Sermons

Sujet 22: L’Evangile de Luc

[PARTIE 14-1] Prêchez l’évangile de l’eau et de l’Esprit à ceux qui ne peuvent pas vous rembourser (Luc 14:12-24)

Prêchez l’évangile de l’eau et de l’Esprit à ceux qui ne peuvent pas vous rembourser(Luc 14:12-24)
“Il dit aussi à celui qui l’avait invité: Lorsque tu donnes à dîner ou à souper, n’invite pas tes amis, ni tes frères, ni tes parents, ni des voisins riches, de peur qu’ils ne t’invitent à leur tour et qu’on ne te rende la pareille. Mais, lorsque tu donnes un festin, invite des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles. Et tu seras heureux de ce qu’ils ne peuvent pas te rendre la pareille; car elle te sera rendue à la résurrection des justes. Un de ceux qui étaient à table, après avoir entendu ces paroles, dit à Jésus: Heureux celui qui prendra son repas dans le royaume de Dieu! Et Jésus lui répondit: Un homme donna un grand souper, et il invita beaucoup de gens. À l’heure du souper, il envoya son serviteur dire aux conviés: Venez, car tout est déjà prêt. Mais tous unanimement se mirent à s’excuser. Le premier lui dit: J’ai acheté un champ, et je suis obligé d’aller le voir; excuse-moi, je te prie. Un autre dit: J’ai acheté cinq paires de bœufs, et je vais les essayer; excuse-moi, je te prie. Un autre dit: Je viens de me marier, et c’est pourquoi je ne puis aller. Le serviteur, de retour, rapporta ces choses à son maître. Alors le maître de la maison irrité dit à son serviteur: Va promptement dans les places et dans les rues de la ville, et amène ici les pauvres, les estropiés, les aveugles et les boiteux. Le serviteur dit: Maître, ce que tu as ordonné a été fait, et il y a encore de la place. Et le maître dit au serviteur: Va dans les chemins et le long des haies, et ceux que tu trouveras, contrains-les d’entrer, afin que ma maison soit remplie. Car, je vous le dis, aucun de ces hommes qui avaient été invités ne goûtera de mon souper.’”
 


Jésus nous a dit d’inviter et de nourrir ceux qui ne peuvent pas nous rembourser

 
“Mais, lorsque tu donnes un festin, invite des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles. Et tu seras heureux de ce qu’ils ne peuvent pas te rendre la pareille; car elle te sera rendue à la résurrection des justes.” (Luc 14:13-14). “Mais tous unanimement se mirent à s’excuser. Le premier lui dit: J’ai acheté un champ, et je suis obligé d’aller le voir; excuse-moi, je te prie. Un autre dit: J’ai acheté cinq paires de bœufs, et je vais les essayer; excuse-moi, je te prie. Un autre dit: Je viens de me marier, et c’est pourquoi je ne puis aller. Le serviteur, de retour, rapporta ces choses à son maître. Alors le maître de la maison irrité dit à son serviteur: Va promptement dans les places et dans les rues de la ville, et amène ici les pauvres, les estropiés, les aveugles et les boiteux.” (Luc 14:18-21).
Nous pouvons appliquer ce passage aux aspects physiques et spirituels de nos vies. Alors que nous vivons sur cette terre, nous devons éviter d’inviter les riches et de leur servir un dîner. C’est parce que les riches peuvent nous rembourser, et une fois qu’ils nous remboursent, notre hospitalité est en vain. Donc lorsque nous dépensons de l’argent ou invitons quelqu’un à dîner, nous devrions le faire pour ceux qui ne peuvent pas nous le rendre. Comment pouvons-nous dépenser notre argent pour ceux qui ne peuvent pas nous rembourser? Nous pouvons le faire quand nous dépensons de l’argent pour l’évangile. Par exemple, nous avons dépensé beaucoup de ressources financières pour prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit, mais quelqu’un nous a-t-il remboursés pour nous remercier? Non, cela n’est pas arrivé.
Par contre, si nous devions inviter les riches et leur donner de l’hospitalité matérielle, ils se sentiraient redevables pour cela et réfléchiraient à une quelconque façon de nous rembourser. Mais quand il s’agit de servir l’évangile et le prêcher aux âmes, les gens n’ont pas l’intention de nous rembourser même si nous avons dépensé beaucoup d’argent pour cette mission. C’est pour cela que nous visitons des endroits comme les résidences de personnes âgées, ou là où s’assemblent des affamés, et leur montrons de l’hospitalité et leur prêchons l’évangile sans rien attendre en retour. Ce n’est pas digne d’aller prêcher l’évangile à un moment ou un endroit où nous serons remboursés. Quand nous faisons de bonnes choses, nous ne devons pas nous attendre à être payés pour nos bonnes œuvres. Le Seigneur a dit: “Lors donc que tu fais l’aumône, ne sonne pas de la trompette devant toi, comme font les hypocrites dans les synagogues et dans les rues, afin d’être glorifiés par les hommes. Je vous le dis en vérité, ils reçoivent leur récompense.” (Matthieu 6:2). Au jour dernier, quand les justes seront ressuscités, le Seigneur Lui-même nous récompensera. A l’avenir, à notre résurrection et à l’arrivée du Royaume Millénaire, le Seigneur nous donnera beaucoup de récompenses pour nous rembourser. Donc, il est bon pour nous de ne pas faire le bien en attendant des récompenses sur la terre. C’est ce que le Seigneur dit dans le passage des Ecritures d’aujourd’hui.
Aujourd’hui, à travers cette parabole de la fête, le Seigneur parle de la fête du Ciel. Les versets 16 et 17 disent: “Un homme donna un grand souper, et il invita beaucoup de gens. À l’heure du souper, il envoya son serviteur dire aux conviés: Venez, car tout est déjà prêt.” L’homme ici désigne le Seigneur, et le grand souper désigne la fête du Ciel qui est préparée avec de la nourriture spirituelle, l’évangile. Le fait que “tout soit prêt” signifie que notre Seigneur a expié tous nos péchés. En d’autres termes, ce passage signifie que notre Seigneur a expié tous nos péchés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Effectivement, notre Seigneur a éradiqué tous nos péchés une fois pour toutes par cet évangile parfait.
Certaines personnes du monde se décrivent elles-mêmes comme des pécheurs sauvés, cependant, il n’existe pas de gens qui soient des pécheurs sauvés. Dans le Royaume de Dieu il y a seulement des justes qui ont été sauvés, et pas de pécheurs sauvés. Y a-t-il du péché dans ce monde, mes chers croyants? Non, il n’y a pas de péché dans le monde; quiconque croit en l’évangile de l’eau et de l’Esprit est sans péché. Cela signifie que la bénédiction de la rémission de tous les péchés est prête maintenant. A travers Ses serviteurs, Dieu invite tout le monde à une grande fête, et cette fête est la fête céleste de l’Eglise, la fête de l’évangile authentique. Tout ce que quelqu’un doit faire c’est participer à la fête et manger ce pain de vie, le pain béni du salut et de la grâce, en croyant que le Seigneur a remis les péchés de tout le monde. Pour recevoir la rémission des péchés, absolument aucun effort humain n’est nécessaire. Ce qui est nécessaire c’est la foi au Seigneur, car la rémission des péchés ne se reçoit pas par ses propres efforts mais par la foi. C’est pour cela que Dieu a envoyé Ses serviteurs pour inviter les gens, disant que tout est déjà prêt.
Je suis allé dans une librairie Chrétienne aujourd’hui pour acheter une Bible, et quand j’étais là-bas j’ai vu quelqu’un prêcher l’évangile au propriétaire de la librairie plutôt à voix forte. Donc je l’ai écouté pendant un moment, et le cœur de son sujet c’était que puisque Dieu nous a déjà sauvés avant la fondation du monde, il n’y a pas besoin d’œuvre juste de notre part. Jusque là c’est bien, n’est-ce pas? Cet homme était plutôt un homme impressionnant. Puisque j’étais de tout cœur d’accord avec ce qu’il disait, et que je n’avais entendu personne dire quelque chose de si juste et digne pendant longtemps, j’ai continué à écouter silencieusement à côté de lui.
Donc, après avoir écouté un moment à ses côtés, je lui ai dit: “Oui, vous avez raison. Alors vous ne devez pas avoir de péché du tout, n’est-ce pas?” A cela, il répondit: “Comment peut-il y avoir quelqu’un sans péché?” Donc je lui ai demandé: “Mais vous venez de dire que le salut ne s’obtient pas par des actes justes mais par la foi. Et vous avez dit que Dieu a sauvé tout le monde avant la fondation du monde.” Il m’a dit alors: “Oui, mais comment peut-il y avoir quelqu’un dans ce monde qui n’ait pas de péché?” Je lui ai demandé en retour: “Avez-vous alors du péché dans votre cœur?” “Bien sûr”, dit-il. 
Donc je lui ai dit: “Vous êtes aussi dans l’erreur.” Je lui ai dit qu’il n’avait pas reçu la rémission des péchés non plus. Cet homme s’est alors fâché et a refusé de me parler davantage. Donc je lui ai demandé ce qu’il faisait là à crier avec assurance, prêchant au propriétaire de la librairie, et prétendant que le salut se recevait par la grâce. Mais c’était inutile de lui parler. Cet homme avait beaucoup de connaissance inutile à montrer. Il avait beaucoup à dire, parlant du Calvinisme et du Méthodisme. Alors je lui ai demandé: “Alors, quelle est votre conclusion? Avez-vous du péché?” Il a dit: “Pourquoi me demandez-vous si j’ai du péché ou non?” Alors je lui ai demandé de nouveau: “Etes-vous un homme juste ou un pécheur?” Citant Romains 3:10, il me dit alors: “Comment quelqu’un peut-il être juste quand la Bible dit: Il n’y a pas de juste, pas même un seul?”. “Vous avez tort”, lui dis-je. J’aurais continué la conversation si j’avais eu la perspective de gagner son âme, mais il n’y avait pas de telle perspective. Il parlait seulement de certaines choses indignes qu’il avait entendues ici et là.
Retournons à la Parole de Dieu, le passage des Ecritures d’aujourd’hui signifie que Dieu a envoyé beaucoup d’invitations à travers Ses serviteurs. Etant venu sur la terre et ayant expié tous les péchés du monde par Son baptême et Son sang, notre Seigneur a ouvert la fête du Ciel et y a invité des gens. Il est écrit: “À l’heure du souper, il envoya son serviteur dire aux conviés: Venez, car tout est déjà prêt. Mais tous unanimement se mirent à s’excuser. Le premier lui dit: J’ai acheté un champ, et je suis obligé d’aller le voir; excuse-moi, je te prie. Un autre dit: J’ai acheté cinq paires de bœufs, et je vais les essayer; excuse-moi, je te prie. Un autre dit: Je viens de me marier, et c’est pourquoi je ne puis aller. Le serviteur, de retour, rapporta ces choses à son maître. Alors le maître de la maison irrité dit à son serviteur: Va promptement dans les places et dans les rues de la ville, et amène ici les pauvres, les estropiés, les aveugles et les boiteux.” (Luc 14:17-21). Comme notre Seigneur le dit ici, nous ne devrions pas inviter à la fête de l’évangile du Ciel quiconque est trop occupé par ses propres affaires, trouve trop d’excuses, ou à trop à rembourser.
Tout le monde tombe dans l’un des trois types de personnes identifiés ici. Quelle était l’excuse du premier homme? Son excuse était qu’il “venait d’acheter un terrain”, ce qui signifie qu’il était trop occupé par ses affaires. Il a alors demandé à être excusé, mais cela ne fait pas de différence puisque quiconque décline l’invitation du Maître sera jeté en enfer.
Dans le Livre d’Esther, le Roi Assuérus a fait une grande fête pour ses sujets, et au milieu de la cérémonie, il voulait montrer sa femme et se vanter de sa beauté et de son raffinement devant ses sujets. Donc, il dit à ses serviteurs d’amener sa femme Vasthi. Il devait être ivre, car les gens tendent à se vanter d’eux-mêmes quand ils sont ivres. Assuérus avait de grandes richesses dont se vanter aussi, mais puisque tout le monde le savait déjà, il voulait montrer sa femme à la place.
Par coïncidence cependant, la reine Vasthi faisait aussi une fête séparée pour les femmes des officiers. Donc, quand elle a entendu de la part de serviteurs du roi qu’il la demandait, elle a refusé d’y aller. Elle pensait probablement en elle-même: “le Roi n’est pas le seul à tenir une fête. Je suis aussi en plein dans ma propre fête. Si sa fête est importante, la mienne est importante aussi.” Cependant, la Bible dit que la reine Vasthi a été rejetée pour cette seule offense. Elle a été complètement ruinée. A cause de cela, une servante nommée Esther a été choisie pour être la prochaine reine. La Fête de Pourim (l’une des fêtes d’Israël) vient de là aussi. Quand le peuple d’Israël était au bord de la destruction, Esther est allée vers le Roi par la foi, se disant en elle-même “Si je péris, je péris.” Alors elle a exhorté le roi pour la cause de son peuple, et à cause de sa foi et de la foi de Mardochée, les Israélites ont été délivrés de la destruction. Le peuple d’Israël a été délivré des Gentils à travers le Roi Assuérus à cause de cette foi d’Esther et de ses prières à Dieu. Esther pouvait avoir une telle foi parce qu’elle a obéi à Mardochée, son conducteur spirituel. C’est la fidélité d’Esther envers Dieu et son peuple.
Par contre, la Reine Vasthi a été rejetée pour avoir refusé l’appel du Roi Assuérus. Comme la reine Vasthi, il y a beaucoup de gens qui voient la destruction pour avoir décliné l’invitation du Seigneur à Sa fête céleste. Le Seigneur invite tout le monde à cette fête pour qu’ils reçoivent la rémission des péchés et acceptent le salut qu’Il a préparé pour eux, mais beaucoup de gens déclinent.
Il y a trois sortes de gens montrés dans le passage des Ecritures d’aujourd’hui. Le premier type est celui qui ne pouvait pas venir parce qu’il venait d’acheter un terrain et devait aller le voir. Cela désigne les affaires. Quelle était l’excuse du deuxième homme? Son excuse était qu’il venait d’acheter des bœufs, et qu’il devait les tester pour voir s’ils étaient forts et en santé. Cela désigne aussi les affaires. Quelle était l’excuse du troisième homme alors? L’excuse du troisième homme était qu’il venait de se marier.
Tous ces trois hommes n’ont pas pu venir à la fête parce qu’ils étaient trop occupés à leurs propres affaires charnelles. Cela signifie que même si Dieu avait ouvert la fête du Ciel et voulait leur donner la rémission des péchés et la vie éternelle, beaucoup de gens disent qu’ils n’ont pas pu venir. Pourquoi ne peuvent-ils pas venir? C’est parce qu’ils sont trop occupés par les affaires du monde. Mais cela a-t-il du sens qu’ils déclinent cette invitation juste pour quelques richesses du monde, alors qu’ils peuvent être sauvés, recevoir la vie éternelle, et avoir un avenir garanti s’ils viennent et participent à la fête? Non, cela n’a pas de sens. Comment une telle chose peut-elle arriver? Mais ces gens ne sont pas venus. Donc qu’a dit notre Seigneur à Ses serviteurs? 
 


“Va promptement dans les places et dans les rues de la ville, et amène ici les pauvres, les estropiés, les aveugles, et les boiteux” 


Que signifie ce passage? Des gens comme les estropiés, les aveugles, et les boiteux ont-ils de quoi rembourser leur dette? Ont-ils leur propre justice à eux? Il y a juste quelques temps, le Seigneur nous a dit de ne pas inviter les riches à souper, car ils diront juste: “Merci pour le dîner. Je te rendrai la pareille et t’inviterai aussi à dîner.” Les riches, en d’autres termes, ont les moyens de nous rembourser, auquel cas notre hospitalité envers eux serait annulée. Les pauvres, par contre, ne peuvent pas nous rembourser. Donc, l’évangile est vraiment nécessaire aux pauvres spirituels, aux estropiés spirituels, aux aveugles spirituels, et aux infirmes spirituels qui n’ont pas leur propre justice – c’est-à-dire ceux qui ont commis beaucoup de péchés, ceux qui se considèrent eux-mêmes comme des pécheurs, et ceux qui pensent qu’ils sont destinés à l’enfer. Ce sont des gens comme cela qui se connaissent eux-mêmes comme des pécheurs qui ont besoin de l’évangile du Royaume des Cieux. En effet, l’évangile n’est pas nécessaire pour les pieux. Plutôt, Dieu a invité et a sauvé ceux qui admettent que même s’ils peuvent ne rien avoir fait de particulièrement perfide dans leur vie, ils ont toujours beaucoup de limites et de défauts dans le reflet de la Parole de Dieu et de Sa Loi, qu’ils ont commis beaucoup de fautes devant les hommes aussi, et qu’ils sont destinés à l’enfer. Ce sont ces gens que Dieu a sauvés.
Il y a beaucoup de gens dans ce monde qui pensent qu’ils ont beaucoup de moyens pour rembourser leurs dettes: ceux qui pensent qu’ils peuvent en quelque sorte rembourser Dieu et bien Le servir par leurs propres mérites, leur propre intelligence, et leurs propres bonnes œuvres; ceux qui pensent qu’ils peuvent être prétentieux devant Dieu; et ceux qui pensent qu’ils ont beaucoup de quoi se vanter devant Lui. Tout le monde a des manquements, et beaucoup de gens pensent pourtant encore qu’il ne leur manque rien et qu’ils sont juste parfaits. Certains d’entre eux pensent qu’ils connaissent tout sur chaque religion, du Bouddhisme au Christianisme et tous les enseignements. Ils sont bien versés dans la défense pour une coexistence paisible avec les autres religions. Notre Seigneur n’invite pas ces gens qui sont si doux et si remplis d’eux-mêmes qu’ils pensent qu’ils sont vertueux et bons. En réalité, Dieu a appelé les estropiés, ceux dont la vie entière est marquée par des défauts, ceux qui sont souillés en dépit du fait d’essayer de mener une vie sans tache ni défaut devant Dieu, et ceux qui, comme les boiteux et les aveugles, n’ont pas pu trouver la Vérité par eux-mêmes peu importe combien ils ont essayé de trouver Dieu. Donc Dieu cherche des gens qui ne peuvent pas se permettre de ne pas venir à la fête du Ciel de Jésus, et qui n’ont pas d’autre recours que d’être sauvés en croyant que le Seigneur a expié tous leurs péchés une fois pour toutes. Ce sont les estropiés que Dieu a appelés. Le mot estropié est l’opposé de la bonne santé.
Beaucoup de gens se considèrent comme plutôt décents et bons. Mais ces gens n’ont pas été invités par le Seigneur, ni ne viennent même si on les invite. Ce sont les estropiés que le Seigneur a invités ici. Il a invité seulement les estropiés, et ce sont ces gens qui ont accepté son invitation qui ont été sauvés.
En fait, parmi nous tous assis ici, à commencer par moi, nous étions inévitablement estropiés, aveugles, et boiteux. Pensez-vous que vous ayez d’une façon des mérites? Pensez-vous être une personne décente? Ne savez-vous pas quoi dire, pensant que vous serez critiqué si vous dites oui mais que votre fierté sera ébranlée si vous dites non? Mais, vous devez quand même dire oui ou non. En tant que frères et sœurs, nous devons donner une réponse claire. Pensez-vous toujours que vous êtes décent? En réalité, nous sommes tous boiteux. Nous sommes tous imparfaits. Il y a juste un moment, j’ai dit que le mot “estropié” est opposé à quelqu’un qui est parfait. Vous et moi sommes-nous alors parfaits? Non. Si nous étions parfaits, Dieu ne nous aurait pas invités. Personne sur cette planète n’est parfait.
Cependant, il y a beaucoup de gens qui pensent qu’ils sont parfaits. Savez-vous quel pourcentage de gens pensent ainsi? Probablement quatre-vingt-quinze pour cent des gens dans ce monde pensent qu’ils sont parfaits. Même les estropiés pensent qu’ils sont tout à fait bien. Quand Jésus est allé à la piscine de Bethesda, il y avait toutes sortes de gens handicapés rassemblés là, des boiteux aux aveugles et aux paralysés. Mais ces gens étaient tous remplis d’eux-mêmes d’une façon ou d’une autre. Les aveugles se vantaient de leur bon sens de l’ouïe, les boiteux se vantaient de leur vue vive, et les paralysés se vantaient peut-être de leur carrière passée. Tout le monde a une excuse et quelque chose dont se vanter.
Savez-vous combien quelqu’un pense qu’il est intelligent? A commencer par moi et y compris vous, toute personne qui vit sur cette planète pense être intelligente. C’est pareil au sujet des nations. Tout le monde est fier de sa nationalité. Par exemple, les Chinois pensent qu’ils sont si intelligents. Ils nous méprisent nous les Coréens comme si nous étions inférieurs. Ils sont très fiers de leur longue histoire et de leur culture splendide. Les Chinois pensent qu’ils sont supérieurs aux autres races, disant qu’ils ont une histoire plus longue, qu’ils ont inventé la poudre à canon en premier, et qu’ils étaient les premiers à présenter une langue écrite. Les Chinois semblent être l’une des nations les plus fières d’elles-mêmes. Vous devez savoir comment le racisme a amené des conflits entre les nations dans l’histoire humaine. Le racisme naît aussi d’une telle notion de supériorité ethnique.
Mes chers croyants, combien sommes-nous aussi fiers de nous-mêmes? Combien devenons-nous prétentieux quand il y a la moindre chose dont nous vanter? C’est ridicule, comme des nains qui se disputeraient pour savoir qui est le plus grand. Combien un nain peut-il être grand même s’il est grand? Pour nous, ils sont tous petits. Mais même entre eux ils se comparent et se disputent pour savoir qui est plus grand que qui. Ainsi, nous nous disputons aussi pour savoir qui est meilleur que qui en nous vantant de la grandeur de nos maisons et de l’argent que nous possédons. Même les animaux se vantent d’eux-mêmes. Vous avez probablement vu un paon montrer son plumage brillant. De même, certaines sortes de poissons ouvrent leurs écailles pour essayer d’avoir l’air plus grand, comme la plupart des poissons n’attaquent pas un poisson qui est plus grand qu’eux-mêmes. Mais en réalité cela ne fait aucune différence qu’ils soient grands ou petits. Les êtres humains ne sont pas différents de ces animaux. C’est ainsi que chaque être humain est réellement.
Tout le monde est handicapé. Notre Seigneur nous a dit d’amener les estropiés, les boiteux, et les aveugles. C’est si frustrant de voir beaucoup de gens décliner l’invitation en pensant qu’ils sont réellement intelligents, alors qu’en fait ils sont estropiés. Cependant, ceux qui pensent qu’ils sont handicapés viennent. Ceux qui ont commis de grands péchés et dont la vie est marquée de défauts sont boiteux. Les aveugles sont ceux qui reconnaissent qu’ils sont complètement ignorants. Dieu nous a dit de tous les amener – ceux qui sont prétentieux et fiers d’eux-mêmes. Il nous a dit de les forcer à venir.
Quoi qu’il en soit, nous les rachetés étions tous handicapés. C’est parce que nous étions estropiés que nous avons été invités par notre Seigneur et avons été sauvés. Au lieu de prétendre être intelligents et être fiers de vous, croyez au Seigneur. Votre foi est meilleure que votre intelligence. Mesurer et calculer chaque angle est quelque chose que seuls les insensés font. Quelqu’un est-il justifié pour faire cela devant Dieu? Seuls les insensés font cela. Certaines personnes enquêtent sur cet évangile pour s’y opposer, mais c’est risible. Cependant, ceux qui sont vraiment sages se soumettent à Dieu à la première occasion qu’ils ont. Ils demandent la miséricorde de Dieu qui peut leur montrer une miséricorde infinie. Seuls les insensés iraient vers le roi et demanderaient à savoir s’il est réellement roi ou non et s’il est un bon roi ou pas.
Nous avons été sauvés parce que nous étions tous insuffisants. Si nous avions été pleins de nos propres mérites, nous n’aurions pas été sauvés. Une telle grâce n’est pas répandue sur ceux qui sont pleins de leur propre justice. Ils ne peuvent pas prendre part à la fête du Ciel. Dieu ne le leur permet pas. Si nous étions fiers de nous-mêmes, Dieu ne nous aurait pas invités. Maintenant que nous avons été sauvés dans cette fête céleste, nous avons réalisé que nous étions effectivement boiteux. C’est pour cela que Dieu nous a forcés à venir et nous a prêché l’évangile, et nous avons été sauvés en conséquence. Vous devez saisir cela. Maintenant que vous avez reçu la rémission des péchés, ne soyez pas fiers de vous-mêmes. Si vous êtes trop fiers de vous-mêmes, Dieu brisera votre justice. 
En particulier, ceux qui ont eu une certaine formation théologique sont prompts à penser à tort que même s’ils ont été sauvés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, ils ont quelque part plus de connaissance que les autres et sont plutôt différents de tous les autres, en dépit du fait qu’ils ont reçu le même salut. Ceux qui pensent qu’ils sont bien éduqués doivent être éjectés de leur apprentissage premier et se voir injecter un enseignement nouveau et correct spirituellement. Ceux qui sont hautement éduqués sont prompts à causer davantage de trouble dans l’Eglise de Dieu. Je ne dis pas que vous devriez négliger votre éducation, mais qu’il n’y a rien de spirituellement correct dans ce que vous pouvez apprendre de ce monde. Même si quelqu’un a suivi une formation diplômante, il n’a pas réellement beaucoup de connaissance à montrer. En fait, il n’a pas de réelle connaissance du tout. Entre un diplômé d’un collège et un diplômé du lycée, qui a davantage de connaissance? Bien sûr, le diplômé du lycée aura plus de connaissance pour ce qui concerne la connaissance séculière. Mais quand il s’agit de la question de qui est plus sage devant Dieu et quelle foi est meilleure, c’est vraiment un désavantage aux yeux de Dieu. C’est parce que quelqu’un qui vient de finir le collège connaît ses limites et réalise qu’il y a beaucoup de gens meilleurs que lui dans ce monde.
Ceux qui sont insuffisants sont réceptifs. Par contre, ceux qui sont hautement éduqués sont critiques plutôt que réceptifs. Maintenant que vous avez reçu la rémission des péchés, ne soyez pas si fiers de vous. Ne soyez pas si arrogant juste parce que vous êtes éduqué. J’ai observé que les gens hautement éduqués ont plus de difficultés à mener leur vie de foi. J’ai vu leur foi lutter pour grandir. Bien que ceux qui sont insuffisants grandissent dans la foi pas à pas, ceux qui sont hautement éduqués ont beaucoup de difficultés à grandir dans la foi. C’est parce qu’ils ont une approche intellectuelle. Puisque ces gens essaient de tout comprendre avec leur propre tête avant de croire, ils ne peuvent pas construire leur maison de foi depuis le début, même si le Seigneur a déjà posé la pierre fondamentale basique de leur salut. Si toutes nos curiosités intellectuelles sont satisfaites dans nos têtes, il n’y aura pas besoin de croire dans nos cœurs. Donc parmi les rachetés, ceux qui sont hautement éduqués sont désavantagés quand il s’agit de grandir dans leur foi.
Bien sûr, cela ne signifie pas que vous ne devez pas avoir d’éducation. Mais la réalité de l’éducation en Corée c’est que même lorsque l’on est diplômé du lycée, une fois que l’on trouve un travail dans une entreprise, l’on doit être encore formé comme si l’on n’était pas mieux qu’un enfant de maternelle. C’est parce que le système éducatif de Corée est plutôt non pratique mais apte à s’incliner dans des discussions académiques. Donc, l’on doit de nouveau apprendre ce qui compte vraiment en dehors de ce que l’on a appris au lycée.
De même, une fois que nous entrons réellement dans cette vie de foi, nous devons de nouveau tout apprendre. Nous devons apprendre ce en quoi consiste la foi et comment mener une vie spirituellement depuis le début. C’est parce que nous sommes tous insuffisants que Dieu nous a sauvés parfaitement. Tout le monde est le premier lorsqu’il est seul, mais le dernier quand il y a plusieurs personnes. Saisissez-vous cela? N’êtes-vous pas d’accord avec cela? C’est parce que nous sommes insuffisants que Dieu nous a sauvés; si nous avions des mérites Dieu nous aurait-Il sauvés?
 


Mon sujet c’est que pour ce qui concerne notre salut, ce n’est absolument pas à cause de nos propres mérites que nous avons été sauvés


Mes chers croyants, si nous avions des mérites, je ne me serais jamais tenu ici pour prêcher de la sorte. Je n’aurais pas pu le faire. C’est précisément parce que je n’ai pas de mérite que parmi tant de gens de ce monde, j’ai reçu la rémission des péchés et fais maintenant cette œuvre. Je connais beaucoup de gens dans les communautés Chrétiennes Coréennes. Des doués aux ordinaires, j’ai beaucoup de connaissances. Parmi tous ces gens, je n’ai pas de mérite. Je n’ai pas de mérite d’avoir reçu la rémission des péchés. Je ne suis pas bon pour être le serviteur de Dieu. Autrement, si j’avais des mérites, je ne serais pas assis ici comme cela. Si j’avais beaucoup de mérites, je serai probablement parti en Europe ou aux Etats-Unis pour de hautes études et acquis un doctorat en théologie, et j’aurais prétendu être vertueux et droit. J’aurais commis une fraude.
Mais je suis ici parce que je suis insuffisant. C’est aussi parce que vous êtes insuffisant que vous êtes assis ici en ce lieu, prenant part à cette fête du Ciel et mangeant la manne du Ciel. Si nous étions fiers de nous-mêmes, nous ne serions pas assis là mais ailleurs. Nous serions tous assis dans une grande église et une grande dénomination nous vantant de nous-mêmes. Une assemblée fière d’elle-même aurait un pasteur fier de lui-même, se vantant les uns les autres pour des réalisations inexistantes jusqu’à se trouver devant le trône de jugement du Seigneur.
Notre Seigneur nous dit d’aller sur les chemins et dans les rues, et de forcer les estropiés à venir dans Son Eglise, pour la remplir. Votre effort d’évangélisation devrait être de forcer les gens. Cela signifie qu’au lieu de dire juste quelques mots puis abandonner, vous devez être persistant. Vous devez continuer de demander aux gens de venir à l’Eglise. C’est ce en quoi consiste l’évangélisation. Le fondement élémentaire de l’évangélisation c’est de forcer les gens à écouter la Parole de Dieu. Etre persistant, c’est évangéliser. Vous devez insister pour que les gens viennent à l’Eglise, leur faire entendre la Parole, et leur faire ainsi recevoir la rémission des péchés. C’est ce que signifie l’évangélisation.
Notre Eglise fait une réunion de réveil dans deux ans. Mais de quelle utilité ce sera à moins que vous ne veniez avec des âmes à la réunion? Ils vous suivront seulement si vous êtes persistant. Ils ne viendront pas si vous leur parlez juste une fois ou deux. En particulier, la culture Coréenne demande de la persistance. Par exemple, disons que quelqu’un se présente chez vous quand vous prenez le déjeuner. La coutume socialement acceptable est de l’inviter à votre table de déjeuner au moins sept, huit, ou même dix fois. L’inviter juste deux ou trois fois ne suffira pas, puisque dans la culture Coréenne, ce n’est pas inhabituel que les gens déclinent une invitation à répétition par politesse. Si vous retenez votre invitation dès qu’elle est refusée une seule fois, vous serez considéré comme un mauvais hôte.
De même, quand il s’agit d’inviter les pécheurs, vous devez les inviter au moins dix fois. C’est ainsi que vous devriez évangéliser. Vous devez continuer à leur demander de venir à l’Eglise. Vous devez le faire diligemment. Vous devez aussi leur dire combien l’atmosphère et les pasteurs sont merveilleux dans l’Eglise. C’est la bonne chose à faire devant Dieu. 
Cependant, quand vous louez les pasteurs, vous ne devez pas vous vanter de leurs réalisations charnelles. Plutôt, vous devez leur dire honnêtement ce que vous aimez réellement dans notre Eglise – les cultes merveilleux que nous avons, les sermons qui sont basés sur la Parole de Dieu, le salut que vous avez reçu ici, et la vie de foi que vous menez. Dites-leur que vous aimez votre Eglise parce qu’elle croit la Parole des Ecritures et est une église conforme bibliquement. Si vous devez vous vanter de telles choses, alors vous faites largement bien de le faire. Cependant, si vous vous vantez de vos pasteurs en des termes charnels, les gens seront déçus une fois qu’ils les verront et ne reviendront plus jamais.
Quoi qu’il en soit, votre effort d’évangélisation doit être de forcer. Cela signifie que vous devez exhorter les gens fortement quand vous essayez de les évangéliser. Au lieu de les inviter juste une fois ou deux, invitez-les encore et encore s’ils refusent. Continuez de leur demander de venir à l’Eglise. Vous devez aussi être persistant comme cela quand il s’agit de votre propre famille. Qu’arrivera-t-il aux gens qui auront refusé votre invitation? Ils iront tous en enfer.
Disons que lorsque vous avez prêché l’évangile aux gens, l’un d’entre eux a dit qu’il avait acheté quelques bœufs et qu’il devait les essayer. Donc vous l’avez laissé et vous êtes tourné vers une autre personne, mais elle a dit qu’elle devait partir en voyage d’affaires. Vous l’avez alors aussi abandonné et êtes allé vers une autre personne encore, qui a dit alors qu’elle ne pouvait pas venir parce qu’elle venait d’acheter un terrain. Notre Seigneur nous a dit que plutôt que d’inviter les gens une seule fois comme cela, nous devons les inviter continuellement. En d’autres termes, nous devons leur demander avec persistance. 
Si certaines personnes viennent sans être invitées, vous devez leur enseigner qu’elles sont elles-mêmes estropiées. Vous devez leur faire savoir qu’elles sont spirituellement boiteuses, estropiées, et aveugles. Vous devez leur dire: “Vous avez été Chrétien pendant tout ce temps, mais n’êtes-vous pas encore complètement ignorant? N’êtes-vous pas toujours incapable de comprendre la Bible même si vous la lisez? Il convient bien que vous soyez ignorant, car tout le monde est comme vous. Mais si vous lisez la Bible après être né de nouveau, vous pourrez tout comprendre.” Quand vous lisez la Bible, vous n’avez pas besoin de lutter avec l’ignorance. Une fois que vous êtes né de nouveau, vous connaissez clairement. Vous devez enseigner au gens qu’ils sont spirituellement aveugles et boiteux, qu’ils sont eux-mêmes estropiés. Vous devez leur enseigner quels graves pécheurs ils sont devant Dieu. Vous devez ensuite les inviter à venir à l’Eglise de Dieu, écouter l’évangile, et recevoir la rémission des péchés. Comprenez-vous ce que je dis ici?
Evangéliser consiste en la persistance. Il s’agit d’exhorter à répétition. C’est ce en quoi consiste l’évangélisation. Pour ceux qui sont fiers d’eux-mêmes, si vos exhortations répétées et persistantes tombent dans l’oreille d’un sourd, alors vous pouvez abandonner leur cas. Ils seront jetés en enfer. Vous devez aussi parler à votre famille, mais pas juste une fois ou deux. Vous devez les inviter à répétition. Si vous insistez assez longtemps, ils viendront à l’Eglise au moins une fois ou deux même si c’est juste pour vous faire une faveur. Il y a beaucoup de ces gens qui sont venus à l’Eglise, ont entendu l’évangile, et ont reçu la rémission des péchés de cette façon. Ces gens ont entendu l’évangile et reçu la rémission des péchés parce que ceux qui essayaient de les évangéliser les ont forcés à venir à l’Eglise. Si les évangélistes avaient abandonné après avoir essayé juste une fois ou deux, alors tous ces gens auraient subi une conséquence tragique, incapables de prendre part à la fête du Seigneur. Pour éviter une telle conséquence, nous devons être persistants avec les gens, amener des âmes dans l’Eglise de Dieu, et prêcher l’évangile. Continuez d’exhorter votre famille. J’ai exhorté ma belle mère pendant plus de dix ans, même jusqu’à présent mon effort n’a pas encore eu de succès.
Abandonnerez-vous au sujet des membres de votre famille juste après les avoir invités à l’Eglise de Dieu une fois ou deux? Pensez-vous que ce soit acceptable? Que dit la Parole de Dieu? Dieu n’a-t-Il pas dit que nous devions les forcer à venir dans Sa maison même s’ils refusent? Il nous a dit d’aller dans les rues et de forcer les gens à venir et remplir Sa maison. A-t-Il dit que nous pouvons juste leur parler une fois puis abandonner s’ils ne nous écoutent pas, puisque cela frappe notre orgueil? Non, Il nous a dit de les forcer et de remplir Sa maison. Peu importe, vous devez essayer de façon indéfectible d’amener les membres de votre famille à l’Eglise, même s’ils écoutent juste le sermon et partent. Vous devez continuer à leur prêcher l’évangile. C’est alors seulement que votre famille pourra éviter l’enfer. C’est alors seulement que la famille des justes pourra éviter l’enfer. A moins que nous ne les forcions, ils iront tous en enfer.
Quelle tragédie terrible ce serait. La fête du Ciel désigne la vie éternelle dans le Royaume des Cieux, et ceux qui ne participent pas à cette fête seront jetés en enfer. Ils brûleront dans le feu pour toujours. S’il y a des âmes dans votre famille qui n’ont pas encore reçu la rémission des péchés, vous devez leur prêcher l’évangile et leur faire recevoir la rémission des péchés à tout prix. Vous devez aussi réaliser que nous étions tous estropiés et que notre Dieu nous a sauvés.
Il y a plusieurs personnes âgées ici avec nous, et si leurs enfants ne les avaient pas forcés à venir à l’Eglise, ils seraient allés droit en enfer. C’est parce que leurs enfants se souciaient profondément de la destinée de leurs parents qu’ils ont parlé à ces personnes âgées. C’est ainsi que nos frères et sœurs plus âgés ont entendu l’évangile et reçu la rémission des péchés. N’avez-vous pas, alors, le même désir pour vos enfants qui sont encore dans le péché? Ne vous souciez-vous pas de ce que vos enfants seront jetés en enfer? Si vous croyez en cette Parole, vous serez en mesure de forcer vos enfants et remplir l’Eglise avec leurs âmes. Mais si vous n’y croyez pas et le prenez juste comme une simple hypothèse, alors vous n’aurez pas besoin de les forcer. Et vous ne le ferez pas non plus. Plutôt que de juste comprendre le passage des Ecritures d’aujourd’hui comme une simple instruction intellectuelle, nous devons y croire de tout notre cœur, l’écouter attentivement, prêcher l’évangile aux âmes autour de nous, et les forcer à venir à l’Eglise.
Agissons selon cette réalisation.