Sermons

Sujet 22: L’Evangile de Luc

[PARTIE 2-6] Le Sauveur de ceux qui sont pauvres en esprit (Luc 2:1-20)

(Luc 2:1-20)
“En ce temps-là parut un édit de César Auguste, ordonnant un recensement de toute la terre. Ce premier recensement eut lieu pendant que Quirinius était gouverneur de Syrie. Tous allaient se faire inscrire, chacun dans sa ville. Joseph aussi monta de la Galilée, de la ville de Nazareth, pour se rendre en Judée, dans la ville de David, appelée Bethléhem, parce qu’il était de la maison et de la famille de David, afin de se faire inscrire avec Marie, sa fiancée, qui était enceinte. Pendant qu'ils étaient là, le temps où Marie devait accoucher arriva, et elle enfanta son fils premier-né. Elle l'emmaillota, et le coucha dans une crèche, parce qu’il n'y avait pas de place pour eux dans l'hôtellerie. Il y avait, dans cette même contrée, des bergers qui passaient dans les champs les veilles de la nuit pour garder leurs troupeaux. Et voici, un ange du Seigneur leur apparut, et la gloire du Seigneur resplendit autour d'eux. Ils furent saisis d'une grande frayeur. Mais l'ange leur dit: Ne craignez point; car je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera pour tout le peuple le sujet d'une grande joie: c'est qu'aujourd'hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur. Et voici à quel signe vous le reconnaîtrez: vous trouverez un enfant emmailloté et couché dans une crèche. Et soudain il se joignit à l'ange une multitude de l'armée céleste, louant Dieu et disant: Gloire à Dieu dans les lieux très hauts, Et paix sur la terre parmi les hommes qu'il agrée! Lorsque les anges les eurent quittés pour retourner au ciel, les bergers se dirent les uns aux autres: Allons jusqu'à Bethléhem, et voyons ce qui est arrivé, ce que le Seigneur nous a fait connaître. Ils y allèrent en hâte, et ils trouvèrent Marie et Joseph, et le petit enfant couché dans la crèche. Après l'avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été dit au sujet de ce petit enfant. Tous ceux qui les entendirent furent dans l'étonnement de ce que leur disaient les bergers. Marie gardait toutes ces choses, et les repassait dans son cœur. Et les bergers s'en retournèrent, glorifiant et louant Dieu pour tout ce qu’ils avaient entendu et vu, et qui était conforme à ce qui leur avait été annoncé.”


Jésus qui est venu dans l’Histoire de l’humanité


Au temps de la naissance de Jésus, l’Empire Romain était dirigé par César Auguste (63 av JC ~ 14 ap JC) et il étendait son terrain dans le monde connu entier. Ce n’était pas une exagération de dire que Rome régnait sur tout le monde connu de l’époque. C’est dans cet arrière plan que l’Empereur Auguste a ordonné un recensement de la population dans toutes les colonies de Rome. Cela est arrivé la première année du calendrier occidental. Puisque c’est lorsque Jésus-Christ est né, c’est l’an 1. Ainsi, Jésus-Christ est une figure historique réelle et notre Seigneur.
Notre Seigneur est né pendant le règne de l’Empereur Romain Auguste. A travers le Prophète Esaïe, Dieu a prophétisé sur Sa naissance environ 700 ans auparavant, et quand ces 700 ans sont passés, notre Seigneur est effectivement né. Il est né par le corps de la Vierge Marie.
Au temps où la Vierge Marie a conçu Jésus, elle était fiancée à un homme appelé Joseph. Ici dans le passage des Ecritures d’aujourd’hui, il est dit qu’eux deux sont allés à Bethléem selon le décret demandant à tout le monde sur le territoire Romain d’être enregistré, et comme Marie arrivait vers le jour de l’accouchement, elle a donné naissance à Son Bébé à Bethléem. Avec Marie qui entrait en travail, ils devaient trouver un endroit pour qu’elle donne naissance. Donc ils ont frappé à la porte des hôtels cherchant une chambre, mais comme tout était rempli de voyageurs qui venaient pour le recensement, à la fin, Jésus est né dans une étable et a été couché dans une crèche où l’on nourrissait des animaux.
Vers cette période, il y avait des bergers qui gardaient leur troupeau dans les champs, et un ange du Seigneur leur est apparu et a dit: “Ne craignez point; car je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera pour tout le peuple le sujet d'une grande joie.” Donc l’ange de Dieu a fait connaître la naissance de Jésus aux bergers. Quand l’ange a dit: “c'est qu'aujourd'hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur. Et voici à quel signe vous le reconnaîtrez: vous trouverez un enfant emmailloté et couché dans une crèche” soudainement une multitude d’êtres célestes sont apparus dans le ciel et louaient Dieu, disant “Gloire à Dieu dans les lieux très hauts, Et paix sur la terre parmi les hommes qu'il agrée!” Après avoir loué ainsi, l’ange et les êtres célestes sont remontés au Ciel. 
Les bergers sont allés à Bethléem et ont trouvé le Bébé Jésus, et ils ont rapporté à Marie et Joseph ce que l’ange et les êtres célestes du Seigneur avaient dit. Ils avaient entendu dire: “Gloire à Dieu dans les lieux très hauts, Et paix sur la terre parmi les hommes qu'il agrée!” Autrement dit, quand notre Seigneur est venu sur la terre, Il devait amener la paix à quiconque se réjouirait de la bonne nouvelle de la venue du Seigneur.
Tout comme les bergers ici et tous ceux qui se sont réjouis de la venue du Bébé Jésus et ont cru en Lui ont trouvé la paix reçue du Seigneur, en ce temps présent aussi, il y a des gens qui ont trouvé la paix du Seigneur et la bienveillance de Dieu. Qui est-ce? Comme Noël est là, nous devrions saisir cette occasion de réfléchir à ce sujet. Il y a beaucoup de gens qui vivent dans ce monde, mais qui parmi eux a trouvé la paix et la bienveillance de Dieu? La Bible dit que cette grâce est trouvée par ceux qui honorent Dieu, ceux qui Le craignent dans leur cœur et veulent Le vénérer, L’aimer, et L’adorer, et ceux qui veulent Le louer et croire en Lui. Ce sont ces gens en qui Dieu prend plaisir et à qui Il donne la paix. En d’autres termes, le Seigneur expie tous les péchés de ces gens et les bénit avec la fertilité de la terre.
Effectivement, c’est réellement pour les pécheurs que notre Seigneur est venu sur cette terre. Ceux qui trouvent la bienveillance du Seigneur, et qui revêtent Son amour, ne sont autres que ceux qui aiment Dieu, Le craignent, et veulent Le servir dans leur vie. Bien que leurs actes soient manquants, dans leur cœur ils désirent trouver Dieu et Le servir, et bien qu’ils puissent être arrogants et fiers devant le monde, ils humilient leur cœur devant Dieu et L’honorent, désirant Le servir en obéissance à Sa Parole. C’est dans le cœur de ces gens là que notre Seigneur demeure et les bénit. 


Noël est pour ceux qui cherchent Dieu 


Mes chers croyants, pourquoi Jésus-Christ est-il venu sur terre? C’est pour ceux qui cherchent à trouver Dieu et vont vers Lui que Christ est venu sur terre incarné dans la chair d’un homme par le corps d’une vierge. Nous sommes tous complètements inappropriés. Mais en dépit de nos insuffisances, nous aimons Dieu véritablement, nous voulons Le servir, et nous voulons Le louer avec les êtres célestes, chantant: “Gloire à Dieu dans les lieux très hauts, Et paix sur la terre parmi les hommes qu'il agrée!”
Beaucoup de gens ont trouvé cette grâce. Ceux qui ont trouvé la bienveillance de Dieu ont tous été sauvés. Quand notre Seigneur est né et a été posé dans une crèche enveloppé de linges, ce sont les bergers qui paissaient le troupeau qui ont entendu cette nouvelle bénie les premiers. Alors que ces bergers surveillaient leur troupeau, un messager du Seigneur est apparu devant eux et leur a parlé, et comme la gloire du Seigneur brillait autour d’eux, l’ange leur a dit: “Ne craignez point; car je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera pour tout le peuple le sujet d'une grande joie: c'est qu'aujourd'hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur.”
Le Seigneur était arrivé. Dieu Lui-même, le Prophète, le Souverain Sacrificateur, et le Roi des rois est venu sur cette terre incarné dans la chair d’un homme. Tout comme cela était promis dans l’Ancien Testament, le Sauveur est effectivement né dans le pays de David, dans une ville nommée Bethléem. L’ange dit ensuite aux bergers: “Et voici à quel signe vous le reconnaîtrez: vous trouverez un enfant emmailloté et couché dans une crèche.” Le fait que Dieu Lui-même soit devenu un Homme et soit venu sur la terre, et qu’Il ait été enveloppé de linges et couché dans une crèche – c’est en soi le plus grand événement de tous. C’est le plus grand miracle de tous les miracles.
Quand notre Seigneur est venu sur la terre, Dieu a apporté cette nouvelle aux bergers gardant leur troupeau avant qui que ce soit d’autre. Les bergers ont vu les êtres célestes descendre du Ciel et louer Jésus-Christ. Ils étaient les premiers à entendre de leurs propres oreilles ce que les êtres célestes disaient. Ici nous devons réfléchir sur la signification de cet événement. En dehors de Marie et Joseph, Dieu a annoncé la naissance de notre Seigneur à ces bergers. Cela signifie que tout comme les bergers étaient les premiers à être au courant de la naissance de Jésus, maintenant même, Dieu révèle ce qui arrivera à ce monde à Ses serviteurs premièrement. Nous devons tous saisir ici que Dieu parle d’abord à Ses serviteurs, les enseigne d’abord, et les fait se préparer d’abord. 
Bientôt, le monde entier sera englué dans un conflit. Les nations s’élèveront contre des nations, et guerre après guerre éclatera partout. Tout comme c’est écrit dans la Bible, le Seigneur parle et montre tout aux serviteurs de Dieu. Tout comme notre Seigneur a annoncé la naissance du Bébé Jésus aux bergers premièrement, aujourd’hui Il fera aussi savoir aux bergers de Dieu ce qui arrivera dans ce monde en premier.
Ainsi, nous devons réfléchir à la venue de Jésus-Christ qui reviendra sur cette terre. Bientôt, le Seigneur reviendra sur cette terre, mais quand exactement et comment reviendra-t-Il? Personne ne sait le moment et le moyen du retour de notre Seigneur. Cependant, Dieu dit qu’Il révélera le retour du Seigneur au moins aux enfants de lumière (1 Thessaloniciens 5:4-5). Il dit que lorsque le Seigneur reviendra sur la terre, Il enlèvera tous ceux qui n’ont rien à voir avec le péché. Quand le Seigneur reviendra sur cette terre, Il prendra ceux qui auront reçu la rémission des péchés de Sa part, qui craignent Dieu, et qui ont ainsi reçu l’amour de Dieu et Ses bénédictions. 
Mes chers croyants, nous devons tous nous rappeler que Dieu a annoncé la venue de notre Seigneur aux bergers premièrement. Nous devons avoir une compréhension correcte de cette signification et vivre dans ce monde par la foi. Nous devons nous rappeler que Dieu est notre Sauveur qui amène la paix à tous ceux qui trouvent Sa bienveillance. 
A cause de nos limites inhérentes en tant qu’êtres humains, nous manquons toujours. Puisque nous sommes trop humains, il y a aussi beaucoup de moments où nous ne pouvons rien faire de ce que nous voulons. Nous étions tous des gens inappropriés, toujours pécheurs. C’est pour cela que nous avions besoin de Jésus-Christ. Grâce à Lui nous avons pu réaliser nos faiblesses et reconnaître que nous étions pécheurs. Pour ceux qui savent que Jésus-Christ est Dieu, il est inévitable qu’ils soient en besoin absolu de Jésus-Christ. Ces gens croient aussi avec reconnaissance que Jésus a vraiment expié tous leurs péchés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Reconnaissants pour ce salut, ils sont obligés de louer le Seigneur et Lui donner toute la gloire. De plus, Dieu amène la joie et la paix à ces gens qui L’adorent. 
J’avais différentes pensées quand j’ai médité sur le passage des Ecritures d’aujourd’hui. Dans la nuit avant Noël, Dieu est apparu aux bergers et leur a parlé. Qu’est-ce que Jésus-Christ nous dit maintenant? Je réfléchis aussi à qui trouve la bienveillance de Dieu. Ceux qui ne peuvent pas être satisfaits par les choses de cette terre, qui désirent trouver Dieu, qui veulent Le servir en dépit de leurs insuffisances, et qui veulent être remis de leurs péchés et se tenir avec assurance dans la présence de Dieu – c’est pour ces gens là que le Seigneur est venu sur la terre. Alors que j’ai réfléchi sur ce passage, j’ai rendu grâces au Seigneur d’avoir fait de moi l’une de ces personnes qui recherchent le Seigneur.
Mes chers croyants, en ce Noël aussi, il y a des gens qui ont vraiment cherché Dieu. Selon notre journal de l’évangile, certains sont venus dans notre Eglise à Daejeon City. Ils ont dit qu’ils venaient dans notre Eglise parce qu’ils avaient entendu la Parole du Seigneur et réalisé la Vérité. Le Seigneur bénit ceux qui obéissent à la Parole de Dieu même si cela ne correspond pas vraiment à leur compréhension ou logique. Plutôt que de dire “Bien, ce n’est pas ce qu’il faut penser, et ce n’est pas ce que j’ai appris”, ces gens contemplent ce que la Parole de Dieu dit vraiment et croient en Jésus selon cette Parole, et Dieu les rencontre et les bénit. 
Je suis certain qu’il y a de ces gens dans ce monde. Ceux qui n’insistent pas sur leurs propres pensées devant Dieu, qui sont capables de se soumettre à la Parole de Dieu en obéissance, et qui reconnaissent cette Parole comme la Vérité – ce sont ces gens pour qui le Seigneur devient le Sauveur. Combien de gens supposez-vous qu’il y ait comme eux? Combien pouvons-nous espérer en trouver dans ce monde dépravé qui déborde de tant de péchés? Il n’y en a probablement pas tant que cela. Cependant, indépendamment de leur nombre, qu’il y en ait seulement des douzaines ou des millions, le Seigneur donne la loi de la paix et la loi du salut à tous ces gens.
Nous prêchons l’évangile à beaucoup de gens, en Corée et à l’étranger. Cependant, il n’y a pas tellement de gens qui sont vraiment assez sincères pour trouver la bienveillance de Dieu. Le Pasteur Kim a dirigé un centre de mission pendant quelques années à New York, et il m’a dit que la plupart des Chrétiens là-bas croyaient au Seigneur comme des fanatiques. Beaucoup de gens professent croire en Jésus comme cela, mais comment le Seigneur est-Il venu les chercher? Apparaît-Il avec du tonnerre, faisant des miracles et des signes lorsqu’Il les rencontre? Non, notre Seigneur rencontre ceux qui acceptent la Parole dans leur cœur calmement et silencieusement. Il ne rencontre pas ceux qui font juste du bruit avec leurs bouches, mais ceux qui se soumettent sincèrement à la Parole de Dieu. 
C’est absolument important pour nous de vraiment saisir la signification du fait que Jésus ait été couché dans une crèche enveloppé de linges. Nous devons admettre que nous sommes des gens abaissés. Nous devons aussi réaliser et croire avec reconnaissance que notre Sauveur Jésus-Christ, qui est venu en tant que Bébé Jésus, est venu sur cette terre pour nous donner le pain de vie, et qu’Il a partagé Sa chair et le sang librement avec nous.
Parmi toutes choses, pourquoi le Seigneur a-t-Il été couché dans une crèche enveloppé de linges? C’est pour nous donner la vie à nous gens abaissés, pour devenir notre Sauveur. Enveloppé de lin blanc, le Bébé Jésus a été posé au milieu d’une crèche creusée dans un tronc. Le Seigneur est venu sauver des gens abaissés comme vous et moi et nous donner la vie. 
Le fait que Jésus-Christ, le Roi des rois, soit né dans une demeure d’animaux et incarné dans la chair d’un homme devait nous enseigner qu’Il est le Seigneur qui est venu sauver les gens abaissés de ce monde. C’est pour cela que le Seigneur, le Roi des rois, est né de cette façon. Donc, ceux qui cherchent la gloire de ce monde et ses richesses ne peuvent pas trouver Jésus-Christ. Peu importe combien ils ont pu chercher fort Jésus et avec quelle ferveur ils peuvent croire en Lui, ils ne peuvent pas réellement rencontrer le Sauveur qui est né dans une crèche, qui a expié tous leurs péchés par l’eau et l’Esprit, et qui les a sauvés de la destruction, la mort, et la condamnation. Ceux dont le cœur est fixé sur ce monde plutôt que sur Dieu ne peuvent pas réellement rencontrer Jésus. Pourquoi est-ce ainsi? C’est parce que notre Seigneur est venu sur cette terre pour ceux qui cherchent vraiment Dieu et la Vérité plutôt que les choses de ce monde, et parce qu’Il est venu apporter la paix à ces gens là.
C’est pour cela que tant de gens ont été incapables de trouver Jésus-Christ jusqu’à présent. Beaucoup de gens essaient encore de trouver Jésus dans un grand palais. Ils essaient de trouver et rencontrer Jésus dans les lieux élevés des églises, ou chez les instruits. Mais Jésus n’y est pas. Notre Seigneur n’est pas né dans une famille royale dans un palace, ni dans une famille riche. Plutôt, notre Seigneur est venu chercher ceux qui réalisent qu’ils ne sont rien, et que leurs vies ne signifient rien. Notre Seigneur a rencontré ces esprits qui recherchent Dieu, le vrai Sauveur de la vie, et qui, comme Nathanaël, attendent Jésus sous le figuier en attendant le Messie.
La Bible dit en Matthieu chapitre 5: “Heureux les pauvres en esprit.” Ce sont ceux dans ce monde dont le cœur est pauvre même s’ils sont riches matériellement et prospères et ne manquent de rien. Ceux qui sont pauvres dans leur cœur ne peuvent pas être satisfaits des choses de ce monde et ne sont autres que les pauvres en esprit. Notre Seigneur devient le Sauveur de ceux qui sont satisfaits seulement par les choses de Dieu et jamais par les choses de ce monde. 
Par contre, certaines personnes sont riches dans leur cœur même si elles n’ont rien dans ce monde ni de possessions du tout. En d’autres termes, il y a certaines personnes qui sont satisfaites juste avec les choses de ce monde indépendamment de combien elles possèdent. Notre Seigneur ne devient jamais le Sauveur de telles personnes. Peu importe combien notre Seigneur vient vers elles et frappe à leur porte, ces personnes refusent absolument de Le recevoir. Même quand on leur dit que Jésus-Christ a expié tous leurs péchés, elles ne l’acceptent pas. Elles pourraient être en mesure de recevoir Jésus-Christ s’Il les rendait riches et prospères, mais quand Jésus dit “J’ai expié tous vos péchés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit et vous ai rendu juste”, ils ne peuvent pas accepter cette nouvelle de joie spirituelle. Ces gens ne sont pas pauvres en esprit. Ce ne sont pas ceux qui peuvent trouver la bienveillance de Dieu. 
Jésus-Christ peut être trouvé seulement par ceux qui, indépendamment qu’ils soient riches ou non dans ce monde, et qu’ils aient du mérite ou non, ne sont jamais satisfaits par les choses du monde. Il est trouvé par ceux qui sont conscients de Dieu le Créateur de toutes choses, qui cherchent ce Dieu, qui désirent Le trouver, qui veulent croire Sa Parole selon laquelle Il a remis tous leurs péchés, et qui désirent recevoir la rémission des péchés. Ce sont ces gens que Jésus-Christ rencontre. C’est ce que cela signifie quand la Bible dit dans le passage des Ecritures d’aujourd’hui: “Et paix sur la terre parmi les hommes qu'il agrée!” Dieu rencontre ceux qui Le cherchent sincèrement. Il sauve ceux qui Le recherchent.
Beaucoup de Chrétiens dans ce monde pensent aussi que cette notion est élémentaire, mais ils ont réellement besoin de saisir correctement au lieu de juste y penser. Maintenant même, ceux qui cherchent réellement Dieu, ceux qui désirent trouver la satisfaction de leur cœur en Lui et être remis de tous leurs péchés qui restent, cherchent toujours Dieu. Même en ce moment, notre Seigneur trouve et rencontre ces gens là. Dans cette Eglise et de par le monde entier, notre Seigneur trouve ces gens et leur dit: “Avez-vous besoin de Moi?” La plupart des gens répondent à cette question en disant qu’ils n’ont pas besoin de Lui ou qu’ils sont trop occupés pour répondre. Cependant, certaines personnes disent “Oui, Seigneur, j’ai besoin de Toi plus que quoi que ce soit dans ce monde.” Ce sont ces gens qui revêtent la bienveillance de Dieu.
Mes chers croyants, quand le Bébé Jésus est né sur cette terre, ce sont les bergers qui l’ont appris en premier. Dans ce temps présent aussi, il y a des serviteurs de Jésus-Christ et Son peuple qui ont rencontré Dieu avant qui que ce soit d’autre. Qui sont ces gens alors? Ceux qui croient et diffusent la nouvelle bénie que le Bébé Jésus-Christ est venu sur la terre, qu’en grandissant Il a porté tous les péchés de l’humanité en étant baptisé par Jean-Baptiste à l’âge de 30 ans, qu’Il a été crucifié à mort à l’âge de 33 ans, qu’Il est ressuscité des morts et monté au Ciel, et qu’Il nous a ainsi sauvés – c’est le peuple de Dieu d’aujourd’hui et Ses bergers.
C’est à travers ces gens qui ont reçu la rémission des péchés, dont la foi grandit, et qui vivent avec Jésus-Christ que beaucoup de gens dans ce monde peuvent entendre cette nouvelle joyeuse que le Sauveur est né dans la cité de David. C’est la nouvelle d’une grande joie pour tout le monde. Donc, nous devons tous réaliser exactement comment Jésus-Christ a expié tous les péchés de la race humaine entière. Nous devons aussi comprendre comment Il nous a permis de naître de nouveau d’eau et d’Esprit. Avec l’eau et l’Esprit, le Seigneur a fait de nous le peuple de Dieu. Le Sauveur est né dans la cité de David, et c’est la bonne nouvelle d’une grande joie pour le monde entier. Mes chers croyants, à travers ceux qui sont devenus le peuple de Dieu premièrement, à travers Ses bergers, toute personne dans ce monde entend cette nouvelle d’une grande joie.
Plus de 2000 ans sont passés depuis que Jésus-Christ est né sur cette terre. Ce Jésus-Christ, étant venu sur cette terre, a expié tous les péchés de l’humanité durant Ses 33 années de vie. En dépit de cela, il y a toujours beaucoup de gens qui s’enfoncent, ne sachant pas comment Jésus-Christ a expié leurs péchés. A tous ces gens, nous devons prêcher en détail ce que Dieu nous a dit exactement tel quel. Comme les êtres célestes ici dans le passage des Ecritures d’aujourd’hui, nous aussi devons remplir le ministère de la diffusion de la bonne nouvelle et la louange de notre Seigneur avec reconnaissance. C’est la responsabilité de tous ceux qui sont devenus le peuple de Dieu avant quelqu’un d’autre.
Puisque je n’ai pas vu d’êtres célestes, je ne peux le décrire en détail, mais le mot êtres célestes désigne l’armée du Ciel et ses ouvriers. Cela signifie qu’il y a clairement un domaine céleste en dehors de ce domaine terrestre. L’Evangile de Matthieu dit que Dieu a assigné un ange à chaque personne juste, et que ces anges font des rapports à Dieu. Ainsi, nous devons réaliser que nos vies sur la terre ne sont pas tout ce qui existe, et qu’il y a le domaine du Ciel qui nous attend. Nous devons tous nous rappeler sans faute qu’en tant que ceux qui sont sans péché pour avoir cru au baptême de Jésus et Son sang à la Croix, il y a effectivement un autre monde qui nous attend. C’est le domaine des justes nés de nouveau par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, c’est à dire le Royaume des Cieux où le peuple de Dieu vivra. Nous ne devons jamais oublier que nos vies sur la terre ne sont pas tout ce qui existe. Nous rappelant que l’évangile de l’eau et de l’Esprit est prêché à travers l’Eglise de Dieu, et que Dieu travaille dans Son Eglise, rendons tous grâces à Dieu.
Tout comme c’est écrit dans le passage des Ecritures d’aujourd’hui ici, vous et moi avons trouvé la bienveillance de Dieu sur cette terre, et pour cela, je donne toute ma reconnaissance à Dieu une fois encore. Réfléchissons donc maintenant sur ce que nous devrions faire. La réponse est claire. Nous devrions prêcher à tout le monde ce merveilleux évangile proclamant que Jésus a accepté et porté tous les péchés de ce monde en étant baptisé par Jean-Baptiste, qu’Il nous a ainsi rendus sans péché, qu’Il a été condamné à la Croix à notre place même si c’est nous qui aurions dû mourir, et qu’Il nous a ainsi amené la vie éternelle à nous tous.
Alors que Noël arrive, il est bon de rompre le pain ensemble et de profiter de l’occasion. Mais en tant qu’enfants de foi, rassemblons nous aussi dans la paix et louons Dieu. En cette Veillée de Noël, il y aura une représentation théâtrale à l’Eglise, ainsi que des cantiques de Noël à l’aube. Comme les êtres célestes dans le passage des Ecritures d’aujourd’hui, nous allons aussi louer le Seigneur avec nos cantiques de Noël. Chanter des chants de Noël à l’aube est vraiment une expérience merveilleuse. Alors que les gens sont encore au lit, ils peuvent entendre une belle musique du message de l’évangile qui dit que le Bébé Jésus est né, que le Messie est venu, et qu’Il les a sauvés. A travers toutes ces choses, nous pouvons vraiment remercier Dieu et Le glorifier. Ce n’est pas avec notre émotion que nous remercions Dieu juste vaguement, mais par dessus tout, c’est du fond de nos cœurs que nous remercions Jésus-Christ d’être venu sur la terre pour nous sauver.
J’attends ardemment le retour de notre Seigneur. Quand ce jour viendra, le Seigneur nous élèvera dans les airs, et ensemble, avec les êtres célestes, nous louerons le Seigneur et vivrons dans le Royaume Millénaire puis dans le Royaume glorieux des Cieux. Bien que nous ne sachions pas quand ce jour viendra, aussi longtemps que nous vivons dans ce monde, nous devons tous diffuser la bonne nouvelle que le Bébé Jésus-Christ est né sur cette terre, et qu’Il nous a sauvés de tous nos péchés, de la destruction, des malédictions, et de la condamnation.
Je rends grâces à Dieu une fois de plus d’être venu sur la terre comme cela pour nous délivrer de tous nos péchés, de nous avoir trouvés, de nous avoir rencontrés, et de nous avoir tous sauvés.