Sermons

Sujet 11: Le Tabernacle

[11-11] Nous ne sommes pas de ceux qui vont à la perdition à cause de nos péchés (Jean 13:1-11)

Nous ne sommes pas de ceux qui vont à la perdition à cause de nos péchés
( Jean 13:1-11 )
«Avant la fête de Pâque, Jésus, sachant que son heure était venue de passer de ce monde au Père, et ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, mit le comble à son amour pour eux. Pendant le souper, lorsque le diable avait déjà inspiré au cœur de Judas Iscariot, fils de Simon, le dessein de le livrer, Jésus, qui savait que le Père avait remis toutes choses entre ses mains, qu’il était venu de Dieu, et qu’il s’en allait à Dieu, se leva de table, ôta ses vêtements, et prit un linge, dont il se ceignit. Ensuite il versa de l’eau dans un bassin, et il se mit à laver les pieds des disciples, et à les essuyer avec le linge dont il était ceint. Il vint donc à Simon Pierre; et Pierre lui dit: Toi, Seigneur, tu me laves les pieds! Jésus lui répondit: Ce que je fais, tu ne le comprends pas maintenant, mais tu le comprendras bientôt. Pierre lui dit: Non, jamais tu ne me laveras les pieds. Jésus lui répondit: Si je ne te lave, tu n’auras point de part avec moi. Simon Pierre lui dit: Seigneur, non seulement les pieds, mais encore les mains et la tête. Jésus lui dit: Celui qui est lavé n’a besoin que de se laver les pieds pour être entièrement pur; et vous êtes purs, mais non pas tous. Car il connaissait celui qui le livrait; c’est pourquoi il dit: Vous n’êtes pas tous purs.»
 

Toute la Parole de la Bible est un mystère pour les faux enseignants qui ne sont pas encore nés de nouveau. Ils essaient donc d’interpréter la Parole de Dieu à leur propre manière avec des pensées humaines. Cependant, ils ne sont eux-mêmes pas convaincus de ce qu’ils enseignent. En conséquence, même parmi ceux qui croient en Jésus, il n’y en a pas beaucoup qui ont la conviction de leur salut.
Pourquoi en est-il ainsi? C’est parce qu’ils disent qu’ils croient en Jésus même s’ils ne connaissent pas clairement l’évangile de l’eau et de l’Esprit. De tels Chrétiens pensent qu’ils ne seront pas détruits parce qu’ils croient en Jésus. Mais ils doivent réaliser que d’un point de vue biblique, c’est un fait accompli qu’ils seront détruits à moins qu’ils ne soient nés d’eau et d’Esprit.
C’est aussi une croyance générale de penser que bien qu’ils ne connaissent pas la vérité, parce qu’ils croient en Jésus aveuglement, les gens ne seront au moins pas détruits. Cependant, comme ils ne comprennent pas la Parole écrite correctement, ils ne peuvent réaliser par la Parole qu’ils sont vraiment dans l’erreur, ni qu’ils n’ont pas été sauvés comme il se doit.
Ainsi, si les gens interprètent la Parole de la Bible littéralement et la comprennent avec leurs propres doctrines basées sur leurs propres pensées, alors ces gens, même s’ils ont cru en Jésus, ne peuvent recevoir la rémission du péché et finiront finalement en enfer à cause de leurs péchés. Ainsi, la Bible n’est pas quelque chose à déchiffrer à notre propre guise, mais nous devons nous attendre à Dieu pour nous donner la compréhension au travers de Ses saints nés de nouveau par la Parole de la vérité. Nous devons aussi réaliser que toute la Parole de Dieu est expliquée dans l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Jésus dit: «Si quelqu’un ne naît d’eau et d’Esprit, il ne peut voir le royaume de Dieu» (Jean 3:5). Ceux qui connaissent et croient ce passage correctement peuvent effectivement être délivrés de tous les péchés et entrer dans le Royaume des Cieux. Jésus dit que seuls ceux dont les cœurs ont été purifiés du péché en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit peuvent entrer aux Cieux. Mais si les gens croient sans connaître l’évangile de l’eau et de l’Esprit donné par le Seigneur – c’est-à-dire la vérité manifestée dans le fil bleu, pourpre et cramoisi et le fin lin retors du Tabernacle – ils seront alors détruits à cause de leurs péchés.
Ne serait-il pas consternant que nous soyons détruits pour nos péchés alors que nous avons cru en Jésus? Cela m’attriste profondément de penser que bien qu’il y ait tant de gens dans ce monde qui croient en Jésus comme leur Sauveur, beaucoup d’entre eux ne peuvent répondre avec confiance quand on leur demande s’ils sont vraiment convaincus qu’ils ont été sauvés de tous péchés. Ce n’est pas une erreur de dire que tous les pécheurs, indépendamment du fait qu’ils professent croire en Jésus ou non, doivent être détruits à cause de leurs péchés. Combien de gens seront réellement détruits tout en croyant en Jésus?
Matthieu 7 nous dit que bien que beaucoup de ceux qui croient en le Seigneur disent à Jésus qu’ils ont prophétisé, chassé des démons, et fait beaucoup de miracles en Son nom, ils seront quand même rejetés par Lui. Jésus a dit qu’Il dirait à de telles personnes: «Je ne vous ai jamais connu, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité» (Matthieu 7:23). Notre Seigneur dit que ce ne sont pas tous ceux qui invoquent Son nom qui entreront aux Cieux. Ainsi, le Seigneur rejettera ceux qui ont mal compris l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Beaucoup de gens ne réalisent même pas encore qu’ils ont mal compris et mal cru en Jésus, une situation qui attriste notre Seigneur. Il y a trop de gens qui, inconscients du fait que le Seigneur les rejette réellement à cause de leur foi fausse, tendent à leur propre destruction.
C’est pour cela que nos cœurs se lamentent pour les Chrétiens de nom d’aujourd’hui. Ils croient en Jésus seulement vaguement, incapables d’atteindre une définition claire et biblique de ce qu’est le véritable évangile de l’eau et de l’Esprit. C’est pour cela que c’est une tâche si importante et urgente pour nous de prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit à chacun d’eux.
Il est d’une importance critique que nous connaissions et croyions en la vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Comment, alors, pouvons-nous connaître la vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit? En entendant, bien sûr, les enseignements sur l’évangile de l’Esprit contenus dans la Parole de Dieu. Nous devons réellement connaître et croire en l’évangile de vérité et être appelés par Dieu Ses saints. C’est en faisant cela que nous pouvons entrer dans le Royaume de Dieu par la foi, recevoir la rémission des péchés par la foi, et devenir Ses propres enfants par la foi.
C’est pour cela que le Christianisme met l’accent sur le salut par la foi. Les religions du monde valorisent les actes de quelqu’un. Mais la vraie vérité nous dit que le salut est le don de Dieu, non d’œuvres humaines, de peur que quelqu’un ne se vante (Ephésiens 2:8-9). Le vrai Christianisme met en valeur le moyen d’être sauvé du péché et d’entrer aux Cieux en connaissant et en croyant seulement en l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Le passage principal d’aujourd’hui, en Jean 13, parle aussi de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Sachant que le temps était venu pour Lui de mourir à la Croix, Jésus lava les pieds de Ses disciples. C’était juste avant la Fête de la Pâque. La Fête de la Pâque est d’une grande importance pour les Juifs. Comme c’est le jour où le peuple d’Israël s’est échappé d’Egypte et a été sauvé de son esclavage, c’est devenu un grand jour férié pour les Juifs. Ainsi, le peuple d’Israël se rappelle la Fête de la Pâque de l’Ancien Testament et garde en souvenir d’accomplir les rituels de la Pâque ensemble.
Pendant le souper, Jésus rassembla Ses disciples et leur dit quelque chose d’une grande signification. En lavant les pieds de Ses disciples avant qu’Il ne meure Lui-même sur la Croix, Il voulait leur enseigner la vérité qui a lavé leurs péchés actuels. Par l’arrivée de la Fête de Pâque, Jésus sut qu’Il serait capturé comme l’Agneau de Pâque, serait crucifié, mourrait, et ressusciterait des morts. Ainsi, Jésus voulut enseigner à Ses disciples que comme l’Agneau du sacrifice, Il avait lavé même leurs péchés actuels. Autrement dit, Il lava les pieds des disciples pour leur donner un enseignement très important avant de mourir sur la Croix.
 
 

La raison pour laquelle le Seigneur lava les pieds de Pierre


Regardons ce que Jésus dit quand Il lava les pieds des disciples et que Pierre refusa: «Si je ne te lave, tu n’auras point de part avec moi» (Jean 13:8). Combien cette parole est-elle critique et effrayante? Cependant, Jésus voulait vraiment enseigner à Ses disciples le genre de foi qu’il faut pour effacer leurs péchés actuels, et combien il était important pour Ses disciples et Lui-même qu’Il lave leurs pieds avant qu’Il ne meure sur la Croix.
Ainsi, Jésus se leva de table, laissa Ses vêtements, prit un linge et s’en ceignit, prit ensuite de l’eau dans une bassine et commença à laver les pieds des disciples. Il arriva au tour de Simon Pierre, mais Pierre déclina. Il dit à Jésus: «Toi, Seigneur, Tu me laves les pieds!». Pierre était choqué de ce que Jésus veuille lui laver les pieds. Parce qu’il avait cru en Jésus et L’avait servi comme le Fils de Dieu, c’était dur pour lui d’accepter une telle situation. C’est pour cela que Pierre demanda comment le Seigneur pouvait vouloir laver ses pieds, pensant que si quelqu’un devait laver les pieds, ce serait à Pierre lui-même de laver les pieds du Seigneur, et qu’il ne serait ni approprié ni courtois de sa part de laisser le Seigneur laver ses pieds. Ainsi, littéralement choqué, Pierre dit: «Toi, Seigneur, Tu me laves les pieds!» et refusa d’être lavé.
Jésus dit alors au verset 7: «Ce que je fais, tu ne le comprends pas maintenant, mais tu le comprendras bientôt». Cela signifiait, «Tu ne comprends pas maintenant pourquoi je fais cela. Mais après que Je sois mort sur la Croix, ressuscité des morts et monté au Cieux, tu réaliseras alors la raison pour laquelle J’ai lavé tes pieds». Puis Jésus dit avec force: «Si je ne te lave, tu n’auras pas de part avec moi». Si Jésus ne lavait pas les pieds de Pierre, Pierre et Jésus n’auraient rien eu à faire ensemble. Ne pas avoir de part avec Jésus signifiait ne pas avoir de relation avec Lui, et ainsi Pierre n’avait d’autre choix que d’avancer ses pieds devant Jésus. Jésus mit alors les pieds de Pierre dans la bassine, les lava, et essuya ses pieds avec le linge.
Quand le Seigneur a dit à Pierre: «Si je ne te lave, tu n’auras pas de part avec moi», Pierre, choqué par cela, dit: «Alors lave-moi plus de sorte que j’aie part avec Toi. Lave mes mains, ma tête, et tout mon corps!». Entendant cela, Jésus dit alors: «Celui qui est lavé n’a besoin que de laver ses pieds. Il est entièrement pur. Vous êtes entièrement purs, mais pas tous parmi vous».
Jésus disait souvent des choses qui rendaient momentanément les gens perplexes et confus. Incapables de comprendre ce que Jésus dit, les gens ont tendance à mal comprendre, mal croire, et faire des choses bizarres. Ceux qui n’ont pas reçu la rémission des péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit ne peuvent comprendre comme il faut ce que Jésus dit à Pierre ici. Pourquoi? Parce que ceux qui n’ont pas le Saint-Esprit ne peuvent pas comprendre le vrai sens de la Parole de Dieu.
N’importe qui ne peut pas réaliser la vérité révélée dans la Bible, même s’il est un génie ayant des dons prodigieux de brillance mondiale. Pendant que de telles personnes comprennent clairement la Parole des Ecritures dans son sens littéral, s’ils ne connaissent pas la vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, ils ne peuvent pas compléter tout le puzzle et découvrir avec quel genre de foi ils peuvent laver leurs péchés actuels, peu importe combien ils essaient.
Le Seigneur dit: «Celui qui est lavé n’a besoin que de se laver les pieds pour être entièrement pur; et vous êtes purs, mais non pas tous» (Jean 13:10). Ce passage est un passage très difficile à comprendre pour beaucoup de Chrétiens aujourd’hui, car ils ne peuvent se convaincre eux-mêmes de ce passage ni du fait qu’ils ont déjà été remis de tous leurs péchés actuels ou non. Actuellement, ils prennent ce passage comme base de la doctrine des prières de repentance, une de ces dites doctrines orthodoxes dans le Christianisme.
Ils interprètent ce passage comme ceci: «une fois que nous croyons en Jésus comme notre Sauveur, nous sommes pardonnés de tous nos péchés y inclus le péché originel. Mais, parce que nous sommes trop insuffisants pour ne pas pécher chaque jour, et donc redevenons des pécheurs, nous devons demander le pardon de Dieu pour être remis de ces péchés actuels. En faisant cela, nous pouvons être purifiés de nos péchés, et restaurer notre relation avec Lui de nouveau».
Non sens! Pouvez-vous vraiment effacer vos péchés actuels en offrant des prières de repentance? Qu’en est-il des péchés pour lesquels vous auriez oublié de demander pardon par inattention? Comment ces péchés pourraient-ils alors être pardonnés?
L’Eglise, le Corps de Dieu, est en fait le rassemblement de ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit donné par notre Seigneur. Ainsi quand Jésus dit que le corps est entièrement pur, mais que tous les disciples ne le sont pas, Il dit cela en référence à Judas qui n’a pas cru en Lui. C’est parce qu’Il savait que Judas ne croyait pas en Lui qu’Il dit: «pas tous».
Nous devons croire que le Seigneur a effacé tous nos péchés une fois pour toutes par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, la vérité pivot de la Bible. Ainsi si nous manquons de connaître les points clé de la Parole et essayons de comprendre la Parole de Dieu à notre propre façon, nous pouvons tomber dans de grandes erreurs. Maintenant même, beaucoup de gens, étant tombés dans de grandes erreurs, abandonnent toutes leurs possessions et sont même martyrs quand ils ne croient même pas correctement en Jésus, mais à la fin, ils seront détruits pour leurs péchés.
 


La raison pour laquelle Jésus doit laver nos pieds


Pourquoi Pierre ne pouvait-il avoir quelque chose à faire avec Jésus seulement si Jésus lavait ses pieds? La raison en est que Jésus ne pouvait devenir le vrai Sauveur de Pierre que s’Il effaçait tous les péchés de sa vie entière. Jésus vint sur cette terre, prit les péchés de l’humanité par le baptême qu’Il reçut de Jean, mourut sur la Croix, ressuscita des morts, et effaça ainsi les péchés de Pierre et tous les péchés de Ses disciples une fois pour toutes. Jésus voulait imprimer cette vérité dans leur esprit. Mais parce que les disciples pensaient à Son lavage des pieds uniquement comme un problème éthique, ils n’ont pas compris la raison pour laquelle Jésus lava leurs pieds.
Ils devaient réaliser que non seulement leurs péchés présents mais les péchés futurs qu’ils commettraient plus tard seraient aussi en vue de les tuer spirituellement. Ainsi, ils devaient réaliser que même les péchés qu’ils commettraient dans le futur étaient déjà tous transférés sur Jésus par la foi. Parce que Pierre n’aurait pas eu de part avec Jésus à moins que ce ne soit le cas, Pierre devait réaliser la grande leçon de Jésus lavant ses pieds aussi bien que ceux des autres disciples. Jésus devait enseigner à Pierre la vérité selon laquelle en étant baptisé, Il avait lavé tous les péchés commis par Pierre par ses insuffisances et faiblesses. C’est pour cela que Jésus devait laver les pieds de Pierre, et Pierre devait avoir ses pieds lavés par Jésus. Pierre put avoir part avec Jésus seulement s’il croyait que tous les péchés qu’il avait commis durant sa vie sur le compte de ses faiblesses et insuffisances étaient aussi effacés une fois pour toutes quand Jésus fut baptisé par Jean.
Nous pouvons comprendre la vérité de l’eau et de l’Esprit en entendant la Parole de Dieu. C’est la connaissance et la foi en la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit qui a remis tous nos péchés et qui peut nous purifier de tous nos péchés actuels aussi. Jésus dit: «Celui qui s’est lavé n’a besoin de laver que ses pieds». Parce que Jésus a déjà effacé tous nos péchés et nous a purifiés, ceux qui croient en cela sont ceux qui ont reçu la rémission de tous péchés.
Jésus-Christ a en effet effacé tous les péchés en étant baptisé dans le Jourdain et en prenant tous nos péchés. Et en allant à la Croix, étant crucifié, versant Son sang, mourant, et ressuscitant des morts, Il est devenu notre Sauveur éternel. Par le baptême qu’Il reçut et le sang de la Croix, le Seigneur est devenu notre parfait Sauveur. Comme cela, au travers de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, notre Seigneur a rendu capable tous ceux qui croient en Lui d’être lavés de tous leurs péchés une fois pour toutes par la foi.
Ceux qui connaissent cette vérité et y croient peuvent être parfaitement remis de leurs péchés actuels aussi. Vu du point de vue de Dieu, il est vrai que toute l’humanité à été lavée de tous les péchés par les actes de justice de Jésus. Tout ce que nous avons à faire pour être réellement lavés de tous nos péchés c’est de recevoir cette grâce gratuitement en ayant foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. N’est-ce pas cela? Bien sûr que oui! Par notre foi qui croit en cette vérité, nous sommes devenus ceux qui ont déjà été lavés.
Jésus dit que ceux qui ont effectivement été lavés n’ont besoin que de laver leurs pieds, car bien que nous péchions chaque jour pour notre part, Jésus a déjà pris tous les péchés quand Il fut baptisé et nous a entièrement sauvés. En étant baptisé, Jésus a effacé tous les péchés de notre vie entière, et c’est en affirmant cela chaque jour pour notre part que nous pouvons être absous de nos péchés actuels.
C’est ce que nous dit ce passage. La réalité c’est que même ceux qui ont reçu la rémission du péché en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit – c’est-à-dire, que Jésus accepta tous les péchés par le baptême qu’Il reçut de Jean, mourut sur la Croix en portant les péchés du monde, et ressuscita des morts – ceux-ci vivent encore leurs vies en péchant, parce qu’eux aussi ont la chair. Cependant, Dieu a déjà pris même tous les péchés actuels que les gens commettent de jour en jour après avoir cru en Jésus, parce qu’Il est puissant.
Transcendant le temps, d’éternité en éternité, Dieu a une fois pour toutes accompli cette œuvre qui a effacé tous les péchés de l’humanité. Ainsi, Jésus accepta tous les péchés de notre vie entière au travers de Jean après avoir été baptisé, mourut sur la Croix en les portant tous, ressuscita des morts, et lava nos péchés. Encore en dépit de cela, comment croyons-nous? En dépit du fait de croire en cette vérité, chaque jour nous sommes encore troublés par les péchés que nous commettons dans nos vies et nos insuffisances.
C’est pour cela que chaque jour nous devons réaffirmer, par notre foi, la vérité selon laquelle Jésus prit sur lui tous ces péchés que nous commettons tout au long de notre vie entière pendant que nous marchons sur cette terre. En étant baptisé, Jésus a effacé les péchés du monde une fois pour toutes, mais nous devons réaffirmer cette vérité par notre foi jour après jour, moment après moment.
Comme Pierre, pour rester uni avec Jésus par la foi, devait se souvenir que Jésus avait lavé ses pieds, pour que nous restions dans Son salut, nous aussi devons affirmer chaque jour la vérité selon laquelle il a déjà effacé tous nos péchés par Son baptême et le sang de la Croix. Mais ceux qui ne croient pas en cette vérité ne peuvent pas effacer le moindre de leurs péchés pour toujours. Ceux qui n’ont pas effacé tous leurs péchés en ne croyant pas en l’évangile de l’eau et de l’Esprit sont ceux qui n’ont pas de part avec Jésus. Bien que chaque jour ils essaient sans cesse d’effacer leurs péchés, leurs péchés ne sont pas effacés, car les péchés qu’ils essaient d’effacer en donnant des prières de repentance ne sont pas des péchés si légers. Chaque péché est poursuivi par le terrible jugement de Dieu.
Ainsi, ceux qui essaient d’effacer leurs péchés avec leurs propres prières de repentance, au lieu de les laver en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, expérimenteront et réaliseront que pas même une minuscule part de leurs péché n’est effacée. Pourrions-nous effacer nos péchés en faisant de telles prières de repentance chaque jour? Même si nous-mêmes croyons que nous avons effacé nos péchés par nos prières de repentance, ces péchés restent réellement intégralement.
Seuls ceux qui ont lavé leur corps entier en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit sont qualifiés pour laver leurs pieds pendant qu’ils vivent leurs vies, et eux seuls aussi sont couverts de la grâce qui les rend capables d’effacer leurs péchés par la foi chaque jour et de garder ainsi leur pureté pour toujours.
En étant baptisé, Jésus prit tous nos péchés actuels une fois pour toutes. Nous croyons donc que par Son baptême, Jésus prit aussi tous les péchés que nous commettons à cause de nos insuffisances alors que nous vivons nos vies, et qu’Il porta toute leur condamnation aussi. Jésus nous dit, en d’autres termes, que ça ne doit pas être quelque chose de tel que de trembler ou mourir pour être tombé dans nos propres faiblesses.
Après que Jésus ait lavé les pieds des disciples, tout ce qu’Il lui restait à faire, était de mourir sur la Croix, ressusciter des morts, et monter aux Cieux. Jésus ne serait plus aux côtés des disciples, mais en accord avec la Parole écrite, Il serait à la droite du trône de Dieu le Père. Et Il reviendra.
Mais si Jésus était mort à la Croix sans enseigner Ses disciples à ce sujet, comment auraient-ils pu rester sur cette terre et répandre l’évangile de l’eau et de l’Esprit? Les disciples de Jésus auraient vécu en commettant des péchés, car ils étaient faibles et insuffisants, et sans savoir quoi faire quand ils auraient commis le péché de jalousie, d’avarice ou autre, ils n’auraient pas été capables de vivre par la foi. Comment auraient-ils pu alors répandre l’évangile aux autres? Ils n’auraient pas pu le faire. C’est pour cela que Jésus devait dire à Ses disciples qu’Il avait déjà effacé tous ces péchés, et c’est pourquoi Il lava leurs pieds.
 


Comme la rémission du péché manifestée dans le Tabernacle
 

Si nous ouvrions et passions la porte du parvis du Tabernacle, nous verrions d’abord l’Autel des Holocaustes et la Cuve d’airain. La première leçon que nous fournit le Tabernacle pour notre vie de foi est que si nous avons du péché devant Dieu, la condamnation du péché nous attend. Nos vies de foi, comme indiqué par l’Autel des Holocaustes aussi, commencent fondamentalement par la condamnation du péché et la mort. Nous devons être condamnés devant Dieu pour nos péchés, mais le Seigneur vint sur cette terre pour prendre nos péchés.
Comme les offrandes de sacrifice de l’Ancien Testament acceptaient les iniquités des pécheurs par l’imposition des mains, versaient leur sang et mourraient, et leur chair était placée sur l’Autel des Holocaustes et brûlée par le feu, étant ainsi sévèrement condamnées pour l’iniquité des pécheurs en portant le jugement de feu, Jésus en fit autant pour nous. Au lieu que nous ne mourions, Jésus reçut l’imposition des mains de Jean, versa Son sang et mourut sur la Croix, et paya ainsi le salaire de nos péchés par Sa propre mort.
Nous péchons chaque jour, et nous continuerons de pécher jusqu’au jour où nous mourrons. Vous et moi étions ceux qui ne pouvaient faire autrement que de mourir pour nos péchés. Mais pour sauver de telles personnes comme nous de leurs péchés et de la condamnation, le Seigneur laissa son trône de gloire du Ciel et vint sur cette terre, prit nos péchés en recevant le baptême de Jean sur Son propre Corps, abandonna Son Corps à la Croix, fut crucifié, et versa Son sang précieux, ressuscita des morts, et devint ainsi notre vrai Sauveur. Réaliser et reconnaître la loi de la mort, que nous devons être condamnés et mourir pour nos péchés, est le point de départ de la foi.
Seuls ceux qui savent et croient qu’ils doivent mourir pour leurs péchés peuvent devenir ceux qui peuvent prendre le bain de la purification du péché et recevoir la rémission du péché en transférant tous leurs péchés sur Jésus par la foi. La vraie foi commence par une telle croyance. Et nous qui avons commencé par cette croyance sommes devenus entiers en confirmant notre foi en le fait que Jésus-Christ a effacé tous les péchés que nous commettons sur une base quotidienne et effacé même les péchés que nous allons commettre dans le futur.
Même le Souverain Sacrificateur et ses fils montrés dans le Tabernacle donnaient leur Holocauste chaque matin et soir. Ils apportaient régulièrement leur offrande de sacrifice, posaient leurs mains sur sa tête, versaient son sang, et l’offraient à Dieu. C’est pour cela qu’il n’y avait pas de chaise dans le Tabernacle. En d’autres termes, ils continuaient de donner des offrandes tout le temps si bien qu’ils n’avaient pas le temps de s’asseoir et d’attendre. Ainsi, nous sommes des gens qui péchons sans cesse et ne pouvons éviter Son jugement pour ces péchés, mais Jésus-Christ nous a pleinement sauvés de tous nos péchés par le baptême qu’Il a reçu et par Son sang versé.
Nous devons débuter notre foi en croyant que nous ne pouvons faire autrement que toujours mourir pour nos péchés. Pour des gens comme nous, Jésus vint sur cette terre et prit nos péchés une fois pour toutes en étant baptisé. Ayant pris nos péchés par Son baptême, Jésus-Christ porta alors tous les péchés à la Croix et paya le salaire de ces péchés par Son sang versé en abandonnant Sa propre vie. Et ressuscitant des morts, Il est devenu notre Sauveur éternel.
Romains 6:23 déclare: «Car le salaire du péché c’est la mort, mais le don gratuit de Dieu c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur». Nous étions réellement quelqu’un qui devait mourir pour ses péchés, mais Jésus-Christ nous a sauvés parfaitement. En d’autres termes, en étant baptisé, mourant sur la Croix, et ressuscitant des morts, notre Seigneur nous a donné la rémission du péché et la vie éternelle. Croyez-vous cela? C’est là que commence la foi.
Par hasard, ne pensez-vous pas: «je ne peux plus suivre Jésus parce que je suis trop insuffisant»? Pensez-vous peut être que vous êtes trop dégoûtant et charnel, et que même si vous croyez en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, il vous est trop dur de rester ancré? C’est la foi qui retourne vers la perdition.
Regardons en Hébreux 10:36-39: «Car vous avez besoin de persévérance, afin qu’après avoir accompli la volonté de Dieu, vous obteniez ce qui vous est promis». Il est dit que nous ne sommes pas de ceux qui vont à la perdition. Ceux qui croient en cette vérité sont persécutés, dépités, et font face à des difficultés. Mais l’héritage des Cieux, qui ne décline pas à jamais, nous attend. Tout ce qui est dans le Ciel nous attend, nous les propriétaires.
Hébreux 10:34-35 dit, «En effet, vous avez eu de la compassion pour les prisonniers, et vous avez accepté avec joie l’enlèvement de vos biens, sachant que vous avez des biens meilleurs et qui durent toujours. N’abandonnez donc pas votre assurance, à laquelle est attachée une grande rémunération.» C’est juste. Pour vous et moi qui croyons en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, l’héritage des Cieux nous attend. Dieu a donné les Cieux comme Son don d’héritage à ceux qui ont reçu la rémission du péché.
C’est pour cela qu’Il nous a dit de ne pas laisser de côté notre confiance en Sa promesse. Sachant que nous allons recevoir une grande récompense pour notre foi, nous ne devons pas retourner à la perdition, mais devons rendre notre foi encore plus ferme et ne pas mettre de côté notre confiance. Nous devons avoir la foi qui croit en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, la vérité réelle, combattre le combat spirituel jusqu’à la fin, sauver les âmes et vaincre.
Nous les saints devons posséder cette foi certaine qui croit en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Nous devons avoir cette foi en ce que bien que nous soyons si insuffisants que nous péchons chaque jour de notre vie sur cette terre, le Seigneur nous a sauvés entièrement en étant baptisé par Jean et versant Son sang à la Croix pour nous. C’est par cette foi que nous pouvons avoir une grande confiance et vivre nos vies dans la justice jusqu’à la fin du monde. Nous devons venir devant Dieu par la foi, courir la course de la foi avec ce vrai évangile, répandre l’évangile, et vivre nos vies en servant l’évangile. C’est pour cela que la Bible nous dit: «Car vous avez besoin de persévérance, afin qu’après avoir accompli la volonté de Dieu, vous obteniez ce qui vous est promis» (Hébreux 10:36).
«Et mon juste vivra par la foi; mais, s'il se retire, mon âme ne prend pas plaisir en lui. Nous, nous ne sommes pas de ceux qui se retirent pour se perdre, mais de ceux qui ont la foi pour sauver leur âme.» (Hébreux 10:38-39). Nous qui vivons avec la foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit sommes ceux qui peuvent aussi sauver les autres de tout péché. Quand c’est le cas, en dépit du fait d’avoir la foi qui peut sauver les autres de tout péché, comment pourrions-nous retourner à la perdition? Si nous ne gardons pas nos regards fixés sur l’évangile de l’eau et de l’Esprit, alors notre foi déclinera et nous finirons par tomber dans les griffes de la mort pour mourir entièrement. Ayant reçu la rémission du péché, notre tâche maintenant est de continuer à courir avec notre foi suivant la volonté de Dieu, de ne pas tomber dans nos propres faiblesses, rester où nous sommes, et finir par mourir.
Nous qui croyons en l’évangile de l’eau et de l’Esprit ne sommes pas de ceux qui retournent à la perdition. Nous sommes ceux qui ont le genre de foi qui peut sauver l’âme des autres personnes aussi. Si nous sommes de telles personnes, comment pourrions-nous tomber et mourir à cause de nos faiblesses? Nous ne pouvons pas le faire. Ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit ne sont pas de ceux qui retournent à la perdition. Peu importe combien insuffisant et faible vous ou moi pouvons être, nous sommes les justes qui vivons notre vie de foi avec une grande conviction en l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Vous et moi devons réfléchir au fait de savoir où commence notre foi, sortir de la perdition et vivre par la foi. Fondamentalement, nous étions des gens qui ne pouvions faire autrement que de mourir pour nos péchés, mais en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, l’évangile au travers duquel notre Seigneur nous a sauvés vous et moi de tout péché, nous avons reçu notre salut éternel.
En d’autres termes, parce que nous avons débuté notre foi en reconnaissant complètement toutes nos faiblesses, nos insuffisances, nos incapacité, notre méchanceté à 100 pour 100, lorsqu’ayant reçu la rémission du péché, nous marchons sur cette terre en péchant, nous ne vaincrons pas si nous ne transférons tous nos péchés sur Jésus-Christ en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit et les effaçons par la foi en Son baptême. C’est pour cela que nous devons réaliser pour sûr que nous ne sommes pas de ceux qui retournent à la perdition, et réellement vivre nos vies par la foi.
Parfois, liés par nos propres circonstances et situations, nous pouvons tomber dans diverses épreuves et difficultés, et comme nous sommes faibles, nos vies de foi peuvent aussi être atteintes, incapables de continuer d’agir. Mais nous n’allons pas mourir. C’était pour enseigner cela à Pierre qu’Il lui a dit: «Si je ne te lave, tu n’auras pas de part avec moi». Jésus a effacé tous les péchés de Pierre. Tout comme le Seigneur fut baptisé et prit sur Lui tous les péchés commis par Pierre tout au long de sa vie, mourut sur la Croix, ressuscita des morts, et le sauva ainsi, le Seigneur nous a aussi sauvés vous et moi de tous nos péchés et condamnation.
S’Il ne l’avait pas fait, comment pourrions-nous, vous et moi, avoir quelque chose à faire avec Jésus? Si ce n’était pas par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, comment aurions-nous pu être sauvés de tous nos péchés et amener d’autres à être sauvés aussi? Nous n’aurions rien pu faire de tout cela si ce n’était à cause de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. C’est cette vérité que Jésus voulait enseigner à Pierre.
Vous et moi avons entendu et compris cet enseignement, mais comment sommes-nous réellement? Ne nous sentons-nous pas souvent déprimé dans l’esprit à cause de nos insuffisances? Tombons-nous alors dans nos propres faiblesses ou non? Parce que nous voyons que nous sommes si insuffisants et faibles, nous sommes en situation de tomber dans l’auto suffisance facilement. Vous pouvez même vous demander: «Comment puis-je suivre Jésus jusqu’à la fin? Je ferai mieux de m’arrêter de Le suivre à ce point! Je suis sûr que le Seigneur pense aussi que c’est mieux pour moi de quitter Son Eglise». Si ce n’était pas à cause de l’évangile du baptême que Jésus reçut, nous finirions par tomber dans la perdition éternelle.
Croyez en la vérité selon laquelle, même si vous et moi n’avions d’autre choix que de mourir pour nos péchés, le Seigneur nous a déjà délivrés de nos péchés et de la condamnation. Même si notre chair est trop faible et que nous ne pouvons faire autrement que pécher de nouveau après avoir reçu la rémission, nous devons toujours reconnaître le salut parfait et éternel de Jésus accompli par le baptême qu’Il reçut et Son sang versé.
Vous et moi devons confesser notre foi: «Fondamentalement parlant, je ne peux que mourir pour mes péchés. C’est vrai. Mais le Seigneur n’est-il pas venu sur cette terre pour moi prenant tous mes péchés en étant baptisé? Jésus n’a-t-il pas accepté que tous mes péchés soient transférés sur Lui au travers de Son baptême? Et n’est-Il pas mort sur la Croix? N’est-il pas ressuscité des morts, et ne vit-Il pas maintenant? Comme mes péchés ont été transférés sur Jésus-Christ, peu importe combien je suis insuffisant, et peu importe comment mes insuffisances sont révélées, je suis toujours sans péché. Je ne suis donc pas de ceux qui retournent à la perdition et meurent». En croyant ainsi de la sorte, nous devons mettre nos faiblesses de côté.
Même si nous aurons encore des insuffisances demain, en croyant en le baptême que Jésus reçut dans l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous pouvons toujours mettre nos faiblesses de côté. Par notre foi, nous devons mettre de côté la mort spirituelle et les malédictions qui nous visitent par nos faiblesses.
Nous devons ruminer cette vérité aussi souvent que nous pouvons, disant: «Le Seigneur m’a sauvé. Comme tous mes péchés ont été transférés sur le Seigneur, ai-je encore du péché ou non? Bien sûr que non!» En croyant ainsi, nous pouvons mettre côté nos faiblesses et péchés, affirmer l’évangile de l’eau et de l’Esprit une fois de plus, et valider le fait que nous avons été parfaitement sauvés par la foi. C’est ainsi que nous pouvons courir vers Dieu chaque jour.
 


Tout péché disparut quand Jésus fut baptisé
 

Frères et sœurs, quelle importance avait cette Parole que Jésus dit à Pierre et à Ses disciples? Il lava leurs pieds pour qu’ils se tiennent fermement sur l’évangile de l’eau et de l’Esprit même après Sa mort, spécialement quand ils tomberaient dans leurs faiblesses. Si Jésus n’avait pas lavé les pieds de Pierre et des autres disciples, que se serait-il passé pour les disciples quand Jésus mourut sur la Croix, ressuscita des morts après trois jours, et monta dans le Royaume de Dieu? Comment les disciples auraient-ils résolu leurs faiblesses quand elles allaient être révélées? Ils devaient les résoudre par la foi qui croit en le baptême que Jésus reçut, et s’ils n’avaient pas cru ainsi, alors il leur aurait été difficile de résoudre leurs faiblesses.
Nous devons résoudre le problème de nos faiblesses et des péchés actuels par la foi qui connaît et croit en la vérité manifestée dans le fil bleu, pourpre et cramoisi et le fin lin retors, les ministères de Jésus. Si Jésus n’avait pas enseigné Ses disciples au sujet de la puissance du baptême qu’Il reçut, Ses disciples auraient aussi désespéré et seraient morts spirituellement. Ils n’auraient pas eu la force de posséder la foi de dédier leur vie entière à l’évangile, dédier leurs vies à sauver les âmes des autres, et, à la fin, même être martyrs, et ils auraient donc finalement manqué de défendre leur foi et auraient été désespéré.
Mais selon la tradition orale qui nous est soumise, il est dit que les douze disciples de Jésus ont tous prêché l’évangile et ont tous été martyrs. Parmi les douze disciples de Jésus, le nom du disciple qui avait le plus de doutes était Thomas. Mais même ce Thomas se rendit en Inde et y fut martyr.
Où, alors, était cette foi qui rendait tous les disciples de Jésus capables d’être martyrs? Cette foi pleine de confiance, selon laquelle Jésus prit tous les péchés de leur vie entière en étant baptisé, qu’ils étaient devenus parfaitement purs puisque tous leurs péchés avaient été transférés sur Jésus, et qu’ils étaient pleinement devenus les enfants de Dieu et hériteraient le Royaume – c’était précisément parce qu’ils avaient cette foi qu’ils purent répandre l’évangile de l’eau et de l’Esprit sur cette terre et aller vers Dieu quand Il les appela. Chacun de nous, en d’autres termes, peut aussi être martyr avec cette foi si Dieu le désire ainsi.
Quand Pierre renia Jésus par trois fois dans la cour de Pilate, il réalisa encore plus ce que Jésus voulait dire quand Il lui avait dit: «Si je ne te lave, tu n’auras pas de part avec moi». Après que Jésus soit monté au Ciel, Pierre et les autres disciples de Jésus réalisèrent pourquoi Jésus avait lavé leurs pieds, et crurent et prêchèrent l’évangile de l’eau et de l’Esprit avec une grande conviction.
Les Chrétiens d’aujourd’hui, s’ils ne connaissent pas cette vérité contenue dans le baptême de Jésus, trouveront aussi dur de vivre leur vie de foi et risqueront de cesser de croire en Lui. Si nous sommes liés par nos propres faiblesses, nos consciences seront corrompues par notre incapacité à résoudre ce problème, et à cause de nos consciences corrompues, nous ne serons plus capables d’aller à l’église. C’est vrai pour tout un chacun des membres de Son Eglise, même pour nos enfants.
Frères et sœurs, si vous étiez lié par le péché, seriez-vous capable d’adorer Dieu? Aujourd’hui, même ceux qui ne sont pas nés de nouveau vont à l’église, font des prières de repentance pour leurs péchés, et adorent Dieu, et ils le font parce qu’ils ne croient en Jésus que dans une démarche religieuse.
Mais pour ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, s’ils sentent que leurs âmes ont du péché à cause de leurs faiblesses et sont liés, ils ne peuvent venir devant Dieu et L’adorer. Dans des temps comme ceux là, nous devons purifier nos âmes en croyant en la puissance du baptême que Jésus reçut, en croyant que Jésus accepta tous nos péchés au travers de Son baptême.
Ces Chrétiens de nom qui sont ignorants de la vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit ne connaissent pas la base de la foi, et ils essaient donc aveuglement d’être remis de leurs péchés par leurs prières de repentance. Tout comme ceux qui suivent les religions du monde aveuglement supplient leurs dieux, plaidant: «je t’en prie, s’il te plait efface mes péchés et bénis-moi, moi et ma famille. Je ferai quelque chose, je te donnerai plus d’offrandes, je ferai de bonnes œuvres, s’il te plait efface mes péchés», de tels Chrétiens de nom suivent une religion de leur propre fabrication.
Jésus dit à Pierre, «Ce que je fais, tu ne le comprends pas maintenant, mais ensuite tu le comprendras. Si je ne te lave, tu n’auras pas de part avec moi». Si les disciples de Jésus n’avaient pas réalisé la vérité cachée dans cette Parole même ensuite, ils n’auraient pu naître de nouveau par l’évangile de l’eau et de l’Esprit donné par Jésus et faire les œuvres qui sauvèrent même les autres du péché. Si Jésus, en lavant les pieds de Pierre, n’avait pas placé en lui la conviction du salut parfait au travers du baptême qu’Il reçut, Pierre n’aurait pas été capable d’être martyr et d’accomplir son rôle de leader de l’Eglise de Dieu.
Si ce n’était pas à cause de la vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous n’aurions pas été capables de venir devant Dieu ni de Lui donner l’adoration de la foi à cause du péché, à cause des péchés que nous continuons de commettre. Ceux qui ont été purement remis de leurs péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit peuvent venir dans Son Eglise. Et ils sont capables d’effacer leurs péchés par la foi où qu’ils soient. Tout comme le Seigneur dit que ceux dont les corps entiers sont purs ont besoin de laver seulement leurs pieds, même quand nous péchons par nos faiblesses, nous devons nous souvenir et croire que de tels péchés ont aussi été transférés sur Jésus quand Il fut baptisé.
Nos péchés furent transférés sur Jésus quand Jésus fut baptisé (Matthieu 3:15). Si les péchés qui étaient dans nos cœurs ont été transférés sur Jésus, avons-nous ou n’avons-nous pas de péché? Nous n’avons pas de péché. Parce que nos péchés furent transférés sur Jésus une fois pour toutes au travers de Son baptême, nous sommes devenus purs puisque nos péchés ont été effacés par la foi, et parce que nous sommes purs, peu importe combien insuffisants nous puissions être, nous sommes toujours des sacrificateurs devant Dieu. C’est pour cela que ceux qui croient en l’évangile de la vérité de l’eau et de l’Esprit peuvent sortir de leurs faiblesses et venir à Dieu par la foi, faire Ses œuvres par la foi, Le remercier pour le salut qu’Il leur a donné, Lui donner des louanges qui Le glorifient, et répandre l’évangile de l’eau et de l’Esprit aux autres aussi.
«Ce que je fais, tu ne le comprends pas maintenant, mais tu le comprendras bientôt». Connaissiez-vous cette vérité quand vous avez premièrement reçu la rémission du péché? Certainement pas. Cependant, nous avons tous entendu cet enseignement et l’avons connu. Bien que vous et moi péchions chaque jour et que nos insuffisances soient révélées, tout comme Jésus a lavé les pieds de Pierre, Il a aussi lavé nos pieds chaque jour.
Au début, nous étions réjouis quand nous avons premièrement cru que les péchés qui étaient dans nos cœurs depuis longtemps et les péchés que nous avions commis récemment avaient tous été transférés sur Jésus, mais nous avons vu combien nos insuffisances étaient révélées et combien nous étions liés par nos faiblesses même après avoir reçu la rémission du péché. Dans de tels temps, c’est en sachant et croyant que Jésus prit même de tels péchés par Son baptême que nous pouvons réellement transférer sur Lui tous les péchés que nous commettrons dans le futur aussi.
Les justes, alors, pèchent-ils à cause de cela? Ils ne le font pas. Romains 1:17 dit: «Le juste vivra par la foi». Quelques personnes se sont levées contre l’évangile de l’eau et de l’Esprit, disant absurdement: «Faisons le mal pour que le bien vienne» (Romains 3:8). Ceux qui sont nés de nouveau peuvent-ils pécher plus librement après avoir reçu la rémission du péché? Absolument pas!
Quand nous pensons en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, frères et sœurs, avons-nous du péché ou non? Bien sûr que non! Aussi, même si nous avons des insuffisances, sommes-nous imparfaits ou parfaits par la foi? Nous sommes parfaits. Quand Jésus nous dit que nos corps entiers sont purs, Il voulait dire que par Son baptême, Son sang, et Sa résurrection, Il nous a rendus parfaitement purs.
Nous, aussi, avons connu la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit après avoir cru en Jésus. Ainsi, nous devons appliquer cette puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit à nos vies chaque jour. Comme nous appliquons cette foi chaque jour, nous pourrons peut être nous en lasser plus tard, en nous demandant combien de temps il nous reste encore à faire cela. Mais, à ce moment précis, où devons-nous retourner de nouveau? Nous devons retourner au Seigneur en croyant que bien que nous ne pouvions que mourir pour nos péchés, le Seigneur nous a sauvés de tous les péchés en prenant nos péchés par Son baptême, mourant sur la Croix, et ressuscitant des morts.
Souvenez-vous que les sacrificateurs devaient donner des Holocaustes dans le parvis du Tabernacle chaque jour et laver leurs mains et leurs pieds à la Cuve d’airain chaque fois qu’ils y passaient. Comme eux, nous devons penser au premier amour du Seigneur et le ruminer par notre foi. Nous ne pouvions que mourir fondamentalement, mais le Seigneur prit nos péchés et les effaça, et en étant condamné pour nos péchés à la Croix, Il a amené la condamnation du péché à sa fin complète. De cette façon, par le baptême et le sang du Seigneur, Il nous a sauvés parfaitement de tous nos péchés et de la condamnation.
Chaque jour, nous devons graver dans nos cœurs cet amour qui nous a pleinement sauvés, nous qui ne pouvions que mourir, et venir devant Dieu par la foi qui croit en cela. Nous n’avions d’autre choix que de mourir, mais à cause du Seigneur, nous avons été parfaitement sauvés et sommes devenus les enfants de Dieu parfaitement justes. Quand le Seigneur nous a donné une telle foi, ne devrions-nous pas toujours avoir cette foi avec nous?
Nous sommes les pèlerins qui vivent sur cette terre pour un temps puis qui partent. Le mot «pèlerin» signifie voyageur. Voyageur signifie ceux qui se déplacent d’un endroit à un autre. Nous sommes les voyageurs qui restons à un endroit pour un court temps seulement puis qui partent pour un autre endroit quand nous y avons fini notre mission. Nous sommes les pèlerins qui allons retourner au Royaume de Dieu après avoir vécu dans ce monde pour seulement un court temps. Comme nous vivons nos vies de pèlerins qui passent sur cette terre et vont au Royaume des Cieux, il y a des temps où nous voudrions pouvoir partir et disparaître de la terre. Il y aura des temps où vous, aussi, voudrez en faire autant, charnellement et spirituellement. Des temps comme ceux là pourront venir parce que pendant que vous êtes bien, les circonstances ne sont pas si idéales, ou pendant que vos circonstances sont bonnes, les mauvaises pensées de votre chair continuent de s’élever.
Pour nous qui sommes comme cela, notre Seigneur a donné la Parole qui nous est si nécessaire. «Ce que je fais, tu ne le comprends pas maintenant, mais tu le comprendras bientôt». Oui, maintenant nous savons. Comme nous vivons nos vies en pèlerins, quand bien même nos nombreuses insuffisances sont révélées, et quand bien même nous sommes liés par nos faiblesses et saisis par nos circonstances, nous devons nous souvenir que nous avons pleinement reçu la rémission du péché en croyant en le baptême de Jésus qui a effacé même ces choses, et en le sang de la Croix. En croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous avons parfaitement reçu la rémission du péché.
Quand nous regardons au Tabernacle, nous découvrons combien il est élaboré. Comme manifesté dans l’Autel des Holocaustes, le salaire du péché c’est la mort. Parce que nous péchons chaque jour, nous devions être condamnés et mis à mort chaque jour pour ces péchés. Dans l’Autel des Holocaustes, la vérité selon laquelle Jésus-Christ vint comme l’Agneau sacrificiel, reçut l’imposition des mains et mourut à notre place est manifestée. Passant l’Autel des Holocaustes, la Cuve d’airain apparaît, où nous ruminons sur l’évangile de l’eau et de l’Esprit pour nous purifier de nos péchés que nous commettons chaque jour. Cet évangile de l’eau et de l’Esprit est la vérité parfaite qui nous a sauvés de nos péchés originels et actuels.
Quel est le don de Dieu qui est en Jésus Christ notre Seigneur? N’est-ce pas la rémission du péché et la vie éternelle? Le Seigneur nous a sauvés parfaitement. Il nous a sauvés pleinement, nous qui devions mourir pour nos péchés. Tous les péchés que nous commettons pendant toute notre vie ont été effacés par notre foi en l’eau et le sang, et par la Parole selon laquelle le Seigneur a lavé nos pieds. Parce que le Seigneur prit tous nos péchés quand Il fut baptisé et tous les péchés que nous commettons dans toute notre vie ont été transférés sur Lui, Jésus-Christ, portant nos péchés, fut condamnés pour eux sur la Croix et mourut, ressuscita des morts, et est ainsi devenu notre parfait Sauveur. C’est quand nous croyons pleinement en ce Jésus-Christ que nous devenons entiers. Et bien que notre chair soit insuffisante, comme nous avons la foi parfaite, nous allons vivre une vie bénie spirituellement et entrer dans le Royaume éternel de Dieu.


N’êtes-vous pas comme Pierre maintenant?
 
Tout comme Jésus avait lavé les pieds de Pierre, n’a-t-Il pas aussi lavé vos pieds? C’est vrai que Jésus a aussi lavé nos pieds chaque jour. C’est pour cela que Jésus prit tous nos péchés en étant baptisé, et pour ces péchés, Il mourut sur la Croix à notre place. Et Il ressuscita des morts après trois jours. Ainsi, au travers de Son baptême, Son sang sur la Croix, et Sa résurrection, Jésus est devenu notre parfait Sauveur. Nous croyons pleinement en ce Jésus-Christ.
C’est par la foi que nous adorons Dieu pleinement, et c’est par la foi que nous faisons Ses œuvres pleinement. Nos actes ne peuvent être parfaits. C’est pour cela que nous devons vivre comme les disciples de Jésus en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Nous ne sommes pas ceux qui retournent à la perdition de la foi. Bien que nous puissions être insuffisants, nous pouvons courir par la foi, et nous devons en fait courir encore plus par la foi. «Le juste vivra par la foi». «Cherchez d’abord le royaume de Dieu et sa justice». Etant donné le fait que nous sommes devenus justes par la foi, et ainsi ceux qui sauvent les âmes des autres personnes, si nous ne nous dédions pas nous-mêmes à la mission de Dieu pour le salut des autres, nous tomberons dans la voie de la perdition et du désespoir et finirons par mourir dans nos péchés.
Ceux qui sont sans péché se réjouissent en faisant Ses œuvres justes. Ils se réjouissent de répandre l’évangile de Dieu qui sauve les autres âmes. Mais les pécheurs ne se réjouissent pas de faire ce qui est bien. Pour ceux qui ont reçu la rémission du péché, faire ce qui est juste devient leur pain spirituel. Répandre l’évangile de par le monde entier est la bonne chose à faire qui sauve les autres âmes, mais en même temps, c’est aussi notre propre pain de vie. En faisant ce qui est juste, nos cœurs sont pleins de l’Esprit, et de nouvelles forces apparaissent en nous. Comme nos esprits grandissent et mûrissent, nous devenons plus sages. Donc pour vivre comme Abraham, être béni par Dieu et partager ces bénédictions aux autres, nous devons aimer la justice, aimer ce qui est bon, et aimer répandre l’évangile. Bien que nous soyons faibles, si nous ne continuons pas à faire ces œuvres justes nos âmes mourront. Nous mourrons sûrement spirituellement si nous arrêtons de travailler pour Sa mission de justice. C’est pour cela que Jésus dit: «Bienheureux ceux qui ont faim et soif de justice, car ils seront rassasiés» (Matthieu 5:6).
Jésus dit aussi: «Bienheureux ceux qui ont le cœur pur, car ils verront Dieu» (Matthieu 5:8). Ceux qui ont reçu la rémission du péché et croient que le Seigneur a complètement effacé tous nos péchés verront Dieu. Et ils en viennent à croire en Dieu, à suivre, et à répandre les bénédictions célestes de par le monde entier.
Nous sommes devenus parfaits par la foi. Nous ne pouvions que mourir pour nos péchés, mais le Seigneur vint sur cette terre, fut baptisé, et mourut sur la Croix à notre place, et nous a ainsi sauvés parfaitement. C’est la vérité, et la voie vers le Royaume des Cieux. Réaliser cela c’est réaliser la base de la foi. Il n’y a pas d’autre chemin que cela. Nous ne pouvons entrer aux Cieux par nos bonnes œuvres. Ce n’est quand réalisant et en croyant en ce que le Seigneur a fait pour nous que nous pouvons entrer aux Cieux.
Grosso modo, si nous divisions les gens en deux genres, il y a ceux qui sont utilisés pour ce qui est juste, et ceux qui sont utilisés pour ce qui est mal. Ceux qui sont utilisés pour ce qui est mal ne sont pas ceux qui ont reçu la rémission des péchés correctement. En croyant en ce que le Seigneur a fait pour nous, nous sommes devenus des instruments de justice, mais ceux qui n’ont pas reçu la rémission du péché ne peuvent faire autrement que rester les instruments du diable, indépendamment de leur propre volonté.
A cet instant, je vous dis avec confiance que Dieu nous a donné Son salut parfait, la foi parfaite, et la parfaite rémission du péché. Vos œuvres sont-elles insuffisantes même quand vous croyez en cet évangile, et, par hasard, vos cœurs sont-ils repoussés par cela? Vous n’avez pas besoin d’être ainsi, car le juste peut vivre par la foi. Le Seigneur qui ne peut ignorer nos insuffisances et nos faiblesses, a-t-il pas déjà pris toutes ces choses par Son baptême?
Laissez-moi vous donner un exemple du quotidien de quelle insuffisance nous avons. Nous jouons parfois au foot ensemble. Quand mon équipe était en difficultés, avec la balle qui arrive vers notre but, je l’ai souvent repoussée ou attrapée avec mes mains. Étais-je un goal? Bien sûr que non. Je voulais seulement gagner. Dans une telle situation, chacun de nous, les ministres, les saints, les ouvriers de Dieu font tous tout ce qui est possible pour essayer de gagner. Vous pouvez oublier de faire simple; pour gagner, nous faisons toutes sortes de jeux. Le jeu est disputé si fort que chacun fait tout ce qu’il peut pour gagner, si bien qu’il semble n’y avoir aucun autre jeu qui révèle le portrait nu et essentiel du comportement humain mieux que le foot. Si notre équipe est en difficulté, nous n’hésitons pas à faire de faux gestes, de jouer de ruse, et d’insister dans nos voies.
Toutes ces choses sont acceptables pour nous, mais si l’autre équipe nous trompe, nous crions à la faute et demandons à l’arbitre de sortir un carton jaune, mais même le jugement de l’arbitre ne peut présager quelque effet. C’est ce que nous sommes vraiment. Nous voulons toujours ce qui est avantageux pour ce qui est nôtre, pour notre équipe, et pour nous-mêmes, et nous ne voulons que ce qui nous est bénéfique. Dieu a sauvé des gens comme nous. Bien que nous soyons toujours pleins de défauts et rampant sans loi, du moment que notre foi est concernée, nous sommes devenu ceux qui sont nés de nouveau sans défaut.
Le Seigneur nous a complètement sauvés de tous nos péchés. C’est pour cela que nous appelons le Seigneur Dieu de salut, et le Dieu du salut comme Seigneur. Le Seigneur est notre Dieu du salut. Pierre confessa: «Tu es le Christ, le fils du Dieu vivant» (Matthieu 16:16). Et le Seigneur approuva sa foi bénie comme donnée par Dieu. Le mort Christ ici signifie Celui qui a pris nos péchés sur Son propre Corps et les effaça tous. Jésus-Christ est le Fils du Dieu vivant. Comme Fils de Dieu et notre Sauveur, Il nous a sauvés parfaitement. Donc soyez fermes dans vos cœurs, même si vous pouvez vous sentir trop insuffisants et faibles pour servir l’évangile.
Vos âmes, cœurs, et corps ne devraient pas être rejetés et arrêtés; plutôt, fortifiez-les par la foi et devenez les gens fermes et grands de la justice qui répandent la foi largement et loin. Regardez-moi. Je n’ai rien à montrer dans ma chair, mais ne suis-je pas en train de répandre l’évangile de par le monde? N’êtes-vous pas aussi comme cela? Ne croyez pas que ceux qui semblent apparaître sans insuffisances sont vraiment libres de toute limitation. Les pécheurs sont hypocrites. Les hypocrites aussi sont les mêmes êtres humains que vous, donc comment leur chair pourrait-elle être si bonne, digne, et pure? Ce qui est toujours insuffisant est la chair des êtres humains. Vous devez réaliser que ceux qui mettent en avant leur virtuosité, spécialement dans les communautés chrétiennes, ne font que mettre en avant leur nature hypocrite et frauduleuse.
Notre Dieu nous a sauvés parfaitement. Ainsi, nous pouvons servir l’évangile de l’eau et de l’Esprit par notre foi qui nous a rendu parfaits, fortifiés par cette justice parfaite de Dieu. Nous remercions Dieu de nous avoir permis d’être sauvés par la foi, par la vérité du salut qu’Il avait planifié même avant la fondation du monde. Tous vos péchés ont été déjà effacés quand Jésus fut baptisé et versa Son sang à la Croix. J’espère que vous croyez tous cette vérité.