Sermons

Sujet 12: La Foi du Credo des Apôtres

• La Foi en la Résurrection du Corps

Peu importe qui, chaque humain n’aime pas les épreuves, a les maladies en aversion, se lamente de la vieillesse, et est effrayé de la mort qui s’approche de lui lors de sa fin. C’est parce que les souffrances, les maladies et la mort qui n’étaient pas prévues au départ pour l’humanité, sont venues néanmoins comme salaire du péché. 
Fondamentalement, à cause du péché du père de l’humanité, les êtres humains ont été déviés du bonheur éternel. C’est pourquoi les gens recherchent sans cesse après cette vie éternelle perdue et qu’ils sont incapables de l’atteindre à cause de leur pure incapacité, la regardant comme une image inatteignable et succombant finalement à leur mort. C’est pourquoi tous les êtres humains finissent par rechercher leur salut auprès de quelqu’un d’autre qu’eux-mêmes, confessant: “Misérable que je suis! Qui me délivrera du corps de cette mort?” (Romains 7:24) La réponse à ce cri est la dernière partie du Credo des Apôtres — c’est-à-dire, la confession de foi en la résurrection du corps et la vie éternelle.
Matthieu 16:26 dit: “Et que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, s’il perdait son âme?” Ceci étant dit, le sujet de la résurrection du corps et de la vie éternelle ne peut qu’être encore plus important que toutes autres questions de politique, d’économiques, d’éducations, de sport, de diplomatie, de l’armée, ou de modernité. Pourquoi? Parce que ces choses sont des sujets terrestres d’une vie qui ne dure qu’une centaine d’année, et ils cessent des sujets importants dès que l’on se sépare de ce monde. Par conséquent, c’est la résurrection et la vie éternelle qui sont les plus grands sujets de nos vies.
Avant que nous regardions ce sujet, jetons d’abord un regard sur le problème de la mort. 
Ceux qui cherchent la réponse finale au problème de la mort sont sages, car personne ne peut trouver la voie vers la vraie vie sans connaître la fin dernière de la vie.
Les morts ne bougent pas. Les morts ne peuvent ni entendre ni voir. Pour eux, leurs connaissances, sagesse, célébrité, richesse, puissance, et tout le reste, n’ont plus aucun sens — c’est-à-dire, que de telles choses ne sont plus rien pour eux. S’ils sont incinérés, leurs corps se transforment en cendre, et s’ils sont inhumés, ils pourrissent dans le sol. La mort est le plus horrible événement auquel chacun doit faire face. Mais l’horreur de la mort disparaît dans la puissance du salut que Jésus nous a donné. Cette vérité se trouve dans l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
En Luc 8:52, Jésus a dit: “Ne pleurez pas; elle n’est pas morte, mais elle dort,” puis Il ressuscita la fille de Jaïrus. Jésus a vu la mort des choisis — c’est-à-dire, des croyants — comme une séparation physique temporaire de Dieu. Cependant, Il déclara qu’ils vivraient de nouveau en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Dans la première moitié de Matthieu 10:28, Jésus a aussi dit: “ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l’âme,” en nous parlant de l’immortalité des âmes humaines. Ainsi, Jésus Lui-même confia son âme au Père lorsqu’il mourut, et tous les saints qui nous précédèrent ont fait de même lorsqu’ils laissèrent ce monde derrière (Actes 7:59). 
 


Dans quel type de Corps Revivrons-nous?

 
La vie est éternelle. Depuis la création de l’univers, la vie n’a jamais cessé d’exister mais a continué à vivre. La vie n’a ni volume ni poids, mais c’est une grande force. Les racines d’un arbre peuvent briser les rochers et se transformer en un arbre grandiose. Sa vie tire l’eau du sol et produit des feuilles et des fruits, car la vie est une force en elle-même. Même si la mort est forte et semble invincible, la vie est encore plus forte que la mort.
Les croyants ont reçu l’Esprit de Jésus dans leur cœur lorsqu’ils crurent en Son baptême et en Son sang comme constituant le salut de leurs péchés. Ainsi, 1 Pierre 1:23 déclare: “puisque vous avez été régénérés, non par une semence corruptible, mais par une semence incorruptible.” Lorsque le temps viendra, cette semence de vie accomplira certainement l’œuvre de la résurrection. Romains 8:11 déclare donc: “Et si l’esprit de celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d’entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par Son Esprit qui habite en vous.”
Alors, quelle est la nature du corps ressuscité? La Bible parle de cela à plusieurs endroits, mais l’explication la plus claire et la plus détaillée se trouve en 1 Corinthiens 15:42-44: “Ainsi en est-il de la résurrection des morts. Le corps est semé corruptible; il ressuscite incorruptible; il est semé méprisable, il ressuscite glorieux; il est semé infirme, il ressuscite plein de force; il est semé corps animal [naturel], il ressuscite corps spirituel. S’il y a un corps animal, il y a aussi un corps spirituel.”
La nature du corps ressuscité, par conséquent, est fondamentalement différente de la nature du corps terrestre, car il sera comme le corps ressuscité de Jésus lui-même. C’est pourquoi Philippiens 3:21 nous dit que Christ “transformera le corps de notre humiliation, en le rendant semblable au corps de sa gloire.”
C’est tout à fait juste! Le salut dont parle le christianisme n’est pas seulement celui de notre âme, mais aussi celui de notre corps. Regardons ce fait plus en détail.
Nos corps seront transformés en corps incorruptibles. La nature de nos corps terrestres est corruptible. Comme 1 Pierre 1:24 le déclare: “Toute chair est comme l’herbe, et toute sa gloire comme la fleur de l’herbe, l’herbe sèche, et la fleur tombe.” Il est aussi dit en 2 Corinthiens 4:16, “notre homme extérieur se détruit,” et Proverbes 31:30 déclare: “La grâce est trompeuse, et la beauté est vaine.” Peu importe à quel point beaux et jeunes nos corps peuvent être, ils dépériront. 
Mais le corps ressuscité est transformé en un corps incorruptible. Tout comme Jésus mangea dans Son corps ressuscité, nous le ferons aussi. Certains peuvent se questionner, à savoir si nous aurons ou non à gérer des déchets, puisque nous mangerons dans nos corps ressuscités. Mais il n’y aura aucun gaspillage, car nos corps auront été renouvelés, et tout ce que contient l’univers sera renouvelé aussi, par conséquent, rien ne sera plus corruptible. Ainsi, dans la réalité immortelle des Cieux, où nous vivrons dans nos corps ressuscités, nous jouiront de la nourriture, mais il n’y aura plus de dépérissement, d’odeurs infectes, ni de pollution — un monde, en résumé, qui sera parfaitement propre et clair.
Nos corps seront transformés en corps solides. Il est souvent dit que la dépression, peu importe sa sévérité, n’atteint jamais les hôpitaux, les pharmacies, et les maisons funéraires. C’est une expression franche qui révèle la faiblesse inhérente des êtres humains. Nous mourons de nos maladies en étant ravagés par des bactéries invisibles, ou encore des blessures causées par des accidents. 
Mais le corps ressuscité est un corps indestructible qui ne souffre ni de maladies, ni de blessures, ni même de la mort. Comme les trois saints qu’étaient Shadrach, Meshach, et Abed-Nego émergèrent indemne de la fournaise ardente brûlant sept fois plus que d’ordinaire (Daniel 3:19-26), nos corps ressuscités seront complètement forts. De façon semblable, la vie des saints dans les Cieux ne verra ni maladie, ni blessure ni mort, car ils vivront dans un paradis rempli de bonheur et de joie saine.
Nos corps seront transformés en corps spirituels. Cela ne signifie pas que nos corps seront changés en esprits, mais qu’ils seront libérés comme nos esprits. En étant en ce monde, nos corps sont lents et pas commodes. Mais le corps ressuscité n’est limité ni par le temps ni par l’espace. Il sera libre, comme Jésus ressuscité apparut devant Ses disciples sans contraintes temporelles ni spatiales, traversant des portes fermées, apparaissant et disparaissant soudainement. C’est le corps spirituel.
Alors, qui sont ceux qui recevront cette bénédiction? Ils sont ceux qui croient en Jésus comme étant leur Sauveur par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Jean 11:25-26 déclare ainsi: “Jésus lui dit: Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort; et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela?” Et Jean 20:29 dit aussi: “Parce que tu m’as vu, tu as cru. Heureux ceux qui n’ont pas vu, et qui ont cru!”
La mort est tragique et horrible. Mais si nous croyons en l’expiation du baptême et du sang de Jésus, nous serons alors tous sauvés de nos péchés, libérés de la peur de la mort. Nous deviendrons ceux qui vivent dans cette espérance, prêchant cet évangile directement et indirectement.