佈道

Sujet 10: La Révélation

[12-2] Embrassez votre Martyre Avec une Foi courageuse (Apocalypse 12:1-17)

Embrassez votre Martyre Avec une Foi courageuse
(Apocalypse 12:1-17)

Le chapitre 12 nous montre comment l’Église de Dieu fera face aux tribulations de la fin des temps. Le verset 1 dit: “Un grand signe parut dans le Ciel: une femme enveloppée du soleil, la lune sous ses pieds, et une couronne de douze étoiles sur sa tête.” La “femme enveloppée du soleil” se réfère ici à l’Église de Dieu sur la terre, et la phrase “la lune sous ses pieds” signifie que l’Église de Dieu est encore sous la gouvernance du monde. Cela nous dit que l’Église de Dieu en ce monde, et les saints qui en font partie, glorifieront Dieu en étant martyrisés. 
La phrase “une couronne de douze étoiles sur sa tête,” nous montre que l’Église combattra contre Satan à la fin des temps et sera martyrisée à cause de sa foi. Comme la Parole de Dieu nous l’affirme, l’Église de Dieu triomphera. Malgré la volonté de Satan de détruire notre foi, de nous menacer de toutes sortes de façons, de nous faire souffrir, de nous blesser, et même éventuellement d’en attenter à nos vies, nous continuerons à défendre notre foi et à être martyrisés comme justes. C’est la victoire de la foi.
À l’époque de l’Église primitive, beaucoup de saints qui nous ont précédés furent aussi martyrisés. Ce martyre ne s’appuie pas sur nos propres forces, mais sur le Saint Esprit qui demeure dans nos cœurs.
Dans la phrase “une femme enveloppée du soleil,” la “femme” se réfère ici à l’Église de Dieu, et le fait qu’elle soit “enveloppée du soleil” signifie que l’Église sera durement persécutée. Même au milieu des terrifiantes tribulations et des fléaux de la fin des temps, les saints défendront leur foi vigoureusement et ne se soumettront jamais à Satan. Pourquoi? Parce que le Saint Esprit dans leur cœur les fera tenir ferme et combattre Satan, et il leur donnera une foi qui ne se soumettra jamais aux menaces ni à la persécution, même au risque de leur propre vie.
De plus, puisque ceux qui ont placé leur espérance dans le Royaume des Cieux croient en la Parole de Dieu qui leur déclare que les fléaux des sept trompettes finiront bientôt et seront suivis par les fléaux des sept coupes qui dévasteront la terre, ils ne capituleront jamais devant Satan. 
Ceux qui connaissent et croient qu’ils n’auront pas accès à un monde meilleur s’ils se soumettent à Satan ne pourront jamais se prosterner devant lui. Les fléaux des sept coupes qui seront déversés sur l’Antéchrist et ses disciples les dévoreront sans merci et sans repos. Les saints qui connaissent tout de ces fléaux, 100 pour cent de ceux-ci, ne rejetteront jamais leur foi à cause des menaces, car le Saint Esprit travaillera dans leur cœur. Le Saint Esprit qui demeure en nous nous donnera la force de tenir ferme contre Satan, de le vaincre, et d’être martyrisés.
Quand le fléau de la quatrième trompette sera passé et que ceux des cinquième et sixième trompettes viendront, “le martyre” arrivera pour nous. Ceux qui défendront leur foi et seront martyrisés sont seulement ceux qui sont nés de nouveau d’eau et d’Esprit. Lorsque les fléaux des sept trompettes se produiront, l’Antéchrist aura temporairement, parce que Dieu l’aura permis, autorité sur le monde.
Sachant que cette autorité ne durera qu’un peu de temps, les serviteurs de Satan et l’Antéchrist persécuteront ceux qui servent Jésus Christ comme leur Seigneur, de façon à ce qu’ils puissent emmener le plus de gens possible avec eux en enfer. Mais ceux qui ont transféré tous leurs péchés sur Jésus par Son baptême ne se soumettront pas sous la persécution de l’Antéchrist, mais défendront vigoureusement l’évangile donné par Jésus Christ et seront martyrisés.
Ainsi, le martyre est la preuve de la foi. Ceux qui ont cette preuve hériteront du Royaume Millénaire, du Nouveau Ciel et de la Nouvelle Terre préparés par le Seigneur. Ceci s’applique à tous ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit dispersés dans le monde entier. La Bible nous dit que presque tous les saints nés de nouveau seront martyrisés durant ces temps de la fin. 
Mais ceux qui, pour éviter le martyre, abandonnant leur foi en l’eau et l’Esprit, se tiendront au côté de l’Antéchrist, le serviront et l’adoreront comme Dieu, seront donc tués par les fléaux des sept coupes et aux mains de l’Antéchrist lui-même. Leur mort ne sera pas un martyre, mais seulement une mort désespérée et vaine. Lorsque Satan et l’Antéchrist seront jetés en enfer, ces gens y tomberont aussi tous ensemble.
Trahir Jésus Christ pour éviter le martyre et diminuer les épreuves des tribulations même juste un peu est une chose insensée à faire. Lorsque les fléaux des sept trompettes finiront et que ceux qui ont défendu leur foi seront martyrisés, les fléaux des sept coupes ravageront aussitôt la terre entière, laissant peu de survivants. Ce qui est clair, c’est que ceux qui ont reçu la rémission du péché seront certainement martyrisés, et pour que nous ne trahissions pas notre Seigneur au moment du martyre, nous devons préparer notre foi maintenant en croyant, ayant une connaissance appropriée de la fin des temps et une compréhension correcte de la Parole.
Nous avons reçu la rémission de nos péchés, et lorsque nous serons martyrisés, nous expérimenteront une joie inconnue jusqu’ici, alors que Dieu nous fortifiera. Que notre foi soit clairement établie dans nos cœurs puisque vous et moi sommes destinés à être martyrisés pour le Seigneur. Lorsque le moment du martyre sera passé, Dieu procèdera certainement à notre résurrection et à notre enlèvement, nous permettant ensuite d’être glorifiés dans le Royaume Millénaire, nous donnant Ses Nouveaux ciel et terre éternels, nous y faisant régner, nous permettant de vivre pour toujours dans l’abondance — si nous croyons fermement en tout cela, notre souffrance elle-même se transformera en joie.
L’apôtre Paul a dit: “J’estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous” (Romains 8:18). Alors qu’il servait l’évangile, Paul a grandement souffert, étant battu presqu’à mort à plusieurs occasions. Mais en croyant que cette souffrance était pour la gloire de Dieu, la douleur de Paul devint une immense joie. Selon les archives historiques et le folklore, presque tous les apôtres, incluant Paul, furent martyrisés. On dit que Pierre a été crucifié la tête en bas sur la colline du Vatican. Et que les leaders de l’Église primitive, incluant Polycarpe, et beaucoup d’autres saints chantaient des louanges à Dieu même lorsqu’ils brûlaient à mort sur le bûcher. De telles choses n’auraient pas été possibles si Dieu n’avaient pas fortifié Ses saints.
Tout comme il y eut de tels saints fidèles à cette époque, il y en eut aussi qui trahirent leur foi. Origène, un théologien qui est tenu en haute estime par les théologiens actuels, fut quelqu’un qui entendit l’évangile directement des apôtres. Pourtant, quand le temps du martyre arriva, il l’évita, ainsi sa vie fut épargnée alors que ses compagnons furent martyrisés. Cela n’aurait pas été possible s’il n’avait pas renié tout ce que Jésus avait fait pour lui. Origène fut donc le représentant de ceux qui renient la divinité de Jésus. Mais en dépit de sa trahison, les théologiens actuels le tiennent en haute estime parmi les théologiens les plus renommés.
Pourquoi Origène a-t-il échappé au martyre alors que les autres saints l’ont embrassé? Ce n’est pas parce que la volonté d’Origène était faible alors que celle des autres saints était forte. Les saints qui furent martyrisés en louant Dieu le furent parce qu’ils croyaient en ce que Paul leur avait dit — c’est-à-dire, au fait “que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous.” Ils pouvaient supporter leur souffrance présente, autrement dit, parce qu’ils croyaient en la Parole de promesse de Dieu affirmant qu’Il les ressusciterait et les enlèverait, et leur donnerait Son Royaume Millénaire.
Nous devons réaliser clairement que le martyre nous arrivera. Ceux qui vivent leurs vies de foi avec une connaissance claire de ce fait sont différents des autres. Ceux qui croient que l’image des saints martyrisés de l’Église primitive est leur propre image peuvent avoir une vie de foi qui est forte, digne et courageuse, car toute la Parole de la Bible pourrait être leur propre histoire. Ils vivent toujours avec une foi qui embrasse le martyre — c’est-à-dire, qu’ ils vivent en croyant toujours qu’après leur martyre, Dieu leur accordera la résurrection et l’enlèvement, ainsi que le Nouveau Ciel et la Nouvelle Terre qu’il a planifié et préparé pour eux à l’avance.
Ceux qui croient en cela pourront toujours vivre une courageuse vie de foi, car ils savent que leur foi les prépare pour leur fin, lorsqu’ils seront capables de mourir en louant Dieu. Et parce qu’il ne s’agit pas d’une simple question de doctrine, mais de foi réelle, ceux qui ne croient pas pleinement en cette Parole et en l’évangile seront les premiers à nous vendre à l’Antéchrist. C’est pourquoi, une fois que vous et moi réalisons que nous serons martyrisés, nos frères et sœurs dans l’église de Dieu, qui ont la même foi que la nôtre et qui seront avec nous pour toujours, deviennent si importants pour nous. Les serviteurs de Dieu, Son peuple, et Son Église — sont tous très précieux pour nous.
Les saints du temps de l’Église primitive avaient une foi qui était encore plus fervente et définie que la nôtre, nous qui vivons maintenant dans la fin des temps. Ils croyaient en leur martyre, suivi de leur résurrection et de leur enlèvement, ainsi qu’au Royaume Millénaire, au Nouveau Ciel et à la Nouvelle Terre. C’est Pourquoi ils vivaient leur vie de foi comme s’ils vivaient vraiment au temps de la Grande Tribulation, comme si le retour du Seigneur était imminent. Ainsi, lorsque nous, qui vivons en cette âge de l’arrivée prochaine de la Tribulation, lisons à leur sujet, leurs histoires nous semblent réalistes et vives car eux, aussi, connaissaient et croyaient en toute la Parole de Dieu sur la Tribulation, leur martyre, leur résurrection et leur enlèvement.
Parce que nous vivons présentement avec la fin des temps qui approche sous nos yeux, nous devons préparer notre foi de martyr fermement en nos cœurs. Satan défiera quiconque croit en l’eau et le sang de Christ, essayant de détruire sa foi. Pour ne pas se soumettre à ce piège de Satan, nous devons lier l’évangile de l’eau et de l’Esprit sur nos cœurs, le réexaminer et le saisir avec force une fois de plus avec notre espérance en la Nouvelle Terre et le Nouveau Ciel, et s’assurer que cette foi qui est la nôtre ne se perde pas jusqu’au moment précis de notre martyre.
La raison pour laquelle les saints de l’Église primitive défendaient leur foi si désespérément, c’est qu’ils avaient aussi connu et cru en toute la Parole des Écritures sur la Tribulation, leur martyre, leur résurrection et sur l’enlèvement. Vous et moi, aussi, seront martyrisés. Je mourrai, et vous aussi — nous mourrons tous en défendant notre foi. Peut-être serai-je le premier à être traîné et tué. Cela peut sembler être une terrifiante perspective en soi, mais finalement, il n’y a rien à craindre, car la conclusion logique du fait d’éviter le martyre serait de renier notre foi, une chose qu’on ne peut absolument pas faire.
Après tout, Dieu sera glorifié à travers notre martyre, et c’est la destinée qu’Il a planifié pour nous. C’est donc quelque chose que nous devons traverser au moins une fois. Puisque nous ne pouvons ni l’éviter ni y échapper, courrons-y donc, pleins de force, et sautons dedans courageusement. Nous avons l’autorité du Roi que personne d’autre n’a, et nous avons aussi placé notre espérance dans les bénédictions éternelles. Ainsi, nous pouvons toujours prier Dieu pour qu’Il nous fortifie, et lui rendre gloire encore davantage. En croyant sans craindre notre martyre, nous recevrons une joie plus grande encore. C’est une grande gloire pour Dieu, et une grande bénédiction pour nous.
Dieu écrivit le Livre de l’Apocalypse pour nous parler du martyre des saints, de la résurrection et de l’enlèvement, du Royaume Millénaire, du Nouveau Ciel et de la Nouvelle Terre. Ainsi, connaître l’Apocalypse est comme avoir une foi définie en ce monde en déclin. La route vers le Nouveau Ciel et la Nouvelle Terre révélée dans l’Apocalypse ne peut être empruntée sans l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Et cette foi ne peut être confirmée sans traverser le martyre. J’espère et je prie, donc, que vous puissiez lier votre foi à votre cœur solidement, croyant que vous ne trahirez pas l’évangile mais serez martyrisés lorsque le temps viendra, et regarderez droit devant avec votre foi. Votre vie de foi changera alors drastiquement à partir de ce moment.
Nous ne mourrons pas en vain, pris dans les pièges de Satan. Par l’œuvre du Saint Esprit dans nos cœurs, nous mourrons pour défendre notre foi. C’est le vrai martyre. Le jour de notre martyre viendra sûrement. Mais nous ne le craignons pas, car nous savons que même si nos corps seront tués par Satan, Dieu nous fera revivre rapidement dans nos nouveaux corps glorieux. Nous savons aussi que notre martyre sera rapidement suivi de notre résurrection et de notre enlèvement, et que ce qui nous attend ensuite, c’est la bénédiction de régner dans le Royaume Millénaire et notre éternelle royauté au Ciel.
Il y a longtemps, l’Empereur romain Néron mit le feu à Rome pour reconstruire la ville. Lorsque les citoyens romains devinrent furieux de cela, il blâma les chrétiens pour ce feu incendiaire et les massacra sans discrimination. De la même façon, lorsque les désastres naturels frapperont le monde durant la Grande Tribulation, l’Antéchrist nous blâmera, nous les saints, pour tous les fléaux, nous accusant faussement et nous tuant.
Ainsi, nous devons prier Dieu, dès maintenant, de nous donner une foi de martyr, la foi avec laquelle nous pourrons mourir. Si nous n’abandonnons pas notre foi et sommes martyrisés, la gloire de Dieu apparaîtra. Mais si nous abandonnons notre foi, nous soumettons à l’Antéchrist, et l’acceptons comme Dieu, nous serons jetés dans le feu éternel. Si nous prions Dieu de nous donner la foi qui peut vaincre l’Antéchrist, en d’autres mots, notre Seigneur nous donnera force et puissance, mais si nos cœurs ne sont pas fermes et que nous trahissons notre foi, seul l’enfer nous sera donné.
Laissez-moi vous raconter une petite histoire sur la Guerre de Corée. Les troupes nord-coréennes vinrent dans une église de campagne du sud, où un diacre nommé Chudal Bae était en charge. Voyant que la cour de l’église était sale, un soldat envahisseur ordonna au diacre de la nettoyer. Mais ce diacre refusa de le faire, disant qu’il devait garder le saint jour du Seigneur. Les soldats, devenant impatients, menacèrent de le tuer devant toute la congrégation s’il ne nettoyait pas la cour. Mais le diacre continua à refuser, disant qu’il devait défendre sa foi, et il fut tué. Plus tard, certains chrétiens ont affirmé que sa mort était un martyre, mais ce n’était pas un martyre. Pourquoi? Parce que le martyre consiste à mourir pour une oeuvre juste — c’est-à-dire, pour révéler la gloire de Dieu. Mourir pour son entêtement en prenant Dieu comme prétexte est loin de constituer un martyre.
Pourrions-nous rejeter l’amour du salut que Dieu nous a donné? À cause de nos défauts et de nos péchés, Jésus Christ prit tous nos péchés sur Lui par Son baptême et fut crucifié à mort. Si nous rendons une entière dévotion pour cet amour de notre Seigneur, nous pouvons encore moins rejeter l’évangile qui nous donne accès au Nouveau Ciel et à la Nouvelle Terre par amour de la chair, chair qui disparaîtra tout simplement avec notre mort. Nous sommes nés en ce monde en étant destinés à être sauvés, à prêcher l’évangile du salut à tous sur cette terre, et à mourir en prêchant. N’oubliez pas que le destin des saints qui ont reçu la rémission du péché, c’est-à-dire, notre propre destin, est de vivre par la foi et d’être martyrisés pour vaincre le défi de la foi de Satan par amour de la gloire de Dieu qui sera révélée en nous.
Nous avons tellement de défauts et d’imperfections que nous ne pouvons donner gloire à Dieu avec quoi que ce soit. Pour des gens comme nous, Dieu nous a accordé l’opportunité de donner une grande gloire au Seigneur, et cela par le moyen du martyre. Ne l’évitez pas. Croyons en Dieu qui diminuera le temps de la Tribulation si nous le Lui demandons, et retenons fermement notre espérance en l’héritage du Nouveau Ciel et de la Nouvelle Terre, triomphons de nos souffrances passagères qui se termineront rapidement. Vivons en croyant que le Seigneur ne permettra pas une trop grande souffrance à ceux qui ont vécu fidèlement pour Lui, ni ne permettra que quoi que ce soit leur fasse trahir leur foi, mais qu’Il les protègera et les comblera d’une grâce encore plus abondante.
Réalisant que nous serons martyrisés, nous avons besoin d’expérience pour affronter les épreuves, persévérer dans les souffrances, et travailler pour le Seigneur. À travers de telles choses, nous grandirons dans la foi en marchant avec le Seigneur, et lorsque la fin des temps viendra, nous serons capables de faire face à notre martyre avec la force donnée par le Seigneur. Si nous demeurons sans connaître ce que c’est que de souffrir pour le Seigneur, par dévotion pour Lui, ou en travaillant et en se sacrifiant pour Lui, la peur nous submergera lorsque le temps de notre martyre viendra avec l’arrivée de la Grande Tribulation. Seuls ceux qui ont souffert et vaincu la douleur précédemment peuvent combattre leur souffrance encore une fois. 
Je prie Dieu pour que votre vie de foi soit de souffrir pour le Seigneur et d’avoir la victoire, et pour que lorsque le moment du martyre arrivera, vous, aussi, soyez parmi les fidèles qui se rappelleront dans leur cœur et confesseront de leurs lèvres que toutes ces choses font partie de la gloire qui leur est réservée dans la bénédiction et la grâce de Dieu. 
Si vous désirez désespérément vous emparer du Royaume des Cieux par votre foi, le Nouveau Ciel et la Nouvelle Terre deviendront certainement vôtres.
Dieu désire que tous les hommes soient sauvés et viennent à la connaissance de la vérité (1 Timothée 2:4).