Sermoni

Sujet 9: Romains

[Chapitre 7-6] Louez le Seigneur, sauveur des pécheurs (Romains 7:14-8:2)

( Romains 7:14-8:2 )
“Nous savons, en effet, que la loi est spirituelle; mais moi, je suis charnel, vendu au péché. Car je ne sais pas ce que je fais: je ne fais point ce que je veux, et je fais ce que je hais. Or, si je fais ce que je ne veux pas, je reconnais par là que la loi est bonne. Et maintenant ce n’est plus moi qui le fais, mais c’est le péché qui habite en moi. Ce qui est bon, je le sais, n’habite pas en moi, c’est-à-dire dans ma chair: j’ai la volonté, mais non le pouvoir de faire le bien. Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas. Et si je fais ce que je ne veux pas, ce n’est plus moi qui le fais, c’est le péché qui habite en moi. Je trouve donc en moi cette loi: quand je veux faire le bien, le mal est attaché à moi. Car je prends plaisir à la loi de Dieu, selon l’homme intérieur; mais je vois dans mes membres une autre loi, qui lutte contre la loi de mon entendement, et qui me rend captif de la loi du péché, qui est dans mes membres. 
Misérable que je suis! Qui me délivrera du corps de cette mort?...
Grâces soient rendues à Dieu par Jésus-Christ notre Seigneur!... Ainsi donc, moi-même, je suis par l’entendement esclave de la loi de Dieu, et je suis par la chair esclave de la loi du péché. Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ. En effet, la loi de l’esprit de vie en Jésus-Christ m’a affranchi de la loi du péché et de la mort.”
 
 

L’homme est un pécheur qui a hérité du péché

 
Tous les êtres humains ont hérité du péché d’Adam et Eve et sont devenus des graines du péché. Nous sommes donc nés à la base comme les rejetons du péché et devenons inévitablement des êtres pécheurs. Tous les gens du monde ne peuvent s’empêcher de devenir des pécheurs du fait de leur ancêtre commun, Adam, même si aucun d’entre eux ne souhaite devenir un pécheur.
Quelle est l’origine du péché? Il est hérité de nos parents. Nous sommes nés avec le péché dans notre cœur. C’est la nature héritée des pécheurs. Nous avons 12 sortes de péché hérités d’Adam et Eve. Ces péchés sont: l’adultère, la fornication, le meurtre, le vol, la cupidité, la méchanceté, la tromperie, la lasciveté, le mauvais œil, le blasphème, l’orgueil et la stupidité; ils font intrinsèquement partie de nos cœurs dès le moment de notre naissance. La nature profonde de l’homme est le péché.
Nous sommes ainsi nés avec douze sortes de péché. Nous ne pouvons qu’admettre que nous sommes pécheurs car nous sommes nés avec le péché dans notre cœur. Un être humain est né pécheur et est inévitablement pécheur parce qu’il a le péché originel en lui. On devient pécheur parce qu’on est né avec le péché dans son cœur. Même si nous ne péchons pas avec notre chair, nous ne pouvons nous empêcher de devenir pécheurs, car Dieu regarde dans les cœurs. Donc tous les êtres humains sont pécheurs devant le Seigneur.
 

L’homme commet le péché de la transgression
 
Un être humain commet aussi le péché de la transgression. Il commet des péchés avec la chair, germant le péché originel de l’intérieur. Nous appelons ces péchés “iniquités” ou “transgressions”. Ce sont les offenses de notre conduite extérieure qui viennent des douze péchés de nos cœurs. Le mauvais péché à l’intérieur fait commettre à l’humain des actes sans loi et c’est pourquoi tous les êtres humains sans exceptions sont des pécheurs. Un humain ne semble pas être un pécheur quand il est très jeune. Le péché ne se montre pas remarquablement dans un bébé quand il est très jeune, de même qu’un jeune arbre à kakis ne donne pas de kakis. Mais les péchés se montrent de plus en plus lorsque nous prenons de l’âge, et nous en venons à savoir que nous sommes des pécheurs. Nous appelons ces péchés iniquités ou transgressions, et ce sont les péchés commis par le comportement.
Dieu dit que ces deux choses sont des péchés. Le péché dans le cœur et les actes sans loi dans notre chair sont tous deux des péchés. Dieu appelle un humain pécheur. Tous les péchés sont inclus dans les péchés du cœur et dans les péchés du comportement. Alors, tous les gens sont nés pécheurs aux yeux de Dieu, qu’ils pèchent par le comportement ou non.
Les mécréants insistent que l’homme est né bon à l’origine, et que personne n’est né mauvais. Mais David admit à Dieu, “J’ai péché contre toi seul, Et j’ai fait ce qui est mal à tes yeux, En sorte que tu seras juste dans ta sentence, Sans reproche dans ton jugement. Voici, je suis né dans l’iniquité, Et ma mère m’a conçu dans le péché” (Psaumes 51:4-5). Ce passage signifie, “Je ne peux que commettre le péché comme cela, parce que je suis à l’origine une graine de péché. Je suis un grave pécheur. Alors, si Vous enlevez mes péchés, je peux être racheté de tous mes péchés et devenir Juste. Mais si Vous ne les enlevez pas, je devrais aller en enfer. Si vous dites que j’ai le péché. Mais je n’ai pas de péché, si Vous dites que je n’ai pas de péché. Tout dépend de Vous Dieu, et de Votre jugement.”
Strictement parlant, dans les yeux de Dieu, tous les êtres humains ne peuvent s’empêcher d’être des pécheurs parce qu’ils ont hérité du péché de leurs parents. Ils sont nés pécheurs peu importe leur conduite. Le seul moyen d’échapper au péché est de croire au salut de Jésus. L’éducation public apprend à nos enfants le faux message, qui peut être résumé essentiellement de la manière suivante: “Tous les gens sont nés bienveillants. Vivez de manière vertueuse en accord avec la bonne nature des êtres humains. Vous pouvez être bons si vous essayez.” Ils ne disent que des choses positives. Les humains vivent sous les enseignements des principes moraux. Mais pourquoi commettent-ils le péché dans leur cœur ou dans leur chair dans la société ou à la maison? Ils le font car ils sont nés originellement du péché. Les humains sont nés avec les graines du péché. Un humain ne peut faire autrement que commettre des péchés, bien qu’il veuille faire le bien. Ceci prouve que nous sommes nés avec le péché.
 


Vous devez vous connaître vous-mêmes

 
Les gens ne peuvent s’empêcher de pécher avec la chair tout au long de leur vie car ils sont nés dans le péché. C’est l’état original de l’humanité - nous devons nous connaître nous-mêmes d’abord. Socrate disait, “Connais-toi toi-même!” Et Jésus disait, “Vous êtes un pécheur car vous avez été conçu dans le péché et mis au monde dans l’iniquité. Vous devez donc recevoir le pardon pour vos péchés.” Connaissez-vous vous-mêmes. La plupart des gens se comprennent mal eux-mêmes. Presque tous les gens vivent et meurent sans se comprendre eux-mêmes. Seuls les gens sages se connaissent eux-mêmes. Ceux qui perçoivent et croient en la vérité de Jésus après avoir su qu’ils sont les graines de faiseurs de torts sont les sages. Ils ont le droit d’entrer dans le Royaume des Cieux.
Ceux qui ne se connaissent pas eux-mêmes enseignent aux autres à jouer l’hypocrisie et à ne plus pécher. Ils enseignent aux gens à ne pas exprimer les péchés qui sont en eux. Les enseignants religieux forment à ne pas pécher et à réprimer les péchés quand ils s’agitent en eux. Ils sont tous sur le chemin de l’enfer. Qui sont-ils? Ils sont les serviteurs de Satan, les faux bergers. Ce qu’ils enseignent n’est pas ce que le Seigneur nous enseigne. Bien sûr, notre Seigneur n’a pas dit de commettre le péché. Mais il nous a dit, “Vous avez le péché, vous êtes un pécheur et le salaire du péché est la mort. Vous êtes sur le chemin de la destruction à cause de vos péchés. Alors, vous devez être racheté de vos péchés. Recevez le cadeau du salut qui vous sauve de tous vos péchés. Alors, vos péchés seront pardonnés et vous recevrez la vie éternelle. Vous deviendrez un Juste, un saint précieux et un enfant de Dieu.”
 


Pourquoi Dieu a-t-il donné la Loi aux êtres humains?

 
Paul dit, “Or, la loi est intervenue pour que l’offense abondât, mais là où le péché a abondé, la grâce a surabondé” (Romains 5:20). Dieu nous a donné la Loi pour que nos péchés soient révélés d’autant plus pécheurs. (Romains 7:13) Il a donné Sa Loi aux pécheurs pour qu’ils reconnaissent leurs propres péchés sérieusement.
Dieu donna la Loi aux Israélites quand les descendants de Jacob vivaient dans la nature après l’Exode. Il donna 613 Commandements différents. Pourquoi Dieu donna-t-il les commandements aux humains? Dieu leur donna la Loi parce qu’en premier lieu, Il voulait qu’ils reconnaissent leurs péchés, comme ils ne les connaissaient pas et en second lieu, parce qu’ils étaient nés avec le péché.
Les Dix Commandements de la Loi montrent quels graves pécheurs les humains sont.
“Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face. Tu ne te feras point d’image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point; car moi, l’Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l’iniquité des pères sur les enfants jusqu’à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent, et qui fais miséricorde jusqu’en mille générations à ceux qui m’aiment et qui gardent mes commandements.
Tu ne prendras point le nom de l’Éternel, ton Dieu, en vain; car l’Éternel ne laissera point impuni celui qui prendra son nom en vain. Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier. Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage. Mais le septième jour est le jour du repos de l’Éternel, ton Dieu: tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l’étranger qui est dans tes portes. Car en six jours l’Éternel a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui y est contenu, et il s’est reposé le septième jour: c’est pourquoi l’Éternel a béni le jour du repos et l’a sanctifié. Honore ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent dans le pays que l’Éternel, ton Dieu, te donne. Tu ne tueras point. Tu ne commettras point d’adultère. Tu ne déroberas point. Tu ne porteras point de faux témoignage contre ton prochain. Tu ne convoiteras point la maison de ton prochain; tu ne convoiteras point la femme de ton prochain, ni son serviteur, ni sa servante, ni son bœuf, ni son âne, ni aucune chose qui appartienne à ton prochain” (Exode 20:3-17).
Dieu nous donna à tous la Loi, et à travers elle, Il nous enseigna exactement quel genre de péché nous avions dans le cœur. Dieu nous a enseigné que nous étions des pécheurs complets face à Dieu, et Il nous illumina de la vérité que nous étions des pécheurs car nous ne pouvons respecter la Loi.
Un humain peut-il respecter la Loi de Dieu? Quand Dieu dit aux Israélites et aux Gentils de n’avoir aucun autre Dieu que Lui, Il voulait leur faire voir qu’ils étaient des pécheurs qui, du début ne pouvaient même pas garder le premier commandement. A travers les commandements, ils en viennent à se rendre compte qu’ils aiment d’autres créatures plus que le Créateur. Ils se rendirent compte qu’ils prenaient le nom de Dieu en vain, qu’ils fabriquaient et servaient des idoles que Dieu avait en horreur, et qu’ils ne se reposaient pas même lorsque Dieu leur donnait un repos pour leur propre bien. Ils ont aussi découvert qu’ils ne respectaient pas leurs parents, commettaient des meurtres, commettaient l’adultère et faisaient toutes les actions sans loi que Dieu leur avait interdites. Ils ne pouvaient, en résumé pas tenir la Loi de Dieu.
 

La Loi a une emprise sur ceux dont les péchés n’ont pas encore été pardonnés
 
Comprenez-vous maintenant pourquoi Dieu nous a donné la Loi? Dieu donna la Loi en premier à ceux qui ne sont pas nés de nouveau. “Ignorez-vous, frères, -car je parle à des gens qui connaissent la loi, -que la loi exerce son pouvoir sur l’homme aussi longtemps qu’il vit?” (Romains 7:1) Dieu donna la Loi à ceux qui avaient hérité des péchés de leurs ancêtres et n’étaient pas encore nés de nouveau pour pleurer sur le péché. La Loi a une emprise sur une personne aussi longtemps qu’elle vivra. Tous les descendants d’Adam ont les douze sortes de péchés dans leurs cœurs. Dieu a donné la Loi à ceux qui ont le péché dans leur cœur et Il leur a dit qu’ils avaient des péchés mortels. Ainsi, chaque fois que le péché de meurtre ou d’adultère sort de nous et nous fait pécher, la Loi nous dit, “Dieu vous a dit de ne pas commettre l’adultère, mais vous commettez l’adultère à nouveau. Donc vous êtes un pécheur. Dieu vous a dit de ne pas commettre de meurtre, mais vous avez assassiné avec votre haine. Vous êtes un pécheur qui tue et commet l’adultère. Dieu vous a dit de ne pas voler, mais vous avez encore volé. Alors vous êtes un voleur.” C’est ainsi que le péché existe, là où la Loi existe.
C’est pourquoi Paul dit, “Ignorez-vous, frères, -car je parle à des gens qui connaissent la loi, -que la loi exerce son pouvoir sur l’homme aussi longtemps qu’il vit?” La loi a une emprise sur ceux dont les péchés ne sont pas encore pardonnés. Pour les gentils, qui ne connaissent pas la Loi de Dieu, leur conscience devient leur Loi. Quand ils font le mal, leur conscience leur dit qu’ils ont péché. De même, la conscience des mécréants fonctionne comme une Loi pour eux et ils reconnaissent les péchés à travers leur conscience (Romains 2:15).
Pourquoi ne servez-vous pas le Créateur, quand même votre conscience vous dit que le Créateur existe? Pourquoi ne recherchez-vous pas Dieu? Pourquoi trompez-vous votre cœur? Vous devriez avoir honte de vos péchés et avoir peur que les autres les découvrent. Mais les pécheurs qui n’admettent pas Dieu et trompent leur cœur n’ont aucune honte.
Nous avons honte de nous quand nous regardons le ciel, la terre, les autres personnes ou toute autre créature, si nous avons le péché en nous. Dieu a donné une conscience aux êtres humains et la loi de la conscience montre le péché. Mais la plupart d’entre eux vivent sans Dieu, jouant les hypocrites à la face de Dieu et vivant comme bon leur semble. Ils sont destinés à l’enfer. Comme Paul leur rappelle de faire attention à la Loi, “Ignorez-vous, frères, -car je parle à des gens qui connaissent la loi, -que la loi exerce son pouvoir sur l’homme aussi longtemps qu’il vit?” Un être humain doit naître deux fois: Une fois comme pécheur, et une fois dans la grâce de la Rédemption de Dieu pour vivre en Juste.
Paul expliqua comment le Seigneur nous avait sauvés de la malédiction de la loi du péché de la manière suivante: “Ainsi, une femme mariée est liée par la loi à son mari tant qu’il est vivant; mais si le mari meurt, elle est dégagée de la loi qui la liait à son mari. Si donc, du vivant de son mari, elle devient la femme d’un autre homme, elle sera appelée adultère; mais si le mari meurt, elle est affranchie de la loi, de sorte qu’elle n’est point adultère en devenant la femme d’un autre”        (Romains 7:2-3). 
Si une femme mariée a une aventure, elle est adultère. Mais si son mari est mort et qu’elle épouse un autre homme, il n’y a rien de mal à cela. La même logique s’applique à notre délivrance du péché. La Loi a une emprise sur tous les descendants d’Adam dont les péchés n’ont pas encore été pardonnés. Elle leur dit, “Vous êtes des pécheurs”. Alors ils confessent être pécheur devant la Loi en disant, “Je dois aller en enfer, je suis un pécheur. Il est naturel pour moi d’aller en enfer pour le prix de mes péchés.” Mais si nous mourons pour la Loi à travers le corps du Christ, la Loi ne peut plus avoir une emprise sur nous car nos anciens êtres furent crucifiés avec le Christ en ayant été baptisés avec Lui.
 

Nos anciens nous-mêmes sont morts
 
Notre Seigneur s’est occupé de nos vieux maris et Il nous a permis d’être mariés à Lui. “De même, mes frères, vous aussi vous avez été, par le corps de Christ, mis à mort en ce qui concerne la loi, pour que vous apparteniez à un autre, à celui qui est ressuscité des morts, afin que nous portions des fruits pour Dieu” (Romains 7:4). Dieu donna la Loi à tous les êtres humains, qui sont nés avec le péché du fait de leur ancêtre commun, Adam, afin que le péché soit plus encore révélé à travers le Commandement. Il leur a fait s’attarder sous le jugement de Dieu, mais Il les a sauvés à travers le corps du Christ. Jésus est mort à notre place. N’est-il pas juste pour nous d’aller en enfer en accord avec la Loi de Dieu? C’est vrai. Cependant, le Seigneur a été envoyé dans le monde, a pris sur Lui tous nos péchés par Son baptême dans le Jourdain, a été crucifié, jugé et maudit sous le courroux de la Loi à notre place. A travers cela et seulement cela, nous pouvons maintenant être sauvés et naître de nouveau en croyant en cela.
Ceux qui ne sont pas nés de nouveau doivent aller en enfer. Ils doivent croire en Jésus et être sauvés. Nous devons mourir une fois avec Jésus. Si nos anciens nous-mêmes ne meurent pas une fois, nous ne pouvons pas devenir des créatures nouvelles et entrer dans le Royaume des Cieux. Si nos anciens nous-mêmes n’ont pas été jugés par la Loi à travers notre foi unie en Jésus, nous devons être jugés et envoyés en enfer. Tous ceux qui ne sont pas nés de nouveau doivent aller en enfer.
Les mécréants vivent bien, profitent de tout ce qu’une bonne vie peut apporter, mais ils n’ont cure de leur punition éternelle. Tous les êtres humains doivent recevoir le pardon des péchés par le Seigneur Jésus tant qu’ils vivent sur cette terre. Toutes les anciennes identités doivent mourir une fois en union avec Jésus à travers la foi, parce que nous ne pouvons naître de nouveau après notre départ de ce monde. Nous devons mourir une fois et être délivrés de nos péchés par notre foi en Jésus-Christ. A travers qui? A travers le corps de Jésus-Christ. En croyant que Jésus est venu dans ce monde et a enlevé tous nos péchés. Êtes-vous mort? Y a-t-il quelqu’un qui ne soit déjà mort? Vous pouvez vous demander, “Comment puis-je devenir mort? Comment suis-je vivant maintenant si j’étais mort?” C’est cela le secret; c’est le mystère qu’aucune religion ne peut expliquer.
Seuls les nés de nouveau peuvent dire que leurs anciens eux-mêmes sont morts en union avec le Christ. Les pécheurs peuvent naître de nouveau et leur anciennes identités devenir mortes seulement lorsqu’ils écoutent la Parole de Dieu des nés de nouveau. Et à travers cela, ils peuvent devenir les serviteurs de Dieu. Tous les êtres humains doivent écouter la Parole de Dieu des saints nés de nouveau. Vous ne pouvez pas renaître si vous ignorez leurs enseignements. Même Paul ne pouvait pas naître de nouveau sans le Christ, bien qu’il ait appris la Parole de Dieu de Gamaliel, l’un des enseignants les plus en vue de la Parole de Dieu à cette époque. Comme nous sommes reconnaissants! Nous apportons les fruits de la Justice pour Dieu en croyant en Jésus-Christ, qui s’est levé d’entre les morts, lorsque nous devenons morts par le corps du Christ dans la foi. Nous pouvons alors apporter en avant les neuf sortes de fruits de l’Esprit-Saint.
 
 
Les passions pécheresses sont en travail dans nos membres pour porter les fruits de la mort
 
“Car, lorsque nous étions dans la chair, les passions des péchés provoquées par la loi agissaient dans nos membres, de sorte que nous portions des fruits pour la mort” (Romains 7:5). “Lorsque nous étions dans la chair” signifie “avant que nous ne soyons nés de nouveau”. Les passions pécheresses dans nos membres étaient en travail pour porter les fruits de la mort quand nous n’avions pas la foi à travers le corps du Christ. Les passions pécheresses étaient constamment en travail dans nos membres à ce moment. Il y a douze sortes de péchés dans notre cœur. Dit de façon différente, cela signifie qu’il y a douze expressions du péché dans notre cœur. Aujourd’hui par exemple, le péché de l’adultère peut sortir et agiter le cœur. Ensuite, le cœur commande à la tête, “L’adultère est sorti de son trou et m’a commandé de commettre un adultère”. Alors la tête répond, “Ok. Je vais commander aux bras et aux jambes de l’exécuter. Ecoutez, bras et écoutez, jambes, faites comme vous voulez. Vite!” La tête commande aux membres d’aller à l’endroit où la chair commet l’adultère. Alors, le corps va faire ce que la tête commande. De même, lorsque le péché de meurtre sort de son trou, il agite le cœur et le cœur rend sa tête furieuse contre quelqu’un. Ensuite la tête commande au corps de se préparer pour cela. Le péché travaille ainsi dans nos membres.
C’est la raison pour laquelle nous devrions recevoir le pardon pour nos péchés. Si nous n’avons pas le pardon pour nos péchés, nous ne pouvons faire autrement que faire ce que notre cœur nous commande, bien que ce ne soit pas ce que nous voulons faire. Tout le monde devrait renaître dans l’évangile véritable. On devient entier lorsqu’on est né de nouveau, comme un ver de terre devient une cigale. Les pasteurs peuvent réellement servir le Seigneur lorsqu’ils sont nés de nouveau. Avant d’être nés de nouveau, tout ce qu’ils peuvent dire, c’est “Saints bien-aimés, vous devez faire le bien”. C’est comme dire à des malades de se soigner eux-mêmes. Ils poussent les congrégations à nettoyer leurs cœurs par eux-mêmes, bien qu’ils ne savent pas eux-mêmes comment laver leurs propres cœurs pécheurs.
Les passions pécheresses dans nos membres travaillent à porter les fruits de la mort. Une personne commet-elle des péchés parce qu’elle a envie de pécher? Nous commettons des péchés en tant que serviteurs du péché parce que nous sommes nés avec le péché, parce que nos péchés n’ont pas encore été épongés, et parce que nous avons encore à mourir par le corps de Jésus-Christ.
Il vaut mieux que les pasteurs dont les péchés n’ont pas encore été pardonnés arrêtent de servir le Seigneur. Il vaudrait mieux pour eux de vendre des laitues chinoises. Je le leur recommande. Cela vaudrait mieux pour eux, plutôt que de tromper les gens en leur racontant des mensonges pour se faire beaucoup d’argent et ramasser les donations pour eux-mêmes, devenant gras comme des porcs.
Si on n’a pas été sauvé de ses péchés, les péchés et les passions dans les membres sont en travail pour porter les fruits de la mort. Nous pouvons servir le Seigneur dans Sa grâce en recevant l’Esprit-Saint après que nos péchés soient enlevés. Mais nous ne pouvons servir le Seigneur sous la Loi. Notre Seigneur nous dit ainsi, “Mais maintenant, nous avons été dégagés de la loi, étant morts à cette loi sous laquelle nous étions retenus, de sorte que nous servons dans un esprit nouveau, et non selon la lettre qui a vieilli” (Romains 7:6).
 

La Loi nous rend excessivement pécheurs
 
“Que dirons-nous donc? La loi est-elle péché? Loin de là! Mais je n’ai connu le péché que par la loi. Car je n’aurais pas connu la convoitise, si la loi n’eût dit: Tu ne convoiteras point. Et le péché, saisissant l’occasion, produisit en moi par le commandement toutes sortes de convoitises; car sans loi le péché est mort. Pour moi, étant autrefois sans loi, je vivais; mais quand le commandement vint, le péché reprit vie, et moi je mourus. Ainsi, le commandement qui conduit à la vie se trouva pour moi conduire à la mort. Car le péché saisissant l’occasion, me séduisit par le commandement, et par lui me fit mourir. La loi donc est sainte, et le commandement est saint, juste et bon. Ce qui est bon a-t-il donc été pour moi une cause de mort? Loin de là! Mais c’est le péché, afin qu’il se manifestât comme péché en me donnant la mort par ce qui est bon, et que, par le commandement, il devînt condamnable au plus haut point” (Romains 7:7-13).
Paul dit que Dieu nous a donné la Loi pour mettre en évidence nos péchés. Il dit aussi, “Car nul ne sera justifié devant lui par les œuvres de la loi, puisque c’est par la loi que vient la connaissance du péché” (Romains 3:20). Cependant, la plupart des Chrétiens essaient de vivre selon la loi tandis qu’ils poursuivent la Justice de la Loi. Tant de pasteurs, qui ne sont pas nés de nouveau, sont sûrs que les gens sont malades à cause de leur désobéissance à la Loi, et qu’ils peuvent être guéris, si seulement ils voulaient bien vivre selon la Loi.
Pouvons-nous réellement conclure que notre désobéissance de la Loi cause toutes nos maladies? Beaucoup de Chrétiens, les prélats comme leurs fidèles pensent que les choses ne vont pas bien parce qu’ils ont manqué de vivre en accord avec la Parole de Dieu. Ils pensent qu’ils sont malades à cause de leurs péchés. Alors, ils ont peur des péchés. Ils pleurent tous les jours. Ils feraient aussi bien d’ajouter un passage dans la Bible qui dirait, “Pleurez toujours. Pleurez sans arrêt. En toutes choses, pleurez.” Bien que la Bible nous dise “Soyez toujours joyeux. Priez sans cesse. Rendez grâces en toutes choses, car c’est à votre égard la volonté de Dieu en Jésus-Christ” (1 Thessaloniciens 5:16-18). Mais les faux pasteurs apprennent aux gens à pleurer tout le temps, pleurer sans cesser, comme si les rides de tant de pleurs étaient une indication de leur foi.
Ceux qui ont une foi légaliste prétendent que les pleureurs ont une bonne foi. Les faux pasteurs, qui ne sont pas nés de nouveau, désignent une femme qui pleure bien comme mère supérieure et un Chrétien sujet aux larmes comme ancien. Ne pleurez pas à l’église; pleurez chez vous, si vraiment vous devez pleurer. Pourquoi Jésus a-t-il été crucifié? Pour faire de nous des bébés pleurnichards? Bien sûr que non! Jésus a enlevé toute notre peine, nos malédictions, nos maladies et nos douleurs une fois pour toutes, pour que Sa crucifixion ne nous fasse plus pleurer et que nous vivions heureux au lieu de cela. Alors pourquoi pleurent-ils? Ils doivent être renvoyés chez eux s’ils essaient de pleurer dans l’église des nés de nouveau de Dieu.
 

Quelle est la différence entre les nés de nouveau et ceux qui ne sont pas nés de nouveau?
 
La Loi n’a jamais tort. La Loi est sainte. Elle est véritablement juste alors que nous ne sommes jamais justes. Nous sommes l’opposé de la Loi parce que nous sommes nés avec le péché en tant que descendants d’Adam. Nous faisons ce que nous ne devrions pas faire, alors que nous ne pouvons pas faire ce que nous devrions faire. La Loi nous rend alors excessivement pécheurs.
“Nous savons, en effet, que la loi est spirituelle; mais moi, je suis charnel, vendu au péché. Car je ne sais pas ce que je fais: je ne fais point ce que je veux, et je fais ce que je hais. Or, si je fais ce que je ne veux pas, je reconnais par là que la loi est bonne. Et maintenant ce n’est plus moi qui le fais, mais c’est le péché qui habite en moi. Ce qui est bon, je le sais, n’habite pas en moi, c’est-à-dire dans ma chair: j’ai la volonté, mais non le pouvoir de faire le bien. Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas. Et si je fais ce que je ne veux pas, ce n’est plus moi qui le fais, c’est le péché qui habite en moi. Je trouve donc en moi cette loi: quand je veux faire le bien, le mal est attaché à moi. Car je prends plaisir à la loi de Dieu, selon l’homme intérieur; mais je vois dans mes membres une autre loi, qui lutte contre la loi de mon entendement, et qui me rend captif de la loi du péché, qui est dans mes membres. Misérable que je suis! Qui me délivrera du corps de cette mort?” (Romains 7:14-24).
Avant ce passage, Paul dit que nous tous, lui y compris, devrions être jugés une fois par la Loi. Il dit que seuls ceux qui ont reçu toute la colère et les jugements de la Loi à travers le corps du Christ peuvent porter les fruits de la Justice pour Dieu. Il dit aussi qu’aucune bonne chose ne réside en lui, et que personne ne peut s’empêcher de pécher. Il en est de même pour celui qui est né de nouveau. Mais il y une différence visible entre les deux. Ceux qui sont nés de nouveau ont à la fois le corps et l’Esprit, donc il y deux types de désirs en eux. Mais ceux qui ne sont pas nés de nouveau ont seulement le désir de la chair, et ils ne veulent que pécher. Alors, ils ne s’occupent que de la beauté et de la constance avec laquelle ils pèchent. C’est leur but dans la vie, commun parmi ceux qui ne sont pas nés de nouveau.
Le péché fait commettre des péchés aux gens. Romains 7:20 dit, “Et si je fais ce que je ne veux pas, ce n’est plus moi qui le fais, c’est le péché qui habite en moi”. Y a-t-il le péché dans le cœur des nés de nouveau? Non. Y a-t-il le péché dans les cœurs de ceux qui ne sont pas nés de nouveau? Oui! Si vous avez le péché dans votre cœur, le péché travaille dans la chair et vous fait commettre encore plus de péchés. “Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas. Et si je fais ce que je ne veux pas, ce n’est plus moi qui le fais, c’est le péché qui habite en moi.” Les êtres humains ne peuvent s’empêcher de pécher toutes leurs vies, parce qu’ils sont nés avec le péché.
Les nés de nouveau peuvent porter les fruits de l’Esprit spontanément. Mais ceux qui ne sont pas nés de nouveau ne peuvent mettre au monde de tels fruits. Ils n’ont pas de pitié pour les autres. Certains tuent même leurs propres enfants quand ils leur désobéissent. La cruauté vient de leur cœur et tue leurs enfants dans leur cœur quand leurs enfants leur désobéissent. Bien qu’ils ne tuent pas eux-mêmes leurs enfants, avec leur cœur, ils les tuent un nombre de fois incalculable.
Comprenez-vous ce que je suis en train d’essayer de vous dire? Seuls les Justes ne peuvent faire une telle chose. Ils entrent dans des discussions échauffées mais ils ne peuvent et n’auront pas des cœurs aussi cruels, remplis de tant d’amertume et de colère comme les autres.
Au lieu de cela, les Justes veulent avoir pitié des gens avec leurs cœurs, même ceux avec qui ils peuvent avoir des disputes pour des opinions différentes. “Je trouve alors une loi, alors que le mal est présent en moi, celle qui veut faire le bien” Les être humains veulent faire le bien parce qu’ils sont crées à l’image de Dieu. Mais tant que leurs péchés existeront encore dans leurs cœurs, seules des choses mauvaises peuvent sortir d’eux.
Les Chrétiens qui ne sont pas nés de nouveau parlent entre eux, se lamentant, “Je veux vraiment faire le bien, mais je n’y arrive pas. Je ne sais pas pourquoi je ne peux pas.” Ils doivent savoir qu’ils ne peuvent pas parce qu’ils sont des pécheurs qui n’ont pas encore été sauvés. Ils ne peuvent pas faire le bien car ils ont le péché dans leur cœur. Les nés de nouveau ont les désirs de l’esprit de même que ceux de la chair, mais ceux qui ne sont pas nés de nouveau n’ont pas encore l’Esprit. C’est la différence clef qui distingue ceux qui sont nés de nouveau de ceux qui ne le sont pas.
Paul parle de son état alors qu’il n’était pas encore né de nouveau dans le chapitre 7. Expliquant la Loi à partir des Romains 7:1, il dit qu’il ne pouvait faire le bien qu’il voulait faire, mais faisait le mal qu’il ne voulait pas faire. Paul, en d’autres termes, n’avait aucun désir de pécher et voulait seulement faire le bien, et pourtant, il ne pouvait faire que ce qu’il ne voulait pas faire, tandis que ce qu’il voulait faire du fond du cœur lui restait impossible. “Misérable que je suis! Qui me délivrera du corps de cette mort?” Il se lamentait sur son triste sort, mais louait immédiatement le Seigneur en ces termes, “Grâces soient rendues à Dieu par Jésus-Christ notre Seigneur!”
Comprenez-vous ce que cela veut dire? Nous, les nés de nouveau, nous comprenons ce qu’il dit, mais ceux qui ne sont pas nés de nouveau ne pourront jamais le comprendre. Un ver qui n’est jamais devenu une cigale ne peut comprendre ce que dit une cigale. “Ouah! Je chante plusieurs heures par jour dans un arbre. Comme le vent est frais!” Un ver répondra peut-être de la terre “Vraiment? Qu’est-ce que le vent?” Il ne comprendra jamais ce que dit la cigale, mais la cigale sait ce qu’est le vent.
Parce que Paul était né de nouveau, il pouvait expliquer exactement quelle différence il y a entre les nés de nouveau et les autres. Il disait que le Sauveur qui l’avait sauvé était Jésus-Christ. Jésus-Christ nous a-t-il sauvés? Certainement qu’Il l’a fait! “Ainsi donc, moi-même, je suis par l’entendement esclave de la loi de Dieu, et je suis par la chair esclave de la loi du péché.”
Ceux dont les péchés ont été enlevés servent la loi de Dieu avec leurs cœurs. Que servent-ils alors avec la chair? Ils servent la loi du péché avec la chair. La chair aime pécher car elle n’a pas changé du tout. La chair veut les choses de la chair et l’Esprit, celles de l’Esprit. Donc ceux dont les péchés ont été enlevés peuvent et veulent suivre le Seigneur parce que l’Esprit-Saint est maintenant sur eux. Mais ceux dont les péchés n’ont pas été enlevés ne peuvent que suivre les péchés avec leur cœur et leur chair. Les nés de nouveau, dont les péchés ont maintenant été enlevés peuvent suivre Dieu avec leurs esprits même si leur chair suit le péché.
 

La loi de l’Esprit de Vie dans Jésus Christ nous a libérés de la loi du péché et de la mort
 
Passons à Romains 8:1 pour l’instant. Ceux dont les péchés ont été enlevés en croyant au salut de Jésus ne sont plus jugés par la Loi de Dieu, bien qu’ils soient nés pécheurs. “Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ. En effet, la loi de l’esprit de vie en Jésus-Christ m’a affranchi de la loi du péché et de la mort” (Romains 8:1-2).
C’est pourquoi il n’y a maintenant aucune condamnation de ceux qui sont en Jésus-Christ. Il n’y a pas de condamnation! Ceux qui sont nés de nouveau n’ont pas de péché, et il n’y a pas de jugement pour eux. Aucun péché ne demeure dans leur cœur parce que la loi de l’Esprit de vie en Jésus-Christ les a libérés de la loi du péché et de la mort. Notre Seigneur est l’origine de la vie. Il devint l’Agneau de Dieu, conçu par l’Esprit-Saint et prit sur Lui tous les péchés du monde à la rivière Jourdain à travers Son baptême par Jean. Jugé à notre place, Il fut crucifié pour nous. A travers cela, Il a complètement enlevé nos péchés.
Devons-nous alors mourir à nouveau à cause de nos péchés? Avons-nous quelque chose pour lequel nous devons être jugés? Avons-nous le péché en nous si tous nos péchés sont passés sur Jésus-Christ par Son baptême? Bien sûr que non! Nous n’avons pas à être jugés, parce que le Seigneur a été baptisé dans la rivière Jourdain, crucifié à notre place et est ressuscité d’entre les morts le troisième jour pour sauver tous les pécheurs.
Le salut de Dieu nous libère de Son jugement, tandis que la Loi amène le châtiment. “En effet, la loi de l’esprit de vie en Jésus-Christ m’a affranchi de la loi du péché et de la mort.” La colère de Dieu est révélée dans ceux qui ont péché. Dieu les envoie tous en enfer. Mais le Seigneur nous a délivrés des lois du péché et de la mort en enlevant le péché de nos cœurs. Il a fait des croyants, qui sont en Jésus-Christ, libres du péché. Vos péchés ont-ils été enlevés?
“Car-chose impossible à la loi, parce que la chair la rendait sans force, -Dieu a condamné le péché dans la chair, en envoyant, à cause du péché, son propre Fils dans une chair semblable à celle du péché, et cela afin que la justice de la loi fût accomplie en nous, qui marchons, non selon la chair, mais selon l’esprit” (Romains 8:3-4). 
Notre Seigneur nous dit clairement que la chair est faible et ne peut obéir aux justes demandes de la Loi. La Loi de Dieu est sûrement belle et bonne, mais nous ne pouvons vivre par elle car la chair est faible. La Loi de Dieu demande que nous soyons parfaits. Elle demande que nous atteignions la pleine obéissance à la Loi de Dieu, mais notre chair ne peut vivre dans les demandes de la loi car elle est faible. La Loi apporte ainsi son courroux sur nous. Mais à quoi sert Jésus si nous allons être jugés de toutes les façons?
Dieu nous a envoyé Son seul Fils pour nous sauver. Dieu nous a donné Sa justice en envoyant Son propre Fils dans la chair pour nous sauver. Jésus a été envoyé sous les traits d’un humain pour nous sauver. “Dieu a condamné le péché dans la chair.” Dieu mit tous nos péchés sur Jésus pour que les justes demandes de la Loi soient remplies en nous, qui ne marchons pas derrière la chair, mais derrière l’Esprit. Nos péchés sont enlevés par notre croyance en Jésus-Christ dans nos cœurs. Nos péchés sont effacés quand nous admettons ce que Jésus a fait pour nous.
 

Ceux qui vivent en accord avec l’Esprit et ceux avec la chair
 
Il y a deux types de Chrétiens: Ceux qui suivent la Parole de la vérité et ceux qui suivent leurs propres pensées. Les premiers seront sauvés tandis que les derniers périront.
“Ceux, en effet, qui vivent selon la chair, s’affectionnent aux choses de la chair, tandis que ceux qui vivent selon l’esprit s’affectionnent aux choses de l’esprit. Et l’affection de la chair, c’est la mort, tandis que l’affection de l’esprit, c’est la vie et la paix;” (Romains 8:5-6). Ceux qui pensent que croire en Dieu c’est vivre en accord avec la Loi ne seront jamais parfaits “Ceux, en effet, qui vivent selon la chair, s’affectionnent aux choses de la chair”
Ce sont des choses de la chair que de nettoyer seulement l’extérieur. Ceux qui dépoussièrent la Bible et vont à la messe tous les dimanches dans leurs habits saints, bien qu’ils se battent avec leurs femmes et sont mauvais à la maison. Ils deviennent des anges le dimanche.
“Comment allez-vous?”
“Ca me fait plaisir de vous voir.” 
Ils disent “Amen” de nombreuses fois, dès que leur pasteur prêche, d’une voix sainte et d’une manière pleine de compassion. Ils sortent doucement de la messe après le service, mais ils deviennent différents dès que l’église est hors de leur vue.
“Dieu m’a dit quoi? Je ne me rappelle pas. Allons boire un coup.” 
Ils sont des anges dans l’église mais ils deviennent des êtres charnels sans délai lorsqu’ils sont loin de l’église.
Les pécheurs doivent donc prier Dieu comme suit: “Dieu, je vous prie, sauvez une misérable créature comme moi. Je ne peux entrer au Royaume des Cieux et irai en enfer si Vous ne me sauvez pas. Mais si Vous lavez tous les péchés que je commettrais jusqu’à ma mort, je pourrais entrer dans le Royaume des Cieux par la foi.” Ils doivent se reposer entièrement sur Dieu.
Chaque croyant reçoit la rédemption de ses péchés et mène une vie spirituelle quand il croit à la Parole de Dieu. “Ceux qui vivent selon l’esprit s’affectionnent aux choses de l’esprit. Et l’affection de la chair, c’est la mort, tandis que l’affection de l’esprit, c’est la vie et la paix”. Si nous pensons et nous croyons en la vérité de Dieu, la paix sera sur nous. “Car l’affection de la chair est inimitié contre Dieu, parce qu’elle ne se soumet pas à la loi de Dieu, et qu’elle ne le peut même pas. Or ceux qui vivent selon la chair ne sauraient plaire à Dieu” (Romains 8:7-8). Ceux dont les péchés ne sont pas enlevés et qui sont toujours dans la chair ne peuvent plaire à Dieu.
“Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l’esprit, si du moins l’Esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu’un n’a pas l’Esprit de Christ, il ne lui appartient pas” (Romains 8:9). Les gens sont confus par ces passages parce que Paul parle avec des mots d’une spiritualité profonde. Ceux qui ne sont pas nés de nouveau sont embrouillés par les chapitres 7 et 8 des Romains. Ils ne peuvent jamais comprendre cette partie de la Bible. Mais nous, les nés de nouveau, ne sommes pas dans la chair et ne vivons pas seulement pour la chair.
Lisez attentivement ce que Paul dit dans le passage précédent. L’Esprit-Saint demeure-t-il en vous? Si quelqu’un n’a pas l’Esprit du Christ, cette personne n’est pas Sienne. Si elle n’est pas Sienne, cette personne appartient à Satan et est un pécheur destiné à l’enfer.
“Et si Christ est en vous, le corps, il est vrai, est mort à cause du péché, mais l’esprit est vie à cause de la justice. Et si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d’entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous” (Romains 8:10-11). Amen. 
Notre Seigneur fut conçu par l’Esprit-Saint, envoyé dans le monde dans la chair Il enleva tous nos péchés. Le Seigneur vient dans le cœur des fidèles, qui croient à la rédemption des péchés et est assis dans chacun de leurs cœurs. L’Esprit-Saint vient dans le cœur et prouve que notre Seigneur Jésus-Christ a lavé tous nos péchés, blancs comme neige. Dieu donnera aussi la vie à notre chair lorsque Jésus reviendra dans le monde. “Celui qui a ressuscité Christ d’entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous.”
 

L’Esprit est témoin que nous sommes les enfants de Dieu
 
Nous devons vivre par la foi en Dieu et dans l’Esprit-Saint après être nés de nouveau. “Ainsi donc, frères, nous ne sommes point redevables à la chair, pour vivre selon la chair. Si vous vivez selon la chair, vous mourrez; mais si par l’Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez, car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu. Et vous n’avez point reçu un esprit de servitude, pour être encore dans la crainte; mais vous avez reçu un Esprit d’adoption, par lequel nous crions: Abba! Père! L’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers: héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d’être glorifiés avec lui” (Romains 8:12-17). Nous crions, “Abba, Père,” parce que nous avons reçu l’Esprit d’adoption, non l’esprit des liens et de la peur.
“L’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu.” En premier lieu, l’Esprit-Saint est témoin que nous avons reçu la rémission des péchés par la Parole concrète de Dieu. Le second témoignage est que nous n’avons pas de péché. L’Esprit se porte témoin de notre salut. L’Esprit-Saint a procédé de cette manière dans les cœurs de ceux dont les péchés ont été enlevés. “Il n’y a point de juste, Pas même un seul” (Romains 3:10). Il est vrai, mais c’était avant que Dieu nous délivre. Sous ce passage, il est écrit que nous sommes justifiés librement par Sa grâce à travers la rédemption que représente Jésus-Christ (Romains 3:24). Il est aussi écrit que l’Esprit lui-même est témoin que nous sommes les enfants de Dieu. L’esprit vient en nous lorsque nous admettons dans nos cœurs ce que Dieu a fait pour nous, mais si nous n’y croyons pas, l’Esprit n’est nulle part en nous. Si nous recevons ce que Dieu a fait pour nous dans nos cœurs, l’Esprit est témoin, “Vous êtes mes enfants. Vous êtes Justes. Vous êtes mon peuple.” “Héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d’être glorifiés avec lui.” Il est entièrement justifié pour les enfants de Dieu de souffrir avec le Seigneur, de même que d’être glorifiés avec Lui. Ceux qui ont l’Esprit-Saint, étant menés par l’Esprit, reposent leurs espoirs sur leur entrée au Royaume des Cieux. 
 

Nous vivons dans l’espoir du Royaume Millénaire et du Royaume des Cieux, malgré les souffrances du temps présent
 
Examinons Romains 8:18-25. “J’estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous. Aussi la création attend-elle avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu. Car la création a été soumise à la vanité, -non de son gré, mais à cause de celui qui l’y a soumise, -avec l’espérance qu’elle aussi sera affranchie de la servitude de la corruption, pour avoir part à la liberté de la gloire des enfants de Dieu.
Or, nous savons que, jusqu’à ce jour, la création tout entière soupire et souffre les douleurs de l’enfantement. Et ce n’est pas elle seulement; mais nous aussi, qui avons les prémices de l’Esprit, nous aussi nous soupirons en nous-mêmes, en attendant l’adoption, la rédemption de notre corps.
Car c’est en espérance que nous sommes sauvés. Or, l’espérance qu’on voit n’est plus espérance: ce qu’on voit, peut-on l’espérer encore? Mais si nous espérons ce que nous ne voyons pas, nous l’attendons avec persévérance”.
Nous sommes les premiers fruits de l’Esprit. Nous qui sommes nés de nouveau, sommes les premiers fruits de la résurrection. Nous participerons à la première résurrection. Jésus-Christ est le premier fruit de la résurrection et nous sommes ceux qui Le suivront. Ceux qui appartiennent au Christ prennent part à la première résurrection; alors vient la fin. Ceux qui sont indignes de Dieu prendront part à la seconde résurrection pour être jugés. C’est ce que Paul dit, “J’estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous”. Ici, par le mot ‘gloire’ il fait référence au Royaume Millénaire et au Royaume des Cieux. Nous serons tous changés lorsque les temps bénis viendront. Les enfants de Dieu se relèveront complètement de la mort et chacun d’eux recevra la vie éternelle du Seigneur. La chair se relèvera vraiment de la mort (nos âmes ont déjà été ressuscitées). Dieu renouvellera toutes choses et les Justes vivront heureux comme des rois pour mille ans.
Toutes les créatures de l’univers attendent les manifestations des enfants de Dieu. La création sera changée de même que nous serons changés. Il n’y aura rien telle que la douleur, la souffrance ou la mort, lorsque viendra le temps du Millénaire. Mais nous gémissons à présent. Pourquoi? Parce que la chair est encore faible. Pourquoi nous âmes gémissent-elles? Elles gémissent pour la rédemption de nos corps.
“Et ce n’est pas elle seulement; mais nous aussi, qui avons les prémices de l’Esprit, nous aussi nous soupirons en nous-mêmes, en attendant l’adoption, la rédemption de notre corps. Car c’est en espérance que nous sommes sauvés. Or, l’espérance qu’on voit n’est plus espérance: ce qu’on voit, peut-on l’espérer encore? Mais si nous espérons ce que nous ne voyons pas, nous l’attendons avec persévérance” (Romains 8:23-25).
Nous attendons impatiemment l’adoption, car nous sommes sauvés par cet espoir. Nous, dont les péchés ont été complètement ôtés, entrerons dans le Royaume Millénaire et le Royaume des Cieux. Nous ne périrons pas, même si le monde s’achève soudainement. Notre Seigneur reviendra en ce monde lorsque celui-ci touchera à sa fin. Il rendra tout nouveau et ressuscitera les corps renouvelées des Justes. Il les fera régner pendant mille ans.
La fin du monde signifie le désespoir pour
les pécheurs, mais un nouvel espoir pour les Justes. Paul espérait sa venue. Gémissez-vous, et attendez-vous la rédemption de votre corps? L’Esprit attend-t-il aussi? Nous serons changés en des corps spirituels, comme le corps ressuscité de Jésus-Christ, ne sentant ni la douleur ni la faiblesse.
 

Le Saint Esprit aide les Justes à avoir la foi
 
Le Saint Esprit nous aide à avoir la foi. Espérons-nous ce que nous voyons? Non, nous espérons ce que nous ne pouvons encore voir. “De même aussi l’Esprit nous aide dans notre faiblesse, car nous ne savons pas ce qu’il nous convient de demander dans nos prières. Mais l’Esprit lui-même intercède par des soupirs inexprimables; et celui qui sonde les coeurs connaît quelle est la pensée de l’Esprit, parce que c’est selon Dieu qu’il intercède en faveur des saints” (Romains 8:26-27).
Qu’est-ce que l’Esprit désire réellement en nous? Que nous aide-t-il à faire? Qu’espérez-vous? Nous espérons de nouveaux cieux et une nouvelle terre (2 Pierre 3:13), le Royaume des Cieux. Nous ne voulons plus vivre en ce monde périssable. Nous sommes fatigués, et ainsi nous attendons le Jour de notre Seigneur. Nous voulons vivre éternellement, sans péché, sans maladie, sans mauvaises pensées; nous voulons vivre heureux dans la joie, la paix, l’amour et l’humilité, dans une association complète avec le Seigneur Jésus et avec nous-mêmes.
Ainsi, l’Esprit gémit et intercède pour nous, en attendant de nouveaux cieux et une nouvelle terre. Pour parler franchement, nous, les Justes, n’avons aucun plaisir en ce monde à l’exception peut-être d’un match de foot de temps en temps avec nos camarades serviteurs de Dieu. Nous vivons sur terre parce que nous prêchons l’évangile. Mais s’il n’y avait pas cette Grande Mission, les Justes n’auraient aucune raison d’être en ce monde.
 

Dieu fait concourir toutes choses au bien des nés de nouveau qui L’aiment
 
Lisons Romains 8:28-30. “Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. Car ceux qu’il a connus d’avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l’image de son Fils, afin que son Fils fût le premier-né entre plusieurs frères. Et ceux qu’il a prédestinés, il les a aussi appelés; et ceux qu’il a appelés, il les a aussi justifiés; et ceux qu’il a justifiés, il les a aussi glorifiés.”
Dans Romains 8:28, Paul dit, “Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein”. Ce passage est très important. Beaucoup de gens pensent, “Pourquoi suis-je né? Dieu aurait du me créer en un lieu où Satan n’existe pas, et Il aurait du me permettre de vivre dans le Royaume des Cieux depuis le début. Pourquoi m’a-t-il fait comme cela?”. Certains, nés dans de mauvaises conditions, sont pleins de rancune, d’abord envers leurs parents, puis envers Dieu. “Pourquoi m’avez-Vous fait naître dans une telle souffrance?”
Ce passage nous fournit la réponse à une telle interrogation. Nous sommes nés en tant que créatures de Dieu. Est-ce exact? Nous sommes Sa création. Dieu nous a faits à Son image selon les traits de Dieu, mais nous sommes tout de même Ses créatures. Dieu avait un dessein en nous plaçant dans ce monde. Les Ecritures disent: “Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein”. Du fait du péché originel hérité d’Adam et Eve, nos ancêtres trompés par le Diable, nous sommes nés en tant que pécheurs, et avons souffert. Mais Dieu nous a envoyé Jésus-Christ pour faire de nous Ses enfants par la foi. C’était Son dessein en nous créant. Il a également la volonté de nous donner des vies heureuses et éternelles pareilles à celles des dieux, avec Jésus-Christ, et Dieu le Père dans le Royaume Millénaire et le Royaume des Cieux.
“Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein”. La volonté de Dieu était pour nous toute accomplie lorsque nos péchés furent ôtés. N’est-ce pas vrai? Ne devrions-nous pas être heureux d’être nés en ce monde? Lorsque nous pensons à la gloire dont nous jouirons dans l’avenir, nous ne pouvons nous empêcher de nous réjouir d’être nés. Mais la plupart des gens ne sont pas heureux, et c’est parce qu’ils rejettent l’amour de Dieu.
Savez-vous pourquoi il y a des péchés et des maladies, et pourquoi tout semble aller bien pour les méchants alors que ceux qui tentent de faire le bien paraissent souffrir? C’est parce que ce n’est qu’en souffrant que nous recherchons Dieu, le rencontrons, et devenons Ses enfants en recevant le pardon pour nos péchés. Dieu laisse vivre les méchants en ce monde pour faire concourir toutes choses au bien de ceux qui L’aiment.
Ne pensez pas ainsi: “Je ne sais pas pourquoi Dieu m’a fait ainsi. Pourquoi Dieu m’a-t-il fait naître et souffrir dans une famille si pauvre?” Dieu nous fait naître en ce monde sous le règne de Satan et de la Loi pour faire de nous Ses enfants et pour nous faire vivre éternellement comme des rois, avec notre Seigneur en Son Royaume. Toutes choses ont concouru au mieux et Dieu a fait de nous Ses enfants. C’était le dessein de Dieu en nous faisant ainsi. Nous n’avons rien à propos de quoi nous plaindre ou murmurer contre Dieu. “Pourquoi Dieu m’a-t-il fait ainsi? Pourquoi suis-je comme cela?” La bonne volonté de Dieu s’accomplit par ces difficultés.
Ne vous plaignez pas de vos souffrances. Ne répétez plus ces refrains pessimistes à propos de votre vie. “Et comme il est réservé aux hommes de mourir une seul fois, après quoi vient le jugement” (Hébreux 9:27). Là est la grâce du salut de Dieu entre la naissance d’un individu et le jugement. Nous croyons en Jésus-Christ, tous nos péchés ont été ôtés par la grâce de Dieu, et nous règneront éternellement dans le Royaume Millénaire et le Royaume des Cieux. Nous devrons nous nommer “le seigneur de toute la création”. Comprenez-vous à présent pourquoi Dieu vous fait souffrir? Il nous a donné des souffrances et des difficultés pour nous accorder la bénédiction de faire de nous Ses enfants en nous faisant revenir à Dieu.
 

Dieu nous a prédestinés à nous conformer à l’image de Son Fils
 
Nous recevons la rémission des péchés, sommes sauvés du jugement de Dieu et devenons Justes en l’espace d’un instant. Nous sommes rendus Justes une fois pour toute, et nous pouvons instantanément devenir les enfants de Dieu par la foi. Le salut de Dieu n’est pas le résultat d’un long processus de notre propre sanctification. Dieu nous a sauvés une fois pour toute, et nous a rendus Justes d’un seul coup.
“Car ceux qu’il a connus d’avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l’image de son Fils, afin que son Fils fût le premier-né entre plusieurs frères. Et ceux qu’il a prédestinés, il les a aussi appelés; et ceux qu’il a appelés, il les a aussi justifiés; et ceux qu’il a justifiés, il les a aussi glorifiés” (Romains 8:29-30).
Beaucoup de gens basent “les cinq doctrines du Calvinisme” sur ces passages. Mais ils ont tort. Ici, Paul dit, “Car ceux qu’il a connus d’avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l’image de son Fils”. Dieu nous a prédestinés à être Ses enfants en Jésus. Dieu nous a prédestinés à naître en ce monde selon Son plan. Il nous a créés. Pour nous conformer à quelle image? Pour nous conformer à l’image de Dieu, à l’image de Son Fils.
Dieu nous a permis de naître, et a prévu de nous adopter comme Ses enfants par Jésus-Christ, selon le bon plaisir de Sa volonté. Il a promis d’envoyer Son Fils pour faire de nous Ses enfants, qui nous conformons à l’image de Son Fils. Dieu nous a appelés par Jésus-Christ lorsque nous étions pécheurs, en tant que descendants d’Adam. “Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos” (Matthieu 11:28). Il nous a appelés après avoir ôté tous nos péchés. Il nous a appelés pour nous faire Justes par la foi.
 

Dieu nous a fait Justes et Il nous a glorifiés
 
Dieu a appelé les pécheurs et les a fait Justes une fois pour toute. Nous avons étés fait Justes une fois pour toute en croyant en Jésus-Christ comme notre Sauveur, et non en étant sanctifiés de manière incrémentale, comme les théologiens l’affirment. Dieu appelle les pécheurs et les rend Justes: c’est pour cela qu’Il appelle les pécheurs.
“Ceux qu’il a appelés, il les a aussi justifiés”. Ceux qui sont appelés par Dieu et qui croient en ce que Jésus-Christ a accomplit deviennent Justes. Nous avions certainement le péché en tant que descendants d’Adam auparavant, mais nos péchés ont tous été ôtés lorsque nous avons cru en la vérité que Jésus les avait en effet tous ôtés. Avez-vous donc le péché ou non? Bien sûr que non! Nous n’avons plus aucun péché en nous. “Ceux qu’il a appelés, il les a aussi justifiés”.
Les Justes sont ceux qui sont devenus les enfants de Dieu. Il est inexact de dire que nous devenons les enfants de Dieu par étapes, marche par marche. Au contraire, nous sommes glorifiés une fois pour toute comme les enfants de Dieu par Sa rédemption.
“Ceux qu’il a appelés, il les a aussi justifiés”. Dieu a fait de nous Ses enfants. Je ne peux comprendre pourquoi tant de Chrétiens croient en les soi-disant “cinq étapes vers le salut”. Le salut et le fait de devenir les enfants de Dieu se produisent une fois pour toute. Cela prend du temps pour que nous prenions part à la résurrection de nos corps, car nous devons attendre la seconde venue de notre Seigneur, mais la délivrance du péché est atteinte d’un coup, en l’espace d’un instant. Nous pouvons obtenir la rédemption instantanément en répondant à la Parole de la rémission de nos péchés que Dieu, celui qui nous appelle, nous a offert, et accepter ce qu’Il a fait pour nous sauver. “Merci, Seigneur! Alléluia! Amen! Je suis sauvé car Vous m’avez sauvé. Je n’aurais pu être racheté si Vous n’aviez pas lavé tous mes péchés. Merci, mon Seigneur! Alléluia!”. Nos péchés sont lavés de cette manière.
La rédemption ne nécessite ni nos actions ni notre temps. Nos actions n’ont aucun rôle à jouer, même à 0.1%, dans notre rédemption. Les Calvinistes disent qu’un individu doit être justifié étape par étape pour recevoir la rédemption, et pour entrer dans le Royaume des Cieux. De même qu’un ver ne peut courir un 100m en une seconde, quelques soient ses efforts, les gens ne peuvent devenir Justes par leurs propres efforts, peu importe à quel point ils sont bons, ou à quel point ils essaient de garder la Loi. Un ver reste un ver, peu importe combien de fois il se lavera et s’enduira de produits cosmétiques coûteux. De même, aussi longtemps que les pécheurs ont le péché dans leurs cœurs, ils sont toujours de simples pécheurs, peu importe à quel point ils ont l’air bons.
Comment un pécheur pourrait-il devenir complètement vertueux en étant sanctifié étape par étape? Est-ce que la chair s’améliore à mesure que le temps passe? Non, la chair reste indigne de Dieu et d’autant plus vile à mesure qu’elle vieillit. Mais la Bible dit, “Et ceux qu’il a prédestinés, il les a aussi appelés; et ceux qu’il a appelés, il les a aussi justifiés; et ceux qu’il a justifiés, il les a aussi glorifiés.” Ce passage énumère en une ligne ce qui arrive une fois pour toute par la grâce de Dieu; il ne dit pas que la rédemption et la justification sont accomplies par étapes. Un individu peut être rendu Juste une fois pour toute en ayant la foi en le Seigneur, et non de manière incrémentale.
Beaucoup de théologiens, ne sachant pas ce qu’ils font, insistent sur des théories déraisonnables et envoient les gens en enfer. Dieu nous a promis la rédemption et nous a appelés par Jésus-Christ, nous a rendus Justes, et a glorifié ceux qui avancent pour réponde à Son appel. “Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés” (Jean 1:12). Dieu nous a-t-il glorifiés? Bien sûr que oui! Pourrions-nous être glorifiés par des essais et de bonnes actions? Bien sûr que non! Devons-nous essayer encore plus de devenir Justes? Bien sûr que non! Nous sommes déjà devenus Justes.
 

Personne ne peut nous séparer de l’amour de Dieu.
 
Qui peut être contre nous, si Dieu est avec nous? Personne. “Que dirons-nous donc à l’égard de ces choses? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous? Lui, qui n’a point épargné son propre Fils, mais qui l’a livré pour nous tous, comment ne nous donnera-t-il pas aussi toutes choses avec lui? Qui accusera les élus de Dieu? C’est Dieu qui justifie! Qui les condamnera? Christ est mort; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, et il intercède pour nous! Qui nous séparera de l’amour de Christ? Sera-ce la tribulation, ou l’angoisse, ou la persécution, ou la faim, ou la nudité, ou le péril, ou l’épée? Selon qu’il est écrit: C’est à cause de toi qu’on nous met à mort tout le jour, Qu’on nous regarde comme des brebis destinées à la boucherie.
Mais dans toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés. Car j’ai l’assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur” (Romains 8:31-39).
Personne ne peut nous séparer de l’amour de Dieu. Personne ne peut refaire de nous, nous les Justes, des pécheurs. Personne ne peut entraver ceux qui sont devenus les enfants de Dieu et qui vivront dans le Royaume Millénaire et dans le Royaume des Cieux. Les tribulations peuvent-elles faire de nous des pécheurs? Les souffrances peuvent-elles faire de nous des pécheurs? La persécution peut-elle faire de nous des pécheurs? La famine, la nudité, le péril, ou l’épée peuvent-ils refaire de nous des pécheurs? “Lui, qui n’a point épargné son propre Fils, mais qui l’a livré pour nous tous, comment ne nous donnera-t-il pas aussi toutes choses avec lui?”. Dieu nous donne le Royaume des Cieux. Il nous donne toutes choses librement car Il n’a pas épargné Son propre Fils unique pour nous sauver. Alors que Dieu a consenti à faire le plus grand sacrifice pour nous, pourquoi ne ferait-Il donc pas de nous Ses enfants?
 

Qu’est la rédemption que Dieu nous accorde?
 
Dieu dit que pour que nos péchés soient rachetés, nous devons tout d’abord admettre que Jésus-Christ fut envoyé dans la chair selon la volonté de Dieu le Père. Deuxièmement, nous devons admettre que Jésus prit sur Lui tous nos péchés par Son baptême dans le Jourdain. Troisièmement, nous devons confesser que Jésus fut crucifié pour nous, et finalement qu’Il ressuscita. Nous ne pouvons être sauvés si nous ne croyons pas à chacun de ces préceptes. 
Ceux qui ne croient pas que Jésus est le Fils de Dieu, ou qu’Il est Dieu et le Créateur, sont exclus du salut de Dieu. Si un individu nie à Jésus-Christ son statut de divinité, il devient l’enfant de Satan. Ceux qui nient le fait que Jésus prit sur lui tous nos péchés lorsqu’Il fut baptisé par Jean-Baptiste ne peuvent pas non plus être sauvés. Jésus ne peut devenir leur Sauveur. Ils ne peuvent être sauvés dans leurs cœurs, même s’ils croient en Jésus avec toutes leurs pensées. Ils vont en enfer, bien qu’ils connaissent Jésus. Jésus-Christ mourut sur la Croix à notre place car Il prit sur lui tous nos péchés avec Son baptême. Jésus mourut à cause de nos péchés, et non à cause de Ses péchés. Il se releva ensuite de la mort pour justifier tous ceux qui croient et les relever par la résurrection.
 

Nous sommes sauvés par la foi en Son baptême
 
J’ai jusqu’à présent prêché sur le chapitre 7, en relation avec le chapitre 8. Le Chapitre 7 dit que quelqu’un qui a des péchés ne peut faire le bien. Mais le chapitre 8 dit qu’il n’y a à présent plus de condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ et que notre foi en Jésus-Christ nous rend dépourvus du péché. Nous sommes faibles et ne pouvons vivre selon la volonté de Dieu, donc Dieu le Père a envoyé Jésus-Christ comme notre sauveur, et Il prit sur Lui tous nos péchés par Son baptême lorsque nous étions encore pécheurs. Nous sommes sauvés de tous nos péchés et rendus Justes par Jésus Christ. C’est la vérité que Paul enseigne dans les chapitres 7 et 8.
“Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ.” Nous n’avons à présent plus de péché. Êtes-vous en Jésus-Christ? Admettez-vous ce que Jésus-Christ a fait pour vous? De même que Paul reçut la rédemption pour ses péchés, nos péchés ont également été ôtés, par notre foi en le baptême de Jésus et Son sang sur la Croix. Nous avons reçu la rédemption en croyant en le baptême, le sang et la résurrection de Jésus. Si un individu arrogant refuse de croire en le baptême de Jésus-Christ et si cet individu affirme que Jésus ne fut baptisé que pour nous montrer Sa modestie, Dieu enverra cette personne en enfer. Ne soyez pas arrogant face à la Parole de Dieu. Comment les pasteurs et les ministres peuvent-ils ignorer le baptême de Jésus alors que Paul lui-même en parlait tant? Comment peuvent-ils ignorer la foi de Paul lui-même, l’un des plus grands pères de la foi? Comment peuvent-ils ignorer les enseignements du serviteur de Dieu, dont Dieu Lui-même fit un apôtre?

Si nous voulons prêcher sur Jésus-Christ, nous devons prêcher comme il est écrit dans la Bible, et nous devons croire selon la Bible. Le Seigneur nous dit, “Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples; vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira” (Jean 8:31-32). Vous et moi en sont venus, comme Paul, à croire en le baptême de Jésus.
Quand vos péchés furent-ils transférés sur le corps de Jésus-Christ? Tous nos péchés furent transférés sur Jésus Christ lorsqu’Il fut baptisé par Jean Baptiste. Jésus dit à Jean, “Laissez faire, car il est convenable de remplir toute justice”. Ici, on voit que Jésus prit sur Lui de manière irréversible les péchés de l’humanité, par le baptême qu’Il reçut de Jean. ‘Baptême’ signifie “être lavé”. Pour que les péchés dans nos cœurs soient lavés, nos péchés doivent être transférés sur Jésus-Christ.
Jésus-Christ prit sur Lui tous nos péchés, fut crucifié à notre place, et fut enterré en union avec nous. Paul déclara alors: “J’ai été crucifié avec Christ” (Galates 2:20). Comment pouvons-nous être crucifiés, alors qu’en fait c’est Jésus qui fut mis à mort sur la Croix? Nous sommes crucifiés avec le Christ car nous croyons en le fait que Jésus prit sur Lui tous nos péchés et fut crucifié pour ces péchés.
Je loue le Seigneur qui m’a sauvé de tous mes péchés. Nous pouvons hardiment prêcher l’évangile car Jésus nous a rendus Justes. Je remercie notre Seigneur de nous avoir sauvés de nos péchés, nous dont la chair est si faible et qui sommes si indignes de Sa gloire.