Sermons

Sujet 22: L’Evangile de Luc

[PARTIE 19-7] Le serviteur qui a rendu une mine n’a pas servi le Seigneur comme son Roi (Luc 19:11-27)

Le serviteur qui a rendu une mine n’a pas servi le Seigneur comme son Roi(Luc 19:11-27) 
«Ils écoutaient ces choses, et Jésus ajouta une parabole, parce qu’il était près de Jérusalem, et qu’on croyait qu’à l’instant le royaume de Dieu allait paraître. Il dit donc: Un homme de haute naissance s’en alla dans un pays lointain, pour se faire investir de l’autorité royale, et revenir ensuite. Il appela dix de ses serviteurs, leur donna dix mines, et leur dit: Faites-les valoir jusqu’à ce que je revienne. Mais ses concitoyens le haïssaient, et ils envoyèrent une ambassade après lui, pour dire: Nous ne voulons pas que cet homme règne sur nous. Lorsqu’il fut de retour, après avoir été investi de l’autorité royale, il fit appeler auprès de lui les serviteurs auxquels il avait donné l’argent, afin de connaître comment chacun l’avait fait valoir. Le premier vint, et dit: Seigneur, ta mine a rapporté dix mines. Il lui dit: C’est bien, bon serviteur; parce que tu as été fidèle en peu de chose, reçois le gouvernement de dix villes. Le second vint, et dit: Seigneur, ta mine a produit cinq mines. Il lui dit: Toi aussi, sois établi sur cinq villes. Un autre vint, et dit: Seigneur, voici ta mine, que j’ai gardée dans un linge; car j’avais peur de toi, parce que tu es un homme sévère; tu prends ce que tu n’as pas déposé, et tu moissonnes ce que tu n’as pas semé. Il lui dit: Je te juge sur tes paroles, méchant serviteur; tu savais que je suis un homme sévère, prenant ce que je n’ai pas déposé, et moissonnant ce que je n’ai pas semé; pourquoi donc n’as-tu pas mis mon argent dans une banque, afin qu’à mon retour je le retirasse avec un intérêt? Puis il dit à ceux qui étaient là: Ôtez-lui la mine, et donnez-la à celui qui a les dix mines. Ils lui dirent: Seigneur, il a dix mines. — Je vous le dis, on donnera à celui qui a, mais à celui qui n’a pas on ôtera même ce qu’il a. Au reste, amenez ici mes ennemis, qui n’ont pas voulu que je régnasse sur eux, et tuez-les en ma présence.»
 


Qui sont ces gens-là aujourd’hui?


Sur la base de ce que nous avons lu aujourd’hui, nous allons réfléchir au juste jugement de notre Seigneur. Je vais commencer par une prière pleine d’espérance que nous recevions tous les récompenses à la fin comme le Seigneur l’a promis.
Ces jours-ci je suis occupé à finir mes livres. Je crois que c’est là le service du juste évangile du Seigneur aussi. Une fois que nous commençons quelque chose, il est mieux de finir aussi vite que nous le pouvons; mais il y a des moments où nous ne le pouvons pas. Nous allons aussi publier les éditions en allemand de notre troisième livre et le premier livre de commentaire sur Romains. Nous allons aussi publier un livre de commentaire sur le Crédo des Apôtres intitulé “Les Principes Elémentaires de Christ.” Je crois que ces livres vont aider nombreuses personnes de par le monde à servir l’évangile une fois qu’ils seront diffusés dans le monde en différentes langues.
Dans le passage d’aujourd’hui, Jésus donne une parabole à Ses disciples. Il y a des versets qui disent: “ Un homme de haute naissance s’en alla dans un pays lointain, pour se faire investir de l’autorité royale, et revenir ensuite. Il appela dix de ses serviteurs, leur donna dix mines, et leur dit: Faites-les valoir jusqu’à ce que je revienne.” (Luc 19:12-13). Et il y a un verset qui dit: “Nous ne voulons pas que celui-ci règne sur nous” (Luc 19:14). Cette parabole donnée par le Seigneur a pour but de nous donner à nous, c’est-à-dire l’Eglise de Dieu, une leçon précieuse.
Comme c’est écrit, cet homme noble a donné une mine à chacun de ses serviteurs, leur a demandé de faire du bénéfice en faisant des affaires, est parti pour un pays lointain puis est revenu. Parmi eux, un serviteur a gagné dix mines par les affaires; et un autre serviteur a gagné cinq mines. Mais l’un des serviteurs n’a fait aucune affaire mais a gardé l’argent dans son mouchoir. Quand il a rendu l’argent à son maître, il a dit: “Je considère que tu es un homme méchant. Donc j’ai peur de toi. Tu essaie de retirer où tu n’as pas déposé, de moissonner où tu n’as pas semé. J’ai caché l’argent dans mon mouchoir. Prends ce que tu m’as donné et ne dis rien.”
Alors, quelle action le maître a-t-il entreprise? Il a loué le serviteur qui avait gagné dix mines, et lui a donné dix villes en récompense; il a complimenté le serviteur qui avait gagné cinq mines disant qu’il était fidèle et le maître l’a récompensé de cinq villes. Mais au serviteur qui avait gardé l’argent dans son mouchoir et l’avait rendu au maître, il dit: “Ôtez-lui la mine et donnez-la à celui qui a les dix mines.”
L’homme qui a rendu une seule mine était le serviteur qui ne voulait pas que le maître soit son roi. Que pouvons-nous découvrir à travers ce passage? Nous pouvons voir qu’il y a des gens qui croient en Jésus Christ mais ne veulent pas qu’Il soit leur Roi. Ils agissent de la même façon que le serviteur qui a rendu une seule mine et, par conséquent, seront punis comme il convient.
Par contre, qu’en est-il de ceux qui se confient en Jésus et Le suivent comme leur Roi? Ces gens font fidèlement des affaires et font beaucoup de bénéfice; et par conséquent, ils reçoivent beaucoup de louange et de bénédictions. 
 


Qu’est-ce que les gens pensent de Jésus quand ils ne connaissent pas Sa justice? 


Le serviteur déloyal qui a rendu juste une mine n’a pas considéré Jésus comme son Roi ou son Dieu. Dans d’autres religions comme le Confucianisme, l’Hindouisme et le Bouddhisme, les êtres humains sont les rois. En d’autres termes, l’être humain est considéré comme un dieu. Par exemple, comment est le Dieu de l’Hindouisme? Ils croient que mourir à soi-même entièrement peut amener à l’éveil de soi. Ils réalisent qu’il y a un dieu en eux. C’est ainsi qu’ils arrivent à l’illumination suprême ou le Nirvana. C’est l’état le plus élevé où l’on se vide de soi entièrement et ne ressent plus aucun ego. Selon eux, quand ils ne ressentent plus d’émotion ou de sentiment humain comme la faim ou la soif et qu’ils n’ont plus aucune pensée, ils peuvent atteindre le statut de dieu. Ils défendent l’idée que ces gens qui sont à l’état de dieu seront réincarnés dans une famille riche et deviendront des gens de vertu qui feront beaucoup de bonnes œuvres pour les autres. Ils croient que les êtres humains peuvent devenir des dieux s’ils meurent à leurs propres pensées et opinions.
Alors que l’Hindouisme insiste sur le monde à venir, le Confucianisme met l’accent sur le monde présent. Le Confucianisme est une religion qui poursuit le bien-être des êtres humains dans la vie présente; ne pas être malade, ne rien faire de mal, éduquer les enfants correctement et ainsi de suite sont leurs principaux soucis. Le Bouddhisme est similaire à l’Hindouisme, et ils défendent l’idée que ceux qui arrivent à l’illumination la plus élevée et sont réincarnés seront de bonnes personnes. Selon eux, ils peuvent être réincarnés dans le monde à venir comme une bonne personne et atteindre le statut de dieu et faire de bonnes œuvres pour les gens aussi longtemps qu’ils paient pour les fautes de leur monde passé en faisant ces bonnes œuvres.
Le dénominateur commun de toutes ces religions est une “idéologie centrée sur l’humain.” Avec ces religions, l’humain est le roi. L’humain est le dieu. Et l’humain est le centre de tout.
Cependant, le Christianisme est différent. Nous avons le Créateur, qui a tout fait y compris vous et moi. Nous croyons que nous sommes Ses créatures, et qu’Il est venu dans ce monde pour nous, a reçu le baptême, est mort à la Croix pour sauver tous les êtres humains. C’est notre doctrine que Dieu nous ait délivrés du péché, de la mort, de la destruction, de la malédiction et du Diable, et nous ait adoptés comme Ses enfants. Quiconque croit en Jésus croit cela.
Cependant, il y a encore tant de Chrétiens qui sont comme le serviteur déloyal qui a rendu juste une mine. Même s’ils savent que Jésus est leur Dieu et Roi, ils ne veulent pas Le servir comme leur Roi. Comment comprennent-ils Jésus en rapport avec eux-mêmes? Ils pensent qu’ils sont les rois sur le trône de leur cœur et que Jésus apparaît comme roi seulement quand ils ont besoin de Son aide. Malheureusement, il y a de tels gens même dans notre Eglise. Même parmi ceux qui sont nés de nouveau par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, certaines personnes pensent la même chose.
Quand nous naissons de nouveau en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous recevons aussi la rémission des péchés et le Saint Esprit comme don; et ceux qui reçoivent le Saint Esprit après avoir reçu la rémission des péchés deviennent enfants du Dieu Tout-Puissant. Néanmoins, il y a toujours certains saints qui ne veulent pas que Jésus règne sur eux. N’est-ce pas un problème? Même ces gens-là, cependant, ne peuvent pas nier le fait qu’Il est aussi le Roi pour eux. C’est parce que le Seigneur est le Roi de toute l’humanité, mais certaines personnes ne reconnaissent pas ce fait.
 


Nous devons nous demander qui sert Jésus comme son Roi et qui ne le fait pas


Comment sont les gens, parmi les Chrétiens, qui ne servent pas Jésus comme leur Roi? Ils ont une haute pensée de Jésus, mais ils ne peuvent pas abandonner leur ego. Même s’ils disent qu’ils croient la Parole de Dieu et suivent la volonté de Dieu, ils ont tendance à se défaire de tout ce qui les met au défi et les retient d’accomplir leurs buts, parce qu’ils sont des rois pour eux-mêmes. Ces gens ne peuvent soumettre leur volonté en croyant la Parole de Dieu. 
Les gens sont nés avec leur ego. L’ego a deux côtés et l’intérieur est appelé l’estime de soi. Ces gens, comme le méchant serviteur, ont une haute estime d’eux-mêmes devant Dieu. Même après avoir reçu la rémission des péchés, ils ne peuvent être soumis au Roi, parce qu’ils n’ont pas appris à s’incliner. Ils ne peuvent pas obéir au Seigneur. C’est pour cela qu’ils ont du ressentiment et sont ennuyés quand ils entendent le Seigneur leur dire de faire quelque chose.
Ceux qui n’ont pas soumis leur volonté et leur pensée comme ils briseraient un bâton sont tous comme cela. C’est parce qu’ils n’ont pas Jésus Christ sur le trône de leur cœur. Réfléchissez-y. S’ils servaient Jésus comme leur Roi, pourquoi devraient-ils être si bornés devant Lui? Même une parole de la bouche du Roi résout tous les problèmes. L’autosatisfaction peut être brisée devant le Roi. Je veux que vous expérimentiez cela. J’espère que cela vous arrivera réellement.
Alors que nous vivons notre foi, il y a des moments où nous nous sentons comme cela: “cela fait mal à mon amour propre, et c’est humiliant. Ce n’est pas une vie humaine décente. Je ne peux vivre plus longtemps une vie de foi de cette façon, car je ne peux vivre comme je suis supposé même si j’ai reçu la rémission des péchés.” Quelle est la raison à cela? La raison c’est que nous n’avons pas reconnu Jésus Christ comme notre Roi. Nous ne sommes pas encore descendus du trône de notre cœur.
Jésus Christ était notre Roi longtemps avant notre naissance. Maintenant, nous devons descendre du trône de notre cœur et donner la place à Jésus. C’est notre travail de Le reconnaître comme notre Maître, disant: “Tu es mon Seigneur, mon Christ et le Fils du Dieu vivant. Tu es Mon Créateur qui m’as fait, le Sauveur qui m’as sauvé des péchés, et Tu es le Seigneur qui décides de ma vie et de ma mort.” Mais certains pensent encore être leurs rois comme les gens dans les autres religions du monde. Puisqu’ils sont des rois pour eux-mêmes, ils ne reconnaissent pas le vrai Roi, Jésus Christ.
Ces gens ne sont pas différents du serviteur déloyal qui a rendu juste une mine dans le passage d’aujourd’hui. Alors, quelle sorte de personne devrions-nous devenir, nous croyants en Jésus Christ? Nous devons devenir des gens qui croient en Jésus comme leur Roi du fond du cœur. Nous devons être capables d’incliner notre volonté et nos opinions, nos pensées et notre égo, et ainsi de suite tant que notre Roi prend plaisir à notre soumission. Nous pouvons parfois tomber et devenir bornés à cause de nos faiblesses; mais nous devons chercher à devenir des gens humbles qui peuvent abandonner leur propre ténacité devant le Roi. Quand nous devenons des gens comme cela, nous pouvons servir notre Roi sincèrement, ce qui conduit aux bénédictions, et nous pouvons mener une vie fidèle de serviteurs de la justice de Dieu.
Quand Dieu nous assigne Son œuvre, l’œuvre de Son Eglise, nous devons le considérer comme notre travail. Une fois que nous pensons en nous-mêmes: “Puisque c’est l’œuvre du Roi, c’est aussi mon œuvre,” nous pouvons travailler dur comme si c’était notre propre travail. Même si nous souffrons des pertes, nous pouvons travailler plus diligemment, plus fidèlement parce que le résultat nous appartiendra à nous comme au Roi.
Alors qu’arrive-t-il quand nous ne recevons pas Jésus comme notre Roi? N’y a-t-il pas des gens sans éducation qui secouent leurs jambes, crachant par terre? Quiconque ne sert pas Jésus comme son Roi est insolent comme eux. Ils se rebellent contre Jésus. Ils défient le Seigneur dans leur cœur et pensent: “J’ai effectivement des besoins, mais quel discours inutile Tu me donnes? Tu ne m’as donné que le salut, et maintenant Tu me demandes de Te donner ma vie? C’est si triste. C’est si pitoyable. J’aurais dû venir à Toi pour le salut juste avant ma mort.” Frères et sœurs, si vous êtes un serviteur fidèle, vous direz: “Ta Majesté, Ta grâce est si grande”, quoi que dise le Roi.
Les rois du monde deviennent faibles et conscients des opinions de leurs serviteurs quand leurs serviteurs défient les rois; ils finissent par abandonner le trône. Cependant, Jésus est absolument le Roi tout puissant. Il est le Dieu Créateur, qui a fait l’univers tout entier.
Néanmoins, Il ne règne pas sur nous de force. Il a créé l’univers, nous a sauvés vous et moi de tous les péchés, et a fait de nous Son peuple. Si nous Le défions en dépit de la grâce de la rémission de nos péchés, de l’adoption en tant qu’enfants de Dieu, Jésus dira: “Je t’ai sauvé ainsi. Donc je veux que tu mènes ta vie pour les autres. Si tu es reconnaissant pour ton salut, partage-le avec les autres.” Qu’arrivera-t-il si nous continuons à Le défier? Même si Jésus a le pouvoir de nous punir directement, Il remet Son jugement à plus tard. Et Il appellera la prochaine personne et demandera: “Je veux que quelque chose soit fait. Peux-tu le faire pour moi?” Si la personne est un serviteur fidèle, elle acceptera la tâche avec joie en disant: “Merci de confier ce travail à une personne si insuffisante.” Jésus donne davantage de travail à faire et bénit grandement.
Il revient aussi vers ceux qui sont désobéissants. Et Il demande: “Je suis désolé de ne pas avoir pu te donner la tâche la dernière fois. Mais voudrais-tu faire mon œuvre cette fois-ci si je te donne une nouvelle chance?” Si la personne ne la saisit pas, Jésus ne reviendra plus vers elle. Lorsque Jésus essaie de donner des missions, ces gens se sentent ennuyés et résistent comme si Jésus allait leur demander plus qu’ils ne peuvent gérer ou qu’Il mettait trop le nez dans leurs affaires, même s’ils ont tant reçu de Jésus. Jésus ne punira pas ces gens directement. Il mettra une telle personne désobéissante sous le contrôle de Ses serviteurs en pensant: “C’est aussi un citoyen de Mon Royaume, mais il a un amour propre si élevé. Donc, il vaut mieux qu’il soit dirigé par Mes serviteurs.” Il dira à Ses serviteurs: “Eduquez-le. Si vous le laissez comme il est maintenant, il finira par s’opposer à Moi, et causer sa propre destruction, n’est-ce pas?”
Ceux qui ne reconnaissent pas Jésus comme leur Roi; ceux qui n’ont pas abandonné leur ego, sont destinés à défier Jésus à la fin. Donc, ils doivent recevoir le conseil et être formés pour abandonner leur ego et leur entêtement par eux-mêmes ou avec l’aide des autres. Défier son propre roi en dépit de sa citoyenneté auprès du roi c’est comme devenir un traitre. C’est un acte qui invite la malédiction et la mort. Défier Jésus une fois ou deux peut encore passer, mais si vous défiez pendant des années, vous finirez par être taxé de rébellion. Défier l’autorité du roi amène toujours un jugement.
La même chose est vraie dans notre relation avec notre Dieu. Quand nous recevons l’évangile, nous devons reconnaître et dire: “La Parole de Dieu est absolument vraie.” Et après avoir accepté l’évangile, nous devons devenir une personne qui peut abandonner son ego et son amour propre si c’est la volonté de Dieu. Vraiment, cela doit faire mal quand vous essayez d’incliner votre volonté. Néanmoins, peu importe combien de douleur vous devez traverser pour incliner votre volonté, vous devez le faire sans hésitation pour devenir un homme de foi authentique.
Frères et sœurs, savez-vous si vous avez de l’ego? Pouvez-vous incliner le vôtre? Si vous pouvez l’incliner, vous êtes au niveau de serviteur fidèle avec une vraie illumination. Il n’y a pas besoin de rester assis sous un arbre en chantant sans cesse: “Je crois sincèrement en Amitabha.” Les prières silencieuses face au mur pendant 10 ans ne vous feront aucun bien. Abandonner seulement votre ego devant la Parole de Dieu, devant la volonté juste de Dieu, est le moyen de vivre votre vie comme saints de Christ. Une telle personne est une personne vraiment grande et mature.
Sans incliner notre volonté, nous ne pouvons devenir des hommes de caractère. Ceux qui ne sont pas mature désapprouvent les opinions des autres. Quand nous regardons nos dirigeants, ils se disputent tout le temps; cela arrive parce qu’ils ne gèrent pas leur ego. Ils sont supposés incliner leur volonté pour le bien de notre pays, mais ils ne peuvent le faire en réalité. Il n’y a pas beaucoup de gens qui peuvent vraiment faire cela.
Mais qui sont ceux qui peuvent abandonner leur ego? Ce sont les Chrétiens nés de nouveau qui le peuvent. Non par légalisme, mais par la Parole de Dieu ils se contrôlent, inclinent leur volonté; ils peuvent aider leurs subordonnés à faire la même chose et croire la même chose. Nous Chrétiens nés de nouveau n’avons d’autre choix que nous incliner. Le Seigneur dit: “Quiconque veut me suivre doit renoncer à lui-même.”
Quand nous marchons dans une rue, nous voyons beaucoup de rues annexes. Nous ne pouvons pas prendre n’importe quelle route même si elles vont vers la même destination. Disons que le Seigneur nous dise de choisir la voie opposée à ce que veut notre cœur. Même si la route semble inutile et inappropriée à notre voyage, nous devons abandonner nos opinions si le Seigneur nous dit de le faire. Seuls ceux qui peuvent renoncer à eux-mêmes comme cela sont des hommes de caractère, des vrais serviteurs de Jésus Christ, des authentiques serviteurs de Dieu et des hommes fidèles qui cherchent la volonté de Dieu.
Notre vie de foi a aussi beaucoup de voies annexes. Même après avoir choisi une voie plutôt que l’autre en obéissant à la volonté de Dieu, il peut y avoir encore une voie séparée devant nous. De même, nous devons choisir la voie que notre Seigneur nous dit de suivre en abandonnant nos propres pensées et opinions fortes. Nous devons obéir à la Parole de Dieu. La personne qui peut le faire est vraiment une personne mature. La personne est un homme de vertu. Tout comme l’ancien dicton dit que tout homme fort ou costaud ne peut pas devenir général, seuls ceux qui peuvent renoncer à eux-mêmes peuvent devenir des hommes de vertu.
Ceux qui ont abandonné le Seigneur après L’avoir suivi pendant un temps sont des gens qui n’ont pas pu renoncer à eux-mêmes. Plutôt, ils diraient au Seigneur: “Tu es un homme dur. Tu es une personne très déraisonnable. Comment peux-Tu demander quelque chose que Tu ne m’as pas donné?” Mais honnêtement, le Seigneur ne nous a-t-Il pas tout donné? Est-ce vrai que le Seigneur ne nous a rien donné du tout? Notre Seigneur n’a-t-Il rien donné à Ses enfants? Non, ce n’est pas vrai. Le Seigneur nous a donné le soleil, l’air, la lumière et toutes sortes de grains pour vivre confortablement. Il nous a donné des choses que nous pouvons manger, boire, et tout ce dont nous avons besoin jusqu’à notre mort. Ce que nous avons vient de Dieu.
Que n’avons-nous pas reçu du Seigneur? Il a remis tous nos péchés. Il est venu sur la terre, a reçu le baptême pour nous, a porté tous nos péchés, a pris la punition de tous nos péchés, et nous a sauvés complètement. Il nous a rendus sains et sans péché. Et diriez-vous toujours que nous n’avons rien reçu de Lui? Quelle bonne raison aurions-nous de ne pas incliner notre volonté, puisque nous avons tout reçu du Seigneur? Où pouvons-nous trouver une bonne raison de nous rebeller contre Dieu le Tout Puissant?
Certaines personnes perçoivent le monde comme si ce qu’elles voient était le monde entier, et par conséquent, elles prennent les décisions finales sur la base de leur ego. Elles sont contentes de leur vie et disent: “Je suis bien en sachant tout cela sur le monde, gagnant tant d’argent, et jouissant de ma vie comme maintenant.” 
Cependant, il est écrit: “La crainte de l’Eternel est le commencement de la science. Les insensés méprise la sagesse et l’instruction” (Proverbes 1:7). Si nous n’inclinons pas notre volonté devant Dieu, qui nous a créés, nous a sauvés de tout péché, nous a donné toute la nourriture que nous allons manger et boire durant toute la vie, sommes-nous intelligents? Nous devrions admettre nos faiblesses et suivre la volonté de Dieu, au moins faire ce qui Lui plaît.
Malheureusement, les gens ont tendance à aller droit devant. En faisant les choses, les gens ont tendance à foncer tout droit sans regarder attentivement autour d’eux. Vous pouvez avoir rencontré un tel entêtement comme risquer toutes ses possessions dans un jeu. Ils parient sur leur propre vie pour un grand coup, persistant sur leurs propres pensées. Ils méprisent ainsi la connaissance qu’ils seront ruinés tôt ou tard. Nous ne devrions pas faire cela devant Dieu. Dieu a eu miséricorde envers nous et nous a remis toutes nos fautes et erreurs. N’a-t-Il pas porté nos péchés personnels et pris la punition sévère pour cela? Donc, nous devons Le servir comme notre Roi au moins. Nous devons Le reconnaître comme notre Roi. 
De nos jours, il y a tant de gens qui se soucient de leur amour propre, chantant: “Ma vie m’appartient!” C’est comme un enfant qui ne lâcherait pas une nourriture qu’il aurait en main même si quelqu’un lui offre une meilleure nourriture. Certains essaient de garder une haute estime d’eux-mêmes jusqu’à leur dernier souffle. Ils pensent qu’ils sont meilleurs que les autres même quand ils sont sur le point de mourir. Même quand ils n’ont pas de nourriture, ils prennent de l’eau du robinet dans une casserole, prétendant cuisiner quelque chose pour que les gens pensent qu’ils ont quelque chose à manger. Ils mettent un beau maquillage sur leur visage pour qu’ils n’aient pas l’air si pâle à cause de la faim. Cependant, nous devons être honnêtes devant Dieu. Que ne peut-Il pas avoir en tant que Roi? Rien.
Le serviteur déloyal, qui a rendu une seule mine telle quelle, a dit au maître: “Tu es un homme austère. Tu essaie de recevoir sans avoir donné.” Alors le maître dit: “Amenez cet homme, et tuez-le devant mes yeux.” Qu’est-ce que cela implique? Cela implique que garder leur ego avec entêtement jusqu’à la fin conduira à la mort peu importe que l’on soit né de nouveau ou pas. L’on sera privé du Ciel, de la rémission des péchés, et de tout le reste.
Pour qui devrions-nous vivre? Indépendamment de ce que nous faisons, nous devons choisir de vivre pour notre Roi. Nous sommes Son peuple. Les Catholiques sont différents de nous. Ils vivent pour la hiérarchie de leur église. Ils écoutent le Pape et lui obéissent quoi qu’il dise. Ils risqueraient leur vie si le Pape leur disait de ne pas faire de sacrifice devant les ancêtres décédés. Mais ils font maintenant des sacrifices devant les ancêtres décédés parce que la hiérarchie de leur église a permis de le faire, contre la Parole du Roi Jésus.
Mais nous, Chrétiens, devrions vivre pour Jésus Christ seul. Quand Son Royaume sera complet sur la terre, nous régnerons avec Lui comme rois dans Son Royaume et jouirons de la vie éternelle avec Lui. Il y a beaucoup de gens qui ont erré sans connaître la vérité même dans l’Eglise de Dieu. Je suis certain qu’ils n’ont pas pu abandonner leur ego parce que personne ne les a enseigné sur le sujet jusqu’à ce jour. Maintenant nous connaissons tous la vérité. Alors nous devrions au moins incliner notre volonté dans nos cœurs même si nous ne pouvons pas réellement le faire à 100%.
Quand je regarde autour de moi, je peux dire qui n’a pas encore abandonné son ego. Mais je prétends ne rien savoir. Car cela devrait être établi dans le cœur de la personne par la Parole de Dieu. C’est notre propre travail de briser notre ego devant la Parole de Dieu. Personne ne peut briser notre ego à part nous. Cela doit être fait par nous. Il n’y a pas d’exception si nous essayons de suivre le Seigneur.
Nous servons tous Jésus comme notre Roi. Jésus n’est-Il pas assez bon pour être notre Roi? Si, Il l’est certainement. J’espère que vous ne vivrez pas comme le serviteur déloyal qui a rendu seulement une mine qu’il avait reçue de son maître avant que le maître ne parte. Si vous ne pouvez pas devenir une personne comme celui qui a ramené cinq mines, essayez d’être l’homme qui a ramené deux mines au moins. Nous pouvons tous le faire, quand nous brisons notre ego.
Je veux que vous réfléchissiez sur vous-mêmes maintenant et abandonniez votre ego. Vous devez briser votre ego au moins une fois dans votre vie. J’espère que vous pouvez vous briser vous-même, avec une foi qui professe: “Je ne suis rien devant Toi, Jésus. Tu es mon Sauveur, mon Roi et mon Dieu. Il n’y a personne comme Toi. Tu es mon seul Dieu, mon Maître qui me bénis et qui mérites mon service. Je Te suivrai Toi seul peu importe que je vive ou que je meure.” Alors Jésus vous bénira en disant: “Puisque tu es bon et fidèle dans un tout petit problème, reçois l’autorité sur dix villes.”
Je prie sincèrement que nous puissions tous devenir des gens comme le serviteur fidèle qui a ramené dix mines à son Maître, et je prie que le Seigneur nous donne une telle foi.