Sermons

Sujet 21: L’Evangile de Marc

[PARTIE 12-2] Dieu n’est pas le Dieu des morts, mais le Dieu des vivants (Marc 12:18-27)

Dieu n’est pas le Dieu des morts, mais le Dieu des vivants
(Marc 12:18-27)
“Les sadducéens, qui disent qu'il n'y a point de résurrection, vinrent auprès de Jésus, et lui firent cette question: Maître, voici ce que Moïse nous a prescrit: Si le frère de quelqu'un meurt, et laisse une femme, sans avoir d'enfants, son frère épousera sa veuve, et suscitera une postérité à son frère. Or, il y avait sept frères. Le premier se maria, et mourut sans laisser de postérité. Le second prit la veuve pour femme, et mourut sans laisser de postérité. Il en fut de même du troisième, et aucun des sept ne laissa de postérité. Après eux tous, la femme mourut aussi. A la résurrection, duquel d'entre eux sera-t-elle la femme? Car les sept l'ont eue pour femme. Jésus leur répondit: N'êtes-vous pas dans l'erreur, parce que vous ne comprenez ni les Écritures, ni la puissance de Dieu? Car, à la résurrection des morts, les hommes ne prendront point de femmes, ni les femmes de maris, mais ils seront comme les anges dans les cieux. Pour ce qui est de la résurrection des morts, n'avez-vous pas lu, dans le livre de Moïse, ce que Dieu lui dit, à propos du buisson: Je suis le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac, et le Dieu de Jacob? Dieu n'est pas Dieu des morts, mais des vivants. Vous êtes grandement dans l'erreur.”


De qui Dieu est-Il le Dieu?


Les sadducéens ne croyaient pas en la résurrection. Comme c’est écrit en Marc 12:18-23, certains sadducéens sont venus vers Jésus pour l’éprouver avec une question compliquée. Mais ce n’est pas l’accent du sermon d’aujourd’hui.
Allons un peu plus bas et lisons les versets 26 et 27: “Pour ce qui est de la résurrection des morts, n'avez-vous pas lu, dans le livre de Moïse, ce que Dieu lui dit, à propos du buisson: Je suis le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac, et le Dieu de Jacob? Dieu n'est pas Dieu des morts, mais des vivants. Vous êtes grandement dans l'erreur.” Je voudrais mettre l’accent sur ce passage aujourd’hui.
Pour poser le contexte de la lecture des Ecritures d’aujourd’hui, nous devrions d’abord savoir qu’en ces temps il y avait un débat continuel entre les sadducéens et les pharisiens sur le sujet de la résurrection. Les premiers reniaient la résurrection et les derniers soutenaient qu’il y avait la résurrection. En défendant la résurrection, les pharisiens disaient que tout le monde serait ramené à la vie après la mort. Mais les sadducéens rejetaient cela, disant qu’il n’y avait pas de résurrection. Le débat était encore plus compliqué par la coutume juive qui demandait à ce qu’un jeune frère prenne sa belle-sœur si son frère aîné mourrait sans enfant. De plus, cette pratique était répétée à nouveau s’il n’y avait pas de descendant – c’est à dire que si le second frère mourait aussi sans descendant, alors le frère suivant devait se marier à cette même femme.
Pourquoi la Bible parle-t-elle de cette coutume? Pourquoi Dieu a-t-Il donné une telle règle sans éthique à l’époque? Il y avait la volonté de Dieu là-dedans, mais ce n’est pas le moment de l’expliquer pleinement ici, mais si le temps le permet, j’essaierai d’en parler.
Pour mieux comprendre cette coutume, il pourrait être utile de penser à votre propre famille. Imaginez que votre grand frère meure sans enfant. Vous devriez vous marier à votre belle sœur. Que se passerait-il si vous mouriez aussi sans laisser de descendance? Votre plus jeune frère devrait prendre cette même belle sœur. Bien que ce soit clairement contre les normes sociales d’aujourd’hui, la Bible dit que c’était une pratique requise au temps de l’Ancien Testament. Maintenant donc, imaginez que tous vos frères meurent sans descendance. De qui la femme serait-elle l’épouse si vous et tous vos frères étaient ramenés à la vie dans le monde à venir?
Regardons à ce que les sadducéens disaient dans le passage des Ecritures d’aujourd’hui: “Or, il y avait sept frères. Le premier se maria, et mourut sans laisser de postérité. Le second prit la veuve pour femme, et mourut sans laisser de postérité. Il en fut de même du troisième, et aucun des sept ne laissa de postérité. Après eux tous, la femme mourut aussi. A la résurrection, duquel d'entre eux sera-t-elle la femme? Car les sept l'ont eue pour femme.” (Marc 12:20-23). C’est ce que les sadducéens ont demandé au Seigneur. Du point de vue des incroyants, c’était une question qu’il convenait de poser. Puisque tous les sept frères étaient mariés à la même femme à un moment donné, chacun d’eux aurait une demande légitime d’être son mari à la résurrection si tous revenaient. Le plus âgé dirait que c’était sa femme légale, les six autres frères de même, et donc ils seraient tous pris dans une grande dispute pour savoir de qui elle était réellement la femme.
Les sadducéens ont vu un piège logique à tendre contre la résurrection. Mais qu’est-ce que Jésus leur a dit? Il leur a dit: “Votre compréhension de la résurrection est erronée. Quand les gens sont ressuscités, ils ne se marient plus car ils sont comme les anges dans le Ciel.” Une fois que vous ressuscitez, vous n’avez plus de contraintes physiques comme mur ou aucun autre obstacle. Puisque votre corps sera transformé pour être spirituel quand vous serez ressuscité, vous serez en mesure de traverser tous les obstacles y compris ce mur. Et il n’y aura plus de mariage non plus. Dieu se marie-t-Il? Non, bien sûr que non! Autrement dit, vous ressusciterez dans un corps parfait.
Donc notre Seigneur a dit aux sadducéens qu’ils avaient tort. Il a ensuite continué de dire aux versets 26-27: “Pour ce qui est de la résurrection des morts, n'avez-vous pas lu, dans le livre de Moïse, ce que Dieu lui dit, à propos du buisson: Je suis le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac, et le Dieu de Jacob? Dieu n'est pas Dieu des morts, mais des vivants. Vous êtes grandement dans l'erreur.”


Comment interprétez-vous ce passage?


Bien sûr, ce passage a été prononcé par Jésus-Christ, et donc nous l’acceptons tous comme étant vrai. Effectivement, Dieu n’est pas le Dieu des morts. Jésus dit aux sadducéens ici que Dieu est le Dieu des vivants, mais il est encore plus important de savoir comment nous percevons réellement Dieu.
Le Seigneur a cité un passage de l’Ancien Testament, qui dit: “Je suis le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, et le Dieu de Jacob” (Exode 3:6). Puis le Seigneur a déduit de ce passage la vérité que Dieu n’est pas le Dieu des morts, mais le Dieu des vivants. Dieu est effectivement le Dieu des vivants.
Qui sont “les vivants” alors? Quand les vivants sont distingués des morts devant Dieu, les morts ici désignent les incrédules. Les descendants pécheurs d’Adam sont spirituellement morts. Mais ceux qui ont foi en Dieu sont vivants. Les vivants ici désignent donc ceux qui ont foi en Dieu. Le Seigneur dit à ceux qui ont foi en Dieu “Dieu est le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, et le Dieu de Jacob.”
Nous pouvons mieux comprendre ce que le Seigneur nous dit quand nous regardons en Exode 3:1-6, puisque Jésus cite le récit de l’appel de Moïse: “Moïse faisait paître le troupeau de Jéthro, son beau-père, sacrificateur de Madian; et il mena le troupeau derrière le désert, et vint à la montagne de Dieu, à Horeb. L'ange de l'Éternel lui apparut dans une flamme de feu, au milieu d'un buisson. Moïse regarda; et voici, le buisson était tout en feu, et le buisson ne se consumait point. Moïse dit: Je veux me détourner pour voir quelle est cette grande vision, et pourquoi le buisson ne se consume point. L'Éternel vit qu'il se détournait pour voir; et Dieu l'appela du milieu du buisson, et dit: Moïse! Moïse! Et il répondit: Me voici! Dieu dit: N'approche pas d'ici, ôte tes souliers de tes pieds, car le lieu sur lequel tu te tiens est une terre sainte. Et il ajouta: Je suis le Dieu de ton père, le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob. Moïse se cacha le visage, car il craignait de regarder Dieu. ”
Ici Dieu mentionne trois ancêtres dans la foi, disant qu’Il était le Dieu d’Abraham, Isaac, et Jacob. Jésus dit aussi dans le passage des Ecritures d’aujourd’hui que Dieu n’était pas le Dieu des morts, mais le Dieu des vivants. Dieu était le Dieu d’Abraham, Isaac et Jacob. Abraham était un homme de foi qui croyait en la Parole de Dieu, et Isaac était un homme d’obéissance. Et Jacob avait trouvé la grâce de Dieu. Cela signifie que Dieu est le Dieu des gens de foi. Spirituellement parlant, notre Seigneur est le Dieu des gens nés de nouveau.
Quand je parle de Dieu, je parle du Dieu Trinitaire: Dieu le Père, le Fils Jésus-Christ notre Sauveur, et le Saint-Esprit notre Aide. Pourquoi nous croyants nés de nouveau appelons-nous Dieu notre Père alors? Nous devons accorder une attention particulière à ce que Dieu dit ici: “Je ne suis pas le Dieu des morts, mais le Dieu des vivants.” Cela signifie que Dieu le Père est le Père de ceux qui sont nés de nouveau et ont reçu la rémission de leurs péchés.
Dieu le Père est le Père de Jésus-Christ, n’est-ce pas? Puisque Jésus-Christ appelle Dieu Son Père, Dieu n’est-Il pas notre Père aussi? Dieu est effectivement notre Père. C’est parce que Jésus-Christ nous a sauvés, Dieu le Père a fait de nous Ses propres enfants, et l’Esprit de Jésus-Christ est le même Saint-Esprit qui demeure en nous. Quand Jésus a appelé Dieu Son Père, Il a dit que ce Dieu était le Dieu des vivants plutôt que des morts, et Il a parlé de Dieu comme le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, et le Dieu de Jacob.
Puisque Jésus-Christ a appelé Dieu Son Père, quiconque a été vraiment sauvé peut aussi appeler Dieu son Père. N’est-ce pas vrai? Après tout, n’appelons-nous pas Dieu notre Père quand nous Le prions? Mais cela est vrai non seulement quand nous prions, mais tout le temps, car Dieu est effectivement notre Père. Jésus-Christ est le Fils de Dieu. Et nous avons été sauvés et avons reçu la rémission de nos péchés par Jésus-Christ. Nous sommes ainsi devenus les propres enfants de Dieu. Puisque nous avons reçu la rémission de nos péchés par le sacrifice du Fils de Dieu, nous avons hérité de la vie de ce Fils. Nous pouvons donc appeler Dieu notre Père. Peut être que certains d’entre vous ont du mal à essayer de comprendre cela, mais la raison pour laquelle nous pouvons appeler Dieu notre Père dans nos prières c’est que Jésus-Christ appelle Dieu “Son Père”. Et c’est parce que nous avons reçu la rémission de nos péchés par Jésus-Christ que nous pouvons aussi appeler Dieu notre Père.
Dieu le Père, le Fils, et le Saint-Esprit, sont le même Dieu et Dieu le Père est notre Père. Quelle en est la raison? C’est parce que nous avons reçu la rémission des péchés, n’est-ce pas? Et Jésus-Christ est bien Dieu Lui-même. Il est aussi notre Sauveur. Il est notre Seigneur, n’est-ce pas? Maintenant, le Saint-Esprit désigne l’Esprit de Dieu, et Dieu l’Esprit est avec nous maintenant. La Bible dit que quiconque a l’Esprit de Dieu est enfant de Dieu. Toute personne née de nouveau a le Saint-Esprit dans son cœur Le Saint-Esprit vient dans un cœur sans péché, et donc Il demeure toujours dans nos cœurs. Ainsi, le seul vrai Dieu est le Dieu Trinitaire. Puisque le passage des Ecritures d’aujourd’hui parle de Dieu, il est nécessaire d’expliquer la Sainte Trinité.
Bien que toutes ces trois Personnes de la Sainte Trinité soient le même Dieu, chacune d’elle a un rôle différent à jouer en tant que Père, Fils, et Saint-Esprit l’Aide. Autrement dit, bien que ces trois Personnes du Dieu Trinitaire aient chacune un rôle distinct, elles sont le même Dieu pour nous, et ce Dieu est notre Père, notre Sauveur, et notre Aide. Dieu est complètement contenu dans cette Sainte Trinité. Bien que le Père, le Fils, et le Saint-Esprit soient le même Dieu unique, chacun a un rôle distinct à jouer. C’est ce que nous croyons, et c’est la compréhension correcte de la Sainte Trinité. Jésus-Christ a appelé Dieu Son Père, et nous pouvons aussi appeler Dieu notre Père parce que nous avons reçu la rémission des péchés par Jésus-Christ, et Dieu nous a sauvés par Lui. C’est pour cette raison que nous pouvons appeler Dieu notre Père. Je continuerai de traiter ce sujet tout au long du sermon d’aujourd’hui.
Quand le peuple d’Israël était esclave en Egypte pendant 400 ans, Dieu ne les a pas laissés seuls, mais Il était avec eux tout le temps. Quand Moïse a fui au désert après avoir tué un Egyptien, il a atteint le pays des Madianites et y est resté. En paissant le troupeau, il a vu un buisson dans le désert qui brûlait, mais le buisson ne se consumait pas. Voyant cela, Moïse s’est approché de ce buisson, et là il a entendu la voix du Seigneur disant: “N'approche pas d'ici, ôte tes souliers de tes pieds, car le lieu sur lequel tu te tiens est une terre sainte. Et il ajouta: Je suis le Dieu de ton père, le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob.” C’était le Dieu de l’alliance.


Pourquoi Dieu s’est-Il révélé dans le buisson ardent?


Le fait que Dieu se soit révélé dans le buisson ardent implique qu’Il était avec le peuple d’Israël au milieu de toute leur souffrance et affliction pendant ces 400 longues années. Dieu était avec le peuple d’Israël tout le temps quand ils ont souffert durant 400 ans avant d’entrer dans le pays de Canaan. Il a été prophétisé dans les Ecritures que les descendants d’Abraham allaient souffrir avant d’entrer dans le pays de Canaan. Après cette prophétie, les Israélites ont effectivement vécu dans la souffrance pendant 400 ans, mais quelques-uns d’entre eux avaient foi en Dieu et ils ont attendu Sa délivrance.
Cependant, la plupart des Israélites avaient laissé Dieu. Dans leur souffrance, ils ont prié le Dieu d’Abraham, Isaac et Jacob de les délivrer, mais ils n’avaient pas vu de preuve que Dieu était effectivement avec eux. Plutôt, leur souffrance en Egypte s’est encore empirée. A ce moment là, Dieu s’est révélé à Moïse et lui a révélé qu’Il avait entendu toutes les prières et supplications des Israélites, qu’Il était le Dieu des fidèles, et que puisque les Israélites étaient des descendants de gens de foi, Il était leur Dieu. En d’autres termes, Dieu a dit à Moïse qu’Il n’était pas le Dieu des morts mais le Dieu des vivants. Spirituellement parlant, cela signifie que Dieu est le Dieu de ceux qui sont nés de nouveau. 


Dieu se distingue entre le Dieu des morts et le Dieu des vivants 


Beaucoup de gens sur cette planète croient en Dieu. Il y a beaucoup de dieux en dehors du seul vrai Dieu, mais leur divinité ne peut pas être égale. Maintenant, prenons un moment et réfléchissons à la façon dont Dieu est distingué. Chaque chrétien invoque le même nom de Dieu, indépendamment qu’il croie en l’évangile de l’eau et de l’Esprit ou pas. Mais il y a une différence fondamentale ici. Quand nous invoquons Dieu – c’est à dire quand les gens vraiment nés de nouveau invoquent Dieu – il y a une signification spéciale à cela. Cela signifie que Dieu est notre Père et notre Sauveur, et Il nous aide et marche avec nous dans nos épreuves. Nous invoquons le nom de Dieu parce que nous croyons qu’Il est avec nous dans nos vies quotidiennes. C’est pour cela que ceux qui sont nés de nouveau invoquent le nom de Dieu, et c’est ce qu’ils croient. Ce Dieu est notre Dieu, et Il est le Dieu de ceux qui sont nés de nouveau.
Dieu n’est pas juste le Dieu de tout le monde. Qu’a dit notre Seigneur? Il a dit: “Je ne suis pas le Dieu des morts, mais le Dieu des vivants”. Pour le dire en termes simples, cela signifie que bien que Dieu existe même pour ceux qui ne sont pas nés de nouveau, Il n’est pas leur Dieu. Dieu ne peut pas être leur Père ni leur Seigneur, et Il ne les aide pas – en bref, Dieu n’est pas à propos pour eux.
Quand Dieu s’est appelé Lui-même le Dieu d’Abraham, d’Isaac, et de Jacob, Il a dit que seuls ceux qui sont nés de nouveau sont de Son peuple et Ses enfants. Abraham est né de nouveau par la Parole, n’est-ce pas? Et Isaac a hérité de la foi intacte d’Abraham, n’est-ce pas? Jacob a aussi hérité de la Parole intacte, et il est devenu l’enfant de Dieu par Sa grâce.
Examinons-nous sur la base de cette Parole. Comment est notre Dieu? Le Dieu que nous invoquons maintenant n’est-Il pas clairement distinct du Dieu qu’invoquent ceux qui ne sont pas nés de nouveau? Le Dieu que nous invoquons pour Son aide est effectivement vivant, et Il est devenu le Dieu de ceux qui sont nés de nouveau, leur Père, et leur Sauveur. Il est le Dieu vivant qui est avec nous et nous aide tout le temps. Croyez-vous en cette Vérité?
Nous invoquons souvent le nom de Dieu en menant notre vie de foi. Et nous venons dans Sa présence. C’est en invoquant le nom du Seigneur que nous avons reçu la rémission de nos péchés au nom de notre Seigneur Jésus-Christ. Effectivement, c’est à cause de ce que Jésus-Christ a fait pour nous sur cette terre que nous avons reçu la rémission des péchés. Et par cette œuvre de salut accomplie par Jésus-Christ, tous les péchés commis dans nos vies sur cette terre ont été complètement effacés et enlevés de nos cœurs Maintenant, nous pouvons appeler Dieu le Père notre Père grâce au Seigneur Jésus-Christ. Bien sûr, des tentations viennent toujours vers nous, nous avons encore beaucoup de faiblesses, et nous pouvons encore commettre des péchés et trébucher, mais en dépit de tout cela, nous sommes en fait sans péché et pouvons appeler Dieu notre Père. Le fait que nous n’ayons absolument aucun péché dans nos cœurs vient de Jésus-Christ qui est devenu notre Dieu. Nous sommes devenus sans péché, et seuls ceux qui sont sans péché – c’est à dire les saints – sont éligibles pour devenir enfants de Dieu.
Bien que nous soyons nés de nouveau, nous verrons encore des épreuves insupportables en menant nos vies dans ce monde. Même ceux qui sont vraiment nés de nouveau sont liés à voir l’affliction constamment. L’auteur des Psaumes dit qu’il y a beaucoup d’afflictions pour le juste (Psaume 34:19). L’apôtre Paul a subi encore plus de souffrance comme cela parce qu’il était né de nouveau. Nous savons aussi à partir de la Bible qu’Abraham n’avait d’autre choix que quitter sa patrie parce qu’il avait rencontré Dieu. Effectivement, beaucoup de gens étaient maltraités et persécutés parce qu’ils avaient rencontré Dieu et L’avaient suivi.
Les incroyants ne réalisent pas que ce Dieu est vivant, et qu’Il est devenu le Père de ceux qui sont nés de nouveau, leur Seigneur, et leur Aide. Mais nous qui sommes nés de nouveau devons nous rappeler que Dieu n’est autre que notre propre Dieu, notre Sauveur, et notre Seigneur qui nous a délivrés du péché. Et nous devons réaliser ici que Dieu est toujours avec nous et nous aide tout le temps quand nous menons nos vies dans ce monde. Il marche avec nous et agit avec nous. Lorsque nous n’avons pas de force pour faire Son œuvre, le Seigneur travaille avec nous et nous aide pour que nous accomplissions cette œuvre. Le Dieu en qui nous, qui sommes nés de nouveau, croyons est le Dieu des vivant. Il est le Dieu qui demeure avec nous. Ce Dieu agit avec ceux qui sont nés de nouveau et les aide à chaque pas sur le chemin. Croyez-vous en cette Vérité?


Qui est Dieu?


Dieu est vivant. Il est notre Aide. Qui Dieu aide-t-Il? Il aide seulement ceux qui sont nés de nouveau. Bien que Dieu soit omniprésent, Il veille sur ceux qui sont nés de nouveau tout le temps, n’enlevant jamais Ses yeux; Son cœur est avec eux; et Il écoute attentivement toutes leurs prières. Dieu s’intéresse profondément à chaque personne née de nouveau en même temps, pour voir quels sont ses désirs, et pour la protéger de la chute. Et Dieu ne veille pas seulement sur nous, mais Il descend du Ciel vers nous pour œuvrer avec nous, nous aider, nous protéger du danger, et pour intervenir parfois dans nos vies.
Dieu n’est pas le Dieu des morts, mais le Dieu des vivants. Il est le Dieu des serviteurs nés de nouveau, et Il est le Dieu de ceux qui sont nés de nouveau. C’est ce que cela signifie lorsque la Bible dit que Dieu est le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, et le Dieu de Jacob.
Pourquoi Dieu a-t-Il mentionné Abraham, Isaac, et Jacob pour nous dire qu’Il est le Dieu des vivants? Connaissez-vous la raison? C’est parce que ces gens sont nos ancêtres de la foi. Après tout, ne sommes-nous pas les descendants de la foi? Nous sommes les descendants de la foi. Nous sommes là parce que notre foi a été héritée de la part d’Abraham, Isaac, et Jacob pour arriver tout du long jusqu’à nous, et nous sommes donc leurs descendants. Nous sommes la descendance de Dieu. Dieu est le Dieu des descendants d’Abraham, Isaac, et Jacob. Il est le Dieu de ceux qui obéissent à Sa Parole. Cela signifie que Dieu est le Dieu de ceux qui croient en Sa Parole.
Nous ne vivons pas seuls sur cette terre. Quand nous avons des épreuves, nous n’y faisons pas face seuls. Nous ne sommes pas non plus seuls dans notre souffrance. Plutôt, Dieu est en nous par le Saint-Esprit. Ressentez-vous et appréciez-vous cela dans votre vie quotidienne? Savez-vous par votre propre expérience que le Saint-Esprit est effectivement avec vous? Le ressentez vous en vous? Certains pécheurs chrétiens croient que le Saint-Esprit vient dans leur cœur et repart comme Il veut. Mais ce n’est pas vrai. Une fois que le Saint-Esprit vient dans votre cœur, Il demeure en vous tout le temps. Le Seigneur a dit à Ses disciples: “Mais le consolateur, l'Esprit-Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit” (Jean 14:26). Donc, lorsque ceux qui ont reçu la rémission des péchés entendent la Parole de Dieu, ils comprennent ce que signifie cette Parole.
Mes chers croyants, Dieu est avec nous maintenant. De plus, Dieu n’est pas seulement avec nous en cet endroit, mais Il est aussi dans le cœur de chaque croyant né de nouveau et toute église née de nouveau dans le monde entier. Ne soyez pas si étroit d’esprit en pensant que Dieu serait seulement dans notre église. 
Vous connaissez tous Aaron, n’est-ce pas? Aaron était le Souverain Sacrificateur. En tant que Souverain Sacrificateur, il devait pouvoir s’identifier à tout son peuple. Il devait écouter tous les péchés commis par chaque Israélite. C’est alors seulement qu’il pouvait amener un sacrifice à Dieu et Lui confesser chaque péché commis par le peuple d’Israël. C’est ainsi qu’Aaron pouvait expier les péchés de son peuple, en venant dans la présence du Seigneur et transférant leurs péchés sur le sacrifice offert.
L’Eglise joue un rôle comme celui-là. Jésus-Christ qui est Dieu Lui-même est le Souverain Sacrificateur du Royaume des Cieux, et l’Eglise de Dieu est le Souverain Sacrificateur de la terre. Vous devriez avoir une pensée large. Vous devez être ambitieux et large d’esprit. C’est particulièrement important pour que nous puissions obéir à la Parole.
Quel genre de Dieu est notre Dieu? Votre Dieu est-Il différent du mien? Si nous sommes tous les deux vraiment nés de nouveau, alors nous avons le même Dieu. En fait, Dieu est le même partout, et la seule différence c’est de savoir si quelqu’un croit au Dieu vivant ou à un Dieu mort. Si vous croyez au Dieu vivant, vous aurez beaucoup d’épreuves. Mais malgré cela, vous devez supporter toutes vos épreuves par la foi, car vous connaîtrez alors la volonté de Dieu. Dieu agira alors dans votre vie et vous aidera. Puisque Dieu est votre Père, Il vous aidera en tant que Son enfant. Le Père vous ignorerait-Il alors que vous essayez de vivre selon Sa volonté en tant que Son enfant? Ne vous aiderait-Il pas évidemment? Il agira bien sûr dans votre vie et vous aidera à chaque pas sur le chemin.
Dieu est notre Dieu, le Dieu de ceux qui sont nés de nouveau. Même avant que je ne sois né de nouveau, je croyais en ce Dieu convaincu de tout cœur qu’Il était bon et qu’Il était le Dieu d’amour, mais c’est seulement après que je ne sois né de nouveau que j’ai véritablement expérimenté cela. Avant que je ne sois né de nouveau, je ne pouvais pas réellement expérimenter l’amour de Dieu en dépit du fait de croire en Lui ardemment. En fait, plus je croyais, plus ma foi était vaine. Je ne ressentais que de la frustration chaque jour.
Cependant, une fois que je suis vraiment né de nouveau et ai commencé à suivre le Seigneur, je n’ai jamais été déçu, pas une seule fois. Le Seigneur ne m’a jamais laissé. Peu importe quelles étaient mes circonstances, aussi longtemps que je croyais au Seigneur et Le suivais, Il venait infailliblement à mon aide à chaque fois. C’est parce que le Dieu Trinitaire est devenu mon Dieu une fois que je suis né de nouveau. Mais avant que je ne sois né de nouveau, Il n’était pas mon Dieu, mais une autre divinité était mon dieu. 
 Je suis si heureux maintenant que les mots ne peuvent exprimer combien je suis heureux. Parfois, je vois nos saints souffrir dans les épreuves, mais en des temps comme cela, rappelez-vous que Dieu est devenu votre Dieu, et qu’Il est avec vous. Rappelez-vous cela tout le temps. Dieu commencera alors à vous aider. Alors que nous continuons de mener nos vies sur la terre, nous ne devrions jamais penser à Dieu en dehors de nous, comme si Dieu était loin de nous et que nous étions tous seuls. Dieu est notre Dieu et notre Aide.
Réalisons tous donc ici combien notre Seigneur est merveilleux et bon, et remercions notre Seigneur. Remercions-Le de ce qu’Il est avec nous, réalisant qu’Il est le Dieu des fidèles, Le louant, L’appelant notre Père, et Le glorifiant pour Son salut. J’espère et prie que vous marchiez tous avec Dieu par la foi dans votre vie quotidienne. Nous devrions tous apprécier combien c’est une grande bénédiction d’avoir pu appeler Dieu notre Père pour le restant de nos vies, et quel grand privilège c’est qu’Il soit devenu votre Dieu et le mien. Et nous devons croire en ces bénédictions merveilleuses.
Mes chers croyants, je demande à chacun de vous de croire sans faute que le Dieu vivant n’est autre que notre propre Dieu. Le Dieu que nous invoquons n’est pas le Dieu de n’importe qui. Il est le Dieu vivant de tous ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Il écoute nos prières, et Il est un avec nous. De plus, Il est notre Père et notre Sauveur, et Il est toujours avec nous et nous aide tout le temps. N’oubliez jamais qu’Il est un corps et une famille avec nous.
Puisque Dieu est avec nous, nous avons revêtu une telle grâce et reçu de telles grandes bénédictions. Je vous demande à tous d’apprécier cela et de Le remercier pour cela. Bien que beaucoup de gens cherchent Dieu constamment, leur large majorité Le cherche sans même réaliser qui Il est.
Par contre, lorsque nous recherchons l’aide de Dieu, nous savons qu’Il est notre Père, Jésus-Christ notre Sauveur, et le Saint-Esprit avec nous dans nos cœurs Ainsi, réalisant que ce Dieu vivant nous aide, nous devrions tous faire Son œuvre avec reconnaissance, Le louer dans nos vies quotidiennes au travail et à la maison, et servir l’Eglise diligemment. Et à travers l’Eglise, nous devrions réaliser la gloire de Dieu et Sa volonté, et les chérir profondément dans nos cœurs.