Sermons

Sujet 14: La Première Epître de Jean

[PARTIE 4-2] Comment devons-nous vivre désormais? (1 Jean 4:7-13)

Comment devons-nous vivre désormais?
(1 Jean 4:7-13)
«Bien-aimés, aimons nous les uns les autres; car l’amour est de Dieu, et quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu. Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour. L’amour de Dieu a été manifesté envers nous en ce que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui. Et cet amour consiste, non point en ce que nous avons aimé Dieu, mais en ce qu’il nous a aimés et a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés. Bien-aimés, si Dieu nous a ainsi aimés, nous devons aussi nous aimer les uns les autres. Personne n’a jamais vu Dieu; si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et son amour est parfait en nous. Nous connaissons que nous demeurons en lui, et qu’il demeure en nous, en ce qu’il nous a donné de son Esprit.»
 
 

Le Saint-Esprit est dans le cœur de ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit


Nous prêchons maintenant le vrai évangile dans le monde entier. Sans gaspiller une seconde de nos vies, nous voulons nous consacrer au témoignage de l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Chacun sait que l’apôtre Jean est appelé «l’apôtre de l’amour». C’est parce que l’apôtre Jean a non seulement connu mais aussi cru en Jésus-Christ qui vint par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Il fut l’un des quatre disciples intimes de Jésus, mais fut aussi appelé fils de tonnerre à cause de sa personnalité impatiente. Mais, l’apôtre Jean était un vrai croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit (1 Jean 5:7-9).
Nous avons dans nos cœurs la même foi et le même Saint-Esprit qu’avait l’apôtre Jean. Donc, nous sommes heureux de fournir la nourriture spirituelle de la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit aux âmes assoiffées de par le monde. Nous sommes encore plus reconnaissants à Dieu parce que le Saint-Esprit dans nos cœurs nous permet de remplir cette tâche précieuse.
1 Jean 4:13 déclare: «Nous connaissons que nous demeurons en lui, et qu’il demeure en nous, en ce qu’il nous a donné de son Esprit.» Dieu le Saint-Esprit réside dans le cœur de ceux qui ont reçu la rémission du péché. Avez-vous reçu la rémission de vos péchés en croyant en la vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans vos cœurs? Si oui, le Saint-Esprit est dans vos cœurs. C’est la vérité immuable. Le Saint-Esprit est en ceux qui ont reçu la rémission du péché dans leur cœur en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Par conséquent, ceux qui sont nés de nouveau et croient en la vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit peuvent fidèlement faire l’œuvre de Dieu.
Tout comme Jésus commença à prêcher l’évangile après avoir été tenté pendant 40 jours dans le désert quand il fut conduit dans ce désert par le Saint-Esprit, ce même Saint-Esprit dans le cœur des saints les guide et les forme pour qu’ils soient capables de répandre l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans le monde entier. Si quelqu’un croit qu’il a reçu la rémission du péché par la vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, il sait clairement que le Saint-Esprit demeure dans son cœur. Ainsi, nous devons nous consacrer à répandre l’évangile de l’eau et de l’Esprit pour que ces âmes qui sont encore en besoin de rémission du péché puissent naître de nouveau.
Ceux qui ont le Saint-Esprit dans leurs cœurs croient que Dieu est vivant, et qu’Il nous a sauvés des péchés de ce monde. Tout croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit témoigne du Dieu vivant au travers de sa propre vie. Il n’y a pas d’autre moyen que de témoigner de l’amour de Dieu pour ceux qui croient en la vérité salvatrice de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Comme le Saint-Esprit est dans leurs cœurs, ils travaillent pour le salut des âmes perdues.
Nous sommes devenus justes en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. A quoi ressemble la vie d’un saint alors? Si nous les justes refusons de prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous trahissons l’amour du Seigneur. Si un juste ne veut pas vivre pour la justice de Dieu, il sera traité comme du sel qui perd sa saveur. La Bible dit que ce sel là n’est bon qu’à être jeté à terre et foulé des pieds par les hommes (Matthieu 5:13).
 


L’apôtre Jean nous exhorte à vivre nos vies en nous aimant les uns les autres


L’apôtre dit: «Bien-aimés, aimons-nous les uns les autres; car l’amour est de Dieu, et quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu. Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour» (1 Jean 4:7-8).
Dieu est l’amour lui-même, et nous qui avons été bénis par la foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit sommes devenus les possesseurs de Son amour de la vérité. Et il est bon pour nous d’aimer les âmes des autres par notre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Les enfants de Dieu qui ont revêtu l’amour de Dieu doivent sauver ceux qui traitent encore avec des péchés dans la vallée de la mort.
Nous commençons à connaître Dieu en croyant et en reconnaissant l’amour de Dieu qui est révélé par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Le terme «amour vrai» est le plus approprié pour décrire Dieu. Dieu est notre Sauveur, saint et miséricordieux et tout puissant. Nous devons croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit pour ne pas seulement rencontrer Dieu mais aussi recevoir la rémission des péchés dans nos cœurs. Et en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous sommes devenus les enfants de Dieu et avons reçu le don du Saint-Esprit.
La preuve de la présence du Saint-Esprit dans nos cœurs est notre effort dans l’œuvre du salut des autres. Nous devons vivre dans le but de délivrer toutes les âmes perdues du monde de leurs péchés. Vraiment, nous vivons la vie de Jésus parce que nous avons Son amour dans nos cœurs. Il nous est possible de vivre dans ce but divin parce que le Saint-Esprit demeure dans nos cœurs pour l’éternité.
Si le Saint-Esprit n’était pas dans nos cœurs, nous serions incapables de faire l’œuvre de Dieu. Les gens en essence sont constitués à 100% de gênes égoïstes. Donc, les gens ne peuvent faire autrement que de vivre égoïstement. Nous ne pouvons faire les bonnes œuvres de Dieu que parce que l’amour de Dieu est dans nos cœurs par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Le Saint-Esprit de Dieu est vivant dans nos cœurs avec l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous aidant à participer à l’œuvre de Dieu pour le salut.
Le devoir impératif des chrétiens qui possèdent le Saint-Esprit dans leurs cœurs est de répandre l’évangile de l’eau et de l’Esprit. C’est l’œuvre mandatée aux justes. Si un chrétien oublie son devoir divin et ne vit que pour lui-même, il n’est plus rien. Si une personne n’a pas d’amour pour les autres après avoir reçu la rémission des péchés, cette personne ne peut pas être un enfant de Dieu. Parce que le Saint-Esprit demeure dans le cœur des justes, ils ne peuvent que participer au ministère du salut de Dieu par amour pour tout le monde. Nous vivons une vie spirituelle avec le Saint-Esprit par l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Si vous n’avez pas la miséricorde de Dieu dans votre cœur, vous n’avez pas le Saint-Esprit dans votre cœur non plus. En dépit de votre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, vous serez comme du sel sans saveur, si vous ne vivez que pour vos propres désirs de la chair. Il faut garder le devoir du chrétien qui est de répandre l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans le monde entier.
C’est pour cela que nous devons réfléchir sur ce pour quoi nous allons vivre. En particulier, comme nous vivons en ces temps de la fin, quand l’amour de beaucoup se refroidit parce que l’iniquité abonde (Matthieu 24:12), nous devons reconnaître que beaucoup de gens périssent sans avoir entendu l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Maintenant, nous devons participer à l’œuvre de salut des autres âmes par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Si nous ne sommes pas conduits par le Saint-Esprit pour participer au ministère du salut des autres, nous finirons comme des méchants qui ne poursuivent que leurs propres plaisirs de la chair, et par conséquent, nous deviendrons inutiles à l’Eglise de Dieu et au monde aussi.
Une chose dont nous devons nous rappeler c’est que nous devons discerner notre devoir et notre statut dans notre vie. Travaillons-nous pour le salut des autres, ou tuons-nous les âmes? Nous devons discerner attentivement si nous vivons pour sauver les autres ou pour tuer les autres.
Je peux me comporter avec justice pour le but de répandre l’évangile de Dieu. Il est possible à tous les chrétiens d’avoir une passion pour le salut des autres. Autrement, comment pourrions-nous faire autant l’œuvre de Dieu? Nous essayons de faire plus de l’œuvre de Dieu par notre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Comme le rapporte Apocalypse 6:2, nous sortons avec notre Commandant Jésus pour conquérir l’ennemi jour après jour. La raison à notre capacité de faire l’œuvre de Dieu va avec le bon cœur que Dieu nous a donné par l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Y a-t-il quelqu’un qui a encore du péché dans son cœur parmi nous. Cette personne doit se réexaminer et consacrer de nouveau sa foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Nous devons d’abord discerner si nous sommes complètement délivrés des péchés de nos cœurs ou non par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. C’est alors seulement que nous pouvons participer à l’œuvre juste du salut de Dieu pour les autres.
Si une personne est encore immature dans sa foi après avoir été purifiée de tous ses péchés, la personne est prompte à vivre pour ses propres bénéfices. Ce genre de personne reste un chrétien immature. Cependant, quand la foi de quelqu’un grandit, on en vient à réaliser l’importance de participer à l’œuvre de salut de Dieu qui est quelque chose de joyeux. Plus encore, on éprouve une certaine satisfaction en se consacrant à l’œuvre du salut des autres. Quand nous vivons dans un état de foi immature, la joie est momentanée et l’adversité abondante. Par contre, quand notre foi grandit en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous devenons de plus en plus joyeux à cause de notre participation à l’œuvre de salut de Dieu. A ce niveau là, nous sentons le vide et l’agitation de la vie si nous cessons de faire l’œuvre de salut de Dieu ne serait-ce qu’un moment.
Mes chers croyants, vous pouvez vous demander où cela est dit dans la Bible. Et je vous répondrais que Dieu nous a déjà dit par Sa Parole: «Bien-aimés, aimons nous les uns les autres ; car l’amour est de Dieu, et quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu» (1 Jean 4:7).
Donc, celui qui aime et connaît Dieu est né de Dieu. Celui qui peut aimer les autres possède une foi mature.
Mes amis, croiriez-vous que plus de dix mille personnes sont mortes en Europe cet été à cause de la chaleur du climat? Mais c’est vrai. CNN rapporta que plus de vingt mille personnes sont mortes dans ce désastre. Le temps anormal a tué tant de gens.
Le Seigneur dit: «Vous entendrez parler de guerres et de bruits de guerres: gardez-vous d'être troublés, car il faut que ces choses arrivent. Mais ce ne sera pas encore la fin.» (Matthieu 24:6). Ainsi, nous vivons dans les temps de la foi et n’avons pas le luxe du temps. Il est impératif que nous reconnaissions comment vivre en tant que juste. Nous devons vivre pour l’œuvre juste de Dieu, étant conduits par le Saint-Esprit et avec les prédécesseurs qui sont devant nous spirituellement dans l’Eglise de Dieu.
Vous devez maintenant décider dans votre cœur si vous vivrez une vie de salut pour les autres ou de mort pour les autres. Vous aurez des chances de vivre avec justice conduit par le Seigneur, mais seulement si vous êtes déterminé à vivre votre vie pour l’œuvre juste de Dieu. Si nous ne vivons pas pour le but de l’œuvre juste de Dieu, notre temps est gaspillé, s’écoulant comme un courant continu. Ainsi, nous devons utiliser notre temps sagement, cherchant des occasions de répandre l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Nous devons garder à l’esprit le passage des Ecritures qui dit: «Prenez donc garde de vous conduire avec circonspection, non comme des insensés, mais comme des sages; rachetez le temps, car les jours sont mauvais.» (Ephésiens 5:15-16). Si nous ne le faisons pas, nous vivrons une vie de regrets et serons même utilisés par Satan le diable, perdant la foi de notre âme.
Mes chers saints, bien que je sois une personne aux multiples faiblesses, j’ai le cœur plein de compassion pour le salut des autres. Comme nous avons dans nos cœurs l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous pouvons pratiquer l’amour miséricordieux de Dieu. Nous pouvons vivre une vie victorieuse parce que l’amour plein de compassion de Dieu est déjà inclus dans l’évangile de l’eau et de l’Esprit en lequel nous croyons.
 
 
Nous devons veiller les uns sur les autres
 
1 Jean 4:12 dit: «Personne n’a jamais vu Dieu ; si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et son amour est parfait en nous».
Avez-vous déjà vu Dieu? Personne n’a vu Dieu de ses yeux physiques. Cependant, nous avons connu Dieu par Jésus-Christ, et Son amour fut inscrit dans nos cœurs. Le passage des Ecritures d’aujourd’hui dit que si nous nous aimons les uns les autres ; Dieu demeure déjà en nous et Son amour est parfait en nous.
Dieu nous a purifiés de tous nous péchés quand nous étions encore pécheurs par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Dieu nous a changés en Son peuple saint et nous a adoptés comme Ses enfants. Au lieu de nous condamner à mort, Dieu nous a donné une vie nouvelle. C’est l’amour de Dieu. Comme nous avons reçu une vie nouvelle par l’amour de Dieu, nous devons aussi participer à l’œuvre de Dieu pour sauver les autres. L’Eglise de Dieu doit devenir un lieu où ces croyants demeurent.
Je veux vous dire que vous et moi devons être fidèles à notre devoir dans l’œuvre de Dieu. Des hommes et des femmes mariés participent fidèlement à servir l’évangile. Des jeunes hommes et des jeunes femmes en Christ servent le Seigneur dans le même but. Même les plus jeunes, garçons et filles dans l’Eglise de Dieu, font leur part dans l’œuvre du salut des autres. Nos limites physiques n’entrent pas en ligne de compte quand nous faisons l’œuvre de Dieu. Une fois que nous finissons une tâche que Dieu nous a donné, Il nous donne une autre tâche pour le salut des âmes. Nous sommes joyeux en remplissant fidèlement cette nouvelle tâche.
Si seulement nous nous consacrons à travailler pour le salut des autres, pourquoi Dieu ne s’occuperait-Il pas de nos limites physiques? N’est-ce pas pour cela que Dieu nous a sauvés? Dieu n’a-t-Il pas vu nos manques?
Donc, un saint né de nouveau récemment devrait respecter les personnes matures en Christ pour cette raison. Parfois, les gens se rebellent une fois qu’ils sont ravivés et nourris dans la Parole de Dieu. Les enfants se lèvent souvent contre leurs parents, ignorant toutes les faveurs de leurs parents. Pour ne pas détruire notre conducteur spirituel, nous devons réaliser combien Dieu nous a aimés à travers lui. Si nous travaillons pour l’évangile de l’eau et de l’Esprit de la bonne façon, nous réalisons combien les conducteurs et les prédécesseurs dans l’Eglise de Dieu ont été tolérants avec nous. Une fois que nous réalisons combien d’amour nous avons reçu de Dieu, nous devenons capables d’amener ce même amour aux autres.
Tout comme notre Seigneur n’a pas mesuré notre force physique ou notre piété pour Se décider à nous sauver, nous devons vivre par la foi. Tout comme notre Seigneur a regardé au fond de nos cœurs, nous devons vivre par la foi dans nos cœurs et non par la chair. Nous observons souvent les frères et sœurs dans l’Eglise de Dieu essayant de vivre fidèlement pour la cause de l’évangile. Si une personne vit dans le but de répandre l’évangile, nous devons tolérer les limites physiques de cette personne. La Bible nous dit: «L'amour couvre toutes les fautes.» (Proverbes 10:12). L’apôtre Pierre nous exhorte aussi: «Avant tout, ayez les uns pour les autres une ardente charité[amour], car La charité[l’amour] couvre une multitude de péchés.» (1 Pierre 4:8). Il n’y a pas de peur dans l’amour de Dieu.
Une personne qui se consacre à sauver les âmes des autres, passe outre les faiblesses des autres et concentre ses efforts sur ce à quoi elle est consacrée. Si nous vivons vraiment pour Dieu, nous serons comme cela. Cependant, nous vivons souvent différemment parce que notre foi est immature. Donc, nous devons apprendre de la foi de ceux qui sont devant nous spirituellement.
Vous et moi servons les autres en essayant de sauver les âmes. Que dit le Seigneur? Il dit que ceux qui sont venus premièrement doivent servir ceux qui ont suivi. Du seul fait que nous servions un troupeau de brebis qui est encore immature, cela signifie-t-il que nous devons laver leurs pieds littéralement et leurs visages et les nourrir? Bien sûr, si nous servions des enfants, nous le ferions. Cependant, alors qu’ils grandissent dans leur maturité spirituelle petit à petit, nous devons leur parler, les guider, prier pour eux dans nos efforts de leur enseigner la vérité pour leur croissance spirituelle. Nous pouvons devoir les aider dans de grands problèmes, mais nous devons aussi les laisser résoudre certains des petits problèmes qu’ils ont.
Nous devons être décidés, consacrant nos cœurs à vivre par la foi. Nos prédécesseurs dans la foi ont tant souffert pour que nous puissions vivre nos vies de chrétiens dans ces temps.
Même ceux qui sont immatures dans la foi servent Dieu d’une certaine façon, mais ils doivent imiter la foi de leurs prédécesseurs qui travaillent au salut des autres. Ce qu’ils doivent imiter ce n’est pas les attributs spirituels de leurs prédécesseurs mais leurs cœurs qui est concentré sur le service de Dieu. Nous devons apprendre à évaluer ce qui est précieux chez les autres plutôt que leurs faiblesses: «La personne qui a vraiment un bon esprit, fait des œuvres de salut pour les autres, même si elle a telle et telle faiblesse. Elle fait l’œuvre de Dieu avec beaucoup de vigueur et un cœur entier!»
Nous perdrons beaucoup si nous nous battons entre nous. Nous pouvons aller jusqu’à tuer complètement une autre personne. Voulez-vous devenir des gens qui tuent? Si nous ne voulons pas être utilisés pour le mal, nous devons vivre pour le salut des autres. Comme il est dit que «Dieu est amour», à cause de cet amour en nous, nous pouvons faire les œuvres qui sauvent les autres. Suivre la volonté de Dieu c’est travailler pour le salut des autres.
Ceux qui sont nés de nouveau par leur foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit vivent avec le seul but d’amener le salut aux perdus. Nous devons nous déterminer à vivre la vie juste de sorte que le but de notre vie coïncide avec la volonté de Dieu. Parfois nous sommes pris par les mauvaises pensées qui nous encouragent à vivre pour notre propre bénéfice. Ainsi, nous sommes prompts à dériver si nous ne déterminons pas nos cœurs à suivre la volonté de Dieu. Ceux qui sont fermement déterminés à poursuivre la volonté de Dieu peuvent vite revenir quand ils sentent qu’ils vivent pour un mauvais but pour satisfaire leurs désirs égoïstes.
Quiconque se trouve lui-même en fait doit confesser sa faute franchement et tenir ferme sur l’évangile de l’eau et de l’Esprit. N’attendez pas seulement des changements émotionnels dans votre vie chrétienne. La vie spirituelle ne consiste pas seulement en l’occupation narcissique de soi qui fait déborder les larmes. Quand nous versons des larmes, nous sommes momentanément soulagés du stress. Cependant, pleurer a comme effet secondaire de satisfaire les émotions, qui pourrait être bon pour le bien être psychologique. Le bien être psychologique et l’émotion sont inutiles pour apprendre les leçons spirituelles essentielles. Ces gens gaspillent leur vie en manquant de reconnaitre le but de base de leur vie.
Comme Dieu est le Dieu d’amour, le juste doit vivre pour le salut des autres. Comme vous avez déjà bien fait par le passé, vous devez continuer votre bon travail dans ce but. Ce n’est pas différent pour celui qui est né de nouveau récemment.
Il n’y a pas beaucoup de chrétiens nés de nouveau récemment dans notre église. Cela fait au moins un an pour vous tous que vous êtes venus dans notre église et avez entendu et cru en l’évangile, n’est-ce pas? Si votre expérience d’église est inférieure à un an, nous pouvons penser raisonnablement que vous vous comportez comme vous pouvez parce que vous ne connaissez pas assez. Alors, il est temps que vous viviez pour le salut des autres. Nous devons vivre dès notre jeunesse pour le but de la gloire de Dieu. Alors, Dieu vous bénira et vous gardera. Dieu versera aussi Sa connaissance sur vous, vous rendant fort esprit et corps. Il vous assistera et protègera. 
Cependant, si vous ne vous intéressez qu’à vous-même et non au salut des âmes, il n’y a rien que malédiction et mort qui vous attendent. L’égoïsme sans amour c’est la mort. 
Mes chers saints, notre ministère de littérature chrétienne est en fait une œuvre de salut pour les âmes. Mon cœur sympathise avec l’apôtre Jean au moment de son écriture. Ce que j’essaie de vous dire c’est que nos cœurs, qui sont remplis du Saint-Esprit, sont similaires au cœur de Jésus, qui est le Dieu d’amour qui nous donne une nouvelle vie. Dans le cœur des frères et sœurs nés de nouveau, le Saint-Esprit demeure. Simplement, nous devons décider entre vivre pour nos bénéfices physiques qui tuent l’âme des autres ou pour le but de Dieu qui est le salut de l’âme des autres. Je décide de vivre comme ce dernier plan. Chacun de nous doit décider de vivre selon le dernier standard. Cependant, comme nos cœurs sont facilement secoués, nous devons déterminer notre esprit et tenir ferme sur l’évangile dès que nos cœurs sont secoués.
Mes chers saints, avez-vous déjà vu des gens qui ont vécu leurs vies pour les autres? Beaucoup ont vécu leurs vies pour les autres sans même connaître l’évangile. Nous avons aussi entendu parler de gens qui ont donné leurs économies d’une vie entière pour des écoles. Nous entendons parler d’histoires où de vieilles dames ont vendu des gâteaux de riz et des plats de haricots toute leur vie donnant ensuite leurs économies qu’elles avaient ainsi accumulées. C’est un amour extraordinaire que des gens donnent toutes les économies de leur vie à la société. Des gens donnent leurs économies pour les pauvres. Bien qu’ils n’aient pas reçu la rémission du péché, j’admire leur esprit. Bien qu’ils n’aient pas servi cela par conviction pour l’évangile de l’eau et de l’Esprit, leurs cœurs pour servir est bien situé.
Si même ceux qui ne sont pas nés de nouveau consacrent leurs vies à servir les autres, à combien plus forte raison nous qui avons reçu la rémission du péché dans nos vies devrions-nous le faire? Ne devrions-nous pas vivre avec le bon état de foi en Jésus-Christ? Le Saint-Esprit est en nous qui avons cru en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Parce que le Saint-Esprit est dans nos cœurs, il convient que nous fassions les œuvres justes. Le Saint-Esprit se réjouit quand nous vivons pour cela.
Je ne vous accuse pas de ne pas avoir un esprit noble. Ce que je dis c’est que nous devrions vivre dans le but de nous aimer les uns les autres. Si quelqu’un semble mourir, nous devrions l’aider à vivre, et ne pas le tuer. Comprenez-vous? Nous devons faire des œuvres qui donnent la vie.
Nos prédécesseurs spirituels ont des faiblesses. Ceux qui sont récemment nés de nouveau ont aussi des faiblesses. Evidemment, il n’y a personne qui n’ait aucune faiblesse. Cependant, nous devons nous rappeler que c’est notre Seigneur qui nous a garanti le salut. Comment a-t-Il sauvé nos âmes? Il le fit par la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Il devint notre propitiation pour notre salut. C’est l’amour de Dieu.
Comme notre Seigneur fit cela pour nous, nous devons vivre une vie qui donne la vie aux frères et sœurs, et aux âmes des autres. Ne devrions-nous pas vivre dans ce but? C’est ainsi que nos cœurs peuvent rester brillants. Les mots du juste n’infligent pas des blessures émotionnelles parce qu’ils sont basés non sur la haine mais l’amour. Je peux partager mon cœur sans hésitation quand je rencontre mes partenaires. C’est possible parce que nous nous connaissons bien les uns les autres et nous faisons confiance.
Mes chers saints, les Ecritures disent que l’amour couvre une multitude de péchés (1 Pierre 4:8). Si nous croyons en l’amour de notre Seigneur, alors toutes nos faiblesses sont couvertes. Nous devons couvrir nos faiblesses de Son amour, et les parties précieuses de notre cœur doivent être révélées dans notre service de l’évangile. Nous devons vivre dans le but de répandre l’amour de Dieu.
Je vous aime tous dans notre Seigneur, à un moment où le retour du Seigneur est proche et que le monde change de plus en plus vite. Nous ne devrions pas nous discriminer entre frères et sœurs ; en aimant les uns et haïssant les autres. Nous devons tous nous aimer dans le Seigneur. Aiderions-nous les autres si nous étions du monde? Il est dur de trouver quelqu’un qui donne sans une motivation ultérieure parmi les gens de ce monde. 
Avec quelle sincérité vivons-nous notre vie pour l’âme des autres? Nous vivons notre vie, consacrons tout ce qui nous est donné pour l’objectif de notre Seigneur. Nous ne devons pas abandonner notre foi quand nous avons vécu difficilement pour garder la foi en la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Le Seigneur a dit que nous devons nous aimer avec ferveur les uns les autres comme les temps de la fin sont imminents. Comme l’amour appartient à Dieu, il est bon que nous nous aimions les uns les autres. Il est écrit en 1 Jean 2:10: «Celui qui aime son frère demeure dans la lumière, et il n’y a pas d’occasion de chute en lui.» Si nous ne connaissons pas l’amour de Dieu, nous ne pouvons nous aimer les uns les autres.
J’aimerais vous exprimer une requête. Aimez et réconfortez vos frères et sœurs en Christ. Faites-le les uns pour les autres. Nous devons non seulement nous consacrer aux œuvres de salut pour ceux qui n’ont pas encore reçu la rémission du péché, mais aussi aux œuvres qui encouragent ceux qui sont déjà venus dans l’Eglise de Dieu. Nous devons nous réconcilier là où il y a eu du trouble selon notre foi en l’amour de Dieu qui est révélé dans l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Du tout au tout, nous devons faire les œuvres qui ramènent la vie au lieu de tuer les âmes des autres.
Je suis reconnaissant à Dieu de ce qu’il y a beaucoup d’âmes qui sont nées de nouveau par l’évangile de l’eau et de l’Esprit de par le monde. Et ce n’est pas une tâche si facile de nourrir leurs âmes. Mais nous sommes fortifiés en nourrissant les âmes qui sont encore immatures. Nous devons répondre aux besoins des nouveaux nés de nouveau, les nourrissant de la nourriture spirituelle de la Parole de vérité. Quand nous le faisons, nous les prédécesseurs sommes fortifiés en retour. Nous sommes transformés en des gens de foi quand nous nous consacrons à répandre l’évangile de tout notre cœur. La vraie foi ne peut grandir en nous sans que nous ne soyons fidèles au service de l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Tout comme le Seigneur nous a servis et s’est sacrifié pour nous dans Son amour, nous devons être déterminés à être utilisés dans l’œuvre du salut des autres. Nos pensées devraient être déterminées à dire: «Seigneur, permets-moi de vivre pour l’œuvre du salut des autres. Mon Seigneur et Dieu, bénis-moi s’il te plaît.» Vivre cette vie, c’est notre destinée.
Y-a-t-il parmi nous quelqu’un qui se vante de sa justice dans la chair après être né de nouveau? Nous ne devons jamais faire une chose pareille. Ne cherchons-nous pas tous à servir le Seigneur? Nous devons vivre tous les jours restants de notre vie pour le salut des autres. Nous n’aurons jamais un vrai but dans la vie sans vivre pour le salut des autres. Il n’y a que deux options dans notre vie: sauver les autres âmes ou les tuer. Nous vivrons une vie sans regret si nous choisissons de vivre pour les autres. Si nous vivons dans la reconnaissance en Jésus-Christ qui a répandu sur nous l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous ne regretterons rien jusqu’à la fin de notre vie.
La sagesse est une nécessité quand nous essayons de sauver les âmes des autres. Les saints ne sont pas nourris en s’accordant simplement à tout ce qu’ils font. Ce qui a besoin d’être reproché doit être reproché. Mais cela ne devrait pas être imposé quand ce n’est pas nécessaire. Quand nous reconnaissons notre mauvaise nature et nos péchés, tout ce que nous devons faire c’est nous repentir et nous en détourner par notre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Nous pouvons faire l’œuvre de Dieu fidèlement dans notre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Merci à Dieu.