Sermons

Sujet 11: Le Tabernacle

[11-3] Yahvé le Dieu Vivant (Exode 34:1-8)

Yahvé le Dieu Vivant
(Exode 34:1-8)
«Et l’Éternel dit à Moïse: Taille deux tables de Pierre comme les premières, et j’y écrirai les paroles qui étaient sur les premières tables que tu as brisées. Sois prêt de bonne heure, et tu monteras dès le matin sur le mont Sinaï, et tu te tiendras devant moi, sur le sommet de la montagne. Que personne ne monte avec toi, et que personne ne paraisse sur toute la montagne; et même que ni brebis ni bœufs ne paissent près de cette montagne. Moïse tailla deux tables de pierre comme les premières; il se leva de bon matin, et monta sur le mont Sinaï, selon l’ordre que l’Éternel lui avait donné, et il prit dans sa main les deux tables de pierre. L’Éternel descendit dans une née, se tint là auprès de lui, et proclama le nom de l’Éternel. Et l’Éternel passa devant lui, et s’écria: L’Éternel, l’Éternel, Dieu miséricordieux et compatissant, lent à la colère, riche en bonté et en fidélité, qui conserve son amour jusqu’à mille générations, qui pardonne l’iniquité, la rébellion et le péché, mais qui ne tient point le coupable pour innocent, et qui punit l’iniquité des pères sur les enfants et sur les enfants des enfants jusqu’à la troisième et à la quatrième génération! Aussitôt Moïse s’inclina à terre et adora»
 

Nous avons besoin de découvrir qui est vraiment ce Dieu en qui nous croyons

Commençons par lire en Exode 3:13-16: «Moïse dit à Dieu: Si je vais vers les enfants d’Israël et leur dis: Le Dieu de vos pères m’a envoyé vers vous, et qu’ils me disent: Quel est Son nom, que devrais-je leur dire? Et Dieu dit à Moïse: JE SUIS CELUI QUI SUIS. Et Il dit: Ainsi, tu diras aux enfants d’Israël: JE SUIS m’a envoyé vers vous. Dieu dit encore à Moïse: Ainsi tu diras aux enfants d’Israël: L’Éternel, Dieu de vos pères, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, et le Dieu de Jacob, m’a envoyé vers vous. Voilà Mon nom pour l’éternité, voilà Ma mémoire pour toutes les générations. Va et rassemble les anciens d’Israël, et dis-leur: L’Éternel Dieu de vos pères, le Dieu d’Abraham, d’Isaac, et de Jacob m’est apparu disant: Je vous ai visité et j’ai vu ce qui vous arrive en Égypte.»
 


Qui est Dieu Yahvé?


Le nom du Seigneur en hébreu est Yahvé ou Yhwh, traditionnellement Jéhovah, et Yahvé signifie Celui qui existe par Lui-même. En d’autres termes, Dieu n’est pas une création, mais Celui qui existe par Lui-même, le Créateur qui fit tout l’univers et tout ce qu’il contient.
Regardons en Exode 6:2-7:«Et Dieu parla à Moïse et lui dit: Je suis l’Éternel. Je suis apparu à Abraham, à Isaac, et à Jacob, comme le Dieu Tout-puissant; mais sous mon nom, l’Éternel, je n’ai pas été connu par eux. J’ai aussi établi Mon alliance avec eux, pour leur donner le pays de Canaan, le pays de leur pèlerinage, dans lequel ils étaient étrangers. Et j’ai aussi entendu les gémissements des enfants d’Israël que les Égyptiens tiennent en captivité, et je me suis souvenu de Mon alliance. C’est pourquoi dis aux enfants d’Israël: Je vous ferai sortir des fardeaux des Égyptiens, Je vais vous sauver de leurs liens, et je vous rachèterai à bras étendu et avec un grand jugement. Je vous prendrai pour Mon peuple, et je serai votre Dieu. Alors vous saurez que je suis l’Éternel votre Dieu, qui vous ai fait sortir des fardeaux des Égyptiens.»
Le verset 3 surtout dit: «Je suis apparu à Abraham, à Isaac, et à Jacob, comme le Dieu Tout-puissant; mais sous mon nom, l’Éternel, je n’ai pas été connu par eux». Dans la Version King James, l’expression «sous mon nom l’Éternel» est transcrite comme «sous mon nom Jéhovah». Le mot hébreu Jéhovah signifie «celui qui existe» ou «le nom propre du seul vrai Dieu». Dieu n’avait pas fait connaître Son nom de Jéhovah à l’humanité auparavant. Les gens à ce moment-là L’appelaient simplement Dieu. Mais à présent, pour sauver le peuple d’Israël, Dieu voulait faire connaître Son nom de Jéhovah à tous les gens de ce monde. «Je suis Jéhovah. Je suis Yahvé. Je suis celui qui suis, Celui qui existe par Lui-même». Dieu voulait se faire connaître ainsi.
Dieu est Celui qui existe par Lui-même, «le Dieu d’Abraham, d’Isaac, et de Jacob.» Il était vivant déjà bien avant les temps anciens, bien avant le commencement de tout. Dieu, en d’autres termes, vit et existe éternellement. Dieu a permis que ce peuple d’Israël, les enfants d’Abraham, soient faits esclaves en Égypte pour 430 ans, et ensuite Il avait promis qu’Il les délivrerait de leur esclavage et les conduirait dans le pays de Canaan. Exactement comme Il l’avait promis, Dieu Jéhovah apparut après 430 ans, et commanda à Moïse de délivrer le peuple d’Israël de la persécution de Pharaon. «Je suis Jéhovah. Je suis Celui qui suis, votre Dieu. Laisse aller mon peuple.» Pour le salut de Son peuple, Il s’est manifesté devant Moïse, et commanda à Pharaon de laisser aller Son peuple, car Dieu Jéhovah connaissait les souffrances du peuple d’Israël. Parce qu’Il a su que Son peuple gémissait sous la souffrance, Dieu dit qu’Il le délivrerait de son esclavage.
430 ans après qu’Il ait fait Sa promesse à Abraham, Dieu vint vers le peuple d’Israël et se révéla à lui. «Je suis Jéhovah. Je suis Dieu. Je suis venu accomplir la promesse que j’ai faite à Abraham, votre père, de conduire ses enfants hors d’Égypte dans le pays de Canaan. Et j’ai aussi connu toutes vos souffrances. Maintenant, va vers Pharaon et dis lui cela.» Voici ce que Dieu Jéhovah dit.
Nous devons réaliser qu’effectivement, Dieu est le Dieu d’Abraham, d’Isaac, et de Jacob. Dieu est aussi notre propre Dieu, à vous et moi. Quel est Son nom, alors? Son nom est Yahvé, signifiant Celui qui existe par Lui-même. Dieu existait déjà avant la création de l’Univers, comme Celui qui existe par Lui-même, dont l’existence n’est pas venue par quelqu’un d’autre, mais par Lui-même.
 

Nous devons comprendre la signification du nom de Dieu

Il est primordial que nous réalisions et croyions que Dieu est réellement Celui qui existe par Lui-même, Celui qui nous a faits, qui règne sur nous, et qui nous a délivrés de nos péchés. Nous devons croire en Yahvé Dieu comme notre Dieu absolu, car ce Dieu Yahvé a effectivement créé tout l’univers, et continue d’exister encore maintenant.
Comme le peuple d’Israël, vous et moi aussi croyons en Dieu, et avons aussi reçu Ses commandements devant Sa présence. Exactement comme le peuple d’Israël n’avait pas réussi à garder toute la Loi, nous non plus, nous n’avons pas réussi à vivre par la Loi. En tant que tels, en raison de nos péchés devant Dieu, nous étions aussi le genre d’êtres qui ne pouvaient pas éviter d’être soumis au jugement effrayant du péché. En d’autres termes, à cause de nos péchés, nous ne pouvions réellement pas échapper à la condamnation pour nos péchés.
C’est pourquoi chacun de nous devait payer une rançon à Dieu pour se réconcilier de ses propres péchés. Pour être sauvé de nos péchés, nous avons dû verser à Dieu le Père le prix de l’expiation à hauteur de notre propre vie, par notre foi. Nous avons dû réellement donner une offrande sacrificielle équivalente à notre propre vie pour satisfaire Son juste jugement a révélé l’amour plein de grâce de Dieu. C’est uniquement par la réelle expiation de nos péchés que la paix peut être restaurée entre Dieu et nous l’humanité. C’est uniquement au travers de la foi que nous pouvons être délivrés de tous nos péchés et de la condamnation.
Parce qu’il en est ainsi, à chaque fois que nous venons devant Dieu, nous devons admettre, qu’à cause des péchés que nous avons commis devant Lui, que nous ne pouvions rien mais être jugés et punis pour ces péchés. Quand nous croyons en Dieu comme notre Sauveur, nous devons réellement reconnaître et admettre que nous sommes liés à l’enfer à cause de nos péchés, et croire au Messie, qui a payé l’expiation de nos péchés et nous a délivré du jugement des péchés, comme notre propre Sauveur. Quand nous allons devant Dieu, nous devons croire au baptême et au sang de Jésus-Christ, l’offrande sacrificielle pour nos péchés, croire en Lui comme le Messie, et Le reconnaître comme tel. Nous devons admettre que nous sommes tous pécheurs devant Dieu à cause de notre manquement à garder Ses commandements, et nous devons croire que Jésus-Christ le Messie nous a délivrés de nos péchés.
Nous devons reconnaître que nous ne pouvions pas éviter d’être soumis à la punition de Dieu pour le péché. En ayant admis notre état de péché, nous nous sommes qualifiés pour recevoir la bénédiction de la rémission des péchés que Dieu nous a donnée, et sommes capable de construire la fondation de notre foi qui peut accueillir la grâce de Dieu et recevoir Sa rémission du péché.
Pour faire de nous Ses propres enfants, Dieu nous a fait à Sa propre image, mais Il nous a permis de naître dans des faiblesses. En tant que descendants d’Adam, nous sommes tous nés pécheurs, mais la providence profonde de Dieu c’est de faire de nous Ses enfants.
Nous étions de ces êtres qui ne pouvaient pas éviter d’être jugés pour nos péchés, mais pour accomplir Sa volonté, Dieu nous a envoyé Son propre Fils, et nous a pardonné de tous nos péchés. Jésus, le Fils de Dieu, a reçu Son baptême et mourut sur la croix par obéissance au plan de Dieu. À cause de cela, Dieu Jéhovah a donné une nouvelle vie à ceux d’entre nous qui croyons que les péchés du monde ont été passé sur Son fils avec Son baptême par Jean, qu’Il nous a sauvé de tous nos péchés par Son sang à la Croix, et qu’Il a ainsi pris toute la condamnation de nos péchés. 
Le baptême de Jésus et Son sang étaient l’offrande sacrificielle qui était plus que suffisante pour nous permettre, si nous croyons, de recevoir une nouvelle vie, d’être sauvé de tous nos péchés, et de devenir les enfants de Dieu. Nous devons être sauvés de tous nos péchés en croyant, et par la foi au fil bleu, pourpre et cramoisi et au fin lin retors, nous devons avoir le genre de foi qui nous permet de devenir le peuple de Dieu. En fait, la vérité absolue est que seuls ceux qui ont une telle foi peuvent vraiment devenir le propre peuple de Dieu.
 

Toutes les déités des religions de ce monde ne sont que de simples créatures fabriquées par l’humanité elle-même

Hormis Dieu Jéhovah, Jésus-Christ, et le Saint-Esprit, toutes les autres déités ne sont que des déités de paroles, fabriquées par l’humanité elle-même. À l’exception de Dieu, il n’y a rien dans ce monde qui existe par soi-même. C’est pourquoi Dieu Yahvé dit «Je suis Celui qui suis».
Y a-t-il, en effet, quelque chose qui existe par soi-même? Bouddha est né du ventre de sa mère, et ainsi il n’est qu’une créature de Dieu. Ainsi en est-il de Confucius, de Mahomet, parce qu’ils sont tous nés de leurs parents, et à cause de cela ils sont simplement des créatures faites par Dieu. Les statues de Bouddha que ses disciples ont modelées ou sculptées sont aussi simplement des créations de l’homme, faites avec des pierres ou des métaux que Dieu Lui-même à créés. Tout, du soleil à la lune, les étoiles, l’eau, l’air, et les galaxies de l’univers, a été entièrement fait par Dieu. Même les anges, les êtres spirituels ont été faits par Dieu.
Seul le Dieu d’Abraham, d’Isaac, et de Jacob, en qui nous croyons, est Dieu Yahvé, Celui qui existe par Lui-même. Dieu Yahvé n’a pas été fait par quelqu’un d’autre. Lui seul existe par Lui-même, Lui seul est le Créateur de tout l’univers, et Lui seul est Celui qui nous a fait vous et moi. Seul ce Dieu Yahvé a planifié dans Sa volonté de nous sauver de nos péchés et de faire de nous Son propre peuple.
C’est pourquoi Dieu a planifié cela. Il nous a fait naître dans ce monde en pleurant et en repartir les mains vides, et c’est à cause de ce plan qu’Il nous a permis de souffrir dans ce monde, afin que nous ne puissions pas aider mais chercher Dieu et Le rencontrer. 
Quand nous disons que nous croyons en Dieu, nous devons réellement admettre que nous sommes le genre d’êtres qui, à cause de nos péchés et nos manquements à garder les commandements de Dieu, ne pouvons éviter de faire face à la punition de la mort, l’enfer, et aux souffrances effrayantes devant Dieu. Avant de croire en Jésus-Christ le Messie comme notre Sauveur, nous devons premièrement nous reconnaître nous-mêmes comme pécheurs qui ne peuvent éviter de faire face au jugement effrayant du péché et être jeté en enfer.
 


Dieu Yahvé est omniscient et omnipotent


Seul Dieu est omniscient et omnipotent. Dieu qui nous a vraiment fait et règne sur le monde. Après avoir reconnu cela, nous devons alors admettre devant Dieu quel genre de pécheurs nous sommes en réalité – c’est-à-dire que nous devons admettre qu’à cause de nos péchés, nous ne pouvons éviter d’être soumis à l’effrayante colère de Dieu. Et nous devons croire en la vérité qu’en croyant en l’Agneau de Dieu qui vint pour nous délivrer de tous nos péchés, et en passant tous nos péchés sur Son offrande sacrificielle en posant nos mains sur Sa tête, tous nos problèmes de péché sont résolus. C’est nous qui devions en fait être jugés et mourir pour nos péchés, mais parce que Son offrande sacrificielle a transféré tous nos péchés par Son baptême, nos péchés ont pu être lavés. Nous devons croire à cette vérité. Nous devons reconnaître qu’au travers de cette offrande sacrificielle, Dieu le Tout-puissant, à qui rien n’est impossible, nous a effectivement sauvés, nous qui ne pouvons éviter d’être liés à l’enfer, à cause de tous nos péchés. Les gens qui croient ainsi sont de vrais croyants en Jésus-Christ le Messie.
En fait, c’est faux de croire au Messie arbitrairement. Quand nous disons que nous croyons en Dieu, notre foi doit être établie sur le fondement biblique. Et nous devons placer la tout première et puissante fondation de vérité sur Sa Parole, qui dit «Je suis Celui qui suis. Je suis Jéhovah».
Le peuple d’Israël manqua de garder la Loi que Dieu lui avait commandé de suivre. Les commandements que Dieu donna aux Israélites ont été également donnés à ceux d’entre nous qui vivent à notre époque. Si vous voulez vraiment croire en Dieu, et si vous voulez vraiment devenir les enfants d’Abraham avec votre foi, vous devez reconnaître que Dieu a donné les 613 commandements non seulement aux Israélites, mais aussi à nous, à chacun dans ce monde, et à l’univers entier. Et nous devons réellement reconnaître que nous avons aussi manqué à garder le commandement, comme les Israélites, et qu’ainsi nous sommes destinés à la mort, car «le salaire du péché c’est la mort» (Romains 6:23).
Nous devons croire que Dieu a pardonné nos péchés avec la vérité du fil bleu, pourpre et cramoisi. Pour ce faire, nous avons besoin de nous lancer dans la recherche de la vérité sur le salut, par lequel notre Seigneur nous a délivrés de nos péchés et de la condamnation de nos péchés. 
En dépit d’avoir manqué de garder les commandements stricts de Dieu, si nous ne réalisons pas que nous sommes de terribles pécheurs, et si nous n’admettons pas que nous sommes liés à être jugés pour nos péchés, alors nous ne serons jamais capables de croire au Messie. Si les gens devaient croire qu’ils entreraient dans le ciel tout en restant pécheurs, quand, en fait, Dieu aurait déjà enregistré leurs péchés dans le Livre du Jugement, ils changeraient alors la loi de Dieu par la leur, commettant le péché d’utiliser le nom de Dieu en vain. De telles personnes ne seront jamais capables d’être sauvées de leur péché. Elles seront jugées éternellement pour leur péché et condamnées de la punition de l’enfer, pour, indépendamment d’avoir cru en Dieu ou non, n’avoir pas reconnu Dieu. Ces gens doivent se repentir premièrement, et se détourner de leur incrédulité.
Même à ce moment précis, Dieu est dans nos cœurs, et existe par Lui-même dans tous ses espaces. Et il connaît tout à propos de nous.
Bien que Dieu soit vivant, il y a des gens qui ne croient pas en Lui, certains même le tentent. Mais nous avons tous besoin d’offrandes sacrificielles pour nos péchés. C’est pourquoi Dieu a demandé aux Israélites de donner l’offrande d’expiation avec leurs offrandes sacrificielles, sur l’autel du sacrifice du Tabernacle, en accord avec le chemin de salut que Dieu avait tracé. 
Dieu est effectivement Celui qui existe par Lui-même. Il est Celui qui était avant, et qui est maintenant. Il est Dieu qui vivait, apparaissait, et parlait à nos ancêtres de la foi il y a bien longtemps, Celui qui vit, apparaît, et nous parle maintenant. Celui qui travaille parmi nous, nous conduit, et règne sur nos vies. 
 

La vérité que nous ne devons pas oublier

Bien que nous ayons été sauvés, il y a une chose que nous ne devons jamais oublier. C’est que, bien que nous n’ayons pu éviter d’être jugé éternellement, par Son baptême et en versant Son sang sur la Croix, notre Seigneur nous a délivré de toute sorte de jugement pour nos péchés. Jusqu’au jour où nous nous tiendrons devant notre Dieu, en fait, nous ne devons jamais oublier cette vérité et toujours la croire dans nos cœurs. Nous devons le croire même quand nous sommes dans le Royaume des Cieux adorant Dieu. Nous devons remercier Dieu de nous permettre à nous, gens qui ne pouvaient éviter d’être maudits éternellement et jugés pour leurs péchés, de croire en notre Seigneur comme le Sauveur, et pour nous avoir donné la vie éternelle.
Nous devons reconnaître l’évangile de l’eau et de l’Esprit pour toujours. Que se passerait-il si nous n’admettions pas que nous sommes liés pour être jugés éternellement à cause de nos péchés? Nous n’aurions aucune raison de louer Dieu. Dieu nous a vraiment sauvés, êtres mortels qui ne pouvaient éviter d’être jugés pour toujours à cause de nos péchés. C’est pourquoi nous devons croire, et adorer le Seigneur – parce que notre Seigneur reçut Son baptême et versa Son sang pour notre salut. C’est pourquoi vous aussi devez croire, et c’est pourquoi nous devons tous prêcher l’évangile d’eau et d’Esprit. Ceux qui croient au baptême que Jésus reçut et au sang qu’Il a versé pour leurs péchés ont un cœur qui adore Dieu. Parce que le Seigneur les a sauvés de leurs péchés et de la mort, ils l’adorent tous les jours avec leur foi.
Le problème c’est que certaines personnes ont mal compris Jésus. Leur connaissance de Jésus est complètement infondée et abstraite. C’est le genre de personne dont la conscience a été corrompue, qui ne réalisent même pas qu’ils sont en train de pécher quand, en fait, ils sont réellement engloutis dans toutes sortes de péché. Ceux qui commettent un péché et ne le reconnaissent même pas comme un peu – aucun autre que ceux-là ne sont pécheurs.
Bien que nous soyons réellement des êtres faibles qui ne pouvons rien mais seulement pécher, nous devons admettre nos péchés chaque fois que nous en commettons, et nous devons confirmer le baptême de notre Seigneur et Son sang à la Croix – c’est cela l’évangile de l’eau et de l’Esprit. En fait, à cause de cela nous admettons que nous ne pouvons qu’être pécheurs devant Dieu. Et en croyant réellement en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous pouvons soupirer de soulagement. En effet, en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous avons gagné la paix de notre esprit.
Quand je parle d’être sans péché, cela ne veut pas dire que nous n’allons pas reconnaître nos péchés même quand nous en commettons réellement. Cela ne veut pas dire que ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit n’ont pas besoin de reconnaître le péché comme péché. Bien que nous ayons en fait été délivrés de tous nos péchés, nous reconnaissons toujours les péchés que nous commettons pour ce qu’ils sont – comme nos péchés. Ce que nous ne devons jamais oublier c’est que, bien que nous ne puissions pas éviter d’être jugé éternellement à cause de nos péchés, notre Seigneur nous a sauvés de tous nos péchés et de la condamnation du péché par Son baptême, Son sang à la Croix, et Sa résurrection.Nous ne devons jamais oublier que notre Seigneur nous a sauvés avec le fil bleu, pourpre et cramoisi, mais y croire et l’adorer pour cela. Nous devons nous souvenir comment nous étions avant. Se souvenir que nous-mêmes étions ce genre de pauvres êtres qui ne pouvaient éviter d’être jugé éternellement pour ses péchés. Et nous devons louer le salut de la rémission des péchés donné par Dieu, et Le remercier chaque jour pour Sa grâce immense de salut. Ce n’est rien d’autre que cela la foi des croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
 
 

Dieu Yahvé est vivant encore maintenant


Exactement comme Dieu a été le Dieu d’Abraham, d’Isaac, et de Jacob, Il est maintenant votre Dieu et mon Dieu. «Dieu n’est pas l’auteur de la confusion mais de la paix» (1 Corinthiens 14:33). Il n’est pas le Dieu de ces Chrétiens qui sont prétentieux et de fait flamboyants, mais Il est le Dieu de ceux qui croient l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Nous avons la foi qui croit en la Parole de Dieu et qui Lui obéit par «oui». Dieu est notre Dieu. Quand Il nous dit réellement: «Tu es destiné à l’enfer», nous Lui disons: «Oui, Tu as raison». Quand Il nous dit: «Tu vas continuer à pécher jusqu’au jour où tu mourras», alors nous redisons aussi: «Oui, Tu as raison». Et quand Il nous dit: «Mais Je t’ai réellement sauvé avec Mon fil bleu, pourpre et cramoisi et le fin lin retors» nous ne pouvons que dire, là encore: «Oui, Tu as raison». Nous sommes ainsi devenus le peuple de Dieu qui Lui obéit toujours par «Oui». Je remercie notre Dieu pour sa grâce de nous avoir sauvés avec l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Nous devons croire et reconnaître dans nos cœurs que notre Seigneur nous a effectivement sauvés de tous nos péchés par l’eau, le sang, et l’Esprit, et qu’il a par là même fait de nous le peuple du Royaume de Dieu. Rendez grâces au Seigneur en croyant que l’évangile de l’eau et de l’Esprit est le don du salut que Dieu vous a donné.
Je loue Dieu pour toujours par la foi du fait qu’il m’ait sauvé éternellement, moi qui ne pouvais réellement éviter d’être attaché à l’enfer à cause de mes péchés, par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Nous rappelant que nous sommes en fait tous d’airain – c’est-à-dire que nous ne pouvons pas échapper au jugement de Dieu – et à cause de cela nous ne pouvons que louer Dieu pour notre délivrance du péché, pour nous avoir sauvé avec Son fil bleu, pourpre et cramoisi et le fin lin retors. Et nous devons Le remercier en croyant en la vérité de l’évangile cachée dans ces fils bleu, pourpre et cramoisi et le fin lin retors.
Seul Dieu Yahvé est le Dieu de toute l’humanité. Et Il est devenu Dieu le Sauveur de toute la race humaine. Nous devons tous croire en Dieu Yahvé comme notre propre Dieu.