Sermons

Sujet 9: Romains

[Chapitre 5-3] Ensemble, avec Dieu (Romains 5:1-21)

( Romains 5:1-21 )
“ Étant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus Christ, à qui nous devons d'avoir eu par la foi accès à cette grâce, dans laquelle nous demeurons fermes, et nous nous glorifions dans l'espérance de la gloire de Dieu. Bien plus, nous nous glorifions même des afflictions, sachant que l'affliction produit la persévérance, la persévérance la victoire dans l'épreuve, et cette victoire l'espérance. Or, l'espérance ne trompe point, parce que l'amour de Dieu est répandu dans nos coeurs par le Saint Esprit qui nous a été donné. Car, lorsque nous étions encore sans force, Christ, au temps marqué, est mort pour des impies. A peine mourrait-on pour un juste; quelqu'un peut-être mourrait-il pour un homme de bien. Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous. A plus forte raison donc, maintenant que nous sommes justifiés par son sang, serons-nous sauvés par lui de la colère. Car si, lorsque nous étions ennemis, nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de son Fils, à plus forte raison, étant réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie. Et non seulement cela, mais encore nous nous glorifions en Dieu par notre Seigneur Jésus Christ, par qui maintenant nous avons obtenu la réconciliation. C'est pourquoi, comme par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu'ainsi la mort s'est étendue sur tous les hommes, parce que tous ont péché,...car jusqu'à la loi le péché était dans le monde. Or, le péché n'est pas imputé, quand il n'y a point de loi. Cependant la mort a régné depuis Adam jusqu'à Moïse, même sur ceux qui n'avaient pas péché par une transgression semblable à celle d'Adam, lequel est la figure de celui qui devait venir. Mais il n'en est pas du don gratuit comme de l'offense; car, si par l'offense d'un seul il en est beaucoup qui sont morts, à plus forte raison la grâce de Dieu et le don de la grâce venant d'un seul homme, Jésus Christ, ont-ils été abondamment répandus sur beaucoup. Et il n'en est pas du don comme de ce qui est arrivé par un seul qui a péché; car c'est après une seule offense que le jugement est devenu condamnation, tandis que le don gratuit devient justification après plusieurs offenses. Si par l'offense d'un seul la mort a régné par lui seul, à plus forte raison ceux qui reçoivent l'abondance de la grâce et du don de la justice régneront-ils dans la vie par Jésus Christ lui seul. Ainsi donc, comme par une seule offense la condamnation a atteint tous les hommes, de même par un seul acte de justice la justification qui donne la vie s'étend à tous les hommes. Car, comme par la désobéissance d'un seul homme beaucoup ont été rendus pécheurs, de même par l'obéissance d'un seul beaucoup seront rendus justes. Or, la loi est intervenue pour que l'offense abondât, mais là où le péché a abondé, la grâce a surabondé, afin que, comme le péché a régné par la mort, ainsi la grâce régnât par la justice pour la vie éternelle, par Jésus Christ notre Seigneur.”
 

(Romains 5:1) “Étant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus Christ,”
Le Livre des Romains montre clairement que ce n’est pas par la justice de l’homme que l’on reçoit la rémission des péchés, mais c’est en croyant en la justice de Dieu que la foi est approuvée. C’est pour cela qu’ici au chapitre 5 Paul explique que nous avons la paix avec Dieu en croyant en cette justice. Quand Dieu nous a sauvés de nos péchés par Sa justice, cela n’a pas de sens que nous n’obtenions pas la paix en manquant de croire en la justice de Dieu pour notre part. La Bible nous dit que l’on est sauvé de ses péchés en croyant en la justice de Dieu. C’est la paix qui s’obtient quand on met sa foi dans la justice de Dieu. 
La justice de Dieu nous a rendus sains. Donc, quiconque connaît la justice de Dieu et y croit de tout coeur recevra la rémission de tous ses péchés.
En Romains 1:17, l’apôtre Paul a dit: “Car dans l’évangile, la justice de Dieu est révélée par la foi et pour la foi.” Le livre des Romains nous dit que la justice humaine ne peut pas délivrer des péchés. En Romains chapitre 5, l’apôtre Paul résume une fois encore l’évangile dans lequel la justice de Dieu est contenue. Il fait cela pour prêcher cette justice de Dieu aux saints de Rome, pour que leur foi soit fortifiée davantage.
Cependant, certaines personnes interprètent encore ce passage d’un point de vue erroné de la doctrine de la justification. C’est faux de tordre ce passage pour adhérer à une telle doctrine. La doctrine de la justification est une interprétation qui prétend que puisque les chrétiens croient en Jésus, Dieu les considère sans péché même s’ils ont encore des péchés intacts. C’est le sens de la doctrine de la justification. 
La justice de Dieu nous parle différemment. Elle nous dit que ceux qui croient en la justice de Dieu ont été “justifiés par la foi”. Nous pouvons être justifiés devant Dieu seulement en croyant en Sa justice. Dieu ne considère pas quelqu’un qui est plein de péché comme n’ayant pas de péché. 
 


Entrer par la foi dans cette grâce dans laquelle nous nous tenons


(Romains 5:2) “ à qui nous devons d'avoir eu par la foi accès à cette grâce, dans laquelle nous demeurons fermes, et nous nous glorifions dans l'espérance de la gloire de Dieu.”
La justice de Dieu qui nous est donnée n’est pas constituée de nos propres bonnes oeuvres. Nous sommes sauvés de tous nos péchés une fois pour toutes en croyant en la justice de Dieu, qui a déjà été accomplie et a le pouvoir absolu. Qu’est-ce que la justice de Dieu alors? Elle se réfère au fait que Dieu a déjà sauvé tous ceux qui vivent sur cette planète de tous leurs péchés à la perfection, en envoyant Son Fils sur la terre, Le faisant baptiser par Jean Baptiste, mourir à la Croix, et ressusciter d’entre les morts. Donc, nous qui croyons en la justice de Dieu sommes devenus Ses enfants, et nous sommes entrés dans Sa gloire. 
Romains 5:2 dit: “à qui nous devons d'avoir eu par la foi accès à cette grâce, dans laquelle nous demeurons fermes, et nous nous glorifions dans l'espérance de la gloire de Dieu.” Comme l’apôtre Paul souligne de nouveau cela, puisque la justice de Dieu a déjà été accomplie et tient ferme, c’est par la foi que nous avons obtenu la justice de Dieu, et donc vous et toute personne dans ce monde doit réaliser qu’il est maintenant possible à tous d’obtenir, par la loi de la foi, la justice de Dieu qui est déjà là. Si vous devenez aussi juste avec nous en croyant en la justice de Dieu, alors vous aussi recevrez la bénédiction de la vie éternelle. 
Ce que nous devons réaliser clairement dans la justice de Dieu c’est le fait que le baptême et le sang de Jésus nous ont sauvés de tous nos péchés. C’est pour cela que nous pouvons obtenir la sainteté et avoir la vraie foi qui croit en la justice de Dieu. La vraie foi c’est la foi qui se place dans la vérité où la justice de Dieu est contenue. Nous ne devons pas échanger la justice de Dieu, que Dieu Lui-même a déjà accomplie, avec la doctrine de la justification et y croire plutôt. La justice de Dieu n’est pas quelque chose qui a été créé théoriquement par les hommes. La justice de Dieu a été accomplie concrètement et réellement par le baptême et le sang de Jésus. Sans croire en la justice de Dieu, il est impossible à un pécheur d’être sauvé de tous ses péchés. Donc, nous devons comprendre la justice de Dieu correctement et y croire correctement. La raison pour laquelle nous ne devons pas croire la doctrine de la justification au lieu de la justice de Dieu est que si nous le faisons, nos péchés ne peuvent pas être expiés.
Dieu a approuvé la foi de ceux qui croient en Sa justice. Dans les coeurs des croyants en la justice de Dieu, Il a donné la paix éternelle. Ce que la justice de Dieu essaie de nous dire c’est que les péchés de l’humanité avaient brisé leur paix avec Dieu, mais Jésus Christ les a réconciliés avec Dieu en expiant tous ces péchés par Son baptême et Son sang.
C’est seulement en croyant en la vraie justice de Dieu que nous pouvons avoir la paix avec Lui. Nous qui croyons en la justice de Dieu ne pouvons plus rester Ses ennemis, et la vraie paix est venue vers nous en résultat de la foi en la justice de Dieu. Celui qui nous a préparé cette paix est Dieu le Père. Ayant été envoyé sur la terre, Jésus Christ a expié, par le baptême qu’Il a reçu de Jean et Son sang, Sa mort, et Sa résurrection, tous les péchés du monde qui faisaient de nous les ennemis de Dieu.
Cependant, ceux qui ne croient pas en la justice de Dieu font la guerre à cette justice de Dieu en amenant leur propre justice. Ces gens doivent se détourner immédiatement et se soumettre à Dieu. Et en plaçant maintenant leur foi en la justice de Dieu, ils doivent recevoir la grâce qui expie tous leurs péchés.
Comment la paix de Dieu vient-elle vers un pécheur? Votre paix avec Dieu ne peut se trouver que si vous l’obtenez en croyant en Sa justice. Il n’y a pas d’autre moyen pour avoir cette paix avec Dieu. En dépit de cela, les pécheurs ne connaissent pas la justice de Dieu même s’ils désirent la paix avec Lui, et donc ils ne sont pas en paix avec Dieu. Si un pécheur chrétien ne s’appuie pas sur la justice de Dieu pour y croire, alors il n’a pas de conviction du salut à cause des péchés qu’il commet constamment, et il s’appuie sur des doctrines sans fondement. Par conséquent, cela ne perpétue que la souffrance et le désespoir. Par contre, nous qui croyons en la justice de Dieu jouissons maintenant vraiment de la paix avec Lui. 
 


La justice de Dieu qui nous rend capables de tout vaincre

 
(Romains 5:3) “Bien plus, nous nous glorifions même des afflictions, sachant que l'affliction produit la persévérance,”
Non seulement cela – c’est-à-dire, non seulement nous avons reçu le salut par la foi – mais nous avons aussi la joie dans les tribulations. C’est parce que nous croyons en la justice de Dieu. Le passage ici dit que la tribulation produit la persévérance; cette foi est le témoignage de l’Apôtre Paul et aussi notre témoignage. Ceux qui ont été sauvés en croyant en la justice de Dieu sont parfois persécuter pour prêcher cette justice de Dieu. Ils ont des tribulations en suivant la volonté de Dieu.
 
(Romains 5:4) “la persévérance la victoire dans l'épreuve, et cette victoire l'espérance.”
Cependant, la persévérance produit aussi l’expérience, et l’expérience produit l’espérance. Parce que Dieu nous a sauvés de tous nos péchés une fois pour toutes et nous a donné de nouveaux cieux et une nouvelle terre, nous attendons patiemment dans l’espérance. C’est le vrai but dans lequel les saints persévèrent. 
Les tribulations produisent la patience pour les saints. Les saints persévèrent dans la tribulation parce qu’ils croient que la bénédiction de Dieu viendra bientôt. Un coeur patient est le coeur qui attend le retour proche du Seigneur. A travers les tribulations, Dieu raffine le coeur des saints. Un coeur raffiné nous donne une foi forte qui nous permet de persévérer dans toutes les souffrances. Donc, aucune tribulation ne peut abolir notre foi en la justice de Dieu.
Devant Dieu, le coeur des saints espère toujours le retour du Seigneur, tenant ferme sur la Parole de la justice de Dieu. Toute notre persévérance vient du fait que nous croyons la promesse du Seigneur, et la force pour les saints afin de persévérer dans les tribulations vient du fait que l’amour de Dieu dans la vérité a été déversé dans leurs coeurs. 
Ceux qui croient en la justice de Dieu donnée par le Seigneur sont ceux qui ont reçu l’Esprit de Dieu. Le Saint Esprit fait que le coeur des saints croie fermement à la justice de Dieu, et les conduit ainsi à se confier dans les promesses de Dieu. 
 
 
La justice de Dieu qui nous a donné l’espérance
 
(Romains 5:5) “Or, l'espérance ne trompe point, parce que l'amour de Dieu est répandu dans nos coeurs par le Saint Esprit qui nous a été donné.”
Celui qui croit en la justice de Dieu est celui qui a l’espérance du Royaume des Cieux. Donc il n’a pas honte du fait qu’il vit sur cette terre pour le Royaume du Seigneur. C’est parce que l’amour de Dieu a été répandu dans son coeur. L’amour de Dieu est un amour qui s’obtient en ayant foi en la justice de Dieu, non en croyant en la Doctrine de la justification ou la doctrine de la sanctification incrémentale. Mais beaucoup de gens mettent encore la justice de Dieu de côté avec la doctrine de la justification.
Se référant au baptême de Jésus qui constitue la justice de Dieu, certaines personnes s’opposent à Dieu en disant: “Où est-il dit dans la Bible que les péchés du monde ont été transférés sur Jésus quand Il a été baptisé par Jean baptiste?” Dans la Bible, la signification du baptême de Jésus c’est: 1) être nettoyé; 2) être submergé; 3) être enterré; et 4) être transféré. Le fait que les péchés du monde aient été lavés quand Jésus a été baptisé par Jean Baptiste est le même principe que l’imposition des mains dans l’Ancien Testament, où les péchés du peuple d’Israël étaient lavés de leur coeur quand le Souverain Sacrificateur mettait ses mains sur la tête du bouc émissaire. Le peuple d’Israël aussi était purifié de ses péchés par la foi, en croyant en la Parole du système sacrificiel de Dieu qui se trouvait dans l’imposition des mains établie par Dieu.
Donc, le fait que Jésus ait été baptisé par Jean Baptiste et submergé sous l’eau signifie qu’Il a pris les péchés du monde, et signifie aussi que Jésus est mort sur la Croix précisément parce qu’Il avait pris tous ces péchés du monde. L’ensevelissement de Jésus nous dit qu’Il est mort parce qu’Il avait pris les péchés du monde et les a portés par Son baptême. “Le salaire du péché c’est la mort”, et c’est la Loi de Dieu; donc, le fait que Jésus ait été baptisé et enseveli se réfère au fait qu’Il ait porté tous nos péchés et soit mort à notre place. 
Quand Jésus Christ a été baptisé par Jean Baptiste, Il a dit en Matthieu 3:15: “Laisse faire maintenant, car il convient que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste.” Donc c’est quand Il est sorti de l’eau après avoir été baptisé que la justice de Dieu qui sauve l’humanité du péché a été accomplie. En dépit de cela, certaines personnes se considèrent trop intelligentes, et passent sur la signification qui est cachée et contenue dans la Parole de Dieu, et ne s’appuient pas dessus. Utilisant le mot baptême, la Bible parle de la purification des péchés qui a accompli la justice de Dieu. Dieu a parlé de Sa justice qui efface les péchés du monde par l’imposition des mains dans l’Ancien Testament, et par le baptême de Jésus dans le Nouveau Testament. Ceux qui croient en la justice de Dieu sont ceux qui croient au baptême et au sang de Jésus comme leur salut. Ce sont ces gens qui demeurent dans la justice de Dieu.
 

Avant même que nous ne soyons nés
 
(Romains 5:6) “ Car, lorsque nous étions encore sans force, Christ, au temps marqué, est mort pour des impies”
Ici la Bible utilise l’expression “lorsque nous étions encore sans force”, et cette expression se réfère au temps où nous n’étions pas encore nés. Quand Jésus Christ est-il venu sur la terre? Il est venu il y a environ 2000 ans. Il est venu sur la terre longtemps avant qu’aucun de nous ne soit né dans ce monde.
A Adam et Eve, les premiers humains, Dieu avait promis le plan de la rémission des péchés pour tous les pécheurs. Dieu a dit au serpent: “Il t’écrasera la tête, et tu lui mordras le talon” (Genèse 3:15). Satan a incité les coeurs d’Adam et Eve à ne pas croire la Parole de Dieu. Cependant, le Nouveau Testament nous dit que Jésus nous a sauvés, nous pécheurs, de tous nos péchés par le baptême qu’Il a reçu de Jean Baptiste et le sang qu’Il a versé à la Croix. Quand Dieu dit en Genèse que Satan mordrait le talon de Jésus, cela signifie que le Seigneur serait baptisé et crucifié sur cette terre. Cela désigne le baptême et la mort de Jésus, prophétisant que notre Seigneur prendrait nos péchés par Son baptême et mourrait à la Croix. Donc, l’expression dans ce verset: “lorsque nous étions encore sans force” nous dit que le Seigneur a promis de remettre tous nos péchés avant même que nous ne soyons nés sur la terre, et qu’Il a accompli cette oeuvre longtemps avant qu’aucun de nous ne soit né. Nous devons ainsi croire au baptême et au sang de Jésus qui sont devenus la justice de Dieu comme notre rémission des péchés. 
Le verset 6 dit: “ Car, lorsque nous étions encore sans force, Christ, au temps marqué, est mort pour des impies.” Paul dit ici que la justice de Dieu a déjà été accomplie avant même que nous ne soyons nés. Il nous dit donc que c’est en croyant au baptême et au sang du Seigneur que nous sommes sauvés de tous les péchés du monde, et que la rémission de nos péchés ne s’obtient pas en faisant des prières de repentance.
Ceux qui ne connaissent pas la justice de Dieu disent qu’alors que les péchés originels de quelqu’un sont remis quand il croit en Jésus Christ, ses péchés réels sont pardonnés en faisant des prières de repentance chaque jour. Non seulement ces croyances ne sont pas approuvées par Dieu, mais elles n’ont rien à voir avec la foi qui croit en la justice de Dieu. Donc nous ne devons pas croire de la sorte. C’est parce que la justice de Dieu ne s’obtient pas par ce genre de foi.
Ces gens disent aussi que les croyants sont sanctifiés graduellement, et qu’ils iront dans le Royaume des Cieux quand leurs corps et leurs âmes seront complètement sans péchés sur leur lit de mort. Parmi les chrétiens de nom qui ne sont pas nés de nouveau, il y a aussi ceux qui défendent la doctrine de la justification, qui prétend que Dieu considère quelqu’un sans péché parce qu’il croit juste en Jésus, même s’il a encore des péchés aux yeux de Dieu. Ce n’est rien de plus qu’une doctrine d’hommes. Si Dieu appelait un pécheur juste, qui pourrait L’invoquer et croire en Lui comme le Dieu Saint? Croire ainsi c’est faire Dieu menteur. Vous devez tous réaliser clairement ici que Dieu le Père jugera quiconque a du péché dans son coeur, indépendamment que cette personne professe croire en Jésus ou pas.
Pour nous donner Sa justice, Dieu le Père a envoyé Jésus longtemps avant que nous ne naissions, et le Père a fait que le Fils reçoive le baptême par lequel Jésus a accepté les péchés du monde devant Jean Baptiste. C’est parce que le Seigneur a été baptisé ainsi pour prendre les péchés qu’Il a versé Son sang et est mort à la Croix. C’est la justice de Dieu et la Vérité infaillible. L’expression “toute justice”, que Jésus a donnée en Matthieu 3:15 quand Il a été baptisé signifie “ce qui est juste et droit”. Le Seigneur Lui-même est venu sur la terre pour expier tous les péchés du monde; Il a pris ces péchés du monde en étant baptisé par Jean Baptiste; Il est allé à la Croix et a été condamné pour les péchés du monde en étant crucifié et en versant Son sang; et à travers toutes ces choses, Il a accompli la justice de Dieu une fois pour toutes.
Sachant que nous commettrions des péchés quand nous serions nés dans ce monde, Jésus Christ a promis de nous sauver de tous nos péchés. Il a accompli cette promesse par le baptême qu’Il a reçu de Jean Baptiste, Sa mort à la Croix, et Sa résurrection. Au temps de l’Ancien Testament, les animaux sacrificiels acceptaient les péchés des Israélites par l’imposition des mains. Au temps du Nouveau Testament, Jésus Christ a pris nos péchés par le baptême donné par Jean Baptiste, est mort à la Croix, et nous a ainsi sauvés de tous nos péchés et a accompli la justice de Dieu. C’est pour cela que nous devons tous avoir foi en la justice de Dieu, et nous devons tous réaliser que la doctrine de la justification est une doctrine sans fondement. Dieu approuve seulement la foi qui est placée dans Sa justice. Le Livre des Romains nous enseigne à rejeter notre propre justice humaine et à placer notre foi en la justice de Dieu.
 

Dieu a démontré Son amour
 
(Romains 5:7) “ A peine mourrait-on pour un juste; quelqu'un peut-être mourrait-il pour un homme de bien.”
Ce verset parle de quelques uns en ce monde qui se sont sacrifiés pour les autres. Il y a certaines personnes, bien que très rares, qui veulent donner leur vie pour une cause qu’ils trouvent juste. En d’autres termes, certaines personnes sacrifient leur vie pour quelqu’un d’autres qu’ils considèrent bon. Et il nous est dit que, rarement, quelqu’un mourrait pour les serviteurs de Dieu. 
 
(Romains 5:8) “mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore pécheurs, Christ est mort pour nous.”
Ici la Bible utilise l’expression alors que nous étions encore pécheurs”, demandant implicitement si quelqu’un était pécheur avant de commencer à croire en la justice de Dieu. Avant de croire en la justice de Dieu, étions-nous pécheurs ou justes? Nous étions tous pécheurs? “Mais Dieu a démontré Son amour envers nous, en ce que lorsque nous étions encore pécheurs, Christ est mort pour nous.”
Ce passage nous dit que pour nous sauver de tous nos péchés, Dieu le Père a accompli la rémission de nos péchés par le baptême que Jésus a reçu et le sang qu’Il a versé à la Croix il y a longtemps. Même lorsque nous étions encore pécheurs, Christ a confirmé Son amour pour nous par Son baptême et Sa mort.
Depuis la fondation du monde, nous sommes tous nés comme descendants d’Adam et sommes ainsi devenus automatiquement pécheurs. Puisque nous sommes nés dans des corps pécheurs, il n’y avait pas de moyen d’échapper à nos péchés sans la foi en la justice de Dieu. Il n’y avait que la destruction et la souffrance pour nous, à cause des péchés. Cependant, Dieu a envoyé Son Fils pour nous sauver, et en Le faisant baptiser par Jean Baptiste et mourir à la Croix, Dieu a accompli Sa justice une fois pour toutes. Par Sa justice, Dieu a accompli la rémission de tous les péchés du monde. Cela parle de la parfaite justice de Dieu envers nous. 
En contrastant la faiblesse de l’humanité et la parfaite justice de Dieu, Paul nous dit combien Son amour est grand. Mes chers croyants, vous ne devez pas croire la doctrine de la justification qui n’apporte rien que de la confusion. Vous ne devez pas non plus croire la doctrine de la sanctification incrémentale. Les pensées charnelles de l’homme peuvent seulement corrompre la justice de Dieu. Par nature fondamentale, aucun homme n’a jamais eu aucune bonté ni justice en lui-même par naissance. Si les humains étaient nés dans la bonté par nature, la justice de Dieu que Jésus a accomplie en sauvant les pécheurs de tous leurs péchés n’aurait pas été élevée si haut.
Cependant, si nous qui étions liés à cause du péché et des iniquités avons maintenant obtenu la justice de Dieu en y croyant, alors nous devrions être reconnaissants, et nous devrions avoir une foi invariable en la justice de Dieu. L’amour de Dieu ne peut être connu que de ceux qui croient en la justice de Dieu. C’est parce que c’est seulement la justice de Dieu qui nous a sauvés des péchés du monde. Ici, nous devons développer quelques mots que l’apôtre Paul a utilisés.
 

La faiblesse de l’humanité
 
Ces paroles nous disent que nous sommes fondamentalement nés comme des semences de méchants depuis notre naissance (Esaïe 1:4; Marc 7:21-22). Par nature, tout le monde est né pécheur sans aucune justice du tout. Cela signifie que le salut de tous les péchés ne contient absolument pas de propre justice. En d’autres termes, nous avons tous la chair qui commet le péché depuis le jour de notre naissance à notre mort. Donc, nous avons été sauvés de tous nos péchés, entièrement, en croyant en la justice de Dieu. Pour être sauvé des péchés, l’on n’a pas besoin de justice de soi-même, aucune qui soit. Autrement dit, il n’y a pas de droiture de l’homme qui puisse être ajoutée.
Le mot “impie” signifie que l’humanité s’oppose férocement à Dieu. La justice de l’homme s’oppose à la justice de Dieu. Les humains détestent le fait que leurs péchés soient exposés devant Dieu, et ils n’aiment pas Dieu qui juge ces péchés. Ils veulent faire tout ce qu’ils veulent sans faire attention à Dieu, et ils essaient d’établir leur propre justice. C’est pour cela qu’ils ne peuvent pas regarder la justice de Dieu. Ils n’acceptent pas la puissance de la justice de Dieu qui a résolu le problème de leurs péchés et les a remis. C’est parce qu’ils ne veulent pas que leurs actes pécheurs et leur convoitise posent problème. Dieu est juste, mais la justice de l’homme refuse de reconnaître la justice de Dieu. Cependant, ceux dont la propre justice est anéantie et qui se reconnaissent eux-mêmes comme pécheurs peuvent être sauvés de leurs péchés en croyant en l’amour de la justice de Dieu.
Le mot “pécheurs” désigne ceux qui n’ont pas atteint le but fixé par Dieu. Parce que les gens ne croient pas en la justice de Dieu, ils vivent dans le péché et le désespoir. Le mot “ennemis” désigne ceux qui ne croient pas en l’évangile de l’eau et de l’Esprit qui contient la justice de Dieu, et s’y opposent plutôt. Même ainsi, Dieu nous a tous sauvés des péchés par Sa justice. 
 

La rémission des péchés qui a été accomplie il y a longtemps
 
(Romains 5:9) “ A plus forte raison donc, maintenant que nous sommes justifiés par son sang, serons-nous sauvés par lui de la colère.”
Le fait que Jésus Christ ait versé Son sang à la Croix est la vérité qui marque la période finale vers la totalité de la justice de Dieu. C’est la conclusion de la justice de Dieu. La justice de Dieu signifie que Jésus Christ n’a pas seulement promis de venir sur cette terre pour nous sauver, mais Il est réellement venu tout comme Il l’avait promis, a porté les péchés du monde en étant baptisé, a été crucifié et a versé Son sang à la Croix. Pour expier les péchés de l’humanité, Jésus Christ est venu sur cette terre, et pour accomplir la justice de Dieu, Il a reçu le baptême donné par Jean Baptiste. Il a versé Son sang à la Croix, est ressuscité d’entre les morts, et a ainsi sauvé du péché tous ceux qui croient en la justice de Dieu.
La Bible dit que le sang de la Croix a mis le point final à la justice de Dieu. Certaines personnes ne connaissent pas la signification du baptême que Jésus a reçu. Elles disent seulement que l’on est justifié en croyant en Son sang. Cependant, pour que Jésus soit condamné pour nos péchés, il fallait un processus absolument indispensable par lequel Jésus accepte les péchés du monde par le baptême donné par Jean Baptiste, et c’est alors seulement qu’Il a pu porter les péchés du monde sur Son corps. La Bible dit que la Croix de bois est un symbole de la malédiction (Deutéronome 21:23, Galates 3:13).
Si le Seigneur a été crucifié et a versé Son sang à la Croix maudite, alors nous devons réaliser et croire que Jésus devait être crucifié et verser Son sang précisément parce qu’Il avait reçu, au Jourdain par Jean, le baptême qui accomplissait la justice de Dieu. C’est en croyant en ce que le Seigneur a fait quand Il est venu sur la terre pour accomplir la justice de Dieu – c’est-à-dire en croyant en la justice de Dieu que Jésus a accomplie en étant baptisé par Jean Baptiste, et portant toute la punition de nos péchés par Sa crucifixion sur la Croix maudite – que nous pouvons être sauvés de tous nos péchés.
Il n’y a pas d’effet sans une cause. Tout comme nous existons maintenant seulement parce que Dieu a créé les cieux et la terre au commencement et a décidé de nous créer, tout a sa cause et effet. Si le Seigneur est venu sur la terre pour nous sauver de nos péchés, alors Jésus a été baptisé par Jean Baptiste parce qu’Il devait être baptisé, et c’est pour cela qu’Il a été crucifié et à verser son sang à la Croix. C’est extrêmement frustrant que beaucoup de gens ne connaissent pas encore cette vérité; la signification du baptême que Jésus a reçu de Jean Baptiste et l’accomplissement de la justice de Dieu, et ils continuent encore à se méprendre et à croire à tort que seul le sang à la Croix constitue la justice de Dieu. Nous pouvons voir que ces gens essaient seulement d’établir leur propre justice, en négligeant totalement la justice de Dieu. 
La Bible dit: “La lettre tue, mais l’Esprit vivifie” (2 Corinthiens 3:6). La lettre ici désigne l’interprétation et la foi en la Parole de Dieu littéralement. L’on doit croire en la Parole de Dieu dans Sa justice. Si quelqu’un y croit littéralement, des incompréhensions vont se présenter. Si quelqu’un croit ainsi en se méprenant sur la justice de Dieu, alors cette personne ne peut pas recevoir la rémission de ses péchés. Les significations spirituelles de la Bible ne sont pas cachées dans la lettre elle- même. Elles sont cachées dans la vérité de l’eau et de l’Esprit qui est dans la justice de Dieu; ainsi, nous devons croire en cette justice de Dieu. C’est seulement quand nous savons clairement ce qu’est la justice de Dieu et croyons en conséquence que nous pouvons recevoir la rémission de nos péchés.
C’est pour cela que Dieu a dit: “la lettre tue, mais l’Esprit vivifie.”
Connaissez-vous la justice de Dieu dont Il parle? Comprenez-vous la signification de la Croix avec une connaissance profonde de la signification du baptême que Jésus a reçu de Jean Baptiste? Vous pouvez être sauvé de tous vos péchés seulement si vous croyez à la Croix de Jésus avec une claire compréhension de la signification du baptême que Jésus a reçu de Jean Baptiste quand Il est venu sur la terre.
 
(Romains 5:10-11) “ Car si, lorsque nous étions ennemis, nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de son Fils, à plus forte raison, étant réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie. Et non seulement cela, mais encore nous nous glorifions en Dieu par notre Seigneur Jésus Christ, par qui maintenant nous avons obtenu la réconciliation.”
L’expression “lorsque nous étions ennemis” désigne le temps où les humains étaient ennemis de Dieu à cause de leurs péchés. La Bible dit que l’humanité est devenue ennemie non seulement à cause des péchés, mais parce que tous sont nés pécheurs en tant que descendants d’Adam. C’est pour cela que David dit au Psaume 51:5: “Voici, j’ai été conçu dans l’iniquité, et ma mère m’a engendré dans le péché”. C’est parce que nous sommes nés comme descendants d’Adam que nous sommes devenus ennemis de Dieu. Cependant, puisque notre Seigneur est venu sur la terre et nous a réconciliés avec Dieu le Père en étant baptisé, mourant, et ressuscitant d’entre les morts, nous avons pu avoir la paix avec Dieu une fois de plus en croyant en Sa justice. Le Seigneur nous a sauvés de tous nos péchés par la justice de Dieu. 
Ainsi, la justice de Dieu a été accomplie par le baptême et la mort de Jésus, et c’est en croyant en cette justice de Dieu que nous avons été réconciliés avec Dieu. La justice de Dieu désigne le fait que le Seigneur soit devenu l’Agneau de l’expiation devant Dieu quand Il a été baptisé et crucifié à mort sur cette terre. Donc, ceux qui croient en la justice de Dieu sont ceux qui ont été réconciliés avec Dieu en croyant au baptême que Jésus a reçu de Jean Baptiste et au sang qu’Il a versé à la Croix. En d’autres termes, les gens qui étaient par nature ennemis de Dieu sont maintenant devenus Ses enfants et une même famille avec Dieu, en croyant en Sa justice. En nous voyant, nous qui croyons en Sa justice, Dieu nous dit: “Vous êtes mes enfants”, et nous aussi, n’avons aucune hésitation du tout pour L’appeler “Dieu notre Père.” “À plus forte raison, étant réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie.” Cela nous dit que puisque notre Seigneur est ressuscité d’entre les morts, nos corps seront aussi ressuscités au dernier jour.
 

Christ et Adam
 
(Romains 5:12) “C’est pourquoi, comme par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu’ainsi la mort s’est étendue sur tous les hommes, parce que tous ont péché…”
Ce que l’apôtre Paul dit depuis le verset 12 et suivants c’est comment le péché est entré dans ce monde. Il explique aussi le poids de ce péché, et comment Jésus a expié tous ces péchés. 
Le “c’est pourquoi” ici désigne le fait que même avant que nous ne soyons nés sur la terre, et même avant que nous ne connaissions Dieu, Jésus est venu sur la terre, a pris nos péchés par Son baptême, a versé Son sang à la Croix comme salaire de tous nos péchés, et nous a ainsi parfaitement sauvés de tous nos péchés. C’est pour cela que Paul utilise l’expression “c’est pourquoi”, soulignant le fait que tout pécheur est sauvé de tous ses péchés en croyant en la justice de Dieu expliquée précédemment. 
La Bible dit que le péché est entré dans le monde par un homme. Et la mort est venue sur tout le monde. “Ainsi la mort s’est étendue sur tous les hommes, parce que tous ont péché.” L’homme ici désigne Adam, le premier être humain. La mort s’est étendue à tous les hommes à cause d’Adam et Eve. Comme tout le monde a péché, tous les humains vont souffrir la mort, sans exception.
Il y a deux théories concernant la nature humaine: la théorie de la bonté innée et la théorie du mal inné. La théorie de la bonté innée dit que les humains sont nés avec le bien en eux, par nature, alors que la théorie du mal inné dit que les êtres humains sont méchants depuis leur naissance. Divisés entre ces deux camps, les érudits ont discuté de la nature fondamentale de l’humanité pendant des siècles, mais Dieu dit dans la Bible que le péché est entré dans ce monde par un homme. Le péché est entré à cause d’un seul couple, Adam et Eve, et ainsi la mort est venue dans l’humanité.

(Romains 5:13) “car jusqu’à la loi le péché était dans le monde; or le péché n’est point imputé quand il n’y a pas de loi.”
Pour expliquer l’évangile de la justice une fois de plus, l’apôtre Paul parle de la Loi donnée par Dieu. Dieu avait donné la Loi au peuple d’Israël à travers Moïse, mais même avant cela, il y avait du péché dans le coeur des gens à cause de l’héritage du péché originel commis par Adam et Eve. 
“Jusqu’à la loi le péché était dans le monde.” Le péché était dans le coeur des gens avant même que Dieu ne donne la Loi à l’humanité, mais ils n’ont pas reconnu le péché comme péché, et ils ont réalisé le péché à travers la Loi seulement quand elle leur a été donnée. Le péché est expliqué ici en rapport avec la Loi parce que pour que le péché soit exposé en tant que péché, il doit y avoir la Loi. Les êtres humains continuent à pécher toute leur vie parce qu’ils ont tous hérité le péché du moment qu’ils sont nés. C’est à cause d’un seul homme. Finalement, ils sont liés à la mort à cause de ce péché, et Paul dit ici que ce qui expose le péché n’est autre que la Loi.
Romains 3:19-20 dit: “Or, nous savons que tout ce que dit la loi, elle le dit à ceux qui sont sous la loi, afin que toute bouche soit fermée, et que tout le monde soit reconnu coupable devant Dieu. Car nul ne sera justifié devant lui par les oeuvres de la loi, puisque c'est par la loi que vient la connaissance du péché.” 
Pourquoi Dieu a-t-Il donné la Loi aux pécheurs? Pour exposer les péchés de l’humanité. Tout le monde a du péché dans son coeur, mais sans la Loi personne ne peut reconnaître le péché comme péché, et personne ne peut réaliser qu’il est une semence de méchant – c’est pour cela que Dieu a donné la Loi.
Par exemple, quand certaines personnes font de bonnes oeuvres, elles ont une haute opinion d’elles-mêmes, disant “Qui peut vivre aussi vertueusement que moi?” Elles pensent qu’elles vivent vertueusement, et elles se considèrent comme bonnes. Cependant, ces gens se considèrent bons et vertueux précisément parce qu’ils ne connaissent pas la Loi de Dieu; s’ils connaissaient la Loi de Dieu, aucun d’eux ne dirait à Dieu avec confiance qu’ils ont vécu vertueusement.
La Loi est subdivisée en 613 commandements, mais sa colonne vertébrale peut se résumer en dix. Ce sont les Dix Commandements, et l’on y trouve les lois que l’on doit observer dans notre relation avec Dieu, ainsi que des lois que l’on doit observer dans nos relations les uns avec les autres. Si nous devions refléter notre propre vie dans ces Dix Commandements, qui constituent le coeur de la Loi, personne ne pourrait se lever innocent. C’est parce que les êtres humains sont incapables d’observer même un seul commandement de la Loi.
Nous commençons à enfreindre le premier commandement qui nous dit “Tu n’auras point d’autre Dieu devant Moi.” Puisque les humains aiment leur propre vie plus que Dieu, et ils aiment l’argent, la célébrité, et le pouvoir plus qu’ils n’aiment Dieu, ils ont beaucoup d’idoles selon leurs besoins, et ils ont donc beaucoup d’autres dieux devant Dieu. Beaucoup de gens adorent un autre humain comme un dieu, alors que d’autres adorent la création de Dieu comme les arbres ou les rochers, mais tout cela c’est en fait commettre le péché. Quand nous nous tenons devant le commandement que Dieu nous a donné “Tu n’auras point d’autres dieux devant Ma face”, nous sommes forcés de reconnaître que nous avons offensé ce commandement devant Dieu. Mais quand il n’y avait pas de Loi, beaucoup de gens ne considéraient pas le péché comme un péché.
Bien qu’Abraham ait été approuvé en tant que juste parce qu’il croyait la Parole de Dieu, ses descendants ont commis l’idolâtrie quand ils vivaient dans le désert après avoir échappé à l’Egypte, et ils ne réalisaient même pas quel grave péché ils commettaient contre Dieu. Avant que le peuple d’Israël ne reçoive la Loi par Moïse au Mont Sinaï, ils ne savaient rien du péché. Ils ont fini par réaliser que l’idolâtrie était un péché après avoir reçu la Loi qui leur disait de ne pas avoir d’autres dieux devant Dieu.
Dieu a donné la Loi au peuple d’Israël et à l’humanité entière, et après avoir donné cette Loi Il a aussi donné le système sacrificiel. Le système sacrificiel donné par Dieu commandait au peuple d’Israël que lorsqu’ils réalisaient leurs péchés à travers la Loi, ils amènent un agneau sans défaut à sacrifier au Tabernacle, transfèrent leurs péchés dessus en imposant les mains sur sa tête, et fassent couler son sang en lui coupant la gorge. Quand ce sang était donné au sacrificateur, les sacrificateurs devaient le verser sur les quatre cornes de l’autel des holocaustes et verser le reste à terre. Ainsi, ces gens d’Israël recevaient la rémission des péchés par le système sacrificiel instauré par Dieu, et ils faisaient ces sacrifices ainsi parce qu’ils reconnaissaient leurs péchés par la Loi. En d’autres termes, ils ont réalisé leurs péchés précisément parce que la Loi leur montrait leurs iniquités.
C’est pour cela que l’apôtre Paul dit que les Juifs et les gens du monde ne considéraient pas le péché comme péché quand il n’y avait pas de Loi. Donc avant de parler de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, il a d’abord fait mention de la Loi. Cela explique pourquoi l’apôtre Paul prêchait l’évangile de la justice de Dieu en rapport avec la Loi et le système sacrificiel, pour que les gens réalisent leurs péchés et la rémission de Dieu pour ces péchés. 
 
(Romains 5:14) “Cependant la mort a régné depuis Adam jusqu'à Moïse, même sur ceux qui n'avaient pas péché par une transgression semblable à celle d'Adam, lequel est la figure de celui qui devait venir.”
Paul utilise le mot “mais” ici pour souligner le fait que puisque le péché est entré dans le monde par un homme, et la mort est venue dans le monde à cause de ce péché, notre Seigneur nous a sauvés nous humains qui étions pécheurs depuis le temps d’Adam. Pour prêcher l’évangile aux incroyants, l’apôtre Paul a expliqué une fois de plus l’évangile de la justice de Dieu en le contrastant avec le péché inné et universel de toute l’humanité. 
“Cependant la mort a régné depuis Adam jusqu'à Moïse, même sur ceux qui n'avaient pas péché par une transgression semblable à celle d'Adam, lequel est la figure de celui qui devait venir.” En mentionnant Adam, le père de l’humanité, l’apôtre Paul explique pourquoi Jésus est venu. En d’autres termes, le Sauveur est venu quand tous les humains ont hérité du péché d’Adam et étaient donc liés au péché durant toute leur vie pour finir dans la mort et la malédiction. Paul dit qu’Adam est un type du Sauveur à venir. Ainsi, il utilisait une comparaison pour expliquer comment Jésus a expié tous nos péchés; c’est-à-dire que comme tout le monde a du péché et mourra puis sera maudit sans exception à cause d’un seul homme, Jésus est venu comme le Sauveur qui a expié tous les péchés des gens nombreux une fois pour toutes.
En d’autres termes, tout comme chaque être humain est devenu pécheur à cause d’un homme, Adam, tout le monde peut maintenant avoir le salut à cause d’un Homme, Jésus Christ. Quand Paul a décrit Adam comme un type de Celui qui devait venir, il désignait Jésus Christ “Comme par un seul homme le péché est entré dans le monde, et la mort par le péché.” Cela nous dit que comme le péché est entré chez tous les humains à travers un homme, Adam, leur salut du péché est aussi obtenu en croyant en la justice de Dieu accomplie par Jésus Christ. 
 

Par un Homme, Jésus Christ 
 
(Romains 5:15) “ Mais il n'en est pas du don gratuit comme de l'offense; car, si par l'offense d'un seul il en est beaucoup qui sont morts, à plus forte raison la grâce de Dieu et le don de la grâce venant d'un seul homme, Jésus Christ, ont-ils été abondamment répandus sur beaucoup.”
L’apôtre Paul continue à expliquer comment le péché est entré dans le monde et comment ce péché a été remis par la justice de Dieu. Le don gratuit de Dieu ici désigne le don du salut donné par Jésus. En d’autres termes, cela explique que la justice de Dieu a expié tous nos péchés par l’eau et l’Esprit, et nous a sauvés parfaitement.
“ Mais il n'en est pas du don gratuit comme de l'offense; car, si par l'offense d'un seul il en est beaucoup qui sont morts, à plus forte raison la grâce de Dieu et le don de la grâce venant d'un seul homme, Jésus Christ, ont-ils été abondamment répandus sur beaucoup.”
Puisque toute l’espèce humaine a son origine en Adam, et qu’il n’y a personne dans ce monde qui ne soit pas né d’Adam, le péché s’est transmis sur tous les descendants d’Adam à cause de sa transgression, et ainsi tout humain est né pécheur. En d’autres termes, tout le monde continue à pécher, et à cause de cela chacun va vers la mort. Tout comme chaque péché est venu d’un seul homme, Adam, le salut du péché a aussi été accompli par un seul Sauveur. Par la grâce du salut, Jésus Christ a répandu le salut du péché maintenant et cela abonde pour tout le monde, et l’amour du salut donné par Dieu abonde aussi pour tous. 
Les gens aiment diviser. Ils se sont divisés en différentes races, pays, nations et cultures, et ils ont établi leurs lois selon leur envie. Cependant, personne ne peut naître sans Dieu, et c’est seulement parce que Dieu nous a faits que nous sommes nés sur cette terre. Donc même si nous pouvons être de différentes nations, races, et lois, nous sommes tous descendants d’Adam devant Dieu. Donc, la Loi de Dieu s’applique à tout le monde également, et la Parole de Dieu s’applique à tout le monde également. A cause d’un homme, tout le monde est né pécheur, continue à pécher, et est pris dans ses péchés, et cela se transmet continuellement même en ce moment. 
Dieu a fait Adam et Eve, et à travers eux Il a prévu des descendants. Cependant, en conséquence de leur chute,  trompés par Satan en mangeant le fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, les péchés du monde sont entrés dans l’humanité entière. Adam et Eve ont eu leurs enfants après que le péché soit entré dans le monde ainsi. Comment alors étaient ces enfants? Ces enfants ont aussi hérité du péché de leurs parents et sont nés comme pécheurs. Puisque les descendants d’Adam et Eve ont tous les douze sortes de péchés dans leur coeur, ils commettent le péché par nature, sans que personne ne leur apprenne comment pécher. Les douze sortes de péché comme le meurtre, l’adultère, la fornication, la jalousie, et la tricherie sont leur héritage; et donc ces péchés montent dans le coeur par nature – c’est pour cela que les humains continuent à pécher à répétition encore et encore, aujourd’hui et demain, douze mois par an. 
Un pommier porte des pommes même s’il ne le veut pas, et un poirier ne peut porter que des poires quand il grandit peu importe qu’il veuille désespérément porter d’autres fruits. Les humains aussi ne peuvent pas faire autrement que continuer à péché, peu importe qu’ils ne le veuillent pas ou essaient de ne pas péchés, précisément parce qu’ils sont tous nés avec le péché. Tout le monde commet constamment le péché en pensée, en actes, et dans le coeur. Si les circonstances le permettent, les gens mettent en action les péchés qu’ils n’avaient commis qu’en pensée, et ils commettent même chacun des douze péchés, tout en même temps.
La loi séculière punit seulement les péchés commis en actes. Cependant, la Loi de Dieu dit que même les transgressions commises dans le coeur sont des péchés, et doivent être punies aussi. Donc, ce que les gens ne saisissent pas comme un péché, Dieu le voit toujours clairement. Ainsi, les iniquités que nous commettons dans nos coeurs sont aussi comptées devant Dieu. C’est la Loi donnée par Dieu. Tout comme Sa Parole est vraie – le péché est entré par un homme, et la mort à travers le péché – dire que les humains, qui sont une semence de méchants, peuvent vivre dans la sainteté sans commettre aucun péché est un mensonge. Ce n’est rien de plus qu’un tombeau blanchi; une tromperie qui essaie de cacher le fait que tous les humains sont une semence pécheresse à travers un homme, Adam. 
Bien sûr, je ne suggère pas ici que nous devions essayer de pécher délibérément. Plutôt, ce que je veux dire c’est que ce n’est pas parce que les gens ont délibérément décidé de pécher qu’ils commettent le péché, mais ils ne peuvent faire autrement que pécher parce qu’ils sont nés comme semences de péché. Que les gens pèchent ou non n’a rien à voir avec leur niveau d’éducation ou leur caractère. Tout le monde est un pécheur qui commet répétitivement le péché sous différentes formes et dans diverses circonstances. 
Comment, alors, les humains qui ne peuvent qu’être des pécheurs, peuvent-ils devenir des enfants de Dieu sans péché? Paul répond que tout comme le péché est entré dans ce monde par un homme, c’est aussi par un Homme que l’on peut recevoir le don du salut et être remis de tous ses péchés en croyant en la justice de Dieu. 
 

La justice de Dieu qui est plus grande que le péché
 
(Romains 5:16) “Et n’en est-il pas du don comme de ce qui est arrivé par un seul qui a péché?  Car c'est après une seule offense que le jugement est devenu condamnation, tandis que le don gratuit devient justification après plusieurs offenses.”
Paul continue à expliquer la justice de Dieu en comparant Son salut au péché. Le “don gratuit” ici désigne le salut que Dieu nous a donné, et ce don “n’en est pas comme de ce qui est arrivé par un seul qui a péché.” En d’autres termes, ce don de Dieu est fondamentalement différent du don d’Adam. A cause d’un homme, tout le monde est né pécheur et commet le péché jusqu’au jour de sa mort. Mais “le don gratuit devient justification après plusieurs offenses.” En d’autres termes, la grâce de Dieu qui nous a sauvés de tous nos péchés a parfaitement justifié tous Ses croyants, car c’est plus grand que tous les péchés commis par l’humanité. 
Tous les descendants d’Adam commettent toujours le péché continuellement à cause de cet homme. Une fois né, tout le monde continue à pécher perpétuellement, même à la trentaine et à la quarantaine, et même jusqu’au jour de sa mort. Les humains commettent ainsi du péché constamment au présent; et même si nous ne savons pas exactement quand le monde prendra fin, les humains continueront à pécher sans cesse jusqu’au tout dernier jour du monde. Cependant, à cause du salut de Dieu, tous ces péchés qui ont une histoire si étendue et si longue ont déjà été remis, et les gens sont justifiés par la foi. C’est pour cela que Dieu dit que là où le péché abonde, le don du salut abonde encore plus. Ici nous pouvons voir clairement que le don du salut de Dieu se trouve dans Sa justice.
 

L’acte juste d’un homme
 
(Romains 5:17) “Car si, par l’offense d’un seul, la mort a régné par un seul,  à plus forte raison ceux qui reçoivent l’abondance de la grâce et du don de la justice, régneront-ils dans la vie par Jésus Christ, lui seul.”
L’apôtre Paul continue à expliquer que la mort est venue sur la planète à cause de l’offense d’un homme, et que la mort a régné par cet homme. La mort a régné parce que tout le monde a commis le péché. 
“Ainsi donc, comme par une seule offense la condamnation à atteint tous les hommes, de même par un seul acte de justice la justification qui donne la vie s’étend à tous les hommes.” L’apôtre Paul parle même des péchés que nous n’avons pas encore commis. La raison à cela c’est que nous sommes tous devenus ceux qui ne peuvent faire autrement que pécher jusqu’au jour de notre mort, venant tous du même homme Adam. Puisque tout le monde qui été et qui va jamais naître dans ce monde ne peut pas éviter de pécher jusqu’à sa mort, tous les humains commettront le péché perpétuellement jusqu’à la fin de ce monde, la fin de l’histoire de l’humanité; malgré cela, cependant, le don gratuit de Dieu est plus grand que toutes ces offenses.
 
(Romains 5:18) ““Ainsi donc, comme par une seule offense la condamnation à atteint tous les hommes, de même par un seul acte de justice la justification qui donne la vie s’étend à tous les hommes.” 
Quand Jésus est venu sur cette terre, Il a expié une fois pour toutes tous les péchés commis par tout humain jusqu’à la fin de la planète. Pour enlever tous nos péchés qui sont plus sombres que l’encre et plus rouges que le cramoisi, Jésus a été baptisé et crucifié, et Il nous a ainsi sauvés parfaitement de tous nos péchés une fois pour toutes. Donc, bien que le péché soit entré dans le monde par un homme, Adam, le pouvoir du salut que Jésus nous a donné est de loin plus grand que cela. C’était plus que suffisant pour expier tous nos péchés. 
Ainsi, quand les gens professent croire en Jésus et disent quand même: “Seigneur, j’ai commis le péché. Pardonne-moi”, ils établissent leur propre justice, inconscients de la justice de Dieu. Notre Seigneur a remis tous les péchés que vous et moi avons commis et commettrons jamais du jour de notre naissance au jour de notre mort, tout comme les péchés que nos descendants vont commettre à l’avenir. En d’autres termes, Il a remis tous les péchés de tout le monde du début à la fin du monde.
Le monde signifie toute l’histoire humaine des jours du premier homme et de la première femme, Adam et Eve, au jour où Jésus et Ses disciples ont marché sur terre, jusqu’au temps présent et à l’avenir qui viendra. Dieu est l’Alpha et l’Omega, et Il a enlevé non seulement nos péchés présents, mais aussi tous les péchés du monde qui seront commis à l’avenir. Puisque toute l’humanité est liée au péché sans cesse, quand Jésus est venu sur la terre, Il a pris tous les péchés du monde une fois pour toutes en étant baptisé, en portant ces péchés du monde à la Croix et en étant crucifié à mort, Il nous a sauvé de nos péchés, de la mort, et du jugement. Cette grâce de Jésus est d’autant plus majestueuse, merveilleuse, énorme, et puissante. 
Jésus a pris les péchés de tout le monde, de tous ceux qui ont jamais vécu dans le passé et vivent maintenant au présent, et même de ceux qui vont naître avec du péché et continueront à commettre le péché; Il a été crucifié et mis a mort une fois pour toutes; Il est ressuscité des morts; et à travers toutes ces choses, Il a sauvé l’humanité parfaitement une fois pour toutes. C’est pour cela que le don de la justice de Dieu est si grand et si vaste que nous devons tous être profondément reconnaissants pour cela.
En dépit de cela, cependant, ceux qui ne connaissent pas cette grâce du salut acceptent toujours la Doctrine de la Justification ou la Doctrine de la Sanctification incrémentale. Ces gens disent que lorsque la Bible dit ici “l’acte juste d’un seul Homme”, cela signifie que Dieu les considère sans péché même s’ils commettent des péchés tous les jours et donc restent pleins de péchés. Cette interprétation et la croyance qui l’accompagne constituent la Doctrine de la Justification. De telles déclarations sont des paroles de rébellion contre Dieu, montrant leur ignorance et leur incrédulité en Sa justice.
Cependant, il y a des gens de foi qui croient que le Seigneur a accompli la justice de Dieu quand Il est venu sur la terre, et Dieu a fait de ces croyants Ses enfants dans Sa grâce. Dieu ne les considère pas seulement sans péché même s’ils avaient du péché, mais Il a réellement fait d’eux Ses propres enfants en les rendant réellement sans péché.
 

Par l’obéissance du Seigneur 
 
(Romains 5:19) “Car comme par la désobéissance d’un seul homme beaucoup ont été rendus pécheurs, de même par l’obéissance d’un seul, beaucoup seront rendus justes.”
Le verset 19 dit: “par l’obéissance d’un seul, beaucoup seront rendus justes.” Ici encore, Paul fait une comparaison. Imaginons un moment qu’un poirier ait des facultés humaines. Pensant que les pommiers sont plus bénéfiques aux gens, le poirier décide de porter des pommes désormais. Mais un poirier peut-il vraiment porter des pommes? Non, c’est impossible. Un poirier n’est rien qu’un poirier; il ne peut pas devenir un pommier, et ne produit que des poires, non des pommes. Jusqu’à la fin de cette planète, un poirier continuera à produire selon sa nature et ne portera rien d’autre que des poires.
Ainsi, par la désobéissance d’un homme, beaucoup sont devenus pécheurs devant Dieu. Et par l’obéissance d’un Homme, beaucoup deviendront justes. Jésus, Dieu Lui-même, est venu sur la terre comme un Homme, et en étant baptisé par Jean Baptiste à l’âge de 30 ans, Il a accompli toute la justice de Dieu. En d’autres termes, Il a pris tous les péchés sur Lui.
“Par l’obéissance d’un seul, beaucoup seront rendus justes.” Puisque Dieu a rendu tout le monde juste, c’est par la foi que l’on devient juste. La justice de Dieu proclame que Jésus Christ a pris tous nos péchés quand Il est venu sur cette terre. Ceci contient le principe de représentation par lequel tout le monde est représenté par un seul homme. A cause d’un homme, Adam, toute l’humanité est automatiquement devenue pécheresse, et maudite pour aller en enfer. A cause d’un Homme, Jésus, nous sommes devenus enfants de Dieu, car Jésus est venu sur cette terre nous sauver, a pris tous les péchés de l’humanité en étant baptisé quand Il avait 30 ans, les a portés à la Croix, a été crucifié, et a déclaré “Tout est accompli!” Les enfants de Dieu ont l’espérance qu’eux aussi ressusciteront comme Jésus est ressuscité au troisième jour, et qu’ils vivront pour toujours avec Lui près de Dieu dans le Royaume Millénaire au Ciel. Toutes ces choses sont venues du salut qui a été accompli par l’acte juste d’un Homme qui a expié tous les péchés de ce monde.
En écrivant sur le Livre des Romains, bien trop de gens en ont traité sans connaitre la vérité. Par conséquent, ils ont fini par produire beaucoup d’arguments différents et leurs propres pensées, juste pour rallonger leurs livres. En développant la doctrine de la justification (qui prétend que Dieu considère les chrétiens comme sans péché même s’ils ont des péchés dans leur coeur), ou la doctrine de la sanctification incrémentale (qui essaie de cacher les péchés), ces auteurs ont établi seulement la justice des hommes. C’est complètement inadapté à la loi de vie de Dieu, et en faisant cela ils ont conduit beaucoup de gens de ce monde à s’opposer à la justice de Dieu.
Par contre, ce que la Bible dit c’est que Jésus nous a sauvés de tous nos péchés une fois pour toutes en prenant réellement tous les péchés de l’humanité du commencement à la fin au Jourdain, et en étant crucifié trois ans plus tard. Et en ressuscitant d’entre les morts, Il nous a donné la vie éternelle. C’est la vérité attestée par la Bible. Mais, même si c’est la vérité, beaucoup de gens sont encore bien trop ignorants de cela.
Certaines personnes s’opposent à nous en disant: “L’évangile de l’eau et de l’Esprit est-il tout ce que vous connaissez?” Mais parmi les nombreux prédicateurs sur terre, combien prêchent réellement cet évangile? La plupart disent seulement “vous irez au ciel si vous croyez en Jésus. C’est bon de croire en Jésus. Vous devez croire en Jésus et vivre vertueusement.” C’est tout ce qu’ils peuvent dire en prêchant un dit évangile. Ce n’est pas l’évangile cependant. Les gens peuvent croire correctement seulement s’ils sont enseignés en détail selon la Parole écrite sur la façon dont Jésus a exactement sauvé chacun. En dépit de cela, si nous devions crier: “Jésus est le salut! Croyez-en Lui ou vous irez en enfer!” Ne leur ferions-nous pas seulement peur?
Ce n’est pas parce que nous faisons quelque chose de bien ou de mal dans nos actes que nous devenons pécheurs ou justes. Il est mauvais que les chrétiens essaient d’expier leurs péchés et de se sanctifier eux-mêmes par leurs propres efforts en totale opposition avec les Ecritures. Les chrétiens peuvent-ils entrer dans le Royaume de Dieu seulement s’ils sont sanctifiés par leurs propres actes, ou deviennent-ils justes pour entrer dans le Royaume des Cieux en réalisant ce que le Seigneur a fait pour expier les péchés du monde une fois pour toutes, et en y croyant de tout coeur? C’est en croyant en la justice de Dieu que nous pouvons devenir justes.
Cependant, Romains chapitre 10 montre clairement que les Juifs qui ne connaissaient pas la justice de Dieu ont désobéi en essayant d’établir leur propre justice. Les Juifs aujourd’hui même n’ont pas accepté Jésus Christ, essayant de vivre vertueusement et attendant toujours le Messie à venir. Ils prétendent encore être pieux et saints par eux-mêmes, tuant des bœufs et des agneaux pour faire des sacrifices qui ont déjà été abolis il y a longtemps. Maintenant même, ils sont divisés entre conservateurs et libéraux, avec un camp attaché à la Loi essayant de l’appliquer à la lettre, et l’autre tourné vers les festivités religieuses et la beauté de ce monde. Il y a aussi bien trop de Juifs qui renient même l’existence de Dieu.
Même les Juifs qui croient en l’existence de Dieu essaient seulement d’avoir leur propre justice et de montrer leur propre droiture, au lieu de croire en la vérité de Dieu. Donc même jusqu’à ce jour, ils s’assurent toujours de porter des vêtements sombres et des chapeaux, et de garder leurs barbes parce que la Loi leur interdit de les raser. Ils essaient de garder la Loi encore et encore, écrivant des passages scripturaires sur du papier et les portants sur leur bras pour les lire, et mettant sur leur front une plaque disant “Sainteté à l’Eternel”. Cependant, ils refusent d’accepter le fait que Jésus est l’Agneau de Dieu qui est devenu leur Sauveur en venant sur la terre il y a plus de 2000 ans, prenant tous leurs péchés en étant baptisé, et mourant à la Croix, tout cela pour les sauver.
Non seulement ces gens, mais aussi les chrétiens d’aujourd’hui disent toutes sortes de non-sens, prétendant à tort: “quiconque croit en Jésus est sauvé”, ou, “puisque tu es venu à l’église et que tu crois en Jésus, tu es choisi”. Mes chers croyants, notre Seigneur a choisi ceux qui seront sauvés en Jésus Christ en croyant en Lui; Il n’a pas dit que quiconque invoque aveuglément Son nom serait sauvé. Pour avoir la foi juste, vous devez comprendre toute la Bible, et vous devez saisir son message central. L’apôtre Paul explique la Parole répétitivement pour transmettre son message central. A moins que cela ne soit fait, les gens ne saisissent pas la Parole clé qu’ils doivent comprendre. C’est pour cela que le christianisme entier dans le monde est en déclin, même si beaucoup d’églises prêchent Jésus.
Le mot baptême signifie “enterrer”, “transférer”, “transmettre”, et “être nettoyé”. Mes chers croyants, pourquoi Jésus a-t-Il été crucifié? Parce qu’Il avait été baptisé par Jean Baptiste. Mais quand les chrétiens pensent à la crucifixion de Jésus, tout ce qu’ils peuvent faire c’est s’étonner de la douleur qu’Il a du subir. Ils ne réalisent même pas pour qui et pourquoi Il est mort; ils se demandent seulement combien ils auraient souffert s’ils étaient sujets à cette punition, et disent: “Seigneur, Tu as du tant souffrir.” Le Seigneur est mort pour nous afin de nous rendre saints parce qu’Il avait pris nos péchés. Vous devez quitter la mentalité qui considère les émotions comme un reflet de la foi. Vous devez réellement penser et pleurer sur votre âme et toutes les âmes autour de vous qui sont liés à l’enfer.
L’évangile peut être prêché correctement seulement quand nous connaissons la vérité et avons sa connaissance exacte dans nos coeurs. C’est parce que Jésus a pris nos péchés sur Lui qu’Il est mort à la Croix. Quand notre Seigneur est venu sur cette terre, Il n’est pas seulement mort sans accepter nos péchés par Son baptême. Il n’a pas dit “Je meurs à la Croix pour vous. Regardez à la Croix et repentez vous tout le temps de vos péchés.” La première chose que Jésus a faite dans Sa vie publique est d’aller au Jourdain et de recevoir le baptême de Jean Baptiste à l’âge de 30 ans. Les quatre Evangiles parlent d’abord du Jourdain, de Jean Baptiste, et du fait que Jésus a été baptisé par Jean. Pendant 29 ans, Jésus a mené une vie privée, mais une fois qu’Il a eu 30 ans, Il a commencé Son oeuvre pour sauver l’humanité de ses péchés, et la première chose qu’Il a faite dans Sa vie publique c’est être baptisé.
Après que Jésus ait été baptisé pour prendre nos péchés, Il a été attesté par Jean Baptiste qui l’avait baptisé, disant: “Voici! L’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde!” (Jean 1:29). En d’autres termes, Jésus a pris les péchés du monde en étant baptisé par Jean Baptiste au Jourdain. Le mot baptême signifie “être nettoyé”, “être submergé”, “enterrer”, et “transférer”. Le moyen biblique de pratiquer le baptême est que celui qui baptise et celui qui doit être baptisé soient à moitié submergés dans l’eau jusqu’au torse, et que le baptiseur pose ses mains sur la tête de l’autre et dise: “je te baptise au nom du Père, du Fils, et du Saint Esprit.” Les justes ont la preuve de leur foi en Jésus, c’est-à-dire la preuve de leur foi que tous les péchés du monde, y inclus les leur, ont été transférés sur Jésus quand Il a été baptisé par Jean Baptiste, et qu’Il les a sauvés en étant crucifié.
C’est parce que Jésus a pris nos péchés en étant baptisé au Jourdain quand Il est venu sur la terre qu’Il a pu aller à la Croix et y mourir. Si Jésus n’avait pas porté les péchés du monde, comment aurait-Il pu être maudit à la Croix, quand Il n’avait pas de péché? La Bible dit: “Maudit quiconque est pendu au bois” (Galates 3:13). Comment Jésus, qui n’a pas de péché, pouvait-Il alors être crucifié?
Beaucoup de chrétiens croient en Jésus bien trop religieusement. Tout comme les bouddhistes se considèrent de fidèles disciples s’ils s’inclinent devant une statue de Bouddha gravée dans la pierre et font des offrandes dans leur temple, beaucoup de chrétiens pensent que tout ce qu’ils ont à faire c’est donner des offrandes et participer à chaque culte, disant: “Je crois en Jésus. Je crois au sang de la Croix. Je bois le précieux sang du Seigneur.” Mais c’est en croyant en la justice de Dieu que nous pouvons boire le précieux sang du Seigneur. En d’autres termes, nous buvons le grand salut du Seigneur en croyant au baptême et au sang de Jésus. Nous croyons à la vérité que Jésus est mort à la Croix à notre place précisément parce que tous les péchés ont été transférés sur Lui instantanément par Son baptême, et Il les a pris. Donc nous recevons la grâce du salut du Seigneur en croyant que Sa mort à la Croix était la condamnation qu’Il a eu pour nos péchés, et qu’Il a effacé nos péchés et les a acceptés en étant baptisé.
Puisque la foi ne recherche pas seulement les bénédictions du monde, nous devons regarder cela objectivement. Un prédicateur doit ouvrir la Parole puis donner son sermon selon les Ecritures qu’il a choisies. Cependant, bien trop de prédicateurs disent seulement des choses présomptueuses quand la Parole est ouverte. L’assemblée devrait apprendre des leçons spirituelles dans la Parole, comprendre et croire, mais ils apprennent seulement une foi de formalités et orientée sur les actes. 
“Car comme par la désobéissance d’un seul homme beaucoup ont été rendus pécheurs, de même par l’obéissance d’un seul, beaucoup seront rendus justes.” C’est à cause d’un Homme, Jésus, venu dans ce monde en obéissance et prenant nos péchés par Son baptême que nos péchés ont été effacés. Et c’est parce que Jésus a accepté nos péchés qu’Il devait mourir à la Croix à notre place. La raison pour laquelle la mort de Jésus Christ est notre mort, et qu’Il a été percé, injurié, et frappé, est qu’Il avait déjà pris les péchés du monde en étant baptisé. A travers toutes ces souffrances que Jésus a subies dans la cour de Pilate, Il n’a pas ouvert la bouche jusqu’à Sa mort. 
Il savait qu’Il devait prendre cette punition sans faute parce qu’Il avait pris nos péchés à travers Son baptême. C’est parce que c’était la volonté du Père que Jésus a obéi comme un agneau devant celui qui le tond. Juste avant de mourir, Il dit en dernier lieu: “Tout est accompli”, indiquant que Jésus avait accompli le ministère du salut de l’humanité. Il est ressuscité au troisième jour, a rendu témoignage pendant 40 jours, puis est monté au Royaume des Cieux. Si quelqu’un croit en Jésus Christ qui a accompli la justice de Dieu comme son Sauveur, alors peu importe les insuffisances qu’il peut avoir, Christ l’a rendu juste. Il n’y a pas de péché que Christ n’ait pas enlevé. Il les a tous portés. 
 

Par un homme, beaucoup sont devenus pécheurs; 
par un Homme, Jésus Christ, tous les péchés du monde ont disparu 
 
(Romains 5:20) “Or la loi est intervenue pour que l’offense abondât; mais là où le péché a abondé, la grâce a surabondé,”
Paul dit ici que la Loi est entrée pour que l’offense abonde. Comme descendants d’Adam, les humains sont fondamentalement nés avec du péché et pèchent constamment. Mais même s’ils commettent des péchés, ils ne réalisent pas ces péchés comme péché. En d’autres termes, puisqu’il n’y avait pas de Loi, ils ne connaissaient pas leurs péchés; mais une fois que la Loi des commandements de Dieu est venue, ils ont reconnu le péché comme péché. Comme la Loi nous a fait réaliser les péchés que nous ne reconnaissions pas auparavant, nos péchés ont abondé par conséquent. Nous commettons tous beaucoup de péchés par nature, mais une fois que nous les reconnaissons, notre offense abonde davantage. C’est pour cela que la Bible dit ici: “Or la loi est intervenue pour que l’offense abondât”. 
Quand il est dit ensuite ici: “mais là où le péché a abondé, la grâce a surabondé,” cela signifie que par les commandements de Dieu nous connaissons le péché, et en croyant en Sa justice nous sommes devenus fils et filles de Dieu. C’est seulement quand les gens réalisent par la Loi “je suis si insuffisant, je suis si pécheur” qu’ils peuvent réaliser que le parfait évangile, qui constitue la justice de Dieu, est la grâce de Dieu. Seul quelqu’un qui connaît bien ses péchés peut réaliser qu’il est lié à l’enfer, et il réalise aussi que le baptême de Jésus et Son sang à la Croix l’ont sauvé, et croit alors cela avec reconnaissance. En d’autres termes, ceux qui réalisent leurs péchés par la Loi, les réalisent encore plus, peuvent apprécier la grâce du salut qui est encore plus grande que ces péchés, à cause de l’évangile de la justice de Dieu. 
 
(Romains 5:21) “afin que, comme le péché a régné par la mort, ainsi la grâce régnât par la justice pour la vie éternelle par Jésus Christ notre Seigneur.”
Expliquant que le péché a régné dans la mort, la Bible dit que la justice de Dieu nous a sauvés parfaitement de tous les péchés par Sa sagesse, et donc nous qui sommes devenus enfants de Dieu sommes devenus les enfants du Roi. C’est pour cela que Dieu dit qu’Il nous a fait régner dans Sa grâce. Donc nous concluons que c’est en croyant au baptême et au sang de Jésus Christ que nous avons été remis de tous nos péchés et avons reçu la vie éternelle.
Avant que vous ne soyez né dans ce monde et avant que Jésus ne vienne sur la terre, il y avait Adam. Il est le premier homme créé par Dieu, et ce premier homme, Adam, est le père de tous les humains dans le monde entier. Comme il a commis ce que Dieu interdisait de faire, il a péché, et à cause de lui, le péché s’est transmis à nous, ses descendants. 
Donc, pour nous sauver, nous qui étions nés avec le péché comme descendants d’Adam, Dieu a envoyé Son Fils unique sur la terre. Ce fils n’est autre que Jésus qui a obéi à Dieu le Père. Comme Dieu le Père le Lui a ordonné, Jésus a pris tous nos péchés en étant baptisé. En portant les péchés du monde à la Croix, mourant à la Croix, et ressuscitant d’entre les morts, Il est devenu le Sauveur de l’humanité. Croyez-vous que tous les péchés du monde ont été remis par Jésus Christ qui a obéi à Dieu le Père? Quiconque croit est sauvé, mais ceux qui ne croient pas cela, et essaient de devenir justes par leurs propres prières de repentance, leurs propres rituels, leurs propres tentatives de bonté, et leurs propres vertus, finiront tous en enfer.
La Doctrine de la sanctification incrémentale et la doctrine de la justification sont des déclarations insensées qui sont nées de l’ignorance de la Parole de Dieu par les gens. Il serait correct de les voir comme rien d’autre que des non-sens produits par des philosophes incompétents, incapables d’interpréter la Parole correctement. La vérité de Dieu est transparente et claire.
Nous avons été sauvés des péchés du monde en croyant qu’un Homme, Jésus Christ, est venu sur cette terre dans la chair d’un homme et nous a sauvés de tous nos péchés. Quiconque croit cela est sauvé. Croyez-vous cela?
Si quelqu’un croit en la justice de Dieu, alors il est délivré et sauvé de ses péchés irrévocablement. Ce que beaucoup de faux prophètes clament, à savoir que l’on est sanctifié progressivement et sauvé en faisant des prières de repentance fidèlement et en vivant vertueusement dans ce monde, revient à dire que l’on peut être sauvé même si Jésus n’était pas venu sur la terre. Étant donné le fait que seul Jésus Christ est la porte du salut, la Doctrine de la sanctification incrémentale qui dit que les efforts de quelqu’un et ses actes vertueux sont utiles à son salut est complètement contradictoire à la vérité. 
Le Seigneur nous dit que nous sommes incapables d’observer même 0,1% Sa Loi. Si nous enfreignons même 0,1 % la Loi, cela revient à l’enfreindre à 100 %. Donc quiconque prétend qu’il peut observer la Loi de Dieu ne se connait pas du tout lui-même, et à cause de sa propre justice il finira par s’opposer à la justice de Dieu. N’essayez pas de saisir la justice de Dieu établie par Dieu Lui-même sur la base de vos propres pensées et logique humaine. Nous ayant sauvés de tous nos péchés parfaitement par Sa justice, Dieu attend que vous y croyiez et deveniez Son enfant. Mes chers croyants, je vous exhorte tous à croire au baptême de Jésus et en Son sang à la Croix de tout votre coeur, et à recevoir la grâce abondante que Dieu a répandue sur vous.
Puisque Dieu est tout puissant et miséricordieux, Il nous a sauvés pleinement par Sa grâce et Sa miséricorde. Il vous a sauvé parfaitement de tous vos péchés. Je donne toute ma reconnaissance à Dieu.