Sermons

Sujet 12: La Foi du Credo des Apôtres

• La Foi en la Vie Éternelle

Cette déclaration, selon laquelle nous croyons “en la vie éternelle,” est la dernière confession de foi du credo des Apôtres, et c’est en même temps notre plus haute et plus grande espérance. 
Il y a certaines personnes qui disent que le monde est un endroit si misérable qu’il serait préférable de mourir vite. Mais il s’agit seulement d’une complainte bien éloignée de leur réelle pensée. La plupart des gens ne veulent pas mourir, et même si ce monde est en effet rempli de troubles, ils continuent à désirer vivre une longue vie. Pourquoi est-ce ainsi? Parce que, comme l’Ecclésiaste 3:11 le déclare, Dieu “a mis dans leur cœur la pensée de l’éternité.”
Chacun a le désir de manger. Et pour satisfaire ce désir, toutes sortes de nourritures sont disponibles. Les gens ne veulent pas vivre seuls, ils recherchent donc instinctivement le sexe opposé. C’est pourquoi il y a des hommes et des femmes. De la même façon, les gens ont l’instinct de rechercher l’éternité parce qu’il existe une vie éternelle après cette vie mortelle. 
Il semble que bien que les gens croient en l’immortalité de leurs âmes, seuls quelques uns croient en l’immortalité de leur chair. Mais, avec l’avancement de la science, nous en sommes venus à découvrir la loi de la constance de la masse, qui consiste en ce que, alors que les matériaux peuvent changer de formes, leur substance ne change pas.
L’eau, par exemple, reste dans sa forme liquide à la température de la pièce, mais lorsque la température descend, elle se solidifie en glace, et si on la chauffe, elle se vaporise en gaz [vapeur]. Mais cela ne signifie pas que l’eau elle-même est disparue, mais qu’elle a simplement changé de forme.
De façon semblable, lorsque nos corps de chair meurent, ils deviennent cendres s’ils sont brûlés, et ils se décomposent s’ils sont ensevelis dans le sol. Mais il ne s’agit que de changements chimiques. En d’autres mots, nos corps ne disparaissent pas complètement après la mort, mais ils changent de forme, et les éléments qui les composent restent intacts.
En particulier, en ce qui concerne la chair et l’esprit des chrétiens, simultanément à leur mort, leurs âmes sont complètement sanctifiées et montent au Ciel alors que leurs corps restent insensibles jusqu’au Jour du retour du Seigneur. Lorsque le Seigneur reviendra, les morts seront ressuscités, les ressuscités seront transformés, puis ils vivront à jamais, avec leurs âmes et leurs corps réunis, dans le royaume du Père. Jésus a ainsi déclaré en Jean 11:25-26, “Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort; et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais.” Ainsi, la vie éternelle des êtres humains n’a jamais été un rêve, mais c’est vrai et réel. Ceux qui sont devenus purs en croyant en Jésus vivront réellement éternellement.
Dieu est un Dieu d’Amour et de Justice. Il bénit donc le bien et punit le mal. Mais en ce monde, la récompense du bien et la punition du mal ne sont pas administrées correctement. Pourquoi? Parce que les êtres humains n’ont pas été créés pour vivre seulement en ce monde puis cesser d’exister avec la mort, mais ils ont été créés pour vivre éternellement dans le prochain monde.
C’est pourquoi Jérémie, un serviteur de Dieu, lui demanda: “Je veux néanmoins t’adresser la parole sur tes jugements: Pourquoi la voie des méchants est-elle prospère? Pourquoi tous les perfides vivent-ils en paix?” (Jérémie 12:1) Jérémie fit suite à ses questions en disant: “Enlève-les comme des brebis que l’on doit égorger, et prépare-les pour le jour du carnage!” Il croyait, autrement dit, au jugement après cette vie, et répondit ainsi à ses propres questions.
Comme Jésus l’a dit en Matthieu 25:46, “Et ceux-ci iront au châtiment éternel, mais les justes à la vie éternelle,” il n’y a aucune erreur possible à l’effet que les êtres humains ne vivent pas seulement pour ce monde, mais vivront éternellement ensuite.
 
 

Quel est le Sens de la réception de la Vie Éternelle pour les Âmes?

 
Cela signifie vivre avec Dieu pour toujours. Seul le Dieu Vivant, Père, Fils et Saint-Esprit, qui était et qui sera pour toujours, possède la vie éternelle. Ainsi, la véritable signification de la vie éternelle est de prendre part à la vie divine.
C’est juste! Ce qui fait du Ciel un paradis pour nous, c’est le fait que Dieu, la source de toutes bénédictions, sera avec nous. C’est un endroit où ne peuvent vivre que ceux qui ont reçu la rémission du péché en croyant au baptême et au sang de Jésus. Apocalypse 21:3-4 déclare ainsi: “Et j’entendis du trône une forte voix qui disait: Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes! Il habitera avec eux, et ils seront Son peuple, et Dieu Lui-même sera avec eux. Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu.” C’est juste! S’il existe une vie éternelle sans Dieu, ça ne peut être que la souffrance éternelle de l’enfer. Il n’y a pas de plus grande bénédiction que d’avoir Dieu avec nous pour l’éternité. Nous chantons le vieil hymne: “Jésus, la simple pensée de toi; rempli ma poitrine de douceur; Mais plus doux que tout, voir Ta face. Et demeurer dans ton repos.”
Cela signifie une vie de bonheur qui dure à jamais. Christ a maintenant restauré la vie éternelle que nous avions perdue à cause de l’échec d’Adam, notre ancêtre, à garder l’alliance et son incapacité à manger les fruits de l’arbre de la vie, et Jésus nous a donné la vie éternelle. En Apocalypse 22:1-2, Jean atteste: “Et il me montra un fleuve d’eau de la vie, limpide comme du cristal, qui sortait du trône de Dieu et de l’agneau. Au milieu de la place de la ville et sur les deux bords du fleuve, il y avait un arbre de vie, produisant douze fois des fruits, rendant son fruit chaque mois, et dont les feuilles servaient à la guérison des nations.”
“Vivant sur la rive, Je vis sur la rive, Je vis là où coule les eaux de guérison; vivant sur la rive, je vis sur la rive, Je vis là où coule les eaux de guérison.” 
Cela signifie la vie éternelle sans aucun péché. Puisque la corruption religieuse a amené la persécution des chrétiens par les idolâtres et leur oppression par les athées, Puisque la corruption politique a amené la tyrannie des puissants, des calomnies effrénées et des coups de poignard dans le dos, et puisque la corruption morale a amené un flot sans fin d’obscénités, de fraudes, de vols, d’escroqueries, de violence et de meurtres, ce monde demeure constamment volatile. 
Mais la vie éternelle dans la réalité prochaine du Ciel est une vie vécue dans un domaine où de tels maux sont complètement éliminés, et qui n’est rempli que de paix et de Justice. Désormais, 2 Pierre 3:13 déclare: “Mais nous attendrons, selon sa promesse, de nouveaux cieux et une nouvelle terre, où la Justice habitera.”
Puisque Dieu, non seulement éliminera les maux de ce monde, mais aussi notre corruption, nous vivrons tous dans le bonheur d’une vie éternelle dans un Ciel de paix, où il n’y aura plus aucun péché pour venir nous troubler.
Seuls ceux qui sont nés de nouveau d’eau et d’Esprit peuvent jouir de cette vie éternelle. Les mots ne peuvent décrire la beauté inhérente et la gloire du Ciel, et ainsi la Bible ne les décrit que symboliquement. Apocalypse 21:2 décrit la cité du Ciel comme étant “préparée comme une épouse qui s’est parée pour son époux,” et les versets 10 et 11 nous disent qu’elle avait “la gloire de Dieu,” dont “l’éclat était semblable à celui d’une pierre très précieuse, d’une pierre de jaspe transparente comme du cristal.” Le verset 18 dit que “la muraille était construite de jaspe, et la ville était d’or pur, semblable à du verre pur,” et le verset 21 déclare que “les douze portes étaient douze perles; chaque porte était d’une seule perle.” Les ornements de l’épouse, les pierres précieuses, l’or pur et les perles — toutes ces choses décrivent ce qu’il y a de mieux en termes terrestres, car il n’y a pas de meilleure façon de décrire le Ciel.
Supposons que l’une de vos connaissances gravisse une montagne renommée. Lorsque vous lui demander comment fut son expérience, elle pourrait dire: “je ne peux même pas essayer de décrire à quel point c’était magnifique! C’était tellement incroyable qu’aucun mot ne peut le décrire!” Lorsque des mots ne suffisent pas pour décrire une montagne, comment pourraient-ils suffire à décrire la gloire éternelle du Ciel?
Cela signifie une vie éternelle en communion intellectuelle parfaite avec Dieu. Comme 1 Corinthiens 13:12 le déclare: “Aujourd’hui nous voyons au moyen d’un miroir, d’une manière obscure, mais alors nous verrons face à face; aujourd’hui je connais en partie, mais alors je connaîtrai comme j’ai été connu.” Nous connaîtrons et aurons une parfaite communion, non seulement avec ceux que nous aurons connu personnellement sur cette terre, mais aussi avec ceux qui nous précédèrent et ceux qui nous suivirent, sans même leur avoir été présenté. Ce fait est prouvé par le passage en Matthieu 17:1-8, où Pierre, voyant Moïse et Élie apparaître lorsque Jésus fut transfiguré, disant: “Seigneur, il est bon que nous soyons ici; si tu le veux, je dresserai ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie” (Matthieu 17:4). Cela nous montre que Pierre fut capable de reconnaître immédiatement Moïse et Élie, chacun d’eux ont vécu plus de 1500 ans et 800 ans avant l’époque de Pierre.
Avons-nous des parents, des maris, des épouses, des frères, des fils et des filles ayant vécu dans la foi et qui sont allés à Dieu avant nous? Quand ce temps viendra, nous les rencontrerons de nouveau de la joie, et il n’y aura plus de séparation. Les croyants n’ont pas une existence éphémère pour disparaître ensuite. Ceux qui ont reçu la vie éternelle en croyant en Jésus verront leurs corps et leurs âmes sauvés, et ils vivront avec le Seigneur pour toujours.
Le fait que nous puissions confesser notre foi avec le Credo des apôtres ne peut être qu’une grande bénédiction, ce même Credo en lequel ont cru les saints qui nous précédèrent et qu’ils ont eux-mêmes confessé. Pourquoi? Parce que ceux qui affirment et confessent le Credo des apôtres comme étant le résumé de leur foi et le font suivre d’un “Amen” sont les bénis qui vivront à jamais dans le magnifique Royaume des Cieux. 
En conclusion, Jésus parla de la connaissance et de la foi en les intégrants ensembles. Il prononça certaines paroles difficiles et mystérieuses: “Vous devez manger ma chair et boire Mon sang. Ainsi seulement pourrez-vous recevoir la vie éternelle.” À quel point cette Parole est-elle importante? Cela nous parle de la communion entre nos âmes et la vie de Christ, comme la chair ayant besoin de manger et de boire. C’est la Parole qui nous dit de croire au fait que Jésus, par Son baptême qu’il a reçu de Jean, prit tous les péchés du monde dans sa propre chair. Et elle nous dit de croire qu’Il mourut sur la Croix et qu’Il ressuscita des morts en trois jours.
La promesse de Dieu est un don. Ce n’est pas quelque chose que nous pouvons recevoir par nos propres œuvres ou pénitences. Ainsi, nous devons croire en la Parole de Christ, y obéir et y être fidèles. Il y a une Parole de vie qui suit cela. Parce que nous connaissons ce qu’est la vie éternelle, nous devons embarquer sur le sentier étroit. Nous devons suivre la volonté de Dieu, peu importe à quel point nous serons seuls. Nous devons marcher sur le sentier étroit même si nous perdons tout pour cela. 
C’est la voie de ceux qui reçoivent la vie éternelle. Cette vie éternelle peut être atteinte par notre mort volontaire, comme il est écrit: “Celui qui aime sa vie la perdra, et celui qui hait sa vie dans ce monde la conservera pour la vie éternelle” (Jean 12:25). Et le moment de son commencement n’est nul autre que maintenant, en ce moment même. Le commencement de la vie éternelle n’est pas après notre mort, mais maintenant. Nous devons réaliser cela. Aujourd’hui, lorsque nous vivons avec Christ, marque le commencement de la vie éternelle. Une vie qui vainc la mort, qui triomphe du péché, et qui est fidèle à Christ — c’est en soit la vie éternelle. 
Nous vivrons une vie éternelle. Nous vivrons pour toujours. L’eau de la vie dont parle la Bible se trouve entièrement dans l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Ceux qui croient en cet évangile de l’eau et de l’Esprit croient aussi en la vie éternelle. Alléluia! Je loue notre Seigneur! Vous aussi, devez croire au Seigneur qui est venu à nous par l’eau et le sang.
Le Saint-Esprit reproche aux gens leurs péchés. Il leur fait réaliser que tous les êtres humains sont soumis au péché en tant que descendants d’Adam et Ève, et qu’ils sont des êtres mauvais qui ne peuvent rien faire d’autre que d’affronter leur mort à cause des péchés qu’ils commettent chaque jour. Mais lorsque les gens croient au baptême et au sang de Jésus, le Saint-Esprit garantit aussi leur salut. 
De plus, l’Esprit-Saint rend témoignage de la Justice de Dieu. Il condamne les pécheurs, leur fait des reproches et punit ceux qui ne croient pas en l’évangile de la rémission des péchés de l’humanité que Jésus a accompli —c’est-à-dire, que la rémission du péché fut accompli par le baptême et le sang de Jésus.
 


Les Œuvres du Saint-Esprit en Ceux qui Sont Nés de Nouveau 

 
Il fait en sorte que les saints gardent leur sainteté.
Il enseigne et dirige les saints et les serviteurs de Dieu.
Il les réconforte et les aide. Dans nos vies, la tristesse et la souffrance nous approchent sans cesse. En venant vers nous qui avons été blessés, le Saint-Esprit nous guérit et nous réconforte. Non seulement cela, mais Il nous aide aussi dans nos faiblesses et Il nous fortifie.
Romains 8:26 déclare: “de même aussi l’Esprit nous aide dans notre faiblesse, car nous ne savons pas ce qu’il nous convient de demander dans nos prières. Mais l’Esprit lui-même intercède par des soupirs inexprimables.”
Ainsi, le Saint-Esprit œuvre dans les cœurs des saints. Autant pour les apôtres que pour nous, nous avons tous un seul Seigneur, une seule foi, et un seul baptême (Éphésiens 4:5). Alléluia! 
Je loue le Seigneur à jamais de nous avoir donné la foi des apôtres.