Sermons

Sujet 22: L’Evangile de Luc

[PARTIE 1-7] Le Seigneur qui est venu vers les cœurs vidés des envies de la chair (Luc 1:24-55)

(Luc 1:24-55)
“Quelque temps après, Élisabeth, sa femme, devint enceinte. Elle se cacha pendant cinq mois, disant: C'est la grâce que le Seigneur m’a faite, quand il a jeté les yeux sur moi pour ôter mon opprobre parmi les hommes. Au sixième mois, l'ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, auprès d'une vierge fiancée à un homme de la maison de David, nommé Joseph. Le nom de la vierge était Marie. L'ange entra chez elle, et dit: Je te salue, toi à qui une grâce a été faite; le Seigneur est avec toi. Troublée par cette parole, Marie se demandait ce que pouvait signifier une telle salutation. L'ange lui dit: Ne crains point, Marie; car tu as trouvé grâce devant Dieu. Et voici, tu deviendras enceinte, et tu enfanteras un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père. Il règnera sur la maison de Jacob éternellement, et son règne n'aura point de fin. Marie dit à l'ange: Comment cela se fera-t-il, puisque je ne connais point d'homme? L'ange lui répondit: Le Saint-Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre. C'est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu. Voici, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils en sa vieillesse, et celle qui était appelée stérile est dans son sixième mois. Car rien n'est impossible à Dieu. Marie dit: Je suis la servante du Seigneur; qu'il me soit fait selon ta parole! Et l'ange la quitta. Dans ce même temps, Marie se leva, et s'en alla en hâte vers les montagnes, dans une ville de Juda. Elle entra dans la maison de Zacharie, et salua Élisabeth. Dès qu'Élisabeth entendit la salutation de Marie, son enfant tressaillit dans son sein, et elle fut remplie du Saint-Esprit. Elle s'écria d'une voix forte: Tu es bénie entre les femmes, et le fruit de ton sein est béni. Comment m’est-il accordé que la mère de mon Seigneur vienne auprès de moi? Car voici, aussitôt que la voix de ta salutation a frappé mon oreille, l'enfant a tressailli d'allégresse dans mon sein. Heureuse celle qui a cru, parce que les choses qui lui ont été dites de la part du Seigneur auront leur accomplissement. Et Marie dit: 
Mon âme exalte le Seigneur,
Et mon esprit se réjouit en Dieu, mon Sauveur,
Parce qu’il a jeté les yeux sur la bassesse
de sa servante.
Car voici, désormais toutes les générations
me diront bienheureuse,
Parce que le Tout-Puissant a fait pour moi
de grandes choses.
Son nom est saint, Et sa miséricorde s'étend
d'âge en âge Sur ceux qui le craignent.
Il a déployé la force de son bras;
Il a dispersé ceux qui avaient dans le cœur
des pensées orgueilleuses.
Il a renversé les puissants de leurs trônes,
Et il a élevé les humbles.
Il a rassasié de biens les affamés,
Et il a renvoyé les riches à vide.
Il a secouru Israël, son serviteur,
Et il s'est souvenu de sa miséricorde,
- Comme il l'avait dit à nos pères,
-Envers Abraham et sa postérité pour toujours.”


Vous devez abandonner les envies de la chair et adorer Jésus-Christ comme votre Sauveur


Frères et sœurs, il y a seulement une semaine jusqu’à Noël. Nous avons expérimenté beaucoup de choses cette année. Nous avons des cœurs très reconnaissants pour le fait que Dieu ait été avec nous cette année aussi, et de ce que nous puissions arriver à Noël le cœur joyeux comme cela.
La Bible dit: “Quelque temps après, Élisabeth, sa femme, devint enceinte. Elle se cacha pendant cinq mois, disant: C'est la grâce que le Seigneur m’a faite, quand il a jeté les yeux sur moi pour ôter mon opprobre parmi les hommes” (Luc 1:24-25). Elisabeth était la femme de Zacharie, un sacrificateur de la division d’Abia, l’un des petits-fils d’Aaron le Souverain Sacrificateur. Elisabeth était une femme âgée. Jusqu’à ce moment là, elle n’avait pas d’enfants. Elle a vécu méprisée parce qu’elle n’avait pas été en mesure d’avoir d’enfant jusqu’alors. Dans notre pays aussi, les femmes étaient chassées de leur maison il y a longtemps si elles ne pouvaient pas avoir d’enfant. Les Israélites pensaient qu’une femme qui ne pouvait pas avoir d’enfant était maudite. L’une des sept raisons valables d’un divorce dans notre pays il y a longtemps était d’être chassée de chez soi parce qu’on ne pouvait pas remplir son devoir.
Mais Elisabeth n’avait pas d’enfant jusqu’à ce qu’elle soit une femme âgée et elle a ensuite eu un enfant par la volonté de Dieu. Donc, elle s’est cachée pendant cinq mois parce qu’elle était embarrassée. Quand Elisabeth était dans le sixième mois de sa grossesse, l’ange Gabriel est apparu à Marie, la fiancée de Joseph. Il lui a dit: “Je te salue, toi à qui une grâce a été faite; le Seigneur est avec toi.” La Vierge Marie a entendu cela, a été troublée, et s’est demandé ce que cela signifiait. Luc 1:30-34 dit: “L'ange lui dit: Ne crains point, Marie; car tu as trouvé grâce devant Dieu. Et voici, tu deviendras enceinte, et tu enfanteras un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père. Il règnera sur la maison de Jacob éternellement, et son règne n'aura point de fin. Marie dit à l'ange: Comment cela se fera-t-il, puisque je ne connais point d'homme? ”
L’ange est apparu à Marie et a rapporté la volonté de Dieu. Marie était très surprise quand il a dit: “L'ange lui dit: Ne crains point, Marie; car tu as trouvé grâce devant Dieu. Et voici, tu deviendras enceinte, et tu enfanteras un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père. Il règnera sur la maison de Jacob éternellement, et son règne n'aura point de fin” (Luc 1:30-33). Elle était vraiment troublée, disant: “Je ne suis pas mariée, comment puis-je avoir un enfant?” Alors, l’ange dit qu’elle serait couverte de l’ombre de la puissance de Dieu, et la Bible poursuit: “Voici, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils en sa vieillesse, et celle qui était appelée stérile est dans son sixième mois. Car rien n'est impossible à Dieu. Marie dit: Je suis la servante du Seigneur; qu'il me soit fait selon ta parole! Et l'ange la quitta” (Luc 1:36-38).
D’abord, Marie ne pouvait le croire quand l’ange lui a dit qu’elle mettrait un Fils au monde. Mais quand elle a entendu l’ange parler d’Elisabeth afin de l’aider à mieux comprendre, elle a accepté la Parole de Dieu dans son cœur tel quel. L’ange disait: “Elisabeth était aussi une femme qui ne pouvait pas concevoir, mais cela fait déjà six mois qu’elle a conçu. Il n’y a rien qui soit impossible à la Parole de Dieu. Crois-tu ce que je te dis?” Alors Marie dit: “Je suis la servante du Seigneur; qu'il me soit fait selon ta parole!” Elle a accepté la Parole du Seigneur qui a été donnée par l’ange. Donc, Marie a conçu le bébé Jésus. 
Si vous regardez ce qui vient ensuite, il y a une partie où Marie loue Dieu; ce passage des Ecritures dit que vous devez abandonner vos propres pensées et idées préconçues si vous avez l’intention d’accepter Jésus-Christ dans votre cœur. Il est dit aussi que vous devez abandonner les désirs de la chair en vous-même si vous avez l’attention de croire en la Parole de Dieu. Que se serait-il passé si Marie avait pensé qu’il était totalement impossible d’avoir un bébé selon l’idée fixe qu’elle avait quand elle a dit: “Comment cela se peut-il puisque je ne connais point d’homme?” Ce sont des pensées qui sont des idées fixes d’hommes. Mais l’ange a dit: “Ta parente, Elisabeth, est aussi une femme qui ne peut pas concevoir. Mais la Parole de Dieu est venue vers elle, et elle, aussi, a conçu. Il n’y a rien d’impossible à la Parole du Seigneur. Dieu t’a aussi dit que le bébé Jésus va naître à travers ton corps. Abandonneras-tu les pensées d’hommes et tes désirs pour accepter cette Parole par la foi? Ou ne vas-tu pas croire parce que, dans tes pensées, c’est quelque chose qui ne pourrait jamais arriver?” Simplement, l’ange a demandé “Vas-tu croire et réellement accepter cette Parole?”
Vraiment, le principe de Marie qui conçoit le bébé Jésus et que nous recevions la rémission des péchés dans nos cœurs en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit sont identiques. Accepter dans nos cœurs la Parole du Seigneur qui dit que Jésus a éliminé tous nos péchés et Marie qui accepte les paroles de l’ange revient au même. Frères et sœurs, nos propres pensées et désirs deviennent des blocages pour nous quand nous voulons accepter cette Parole de Dieu. Si l’on pense aux choses selon ses propres pensées, c’est un fait évident qu’une femme qui n’a pas connu d’homme ne puisse pas avoir d’enfant. Donc, si le cœur de Marie avait été plein des pensées et désirs d’hommes, elle n’aurait jamais pu accepter la Parole de Dieu, cette Parole bénie, que l’ange apportait. Mais Marie a accepté la Parole du Seigneur, disant: “Je suis la servante du Seigneur; qu'il me soit fait selon ta parole!” Elle a vidé son cœur. Quand elle a vidé son cœur, les œuvres de Dieu ont été révélées et se sont accomplies.
Les choses sont accomplies selon la volonté de Dieu quand nous nous vidons de nos envies et quand nous abandonnons nos désirs et pensées de la chair et croyons en la Parole de Dieu parce que c’est la Parole de Dieu, même si nous pensons autre chose. Quand nous professons: “Je crois que la Parole de Dieu sera accomplie telle quelle”, la puissance de la Parole de Dieu entre dans nos cœurs et œuvre là juste comme le bébé Jésus est né dans le ventre de Marie. C’est pareil quand nous croyons en l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Regarder la Parole de Dieu dans une perspective humaine ne nous permet pas de croire parce que ce n’est pas quelque chose que nous aurions vu de nos yeux ou entendu personnellement. Mais regardant par la foi, tous les péchés des Israélites ont été transférés lorsque le Souverain Sacrificateur a posé ses mains sur le bouc émissaire dans l’Ancien Testament. Il est dit que tous les péchés étaient transférés même si l’on a pas posé ses mains personnellement sur la tête du Seigneur et que le Seigneur a pu accomplir toute œuvre juste de Dieu en étant baptisé par Jean-Baptiste dans le Nouveau Testament, ce qui était semblable à l’imposition des mains. En d’autres termes, il est écrit que le Seigneur nous a donné la justice de Dieu par la rémission des péchés. Si l’on vide son cœur, abandonne ses désirs, abandonne ses pensées de la chair, et décide de croire et accepter ce qu’est la Parole de Dieu, le cœur est sauvé du péché. Si l’on a ce genre de foi, les péchés sont expiés du cœur et le Saint-Esprit peut y venir. Donc, Jésus est conçu dans le cœur L’on reçoit le Dieu saint dans son cœur.


Le bébé Jésus est conçu spirituellement comme suit


Si nous essayons de concevoir le bébé Jésus dans nos cœurs, nous devons aussi abandonner nos pensées de la chair et nos désirs mondains. Une personne doit abandonner ses idées fixes et les standards de l’homme pour venir devant Dieu. Quand on abandonne ses envies de la chair et confesse que l’on va croire en la Vérité parce que c’est la Parole de Dieu, l’on peut être sauvé du péché en croyant en Jésus comme le Rédempteur qui est venu par l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Marie a dit: “Je suis la servante du Seigneur!” Marie a pu dire cela parce qu’elle avait complètement vidé son cœur. Quand elle a vidé son cœur, elle a pu dire: “Je suis la servante du Seigneur; qu'il me soit fait selon ta parole!” Les œuvres de la Parole ont été accomplies à ce moment là. Frères et sœurs, nous devons vider nos cœurs Tout ce que nous devons faire c’est vider nos cœurs pour que la Parole de Dieu agisse en nous. Nous devons savoir comment vider nos cœurs. 


Elisabeth, la femme de Zacharie, et la Vierge Marie se sont rencontrées


Puisqu’Elisabeth et Marie étaient toutes deux descendantes d’Abraham, et puisque tous les Israélites sont venus du même ancêtre, ils étaient une même famille. Elisabeth était une parente de Marie. Donc, Elisabeth a reconnu Marie quand Marie est venue vers elle, et Elisabeth a dit: “Comment m’est-il accordé que la mère de mon Seigneur vienne auprès de moi?” Frères et sœurs, Elisabeth a reconnu que Marie a conçu. Jean-Baptiste qui était dans son ventre le savait aussi. Il a tressailli et a salué le Seigneur comme pour dire: “Le Seigneur est venu!” Elisabeth a dit: “Mais d’où me vient ceci que la mère de mon Seigneur vienne vers moi?” Les deux se sont saluées et louées l’une l’autre, et Marie a loué Dieu dans la plénitude du Saint-Esprit: “Et Marie dit: Mon âme exalte le Seigneur, Et mon esprit se réjouit en Dieu, mon Sauveur, Parce qu’il a jeté les yeux sur la bassesse de sa servante. Car voici, désormais toutes les générations me diront bienheureuse” (Luc 1:46-48).
Frères et sœurs, nous louons aussi la justice du Seigneur. Le Seigneur est venu sur cette terre pour nous sauver des péchés du monde et a été baptisé, a été cloué et est mort à la Croix, et est ressuscité au troisième jour après Sa mort pour nous sauver, nous qui croyons en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Il est maintenant assis à la droite du trône de Dieu le Père après être ressuscité. Nous louons cette justice du Seigneur. Nous louons le Seigneur qui a abandonné Son trône du Ciel pour nous sauver nous qui sommes humbles, est venu sur la terre, et par Sa vie de 33 ans, nous a sauvés vous et moi du péché par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Nos âmes louent notre Seigneur parce qu’Il a fait de nous des enfants de Dieu, nous a donné le Royaume éternel des Cieux, a fait de nous de nouvelles créatures en nous faisant naître de nouveau, et nous a donné des bénédictions illimitées. Vos esprits et le mien louent le Seigneur. Si vous et moi abandonnons les désirs de nos cœurs et abandonnons nos pensées, nous ne pouvons vraiment que louer le Seigneur par la foi devant Dieu.
Tout comme Marie a professé sa foi en Dieu ici et a loué le Seigneur en esprit, en disant: “Mon âme exalte le Seigneur, Et mon esprit se réjouit en Dieu, mon Sauveur, Parce qu’il a jeté les yeux sur la bassesse de sa servante”, vous et moi aussi avons vidé nos cœurs et accepté l’évangile de l’eau et de l’Esprit par la foi. Nous nous réjouissons dans notre salut en croyant dans nos cœurs au fait que Jésus a pris tous nos péchés en étant baptisé par Jean, est mort à notre place à la Croix, est ressuscité, a éliminé tous nos péchés, et nous a sauvés. Avec ce genre de foi, l’on peut, tout comme Marie, se réjouir et louer notre Sauveur qui a considéré de près notre humilité. 


Nous étions aussi des gens humbles 


Nous étions à l’origine des gens humbles. Dieu nous a dit que nous étions des gens pires que la saleté du monde. Si nous nous connaissons vraiment nous-mêmes, nous ne pouvons qu’admettre que nous sommes réellement si humbles. Nous humains sommes nés sur la terre, vivons 70 ou 80 ans, et mourrons d’âge avancé ou de maladie. Nous étions des existences humbles qui espéraient la vie éternelle mais ne pouvaient l’atteindre elles-mêmes, espéraient ne pas être malades mais ne pouvaient que tomber malades et mourir, espéraient ne pas vieillir mais ne pouvaient que vieillir, et espéraient ne pas mourir mais ne pouvaient que mourir. 
Nous étions des existences humbles comme cela, mais le Seigneur nous a considérés, nous les humbles. Le Seigneur nous a considérons nous qui sommes humbles et nous a sauvés. Il est devenu notre Sauveur en nous sauvant, nous a donné la vie éternelle, le Royaume éternel des Cieux, et la bénédiction de devenir les enfants éternels de Dieu; Il nous a revêtus vous et moi de l’amour éternel de Christ tout comme Il a revêtu la servante de Ses bénédictions. Donc nous Le louons. Nous avons les désirs du monde dans nos cœurs à tout moment. Si nous les abandonnons, regardons au Seigneur, et nous tenons devant Lui, nous ne pouvons que louer le Seigneur par la foi parce que le Seigneur nous a sauvés nous qui sommes humbles de tous nos péchés par la Vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. 
Nous louons vraiment la justice du Seigneur. Nous sommes vraiment des gens très humbles; comment pouvons-nous ne pas louer la justice du Seigneur qui nous a rendus élevés et nobles? Nous sommes vraiment des humbles dans le monde aussi. Tous les gens de ce monde nous louent, disant que nous sommes bénis, le peuple de Christ, et le peuple de Dieu. Vous et moi étions des gens abaissés comme cela, donc nous louons le Seigneur qui nous a considérés et Lui rendons grâces. Nous Lui donnons toute la gloire. Etes-vous comme cela ou pas?
Si nous regardons à nous-mêmes honnêtement, nous sommes vraiment abaissés. Les humains sont nés comme incarnation de l’avarice et vivent selon ces désirs jusqu’à leur mort vaine. C’est la vie. Mais le Seigneur a sauvé ces gens abaissés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit grâce à Son amour merveilleux. Ainsi, comment ne pas Le louer? Donc, nous devons vider nos cœurs et louer la justice de Dieu. 
Si nos têtes sont pleines des pensées et désirs d’hommes, nous ne pourrons pas rendre grâces et regarderons seulement à la musique et essaierons de chanter pour y correspondre. Nous ne devrions pas le faire. Quand vous mettez de côté votre vie sectaire et venez à l’Eglise, vous devez tout déposer, vider votre cœur, penser à la justice de Dieu, penser au Seigneur qui nous a sauvés nous qui sommes si abaissés, du péché, et louer Son exaltation et magnificence. Nous devons louer Dieu par la foi en Sa justice. Dieu nous a donné toutes les raisons de Lui donner la reconnaissance, la louange, et les remerciements. Quelles choses aimables avons-nous pour que le Seigneur nous aime? Je suis dégoûté quand je regarde à moi-même. Je ne comprends vraiment pas pourquoi Dieu nous aime nous qui sommes si abaissés. Comme le dit la Bible: “Car Dieu a tant aimé le monde”, peut-être qu’Il aime les gens abaissés parce qu’ils sont humbles. Nous étions à l’origine très nobles et élevés à l’image et la ressemblance de Dieu. Peut-être qu’Il nous a aimés parce qu’Il voulait nous rendre le standard élevé, à nous qui l’avions perdu. Donc, nous devons louer le Seigneur qui a considéré notre abaissement. Nous devons Le louer avec nos cœurs, nos pensées, nos corps, notre foi, tout notre service, et toutes nos activités. 
La confession de notre foi est aussi la même que celle de Marie. Si vous regardez à Luc 1:49-55, il est dit: 
“Parce que le Tout-Puissant a fait pour moi
de grandes choses. Son nom est saint,
Et sa miséricorde s'étend d'âge en âge Sur ceux
qui le craignent. Il a déployé la force de son bras;
Il a dispersé ceux qui avaient dans le cœur
des pensées orgueilleuses. Il a renversé les puissants
de leurs trônes, Et il a élevé les humbles.
Il a rassasié de biens les affamés,
Et il a renvoyé les riches à vide.
Il a secouru Israël, son serviteur, Et il s'est souvenu de sa miséricorde, - Comme il l'avait dit à nos pères,-Envers Abraham et sa postérité pour toujours.”
Dieu le Père qui est vraiment grand et Jésus-Christ ont fait une grande œuvre pour nous. Tout comme le Seigneur a fait une grande œuvre pour Marie, Il a fait une grande œuvre pour vous et moi. Nous sauver en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit c’est comme Marie qui conçoit le bébé Jésus. Nous qui avons été sauvés, sommes devenus enfants de Dieu, et sommes devenus grands et nobles en croyant en Jésus-Christ sommes tous spirituellement identiques à Marie. Tous les frères et sœurs ici sont spirituellement comme Marie. 
Après que Jésus soit ressuscité et retourné au Ciel, l’armée Romaine est entrée et a assassiné les Israélites. Si vous regardez de près l’histoire d’Israël, les Israélites sont un peuple qui a une histoire difficile. Ils ont vécu dispersés dans le monde entier pendant près de 2000 ans, sont entrés dans les chambres à gaz pendant la Deuxième Guerre Mondiale, et n’ont pas été traités comme des êtres humains même s’ils sont vivants. Même au temps de Marie, les Israélites étaient sous le règne de l’Empire Romain. Mais heureusement, Marie a vidé son cœur et accepté la Parole de Dieu qui lui a été donnée par l’ange. Elle a accepté la Parole du Seigneur tout comme vous avez accepté la Parole des serviteurs du Seigneur qui diffusent l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Elle est devenue une personne très bénie à cause de cela.
Marie a dit: “toutes les générations me diront bienheureuse” et cela parle de vous et moi qui sommes sauvés. Parmi tous les gens de ce monde, nous sommes des gens qui avons revêtu cette grâce particulière. Il y a beaucoup de gens dans ce monde maintenant qui ont pouvoir et autorité. Il y a aussi beaucoup de gens qui ont beaucoup d’argent. Mais sur qui Dieu répand-Il l’amour inconditionnel de compassion? A qui fait-Il miséricorde? Cet amour vient vers les gens qui considèrent hautement et craignent la Parole de Dieu. Dieu dit que c’est sur ceux qui Le craignent de génération en génération.
Mais il y a aussi beaucoup de gens dans ce monde qui ont du pouvoir, ont de l’autorité, sont intelligents, et pensent qu’ils sont bien; ces gens ne craignent pas la Parole de Dieu. Ils se tiennent droits devant la Parole de Dieu disant ce qu’ils pensent être bien. Dieu ne pardonne pas ce genre de personnes. Il les frappe. 
Frères et sœurs, parmi tous les gens qui sont aussi nombreux que les étoiles du ciel, nous sommes devenus des gens qui avons revêtu les bénédictions de Dieu et l’amour tout comme Marie. Dieu est une Personne qui renvoie le riche à vide. Même l’homme le plus riche du monde ne peut pas prendre la moindre de ses possessions avec lui quand il mourra. Quand une personne meurt, ceux qui restent gaspillent inutilement l’argent ou l’enterrent avec la personne pour aider le mort dans la vie future; toutes ces choses sont des actes inutiles. Toutes les choses de ce monde ne sont rien du tout devant Dieu. Dieu renvoie le riche les mains vides et disperse ceux qui ont le pouvoir et sont orgueilleux. Il les envoie en enfer. Mais Il a comblé les gens qui sont humbles et ceux qui ont faim de bonnes choses. Il a aidé ceux qui sont humbles. Il a aidé Israël, considéré ce peuple avec compassion, et, tout comme Il l’avait dit à Abraham, notre ancêtre dans la foi, Il a donné des bénédictions éternelles à ces descendants. 
Qui est le peuple d’Israël spirituel? Ceux qui sont sauvés devant Dieu sont le peuple d’Israël spirituel et le peuple du Seigneur. Le peuple de Dieu qui est sauvé des péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit sont des gens comme Jacob. Jacob était méchant et n’avait pas de bonne disposition, mais il a accepté la Parole de Dieu dans son cœur malgré cela. Si vous regardez dans une perspective humaine, il était une personne qui n’était pas tellement bonne. Mais au regard de la Parole de Dieu, il a abandonné ses propres pensées et l’a acceptée. La compassion et l’amour de Dieu viennent vers ce genre de personnes éternellement. Frères et sœurs, parmi tous les nombreux gens du monde, nous sommes devenus les bénis. 
Frères et sœurs, nous avons obtenu la compassion de Dieu et revêtu Son amour comme Marie. Vous et moi sommes des gens qui avons revêtu l’amour de Dieu et des gens qui avons reçu des bénédictions magnifiques. Nous sommes des gens comme Marie qui a reçu les bénédictions du salut et de la vie éternelle. Nous avons reçu les bénédictions de Dieu corps et esprit. Donc, alors que nous célébrons ce Noël, nous devons remercier le Seigneur qui prend soin des humbles, et nous devons continuer de louer Dieu dans nos cœurs et pensées. Puisque nous avons reçu ce genre de bénédictions, nous devons donner davantage de louange ce Noël. J’espère que vous deveniez des gens qui rendent maintenant grâces à Dieu. Le Seigneur est vraiment une Personne qui mérite nos remerciements. Donc, nous devons savoir comment rendre grâces avec nos cœurs Nous avons revêtu l’amour et le salut de Dieu indépendamment de notre méchanceté. Nous avons vraiment reçu des bénédictions magnifiques. 
Donc, nous sommes devenus des gens qui, comme Marie, rendent grâces comme ceci: 
“Mon âme exalte le Seigneur,
Et mon esprit se réjouit en Dieu, mon Sauveur,
Parce qu’il a jeté les yeux sur la bassesse de sa servante. 
Car voici, désormais toutes les générations me diront bienheureuse,
 Parce que le Tout-Puissant a fait pour moi
De grandes choses. Son nom est saint,
 Et sa miséricorde s'étend d'âge en âge
Sur ceux qui le craignent” (Luc 1:46-50).
Nous acceptons la Parole de Dieu dans nos cœurs et nous craignons Dieu. Tous les gens qui ont été sauvés devant Dieu savent comment Le craindre. Ce sont des gens qui savent comment obéir à la Parole de Dieu. Cette sorte de gens sont sauvés. Etes-vous sauvé? 
Frères et sœurs, pensez-vous que la rémission de nos péchés est quelque chose qui est fait aussi facilement qu’un gâteau? La rémission de nos péchés est la grâce de Dieu qui est descendue du Ciel. Elle est venue de Dieu. Nous avons reçu le salut qui est extrêmement précieux. Donc, vous devez savoir comment être reconnaissant pour le salut que vous avez reçu, et vous devez savoir comment louer Dieu dans votre cœur Vous devez être capables de louer Dieu qui vous a sauvés. 
Frères et sœurs, notre salut n’est pas une sorte de salut bon marché qui serait venu sans raison particulière. Ce n’est pas comme aller au marché et revenir heureux avec un produit sans marque à un prix dérisoire. Notre salut est extrêmement précieux. Croyez-vous ce fait?
Je ne pourrais jamais troquer cette grâce du salut par laquelle le Seigneur m’a sauvé par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, même si quelqu’un offrait des milliards de dollars. Je veux dire que je ne troquerai jamais ce salut merveilleux qui nous a sauvés des péchés du monde par l’évangile de l’eau et de l’Esprit contre quoi que ce soit dans le monde. Je ne troquerai pas ce salut donné par l’évangile de l’eau et de l’Esprit même si quelqu’un offrait de faire de moi le président de notre pays ou le Secrétaire Général des Nations Unies. Ce salut que nous avons reçu est très précieux. Comment pourrions-nous le troquer même si quelqu’un offrait de nous donner l’univers tout entier? Nous ne pouvons le troquer. Vous aussi devez connaître le fait que vous avez reçu une bénédiction si précieuse que cela. 
Frères et sœurs, vous devez vider vos cœurs et pensées devant Dieu, louer la Parole de Dieu de plus en plus, être reconnaissants, et servir le Seigneur davantage. En vivant avec davantage de foi, vous devez être reconnaissant pour la justice du Seigneur qui vous a permis de rendre davantage gloire à Dieu.