Sermons

Sujet 22: L’Evangile de Luc

[PARTIE 16-2] Faites vous des amis avec les richesses injustes (Luc 16:1-13)

Faites vous des amis avec les richesses injustes(Luc 16:1-13)
“Jésus dit aussi à ses disciples: Un homme riche avait un économe, qui lui fut dénoncé comme dissipant ses biens. Il l’appela, et lui dit: Qu’est-ce que j’entends dire de toi? Rends compte de ton administration, car tu ne pourras plus administrer mes biens. L’économe dit en lui-même: Que ferai-je, puisque mon maître m’ôte l’administration de ses biens? Travailler à la terre? Je ne le puis. Mendier? J’en ai honte. Je sais ce que je ferai, pour qu’il y ait des gens qui me reçoivent dans leurs maisons quand je serai destitué de mon emploi. Et, faisant venir chacun des débiteurs de son maître, il dit au premier: Combien dois-tu à mon maître? Cent mesures d’huile, répondit-il. Et il lui dit: Prends ton billet, assieds-toi vite, et écris cinquante. Il dit ensuite à un autre: Et toi, combien dois-tu? Cent mesures de blé, répondit-il. Et il lui dit: Prends ton billet, et écris quatre-vingts. Le maître loua l’économe infidèle de ce qu’il avait agi prudemment. Car les enfants de ce siècle sont plus prudents à l’égard de leurs semblables que ne le sont les enfants de lumière. Et moi, je vous dis: Faites-vous des amis avec les richesses injustes, pour qu’ils vous reçoivent dans les tabernacles Éternels, quand elles viendront à vous manquer. Celui qui est fidèle dans les moindres choses l’est aussi dans les grandes, et celui qui est injuste dans les moindres choses l’est aussi dans les grandes. Si donc vous n’avez pas été fidèle dans les richesses injustes, qui vous confiera les véritables? Et si vous n’avez pas été fidèles dans ce qui est à autrui, qui vous donnera ce qui est à vous? Nul serviteur ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l’un et aimera l’autre; ou il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon’”


Devrais-je servir l’évangile de l’eau et de l’Esprit en utilisant les richesses injustes?


Nous pouvons réaliser nos insuffisances si nous discernons la lumière des ténèbres dans nos vies et examinons si nous vivons ou non dans la lumière ou les ténèbres. Quand nous examinons nos vies devant Dieu, beaucoup de défauts et de limites sont exposés. Cependant, quand nous les avons tous transférés sur le Seigneur, Il nous a sauvés et nous a donné l’occasion de servir Sa justice. Même si nous sommes trop insuffisants pour mener nos vies en tant que lumière de ce monde aussi parfaitement que Jésus ou l’apôtre Paul ne l’ont fait, quand il s’agit de servir le Seigneur et être fidèle à Dieu, qui nous a donné la grâce du salut et la foi, nous devrions être aussi fidèles proportionnellement à la bénédiction que Dieu nous a donnée.
Dans le passage des Ecritures d’aujourd’hui, Jésus enseigne Ses disciples à travers une parabole: “ Un homme riche avait un économe, qui lui fut dénoncé comme dissipant ses biens. Il l’appela, et lui dit: Qu’est-ce que j’entends dire de toi? Rends compte de ton administration, car tu ne pourras plus administrer mes biens.”
Mes chers croyants, tout comme nous sommes insuffisants, l’économe ici était aussi gaspilleur et insuffisant. Même si nous avons reçu des bénédictions du Seigneur en Son temps, corps et esprit, nous sommes des gens insuffisants qui ne sommes pas à la hauteur de ces bénédictions. L’économe a entendu de son maître qu’il serait renvoyé. Son administration était sur le point de lui être enlevée parce que son maître avait entendu qu’il gaspillait ses possessions. Sachant qu’il allait devoir gagner sa vie ailleurs si on le renvoyait, l’économe s’est inquiété de comment régler son sort. Avec cette pensée, il a appelé et rassemblé tous les débiteurs de son maître et leur a dit de calculer quelle dette ils avaient envers lui.
Il a demandé à l’un des débiteurs: “Combien dois-tu à mon maître?”
“Cent mesures d’huile.”
“Alors écris rapidement cinquante pendant que je suis encore l’économe.” Puis l’économe dit à un autre débiteur: “Combien dois-tu?”
“Cent mesures de blé.”
“Prends ta facture, et écris quatre-vingt.” De cette façon, l’économe a réduit le montant dû par les débiteurs.
Pour qui l’économe a-t-il entrepris une telle action? Etait-ce pour son maître? Non c’était pour lui-même. Il savait qu’il était sur le point d’être renvoyé par son maître et aller devoir gagner sa vie ailleurs, donc il a pensé que s’il faisait une faveur aux débiteurs de son maître en effaçant certaines de leurs dettes pendant qu’il était encore à l’administration, ces gens allaient prendre soin de lui plus tard.
Notre Seigneur a dit que bien que les actions de l’économe étaient injustes, il était sage. Ceux qui n’ont pas reçu la rémission des péchés sont fidèles au monde. C’est parce qu’ils pensent que ce monde est leur maison. Donc il peut sembler que les enfants de ténèbres qui sont fidèles au monde soient plus sages. Mais qu’en est-il de nous? En tant que ceux qui avons reçu la rémission des péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, à qui devrions-nous être fidèles? A qui devrions-nous faire allégeance en tant que nés de nouveau qui vivons dans ce monde? Devrions-nous être fidèles à Dieu ou au monde qui nous persécute?
Notre Seigneur nous a dit de nous faire des amis avec les richesses injustes. Ce monde a déraciné les rachetés et les a rejetés. Nous ne sommes pas bienvenus chez les gens du monde, car nous ne sommes pas fidèles au monde comme ils le sont. Donc, même si nos corps vivent dans ce monde, au moins nos cœurs doivent être fidèles à Dieu. Une vie sage est celle qui est fidèle à Dieu de tout son cœur. C’est la leçon que le passage des Ecritures d’aujourd’hui nous enseigne. A travers la parabole de l’économe injuste, le Seigneur nous enseigne clairement à qui nous devrions faire allégeance.
Comment devrions-nous démontrer cette allégeance? Mes chers croyants, quand nous examinons nos cœurs et nos pensées devant Dieu, ce n’est pas vertueux non plus. Bien que certains soient spirituels, il y a beaucoup d’aspects qui ne sont pas spirituels. Quand nous regardons ces limites, nous n’avons aucune excuse devant Dieu ni n’importe qui. La chose sage à faire pour nous est d’être fidèles à Jésus, le Maître du Royaume de Dieu dans lequel nous irons et vivrons, avec tout ce qu’Il nous a accordé dans ce monde, y compris les possessions et le temps qu’Il nous a donnés. Ce monde n’est pas notre maison éternelle. Dieu Tout-Puissant transformera ceux qui sont nés de nouveau en des corps glorieux et les fera vivre pour toujours dans le Royaume du Seigneur. Ce n’est pas dans ce monde-ci que nous vivrons pour toujours. A qui devrions-nous alors être fidèles? Nous devrions être fidèles à Dieu. Nous sommes les économes du Seigneur. Un économe doit gérer les biens de son maître sagement selon ses demandes plutôt que les gaspiller. Il a le devoir de les gérer sagement pour lui-même et son maître.
Qui devrions-nous servir dans nos vies, alors? Qui devrions-nous servir avec toutes les possessions, le temps, les pensées, l’esprit, la force, et les circonstances que le Seigneur nous a accordés? Ce n’est autre que le Seigneur. Nous devons être toujours fidèles au Seigneur. C’est la vie correcte pour nous qui sommes nés de nouveau. En tant que ceux qui se sont vus confier les choses du monde pour s’en occuper temporairement, quelle est la façon sage de vivre pour nous? Nous devrions être fidèles au Royaume de Dieu. Notre allégeance devrait se trouver dans le royaume dans lequel nous allons entrer et vivre dans l’avenir, et avec nos frères saints. Comprenez-vous ce que je dis ici?
Qu’est-ce que cela signifie que nous devions nous faire des amis avec les richesses injustes? Les choses du monde sont toutes injustes. Qu’est-ce que le Seigneur a dit que nous devrions faire avec? Il nous a dit de nous en faire des amis, donc, “quand vous échouez, vous serez reçu dans une maison éternelle.” Si nous dépensons ce que le Seigneur nous a donné pour la diffusion de l’évangile, il n’y a pas de fidélité au Seigneur qui soit plus grande que cela. La fidélité est ce que l’on demande à tout économe. Nous devons tous réfléchir attentivement à la lumière et aux ténèbres, et nous devons saisir quel est le moyen sage de vivre. Quelle est la voie sage à prendre? Une vie sage dans ce monde n’est pas celle qui est vécue pour le monde, mais celle qui est vécue pour le Royaume de Dieu. Que devrions-nous faire pour vivre le reste de nos vies dans ce monde sagement? Si nous étions fidèles à ce monde et à la société, et accumulions toutes les possessions et trésors dans ce monde, serions-nous capables de les emmener quand nous irons dans le monde à venir? Non, ce n’est pas le cas. Nous devrions utiliser ce que Dieu nous a accordé sur la terre jusqu’au jour où nous irons dans le Royaume des Cieux. Quand nous entrerons au Ciel, le Seigneur nous récompensera pour notre fidélité, nous disant: “C’est bien, bon et fidèle serviteur; tu as été fidèle en peu de choses, je t’établirai sur beaucoup” (Matthieu 25:21).


Nous irons au Ciel et y vivrons pour l’éternité


Dieu va transformer nos corps faibles en des corps glorieux et nous entrerons dans Son Royaume et y vivrons. Nous vivons maintenant en tant que rachetés, comme ceux qui avons reçu la rémission des péchés. Même si nos pensées et nos réflexions sont vraiment méchantes, le Seigneur a confié à des gens insuffisants comme nous une tâche extrêmement importante. Cette tâche n’est autre que le service de l’évangile du Seigneur. Si nous prêchons cet évangile, la Parole précieuse de Dieu, beaucoup de gens recevront la rémission des péchés. Le Seigneur nous a confié une telle œuvre grande et glorieuse.
Mes chers croyants, à qui devrions-nous être fidèles? Devrions-nous être fidèles à cette terre et ce monde? Ou devrions-nous être fidèles au Royaume de Dieu? Nous devrions être fidèles au royaume où nous irons et vivrons à l’avenir – c’est-à-dire que nous devrions diffuser l’évangile pour que beaucoup de gens naissent de nouveau, et nous devrions plaire au Roi du royaume où ceux qui sont nés de nouveau entreront et vivront. C’est la vie sage. Nous devons reconsidérer ici quelle est la façon sage de vivre le restant de nos vies.
Nous avons reçu la rémission des péchés. Nous sommes le peuple de Dieu. Tout comme la Parole de Dieu dit: “Vous êtes citoyens des Cieux”, nous sommes effectivement citoyens des Cieux. Nous sommes les saints du Très Exalté. Nous sommes le peuple du Royaume des Cieux. Nos vies devraient donc être fidèles à notre royaume. Une telle vie est la vie des sages.
C’est ce que nous enseigne le passage des Ecritures d’aujourd’hui. Le Seigneur a continué en disant: “Nul serviteur ne peut servir deux maîtres; car ou il haïra l’un et aimera l’autre, ou il s’attachera à l’un et méprisera l’autre: vous ne pouvez servir Dieu et Mamon.” A travers cette parabole, le Seigneur nous dit de vivre sagement dans ce monde, nous enseignant que nous ne devons pas servir l’argent et le Seigneur comme si nous servions deux maîtres. Vivre sagement c’est plaire au Seigneur, le Maître de notre royaume futur. Croyez-vous cela?
Pourquoi devrions-nous vivre le restant de nos vies? Peu importe combien quelqu’un investit dans le monde, combien d’oeuvres charitables il fait pour des orphelinats et services sociaux, et combien il aide ceux qui sont moins chanceux autour de lui, à moins qu’il ne reçoive la rémission des péchés, il ne peut éviter d’être jeté en enfer à la fin. A moins que vous ne receviez la rémission des péchés et ne soyez né de nouveau, Dieu ne reconnaît aucune de vos bonnes œuvres dans ce monde. Amasser les richesses de cette terre en y étant fidèles n’est pas servir le Seigneur; c’est juste être fidèle à ce monde, même si vous deviez donner 500 millions de $ sur votre lit de mort pour établir une bourse pour que les enfants moins chanceux puissent avoir une éducation. De telles œuvres n’ont rien à voir avec Dieu. 
Si vous offrez à Dieu, qui a sauvé votre âme, même une petite quantité de vos possessions pour étendre Son Royaume – disons 500$ - vous serez certainement récompensé pour cela. Si vous n’avez pas autant d’argent et donnez un montant qui est plus petit que cela, vous serez quand même récompensé. Si quelqu’un a vécu pour diffuser l’évangile du Seigneur et étendre le Royaume de Dieu selon ses moyens plutôt que pour servir le monde, alors cette personne aura mené une vie sage. Ce sont ces gens là que Dieu bénit, leur disant: “C’est bien, bon et fidèle serviteur; tu as été fidèle en peu de choses, je te confierai beaucoup.” Quand le Seigneur reviendra, Il louera ceux qui auront servi l’évangile fidèlement, disant: “Venez, vous qui êtes bénis de mon Père; prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde. Car j’ai eu faim, et vous m’avez donné à manger; j’ai eu soif, et vous m’avez donné à boire; j’étais étranger, et vous m’avez recueilli;” (Matthieu 25:34-36). Ainsi, si nous vivons pour le peuple de Dieu, faisons de notre mieux pour amener les pécheurs à recevoir la rémission des péchés, et utilisons tout ce que le Seigneur nous a donné dans ce but, le Seigneur nous donnera pleinement compensation.
Qu’est-ce que vivre sagement alors? Il s’agit de chercher fidèlement le plaisir du Roi du royaume dans lequel on ira et vivra. L’économe infidèle, sachant qu’il allait être chassé par son maître, a réduit la dette des débiteurs de son maître. A qui cet économe était-il fidèle? Il était fidèle à lui-même. Le Seigneur a dit que cet homme était sage.
Le Seigneur dit: “Faites-vous des amis avec les richesses injustes.” Nous devons être fidèles au Royaume de Dieu puis diffuser l’évangile. Avons-nous assez de facultés pour le faire? Sommes-nous à 100 pour cent parfaits et saints? Bien que nous ayons été rendus parfaits en croyant au Seigneur, tous nos actes sont-ils aussi parfaits? Nos idées et nos pensées sont-elles parfaites? Nos plans sont-ils parfaits? Nous avons beaucoup d’insuffisances. Comment des gens comme nous peuvent-ils alors être approuvés par Dieu et vivre sagement? Il n’y a pas d’autre moyen qu’être fidèles au Royaume de Dieu.
Etre fidèle ne signifie pas que vous devez tout donner. Plutôt, cela signifie faire de votre mieux pour accomplir la tâche qui vous est assignée et faire le plaisir du Roi du royaume où vous irez et vivrez, et cela se fait pour vous-même. C’est ce que signifie la fidélité.
La Bible donne beaucoup de passages apparemment étranges. Le passage des Ecritures d’aujourd’hui est l’une de ces situations; elle recommande un menteur disant qu’il est sage. Quand j’étais au séminaire, l’on m’a donné pour devoir d’écrire trois sermons sur la base de ce passage. Mais quand je lisais le passage à l’époque, je ne comprenais pas pourquoi Jésus avait dit que l’économe était sage alors qu’il avait menti. Donc je suis allé dans un commentaire et je l’ai copié tel quel, et j’ai juste obtenu la moyenne pour avoir fait ce devoir.
Le passage des Ecritures parle clairement à ceux qui sont nés de nouveau: vivez sagement, et ne vivez pas en vain. Même si vous pouvez ne pas avoir de possessions maintenant, vous devez toujours mener une vie sage. Vous devez vivre sagement pour vous-même. Vous devez vivre pour le royaume où vous irez et vivrez à l’avenir. Vous devez vivre pour la récompense que vous allez recevoir quand vous irez dans ce royaume. Donc, mes chers croyants, ne faites pas mentir votre allégeance pour des choses inutiles.
Certaines mères sont si protectrices envers leurs enfants qu’elles donnent toutes sortes de cadeaux aux enseignants de leurs enfants, même de l’argent. Mais savez-vous comment ces mères traitent l’Eglise de Dieu? Même si elles sont gentilles envers les enseignants de leurs enfants en faisant des cadeaux, quand il s’agit de l’Eglise de Dieu, elles la négligent avec indifférence. Si vous en faites partie, cessez de vous comporter comme cela. C’est si insensé. Ne menez pas une vie insensée. Vous devez réaliser à quoi vous devriez faire allégeance. Strictement, c’est insensé de vivre pour vous-même charnellement et d’amasser des richesses sur la terre. Si nous utilisons notre richesse de façon appropriée selon nos désirs spirituels, cela sera sage, mais c’est insensé d’accumuler tant de richesses dans ce monde qu’on ne peut même pas les dépenser durant une vie entière.
J’ai entendu parler d’une dame âgée aux Etats Unis dont on a découvert, lors de sa mort, qu’elle avait caché des centaines de milliers de dollars sous la moquette de sa maison. Mais la cause de sa mort était la malnutrition. Quel acte insensé était-ce? Qui dépensera tout cet argent? Comme la femme est morte sans héritier, le gouvernement a pris l’argent et l’a dépensé pour un projet public. C’est insensé. Voulez-vous accumuler votre richesse sur la terre? Quand ce monde brûlera pendant la Grande Tribulation, tout brûlera avec.
Réfléchissez-y attentivement. Quel genre de vie est la plus digne à mener sur cette terre? C’est celle qui est vécue pour soi-même. Servir l’évangile c’est aussi pour nous-mêmes. Nous serons recommandés et récompensés par le Seigneur, le Roi du Ciel, pour avoir diffusé l’évangile diligemment dans nos vies. Il y a le Royaume Millénaire qui nous attend. Nous devons vivre correctement pour nous-mêmes. Nous devons vivre pour nous-mêmes plutôt que pour quelqu’un d’autre. Est-ce trop étrange pour vous? Mais strictement, c’est vrai.
Mon âme et mon corps seront transformés pour vivre dans le Royaume du Seigneur pour l’éternité. C’est pour cela que je prêche l’évangile, pour que je puisse assembler davantage de gens afin de vivre avec moi. Il y a si peu de gens qui vivront dans ce royaume avec moi. Donc je diffuse l’évangile diligemment. Je crois que le Seigneur ne mélangera jamais les fidèles avec les infidèles. Bien que je ne sache pas exactement quand le Seigneur me récompensera avec le Royaume Millénaire, je crois que cette récompense viendra certainement. Je crois que rechercher l’intérêt du Seigneur c’est chercher mon propre intérêt. Je suis convaincu que lorsque les saints recherchent l’intérêt du Seigneur et servent l’évangile, en fait ils servent l’intérêt de leur propre famille et de leurs descendants. Croire en Dieu se fait dans le propre intérêt de chacun. Nous devons croire en Dieu afin de recevoir la rémission des péchés et entrer au Ciel. Nous devons vivre sagement. Ne soyez pas fidèle aux choses inutiles. Vous devez mener une vie sage.


Jésus nous a dit de nous faire des amis avec les richesses injustes


Jésus nous a dit de nous faire des amis avec les richesses injustes. Même se faire des amis demande de l’argent. Sans argent, il est difficile non seulement de vivre mais aussi de maintenir des relations personnelles. C’est difficile de se faire des amis. Donc vous devez gagner de l’argent pour vous faire des amis. Vous devez gagner de l’argent pour prêcher l’évangile à vos amis. Diffuser l’évangile demande inévitablement l’argent que le Seigneur nous a donné dans ce monde. Pourquoi nos saints doivent-ils gagner de l’argent sur la terre? C’est pour diffuser l’évangile et se faire des amis. L’argent ne doit pas être gagné d’une façon mauvaise. Il doit être gagné d’une façon qui n’enfreint pas la loi et qui ne blesse pas notre conscience non plus, et avec cet argent, vous devez servir l’évangile.
La raison pour laquelle les saints doivent travailler diligemment pour gagner de l’argent sur la terre est de se faire des amis spirituels. Essayez de dépenser l’argent que vous avez gagné difficilement pour vos amis pour la cause de l’évangile, les invitant à un bon dîner et saisissant l’occasion pour leur témoigner de l’évangile. De toute vraisemblance, cela vous aidera à leur prêcher l’évangile. Mais si vous essayez juste de leur prêcher l’évangile sans dépenser d’argent, cela ne donnera rien.
Nous devons nous rappeler ici que le Seigneur nous a dit de vivre sagement. Pour vivre une vie sage, nous devons gagner de l’argent. Nous devons faire de notre mieux pour gagner de l’argent afin de diffuser l’évangile. Cent mille dollars qui sont dépensés pour le monde n’ont pas de valeur. Mais si 100 000 $ sont dépensés pour l’évangile, cela portera du fruit par dix et par cent. Si vous buvez dans un bar et donnez 100$ au barman, vous n’entendrez même pas un merci. Mais si vous dépensez 100$ pour l’évangile du Seigneur, personne ne se plaindra dans votre dos, mais cet argent sera utilisé pour une cause vraiment digne. Comme cela, vous devez dépenser l’argent que vous avez durement gagné avec sagesse.
A travers le passage des Ecritures d’aujourd’hui, le Seigneur nous a dit clairement: “Faites-vous des amis avec les richesses injustes.” L’argent est effectivement important pour diffuser l’évangile. Bien sûr, l’évangile ne se diffuse pas seulement avec l’argent. Il y a aussi besoin de foi, de prières, de l’Eglise de Dieu, de lecteurs spirituels, d’ouvriers fidèles, de différents outils comme des livres et des ordinateurs, et ainsi de suite. Mais cela ne change pas le fait que l’argent est aussi nécessaire pour diffuser l’évangile. Nous devons faire cette œuvre fidèlement. Autrement dit, plutôt que d’être fidèle à autre chose, nous devons dépenser nos possessions pour le Seigneur, pour la diffusion de l’évangile, tout comme nous avons un Maître à servir. La Bible dit: “Le méchant emprunte et il ne rend pas, mais le juste est compatissant et il donne” (Psaume 37:21). Le juste est prompt à donner. C’est sa disposition. Jésus dit que ceux qui donnent sont davantage bénis que ceux qui reçoivent.
En dehors des ministres à plein temps, tout le monde doit gagner de l’argent. Strictement, même les ministres à plein temps devraient gagner de l’argent pour servir l’évangile tout comme l’a fait l’apôtre Paul. Tout le monde doit savoir comment le dépenser de façon appropriée pour sa famille et l’Eglise. Si vous et moi devons nous attacher à notre argent comme si nous vivions pour mille ou dix mille ans sur la terre, nous ne pourrions jamais servir l’évangile. Cela revient à servir le monde. Entre l’évangile et le monde, lequel servirons-nous le plus? La chose sage à faire c’est mettre de côté certaines de nos possessions pour des besoins essentiels comme les dépenses pour la vie de nos familles et l’éducation de nos enfants, et dépenser le reste pour l’évangile.
A la fin de nos vies, nous regarderons en arrière et verrons comment nous avons mené nos vies devant Dieu. Quel que soit le peu qui a été donné, ceux qui l’ont utilisé de façon appropriée devant le Seigneur recevront la couronne glorieuse de justice, mais ceux qui auront vécu pour le monde feront face à la punition à la place d’une couronne. Ces gens seront repris par le Seigneur, qui leur dira: “Pourquoi as-tu vécu seulement pour la chair alors que je t’avais confié Mon œuvre juste?”
Une vie sage est fidèle à l’évangile. La Bible dit que quoi que nous fassions, que nous mangions ou buvions, nous devons tout faire pour le Seigneur. Le Seigneur demande notre loyauté. Même si tout être humain est faible et insuffisant, ceux qui sont fidèles suivent le Seigneur de toute leur force, et le Seigneur recommandera quiconque Le sert au mieux de ses capacités indépendamment que ce service semble bon ou pas. Cependant, si quelqu’un cache ses possessions pour lui-même, même s’il a beaucoup de richesse à partager, n’est pas fidèle au Seigneur, ni sage.
Nous devrions vivre sagement. Quand nous lisons les Epitres Pauliniennes, nous voyons qu’il y avait certains frères et sœurs qui suivaient l’apôtre Paul et le servaient lui et son ministère. Les Eglises que Paul avait servies dans la Parole de Dieu auraient dû le servir, mais certains frères et sœurs qui le suivaient le faisaient à la place de ces Eglises. L’apôtre Paul a appelé ces gens ses partenaires, les décrivant comme les ouvriers de justice, ses frères, et les messagers de Dieu. Bien que ces gens n’aient pas prêché l’évangile eux-mêmes, ils ont travaillé avec l’apôtre Paul pour réunir des ressources financières pour son ministère. C’est à cause de leur fidélité que l’apôtre Paul les a appelés messagers de Dieu.
Mes chers croyants, je vous demande de travailler dur pour l’évangile. Je vous souhaite la prospérité. En même temps, cependant, n’essayez pas juste de prospérer pour vous-mêmes, mais vivez pour l’évangile.
Certaines personnes regardent les membres de l’église et pensent en eux-mêmes: “Il semble que tout le monde dans l’Eglise soit pauvre et je suis le seul à être riche. Je devrai tout abandonner pour égaliser.” Donc ils cessent de fréquenter l’Eglise. Ces gens ne sont pas fidèles. Quelqu’un dans l’Eglise demande-t-il qu’ils abandonnent toutes leurs possessions? Non, bien sûr que non! Dieu sait très bien que nous devons tous nous occuper de nos familles et pourvoir aux besoins basiques de nourriture et de vêtement. Ai-je dit à nos frères et sœurs de faire beaucoup de dons parce qu’ils sont riches? Non, c’est juste ce que quelqu’un d’avare pense par lui-même. Indépendamment que nous ayons beaucoup ou peu, aussi longtemps que nous avons reçu de Dieu la santé, le temps, et l’intelligence, la bonne chose à faire c’est de travailler dur pour gagner de l’argent, et dépenser cet argent pour servir le Seigneur et diffuser l’évangile. La bonne chose à faire, en d’autres termes, c’est de servir le Seigneur au mieux de nos capacités.
Ceux qui ont les moyens devraient servir le Seigneur diligemment dans le domaine où ils peuvent au mieux Le servir. Certaines personnes disent que bien qu’elles veuillent servir le Seigneur fidèlement, elles ne peuvent le faire parce qu’elles n’ont pas assez d’argent. Mais l’argent n’est pas le problème; tout le monde peut le faire. Notre Seigneur a dit que la pauvreté profonde a abondé en richesse de libéralité. Moins votre cœur est fixé sur le monde, plus il est fixé sur Dieu. Cependant, si votre pensée est fixée davantage sur le monde, alors pour parler relativement, vos offrandes à Dieu seront moindres.
Mes chers croyants, si vous et moi sommes engagés dans le ministère de Dieu à plein temps, alors nous devons travailler dur pour gagner autant d’argent que possible dans ce monde. L’argent est tel que si ceux qui sont nés de nouveau sont vraiment déterminés à l’obtenir, et font de leur mieux et prient Dieu, ils peuvent avoir du succès plus que quiconque. Y a-t-il quelqu’un parmi nous qui ne puisse pas gagner d’argent du tout? Si je n’étais pas entré dans le ministère, j’aurais travaillé dur et gagné beaucoup d’argent peu importe combien cela aurait été difficile. Si l’on est absolument déterminé à servir l’évangile matériellement, l’on peut gagner au moins 2000$ à 3000$ par mois. L’argent est toujours en mouvement, circulant d’une personne à l’autre. Tout ce que vous devez faire c’est le saisir. Vous pouvez tous le faire. Donc, mes chers croyants, je vous exhorte tous à travailler diligemment, à gagner beaucoup d’argent, et à mener une vie sage en dépensant cet argent non seulement pour vous-même mais aussi pour l’évangile.
Beaucoup de gens de nos jours ont du mal à essayer de gagner de l’argent parce que leur niveau d’études est trop élevé. L’on peut gagner et économiser de l’argent plus facilement quand on est simple et ignorant. Les gens abandonnent après avoir seulement un peu essayé parce qu’ils veulent vivre pour eux-mêmes et font tout seulement pour eux-mêmes. Si c’est pour l’évangile, vous devez travailler avec diligence et consécration. C’est alors seulement que 10$ se changent en 1.000$, puis se change en 10.000$. La Bible dit que les ministres qui abandonnent leur corps pour l’évangile, pour le royaume, sont bénis. Mais si les ministres de ce royaume mangent et boivent seulement pour leur bien-être, la Bible dit qu’ils verront un grand malheur.
Mes chers croyants, vous devez être diligents. Ne soyez pas nonchalants pour gaspiller vos jours. Si vous travaillez dur pendant un jour, vous pouvez gagner au moins 50$, mais si vous restez assis chez vous sans rien faire comme un homme paresseux qui dit: “il y a un lion sur le chemin! Il y a un lion dans la rue!” la pauvreté vous visitera comme un lion affamé en un rien de temps (Proverbes 26:13). Comment trouverez-vous le temps de prêcher l’évangile si vous êtes paresseux? Il y a tant d’endroits différents où vous pouvez aller prêcher l’évangile selon le temps: s’il fait froid et venteux, vous pouvez aller dans les hôpitaux pour prêcher; s’il fait trop chaud et humide, vous pouvez aller dans les banques climatisées pour prêcher. Aujourd’hui et demain, il y a beaucoup d’endroits où vous pouvez aller pour rendre témoignage. Si vous diffusez l’évangile aux âmes qui n’ont pas été sauvées dans tous les coins du monde, votre vie sera beaucoup plus digne que de vivre seulement dans la nonchalance.
Mes chers croyants, nous devons gagner de l’argent avec détermination. Jésus nous a dit de nous faire des amis avec les richesses injustes. L’argent, aussi, doit être gagné pour Dieu et les âmes. Quand nous dépensons l’argent, cela devrait être dépensé pour nous-mêmes et pour les âmes. C’est sage. Travaillez dur pour gagner de l’argent pour la cause de Dieu et la cause des âmes. Dépensez pour vous-même, et pour l’évangile. C’est vraiment la vie sage devant le Seigneur. N’essayez pas de gagner de l’argent seulement pour vous-même, mais plutôt, priez Dieu en disant: “Seigneur, aide-moi à gagner beaucoup d’argent. Aide-moi à servir l’évangile autant que je le peux.”
Nous devons vivre sagement. Quel mérite avons-nous? Tout ce que nous avons c’est que nous avons reçu la rémission des péchés. Même si nous étions saints, quel bénéfice cela apporterait-il à Dieu, et même si nous avions péché, quel tort cela causerait-il à Dieu? Cependant, Dieu nous a sauvés et Il y a quelque chose qu’Il attend de nous, Son peuple sauvé. Il désire notre loyauté. Même si nous sommes insuffisants, Il veut que nous Lui soyons fidèles. Pour la cause de qui? Pour la cause du Roi, du Royaume de Dieu, et des âmes. Même si nous serons tous récompensés pour notre fidélité à la fin, ce n’est pas pour cela que nous sommes fidèles à Dieu. Vivez une vie digne. Il ne reste pas beaucoup de temps à votre vie; vivez la pour une cause digne pendant que vous le pouvez encore.
Nos vies sont comme un fleuve. Comme le fleuve coule, la vie passe vite aussi. Noël arrive, et nous allons bientôt dire au revoir à cette année et faire des vœux de Nouvel An à chacun. Le temps continuera à passer comme cela, et rapidement les fleurs vont pousser sur les collines, l’été sera là en un rien de temps, et ce sera le temps de notre camp de formation de disciples d’été. L’automne sera là ensuite avec les feuilles qui tombent, et nous allons de nouveau faire un autre camp de formation de disciples d’hiver. Nous ajouterons ensuite une année de plus à notre âge.
Si un bateau de papier est lâché du Centre de Formation de Disciples d’Inje sur le fleuve qui passe à côté, il flottera vite jusqu’ici. Cela ne prend pas beaucoup de temps à l’eau pour couler d’Inje à ici. Une fois que le temps passe, vous ne pouvez le rattraper. C’est pour cela que nous devons vivre chaque jour sagement. Nous devons vivre sagement sans nous appuyer sur les autres. Bien que vous soyez né de vos parents, n’allez pas chez eux avec un chapeau à la main. Vous devez leur être reconnaissant de vous avoir élevé jusqu’à présent.
Mes chers croyants, je vous exhorte tous à vivre sagement. Je vous demande d’être fidèles à Dieu. Seuls ceux qui sont fidèles à Dieu peuvent ne pas servir ce monde, et ceux qui servent le Seigneur peuvent être vraiment fidèles à Dieu. Ceux qui sont trop attachés aux choses du monde ne peuvent pas être complètement fidèles à Dieu, ni ne peuvent recevoir Ses bénédictions.
Dieu écoute et accorde de l’attention aux prières de ceux qui sont fidèles à Son œuvre, et Il s’intéresse profondément à tout ce qui les concerne. Il répand Sa grâce sur eux. Cependant, si nous ne faisons pas l’oeuvre de Dieu après être sauvés, et sommes non seulement infidèles à l’oeuvre du Seigneur mais l’abandonnons même, alors Dieu nous abandonnera aussi. Il dira: “Puisque tu ne t’intéresses pas à Moi, je ne m’intéresse pas à toi non plus. On se verra à la fin.”
Pourquoi Dieu s’intéresserait-il à quelqu’un qui n’accomplit même pas la plus petite tâche qui lui est confiée? Nous voyons de nos propres yeux que même si quelqu’un est insuffisant, s’il fréquente l’Eglise et sert le Seigneur fidèlement de toutes les façons possibles, Dieu le bénit peu importe combien il fait son travail bien ou non, et Il répand Sa grâce sur lui lorsqu’il Le prie pour ses besoins.
La vie de lumière est vécue pour le Ciel, pour les autres âmes, pour l’évangile, et pour le Seigneur. Elle n’est pas vécue pour soi-même. Elle n’est ni vécue pour la terre ni pour le monde. Jésus nous a dit de nous faire des amis avec les richesses injustes. Si nous ne servons pas le Seigneur avec nos corps et nos possessions, ce sera utilisé pour commettre le péché. A moins que nous n’utilisions nos corps et nos possessions pour le Seigneur, ce sera invariablement dépensé pour des choses inutiles. C’est pour cela que le Seigneur nous a dit de nous faire des amis des richesses injustes.
Nous devons mener nos vies sagement et fidèlement. Repentez-vous et examinez votre vie pour voir ce qui est réellement sage. Une fois que votre vie passe, elle ne revient pas. Donc, mes chers croyants, vivons tous fidèlement. Vivons sagement. Quand nous avons le choix, faisons le genre d’oeuvre qui obtient l’approbation et les bénédictions de Dieu. N’investissons pas trop de nos vies dans les choses inutiles de ce monde plutôt que de servir le Seigneur. Tout comme la Parole de Dieu nous dit de nous faire des amis avec les richesses injustes, je prie que le Seigneur nous donne la sagesse de nous faire effectivement des amis avec les richesses injustes et d’utiliser les choses de ce monde, nos corps, nos pensées, et nos possessions pour une cause précieuse devant Dieu.