Sermons

Sujet 22: L’Evangile de Luc

[PARTIE 12-6] Mettez vos efforts dans le travail spirituel (Luc 12:25-34) 

Mettez vos efforts dans le travail spirituel(Luc 12:25-34)
“‘Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une coudée à la durée de sa vie? Si donc vous ne pouvez pas même la moindre chose, pourquoi vous inquiétez-vous du reste? Considérez comment croissent les lis : ils ne travaillent ni ne filent ; cependant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n’a pas été vêtu comme l’un d’eux. Si Dieu revêt ainsi l’herbe qui est aujourd’hui dans les champs et qui demain sera jetée au four, à combien plus forte raison ne vous vêtira-t-il pas, gens de peu de foi? Et vous, ne cherchez pas ce que vous mangerez et ce que vous boirez, et ne soyez pas inquiets. Car toutes ces choses, ce sont les païens du monde qui les recherchent. Votre Père sait que vous en avez besoin. Cherchez plutôt le royaume de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus. Ne crains point, petit troupeau ; car votre Père a trouvé bon de vous donner le royaume. Vendez ce que vous possédez, et donnez-le en aumônes. Faites-vous des bourses qui ne s’usent point, un trésor inépuisable dans les cieux, où le voleur n’approche point, et où la teigne ne détruit point. Car là où est votre trésor, là aussi sera votre cœur.’”


Mettez votre effort dans les questions spirituelles


Comment allez-vous, tous? Comment cela se passe-t-il? J’ai entendu qu’hier était le 15 du premier mois du calendrier lunaire. Oh, c’est aujourd’hui? Oui, alors aujourd’hui est le 15 du premier mois du calendrier lunaire. C’est l’un de nos jours de folklore. Que faisons-nous le 15 janvier du calendrier lunaire? Nous mangeons un repas en cinq services fait de différentes sortes de grains. Et que faisons-nous d’autre? Nous faisons des feux d’artifices à la pleine lune. Ne jouez pas avec le feu. Que mangeons-nous ce jour-là? Des cacahuètes, des noisettes, des noix, tout cela est vrai. Mais que mangeons-nous encore particulièrement? Quelqu’un assis ici vient de dire “la pleine lune”. Oui, nos ancêtres le disaient comme cela, mais cela signifiait qu’ils nourrissaient beaucoup d’espoir en regardant la première pleine lune de chaque année. Comment pouvons-nous manger la pleine lune? Parlons de nourriture. Prenez un bon repas ce soir.
Je suis resté chez le Frère Youngknown Kim hier soir. Quand j’y suis allé, ils ont apporté un repas en cinq services, des cacahuètes, des noisettes, et ainsi de suite. Donc, je leur ai demandé pourquoi ils apportaient de telles choses, et ils m’ont dit que c’était le 15 du premier mois du calendrier lunaire. Et je me suis rappelé que le 15 janvier du calendrier lunaire était comme cela. Nous avions l’habitude de manger cette nourriture et de voir des feux d’artifices le 15 du premier mois du calendrier lunaire, mais j’avais oublié cela parce que je n’ai plus suivi ces traditions en ces jours modernes. Donc, nous avons pris un repas de cinq graines, des cacahuètes, des noisettes, et nous sommes couchés. Je dis ces choses parce que je me demande si vous avez fait ces choses aujourd’hui aussi. Vous ne devez pas délibérément sortir et prendre un tel repas, mais allez et faites-le s’il y en a chez vous. Dans le temps, ils réservaient le 15 du premier mois du calendrier lunaire pendant l’hiver pour prendre de la nourriture nutritionnelle comme des légumes de montagne séchés et le repas aux cinq graines et des noix nutritionnelles en abondance, et des pignons de pin pour éviter la malnutrition parce que les fermiers n’avaient pas grand-chose à manger durant l’hiver.
Si vous aviez assez de noix et de grains divers normalement, alors, vous n’auriez pas spécialement besoin d’en prendre le 15 du premier mois du calendrier lunaire. De nos jours, nous vivons bien mieux qu’auparavant. Puisqu’ils n’avaient pas grand-chose à manger auparavant, ils trouvaient des raisons pour réserver ce jour du 15 janvier du calendrier lunaire et prendre une nourriture nutritionnelle comme cela au milieu de l’hiver. Vous prenez toujours du poulet frit et des nouilles assaisonnées et d’autres nourritures nutritionnelles en quantité maintenant, donc vous n’avez pas besoin de prendre un repas particulier parce que c’est le 15 du premier mois du calendrier lunaire. Cependant, si vous voulez en prendre, préparez-les bien d’abord. Je ne vais pas essayer de vous empêcher de le faire puisque c’est bon pour la santé. Quoi qu’il en soit, j’ai pris beaucoup de bonne nourriture grâce au Frère Kim hier. Je ne pouvais pas trop manger parce que mon estomac souffre même si je mange un peu.
J’ai fait un tour à Séoul aussi, et l’Aéroport de Kimpo était toujours là, sans avoir beaucoup changé. Cependant, il y avait davantage de gens. Je ne sais pas si c’est parce que j’y suis allé le matin, mais il semblait y avoir beaucoup de gens et les formalités pour les passeports à l’aéroport semblaient aussi être devenues plus strictes. Quoi qu’il en soit, nous avons tous souhaités à nos missionnaires un bon voyage ce matin et sommes rentrés à la maison le soir. Les sœurs sont sorties et se sont occupées de quelques affaires à Séoul, et je me suis aussi occupé de certaines choses, j’ai eu un rendez-vous l’après-midi, et je suis rentré après une bonne sortie. Beaucoup de choses me sont venues à l’esprit quand je rentrais et mon corps était très fatigué parce que j’avais fait un long voyage. Peu importe combien l’hospitalité était grande chez le frère et combien ils m’ont mis à l’aise confortablement chez eux, c’est toujours difficile et fatiguant quand je quitte la maison. Les choses charnelles me viennent à l’esprit par moment quand je suis en voiture pendant longtemps, mais je pensais aussi beaucoup aux choses spirituelles en regardant les paysages que nous dépassions. Même si le corps physique n’est pas allé à beaucoup d’endroits, mon cœur est allé diligemment en pensant à beaucoup de choses spirituelles. Alors que je pensais aux choses charnelles, je pensais à des choses comme la façon dont nous allions vivre, si ce serait plus difficile à l’avenir, sachant que nous allions avoir la supervision du FMI. Spirituellement, j’ai pensé à l’œuvre de l’évangélisation de la Russie, la foi qu’il y aura pour l’œuvre de l’évangile et le salut des âmes par la prédication de l’évangile aux étudiants à travers la Mission Nathanaël dans tout le pays à partir de mars, et j’ai aussi pensé à prêcher l’évangile par des réunions de réveil. 
Nous allons faire des réunions à partir du deuxième mercredi de mars. Nous avions prévu de faire une réunion de réveil en avril, mais nous avons décidé de faire une autre réunion en mars parce que cela fait longtemps que nous ne nous sommes pas réunis pour prêcher l’évangile. Je veux que vous invitiez beaucoup d’âmes à cette réunion de réveil. Quoi qu’il en soit, j’ai pensé à différentes choses et différentes choses me sont passées par l’esprit. C’était un bon voyage. De plus, nous les ministres nous sommes aussi assemblés, avons entendu des histoires, et aussi partagé la Parole ensemble. J’ai pensé qu’eux aussi avaient beaucoup réfléchi aux sujets spirituels et charnels puisqu’ils vivent dans ce monde, tout comme moi. D’abord, parce que nous sommes actuellement en situation difficile, j’ai pensé aux choses charnelles, aux choses personnelles, puis aux choses spirituelles comme combien de temps je pourrai témoigner de l’évangile. Cela fait seulement peu de temps que j’ai témoigné de l’évangile en Chine, et je pense aussi à ce qui serait arrivé jusqu’à maintenant si je n’avais pas prêché l’évangile et établi des ministres ici à ce moment là et ce qui serait arrivé si nous n’avions pas imprimé 5000 livres en chinois. Et même dans le cas de la Russie, je pense que c’était très bon que nous ayons prêché l’évangile et établi l’Eglise de Dieu et qu’il y ait des ouvriers en ce moment, et je pense à toutes les choses que nous avons faites par la foi dans le passé et qui se sont bien déroulées. Les choses que nous avons faites avec foi étaient toutes très appropriées même avec du recul et tout a porté du fruit fidèlement et merveilleusement.


A quoi sert-il de juste s’inquiéter? Nous devons penser aux choses spirituelles!


Alors que je réfléchis à l’œuvre que nous devons faire à l’avenir, je m’inquiète de ce que les frères et sœurs, le peuple de Dieu, puissent lutter pour leur foi pendant le temps de la tribulation à cause des soucis pour les besoins basiques de la vie comme le manger et le boire. Je pense vraiment que nous ne devons pas perdre la foi à cause des inquiétudes de nos cœurs en ces temps de la fin sur la façon dont nous devrions gagner notre vie. Particulièrement en ces temps, nous devons réfléchir à la façon de vivre dans ces temps de la fin et comment garder notre foi. Il est impossible de garder notre foi par la Loi seule, et alors que je réfléchis à la façon de garder notre foi, je réalise que nous, vous et moi, devons mettre tout notre travail pour l’évangélisation, l’œuvre du salut des âmes, et vivre avec une pensée spirituelle seulement. Nous ne pouvons que tomber dans les inquiétudes, les pièges de la vie, les soucis et les anxiétés de la vie si nous ne pensons pas aux choses spirituelles.
Nous devons seulement penser aux choses spirituelles si nous voulons vivre spirituellement, si nos cœurs veulent vivre une vie de foi débordante. Nous devons seulement penser à l’œuvre du salut des âmes comme à qui et comment prêcher l’évangile. Je veux dire que nous devons penser à de telles choses spirituelles ainsi qu’à ceux à qui nous devrions prêcher l’évangile et comment les convaincre de recevoir le salut, et par quelle méthode les conduire à recevoir le salut. Si nous ne pensons pas à ces choses, nous tombons profondément dans les choses charnelles parce que les humains sont à l’origine enclins à devenir charnels. Je sais que nous deviendrons comme cela si nous ne sommes pas attentifs. Alors que la fin approche, nous devons être plus absorbés par le salut des âmes par la foi. Nous devons mettre notre cœur dans l’œuvre du salut des âmes encore davantage avec foi même si nous sommes faibles et avons des manquements. Nous devons y penser encore plus clairement en ces temps-ci. Allons-nous avoir des pensées spirituelles? Ou, allons-nous être bloqués dans les choses charnelles? Si nous pensons aux choses charnelles, nous tomberons profondément dans les choses charnelles immédiatement, mais si nous changeons notre pensée et réfléchissons aux choses spirituelles, nos cœurs seront remplis de choses spirituelles et nous ne pourrons que faire le travail spirituel. 
Ces choses dépendent juste de la façon dont nous réfléchissons. Bien que les temps soient difficiles maintenant et que nous soyons des êtres de chair, nos vies peuvent aussi changer selon notre pensée parce que nous sommes des êtres précieux qui avons une âme ressuscitée. Nous pensons à l’œuvre du salut des âmes et faisons un tel travail quand nous pensons aux choses spirituelles et les soucis du manger et du boire ne cessent jamais si nous pensons aux choses charnelles. Notre pensée ne s’arrête pas de la sorte. Quand nous pensons aux choses charnelles, il y a tant de choses auxquelles penser à ce sujet qu’il semble qu’il n’y ait pas de fin. Bien sûr, le sujet spirituel n’a pas de fin quand nous y réfléchissons. Cependant, nous devons penser aux choses spirituelles. Nous tombons souvent dans les choses charnelles en vivant dans ce monde. Cependant, tomber dans les choses charnelles doit s’arrêter rapidement, mais tomber dans les choses spirituelles doit plutôt durer longtemps. Bien que nous puissions tomber dans des choses charnelles à tout moment, nous devons penser aux choses spirituelles à chaque instant et avancer vers l’œuvre spirituelle. Nous ne devons pas être des gens qui sont toujours noyés dans des choses charnelles juste parce que nous avons pensé aux choses charnelles, mais nous devons plutôt changer notre pensée et devenir des gens qui pensent à l’œuvre spirituelle et se concentrent sur l’œuvre spirituelle. Donc, nous devons seulement penser à l’œuvre spirituelle, l’œuvre du salut des âmes, et garder nos pensées focalisées clairement sur ce sujet lui-même.
Notre Seigneur dit dans le passage des Ecritures d’aujourd’hui: Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une coudée à la durée de sa vie? Si donc vous ne pouvez pas même la moindre chose, pourquoi vous inquiétez-vous du reste? Considérez comment croissent les lis : ils ne travaillent ni ne filent ;” Cela signifie que même la gloire de Salomon n’était pas splendide comme un lis des champs, peu importe combien Salomon a vécu avec splendeur dans ce monde, Dieu a rendu ce lis des champs plus magnifique. Il est dit: “ils ne travaillent ni ne filent”, et cela signifie que les lis ne produisent même pas de fil ni ne donnent de textile fibreux. Il est dit que les lis ont fleuri même s’ils n’ont pas travaillé comme cela parce que Dieu a planté les lis, et a donné aux lis le pouvoir de fleurir, et les a bénis. Le Seigneur nous dit de ne pas nous inquiéter ni être anxieux au sujet des choses charnelles, et que nous devrions penser aux choses spirituelles comme Il a dit que la gloire de Salomon dans ce monde n’était pas aussi splendide qu’un lis des champs. Il a dit: “Mais cherchez premièrement le royaume de Dieu et Sa justice, et toutes ces choses vous seront données par-dessus” (Matthieu 6:33). Ainsi, notre Seigneur nous dit de réfléchir d’abord au sujet spirituel. 
Nous sommes des gens qui pouvons penser à l’œuvre spirituelle premièrement. Nous qui sommes nés de nouveau pouvons penser à deux choses. Nous pouvons aussi faire deux sortes de travail. C’est-à-dire que nous pouvons faire l’œuvre charnelle et l’œuvre spirituelle aussi. Une personne qui n’est pas née de nouveau ne peut pas faire l’œuvre spirituelle. Une telle personne ne peut faire que l’œuvre charnelle. Cependant, les gens qui ont reçu la rémission des péchés en croyant en l’eau et au sang de Jésus Christ sont ceux qui peuvent faire l’œuvre spirituelle. Donc, nous devons d’abord penser à l’œuvre spirituelle et la faire correctement même si nous devons aussi nous occuper de nos besoins charnels. 
Il peut aussi y avoir des gens qui pensent en eux-mêmes qu’ils ne pensent qu’aux choses charnelles et sont constamment absorbés par le travail charnel et tombent dans ces œuvres là et disent: “Je ne peux pas faire ça. Je suis une personne charnelle. Je ne peux que penser à l’œuvre charnelle.” Ils finiront par abandonner leur foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Cependant, vous ne devez pas être une telle personne. Peu importe que nous tombions parfois dans des choses charnelles, nous sommes des gens qui pouvons devenir instantanément spirituels quand nous ramenons nos pensées vers les choses spirituelles. Cependant, il est vrai que nous pouvons seulement faire des œuvres charnelles quand nous sommes absorbés par les pensées charnelles. Est-ce vrai ou pas? C’est vrai.
Nous sommes des êtres qui pouvons changer d’un moment à l’autre. C’est pour cela que nous qui sommes des êtres qui pouvons faire deux choses devons penser à l’œuvre spirituelle plus souvent. Nous devons penser à l’œuvre du salut des âmes; penser à témoigner de l’évangile aux étudiants; penser à partager l’évangile avec la femme de la porte d’à côté et sauver son âme; penser à publier des livres chrétiens et d’autres moyens comme les sites web qui sont utilisés pour l’évangélisation. Nous devons penser seulement à servir l’évangile et à évangéliser en utilisant les choses matérielles pour le Seigneur comme calice pour l’évangile. Nos pensées deviennent brillantes et nos cœurs et nos âmes peuvent devenir brillants quand nous réfléchissons à ces choses. Nous devenons des gens très spirituels en pensant aux choses spirituelles. Nos cœurs deviennent comblés, heureux, et joyeux par les pensées spirituelles en eux. Nous ne sommes pas emprisonnés dans la chair seule, bien que nous soyons des gens qui vivons dans la chair, nous faisons aussi l’œuvre spirituelle et nous engageons activement dans le monde spirituel. Tout le monde peut vivre comme cela. Tous les serviteurs de Dieu comme vous et moi peuvent être instantanément éveillés spirituellement même si nous sommes tombés dans les choses charnelles momentanément. Nous sommes des êtres qui pouvons être transformés. Nous devons être éveillés sans cesse. Nous devons penser à l’œuvre de Dieu et aller de l’avant en faisant l’œuvre de Dieu.
De plus, nous pouvons aussi recevoir l’aide de l’Eglise de Dieu lorsque nous nous consacrons à l’œuvre spirituelle. Bien que chacun de nous soit une personne charnelle, puisque nous appartenons à l’Eglise de Dieu, nous pouvons devenir des gens spirituels si nous venons à l’Eglise et écoutons la Parole et nous engageons activement dans l’œuvre de Dieu. Puisque le Saint Esprit nous parle à travers l’Eglise, le cœur spirituel se révèle en nous quand nous écoutons la Parole. Nous pouvons faire l’œuvre spirituelle et être transformés parce que notre cœur spirituel se révèle en nous comme cela. Vous et moi passons encore et encore du cœur spirituel au cœur charnel et vice versa toute notre vie. Nous pouvons vivre comme cela à tout moment. Nous ne faisons pas seulement l’œuvre charnelle ou l’œuvre spirituelle uniquement parce qu’un être humain ne peut faire qu’une seule chose. Comprenez-vous cela? Les serviteurs de Dieu, les ministres, et vous tous êtes comme cela. La seule différence c’est que quelques personnes pensent à l’œuvre spirituelle plus que d’autres gens. Autrement, ils sont tous pareils.


Alors, comment devrions-nous vivre en ces derniers temps?


Reconnaissons d’abord que vous et moi sommes des gens qui pouvons faire deux choses comme cela. Alors, comment devrions-nous vivre après avoir reconnu cela? Nous devons courir de toutes nos forces dans l’œuvre du témoignage de l’évangile dans ce monde à qui il ne reste pas beaucoup de jours, et nous devons aussi penser à l’œuvre spirituelle et faire une œuvre spirituelle. Comment pouvons-nous faire l’œuvre spirituelle et comment devons-nous prêcher l’évangile à ceux qui ne veulent pas y croire peu importe combien nous leur en parlons? Nous devons prêcher l’évangile plus diligemment. Que devrions-nous faire? La seule chose que nous pouvons faire est de travailler plus dur. 
Vous connaissez les journaux d’information sur la vie, n’est-ce pas? Nous avons le projet de publier un bulletin de nouvelles sur l’évangile et d’y publier des sermons. Nous insérerons des sous-titres et des images à chaque sermon d’environ 8 à 12 pages et le publierons mensuellement. Vous vous rappelez probablement que l’Eglise du Plein Evangile publiait quelque chose comme cela auparavant. Je dis que nous allons publier quelque chose comme cela. Nous enlèverons les petits livrets du stock temporairement et travaillerons comme cela maintenant. Et le nombre d’impressions augmentera et nous serons meilleurs, et le Ministre Ha, sœur Sangmin, et quelques autres sœurs et frères qui sont performants en informatique seront meilleurs à cela, et nous commencerons alors à imprimer le journal de l’Eglise à échelle nationale mensuellement. Nous publierons des choses comme les nouvelles de notre mission et des nouvelles des champs missionnaires de l’étranger dans ce journal. Et nous publierons aussi vos témoignages de foi. Nous publierons ce journal en couleurs. Nous prévoyons de rendre ces choses attractives parce que c’est la face de notre ministère. Le temps de la tribulation n’est pas loin. Donc nous devons prêcher l’évangile encore plus diligemment. Nous voulons traduire et imprimer les livres de sermons sur l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans chaque langue et envoyer des missionnaires pour prêcher l’évangile dans chaque pays alors que l’économie du monde n’est pas encore complètement tendue. Nous enverrons nos missionnaires dans des pays comme le Bangladesh, les Etats-Unis, le Japon, et d’autres pays où nous pouvons maintenant semer l’évangile. C’est le temps de faire ce travail.
Nous devons faire l’œuvre de témoignage de l’évangile aux membres de nos familles et aux âmes vivant dans notre voisinage, et faire l’œuvre de témoignage de l’évangile aux étudiants et aux gens sur leur lieu de travail. Nous devons rencontrer le Seigneur après avoir fait de telles œuvres. Nous devons rencontrer le Seigneur après avoir travaillé diligemment pour le Seigneur comme cela. Bien que nous vivions dans ces temps difficiles, nous devons rencontrer le Seigneur après avoir pensé et fait les œuvres spirituelles aussi souvent que possible même si nous faisons des œuvres charnelles par moments. Cela signifie que nous ne devons pas renier notre foi jusqu’à la fin, ne pas quitter l’Eglise jusqu’à la fin, et ne pas quitter les frères et sœurs mais rester avec eux jusqu’à la fin. 
Quitter cette Eglise signifie quitter les frères et sœurs en Dieu. Cela ne signifie pas juste quitter le bâtiment. Quitter l’Eglise signifie quitter le peuple de Dieu, les serviteurs de Dieu, et Dieu Lui-même. Quitter l’Eglise signifie exactement cela. Vous devez le comprendre. Donc, nous ne devons pas quitter l’Eglise jusqu’à ce que le Seigneur vienne et ne pas quitter nos frères, nos sœurs, et nos serviteurs de Dieu, mais vivre ensemble et maintenir la vie sociale comme cela, étant comblé dans nos besoins par Dieu, nous unissant pour faire l’œuvre spirituelle ensemble même s’il y a toujours beaucoup de manques et continuer à faire beaucoup d’œuvres spirituelles en vivant dans ce monde. Nous devons rencontrer le Seigneur après avoir fait l’œuvre de prédication de l’évangile et sauver les âmes comme cela.
Nous devons juste vivre avec foi comme cela, alors que nous faisons face à cette époque de déclin. Il y a un cantique qui dit: “♬ Travaillez car la nuit vient, travaillez aux heures du matin, ♩travaillez quand la lumière brille, travaillez parmi les fleurs du printemps.” Nous devrions travailler sans cesse. Cependant, comment ne pas nous relaxer du tout? Nous devons nous reposer et nous relaxer par moment. Ne pensez pas juste “je suis seulement bon pour le travail spirituel.” De plus, ne pensez pas seulement “je n’ai rien à voir avec l’œuvre spirituelle, et je ne suis bon qu’aux œuvres charnelles”. Dieu nous a donné la capacité de bien faire les deux. Dieu nous a donné l’esprit et la chair. Donc, nous pouvons faire les œuvres spirituelles et charnelles. Certains frères et sœurs qui font seulement des choses charnelles se découragent et disent: “je suis désespéré de ne pouvoir faire les choses spirituelles”, mais c’est une pensée de démons. Nous chrétiens sommes des gens qui pouvons instantanément faire l’œuvre spirituelle même en faisant une œuvre charnelle. Et c’est aussi la puissance de Dieu. Nous qui sommes nés de nouveau sommes des gens qui pouvons être très spirituels d’un côté, même si nous pouvons être très charnels parfois. 
C’est pour cela que l’Apôtre Paul a dit une telle chose et a pu servir l’évangile durant toute sa vie. C’était possible par la puissance de Dieu. Donc, nous devons nous défaire de la pensée extrême qui dit: “Je suis une personne qui seulement fait réellement le travail spirituel. Je ne fais aucune œuvre charnelle”, ou la pensée: “Je n’ai rien à voir avec le travail spirituel et ne fais que l’œuvre charnelle.” Nous devons savoir que nous sommes des gens qui faisons toujours le travail spirituel, unissons nos efforts dans l’Eglise pour faire l’œuvre de service de l’évangile, et faisons l’œuvre spirituelle du salut des âmes quand nous pensons à l’œuvre de Dieu. Par contre, nous faisons toujours une œuvre charnelle quand nous tombons dans nos propres pensées et restons seuls.
Donc, nous travaillons à travers l’Eglise en unissant nos cœurs et mettant nos efforts dans l’œuvre spirituelle ensemble. Nous devenons tous des gens spirituels quand nous unissons nos efforts à l’Eglise, quand nous servons l’Eglise, et quand nous faisons l’œuvre du salut des âmes, pas juste en essayant de devenir une personne spirituelle par nous-mêmes. Même si nous ne sommes pas une personne spirituelle au départ, nous pouvons devenir une personne spirituelle si nous continuons à servir l’évangile et faisons l’œuvre du salut des âmes.
Nous ne pouvons pas suivre le Seigneur quand nous ne nous connaissons pas du tout nous-mêmes, et nous ne pouvons que nous centrer sur nous-mêmes quand nous sommes absorbés par nos propres problèmes et nous connaissons seulement nous-mêmes mais pas le Seigneur. Nous devons nous connaître, connaître le Seigneur, et connaître la Parole de Dieu; et c’est mauvais d’être absorbé et complètement centré sur soi. Nous devons connaître Dieu aussi bien que nous-mêmes afin de croire et de suivre le Seigneur et de faire l’œuvre de Dieu. Faire l’œuvre de Dieu devient une nourriture spirituelle pour nous. L’œuvre de Dieu est une nourriture pour vous et moi. Nous pouvons manger de la nourriture spirituelle en faisant l’œuvre de Dieu, et notre âme devient bénie en témoignant de l’évangile du Seigneur, en faisant l’œuvre du salut des âmes. Notre Seigneur a dit un jour à Ses disciples: “Vous ne connaissez pas Ma nourriture. Je travaille parce que Dieu travaille jusqu’à présent”, quand Il a témoigné de l’évangile à la femme Samaritaine au puis de Sychar. Il a dit que l’évangile est une nourriture pour Lui et pour nous. La nourriture pour l’âme des gens qui sont nés de nouveau est produite en faisant l’œuvre de Dieu. 
La nourriture pour notre chair ce sont des choses comme le pain, le poulet, et le bacon. Cependant, quand il s’agit de nourriture spirituelle, faire l’œuvre de Dieu, particulièrement l’œuvre de témoignage de l’évangile, devient notre nourriture spirituelle. Diffuser l’évangile est notre nourriture spirituelle. Quand nous prêchons l’évangile, la personne qui l’entend reçoit la rémission des péchés, et par ailleurs, notre âme est aussi comblée. Nos esprits sont contents et peuvent recevoir la nourriture. Ils sont heureux et se sentent bien parce qu’ils sont comblés et ont de l’énergie. Nous devenons forts quand nous témoignons de l’évangile.
Quand vous avez faim spirituellement et quand vous vous sentez épuisé dans votre cœur, essayez juste de témoigner de l’évangile à quelqu’un, que cette personne écoute ou non. Vous aurez beaucoup d’énergie. Vous aurez beaucoup d’énergie indépendamment que la personne écoute ou non. Nous devenons affamés spirituellement, épuisés, et endormis quand nous ne témoignons pas de l’évangile. Si vous vous sentez épuisé spirituellement, sortez et témoignez de l’évangile à quelqu’un. Quand cette personne s’enfuira parce qu’elle ne veut pas entendre, vous pouvez la suivre et dire: “Jésus a pris tous vos péchés, tout comme mes péchés, sur Lui en recevant le baptême. Même tous vos péchés ont été transférés sur Lui.” Alors elle sera certainement lassée et partira en pensant “Quelle horreur! C’est dégoûtant. J’espère ne jamais rencontrer de telle personne encore.” Alors, répondez juste à cela: “Je mourrais de faim si je ne vous avais pas.”
Cela ressemble à Dracula, non? Dracula se remplit en suçant du sang humain. Quand nous voyons des films, nous pouvons voir la scène du nuage qui couvre la lune et Dracula apparaît et suce le sang d’une personne, n’est-ce pas? Nous les justes ne sommes pas comme Dracula. Nous ne suçons pas de sang humain pour voler l’énergie vitale des autres. Plutôt, nous les justes sommes des gens qui faisons l’œuvre du salut des âmes et du témoignage de l’évangile, qui est notre nourriture. Nous nous sentons bien et sommes comblés et énergiques quand nous prêchons l’évangile. Donc, l’apôtre Paul dit à Timothée de prêcher cet évangile que les gens l’écoutent ou non, que ce soit au bon moment ou pas. “Sois prêt en toute occasion, bonne ou mauvaise” signifie “que la personne croie ou ne croie pas.” Les Ecritures nous disent de prêcher l’évangile à tous les gens qu’ils soient prêts au bon ou mauvais moment.
Comment pouvons-nous aussi savoir de l’extérieur si une personne croit ou ne croit pas? Les gens ne croient habituellement pas quand nous témoignons la première fois. C’est pareil quand nous leur prêchons l’évangile la deuxième fois. Qu’arrive-t-il quand nous prêchons la troisième fois? Habituellement, ils nous disent quelque chose de terrible. Quand nous prêchons la quatrième fois, ils se cachent lorsqu’ils nous voient comme si nous étions leur ennemi. Quand nous les croisons en marchant dans la rue et les voyons au loin, ils disparaissent. Nous les voyons à environ 10 mètres, mais ils disparaissent ensuite dans une rue adjacente. Quand nous les voyons monter les escaliers, ils repartent d’où ils venaient. Témoigner l’évangile n’est pas facile, c’est comme cela.
Alors, que faisons-nous? Nous devons continuer à prêcher l’évangile de tout cœur, disant: “Croyez en l’évangile”, peu importe qu’une personne nous méprise pendant un mois, deux mois, et même toute l’année. Nous devons témoigner de notre nourriture, recevoir la nourriture par cela, et aller de l’avant volontairement dans l’amour et la louange.
Il y a une âme nommée M. Hwang un tel dans notre Eglise de Daegu, et c’est le fils d’un ancien d’une église Presbytérienne proche. En tous cas, il est marié à une sœur de notre foi et il souffre de maladie mentale et n’est pas normal. Cependant, il ne croit pas en l’évangile même si on lui a témoigné de l’évangile pendant un an. Il fait des choses comme fermer la Bible, se lever, et partir pendant qu’il écoute la Parole de l’évangile. Et au milieu de tout cela, le ministre de l’Eglise de Daegu lui a demandé la semaine dernière s’il croyait en l’évangile, et il a dit que c’était le vrai évangile et a dit de sa bouche qu’il croyait. Jusqu’alors, le ministre avait l’attitude: “Pasteur, il y a telle et telle âme bornée ici. Dois-je la frapper?” Bien sûr, il voulait dire la frapper par la Parole, pas physiquement. Donc, j’ai dit au ministre: “il est comme cela parce qu’il ne sait pas mieux faire. Aie compassion de lui. Qu’arrivera-t-il à sa femme, notre sœur, si nous le frappons avec la Parole à chaque fois qu’il vient à l’Eglise? Laisse-le tranquille. Sois patient et laisse-le s’il vient à l’Eglise et écoute.” Le ministre s’est retenu bien qu’il voulait le frapper par la Parole plusieurs fois, et a prêché la Parole jusqu’à maintenant, et ce cœur aimant a finalement été délivré. Il a dit de sa bouche que cet évangile était vrai et qu’il croyait. Après avoir entendu cela, j’ai pensé: “Quelle âme bornée. Finalement, cette âme a reçu la rémission des péchés.”


Cet évangile de l’eau et de l’Esprit est une grande joie pour nous 


Le Seigneur est notre vie et notre joie. Cependant, il y a une autre chose qui nous donne la vie et la joie. L’évangile de l’eau et de l’Esprit que le Seigneur nous a donné, qui a expié tous nos péchés parce que Jésus a reçu le baptême, et qu’Il a reçu tous nos péchés et notre punition en étant cloué à la Croix est notre vraie vie et joie. Cet évangile est la nourriture et la joie pour vous et moi, et c’est aussi la vie pour toutes les âmes. Nous devons partager ce fait avec les autres. Nous recevons aussi de l’énergie quand nous prêchons cela. Nous obtenons de l’énergie quand nous faisons l’œuvre de Dieu. Nous devons faire cette œuvre du Seigneur entièrement. Qu’une personne écoute ou non, nous devons juste prêcher l’évangile du Seigneur à quiconque nous rencontrons. Quoi qu’il en soit, nous devons prêcher l’évangile que cela prenne une seconde de témoigner de l’évangile, ou que cela prenne deux heures ou un an de témoigner de l’évangile à une personne. C’est alors seulement que nous pouvons recevoir la nourriture pour nos cœurs et vivre selon la volonté de Dieu. Vous et moi devons devenir des gens qui prêchons l’évangile et amenons les âmes dans l’Eglise tout le temps en cette dernière époque, en ces temps de la fin.
Nous allons tenir une réunion de réveil à partir du 10 mars environ. Préparez vos cœurs, priez pour les âmes diligemment jusqu’alors, amenez beaucoup d’âmes à ce moment là à l’Eglise, et prêchez ainsi l’évangile. Ne dites pas: “C’est effrayant” quand je vous demande d’amener des âmes à la réunion, et n’oubliez pas que témoigner de l’évangile et amener des âmes aux réunions de réveil devient ensuite notre nourriture. L’évangile devient votre nourriture et votre cœur est énergique, et votre foi grandit. Je ne dis pas que vous devez seulement faire cela, mais je dis que nous devons témoigner de l’évangile alors que nous vivons dans ce monde.
Le Seigneur a dit à Ses disciples: “Je vous dis donc, ne vous inquiétez pas de votre vie, de ce que vous mangerez; ou du corps, de quoi vous serez vêtus. Regardez aux lis des champs. Les lis fleurissent avec splendeur même si personne n’a semé ni ne s’en est occupé. Dieu a donné à manger, le vêtement, et tout ce qu’il faut aux lis.” Cependant, vous et moi sommes des gens qui nous inquiétons toujours de comment gagner notre vie, quoi manger, de quoi nous vêtir, et comment vivre, et comment nos âmes devraient vivre.
Honnêtement, je m’inquiète pour ces choses. Je ne nie pas cela dans la présence de Dieu. Cependant, par ailleurs, j’ai aussi la foi que Dieu prendra au moins soin d’une personne comme moi. Je crois réellement que Dieu prendra au moins soin d’une personne comme moi, me nourrira, et me vêtira. Je crois aussi que Dieu habillera et nourrira nos Eglises dans toute la nation de même. Cependant, je m’inquiète que nos saints ne souffrent de trop parce qu’ils n’ont pas les nécessités de base dans leur vie dans les temps de la fin, pendant les temps réellement difficiles. Et je pense qu’ils doivent au moins avoir les besoins de base de nourriture et un toit pour vivre dans ce monde. Ceux qui ne sont pas nés de nouveau ne seront pas mon souci à ce moment là. Mais je pense que les gens nés de nouveau doivent au moins survivre sans passer trop de difficultés peu importe comment ils vivent. Je pense à la façon dont les justes géreront la situation au moment où la tribulation viendra et comment nous nous occuperons des choses charnelles et comment nous recevrons la nourriture spirituelle et vivrons spirituellement pendant ces temps là. Alors, je réalise et je crois que nous vivrons en témoignant de l’évangile aux autres et en prêchant l’évangile. Nous devons donc absolument faire l’œuvre spirituelle. Nous devons témoigner de l’évangile. Et nous devons bien préparer les sujets liés à la chair à l’avance dans le temps.
Comment sera la température durant l’été dans notre pays? Les météorologistes disent qu’”Il pleuvra fortement”. Ils disent cela en prévoyant les changements des conditions climatiques dans notre pays pour l’avenir. Que devrions-nous faire s’il pleut beaucoup pendant l’été? Nous devons juste bien nous préparer puisque nous pourrions facilement voir ces choses, parce que nous savons que ces choses se passeront fréquemment. Par exemple, je dis que dans chaque pays, il pleuvra tellement qu’on ne pourra pas le gérer, que l’eau ne s’écoulera pas, que l’eau débordera donc et que la plupart des choses seront inondées. Il y aura beaucoup de choses à faire alors. Heureusement que notre Eglise est au deuxième étage. Je n’aime pas le premier étage. J’aime le deuxième étage parce qu’il y a moins de risque d’être inondé même lors d’une inondation.
Même de telles catastrophes naturelles et changements climatiques inhabituels ne peuvent pas être traités correctement juste parce qu’on les connaît à l’avance et que nous nous en soucions. Nous pourrons les surmonter seulement si nous croyons la Parole de Dieu qui dit que ces choses arriveront quand les temps de la fin approcheront et nous y préparons. Nous pourrons bien supporter même si les catastrophes frappent ce monde si nous croyons au Seigneur et nous préparons dans la foi pour tout surmonter. Nous pouvons dire avec assurance: “Oh, ils disent qu’une inondation arrive. Nous avons une inondation là” et manger de la bonne nourriture dans nos maisons tranquillement, et chanter des louanges au Seigneur et accepter les catastrophes comme cela.
Bientôt viendra un temps où nous ne pourrons plus prêcher l’évangile même si nous le voulions. Nous devons nous assembler diligemment maintenant, écouter la Parole diligemment, et nous préparer à l’avance parce qu’il y aura un temps où vous ne serez plus en mesure de vous réunir même si vous le vouliez. Quand cette tribulation nous frappera, il n’y aura personne pour prêcher la Parole. Chacun de nous devra garder sa foi ferme individuellement. Nous devons toujours nous rappeler la Parole du Seigneur qui dit: “Cherchez premièrement le royaume de Dieu et Sa justice, et toutes ces choses vous seront données par-dessus”, nous devons chercher Son Royaume et Sa justice. Nous recevons la nourriture pour notre esprit et notre chair quand nous suivons le Seigneur et témoignons de l’évangile et vivons en conséquence comme cela.
Nous devons accepter et croire ce fait dans nos cœurs. Nous devons croire que nos cœurs deviennent riches et que notre foi grandit, et Dieu, par ailleurs, bénit toutes les choses que notre chair fait lorsque nous faisons l’œuvre de témoignage de l’évangile. Vraiment, nous chrétiens recevons les bénédictions du Seigneur par l’œuvre de témoignage de l’évangile. Servir l’évangile est exactement le raccourci pour recevoir les bénédictions. Vous ne pouvez que devenir riche quand vous servez l’évangile. Vous ne pouvez que bien vivre et toutes choses que vous faites ne peuvent qu’avoir une bonne issue. N’est-ce pas la bénédiction de Dieu que nous recevions la bénédiction même si nous ne faisons pas bien les choses et ne sommes pas prudents? C’est la bénédiction et la grâce du Seigneur. Le secret pour bien vivre est tel. Le Seigneur a dit: “Cherchez premièrement le royaume de Dieu et Sa justice.” Alors, nous sommes heureux.
Les serviteurs de Dieu, frères et sœurs aussi doivent témoigner de l’évangile alors que nous vivons dans ce monde. En résumé, la chose la plus importante est de prêcher l’évangile. Même notre assemblée ici vise la prédication de l’évangile et même notre foi que nous gardons vise la prédication de l’évangile. Donc, nous devons faire l’œuvre de témoignage de l’évangile à chaque âme alors que nous approchons des temps de la fin. C’est correct. Nous devons témoigner de l’évangile plus diligemment alors que nous vivons en ces temps de la fin. 
Nous pourrions publier le bulletin du journal de l’évangile à partir de ce mois-ci comme je l’ai dit précédemment. Alors, nous devons juste le distribuer à chaque maison. Nous préparons ce ministère pas à pas et témoignons de l’évangile sans être impatients parce que nous avons cette foi. Nous serons les vrais vainqueurs si nous avons le dernier mot même en faisant cela doucement. Même si une personne fait quelque chose avec célébration et semble aller de l’avant d’abord, celui qui pleure à la fin c’est le perdant. La chose importante c’est qui rira le dernier. Je rirai quand je me tiendrai dans la présence de Dieu. Je crois aussi que tous nos efforts pour servir l’évangile fleuriront certainement et porteront du fruit. J’ai cette foi dans mon cœur. Quand nous faisons l’œuvre de prédication de l’évangile, ne soyons pas découragés, ne soyons pas oisifs, et faisons l’œuvre avec assurance au bon et au mauvais moment.
Nous devons bien manger, porter de bons vêtements, et bien dormir. Dieu nous donnera ce qu’il faut à chaque besoin pour la chair. Ne soyez pas trop emporté par les choses dont vous avez besoin pour la chair, faites du témoignage de l’évangile votre priorité, et faites d’abord l’œuvre en unissant votre cœur à l’Eglise, aux serviteurs de Dieu, et aux autres croyants. Alors, toutes choses qui vous sont confiées se passeront bien. Tous les problèmes de la vie seront réglés par le Seigneur comme une corde nouée est dénouée. Tout se passera bien. 
Ne vous inquiétez de rien de charnel. Ne vous inquiétez pas de quoi manger, quoi boire, et comment gagner votre vie. Vous n’avez pas beaucoup de quoi vous inquiéter même pendant les temps de la fin si vous êtes bien dans le Seigneur. Vous devez juste tout gérer avec foi.
Vivons avec foi.
Prêchons l’évangile.
Prions dans la présence de Dieu. “Dieu, permets-nous d’évangéliser cette année. Donne-nous la foi. Permets-nous de témoigner à beaucoup d’âmes, permets que nous et beaucoup de gens à travers nous mangent la nourriture spirituelle pleinement, fais que beaucoup d’âmes reçoivent le salut, et qu’en cette année nous recevions beaucoup de bénédictions dans la présence de Dieu. Amen.”