Sermons

Sujet 24: SERMONS POUR CEUX QUI SONT DEVENUS NOS PARTENAIRES

[24-22] Est-ce bénéfique pour l’Eglise de Dieu D’avoir des juges? (Juges 3:7-14)

(Juges 3:7-14)
“Les enfants d’Israël firent ce qui déplaît à l’Éternel, ils oublièrent l’Éternel, et ils servirent les Baals et les idoles. La colère de l’Éternel s’enflamma contre Israël, et il les vendit entre les mains de Cuschan Rischeathaïm, roi de Mésopotamie. Et les enfants d’Israël furent asservis huit ans à Cuschan Rischeathaïm. Les enfants d’Israël crièrent à l’Éternel, et l’Éternel leur suscita un libérateur qui les délivra, Othniel, fils de Kenaz, frère cadet de Caleb. L’esprit de l’Éternel fut sur lui. Il devint juge en Israël, et il partit pour la guerre. L’Éternel livra entre ses mains Cuschan Rischeathaïm, roi de Mésopotamie, et sa main fut puissante contre Cuschan Rischeathaïm. Le pays fut en repos pendant quarante ans. Et Othniel, fils de Kenaz, mourut. Les enfants d’Israël firent encore ce qui déplaît à l’Éternel ; et l’Éternel fortifia Églon, roi de Moab, contre Israël, parce qu’ils avaient fait ce qui déplaît à l’Éternel. Églon réunit à lui les fils d’Ammon et les Amalécites, et il se mit en marche. Il battit Israël, et ils s’emparèrent de la ville des palmiers. Et les enfants d’Israël furent asservis dix-huit ans à Églon, roi de Moab.” 


Tout au long de ce camp de formation de disciples, j’ai prêché mes sermons en focalisant sur le livre des Juges. Avec 21 chapitres, le livre des Juges me prendrait au moins un an si je devais couvrir tous ces chapitres en profondeur. Mais, pour l’heure, je voudrais focaliser mon sermon sur le but du livre des Juges. Nous lirons ensuite d’autres passages demain matin et après-midi.
Permettez-moi de commencer par résumer le cœur de la lecture des Ecritures d’aujourd’hui: le peuple d’Israël pratiquait l’iniquité aux yeux de l’Eternel Dieu. Ils adoraient les Baals et Ashéra. Donc Dieu les a vendus à la main d’un roi étranger appelé Cushan-Rischeathaïm, et les enfants d’Israël ont servi ce roi pendant huit ans. Quand le peuple d’Israël a crié au Seigneur sa souffrance de l’esclavage, le Seigneur a suscité un libérateur pour les sauver, un juge nommé Othniel. Il était le dirigeant du peuple d’Israël. L’ayant suscité comme dirigeant d’Israël, Dieu a agi à travers Othniel et lui a permis de vaincre le roi Cushan-Rischeathaïm. Après avoir gagné cette guerre, Israël a été alors en paix et prospère pendant quarante ans.
Cependant, une fois qu’Othniel est mort, le peuple d’Israël a commencé à adorer de nouveau les idoles aux yeux de Dieu. Dieu a donc permis que les Israélites soient vaincus par Églon, roi de Moab, et par conséquent le peuple d’Israël a été esclave des Moabites pendant 18 ans.
C’est le cœur du passage des Ecritures d’aujourd’hui.


Avez-vous un dirigeant spirituel?

Permettez-moi de poser une question ici: Etait-il mal ou bon pour le peuple d’Israël d’avoir un juge pour régner sur eux? C’est une question très profonde, et c’est d’une importance critique pour nous tous de connaître la bonne réponse. Nous pouvons voir dans nos différentes expériences spirituelles que c’est vraiment bon d’avoir un dirigeant. Au temps des juges, cependant, le peuple d’Israël était souvent embêté d’avoir un dirigeant spirituel. Ils étaient enclins à penser que les serviteurs de Dieu étaient une nuisance, les considérant comme trop fatiguant et se mêlant de tout.
Dans un sens similaire, même parmi les saints rachetés d’aujourd’hui, il y a des gens qui n’apprécient pas les serviteurs de Dieu, pensant à ce que l’Eglise de Dieu fait pour diffuser l’évangile de l’eau et de l’Esprit comme quelque chose de fatiguant, insignifiant, et lourd. Alors que la plupart des saints sont heureux d’obéir à la volonté de Dieu en unité avec Son Eglise, d’autres ne le ressentent pas comme cela. En fait, certains des saints peuvent même penser qu’ils peuvent faire ce qu’ils ont envie de faire et prospérer quand même s’ils n’ont pas de dirigeant. Dans leur propre calcul, il semble qu’ils puissent prospérer et fleurir corps et esprit sans aucun dirigeant spirituel. Dans leur pensée charnelle, ils considèrent leur dirigeant dans l’Eglise de Dieu comme quelqu’un qui les ennuie. Il peut leur sembler superflu d’avoir un dirigeant spirituel, et ils peuvent penser qu’un dirigeant spirituel est juste quelqu’un qui se mêle de leur vie et les oppresse au lieu de leur donner leur liberté.
Mais qu’arrivait-il au peuple d’Israël à chaque fois qu’ils étaient sans dirigeant? Ils perdaient les guerres. Qu’en est-il de nous alors? Pour nous, ne pas avoir de dirigeant spirituel signifie simplement perdre les batailles spirituelles. Que nous arriverait-il alors? Nous serions esclaves. Chacun doit se soumettre et servir soit le Seigneur soit ce monde. C’est une loi immuable. Que préféreriez-vous, alors – avoir un serviteur de Dieu à vos côtés, ou ne pas en avoir?
Comme nous venons de le voir dans la lecture des Ecritures d’aujourd’hui, Dieu a suscité un juge nommé Othniel pour délivrer le peuple d’Israël, et c’est par ce juge que Dieu les a délivrés de la main du roi de Mésopotamie. C’est pour cela, comme c’est écrit dans la Bible, qu’Israël a pu jouir à nouveau de paix et de prospérité pendant quarante ans. Israël aurait-il pu jouir de cette longue période de paix s’il n’y avait pas eu de dirigeant? Non, cela n’aurait pas été possible.
Aucun rassemblement, quelle qu’en soit la nature, ne peut grandir sans un bon dirigeant. C’est vrai pour les nations comme pour les églises. Une nation sans dirigeant ne peut pas survivre longtemps dans un monde dans lequel la guerre est constante. Par exemple, quand la Corée a été annexée et colonisée par le Japon en 1910 après avoir maintenu son indépendance pendant des milliers d’années, le manque de direction efficace était l’une des plus grandes causes de la chute de la Corée. Les gens de Corée ont souffert immensément par conséquent, perdant leur indépendance souveraine et étant esclaves d’un pouvoir étranger. En tant que sujets coloniaux, ils étaient traités comme des citoyens de second rang par l’état colonial Japonais et privés de beaucoup de leurs droits. Leur état était si mauvais sous ce règne colonial que beaucoup de Coréens ont migré en Mandchourie et vers les Maritimes Russes, mais en tant que minorité ethnique sans dirigeant ni état dans des terres étrangères, ils ont continué à subir beaucoup de formes de discrimination. Dans les Maritimes Russes, le gouvernement Soviétique de Staline est allé jusqu’à déporter les migrants Coréens jusqu’en Asie centrale contre leur volonté. Aujourd’hui même, leurs descendants vivent encore de la discrimination. Tout cela est arrivé parce que la Corée à la fin du dix-neuvième et au début du vingtième siècle a manqué de direction politique efficace pour résister aux avancées étrangères.
Comme le montre cet exemple, la direction compte pour beaucoup. Ce point est aussi dans le passage des Ecritures d’aujourd’hui, qui montre que le peuple d’Israël pouvait prospérer en paix seulement quand il y avait un dirigeant clair pour les diriger sur la bonne voie. Les enfants d’Israël pouvaient fleurir corps et esprit quand ils adoraient Dieu seul, mais ils avaient besoin d’un dirigeant spirituel pour avoir une telle direction.
C’est un enseignement sain bibliquement. Dans le passé, cependant, je parlais rarement de la direction de l’Eglise, comme je me sentais mal à l’aise pour parler du sujet puisque je suis moi-même le dirigeant de notre Eglise. Par conséquent, l’église a fait face à plusieurs problèmes graves causés par des membres qui ont dévié dans leurs pensées charnelles. Voulant accomplir les désirs de leur chair, certains membres ont formé leurs propres petites factions dans l’Eglise, et quand ils ne pouvaient arriver à leurs fins, ils prenaient leurs affaires et partaient, prenant leur propre chemin séparé. Cela aurait pu être évité si ces gens avaient une compréhension claire de la direction spirituelle. C’est une pierre de construction de la foi basique pour le peuple de Dieu que d’avoir un dirigeant spirituel. Vous devez être joyeux d’avoir un dirigeant. Et cela devrait aussi être une joie pour vous d’obéir à votre dirigeant.
Vous ne pouvez pas tout savoir tout seul, ni ne pouvez tout faire tout seul. Il y a beaucoup plus de choses que vous ne savez pas et ne pouvez pas faire tout seul, particulièrement quand vous menez votre vie de foi dans l’Eglise de Dieu. Donc, quand vous prenez une décision, c’est très heureux d’avoir quelqu’un de plus sage à consulter et à qui demander conseil. Donc, si vous avez un dirigeant sur qui vous appuyer, vous devriez vous considérer très heureux. Effectivement, c’est une bénédiction merveilleuse que les justes aient un enseignant.
Le problème, cependant, c’est que certains saints justes sont trop enclins à ignorer leur enseignant spirituel, et c’est une chose très insensée. C’est seulement une évidence que les justes aient un dirigeant, mais certains périssent dans leur ignorance de ce principe fondamental. Pour vous donner un exemple, admettons que je sois en voyage et que notre prochaine réunion soit annulée. Vous pouvez penser que ce n’est pas un problème grave puisque vous êtes venu à l’Eglise adorer Dieu tout ce temps et annuler un seul culte n’est pas un si grand sujet. En fait, certains d’entre vous pourraient même être contents pendant un moment, pensant que ça ferait une bonne pause. Mais, si nos réunions s’arrêtaient de façon permanente, tout le monde périrait. Nous n’avons vraiment pas été en mesure de faire notre camp de formation de disciples d’été l’an dernier à cause de l’inondation dévastatrice qui a endommagé notre centre de formation. Il y avait probablement des gens qui pensaient dans leur chair que ce n’était pas grand-chose de manquer un camp de formation de disciples puisque nous le faisions toujours deux fois par an.
Je connais bien ce genre de gens. Même si vous ne dites pas un seul mot, je peux toujours le lire juste en regardant vos visages. Bien sûr, il y a beaucoup de choses que je ne sais pas de vous, mais je peux au moins sentir le trouble spirituel arriver. Certains saints parmi nous ont des pensées immatures et charnelles. Que leur arriverait-il s’ils laissaient ces pensées continuer? Finalement, ils ne mettraient plus la priorité sur le service de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et ils préfèreraient à la place vivre librement selon eux-mêmes. Ces désirs se trouvent dans le cœur de tout saint juste. Cependant, les justes peuvent vaincre ces tentations s’ils sont conduits par un serviteur de Dieu qui leur rappelle le commandement de Dieu de prêcher l’évangile. Bien que des pensées charnelles puissent venir de leurs cœurs, ils ne se permettront jamais de suivre ces pensées charnelles aussi longtemps qu’ils auront un dirigeant spirituel fidèle pour les guider. Il n’y a pas d’autre moyen de vaincre ces pensées charnelles que d’être guidé par un dirigeant spirituel.
En tant que saint juste, à moins de servir l’évangile de l’eau et de l’Esprit, votre vie n’aura aucun but ni aucun sens. Quelle joie trouveriez-vous à la vie. La nourriture que vous mangez n’aurait pas de goût, et les activités de loisirs ne vous donneraient pas de plaisir. Aucun plaisir d’aucune sorte sur la terre ne vous apporterait d’excitation du tout. Beaucoup de vous pouvez penser autrement, croyant que vous pourriez jouir de la vie, mais c’est complètement erroné. En tant que quelqu’un qui a reçu la rémission des péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, vous ne trouverez pas de joie dans la vie si vous ne vivez pas ou ne pouvez pas vivre pour diffuser l’évangile de l’eau et de l’Esprit sur la terre. En fait, si nous vous disions que vous avez assez travaillé et que vous n’avez plus besoin de faire l’œuvre de Dieu, et que vous pouvez maintenant vous reposer et jouir de la vie, il y aurait certainement beaucoup de suicides parmi vous en une seule année. Bien sûr, cela n’est peut-être pas vrai pour tous les saints. Mais beaucoup ne trouveraient pas de joie dans la vie et perdraient leur envie de vivre. Puisque chacun est différent, chacun de nous peut se comporter différemment, mais une chose que nous ne devons jamais faire c’est former une faction dans l’Eglise de Dieu. Puisque nous les saints avons le Saint Esprit dans nos cœurs, le fait que nous puissions vivre pour l’évangile de l’eau et de l’Esprit et servir cet évangile est une joie énorme, une cause digne, et une expérience vivifiante qui revitalise nos vies. Sans cette œuvre, la vie n’aurait pas de joie, et encore moins de sens. Après tout, peut-il y avoir quelque chose qui soit plus amusant et excitant que l’œuvre de Dieu? Certainement, chacun aime voyager et explorer, mais ce genre de joie est temporaire. Si vous voyagez tout le temps, vous serez fatigué et finirez même par être déprimé.
Seriez-vous content si je vous disais: “Vous pouvez arrêter maintenant de travailler si dur pour soutenir le ministère de l’évangile. Ne faites rien. Ne faites pas l’œuvre de Dieu même si vous le pouvez. A partir de maintenant, le bureau central de la Mission de la Nouvelle Vie va pourvoir à tous vos besoins et vous n’aurez rien à faire qu’à commencer à jouir de la vie”? Bien sûr, certains pourraient aimer entendre cela. Cependant, mes chers croyants, vous devez réaliser ici que ce n’est en fait rien qu’un chemin net vers votre mort spirituelle. Cela implique votre mort et condamnation spirituelle.
Comme c’est décrit dans le passage des Ecritures d’aujourd’hui, le peuple d’Israël était en paix pendant 40 ans quand ils avaient un dirigeant. Mais une fois que le dirigeant est mort, ils ont commencé à pécher contre Dieu en adorant des idoles, et Dieu les a punis en permettant qu’ils soient esclaves d’une autre nation. Il est écrit ici dans le passage des Ecritures d’aujourd’hui que le peuple d’Israël a servi le roi Cushan-Rischeathaïm pendant 8 ans et a ensuite servi le roi Églon de Moab pendant 18 ans. Etant ainsi devenus esclaves, les gens d’Israël devaient donner à une autre nation tout ce pour quoi ils avaient travaillé si dur. En tant que juste, si nous ne servons pas le Seigneur nous devons servir quelqu’un d’autre. En d’autres termes, si nous ne servons pas l’évangile du Seigneur nous devons servir le pouvoir ou les gens de ce monde. Quand le peuple d’Israël obéissait aux commandements de l’Eternel Dieu, ils étaient prospères et en paix. Mais quand ils cessaient de servir le Seigneur, désobéissaient à la volonté de Dieu, et rejetaient leur dirigeant spirituel, voulant vivre selon leurs propres désirs, ils finissaient par être esclaves d’une autre nation. Ils venaient alors prier Dieu à cause de leur souffrance, et à chaque fois qu’ils le faisaient, Dieu levait un juge pour eux et les délivrait.


C’est une vérité immuable que l’Eglise de Dieu doit avoir un juge


Bien que ce soit un principe basique que vous pouvez bien connaître, cela contient des implications spirituelles extrêmement importantes. C’est le sujet que nous avons traité toute cette semaine. C’est effectivement absolument important que chacun connaisse ce principe basique. Si vous n’avez pas de dirigeant, pas de prédécesseur dans la foi, pas de saint qui sert l’évangile avec vous, et personne qui vous confie du travail pour l’évangile, alors vous périrez certainement. C’est un sort fatal. Prenez un moment ici pour réfléchir si vous avez réellement besoin ou pas de dirigeant spirituel, et si c’est ou pas réellement bénéfique pour vous. C’est effectivement entièrement pour votre propre bénéfice d’avoir un dirigeant spirituel. Bien que ce soit bénéfique pour le Royaume de Dieu, c’est aussi bénéfique pour vous.
Les gens qui ont l’esprit étroit sont satisfaits s’ils ont assez de nourriture à manger et quelques avantages dans leur vie. Donc ils font tout , juste pour combler leurs besoins basiques. J’ai rencontré beaucoup de ces gens. Mais comment quelqu’un peut-il servir le Seigneur de cette façon, et comment quelqu’un peut-il suivre la volonté de Dieu avec ce genre de regard? Quelqu’un qui a ce genre de disposition centrée sur lui-même va non seulement se ruiner lui-même mais aussi les autres. Même parmi les justes, beaucoup de gens essaient de faire des autres leur esclave en prétendant faire l’œuvre de Dieu.
Par contre, ceux qui servent l’évangile de l’eau et de l’Esprit sincèrement sous la direction de l’Eglise vivront une vie belle et prospère. Quoi que vous fassiez maintenant n’est pas pour servir un autre homme, mais c’est pour servir l’évangile de l’eau et de l’Esprit. C’est merveilleux de servir cet évangile de l’eau et de l’Esprit précisément parce que c’est servir le Seigneur, personne d’autre. Cependant, si vous n’êtes pas attentif, vous pourriez finir par servir une autre personne. Cela ne signifie pas nécessairement que vous ne deviez servir personne dans l’Eglise. C’est bien de servir quelqu’un dans l’Eglise, indépendamment que cette personne soit dirigeant ou disciple, tant que c’est pour aider et soutenir pour le service de l’évangile authentique. Tous ceux qui suivent leur propre envie finissent par périr.
Le dirigeant de l’Eglise de Dieu vous est-il bénéfique ou pas? Qu’en pensez-vous? Votre dirigeant spirituel est bien sûr bénéfique pour vous. Quand je pense à moi-même devant Dieu, je suis convaincu que je vous suis bénéfique. Pourquoi je suis sûr de cela? C’est parce que mon souci majeur est votre bien-être spirituel, et donc je ne peux pas me permettre de vous laisser dévier sur une voie maudite même si je suis très tolérant envers vos faiblesses humaines. Chacun de vous est aussi bénéfique pour l’Eglise de Dieu dans son effort pour servir l’évangile. Et tout comme vous êtes bénéfique au service de l’évangile, votre dirigeant d’église est bénéfique. Un dirigeant d’église n’est pas quelqu’un qui règne juste et domine sur les autres depuis le haut. Plutôt, c’est quelqu’un de bénéfique et indispensable à la diffusion de l’évangile. Votre dirigeant d’église doit avoir la vision de planifier à l’avance sagement, sans jamais chercher ses propres désirs charnels, et soutenir parfois le ministère de l’évangile à l’arrière tout comme vous. Et il fait tout pour vous donner la possibilité de faire la bonne œuvre et assurer que votre labeur ne soit pas en vain. C’est pour cela que vous avez besoin d’un dirigeant d’église.
Cependant, certaines personnes dans l’Eglise ne comprennent pas cela, et elles essaient de vivre selon leurs désirs charnels quand elles en ont l’occasion. Mais vivre selon ses propres désirs charnels comme cela c’est la malédiction. Maintenant que vous avez reçu la rémission des péchés, cela signifie-t-il que vous pouvez vivre selon vos propres désirs charnels et aller quand même dans le Royaume des Cieux? Est-il correct que vous poursuiviez les gains charnels, tant que vous pouvez trouver un certain équilibre entre le service du Seigneur et le service de vos propres désirs charnels? Non, ce n’est pas correct du tout! Un tel équilibre n’existe pas; tôt ou tard vous serez inévitablement condamné par conséquent. Vous serez rejeté de la paix du Seigneur directement. Vous perdrez tout et serez maudit en un rien de temps.
Pensez-vous que le Seigneur ne vous maudirait jamais, puisqu’il est le bon berger et le Dieu d’amour? Réfléchissez encore, parce que Dieu vous condamnera quand même. Il enlèvera et effacera la paix et la joie dont vous avez joui jusqu’à présent. Puisque Dieu est un Dieu jaloux, Il ne montre pas de retenue quand on provoque Sa colère. Pour que nous prospérions tous corps et esprit, nous devons tous suivre la volonté de Dieu. Nous devons obéir à la volonté de Dieu précisément parce que nous avons reçu la rémission de tous nos péchés. Et nous pouvons obéir à Dieu pleinement seulement si nous écoutons les exhortations de nos dirigeants spirituels. Il est absolument important que nous réalisions tous cela. Donc, alors que nous suivons la volonté de Dieu, nous devons être conscients de la direction de notre dirigeant spirituel, unir nos cœurs au sien, et servir le Seigneur dans l’unité. Nous serons alors prospères et en paix dans le corps et l’esprit, recevrons les bénédictions de Dieu, et serons couverts de Sa grâce.
Aucune assemblée ne peut rien accomplir à moins d’avoir un dirigeant. Lorsque nous tenons un camp de formation de disciples, les participants sont attachés à un petit groupe pour qu’ils puissent être en communion à un niveau plus personnel. Même dans chacun de ces groupes, il faut un bon dirigeant. Sans un dirigeant qui a des yeux qui discernent spirituellement, les gens trouvent difficile d’être en communion dans un sens significatif même dans un si petit groupe. Non seulement certaines personnes prennent la tangente en donnant leur témoignage, mais les timides ne peuvent jamais dire un mot pendant le temps de communion.
Ainsi, c’est une grande perte de ne pas avoir de dirigeant. Tout comme un bon dirigeant était indispensable au peuple d’Israël dans leur guerre, ainsi nous avons besoin d’un bon dirigeant pour mener notre guerre spirituelle. Nous prêchons maintenant l’évangile dans le monde entier, et cette œuvre de l’évangile est financée par les entreprises que nous gérons pour soutenir le ministère. Nous avons envoyé de nombreux livres à l’étranger déjà. C’est un accomplissement énorme, même si nous devions donner nos livres aveuglément dans la rue, ce n’est pas si facile de distribuer 500 livres par jour. Mais, à travers nos sites web, de nombreux livres ont été distribués à tant de gens qui ont un besoin désespéré de ces livres. Et ceux qui ont reçu la rémission des péchés en lisant ces livres nous envoient leur témoignage de salut. Dans le monde entier, il y a maintenant beaucoup, beaucoup de pasteurs et de missionnaires qui sont devenus ouvriers de Dieu grâce à notre ministère de la littérature. Ces nouveaux ouvriers témoignent de leurs lèvres qu’ils n’ont jamais entendu un tel évangile authentique auparavant, et qu’ils sont maintenant devenus sans péché en croyant en cet évangile. Nous devons donc continuer à travailler dur pour diffuser cet évangile authentique de par le monde entier. Et nous devons prier Dieu de lever encore plus d’ouvriers pour travailler comme nous avons travaillé.
Nous croyons en la justice de Dieu, et nous servons le Seigneur par différents moyens et outils, y compris des entreprises pour soutenir le ministère de l’évangile. Nous ne servons pas le Seigneur juste des lèvres, mais avec notre sang et notre sueur. Certains d’entre nous peuvent souhaiter avoir servi le Seigneur d’une façon autre et plus traditionnelle – par exemple, juste en chantant à la chorale. Qu’en est-il de vous? Préféreriez-vous faire ce que nous faisons maintenant, ou ce que j’ai dit? Pour être franc, d’un point de vue charnel, chanter dans la chorale peut sembler plus attirant pour vous. C’est, après tout, assez naturel que ceux qui fréquentent l’Eglise soient à la chorale. C’est une façon honorable et cultivée de servir Dieu. Et c’est ce que la plupart des chrétiens ont habituellement à l’esprit quand ils pensent à servir dans l’Eglise.
Mais nous sommes différents. Si nous avions géré notre ministère comme les églises mondaines, nous n’aurions jamais pu envoyer autant de livres spirituels. Savez-vous combien de travail et de ressources financières sont nécessaires pour publier et distribuer autant de livres dans le monde entier? Je n’ai pas besoin d’expliquer chaque détail pour que vous appréciiez le fait que cela demande une somme énorme de sacrifice. Pensez à l’œuvre qui prépare les manuscrits. Pensez à l’argent qui est dépensé pour traduire et publier les livres et les envoyer dans le monde entier. Pensez à combien de travail il faut juste pour emballer ces livres un à un et les mettre en paquets. Ce n’est pas du tout une tâche facile. Mais le Seigneur a fait cette œuvre à travers nous.
Récemment, nous avons terminé une nouvelle version de notre livre de cantiques intitulé Louer le nom de Jésus. Chaque parole de ce livre de cantiques est écrite merveilleusement. De qui est cette œuvre? Est-ce quelque chose que vous avez fait, ou est-ce quelque chose que Dieu nous a donné? C’est le don de Dieu pour nous, quelque chose que nous avons reçu du Seigneur et avons amené et inscrit dans le livre de cantiques. Cela devrait réellement être normal de servir le Seigneur comme nous le faisons.
Mais ce n’est pas ce que pensent la plupart des chrétiens quand il s’agit de servir le Seigneur. Ils pensent qu’ils doivent faire quelque chose de particulier. Par exemple, très récemment un groupe en mission courte d’une certaine église de Corée est allé en Afghanistan pour diffuser le christianisme, et ils ont fini kidnappés. Ils ont été finalement relâchés après avoir subi énormément de souffrance physique et avoir engagé un montant non communiqué mais énorme de coût financier. C’est une chose si insensée que cela revient à de la folie. Apparemment, ils sont allés dans une région occupée par les Talibans, se déplaçant sans rien d’autre que des T-shirts et des shorts. Les femmes du groupe n’ont même pas pris la peine de se couvrir le visage comme le font les femmes Afghanes; et pire encore, elles ont mis beaucoup de maquillage, ont fait du shopping en short, et ont chanté en chorale dans des intersections de rues fréquentées. L’évangile est-il vraiment diffusé de cette façon? L’évangile est-il diffusé juste parce que quelqu’un crie aveuglément: “Croyez en Jésus ou vous irez en enfer”?
C’est, cependant, ainsi que les églises d’aujourd’hui dans le monde entier essaient d’évangéliser. Elles pensent à tort que c’est ainsi qu’elles peuvent évangéliser le monde et servir Dieu. Elles pensent qu’il n’y a pas d’autre moyen de servir l’évangile que cela. Donc, les gens sont sûrs que c’est ainsi qu’ils peuvent servir Dieu. Mais c’est juste de la folie, pas le service du vrai évangile. Essayer de convertir des non chrétiens de cette façon peut seulement engendrer des retours de bâtons. Si vous essayez de diffuser l’évangile de cette façon, loin de faire de quelqu’un un croyant, vous allez devenir vous-même un hypocrite et un mercenaire qui travaille pour satisfaire sa propre envie. Pire encore, au lieu d’amener l’évangile, vous finirez par amener une solution temporaire à des problèmes temporaires. Ainsi, une fois que vous offrez des bénéfices matériels au lieu de la Vérité de l’évangile, les gens n’attendront que ces choses. Loin de vouloir entendre la Parole de Dieu, ils voudront juste obtenir un gain matériel de votre part. C’est pour cela qu’il est si insensé d’essayer de convertir les gens au christianisme en faisant des dons matériels. Bien sûr, ce serait noble que nous allions dans un pays lointain et offrions notre bénévolat aux gens dans le besoin, mais il est bien plus important que cela encore de rendre l’évangile de l’eau et de l’Esprit accessible dans leur propre langue à travers notre ministère de la littérature. C’est l’œuvre de Dieu. Dieu nous a donné la sagesse de faire un tel travail, et les mots ne peuvent exprimer combien je suis reconnaissant au Seigneur de nous avoir permis de servir l’évangile de l’eau et de l’Esprit diligemment comme cela. Tout comme nous avons servi l’évangile de l’eau et de l’Esprit fidèlement jusqu’à ce jour, nous allons continuer à le servir diligemment jusqu’au jour du retour du Seigneur.


C’est pour votre propre bien qu’il y a un juge dans l’Eglise de Dieu


Soutenir le ministère de l’évangile en gérant des entreprises demande aussi un dirigeant. Nous avons très bien servi le Seigneur jusqu’à ce jour. Je tends à être très volontaire. Cela ne me prend pas longtemps de prendre une décision, parfois moins de cinq minutes. Mais, plus souvent, j’aime écouter votre opinion humblement quand je n’ai pas d’idée sur un sujet. Dans des temps comme cela, nous devons tous rassembler la sagesse donnée par Dieu dans l’unité. Nous devons nous consulter les uns les autres, partager nos pensées, et tout faire par la foi. Particulièrement cette semaine, je veux discuter de la façon de faire un site web Japonais pour notre ministère sur internet.
Je ne peux assez insister sur combien c’est merveilleux que l’Eglise de Dieu ait un juge. Ce juge est dans l’Eglise pour qu’il conduise notre assemblée selon la volonté de Dieu. Même si le juge peut avoir des manquements, c’est Dieu qui l’a établi; c’est Dieu qui le soutient; et c’est Dieu qui sera avec lui, le guidera, et le protégera tous les jours de sa vie. Nous devons le croire. Si nous ne croyons pas cela, alors nous ne pouvons pas vivre notre foi. C’est le point principal de mon sermon aujourd’hui.
Le livre des Juges explique à travers ses 21 chapitres comment les juges ont délivré le peuple d’Israël et comment ils ont travaillé. Vous pouvez découvrir cela si vous lisez le livre des Juges. Le fondement basique de toute vie de foi est de reconnaître son dirigeant spirituel. Dans les églises mondaines, les nouveaux venus pensent tout de suite que le pasteur principal est le dirigeant le plus important. Sous le pasteur principal se trouvent des pasteurs, des évangélistes, des anciens, des diacres, et ainsi de suite; et chacun obéit et se soumet à la chaîne hiérarchique. Mais ce n’est pas nécessairement le cas dans l’Eglise de Dieu.
Savez-vous comment les prêtres sont appelés dans l’Eglise Catholique? Ils sont appelés père, supposément parce qu’ils sont considérés comme des pères spirituels. Je ne suis pas certain de la raison pour laquelle les croyants mondains trouvent si facile d’obéir et de respecter leur dirigeant. Mais dans l’Eglise de Dieu, une telle obéissance active n’est pas facile à avoir. C’est quelque chose qui ne doit pas venir par la force, mais c’est la loi de Dieu pour tout saint né de nouveau d’obéir à son dirigeant spirituel. Et c’est la volonté de Dieu d’accomplir Ses œuvres à travers Ses juges.
Nous devons tous obéir à la volonté de Dieu dans l’unité. L’Eglise doit se soumettre à la volonté de Dieu, qui est notre berger en chef. Ceux qui dirigent l’assemblée doivent obéir à la volonté de Dieu en unité avec le juge, et ceux qui suivent leurs pas doivent aussi obéir à la volonté de Dieu dans l’unité. Ainsi, un ordre actif doit être établi. C’est seulement quand une Eglise est ordonnée correctement comme cela qu’elle peut devenir une Eglise vraiment belle, une Eglise puissante, et une Eglise qui peut vaincre l’ennemi. Et c’est alors seulement qu’elle devient une Eglise qui peut amener la grâce et la miséricorde de Dieu à beaucoup de gens.
C’est aussi important que nous soyons attentifs aux entreprises que nous gérons pour soutenir le ministère de l’évangile. Bien que ces entreprises se portent bien, elles verront bientôt un déclin. Donc, alors que nous gérons ces entreprises, nous devons aussi nous préparer pour le futur et planifier à l’avance. Nous faisons face à beaucoup de défis dans notre effort pour servir l’évangile. Lorsque les dirigeants de district de notre Eglise se rencontrent, ils se consultent les uns les autres et prennent des décisions pour que vous soyez en mesure de gérer les entreprises qui soutiennent librement, énergiquement, et efficacement.
Tout comme vous travaillez tous inlassablement pour servir l’évangile dans chaque église, tous nos dirigeants d’église travaillent aussi inlassablement. Si les dirigeants de district de notre Eglise devaient juste gaspiller leur temps quand ils se rencontrent, pourraient-ils vous demander de faire quelque chose avec tant d’assurance? Non, bien sûr que non! Ils ne pourraient rien vous demander de faire si eux-mêmes ne travaillaient pas aussi dur que vous. Pour être complètement honnête avec vous, quand les dirigeants de district se réunissent avec moi, ils jouent parfois un peu au foot. Tant de nos ministres sont de grands fans de foot donc il est impossible de ne pas faire un match quand ils se rencontrent. J’apprécie moi-même de jouer au foot, mais évidemment ce n’est pas pour cela que j’appelle les dirigeants de district à se rassembler premièrement. Ils se rassemblent parce qu’il y a du travail à faire, pas juste pour jouer au foot. Donc je m’assure que tout ce qui doit être fait soit fini avant de faire un match de foot.
Tous les prédécesseurs dans l’Eglise ont un devoir de servir l’évangile de l’eau et de l’Esprit, d’obéir à Ses commandements, et de prendre soin de tous ceux qui suivent leurs pas. Ils m’obéissent premièrement, puis font que les saints dans chaque Eglise leur obéissent pour l’accomplissement de la volonté de Dieu. Guider le peuple comme cela est aussi bénéfique pour nous corps et esprit. C’est bénéfique pour nos âmes, nos corps, et même nos circonstances. De plus, nous sommes si bénis par Dieu, et combien est-ce merveilleux? La joie qui vient de l’obéissance au Seigneur est si grande et si merveilleuse que nous ne pouvons que remercier Dieu. En aidant les autres à recevoir la rémission des péchés, en servant cette œuvre du précieux évangile, nous sommes nous-mêmes débordants de joie. Je suis certain que vous savez tous ce que je veux dire. Rien n’est plus joyeux que faire l’œuvre de Dieu. Même si nous pouvons être épuisés physiquement, nous sommes joyeux spirituellement.


La leçon du livre des Juges


Le livre des Juges couvre la période durant laquelle le peuple d’Israël était dirigé par les juges, du temps où les Israélites ont conquis le pays de Canaan jusqu’au moment où leur premier roi, Saül, a été couronné. Au fil de ses 21 chapitres, le livre des Juges rapporte ce qui est arrivé au peuple d’Israël durant cette longue période, bon et mauvais, mais il y a un modèle clair et constant que nous pouvons voir: c’est le fait qu’alors que le peuple d’Israël souffrait grandement quand il n’y avait pas de juge, ils étaient victorieux, prospères, et fidèles à Dieu quand ils avaient un juge. Ce que le livre des Juges nous enseigne, donc, c’est combien nos dirigeants spirituels sont bénéfiques et indispensables pour nous et le Royaume de Dieu. C’est la leçon que Dieu nous enseigne ici. Et c’est pour nous enseigner cette leçon que le livre des Juges rapporte tant d’événements qui sont arrivé durant cette longue période.
Donc, je peux vous dire avec assurance que je suis indispensable pour vous, tout comme vous êtes indispensables pour moi. Nous sommes tous un même corps. Nous sommes l’Eglise de Dieu, Son Royaume, et Sa famille. Chacun de nous est indispensable à l’autre pour diffuser l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans le monde entier. Et puisque nous sommes membres d’un même corps, nous pouvons faire cette œuvre seulement si nous assemblons nos forces ensemble. Chacun dans l’Eglise est indispensable, de nos saints à nos ouvriers, nos dirigeants de district, nos dirigeants en chef, et même les enfants à l’école du dimanche. Je suis absolument convaincu de ce fait, et j’espère que vous aussi. Par conséquent, nous devrions tous unir nos forces et suivre la direction que l’Eglise fixe pour nous. Et nous devons avoir une vision large. Si nous voyons seulement à un an ou deux devant nous comme un myope, nous allons échouer. Même nos entreprises vont échouer si nous avons une telle vue à court terme. Nous devrions vivre aujourd’hui avec une vision claire pour l’avenir, voyant tout du long jusqu’à la fin. 
Je suis très heureux de vous avoir à mes côtés. Qu’en est-il de vous alors? Etes-vous aussi heureux de m’avoir à vos côtés? Etes-vous vraiment heureux de m’avoir comme dirigeant? Tout comme je suis un serviteur de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, vous êtes tous aussi serviteurs de ce même évangile. Notre Seigneur nous a bénis pour que nous nous rencontrions et vivions une vie pieuse dans l’unité. Grâce à cette bénédiction, nous diffusons maintenant l’évangile de par le monde entier. Personne d’autre ne prêche l’évangile de l’eau et de l’Esprit à part nous seuls.
La première priorité de notre prière est la diffusion de l’évangile. Dieu a répondu à notre prière. Il y a longtemps, quand j’ai découvert l’évangile de l’eau et de l’Esprit, j’ai prié Dieu de m’aider à prêcher cet évangile à chacun dans le monde entier. Mais pendant un temps j’avais tout oublié et mené ma vie à la merci des vagues qui me frappaient. Cependant, Dieu m’a ramené sur la bonne voie et m’a fait faire Son œuvre en tant que dirigeant de Son Eglise. Cette œuvre n’est pas quelque chose dont j’avais l’intention, mais c’est ce que le Seigneur a fait. Je ne suis pas devenu juge parce que c’est ce que j’aurais voulu moi-même. Je ne suis pas non plus devenu serviteur de Dieu parce que j’aurais été meilleur que vous dans ma chair. Mais maintenant, vous et moi servons ensemble l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Je suis si heureux et joyeux de faire cette œuvre.
Si nous devions répartir notre âge spirituel entre le nourrisson, l’enfant, l’adolescent, le jeune adulte, l’adulte, et l’âge sénior, nous nous trouverions comme jeune adulte. En Corée, l’espérance de vie moyenne des hommes est d’environ 75 ans. Les femmes peuvent vivre environ 82 ans. Evangéliste Kim, et moi-même, approchons les 60 ans dans notre âge physique, mais spirituellement parlant, nous sommes encore de jeunes adultes. Donc j’apprécierais beaucoup que vous m’appeliez jeune homme. Je suis effectivement un jeune homme dans mon esprit et dans mon cœur. Et si je suis un jeune homme, alors la plupart de nos saints et ouvriers sont encore nourrissons. Je suis un jeune ouvrier de Dieu qui sert le Seigneur avec vous. Vous aussi, êtes l’ouvrier de Dieu qui sert le Seigneur avec moi.
Je donne toute ma reconnaissance au Seigneur. 
Alléluia!