ne lui appartient pas” (Romains 8:9). La Bible dit que vous êtes une personne de Christ si l’Esprit de Dieu demeure en vous; mais que vous n’êtes pas à Lui si l’Esprit de Dieu ne demeure pas en vous. Donc, la présence de l’Esprit de Christ dans votre cœur est si essentielle pour vous.
Alors, qui est la personne qui a l’Esprit de Christ et qui ne l’a pas? Comment pouvons-nous discerner les premiers des derniers? Nous pouvons rencontrer une telle forme de pensée: “Dans le cœur de qui l’Esprit de Christ demeure-t-il? Comment savoir si l’Esprit de Christ demeure dans mon cœur?” Nous nous questionnons sur ces choses.
Avant que je ne sois né de nouveau, j’ai expérimenté beaucoup de choses étranges en menant une vie religieuse. J’ai entendu Dieu parler à mon cœur; je sentais mon cœur enfler et mes yeux se remplir de chaudes larmes quand je priais. Pour cette raison, je pensais que j’avais certainement l’Esprit de Christ. Néanmoins, je doutais. C’est parce que j’avais des moments comme cela où des sentiments conflictuels montaient en moi peu après ces instants. Il y a des moments où j’étais si mauvais que je ne pouvais me pardonner à moi-même. “Suis-je réellement enfant de Dieu?” J’avais des mauvaises idées de mon salut et ne pouvais pas me sentir certain sur le sujet.
Chers croyants, nos pensées ne peuvent pas être fixées correctement avant que nous ne retournions à la parole de Dieu. Quand nous allons dans la parole de Dieu, nous avons le discernement dans la vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit et les choses deviennent très claires.
Et la parole de Dieu dit ce qui suit: Le fait que l’Esprit de Christ demeure en nous signifie que nous n’avons plus de péchés intacts dans nos cœurs. Alors vous pouvez être certain de la présence de son Esprit dans votre cœur si vous pouvez dire “Oui” à ces questions: “Avez-vous reçu la rémission de vos péchés? Avez-vous cru en l’évangile de l’eau et de l’Esprit? Allez-vous continuer de vous confier en cet évangile?” Si vous avez cru en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, tous vos péchés ont été remis; si vos péchés ont été remis, le Saint-Esprit demeure dans votre cœur. Cela vous aide à vous débarrasser du doute quant à savoir si vous êtes ou non homme ou femme de Christ, et vous pouvez alors arriver sainement à la conclusion que vous êtes une personne de Christ.
La vraie foi commence au moment de croire pleinement en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. C’est seulement quand vous tenez ferme dans l’évangile de l’eau et de l’Esprit que vous pouvez commencer la course de la foi en réalisant combien vous êtes méchant même en tant qu’homme de Christ et en rejetant toutes vos faiblesses et insuffisances de la chair par la foi en Jésus-Christ. Vous pouvez alors commencer votre course de la foi.
Aux jeux olympiques, les athlètes de chaque nation se préparent pour une course de longue distance comme 3000 mètres, 5000 mètres et 10.000 mètres en se tenant à la ligne de départ. Ils commencent à courir après le “Bang!” du pistolet de départ. Ceux qui sont à la ligne de départ doivent être des athlètes qualifiés pour participer au jeu. Les jeux olympiques ont des préliminaires stricts avant de donner à quelqu’un la permission de participer aux vrais jeux; ceux qui ne sont pas qualifiés ne peuvent pas participer à ces jeux.
Sommes-nous qualifiés par Dieu? Nous pouvons commencer à courir la course de la foi avec confiance quand nous sommes convaincus que tous nos péchés ont été enlevés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Etant convaincus dans nos cœurs et pensées que nous appartenons à Christ, nous pouvons commencer notre course dans la foi. Et nous pouvons courir jusqu’à la ligne d’arrivée. A cet égard, l’apôtre Paul dit en Romains 8:14-15: “car tous ceux qui sont conduits par l'Esprit de Dieu sont fils de Dieu. Et vous n'avez point reçu un esprit de servitude, pour être encore dans la crainte; mais vous avez reçu un Esprit d'adoption, par lequel nous crions: Abba! Père!” Ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu. En d’autres termes, ceux qui ont reçu le Saint-Esprit en recevant la rémission des péchés et dans leur cœur sont fils de Dieu. Il est aussi écrit qu’ils ne recevront jamais un esprit de crainte.
Vous et moi avons reçu la rémission des péchés au moment où nous sommes nés de nouveau en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Nos âmes ont déjà été sauvées et sont maintenant libres du péché et de la condamnation. Puisque nous avons reçu dans nos cœurs le don de l’Esprit, qui est l’Esprit d’adoption, nous pouvons appeler Dieu “Abba Père.” Une fois que nous devenons les enfants de Dieu par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous appelons Dieu “notre Père.” Nous n’avons pas de doutes ou d’angoisse pour l’appeler Père quand nous le prions ou faisons de bonnes choses devant Lui.
Comme c’est dit en Romains 8:16, “L'Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu” l’Esprit devient un témoin de notre foi. Si le Saint-Esprit demeure en vous, Il rendra témoignage pour vos questions telles que: “Ai-je ou non cru en la parole d’évangile de l’eau et de l’Esprit?” disant “L’évangile de l’eau et de l’Esprit est effectivement la vérité. Puisque j’ai mis ma confiance en la vérité, tous mes péchés ont été remis. Je crois cela!” Nous avons reçu le salut quand les prédicateurs de l’évangile nous ont livré l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Mais maintenant, le Saint-Esprit rend témoignage: “Tu es absolument enfant de Dieu puisque tu as mis ta foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit” face à notre question de savoir si nous sommes devenus ou pas enfants de Dieu. 
 


Nous qui croyons en l’évangile de l’eau et de l’Esprit sommes les enfants de Dieu et Ses héritiers


Puisque nous sommes ceux qui seront glorifiés après avoir tout hérité de Dieu, l’apôtre Paul dit: “Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers: héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d'être glorifiés avec lui” (Romains 8:17). Et il ajoute: “J'estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous” (Romains 8:18).
Je veux que vous écoutiez la parole de Dieu que l’apôtre Paul prêche. Je suggère que nous devrions souffrir ensemble. Lisons Romains 8:23-25 une fois de plus. “Et ce n'est pas elle seulement; mais nous aussi, qui avons les prémices de l'Esprit, nous aussi nous soupirons en nous-mêmes, en attendant l'adoption, la rédemption de notre corps. Car c'est en espérance que nous sommes sauvés. Or, l'espérance qu'on voit n'est plus espérance: ce qu'on voit, peut-on l'espérer encore? Mais si nous espérons ce que nous ne voyons pas, nous l'attendons avec persévérance” (Romains 8:23-25).
Le passage des écritures dit que nous sommes sauvés en espérance. C’est ce dont l’apôtre Paul parle. Il dit: “Aussi la création attend-elle avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu. Car la création a été soumise à la vanité,-non de son gré, mais à cause de celui qui l'y a soumise, avec l'espérance” (Romains 8:19-20). Il continue en disant: “qu’elle aussi sera affranchie de la servitude de la corruption, pour avoir part à la liberté de la gloire des enfants de Dieu. Or, nous savons que, jusqu'à ce jour, la création tout entière soupire et souffre les douleurs de l'enfantement. Et ce n'est pas elle seulement; mais nous aussi, qui avons les prémices de l'Esprit, nous aussi nous soupirons en nous-mêmes, en attendant l'adoption, la rédemption de notre corps. Car c'est en espérance que nous sommes sauvés. Or, l'espérance qu'on voit n'est plus espérance: ce qu'on voit, peut-on l'espérer encore? Mais si nous espérons ce que nous ne voyons pas, nous l'attendons avec persévérance” (Romains 8:21-25).
Dieu dit que la création attend sincèrement la révélation des fils de Dieu. La création dans ce passage ne désigne pas seulement toutes les choses dans la nature, mais aussi nos corps physiques. Donc la création inclut aussi le corps de l’apôtre Paul. Il est écrit: “Aussi la création attend-elle avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu.” Ce que nos corps attendent sincèrement est le jour où le Fils de Dieu, Jésus-Christ, viendra comme Roi pour juger le monde. Au jour dernier, le Seigneur reviendra et ressuscitera les morts et nous enlèvera, puis nous invitera dans les nouveaux cieux et la nouvelle terre qu’Il a bâtis pour nous. Nous attendons sincèrement ce jour glorieux comme il est dit en Romains 8:21: “elle aussi sera affranchie de la servitude de la corruption, pour avoir part à la liberté de la gloire des enfants de Dieu.” C’est une chose si excitante d’imaginer que nos corps mortels seront délivrés de ce lien de la corruption et vivront éternellement avec un corps parfait.
Avec quelle ardeur attendons-nous cela? Combien espérons-nous ce jour comme il est écrit: “Aussi la création attend-elle avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu”? Nos cœurs et pensées attendent sincèrement ce jour. Alors que nous regardons nos corps faibles, ce que nous espérons c’est une vie parfaite dont l’apôtre Paul parle dans le passage des écritures d’aujourd’hui. Nous avons été sauvés dans cette espérance. Selon l’apôtre Paul, nous avons été sauvés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit et l’Esprit qui demeure rend témoignage du fait que nous sommes complètement sauvés. Le fond c’est que nous sommes ceux qui sont nés de nouveau et vont demeurer avec Jésus-Christ éternellement dans les nouveaux cieux et la nouvelle terre.
Qu’attendons-nous? En tant que fils de Dieu, nous attendons que l’imperfection de nos corps et pensées soit transformée en perfection au jour de la seconde venue du Seigneur. De tout cœur, nous espérons avoir ce corps parfait (qui ne sera jamais malade, ne sera jamais fatigué, et n’aura jamais aucune douleur) et être avec Dieu pour toujours. Notre espoir est de mener une vie parfaite et glorieuse chaque jour dans nos idées, pensées, corps, et que tout soit rendu parfait. Notre but ultime est d’être aussi parfaits que le Seigneur et de demeurer avec lui dans la richesse et la gloire pour toujours. C’est ce que nous désirons ardemment.
Vous pouvez avoir entendu parler de l’élixir de vie que l’Empereur Qin Shi Huang de Chine recherchait. Il voulait trouver une telle herbe qui pouvait supposément l’empêcher de vieillir et le faire vivre éternellement. Donc il a envoyé beaucoup de serviteurs dans chaque pays pour ramener cet élixir de vie. Néanmoins, tous ses serviteurs sont morts et ne sont jamais revenus. Après tout, il n’a pas pu avoir cet élixir de vie qu’il désirait.
Certains herboristes insistent sur le fait que l’élixir de vie que l’empereur recherchait devait être les champignons de Young-ji. Cela a un goût fort et amer. Comme les gens disent, “un bon médicament est amer”, donc, les champignons doivent être bons pour la santé. Cependant, personne ne peut vivre éternellement en mangeant ce genre de champignons même si cela peut aider les gens à vivre en bonne santé. Même si les champignons étaient un élixir de vie, il n’y a pas une seule personne qui ne mourrait pas éternellement en les mangeant.
Une fois, je suis allé à l’Ile Jeju située le plus au sud du territoire Coréen. Je voulais vraiment escalader la Montagne Halla; je n’y étais jamais monté auparavant. La Montagne Halla est la plus haute montagne de Corée du Sud. J’ai débarqué du bus à Seoguipo ville et suis allé dans un village appelé Hwasool. Il pleuvait tellement ce jour-là que les gens m’ont dissuadé de monter à la montagne. Les villageois m’ont averti qu’escalader cette montagne par un temps si pluvieux et de brouillard causait des accidents. Je ne pouvais pas revenir en arrière parce que j’avais tant attendu ce moment. Je leur ai dit que je devais monter sur la Montagne Halla parce que je n’avais pas assez de temps. Donc les locaux m’ont dit: “Nous ne sommes pas responsables si tu le fais. Si tu veux y aller, alors vas-y.” Puis j’ai dit d’un air imposant: “Vous n’avez pas besoin d’en prendre la responsabilité. Je prends le risque moi-même!” J’ai alors dépassé la foule qui essayait de m’empêcher.
Bien que j’aie été assez borné pour combattre la foule et monter à la montagne, dont je ne voyais même pas le sommet, il pleuvait des cordes et je ne pouvais pas voir devant moi. Je n’avais rien mangé au petit déjeuner quand j’ai commencé à escalader la montagne, donc j’avais faim. Mais j’ai continué d’escalader avec une forte détermination pour voir le sommet de la montagne alors qu’il pleuvait si fort et qu’il y avait trop de brouillard pour que je ne voie quoi que ce soit. C’était comme être échoué dans le noir.
Alors, j’ai vu quelque chose faiblement. Je ne peux pas dire si c’était un humain ou un esprit. J’ai entendu: “Ahem!” d’abord et je me suis reculé. J’ai découvert que c’était un homme en entendant ce son. Aussitôt que je me suis senti rassuré, un homme est apparu, portant un support de bois en forme de A sur le dos. Nous nous observions encore attentivement l’un l’autre dans l’épais brouillard; quand nos yeux se sont croisés, nous avons éclaté de rire. La situation dans laquelle nous étions – ne pouvant pas dire ce qui était juste devant nous et étant extrêmement attentifs – était très amusante.
L’homme demanda: “Jeune homme, où vas-tu?” “J’essaie d’aller au sommet. C’est loin d’ici?” Il répondit: “Tu es bien loin du sommet. Tu n’as même pas fait la moitié encore.” Et je lui ai demandé s’il habitait à proximité. Il dit: “Oui, ma maison est là-bas, près de la ferme de champignons.” Alors je lui ai demandé une faveur: “Je n’ai rien mangé au petit déjeuner et j’ai faim. Pourrais-je manger chez vous?” J’étais une personne courageuse. “Bien sûr,” dit l’homme avec un rire généreux. J’ai alors continué mon escalade juste après avoir reçu un repas dans cette maison. En même temps, la pluie s’est changée en tempête de pluie et j’ai dû finalement abandonner l’escalade du Mt. Halla.
Cet homme que j’ai rencontré dans la montagne a dit qu’il cultivait auparavant des champignons Pyogo (Lentinus edodes) mais qu’il cultivait maintenant des champignons Young-ji. Le voyage à la montagne m’est revenu à l’esprit quand j’essayais de vous parler des champignons Young-ji perçus comme l’élixir de vie. Comme vous le voyez, les gens sont parfois si bornés et déterminés à accomplir des choses indignes sans relâche. Mon but d’escalader jusqu’au sommet du Mt. Halla un jour de tempête a été anéanti, et ainsi en sera-t-il de toutes les volontés futiles humaines.
Il est certain que les gens ne peuvent pas obtenir la vie éternelle après avoir mangé des champignons Young-ji comme ils le pensent. Chacun meurt finalement. Même l’Empereur Qin de Chine, qui cherchait l’élixir de vie pour rajeunir, est mort finalement dans sa quarantaine. A cause de la peur de tomber malade et mourir, et à cause du désir de vivre éternellement, il a cherché l’élixir de vie en vain. Evidemment, tout le monde a peur de la mort. Même ceux que chacun admire pour leur haute position ont peur de la mort. Les humains ont peur de la mort parce que la mort frappe sans prévenir.
Cependant, nous qui sommes nés de nouveau n’avons pas peur de la mort. Plutôt, nous avons l’espérance de la vie éternelle qui est après la mort. L’apôtre Paul a dit que nous sommes sauvés en espérance. Nous avons attendu ardemment la rédemption de nos corps. Chers croyants, qu’espérons-nous et attendons-nous? C’est d’être délivrés de ce lien de la corruption pour la glorieuse liberté des enfants de Dieu (Romains 8:21). Comme Dieu l’a dit, nous attendons le jour où nous serons délivrés de ce lien de corruption.
Il est dit que le Saint-Esprit intercède pour nous devant Dieu avec des soupirs inexprimables. Romains 8:26 dit: “De même aussi l'Esprit nous aide dans notre faiblesse, car nous ne savons pas ce qu'il nous convient de demander dans nos prières. Mais l'Esprit lui-même intercède par des soupirs inexprimables.” Quand nous vivons selon la chair, le Saint-Esprit en nous soupire et exhorte: “Ces choses seront corrompues. Puisque tu vas vivre dans le royaume de Dieu où tu ne périras pas ni ne seras jamais fatigué ou malade, cherche d’abord Son royaume et Sa justice, attendant la venue de Son royaume.” Qui fait cela? Le Saint-Esprit qui demeure dans nos cœurs fait cela.
De quoi souffrons-nous, nous et toute la création? Toute créature est imparfaite, et souffre de son imperfection. Le fait d’être corrompu, mort, et condamné de façon permanente apporte agonie et douleur.
Cependant, nous avons reçu les prémices de l’Esprit. En tant que prémices de l’Esprit, vous et moi, qui avons reçu la rémission des péchés, prendrons part à la première résurrection quand Christ ressuscité reviendra dans ce monde. Parmi tous les gens qui sont nés et morts, nous qui avons reçu la rémission des péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit rejoindrons le Seigneur à Sa seconde venue. Quand le temps viendra, nous serons transformés en un corps complet, parfait, qui ne sera jamais corrompu, et nous régnerons avec le Seigneur pour toujours. C’est la première Résurrection. 
 


Nous devons espérer le royaume des cieux


Même nous, qui avons les prémices de l’Esprit, gémissons en nous-mêmes en attendant l’adoption, la rédemption de nos corps (Romains 8:23). Romains 8:24 dit: “Car c'est en espérance que nous sommes sauvés. Or, l'espérance qu'on voit n'est plus espérance: ce qu'on voit, peut-on l'espérer encore?” Nous avons été effectivement sauvés en espérance. Nous devrions donc regarder vers le jour où nous vivrons avec le Seigneur. Ce jour-là, nous dirons au revoir à la corruption du corps, à sa maladie et la mort. C’est quand nous deviendrons la nouvelle création parfaite. Notre dernier jour sur terre est le jour où notre corps mortel sera transformé dans un corps nouveau qui est immortel et ne manque de rien. Ce jour-là, nos corps renaîtront et nous vivrons avec Dieu dans la liberté pour toujours puisque nos âmes sont déjà rendues parfaites. Nous espérons ardemment le jour où nous allons demeurer avec le Seigneur avec nos corps parfaits qui ne trébucheront pas à cause de faiblesses.
Nous prêchons l’évangile au monde entier avec une telle espérance. Nous attendons que le Seigneur revienne et nous transforme en corps immortels dans lesquels nous vivrons une vie parfaite en jouissant des richesses célestes et la gloire avec le Seigneur. C’est pour cela que nous menons nos vies de foi dans le but de prêcher l’évangile du Seigneur alors que nous attendons ce jour. Vous comprenez?
Quelle est la vie de foi authentique? Le but ultime de la foi est le salut et le salut conduit à la vie éternelle. La vie éternelle c’est mener une vie parfaite avec un corps comblé et immortel. Vivre la vie de foi authentiquement c’est vivre pour la vie éternelle.
Alors de quoi devons-nous être angoissés? Ne sommes-nous pas angoissés pour les choses qui ne vont pas bien comme nous le voudrions, nos faiblesses, nos vulnérabilités aux maladies, l’imperfection de nos corps et pensées? C’est vrai. Combien agonisons-nous à cause de nos faiblesses physiques? Les soucis d’être beau ou laid, grand ou petit, sont secondaires. Notre premier souci est: “Pourquoi suis-je si plein de manquements? Je voudrais être libre des maladies comme les autres. Pourquoi suis-je couvert d’insuffisances?” Notre dernier souci est de savoir si nous serons libres ou non de la mort. Notre espérance est d’atteindre la perfection à la place de cette imperfection. Les gens ont mis leur espérance dans la perfection après avoir agonisé sur l’imperfection de leur chair. Vous et moi voulons vraiment jouir de telles vies parfaites.
Combien sommes-nous imparfaits? C’est pour cela que nous désirons ardemment devenir parfaits. Même quand je parle, j’espère servir l’évangile sans tomber malade, mais je sais que cela deviendra réalité le jour où j’entrerai dans le royaume de Dieu. Une telle vie parfaite est donnée à chacun de nous au moment même de la rémission de nos péchés. Croyez-vous cela aussi? Tant que le domaine de notre foi est concerné, nous devons vivre une foi parfaite. C’est la foi authentique.
Romains 8:25 dit: “Mais si nous espérons ce que nous ne voyons pas, nous l'attendons avec persévérance.” Selon l’apôtre Paul, l’espérance que l’on voit n’est pas une espérance (Romains 8:24). Qui espère ce qui est déjà accompli? Mais le Seigneur nous a dit d’attendre ce que l’on ne voit pas avec patience. Bien que nous ne puissions pas le voir de nos yeux physiques, nous pouvons l’espérer par la foi. Par la foi, nous supportons nos insuffisances et douleurs et attendons le jour où nous vivrons une vie parfaite. Pourquoi vivons-nous notre foi? Nous vivons pour le jour où toute l’humanité sera sauvée de ses péchés et rendue parfaite pour vivre une vie comblée. Croyez-vous cela?
Non seulement nous, mais aussi chacun dans ce monde veut sortir de l’imperfection. Evidemment, toutes les créatures sur terre rêvent d’être libérées de l’imperfection. Heureusement, Dieu nous a donné une telle vie. Dieu nous a sauvés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit et nous a donné une vie parfaite. Certains se lamentent ou commettent même le suicide à cause de leur apparence; d’autres passent toute leur vie à l’hôpital pour des traitements et de la chirurgie plastique, ce qui leur cause tant de douleur qu’ils préféreraient mourir. Nous, qui sommes nés de nouveau, ne sommes pas angoissés pour des choses charnelles, mais nous vivons avec une pensée saine en croyant au jour où nous jouirons de la liberté authentique par la perfection.
Un certain parent qui ne pouvait pas supporter de voir ses enfants souffrir d’une maladie incurable a demandé à la cour de légaliser l’euthanasie. Le Congrès a annoncé qu’une telle loi ne passerait pas. Le parent a dit alors: “J’ai vu mon fils dans ses yeux. Il ne pouvait pas parler, mais ses yeux me disaient qu’il ne voulait plus être dans la douleur plus longtemps. Il me suppliait de le libérer de son combat sans fin qu’il ne pouvait gagner, cette lutte qui est si remplie de douleur. Il m’implorait dans les pleurs de mettre fin à sa vie, car il n’avait pas la force de le faire lui-même.”
Chers croyants, je suis certain que ce fils voulait ardemment être transformé en un corps parfait. Tous les gens malades qui souffrent de maladies en stade terminal veulent cela. Les gens sont imparfaits mais désirent la perfection. Comme il est dit: “Mais ceux qui se confient en l'Éternel renouvellent leur force. Ils prennent le vol comme les aigles; Ils courent, et ne se lassent point, Ils marchent, et ne se fatiguent point” (Esaïe 40:31), les gens cherchent une telle vie parfaite.
Ne sommes-nous pas fatigués après avoir couru? N’avons-nous pas des douleurs dans les jambes, avec l’impression que notre cœur va exploser et que nous perdons le souffle? Les humains sont si limités et imparfaits. C’est pour cela que nous regardons à la vie parfaite. Sachant qu’une telle vie nous attend, nous vivons notre foi sur la terre. Nous vivons pour l’évangile dans un corps qui n’est pas parfait, croyant fermement que le Seigneur nous donnera un corps parfait à nous qui sommes nés de nouveau. Alors que le temps passe, notre homme extérieur périt, mais l’homme intérieur se renouvelle chaque jour (2 Corinthiens 4:16). Nous pouvons voir le jour de notre perfection s’approcher. Chers croyants, vivons tous dans l’espérance, car le jour de notre perfection approche.
Dieu nous dit à travers son serviteur: “Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein” (Romains 8:28). A travers nos faiblesses, Dieu nous a donné le salut; à travers nos imperfections, Dieu nous donne Sa vie parfaite. Dieu nous a transformés, nous Sa création, en des êtres parfaits spirituellement et nous a adoptés comme Ses enfants au lieu d’être enfants de satan. Dieu nous dit: “toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein” (Romains 8:28). Cela signifie que nous avons accepté le salut que Dieu a accompli et avons atteint la vie parfaite que Dieu nous a donnée en espérant et croyant en cette promesse. C’est ainsi que toutes choses travaillent ensemble pour le bien. Le bien c’est le salut et les bénédictions que Dieu nous donne.
Vous et moi vivons maintenant dans des corps imparfaits et avec des pensées imparfaites mais bientôt nous vivrons une vie parfaite que Dieu a promise quand le Seigneur reviendra. Nos imperfections deviendront parfaites ce jour-là, et nous serons parfaits.
Il semble que nous voyions Jésus vaguement à distance éloignée. Cependant, ce jour-là, nous le verrons face à face comme nous nous voyons dans un miroir. Dieu nous donne une telle vie. Je crois que vous et moi vivrons une telle vie parfaite avec Dieu. J’espère et prie pour ce jour. J’attends ce jour non parce que je suis âgé ou malade mais parce que le but final de notre salut est notre vie parfaite et éternelle. C’est la bénédiction de Dieu.
Dieu nous a non seulement sauvés du péché, mais il nous a aussi donné de mener une vie parfaite. Nous devrions comprendre cela et remercier Dieu pour cela par la foi. Nous sommes vraiment reconnaissants.