Sermons

Sujet 12: La Foi du Credo des Apôtres

• Sermon sur le Fils Saint 4 : Nous devons croire fermement en la Résurrection de Jésus

Les apôtres affirmèrent leur foi en la résurrection de Jésus en confessant, en accord avec le credo des apôtres, “Le troisième jour, il ressuscita des morts.”
Actes 1:3 déclare: “Après qu’Il eut souffert, il leur apparut vivant, et leur en donna plusieurs preuves, se montrant à eux pendant quarante jours, et parlant des choses qui concernent le Royaume de Dieu.” Les mots, “Après qu’Il eut souffert,” font référence à la mort complète de Christ. Il y a de nombreuses preuves nous montrant que Christ est complètement mort, mais spécialement Jean 19:34 qui déclare: “mais un des soldats lui perça le côté avec une lance, et aussitôt, il en sortit du sang et de l’eau.”
Le fait que Jésus fut crucifié à mort à été reconnu par tous et de partout. Cette punition de la crucifixion, une condamnation que les Romains n’ordonnaient qu’aux étrangers, était un jugement cruel ordonné aux esclaves et aux insurgés politiques. Avant l’avènement de l’Empire Romain, la crucifixion était généralement effectuée en attachant un condamné sur une croix en lui liant les mains et les pieds dessus, et en tuant alors le condamné en perçant sa poitrine avec une lance.
Mais la version Romaine de la crucifixion était un jugement où on clouait, plutôt que de lier, les mains et les pieds d’un condamné sur une croix et qu’on laissait mourir d’une mort lente sur la croix. Ainsi, il est dit que cela prenait un temps considérable pour qu’un condamné meure, habituellement 3 à 4 jours, mais parfois jusqu’à une semaine. Nous ne pouvons même pas imaginer à quel point cela devait être douloureux d’être puni de cette manière, étant cloué, drainé de notre sang, souffrant d’une soif inaltérable, bombardé sans cesse par les rayons du soleil, et encerclé de vautours qui volent. Le condamné souffrait jusqu’au tout dernier moment de sa mort. On dit que c’est à cause de l’extrême cruauté de cette punition que l’Empereur Constantin élimina cette forme particulière de jugement.
Alors, comment peut-on expliquer que Jésus soit mort en seulement 6 heures? Comme mentionné précédemment, quand l’un des soldats perça Son côté avec une lance, du sang et de l’eau en sortit. Comme cela le démontre, Jésus est mort si vite parce qu’il souffrit d’une telle douleur au cœur pour les pécheurs que celui-ci se brisa et éclata. Autrement dit, Il mourut d’une rupture du cœur.
Trois jours après Sa mort, Jésus est ressuscité dans un corps parfait. Ce qui est étrange, c’est qu’en dépit de cela certaines personnes hésitaient à croire au Jésus Ressuscité, même s’ils professaient reconnaître Sa mort. On peut voir là le travail du diable essayant d’empêcher l’humanité de croire en cette vérité, comme il est dit en Luc 8:12: “Ceux qui sont le long du chemin, ce sont ceux qui entendent; puis le diable vient, et enlève de leur cœur la parole, de peur qu’ils ne croient et soient sauvés.” Pour renier la vérité de la résurrection de Jésus, le diable se sert donc d’érudits séculiers incrédules pour véhiculer de fausses hypothèses comme l’hypothèse d’une mort apparente, l’hypothèse d’une résurrection spirituelle, l’hypothèse d’une hallucination, l’hypothèse de la manipulation, l’hypothèse du corps volé, et bien d’autres. Mais la vérité de la résurrection de Jésus a plusieurs preuves définitives, incluant celle mentionnée en Actes 1:3.
 


Le Fait que Jésus se présenta Lui-même Vivant est une Preuve 

 
Actes 1:3 nous dit que Jésus se présenta Lui-même vivant à Ses disciples avec plusieurs preuves infaillibles. Peu importe ce que les gens disent, lorsque notre Seigneur Lui-même déclare être Vivant, il n’y a pas de terrain de dispute.
Jésus a la Puissance sur la vie et la mort. Comme Jean 10:17-18 le déclare: “Le Père m’aime, parce que je donne ma vie, afin de la reprendre. Personne ne me l’ôte, mais je la donne de moi-même; j’ai le pouvoir de la donner, et j’ai le pouvoir de la reprendre: tel est l’ordre que j’ai reçu de mon Père.”
En Apocalypse 1:18, Jésus dit aussi: “[je suis] le vivant. J’étais mort; et voici je suis vivant aux siècles des siècles. Je tiens les clefs de la mort et du séjour des morts.” Notre Seigneur a la puissance de ressusciter des morts pour vivre de nouveau, car il est simultanément Dieu Tout-Puissant et un homme parfait.
“Le salaire du péché,” comme Romains 6:23 nous le dit, “est la mort.” C’est la Loi inchangeable et juste de Dieu. Ainsi, Jésus prit en charge les péchés du monde et les effaça tous à travers Son baptême et Son sang. Puisqu’Il fit disparaître tous les péchés du monde, il ressuscita des morts et devint le Dieu de ceux qui croient en Lui. C’est ainsi qu’est établie la Juste Loi de Dieu.
 


Que Sa tombe était Vide est une Évidence

 
Matthieu 27:57-66 nous dit qu’un homme riche d’Arimathée, nommé Joseph, mit le corps mort de Jésus dans une tombe taillée dans la pierre, et il scella la tombe en roulant une large pierre contre la porte. Le passage nous dit qu’un garde fut placé à la tombe pour sécuriser celle-ci. Mais la tombe devint vide lorsque le Seigneur ressuscita des morts par Sa puissance et sorti de sa tombe. Luc 24:3 dit: “étant entrées, elles ne trouvèrent pas le corps du Seigneur Jésus.” Qu’est-ce que cela peut être si ce n’est pas la preuve de la résurrection du Seigneur?
Jésus est une grande figure historique. Une de ces preuves est l’usage chronologique de Anno Domini (A.D.), qui signifie “dans l’année de notre Seigneur.” Les années et les mois ont été établis, autrement dit, en se basant sur le jour de Sa venue. Il est le Seigneur de l’histoire, de la création et du salut. S’Il n’avait pu ressusciter des morts, Sa tombe serait restée close comme un événement marquant de l’histoire. Les tombeaux des grandes figures historiques restent des endroits de grand intérêt. Par exemple, le tombeau de Confucius est en Chine, la tombe de Bouddha se trouve en Inde, et celle de Mahomet est à la Mecque, en Arabie Saoudite.
Si Christ n’était pas ressuscité des morts, Son tombeau serait resté fermé comme les leurs. Mais parce qu’Il est ressuscité d’entre les morts en trois jours, Son tombeau a été ouvert. Voilà ce qu’est croire en notre Seigneur, le seul et unique Dieu.
 
 

Le fait qu’Il ait mangé après être ressuscité d’entre les morts est une Preuve 

 
Les esprits ne mangent pas. Mais le Seigneur Ressuscité mangea. Luc 24:40-43 déclare: “Et en disant cela, il leur montra ses mains et ses pieds. Comme, dans leur joie, ils ne croyaient point encore, et qu’ils étaient dans l’étonnement, il leur dit: Avez-vous ici quelque chose à manger? Ils lui présentèrent du poisson rôti et un rayon de miel, Il en prit et Il mangea devant eux.” Actes 10:40-41 atteste aussi: “Dieu l’a ressuscité le troisième jour, et il a permis qu’il apparut, non à tout le peuple, mais aux témoins choisis d’avance par Dieu, à nous qui avons mangé et bu avec Lui, après qu’Il fut ressuscité des morts.” Le fait que Jésus mangea nous donne une preuve explicite de Sa résurrection.
En 1 Corinthiens 15:3-4, Paul témoigne aussi: “Je vous ai enseigné avant tout, comme je l’avais aussi reçu, que Christ est mort pour nos péchés, selon les Écritures; qu’il a été enseveli, et qu’il est ressuscité le troisième jour, selon les Écritures.” La Bible est la Parole inspirée de Dieu ayant une autorité absolue et à laquelle il ne peut être rien ajouté ni enlevé. Comme cette Bible l’a prophétisé, Jésus mourut et ressuscita. 
À l’époque de la mort de Jésus, Ses disciples tremblaient de peur. Mais après qu’ils furent convaincus de Sa résurrection, ils devinrent fiers d’annoncer la résurrection de Jésus d’entre les morts. Comme Actes 4:18-20 nous le dit, “Et, les ayant appelés, ils leur défendirent absolument de parler et d’enseigner au nom de Jésus. Pierre et Jean leur répondirent: Jugez s’il est juste devant Dieu, de vous obéir plutôt qu’à Dieu; car nous ne pouvons pas ne pas parler de ce que nous avons vu et entendu.” Pierre et les apôtres répondirent: Il faut obéir à Dieu plutôt qu 'aux hommes.” (Actes 5:29).
Même si les disciples de Jésus avaient tremblé devant le Jésus mort, ils devinrent courageux dès qu’ils eurent vu le Jésus vivant. Depuis ce temps et jusqu’à aujourd’hui, c’est à cause de la certitude de la résurrection de Christ et de l’assurance de leur propre résurrection que les saints ont répandu cet évangile même s’ils furent persécutés pour Christ, et qu’ils furent même prêts à mourir par amour pour Dieu.
La résurrection de Jésus est le prélude à notre propre résurrection. En 1 Corinthiens 15:20, il est dit: “Mais maintenant, Christ est ressuscité des morts, il est les prémices de ceux qui sont morts.” Ainsi, les enseignements des Épîtres Pauliniennes sont aussi centrés, avant tout, sur la vérité centrale de la résurrection de Jésus-Christ, et ensuite sur le message que cette résurrection nous amènera aussi à notre propre résurrection.