শিক্ষা

Sujet 11: Le Tabernacle

[11-23] Les colonnes du parvis du Tabernacle (Exode 27:9-19)

Les colonnes du parvis du Tabernacle
( Exode 27:9-19 )
“Tu feras le parvis du tabernacle. Du côté du midi, il y aura, pour former le parvis, des toiles de fin lin retors, sur une longueur de cent coudées pour ce premier côté, avec vingt colonnes posant sur vingt bases d’airain; les crochets des colonnes et leurs tringles seront d’argent. Du côté du nord, il y aura également des toiles sur une longueur de cent coudées, avec vingt colonnes et leurs vingt bases d’airain; les crochets des colonnes et leurs tringles seront d’argent. Du côté de l’occident, il y aura pour la largeur du parvis cinquante coudées de toiles, avec dix colonnes et leurs dix bases. Du côté de l’orient, sur les cinquante coudées de largeur du parvis, il y aura quinze coudées de toiles pour une aile, avec trois colonnes et leurs trois bases, et quinze coudées de toiles pour la seconde aile, avec trois colonnes et leurs trois bases. Pour la porte du parvis il y aura un rideau de vingt coudées, bleu, pourpre et cramoisi, et de fin lin retors, en ouvrage de broderie, avec quatre colonnes et leurs quatre bases. Toutes les colonnes formant l’enceinte du parvis auront des tringles d’argent, des crochets d’argent, et des bases d’airain. La longueur du parvis sera de cent coudées, sa largeur de cinquante de chaque côté, et sa hauteur de cinq coudées; les toiles seront de fin lin retors, et les bases d’airain. Tous les ustensiles destinés au service du tabernacle, tous ses pieux, et tous les pieux du parvis, seront d’airain.”
 

Ce passage énumère tous les matériaux comme les colonnes, la porte, les voiles de fin lin blanc, les tringles, les crochets, les bases d’airain, et les pieux d’airain du parvis du Tabernacle. Le Tabernacle était un endroit où Dieu demeurait. La taille du parvis rectangulaire était d’approximativement de 45m (côtés nord et sud) sur 22,50m (côtés est et ouest). Le Tabernacle lui-même était une petite structure avec son toit d’un quadruple revêtement. Le parvis du Tabernacle, par contre, était large comme une grande cour ouverte.
Les colonnes du parvis mesuraient 2,25m de haut, et sa clôture était construite utilisant 60 colonnes de bois et des voiles de lin blanc sur tous les côtés sauf pour la porte. La clôture était faite de ces colonnes de bois, de couvercles d’argent qui les surplombaient, et de bases d’airain. Sur les couvercles d’argent étaient deux crochets d’argent, et de longues tringles d’argent étaient attachées à ces crochets pour soutenir les colonnes les unes par rapport aux autres. Au sol, ces tringles d’argent étaient alors attachées aux pieux d’airain, fixant les colonnes fermement.
 
 

Quelles significations spirituelles sont révélées dans les colonnes du Tabernacle?
 

Que nous disent les colonnes du parvis du Tabernacle? Elles nous disent clairement comment Jésus-Christ a sauvé chacun de nous des péchés du monde. Les colonnes de bois du parvis du Tabernacle nous désignent vous et moi – c’est-à-dire chaque saint né de nouveau. Que signifient alors les bases d’airain en bas des colonnes de bois du parvis? Elles nous disent qu’en dépit du fait que nous ne pouvons pas éviter la condamnation à cause de nos péchés, Dieu nous a néanmoins sauvés de tous nos péchés.
Par contre, le fait que les colonnes de bois aient un couvercle d’argent nous dit que Dieu nous a fait don du salut en sauvant les pécheurs de leurs péchés et transgressions à travers l’évangile du fil bleu, pourpre, et cramoisi. Ces crochets d’argent étaient placés sur ces couvercles d’argent, et ces tringles d’argent étaient attachées à ces crochets et aux bases d’airain par terre, cela nous dit aussi que bien que nous allions vers la mort inévitable à cause de nos péchés, notre Seigneur nous a fait don de la rémission des péchés par la vérité du fil bleu, pourpre, et cramoisi et du fin lin retors – c’est-à-dire par l’évangile du salut.
De cette façon, les colonnes du parvis du Tabernacle nous montrent la vérité que le Seigneur nous a sauvés de tous nos péchés en venant sur la terre, étant baptisé par Jean-Baptiste, et portant tout le jugement des péchés, se sacrifiant Lui-même avec Son sang précieux à la Croix. Elles nous montrent, en d’autres termes, le don de la rémission du péché, que le Seigneur nous a sauvés pleinement de tous nos péchés et a fait de nous le peuple de Dieu. Ces colonnes de bois constituant la clôture autour du parvis du Tabernacle nous disent que notre Seigneur a sauvé tous les pécheurs des péchés du monde parfaitement une fois pour toutes par le ministère du fil bleu, pourpre, et cramoisi, c’est-à-dire en étant baptisé et en versant Son sang à la Croix. Puisque cette vérité est si certaine, je ne peux qu’être reconnaissant et la répandre dans le monde entier.
 

Les bases d’airain sous les colonnes
 
Les bases des colonnes de cette clôture étaient d’airain, alors que les couvercles des colonnes, leurs crochets, et leurs tringles étaient d’argent.
Marc 7:21-22 dit: “C’est du cœur de l’homme que viennent les mauvaises pensées, adultères, fornications, meurtres, vols, convoitise, méchanceté, tromperie, mauvais œil, blasphème, orgueil, folie.” Chacun de nous est né avec tous ces péchés dans le cœur. C’est pour cela que Dieu nous dit que nous allons vivre toutes nos vies dans ces péchés jusqu’à notre mort, et que nous ne pouvons que vivre de façon pécheresse. Et si nous acceptons cette Parole telle qu’elle est, alors nous ne pouvons que confesser que notre nature fondamentale est si pécheresse que nous ne pouvons effectivement pas éviter le jugement pour ces péchés.
Mais avec le fil bleu, pourpre, et cramoisi, le Seigneur a sauvé des êtres dépravés comme nous de tout péché. Puisque notre Seigneur a enlevé tous nos péchés en les prenant sur Son Corps par le baptême qu’Il a reçu de Jean-Baptiste, Il a pu porter les péchés du monde à la Croix et prendre la condamnation de tous ces péchés. C’est ainsi que Jésus nous a sauvés de nos péchés.
Nous ne pouvons assez remercier Dieu pour cela! Rien d’autre que ce salut, que Dieu nous a délivrés de tous nos péchés alors que nous étions liés à l’enfer, est le plus précieux, le plus béni, et le don de plus grande valeur dans le monde entier. Il n’y a rien que nous puissions faire que simplement incliner nos têtes devant le Seigneur, croire en cet évangile qui nous a sauvés par la vérité du fil bleu, pourpre, et cramoisi, et remercier notre Seigneur pour cela. À travers les matériaux utilisés pour les colonnes du parvis du Tabernacle, Dieu nous montre que le salut de notre Seigneur est parfait et ne manque d’aucun supplément ou complément.
Tous les mystères des matériaux de construction du Tabernacle sont résolus par les implications du fil bleu, pourpre, et cramoisi et du fin lin retors. Le mystère du salut est la vérité qui ne peut être résolue sans l’évangile du fil bleu, pourpre, et cramoisi et du fin lin retors. Toutes les implications du Système du Tabernacle, avec le secret du système sacrificiel, sont cachés dans ces fils bleu, pourpre, et cramoisi, et du fin lin retors.
Fondamentalement, comme une évidence, vous et moi étions de tels êtres devant Dieu qui ne pouvaient qu’être liés à l’enfer à cause de nos péchés. Pour être franc, nous continuons à pécher maintenant même, mais le Seigneur nous a néanmoins donné la rémission parfaite des péchés avec Son fil bleu, pourpre, et cramoisi, et en croyant en ce don du salut, nous avons reçu la rémission des péchés. C’est parce que Dieu nous a sauvés parfaitement de tous nos péchés et a fait de nous Ses enfants que nous avons pu devenir Ses héritiers qui jouiront de la gloire et de la splendeur de Son Royaume. En dehors du salut que Dieu nous a donné, il n’y a pas d’autre moyen de devenir Ses enfants nés de nouveau. C’est parce que notre Seigneur nous a sauvés de tous nos péchés que nous Lui donnons notre reconnaissance.
Nous étions ignorants tout le temps de ce que nous sommes vraiment à la base, mesurant seulement la gravité de nos péchés selon nos propres standards. Mais ce n’est pas important que nous ayons commis telle sorte de péchés ou non, parce que nous sommes à l’origine de graves pécheurs liés à l’enfer depuis la naissance indépendamment de nos actes. Mais par le fil bleu, pourpre, et cramoisi et le fin lin retors, notre Seigneur a sauvé des gens comme nous de tous nos péchés. Tout comme le Seigneur l’a promis dans l’Ancien Testament, Il est venu à nous au temps du Nouveau Testament, a pris tous nos péchés sur Lui selon cette Parole de promesse, a porté ces péchés à la Croix, payé le salaire de tous nos péchés par Son sacrifice en versant Son sang à la Croix, et nous a ainsi sauvés de tous nos péchés et nous a fait le don du salut. C’est ainsi que vous et moi avons reçu le don du salut de tous nos péchés en croyant en Jésus-Christ.
 
 

Pourquoi les voiles de lin blanc étaient-ils placés au-dessus des colonnes du parvis du Tabernacle?
 

Un total de 60 colonnes étaient placées autour du parvis du Tabernacle, et elles étaient toutes couvertes de voiles de fin lin blanc. Ces voiles nous disent que bien que nous étions tous impurs salis par nos péchés, et en dépit du fait que nous méritions d’être condamnés pour nos péchés et jetés en enfer, notre Seigneur nous a néanmoins purifiés avec le fil bleu, pourpre, et cramoisi et le fin lin retors. En d’autres termes, les voiles nous disent la vérité que Jésus-Christ nous a lavés de tous nos péchés une fois pour toutes en étant baptisé par Jean-Baptiste.
Quand Jésus est venu sur la terre et a été baptisé par Jean-Baptiste, représentant de l’humanité, les péchés du monde ont été transférés sur Jésus. Ayant ainsi pris tous les péchés du monde, Jésus a été crucifié et a versé Son sang pour prendre la condamnation du péché, puis Il est ressuscité d’entre les morts. Et étant ressuscité d’entre les morts, Il est devenu notre Sauveur vivant. C’est le don du salut que notre Seigneur a accompli par Son ministère du fil bleu, pourpre, et cramoisi et du fin lin retors; et c’est l’amour de notre Seigneur qui nous a purifiés de tous nos péchés et nous a rendus purs et sans manquements pour devenir le peuple de Dieu. En nous faisant don du salut, notre Seigneur a fait de nous qui croyons en cette vérité le vrai peuple de Dieu.
Le lin blanc attaché aux colonnes du Tabernacle nous parlent de la sainteté de Dieu, mais nous parlent aussi de notre sainteté, la sainteté des vrais croyants. De plus, si nous voulons devenir enfants de Dieu, nous devons être purifiés de tous nos péchés et devenir saints en croyant au ministère de Jésus dans les fils bleu, pourpre, et cramoisi. Dieu nous dit: “Vous serez saints, car je suis saint” (Lévitique 11:45), mais comment pourrions-nous être saints par nos actes? Puisque nous ne pouvons éviter de pécher quoi que nous essayions, nous ne pouvons pas être saints par nos propres efforts. Mais avec le fil bleu, pourpre, et cramoisi, notre Seigneur a totalement purifié même des êtres comme vous et moi. C’est ainsi que vous et moi sommes pleinement devenu le peuple de Dieu. Il n’y a pas d’autre moyen que de croire en l’évangile de la Justice de Dieu et de devenir saint en étant purifié de tous nos péchés.
 
 
Les bases d’airain et les pieux d’airain
 
Les couvercles d’argent couvraient le dessus des colonnes. Et les crochets d’argent et les tringles d’argent étaient aussi faits pour relier et fixer les colonnes les unes aux autres. Chaque colonne était fixée dans une base d’airain. Et une paire de pieux d’airain tirait chaque colonne de la clôture du périmètre du Tabernacle, du haut vers le bas.
Cela nous montre que bien que nous soyons liés à la condamnation et à l’enfer à cause de nos péchés, Dieu a néanmoins fait de nous Son propre peuple saint en nous faisant don du salut qui nous a délivrés de tous nos péchés. Puisque Dieu a fait de nous Son saint peuple par la grâce du salut, nous ne pouvons que louer et remercier Dieu pour Sa grâce. Ayant cru en Dieu par cette Parole de la vérité du fil bleu, pourpre, et cramoisi et du fin lin retors, non seulement nous louons Dieu, mais nous ne pouvons que diffuser cette Parole.
Y a-t-il vraiment un jour où nous ne commettons pas de péché? Jamais! Même ceux qui croient en la Parole de Dieu et sont sauvés par Sa grâce commettent aussi des péchés chaque jour. Si quelqu’un est même un peu hostile et non amical, nous agressons et parlons mal à cette personne en un rien de temps. Dites! Si quelqu’un est apparu soudainement alors que vous conduisiez tranquillement et a failli vous causer un accident, n’avez-vous pas réagi avec colère devant ce conducteur distrait? Oui! J’ai pu maudire ce conducteur à voix haute avec mon klaxon! Mais est-ce vraiment la bonne chose à faire? Ce n’est certainement pas la bonne chose à faire, mais le problème c’est que nous sommes des êtres qui ne pouvons que commettre des péchés à tout moment.
Nous sommes des êtes destinés à l’enfer à cause de nos infirmités. Cependant, Dieu nous a donné “une route nouvelle et vivante qu’il a inaugurée pour nous au travers du voile, c’est-à-dire, de sa chair,” (Hébreux 10:20). C’est pleinement le don de Dieu qui a été accompli seulement par Jésus-Christ selon la volonté de Dieu le Père.
Quel don du salut Dieu nous a-t-Il fait? Il nous a fait le don du salut des péchés, qui a été accompli par les quatre fils du Tabernacle – le fil bleu, pourpre, et cramoisi, et le fin lin retors. Comment pourrions-nous ne pas louer Dieu? Quand nous avons vraiment reçu ce véritable salut, comment ne pas avoir la vraie paix dans nos cœurs? Notre salut ne peut pas s’obtenir en payant avec de l’or ou de l’argent, ni n’est comme la rosée du matin qui disparaît peu après être apparu, mais nous avons été sauvés éternellement et parfaitement. Dieu a tant aimé les pécheurs qu’Il leur a donné la grâce du salut comme don gratuit, et dans ce don Il nous a couverts, nous croyants, de Sa Justice.
Parmi les objets de la clôture du parvis du Tabernacle, toutes les bases et les pieux qui touchaient le sol étaient d’airain. Mais les sommets des colonnes étaient faits d’argent. Tout ceci nous montre qu’en dépit du fait que nous étions fondamentalement destinés à l’enfer, nous sommes devenus les enfants de Dieu en recevant le don du salut donné par notre Seigneur. Chacun de nous a reçu ce don en croyant en Sa Parole. Étant donné cela, combien ce salut de nos péchés que nous avons reçu est-il certain? C’est le don que Dieu a répandu sur nous, et c’est notre salut certain et la bénédiction qui ne peuvent pas être changés. C’est parce que nous savons cela que nous ne pouvons pas assez remercier Dieu de tout notre être.
Le fait que vous et moi ayons été sauvés de tous nos péchés est assurément le don de Dieu. Notre salut n’est pas imparfait, qui disparaît simplement quand nos infirmités sont révélées. Pour des pécheurs dépravés comme vous et moi, notre Seigneur est venu sur la terre et a fait don du salut avec le fil bleu, pourpre, et cramoisi et le fin lin retors. Ainsi, tous ceux qui croient cette vérité sont éternellement sauvés de tous leurs péchés. Puisque le salut des pécheurs par notre Seigneur est si parfait, et puisqu’il a même pris toutes les insuffisances, les faiblesses, et les souillures de notre chair, Il nous a restaurés pour que nous n’ayons rien à voir avec le péché. Ceux qui connaissent clairement et croient au fil bleu, pourpre, et cramoisi et au fin lin retors sont tous parfaitement sauvés pour toujours.
Étant donné cela, combien précieux et de valeur est ce don du salut que Dieu nous a fait? Je suis vraiment reconnaissant pour ce don du salut, car il a amené tant de repos à nos cœurs et nous a tant réconfortés et bénis. Notre Seigneur donne du repos à nos cœurs. C’est pourquoi Il a dit: “Venez à Moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos” (Matthieu 11:28). Je suis si reconnaissant à Dieu de m’avoir fait ce don de la rédemption de tous mes péchés.
Je crois que non seulement moi mais vous tous aussi êtes précieux pour Dieu. Dieu nous a sauvés vous et moi par l’évangile du fil bleu, pourpre, et cramoisi et du fin lin retors. Dieu dit qu’Il a fait le don du salut à tous ceux qui croient en Sa Parole, et puisque je crois ce qu’Il dit, je pense et crois que vous aussi êtes précieux pour Dieu.
Dernièrement, alors que nous avons travaillé dur dans l’œuvre de Dieu au-delà même de nos forces, il y a des moments où je me sentais épuisé. Donc, je voudrais réconforter et encourager mes co-ouvriers par des moyens de la chair comme le partage du pain. Mais je sais bien que nous ne pouvons réellement être réconfortés par la consolation de la chair. Nous sommes plutôt encouragés en nous rappelant du don de notre salut certain que le Seigneur nous a donné, notre vraie consolation, et la paix inconnue de ce monde. Nous sommes réconfortés et satisfaits par les bénédictions spirituelles que Dieu a déjà données à nos cœurs. Puisque nous devons recevoir de grandes récompenses et bénédictions dans ce don du salut que Dieu nous a fait, nos cœurs ont la paix et les bénédictions, telles qu’on ne les connait pas dans ce monde.
Dieu a fait le don parfait du salut à chacun de nous, le plus grand don de tous qui est inconnu de ce monde. Il y a des gens qui disent être sans péché par leur dévotion religieuse, même s’ils ne croient pas en la vérité du fil bleu, pourpre, et cramoisi, et du fin lin retors, mais leurs sentiments de plénitude ou de dévotion s’évaporent en un rien de temps. La paix qu’ils atteignent par leurs propres pensées disparaît comme la rosée du matin lorsqu’ils pèchent même un peu ou au premier signe de difficulté.
Mais pour ceux qui croient au salut donné par le Seigneur dans le fil bleu, pourpre, et cramoisi et le fin lin retors, plus ils ont de difficultés, plus leur paix brille avec éclat. Bien que nous soyons piétinés, injuriés, et en conflit, la perfection et la reconnaissance coulent de nos pensées par le don du salut du Seigneur qui est dans nos cœurs. Nous sommes ceux qui sont pleinement sauvés, qui ne peuvent retourner en Égypte, ni voir nos péchés et notre condamnation. Dieu nous a bénis, nous qui connaissons et croyons cette vérité du salut qu’Il a répandue sur nous pour que nous puissions toujours Le remercier pleinement par notre foi. C’est pour cela que nous remercions Dieu par notre foi.
Je ne peux assez remercier Dieu, car j’ai pu recevoir de Lui ce salut certain du fil bleu, pourpre, et cramoisi, et parce que Dieu m’a aimé, grandement béni, et fait prêcher ce précieux évangile, car je sais que je ne le mérite pas. Même si je devais remercier le Seigneur chaque jour, je ne peux assez Le remercier de m’avoir fait vivre seulement pour l’évangile: je ne peux que Le remercier pour toujours. Quand je remercie Dieu pour le don du salut qu’Il m’a fait, et quand j’essaie d’exprimer mon cœur reconnaissant, je réalise combien mon vocabulaire et mes expressions sont insuffisants.
Nous sommes ceux qui croient au salut qui a été révélé comme l’évangile du fil bleu, pourpre, et cramoisi et du fin lin retors. Pour vous, Jésus est né sur la terre, a pris tous vos péchés sur Lui en étant baptisé par Jean-Baptiste à l’âge de 30 ans, a porté ces péchés à la Croix, versé Son sang pour y mourir, est ressuscité des morts, et est assis à la droite du trône de Dieu le Père. Ce Jésus-Christ a donné le salut parfait à ceux qui le reçoivent par la foi. A moins de trahir cette foi, ce salut que nous avons reçu une fois ne sera jamais annulé. Peu importe quelles limites nous avons, et peu importe quelles erreurs nous faisons, nous sommes tous devenus Son propre peuple, couvert du don parfait du salut.
 
 

Le fin lin blanc attaché aux colonnes du parvis du Tabernacle
 

Imaginez-vous regarder les voiles de fin lin blanc un moment. Ces voiles de fin lin blanc n’étaient pas en nylon, mais tissés avec du fil de lin blanc. Si vous mettez ces voiles de lin blanc dans une situation de désert, ils seront souillés en un rien de temps. Dieu aurait-Il alors fixé ces voiles blancs sans raison, sans savoir qu’ils seront sales en un rien de temps? Il a dit aux Israélites de mettre ces voiles de lin blanc pour montrer le don du salut qu’Il nous a donné, nous qui acceptons ce don par la foi. C’est pour nous faire savoir clairement et marquer dans nos cœurs qu’Il nous a ainsi sauvés de tous nos péchés entièrement et proprement.
Dieu a fait que les Israélites mettent ces voiles de fin lin blanc. Ceci implique que nous devons Le louer pour toujours et Le remercier vraiment en voyant et en croyant en Son salut parfait qui est révélé dans les voiles blancs. À travers les voiles de fin lin blanc, Dieu nous a fait le don du salut pleinement. Notre salut donné par Lui est comme ce fin lin blanc.
Nous sommes vraiment des êtres sales et dépravés qui ne peuvent éviter l’enfer à cause de nos péchés. Nous devons laver les vêtements de nos pensées plusieurs fois par jour. Mais Dieu a fait que nos cœurs soient entièrement blancs. Notre Seigneur a, en d’autres termes, restauré des gens comme nous. La puissance de Dieu est si grande et remarquable qu’Il nous a pleinement changés, nous qui étions dégoûtants, et facilement salis, en Son peuple sacré.
Aujourd’hui, vous et moi qui croyons en cet évangile de l’eau et de l’Esprit sommes ceux qui ont reçu de don parfait du salut de Dieu. Nous sommes ceux dont les péchés du cœur ont été effacés entièrement, et nous sommes devenus blancs comme neige.
Avez-vous encore du péché dans vos cœurs? Bien sûr que non! Nos propres cœurs sont devenus comme le lin blanc, propre, attaché sur la clôture du parvis du Tabernacle. Vous et moi sommes ainsi devenus entièrement purs. En dépit du fait que nous étions fondamentalement liés à la condamnation à cause de nos péchés, nous avons néanmoins été sauvés. Ce salut n’est pas venu de notre bonté ou de notre fidélité, mais de la grâce de Dieu qui nous a couverts de Sa puissance, comme les pieux d’airain des colonnes du Tabernacle étaient attachés à leurs sommets d’argent en les fixant ensemble avec les tringles d’argent. Bien que nous fussions vraiment liés à l’enfer et à la condamnation, en croyant que Dieu nous a revêtus de ce don du salut, nous sommes tous devenus Son peuple sauvé. C’est la vérité révélée dans la clôture du parvis du Tabernacle.
Les 60 colonnes du parvis du Tabernacle nous désignent, nous les vrais croyants. Chacune de ces colonnes, en d’autres termes, désigne l’un de nous. Nous étions des êtres qui ne pouvaient ni devenir le peuple de Dieu, ni entrer dans Sa maison, mais Dieu a donné Son don du salut à des gens indignes comme nous. Il est venu sur la terre, a accompli le don du salut, nous a fait don de la Vérité, et alors que nous connaissons et croyons cette Vérité, Il a fait de nous Son peuple qui est sauvé pleinement et ne sera plus jamais maudit.
Combien est-ce une bénédiction merveilleuse? Comme les colonnes du parvis du Tabernacle, par nous-mêmes nous ne pouvons que tomber. Mais la raison pour laquelle nous ne tombons pas après avoir été sauvés de tous nos péchés est que nous croyons au parfait fil bleu, pourpre, et cramoisi et au fin lin retors et nous unissons sous Sa grâce. Nous devons d’abord croire que bien que nous étions des êtres indignes qui ne pouvaient pas éviter l’enfer, par la Parole du fil bleu, pourpre, et cramoisi et du fin lin retors, le Seigneur nous a purifiés de tous nos péchés et a ainsi sauvé chacun de nous pleinement en portant toute notre condamnation du péché personnellement. Et c’est par cette foi que nous pouvons nous tenir devant Dieu à tout moment, Le louer, servir Ses œuvres, et toujours Le remercier pour ce don du salut.
Il y a des moments où nous trébuchons à cause des faiblesses de notre chair. Bien que nous croyions que nous avons été sauvés de tous nos péchés et de la condamnation, il y a des temps après notre salut où nous sommes épuisés et ennuyés, nous demandant pourquoi nous devons vivre d’une telle façon. Bien que nous soyons hantés par de telle pensées charnelles, la raison pour laquelle nous ne quittons pas Dieu et vivons notre vie sans vaciller après notre salut est que, lorsque nous regardons à ce que nous étions réellement, nous sommes encore plus reconnaissants pour le don du salut et la grâce de la délivrance que Dieu nous a donnée.
C’est pour cela que nous pouvons tous nous tenir encore plus fermement sur notre foi. Nous pouvons nous lever avec foi de nos frustrations grâces à l’évangile authentique. Bien que nous ayons toujours beaucoup de limites, nous pouvons seulement remercier Dieu pour Son salut parfait. Nous ne pouvons pas être vantards, même pas un peu, plutôt nous Le remercions d’avoir fait de nous Ses enfants par le don du salut, de pouvoir nous tenir devant Lui, et faire fidèlement les fonctions de sacrificateur. Ce qui nous fait tenir fermement sur notre foi n’est autre que le fait que nous avons reçu le grand don du salut et la grâce que Dieu nous a donnée. Si nous connaissons notre nature fondamentale telle qu’elle est, nous ne pouvons qu’accepter la rémission du péché que Dieu nous a donnée par la Parole du fil bleu, pourpre, et cramoisi et du fin lin retors, et servir le Seigneur.
Quand nous acceptons ceci dans nos cœurs en connaissant et en réalisant combien c’est bon, notre foi ne peut plus être ébranlée. Elle devient forte. Peu importe quel genre de déception les gens nous infligent, peu importe quel genre de non-sens ils épousent en disant qu’ils sont parfaits parce qu’ils sont morts en croyant seulement au sang précieux de la Croix, notre foi ne peut être ébranlée. Bien que notre nature basique soit si mauvaise, en croyant en la Vérité certaine que le Seigneur nous a sauvés par le fil bleu, pourpre, et cramoisi et le fin lin retors, nous pouvons combattre fermement ces mensonges et nous tenir sur notre foi ferme.
Ainsi, nous pouvons combattre ces mensonges en disant: “Quoi? Avons-nous été sauvés par le sang précieux de la Croix? Si nous laissons l’un des éléments du salut accompli par le fil bleu, pourpre, et cramoisi, il n’y a rien de quoi nous vanter. Quel genre de non-sens est-ce là?”
Mais si nous quittons la grâce du salut que Dieu a répandue sur nous, nous ne pourrons pas nous voir tels que nous sommes, et par conséquent, nous aurons confiance en nous et serons vantards, et finirons mal. C’est en regardant tels que nous sommes que nous trouvons le don du salut de Dieu à un plus haut degré. C’est ainsi que nous obéissons à la recommandation qui dit: “Soyez toujours joyeux, priez sans cesse, rendez grâces en toutes choses; car c’est à votre égard la volonté de Dieu en Christ Jésus” (1 Thessaloniciens 5:16-18).
La raison pour laquelle nous pouvons tenir ferme devant Dieu est que nous croyons que le Seigneur a porté toutes nos malédictions pour nous, comme chaque colonne était soutenue par les tringles d’argent et tenu par les pieux d’airain. Ainsi, même quand nous trébuchons, nous retrouvons notre équilibre par la tringle d’argent qui nous retient. Comme chaque tringle d’argent est attachée aux crochets et les pieux tiennent les colonnes, puisque nos cœurs reconnaissent qui nous sommes, et puisque la grâce de Dieu nous a sauvés par le fil bleu, pourpre, et cramoisi et le fin lin retors, nous ne tombons pas. À cause de cela, nous restons debout, ne vacillant ni à droite ni à gauche.
À cause du don parfait du salut que Dieu nous a donné, et à cause de la justice de Dieu, nous ne tombons pas en avant ou en arrière ni sur les côtés, mais nous tenons ferme sur les bases d’airain. Les bases d’airain disent que nous devions être jetés en enfer à l’origine. En nous rappelant que nous avons été sauvés de la condamnation inévitable, nous pouvons toujours rendre grâces à Dieu, et tenir ferme et en sécurité par la foi.
L’évangile de l’eau et de l’Esprit est la merveilleuse vérité du salut. Elle ne peut pas être obtenue par les séminaires théologiques nombreux et les écoles de ce monde. Et puisque c’est le fondement et la fondation de notre foi, toute théologie qui ne connait pas et n’enseigne pas la vérité du fil bleu, pourpre, et cramoisi et du fin lin retors est comme une maison bâtie sur le sable qui finira par tomber et s’écrouler. La fondation de notre vraie foi doit être solide comme une grande base de pierre de marbre.
 

Qu’est-ce que la théologie?

Très généralement, il y a deux courants majeurs qui séparent la théologie: la théologie théocentrique et la théologie anthropocentrique, l’une ou les deux sont enseignées dans chaque séminaire. Simplement, la foi qui est strictement basée sur la Parole est le théocentrisme, alors que la foi qui accepte les pensées humaines en plus de la Parole est l’anthropocentrisme. Les théologiens anthropocentriques ne sont pas particulièrement intéressés par ce que la Bible dit vraiment, mais leurs positions sont renforcées ou critiquées selon l’autorité des érudits qui exposent leurs points de vues et qui les suit. Donc, la théologie anthropocentrique ne peut pas être considérée comme la théologie correcte.
En général, les gens qui étudient la théologie disent que seuls leurs points de vue théologiques sont corrects. Par exemple, même maintenant il y a beaucoup de gens qui fréquentent l’Église Adventiste du Septième Jour qui met une importance centrale sur le jour du sabbat seulement. L’Église Presbytérienne, par contre, épouse uniquement les “dits” Cinq Points du Calvinisme. L’Arminianisme, pour un autre exemple, soutient que bien que Dieu nous ait sauvés, l’humanité doit aussi croire en cela avec sa volonté. D’une certaine façon, l’Arminianisme est un point de vue théologique qui approche et interprète la Bible selon une perspective humaine.
Par contre, quand nous regardons les Cinq Points du Calvinisme, nous découvrons que cette foi est un peu théocentrique mais surtout fataliste. Pourquoi? Parce que les Calvinistes épousent leurs doctrines de la prédestination et de l’élection comme la vérité, disant “Avant de naître, certains de vous étaient déjà choisis par Dieu comme Son peuple, alors que d’autres sont exclus de Son élection. Ce n’est que la sélection souveraine de Dieu.” De telles déclarations pauvres ne peuvent pas être approuvées par la Parole de Dieu.
Donc quand nous comparons ces dites doctrines chrétiennes orthodoxes à la Parole de Dieu, nous découvrons qu’elles sont en fait très différentes de la vérité. Bien sûr, sur certains sujets, elles s’approchent de la vérité, mais les théologies chrétiennes de la plupart des dénominations d’aujourd’hui sont loin des vérités bibliques. Bien sûr, il y a certaines parties qui coïncident à la vérité biblique dans leurs doctrines, mais leurs enseignements pivots sont trop erronés pour s’approcher de la Parole de Dieu. Et c’est pour cela que nous devons cesser d’apprendre ce genre de doctrines erronées.
 
 

Notre rémission du péché est entièrement un don de Dieu
 

A ceux qui croient vraiment la Parole de Dieu, Dieu leur a garanti le salut comme Son don.
La clôture du parvis du Tabernacle était bâtie avec 60 colonnes de bois. Au sommet de ces colonnes, des couvercles d’argent étaient placés, et à leur base des bases d’airain étaient posés. Chaque colonne était fixée avec des tringles d’argent aux autres et tenus par des pieux d’airain enfoncés dans le sol. Les colonnes de bois étaient plantées à un intervalle de 5 coudées ou de 2,25m, et sur ces colonnes, des voiles de fin lin blanc étaient placées.
Alors que les colonnes étaient fermement attachées par ces pieux d’airain, et attachés les uns aux autres par les tringles d’argent, les voiles de fin lin ne pouvaient pas être enlevés de leur place. Comme les voiles de fin lin blanc étaient placés sur ces colonnes fermement plantées, les voiles restaient fixes et immobiles comme cela étant fermement tendu dans chaque direction.
Les voiles de lin blanc désignent la Sainteté et la Justice de Dieu. En d’autres termes, la Justice de Dieu a fait que nous les gens de foi ferme ne soyons pas secoués de nouveau, car notre foi en Son salut est fixée par l’infaillible grâce de Dieu. Dieu nous a donné ce salut parfait comme Son don pour nous. Combien nous sommes reconnaissants! C’est ainsi que vous et moi sommes devenus les sauvés par la foi.
Au contraire, quand je regarde les chrétiens d’aujourd’hui autour du monde, je les trouve ridicules, risibles, et regrettables à la fois. Je suis attristé et frustré parce que je vois qu’ils n’ont même pas la bonne connaissance sur les sujets les plus élémentaires du vrai christianisme, même s’ils professent croire en Dieu et clament répandre Sa Parole.
Récemment, beaucoup se sont inquiétés que la plupart de nos étudiants des grandes écoles soient devenus faibles au sujet des fondamentaux de leurs études. En fait, les étudiants qui sont prompts à négliger les fondamentaux ne peuvent pas produire d’accomplissements à leurs études, par avance. Donc, pour former les étudiants dans leurs études professionnelles respectives et les préparer pour le marché du travail, les universités doivent s’assurer qu’ils ont d’abord saisi correctement les fondamentaux des sujets primaires avant de leur présenter la connaissance plus avancée. Apparemment, ces tentatives ne semblent pas avoir toujours du succès.
La raison pour laquelle je raconte cette histoire c’est pour expliquer que tout comme il ne peut pas y avoir d’avancement dans la connaissance de ce monde sans saisir correctement les fondamentaux, la foi en Dieu va aussi faner sans un fondement correct. La vraie foi est celle qui croit au fil bleu, pourpre, et cramoisi et au fin lin retors. Sans cette foi fondamentale, tout le reste ne signifie rien du tout. Bien que les gens puissent se réjouir et être d’abord dévoués à Dieu, disant qu’ils sont devenus sans péchés en croyant en Jésus, lorsque le temps passe même un peu, ils se trouvent hors de leur propre justice, leur joie s’évapore dans l’air, ils sont privés de toute force, et ils finissent par renoncer à leur foi en Dieu parce que leurs péchés sont encore intacts dans leur cœur. Tout ce phénomène vient du manque de connaissance fondamentale de la foi chrétienne.
Y a-t-il un handicapé parmi vous? Les gens qui ont des problèmes avec leurs jambes ont du mal quand ils essaient de monter des escaliers. Quand ils luttent pour monter des escaliers, ne serait-ce pas un acte gentil et reconnaissant si quelqu’un les aidait et les assistait? Mais il y a des handicapés qui sont plutôt fâchés, en disant: “Laissez-moi. Je peux le faire moi-même.” En général, les handicapés ont une grande estime de soi et peuvent parfois être assez bornés. Quand des parties de leur corps sont handicapées, leur pensée peut aussi être handicapée. Par conséquent, leur cœur peut parfois être endurci par leur complexe d’infériorité, un sentiment de défaite, et un sentiment de privation. C’est pour cela que certains ont tendance à ne pas prendre la gentillesse des autres comme elle est, mais à la tordre de son intention d’origine.
Ils n’ont absolument pas besoin d’avoir un sentiment d’infériorité à cause de leur handicap. Ils peuvent en avoir l’inconvénient, mais ce n’est certainement pas un péché du tout. Mais s’ils se laissent aller à toutes sortes de pensées tordues venant de leurs pensées tordues montant de leur handicap et permettant à ces mauvais sentiments de se développer en des complexes d’infériorité, ils finiront par être vraiment handicapés même dans leur cœur. Si vous êtes une personne handicapée, tout ce que vous devez faire c’est reconnaître ce que vous êtes, chercher de l’aide quand vous avez besoin d’aide, et tenir ferme par vous-même quand vous le pouvez.
Quand il y a quelque chose que je ne sais pas ou pour lequel j’ai besoin d’assistance, je demande aux autres et requiers cette aide. Je ne peux que demander et chercher l’aide des autres à cause de mes manques. Et quand quelqu’un qui connaît la chose me l’explique et m’aide, je remercie la personne. Bien que nous puissions avoir des limites dans notre chair, il n’y a pas de raison de nous voir comme handicapés dans nos cœurs. Donc, tout ce que nous devons faire c’est connaître nos limites, croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit de notre Seigneur, c’est-à-dire le salut du fil bleu, pourpre, et cramoisi et du fin lin retors qui a fait que ces manquements soient comblés, et servir cet évangile diligemment. Et c’est dans cet évangile de notre Seigneur que nous pouvons être fiers et rendre grâces. Puisque nous avons reçu le don du salut donné par Dieu par notre foi, tout ce que nous devons faire c’est Le remercier. Nous pouvons nous reposer, nous aimer les uns les autres, et nous unir, le tout dans ce don du salut.
C’est parce que beaucoup de chrétiens d’aujourd’hui sont faibles dans les fondamentaux de leur foi que leur foi vacille en toute direction. Notre Seigneur nous a sauvés vous et moi par le fil bleu, pourpre, et cramoisi et le fin lin retors. Ce n’est qu’en connaissant et en croyant cela seulement que nous avons reçu le don du salut et avons été restaurés. Nous étions liés à l’enfer d’abord, mais puisque Dieu nous a sauvés pleinement en nous faisant don du salut parfait, nous sommes devenus Ses enfants parfaits. Puisque nous avons maintenant reçu le don du salut par notre foi, si nous menons nos vies en croyant que nous sommes le peuple de Dieu, et dans les liens de cette foi, nous pouvons tous mener notre vie dans le Seigneur avec succès.
Après être vraiment né de nouveau, deux nouveaux changements sont venus dans mon cœur, que je n’avais jamais vécus auparavant. Avant, mon amour pour les autres était hypocrite, prétendant les aimer inconditionnellement alors que je les haïssais dans mon cœur. Mais maintenant, j’aime vraiment les autres de tout mon cœur. Puisque Dieu nous a fait don de Son salut parfait, et puisque cet évangile est si précieux, tous ceux qui croient ont l’air si noble et aimable à mes yeux. Je ne peux que les aimer, même si j’essayais de ne pas le faire.
Le second changement est qu’à la différence du passé, je suis devenu sensible aux sentiments des autres. Avant, lorsque quelqu’un faisait quelque chose que je ne pouvais tolérer, indépendamment de la personne, j’étais assez dur dans mon reproche. Mais maintenant j’ai réalisé que je dois regarder les faiblesses de chacun, et être plus attentif à mes relations avec eux, les protégeant quand ils doivent être protégés et les reprenant quand ils doivent être repris, comme il convient. Ceux qui ont des faiblesses ou des manquements peuvent facilement s’endurcir dans leur cœur aussi, donc je suis devenu plus conscient de leurs faiblesses, comme il y a des moments où je dois les aider secrètement, et il y a aussi des moments où je ne dois pas les aider même si je sais qu’ils ont désespérément besoin de mon aide. Je suis devenu conscient de ces choses parce que les gens sont faibles, mais en même temps, je suis aussi fort et ferme dans ma foi.
Il y a des moments où nous ne devrions pas reprendre les autres parce qu’ils sont faibles, mais il y a aussi des moments où nous devons les reprendre fermement au lieu de les tolérer. C’est pour cela que nous sommes plus conscients de leurs besoins, mais quand on regarde à la foi, notre amour pour eux est certain, parfait, correct, et fort. Si nous regardons nos circonstances dans une perspective charnelle, tout ce que nous voyons ce sont des choses dont nous nous inquiétons. Puisque nous sommes si faibles et insuffisants au départ, si nous commençons à nous inquiéter de notre chair faible, aucun jour ne passera sans inquiétude et sans soucis. Mais quand nous nous tenons dans la foi parfaite que Dieu nous a donnée, toutes nos inquiétudes et nos soucis disparaissent, et comme Jésus a sauvé des êtres insuffisants et souillés comme nous par le fil bleu, pourpre, et cramoisi et le fin lin retors, et a fait de nous des vases de Ses bonnes œuvres, cet encouragement de la foi, plus que tout, doit nous rendre fort.
L’encouragement de nos cœurs vient du don du salut parfait donné par le Seigneur dans nos cœurs; tous les autres encouragements qui viennent de nos mérites charnels ne sont que passagers. Cela ne signifie pas, bien sûr, que la consolation de la chair n’est rien même si nous avons besoin de consoler nos frères et sœurs parfois, même en des termes charnels.
Ce qui est clair, cependant, c’est qu’alors que nous sommes faibles, Jésus-Christ est venu dans ce monde et nous a sauvés pleinement. La Bible nous dit que lorsque Lazare est mort, voyant ses sœurs, Marie et Marthe, et leurs voisins pleurant, Jésus aussi pleura. Jésus, en d’autres termes, avait de la compassion pour eux parce qu’Il a vu combien il était dur pour les gens de mourir à cause de leurs péchés. Mais puisque notre Seigneur est venu selon la volonté du Père, Il a dit: “Je suis la résurrection et la vie” (Jean 11:25), et a sauvé ceux qui devaient mourir à cause de leurs péchés. Il nous a consolés esprit et corps.
Vous et moi avons aussi ces deux côtés de l’esprit et de la chair. Donc quand nous passons un temps difficile dans la chair, nous devons être réconfortés dans la chair, et aussi spirituellement, et nous avons aussi besoin de cette foi au fil bleu, pourpre, et cramoisi et au fin lin retors. Ainsi, en sachant nous réjouir dans la foi pour le don du salut que Dieu nous a fait, gardant ce don du salut, et nous rappelant encore que nous sommes ceux qui avons reçu ce don, nos cœurs peuvent effectivement se réjouir en Christ. C’est ainsi que nous donnons gloire à Dieu.
Dieu a fermement planté chacun de nous dans la foi, comme les colonnes du Tabernacle, et nous a aussi demandé de vivre par la foi. Donc même si les limites de notre chair abondent chaque jour, nous pouvons ressentir dans nos cœurs combien le salut de Dieu est précieux, réalisant que nous méritions d’être condamnés. Vous aussi pouvez maintenant comprendre cette vérité du salut révélée dans la clôture du parvis du Tabernacle.
Maintenant, vous pouvez aussi ouvrir et entrer par la porte du parvis du Tabernacle située à l’est. Quand vous ouvrez et entrez par cette porte du parvis du Tabernacle, il y a quelque chose que vous trouverez en premier. Qu’est-ce? Ce n’est autre que l’Autel des Holocaustes.
Quand vous passez l’Autel des Holocaustes par la foi, il y a la Cuve d’airain, et quand vous dépassez la Cuve, vous entrez dans la Maison de Dieu, le Tabernacle lui-même. En regardant cela par la foi, toutes ces choses s’accomplissent facilement. Bien que la Parole du Tabernacle puisse semblée très abstraite d’abord, elle est vraiment très facile pour vous et moi à comprendre parce que nous, dont le fondement de la foi est fort, regardons selon le principe de foi correct que nous possédons déjà. Puisque le salut de Dieu a tant de valeur, Il a fait que tout le monde puisse comprendre facilement par le système du Tabernacle. Mais pour éviter que quiconque n’interprète cette Parole du Tabernacle à tort selon ses propres pensées, Dieu l’a rendu invisible aux yeux de ceux qui ne sont pas nés de nouveau. Donc, même pour les théologiens, s’ils n’ont pas la foi fondamentale correcte, personne ne peut parler du sens spirituel exact de ce pourquoi la porte du parvis du Tabernacle a été tissée de fil bleu, pourpre, et cramoisi et de fin lin retors, parce que Dieu a caché cette vérité à ces menteurs.
Le fil bleu désigne le baptême que Jésus a reçu de Jean-Baptiste. Par Son baptême qui a été reçu sous la forme d’une imposition des mains, Il a pris nos péchés sur Lui. Le fil cramoisi parle de Son sacrifice à mort, de ce que Jésus-Christ a saigné à mort à la Croix pour nos péchés. Et le fil pourpre révèle que Jésus est Dieu Lui-même. Le fin lin retors est la Parole du salut que Lui, Dieu Lui-même, nous a promis à nous l’humanité entière. Ceux qui ne sont pas nés de nouveau en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit ne peuvent pas parler de la vérité que Dieu a révélée dans la porte du Tabernacle exactement comme elle est.
Dieu a promis depuis le commencement de l’humanité, c’est-à-dire depuis Adam et Eve et à tous Ses serviteurs: “Pour vous sauver, Je viendrai à vous par l’eau, le sang, et l’Esprit, et Je vous sauverai effectivement.” Selon cette Parole, Jésus-Christ est venu sur cette terre, a été baptisé, a versé Son sang, est mort, est ressuscité d’entre les morts, et nous a ainsi sauvés. Le fin lin retors est la promesse de la Parole de Dieu, et c’est aussi l’accomplissement de la parole. Le fil bleu, pourpre, et cramoisi nous parlent du baptême de Jésus-Christ, disent qu’Il est notre Dieu, et qu’Il a pris toute notre condamnation du péché en portant les péchés du monde et en versant Son sang à la Croix. Et ils nous disent que Jésus-Christ nous a sauvés en ressuscitant d’entre les morts. Cette vérité du fil bleu, pourpre, et cramoisi est la vérité éternelle du salut au sujet de laquelle aucune opinion dissidente ne peut être permise.
Pour vous et moi, Dieu a fait ce don du salut. Le sommet des colonnes était couvert de pièces d’argent. Nous devons toujours nous rappeler que nous sommes ceux qui ont reçu le don du salut de Dieu. Puisque c’est en recevant ce don que nous sommes devenus justes, sans péché, et le peuple de Dieu, nous n’avons absolument rien dont nous puissions nous vanter en dehors de ce don de Dieu. S’il y a une chose dont nous pouvons nous vanter, c’est seulement que nous soyons devenus enfants de Dieu avec cette foi au fil bleu, pourpre, et cramoisi et du fin lin retors. C’est possible seulement parce que Jésus-Christ nous a sauvés de tous nos péchés par le seul évangile bon et précieux de l’eau et de l’Esprit. Donc, nous devons vivre par cette foi, croyant que nous avons été restaurés seulement parce que Dieu nous a fait don du salut et que c’est par ce don que nous sommes devenus le propre peuple de Dieu. Aujourd’hui et demain, nous devons toujours vivre par cette foi.
Je crois que c’est maintenant le moment le plus approprié pour diffuser cette Parole sur le Tabernacle. Il y a des temps où beaucoup de gens étaient dans la confusion sur la théorie de l’enlèvement avant la tribulation qui n’avait aucun sens du tout, mais Dieu a fait qu’en ces temps, de façon appropriée, nous prêchions la Parole sur le Livre de l’Apocalypse et permettions ainsi à beaucoup de rejeter leur foi erronée et de posséder la vraie foi. De même, au temps d’aujourd’hui, il convient bien que nous prêchions la foi du fil bleu, pourpre, et cramoisi et du fin lin retors.
Puisque nous avons reçu le don du salut de Dieu, je crois que diffuser ce don certain du salut est la chose la plus heureuse à faire.
Je donne tous mes remerciements à Dieu.