Sermons

Sujet 22: L’Evangile de Luc

[PARTIE 16-7] Il est temps maintenant de se réveiller du sommeil (Luc 16:19-25)

(Luc 16:19-25)
“Il y avait un homme riche, qui était vêtu de pourpre et de fin lin, et qui chaque jour menait joyeuse et brillante vie. Un pauvre, nommé Lazare, était couché à sa porte, couvert d’ulcères, et désireux de se rassasier des miettes qui tombaient de la table du riche ; et même les chiens venaient encore lécher ses ulcères. Le pauvre mourut, et il fut porté par les anges dans le sein d’Abraham. Le riche mourut aussi, et il fut enseveli. Dans le séjour des morts, il leva les yeux ; et, tandis qu’il était en proie aux tourments, il vit de loin Abraham, et Lazare dans son sein. Il s’écria : Père Abraham, aie pitié de moi, et envoie Lazare, pour qu’il trempe le bout de son doigt dans l’eau et me rafraîchisse la langue ; car je souffre cruellement dans cette flamme. Abraham répondit : Mon enfant, souviens-toi que tu as reçu tes biens pendant ta vie, et que Lazare a eu les maux pendant la sienne ; maintenant il est ici consolé, et toi, tu souffres.’”


A travers le passage des Ecritures d’aujourd’hui, le Seigneur nous dit que nous ne devrions pas être intéressés seulement par les affaires du monde comme notre propre prospérité matérielle. Ce qui compte vraiment ce n’est pas combien une personne est riche dans ce monde, mais que quelqu’un soit une personne heureuse capable d’entrer dans le Royaume de Dieu. C’est ce que le Seigneur nous enseigne par Sa parabole de l’homme pauvre et de l’homme riche dans le passage des Ecritures d’aujourd’hui. 
Dans cette parabole le Seigneur a raconté l’histoire d’un homme riche qui, après avoir mené une vie prospère et sans souci entouré d’opulence dans ce monde, est mort paisiblement. Pendant qu’il était vivant, il portait toujours des vêtements pourpre, avait beaucoup de serviteurs, vivait dans l’opulence sans aucun souci, et jouissait de beaucoup de richesse. Cependant, une fois que l’homme riche est mort, il a fini en enfer.
L’homme riche a été jeté dans le feu de l’enfer plein d’une chaleur torride pour souffrir d’une soif extrême. Par contre, Lazare, le pauvre mendiant qui vivait à la porte de la maison de cet homme riche et mangeait les miettes qui tombaient de sa table, est allé au Ciel après sa mort. Pendant qu’il était vivant, Lazare avait vécu des restes que la maison de l’homme riche jetait, mais après sa mort, il est allé au Ciel à l’inverse du riche.
Dans le passage des Ecritures d’aujourd’hui, cela est décrit comme Lazare étant “porté par les anges dans le sein d’Abraham”. Cela signifie que Lazare est allé dans le Royaume des Cieux où Abraham était entré avant lui. En d’autres termes, Lazare est entré dans le Royaume des Cieux plein de fleurs ouvertes et de musique merveilleuse, où il allait être servi par toutes les créations et les anges, et où le Seigneur allait être avec lui. Même si Lazare avait été un mendiant dans ce monde, il a pu entrer dans le Royaume merveilleux de Dieu. En contraste complet, cependant l’homme riche a fini en enfer. 
A partir de ce passage nous pouvons réaliser clairement que notre vie charnelle dans ce monde ne signifie pas tout. Ainsi, alors que nous vivons dans ce monde, nous devons toujours nous confier dans le Seigneur, le Maître du Ciel, et prêcher Son évangile. Mais en dépit de cela, mes chers croyants, ne sommes-nous pas trop myopes, jugeant notre bonheur ou notre malheur sur la base de ce qui est visible? Nous savons que c’est mal. Effectivement, nous devrions réaliser que la vie dans ce monde n’est pas tout ce qui compte. En d’autres termes, la façon dont quelqu’un vit dans ce monde n’est pas ce qui est réellement important, mais plutôt l’endroit où il ira après sa mort.
Pour les êtres humains, ce monde est comme la rosée du matin, c’est-à-dire un endroit temporaire où rester et vivre, et après cela vient le jugement. Donc, ce qui est important n’est pas combien nous prospérons dans ce monde, mais ce qui vient après notre mort – c’est-à-dire si nous sommes embrassés dans les bras d’Abraham comme Lazare ou jetés en enfer. Mes chers croyants, nous devons toujours nous rappeler que ce qui vient après la vie de quelqu’un dans ce monde est de loin plus important que la vie présente.
Même si nous mettons de côté le sujet du Ciel et de l’enfer, la façon dont la vie de quelqu’un est mesurée après sa mort et plus important que la façon dont il a été évalué pendant qu’il était vivant. Finalement, en d’autres termes, la façon dont une personne est mesurée et l’endroit où elle termine après sa mort est plus important que la richesse de la vie qu’elle a vécue dans ce monde. Vous devez vous rappeler que votre vie dans le monde présent n’est pas tout ce qui compte. La question la plus importante est la façon dont vous vivrez votre deuxième vie. Peu importe combien quelqu’un a pu être riche dans ce monde, s’il n’a pas d’autre choix qu’être jeté dans le feu de l’enfer et souffrir là comme l’homme riche du passage des Ecritures d’aujourd’hui, alors la vie de cette personne est un échec complet. Par contre, quelqu’un qui a préparé la foi qui peut l’emmener dans le Royaume céleste de Dieu a vécu sa vie cent fois mieux que quelqu’un qui va tant souffrir dans l’enfer où il aura soif d’une goutte d’eau, même si le premier vivait une vie plus pauvre dans ce monde. 


Quand nous regardons les pécheurs, comment devrions-nous réellement les regarder?


Donc, quand nous regardons l’âme des gens, nous devons examiner si ces âmes ont reçu la rémission des péchés, et où elles iront après la mort, plutôt que de regarder à la façon dont elles vivent dans ce monde. Avec cette parabole de l’homme riche et de Lazare à l’esprit, nous devons regarder les autres âmes avec des yeux qui voient loin spirituellement, et être conscients de la Parole du Seigneur que nous devons prêcher l’évangile dans ce monde. Nous devrions avoir compassion de toutes ces âmes qui sont destinées à l’enfer, et nous devrions mener nos vies de telle sorte que nous prêchions l’évangile au plus d’âmes possibles, pour qu’elles soient sauvées. 
Mes chers croyants, certaines personnes dans ce monde vivent dans une opulence qui fait tourner la tête sans rien de quoi s’inquiéter. D’autres passent toute leur vie dans une pauvreté abjecte et le malheur. Mais ce n’est pas une question importante du tout. Si vous pensez à ce qui est arrivé à l’homme riche et à Lazare après la mort, vous pouvez facilement saisir ce qui est réellement important. Alors qu’il vivait dans ce monde, Lazare mangeait les miettes qui tombaient de la table de l’homme riche, qui est juste une autre façon de dire qu’il mangeait les déchets. L’homme riche par contre, jouissait de bonne nourriture et portait des habits chers durant toute sa vie, puis est mort paisiblement sans aucune souffrance. A première vue, il peut sembler que cet homme riche ait mené une vie beaucoup plus significative, mais l’endroit où son âme est allée après sa mort est de loin plus important que le style de vie dont il a joui dans ce monde.
Par hasard, pensez-vous en vous-même: “Je ne me soucie pas de ce qui se passera après ma mort? Tout ce qui compte c’est que je jouisse d’une vie riche et confortable tant que je suis encore en vie”? Ce n’est absolument pas le cas. Tout comme il n’y a pas de gain sans douleur, ce qui est réellement important c’est le résultat final. Même si vous luttez beaucoup maintenant, si à la fin du chemin vous pouvez atteindre votre but, et que le résultat final de votre souffrance présente est récompensé, alors tout va bien. Votre fin doit être meilleure que votre commencement. C’est seulement quand votre vie se termine bien que vous pouvez dire que vous avez mené une vie vraiment digne et significative.
Lorsque nous rencontrons quelqu’un, nous devons nous demander: “Cette âme ira-t-elle en enfer, ou ira-t-elle au Ciel?” Autrement dit, nous devrions traiter chacun sur la base de la question de savoir si la personne ira en enfer ou au Ciel à la fin de sa vie. Si cette âme est destinée à l’enfer, alors c’est notre devoir de prêcher l’évangile pour qu’elle ne finisse pas en enfer.
Mes chers croyants, beaucoup de gens voient leur état dans la vie changer drastiquement après leur mort. Il y a étonnamment beaucoup de gens qui, après avoir mené une vie prospère dans ce monde, finissent réellement dans une situation complètement opposée après leur mort. Il y en a aussi d’autres qui, même s’ils ont vécu dans une pauvreté abjecte en ce monde, entrent dans le Royaume des Cieux, ayant rencontré le Seigneur, cru en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et reçu la rémission des péchés et le salut. C’est une situation très commune que les gens vivent dans ce monde sans aucun souci, pour finir seulement dans la situation opposée après leur mort. En bref, nos vies dans ce monde présent ne sont pas tout ce qui compte pour nous. Une vie bien plus longue nous attend dans le monde à venir. Vous devriez aussi garder à l’esprit que tout comme je l’ai dit maintenant, le genre de vie de quelqu’un dans ce monde n’est pas nécessairement poursuivi dans le monde à venir.
Beaucoup de gens pensent que s’ils ont vécu comme un roi dans ce monde, ils pourront continuer à vivre comme un roi dans le monde à venir. Par exemple, dans les temps anciens, quand un roi mourrait, on croyait qu’il allait exercer son pouvoir dans le monde à venir, donc ses sujets à la cour, ses serviteurs, et ses femmes et concubines étaient enterrés vivants avec le roi. Ce n’est pas seulement une pratique insensée, mais aussi inhumaine. Si vous pensez qu’un serviteur est toujours un serviteur et qu’un roi est toujours un roi même après la mort, alors vous faites une grande erreur.
Comme mentionné précédemment, même si Lazare était un mendiant dans ce monde, après sa mort il a été accueilli dans les bras d’Abraham, alors que l’homme riche qui jouissait d’une bonne vie dans ce monde a été jeté en enfer pour souffrir. Le feu de l’enfer était si chaud que l’homme riche a dit: “Père Abraham, aie pitié de moi et envoie Lazare, pour qu’il trempe le bout de son doigt dans l’eau et me rafraîchisse la langue ; car je souffre cruellement dans cette flamme. ” L’homme riche a dit cela parce qu’il n’était pas encore conscient de ce qui se passait. Il doit avoir pensé que Lazare était toujours un mendiant. Même s’il souffrait dans le feu de l’enfer, il pensait toujours à Lazare comme étant le mendiant à la porte de sa maison qui se nourrissait des miettes tombées de sa table. En d’autres termes, l’homme riche a dit ces choses parce qu’il pensait qu’il pouvait toujours diriger Lazare comme il voulait, même si leurs circonstances avaient changé désormais. C’est l’illusion même qui frappe beaucoup de gens.
Ainsi, même si la vie présente de quelqu’un dans la chair ne signifie rien, beaucoup de gens prennent cette vie comme le standard pour tout juger. Alors, nous devons réfléchir attentivement à la façon dont nous devons gérer les âmes – c’est-à-dire dans quelle perspective nous devons les approcher. Devons-nous les regarder selon leur richesse, leur célébrité, leur connaissance, ou leur beauté, ou devons-nous les regarder d’un point de vue différent? Cette question mérite une considération sérieuse. Lorsque nous regardons les gens, nous devons les voir sur la base de la question de savoir si leur âme ira au Ciel ou en enfer.
Sur la base de quel standard les gens évaluent-ils les autres gens ou choses? Pour ceux qui ne sont pas des gens de foi, le standard est la prospérité matérielle de ce monde. Ils ne se soucient pas des moyens; tant qu’ils prospèrent, ils pensent que c’est leur bonheur peu importe comment ils ont obtenu leur prospérité, même s’ils ont dû voler ou tuer pour arriver où ils sont. C’est selon ce standard qu’ils regardent les autres, eux-mêmes, et tout le reste. Mais ce n’est pas ce qui est important. Ceux qui sont vraiment heureux sont ceux dont le cœur a été libéré, qui ont été libéré du péché pour jouir de la paix, et ont reçu la rémission des péchés dans leur vie.
Quel est notre point de vue, alors? Comment devrions-nous nous approcher des gens? Nous devrions voir et discerner les gens sur la base du fait qu’ils sont destinés à l’enfer ou au Ciel. Autrement dit, nous devons avoir compassion de ceux qui sont destinés à l’enfer, et quand il s’agit de ceux qui vont au Ciel, nous devons être reconnaissants à Dieu pour eux et les considérer comme des gens bénis.


Le système de valeurs est très secoué en ces temps de la fin 


En ce temps présent, la richesse dans le monde est considérée comme la valeur suprême. Nous pourrions très bien dire que ce temps est l’âge d’or pour les riches. La plupart des gens dans les pays développés sont plutôt prospères. Par contre, dans les pays sous-développés il y a toujours beaucoup de gens qui s’inquiètent pour combler leurs besoins basiques comme le vêtement, la nourriture, et le logement. Les Coréens du Nord sont parmi ces gens pauvres, et cela nous attriste profondément de voir nos frères en Corée du Nord souffrir comme cela.
A un certain niveau, même si quelqu’un vit dans un pays riche, et qu’il est aussi riche individuellement, s’il n’a pas reçu la rémission des péchés, alors cela revient au même que s’il souffrait de la faim. Pire encore, sa vie dans le monde à venir sera encore plus mauvaise. Vous avez probablement des membres de vos familles ou des relations qui sont sûr d’eux-mêmes juste parce qu’ils sont riches, même s’ils n’ont pas reçu la rémission des péchés. Cependant, si vous réfléchissez plus attentivement à leur sujet, vous réaliserez combien ils sont misérables. A quel endroit ceux qui n’ont pas reçu la rémission des péchés sont-ils destinés? Ils sont tous destinés à l’enfer. C’est pour cela qu’ils sont pitoyables. Peu importe combien pauvre, combien riche, ou combien attirants ils sont, ils seront tous jetés en enfer à la fin; donc à quoi leur servent ces choses, même s’ils vivaient pendant cent ans dans ce monde? Mes chers croyants, quiconque ne reçoit pas la rémission des péchés est destiné à l’enfer.
Ces âmes sont des âmes pitoyables. Je ne dis pas cela parce que j’ai reçu la rémission des péchés, mais parce que ces âmes sont vraiment des âmes souillées effectivement destinées à l’enfer. Vous devez réaliser clairement que le Ciel et l’enfer existent. Vous devez aussi saisir clairement que ces âmes seront inévitablement jetées en enfer. Puisqu’elles sont destinées à l’enfer, quel est le but d’avoir tout ce pouvoir, de conduire une Benz, ou même de jeter l’argent par les fenêtres? Conduire une Benz ou une autre voiture de luxe c’est comme gaspiller de l’argent. Bien sûr, je ne connais pas les détails puisque je n’ai jamais conduit une telle voiture, mais le sujet c’est que ces voitures de luxe consomment beaucoup de carburant.
Si je le voulais, je pourrais vraiment acheter une Benz directement. Combien coûte une Benz? Cinquante mille dollars? Cent mille dollars? Je pourrais me le permettre si je le voulais vraiment. Si je devais réduire toutes mes dépenses de vie à l’exception des besoins de base, alors je pourrais acheter au moins une Benz, sinon cinq, et les conduire. C’est possible si j’économise juste un peu mes sous. Pensez-vous que je ne puisse pas me déplacer en Benz ou BMW parce que je n’ai pas assez d’argent? Non, je ne conduis pas une telle voiture de luxe parce que cela n’a absolument rien à voir avec l’endroit où j’irai après ma mort. Chaque pécheur est destiné à l’enfer, même s’il conduisait une telle voiture de luxe. Simplement, même si vous avez la voiture la plus chère du monde, cette voiture ne vous emmènera pas au Ciel. Aucune voiture performante de ce monde ne peut nous emmener au Ciel. Quelle différence y a-t-il pour une personne destinée à l’enfer de conduire une Benz, une BMW, une Ford, ou même une poubelle dépassée? La voiture que quelqu’un conduit dans ce monde n’a absolument rien à voir avec l’endroit où il ira après la mort. Une voiture est sensée vous amener d’un point A à un point B, quelque chose que vous utilisez temporairement dans ce monde; alors quelle différence cela fait-il que vous conduisiez une voiture de luxe ou une compacte?
Ceux qui sont vraiment heureux sont ceux qui vont au Ciel, et ceux qui sont vraiment malheureux sont ceux qui sont destinés à l’enfer. C’est tout ce qui compte. C’est dans cette perspective que nous devons regarder les autres âmes et leur prêcher l’évangile. Mes chers croyants, la vie est courte. Certaines personnes disent que la vie est comme la rosée qui disparaît, pour dire qu’elle ne dure que peu de temps. D’autres disent que la vie est comme une fleur sauvage, grandissant et fleurissant pendant les mois chauds, mais séchant et périssant l’hiver. Ainsi, les gens ont su depuis longtemps que la vie était insignifiante. La vie est effectivement comme la rosée du matin et la fleur sauvage. La vie dans ce monde est si éphémère.
De temps en temps, je me rappelle aussi quand j’étais un petit enfant adoré par mes parents. Je me rappelle de ma maison, et je me rappelle que je suis une fois tombé quelque part et me suis blessé à la tête, et comment ma mère a mis un médicament rouge dessus. Ce n’est pas tout ce dont je me rappelle: je me rappelle aussi que j’ai été une fois piqué par une abeille et que je devais mettre un remède dessus. Je me rappelle de mon ami Malsun dans mon voisinage, et je me rappelle même du chien qu’avait un autre voisin. Je me rappelle d’avoir joué avec mes amis; je me rappelle être tombé dans un trou et m’être blessé au front; et je me rappelle avoir passé tant de temps à me préparer pour une journée champêtre, et ne pas avoir pu courir la vraie course pour une certaine raison. Je me rappelle même qui étaient de bons voisins et qui n’étaient pas de bons voisins, et qui traitait bien mes parents et qui ne le faisait pas.
Cependant, mes chers croyants, quand j’ai eu 20 ans et ai fait le service militaire, dès lors ma vie a filé aussi vite qu’une flèche. Une fois que j’ai eu 20 ans, le temps a commencé à passer vite, et en un moment j’avais déjà 30 ans. Je me suis marié à 30 ans, et rapidement j’ai eu 35 puis 40 ans. La vie semblait ralentir un peu ces années-là, mais tout à coup j’ai découvert que j’avais 55 ans.
Mes chers croyants, la vie passe comme un clin d’œil de la sorte. Maintenant même, j’ai toujours du mal à croire que j’ai plus de 50 ans. Je me sens toujours comme si j’avais 25 ans. Au moins, c’est ce que je sens dans mon cœur. Maintenant même, si je ne devais rien faire d’autre que m’occuper de ma propre chair, je pourrais très bien crier que la vraie vie commence à 60 ans. Mais puisque je lutte non seulement avec ma santé physique mais aussi mon travail spirituel pour aider les autres, je suis parfois dépassé et me sens triste. Cela ne fait pas longtemps que j’ai eu 50 ans, et maintenant mon soixantième anniversaire arrive déjà.
Quelqu’un a dit un jour qu’avoir 50 ans n’est pas grand chose. Mais est-ce vraiment le cas, quand quelqu’un prévoit de refaire les plans de sa vie et mener une vie droite jusqu’au retour du Seigneur? Il peut sembler d’abord que 50 ans soit un long temps; mais si vous séparez votre vie en différents paliers et regardez en arrière, c’est un temps si court. On vit sans souci quand on est enfant, et tous les paliers suivants de sa vie – le primaire, le collège, le lycée, et ainsi de suite – passent en un clin d’œil
Aussitôt que quelqu’un entre à l’école maternelle, il se trouve déjà au primaire. Aussitôt qu’il est au primaire, en un rien de temps il se trouve au collège. Puis vient le lycée. Le temps passe si vite. Certains de nos étudiants ici peuvent se demander: “De quoi Pasteur Jong parle-t-il? Le temps passe lentement pour moi. Je voudrais grandir plus vite!” Mais la vie passe vite. Attendez encore un peu. Le temps passe doucement seulement parce que l’on n’a pas fini ce que l’on est supposé faire. Si vous êtes diligent et faites ce que vous êtes supposé faire, alors vous sentirez corps et esprit combien le temps passe vite.
Puisque la vie s’envole si vite, il y a toute raison de recevoir la rémission des péchés. La vie n’attend personne. Vous aurez 50 et 60 ans en un rien de temps. Demandez à vos parents et vous verrez ce que je veux dire. Vos parents ne sont pas devenus vieux sans raison. Ils ont eu 50 et 60 ans en un rien de temps parce qu’ils ont mené leur vie diligemment. Vous les entendez dire: “J’ai mal au dos! Chaque jointure et os de mon corps me fait mal! Ferme la porte; il fait froid ici.” Vous pouvez penser qu’ils exagèrent, vous demandant pourquoi ils ont froid alors qu’il fait chaud, et comment il est possible que chaque os fasse mal. Mais si vous arrivez à l’âge de vos parents, vous aussi allez vous plaindre de chaque os de votre corps qui vous fera mal. Mes chers croyants, tout le monde doit recevoir la rémission des péchés avant qu’il ne soit trop tard. C’est alors seulement que tout le monde peut être heureux.
Quand vous regardez les autres âmes, vous devez toujours discerner celles qui ont reçu la rémission des péchés de celles qui ne l’ont pas reçu, les bénies des maudites. Si vous croisez quelqu’un qui n’a pas reçu la rémission des péchés, vous devez le voir comme quelqu’un qui est destiné à l’enfer, et si vous croisez quelqu’un qui a reçu la rémission des péchés, vous devez le voir comme quelqu’un qui va au Ciel, comme une personne heureuse. Mes chers croyants, même si nous vivons tous dans ce monde, cela ne signifie pas que c’est correct que nous regardions au monde et aux gens d’un point de vue charnel. Plutôt, nous devons regarder tout le monde et toute chose à travers nos yeux spirituels. C’est seulement quand nous discernons si les gens sont destinés au Ciel ou à l’enfer que nous pouvons prêcher l’évangile aux âmes, avoir compassion, et réaliser combien nous sommes heureux.
Mes chers croyants, en toutes choses, nous devons toujours voir ce qui est à l’intérieur plutôt que ce qui apparaît à l’extérieur. Quand nous regardons une autre personne, nous devons aussi être en mesure de regarder au fond de son âme. Cependant, des myriades de choses dans ce monde nous tentent de sorte que nous ne soyons pas capables de voir toute chose de cette façon. Une fois que nous sommes trompés comme cela, nous finirons par penser que notre propre prospérité et confort sont tout ce qui compte, mais nous ne devrions jamais laisser cela arriver. De plus, les gens dans le monde aujourd’hui ne prospèrent pas tellement. Si vous regardez aux étudiants du lycée de nos jours, vous verrez que peu d’entre eux peuvent vraiment profiter de leurs années de lycée parce qu’ils sont si préoccupés par leur avenir. Aussitôt qu’ils entrent au lycée, dès leur jeunesse ils sont déjà inquiets de trouver un travail et de la voie qu’ils devraient choisir pour s’assurer une vie correcte.
Quelle valeur a cette vie, si elle en a au moins? Nous qui sommes nés de nouveau ne devrions pas tomber dans ces soucis du monde, mais quand nous regardons les gens, nous devons toujours les regarder sur la base de la question de savoir s’ils ont reçu ou non la rémission des péchés – c’est-à-dire s’ils sont destinés au Ciel ou à l’enfer. Nous devons avoir ces yeux en tout temps. Cette perspective doit être le principe qui guide nos vies. Nous devons toujours avoir de la compassion pour ceux qui vont vers l’enfer. Cela signifie que nous devons leur prêcher l’évangile. Nous avons compassion de ces gens précisément parce qu’ils sont finalement destinés à l’enfer peu importe combien ils peuvent être riches ou talentueux. Quelle vertu ont-ils alors qu’ils sont destinés à l’enfer? Ils n’ont rien. Ils sont totalement vides à l’intérieur, et leur cœur est complètement dénué.
Mes chers croyants, il y a seulement deux sortes de gens sur cette planète: ceux qui vont au Ciel et ceux qui vont en enfer. Il n’y a pas d’autre type de gens. Il n’y a que deux types de gens, ceux qui vont droit en enfer, et les autres qui vont au Ciel. Nous devons effectivement vivre pour ces deux types de gens. Nous devons avoir compassion d’une sorte de gens, et nous devons considérer l’autre sorte de gens comme ceux qui sont vraiment bénis, le peuple chéri de Dieu, nous unir à eux, et bien les traiter. 


En quoi cela compte-t-il que quelqu’un soit un pasteur?


Cela ne compte pas que quelqu’un soit un pasteur ou un ancien; aussi longtemps que ce quelqu’un n’a pas reçu la rémission des péchés, il sera jeté en enfer. Les riches de ce monde ont confiance en eux-mêmes en vivant dans ce monde. Mais où iront-ils une fois qu’ils seront morts? Ils finiront en enfer. A moins qu’ils ne reçoivent la rémission des péchés, ils seront tous jetés dans le feu brûlant de l’enfer. Même si quelqu’un professe croire en Jésus, s’il a toujours du péché dans son cœur, alors il sera jeté dans le feu brûlant de l’enfer. Même si quelqu’un professe croire en Jésus, s’il a toujours du péché dans son cœur, alors il ne peut éviter l’enfer. En quoi cela compte-t-il, alors, que quelqu’un mène une vie confortable dans ce monde s’il est destiné à l’enfer? Même si quelqu’un est pasteur d’une énorme église, s’il n’a pas reçu la rémission des péchés, à quoi cela sert-il? Quel est l’intérêt d’être payé 5000$ par mois comme salaire et d’avoir un bonus de 1000 pour cent à la fin de l’année? Utilisera-t-il tout cet argent avant de finir en enfer? Ou l’emmènera-t-il avec lui à sa mort? Alexandre le Grand est aussi reparti les mains vides à sa mort. Vous savez très bien que l’on ne peut rien emmener avec soi à sa mort. Le mort ne peut rien emmener de ce monde avec lui. Tout ce qu’il vous reste après la mort c’est le vêtement que vous portez, votre cercueil étroit, et une petite parcelle de terre où vous êtes enterré. Même si cette tombe est tout juste assez grande pour vous ensevelir. En dehors de cela, vous n’aurez rien à prendre, et c’est vrai pour nous, tous les êtres humains. Donc, il est absolument impératif pour tout le monde de réaliser où il se dirigera à la fin. Autrement dit, vous ne pouvez vous permettre de vivre sans savoir où vous allez finir. Mes chers croyants, si une âme vit sans même réaliser où elle va, alors cette âme sera l’âme la plus pitoyable. 
Toute âme qui n’a pas reçu la rémission des péchés est une âme qui est destinée à l’enfer. Nous devons discerner toute âme sur la base de deux critères: l’une est destinée à l’enfer, et l’autre est destinée au Ciel. C’est seulement quand nous sommes capables de discerner les âmes comme cela que nous pouvons avoir compassion des pécheurs destinés à l’enfer et prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit à ces pécheurs. C’est alors que nous pouvons aussi prier pour ces pécheurs. 
La vie dans ce monde n’est pas tout ce qui existe. Mais il y a trop de gens pitoyables dans ce monde qui ne réalisent même pas cela. Mais plutôt que de dénoncer ces âmes, nous devrions avoir compassion d’elles. Ces pauvres âmes sont partout autour de nous. Leur résultat final peut être prédit clairement. Mais ils continuent de mener leur propre vie comme si rien n’allait leur arriver, même s’il y a clairement un Ciel et un enfer.
Certaines personnes pourraient dire alors: “Es-tu allé au Ciel alors?” Je suis allé au Ciel par ma foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et je le sais par la foi en la Parole de Dieu. De temps en temps nous entendons certaines personnes dire qu’ils ont été ramenés à la vie après la mort. Ces gens font des déclarations exotiques, disant qu’ils ont vu l’arbre de vie, un fleuve qui coulait à côté, et toutes sortes d’arbres fruitiers merveilleux au Ciel. Mais ce n’est pas cela le Ciel. Les dires de ces gens ne sont autres que des mensonges. C’est vrai que certaines personnes tombent dans un coma et ne reprennent pas conscience pendant longtemps. Mais une fois que quelqu’un meurt vraiment et va au Ciel ou en enfer, il ne peut pas revenir. Une fois que quelqu’un entre dans l’un de ces endroits, il ne peut pas revenir dans ce monde, d’aucune façon. Il ne peut pas non plus passer d’une destination à l’autre. Il y a un si grand fossé entre le Ciel et l’enfer que personne ne peut aller dans l’autre endroit une fois qu’il est arrivé à sa destination. Donc comment quelqu’un peut-il dire qu’il est allé au Ciel et en enfer? Une telle déclaration est non seulement présomptueuse, mais c’est complètement infondé. Cela peut être arrivé dans leur rêve, mais dire avoir vu le Ciel et l’enfer n’a pas de sens.
Etes-vous d’accord, mes chers croyants? Ces gens peuvent avoir rêvé, mais aucun n’est réellement allé au Ciel. Si quelqu’un était allé au Ciel, alors comment serait-il revenu dans ce monde? Quoi qu’il en soit, nous devons faire l’œuvre de diffusion de l’évangile, croyant qu’il y a effectivement deux sortes de gens dans ce monde. En traitant avec ceux qui sont destinés à l’enfer, nous devons avoir compassion d’eux plutôt que les discriminer. Nous devons chérir toutes les âmes également, que ce soit l’âme de nos propres enfants ou l’âme de quelqu’un d’autre. Toute âme est également précieuse; cela n’existe pas que l’âme des membres de ma propre famille soient d’une façon plus précieuse que l’âme des autres gens. L’âme est sans ses relations terrestres une fois qu’elle est morte. 


La réalité des ressuscités


On a demandé un jour à Jésus: “il y a une femme qui a eu sept maris. De qui sera-t-elle la femme quand elle ressuscitera?” Jésus a répondu à la question en disant: “vous posez une telle question parce que vous réfléchissez seulement selon le standard du monde. Après la résurrection, il n’y a pas de différence de sexe. Il n’y a pas d’homme, ni de femme.” Mes chers croyants, les ressuscités n’ont pas de distinction ni de classification. Il n’y a pas de genre. Donc il n’y a pas de relation maritale non plus, comme cela se fait dans le monde. Les relations que vous avez bâties dans ce monde seront rendues obsolètes dans le monde à venir.
Certaines personnes disent: “Je te suivrai jusqu’à la fin.” “J’irai là où sont mes parents.” “Tes parents sont en enfer.” “Quand même, j’irai là où sont mes parents.” Penses-tu que tes parents se rappelleront de toi quand tu les verras? Non seulement vos parents ne vous reconnaîtront pas, mais vous ne reconnaîtrez pas vos parents non plus. Parents et enfants ne se reconnaîtront pas entre eux. Ces relations sont valables seulement dans ce monde présent. Il n’y aura pas de telles relations dans le monde à venir. Ainsi, nous devons toujours chérir les autres âmes comme nous chérissons nos propres familles. En tant que ceux qui avons reçu la rémission des péchés, nous devons chérir non seulement nos propres familles mais aussi les autres âmes, et prêcher l’évangile à toute âme.
Lorsque nous avons affaire à des âmes, nous devons les traiter sans discrimination et voir chacune par les yeux de notre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Cela signifie que nous devons avoir compassion des âmes destinées à l’enfer, être désolés pour elles, avoir de la miséricorde pour elles, et ainsi leur prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit avec davantage de motivation encore. Mes chers croyants, nous devons nous rappeler une fois encore que la fin de ce monde n’est pas très loin. C’est vrai que je ne connais pas le moment exact. Cependant, même si je ne connais pas l’heure exacte, le jour, ou l’année de la fin du monde, étant donnés les signes des temps, je peux toujours sentir que c’est proche. Regardez à ce qui se passe dans ce monde, y compris les changements climatiques. Ce monde est un endroit déprimant et effrayant. Tout semble de mauvais augure. Des nuages sombres planent au dessus de la tête de chacun.
Effectivement, le monde est comme un baril de poudre qui peut exploser à tout moment. Personne ne sait quand et quelle dévastation peut frapper le monde entier. Les gens tremblent dans une peur constante. Les temps de la fin seront ravagés par des tremblements de terre et des guerres. Bien que ce ne soit pas encore le moment pour le retour du Seigneur maintenant, une fois que ces catastrophes frapperont, la Grande Tribulation descendra sans faute. 
Mes chers croyants, ce monde est plein de trop de catastrophes et de calamités. Pour répéter, quand nous regardons ces signes, nous pouvons réaliser clairement que les jours de ce monde sont comptés. Pour la plupart des gens, cependant, le temps présent peut sembler le temps le plus paisible et calme. Donc ils sont assis toute la journée, mangeant et buvant sans souci, et même si les calamités frappent sans cesse, il est difficile de trouver quelqu’un qui ait un vrai sentiment d’urgence, comme la plupart des gens sont devenus insensibles. Intoxiqués par le monde, ils vivent leur vie quotidienne comme si rien n’allait leur arriver. Cependant, mes chers croyants, le Seigneur a dit: “Comme aux jours de Noé, ainsi en sera-t-il à la venue du Fils de l’Homme” (Matthieu 24:37). En d’autres termes, notre Seigneur viendra quand les gens suspecteront le moins Son retour, quand ils seront trop occupés à manger et boire, danser et chanter, et commettre le péché sans inhibition.
Le temps présent est un temps totalement dépravé, qui n’est pas différent des jours de Noé. Ce monde est si similaire à la fin des temps dont la Bible a parlé. En des temps comme cela, il est plus important pour nous encore de redresser chaque âme, sur la base du bon standard. Nous devons discerner ce temps correctement. Maintenant, c’est le temps de nous réveiller de notre sommeil. J’ai déjà dit comment nous devons regarder les âmes selon deux perspectives. Nous devrions les examiner pour voir si elles sont destinées au Ciel ou à l’enfer, et nous devrions les regarder sur la base d’un standard spirituel. Envers ceux qui vont en enfer, nous devons avoir de la compassion. 
Qu’en est-il de vous alors? Avez-vous reçu la rémission des péchés? Avez-vous reçu la rémission des péchés au milieu des problèmes et des difficultés de la vie? Soyez reconnaissant pour ce salut. Plutôt que de juste vous arrêter à votre propre salut, ouvrez les yeux et voyez les membres de votre famille et les âmes qui sont autour de vous. Examinez-les pour voir si elles vont au Ciel ou en enfer. Bien sûr, vous allez inévitablement trouver des gens qui sont destinés à l’enfer, et quand c’est le cas, ayez compassion d’eux, sachant certainement que ces gens qui n’ont pas reçu la rémission des péchés finiront en enfer. Ces âmes vont droit en enfer. Mes chers croyants, le Seigneur a dit que ceux qui croient en Lui dans les temps de la fin sont bénis. Il a aussi dit que dans les temps de la fin, il y aurait des gens qui perdraient leur foi. 
Nous devons nous préparer à l’avance à tout ce à quoi nous ferons face. Nous devons amasser de la nourriture spirituelle à l’avance pour nous et les autres âmes. Nous devons montrer de la compassion à toutes les âmes et leur prêcher l’évangile. Comme ce temps est un temps si méchant, le Diable frappera au cœur de ceux qui sont nés de nouveau dans cette tentative de les dévorer. Le Diable cherchera chaque occasion de dévorer ceux qui sont nés de nouveau, y compris vous et moi. De cette façon, il essaie de détruire votre foi et la mienne. C’est tout à fait possible en ce temps présent.
Mes chers croyants, une fois que vous réalisez que ce temps présent est un temps si mauvais, vous aurez toutes les raisons de ne pas seulement regarder oisivement votre entourage et votre famille, mais de prêcher l’évangile à votre famille et ceux qui sont autour de vous encore plus diligemment. En tant que ceux qui prêchons l’évangile, quand nous regardons les autres âmes, nous ne devons pas manquer d’examiner si elles sont liées à l’enfer ou au Ciel, et si elles sont destinées à l’enfer, alors par-dessus tout autre chose, nos cœurs doivent avoir compassion d’elles. En d’autres termes, nous devrions être capables de montrer de la compassion aux âmes qui n’ont pas encore été sauvées. Plutôt que de juste regarder le monde, nous devons examiner attentivement si les autres âmes vont en enfer ou au Ciel. Nous devons insister sur les âmes qui vont en enfer.
Cependant, même s’il y a tant d’âmes autour de nous, la réalité est que nous n’avons pas assez d’ouvriers qui leur prêchent le vrai évangile. Hier, le frère Phillip nous a rendu visite, et il rentrera en Russie le 1er avril. J’ai appris de sa part combien les Russes ont un bon cœur. Bien qu’il ait rencontré quelques personnes sans scrupules, ces gens se trouvent partout, il a quand même trouvé facile de se rapprocher des Russes comme la plupart des gens ont bon cœur et sont optimistes. Donc j’ai été très encouragé d’entendre que notre ministère de l’évangile en Russie se portait bien.
Ainsi, le vrai évangile est diffusé dans le monde entier, mais par contre, il semble que le Christianisme soit endormi. Dans aucun lycée ou campus nous n’avons trouvé quelqu’un qui prêche le vrai évangile de l’eau et de l’Esprit. Dans le passé, il y avait quelques personnes qui prêchaient l’évangile partout sur le campus, même si cet évangile était faux. Ils prêchaient même l’évangile dans les bibliothèques. Mais maintenant, même ces gens là ont disparu. En des temps comme cela, nous qui sommes nés de nouveau avons encore plus de raisons de nous réveiller de notre sommeil. Nous ne devrions jamais nous permettre d’être indulgents dans notre nonchalance.


Nous devons être éveillés spirituellement


Nous devons nous réveiller de notre sommeil spirituel. Même si quelqu’un est endormi, il doit être éveillé. Que devons-nous faire pour nous réveiller alors? Quand nous pouvons voir droit dans l’âme et voir où va l’âme, nous pouvons nous réveiller du sommeil de nos pensées. A moins que vous ne voyiez les âmes qui vont en enfer, vous ne pouvez vous réveiller du sommeil. Au contraire, vous tomberez dans un sommeil encore plus profond. Cependant, si vous pouvez voir que l’âme qui se trouve juste devant vous va droit en enfer, votre pensée sera frappée et vous vous réveillerez de votre sommeil tout de suite.
Nous prêchons l’évangile indépendamment du fait que les gens le croient ou non, qu’ils viennent dans notre église ou non. Il y a un certain élève du lycée qui était affligé par des cauchemars chaque nuit. Après que nous lui ayons prêché l’évangile, il n’avait plus aucun cauchemar, mais il boit tout le temps maintenant au lieu de venir dans notre Eglise. Etre libéré des cauchemars est en soi une bonne chose en tous cas. Le sujet est que c’est ok pour que les gens ne fréquentent pas notre Eglise. Malgré cela, une chose est claire; même si un démon va vers ce frère, il a maintenant la force de s’opposer à lui. Pourquoi? Parce que ce frère a maintenant l’évangile dans son cœur, puisqu’il est sans péché. Donc il peut menacer le démon et dire “Pars, Satan!” Il est maintenant puissant, et son cœur est fort.
Le problème, cependant, c’est que même si ce frère a reçu la rémission de tous les péchés de son cœur en entendant et en croyant l’évangile comme cela, il est toujours mis en défaite par sa chair. Son Seigneur a été remplacé par l’alcool. Il a remplacé le Seigneur céleste par un seigneur terrestre, et maintenant il lutte pour servir deux seigneurs. Donc c’est un problème, mais, je suis toujours reconnaissant qu’il ait cru clairement en Dieu le Père notre Seigneur. Il se fait probablement ami du seigneur terrestre, c’est-à-dire de la liqueur. C’est parce qu’il ne peut pas abandonner son ami qu’il est incapable de fréquenter notre Eglise. Mes chers croyants, il n’y a rien que nous puissions faire pour les gens qui ne fréquentent pas notre église. Malgré cela, loin d’être déçus, nous qui sommes nés de nouveau devons continuer à prêcher l’évangile diligemment. Nous devons devenir les ouvriers qui diffusent l’évangile à tous ceux qui vont en enfer. 
Je ne crois pas que tous ceux qui reçoivent la rémission des péchés deviennent ouvriers de Dieu. Je crois que ceux qui deviennent ouvriers du Seigneur sont ceux qui aiment les autres âmes, aiment le Seigneur, et en dépit de leur insuffisance dans la chair, chérissent leur propre âme et les âmes des autres aussi. En tant que tels ouvriers de Dieu, nous devons continuer à prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit indépendamment que ceux qui entendent l’évangile fréquentent notre église ou non. 
Il est très important pour nous d’aider autant d’âmes que possible à recevoir la rémission des péchés et leur enseigner l’évangile de l’eau et du sang. C’est mon seul désir dans ce monde. Mon seul désir c’est que tout le monde connaisse l’évangile de l’eau et du sang, et croie en cet évangile. Rappelez-vous toujours que c’est aussi le désir de notre Seigneur. Aussi longtemps que les gens entendent l’évangile, je ne me soucie pas qu’ils ne viennent pas dans notre église. Je ne m’en fais pas du tout s’ils vont ailleurs après avoir reçu la rémission des péchés. Peu importe où ils vont, car ils sont toujours dans la paume de la main du Seigneur. L’endroit où ils vont n’est pas leur maison, mais c’est ici leur maison. Laissez-les aller dans la maison de quelqu’un d‘autre, faire autant d’offrandes qu’ils veulent, et servir autant qu’ils le souhaitent.
Mes chers croyants, ce dont nous avons réellement besoin c’est un œil qui peut voir l’état de chaque âme. Nous devrions prier le Seigneur de nous donner cet œil et prêcher l’évangile. Même si peu de gens ont l’évangile, et qu’il y a trop peu de vrais ouvriers de Dieu. Si nous prions tout le temps comme cela, nous préparons un peu plus, implantons des églises, et diffusons l’évangile à l’étranger, toute personne dans le monde entier sera en mesure de connaître cet évangile à la fin. Tous croiront cette Vérité de l’évangile de l’eau et du sang et recevront la rémission des péchés. 
Mes chers croyants, j’ai confiance que ce jour n’est pas trop éloigné. Bientôt, les autres Coréens connaîtront aussi l’évangile de l’eau et du sang. Dans les années à venir, le nombre de croyants en ce vrai évangile augmentera encore. Les églises dans cette ville sont en train de changer maintenant. Quiconque croit en Jésus est considéré comme une personne juste. En d’autres termes, on dit inconditionnellement que tout Chrétien est une personne juste indépendamment qu’il ait du péché ou pas. Dans le passé, quand un Chrétien disait qu’il était une personne juste, il était accusé d’être un hérétique. Mais maintenant les pasteurs de cette ville parlent sans hésitation du fait qu’ils sont justes parce qu’ils croient que Jésus a expié tous leurs péchés par Son sang à la Croix. Mais, est-ce réellement vrai que tous leurs péchés ont été expiés de leur cœur juste en croyant au sang de Jésus? Tout le monde devient-il réellement juste quand il croit au sang de la Croix seul? Non, ce n’est pas le cas.
Dans des temps comme cela, tout ce que nous devons faire c’est prêcher l’évangile authentique aux gens, pour leur démontrer clairement la preuve du fait que nous sommes justes. Je suis certain que beaucoup de gens dans notre pays recevront alors la rémission des péchés. J’ai aussi confiance que non seulement des Coréens, mais beaucoup de gens du monde entier recevront aussi la rémission des péchés de cette façon. Bientôt, avant la fin de cette terre, beaucoup de gens connaîtront l’évangile de l’eau et du sang. Donc pour que cela puisse effectivement se réaliser, notre Seigneur va nous fortifier, et nous accomplirons notre appel sans faute. Peu importe ce qui arrive, nous consacrerons toute notre énergie à la prédication de l’évangile de l’eau et du sang à toute personne de par le monde entier.
Mes chers croyants, nous sommes des gens éveillés. Nous avons beaucoup à faire. Ne soyez pas si attaché à vous-même seulement. Vous devriez d’abord prêcher l’évangile aux membres de votre famille pour qu’ils puissent être sauvés. Ne vous sentiriez vous pas triste pour les membres de votre famille, s’ils n’étaient pas sauvés? Votre cœur serait-il en paix même si les membres de votre propre famille allaient en enfer? Nous devons prier aussi. Nous devons prier Dieu d’un même cœur pour que l’évangile soit prêché. Dieu nous répondra si nous prions unis d’un même cœur. C’est pour cela que nous devons prier jour et nuit. Nous devons prier Dieu par la foi encore et encore pour sauver toutes ces âmes. Après qu’un temps soit passé après avoir prié comme cela, nous devrions nous approcher et les exhorter à accepter l’évangile. S’ils ne nous écoutent pas, alors nous devons recommencer à prier. Si nous prions par la foi, tôt ou tard les cœurs de tous ces gens changeront et ils croiront. Mes chers croyants, nous devons continuer à prier. Comment ai-je dit que nous devions voir les âmes? Nous devrions les voir comme l’un des deux types – celles destinées à l’enfer, et celles destinées au Ciel. En d’autres termes, avant que nous ne prêchions l’évangile à quelqu’un, nous devons discerner attentivement si quelqu’un va au Ciel ou en enfer.
Je vous exhorte à vous rappeler de la parabole de Lazare et de l’homme riche dans le passage des Ecritures d’aujourd’hui, de discerner les deux types d’âmes, et d’avoir compassion de ceux qui sont destinés à l’enfer, afin de leur prêcher l’évangile. Par dessus tout autre chose, je vous demande d’avancer par la foi. Soyez sur vos gardes. La fin n’est pas loin. Même si le Seigneur revenait demain, nous devons fidèlement faire le travail qui nous est confié aujourd’hui. Que vous travailliez dans un emploi ou ayez votre propre affaire, vous devez travailler diligemment, et même si le Seigneur revenait demain, vous devriez fidèlement finir aujourd’hui ce qui vous a été confié. Cependant, bien que vous deviez vous occuper de vos affaires charnelles comme cela, vous ne devriez pas perdre votre objectif, et plus que tout autre chose, vous devriez être consacré à sauver les âmes et leur prêcher l’évangile par compassion.
Vous et moi avons été appelés par le Seigneur pour cette œuvre, et voyant notre fidélité, Dieu a fait de nous Ses ouvriers et nous a mis dans cette Eglise. Par dessus tout autre chose, vous et moi devons être éveillés et mener nos vies pour le salut des âmes. Notre Seigneur a dit qu’Il viendrait quand les gens penseront être dans le confort et la sûreté. Regardez à ce temps présent. N’est-il pas temps de vous réveiller de votre sommeil? Mes chers croyants, rappelez-vous que c’est maintenant le temps d’être éveillés. Nous devons être sur nos gardes. Nous devons fixer nos priorités et prêcher l’évangile à toutes les âmes du monde. Alors que vous devriez être diligent dans votre vie quotidienne pour vous occuper de vos études, de votre travail, et de votre famille, vous devez faire toutes choses, que vous mangiez ou buviez, pour la gloire de Dieu et la prédication de l’évangile. Menons donc tous nos vies de cette façon, puis allons dans le lieu merveilleux ensemble quand le Seigneur nous appellera.
Mes chers saints, rappelez-vous que lorsque vous utilisez ce que vous avez pour l’évangile, et amenez ainsi beaucoup d’âmes vers le Seigneur dans le monde à venir, c’est la chose la plus digne à faire. C’est l’œuvre la plus vertueuse et juste. Si nous sommes incapables de le faire, alors ce que nous avons devient insignifiant. Un tremblement de terre peut rendre les choses du monde complètement inutiles, et toutes nos possessions ne signifieront rien quand la tribulation viendra. Donc, tout le monde est finalement pareil devant le Seigneur, riche ou pauvre. Mes chers croyants, vivons tous pour diffuser l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Je ferai ce travail jusqu’au jour où je rendrai mon dernier souffle. Je crois que si je vis de cette façon, le Seigneur m’enlèvera. Mais je ne partirai pas avant vous. En dépit de mon apparence, je suis de loin plus résistant et fort que ce que pensent beaucoup de gens. Même si j’ai l’air épuisé, tout ce qu’il me faut pour me remettre c’est quelques jours de repos. Donc vous n’avez pas à vous inquiéter à mon sujet. Quoi qu’il arrive, je prêcherai l’évangile de l’eau et de l’Esprit jusqu’à la dernière goutte de mes forces. Je suis convaincu que la fleur de l’évangile va alors fleurir bientôt, et je suis certain que vous croyez aussi la même chose.