Sermons

Sujet 22: L’Evangile de Luc

[PARTIE 16-1] Notre espérance est le Royaume éternel (Luc 16:1-13)

Notre espérance est le Royaume éternel(Luc 16:1-13)
“Jésus dit aussi à ses disciples : Un homme riche avait un économe, qui lui fut dénoncé comme dissipant ses biens. Il l’appela, et lui dit : Qu’est-ce que j’entends dire de toi ? Rends compte de ton administration, car tu ne pourras plus administrer mes biens. L’économe dit en lui-même : Que ferai-je, puisque mon maître m’ôte l’administration de ses biens ? Travailler à la terre ? Je ne le puis. Mendier ? J’en ai honte. Je sais ce que je ferai, pour qu’il y ait des gens qui me reçoivent dans leurs maisons quand je serai destitué de mon emploi. Et, faisant venir chacun des débiteurs de son maître, il dit au premier : Combien dois-tu à mon maître ? Cent mesures d’huile, répondit-il. Et il lui dit : Prends ton billet, assieds-toi vite, et écris cinquante. Il dit ensuite à un autre : Et toi, combien dois-tu ? Cent mesures de blé, répondit-il. Et il lui dit : Prends ton billet, et écris quatre-vingts. Le maître loua l’économe infidèle de ce qu’il avait agi prudemment. Car les enfants de ce siècle sont plus prudents à l’égard de leurs semblables que ne le sont les enfants de lumière. Et moi, je vous dis : Faites-vous des amis avec les richesses injustes, pour qu’ils vous reçoivent dans les tabernacles Éternels, quand elles viendront à vous manquer. Celui qui est fidèle dans les moindres choses l’est aussi dans les grandes, et celui qui est injuste dans les moindres choses l’est aussi dans les grandes. Si donc vous n’avez pas été fidèle dans les richesses injustes, qui vous confiera les véritables ? Et si vous n’avez pas été fidèles dans ce qui est à autrui, qui vous donnera ce qui est à vous ? Nul serviteur ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l’un et aimera l’autre ; ou il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon.’”


Quel genre de Royaume Dieu nous a-t-Il donné?


Il est dit dans l’Evangile de Matthieu chapitre 6 verset 33: “Mais cherchez premièrement le royaume de Dieu et Sa justice, et toutes ces choses vous seront données par-dessus.” Notre vie spirituelle c’est de rechercher l’autorité et la justice du Royaume de Dieu. Le Seigneur nous a dit de rechercher premièrement Son Royaume et Sa justice. Où est le Royaume de Dieu? Le Royaume de Dieu c’est l’endroit où ceux qui ont reçu la rémission des péchés sont assemblés. Le Royaume de Dieu c’est l’endroit où les justes s’assemblent pour adorer dans la présence de Dieu.
Nous devons étendre le Royaume de Dieu à travers l’Eglise de Dieu et mener la vie qui recherche Sa justice. Qu’est-ce que la justice de Dieu? C’est la droiture de Dieu. C’est l’amour de Dieu qui nous a sauvés des péchés du monde par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Dieu nous dit de vanter et de rechercher le salut qui nous a sauvés des péchés du monde.
Nous vivons notre foi en la justice de Dieu afin de pratiquer deux sortes de justice. L’une d’elles c’est la vie qui recherche l’expansion du Royaume de Dieu, et l’autre c’est la vie qui recherche la justice de Dieu. Notre justice doit s’attacher à vanter la justice de Dieu, la bonté de Dieu, et la Vérité de la justice de Dieu plutôt que notre propre justice. Nous pouvons vivre par la foi à cause de la justice de Dieu.
Vous et moi devons croire en Dieu avec la compréhension du but de notre vie de foi. Nous devons vivre pour bâtir le Royaume de Dieu et élever et vanter Sa justice. Donc, de cette façon, nous qui croyons en la justice de Dieu menons une vie très différente en comparaison aux gens du monde. Nous mettons nos efforts pour étendre le Royaume de Dieu au lieu de vivre pour le monde. Nous les justes essayons de bâtir le Royaume de Dieu au lieu du royaume de ce monde. Il y a déjà de nombreuses nations dans ce monde dans lesquelles nous vivons. Par conséquent, nous sommes parfois dans un état complet de confusion pendant que nous vivons dans ce monde. Dans une telle confusion, parfois nous méditons sur ce pourquoi nous devrions vivre, dans quel but nous devrions vivre notre vie spirituelle à l’avenir, et pourquoi nous devrions vivre. Nous pensons que la façon dont nous vivons dans ce monde n’est pas naturelle et un peu étrange aussi.
La Parole de l’Evangile de Luc que nous avons lue aujourd’hui est pareille aussi. Cette Parole parle d’un certain économe. L’économe pensait à ce qui allait arriver si le maître venait vers l’économe et lui disait qu’il voulait avoir des comptes de sa gestion et aurait trouvé de la fraude. Il serait absolument chassé. Donc, l’économe a effacé les dettes de beaucoup de gens qui avaient des dettes envers leur maître afin de préparer un endroit où aller avant qu’il ne soit chassé par le maître.
Cependant, qu’est-ce que le Seigneur pense de cet économe? Notre Seigneur a dit: “On peut dire de ceux qui vivent comme cet économe qu’ils ont vécu plus sagement que les enfants de lumière.” Le Seigneur a dit aux enfants de lumière: “Il convient d’être fidèle au Royaume de Dieu où vous irez et vivrez à l’avenir au lieu d’être fidèle à ce monde en vivant dans ce monde.”


Le Seigneur nous a dit de soutenir la construction de Son Royaume avec les richesses injustes


Notre Seigneur a dit: “Comment puis-je confier une telle grande œuvre à quelqu’un qui n’est pas fidèle dans les choses matérielles.” Il dit que Dieu ne donnerait pas de choses matérielles à une personne qui n’est pas fidèle au Royaume de Dieu dans lequel elle entrera et vivra éternellement à l’avenir. Donc, nous qui croyons en l’évangile de l’eau et de l’Esprit menons une nouvelle vie de justice qui est différente de celle des gens du monde. Nous vivons par la foi en la justice de Dieu. Les gens de ce monde vivent selon les principes de la nature, mais nous vivons pour bâtir le Royaume de Dieu au lieu de vivre comme cela. Donc, nous vivons en tant qu’ouvriers de la justice du Royaume de Dieu. Comme vous et moi vivons dans ce monde, nous discernons ce qui est la bonne manière de vivre. Nous pouvons comprendre cela instantanément si nous réfléchissons: “Pourquoi vivons-nous quand nous vivons par la foi?” Cependant, nous devons être conscients qu’il y a des moments où nous menons une vie inappropriée sans penser à la foi correcte.
Donc, vivre dans ce monde serait si ardu si nous ne savions pas que nous sommes les ouvriers du Royaume de Dieu. Dieu nous a sauvés des péchés du monde par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Nous louons sincèrement la justice de Dieu qui nous a sauvés des péchés du monde en croyant en la justice de Dieu, que Dieu a effacé nos péchés en recevant le baptême de Jean Baptiste unilatéralement, nous a sauvés du jugement des péchés, et qu’Il est assis à la droite du trône de Dieu et nous aide toujours. Dieu nous a réellement aimés. Maintenant, nous devons être reconnaissants encore et encore de ce que nous soyons devenus les ouvriers qui sont appelés à bâtir le Royaume de Dieu.
Vous et moi sommes les ouvriers du Royaume de Dieu. Nous avons été enrôlés pour faire l’œuvre de construction du Royaume de Dieu et vous et moi vivons toutes nos vies pour la justice de Dieu parce que nous sommes ouvriers du Royaume de Dieu. Les femmes au foyer font la lessive, la vaisselle, cuisinent, alors que les maris travaillent dans les entreprises, gagnent de l’argent, prient, et mènent la vie spirituelle. Toutes ces choses aident à bâtir le Royaume de Dieu. Vous et moi vivons comme ouvriers du Royaume de Dieu.
Le Seigneur dit: “Mais cherchez premièrement le royaume de Dieu et Sa justice.” Cette Parole nous dit de bâtir l’Eglise de Dieu, comme nous le savons bien. Nous bâtissons l’Eglise de Dieu, amenons des âmes et leur prêchons l’évangile afin qu’elles reçoivent la rémission des péchés. Nous les faisons rester dans l’Eglise et se soumettre à Jésus Christ notre Dieu, et les amenons à louer, acclamer, et servir Jésus Christ. Nous bâtissons le Royaume de Dieu en faisant ces œuvres. Nous vivons dans un tel but.
L’Evangile de Luc chapitre 15 nous parle de l’œuvre qui retrouve les âmes perdues à travers trois paraboles. La première est la parabole de la brebis: “Quel est l’homme qui, ayant cent brebis, s’il en perd une, ne laisse les quatre-vingt-dix-neuf au désert, pour aller chercher celle qui est perdue jusqu’à ce qu’il la trouve? Et quand il l’a trouvée, il la met sur ses épaules, et se réjouit.” La deuxième est la parabole de la pièce perdue: “Quelle femme, ayant dix drachmes, si elle perd une drachme, n’allume pas une lampe, nettoie la maison, et cherche attentivement jusqu’à ce qu’elle la trouve? Et quand elle l’a trouvé, ne le célèbre-t-elle pas avec ses voisins?” La troisième est la parabole du fils perdu: “Un deuxième fils est parti dans le monde après avoir reçu la richesse de son père, et l’a gaspillée puis est revenu du monde chez lui. Alors, son père s’est réjoui et a célébré le fait que son fils qui était mort soit rentré.”
Toutes ces trois paraboles concernent le salut des âmes perdues en témoignant de l’évangile. Ces paraboles nous demandent de témoigner de l’évangile aux perdus, de les amener dans l’Eglise de Dieu, de leur faire recevoir la rémission des péchés, et louer Jésus Christ le Roi qui les a sauvés dans l’Eglise. La parabole du deuxième fils rentrant chez lui après avoir vécu une vie de débauche illustre sa recherche de la justice de Dieu dans l’Eglise. Le deuxième fils représente l’ouvrier de Dieu qui n’a pas sa propre justice et n’a pas sa propre bonté, et puisque tout ce qu’il a, a été perdu, il a même honte de rentrer chez le Père en tant que fils. Donc, il demande à devenir un serviteur. Un tel ouvrier, dont la propre justice est complètement brisée, vante seulement la justice de Dieu. 


Vous et moi sommes ouvriers du Royaume de Dieu 


Vous qui bâtissez le Royaume de Dieu ne devez pas vous vanter de la justice de votre propre chair après être entré dans Son Eglise. Plutôt, sachant que Dieu a fait de vous des ouvriers de Son Royaume quand votre propre justice s’est écroulée, vous devez être des gens qui sont reconnaissants d’avoir été désignés comme ouvriers dans la présence de Dieu, et de travailler toute votre vie pour bâtir le Royaume de Dieu. Dieu nous a désignés comme des ouvriers qui sont fidèles au Royaume de Dieu. C’est pour cela que nous devons être fidèles dans la construction du Royaume de Dieu et remplir ce monde de la vie qui élève la justice de Dieu.
Alors, quelle est la bénédiction que Dieu donne à une personne qui cherche Son Royaume et Sa justice? C’est que Dieu nous donnera le Royaume Millénaire. Le Royaume Millénaire est le Royaume de Dieu qui sera établi sur la terre. Tout notre effort et notre consécration à Son Royaume seront récompensés physiquement à la fin. C’est le Royaume Millénaire. Dieu établira Son Royaume qui durera mille ans sur terre. Dieu établira Son Royaume sur la terre et donnera récompense et compensation à Ses ouvriers qui ont travaillé dur pour le Royaume de Dieu, et les fera jouir de Sa gloire splendide. Nous devons nous préparer à cette gloire dans ce monde pour ne pas mourir d’une crise cardiaque à cause d’une dose soudaine d’excitation quand nous irons au Ciel. Dieu est prévenant pour nous laisser le temps de nous ajuster pour les nouveaux cieux et la nouvelle terre.
Le Royaume Millénaire est le don que Dieu fait à Ses ouvriers qui ont travaillé dur pour bâtir le Royaume de Dieu. Ce sont les nouveaux cieux et la nouvelle terre. Nous qui sommes nés de nouveau ne vivons pas pour bâtir le royaume qui appartient à cette terre. Les gens qui ont reçu le salut font l’œuvre de construire le Royaume de Dieu alors qu’ils observent les lois et les règles de la société de ce monde. Dans ce but, vous et moi qui avons reçu le salut de Dieu sommes venus dans l’Eglise et vivons avec grâce comme cela.
Dieu a dit: “Un économe infidèle du monde a vécu une vie plus sage que la vie d’un Fils de Dieu. Si vous n’avez pas été fidèles avec les richesses matérielles injustes, qui vous confiera les vraies richesses?” Dieu dit: “Comment Dieu qui est le maître original de toutes choses matérielles peut-Il confier des choses matérielles à une personne si elle n’utilise pas ces choses matérielles qu’elle a pour construire le Royaume de Dieu?” Désignant l’exemple de l’économe infidèle, le Seigneur dit que toutes les choses matérielles sont à Lui, qu’Il a donné les choses matérielles aux justes, et que les justes devraient les gérer en tant que bons et fidèles économes. Comment Dieu peut-Il nous confier les choses matérielles qui finiront par périr si les justes qui ont reçu le salut n’utilisent pas les choses matérielles pour bâtir le Royaume de Dieu? Dieu dit qu’Il ne donnera pas les ressources si les ouvriers qui construisent le Royaume de Dieu ne les utilisent pas pour construire Son Royaume.
Donc, Dieu dit aux justes qu’ils doivent vivre pour bâtir le Royaume de Dieu et qu’ils doivent élever et vanter Sa justice. Maintenant, après avoir reçu la rémission des péchés et être venu dans l’Eglise de Dieu, toute notre vie doit avoir le but de bâtir le Royaume de Dieu. Donc, nous vivons vraiment pour bâtir le Royaume de Dieu et nous vivons pour élever la justice de Dieu maintenant. Nous vivons dans ce but.
Avez-vous quelque chose à vous-même dont vous vanter? Vous reconnaîtrez que vous n’avez rien de quoi vous vanter dans la chair quelques années après avoir réellement reçu la rémission des péchés. Vous pensiez probablement que vous étiez très intelligent auparavant. Mais si vous connaissez davantage et dépassez votre propre justice, vous n’aurez plus rien de quoi vous vanter.
Nous avons reçu la rémission des péchés et vivons pour la justice de Dieu. Nous devrions avoir quelque chose dont nous vanter après avoir reçu le salut et la rémission des péchés, et être devenus justes en croyant au baptême et au sang de Jésus. Cependant, Dieu nous suit à tout moment, fait tomber les choses dont se vanter, et les brise pour que nous n’ayons plus aucune chose humaine dont nous vanter. Si ce n’est pas assez, Dieu les réduit en poudre et les fait balayer par le vent. Bien sûr, cela fait mal à chaque fois que vous perdez quelque chose dont vous vanter. Mais, comme le deuxième fils qui est revenu, seuls ceux qui n’ont pas de justice à eux-mêmes peuvent servir le Seigneur et Son évangile avec reconnaissance du fond de leur cœur.
S’il y a quelque chose de quoi se vanter après être venu dans l’Eglise de Dieu, ce ne sont que les œuvres qui sont faites pour l’évangile. C’est d’empiler les briques pour bâtir le Royaume de Dieu. Donner des choses matérielles pour l’évangile est digne de s’en vanter. C’est digne de s’en vanter parce qu’une telle chose élève la justice de Dieu et ne s’affaiblit pas, même si nous la vantons. Il n’y a rien de quoi se vanter à part cela.
Au sujet de la construction du Royaume de Dieu dans Son Eglise, le standard de la beauté se trouve dans le fait qu’une personne se consacre ou non au service de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Cela signifie que quiconque travaille dur pour construire le Royaume de Dieu est agréable et beau. C’est le standard du Royaume de Dieu. Ce travail acharné de construction du Royaume de Dieu est la seule chose digne de louange et d’être vantée.
Vous et moi sommes des gens qui avons été appelés et choisi pour bâtir le Royaume de Dieu. C’est le but de Dieu quand Il nous appelle. Vous et moi vivons dans ce monde avec le but de bâtir le Royaume de Dieu. Nous ne vivons pour rien d’autre. Nous devons comprendre cela clairement. Nous devons le croire. Nous devons avancer vers la ligne d’arrivée que Dieu a fixée pour nous. Nos frères et sœurs adultes, membres de nos réunions de jeunes, membres du groupe des juniors et du groupe des collégiens, élèves de l’école du Dimanche, et serviteurs de Dieu sont tous appelés à bâtir le Royaume de Dieu.
C’est le but de notre vie. C’est pour cela que nous donnons des choses matérielles pour ce ministère. C’est la raison pour laquelle nous prions. C’est la raison pour laquelle nous prêchons l’évangile. C’est la raison pour laquelle nous nous assemblons. Quel est le but de notre vie à vous et moi? C’est de bâtir le Royaume de Dieu. Si quelqu’un nous demande: “Quelle est ta raison de vivre?” nous devons dire: “Je suis un ouvrier choisi pour bâtir le Royaume de Dieu. Donc, je suis un ouvrier qui vis pour le Royaume de Dieu”, et croire et vivre dans ce but.


De plus, ce temps est celui de la confusion des valeurs


Un certain économiste a dit: “C’est le temps de l’incertitude.” Les relations et politiques internationales sont dans le désarroi et l’économie mondiale est instable. Non seulement les gens du monde, mais même les gens qui sont nés de nouveau sont prompts à tomber dans le chaos. C’est la période où les gens ne savent pas pour quoi vivre et ne suivent pas la Parole de Dieu.
Même si les gens ont des péchés, ils les cachent juste en vivant dans ce monde. Une certaine sœur a témoigné qu’elle avait pris des vacances dans sa vie spirituelle parce qu’elle était déçue de sa vie de foi et avait mis ses péchés loin dans un lieu de stockage parce qu’elle ne savait pas quoi en faire. Alors, elle a dit que son visage a tremblé et elle a été dépassée quand une personne qui a reçu le salut est venue vers elle un jour et a révélé ses péchés qui étaient caché au fond d’elle. Plus tard, elle a dit qu’elle a reconnu qu’elle avait des péchés et a reçu l’évangile de l’eau et de l’Esprit et ainsi la rémission des péchés. Comme ceci, quiconque veut être sauvé devrait reconnaître ses péchés devant la Parole de Dieu, mais les gens de cette époque ne veulent pas que leurs péchés soient révélés, même devant Dieu.
Nous sommes des gens qui avons été appelés comme ouvriers de Dieu à bâtir le Royaume de Dieu en cette époque. Nous avons le devoir des ouvriers qui trouvent la brebis perdue de Dieu, lui font recevoir le salut en prêchant l’évangile, bâtissent le Royaume de Dieu, et rassemblent les gens du Royaume de Dieu. En d’autres termes, l’œuvre que nous devons faire en ces temps de la fin est de chercher les gens perdus, leur témoigner de l’évangile, et les ramener à Dieu. Il est dit qu’il y avait cent brebis et qu’une était perdue. Il y a tant de gens dans ce monde, et parmi eux, il y a une personne qui est comme la seule brebis perdue. Nous devons chercher cette brebis perdue partout et la chercher attentivement. Nous devons regarder et voir attentivement si la brebis perdue est cachée près du tapis, dans la poubelle, sur l’étagère, coincée dans un pot, ou dans une pièce close. Vous et moi devons faire l’œuvre de trouver l’âme perdue parce que nous sommes ouvriers de Dieu. Nous vivons pour cette œuvre.
Il est très difficile de trouver la brebis perdue parce que les gens perdus sont rares bien qu’il y ait tant de gens dans le monde. Nous laissons les quatre-vingt-dix-neuf brebis, et sortons chercher la seule brebis. Nous cherchons partout dans la maison la drachme qui est perdue. Nous devons aller dans tel pays et tel pays à travers le ministère de la littérature. C’est la vie des ouvriers qui bâtissent le Royaume de Dieu. Nous devons chercher la personne perdue. Vous et moi devons faire cette œuvre.
Notre vie a déjà été décidée. Votre vie et ma vie ont déjà été décidées. Quoi que je fasse, je le fais passionnément. J’écrirai beaucoup de livres. Je veux être passionné dans l’œuvre de la recherche des âmes. Je choisirai attentivement les titres de mes livres et ferai des couvertures très belles, et irai les distribuer et témoigner de l’évangile.
Je ne veux pas faire cela seul. Vous et moi devons faire cela ensemble. Je dis que nous devons chercher la brebis perdue ensemble. Allons dans tel coin et tel coin. Même si nous venons de passer, nos cœurs seront passionnés pour le salut de ces quartiers. Alors, Dieu sauvera les âmes dans ces régions là. De plus, même si cela peut ne pas être tout de suite, un beau jour ils recevront la rémission des péchés. Vous devez sortir et chercher les âmes perdues. Nous devons sortir et les chercher même si ces âmes ne reviennent pas à Dieu. Vous et moi devons faire cette œuvre. La brebis charnelle ne voudra pas revenir si le champ est large et le pâturage vert. Cependant, il y aura une brebis perdue parmi elles qui sera en difficulté. Nous devons chercher ces âmes là. Vous et moi qui sommes devenus les ouvriers de Dieu devons faire cette œuvre.
Construisons le Royaume de Dieu ensemble. Vivons la vie qui recherche la justice de Dieu. Nous vivons seulement pour cette œuvre puisque nous avons été appelés à l’œuvre de Dieu. Rien ne peut nous satisfaire. Il n’y aurait aucune satisfaction même si on publiait des dizaines de milliers de livres. Nous étions vraiment heureux quand nous avons publié notre premier livre, mais cela ne nous satisfait pas maintenant que beaucoup de livres ont été publiés.
Y a-t-il une vraie satisfaction? Il n’y a pas de satisfaction dans le travail du monde. Il y a des gens qui vivent pour la jouissance de gagner de l’argent, mais il n’y a pas de satisfaction même s’ils gagnent beaucoup d’argent. Il y a des gens qui vivent pour la jouissance des études. Il n’y a pas de satisfaction pour eux peu importe avec quelle passion ils le font. La seule chose qui peut nous donner de la satisfaction c’est amener une âme perdue à l’Eglise. C’est la seule œuvre que nous qui sommes devenus ouvriers de Dieu devons faire et c’est la seule œuvre qui donne de la satisfaction à la fin.
Je crois que nous devons chercher les âmes perdues jusqu’à ce que le Royaume Millénaire arrive après la fin de la terre, jusqu’à ce que le Seigneur vienne, et jusqu’à ce que nous allions dans la présence du Seigneur. C’est l’œuvre que l’Eglise de Dieu doit faire, l’œuvre que vous et moi qui avons reçu le salut, qui sommes devenus ouvriers de la construction du Royaume de Dieu, devons faire. Nous devons vivre seulement pour cela.
J’ai réellement un désir de ne rien faire d’absurde en dehors de cela. Je ne veux pas que vous, tous les saints, viviez pour autre chose. Je crois que Dieu nous confiera encore davantage de richesse matérielle et de bénédictions alors que nous vivons dans ce monde si nous menons la vie d’un ouvrier du Royaume de Dieu et vivons pour sauver les âmes perdues.
Alors que je lis cette Parole, je crois que devenir riche est simple. Vous ne devenez pas riche en essayant fort. Dieu confie davantage à une personne qui travaille plus fidèlement pour Dieu. La chose que vous et moi qui avons reçu le salut devons faire c’est faire de notre mieux pour bâtir le Royaume de Dieu. Nous devons vivre pour bâtir le Royaume de Dieu, et mener la vie qui cherche et vante la justice de Dieu. Je répète encore que notre vie c’est chercher la justice de Dieu et vivre pour le Royaume de Dieu. Je crois que vous aussi ferez cela. Vous avez des manques mais c’est la providence de Dieu de vous faire mener la vie qui cherche la justice de Dieu. Dieu a fait que vous et moi recevions le salut et nous a fait demeurer dans l’Eglise. C’est pour nous faire vivre comme ouvriers pour bâtir le Royaume de Dieu. Beaucoup de gens ne viennent pas à l’Eglise après avoir reçu le salut. Ces gens ne deviendront jamais riches. Ils seront détruits. Je sais cela même si je ne vois pas cela. La fin de ceux qui cherchent la voie du mal est évidente. L’œuvre que vous et moi, qui avons reçu la rémission des péchés, devons faire est l’œuvre de construction du Royaume de Dieu et de recherche de la justice de Dieu. C’est le but et l’objectif que nous devons poursuivre dans toutes nos vies. Il n’y a rien d’autre. 
Je prêche souvent des sermons en deux points. Le sermon d’aujourd’hui en fait partie. Le deuxième point de ce sermon est cela: le secret pour devenir riche est d’unir nos cœurs à l’Eglise et de servir pour bâtir le Royaume de Dieu. Alors, vous deviendrez riche même si vous ne le voulez pas. Cela ne répond pas à la logique de ce monde, mais cela répond au principe de Dieu. La logique du monde est que vous devenez pauvre quand vous servez plus, mais le principe de Dieu est que vous devenez riche lorsque vous servez encore plus. J’ai été capable de voir cela clairement après avoir rencontré et servi le Seigneur. Dieu m’a fait prêcher l’évangile au lieu de me faire gagner de l’argent, et je m’en suis mieux sorti quand j’ai choisi de faire l’œuvre de Dieu. L’amour c’est servir. C’est donner. Devenir riche quand vous partagez et devenir pauvre quand vous retenez, c’est le principe de Dieu. C’est réellement étrange. Vous perdez tellement plus quand vous n’investissez pas dans l’œuvre de Dieu, et vous obtenez encore davantage quand vous y investissez. C’est le principe du Royaume de Dieu.
Je ne veux pas exploiter votre richesse matérielle. Plutôt, je veux bien vivre avec vous alors que nous bâtissons le Royaume de Dieu dans ce monde. Dieu nous a appelés vous et moi comme ouvriers pour bâtir le Royaume de Dieu. Le Seigneur a dit: “Mais cherchez premièrement le royaume de Dieu et Sa justice”. Dieu nous a fait vivre pour ces deux choses. Il nous a promis que nous irions bien si nous vivions avec ces objectifs. Je crois cette Parole.
Je rends sincèrement grâces à Dieu de nous avoir fait vivre pour le Royaume de Dieu comme cela, même si nous n’avons rien de quoi nous vanter, et de nous avoir fait chercher la justice de Dieu. Nous n’avons rien de quoi nous vanter charnellement. Cependant, nous avons un témoignage dans nos vies et nous avons quelque chose dont nous vanter si nous avons cherché la justice du Royaume de Dieu. Donc, nous devons mener la vie qui bâtit le Royaume de Dieu et cherche la justice de Dieu invariablement.