Sermons

Sujet 24: SERMONS POUR CEUX QUI SONT DEVENUS NOS PARTENAIRES

[24-34] Ayez la foi qui espère le Royaume des Cieux (Genèse 12:1)

(Genèse 12:1)
“L’Éternel dit à Abram: 
Va-t’en de ton pays, 
De ta patrie, 
Et de la maison de ton père, 
Dans le pays que je te montrerai.”


Ici, Dieu dit à Abram:
“Va-t’en de ton pays, 
De ta patrie, 
Et de la maison de ton père, 
Dans le pays que je te montrerai.”
Noé avait une famille de huit membres, y compris trois fils nommés Cham, Sem, et Japhet. Tous les êtres humains de ce monde sont descendus de ces trois fils de Noé. Sem, Cham, et Japhet, ont chacun eu des enfants, et ces enfants ont continué de se multiplier.
Avant le déluge de Noé, l’espérance de vie moyenne d’un être humain était d’environ 900 ans. Mais l’espérance de vie a chuté brutalement après le déluge, d’environ 900 ans à environ 200 ans, comme nous pouvons le déduire du fait qu’Abraham soit mort à l’âge de 175 ans. Par contre, ce n’est pas avant d’avoir eu 500 ans que Noé a commencé à construire l’arche, et ce n’est pas avant qu’il ait eu 600 ans que la pluie est tombée pendant 40 jours et 40 nuits pour inonder le monde entier. Après que l’eau se soit retirée, Noé et sa famille ont débarqué de l’arche et la race humaine a recommencé à se multiplier à travers ses trois fils. Les gens de l’époque vivaient toujours longtemps, donc il était commun que plusieurs générations vivent dans la même maison. En d’autres termes, le clan entier vivait à proximité les uns des autres.
Sem a engendré Arpacschad à l’âge de 100 ans. Après avoir engendré Arpacschad, Sem a vécu 500 ans et a engendré d’autres fils et filles. Et neuf générations après Sem, Abraham est né. Le père d’Abraham était Térach, un descendant de Sem, et donc Abraham était aussi le descendant de Sem. Il est écrit en Genèse 11:10-11: “Voici la postérité de Sem. Sem, âgé de cent ans, engendra Arpacschad, deux ans après le déluge. Sem vécut, après la naissance d’Arpacschad, cinq cents ans ; et il engendra des fils et des filles.” Ainsi, Genèse chapitre 11 rapporte la généalogie de Sem pendant dix générations, jusqu’à Abram, Nachor, et Haran, les trois fils de Térach. Mais nous voyons que même si Sem a engendré Arpacschad à l’âge de 100 ans, ses descendants ont eu leur premier enfant dans leur trentaine. Cela a pris environ 290 ans pour que les descendants de Sem arrivent à leur dixième génération. Selon mon calcul, en utilisant le pont générationnel entre le fils premier-né de Sem et ses descendants, cela a dû prendre environ 290 ans pour arriver à la dixième génération.
Mais Sem a vécu pendant 600 ans. Il a engendré Arpacschad à l’âge de 100 ans, deux ans après le déluge, et il a vécu encore 500 ans et engendré des enfants. Et, puisque Sem a vécu 600 ans, cela a pris seulement environ 290 ans avant qu’il ne voie ses petits-enfants de la dixième génération. Cela signifie que Sem a vécu assez longtemps pour passer du temps avec ses descendants jusqu’à la dixième génération. Donc, au moment où la dixième génération est née, Sem était toujours vivant. Puisque Sem a eu son premier fils à l’âge de 100 ans, en ajoutant 290 ans, cela lui ferait 390 ans; et puisque Sem a vécu 600 ans, il était encore dans la force de l’âge quand la dixième génération est née. En d’autres termes, Sem était encore au début de sa vie. En voyant cela, je reconnais comment la foi des ancêtres des temps anciens s’est transmise à leur postérité.
Sem était le fils de Noé. Il avait vu son père Noé construire l’arche, il était monté dans l’arche réellement, et avait réellement été témoin du jugement de Dieu de ses propres yeux. Sem était donc capable d’hériter de la foi de son père, intacte, et de la transmettre à ses descendants en tant que témoin vivant de la foi de Noé. Nous pouvons imaginer Sem avec ses petits-enfants de nombreuses générations assis dans sa cour leur parler de ce qui s’est passé lors du déluge.
En Corée, quand les personnes âgées racontent des histoires sur leur passé à leurs petits-enfants, ils leur parlent souvent de la pauvreté ambiante et de la faim qu’ils ont subie. Les petits-enfants ne peuvent pas complètement comprendre puisqu’ils vivent maintenant dans une ère prospère, donc ils se demandent pourquoi leurs grands-parents n’ont pas juste pris des nouilles instantanées. Mais à l’époque, il n’y avait pas de nouilles instantanées. Je suis assez âgé pour me rappeler du premier président de la Corée du Sud. J’ai vécu chaque présidence et ai été témoin de l’histoire moderne tumultueuse de la Corée du Sud, de son fondement aux grands jours de l’industrialisation et de la transition difficile vers la démocratie. Je sais comment les choses étaient sous le président Lee, le premier président, et comment les choses étaient sous le président Park qui a présidé pendant l’industrialisation de la Corée.
La pauvreté était profonde et répandue pendant l’administration de Lee. A l’époque, beaucoup de Coréens étaient si pauvres que manger trois repas par jour était considéré comme un luxe. Le riz était si cher que beaucoup de gens mangeaient des racines d’herbes et d’arbres. C’est ainsi que la Corée était désespérément pauvre sous la première présidence. Ce n’est pas avant l’administration de Park que de grandes quantités de farine et de lait en poudre ont été fournies en aide. Je me souviens encore m’être fait attraper après m’être glissé dans la cuisine pour manger un peu de lait en poudre. Cela m’a tellement étouffé que j’en étais presque choqué. A l’époque, le riz était trop cher pour que la majorité des Coréens se le permettent, donc ils devaient faire avec la farine et le blé à la place.
Plus tard, les nouilles instantanées sont arrivées. Bien sûr, de nos jours les nouilles instantanées sont bon marché et disponibles partout, mais à l’époque quand j’étais enfant, c’était si cher et rare que je m’en languissais. Même les biscuits étaient difficiles à avoir, quelque chose que la plupart des gens n’avaient qu’à l’armée. Quand un jeune homme marié entrait à l’armée, ses enfants attendaient que leur père rentre en permission pour qu’il leur apporte quelques biscuits de l’armée. C’est à ce point que la Corée était pauvre à l’époque. Même les nouilles instantanées étaient considérées comme un luxe que seuls les riches pouvaient se permettre. Je me demandais si je pourrais un jour avoir des nouilles instantanées comme je le voulais. Plus tard, quand les nouilles instantanées sont devenues très abordables, j’ai une fois mangé trois paquets de nouilles instantanées à moi tout seul. C’était mon désir d’enfant d’être rassasié pour une fois, pas seulement en buvant beaucoup d’eau pour couvrir la faim, mais en mangeant vraiment trop de nourriture. Quand les nouilles instantanées sont arrivées, je laissais les nouilles tremper dans la soupe pour qu’elles gonflent et je me sentais plus rempli dans mon estomac. Maintenant, bien sûr, la Corée du Sud est beaucoup plus prospère aujourd’hui, mais cela ne fait pas si longtemps que cette pauvreté et cette faim étaient répandues. Les gens de ma génération en sont les témoins vivants. 


“Va-t’en de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père, dans le pays que je te montrerai.”


Dieu dit à Abraham:
“Va-t’en de ton pays, 
De ta patrie, 
Et de la maison de ton père, 
Dans le pays que je te montrerai.” Dieu n’a rien dit ici à Abraham au sujet de la foi ou du déluge. Puisque Sem a vécu 600 ans, il était encore vivant au temps d’Abraham. Sem était effectivement vivant. Bien que Térach ait vécu seulement 70 ans, quand nous faisons un calcul nous pouvons voir que Sem était encore vivant aux jours d’Abraham. Térach est né dans la neuvième génération des descendants de Sem, et il a engendré trois fils y compris Abraham. Cette généalogie de Sem ne devrait pas être survolée, car elle nous montre que la foi de Sem a été transmise à ses descendants d’une génération à l’autre. Ce n’était pas juste la chair et le mode de vie qui ont été transmis, mais la foi spirituelle a aussi été transmise directement par les ancêtres. Donc, comme la foi de Sem a été transmise directement à ses descendants et qu’ils ont vécu comme une famille, Abraham était en mesure de suivre Dieu par la foi. 
La même chose est vraie pour ce temps présent. En ce temps aussi, il y a ceux qui sont en avant spirituellement et ceux qui suivent. Et les prédécesseurs dans la foi qui ont reçu la rémission des péchés premièrement transmettent leur foi et expériences spirituelles à ceux qui les suivent, qui sont leurs descendants spirituels. Lorsque de jeunes saints luttent avec des problèmes, leurs prédécesseurs dans la foi leur enseignent quoi faire. Par exemple, de nouveaux saints trouvent souvent difficile de gérer leurs désirs charnels. C’est parce que même les saints, en dépit du fait qu’ils soient nés de nouveau, ont encore deux sortes de désirs dans leurs cœurs. Ils ne seraient pas confus s’ils avaient un seul désir, mais puisqu’ils ont deux sortes de désirs, ils veulent faire des choses différentes en dehors de l’Eglise. Comme ces jeunes saints ont encore de forts désirs de la chair, ils se demandent souvent pourquoi ils n’ont pas le droit de faire certaines choses. Le dilemme c’est que nous avons deux sortes de désirs; l’un de la chair et l’autre de l’Esprit. Cependant, les saints matures spirituellement sont capables de gérer ces deux désirs.
C’est précisément pour cette raison que les prédécesseurs dans la foi sont en communion avec les plus jeunes saints. Comme les premiers ont passé les expériences de gestion des deux sortes de désirs, ils savent ce qui est bénéfique. C’est pour cela qu’ils exhortent fermement ces frères et sœurs récemment rachetés dans l’Eglise à ne pas suivre les désirs de la chair. En d’autres termes, vos prédécesseurs dans la foi ont déjà traversé ce que vous traversez maintenant, donc ils savent ce qui est bon pour vous; et c’est pour cela qu’ils vous exhortent à faire certaines choses mais pas d’autres choses.
Qu’aurait dit Sem à Abraham s’ils étaient assis là ensemble et qu’il lui parlait? Sem était dans l’arche avec son père Noé, et donc il a vu le déluge de ses propres yeux et savait tout de cela. Il aurait ainsi dit à Abraham d’avoir la foi, lui aurait enseigné comment vivre, l’aurait exhorté à suivre la Parole de Dieu, et lui aurait conseillé de ne jamais rien faire selon ses propres désirs charnels. C’est parce que Sem, en tant que personne qui a marché avant Abraham, savait tout ce qui était arrivé aux jours de Noé, et donc il aurait pu enseigner à Abraham la bonne façon de vivre. Les saints qui ont reçu la rémission des péchés récemment se battent encore avec ces désirs de la chair et les désirs de l’Esprit, et ils ne savent pas encore quel désir est le bon désir à suivre. Bien sûr, une fois que leur foi grandit et qu’ils suivent Dieu, Dieu leur donne la sagesse de discerner les bons désirs, les bénit avec des bénédictions matérielles aussi, et les guide corps et esprit. Cependant, puisque tant de nouveaux croyants ne réalisent pas cela, ils veulent encore les choses de la chair, et quand Dieu interdit ces choses, ils pensent à tort que Dieu ne serait pas raisonnable et ils ont même du ressentiment envers Lui. Mais les jeunes croyants doivent réaliser que c’est le désir de la chair. Une fois que leur foi grandira dans l’Eglise, ils réaliseront pas à pas dans leurs propres expériences que la direction de leurs dirigeants dans l’Eglise est bonne. Dieu veut toujours ce qui est bon pour vous; il ne veut jamais rien de mal pour vous. 
Les saints rachetés doivent s’assembler pour former l’Eglise de Dieu. Il est absolument important pour ceux qui ont reçu la rémission des péchés de demeurer ensemble dans l’Eglise de Dieu. Des grands-parents aux petits-enfants, tous vivent comme une seule famille. Ce n’est autre que le corps de l’Eglise de Dieu. Vous tous rassemblés ici dans l’Eglise formez la même famille, indépendamment que vous soyez âgé ou jeune. En fait, tout comme Sem et ses descendants sont allé jusqu’à la dixième génération y compris Abraham en vivant comme une seule famille, la même chose est vraie pour cette Eglise. Les saints plus jeunes devraient écouter leurs prédécesseurs dans la foi, les voir en action, et les suivre par la foi.
Dans les jours anciens, les prédécesseurs dans la foi vivaient comme une seule famille. Ils transmettaient leur foi à leurs descendants. Quand nous regardons le passage des Ecritures d’aujourd’hui, nous voyons Dieu dire à Abraham: “Va-t’en de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père, dans le pays que je te montrerai.” Ici, Dieu dit à Abraham de quitter son propre pays, sa propre famille, et la propre maison de son père pour aller dans un pays que Dieu allait lui montrer. Abraham avait vécu toute sa vie dans son pays avec sa famille élargie, mais maintenant Dieu lui ordonnait de quitter tout et chacun, de les laisser derrière lui, et d’aller vers un pays qu’Il lui montrerait.
Les trois fils de Noé étaient Sem, Cham, et Japhet. Parmi les descendants de ces trois fils de Noé, Dieu a appelé Abraham, descendant de Sem. Térach était le descendant de Sem, et il a engendré Nachor, Haran, et Abraham. Mais Dieu a dit à un seul de ces trois fils de quitter son pays, sa famille, et la maison de son père pour aller dans un pays que Dieu lui montrerait. En d’autres termes, parmi les trois fils de Noé, Dieu a choisi Sem, et parmi les trois fils de Térach, descendant de Sem, Dieu a parlé à Abraham. 
C’est très important. Il y a nombreuses personnes de diverses races et ethnies qui vivent dans ce monde. Mais, parmi tous ces nombreux gens vivant dans ce monde, seuls peu comme nous sont choisis par Dieu. Nous avons été choisis. Nous avons été choisis par Dieu parmi nombreux gens pour vivre par la foi et recevoir la bénédiction de devenir les propres enfants de Dieu. Choisis par Dieu en Christ, nous avons été bénis pour devenir les enfants de Dieu et le peuple de Son Royaume. C’est une bénédiction énorme. Dieu n’a pas parlé à Nachor ou à Haran, mais Il a parlé seulement à Abraham. C’est spécifiquement à Abraham que le Seigneur a dit: “Va-t’en de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père, dans le pays que je te montrerai.” Tout comme Abraham, nous tous qui avons reçu la rémission des péchés sommes aussi le peuple béni de Dieu choisi en Christ. En d’autres termes, parmi les nombreux gens de ce monde, c’est nous qui avons été choisis par Dieu comme Son peuple spirituel tout comme Abraham et Sem.


Vous devriez savoir combien vous êtes béni grâce à l’Eglise de Dieu 


Pour saisir cela pleinement, vous devez maturer dans votre foi. Quand votre foi murit, vous pouvez réaliser que vous avez été sauvé à travers l’Eglise de Dieu et que vous vivez maintenant votre foi dans cette Eglise. Quand vous réalisez combien vous êtes béni dans l’Eglise de Dieu, vous ne pouvez suffisamment remercier Dieu pour Son Eglise et vos dirigeants dans l’église. Par contre, si votre foi reste immature, alors vous risquez d’être ennuyé par les exhortations de l’Eglise, vous demandant si vous devez vraiment suivre sa direction. Même si Térach avait en réalité trois fils, Dieu a parlé seulement à Abraham. C’est seulement Abraham et ses descendants que Dieu a bénis.
La même chose est vraie pour nous aussi. Comme nous avons été choisis en Jésus Christ, c’est nous qui sommes devenus bénis en tant que peuple et enfants précieux de Dieu. Dieu a dit à Abraham de quitter son pays, sa famille, et la maison de son père. Dieu lui a dit aussi d’aller dans un pays qu’Il lui montrerait. Cela devait-il être facile pour Abraham de quitter son père, son pays, et sa famille? Je vous ai déjà dit que les gens de l’époque vivaient tous ensemble comme une grande famille étendue. Le clan entier vivait à proximité. Bien qu’ils aient probablement vécu dans des maisons différentes, ils vivaient tous dans la même ville ou communauté. Donc, ce n’était pas une chose ordinaire pour Abraham d’entendre Dieu lui ordonner de quitter sa patrie. Mais Dieu lui a dit de le faire et d’aller dans un pays qu’Il allait lui montrer.
Où est le pays où Dieu a poussé Abraham à aller? Où Abraham et ses descendants sont-ils finalement allés? Où Abraham est-il allé? C’était le pays de Canaan. Plus tard, les descendants d’Abraham ont quitté l’Egypte et sont entrés dans le pays de Canaan de nouveau. L’Egypte ici désigne ce monde et le pays de Canaan désigne le Royaume des Cieux. Après avoir vécu comme esclaves en Egypte pendant 400 ans, les descendants d’Abraham ont traversé le Jourdain, le fleuve de la mort, et sont entrés dans le pays de Canaan sous la direction de Moïse et de Josué. Ils ont vécu là, et ils vivent toujours là maintenant même.
Qu’est-ce que Dieu nous dit, à nous qui avons reçu les mêmes bénédictions que celles reçues par Abraham? Dieu nous dit à vous et moi de quitter notre pays, notre famille, et la maison de notre père, dans un pays qu’Il allait nous montrer. Où est ce pays? C’est le Royaume des Cieux, et Dieu nous dit d’aller dans ce pays qu’Il montre. Cela signifie que même si nous vivons encore sur la terre, nous ne devrions jamais laisser nos cœurs être joyeux ou déçus par ce monde. Parmi les descendants de Sem, c’est Abraham sur qui Dieu a répandu Ses bénédictions; c’est Abraham à qui Dieu a ordonné de quitter son pays, sa famille, et la maison de son père; et c’est Abraham qui a été instruit à entrer dans le pays de Canaan. Aujourd’hui, nous devrions tous réaliser que Dieu nous dit la même chose à nous aussi.


Le pays que le Seigneur nous montre


Il est absolument impératif que nous tous réalisions où est ce pays montré par Dieu. Où est ce pays? Ce n’est autre que le Royaume des Cieux. Ce n’est pas ce monde, mais de nouveaux cieux et une nouvelle terre, le Royaume de Dieu. Pour nous, les descendants spirituels d’Abraham choisis en Christ, Dieu dit qu’Il nous donnerait ce pays de Canaan. Il nous dit qu’Il nous donnera le Royaume des Cieux.
Quel genre de pays est le pays de Canaan, le Royaume des Cieux? Où est ce pays dans lequel Dieu nous montre d’entrer? Lisons dans le livre de l’Apocalypse ici:
“Puis je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre; car le premier ciel et la première terre avaient disparu et la mer n’était plus. Et je vis descendre du ciel, d’auprès de Dieu, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, préparée comme une épouse qui s’est parée pour son époux. Et j’entendis du trône une forte voix qui disait : Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes ! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux. Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu ” (Apocalypse 21:1-4).
Il est aussi écrit en Apocalypse 22:1-5: “Et il me montra un fleuve d’eau de la vie, limpide comme du cristal, qui sortait du trône de Dieu et de l’agneau. Au milieu de la place de la ville et sur les deux bords du fleuve, il y avait un arbre de vie, produisant douze fois des fruits, rendant son fruit chaque mois, et dont les feuilles servaient à la guérison des nations. Il n’y aura plus d’anathème. Le trône de Dieu et de l’agneau sera dans la ville ; ses serviteurs le serviront et verront sa face, et son nom sera sur leurs fronts. Il n’y aura plus de nuit ; et ils n’auront besoin ni de lampe ni de lumière, parce que le Seigneur Dieu les éclairera. Et ils régneront aux siècles des siècles. ”
Le pays où Dieu a ordonné à Abraham d’entrer était le pays de Canaan. De même, Dieu nous dit aussi de quitter notre pays, notre famille, et la maison de notre père pour un pays qu’Il nous montrera, et ce pays n’est autre que le Royaume des Cieux. Bien que nous vivions toujours sur cette terre maintenant, Dieu nous dit qu’Il nous donnera Son Royaume, et Il nous ordonne d’aller dans ce pays. Dieu nous montre de nouveaux cieux et une nouvelle terre. Où est le pays où Dieu nous dit d’aller? Ce pays montré par Dieu n’est pas sur terre, mais c’est le Royaume des Cieux. Ce pays où nous allons entrer et vivre est le Royaume des Cieux. Le pays où nous allons entrer et vivre est le Royaume des Cieux. Dieu nous montre le Royaume des Cieux. Avec Sa Parole, Il nous dit que c’est là où nous entrerons et vivrons.
Il est alors absolument important pour nous d’obéir à Dieu. Il est aussi impératif pour nous d’écouter attentivement les serviteurs de Dieu. Je ne peux suffisamment insister sur l’importance pour chacun de nos saints de discerner la volonté du Seigneur en vivant sur la terre. Nous devrions tous non seulement réaliser que nous avons reçu la rémission des péchés, mais nous devrions aussi être conscients du fait que nous avons eu l’ordre de Dieu d’entrer dans ce pays promis. Dieu nous dit de quitter la terre et d’aller vers Son Royaume. Autrement dit, nos cœurs devraient être fixés sur ce Royaume des Cieux où nous allons entrer et vivre pour toujours dans l’avenir. Vous et moi sommes le peuple qui vivra dans ce Royaume.
Les gens de nos jours parlent souvent des ponts générationnels. Quelqu’un m’a un jour traité de vieux, alors qu’il insistait sur le fait qu’il appartenait à la nouvelle génération. Quelle génération pensez-vous être la mieux préparée pour mener une vie de foi correcte, la vieille ou la jeune? La nouvelle génération est-elle mieux placée pour mener une vie de foi correcte? Aux yeux de Dieu, quelle génération est sur la bonne voie? Vous devez connaître la bonne réponse à cette question importante. Vous pouvez mettre votre espérance dans le Royaume des Cieux seulement si vous devenez un vieux sur cette terre. C’est alors seulement que vous pouvez regarder vers le pays que Dieu montre dans votre vie.
Passons un moment et considérons exactement ce que signifie la soi-disant nouvelle génération. Les gens de l’ancienne génération avaient des rêves et des espoirs en grandissant. Ils avaient une ambition et un espoir pour leur avenir, croyant qu’ils pourraient accomplir quelque chose s’ils travaillaient assez dur. Parce qu’ils avaient un rêve, personne ne devait leur mettre la pression pour qu’ils étudient fort. Ils étudiaient diligemment jusqu’aux heures tardives, même dans un temps où il n’y avait pas de lumière électrique. Avez-vous déjà utilisé du charbon comme instrument d’écriture? J’ai effectivement utilisé du charbon pour écrire au sol dans mon enfance. Ce n’est pas parce que j’étais un étudiant extraordinairement diligent, mais parce que j’avais une espérance et un rêve. Je voulais réussir, sortir de la pauvreté profonde, et échapper à la faim constante que je subissais. Donc je travaillais dur et faisais de mon mieux pour être diligent. C’était vrai pour ma génération.
Par contre, les jeunes gens d’aujourd’hui, la soi-disant nouvelle génération, n’ont pas de rêve. Ils n’ont pas d’espoir, et n’ont pas non plus de but dans la vie. Ils savent très bien que rien ne changera peu importe combien ils travaillent dur, et que ce monde est condamné sans espoir. Ils savent ce qui va arriver à ce monde. Ils savent que ce monde va s’écrouler. Et ils ne savent que rien de ce qu’ils peuvent faire n’a de sens. C’est pour cela que tant de jeunes gens de nos jours vivent juste pour l’instant et recherchent sans réfléchir des plaisirs passagers, parce qu’ils n’ont pas d’espoir pour l’avenir peu importe combien ils travaillent dur. C’est ce qui définit cette nouvelle génération. Loin d’avoir une vision plus progressive, les jeunes gens de ce temps présent n’ont pas de rêve. Ils n’ont nulle part où aller. Il n’y a rien que la destruction qui les attend. Donc ils vivent pour l’instant.
Nous devons être à l’ancienne. Bien que nous n’ayons pas d’espoir dans ce monde, nous devons espérer le Royaume des Cieux montré par Dieu dans nos vies. Même si nous n’avons pas d’espoir sur cette terre, nous devons toujours vivre chaque jour dans l’espoir. Nous ne devons jamais nous permettre de devenir comme les jeunes gens de cette époque. Nous ne devons jamais devenir une génération sans espoir. Nous chrétiens devons avoir un rêve. Nous devons vivre par la foi, chérissant l’espoir que puisque nous avons reçu la rémission des péchés, nous irons dans le Royaume des Cieux montré par Dieu et vivrons là dans toute la gloire.
Savez-vous combien cette jeune génération est charnelle? Chaque jeune veut être grand de nos jours. Certains jeunes font même une chirurgie pour augmenter leur taille, en coupant les os de leurs jambes et insérant des barres de métal pour augmenter la taille de leurs jambes. C’est ainsi que cette génération est vaine. Ils ne se soucient pas des effets secondaires d’une telle chirurgie risquée pour la suite; tout ce dont ils se soucient c’est qu’ils ont l’air mieux ici et maintenant. J’ai une fois vu des célébrités dans une émission de TV qui discutaient de leurs habitudes de sorties. Quand on leur demandait combien de temps ils attendaient avant d’embrasser leur rencontre, certaines célébrités disaient quelques heures, d’autres une demi-heure, et une célébrité a dit moins de cinq minutes. C’est le genre de valeurs de la nouvelle génération d’aujourd’hui.
Ce monde pécheur est certainement condamné. La Bible dit qu’il y aura des guerres et des bruits de guerres au début du temps des douleurs. Depuis combien de temps les bombes atomiques sont-elles tombées sur Hiroshima et Nagasaki au Japon? Combien de gens ont été tués ou blessés par ces terribles bombes? Avec la prolifération nucléaire, il y a maintenant beaucoup de pays qui possèdent des armes nucléaires, et ces armes nucléaires sont des milliers de fois plus destructrices que les bombes atomiques qui sont tombées sur Hiroshima et Nagasaki. Les vieilles bombes atomiques pâlissent en comparaison aux armes thermonucléaires d’aujourd’hui. Chaque état nucléaire possède des armes nucléaires qui sont des milliers de fois plus puissantes. C’est pour cela que tant de gens s’opposent à la prolifération des armes nucléaires.
La nouvelle génération sait cela. Les jeunes gens d’aujourd’hui savent quel monde terrible c’est et quelle période désespérée ils vivent. Des catastrophes arrivent partout, et personne ne peut prédire quand et comment elles vont frapper. Si le cynisme semble entacher la nouvelle génération, c’est parce que les jeunes gens d’aujourd’hui n’ont ni espoir ni rêve dans ce monde. Je ne parle pas juste de modes temporaires et de choses visibles. Plutôt, je montre que les pensées et la foi des gens sont devenues désespérées dans la jeunesse d’aujourd’hui. La nouvelle génération ne se soucie de rien que des plaisirs passagers; leur motivation est “vivons aujourd’hui et mourons demain,” précisément parce qu’ils n’ont pas d’espoir. Ce désespoir frappe le monde tout entier.
Mais nous les croyants ne devrions jamais être comme cette nouvelle génération. Loin de là, nous devrions garder nos valeurs traditionnelles même si l’on se moque de nous comme étant à l’ancienne. Alors qu’être à l’ancienne peut ne pas être bon pour d’autres choses, quand il s’agit de la foi, c’est vraiment bon d’être à l’ancienne. Notre foi doit être basée sur la Parole de Dieu et fondée sur Son instruction. Cette foi nous a été transmise par nos ancêtres dans la foi. Ce genre de foi peut sembler dépassé, mais c’est la seule foi correcte qui nous conduit vers le Royaume des Cieux. Il nous dit d’aller dans le pays qu’Il va nous montrer. Donc, plutôt que de fixer nos cœurs sur cette terre, nous devons les fixer sur le Royaume des Cieux; et en vivant sur cette terre, nous devons suivre les pas de l’ancienne génération plutôt que de la nouvelle génération. Dans nos vies de foi comme dans notre marche quotidienne, nous devrions vivre comme l’ancienne génération. Les gens de l’ancienne génération fixent leur regard sur l’avenir. Ils ont vécu pour l’avenir. Ils n’ont pas vécu juste pour l’instant. Nous croyants devons espérer le Royaume des Cieux dans nos vies. 
L’été dernier, en conduisant vers le Centre de formation de disciples d’Inje depuis ma maison, j’étais pris dans un trafic dense. Le trafic était très dense autour de moi car beaucoup de gens allaient vers une ville côtière proche pour les vacances, mais dans la direction opposée, il n’y avait presque pas de voiture. Donc, pendant que j’étais pris dans le trafic, j’ai commencé à observer le genre de gens qui étaient en vacances juste pour passer le temps. C’étaient tous invariablement des jeunes couples et des familles, et étrangement, je n’ai vu personne qui avait l’air d’avoir plus de 50 ans. Si les gens étaient en vacances familiale, vous devriez voir au moins quelques grands-parents, mais je n’en ai vu aucun. Les gens que j’ai vus étaient tous vraiment heureux; quand je me suis arrêté à une aire de service, j’ai vu comment tout le monde était content d’être en vacances.
Ainsi, le monde suit la mentalité de la nouvelle génération, mais combien de temps cette poursuite de la gratification immédiate va-t-elle durer? Je me demande ce qu’il faudrait pour que les gens d’aujourd’hui soient complètement ruinés. Quand la Samarie manquait de nourriture pendant qu’elle était assiégée par l’armée Syrienne (2 Rois 6:24-25), les gens mourraient de faim. De même, même si nous vivons dans un temps d’avancée scientifique remarquable, tout ce qu’il faut pour que le monde soit détruit c’est un manque important de blé à cause d’une catastrophe naturelle. Je suis certain que si quelque chose comme cela arrive, la nouvelle génération ne pourra pas maintenir son style de vie. Ce sera absolument impossible. Quand il n’y a pas de nourriture, et que le prix de la nourriture augmente, tout le reste, y compris la science, devient obsolète. Peu importe combien la science est avancée, personne ne peut vivre sans nourriture. Certaines personnes peuvent penser alors que l’ingénierie génétique apportera la solution. Mais il y a beaucoup d’incertitude et de soucis quant aux implications sur la santé des organismes génétiquement modifiés grains et animaux. Alors que ces percées de la science génétique peuvent sembler comporter beaucoup de promesses, cela va plutôt apporter beaucoup d’effets secondaires sur le corps humain. Chaque âme dans ce monde vit soit la façon de l’ancienne génération ou de la nouvelle génération, mais ces derniers seront détruits sans faute. Au contraire de l’ancienne génération de foi à qui Dieu a montré la terre où aller, ceux de la nouvelle génération mangent et boivent inconsciemment en jouissant de leur moment passager, pour ne voir que la destruction. Il n’y a pas de lendemain pour eux.
Nous devrions avoir la foi de l’ancienne génération et regarder à l’avenir même en vivant dans le présent. Nous devons vivre avec un rêve. Si vous vivez plutôt dans l’instant préoccupé seulement par le manger et le boire et quoi acheter, vous n’aurez pas d’avenir. Fixant votre regard sur l’avenir, vous devez vivre chaque jour par la foi et être diligent dans votre vie quotidienne aussi. Pas à pas, vous devez avancer vers le pays de Canaan par la foi. C’est ce à quoi Dieu nous instruit tous.
Dieu a dit à Abraham de quitter son pays, sa famille, et la maison de son père, et d’aller dans le pays qu’Il lui montrerait. Où Dieu nous dirige-t-Il alors? Il nous dirige dans le pays de Canaan. Il nous dirige vers le Royaume des Cieux. Dieu a choisi Abraham. Mais Dieu n’a pas dit à Abraham qu’il pourrait passer sa vie sans aucun espoir comme beaucoup de gens le font de nos jours; plutôt, Dieu a dit à Abraham de vivre fidèlement et de regarder vers l’avenir. A la fin, notre destination finale est le Royaume des Cieux. Réalisant clairement que nous irons finalement vivre dans le Royaume des Cieux, nous devrions saisir ce que Dieu nous ordonne, le chérir, et y obéir. Et dans notre vie quotidienne, nous devons vivre par la foi.
Nul autre lieu que le Royaume des Cieux n’est l’endroit où Dieu nous dirige. Dieu veut que nous recevions tous la rémission des péchés pour que nous puissions entrer dans le Royaume des Cieux. Nous sommes nés sur la terre dans ce but d’entrer dans le Royaume de Dieu. Nos vies sur terre ne sont pas tout. Si c’était le cas, alors j’aurais été le premier à dire que nous devrions juste manger, boire, et profiter jusqu’à ce que nous périssions. Mais nous avons le Royaume des Cieux qui nous attend, et c’est pour cela que nous devons prêcher l’évangile dans nos vies en marchant vers ce pays où Dieu nous a dit d’entrer. J’ai toute confiance que nous tous qui avons reçu la rémission des péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit irons au Royaume des Cieux. Si Dieu est réellement dans notre cœur, alors je suis absolument certain que vous entrerez dans le Royaume de Dieu. Si, par contre, vous avez seulement une vague compréhension de l’évangile de l’eau et de l’Esprit; si vous ne l’avez pas accepté dans votre cœur ni n’y croyez sincèrement; ou si vous rejetez la foi de l’ancienne génération en préférant la vanité de la nouvelle génération à la place, alors seule la destruction vous attend. Nous devons tous vivre par la foi de l’ancienne génération héritée de nos ancêtres spirituels.
Pour prêcher cette foi que nous avons et entrer dans le Royaume des Cieux, nous devons prêcher l’évangile à toutes les âmes perdues de ce monde pour le reste de nos vies, et l’Eglise doit avancer dans cette direction sans vaciller. Alors, soyons tous fidèles et diligents dans chaque aspect de nos vies, du lieu de travail à l’évangile du ministère; prêchons l’évangile; mettons notre espoir et nos rêves dans le Royaume des Cieux: ne nous compromettons jamais avec le monde mais défendons notre foi et gardons-nous toujours dans la piété; et, conscients de l’avenir de nos âmes et corps, vivons diligemment par la foi.