Sermons

Sujet 24: SERMONS POUR CEUX QUI SONT DEVENUS NOS PARTENAIRES

[24-31] Dieu nous a donné les mêmes bénédictions qu’à Abraham (Genèse 12:1-4)

(Genèse 12:1-4)
“L’Éternel dit à Abram: 
Va-t’en de ton pays, 
De ta patrie, 
Et de la maison de ton père, 
Dans le pays que je te montrerai; 
Je ferai de toi une grande nation, 
Et je te bénirai, 
Je rendrai ton nom grand, 
Et tu seras une source de bénédiction; 
Je bénirai ceux qui te béniront, 
Et je maudirai ceux qui te maudiront; 
Et toutes les familles de la terre seront bénies en toi. 
Abram partit, comme l’Éternel lui avait dit; et Lot partit avec lui. Abram était âgé de soixante-quinze ans lorsqu’il sortit de Charan.” 


Le temps est devenu plutôt frais. Il est supposé geler d’ici demain matin. Restons au chaud cet hiver. Comme l’hiver froid approche, je continue à penser que le moment d’entrer au Ciel s’approche de plus en plus pour nous. Je ne sais pas pour vous, mais j’ai tendance à penser cela. Quand la saison change et que l’hiver arrive, j’ai tendance à penser que le moment de la promesse du Seigneur de Son retour imminent arrive. Je me blâme moi-même de penser comme cela parce que, soyons honnêtes, il y a encore beaucoup de travail à faire. Il semble que le changement de saisons affecte mes émotions. Quand les feuilles sont vertes, j’ai envie de travailler encore plus dur pour le Seigneur et je sens que je dois finir ces choses avant d’aller vers le Seigneur. Ces sentiments abondent dans mon cœur. Cependant, quand les saisons changent, je suis heureux parce que les changements de saisons me font penser au Ciel et donc je peux servir Dieu avec une énergie et un cœur renouvelés.


Il y a beaucoup de travail que vous et moi devons encore faire


Ce vendredi qui vient, nous allons éditer le premier volume des séries de sermons sur l’évangile de Matthieu. Chaque sermon sur l’évangile de Matthieu a été traduit et relu et sera arrangé en un livre pour impression la semaine prochaine. Ensuite viendra un livre de sermons sur la première épître de Jean. Publier de tels livres c’est fournir du pain spirituel en temps voulu pour ceux qui ont cru en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Nous continuerons à fournir du pain spirituel en temps voulu aux gens de ce monde. Nous ne pouvons nous empêcher de diffuser l’évangile de l’eau et de l’Esprit quand nous savons que c’est la Vérité.
Les pratiquants religieux dans le christianisme croient que leurs péchés sont remis progressivement en faisant des prières de repentance. Ils disent que la raison pour laquelle ils croient en cette doctrine est que la Bible dit cela dans deux versets: “Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensé” (Matthieu 6:12) dans le Notre Père, et “Si nous disons que nous n’avons point de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n’est point en nous” en 1 Jean 1:8. Ils pensent aussi que puisqu’ils croient en Jésus, Dieu va négliger leur péché même si cela existe en eux. Il y a aussi certaines personnes qui savent que l’évangile de l’eau et de l’Esprit est vrai mais n’y mettent pas leur pleine confiance. Ils restent dans une bulle suspendue sans être pleinement nés de nouveau. Pour cette raison, je suis déterminé à publier un livre de sermons sur la première épître de Jean, et donc mes partenaires et moi travaillons dur pour préparer ce livre. En même temps, je trouve difficile de partager cette Parole de 1 Jean avec nos lecteurs à cause de beaucoup de perspectives fixées et d’interprétations entièrement différentes qui ont été tirées de ce même passage des Ecritures qui a été enseigné par des pasteurs et d’autres qui ne sont pas nés de nouveau par l’eau et l’Esprit. Les interprétations des Ecritures diffèrent grandement quand nous l’appliquons à une personne juste, ou à un pécheur, ou quelqu’un qui est encore dans la confusion après avoir cru ce vrai évangile. C’est très difficile pour quelqu’un comme moi qui n’ai pas de grands talents littéraires. Mais pour ce qui concerne le contenu principal, cela doit être prêché à chaque âme, et donc je poursuis quoi qu’il en soit. Quand mes livres de sermons sur Matthieu et 1 Jean seront disponibles, ils vont aider les gens à bâtir une foi plus ferme en Dieu. Et ces livres vont aussi aider ceux qui ont été en contact avec l’évangile de l’eau et de l’Esprit à travers notre ministère de la littérature mais n’ont pas une assurance complète, ont des doutes, et cela va aussi les défier à professer leur foi aux autres gens de ce monde. Ces livres de sermons vont aussi aider nos ouvriers et serviteurs de Dieu à être plus fermes dans leur foi. Et donc ces livres vont être très utiles à notre ministère.
Il y a beaucoup de choses que vous et moi devons encore faire. Proclamer l’évangile de l’eau et de l’Esprit au monde entier est un appel pour ceux d’entre nous qui sont vraiment nés de nouveau. Satan a calomnié l’évangile de l’eau et de l’Esprit pour que les gens ne croient pas. Il a montré beaucoup de ses tares dans le monde entier, et il nous appartient d’enlever ces tares et de faire l’œuvre qui nourrit les âmes des gens perdus avec la pure et sainte Parole telle qu’elle est. Il y a beaucoup de travail à faire. Vous et moi, quand nous mangeons quelque chose pour maintenir nos corps pour ce ministère, devrions manger de la nourriture saine et pas juste de la malbouffe. Il est prudent de consommer seulement des légumes et des grains qui n’ont pas été aspergés de pesticides et ont poussé dans un bon sol sans pollution, et cela s’applique aussi à la qualité de la viande et du poisson, donc nous devons faire l’effort de nous nourrir nous et les autres avec de la nourriture pure et saine. C’est ce que vous et moi devons faire sur la terre. Je ne travaille pas seul ici, mais nous travaillons avec vous les ouvriers de nos Eglises en Corée et avec tous nos ouvriers autour du monde. C’est pour cela que je ne pense pas que je lutte tout seul dans cet effort. Je sais que les choses sont difficiles pour vous tout comme elles le sont pour moi. Cependant, je rends grâces à Dieu de nous donner ce travail à faire, et j’ai un vrai sentiment d’accomplissement en faisant ce travail.


Ceux qui ont la même foi que celle d’Abraham seront bénis comme Abraham l’a été 


Je lis un passage des Ecritures de Genèse chapitre 12 pour vous aujourd’hui. Ce passage comme vous le savez bien est un événement qui parle de la façon dont Dieu a sorti Abraham de son pays natal et lui a dit d’aller dans le pays qu’Il lui montrerait. Et Dieu a aussi dit à Abraham qu’Il serait une source de bénédictions, et qu’en lui toutes les familles de la terre seraient bénies.
Vous et moi servons l’évangile ensemble. Quand nous regardons nos pas et les œuvres que Dieu a faites à travers nous, et alors que je travaille avec vous et regarde à ce que Dieu a fait parmi nos ouvriers dans le monde entier, je suis convaincu que les Paroles de promesse que Dieu a données à Abraham sont aussi pour nous. Je peux voir comment Dieu accomplit les choses fidèlement. Je crois cela de plus en plus alors que le temps passe. Dieu nous fait proclamer l’évangile par le ministère de la littérature au monde entier, et Il fait en sorte que nous nous unissions les uns aux autres pour soutenir ce ministère. Quand je vois comment Dieu a permis que nos serviteurs hommes et femmes fassent ce travail, je suis toujours plein de reconnaissance.
Il y a longtemps, quand j’ai prêché un premier sermon dans une certaine réunion, j’ai parlé du sujet de “Quel genre de foi Abraham avait-il?” J’ai dit que la foi d’Abraham était une foi qui a fait de lui la source de toute bénédiction. Dieu a dit à Abraham: “Je bénirai ceux qui te béniront, et je maudirai ceux qui te maudiront; et toutes les familles de la terre seront bénies en toi.” (Genèse 12:3) et cette promesse s’est vraiment accomplie. Quel genre de foi avait Abraham? Il avait une foi qui se confiait en la Parole de Dieu à 100%. Il avait une foi qui était conduite par la Parole de Dieu. 
Même en ce temps présent, Dieu nous a donné à vous et moi les mêmes bénédictions qu’Il a données à Abraham. Il nous a donné cette foi bénie et Il accomplit les promesses de Ses bénédictions. Dieu bénit aussi ceux qui croient en l’évangile que nous prêchons et Il maudit ceux qui s’opposent à nous. Dieu bénit ceux qui nous bénissent. Et donc, Dieu nous a permis de prêcher cet évangile au monde entier. Quand Dieu nous regarde que ce soit Abraham ou l’un d’entre nous, nous sommes pareils à ses yeux. Et d’un point de vue humain, il n’y a probablement rien de quoi nous vanter. Cependant, Dieu a particulièrement choisi ceux d’entre nous qui n’ont rien de quoi se vanter dans la chair pour être le peuple de Dieu. Cet Abraham était le descendant direct de Noé et de Sem, et c’étaient des gens qui connaissaient, croyaient, et suivaient Dieu. Abraham est venu de ces ancêtres et était le fils de Térach. Abraham à son tour a transmis la foi de son ancêtre Noé et Sem. Et à cause de cela, Dieu a béni le monde entier à travers Abraham. Dieu voulait inviter beaucoup de gens au Ciel donc Il a donné bénédictions et promesses, et Il nous a confié à vous et moi l’œuvre qui amène ces bénédictions aux gens.
Il y a vraiment beaucoup de choses dont vous et moi pouvons être reconnaissants à Dieu. Y a-t-il quelqu’un qui soit né dans ce monde et ait reçu autant de bénédictions de Dieu que nous? Combien de gens pensez-vous qu’il y ait dans ce monde qui aient été appelés par Dieu à faire Son œuvre juste, aient eu la garantie contre tout danger ou nuisance sur la terre; aient la garantie du Ciel de Sa part, et se soient vu confier cette œuvre digne qui ramène beaucoup de gens sur le chemin de la justice? Dieu nous rencontre, nous permet de faire Son œuvre juste, et à travers tout ce que nous faisons Il apporte le salut aux âmes perdues par notre biais. Quand nous pensons à ces choses spirituelles, nous sommes très reconnaissants. Nous sommes vraiment reconnaissants pour le fait que Dieu nous ait donné ces bénédictions infinies, et à cause de cela, nous devenons encore plus loyaux envers Lui. Il n’y a rien dont nous nous plaignons au sujet de Dieu. Nous ne pouvons que prier sans cesse et rendre grâces à Dieu en toutes choses.
Depuis ma naissance sur la terre, que je l’ai voulu ou non, je suis entré en contact avec diverses religions y inclus le Confucianisme et le Bouddhisme. Et plus tard j’ai commencé à croire au Christianisme et finalement j’ai découvert la Vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans la Parole de Dieu. Et depuis j’ai continué à servir et proclamer cette Vérité du salut. Le Seigneur m’a délivré des religions de ce monde. Le Seigneur m’a aussi sauvé des nombreux pseudo-évangéliques et m’a permis de servir le vrai évangile de l’eau et de l’Esprit de Dieu. Dieu sauve beaucoup de gens dans ce monde à travers nous, et Il bénit vraiment tout ce que nous désirons faire. Dieu nous a aussi donné beaucoup d’ouvriers. Quand je vois ces ouvriers et ces nombreux saints, je me mets à louer Dieu. Quand je pense à la façon dont Dieu m’a donné une famille dans la foi énormément grande, mon cœur déborde de joie. Il n’y a personne d’aussi riche que moi. Et, il n’y a personne d’aussi riche que vous tous aussi.
Dieu a dit que ceux qui ont faim et soif de justice seront comblés; et j’ai réellement désiré faire une œuvre juste. Et maintenant je peux faire cette œuvre juste au point où mon cœur le désire. Je suis arrivé au point où je ne peux pas faire plus parce que je suis usé. Je suis si reconnaissant d’avoir pu faire tant d’œuvre juste. Même si vous devez perdre beaucoup de choses après avoir rencontré le Seigneur, vous serez quand même reconnaissant à Dieu. C’est parce qu’en réalité nous avons gagné tellement plus que ce que nous avons perdu. Est-ce vrai ou pas? C’est vrai. Nous avons gagné beaucoup plus que nous n’avons perdu.


Où irons-nous après avoir été appelés par Dieu?


Dieu nous a permis de croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit et nous a permis d’aller au Ciel. Comme un nouveau jour commence certainement après que les ténèbres soient passées, après que nous ayons mené notre vie fidèlement sur la terre, nous irons au Ciel. N’est-ce pas une grande Vérité? Nous avons un endroit où aller. Et nous qui suivons le Seigneur après avoir rencontré l’évangile de l’eau et de l’Esprit, grâce à Lui, nous avons gagné beaucoup plus de choses que nous n’en avons perdues. Tout ce que nous avons maintenant ne vient-il pas de Dieu? Votre vie et la mienne, et vos possessions et les miennes sont toutes à Dieu. Nous n’avons aucune richesse ou possession personnelle.
Chers croyants, pensez-vous par hasard que j’aurais quelques possessions à moi-même? Je n’ai aucune possession personnelle. Spirituellement, je suis juste un gestionnaire. Il n’y a rien que je possède personnellement sinon ma foi. Je suis un gestionnaire et content de trois repas par jour et d’un endroit où dormir avec un toit sur la tête. Je n’ai pas l’impression que j’ai besoin d’un bâtiment à mon nom ou qu’une certaine chose doive être à moi.
Il y a un temps où nous avions en location un bâtiment d’église pour l’Eglise de Busan. Un missionnaire qui travaille en Russie a pris part à notre ministère, et à cause de lui, au lieu de vivre dans la zone urbaine de Busan, nous avons loué un bâtiment à l’extérieur de cette ville. Puisque ce missionnaire Kim avait une maison proche du bâtiment, nous l’avons loué pour qu’il puisse aller à l’église plus facilement. L’Eglise de Dieu prend grand soin des nouveaux saints. Mais tristement, tout ce que cet homme a fait c’est nous mentir puis s’enfuir. Il disait des choses qui n’étaient pas bénéfiques à l’œuvre de Dieu et en plus il continuait à mentir, donc je l’ai repris très sévèrement. Je lui ai dit: “L’Eglise t’a aidé quand tu étais dans le désespoir et t’a prêché l’évangile, donc n’est-elle pas ton père spirituel? Alors ne devrais-tu pas être dirigé par l’Eglise et travailler avec elle dans un même esprit et dans unité?” Je l’ai exhorté par de bonnes paroles, mais je l’ai aussi sévèrement repris parce que je savais qu’il cherchait à nous ridiculiser et à nous tromper dans son cœur. Alors tout d’un coup, il nous a informés qu’il avait reçu un appel de Russie, et qu’il ne serait plus en mesure de travailler avec nous.
Vous devez savoir quel genre de personne il était réellement. Par exemple, la jauge de carburant a fait voir qu’il n’y avait plus de carburant dans sa voiture minable. Mais il a ignoré cela et continué à conduire. Finalement, le moteur de la voiture s’est arrêté sur une route de montagne, et il a eu l’audace de nous demander de pousser la voiture jusqu’à la station-service. Ne serait-il pas possible qu’un accident soit sur le point d’arriver? Cet incident décrit le genre de personne que c’était.
Ces sœurs missionnaires en Russie, qui avaient travaillé avec lui pendant des années, étaient le même genre de personnes. Nous avons fini par les connaître à travers ce faux missionnaire, mais en dépit de cela, l’Eglise de Dieu a été si bonne envers eux. Bien qu’ils n’aient pas eu d’emploi, nous avons pourvu à une certaine somme d’argent pour eux comme s’ils avaient un travail pour qu’ils puissent vivre en faisant l’œuvre de l’évangile. Mais ces sœurs ne nous ont jamais envoyé un seul rapport mensuel de leur activité missionnaire. Nous avions stipulé clairement: “Veuillez faire un rapport régulier de vos activités missionnaires chaque mois. C’est votre devoir basique.” Mais pourquoi n’ont-elles pas produit ces rapports? Peu importe combien nous le leur avons demandé par téléphone, elles ne s’y sont pas obligées. Elles étaient excellentes pour faire des demandes, mais quand il fallait la réciprocité en envoyant au moins leur rapport mensuel d’activité missionnaire, elles ne le faisaient pas. Elles suppliaient: “Achetez-nous un ordinateur, louez un endroit de stockage pour les livres, et trouvez-nous un bâtiment d’église.” Puisqu’il n’y avait pas beaucoup de croyants dans leurs réunions, cela aurait pu être assez bien de faire les cultes dans une grande pièce de la maison de l’un des membres. Mais elles insistaient pour avoir un grand bâtiment. Nous avons pu voir qu’elles auraient pu stocker quelques milliers de livres dans une maison à l’aise, mais au lieu de cela elles insistaient pour avoir un grand entrepôt. Bien qu’elles ne travaillaient pas, elles voulaient des choses pour avoir l’air bien. Et donc j’ai décidé de les restreindre un peu, mais continuais de les soutenir. Savez-vous ce qui s’est passé alors? Elles ont rapidement quitté notre ministère après avoir pris notre argent.
Je leur ai donné de l’argent pour la traduction et leur ai dit de traduire notre premier livre en russe. Elles ont transmis une traduction russe de notre premier livre, mais c’était un désastre total. Elles ont apporté le contenu traduit quand elles sont venues en Corée pour participer à notre camp de formation de disciples, et quelques-uns des ouvriers de notre équipe en charge de la littérature l’ont rassemblé pour un dernier contrôle. Ils ont vérifié page par page, et ont découvert que les deux-tiers manquaient. Mais quand on les a approchées, elles ont insisté pour dire qu’elles avaient fait du bon travail de leur point de vue. Ainsi, je leur ai dit que je pourrais les aider à faire l’œuvre de Dieu, mais que ce n’était pas juste qu’elles disent qu’elles avaient fini alors qu’en réalité ce n’était pas le cas. Je leur ai dit que ce projet n’était pas le nôtre mais l’œuvre de Dieu; donc il fallait que ce soit fini correctement et fidèlement. Nous l’avons relu nous-mêmes et il n’était pas possible que ce qu’elles nous ont donné puisse être publié en livre. Donc nous avons décidé: “Nous allons oublier l’argent que nous avons payé, et allons jeter cette traduction infidèle et refaire complètement cette traduction de nouveau. Nous ne le ferons plus faire en Russie, mais nous allons trouver quelqu’un en Corée et lui faire traduire.” Et donc, nous l’avons refait comme nous l’avions planifié.
Mais quand nous sommes allés les voir, une partenaire plus âgée a dit qu’elle était un peu déçue par ce qui était arrivé. Mais pouvons-nous dire véritablement que c’est correct ou qu’elles ont fait un bon travail quand les deux tiers de la traduction n’ont pas été faits? Je peux passer sur quelque chose quand quelqu’un fait quelque chose de mal parce qu’il manque de capacité. Mais c’était l’œuvre de Dieu après tout, donc je ne pouvais pas passer sur leur infidélité. Nous n’avons pas demandé de rembourser l’argent et nous ne les avons pas mal traitées!
Maintenant, nous avons un nouveau partenaire en Russie. Il n’est pas capable de faire beaucoup de travail, mais il s’unit à nous de tout son cœur et il est obéissant. Il fait un bon travail. C’est un vrai ouvrier et un bon ouvrier. Quand on lui demande de faire un rapport, il le fait et il nous envoie tous les justificatifs avec le genre de travail qu’il a fait. Une personne née de nouveau est comme cela. Cependant, des gens qui ne sont pas nés de nouveau, c’est-à-dire quelqu’un qui ne croit pas en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, demande seulement de l’argent quand on lui demande de faire quelque chose pour le Seigneur. Mais, pour l’homme ou la femme qui est vraiment né de nouveau, l’œuvre de Dieu passe premièrement. Et, après cela, si besoin, l’argent peut être soit reçu ou payé.
La raison pour laquelle je mentionne ce cas c’est que je veux que vous sachiez que ceux qui travaillent avec nous sont vraiment grandement bénis comme le Seigneur a dit qu’Il bénirait ceux qui béniraient Abraham et maudirait ceux qui le maudiraient. Nous faisons maintenant la mission mondiale avec notre ministère de la littérature. C’est pour cela que vous et moi assemblons nos forces et nos ressources et coopérons pour nous concentrer sur notre ministère de la littérature. Mon message aujourd’hui est pour ceux parmi nous qui font cette œuvre. Nous sommes des gens qui avons été vraiment bénis des mêmes bénédictions qu’Abraham a reçues. Comme Dieu a béni Abraham et lui a donné toutes les promesses, et qu’à travers lui Dieu a accompli Son œuvre; aujourd’hui, Dieu continue à faire Son œuvre à travers vous et moi. Dieu nous a appelés vous et moi à faire Son œuvre, et Il continue de faire Son œuvre à travers nous.
Afin de faire l’œuvre de proclamation de l’évangile au monde entier, nous tous, saints de Dieu hommes et femmes, devons être unis afin de nous concentrer ensemble sur cette œuvre. Quand nous traduisons nos livres en chaque langue du monde et les mettons sur notre page web, le monde entier peut y accéder. Quand les livres de sermons sur l’évangile de Matthieu et la première épître de Jean seront publiés, ceux qui sont confus à propos de leur foi vont avoir une foi plus claire et ferme. Par exemple, quand ceux qui ne sont pas nés de nouveau sont face au passage de 1 Jean qui dit: “Si nous disons que nous n’avons pas péché, nous le faisons menteur, et sa parole n’est point en nous” (1 Jean 1:10), ils sont enclins à penser qu’ils ne sont pas sans péché parce qu’ils continuent à commettre des péchés. Mais ils peuvent maintenant avoir l’interprétation correcte de ce passage à travers notre nouvelle publication.
Je vais appliquer la même notion à la publication qui vient sur l’évangile de Matthieu. Le Notre Père dans Matthieu nous enseigne à propos notre posture correcte et sur notre foi quand nous faisons des prières à Dieu. En publiant ce livre, j’ai l’intention de donner à nos lecteurs l’interprétation correcte et la compréhension des passages des Ecritures de Matthieu tels que “Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensé.” A travers notre littérature, les gens du monde entier peuvent arriver à comprendre beaucoup de choses dont ils ne sont pas sûrs et c’est donc une très bonne chose. Et nous nous sentons bien par rapport à la publication de ces livres. Nous nous sentons bien et dignes à cause de ces bénéfices spirituels. Nous ne tirons bien sûr aucun orgueil pour avoir publié beaucoup de livres. Nos cœurs sont plutôt joyeux quand nous pensons à l’œuvre qui sera faite à travers ces livres qui sont publiés. Quand j’écris un livre, j’essaie de faire un effort pour que son contenu et son message apporte un grand réconfort aux uns et aux autres faisant preuve de clarté dans la compréhension de la Vérité. Bien que je puisse être rugueux sur les bords, mon cœur est comme cela quand je prépare un livre de sermons. C’est très important, c’est pour cela que je fais cet effort.
Quand nous prêchons la Vérité aux gens à travers notre littérature, ils sont libérés par la Vérité, rendent grâces à Dieu, sont appelés comme Abraham, deviennent une source de bénédictions comme Abraham, et font l’œuvre de Dieu comme Abraham. C’est très digne et significatif de voir beaucoup de gens revenir à Dieu. Nous sommes impliqués dans l’œuvre qui fait revenir toute l’humanité vers Dieu et nous devons briller comme le soleil devant les autres. Les bénédictions que Dieu a versées sur Abraham ont été répandues sur vous et moi aussi. Vous et moi continuons à faire l’œuvre qu’Abraham faisait. Abraham a cru la Parole de Dieu et a obéi. A cause de cela, Dieu a pris plaisir à ce qu’il a fait et Sa volonté s’est accomplie. Vous et moi faisons la même chose. Nous suivons effectivement les pas d’Abraham.
Bien que nos corps soient un peu fatigués, nos cœurs sont pleins de joie. Je suis heureux et vous aussi. Notre chair peut être épuisée en servant l’évangile, mais spirituellement, nous sommes des gens heureux. N’est-ce pas vrai? Nos corps peuvent se fatiguer. Mais, si nous devions utiliser nos corps physiques pour autre chose, nous sentirions-nous si bien à l’intérieur? Nous nous sentons bien à l’intérieur parce que nous faisons cette œuvre significative. Que nous mangions ou buvions, nous faisons tout pour la gloire de Dieu et donc nous sentons cette dignité ou valeur dans nos cœurs. Quoi que nous fassions, c’est pour délivrer les autres du péché, donc nous avons de la joie dans nos vies. Vous et moi faisons l’œuvre qui donne la vie aux autres. C’est pour cela que nos corps sont fatigués, mais en dépit de cela, nous sommes pleins de joie. Nos corps continuent à demander ce que la chair désire, mais puisque nous ne pouvons pas le faire, nos corps se fatiguent. Néanmoins, nous rendons continuellement grâces avec sincérité à Dieu dans nos esprits. 
A cause des changements de saisons, j’ai ce sentiment que le Royaume de Dieu est plus près que nous ne le pensons. Je sens que nous sommes plus proches du moment où nous allons paraître devant Dieu. Je ne dis pas que nous allons mourir et aller devant le Seigneur bientôt, mais je dis simplement qu’à cause du changement de saisons, je me rappelle que nous irons vers Dieu quand nous aurons terminé nos tâches ici sur terre. Ces pensées remplissent mon esprit. Et donc, bien que ce soit difficile et dur, je rassemble un livre de sermons sur la première épître de Jean, le fais traduire, éditer, et publier. Quand nous distribuons nos livres aux gens, ceux qui connaissent déjà l’évangile vont grandir dans la foi, et même parmi ceux qui étaient justes, beaucoup ont été saisis par Satan et secoués, mais ils seront libérés de son oppression. Je suis si heureux pour cela, et spirituellement je chante de joie. Tout cela vous plaît-il aussi?
Disons que je fasse quelque chose d’indigne au lieu de cela. Combien ce serait difficile pour vous tous si je pensais seulement à construire une grande chapelle ou pensais à faire beaucoup d’argent en gérant une entreprise? Puisque vous avez entendu cet évangile, vous ne pourriez aller nulle part d’autre ni dans une autre église. Vous seriez dans un dilemme si j’essayais d’accomplir des buts charnels. Mais chers croyants, l’œuvre que nous faisons maintenant même est bonne pour vous et moi. Personnellement je ne fais rien qui ne vaut pas la peine. Je ne fais aucun type de travail pour mon bénéfice personnel. Je vais servir l’évangile jusqu’à mon dernier souffle, et quand le Seigneur m’appellera à la maison, j’irai devant Lui immédiatement. Je n’ai pas d’envies ou de liens sur cette terre. Je sais que c’est pareil pour vous. Pensez-vous que ce soit une grande chose que vous soyez plus jeunes que moi? Vous et moi sommes presque dans la même situation. La raison est que le retour du Seigneur est imminent. Et c’est pour cela que je ne suis pas envieux du tout.
Quelle que soit la situation dans laquelle je suis, tout ce à quoi je pense c’est comment servir l’évangile de l’eau et de l’Esprit plus efficacement. Chaque jour, tout ce à quoi je pense c’est à notre ministère de la littérature, aux livres électroniques et aux livres imprimés, à la prédication de l’évangile, à nos partenaires nationaux et à l’étranger, et à l’œuvre de collecte de fonds. C’est pareil pour vous aussi, n’est-ce pas? Quoi que je fasse, je vais faire quelque chose qui est profitable ou avantageux pour la proclamation de l’évangile de l’eau et de l’Esprit jusqu’au jour de ma mort.
Vous et moi sommes la lumière du monde. Vous et moi, en tant que grain de blé vivant du Seigneur, devons être utiles aux autres, devons assister les gens pour qu’ils aillent au Ciel, et nous devons édifier les autres plutôt que nous-mêmes. Dieu dit qu’à moins qu’un grain de blé ne tombe à terre et ne meure, il reste seul; mais s’il meurt, il produit beaucoup de grain. Dieu nous a ordonné à vous et moi d’être la lumière du monde, et Il a fait que nous soyons Son grain de blé pour l’évangile. Je rends grâces à Dieu pour cela. Vous et moi sommes un tel peuple de Dieu. Et nous sommes donc un peuple béni.
La raison pour laquelle Abraham apparaît dans la Bible et que sa mémoire subsiste jusqu’à maintenant est qu’il s’est vraiment confié et a obéi à la Parole de Dieu et est ainsi devenu ancêtre de la foi. Pour les gens qui viennent après lui, la Bible leur dit d’être bénis comme Abraham l’a été en croyant la Parole de Dieu telle qu’elle est. Et, nous sommes par la foi devenus bénéficiaires de ces bénédictions. J’ai partagé avec vous la Parole de Dieu sur la façon dont Il nous a bénis spirituellement. Je remercie Dieu pour cela.