Sermons

Sujet 19: Éphésiens

[PARTIE 3-1] Faites votre travail spirituel sans cesse (Éphésiens 3:1-21)

( Éphésiens 3:1-21 )
"À cause de cela, moi Paul, le prisonnier de Christ pour vous païens...si du moins vous avez appris quelle est la dispensation de la grâce de Dieu, qui m'a été donnée pour vous.
 C'est par révélation que j'ai eu connaissance du mystère sur lequel je viens d'écrire en peu de mots.
  En les lisant, vous pouvez vous représenter l'intelligence que j'ai du mystère de Christ.
Il n'a pas été manifesté aux fils des hommes dans les autres générations, comme il a été révélé maintenant par l'Esprit aux saints apôtres et prophètes de Christ.
Ce mystère, c'est que les païens sont cohéritiers, forment un même corps, et participent à la même promesse en Jésus Christ par l'Évangile, dont j'ai été fait ministre selon le don de la grâce de Dieu, qui m'a été accordée par l'efficacité de sa puissance.
À moi, qui suis le moindre de tous les saints, cette grâce a été accordée d'annoncer aux païens les richesses incompréhensibles de Christ, et de mettre en lumière quelle est la dispensation du mystère caché de tout temps en Dieu qui a créé toutes choses, afin que les dominations et les autorités dans les lieux célestes connaissent aujourd'hui par l'Église la sagesse infiniment variée de Dieu, selon le dessein éternel qu'il a mis à exécution par Jésus Christ notre Seigneur, en qui nous avons, par la foi en lui, la liberté de nous approcher de Dieu avec confiance.
Aussi je vous demande de ne pas perdre courage à cause de mes tribulations pour vous: elles sont votre gloire. À cause de cela, je fléchis les genoux devant le Père, duquel tire son nom toute famille dans les cieux et sur la terre, afin qu'il vous donne, selon la richesse de sa gloire, d'être puissamment fortifiés par son Esprit dans l'homme intérieur, en sorte que Christ habite dans vos cœurs par la foi; afin qu'étant enracinés et fondés dans l'amour, vous puissiez comprendre avec tous les saints quelle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur, et connaître l'amour de Christ, qui surpasse toute connaissance, en sorte que vous soyez remplis jusqu'à toute la plénitude de Dieu.
Or, à celui qui peut faire, par la puissance qui agit en nous, infiniment au delà de tout ce que nous demandons ou pensons, à lui soit la gloire dans l'Église et en Jésus Christ, dans toutes les générations, aux siècles des siècles! Amen!"
 

Quand nous regardons à ce que l’apôtre Paul a écrit dans son Épître aux saints d’Éphèse, nous pouvons voir que Dieu notre Père nous a délivrés de tous nos péchés et nous a sauvés de notre destruction par Jésus Christ et Son évangile de l’eau et de l’Esprit. L’apôtre Paul témoigne ici que Dieu nous a adoptés, nous qui avons été sauvés en Jésus Christ, comme Ses propres enfants, et qu’Il nous a donné la vie éternelle.
Dans la lecture des Écritures d’aujourd’hui, l’apôtre Paul prêche la dispensation du salut que Dieu a répandu sur nous – c’est-à-dire qu’il rend témoignage de la profonde providence de Dieu. Donc, nous pouvons voir la preuve que Dieu le Père nous a sauvés nous humains de tous nos péchés par Son Fils Jésus Christ. Nous sommes aussi capables de réaliser la vérité du salut.
Bien que la Parole de Dieu soit applicable à tout le monde également, c’est spécifiquement par l’Église de Dieu que Sa Parole est prêchée. Au temps de l’Ancien Testament, c’est par les prophètes que Dieu révélait Sa Parole, alors qu’au temps du Nouveau Testament c’est par les apôtres de Jésus Christ que Dieu a révélé Sa Parole. En particulier dans cette ère du Nouveau Testament, Dieu a fait connaître la vérité du salut non seulement au peuple d’Israël mais aussi aux Gentils, pour qu’ils réalisent aussi que Dieu le Père a sauvé tous les humains par Son Fils Jésus Christ et l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Les Gentils peuvent donc aussi devenir des enfants de Dieu et Son peuple par la foi et participer à la gloire de Son Royaume.
Cela signifie-t-il alors que toute personne née sur la terre a accepté la Parole de Dieu? Non, ce n’est pas le cas. Bien que Dieu ait fait connaître Sa Parole à tout le monde, Il n’a pas permis à tout le monde de se revêtir de Sa grâce pour le salut inconditionnellement. Plutôt, Dieu a donné une conscience à tout le monde et a mis la crainte de Dieu dans les cœurs, pour que quiconque cherche Dieu puisse Le trouver, quiconque veut Le rencontrer puisse Le rencontrer, et quiconque veut savoir qui il est et où il va puisse réaliser qu’il est un pécheur désespéré allant en enfer. En d’autres termes, Dieu a permis que tous réalisent qu’ils sont des objets de l’amour de Dieu qui ont besoin d’être sauvés par Lui. 
 


Dieu a rencontré tous ceux qui l’ont cherché sincèrement


Permettez-moi de vous en donner un exemple concret. Quand nous regardons en Actes 8:26-40, nous voyons Philippe prêcher l’évangile à un eunuque éthiopien. L’eunuque venait de commencer son long voyage vers son pays après être venu à Jérusalem pour adorer Dieu, et sur son chemin de retour, il lisait les Écritures dans son char, en particulier le passage suivant d’Ésaïe 53:7-8:
“Il a été maltraité et opprimé,
et il n’a point ouvert sa bouche. 
Semblable à un agneau qu’on mène à la boucherie, 
à une brebis muette devant ceux qui la tondent; et il n’a
point ouvert sa bouche. 
Il a été enlevé par l’angoisse et le châtiment; 
et parmi ceux de sa génération, qui a cru qu’il était
retranché de la terre des vivants et frappé pour les péchés
de mon peuple ?”
À ce moment là, l’eunuque éthiopien ne pouvait pas comprendre ce que signifiait ce passage et pour qui il était écrit, comme il n’avait pas la compréhension de l’évangile. Sachant cela à l’avance, Dieu a envoyé Philippe le diacre et lui a dit d’enseigner la signification de ce passage à l’eunuque. Donc Philippe s’approcha du char de l’eunuque et lui demanda “comprends-tu ce que tu lis?” Quand l’eunuque dit qu’il ne comprenait pas le passage, Philippe lui expliqua qu’il parlait de Jésus et Son salut, lui disant “Jésus Christ est devenu notre Sauveur en venant sur cette terre, portant tous les péchés de la race humaine par Son baptême, mourant à la Croix, et ressuscitant d’entre les morts. C’est ce que signifie ce passage en Ésaïe, prophétisant que Jésus Christ sauverait l’humanité entière en se sacrifiant Lui-même.” Entendant l’explication de Philippe, l’eunuque éthiopien a pu comprendre la signification du passage qu’il lisait, a cru en Jésus, et a été sauvé. 
Ainsi, Dieu a permis à quiconque Le cherche sincèrement de Le trouver. Le problème, cependant, c’est que les gens ne cherchent pas Dieu même si Dieu leur a donné la capacité de Le connaître (Romains 1:19). Au contraire, ils ne refusent pas seulement de croire en Dieu, mais ils pensent même qu’ils sont eux-mêmes comme Dieu. Comme si ce n’était pas assez, ils ont fait et adoré de faux dieux avec des choses périssables créées par Dieu. Dieu dit donc que tous les humains sont destinés à la destruction, car ils ont tous adoré des idoles à la place de Dieu. De plus, dès la naissance tout le monde a hérité des péchés d’Adam, l’ancêtre de la race humaine, et donc tout le monde est pécheur et tous les humains ont besoin de la grâce du salut que Jésus Christ le Fils de Dieu offre.
Au temps présent du Nouveau Testament, nous devenons enfants de Dieu si nous réalisons et croyons la Parole de vérité que Dieu le Père nous a sauvés de tous nos péchés par Jésus Christ. En d’autres termes, Dieu a offert l’évangile de l’eau et de l’Esprit à travers Son Église née de nouveau dans ce temps du Nouveau Testament. Donc, quand l’apôtre Paul prêchait l’évangile de l’eau et de l’Esprit durant l’ère de l’Église Primitive, ceux qui ont entendu et cru en cet évangile ont été sauvés pour former l’Église de Dieu et devenir citoyens de Son Royaume.
En ce temps là, ce n’était pas seulement l’apôtre Paul qui prêchait l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Les autres serviteurs prêchaient aussi l’évangile avec lui. Dieu a suscité beaucoup d’apôtres et d’évangélistes, leur faisant prêcher que Dieu a aimé les hommes au point où Il les a sauvés par Son Fils et les a délivrés de leurs péchés, de la destruction et de l’enfer; mais Dieu a fait connaître cette vérité seulement à ceux qui Le cherchaient. Dieu a permis que seuls ceux qui croyaient en cet évangile prêché par les serviteurs de Dieu obtiennent le salut, reçoivent la vie éternelle, et acceptent Jésus Christ dans leur cœur.
L’apôtre Paul a témoigné qu’il avait été lui-même sauvé parce que Dieu le Père avait sauvé la race humaine de tous ses péchés par Jésus Christ. Paul a été emprisonné comme un criminel pour rendre témoignage de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et il a même été mis à mort. Il a été jeté en prison juste parce qu’il prêchait la vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Malgré cela, Paul était si reconnaissant à Dieu qu’il témoignait: “Pour moi le moindre de tous les saints, cette grâce m’a été donnée pour que je prêche parmi les Gentils les richesses insondables de Christ” (Éphésiens 3:8). 
  


L’évangile prêché par l’apôtre Paul était l’évangile de l’eau et de l’Esprit


Ce n’était pas seulement l’apôtre Paul qui prêchait l’évangile de l’eau et de l’Esprit, mais l’apôtre Jean et l’apôtre Pierre prêchaient aussi le même évangile de l’eau et de l’Esprit. L’apôtre Paul a dit: “Vous qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ” (Galates 3:27); l’apôtre Jean a témoigné: “Il vient par l’eau et le sang – Jésus Christ; non par l’eau seulement, mais par l’eau et le sang. Et c’est l’Esprit qui rend témoignage, parce que l’Esprit est vérité” (1 Jean 5:6); et l’apôtre Pierre a témoigné: “Cette eau est une figure du baptême, qui nous sauve maintenant” (1 Pierre 3:21). Comme ces passages le montrent clairement, l’évangile que tous les apôtres ont prêché au commencement de l’Église Primitive était l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Même avant la fondation du monde, Dieu le Père avait planifié de nous sauver de tous nos péchés par Son Fils. Et Dieu voulait nous sauver selon ce plan en envoyant Jésus Christ sur la terre. Tout ceci est expliqué dans l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Cet évangile montre le plan du salut formé par Dieu Lui-même, le Créateur de toutes choses, comme il est écrit en Éphésiens 3:9 “de mettre en lumière devant tous quelle est la dispensation du mystère caché de tout temps en Dieu qui a créé toutes choses par Jésus Christ.” Comme l’apôtre Paul, nous révélons aussi maintenant l’évangile de l’eau et de l’Esprit au monde entier. 
 

Tout comme l’apôtre Paul, nous rendons aussi témoignage de l’évangile de l’eau et de l’Esprit

L’évangile de l’eau et de l’Esprit que nous prêchons maintenant est le grand mystère du salut que Dieu a planifié avant même la fondation du monde et a accompli en Jésus Christ. Alors que nous croyons en cet évangile de l’eau et de l’Esprit, nous devons réaliser et croire que cet évangile contient le grand plan de Dieu pour le salut de tous les humains. C’est en croyant en ce plan du salut formé en Jésus Christ que nous pouvons venir avec assurance dans la présence de Dieu sans aucune hésitation. Le seul moyen que les êtres humains viennent à Dieu sans honte est de recevoir la rémission des péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Bien qu’il y ait beaucoup de religions dans ce monde, l’objet de leur foi n’est pas Dieu. Ces religions consistent à déifier une créature et à l’adorer comme une idole. La seule vraie foi est celle qui se place dans l’évangile de l’eau et de l’Esprit donné par Dieu. Ceux qui peuvent venir dans la présence de Dieu sont seulement ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans leur cœur, l’évangile par lequel Jésus Christ a sauvé tous les humains. Par contre, ceux qui suivent seulement les doctrines religieuses de ce monde ne peuvent pas atteindre la justice de Dieu.
La Parole de Dieu que l’apôtre Paul prêche ici dans le passage des Écritures d’aujourd’hui est la Parole que nous devons tous comprendre et croire sans faute. L’apôtre Paul voulait que tout le monde comprenne cette Parole, réalise et croie en la profondeur et la largeur de la volonté de Dieu, et reçoive ainsi Christ dans son cœur. Un tel désir du cœur de l’apôtre Paul est clairement exprimé en Éphésiens 3:17 qui dit: “Que Christ demeure dans vos cœurs par la foi; étant enracinés et fondés dans l’amour.”
 


Comment Jésus Christ vient-Il dans nos cœurs?


Cela n’est possible que par notre foi en la justice de Dieu. Notre Seigneur nous a sauvés en portant tous les péchés de la race humaine en étant baptisé par Jean Baptiste, mourant à la Croix, et ressuscitant d’entre les morts. C’est en croyant en cette Vérité que nous pouvons recevoir le Seigneur dans nos cœurs. En d’autres termes, vous et moi devons recevoir la rémission des péchés en croyant que notre Seigneur a expié tous nos péchés, et c’est ainsi que nous pouvons accepter que Jésus Christ demeure dans nos cœurs purifiés. Effectivement, c’est notre foi qui permet à Jésus Christ de demeurer dans nos cœurs.
C’est par Son Fils Jésus Christ que Dieu le Père a accompli Son œuvre de salut. Et Dieu continue à agir par l’évangile de l’eau et de l’Esprit accompli par Son Fils. Autrement dit, Jésus Christ agit continuellement par Son peuple qui a la connaissance et la foi en Son salut. Donc n’oublions jamais le fait que c’est seulement à cause de notre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit que l’Esprit de Jésus Christ peut demeurer dans nos cœurs.
Comment Jésus Christ demeure-t-Il dans nos cœurs? Il demeure comme le Saint Esprit dans le cœur de tous ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. C’est pour cela que l’apôtre Paul a témoigné que c’est parce que le Saint Esprit demeurait dans son cœur qu’il était devenu un ouvrier de qualité du point de vue de Dieu.
L’apôtre Paul était un sacrificateur spirituel. Vous et moi sommes aussi des sacrificateurs spirituels, tout comme l’apôtre Paul, nous sommes tous des sacrificateurs spirituels. Vous devez savoir qu’il n’y avait pas de chaise ni de canapé dans le Tabernacle ou sa cour. Cela signifie que les sacrificateurs ne se reposaient pas pendant qu’ils faisaient leur devoir sacerdotal. L’apôtre Paul s’est-il reposé de ses devoirs sacerdotaux? Non, il n’en était pas question. Il a confessé en 1 Thessaloniciens 2:9 “Vous vous rappelez, frères, notre travail et notre peine: nuit et jour à l’œuvre, pour n'être à charge à aucun de vous, nous vous avons prêché l'Évangile de Dieu.”
Le problème dans le christianisme d’aujourd’hui c’est qu’il y a trop de sacrificateurs qui sont oisifs et se tiennent là. Il est mauvais pour un sacrificateur de ne pas remplir ses fonctions. Tout comme l’apôtre Paul a rempli ses fonctions sacerdotales jour après jour sans cesse, nous devons aussi remplir notre sacerdoce sans jamais arrêter.
Pour accomplir notre sacerdoce correctement comme cela, il est nécessaire de comprendre ce que fait un sacrificateur. Un sacrificateur est quelqu’un qui intervient entre Dieu et Son peuple pour expier les péchés. C’est par des sacrificateurs comme nous que Dieu accomplit Sa justice et Son amour, et comme nous les sacrificateurs prêchons l’évangile de l’eau et de l’Esprit, les pécheurs sont sauvés de tous leurs péchés en les transférant sur l’Agneau de Dieu par le principe de l’imposition des mains – c’est-à-dire par le baptême de Jésus Christ. Dieu a confié ces fonctions à chaque sacrificateur, et comme l’apôtre Paul a rempli ces fonctions sacerdotales au temps de l’Église Primitive, vous et moi les remplissons en ce temps présent. 
 

Chaque sacrificateur doit remplir ses fonctions

Vous et moi sommes devenus des sacrificateurs spirituels du point de vue de Dieu. Ces sacrificateurs peuvent effacer les transgressions des gens de ce monde. En particulier, ils peuvent remettre les transgressions de ceux qui sont trompés par de faux prophètes. Le rôle du sacrificateur est de remettre les péchés des gens par un sacrifice juste et de manifester l’amour de Dieu aux gens. Mais ce n’est pas la fin du rôle des sacrificateurs. Ils doivent aussi jouer le rôle de prophètes. Donc, aucun sacrificateur ne peut dire qu’il a rempli ses fonctions s’il a seulement désigné le péché des autres. Le sacrificateur a aussi le devoir important de faire que l’œuvre juste de Jésus Christ pour le salut soit connue de tous.
Jésus Christ était le premier à remplir le sacerdoce. Prenons donc un moment pour voir ce que Jésus Christ a fait pour nous. Avant tout, Il a rempli Son rôle de prophète à venir. Il nous a enseigné nos origines fondamentales, nous expliquant que nous étions pécheurs devant Dieu, où vont les pécheurs, et ce que nous devons croire pour recevoir la rémission des péchés. C’est pour cela que Jésus Lui-même a porté nos péchés sur Son propre corps en étant baptisé par Jean Baptiste. Il abandonna ensuite Son corps et s’offrit Lui-même à Dieu pour notre propitiation, amenant ainsi l’amour de Dieu dans nos cœurs par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, en d’autres termes, Jésus Christ nous a permis d’être sauvés de tous nos péchés, de devenir enfants de Dieu, et de recevoir la vie éternelle. Et grâce au sacrifice de Jésus Christ, nous avons connu et cru en la justice de Dieu et Son amour.
Un sacrificateur est quelqu’un qui sert Dieu et les hommes simultanément. L’un des devoirs sacerdotaux est de sauver les gens du péché. Le sacrificateur ne désigne pas seulement le péché des gens, mais il doit aussi sauver les gens qui meurent dans leur péché. C’est pour cela que Dieu nous a établis vous et moi au sacerdoce, pour que nous fassions l’œuvre du salut des âmes. Et c’est pour cela que vous et moi devons nous offrir à Dieu comme Ses sacrificateurs, et remplir nos devoirs sacerdotaux. Comme ceux qui sont devenus des sacrificateurs aujourd’hui, nous devons travailler sans cesse pour sauver tout le monde du péché, de la condamnation et de la destruction.
Chaque sacrificateur doit dédier tout son corps et cœur à Dieu pour remplir son sacerdoce. Tout ce que vous avez à faire comme sacrificateur c’est vous offrir à Dieu avec assurance, car vous vous dédiez à la cause juste. Se dédier à l’œuvre juste de Dieu est la façon dont les sacrificateurs Le servent. Le sacerdoce consiste à s’offrir soi-même pour servir Dieu, et chaque sacrificateur doit se dévouer lui-même à l’œuvre juste de Dieu.
Vous et moi avons reçu la rémission des péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Quel est alors notre rôle dans ce monde? Comme indiqué, nous sommes les sacrificateurs du temps présent. Aucun de nous ne devrait se reposer de son sacerdoce. Loin de là, vous et moi devons chercher à devenir des sacrificateurs fidèles en ce temps et à remplir nos devoirs sacerdotaux correctement. Pour remplir notre sacerdoce correctement, nous ne devons pas servir la corruption de ce monde. Après tout, nous dévouer à la diffusion de l’évangile pour sauver d’autres âmes au lieu d’une cause mauvaise est ce que signifie vraiment remplir notre sacerdoce correctement.
Si vous et moi voulons vraiment faire ce qui plaît à Dieu, alors nous devons servir l’évangile de l’eau et de l’Esprit. C’est une sérieuse désertion pour nous que de servir autre chose. Nous devons tous avoir une compréhension claire de ce pour quoi nous devons vivre. Que nous puissions mener ou non une vie de foi correcte dépend de ce que nous croyons ou non en l’évangile de l’eau et de l’Esprit et servons cet évangile. Notre sacerdoce, en d’autres termes, ne dépend pas de la connaissance séculière que nous avons. Plutôt, cela dépend entièrement de notre foi ou non en l’évangile de l’eau et de l’Esprit donné par Dieu et de notre choix de faire ce qui est droit.
Ceux dont la vie dépend de la connaissance séculière sont les enseignants de l’école ou les professeurs d’université. Le travail d’un professeur est de se dévouer à l’enseignement de ses étudiants et de partager la connaissance avec eux. La seule responsabilité que les professeurs ont vis à vis de leurs étudiants est de leur enseigner les cours qui leurs sont destinés avec efficacité, car leur rôle est juste un moyen de gagner leur vie. 
Par contre, ceux à qui le sacerdoce spirituel a été confié ne peuvent pas se restreindre à l’enseignement. Cela ne suffit pas qu’un sacrificateur enseigne la Parole de Dieu correctement, mais chaque sacrificateur doit aussi servir la justice de Dieu lui-même. Chaque sacrificateur doit remplir son sacerdoce fidèlement, comme Jésus Christ a fidèlement accompli toute Son œuvre de salut en portant tous nos péchés sur Son corps par Son baptême, étant crucifié à mort, et ressuscitant d’entre les morts. Étant venu sur la terre comme Souverain Sacrificateur, Jésus Christ s’est donné Lui-même à Dieu comme propitiation parfaite, et c’est pour cela que toute la race humaine peut maintenant recevoir la rémission des péchés et entrer dans le Royaume de Dieu en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Jésus est le Souverain Sacrificateur du Ciel; et comme l’apôtre Paul est un sacrificateur céleste, vous et moi sommes aussi des sacrificateurs célestes. C’est pour cela que vous et moi devons nous offrir à l’œuvre de Dieu. Je ne suis pas certain de la façon dont vous me voyez, mais je suis aussi un sacrificateur de Dieu qui sert le Seigneur avec tout mon dévouement. Et comme moi, vous dévouez aussi tout votre corps et cœur à l’évangile de l’eau et de l’Esprit du Seigneur pour soutenir ce ministère. Jésus a été baptisé et a versé Son sang pour accomplir l’œuvre qui Lui était confiée comme Souverain Sacrificateur du Royaume des Cieux. Comme sacrificateurs sur la terre qui suivent Ses pas, vous et moi offrons aussi nos corps à Dieu comme de vivants sacrifices chaque jour. Nous remplissons notre devoir sacerdotal en dévouant nos corps et cœurs à l’œuvre du Seigneur.
Y aurait-il quelqu’un, par hasard, qui ait abandonné son sacerdoce? Ou quelqu’un qui veuille abandonner son travail sacerdotal qu’il faisait jusqu’à maintenant? Quand nous regardons dans la Bible, nous voyons la mention du Sabbat, comme d’années sabbatiques. Les gens d’Israël se reposaient au Sabbat et durant l’année sabbatique. Une fois qu’un terrain était cultivé pendant six ans, le champ avait du repos la septième année. Suivant cette pratique, beaucoup de pasteurs dans ce monde insistent beaucoup sur leur année sabbatique. Quand la septième année arrive après qu’un pasteur ait commencé le ministère dans une église, il demande une année sabbatique pour prendre du repos et se recharger spirituellement. Son église répond alors à son souhait et continue à payer son salaire, pour qu’il se repose pendant un an. Ces pasteurs se reposent ainsi parce qu’ils ne considèrent leur ministère que comme une profession du monde. 
 


Nous croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit ne pouvons jamais nous reposer de notre sacerdoce


Si nous devions nous reposer de notre sacerdoce pendant un an, beaucoup de gens périraient par conséquent. Bien sûr, c’est vrai que nous souhaitons tous avoir un peu de repos pour nos corps fatigués. Mais nous ne pouvons pas nous permettre de prendre des pauses, car cela voudrait dire que beaucoup de gens périraient. Chaque sacrificateur doit donc continuer à prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit sans cesse jour après jour, mois après mois, et année après année. Nous devons tous nous offrir au Seigneur encore et encore. C’est notre appel sacerdotal de vivre comme cela.
Si quelqu’un qui croit en l’évangile de l’eau et de l’Esprit manque de faire son travail sacerdotal, alors il pratiquera inévitablement le mal. Nous connaissons et croyons en l’évangile de l’eau et de l’Esprit; nous savons que Dieu est notre Père et Jésus Christ notre Sauveur; et nous connaissons aussi l’Église de Dieu. En dépit de cela, si nous ne dévouons pas nos cœurs au service de la justice de Dieu, que se passerait-il pour tous les pécheurs de ce monde? Ils périront sans doute. Si vous ne faites pas l’œuvre de Dieu en dépit de votre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, c’est parce que votre cœur n’est pas en communion avec Dieu. Et si votre cœur n’est pas dévoué à la précieuse œuvre de Dieu, alors vous dévierez et vous perdrez. Vous ne vous soucierez même pas de savoir si l’évangile est prêché ou non, combien de gens visitent le site Internet de la Mission de la Nouvelle Vie, ou si notre ministère de l’évangile va bien ou pas.
Tout sacrificateur spirituel doit offrir sa foi à Dieu. C’est alors seulement que nous pouvons être en communion avec Dieu et remplir le devoir sacerdotal. L’apôtre Paul nous souhaite dans le passage des Écritures d’aujourd’hui “Que Christ demeure dans vos cœurs par la foi” (Éphésiens 3:17) et si nous voulons vraiment que Christ agisse dans nos cœurs comme cela, nous devons obéir à Sa volonté. Pour ce faire, nous devons d’abord réaliser que nous sommes des sacrificateurs, et nous devons nous dévouer à l’œuvre qui plaît à Christ. 
Le problème, cependant, c’est que nous sommes souvent tentés d’abandonner notre sacerdoce. Si votre cœur n’est plus dévoué à votre sacerdoce, alors vous êtes loin de Christ, et donc même si vous essayez de faire l’œuvre de Dieu, vous êtes dans les soucis immenses corps et esprit; et par conséquent, vous finirez par abandonner votre sacerdoce tôt ou tard. Cela peut arriver à chacun de vous; si vos pensées dévient, vous finirez par abandonner votre sacerdoce. Parfois, je souhaite aussi pouvoir aller quelque part et prendre une pause même quelques jours. Quand je me sens épuisé, je souhaite me reposer au moins quelques jours, seul sans être dérangé.
 

Qu’arrivera-t-il au monde si nous cessons de travailler pour servir la justice de Dieu?

Si nous les croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit ne faisons rien que nous reposer oisivement, non seulement il n’y a pas d’espoir pour les pécheurs du monde, mais il n’y a rien non plus à y gagner. Cela aura pour résultat que nos pensées dévient de Christ, pour être troublés et épuisés. Nos cœurs seront troublés et nos corps tomberont malades sans raison particulière. C’est pour cela que nous sommes poussés à faire l’œuvre du Seigneur et à Le servir même quand c’est difficile, parce que ne pas le faire est un pire problème pour nos cœurs.
Lorsque je suis au Centre de Formation de Disciples d’Inje, je pense toujours à la façon dont nous pourrions faire fonctionner le camp de formation des disciples plus efficacement et sainement, pour que les saints soient nourris spirituellement et joyeux pendant leur séjour. Il est naturel pour moi de penser à l’œuvre de Dieu comme cela parce que je suis devenu un sacrificateur pour Lui. Effectivement, pour nous tous qui sommes devenus des sacrificateurs spirituels, aucun moment ne passe sans penser à l’œuvre de Dieu. C’est parce que penser à l’œuvre de Dieu en soi c’est déjà servir Dieu, comme l’apôtre Paul dit que quoi que nous fassions, que nous buvions ou mangions, nous devons tout faire pour la gloire de Dieu. Ainsi, nous tous qui croyons en l’évangile de l’eau et de l’Esprit devons travailler chaque minute et chaque seconde.
Nous devons réaliser ici que lorsque nous nous offrons à Dieu pour faire Son œuvre juste, c’est alors que nous remplissons notre sacerdoce fidèlement. Peu importe que nous soyons fatigués ou lourds pour avoir servi l’évangile, nous ne pouvons nous permettre de prendre une pause prolongée. C’est parce que si nous nous reposons même quelques jours, notre passion pour Dieu se dissipera considérablement. Une fois que le cœur d’un sacrificateur commence à dévier vers le monde, il déviera loin de Dieu de façon incontrôlable. Et une fois que notre cœur a dévié trop loin de Dieu, il est très difficile de revenir, et c’est pour cela que nous devons faire l’œuvre de Dieu tous les jours pour le restant de nos vies. 
 

Il est presque impossible à quelqu’un qui a quitté l’Église de Dieu pour adorer les veaux d’or de revenir à l’Église

Pourquoi en est-il ainsi? C’est parce qu’une fois qu’un sacrificateur permet à son cœur d’être captivé par ce monde, il ne peut pas revenir dans les bras de Dieu même s’il le veut. Comme le monde est comme un marécage, quand vous y tombez, vous coulez plus profondément plus vous luttez. Nous ne devons donc jamais nous reposer de l’œuvre de Dieu même un moment. Ceux qui cherchent les gains du monde et adorent les idoles ont trop de culpabilité pour revenir à l’Église de Dieu, pensant en eux-mêmes “ l’Église de Dieu ne m’acceptera pas après que je me sois égaré à ce point”. Une fois que les justes vont dans le monde, ils ne peuvent pas revenir dans l’Église de Dieu non parce que quelqu’un les en empêche, mais parce qu’ils ne le peuvent pas eux-mêmes. Leurs cœurs sont trop captivés par les choses du monde pour s’en détourner. Donc nous ne devrions jamais mettre un pied dans ce monde dès le départ.
Nous prêchons maintenant l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans le monde entier avec le même désir du cœur que l’apôtre Paul avait pour les gens de son temps quand il a dit “que Christ demeure dans vos cœurs par la foi” (Éphésiens 3:17). L’évangile de l’eau et de l’Esprit est le mystère de Christ. Dieu le Père nous a sauvés par Son Fils par l’eau, le sang, et l’Esprit (1 Jean 5:6-8). Jésus Christ a pris tous nos péchés en étant baptisé par Jean Baptiste et nous a sauvés en étant crucifié à mort et ressuscitant d’entre les morts. Nous les croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit n’avons pas de péché dans nos cœurs. Le Seigneur nous a sauvés de tout péché par la vérité de l’eau et de l’Esprit, et nous sommes devenus les enfants de Dieu en croyant en cette Vérité. Comment pourrions-nous donc dévouer nos cœurs aux choses du monde au lieu de l’œuvre de Dieu? S’il y a quelqu’un parmi nous qui se dévoue aux choses du monde, Dieu l’appellera sans doute méchant.
Nous ayant sauvés de tous nos péchés, Dieu nous a dit de remplir notre sacerdoce pour répandre cet évangile. Que dirait Dieu si nous ne faisions pas Son œuvre mais servions autre chose en désobéissant à Sa volonté? Dieu nous rejetterait pour avoir eu un cœur méchant et adoré les idoles. Si cela se passait nous ne serions pas réconciliés avec Dieu à la fin, et donc nos cœurs ne seraient pas en paix. Dieu serait alors dur avec nous, et nous serions effrayés à l’idée d’être devant Lui. Puisque nous ne serions pas unis à Dieu d’un même cœur, notre relation avec Dieu serait un problème. Et puisque notre relation avec Dieu serait troublée, nos cœurs seraient aussi troublés. De plus, la sagesse spirituelle que nous avons maintenant disparaîtrait, et par conséquent nous serions handicapés spirituellement et serions incapables de faire quoi que ce soit même si nous étions assis dans l’Église de Dieu.
La sagesse vient de Dieu; quand quelqu’un est fidèle à Dieu, Il lui donne la sagesse céleste (Proverbes 9:10, Psaume 111:10). Ceux qui sont sages spirituellement peuvent reconnaître ceux qui sont handicapés spirituellement. Et les sages spirituellement peuvent aussi confronter tous les défis que le monde leur lance. C’est parce que Dieu leur enseigne tout. C’est parce qu’ils ont la sagesse qui vient de Dieu. Donc, il est absolument impératif pour nous tous d’être en paix avec Dieu. Nous devons être en harmonie avec Dieu en tout temps. Si nous voulons recevoir des bénédictions corps et esprit, il est absolument nécessaire que nous soyons réconciliés avec Dieu. 
 
 
Comment faisons-nous une offrande de paix qui nous réconcilie avec le Seigneur?

Pour être réconciliés avec Dieu, nous devons offrir un sacrifice selon les conditions du système sacrificiel de Dieu. Si vous et moi avons déjà reçu la rémission des péchés et sommes devenus des sacrificateurs par la foi, alors le moyen de servir le Seigneur est de marcher selon le système sacrificiel. Vous et moi devons remplir notre devoir de sacrificateurs de Dieu et expier les péchés des gens. Chaque sacrificateur doit faire des sacrifices fidèlement pour être en paix avec Dieu. C’est alors seulement que nos cœurs aussi peuvent être en paix.
C’est notre destinée comme ceux qui sont nés de nouveau de faire l’œuvre de Dieu. Quiconque est devenu un sacrificateur du point de vue de Dieu doit remplir son devoir sacerdotal sans cesse. Vous et moi sommes ces sacrificateurs devant Dieu, n’est-ce pas? Bien que le sacerdoce ait été ouvert seulement à la tribu de Lévi du temps de l’Ancien Testament, en ce temps du Nouveau Testament, quiconque a reçu la rémission des péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit est un sacrificateur du point de vue de Dieu. Dieu a permis à tous ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit de venir dans Sa présence, et Il a aussi promis qu’Il écouterait leurs prières; et donc, en ce temps présent, seuls ceux qui sont nés de nouveau d’eau et d’Esprit sont des sacrificateurs de Dieu.
Maintenant donc, examinons plus en détail ce que les sacrificateurs de l’Ancien Testament faisaient. Les sacrificateurs de l’Ancien Testament faisaient la médiation entre Dieu et le peuple d’Israël, faisant des offrandes de paix à leur place. Quand le peuple d’Israël apportait un animal à sacrifier pour faire l’expiation de leurs péchés, ils transféraient leurs péchés sur l’animal en posant leurs mains sur sa tête, et versaient son sang; les sacrificateurs faisaient ensuite le sacrifice pour eux, mettant le sang de l’animal sur les cornes de l’autel des holocaustes et brûlaient sa graisse (Lévitique 3:1-5). C’était le sacrifice que Dieu voulait du peuple d’Israël, et donc les sacrificateurs le faisaient pour les israélites. Si les sacrificateurs avaient pris une pause même un jour, cela aurait causé une crise parmi le peuple d’Israël car ils n’auraient pas reçu la rémission des péchés. Donc les sacrificateurs devaient remplir leur devoir sans oublier un seul jour. Ces devoirs sacerdotaux ne sont remplis par personne d’autre que nous en ce temps présent.
L’apôtre Paul dit dans le passage des Écritures d’aujourd’hui: “À moi, qui suis le moindre de tous les saints, cette grâce a été accordée d'annoncer aux païens les richesses incompréhensibles de Christ” (Éphésiens 3:8). La même grâce nous a été donnée à vous et moi aussi. Tout comme l’apôtre Paul faisait l’œuvre de Dieu, nous faisons aussi la même œuvre, car vous et moi sommes les saints sacrificateurs de Dieu (1 Pierre 2:5). Si nous manquons de servir Dieu même quand nous sommes devenus Ses sacrificateurs du temps présent, nous nous sentirons si misérables dans nos cœurs que la vie nous semblera insupportable et que nos cœurs seront aussi brisés.
Même en ce moment, nous faisons fidèlement l’œuvre du Seigneur pour évangéliser le monde entier. Et nous continuerons de faire cette œuvre jusqu’au jour où le Seigneur reviendra peu importe ce que quelqu’un dit. Lorsque nous prêchons la Parole de Dieu, c’est seulement l’évangile de l’eau et de l’Esprit que nous prêchons. Vous et moi nous offrons nous-mêmes à Dieu pour servir et diffuser l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Effectivement, chaque sacrificateur doit fidèlement se dévouer à la rémission des péchés des gens, et c’est alors que le sacrificateur lui-même peut mener une vie droite spirituellement.
Quand il s’agit de remplir nos devoirs sacerdotaux, rien ne peut s’accomplir si nous prêchons l’évangile seulement des lèvres. Nous devons vraiment nous offrir au ministère de l’évangile et tout y dévouer. C’est précisément pour cela que nous publions nos livres sur l’évangile en union avec Dieu. Certains travaillent pour faire des contributions financières à cette fin, alors que certains travaillent diligemment pour préparer les manuscrits. Certains utilisent ensuite ces contributions financières pour publier le manuscrit final; certains travaillent sur le site web pour répondre aux demandes de livres de chaque pays; et d’autres encore sont en charge de la distribution des livres aux âmes dans le monde entier. Comme résultat de cet effort collectif, beaucoup de gens peuvent lire nos livres sur l’évangile et recevoir la rémission des péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Bien sûr, même si des gens reçoivent et lisent nos livres sur l’évangile, quiconque ne croit pas en l’évangile ne recevra pas la rémission des péchés. Néanmoins, par notre ministère de la littérature, vous et moi prêchons l’évangile dans l’unité, appelant toute âme perdue à recevoir la rémission des péchés.
Jésus comme Seigneur a sacrifié Son propre corps pour payer le salaire de nos péchés, donc nous devons sacrifier nos corps pour conduire les autres au salut. En bref, comme nous sommes devenus sacrificateurs, nous devons nous sacrifier pour sauver les autres. Le Seigneur nous a confié cette œuvre à vous et moi, tout comme Il l’a confiée à l’apôtre Paul. Nous ne devons donc jamais oublier le fait que nous sommes devenus des sacrificateurs spirituels, et nous devons vraiment remplir nos devoirs sacerdotaux dans notre vie quotidienne.
En ce temps, vous et moi qui sommes nés de nouveau par l’évangile de l’eau et de l’Esprit sommes les seuls vrais sacrificateurs. Donc n’oublions jamais ce fait, et offrons-nous nous-mêmes au Seigneur pour vivre comme Ses fidèles serviteurs jusqu’au jour où nous pousserons notre dernier souffle.