Sermons

Sujet 9: Romains

[Chapitre 9-4] D’où vient l’angoisse de l’apôtre Paul? (Romains 9:1-33)

( Romains 9:1-33 )
“Je dis la vérité en Christ; je ne mens point, ma conscience me rend témoignage par l’Esprit Saint, J'éprouve une grande tristesse, et j'ai dans le coeur un chagrin continuel. Car je voudrais moi-même être anathème et séparé de Christ pour mes frères, mes parents selon la chair, qui sont Israélites, à qui appartiennent l'adoption, et la gloire, et les alliances, et la loi, et le culte, et les promesses, et les patriarches, et de qui est issu, selon la chair, le Christ, qui est au-dessus de toutes choses, Dieu béni éternellement. Amen! Ce n'est point à dire que la parole de Dieu soit restée sans effet. Car tous ceux qui descendent d'Israël ne sont pas Israël, et, pour être la postérité d'Abraham, ils ne sont pas tous ses enfants; mais il est dit: En Isaac sera nommée pour toi une postérité, c'est-à-dire que ce ne sont pas les enfants de la chair qui sont enfants de Dieu, mais que ce sont les enfants de la promesse qui sont regardés comme la postérité.Voici, en effet, la parole de la promesse: Je reviendrai à cette même époque, et Sara aura un fils. Et, de plus, il en fut ainsi de Rébecca, qui conçut du seul Isaac notre père; car, quoique les enfants ne fussent pas encore nés et ils n'eussent fait ni bien ni mal, -afin que le dessein d'élection de Dieu subsistât, sans dépendre des oeuvres, et par la seule volonté de celui qui appelle, -il fut dit à Rébecca: L'aîné sera assujetti au plus jeune; selon qu'il est écrit: J'ai aimé Jacob Et j'ai haï Ésaü. Que dirons-nous donc? Y a-t-il en Dieu de l'injustice? Loin de là! Car il dit à Moïse: Je ferai miséricorde à qui je fais miséricorde, et j'aurai compassion de qui j'ai compassion.  Ainsi donc, cela ne dépend ni de celui qui veut, ni de celui qui court, mais de Dieu qui fait miséricorde. Car l'Écriture dit à Pharaon: Je t'ai suscité à dessein pour montrer en toi ma puissance, et afin que mon nom soit publié par toute la terre. Ainsi, il fait miséricorde à qui il veut, et il endurcit qui il veut. Tu me diras: Pourquoi blâme-t-il encore? Car qui est-ce qui résiste à sa volonté? O homme, toi plutôt, qui es-tu pour contester avec Dieu? Le vase d'argile dira-t-il à celui qui l'a formé: Pourquoi m'as-tu fait ainsi? Le potier n'est-il pas maître de l'argile, pour faire avec la même masse un vase d'honneur et un vase d'un usage vil? Et que dire, si Dieu, voulant montrer sa colère et faire connaître sa puissance, a supporté avec une grande patience des vases de colère formés pour la perdition, et s'il a voulu faire connaître la richesse de sa gloire envers des vases de miséricorde qu'il a d'avance préparés pour la gloire? Ainsi nous a-t-il appelés, non seulement d'entre les Juifs, mais encore d'entre les païens, selon qu'il le dit dans Osée: J'appellerai mon peuple celui qui n'était pas mon peuple, et bien-aimée celle qui n'était pas la bien-aimée; et là où on leur disait: Vous n'êtes pas mon peuple! ils seront appelés fils du Dieu vivant. Ésaïe, de son côté, s'écrie au sujet d'Israël: Quand le nombre des fils d'Israël serait comme le sable de la mer, Un reste seulement sera sauvé. Car le Seigneur exécutera pleinement et promptement sur la terre ce qu'il a résolu. Et, comme Ésaïe l'avait dit auparavant: Si le Seigneur des armées Ne nous eût laissé une postérité, Nous serions devenus comme Sodome, Nous aurions été semblables à Gomorrhe.  Que dirons-nous donc? Les païens, qui ne cherchaient pas la justice, ont obtenu la justice, la justice qui vient de la foi, tandis qu'Israël, qui cherchait une loi de justice, n'est pas parvenu à cette loi. Pourquoi? Parce qu'Israël l'a cherchée, non par la foi, mais comme provenant des oeuvres. Ils se sont heurtés contre la pierre d'achoppement,  selon qu'il est écrit: Voici, je mets en Sion une pierre d'achoppement Et un rocher de scandale, Et celui qui croit en lui ne sera point confus.”
 

(Romains 9:1-2) “Je dis la vérité en Christ; je ne mens point, ma conscience me rend témoignage par l’Esprit Saint, J'éprouve une grande tristesse, et j'ai dans le coeur un chagrin continuel.”
Jusqu’à maintenant, l’apôtre Paul nous a parlé de la vérité droite. La vérité donnée par l’apôtre Paul parlait de la justice de Dieu qui a sauvé les pécheurs de tous leurs péchés. Dans la Parole de Dieu prêchée par Paul, il est écrit ce qu’est la justice de Dieu et comment cette justice de Dieu s’est accomplie et s’applique à nous. Si nous connaissons tous et croyons l’authentique vérité prêchée par l’apôtre Paul, nous recevrons toutes les bénédictions que Dieu veut nous donner. J’espère que toutes les bénédictions de Dieu seront avec vous tous.
Cependant, loin de la plénitude de la justice de Dieu prêchée par l’apôtre Paul, le peuple d’Israël n’avait pas la foi pour accepter Jésus Christ qui avait accompli la justice de Dieu. A cause de cela, le coeur de l’apôtre Paul était dans une grande tristesse tout le temps dans l’amertume et l’angoisse. Il était en souci à cause du problème lié au salut du peuple d’Israël. Donc, le moment où le souci de l’apôtre Paul et sa souffrance disparaîtront sera quand la nation d’Israël acceptera Jésus, qui est le Héros de l’évangile de l’eau et de l’Esprit en tant que Sauveur. Ainsi, le souci qui tourmente le coeur de Paul continuera jusqu’à ce que la nation d’Israël se tienne devant Dieu. 
Chaque personne du peuple d’Israël devrait maintenant même accepter dans son coeur Jésus Christ, le Messie, comme le Sauveur prophétisé dans l’Ancien Testament. S’ils ne le font pas, ils ne pourront jamais rencontrer le Messie, et ils ne pourront jamais prendre la Nouvelle Jérusalem qui viendra d’en-haut comme leur pays. 
À partir d’aujourd’hui, le jour où le peuple d’Israël croira en Jésus Christ le vrai Messie comme le Sauveur, à cause des souffrances qu’il devra traverser est proche et à portée. A l’avenir, viendra un jour où la nation d’Israël croira en Jésus Christ, qui est venu il y a 2000 ans, comme le Sauveur qu’ils attendaient à cause de beaucoup de souffrance.
 


La foi de Paul 

 
(Romains 9:3) “Car je voudrais moi-même être anathème et séparé du Christ, pour mes frères, mes parents selon la chair,”
Ce verset nous montre le coeur de ceux qui croient en la justice de Dieu. Je dis que le coeur de Paul est comme cela. Il a souhaité le salut de sa nation, de ses compatriotes, et de sa famille même si cela voulait dire qu’il soit lui-même maudit de Christ. Je dis que ce coeur est le coeur des justes.
Les justes trouvent de la joie à partager le salut donné par Dieu avec beaucoup de gens. Cependant, les pécheurs, à la différence des justes, insistent pour obtenir de bonnes choses. Ils ne trouvent pas de joie à partager ce qui est bon. 
Le Seigneur dit que ceux qui ont reçu beaucoup devraient donner beaucoup, et Il dit aussi: “On demandera beaucoup à qui l'on a beaucoup donné, et on exigera davantage de celui à qui l'on a beaucoup confié.” (Luc 12:48). Donc, les gens qui ont la justice de Dieu dans leur coeur veulent diffuser la justice de Dieu dans le monde entier, tout comme le coeur de Dieu. Même s’ils peuvent perdre beaucoup, ils veulent que ce soit ainsi.  
Maintenant même, ceux qui croient en la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit trouvent de la joie à partager beaucoup de choses pour nombreuses âmes. Un tel coeur est le coeur de la justice de Dieu donné à ceux qui sont devenus enfants de Dieu. Les gens qui possèdent la justice de Dieu traversent des difficultés pour le salut spirituel des autres. C’est parce que faire cela est réconfortant pour leur coeur. 
 


Même si les Israélites ont reçu l’amour particulier de Dieu 

 
(Romains 9:4-5) “Qui sont Israélites, à qui appartient  l’adoption, et la gloire, et les alliances, et la loi, et le culte et les promesses et les patriarches, et de qui est issu, selon la chair, le Christ, qui est au-dessus de toutes choses, Dieu béni éternellement. Amen!”
Les Israélites sont une nation qui a reçu beaucoup de bénédictions de Dieu dans la chair et dans l’esprit. Pour eux, Dieu est venu personnellement comme leur Dieu, et Il leur a donné les commandements de Dieu et la promesse des bénédictions comme une nation de sacerdoce qui fasse des sacrifices à Dieu. Mais parce qu’ils n’ont pas cru à la bénédiction de Dieu, ils ont rejeté Jésus Christ, qui est la bénédiction de Dieu, de leur pays. Donc, les Gentils ont été autorisés à recevoir beaucoup de bénédictions par leur connaissance de Jésus Christ qui est devenu la justice de Dieu. Puisque la nation d’Israël n’a pas cru en Jésus Christ comme le Messie, les bénédictions de la justice de Dieu ont atteint ceux parmi les Gentils qui croient en la justice de Dieu. 
Jésus Christ, que la nation d’Israël n’a pas accepté dans son coeur, était fondamentalement Dieu et le Sauveur. Ainsi, ils auraient dû savoir que Dieu était plus que suffisant pour recevoir l’amour, la louange, la vénération, et la gloire de nous tous. Cette vérité est une vérité très importante; si importante qu’insister dessus n’est jamais assez.
Nous devons tous connaître et croire que Jésus Christ est Dieu. Nous devons réaliser que connaître et croire qu’Il a accompli la mission du Sauveur pour tous les pécheurs est extrêmement important. 
 

Le plan de Dieu a pris effet 
 
(Romains 9:6-9) “ Ce n'est point à dire que la parole de Dieu soit restée sans effet. Car tous ceux qui descendent d'Israël ne sont pas Israël, et, pour être la postérité d'Abraham, ils ne sont pas tous ses enfants; mais il est dit: En Isaac sera nommée pour toi une postérité, c'est-à-dire que ce ne sont pas les enfants de la chair qui sont enfants de Dieu, mais que ce sont les enfants de la promesse qui sont regardés comme la postérité. Voici, en effet, la parole de la promesse: Je reviendrai à cette même époque, et Sara aura un fils.”
Dieu travaille comme cela. Quand Dieu travaille sur les gens, Il le fait en faisant d’abord une promesse.
Par exemple, nous pouvons le voir dans l’oeuvre qu’Il a accomplie après avoir parlé à Jacob et Ésaü. Aussi, nous pouvons voir que Dieu a donné Isaac à Abraham après lui avoir d’abord donné la parole de promesse. 
Dieu a promis de donner un fils à Abraham, et cette promesse signifiait qu’Il donnerait un fils à travers le corps de Sarah. Cependant, puisque l’accomplissement de cette promesse semblait tardif, le coeur d’Abraham a suivi la direction des voies charnelles, et il a eu un fils nommé Ismaël. Mais après avoir promis à Abraham de lui donner un enfant à travers Sarah, Dieu a accompli cette promesse 20 ans plus tard. Quand Dieu dit qu’Il allait donner un fils à Abraham, Il voulait dire qu’Il donnerait un enfant de la foi, non un enfant de la chair. De même, devant Dieu, nous devons Le comprendre comme le Dieu qui promet et accomplit la prospérité de notre foi spirituelle plutôt que la prospérité de notre chair. 
Il y a des temps où nous attendons d’accomplir la prospérité de la chair, en ignorant la foi spirituelle que Dieu requiert. Cependant, nous devons nous-mêmes continuer notre vie de foi ayant notre but fixé sur la Parole de Dieu. Si nous devions percevoir la Parole de Dieu en fixant notre but sur l’accomplissement des désirs charnels, nous ferions une grande erreur. La Parole de Dieu demande toujours une foi qui est absolument nécessaire pour l’accomplissement de la Parole. Ayant foi en ce principe spirituel, nous devons vivre notre foi devant Dieu. 
La foi que Dieu désire est la foi qui croit toujours à la réalisation de la Parole de Dieu. Dieu demande de nous la foi qui croit toujours en la Parole de Dieu. Vous devez aussi croire de tout coeur en la Parole de Dieu qui nous dit que toute la justice de Dieu a été accomplie par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. 
 

L’Élection de Dieu a-t-elle été accomplie sans aucun but? 
 
(Romains 9:10-13) “ Et, de plus, il en fut ainsi de Rébecca, qui conçut du seul Isaac notre père; car, quoique les enfants ne fussent pas encore nés et ils n'eussent fait ni bien ni mal, -afin que le dessein d'élection de Dieu subsistât, sans dépendre des oeuvres, et par la seule volonté de celui qui appelle, - il fut dit à Rébecca: L'aîné sera assujetti au plus jeune; selon qu'il est écrit: J'ai aimé Jacob Et j'ai haï Ésaü.”
Au sujet de l’élection, la Bible dit: “Jacob a été élu non à cause des oeuvres mais de Celui qui appelle.” Les gens doivent mettre cette vérité dans leur coeur. 
Nous devons réaliser qu’au sujet de l’élection par Dieu de Son peuple, il est dit que cela est fait non par les oeuvres des gens, mais seulement par Celui qui appelle, parce que Dieu veut nous donner la justice de Dieu. Dieu dit que c’est pour appeler les pécheurs qui sont nés pécheurs par la justice de Dieu par Jésus Christ, et pour faire de ceux qui ont répondu à Son appel le peuple de Dieu en les sauvant des péchés.
Nous devons connaître la justice de Dieu. La Bible dit qu’au sujet de l’appel de Dieu, il y a une raison d’avoir appelé quelqu’un comme Jacob, mais non Ésaü. Voulez-vous connaître la raison pour laquelle Dieu a dit: “-afin que le dessein d'élection de Dieu subsistât, sans dépendre des oeuvres, et par la seule volonté de celui qui appelle, -”? Vous devez comprendre que la raison est que Dieu veut sauver les pécheurs comme Jacob de leurs péchés.
Dieu aime quelqu’un comme Jacob mais hait quelqu’un comme Ésaü. C’est parce que quelqu’un comme Ésaü, puisqu’il avait beaucoup de sa propre justice, a méprisé la justice de Dieu et ne l’a pas acceptée dans son coeur. Dieu veut briser la justice humaine; Dieu brise réellement la justice humaine par Sa justice afin de sauver les humains. Dieu veut délivrer les pécheurs de tous les péchés par Sa propre justice. 
Entre Jacob et Ésaü, qui étaient dans le sein de Rébecca, Dieu a choisi un seul des deux parce qu’Il savait qui accepterait la justice de Dieu dans son coeur et qui ne le ferait pas et la rejetterait. Ainsi, Dieu dit qu’Il a choisi Jacob qui accepterait la justice de Dieu dans son coeur au lieu d’Ésaü. Certaines personnes disent qu’entre Ésaü et Jacob, Dieu a aimé l’un et pas l’autre sans raison particulière. Mais je vous dis qu’il n’y a pas une seule fois où Dieu agisse sans raison. 
Dieu est le Dieu de la vérité, et vous devez comprendre que quelque chose ne va pas chez ceux qui pensent que Dieu, qui est la vérité, n’exécute pas des jugements et des actes véridiques. En aucun cas Dieu n’élit injustement. Pourquoi donc ? Le fait est que “l’appel” est prédestiné dans l’élection par Dieu. S’il n’y a pas de prédestination sur qui appeler dans l’élection de Dieu, Dieu dira qu’il y a une erreur dans Son élection. Mais vous devez réaliser que Dieu ne fait pas d’erreurs. C’est parce que Dieu dit: “Je suis le chemin, la vérité, et la vie.” Cela signifie que Dieu est la vérité, le Maître qui donne la vie, le Chemin pour obtenir la vie éternelle et recevoir la rémission des péchés. C’est parce que Dieu connaît tout.
Ne sommes-nous pas vous et moi fondamentalement vils et faibles, trompant les autres autant que possible? Étant donné cela, si Dieu nous a choisis parce qu’Il ne pouvait que nous choisir à travers Jésus Christ, est-ce une erreur? Jamais. Plutôt, Dieu a exclu ceux qui sont arrogants, ont trop de leur propre justice, déborde d’une justice à leur propre sauce, et croient qu’ils n’ont pas tellement de manquements devant le choix de Dieu.
Puis, est-ce juste que Dieu élise des gens arrogants qui s’appuient sur leur propre justice devant Dieu comme Son peuple? Le Dieu de vérité ne ferait jamais cela. Nous louons le fait que Dieu ait choisi Jacob, qui avait des manquements, des faiblesses, et peu de propre justice, au lieu de quelqu’un comme Ésaü, qui était plein d’orgueil et d’arrogance.
Dieu n’est pas le Dieu de quelqu’un comme Ésaü. Plutôt, il est le Dieu de quelqu’un comme Jacob. Dieu est le Père de compassion. Dieu est le Dieu de vérité. Dieu est le Dieu de miséricorde. Mais Il est le Dieu qui verse Sa colère sur ceux qui sont plein d’orgueil et brise ceux qui sont arrogants. 
Comme Dieu le Père élit et aime les gens, Il disperse et verse Sa colère sur ceux qui sont orgueilleux; mais Il fait miséricorde à ceux qui sont humbles. Il veut que vous puissiez savoir que Dieu le Père vous a sauvé par le baptême de Son Fils unique, Jésus Christ, et le sang qu’Il a versé à la Croix. 
Dieu choisit des gens, et nous avons besoin de la connaissance qui réalise et sait que Dieu a donné la bénédiction de devenir enfant de Dieu à ceux qui croient en la justice de Celui qui nous a appelés par le baptême reçu par Jésus Christ et Son sang à la Croix. J’espère que vous avez la connaissance de la justice de Dieu et la bénédiction de réaliser pourquoi Dieu aimait Jacob et haïssait Ésaü, et qu’alors vous croyiez en Lui correctement. Le fait que Dieu ait aimé Jacob avec la justice de Dieu et haï Ésaü qui a refusé la justice de Dieu est une vérité.
 

Vraiment, il y a ceux à qui Dieu fait miséricorde 
 
(Romains 9:14-16) “Que dirons-nous donc? Y a-t-il de l’injustice en Dieu? Loin de là! Car il dit à Moïse: «Je ferai miséricorde à qui je fais miséricorde, et j’aurai compassion de qui j’ai compassion». Ainsi donc cela ne dépend ni de celui qui veut, ni de celui qui court, mais de Dieu qui fait miséricorde.”
Dieu a-t-Il tort d’aimer Jacob et de haïr Ésaü? Le fait est que non. Quand Dieu regarde les gens, Il sauve personnellement les pitoyables de leurs péchés en ayant compassion d’eux. Donc, ceux pour qui Dieu a compassion deviennent le peuple de Dieu en ayant reçu l’amour du salut de Dieu et en étant délivrés de tous leurs péchés. En réalité, devenir le peuple de Dieu en ayant reçu la rémission des péchés de Dieu dépend de ce qu’on ait reçu la compassion de Dieu, et non d’une vie menée jusqu’à atteindre la sanctification. 
Nous devons tous savoir que pour recevoir la rémission des péchés devant Dieu, nous devons rejeter nos propres pensées. Si vous ne rejetez pas vos propres pensées devant Dieu, vous tomberez dans l’erreur d’essayer de recevoir la rémission des péchés en faisant quelque chose de bien vous-même. Tous ceux qui veulent recevoir la rémission des péchés devant Dieu doivent rejeter leurs pensées. C’est seulement à partir de là que nous pouvons croire au salut, à l’acte juste que Dieu a fait pour nous. Cela signifie à son tour que si nous voulons recevoir la rémission des péchés, nous devons d’abord rejeter nos propres pensées au lieu d’essayer de faire quelque chose. Quand nous écartons nos pensées, nous voyons l’oeuvre que Dieu a faite pour nous.
Jusqu’à maintenant, avons-nous vous et moi essayé de recevoir le salut en faisant bien dans la course de la foi? Non, pas du tout! Sinon, rejetons nos pensées. Regardons à l’amour de la justice de Dieu que Dieu a accomplie pour nous. Si nous le faisons, le baptême de Jésus pour qu’Il prenne nos péchés, le sang de la croix, Sa mort et Sa résurrection nous seront montrés clairement. Alors, la justice de Dieu nous sera montrée.
Comme Jacob, voulez-vous recevoir l’amour de Dieu? Si oui, j’espère que vous confirmerez et reconnaîtrez le fait que vous êtes comme Jacob. J’espère que vous réaliserez le fait qu’une personne comme Ésaü n’est pas sauvée des péchés parce qu’elle n’a pas reçu la compassion de Dieu. Je veux que vous croyiez au fait que la justice de Dieu qui est venue par l’eau et l’Esprit vous a sauvé parfaitement de tous vos péchés.
 

La colère de Dieu sur ceux dont le coeur est endurci
 
(Romains 9:17) “Car l’écriture dit à Pharaon: «Je t'ai suscité à dessein pour montrer en toi ma puissance, et afin que mon nom soit publié par toute la terre.»”
C’était aussi la volonté de Dieu de montrer Son Omnipotence en levant quelqu’un comme Pharaon. Parmi ceux qui vivent dans ce monde, les gens dont le coeur est endurci sont détruits pour avoir lutté contre Dieu. Mais au milieu de cette destruction, Dieu a fait que nous puissions voir que Dieu vit et agit, et ainsi, nous pouvons le voir. Récemment, il est arrivé que quelqu’un se moque des serviteurs de Dieu qui diffusaient l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et il est mort à cause d’un cancer de la peau.
Dans la Bible aussi, Dieu a fait que les Égyptiens se noient dans les eaux de la Mer Rouge parce que Pharaon n’a pas libéré le peuple d’Israël à cause de son coeur endurci. Dans la Bible, il y a aussi des moments où les armées d’Assyrie et de Babylone ont perdu leur pays pour avoir combattu Israël. De même, que ce soit un individu ou une nation, ils ont tous souffert la destruction par la puissance de Dieu pour avoir combattu Dieu et Son peuple.
Le fait que chaque personne dont le coeur est endurci soit détruite tout comme Ésaü et Pharaon, vient de ne pas avoir cru en la justice de Dieu qui est la puissance de Dieu. Ceux qui sont comme Ésaü sont haïs de Dieu et sont détruits pour ne pas avoir cru en la justice de Dieu. La puissance de Dieu et le fait que Dieu vive se voient aussi dans la destruction de ceux dont le coeur est endurci. Donc, Dieu répand la puissance de Sa colère pour ceux qui sont comme Ésaü, mais il montre l’amour et la miséricorde à ceux qui sont comme Jacob. Ainsi, Dieu montre le fait qu’Il vit et Sa puissance à toutes sortes de gens vivant sur la terre. 
Nous devons apprendre la leçon que l’on ne doit pas devenir quelqu’un qui souffre de la destruction à cause d’un coeur endurci devant Dieu. Nous devons devenir ceux qui attendent la miséricorde de Dieu. Pourquoi devrions-nous endurcir nos coeurs devant Dieu? Le fait qu’un coeur soit endurci devant Dieu signifie que ce coeur est arrogant. Ce que je dis c’est que: sommes-nous si bons que nous devions élever nos coeurs? Avons-nous une raison d’exalter nos coeurs devant Dieu? Dieu nous a donné la justice de Dieu gratuitement, alors quelle raison y a-t-il de ne pas y croire?
La justice de Dieu est pleinement présente dans l’évangile de l’eau et de l’Esprit, mais quelle raison y a-t-il à ce que nous recevions la haine de Dieu en ne croyant pas? En croyant en l’amour de la justice de Dieu, nous devons devenir ceux qui ont l’amour de Dieu. Ainsi, pourquoi devons-nous devenir ceux qui ne croient pas en exaltant nos coeurs? Indépendamment de la personne, il n’y a pas de bénéfice à exalter son coeur devant Dieu. Cependant, puisque ceux dont le coeur est dur devant Dieu reçoivent la colère de Dieu; le nom de Dieu est encore plus connu à cause de ces gens.
 

Dieu répand justice et miséricorde
 
(Romains 9:18) “Ainsi donc il fait miséricorde à qui il veut, et il endurcit qui il veut.”
Ce verset nous dit que Dieu donne la justice de Dieu qui donne la rémission des péchés à ceux qui n’ont rien à montrer, car ils n’ont pas de leur propre justice et donc Dieu a pitié d’eux. 
Qu’en est-il de la volonté de Dieu envers l’homme? Envers les pitoyables, Dieu veut les couvrir de Son amour et de miséricorde et de la justice de Dieu; mais aux fiers dont le coeur est dur, la volonté de Dieu est qu’ils reçoivent la punition de l’enfer en rendant leur coeur encore plus dur. Donc, vous devez devenir une personne humble qui demande la miséricorde de Dieu, au lieu de devenir quelqu’un dont le coeur est plein d’orgueil devant Dieu.
Quand Dieu regarde les gens, Il les voit en les séparant en deux groupes: les orgueilleux et les autres. Il pratique selon Sa volonté. Il donne la punition à ceux qui sont pleins d’orgueil et répand l’amour de la justice de la miséricorde de Dieu sur ceux qui sont pitoyables. 
Nous ne devons pas penser que Dieu est despotique sans raison, discrétionnaire, ou injuste. Dieu est le Dieu de la vérité. Nous devons savoir et croire que Dieu agit avec raison, discrétion, miséricorde, et le sens de la justice.
 
 
Vous devez reconnaître la justice de Dieu et soupirer après Sa miséricorde 
 
(Romains 9:19) “Tu me diras: ‘Pourquoi blâme-t-il encore? Car qui est-ce qui résiste à sa volonté?’”
La question est: “Comment Dieu peut-il punir ceux qui sont nés comme semence de péché pour leurs erreurs?” Mais le fait est que puisque c’est la volonté de Dieu que les gens – ceux qui reconnaissent Dieu et croient en l’amour de la miséricorde de Dieu en humiliant leur coeur devant Dieu, en dépit du fait qu’ils sont nés comme semence de péché – soient Ses enfants et qu’Il les bénisse, Dieu maudit ceux dont le coeur est plein d’orgueil et bénit ceux qui sont humbles. Donc, nous ne pouvons pas dire que la bénédiction et la malédiction que Dieu répand sont erronées. L’oeuvre que Dieu fait est une oeuvre juste. Qui peut combattre l’oeuvre que Dieu fait? Personne. Pourquoi? Parce que l’oeuvre que Dieu fait est parfaite et juste.
Nous humains pouvons sembler identiques de notre point de vue. Du point de vue de Dieu, cependant, il y a des gens qui sont si pitoyables que Dieu veut les couvrir de Son amour, et il y a des gens qui sont si endurcis et arrogants que Dieu veut verser Sa malédiction sur eux au lieu de Son amour. Donc, puisque c’est la volonté de Dieu de répandre l’amour de la miséricorde aux humains qui sont pitoyables, personne ne peut l’arrêter. Personne ne peut non plus stopper la volonté de Dieu de verser Sa colère par Sa puissance sur d’autres humains dont le coeur est arrogant et endurci car ils n’acceptent pas la justice de Dieu. Personne ne peut s’opposer à l’oeuvre que Dieu fait, et personne ne peut l’obstruer. 
 

Pouvons-nous corriger Dieu?
 
(Romains 9:20) “ O homme, toi plutôt, qui es-tu pour contester avec Dieu? Le vase d'argile dira-t-il à celui qui l'a formé: Pourquoi m'as-tu fait ainsi?”
Ce verset demande ce qu’il y a de mal chez Dieu qui répand la miséricorde de Sa justice sur ceux qui le méritent. Nous ne pouvons pas protester contre Dieu en disant: “Pourquoi as-tu fait que je sois si arrogant?” Si quelqu’un est ainsi, il l’est devenu non parce que Dieu l’a fait ainsi mais parce qu’il n’a pas accepté l’amour de la grâce de Dieu pour avoir endurci son coeur lui-même.
Aucun humain ne peut gronder Dieu. Quel mal Dieu a fait? Y a-t-il quelque chose d’injuste fait par Dieu? Jamais. Dieu a donné la justice du salut de la rémission des péchés aux humains qui sont tombés dans le péché. En dépit de cela, il y a ceux qui croient en Lui et ceux qui ne croient pas; et donc les gens sont séparés entre ceux qui reçoivent la bénédiction et ceux qui reçoivent la malédiction.
Mais, les gens s’en prennent à Dieu disant qu’Il n’est pas juste. C’est parce qu’ils ont la fausse compréhension que Dieu a permis les bénédictions et les malédictions parce qu’Il aime arbitrairement certains et hait les autres, étant partial au lieu d’être juste envers tous. Cependant, Dieu n’a jamais été partial ou injuste. Plutôt, parce que Dieu est juste, ce sont les gens qui ne comprennent pas Dieu, incapables de comprendre Sa justice.
Les humains peuvent aimer avec partialité, mais puisque Dieu ne le peut pas, c’est quelque chose que les gens ne comprennent pas, pensant que Dieu est comme un humain. En envoyant Son Fils unique dans le monde, Dieu le Père a fait que Son Fils soit baptisé par Jean Baptiste pour qu’Il prenne tous les péchés du monde, et toute la justice de Dieu a ainsi été accomplie pour sauver tous les humains. Jésus a reçu le baptême, est mort à la Croix, et est devenu notre Sauveur éternel par Sa résurrection. Ainsi, l’amour de Dieu est absolument juste, mais les gens s’en prennent à Dieu parce qu’ils ne L’ont pas compris avec leurs propres pensées. Les gens doivent se repentir.
 

Dieu a le droit de faire les choses avec justice
 
(Romains 9:21) “Le potier n'est-il pas maître de l'argile, pour faire avec la même masse un vase d'honneur et un vase d'un usage vil?”
Ce passage signifie que toute l’autorité est en Dieu Lui-même. Il est dit comment Dieu n’aurait-Il pas autorité pour faire des gens Ses enfants? Certainement, Dieu a l’autorité de nommer Ses enfants. Il dit aussi comment Dieu n’aurait pas l’autorité d’envoyer Ses ennemis qui n’acceptent pas Sa volonté mais le combattent en enfer? Bien sûr, toute autorité appartient à Dieu. Il n’y a rien de mal dans l’oeuvre que Dieu fait, pas même un peu. S’il y a quelque chose de faux, ce sont les pensées des gens, leur coeur, et leur foi.
La foi fausse des gens insiste sur leurs pensées comme seules justes, et n’accepte pas la justice de Dieu. Selon leurs pensées, il est bon de mener leur vie comme enfants de Dieu et vivre leur foi au salut en faisant des prières de repentance chaque jour et en vivant la sanctification graduelle. Mais Dieu n’a pas établi Sa volonté ainsi. 
La volonté de Dieu est de permettre aux gens d’obtenir la vie éternelle en croyant en la justice de Dieu. La volonté de Dieu le Père est de sauver les pécheurs de tous leurs péchés en envoyant Son Fils sur la terre, Lui faisant prendre les péchés du monde par Son baptême, Le faisant clouer à la Croix. C’est la justice de Dieu. En d’autres termes, c’est la volonté de Dieu de faire que ceux qui croient en la justice de Dieu soient Son propre peuple et de faire que ceux qui ne croient pas en Sa justice soient serviteurs de la destruction. Dieu a toute autorité avec Sa bonté. 
 

C’est la volonté de Dieu de répandre Sa miséricorde sur ceux qui sont destinés à subir la colère 
 
(Romains 9:22) “ Et que dire, si Dieu, voulant montrer sa colère et faire connaître sa puissance, a supporté avec une grande patience des vases de colère formés pour la perdition,”
Dieu a sauvé les humains, qui devaient être détruits, de la destruction en leur faisant connaître les richesses de la gloire de Dieu et la justice de Dieu. A l’origine, les humains étaient tous serviteurs de Satan, ayant été trompés. Ceux qui ont été trompés par Satan sont tombés dans son mensonge et ont perdu la communion avec Dieu. Ils sont plutôt devenus ceux qui ont combattu Dieu. Ce sont ceux que Dieu a décidé de détruire. Ceux qui ont des péchés devant Dieu et ceux qui s’opposent à Dieu sont devenus ceux qui ne pouvaient que recevoir la punition de l’enfer à cause de leurs péchés. Cela montre qu’ils étaient destinés à la destruction à cause de leurs péchés. Pour les autres humains, Dieu a décidé de les couvrir des richesses de Sa miséricorde et de la grâce de la rémission des péchés. Il a décidé de les couvrir de Son amour, tout en attendant patiemment avec tolérance.
Puisque Dieu a décidé de nous couvrir de l’amour de Sa justice de la sorte, nous n’avons pas de raison de protester. Plutôt, nous devrions louer Dieu pour son grand amour. Si Dieu a décidé de faire l’oeuvre du salut des pécheurs, nous devons être reconnaissants, et nous devons exalter la gloire de Dieu. Qui que ce soit, personne ne peut s’opposer à l’oeuvre que Dieu fait; et même si les gens veulent interférer, ils n’ont pas la qualification pour interférer. 
 

Il n’y a rien de mal dans l’oeuvre que Dieu fait, rien du tout
 
(Romains 9:23) “et s'il a voulu faire connaître la richesse de sa gloire envers des vases de miséricorde qu'il a d'avance préparés pour la gloire?”
Même si Dieu a décidé de sauver les pécheurs par Sa justice, qui peut protester que ce soit mal? Nous qui croyons en la justice de Dieu ne pouvons pas dire qu’Il ait tort. Nous ne pouvons qu’être reconnaissants avec un coeur qui révère Dieu qui fait l’oeuvre vertueuse. Nous ne pouvons juger si c’est “bon ou mauvais”. Qui peut dire que l’oeuvre de justice que Dieu fait est “bonne ou mauvaise?” Les gens qui croient en la justice de Dieu comme ceux qui ne croient pas ne peuvent pas faire cela. 
 
(Romains 9:24-26) “ Ainsi nous a-t-il appelés, non seulement d'entre les Juifs, mais encore d'entre les païens, selon qu'il le dit dans Osée: J'appellerai mon peuple celui qui n'était pas mon peuple, et bien-aimée celle qui n'était pas la bien-aimée; et là où on leur disait: Vous n'êtes pas mon peuple! ils seront appelés fils du Dieu vivant.”
Nous qui sommes nés comme descendants d’Adam fondamentalement n’étions pas de Dieu. Mais en ayant reçu l’amour de la miséricorde de Dieu, nous sommes devenus Son peuple. Nous étions vases de colère devant Dieu. Mais Dieu nous a considérés maintenant comme vases de miséricorde.
Dieu a délivré ceux qu’Il veut prendre comme Ses propres enfants de l’assujettissement à la colère. Quand Dieu regarde les humains, certains sont si pitoyables qu’Il ne peut que les délivrer de la colère. Ainsi, Dieu a adopté les humains comme Son propre peuple en donnant Son amour de miséricorde. Donc, ceux qui ont reçu la justice de Dieu sont devenus Ses propres enfants par la foi.
Les gens étaient fondamentalement destinés à la colère de Dieu. Dans le Livre des Romains chapitre 11 verset 32, Dieu dit: “Car Dieu a renfermé tous les hommes dans la désobéissance, pour faire miséricorde à tous.”, et nous le croyons de tout coeur. 
Nous étions fondamentalement semence de péché, incapables d’obéir à Dieu. Mais Dieu, qui est plein d’amour, a fait de nous Son peuple en nous donnant Son amour miséricordieux après nous avoir mis, nous désobéissants, dans les péchés pour faire de nous Son peuple. Pour cette raison, l’amour de la justice de Dieu réside seulement dans les croyants et en Dieu.
 

Est-ce le seul petit nombre du peuple d’Israël qui devient le peuple de Dieu? 
 
(Romains 9:27-28) “ Esaïe, de son côté, s'écrie au sujet d'Israël: Quand le nombre des fils d'Israël serait comme le sable de la mer, Un reste seulement sera sauvé. Car le Seigneur exécutera pleinement et promptement sur la terre ce qu'il a résolu.».
Même s’il y a un grand nombre d’Israélites, Dieu a dit que seuls ceux qui croient en Jésus Christ comme le sauveur deviendront le peuple de Dieu à la fin des temps. 
Donc, cela signifie que parmi les nombreux Israélites, seul un petit nombre deviendra le peuple de Dieu après avoir été délivré de la colère? Oui. Ce passage dit que Dieu fera cela pour seulement un petit nombre d’Israélites, et Il le fera seulement sur un petit nombre de Gentils aussi. Parmi ces nombreux gens qui porteront la colère de Dieu, seul un petit nombre de gens porteront la miséricorde de Dieu, échappant à cette colère, et devenant le peuple de Dieu.
Dieu accomplira toute Sa Parole puis mettra fin au monde. Dieu trouvera certainement ceux qui recevront l’amour de Sa miséricorde parmi ceux qui recevront Sa colère, et Il accomplira l’oeuvre de faire d’eux Son peuple en les couvrant de Sa justice. Quand cela sera accompli, Il mettra fin à l’histoire de ce monde. Si nous portons la rémission des péchés de notre Dieu, nous devons être préparés dans nos coeurs à être revêtus de la miséricorde de Dieu.
 
 
Dieu a laissé ceux qui croient en la justice de Dieu sur cette terre 
 
(Romains 9:29) “Et comme Esaïe l’avait dit auparavant: «Si le Seigneur des armées ne nous eut laissé une postérité, nous serions devenus comme Sodome et nous aurions été semblables à Gomorrhe».”
Ce passage des Ecritures nous dit que le monde entier serait détruit à cause du péché si Dieu n’avait pas laissé ceux qui croient en la justice de la miséricorde de Dieu. Pour tous les gens du monde, le Seigneur a laissé Ses serviteurs qui croient et prêchent la justice de Dieu. Ce sont ceux qui croient en la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Même s’ils étaient des pécheurs qui méritaient Sa colère, en croyant en la vérité comprenant la justice de Dieu, ils sont devenus ceux qui ont été sauvés de leurs péchés. Ce sont les serviteurs de la justice de Dieu qui font l’oeuvre qui délivre les gens du péché qui méritait la colère en leur prêchant la justice de Dieu. Dieu les a laissés sur la terre pour vous.
Vous et tous les autres doivent recevoir et accueillir ceux qui croient et prêchent la justice de Dieu. C’est parce qu’ils sont les ambassadeurs de la justice de Dieu. Si vous vous demandez pourquoi Dieu les a laissés sur la terre, vous devez réaliser que c’est pour vous. Ceux qui sont fondamentalement destinés à la colère de Dieu doivent accepter ces gens de foi qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit comme des ambassadeurs de Dieu. 
Vous et tous les autres devez savoir, être reconnaissants, et croire que Dieu a laissé ceux qui croient en la justice de Dieu sur la terre pour les pécheurs. Dieu a délivré de Sa colère tous ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit prêché par les serviteurs de la justice de Dieu. 
 

On ne peut pas obtenir la justice de Dieu par ses propres oeuvres méritantes 
 
(Romains 9:30-32) “Que dirons-nous donc?   Les païens, qui ne cherchaient pas la justice, ont obtenu la justice, la justice qui vient de la foi, tandis qu'Israël, qui cherchait une loi de justice, n'est pas parvenu à cette loi. Pourquoi? Parce qu'Israël l'a cherchée, non par la foi, mais comme provenant des oeuvres. Ils se sont heurtés contre la pierre d'achoppement,”
Jusqu’à maintenant, le peuple d’Israël a poursuivi la justice de la Loi devant Dieu. Donc, ils ont vécu en rejÉtant la foi en Jésus Christ qui est devenu la justice de Dieu. C’est pour cela qu’ils n’ont pu recevoir ni le salut de Dieu, ni n’ont pu devenir le peuple de Dieu. Cependant, puisque les Gentils ont cru en la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit contenant la justice de Dieu plutôt que de suivre la justice de la Loi, ils ont été délivrés de tous leurs péchés et sont devenus le peuple de Dieu.
A ce moment même, la foi de ceux parmi la nation d’Israël et les Gentils qui ont suivi la justice de la Loi est destinée à la destruction parce qu’ils n’ont pas pu recevoir la délivrance de leurs péchés. 
Parmi ceux qui croient en Jésus aujourd’hui, ceux qui croient sans la connaissance en la justice de Dieu montrée dans l’évangile de l’eau et de l’Esprit arriveront à la destruction à la fin parce qu’ils n’auront pas reçu la délivrance de leurs péchés en dépit de leur foi en Jésus. Puisqu’ils se sont levés contre la justice de Dieu avec la justice humaine et la justice légaliste, et bien qu’ils croient en Jésus comme le Sauveur, ils ne peuvent qu’être confinés dans le péché. Indépendamment de ce dont on fait partie, de la nation d’Israël ou des Gentils, chaque personne doit croire en la justice de Dieu pour faire partie du peuple de Dieu. La justice de Dieu est pleinement montrée dans l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
 

On ne peut pas croire correctement en Jésus sans la foi qui croit en la justice de Dieu 
 
(Romains 9:33) “selon qu’il est écrit: «Voici, je mets en Sion une pierre d’achoppement, et un rocher de scandale», et «celui qui croit en lui ne sera pas confus»”
Dieu le Père a établi Jésus notre Sauveur sur le chemin du Ciel, et quiconque ne croit pas au baptême de Jésus, qui est devenu la justice de Dieu, au Jourdain et au sang de la Croix ne pourra pas passer la porte du Ciel. Nous devons savoir cette vérité. 
Aujourd’hui, il y a beaucoup de gens qui croient en Jésus comme le Sauveur pour aller au Ciel et recevoir la rémission des péchés. Cependant, le fait qu’ils croient en Jésus est bon, mais il y a beaucoup de gens qui ne croient pas en la justice de Dieu. C’est parce qu’ils ne sont pas conscients du baptême de Jésus reçu de Jean Baptiste et de Son sang versé à la Croix qui constituent vraiment la justice du salut et la justice de Dieu pour les croyants. Ainsi, leur foi devient un échec. Dieu le Père a permis que tout le monde croie en Jésus comme le Sauveur. Mais il a fait en sorte que si les gens ne savent pas que le baptême de Jésus et Son sang à la Croix constituent la justice de Dieu, leur foi devienne un échec. 
Donc, ceux qui croient en Jésus comme leur Sauveur doivent garder à l’esprit et croire qu’ils peuvent être délivrés de tous leurs péchés seulement s’ils croient au baptême de Jésus et au sang de la Croix qui sont devenus la justice de Dieu, sans faute. Je prie dans la foi qui croit en la justice de Dieu que la bénédiction de Dieu soit sur vous. 
Jusqu’à présent, j’ai travaillé avec l’Église de Dieu. Je suis reconnaissant d’avoir servir le Seigneur avec vous qui croyez aussi en la justice de Dieu. Je rends vraiment grâces au Seigneur. Je vous retrouverai dans mes prochains écrits.