Sermons

Sujet 10: La Révélation

[3-2] Ceux qui n’ont pas souillé  Leurs Vêtements Blancs (Apocalypse 3:1-6)

Ceux qui n’ont pas souillé  Leurs Vêtements Blancs
(Apocalypse 3:1-6)
 
Le passage dit ici: “Tu as à Sardes quelques hommes qui n’ont pas souillé leurs vêtements; ils marcheront avec moi en vêtements blancs, parce qu’ils en sont dignes.” Marcher en “blanc” signifie qu’ils ont défendu leur foi en la justice de Dieu.
Dieu marche avec ceux qui conservent la chasteté de leur foi. Il ne les laisse jamais seul, mais Il est toujours avec eux et les bénit.
Les justes sur cette terre marchent avec l’Esprit Saint. Dieu a inscrit leurs noms dans le Livre de Vie et leur a donné la vie éternelle. En revêtant les juste de blanc et en les accompagnants, Dieu leur a permis de toujours vaincre Satan dans leurs batailles contre lui.
 


Être Celui qui triomphe de Satan

 
Pour être celui qui triomphe de Satan, nous devons d’abord croire en la Parole de rédemption que le Seigneur nous a donnée. Ainsi, tournons-nous vers la Parole de Dieu et voyons comment le Seigneur nous a sauvé avec l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Commençons par regarder dans Luc 10:25-35. “Un docteur de la Loi se leva, et dit à Jésus, pour l’éprouver: “Maître, que dois-je faire pour hériter de la vie éternelle?” Jésus lui dit: “Qu’est-il écrit dans la Loi? Qu’y lis-tu?” Il répondit: Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, de toute ta force, et de toute ta pensée; et ton prochain comme toi-même. Tu as bien répondu, lui dit Jésus; fais cela, et tu vivras. Mais lui, voulant se justifier, dit à Jésus: Et qui est mon prochain? Jésus reprit la parole, et dit: “Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho. Il tomba au milieu des brigands, qui le dépouillèrent, le chargèrent de coups, et s’en allèrent, le laissant à demi mort. Un sacrificateur, qui par hasard descendait par le même chemin, ayant vu cet homme, passa outre. Un Lévite, qui arriva aussi dans ce lieu, l’ayant vu, passa outre. Mais un Samaritain, qui voyageait, étant venu là, fut ému de compassion lorsqu’il le vit. Il s’approcha, et banda ses plaies, en y versant de l’huile et du vin; puis il le mit sur sa propre monture, le conduisit à une hôtellerie, et prit soin de lui. Le lendemain, il tira deux deniers, les donna à l’hôte, et dit: Aie soin de lui, et ce que tu dépenseras de plus, je te le rendrai à mon retour.””
Nous voyons deux protagonistes dans ce passage: Jésus et un docteur de la Loi. Cet homme de Loi, pour se vanter de sa fidélité à la Loi, a demandé à Jésus: “Maître, que dois-je faire pour hériter de la vie éternelle?” Quelle impression retenez-vous de cette question?
Le docteur de la Loi en question fit une erreur en pensant qu’il pourrait s’en tenir à la Loi en y obéissant au niveau littéral. Mais Dieu a donné Sa Loi aux Hommes pour que les gens soient capables de reconnaître les péchés de leurs cœurs. La Loi de Dieu énonce et révèle les péchés qui sont fondamentaux dans le cœur des gens. Dans leurs cœurs, on trouve des pensées mauvaises, des pensées immorales, des pensées meurtrières, des pensées de vol, des pensées qui portent de faux témoignage, des pensées de folie et bien plus encore. Pour désigner les péchés du cœur du docteur de la Loi, notre Seigneur lui a demandé en retour: “Qu’est-il écrit dans la Loi? Qu’y lis-tu?”
Notre Seigneur a voulu que le docteur de la Loi reconnaisse la présence fondamentale du péché dans son cœur. Mais en demandant pompeusement à Jésus: “que dois-je faire pour hériter de la vie éternelle?,” l’homme de Loi voulut ainsi faire sa propre justice. De ses mots, nous pouvons voir ce que le docteur de la Loi a pensé: “j’ai bien suivi la Loi jusqu’à maintenant et je suis sûr de pouvoir la suivre à l’avenir.”
Mais nous devons réaliser que la Loi donnée par Dieu ne peut être gardée que par Dieu Lui-même et qu’il n’y a personne d’autre, pas même une seule personne, qui peut complètement garder Sa Loi. Donc, un homme qui essaye de garder la Loi de Dieu ne fait que montrer sa témérité et son arrogance devant le Seigneur. Nous devons seulement reconnaître que nous sommes des pécheurs qui ne peuvent jamais garder la Loi de Dieu.
Pour chacun de nous, la façon de lire la Parole de Dieu est très importante. Quand nous lisons la Parole de Dieu, nous devons la lire en prenant conscience du but que Dieu a prévu pour nous. Si nous lisons la Bible sans prendre conscience de l’intention du Seigneur, notre foi peut aller à l’opposé de Sa volonté. C’est pourquoi il y a tant de dénominations différentes et pourquoi ceux dont la foi est unie à Dieu sont si souvent rejetés. 
Quand ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit lisent la Bible, ils peuvent comprendre exactement quel est le but de Dieu. Mais quand on lit la Bible sans croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit donné par Dieu, cela ne peut alors que causer de grands malentendus et une telle personne ne peut avoir une foi biblique peu importe l’acharnement avec lequel elle étudie la Bible.
 

Que dit la Loi?
 
Nous continuons avec le passage de Luc: “Jésus lui dit: Qu’est-il écrit dans la Loi? Qu’y lis-tu? Il répondit: Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, de toute ta force, et de toute ta pensée; et ton prochain comme toi-même.” 
Romains 3:20 dit: “Puisque c’est par la loi que vient la connaissance du péché” La Bible nous dit aussi: “Car tous ceux qui s’attachent aux oeuvres de la Loi sont sous la malédiction” (Galates 3:10).
La Loi nous fait non seulement devenir de plus grands pécheurs, nous qui sommes nés pécheurs, mais elle révèle aussi les raisons pécheresses de nos oeuvres. D’où la phrase: “Car tous ceux qui s’attachent aux oeuvres de la Loi sont sous la malédiction.”
Certaines personnes disent que l’on peut entrer au Paradis si l’on croit en Dieu et observe bien la Loi et que l’on essaye avec ardeur de la garder. Donc ces gens, même s’ils croient en Jésus, passent leurs vies entières à essayer de suivre la Loi. Mais ils sont en fait sous la malédiction de la Loi. Ceux qui n’ont pas été sauvés de leurs péchés même s’ils croient en Jésus sont incapables d’échapper aux limites de leur foi qui essaye de suivre la Loi en vain. Ils peuvent croire en Jésus, mais ils restent des pécheurs devant Dieu et les pécheurs devant Dieu ne peuvent faire face qu’à Son terrible jugement. C’est pourquoi Jésus, qui est notre Dieu, est venu comme notre Sauveur et est devenu le Rédempteur des pécheurs. Pour donner plus de détails, Jésus a pris sur Lui tous nos péchés en se faisant baptiser dans le fleuve du Jourdain.
Savez-vous que le baptême est la marque du salut qui nous lave de tous nos péchés? Le baptême de Jésus était la seule méthode que Dieu a établie pour nous laver de tous nos péchés.
La Bible nous dit, dans Matthieu 3:15: “Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste.” Le mot “ainsi” signifie ici, dans sa langue originelle: “le plus approprié,” ou “le plus adapté.” Autrement dit, il était plus approprié et adapté que Jésus prenne sur Lui tous nos péchés grâce à Son baptême donné par Jean. Le baptême de Jésus Christ, en bref, s’est occupé de tous nos péchés. Jésus Christ nous a délivrés de nos péchés en se faisant baptiser et en mourant sur la Croix. Quand les gens connaissent cette vérité et combattent les mensonges, Dieu les nomme ceux qui triomphent.
 


Contre qui doivent se battre ceux qui sont Nés de nouveau?

 
Les nés de nouveau doivent combattre et vaincre le légalisme. En termes religieux, les dirigeants de la Loi peuvent sembler bons, mais profondément ils sont des ennemis de Dieu. Ainsi leurs paroles, tandis qu’elles peuvent apparaître comme vertueuses, sont en fait les paroles de Satan qui tiennent ses disciples sous la malédiction du péché. C’est pourquoi les saints doivent combattre et vaincre ces religieux.
Les religieux prétendent que le salut s’obtient en croyant en Jésus, mais ils prétendent aussi que l’on peut entrer au Paradis quand on vit une vie vertueuse devant la Loi. Une telle foi peut-elle être appelée comme la foi qui sauve une personne? Bien sûr que non! 
Alors, une troisième personne s’est approchée, c’était cette fois un Samaritain. Contrairement au prêtre et au Lévite, le Samaritain banda ses blessures, utilisa de l’huile et du vin, puis le porta sur son animal jusqu’à une auberge et s’occupa de lui. Il paya même l’aubergiste, en disant: “Prenez bien soin de lui. Je m’arrêterai ici à mon retour; si vous dépenser plus que ce que je vous ai donné pour le guérir, je vous rendrai cet argent sur mon retour. Faites donc tout ce que vous pouvez pour aider cet homme.”
Qui est bon parmi ces trois hommes? Le Samaritain, bien sûr. Ce Samaritain se réfère à Jésus. Ce qui a sauvé des pécheurs comme nous n’est ni la Loi de Dieu, ni ceux qui l’ont enseignée, ni ceux qui l’ont dirigée, et encore moins notre propre force, nos efforts, ou les prières de repentance. Seul Jésus est venu sur terre pour laver nos péchés, et c’est notre vrai Sauveur. Jésus a “ainsi” (voir Matthieu 3:15) délivré tous les pécheurs. Le baptême de Jésus et Son sang sur la Croix est la marque du salut du pécheur (1 Pierre 3:21). Tous les pécheurs de ce monde sont sauvés par le baptême de Jésus et par la Croix. Ceux qui croient que le baptême de Jésus dans le fleuve du Jourdain et Son sang sur la Croix sont la marque de leur salut sont complètement délivrés de tous leurs péchés.
Jésus nous a donné la force de combattre et de vaincre les fausses doctrines et les mensonges. Quand les gens clament: “Nous croyons en Jésus, mais si vous soutenez la Loi de Dieu et que vos actes sont bons, alors vous serez délivrés de tous vos péchés,” ils ne font que montrer leur entêtement et ils propagent des mensonges. Si vous ajoutez ou enlevez quelque chose à la vérité de notre salut par Jésus, ce n’est plus la vérité. Jésus nous a donné la force de combattre les fausses doctrines du mensonge.
Les chefs de la Loi d’aujourd’hui parlent fort devant les gens, comme s’ils suivaient bien la Loi. Mais nous en sommes souvent témoins, ils ne peuvent pas agir selon ce qu’ils disent quand ils font face à une situation difficile où ils doivent suivre ce que la Loi leur dicte de faire. Ils comprennent eux-mêmes que, bien qu’ils veuillent faire le bien dans leurs cœurs, ils ne peuvent pas le faire à cause de la faiblesse de leur chair. En cachant leurs faiblesses et en se cachant dans les formalités religieuses, ils trompent les autres et les chargent de ce même fardeau.
Comme le prêtre et le Lévite dans ce passage, les hommes de Loi d’aujourd’hui suivent aussi une double règle en passant de l’autre côté chaque fois que leur obligation leur exige de faire des sacrifices. C’est l’impuissance de l’homme par rapport à la Loi de Dieu. Les gens cachent celle-ci en la masquant dans un beau vêtement appelé religion. Mais tous ceux qui se cachent devant le Seigneur ne peuvent pas être sauvés. Seuls ceux qui reconnaissent le fait qu’ils soient coupables en se montrant sous leur véritable jour selon la mesure de la Loi peuvent être délivrés de tous leurs péchés par la Parole de vérité de l’eau et de l’Esprit.
Seul Jésus n’est pas pécheur et Lui seul sauve ces pécheurs en les trouvant et en les rencontrant. Il a pris sur Lui tous nos péchés en se faisant baptiser en personne et Il a délivré les pécheurs mortels de tous leurs péchés en payant leurs dettes en sacrifiant Son propre corps. C’est comme cela que Jésus est devenu le Sauveur de tous les pécheurs.
 

Ceux qui Vaincront Seront Revêtus de Blanc
 
Le passage nous dit ici que ceux qui vaincront seront revêtus de blanc. Cela signifie que nous devons combattre et vaincre les menteurs dans le monde Chrétien. Au moment même où nous parlons, ces menteurs apprennent aux gens à croire en Jésus et à vivre dans la bonté. Vivre dans la bonté est, bien sûr, la bonne chose à faire. Mais, fondamentalement, les cœurs des gens sont remplis de toutes sortes de choses sales, du meurtre à l’adultère, du vol à la jalousie; et le fait de dire à ces gens de vivre dans la bonté, quoique le fait de le dire lui-même soit juste, est comme le fait de les contraindre à la croyance en une pauvre religion et de les vouer à la mort. Dire aux gens dans lesquels les péchés s’empilent jusqu’à leur gorge de “vivre dans la bonté,” c’est les pousser dans leur auto-condamnation. 
Ainsi, ils ont vraiment besoin que nous les aidions à être délivrés de tous leurs péchés en leur apprenant la vérité de l’eau et de l’Esprit qui peut les sauver de leurs péchés fondamentaux. C’est la bonne leçon, et après cet enseignement vient le fait de vivre une vie de bonté en Dieu. En d’autres termes, la priorité la plus immédiate pour ceux qui ne suivent pas le Christ car ils sont des pécheurs, est de les rendre justes, en prêchant maintenant l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
 

La Dégradation du Christianisme en une Religion Du monde
 
Nous ne devons pas être trompés par les religions du monde. Seul le fait de combattre et de vaincre les religions du monde qui diffusent des mensonges peut nous permettre d’entrer au Ciel. Parce que nous sommes incapables de suivre la Loi de Dieu, nous avons besoin de la grâce du salut que Jésus nous a donné et ce n’est qu’en croyant en cette grâce que nous pouvons rencontrer le Seigneur. 
Mais beaucoup de gens dans la chrétienté, bien qu’ils croient en Jésus, sont entraînés vers l’enfer, trompés et égarés par ceux qui diffusent des mensonges. Ils sont trompés par la notion séduisante que les gens peuvent et doivent être bons. Mais parce que nous sommes fondamentalement nés avec le péché, nous ne pouvons jamais être bons, peu importe l’acharnement avec lequel nous essayons. Ainsi, nous ne pouvons être sauvés qu’en croyant en l’évangile de la vérité qui dit que Jésus nous a sauvés par Son eau et son Esprit. Nous pourrons vivre une nouvelle vie qu’à partir du moment où nous reconnaîtront que nous sommes débarrassés de nos péchés en croyant en cette vérité.
Les Pharisiens de la Bible et la plupart des Chrétiens d’aujourd’hui qui ne sont pas lavés de leurs péchés car ils ne croient pas en l’évangile de l’eau et de l’Esprit sont tous les même - ils sont tous des hérétiques. Les Pharisiens croyaient en Dieu, en la résurrection des âmes et en la vie après la mort, comme c’est inscrit dans les saintes Écritures. Mais ils n’ont pas cru en Jésus comme étant leur Messie. De plus, ils ont ignoré le baptême de Christ et Son sang sur la Croix. 
Aujourd’hui, il y a beaucoup de Chrétiens qui sont comme ces Pharisiens. Ils ont tendance à donner plus de reconnaissance aux doctrines Chrétiennes qu’à la Bible elle-même. C’est pourquoi il y a une infinité d’hérésies qui germent de nos jours. En Tite 3:10-11, Dieu nous parle des hérétiques en disant: “Éloigne de toi, après un premier et un second avertissement, celui qui provoque des divisions, sachant qu’un homme de cette espèce est perverti, et qu’il pèche, en se condamnant lui-même.” Les hérétiques croient et suivent leurs chefs religieux plus que la Bible et en conséquence, ils sont tous voués à la destruction. 
Maintenant, tout comme auparavant, il y a beaucoup de faux prophètes qui émergent en ce monde. À travers la Parole de ce passage principal, Dieu nous a ainsi dit que chacun doit combattre et vaincre ces faux prophètes. Il a aussi dit que seuls ceux qui combattent seront revêtus de vêtements de justice.
En Luc 18, on trouve “la parabole du pharisien et du publicain.” Un Pharisien est monté au Temple, a levé ses mains et a prié avec orgueil: “je jeûne deux fois la semaine, je donne la dîme de tous mes revenus.” Le publicain, au contraire, ne pouvait même pas lever ses yeux quand il a prié: “Dieu, je ne peux faire ce qu’il fait. Je suis un pécheur avec beaucoup de défauts, qui ne peut pas jeûner deux fois par semaine et qui ne peut vous donner la dîme. Ce n’est pas tout, j’ai aussi trahi et volé des gens, et j’ai aussi fait beaucoup d’autres mauvaises choses. Je suis un homme qui n’a plus de valeurs. Dieu ait pitié de moi. Ait pitié et puisses-tu me sauver.”
La Bible nous dit que c’est le publicain que Dieu a rendu juste et non le Pharisien. On montre bien cela dans la question, “Qui peut être pardonné de ses péchés?” Ne peuvent être pardonnés que ceux qui comprennent qu’ils ont péché. Ceux qui savent qu’ils ont péchés, les âmes qui reconnaissent qu’elles sont vouées à aller en enfer, d’après la Loi et le jugement juste de Dieu, sont celles qui reçoivent le salut de la rédemption de Jésus.
Matthieu 3:15 rapporte ce dont Jésus a parlé juste avant d’être baptisé. “Ainsi” dans ce verset signifie que le baptême de Jésus était la meilleure façon de sauver les pécheurs: les sauver en faisant disparaître leurs péchés par le baptême de Jésus, Lui qui a pris tous les péchés des hommes sur Lui.
Croyez-vous au fait que Jésus vous a “ainsi” sauvés de vos péchés? Le Seigneur a pris sur Lui tous vos péchés quand Il a été “ainsi” baptisé. Il a alors porté tous les péchés du monde à la Croix et a payé le prix de tous ces péchés avec Son propre sang. Vous devez croire en cela pour que votre âme vive. Quand vous croyez en cela, votre âme est rachetée et vous naissez de nouveau comme un enfant de Dieu. 
Beaucoup de gens en ce monde nient encore cette vérité de l’eau et de l’Esprit, l’évangile du salut. C’est pourquoi nous devons nous battre dans des batailles spirituelles. Je ne dis pas que nous devons faire des actions encore plus mauvaises pour pouvoir reconnaître nos péchés, mais plutôt que nous devons être revêtus de la grâce de Dieu en nous reconnaissant comme étant fondamentalement liés au péché et devant être jugés spirituellement. Vous devez accepter le fait que Jésus soit votre Sauveur. Tous ceux qui veulent être sauvé doivent croire en Jésus rédempteur, qui a pris sur Lui tous nos péchés et a été jugé à notre place. Ce n’est qu’à ce moment qu’il est possible de ne plus avoir de péché dans notre cœur. 
Votre cœur contient-il du péché actuellement? Ceux qui pensent qu’ils ont du péché dans leurs cœurs doivent d’abord connaître la Loi de Dieu. Selon la Loi de Dieu, le salaire du péché est la mort. Si vous avez péché, vous devez donc mourir. Si vous mourez sans expier vos péchés, vous serez jugés et envoyés en enfer. Parce que personne en ce monde ne peut s’arrêter de pécher, chacun ne peut éviter d’être envoyé en enfer devant la Loi de Dieu. C’est pourquoi Dieu, ayant pitié de nous, nous a sauvé en envoyant Son Fils unique Jésus Christ sur cette terre, ayant “ainsi (Matthieu 3:15)” prit sur Lui tous les péchés du monde grâce à Son baptême dans le fleuve du Jourdain et fut jugé sur la Croix à notre place, pour qu’Il puisse nous envoyer au Ciel. 
Nous ne pouvons pas être sauvés grâce à nos bonnes actions. Les gens peuvent avoir différents niveaux d’hypocrisie, mais néanmoins chacun est un hypocrite et personne ne peut complètement atteindre la bonté parfaite. Ainsi, les gens ne peuvent être délivrés de tous leurs péchés qu’au moment où ils croient au salut par l’expiation du Christ. C’est la vérité fondamentale de la Bible.
Avant qu’il n’ait rencontré le Seigneur, Paul a avoué: “Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas” (Romains 7:19). Pourquoi Paul était-il ainsi? Parce que les hommes sont incapables de faire le bien. Chacun sait que faire le bien est la chose juste à faire, mais personne n’est fondamentalement capable de le faire. C’est quelque chose d’entièrement différent en degré et en dimension au niveau des désirs de la chair que même les justes possèdent. C’est pourquoi les gens ne sont sauvés qu’en croyant en l’évangile de la vérité que le Seigneur leur a apporté. 
Comment Dieu a-t-il fait, étant juste et sans péché, pour accepter des êtres aussi malpropres et sales que nous? Dieu nous a sauvés et embrassés grâce à notre Seigneur Jésus. Il a pris sur Lui tous les péchés de l’humanité par Son baptême par Jean, le Grand Prêtre de l’humanité, il a porté ces péchés jusqu’à la Croix et a été jugé à notre place. Croyez-vous en Jésus? Croire en Jésus, c’est croire en ce qu’Il a fait pour nous.
 


La Façon de se tenir devant Dieu

 
Caïn et Abel sont nés d’Adam et Ève, les premiers parents de l’humanité. Quand Adam et Ève ont péché, Dieu a tué un animal à leur place et les a revêtus de sa peau. Cela enseigne aux hommes deux lois de Dieu. La première est la loi de la justice de Dieu, où “la mort est le salaire du péché,” et l’autre est Sa loi d’amour, où les sacrifices sont utilisés pour recouvrir les péchés honteux des hommes. Adam et Ève, furent trompés par Satan, et péchèrent devant Dieu. Indépendamment de la manière par laquelle ils ont péché, ils auraient dû être mis à mort, car le salaire du péché est de mourir selon la Loi de Dieu. Mais au lieu de cela, Dieu a tué un animal et les a revêtus de sa peau. C’était le présage symbolique de l’expiation sacrificielle à venir.
Après avoir commis leur péché, Adam et Ève ont cousu des feuilles de vigne et s’en sont fait des couvertures. Mais ces feuilles de vigne ne pouvaient pas tenir longtemps, car elles se desséchaient au soleil, se cassant et tombant en morceaux quand ils bougeaient et étant ainsi incapables de couvrir leurs défauts. Ainsi, à cause du fait qu’Adam et Ève essayèrent en vain de couvrir leur honte avec des feuilles de vigne, Dieu tua un animal, fabriqua des tuniques avec sa peau et les en revêtit. Autrement dit, Dieu a couvert la honte des pécheurs grâce aux offrandes sacrificielles.
Cela nous parle de l’amour de Dieu et de Son juste salut. Adam et Ève se sont rendu compte que Dieu avait tué l’animal à leur place et qu’Il avait Lui-même couvert leur honte et les avait sauvés. Ils ont alors transmis cette foi à leurs enfants.
Adam avait deux fils, Caïn et Abel. Caïn, le premier fils, a donné à Dieu en offrande des produits de ses propres efforts, tandis que l’offrande d’Abel était un agneau abattu d’après la loi d’expiation de Dieu. Quelle offrande Dieu a-t-il accepté? Ces deux offrandes sont un des évènements clefs de l’Ancien Testament qui a montré le contraste entre l’offrande de foi et celle de la pensée de l’homme. Dieu a accepté l’offrande d’Abel. La Bible nous dit que Dieu a refusé l’offrande de Caïn, le fruit de la terre et de son travail mais, au lieu de cela, il accepta l’offrande d’Abel, les premiers nés de son troupeau et leur graisse. 
“Abel a aussi apporté les premiers nés de son troupeau et leur graisse. Et le Seigneur a respecté Abel et son offrande,” dit la Bible. Dieu a reçu l’offrande d’Abel et son sacrifice dans la joie. De ces Paroles, nous devons être capables de lire ce que veut de nous le cœur de Dieu. 
Comment Dieu fait-il pour nous accepter? Nous sommes chaque jour tellement inférieurs aux attentes de notre Seigneur; Comment pouvons-nous un jour espérer nous tenir devant Dieu? Il n’y a qu’une manière qui nous permet d’aller auprès de Dieu, une seule manière, et Dieu l’a écrite pour nous. Ce n’est que par “l’offrande” - pas l’offrande de nos “actes,” mais l’offrande de notre “foi.” C’est la seule chose que Dieu accepte. 
Quelle est la foi qu’Adam et Ève ont transmise à leurs enfants? C’est la foi “des tuniques de peau.” Autrement dit, c’est la foi de croire en l’expiation par l’offrande sacrificielle. Aujourd’hui, c’est la foi en l’évangile de l’eau et du sang de Jésus: “je crois que tous mes péchés ont été emportés par le baptême de Jésus et Son sang et qu’Il a été jugé à ma place. Je donne cette foi comme mon offrande. Je crois que le Seigneur a emporté tous mes péchés quand Il a été baptisé. Je crois que l’on a transféré tous mes péchés sur Jésus. Comme Dieu l’a promis dans l’Ancien Testament, Jésus Christ m’a rendu sans péché en étant l’agneau sacrificiel et en mourant à ma place. Je crois en ce salut.”
Quand nous nous tenons devant Dieu, croyant en le fait que le Seigneur nous a ainsi sauvés, Dieu accepte l’offrande de cette foi et nous embrasse. Pourquoi? Parce qu’uniquement grâce à Son “offrande sacrificielle,” nous sommes devenus sans péché et justes devant Dieu.
Dieu nous a acceptés parce que nous lui avons donné l’offrande de notre foi qui croit en Jésus comme notre Sauveur. Quand Dieu a accepté le sacrifice de Jésus, Il nous a ainsi acceptés dans le Christ. C’est parce que nous avons transféré tous nos péchés sur l’offrande. Parce que le jugement de nos péchés a été transféré sur cette offrande, nous nous sommes libérés de nos péchés. C’est la justice de Dieu. C’est aussi l’amour et le salut parfait de Dieu.
 

Nous, Aussi, Offrons la Foi d’Abel
 
La Bible nous dit que Dieu a accepté l’offrande de foi d’Abel avec joie. Que serait aujourd’hui l’offrande que Dieu accepterait de nous? Quand nous croyons du fond du cœur que Jésus est notre Sauveur, qu’Il s’est occupé de tous nos péchés et qu’Il a été jugé pour nous, et quand nous donnons à Dieu cette foi, Dieu nous accepte par l’offrande de cette foi. Indépendamment de la bassesse de nos actes, parce que l’on a passé sur Jésus tous nos péchés et parce que Jésus a été jugé à notre place, Dieu le Père a trouvé nos péchés en Son Fils, et non en nous. Dieu a ainsi donné tous nos péchés à Son Fils, Il l’a jugé à notre place, l’a ressuscité trois jours après, et L’a fait s’asseoir à sa droite.
Dieu a sauvé tous ceux qui croient en cela. Il a accepté notre offrande de foi. Sans Jésus Christ, nous ne pourrions jamais nous tenir debout devant Dieu. Mais parce que Jésus est devenu notre Sauveur, nous pouvons aller devant Dieu avec l’offrande de cette foi et grâce à cette offrande, Dieu peut nous accepter. Notre foi en cette vérité est-elle entière? Oui, bien sûr!
Nous sommes maintenant réellement devenus sans péché. Parce que nous avons transféré nos péchés sur Jésus, Dieu nous a revêtu, nous qui sommes devenus sans péché, de vêtements blancs. Il nous a rendus justes. Comme notre Seigneur l’a promis: “Celui qui vaincra sera revêtu de vêtements blancs et je n’effacerai pas son nom du Livre de Vie,” Il confessera nos noms devant Ses anges.
Dans l’Église de Dieu de Sardes, il y en avait quelques-uns qui ont marché avec le Seigneur en blanc. Aucun autre que ceux-ci étaient les serviteurs de Dieu, Ses enfants et ses saints.
Dieu a accepté l’offrande d’Abel. Et Il a aussi accepté Abel. Mais Dieu n’accepte pas d’offrandes si elles ne sont pas entières. Dieu n’a donc pas accepté Caïn et son offrande. Pourquoi Dieu n’a-t-il pas accepté Caïn et son offrande? Il ne les a pas acceptés parce que l’offrande de Caïn n’était pas l’offrande de la vie préparée avec le sang de l’expiation. La Bible nous dit que Caïn a donné les fruits de la terre, les produits de son propre effort, en tant qu’offrande. En d’autres termes, il a offert sa récolte. Celle-ci pouvait être de la pastèque, du maïs, des pommes de terre, ou toute autre chose de la sorte, sans aucun doute entièrement nettoyés et bien préparés. Mais Dieu n’a pas accepté ce type d’offrande.
L’offrande de Caïn a une signification importante que les Chrétiens d’aujourd’hui doivent tous comprendre pour être sauvés. Mais peu connaissent le cœur de Dieu dans le monde d’aujourd’hui, beaucoup d’entre eux n’ont aucune idée, même pas dans leurs rêves, qu’ils donnent à Dieu l’offrande de Caïn.
Quand quelqu’un se tient devant Dieu, il/elle doit d’abord reconnaître qu’il est lié à la mort et à l’enfer à cause de ses péchés. Reconnaissez-vous cela devant Dieu, que vous êtes condamnés à l’enfer à cause de vos péchés? Si vous ne reconnaissez pas cela, vous n’avez pas besoin de croire en Jésus, car Jésus est le Sauveur de pécheurs. Le Seigneur nous a dits, “Ceux qui vont bien n’ont pas besoin d’un médecin, contrairement à ceux qui sont malades.” Les âmes qui souffrent sous le joug du péché ont besoin de Notre Seigneur, pas celles qui ne réalisent pas leurs propres péchés et proclament être sans péché alors qu’elles ne sont pas encore nées de nouveau.
Fondamentalement, chacun est pécheur. Dieu doit donc juger les hommes, et les hommes doivent nécessairement faire face au jugement de la colère de Dieu. Autrement dit, vous et moi, sommes tous condamnés à être détruits. Le Seigneur a emporté tous nos péchés par Son baptême dans le fleuve du Jourdain et a reçu le jugement de Dieu à notre place pour éviter de nous envoyer dans cet enfer de destruction. Grâce à cela, le Seigneur a pu nous sauver complètement devant Dieu. Donc, seuls ceux qui commettent le péché devant Dieu et se reconnaissent comme des pécheurs doivent croire en Dieu et c’est seulement pour eux que Dieu est devenu le Sauveur.
 

La Foi qui nous revêt des Vêtements Blancs du Salut
 
Comme la Bible nous dit, “Car la vie de la chair est dans le sang,” la vie d’un homme est aussi dans son sang. À cause de nos péchés, nous devront assurément mourir. Pourquoi, dans ce cas, Jésus est-il mort sur la Croix? Il est mort sur la Croix parce qu’Il a pris sur Lui tous nos péchés et, parce que le salaire du péché est la mort, Jésus a versé Son sang de vie pour payer nos péchés et mourir à notre place. Pour témoigner de cette vérité, Il fut crucifié, saigna et mourut sur la Croix à notre place.
Comme nous le dit la Bible: “Il a été blessé pour nos transgressions, Il a été meurtri pour nos iniquités,” Jésus est vraiment mort à cause de nos transgressions et de nos iniquités. Sa mort, donc, est notre mort et Sa résurrection est notre résurrection. Croyez-vous en cela?
Jésus est venu sur cette terre pour nous sauver et a été baptisé pour faire disparaître nos péchés. Jésus fut aussi crucifié. Les gens L’ont méprisé, Le privant de ses vêtements, Lui crachant dessus et frappant Son visage. Pourquoi Jésus, qui est notre Dieu, a-t-il fait face à cette humiliation en se faisant frapper et cracher dessus? Notre Seigneur a été méprisé à cause de nos péchés. 
La mort et la résurrection du Seigneur sont donc la mort et la résurrection de chacun d’entre nous. Aucun chef religieux du monde ne s’est occupé de nos péchés. Ni Mahomet, ni Bouddha, ni aucun autre dans ce monde n’a renoncé à sa vie pour nos péchés.
Mais Jésus Christ, le Fils de Dieu, est venu sur cette terre et a pris sur Lui nos péchés par Son baptême dans le fleuve du Jourdain et nous a rendus sans péché. Et pour nous délivrer de la mort, de notre jugement, de notre destruction et de la malédiction, Il donna Sa propre vie.
Donc, comme nous dit la Bible, “vous tous qui avez été baptisés en Christ, vous avez  revêtu Christ,” notre foi doit être revêtue du vêtement de la justice, rachetée de nos péchés, en croyant au baptême de Jésus qui a emporté tous nos péchés. Cette foi au baptême de Jésus inclut ainsi la foi en notre mort et en notre résurrection.
Dieu a fait de nous Ses enfants en regardant notre foi qui croit en Son Fils. C’est la réception. Dieu nous reçoit en regardant l’offrande de notre foi que nous apportons devant Lui. Il ne nous reçoit pas en regardant nos actions, mais Il nous reçoit comme Ses enfants en regardant notre foi au Fils de Dieu comme notre Sauveur, qui porta sur Lui nos péchés, fut jugé à notre place et ressuscita.
Ceci, mes frères et sœurs bien-aimés, est la vraie foi. Nous sommes sauvés non pas selon nos propres actions, mais nous sommes revêtus d’habits blancs grâce aux oeuvres de Jésus Christ. Aucun homme ne peut faire un acte à 100% pur. Pour que nos cœurs deviennent sans péché, nous devons renoncer à notre propre effort futile et au lieu de cela ne croire qu’au Seigneur comme étant notre Sauveur. En croyant cela et seulement en cela, nous pourrons être revêtus d’habits blancs.
Nos noms seront alors inscrits dans le Livre de Vie et nous serons approuvés par Dieu devant les anges. Jésus Lui-même nous reconnaîtra comme les enfants de Dieu, en disant: “je vous ai sauvé; vous êtes justes parce que j’ai fait disparaître tous vos péchés.” C’est la signification exacte du passage principal de l’Apocalypse dont nous avons discuté jusqu’ici. Nous ne pouvons être rachetés qu’en entrant dans l’église de Dieu et les rachetés ne se trouvent que dans Son église.
Dieu le Père nous a reçus en regardant notre foi en Son Fils. Quoique dans nos infirmités et nos défauts nous ne puissions pas nous empêcher de nous égarer sur une base quotidienne et tomber constamment dans des faiblesses, Dieu a vu notre foi en Son Fils et, à cause de cette foi, Il nous a reçus comme Il a reçu Son propre Fils. Notre Seigneur nous a sauvés.
Et Il nous a revêtus de vêtements blancs. La foi en l’absence du péché dans nos cœurs est la preuve que nous sommes revêtus d’habits blancs. Le Seigneur nous a promis que, quand nous serons debout devant Lui avec nos cœurs revêtus de vêtements blancs, Il transformera notre chair en des corps glorifiés.
En ce monde, il y a des églises de Dieu où les justes et les serviteurs de Dieu peuvent être trouvés. Ceux qui sont revêtus de vêtements blancs sont dans ces églises et Dieu travaille à travers Ses églises et Ses serviteurs.
Retournons à Apocalypse 3:5 de nouveau: “Celui qui vaincra sera revêtu ainsi de vêtements blancs; je n’effacerai point son nom du Livre de Vie, et je confesserai son nom devant mon Père et devant ses anges.” 
Une condition préalable que Dieu nous a donnée dans ce passage est le fait qu’Il revêtira de vêtements blancs seulement “celui qui vaincra.” Nous devons vaincre. Mais ceux qui croient en Jésus, mais qui croient aussi que leurs péchés quotidiens seront pardonnés grâce à leurs confessions quotidiennes ne sont pas ceux qui ont vaincu Satan dans leur combat contre lui, mais ceux qui ont été vaincus. Les gens avec une telle foi ne pourront jamais être revêtus de vêtements blancs. Ils ne pourront jamais devenir des justes.
Seuls ceux qui triomphent croient au travail parfait du salut du Seigneur. Le Seigneur vous a déjà donné la foi qui peut vaincre les fausses doctrines comme celles de la sanctification ou de la justification. Dieu nous a aussi sauvés grâce à Son vrai évangile, l’évangile du baptême et du sang, pour que nous puissions combattre et vaincre les faux évangiles qui ne nous apportent pas le parfait salut et la libération de l’emprise de Satan.
Nous devons seulement transférer nos péchés par la foi, reconnaître concrètement dans nos cœurs que nous avons en effet transféré tous nos péchés sur Jésus. Et nous devons croire que nous sommes morts quand Jésus est mort et qu’Il est mort à notre place. Nous devons aussi croire que Jésus est ressuscité pour nous laisser revivre. Une fois que nous aurons cette foi concrète en la vérité, Dieu, en regardant notre foi, nous approuvera comme des justes.
Voici en fait la signification de cette Parole: “Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu ” (Jean 1:12). Les gens ne deviennent pas des enfants de Dieu en disant: “je crois en Jésus,” quand ils n’ont aucune connaissance correcte de Jésus.
La Parole de Dieu continue: “eux qui sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu.” C’est vrai. Devenir des enfants de Dieu n’est possible que grâce à la foi. Pour cela, nous devons donc combattre et vaincre les menteurs. Ceux qui ont reçu la rémission des péchés en triomphant ainsi des menteurs doivent marcher avec Dieu en triomphant aussi des désirs de leur chair. Ils doivent vivre, autrement dit, selon la volonté de Dieu.
Qu’est-ce donc alors que la volonté de Dieu? La volonté de Dieu est que ceux qui ont été revêtus de vêtements blancs s’unissent et servent Son évangile. Sa volonté pour les justes est, bien qu’ils puissent vivre à part, qu’ils se réunissent pour adorer, servir et louer Dieu et diffuser l’évangile aux pécheurs pour qu’eux, aussi, puissent être revêtus de vêtements blancs. Vivre pour travailler à sauver des âmes est la vie des gens de Dieu, la vie de Ses serviteurs.
Quand nous vivons une telle vie, non seulement Dieu nous revêt de Sa “justice,” mais Il nous donne aussi toutes les bénédictions, autant la prospérité sur cette terre que les bénédictions spirituelles du Ciel. En nous faisant prêcher cet évangile à tous ceux qui nous entourent, Il les revêt aussi de vêtements blancs. Dieu a revêtu de blanc tout les justes et tous ceux qui les entourent. Dieu nous a permis de vaincre dans notre combat contre le mensonge en croyant en la Parole de vérité. Et Il a donné la bénédiction, d’être revêtus du vêtement blanc pour les justes qui vaincront ainsi dans cette lutte spirituelle. Louez le  Seigneur!