Sermons

Sujet 21: L’Evangile de Marc

[PARTIE 14-1] L’évangile peut être prêché seulement quand nous le servons (Marc 14:3-9)

L’évangile peut être prêché seulement quand nous le servons
(Marc 14:3-9)
“Comme Jésus était à Béthanie, dans la maison de Simon le lépreux, une femme entra, pendant qu'il se trouvait à table. Elle tenait un vase d'albâtre, qui renfermait un parfum de nard pur de grand prix; et, ayant rompu le vase, elle répandit le parfum sur la tête de Jésus. Quelques-uns exprimèrent entre eux leur indignation: A quoi bon perdre ce parfum? On aurait pu le vendre plus de trois cents deniers, et les donner aux pauvres. Et ils s'irritaient contre cette femme. Mais Jésus dit: Laissez-la. Pourquoi lui faites-vous de la peine? Elle a fait une bonne action à mon égard; car vous avez toujours les pauvres avec vous, et vous pouvez leur faire du bien quand vous voulez, mais vous ne m’avez pas toujours. Elle a fait ce qu'elle a pu; elle a d'avance embaumé mon corps pour la sépulture. Je vous le dis en vérité, partout où la bonne nouvelle sera prêchée, dans le monde entier, on racontera aussi en mémoire de cette femme ce qu'elle a fait.”


Les saints justes qui sont nés du Saint-Esprit sont appelés à servir le Seigneur en s’attachant à l’évangile. Inutile de le dire deux fois, c’est naturel pour tous les saints de le faire.
Le passage des Ecritures d’aujourd’hui parle d’une femme qui a versé de l’huile parfumée de grand prix sur Jésus. Sur la base du passage d’aujourd’hui, nous pouvons voir que Jésus chérissait et admirait ce genre d’acte peu importe qu’elle ait versé l’huile sur la tête de Jésus ou Ses pieds. Ce récit est rapporté dans les Quatre Evangiles. Quand nous regardons l’Evangile de Jean ou l’Evangile de Luc, nous pouvons trouver l’histoire d’une femme pécheresse qui a versé cette huile de grand prix sur les pieds de Jésus, les lavant de larmes et essuyant Ses pieds avec ses cheveux.
Elle a fait cela par gratitude pour la rémission de ses péchés que le Seigneur lui a donnée, et cette huile versée préparait Son ensevelissement. A ce moment là un Pharisien qui avait invité Jésus pensait en lui-même: “Si cet homme était prophète, il connaîtrait qui et de quelle espèce est la femme qui le touche, il connaîtrait que c'est une pécheresse” (Luc 7:39). La femme était une telle pécheresse. En d’autres termes, elle était une pécheresse bien connue dans cette ville. Néanmoins, Jésus leur dit “Je suis entré chez vous, vous ne M’avez pas donné d’eau pour laver Mes pieds, mais elle a lavé Mes pieds avec ses larmes et les a essuyés avec ses cheveux. En faisant cela, elle a préparé Mon ensevelissement à l’avance et a servi l’évangile”. Il ajouta “Ceux qui ont reçu la rémission de leurs péchés feront la même chose qu’elle, mais ceux qui ne reçoivent pas la rémission des péchés Me rejetteront. Mais ceux qui nient leurs péchés ne M’accepteront pas.”
Cet événement dans le passage d’aujourd’hui est arrivé quand Jésus mangeait chez Simon le lépreux à Béthanie. Une femme est venue avec un vase d’albâtre contenant un parfum d’un grand prix. (Note: la Bible ne désigne pas une femme spécifiquement nommée, mais elle dit juste “une femme”). Elle brisa le vase et le versa sur Sa tête. Utilisant cette occasion, les Pharisiens ont essayé d’entamer un conflit avec Jésus.
Le passage ne dit-il pas: “une femme entra, pendant qu'il se trouvait à table. Elle tenait un vase d'albâtre, qui renfermait un parfum de nard pur de grand prix; et, ayant rompu le vase, elle répandit le parfum sur la tête de Jésus”? Un vase de nard pur était très cher. Un vase de parfum valait l’équivalent d’un salaire de 300 jours par un homme jeune, fort, et en bonne santé. Que pensez-vous qu’il s’est passé quand elle a brisé le vase de ce parfum coûteux? Le parfum ne coulerait-il pas sur Lui? Il n’est pas difficile d’imaginer cette scène, “Oh mon Dieu! Quel gâchis! Un tel parfum cher est maintenant parti juste en une fois sur Sa tête. Le salaire d’une année d’un homme en bonne santé vient d’être gaspillé.”
Mais c’est une idée erronée. Notre Seigneur nous dit que c’est mal de penser que l’argent dépensé pour faire des choses invisibles comme diffuser l’évangile, adorer Jésus, et aider les gens à recevoir la rémission des péchés n’est pas aussi bien dépensé que l’argent dépensé pour fortifier le corps, aider les pauvres, ou guérir les maladies. Le Seigneur a dit à Ses disciples de se rappeler de ce qu’elle a fait, disant: “partout où la bonne nouvelle sera prêchée, dans le monde entier, on racontera aussi en mémoire de cette femme ce qu'elle a fait.”
Dans les pays du Moyen Orient comme Israël où la qualité de l’eau est faible, le parfum est un objet extrêmement cher. C’est parce que le parfum est nécessaire à l’utilisation sur le corps pour cacher les odeurs dans ces endroits où il n’y a pas assez d’eau et une faible qualité de vie. Les historiens disent que le parfum original de nard était extrait d’arbres aromatiques dans les Montagnes de l’Himalaya, et puisque c’était si rare, c’était toujours extrêmement cher. Le sujet c’est qu’une femme a versé ce genre de parfum cher sur la tête de Jésus. Quand le vase d’albâtre a été brisé et qu’elle a tout versé en une fois, un tel parfum équivalant à une année de salaire a disparu. Ceux qui étaient là et regardaient ont pensé que c’était un grand gaspillage et ont commenté: “A quoi bon perdre ce parfum? On aurait pu le vendre plus de trois cents deniers, et les donner aux pauvres”.
Comme je l’ai mentionné précédemment, un denier était le salaire quotidien d’un homme. Pour calculer ce qu’elle avait fait pour mieux comprendre, trois cent deniers c’est le montant qu’un homme aurait gagné après trois cent jours de dur labeur sans rien dépenser du tout. Les gens ont probablement considéré son acte comme une perte. Ils ont pensé que cela aurait été mieux et plus significatif si elle n’avait pas versé le parfum sur la tête de Jésus, mais l’avait vendu et avait donné l’argent aux pauvres. Même si les gens étaient dans le jugement, Jésus n’a pas considéré son acte de service comme une perte insignifiante. Jésus a dit que ce qu’elle avait fait été bon et Il l’a louée pour avoir préparé Sa mort et l’ensevelissement. Et Il a ensuite ordonné à Ses disciples de se souvenir de son acte partout où l’évangile serait prêché. 


Que signifie servir le Seigneur?


Nous pouvons nous questionner ainsi: “Que signifie servir le Seigneur?” Quand Jésus était assis à la table dans la maison de Simon le lépreux, et qu’une certaine femme a versé un parfum très cher, les Pharisiens et beaucoup d’autres gens ont immédiatement pensé aux pauvres: “Ce parfum n’aurait-il pas plutôt dû être vendu pour le donner aux pauvres au lieu d’être gaspillé comme cela? Les pauvres en auraient bénéficié, et elle se serait senti bien aussi”. Leurs pensées étaient basées seulement sur des termes terrestres et humains. Ils ont aussi jugé son acte sur la base de ce genre de pensées. 
Mais Jésus leur a dit: “Elle a fait une bonne action à mon égard; car vous avez toujours les pauvres avec vous, et vous pouvez leur faire du bien quand vous voulez, mais vous ne m’avez pas toujours.” Jésus a parlé ici de la façon juste et correcte de servir le Seigneur.
Nous pouvons réfléchir à la façon dont nous devrions considérer l’acte de servir selon notre perspective. Servir les gens est un acte précieux. Dans la perspective du monde, c’est sûrement un acte significatif d’aider les pauvres avec 300 deniers qui équivaudraient à trois cent jours de salaire d’un homme au travail. Mais le Seigneur nous demande: qu’est-ce qui vaut mieux, servir les gens ou servir l’évangile du Seigneur? Quelle est la bonne chose à faire? Nous recevons des enseignements divins sur ce sujet à travers Sa Parole.
Le verset 8 dit: “Elle a fait ce qu'elle a pu; elle a d'avance embaumé mon corps pour la sépulture.” Cela signifie qu’elle a servi l’évangile de toutes ses forces. Nous devons réfléchir à ce que cela signifie réellement de servir. En d’autres termes, nous devons méditer sur ce que nous servons dans notre vie. Dans le passage d’aujourd’hui nous voyons des gens dire qu’elle a “gaspillé” ce parfum, mais en fait ce que les autres font pour les gens peut être considéré comme un “gaspillage” dans la plupart des cas. Investir dans les gens et aider les gens avec des choses est une “perte” dans un sens. Selon un ancien proverbe Coréen, “Ne prenez pas soin d’un animal aux cheveux noirs”. Nous Coréens avons tous les cheveux noirs. Donc ce proverbe signifie qu’il vaut mieux aider les animaux que les hommes. Les animaux rendent toujours la faveur par la grâce alors que les gens répondent à la faveur par de la haine peu importe combien vous les aidez. Je crois que c’est basé sur l’expérience de nos ancêtres. 
Quand nous réfléchissons au fait de “servir” et qui servir, Dieu ou les hommes, la Bible nous dit que servir Dieu est réellement la bonne chose à faire, et il convient de servir le Seigneur lorsque nous avons l’occasion de le faire. Il y avait toujours des pauvres et Il aurait pu les aider autant qu’ils l’auraient voulu puisque le temps de Jésus était compté avant qu’Il ne soit puni à la Croix à notre place. Donc verser le parfum sur la tête de Jésus était une préparation à Son ensevelissement.
Nous n’avons en réalité pas beaucoup d’occasions de servir l’évangile. Avons-nous beaucoup d’opportunités de travailler pour l’évangile durant notre vie entière? Vous découvrirez rapidement que ces occasions sont rares et éloignées. Dieu nous dit explicitement à nous les justes quelles sont les bonnes réponses aux questions suivantes: “Qu’est-ce que les chrétiens devraient servir? Et qui devrions-nous servir entre Dieu et l’homme après être devenus Ses enfants? Dans quelle perspective devrions-nous servir Dieu, d’une perspective humaine ou de celle de Dieu?”
Servir et aider les gens n’a pas de fin. Il y a une fourniture sans arrêt de gens qui ont besoin d’aide. Ces jours ci certains chrétiens Coréens ont envoyé le “Pain de l’Amour” à des enfants dans des pays africains, et l’aide qu’ils donnent est grande. Néanmoins, ces pays ont toujours des enfants qui meurent de faim chaque jour en dépit de leur aide. Notre pays les aide avec des sommes astronomiques d’argent. Je suppose que des pays riches comme les USA envoient plus d’argent que nous. Alors pourquoi la situation ne s’améliore-t-elle pas avec toute l’aide qu’ils reçoivent? Comme vous pouvez le voir, aider les gens juste physiquement et financièrement est infini et insignifiant. Si vous voulez vraiment aider les gens, vous devez partager d’abord l’évangile avant tout autre chose. S’ils cessent de servir les idoles et leur culte ancestral et commencent à servir Dieu, ces pays peuvent avoir des fleurs et des grains abondants au lieu des maladies et la famine.
Dans le passage d’aujourd’hui, les gens ont pensé aux pauvres et ont considéré que le parfum versé sur Jésus était gaspillé, mais qu’est-ce que le vrai gaspillage? Nous devrions réaliser que ce qu’ils ont pensé comme étant servir et aider les gens était une vraie perte. Quand nous servons Dieu, Il pourvoit toujours pour que Son peuple ait ce qu’il faut. Mais servir les gens est une pure perte. Il y a différentes perspectives à ce sujet. La perspective des croyants diffère de celle des incroyants. Jésus voyait les choses différemment des Pharisiens. Aux yeux de Jésus, cette femme a fait ce qui était juste, qui préparait Son ensevelissement et Son œuvre de l’évangile. La Bible dit qu’elle a servi le Seigneur humblement sans épargner ses possessions pour l’évangile qui sauve les gens. Les Pharisiens ont dit qu’elle a gaspillé sa possession, le parfum de grand prix, mais Jésus a dit que le donner aux pauvres est une perte.
Nous devrions être pleinement conscients de ceci: “Qu’est-ce qui est juste, servir Dieu ou l’homme? Qui servons-nous maintenant même? Qui devrions-nous servir à l’avenir?” Nous devons décider attentivement qui nous devrions servir comme Seigneur de notre vie.
Nous ne devrions pas dépenser notre énergie dans des choses inutiles ou servir l’homme pour rien, mais nous devrions choisir quelqu’un qui mérite vraiment notre service. Vous pourriez ne pas comprendre ce que je vous dis. Vous pouvez vous questionner et dire “Pourquoi est-ce une perte d’aider les pauvres? N’est-ce pas de l’amour?” Oui, c’est de l’amour. C’est une sorte d’amour, mais vous avez besoin de dons spécifiques dans ce genre de charité et d’aide aux autres. Vous devez avoir certains dons pour aider les gens. Ce n’est pas bien d’aider les autres aveuglément. Donner de la nourriture aux mendiants sans y réfléchir les encourage à mendier toujours. Vous ne devriez pas donner d’argent aux mendiants. Vous ne devriez pas donner de riz aux mendiants. D’une certaine façon, vous devriez leur tourner le dos. Quand les mendiants viennent au sanctuaire pour avoir quelque chose, je leur dis froidement “Sortez! Pensez-vous que l’Eglise est juste un endroit où l’on donne de l’argent aux mendiants? Vous dépenseriez tout dans des liqueurs si je vous en donnais. Pensez-vous que les gens ici font des offrandes pour que vous achetiez des liqueurs?”
Je vais vous dire pourquoi je leur dis des choses si dures même si je pourrais les aider par pitié. Je peux leur donner dix ou vingt dollars ou même cent ou mille dollars. Je veux aider tout le monde si c’est pour commencer une entreprise et retomber sur ses pieds avec l’argent que je lui donne. Mais ces gens dépenseraient tout pour consommer des liqueurs. Ce genre de gens dépenseront tout ce que vous leur donnez pour devenir encore pires. C’est pour cela que nous ne devons pas aider ces gens là. Nous ne les aidons pas parce que notre acte d’aide finira par les ruiner eux-mêmes et ce serait une situation encore pire.
Nous devons aussi réfléchir à qui nous servons, Dieu ou l’homme. Vous ne pouvez pas dire que servir est toujours bon. Servir est généralement une bonne chose, mais servir aveuglément ne peut pas toujours être bon. Vous serez dans un grand problème si vous servez les gangsters ou les dealers. Nous devons servir celui qui mérite vraiment notre service. Servir correctement c’est servir la bonne personne pour la bonne cause. 
Nous devrions choisir l’un ou l’autre, c’est à dire Dieu et Son Evangile ou le monde. Quand nous choisissons de servir Dieu et l’évangile, Son évangile sera répandu et portera des fruits par milliers et millions et les gens seront heureux. Les pécheurs recevront la rémission de leurs péchés et vivront une nouvelle vie, et les gens condamnés seront sauvés de leurs péchés et mèneront une bonne vie avec espoir. Par contre, les pauvres ne disparaîtront jamais même si nous aidons. Les pauvres existeront toujours jusqu’à la fin du monde. La pauvreté existe même dans les pays développés. Il y a des pauvres aux Etats-Unis et dans beaucoup de pays Européens. La Corée n’est pas une exception. Certaines personnes dépensent plus que leur salaire mensuel pour un repas. D’autres dépensent le salaire mensuel d’une personne pour un bain de luxe ou une bouteille de vin. Pour quoi ces gens vivent-ils? Pour quoi les pauvres vivent-ils et pour quoi les riches vivent-ils? Dans ce monde, la valeur personnelle est basée sur ce pour quoi l’on vit.
La Bible dit que cette femme qui a versé de l’huile sur la tête de Jésus et a servir l’évangile a montré un grand exemple de service correct. Ce qui était remarquable dans son geste c’est qu’elle a offert une possession précieuse qui valait le salaire d’une année entière pour l’ensevelissement du Seigneur. Le fait qu’elle ait pris la bonne décision et fait cela est merveilleux et juste.
Chers croyants, vous devez réfléchir pour vous-même à qui vous rendez service dans votre vie. Qui servez-vous maintenant même? Qui servez-vous réellement? Il y a des gens de Dieu qui ont été sauvés mais qui sont encore dans la confusion sur le concept de “servir le Seigneur”. Nous devons réfléchir à cela et être au clair. 
Qui devrions-nous servir? Qui mérite réellement notre service quand nous recevons la rémission de nos péchés? Il est bon de servir Dieu. Croyez-vous cela? Comment devrions-nous mener nos vies sur la terre? Comment sommes-nous supposés vivre? Nous devrions être au clair sur le service de Dieu. Parfois nous oublions qui nous servons. Mais quand nous délibérons là-dessus, nous pouvons réaliser que tout est insignifiant si ce n’est servir Dieu, comme il est écrit:
“ Vanité des vanités, dit l'Ecclésiaste,
vanité des vanités, tout est vanité.
Quel avantage revient-il à l'homme de toute la peine qu'il se donne sous le soleil? ” (Ecclésiaste 1:2-3)
Dieu nous dit à nous qui sommes nés de nouveau que servir Dieu est la chose la plus digne. En d’autres termes, servir l’évangile est la chose qui récompense le plus. Notre Seigneur nous dit que servir le monde est une perte. “Les pauvres seront toujours parmi vous, mais je ne serai pas toujours avec vous. Vous avez tort si vous regardez seulement les pauvres”, dit le Seigneur.
Selon l’un de nos vieux dictons, la pauvreté est hors de contrôle même pour une nation. Aucune nation ni roi ne peut stopper la pauvreté. Peu importe combien les pauvres essaient, il est très difficile de vaincre la pauvreté. A moins que Dieu ne pourvoie à tout ce dont nous avons besoin comme la pluie et le temps chaud, la pauvreté ne peut s’arrêter avec aucune somme de forces humaines. 


Qu’est-ce que le service correct? 


Il y a beaucoup de gens qui servent leurs parents et enfants ou leur propre peuple. Pourquoi la pauvreté existe-t-elle alors encore sur terre? Le passage d’aujourd’hui nous dit pourquoi. Il est écrit en Marc 14:7: “car vous avez toujours les pauvres avec vous, et vous pouvez leur faire du bien quand vous voulez, mais vous ne m’avez pas toujours.” La Bible dit que c’est la volonté de Dieu qu’il y ait toujours les pauvres sur terre. Les humains ne cherchent pas Dieu si ce n’est à cause des problèmes et douleurs. 
Le passage des Ecritures d’aujourd’hui continue en disant: “Je vous le dis en vérité, partout où la bonne nouvelle sera prêchée, dans le monde entier, on racontera aussi en mémoire de cette femme ce qu'elle a fait” (Marc 14:9). Son acte de verser le parfum sur la tête de Jésus signifie qu’elle a servi l’évangile. Servir l’évangile est le service le plus approprié. Parmi tous les services comme servir l’évangile, servir les parents, servir votre peuple, ou servir les pauvres, servir l’évangile est le service le plus désirable. Toute personne dans le monde y compris vous et moi sert quelque chose. Nous avons tous quelqu’un à servir. Mais par dessus tout cela nous avons besoin de servir l’évangile. C’est le bon service. C’est le service juste et correct. Je vais vous le prouver.
Il fut un temps, il y avait un groupe d’Evangéliques au dix-septième siècle en Angleterre. Ils étaient fortement persécutés par la religion majoritaire de cette société. C’était encore à l’Epoque Sombre Médiévale ayant pour origine l’Edit de Milan. L’Empereur Romain Constantin a sorti l’Edit de Milan et légalisé le Christianisme. Les gens à Rome ont commencé à croire en Jésus comme une religion nationale. Les historiens disent que c’était une grande victoire du Christianisme sur le pouvoir séculier, mais ce n’était pas le cas. La vraie foi s’est détériorée en dégradant ce vrai Christianisme, et le Christianisme lui-même a éclaté quand l’Empire Romain l’a ruiné. Aussi longtemps qu’une personne venait à l’Eglise et confessait sa foi, cette personne était considérée comme un Chrétien. Personne ne se demandait si une personne avait réellement la foi ou non. Seules quelques personnes se rassemblaient avec la vraie foi. Comme le temps passait, l’église séculière a gagné plus de pouvoir et a commencé à persécuter ces vrais Chrétiens qui avaient encore la vraie foi. Ils ont arrêté et tué ces gens qui vivaient la Bible telle qu’elle est écrite.
Parmi eux se trouvaient les serviteurs de Dieu et des enfants qui avaient la foi correcte. Ils vivaient en Angleterre. Ils prêchaient l’évangile. Ils avaient cette foi unique qui était différente de celle des Catholiques ou celle de l’Eglise Anglicane. A ce moment là, quand les Evangéliques vivaient en Angleterre, on l’appelait “un pays sans coucher de soleil”. Ce pays avait tellement de colonies dans le monde entier, et le soleil brillait toujours quelque part dans ces colonies. L’Angleterre gagnait les guerres et augmentait sa richesse, donc il semblait que ce pays ne périrait pas. Ce pays est devenu le plus puissant et connu dans le monde entier. 
Cette Angleterre puissante a persécuté les Evangéliques. Ces gens ne pouvaient plus supporter la persécution et se sont enfuis dans un nouveau pays, à savoir l’Amérique, par bateau. Dès lors l’Angleterre est devenue un pays normal où le soleil se couchait comme partout. L’Angleterre ne gagnait plus de guerres, et donc ils devaient libérer les colonies. Et l’Amérique est ensuite devenue le pays le plus puissant sans coucher de soleil. 
Les Chrétiens fidèles ont voyagé d’Angleterre vers l’Amérique. Ils ont vécu en Amérique et ont prêché l’évangile au monde. L’Amérique est alors devenue le pays le plus puissant au monde. Ce pays qui avait deux cent ans de courte histoire est devenu le pays le plus puissant. Les pays avec une longue histoire comme la Chine ou la Corée ne sont pas comparables à ce pays. L’Angleterre n’est pas aussi puissante que l’Amérique. Même l’Europe entière rassemblée n’a pas la même puissance que l’Amérique. La Russie n’a pas non plus autant de puissance. C’est ainsi que sont les choses maintenant. 
Alors quelle en est la raison? Même si les Evangéliques n’ont pas prêché l’évangile de l’eau et de l’Esprit, Dieu a chéri leur amour pur pour Lui et les a bénis. Dieu a versé Ses bénédictions sur ceux qui ont gardé la foi et ont prêché la Parole de Dieu. Trouvez-vous difficile de le croire parce que je ne vous donne pas de dates et années exactes? J’espère que non. Vous savez tous que c’est vrai. C’est de l’histoire pure. 
Devenir un pays puissant sans coucher de soleil dépend du nombre de gens qui prêchent l’évangile et combien servent Dieu. La Corée est devenue un pays bien développé. L’on appelle ce développement miraculeux “le Miracle du Fleuve Han”. Comment sommes-nous arrivés là? Selon certains économistes renommés de ce monde, la Corée n’est pas un pays qui aurait pu avoir un tel développement et devenir productif. Nous avions peu de ressources naturelles ou humaines. Sommes-nous collaboratifs et industriels? Non, nous sommes paresseux et égoïstes. Avons-nous des ressources naturelles? Non! C’est pour cela que l’on dit que le développement de notre pays est le miracle de ce siècle. Ils disent que notre pays est très unique. La raison pour laquelle nous sommes devenus si riches est qu’il y a des gens qui ont servi le vrai évangile en Corée. Dieu a béni notre pays à cause de ces gens là. Croyez-vous cela comme un fait?
La Bible dit aussi que ce que cette femme a fait serait rapporté partout où l’évangile serait prêché parce qu’elle a servi l’évangile. C’est correct. Chers croyants, tout service n’est pas correct: seul servir l’évangile est le vrai service et le reste n’est que perte. 
Je ne dis pas que vous ne devriez pas aimer les autres ni manger. Vous pouvez faire d’autres choses tout en servant l’évangile. Le Seigneur a dit “Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus” (Matthieu 6:33). Nous devons fixer nos priorités correctement en servant le Royaume de Dieu et Sa justice. Ce dont nous devons nous rappeler au sujet du service digne et correct c’est que nous sommes supposés servir l’évangile pendant notre vie. Si nous faisons cela, Dieu se souviendra de nous. Il nous fera prospérer dans ce monde. Cela peut sembler enfantin quand je vous le dis, mais si vous prêchez l’évangile vous serez riche et béni, et c’est réellement vrai. Même si Dieu ne fait pas cela, nous devons néanmoins toujours servir Dieu et l’évangile. Est-ce que vous me suivez?
Je vous donne le secret pour une vie de succès pour votre famille, et ce secret est de servir l’évangile. Quand vous faites cela, il n’y a rien pour arrêter le flot de bénédictions et vous ne pouvez pas faire banqueroute même si vous le vouliez. C’est comme un chèque valable. Servir Dieu est le chèque que vous pouvez encaisser pour tout. Dieu récompense quiconque Le sert. Vous pouvez dire “Je n’ai rien fait de bon, mais comment ais-je reçu cela?” Les bénédictions de Dieu sont pour ceux qui Le servent Lui et l’évangile. Si vous ne servez pas Dieu ou cet évangile dans votre cœur, vos descendants ne prospéreront pas peu importe combien vous prétendez être bon et peu importe combien vous donnez aux orphelinats et écoles, et peu importe combien vous prenez soin avec compassion des mendiants. Vous marcherez aussi vers l’auto-destruction. C’est un fait établi. En d’autres termes, nous avons besoin de servir l’évangile. Si vous apprenez à servir l’évangile et en faites votre motivation, le succès est garanti. 
Savez vous que le Service International des Enfants Holt existe en Corée? Cette organisation a été établie en Corée en 1960 par Bertha et Harry Holt. Mme Holt est décédée il n’y a pas longtemps, et Mr Holt a adopté et pris soin de beaucoup d’orphelins et d’enfants de différentes races après la Guerre de Corée. Il n’a même pas fini son éducation élémentaire même s’il a fait beaucoup de bénéfices dans son entreprise. Il est devenu millionnaire avec son usine de papier. Nous utilisons du papier toilette n’est-ce pas? Les Américains utilisaient du papier toilette bien avant nous. Une entreprise de papier toilette a continué de fonctionner et a changé de propriétaires. Mr Holt a acheté cette usine et son stock et le tout à un prix minime et a commencé son entreprise, qui a rencontré un grand succès.
Après avoir survécu à une attaque cardiaque, il a choisi de dévouer sa vie entière à Dieu. Donc il a commencé une affaire de bienfaisance pour les enfants pour faire quelque chose de bien. Il a établi le Service International pour Enfants Holt non seulement pour prendre soin des orphelins mais aussi pour prêcher l’évangile. Il a amené les orphelins Coréens dans des foyers chrétiens et les a aidé à grandir dans leur foi. Il possédait cette motivation précieuse. Et par conséquent, Dieu a béni toute sa vie à cause de son désir juste de servir le Seigneur. 
Chers croyants, je vais résumer ce que je viens de partager avec vous. Dieu nous dit que c’est notre travail de Le servir Lui et l’évangile. J’espère que vous avez eu l’occasion de réfléchir à ce que vous avez servi et ce que vous devriez servir dès maintenant à travers le message d’aujourd’hui. Vous devez découvrir ce que vous faites maintenant et qui vous allez servir à partir de maintenant. Ceux qui ont reçu la rémission des péchés mais ne savent pas quoi servir auront un zéro dans leur vie de foi. Si vous n’avez pas encore trouvé le sujet de votre service, vous êtes très loin d’être heureux. Vous dites au revoir à Dieu et au bonheur. Mais quand vous choisissez le bon objet de votre service, votre vie de foi sera prospère et heureuse. Et vous pouvez faire des choses qui récompensent avec Dieu.
Après que cette femme ait versé le parfum qui valait le salaire d’une année entière sur la tête de Jésus, Il a dit à Ses disciples de commémorer son acte partout où l’évangile serait prêché. Comme je l’ai mentionné précédemment, la somme importante de ce prix n’est pas le sujet. La Bible nous dit qu’elle a servi la bonne Personne et savait exactement ce qu’elle devait faire.
Puisque la Bible la désigne simplement comme une femme, elle était l’une des nombreuses femmes de l’époque. La Bible ne nous donne pas son nom, ce qui signifie que ce n’était pas quelqu’un de spécial. Elle était l’une des femmes communes qui étaient autour de Jésus. Elle n’était pas spéciale. Cependant, elle savait qu’elle avait raison. Elle savait quoi servir et ce qu’elle devait faire pour le restant de sa vie. 
Nous devons aussi découvrir quoi servir. Même si nous ne pouvons pas donner notre salaire d’une année à Dieu, même si nous n’avons rien à Lui offrir, même si nous n’avons pas de capacités, ce qui est important c’est de savoir quoi et qui servir dans notre vie. Nous devons choisir le bon sujet de service. Me comprenez-vous?
Ne pensez pas que je vous dise cela parce que je suis un pasteur. Je suis comme vous quand je me tiens devant la Parole de Dieu. Vous pouvez penser que les pasteurs disent des choses comme cela habituellement. Certains pasteurs Coréens et orateurs de réveil aiment dire que notre pays a été évangélisé grâce à eux. Alors je les laisse dire. Les pasteurs Coréens et orateurs de réveil ont plutôt détruit notre pays. Ils ont été bons pour exploiter et soutirer de l’argent. Mais ils n’ont pas dit à leur auditoire de choisir les voies divines et quoi servir. Ils étaient occupés à collecter de l’argent dans la poche des gens et les comptes en banque. Ils n’ont pas enseigné les gens sur la bonne façon de vivre, mais ils se souciaient seulement de leur propre accomplissement comme la grandeur du bâtiment d’église qu’ils pourraient construire. Ces orateurs de réveil ont fait le travail en insistant sur l’argent qu’ils pourraient soutirer aux Chrétiens Coréens. 
Je ne dis pas cela parce que je suis un pasteur. Je veux juste que vous sachiez que servir Dieu et l’évangile est la bonne chose à faire même si vous n’avez pas assez de temps et d’argent. Comprenez-vous cela? Vous pouvez être réellement heureux seulement une fois que vous réalisez cela. Cela fonctionne en vice versa: si vous menez votre vie sans réaliser cela, vous serez misérable. Soit un voleur ou une maladie prendra toute votre richesse, peu importe combien vous avez accumulé de possessions. Si vous servez Dieu, Il vous reconnaîtra et votre vie fleurira. Je voulais vous dire cela aujourd’hui.
Demandez-vous cela “Que vais-je servir à l’avenir?” Je suis fortement convaincu que servir Dieu est la bonne chose à faire dans ma vie. “Vais-je dans la mauvaise direction parce que je suis trop occupé par mon travail?” Je m’inquiète de pouvoir servir le monde et moi-même avec de bonnes excuses sans le réaliser. Je suis à cent pour cent certain que ma vie sera juste et récompensée si je sers Dieu et l’évangile pour le reste de mes jours. Cela s’applique à vous aussi.
Chers frères et sœurs, la Bible nous parle de ce qu’est le vrai service à travers le service d’une femme. Une vie de foi correcte qui se confie en Dieu et Le suit après avoir reçu la rémission des péchés n’est autre que le service de Dieu. La Bible nous montre que c’est correct. Nous devons réaliser que Dieu nous dit que Le servir est notre première priorité et tout ce qui nous concerne nous-même vient en second plan et c’est la bonne chose à faire.