Sermons

Sujet 10: La Révélation

[22-2] Soyez Joyeux et Fort dans l’Espérance de la Gloire (Apocalypse 22:1-21)

Soyez Joyeux et Fort dans l’Espérance de la Gloire
(Apocalypse 22:1-21) 

Apocalypse 22:6-21 nous montre l’espérance pour les Cieux. Le chapitre 22, le chapitre concluant le Livre de l’Apocalypse, s’occupe de la confirmation de la fidélité des prophéties scripturaires et de l’invitation de Dieu pour la Nouvelle Jérusalem. Ce chapitre nous dit que la Nouvelle Jérusalem est un cadeau de Dieu donné aux saints qui sont nés de nouveau en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Dieu a fait en sorte que les saints Le louent dans la Maison de Dieu. De cela, je suis profondément reconnaissant au Seigneur. Les mots ne peuvent exprimer à quel point nous sommes reconnaissants qu’Il nous permette d’être les saints qui, en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, furent pardonnés de tous leurs péchés devant le Seigneur. Qui, sur cette terre, pourrait recevoir une bénédiction plus grande que celle que nous avons reçue? Personne!
Le passage principal d’aujourd’hui est le dernier chapitre de l’Apocalypse. Dans le Livre de la Genèse, nous voyons Dieu élaborer tous Ses plans pour l’humanité, et dans le Livre de L’Apocalypse, nous voyons notre Seigneur accomplir tous ces plans. La Parole de l’Apocalypse peut être décrite comme le processus de destruction de ce monde de façon à compléter toutes les œuvres de Dieu pour l’humanité selon Son Plan. À travers la Parole de l’Apocalypse, nous pouvons voir le Royaume des Cieux à l’avance comme Dieu l’a révélé.
 

La forme de la Cité de Dieu et de Son Jardin 

Le chapitre 21 parle de la Cité de Dieu. Les versets 17 à 21 nous disent: “Il mesura la muraille, et trouva cent quarante-quatre coudées, mesure d’homme, qui était celle de l’ange. La muraille était construite en jaspe, et la ville était d’or pur, semblable à du verre pur. Les fondements de la muraille de la ville étaient ornés de pierres précieuses de toutes espèces: le premier fondement était de jaspe, le second de saphir, le troisième de calcédoine, le quatrième d’émeraude, le cinquième de sardonyx, le sixième de sardoine, le septième de chrysolithe, le huitième de béryl, le neuvième de topaze, le dixième de chrysoprase, le onzième d’hyacinthe, et le douzième d’améthyste. Les douze portes étaient douze perles; chaque porte était d’une seule perle. La place de la ville était d’or pur, comme du verre transparent.”
Cette Parole de l’Apocalypse décrit la Nouvelle Jérusalem que Dieu donnera à Son peuple né de nouveau. Cette Ville de Jérusalem dans les Cieux, nous est-il dit, est construite avec douze sortes différentes de pierres précieuses, ayant douze portes faites de perles.
Le chapitre 22 parle alors de la nature que l’on retrouve dans le jardin de la Ville de Jérusalem. Le verset 1 dit: “Et il me montra un fleuve d’eau de la vie, limpide comme du cristal, qui sortait du trône de Dieu et de l’agneau.” Dans la Cité de Dieu, un fleuve de cristal coule à travers son jardin, tout comme Dieu avait créé quatre fleuves qui coulaient dans le Jardin d’Éden au commencement. Dieu nous dit que c’est le Jardin dont les justes jouiront dans le futur. 
Le passage principal nous dit aussi que l’arbre de vie se tient dans ce jardin; qu’il porte douze sortes de fruits, produisant ses fruits chaque mois; et que ses feuilles servent à la guérison des nations. Il m’apparaît que la nature dans le Ciel est telle que, non seulement ses fruits sont mangeables, mais aussi ses feuilles, puisque ses feuilles ont un pouvoir de guérison.
 

Les Bénédictions reçues par les Justes!

La Bible nous dit que, dans la Cité de Dieu, “Il n’y aura plus d’anathème. Le trône de Dieu et de l’agneau sera dans la ville; ses serviteurs le serviront et verront sa face, et son nom sera sur leurs fronts.” Cela nous dit que ceux d’entre nous qui avons été pardonnés de nos péchés régneront pour toujours avec Dieu qui nous a sauvés.
Ceux dont les péchés ont été effacés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit pendant leur séjour sur cette terre ne recevront pas seulement la bénédiction de voir tous leurs péchés disparaître, mais ils seront les propres enfants de Dieu, ayant plusieurs anges pour les servir lorsqu’ils iront dans le Royaume de Dieu, et qu’ils régneront avec le Seigneur pour toujours. Ce passage nous dit que les justes recevront de Dieu de telles bénédictions éternelles, comme de se tenir à coté du fleuve de vie et de manger les fruits de vie, et que l’absence de maladie fera partie de ces bénédictions.
Cela nous dit aussi qu’il n’y aura plus besoin de la lumière de cette terre ni du soleil car, dans le Royaume glorieux de Dieu, ils vivront à jamais avec Dieu, qui sera Lui-même leur lumière. Les enfants de Dieu qui ont reçu la rémission de leurs péchés à travers l’évangile de l’eau et de l’Esprit, en d’autres mots, vivront comme Dieu. C’est la bénédiction reçue par les justes.
L’Apôtre Jean, l’un des douze apôtres de Jésus, qui écrivit le Livre de l’Apocalypse, a aussi écrit l’Évangile de Jean et trois Épîtres du Nouveau Testament — La Première, Deuxième, et Troisième Épître de Jean. Il fut exilé sur l’Île de Pathmos pour avoir refusé de reconnaître l’Empereur Romain comme dieu. Durant cet exil, Dieu envoya Son ange à Jean et lui montra ce qui viendrait à passer sur cette terre, lui révélant la destruction du monde et l’endroit où les saints entreront certainement et vivront.
Si nous pouvons décrire le Livre de la Genèse comme étant le Plan de la Création, nous pouvons décrire le Livre de l’Apocalypse comme l’accomplissement miniature du Plan. Pendant 4,000 ans, notre Seigneur a dit à l’humanité qu’Il ferait disparaître tous ses péchés à travers Jésus Christ. Et à l’époque du Nouveau Testament, lorsque le temps arriva, Dieu a accompli toutes Ses promesses, qu’Il enverrait Jésus le Sauveur sur cette terre, qu’Il ferait en sorte que Jésus soit baptisé par Jean, et qu’Il ferait disparaître les péchés du monde par le sang de Christ sur la Croix.
Lorsque l’humanité tomba dans la tromperie du Diable et fut prise au piège de sa destruction à cause du péché, notre Seigneur a promis qu’Il la délivrerait de ses péchés. Il envoya alors Jésus Christ, Le fit baptiser et saigner, et sauva ainsi parfaitement l’humanité de ses péchés.
Par la Parole de L’Apocalypse, Dieu a noté en détail quel genre de gloire attendait ceux qui ont reçu la rémission de leurs péchés, et quel genre de jugement attendait les pécheurs, d’un autre côté. Dieu nous dit, en d’autres mots, qu’il y en aura beaucoup qui finiront en enfer même s’ils ont proclamé croire en Lui fidèlement (Matthieu 7:21-23).
Notre Seigneur a sauvé les pécheurs de leurs péchés, et Il nous a dit de ne pas sceller la Parole sur les bénédictions qu’Il a préparées pour les justes.
 

Qui sont les Injustes et les Souillés?

Le verset 11 déclare: “Que celui qui est injuste, soit encore injuste, que celui qui est souillé se souille encore; et que le juste pratique encore la justice, et que celui qui est saint se sanctifie encore.” Qui sont les “injustes” ici? Les injustes sont nul autre que ceux qui ne croient pas en l’amour de l’évangile de l’eau et de l’Esprit donné par le Seigneur. Puisque les gens commettent le péché tout le temps, ils doivent croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit que le Seigneur leur a donné et vivre ainsi leur vie en glorifiant Dieu. Puisque seul Dieu est Celui qui mérite de recevoir la gloire de la part de l’humanité, et puisqu’Il est Celui qui nous a revêtus de Sa grâce de salut, nous devons tous vivre une vie qui donne toute la gloire à Dieu. Ceux qui désobéissent à Dieu sont souillés, car ils ne croient toujours pas en Sa Parole.
En Matthieu 7:23, notre Seigneur dit aux gens religieux qui professent croire en Lui, mais ne le font que des lèvres: “Alors je leur dirai ouvertement: Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité.” Il les rejettera parce que ces gens croient en Jésus seulement à travers leurs oeuvres, plutôt que de croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit de tout leur cœur. L’iniquité est le péché de ne pas croire en la Parole de Dieu dans son cœur. Par conséquent, lorsque les gens pratiquent l’iniquité devant Dieu, cela signifie qu’ils ne croient pas en l’amour et le salut d’eau et d’Esprit que Dieu leur a donné. L’iniquité n’est rien d’autre que de changer la Parole de Dieu selon ses propres caprices et d’y croire arbitrairement de n’importe quelle façon qui nous plaît.
Ceux qui croient vraiment en Jésus doivent accepter tout ce que Dieu a établi tel qu’il l’a fait. Nous croyons en Jésus, mais cela ne nous permet en aucun cas d’altérer le plan de Dieu et l’accomplissement de Son salut. Le message du passage principal est que Dieu donnera la vie éternelle à ceux qui croient en Son salut tel qu’il est, mais enverra en enfer ceux qui font des changements à la Loi de Dieu et qui croient de n’importe quelle façon en fonction de leurs propres goûts.
“Que celui qui est injuste, soit encore injuste.” Cela nous dit que de telles personnes, dans leur entêtement, ne croient pas au salut tel qu’établi par Dieu. Elles sont injustes. Et c’est pourquoi les pécheurs sont toujours injustes.
Le passage continue, “que celui qui est souillé, se souille encore.” Cela fait référence à ceux qui, même s’ils sont pécheurs, et en dépit du fait que Jésus ait fait disparaître leurs péchés par l’eau et l’Esprit, n’ont aucune intention de faire quoi que ce soit pour laver leurs péchés par la foi. Ainsi, Dieu laissera ces gens sans foi tel qu’ils sont, puis les jugera. En donnant aux gens une conscience, Dieu a fait en sorte qu’il soit possible pour eux de reconnaître clairement le péché dans leurs cœurs. Et, pourtant, ils n’ont toujours aucune intention de laver les péchés en leurs cœurs, ni de connaître l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Dieu nous dit qu’Il laissera ces gens continuer à être comme ils sont.
Proverbes 30:12 dit: “Il est une race qui se croit pure, et qui n’est pas lavée de sa souillure.” Les chrétiens religieux actuels sont de tels gens qui ne veulent même pas être lavés de leurs péchés. Cependant, Jésus, qui est Dieu Lui-même, vint sur cette terre pour sauver les pécheurs, lava tous leurs péchés en prenant sur Lui les péchés de l’humanité par Son baptême une fois pour toutes, fut jugé une seule fois pour tous ces péchés en étant crucifié, et sauva ainsi du péché ceux d’entre nous qui croyons. 
À quiconque connaît et croit en la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit par laquelle Jésus Christ a sauvé les pécheurs, notre Seigneur a permis à cette personne d’être pardonnée de tous ses péchés, sans égard au genre de pécheur qu’elle a pu être. Pourtant, il y a encore des gens qui n’ont pas reçu cette rémission du péché par la foi. Ceux-là sont ceux qui ont résolu en eux-mêmes de ne même pas essayer de laver leurs péchés. Dieu les laissera être comme ils sont.
C’est pour accomplir la justice de Dieu. C’est pour montrer que Dieu est un Dieu de justice. Ces gens seront jetés dans le feu de soufre qui brûle à jamais. Ils réaliseront alors qui est vraiment le Dieu de Justice. Même s’ils confessent Jésus comme leur Sauveur, non seulement sont-ils trompés dans leur conscience, mais ils souillent aussi la conscience des autres. Parce qu’ils ont rejeté l’évangile de l’eau et de l’Esprit, Dieu leur rendra selon leurs oeuvres. Quand le jour viendra, Dieu amènera Sa colère sur ceux qui mérite sa colère.
 

Rendre à chacun selon ses oeuvres 

Il y a deux sorte de gens sur cette terre: ceux qui ont rencontré le Seigneur, et ceux qui ne l’ont pas rencontré. Notre Seigneur rendra à chacun selon ses oeuvres.
Personne ne peut être justifié par soi-même, mais la justification vient de Jésus. Il prit tous les péchés de l’humanité sur Lui par Son baptême une fois pour toutes, porta les péchés du monde jusqu’à la Croix, et fit face, sur la croix, au jugement du péché auquel aurait dû faire face l’humanité. L’humanité peut devenir juste en croyant en cette Vérité. Ceux qui croient en cette Vérité sont ceux qui ont rencontré le Seigneur. 
Dieu demande à ceux qui sont sans péché, qui connaissent et croient en cette Vérité, de prêcher l’évangile sur cette terre et de garder Sa sainte Parole en continuant à vivre. Dieu dit: “que celui qui est saint, se sanctifie encore.” Nous devons garder ce commandement dans notre cœur, défendre notre foi sainte, et prêcher toujours le parfait évangile. Pourquoi? Parce que beaucoup trop de gens en ce monde restent ignorants de cet évangile, et le résultat est que leur foi est fausse.
Il y a ceux, sur cette terre, qui supportent inconditionnellement la doctrine de la sanctification incrémentale. Même si notre Seigneur a déjà fait disparaître les péchés de l’humanité, ces gens continuent à prier pour le pardon de leurs péchés quotidiens, en ce moment même. Offrant leurs prières de repentance sur une base journalière, ils essayent de laver leurs péchés, d’être sanctifiés graduellement pour pouvoir finalement devenir des justes qui ne commettront plus aucun péché, et ainsi être pareil à Jésus. Mais Jésus Christ, le Fils de Dieu, est le Roi, le Prophète et le Grand Prêtre.
Les vrais serviteurs de Dieu, non seulement mènent à bien leur tâche visant à s’assurer que chacun soit vraiment pardonné du péché, mais ils conduisent aussi chacun à la vérité comme co-ouvriers de Dieu. Les serviteurs de Dieu sont ceux qui, par la Parole écrite, ont la connaissance exacte des choses qui viendront à passer.
Les versets 12 et 13 disent: “Voici, je viens bientôt, et ma rétribution est avec moi, pour rendre à chacun selon ce qu’est son oeuvre. Je suis l’alpha et l’oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin.” Notre Seigneur est réellement l’Alpha et l’Oméga, le Commencement et la Fin, le Premier et le Dernier. Nous devons croire avec crainte à tout ce dont le Seigneur nous a parlé.
Notre Seigneur récompensera les saints par des bénédictions qui sont bien plus grandes que leurs oeuvres, car Il est glorieux et plein de grâce. Il est plein de grâce et de compassion, Celui qui nous a sauvés de tous nos péchés et, comme la Parole de l’Apocalypse nous le dit, Il est un Dieu de puissance et de justice qui complètera Son œuvre de salut. Et cet accomplissement du salut, qui viendra bientôt, est la permission d’entrer glorieusement dans la Cité de la Nouvelle Jérusalem pour les saints, la généreuse et suffisante récompense de notre Seigneur pour leurs oeuvres.
 


Bénis sont ceux qui pratiquent Ses Ordonnances


Continuant avec le verset 14, le passage principal nous dit: “Heureux ceux qui lavent leurs robes, afin d’avoir droit à l’arbre de vie, et d’entrer par les portes dans la ville!” Il y a beaucoup de gens qui proclament, en se basant sur ce verset, que le salut vient des oeuvres—en observant, autrement dit, Ses commandements.
Mais, en fait, “mettre en pratique Ses commandements” signifie croire et garder toute la Parole écrite de Dieu avec foi. L’Apôtre Jean a écrit: “Et c’est ici son commandement: que nous croyions au nom de son fils Jésus Christ, et que nous nous aimions les uns les autres, selon le commandement qu’il nous a donné.” (1 Jean 3:23). Ainsi, quand nous croyons au vrai évangile de l’eau et de l’Esprit, et que nous nous dévouons à prêcher l’évangile pour sauver toutes les âmes perdues à travers le monde entier, nous mettons en pratique Ses commandements en Sa présence. 
La vérité est que tous les péchés que nous commettons tout au long de notre vie ont déjà été effacés par le baptême que Jésus a reçu de Jean le Baptiste. Suivant ce baptême, le sang de notre Seigneur sur la Croix, Sa résurrection, et Son ascension nous permirent de naître de nouveau et de vivre une vie nouvelle dans Sa vérité. 
Quand nous tombons dans le péché après être nés de nouveau, nous devons retourner à la Parole de vérité qui nous a lavé de tous nos péchés; réaliser que nos racines sont telles que nous ne pouvons que pécher; et, retourner une fois de plus à la foi née au Fleuve du Jourdain où notre Seigneur prit sur Lui toutes nos faiblesses, nos défauts et nos péchés, et où nous avons été baptisés en Lui par le baptême de Jésus puis ensevelis en Lui par Christ qui mourut sur la Croix. Lorsque nous faisons cela, nous pouvons finalement être libérés des péchés commis après être nés de nouveau, et être lavés. Nous nous appuyons sur la justice de Dieu en réaffirmant notre salut éternel d’expiation et Le remercions pour son salut permanent et parfait. 
Jésus a déjà lavé tous les péchés de ce monde. Le problème se trouve dans notre conscience. Même si notre Seigneur s’est déjà occupé des péchés du monde par Son baptême, parce que nous, êtres humains, ne réalisons pas que le Seigneur a ainsi nettoyé tous nos péchés par Son baptême et sa crucifixion, notre conscience reste troublée comme pour des pécheurs. Nous sommes donc capables de ressentir qu’il reste encore du péché en nous, alors qu’en fait tout ce que nous avons à faire est de simplement croire que tous nos péchés ont vraiment été lavés déjà par l’évangile de l’eau et de l’Esprit donné par Jésus Christ.
Si nos cœurs ont été blessés par nos péchés, par quelle vérité pouvons-nous alors guérir les plaies de ces péchés? 
Ces blessures, aussi, peuvent toutes être guéries en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit — c’est-à-dire, en croyant que notre Seigneur a prit tous les péchés du monde sur Lui en étant baptisé par Jean au Fleuve du Jourdain, et qu’Il fit disparaître tous ces péchés en les portant à la Croix du Calvaire et y versa Son sang. En d’autres mots, les péchés des actions que nous commettons après avoir reçu la rémission du péché peuvent aussi être lavés lorsque nous confirmons une fois de plus notre foi en l’évangile que Jésus Christ a déjà lavé tous nos péchés, incluant ces péchés dans nos actions.
Les péchés de ce monde furent lavés une fois pour toutes lorsque Jésus Christ a reçu Son baptême et fut crucifié. Ainsi, ni les péchés du monde ni nos péchés personnels n’ont besoin d’être lavés pour une deuxième ou une troisième fois, comme s’ils devaient être lavés continuellement. Si quelqu’un enseigne que la rémission du péché s’atteint petit à petit, alors l’évangile qu’il prêche est un faux évangile.
Dieu a fait disparaître tous les péchés du monde une fois pour toutes. Hébreux 9:27 nous dit: “Et comme il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement.” Comme nous mourrons une seule fois à cause du péché, c’est la volonté de Dieu que nous recevions aussi la rémission du péché une seule fois. En venant sur cette terre, Jésus Christ prit tous nos péchés sur Lui une fois, mourut une fois, et fut jugé une fois à notre place. Il n’a pas fait ces choses à plusieurs reprises.
Quand nous recevons la rémission du péché en croyant en Jésus Christ dans nos cœurs, il est aussi juste, pour nous, de croire une fois pour toutes et de recevoir la rémission éternelle de tous nos péchés. Puisque les péchés que nous commettons ensuite blessent nos cœurs de temps en temps, tout ce que nous avons à faire est d’aller devant la Parole de ce salut, que notre Seigneur a lavé nos péchés une fois pour toutes, et laver et guérir nos cœurs infectés par la foi: “Seigneur, je suis tellement rempli de défauts. J’ai péché de nouveau. Je suis incapable de vivre une vie entière selon Ta volonté. Mais lorsque tu fus baptisé par Jean au Fleuve du Jourdain et saigna sur la Croix, n’as-tu pas pris aussi tous ces péchés qui sont les miens? Alléluia! Je te loue, Seigneur!”
Avec une telle foi, nous pouvons confirmer notre rémission du péché une fois de plus et toujours en remercier le Seigneur. Ce dernier chapitre de l’Apocalypse nous dit qu’en allant devant Jésus Christ, Lui qui est l’arbre de vie, et en croyant que le Seigneur a déjà lavé tous les péchés du monde, ceux qui ont reçu la rémission du péché ont acquis le droit d’entrer dans le Royaume de Dieu, dans la Cité Sainte, par leur foi. 
Quiconque veut entrer dans la Cité de Dieu doit croire que Jésus Christ expia éternellement tous les péchés de l’humanité en recevant Son baptême une seule fois et en versant Son sang. Même si nous commettons tous beaucoup d’actes de faiblesses, en croyant au baptême et au sang de Jésus Christ notre Sauveur, notre foi peut être approuvée par Dieu comme vraie, et nous pouvons tous aller devant l’arbre de vie.
C’est seulement en croyant au baptême et au sang de Christ que nous pouvons avoir le droit de boire de l’eau de la vie coulant dans la Ville de la Nouvelle Jérusalem et de goûter aux fruits de l’arbre de vie. Puisque la qualification nécessaire pour entrer dans le Nouveau Ciel et la Nouvelle Terre, vient seulement par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous devons défendre notre foi et le prêcher aussi à beaucoup d’autres. De façon semblable, la phrase “mettre en pratique Ses commandements” signifie, pour nous, vaincre le monde par la foi — c’est-à-dire, croire et garder l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et se dévouer à la prédication du vrai évangile dans le monde entier.
En Matthieu 22, Jésus nous raconte: “la parabole du festin de noces.” La conclusion de cette parabole est que ceux qui n’ont pas revêtu leurs vêtements de noces seront jetés dehors, dans les ténèbres (Matthieu 22:11-13). Comment pouvons-nous revêtir nos vêtements de noces pour participer au souper des noces de l’Agneau, et quels sont ces vêtements de noces? Les vêtements de noces qui nous permettent d’entrer au souper des noces de l’Agneau est la justice de Dieu qui nous est donné à travers l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Croyez-vous en l’évangile de l’eau et de l’Esprit? Si c’est le cas, vous êtes alors magnifiquement revêtu de Sa justice de façon à ce que vous puissiez entrer au Ciel comme l’épouse sans péché du Fils. 
Nous, les nés de nouveau, commettons aussi des péchés tous les jours. Cependant, seuls les justes qui sont  pardonnés de leurs péchés devant Dieu sont qualifiés pour laver leurs péchés quotidiens par leur vêtement de justice venant de la foi. Parce que ceux dont les péchés n’ont pas été pardonnés ne sont pas qualifiés pour laver leurs péchés, ils ne seront jamais capables de se nettoyer eux-mêmes de leurs péchés par leurs prières quotidiennes de repentance. Le fait que nous ayons été sauvés des péchés du monde en croyant au Seigneur fut rendu possible en connaissant et en croyant que le Seigneur lava tous les péchés du monde en venant en ce monde, en étant baptisé, et en versant Son sang.
Nous pouvons confirmer, autrement dit, que nos péchés quotidiens ont déjà été lavés uniquement par Son véritable évangile. Ceux qui ont reçu la rémission du péché venant du Seigneur à travers la Parole de l’eau et du sang, peuvent aussi avoir la conviction de leur salut des péchés qu’ils commettent alors qu’ils avancent dans leur vie. 
C’est parce que notre Seigneur a fait disparaître une fois pour toutes nos péchés que nous pouvons aussi laver les péchés que nous commettons par nos actions en croyant en ce salut expiatoire éternel. Si ce n’était pas le cas, si le Seigneur n’avait pas lavé tous nos péchés une fois pour toutes, en d’autres mots, comment pourrions-nous jamais devenir sans péché? 
Comment pourrions-nous jamais entrer dans la Cité Sainte des Cieux? Comment pourrions-nous jamais nous présenter devant Jésus Christ, l’arbre de vie? En croyant en notre Seigneur qui a fait disparaître tous nos péchés, nous pouvons entrer dans le Royaume des Cieux comme un peuple pur et sans tache; et chaque fois que nous péchons dans nos vies, en allant devant notre Seigneur et en confirmant qu’Il a fait disparaître ces péchés aussi, nous pouvons être libérés de tous ces péchés. C’est pourquoi je vous dis que seuls les nés de nouveau ont le privilège d’être pardonnés de leurs péchés quotidiens par la foi.
Le Roi David a commis de grands péchés devant Dieu, même s’il était un serviteur de Dieu. Il a commis l’adultère avec une femme mariée, et tua son mari qui était l’un de ses fidèles sujets. Néanmoins, il loua Dieu pour Son pardon miséricordieux ainsi: 
“Heureux celui à qui la transgression est remise, 
À qui le péché est pardonné! 
Heureux l’homme à qui l’Éternel n’impute pas l’iniquité, 
Et dans l’esprit duquel il n’y a point de fraude! (Psaumes 32:1-2).” 
Qui sont les plus bénis en ce monde et devant Dieu? Les bénis ne sont nul autre que ceux d’entre nous qui sont nés de nouveau; qui ont été sauvés; et qui, dès qu’un péché est commis dans nos vies, regardons vers le fait que le Seigneur a fait disparaître tous nos péchés, allons à la source de la vie chaque jour, et lavons nos cœurs souillés quotidiennement. Il s’agit de ruminer sur notre délivrance et de confirmer la grande grâce du salut de notre Seigneur.
Seuls les justes ont reçu la rémission du péché, corrigeant entièrement toutes leurs imperfections. Leurs actions sont entières, et leurs cœurs le sont aussi. Étant donc devenus des justes sans tache, nous pouvons alors entrer dans le Royaume que Dieu a préparé pour nous, le Royaume des Cieux. Si nous pouvons seulement accepter ce que Jésus Christ, la porte du salut et l’arbre de vie, a fait pour nous, Sa puissance pourra être révélée, et nous pourrons donc tous recevoir la rémission du péché et entrer au Ciel.
 


Ceux qui vont devant l’Arbre de Vie 


La raison pour laquelle ceux d’entre nous qui ont reçu la rémission du péché vont toujours devant le Seigneur est de confirmer que notre Seigneur a fait disparaître tous nos péchés, de ruminer sur la grâce du salut une fois de plus, de se la rappeler, et d’en louer Dieu, afin que nous puissions tous être plus que capables d’entrer dans Son Royaume. C’est pourquoi nous prêchons l’évangile.
Une quantité innombrable de chrétiens, incapables de rencontrer les serviteurs de Dieu qui pourraient les guider en enseignant la Bible correctement, sont prisonniers dans leur incompréhension de la Parole et de leurs croyances erronées. Même maintenant, il y a des gens qui sont préoccupés par leurs actions, offrant des prières de repentance tous les matins et toutes les nuits. Pourquoi font-ils ces choses? Parce qu’ils croient qu’en faisant cela, leurs péchés seront pardonnés. Et ils croient ainsi parce qu’ils se sont fait enseigné des doctrines erronées. Mais ce sont des actions injustes devant Dieu. Ces gens sont des gens qui font pitié et ne connaissent ni la justice de Dieu ni Son amour inconditionnel.
La Bible n’est pas quelque chose que l’on peut prendre à la légère, comme si elle pouvait être interprétée de n’importe quelle façon selon les désirs de quelqu’un. Et, pourtant, parce que les gens ont interprété, enseigné, et cru en elle en se basant sur leurs propres pensées humaines, le résultat ressemble à ce qui précède — c’est-à-dire, qu’ils restent ignorants de la justice et de l’amour de Dieu. Chaque passage de la Bible a une signification exacte, et celle-ci peut être interprétée correctement uniquement par les prophètes de Dieu qui ont reçu la rémission des péchés.
Aller devant l’arbre de vie consiste, pour nous, à croire au Seigneur pendant notre séjour sur cette terre, à se rappeler chaque jour que notre Seigneur a fait disparaître nos péchés, à Le louer, et à prêcher cet évangile. Nous, les nés de nouveau, devons aussi nous rappeler qu’Il a pris nos péchés sur Lui, confirmer cette vérité chaque jour, l’adorer avec une joie remplie d’action de grâce, et aller devant notre Seigneur.
Cependant, il n’est pas exagéré de dire que les chrétiens à travers le monde entier ont mal interprété ce passage et cru erronément qu’ils pouvaient entrer dans le Royaume de Dieu en ayant leurs péchés lavés sur une base journalière par des prières de repentance. Mais ce n’est pas ce que signifie ce passage.
Après avoir reçu la rémission du péché, nos cœurs peuvent demeurer en paix en confirmant que notre Seigneur a fait disparaître tous les péchés que nous commettons dans nos actions. En confirmant la rémission de TOUS nos péchés, nous ne sommes plus liés par le péché. C’est la manière d’aller devant l’arbre de vie dans le Ciel. 
L’Écriture est d’une dimension entièrement différente des pensées humaines. Ainsi, pour connaître la vérité, nous devons tout d’abord apprendre et entendre la vérité par les serviteurs de Dieu nés de nouveau.
 

Ceux qui sont à l’extérieur de la Cité

Le verset 15 dit: “Dehors les chiens, les enchanteurs, les impudiques, les meurtrier, les idolâtres, et quiconque aime et pratique le mensonge!” Cette Parole fait référence à tous ceux de la fin des temps qui ne sont pas nés de nouveau. Il est tout simplement incroyable que notre Seigneur dépeigne ces gens avec autant de précision.
Une caractéristique des chiens, c’est qu’ils régurgitent — c’est-à-dire, qu’ils rejettent ce qu’ils ont mangé, le mange de nouveau, le rejette encore, puis mange une fois de plus ce qu’ils viennent juste de vomir. Notre Seigneur dit ici que ces “chiens” ne seront pas capables d’entrer dans la Cité.
Alors, à qui font référence ces chiens? Ce sont les gens qui crient: “Seigneur, je suis un pécheur; s’il te plaît lave mes péchés,” puis louent Dieu en chantant: “J’ai été pardonné, tu as été pardonné, nous avons tous été pardonnés!” Mais le moment d’après, ces gens se remettent à crier: “Seigneur, je suis un pécheur; si tu pouvais seulement me pardonner une fois de plus, je ne pécherai plus.” Puis, ils chantent de nouveau: “J’ai été pardonné par le Sang du Calvaire!” 
Ces gens reculent et avancent tellement que personne n’est sûr s’ils sont vraiment pardonnés ou pas. Nul autre que ce genre de personnes sont les “chiens” dont parle la Bible. Les chiens aboient tous les jours. Ils aboient le matin, ils aboient l’après-midi, et ils aboient à l’aurore. Ces gens n’aboient pas exactement de cette façon, mais ils crient qu’ils sont pécheurs, même s’ils ont été pardonnés de leurs péchés. Ils deviennent justes pendant une minute, puis redeviennent pécheurs la minute suivante.
De cette manière, ils sont comme les chiens qui vomissent ce qu’ils avaient mangé puis le ravale de nouveau, pour le vomir de nouveau et le remanger une fois de plus. En bref, la Bible fait référence aux chrétiens qui ont encore du péché dans leurs cœurs comme à des “chiens.” Ces chiens ne pourront jamais entrer au Ciel, mais doivent demeurer à l’extérieur de la Cité.
Puis, qui sont les “enchanteurs?” Ce sont ceux qui, prenant avantage des émotions des personnes innocentes qui vont à l’église, leur dérobe leur argent par des paroles douces, et ceux qui trompent les gens par de faux signes et de faux miracles en proclamant guérir leurs maladies. Parce qu’ils prennent tous le nom de Dieu en vain, ils ne peuvent entrer dans la Cité Sainte.
De plus, les gens sexuellement immoraux, les meurtriers, les idolâtres, et quiconque aime et pratique le mensonge ne peut entrer dans la Cité. Lorsque la fin des temps viendra, les chiens et les sorciers tromperont les gens, et l’Antéchrist émergera. L’Antéchrist qui trompera beaucoup de gens par des signes et des faux miracles et, qui volera leurs âmes, qui s’opposera à Dieu, et qui cherchera à s’élever lui-même à la hauteur de Dieu et à être adoré, ainsi que tous ses disciples, ne seront jamais capables d’entrer dans la Cité.
Ainsi, si nous tombons dans le mensonge de ceux qui proclament que nous avons encore du péché, ou si nous tombons dans le mensonge des signes et des miracles qui mettent les émotions en ébullition, nous finirons tous à l’extérieur de la Cité avec l’Antéchrist et Satan, en nous lamentant et en grinçant des dents, tout comme la Parole nous en averti.
Les versets 16-17 disent: “‘Moi, Jésus, j’ai envoyé mon ange pour vous attester ces choses dans les Églises. Je suis le rejeton et la postérité de David, l’étoile brillante du matin.’ Et l’Esprit et l’épouse disent: ‘Viens.’ Et que celui qui entend dise: ‘Viens.’ Et que celui qui a soif vienne; que celui qui veut, prenne de l’eau de la vie, gratuitement.”
Avez-vous reçu votre rémission du péché gratuitement? Par le Saint Esprit et l’Église de Dieu, notre Seigneur nous a donné l’évangile de l’eau et de l’Esprit qui nous rend capables de boire l’eau de la vie. Quiconque est affamé de la justice de Dieu, quiconque a soif de la Parole de Vérité, et quiconque veut désespérément recevoir la rémission du péché — à tous ceux-là, Dieu offre de les revêtir de Sa grâce et lance Son invitation dans Sa Parole, l’eau de vie de Son salut. Recevoir la rémission du péché est la seule voie pour répondre à cette invitation pour le Nouveau Ciel et la Nouvelle Terre où l’eau de la vie jaillit.
 

Amen, Viens Seigneur Jésus! 

Le verset 19 dit: “et si quelqu’un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part de l’arbre de la vie et de la ville sainte, décrits dans ce livre.” Devant Dieu, nous ne pouvons pas croire de n’importe quelle façon selon nos désirs pour se baser sur nos propres pensées. Si c’est écrit dans la Parole de Dieu, tout ce que nous pouvons dire est simplement “oui,” car si quiconque dit “non” à la Parole, notre Seigneur fera de même avec lui, disant: “Tu n’es pas Mon enfant.” C’est Pourquoi nous devons croire en Lui selon la Parole. Nous ne pouvons ni ajouter ni soustraire quoi que ce soit de la Parole de Dieu, mais nous devons croire en elle telle qu’elle est écrite.
S’appuyer sur les serviteurs de Dieu et croire en ce que l’esprit Saint dit à travers l’Église de Dieu, voilà en quoi consiste la vraie foi. Pourtant, beaucoup de gens, comme ils ont exclu l’évangile de l’eau et de l’Esprit de leur foi, continuent à avoir du péché qui reste dans leurs cœurs. Même si la Parole leur dit répétitivement que seuls ceux qui sont sans péché peuvent entrer dans la Cité Sainte de Dieu, ils continuent à rejeter le baptême de Jésus dans leur foi, et y ajoute plutôt leur insistance sur certaines actions comme offrir des prières de repentance et des offrandes matérielles.
Ceux qui croient en Jésus comme leur Sauveur doivent être capables de confesser par leur foi que tous les péchés de l’humanité ont été transférés sur Jésus à travers le baptême que Jésus a reçu par Jean le Baptiste au Fleuve du Jourdain. Si vous omettez le baptême de Jésus, vous abandonnez essentiellement votre propre foi. En d’autres mots, si vous ne croyez pas en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, même le sang de la Croix n’a pas de sens, et la résurrection de Christ, aussi, est inapplicable pour vous. Seuls ceux qui croient que Dieu a fait disparaître gratuitement tous leurs péchés ont rapport avec la résurrection de Jésus, et eux seuls peuvent crier avec force pour la venue du Seigneur Jésus, comme l’Apôtre Jean l’a fait au verset 20.
Le verset 20 dit: “Celui qui atteste ces choses dit: ‘Oui, je viens bientôt.’ Amen! Viens, Seigneur Jésus!” Seuls les justes peuvent dire cela. Notre Seigneur reviendra bientôt sur cette terre, selon les prières des justes. Seuls les justes, qui ont reçu la parfaite rémission du péché en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, se réjouissent et attendent impatiemment pour le rapide retour du Seigneur. C’est parce que ceux qui sont préparés à recevoir le Seigneur sont seulement ceux qui sont revêtus du vêtement de l’évangile de l’eau et de l’Esprit —c’est-à-dire, ceux qui sont sans péché.
Notre Seigneur attend le jour où il répondra à l’attente des justes, le jour où il reviendra sur cette terre. Il nous récompensera par le Royaume Millénaire, et nous revêtira, nous qui sommes justes, dans Sa grande bénédiction d’entrer dans le Nouveau Ciel et la Nouvelle Terre où l’eau de vie jaillit. Cette attente de notre Seigneur ne sera pas si longue. Ainsi, tout ce que nous pouvons faire est simplement dire: “Amen. Oui, Viens, Seigneur Jésus!” Et, avec foi et action de grâce, nous attendons sérieusement pour le retour du Seigneur.
Finalement, le verset 21 dit: “Que la grâce du Seigneur Jésus soit avec tous!” L’Apôtre Jean termine le Livre de l’Apocalypse par une dernière prière de bénédiction s’adressant à tous. Il offre cette prière de bénédiction à la fin, avec son cœur espérant que tous croient en Jésus, soient sauvés, et entrent dans la ville de Dieu. Mes saints bien-aimés, que nous ayons été sauvés par Dieu signifie qu’Il nous a aimé, qu’Il nous a délivré de tous nos péchés, et fit de nous Son Peuple. Il est donc simplement merveilleux et digne d’action de grâce, que Dieu ait fait de nous des justes de façon à ce que nous puissions entrer dans Son Royaume.
C’est le cœur de ce que la Bible nous parle. Pour nous faire vivre à jamais dans son Royaume, Dieu a permis que vous et moi naissions de nouveau en entendant ce vrai évangile, et Il nous délivra de tous nos péchés et du jugement. Je loue et remercie notre Seigneur pour Son salut.
Il est heureux que nous ayons reçu la rémission de nos péchés. Nous avons tous été grandement bénis par Dieu. Et nous sommes Ses prophètes. Ainsi, nous devons répandre l’évangile de la rémission du péché à toutes les âmes qui sont prêtes à entendre cet évangile, et aussi leur prêcher la Parole de l’Apocalypse, l’accomplissement de l’évangile. 
J’espère et je prie que tous puissent croire en Jésus, qui est le Créateur, le Sauveur et le Juge, et, lorsque la fin des temps viendra, entrer ainsi dans la place sainte des Nouveaux Cieux et Terre donnés par le Seigneur. Puisse la grâce du Seigneur Jésus être avec vous tous.