Bài giảng

Sujet 13: L’Evangile de Matthieu

[PARTIE 3-2] Jésus qui vint effacer nos péchés (Matthieu 3:13-17)

Jésus qui vint effacer nos péchés
(Matthieu 3:13-17)
«Alors Jésus vint de la Galilée au Jourdain vers Jean, pour être baptisé par lui. Mais Jean s’y opposait, en disant: C’est moi qui ai besoin d’être baptisé par toi, et tu viens à moi! Jésus lui répondit: Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste. Et Jean ne lui résista plus. Dès que Jésus eut été baptisé, il sortit de l’eau. Et voici, les cieux s’ouvrirent, et il vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui. Et voici, une voix fit entendre des cieux ces paroles: Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection.»
 

Même si les chrétiens d’aujourd’hui professent croire en Jésus comme leur Sauveur, beaucoup ne savent pas que Jésus est le Seigneur qui nous a délivrés de nos péchés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Il est donc nécessaire de leur prouver, par cet évangile de l’eau et de l’Esprit, que Jésus est effectivement leur Sauveur. Comme tous sont nés pécheurs, pour être lavés de leurs péchés, tous doivent croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. En d’autres termes, pour naître de nouveau, ils doivent croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et c’est seulement quand ils croiront ainsi qu’ils pourront rencontrer le Seigneur. Que nous puissions ou non recevoir la rémission de nos péchés et naître de nouveau dépend du fait que nous connaissions et croyions en Jésus correctement. 
Pour nous, la clé majeure pour atteindre la vérité de la rémission du péché c’est de connaître et de croire qui le Seigneur est et ce que le Seigneur a fait. Quand Jésus demanda à Ses disciples: «Qui dites-vous que je suis?» Pierre répondit disant: «Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant.» Le fait que Pierre ait ainsi confessé sa vraie foi venait du fait qu’il était conduit et enseigné par Dieu le Père pour atteindre cette compréhension. 
Maintenant, nous devons aussi atteindre la bonne compréhension de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et comme Pierre, nous devons pouvoir faire la vraie confession de foi à notre Seigneur. Ce que nous devons tous saisir c’est le besoin de reconnaître et de croire que le baptême de Jésus et Son sang versé à la Croix étaient exactement le sacrifice que notre Seigneur fit pour prendre nos péchés et être condamné. Quand nous croyons ainsi, nous pouvons être pleinement délivrés de tous nos péchés. 
La Parole de Dieu est divisée en deux parties: l’Ancien et le Nouveau Testaments. Le Nouveau Testament est l’accomplissement des prophéties promises dans l’Ancien Testament. Et c’est aussi le recueil de l’annonce prophétique du nouveau monde à venir, que le Seigneur a promis à Ses disciples. Ce nouveau monde sera bientôt accompli pour nous par Jésus-Christ. 
L’Ancien Testament est aussi la vraie Parole de Dieu qui contient la prophétie du salut de l’humanité, selon laquelle le Fils de Dieu viendrait sur cette terre, et tout comme on imposait les mains sur l’offrande sacrificielle de l’Ancien Testament et on versait son sang, Il prendrait sur Lui tous les péchés du monde une fois pour toutes en étant baptisé par Jean le Baptiste, verserait Son sang en mourant sur la Croix, et sauverait donc tous les pécheurs du monde de leurs péchés. Par le système sacrificiel manifesté dans le Tabernacle, notre Seigneur nous a révélé qu’Il est le Sauveur qui allait accomplir cette promesse, et qu’Il l’a effectivement fait. Autrement dit, tout l’Ancien Testament est accompli exactement dans le Nouveau Testament par notre Seigneur Jésus-Christ. 
Jésus nous a donné le vrai évangile de l’eau et de l’Esprit, de sorte que si nous croyons en Lui comme notre Sauveur, nous comprenions correctement et croyions que le Sauveur prophétisé dans l’Ancien Testament est bien Jésus-Christ. 
Le système sacrificiel de l’Ancien Testament était le jalon de la révélation de Dieu pour atteindre la pleine vérité de Son salut, et cela nous permet de recevoir la rémission de nos péchés infailliblement en comprenant et croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Jésus nous a permis de réaliser pourquoi Il devait être baptisé par Jean le Baptiste, et comment, à cause de ce baptême, Il devait verser Son sang en mourant à la Croix. C’est seulement quand nous avons la bonne compréhension de cette vérité d’évangile que nous pouvons être vraiment sauvés et devenir le peuple de Dieu. La vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit que Jésus nous a donnée est ce qui nous permet de bien comprendre et croire en Son ministère public de salut. 
 

Voici le ministère de l’eau et de l’Esprit que Jésus accomplit quand Il vint sur cette terre 

La Parole centrale du Nouveau Testament est la suivante: venant dans ce monde, Jésus prit sur Lui tous les péchés du monde par le baptême qu’Il reçut de Jean le Baptiste, et Il a ainsi payé le salaire du péché par Son sang. La vie et la mort de votre âme dépend du fait que vous compreniez et croyez correctement ou non en cet évangile de l’eau et de l’Esprit. Et, en fait, les 39 livres de l’Ancien Testament et les 27 livres du Nouveau Testament décrivent en détail cette vérité pivot de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. 
L’animal sacrificiel qui était offert dans le Tabernacle de l’Ancien Testament pour les péchés du peuple d’Israël pouvait effacer leurs péchés, parce qu’ils avaient mis leurs mains sur sa tête et offert son sang et sa chair à Dieu. C’est seulement en ayant une compréhension comparative de ce système sacrificiel de l’Ancien Testament et du baptême et du sang de Jésus dans le Nouveau Testament que nous pouvons aussi comprendre la rémission du péché et y croire. En d’autres termes, tout comme l’animal sacrificiel avait pris les iniquités des pécheurs par l’imposition des mains, c’est en étant baptisé par Jean le Baptiste que Jésus put prendre nos péchés du monde et verser Son sang en mourant sur la Croix. 
Même si nous ne connaissons pas tous les détails de la Bible, quand nous avons la compréhension claire et concrète du baptême et du sang de Jésus dans le Nouveau Testament comparés au système sacrificiel de l’Ancien Testament, nous pouvons recevoir la rémission du péché par la foi. Nous devons croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit pour recevoir la rémission du péché donnée par Dieu. 
Jésus écrivit l’évangile de l’eau et de l’Esprit qui peut effacer tous nos péchés comme la Parole écrite de Dieu. Aux croyants de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, Il a confié la prêtrise, de sorte que quiconque sur terre efface ses péchés par la foi. Dans l’Ancien Testament, la prêtrise n’appartenait qu’aux descendants de Lévi. C’est à ces descendants de Lévi qu’était donné le devoir d’intercession, qui effaçait les péchés des Israélites et accomplissait l’amour juste de Dieu. Ainsi, nous les croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit devons comprendre le système sacrificiel de l’Ancien Testament, et donc atteindre une compréhension plus profonde du baptême de Jésus et Sa crucifixion pour accomplir cette prêtrise correctement devant Dieu en ce temps du Nouveau Testament. 
Cela fait maintenant 2005 ans que Jésus est né sur cette terre. Ce Jésus vint sur cette terre comme le Sauveur, et en recevant le baptême de Jean le Baptiste et en étant crucifié pour verser Son sang, Il a effacé tous nos péchés éternellement. Donc, c’est très approprié que le jour de la naissance de Jésus devienne le point de repère de la table chronologique de l’histoire du monde. Cela symbolise le fait que le commencement de toute chose est en Jésus-Christ, car tant que nous sommes concernés, Jésus-Christ est Dieu Lui-même qui créa cet univers et le Sauveur qui a effacé tous nos péchés par Son eau et Son sang, et Il se tient aussi au centre de l’histoire de l’univers. 
 


Le passage des Ecritures d’aujourd’hui nous parle-t-il du transfert de nos péchés? 


Dans le passage d’aujourd’hui, il est écrit: «Alors Jésus vint de la Galilée au Jourdain vers Jean, pour être baptisé par lui. Mais Jean s’y opposait, en disant: C’est moi qui ai besoin d’être baptisé par toi, et tu viens à moi! Jésus lui répondit: Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste. Et Jean ne lui résista plus. Dès que Jésus eut été baptisé, Il sortit de l’eau. Et voici, les cieux s’ouvrirent, et il vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui. Et voici, une voix fit entendre des cieux ces paroles: Celui-ci est Mon Fils bien-aimé, en qui J’ai mis toute Mon affection.»
Nous sommes tous les descendants d’Adam, nés avec douze sortes de péché depuis le jour de notre naissance dans ce monde, et donc nous n’avons pas d’autre choix qu’être mis à mort pour nos péchés et être condamnés devant Dieu (Marc 7:21-23). Nous ne pouvons éviter de vivre mal et mourir sans espoir à cause de nos péchés, et étions liés au feu terrifiant de l’enfer. Cependant, Jésus est né sur cette terre, quand nous allions vers la destruction éternelle. Il est né sous l’apparence d’un faible, pour délivrer l’humanité de tous les péchés du monde. C’est pour délivrer des gens comme vous et moi des péchés de ce monde que le Seigneur vint sur cette terre incarné dans la chair d’un homme. 
Quand notre Seigneur eut 30 ans, Il porta les péchés du monde en étant baptisé par Jean le Baptiste au Jourdain. A cette époque, Jean le Baptiste donnait son baptême de repentance à beaucoup d’Israélites, qui les ramenait à Dieu. Mais le baptême que Jean le Baptiste donna à Jésus devait accomplir la Justice de Dieu. C’est un baptême donné pour transférer tous les péchés de ce monde sur le corps de Jésus Christ, l’Agneau de Dieu. 
Jean le Baptiste était le représentant de l’humanité (Matthieu 11:11). Et il était le dernier prophète de l’Ancien Testament, le sacrificateur bibliquement légitime qui était né de la maison du Souverain Sacrificateur, et ainsi, qui exerçait le ministère de dernier sacrificateur du temps de l’Ancien Testament (Luc 1:1-21). Donc, nous devons tous comprendre le ministère de Jean le Baptiste avant d’essayer de comprendre le ministère de Jésus. La vérité c’est que Jésus-Christ prit les péchés du monde par Son baptême reçu de Jean le Baptiste. Nous devons le comprendre en rapport avec le ministère de Jésus et saisir la pleine vérité de la rémission du péché, de la vraie expiation. 
L’Ancien et Nouveau Testaments donnent des prophéties sur les descriptions détaillées du ministère de Jean le Baptiste. Matthieu 11:11 écrit au sujet de Jean le Baptiste comme suit: «Parmi ceux qui sont nés de femmes, il n'en a point paru de plus grand que Jean-Baptiste.» Aux chapitres 3 et 4 du livre de Malachie dans l’Ancien Testament, il était prophétisé que Dieu enverrait Elie. Malachie 4:5 dit: «Je vous enverrai Elie le prophète. Avant que vienne le jour du Seigneur, ce jour grand et redoutable» suivi du verset 6: «et je ramènerai le cœur des pères vers les enfants, et le cœur des enfants vers leurs pères, avant que je ne vienne frapper la terre». La Bible nous enseigne que cet Elie prophétisé dans le livre de Malachie dans l’Ancien Testament n’est autre que Jean le Baptiste qui transféra le péché de l’humanité, le péché du monde, sur Jésus par Son baptême. 
Dans le Nouveau Testament, Jésus Lui-même dit que Jean le Baptiste était «le plus grand de ceux qui sont nés de femmes» et «l’Elie qui devait venir» (Matthieu 11:12-13). Quel est, alors, le rôle de Jean-Baptiste quand Il vint dans ce monde? Comme représentant de l’humanité, Jean le Baptiste est celui qui transféra les péchés du monde sur Jésus en Le baptisant. Il est celui qui accomplit le mystère qui ramena le cœur des pécheurs à Dieu, comme celui qui baptisa Jésus pour transférer les péchés du monde sur Lui. Comme quelqu’un de la maison d’Aaron le Souverain Sacrificateur par la providence de Dieu, Jean le Baptiste était qualifié pour le devoir du Souverain Sacrificateur (Luc 1:1-10). Donc, Jean le Baptiste est celui qui a accompli son devoir de transférer les péchés de tous sur Jésus par Son baptême. 
La raison pour laquelle Jean le Baptiste devait venir sur cette terre était de transférer les péchés du monde sur Jésus en Le baptisant. Et Jean le Baptiste était celui qui appelait le peuple qui avait laissé Dieu et leur attesta que Jésus-Christ était le Fils de Dieu, l’Agneau sacrificiel qui effacerait les péchés du monde par Son baptême et Son sang. En venant à Jean le Baptiste comme offrande sacrificielle qui ferai disparaître les péchés du monde et en étant baptisé, Jésus accomplit la prophétie de l’imposition des mains sur l’offrande sacrificielle du Lévitique (Lévitique 1:3-5). 
C’est pour cela que Jean le Baptiste dut baptiser Jésus et transférer les péchés de ce monde sur Lui, et accomplir donc la Justice de Dieu, la volonté de Dieu le Père. Jésus était l’Agneau de Dieu qui prit les péchés de tous dans ce monde en étant baptisé par le plus grand des hommes. En d’autres termes, c’est parce que Jésus voulait prendre les péchés de ce monde une fois pour toutes qu’Il fut baptisé par Jean le Baptiste. 
Quand Jean le Baptiste donnait le baptême de repentance aux gens d’Israël, Jésus vint à lui et dit: «Baptise-moi. Il convient que je sois baptisé et que j’accomplisse la Justice de Dieu» (Matthieu 3:15). Pour prendre tous les péchés du monde, Jésus dut recevoir Son baptême de Jean le Baptiste, car c’était le baptême par lequel Il prit les péchés de tous dans ce monde. En portant ainsi tous les péchés du monde par ce baptême de Jean le Baptiste, en étant crucifié pour verser Son sang à mort sur la Croix et en ressuscitant des morts après trois jours, Jésus est devenu l’éternel Dieu Sauveur. 
Ainsi, Jésus fut baptisé parce qu’il convenait qu’Il accomplisse la volonté de Dieu le Père (Matthieu 3:15). Et c’est par cette volonté de Dieu le Père que Jean le Baptiste Le baptisa. En d’autres termes, Jésus reçut l’imposition des mains et versa Son sang tout comme l’offrande sacrificielle de l’Ancien Testament. En Lévitique 16, nous voyons que deux bêtes portaient les péchés annuels du peuple d’Israël par l’imposition des mains du Souverain Sacrificateur. Comme cela, Jésus porta les péchés du monde une fois pour toutes par le baptême de Jean le Baptiste et versa Son sang précieux à la Croix. Jésus est donc le Sauveur de l’humanité qui prit les péchés sur Sa propre tête en étant baptisé. 
Jésus est le Fils unique de Dieu le Père, et le Souverain Sacrificateur céleste du Royaume de Dieu. Pour que Jean le Baptiste, le représentant de l’humanité, accomplisse son devoir de Souverain Sacrificateur terrestre, il devait rencontrer Jésus le Souverain Sacrificateur du Royaume des Cieux et accomplir toute la Justice de Dieu le Père. Par le baptême de Jésus, l’amour juste de Dieu fut réalisé. 
Qui, alors, de Jean le Baptiste et Jésus, est plus grand? Bien sûr, Jésus le Souverain Sacrificateur céleste est plus grand que Jean le Baptiste. Jésus est plus exalté que quiconque, car Il est Dieu Lui-même qui créa l’univers, et Il est aussi le Fils de Dieu qui vint sur terre pour sauver l’humanité des péchés du monde. Pour sauver l’humanité des péchés du monde, Jésus vint sur terre et fut baptisé par Jean le Baptiste. Jésus n’est pas une simple créature comme nous. 
Dans le baptême que Jésus reçut de Jean le Baptiste, il y a l’exemple d’une œuvre spéciale de Dieu. Quand Jésus vint à Jean le Baptiste pour être baptisé, Jean le Baptiste dit à Jésus: «j’ai besoin d’être baptisé par Toi, et Tu viens à moi?» Comme nous le voyons, Jean le Baptiste a d’abord décliné le transfert de tous les péchés sur Jésus en Le baptisant, mais il ne put refuser finalement, car Jésus Lui-même voulait être baptisé par lui et porter tous les péchés du monde. Alors Jésus commanda à Jean le Baptiste de Le baptiser disant: «Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste» (Matthieu 3:15).
Avant que Jésus-Christ soit baptisé par Jean le Baptiste, les gentils et les juifs avaient tous du péché dans leur cœur, et ne pouvaient donc éviter d’être condamnés et détruits pour leurs péchés. Nous savons très bien que tous sont des êtres fragiles qui ne peuvent éviter la destruction pour avoir péché contre Dieu dans ce monde. C’est pour cela que Jésus prit sur Lui tous les péchés du monde en étant baptisé par Jean le Baptiste. Notre Seigneur dut accomplir cette œuvre par Jean le Baptiste. Pour que Jésus prenne Lui-même tous les péchés de ces gens, Il devait recevoir le baptême de Jean le Baptiste pour accomplir toute la Justice de Dieu. 
«Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste» (Matthieu 3:15). Ici, «tout ce qui est juste» est “πᾶσαν δικαιοσύνην” (pasan dikaiosunen) en grec. Ce mot «dikaiosune» signifie «le plus juste» ou «justice», ou «équité». 
Tout comme l’offrande sacrificielle de l’Ancien Testament effaçait les péchés des Israélites en les portant, dans le Nouveau Testament, Jésus effaça tous les péchés de l’humanité en venant sur terre et en portant tous les péchés Lui-même en étant baptisé par Jean le Baptiste. Fondamentalement, Jésus vint sur cette terre comme l’Agneau de Dieu, et en devenant ainsi l’offrande sacrificielle pour nos péchés, Il nous a délivrés des péchés de ce monde. La raison pour laquelle le Sauveur devint un homme et voulut être baptisé par Jean le Baptiste consiste en l’accomplissement de la Justice de Dieu. 
Jésus dit: «Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste.» Spirituellement, cela signifie: «Il convient que Je prenne sur Moi les péchés de tous une fois pour toutes en étant baptisé par toi et en les effaçant tous.» Cela signifie aussi que le baptême que Jésus reçut de Jean le Baptiste était l’accomplissement de l’imposition des mains de l’Ancien Testament, qui, en soi, signifie que Jésus prit réellement les péchés de l’humanité une fois pour toutes. Donc, nous devons avoir la foi qui connaît et croit en la vérité manifestée dans ce baptême que Jésus reçut. Nous devons connaître le résultat du baptême que Jésus reçut de Jean le Baptiste et de Son sang versé à la Croix, et nous devons comprendre et croire correctement. 
L’Eglise Presbytérienne donne une version abrégée du baptême, où les fidèles sont baptisés non par immersion dans l’eau, mais par aspersion, au nom du Père, du Fils, et du Saint-Esprit. Dans l’Ecriture, ce genre de baptême était donné dans les régions de sécheresse, telles que les déserts. C’est ainsi, par exemple, que Philippe baptisa l’eunuque éthiopien. Mais quand Jésus fut baptisé par Jean le Baptiste, Il se tenait dans le Jourdain à un endroit profond. Le baptême que Jésus reçut de Jean était un baptême où Jean le Baptiste posa ses deux mains sur la tête de Jésus, L’immergeant dans l’eau, puis Le relevant. Ce baptême était identique à l’imposition des mains de l’Ancien Testament, où le Souverain Sacrificateur transférait les péchés des Israélites en mettant ses deux mains sur la tête du sacrifice. Le baptême que Jésus reçut de Jean le Baptiste était le baptême par lequel Il accepta les péchés du monde en les portant tous. 
Quelle est la signification du fait que Jean le Baptiste pose ses mains sur la tête de Jésus pour Le baptiser? Dans l’Ancien Testament, le rite de «l’imposition des mains» se pratiquait dans les cas suivants: 1) pour transférer les péchés de quelqu’un sur l’offrande sacrificielle (Lévitique 1:1-10, 4:1-25); 2) pour consacrer les serviteurs de Dieu (Nombres 8:10, 27:18); et 3) pour retourner le blasphème au blasphémateur (Lévitique 24:14). 
Quel que soit le cas, «l’imposition des mains» était le moyen de «transférer quelque chose». Quand un serviteur est consacré comme pasteur, par exemple, les pasteurs seniors posent leurs mains sur sa tête signifiant que leur puissance et leurs dons reçus de Dieu sont aussi donnés au nouveau pasteur. Cela signifie que par l’imposition des mains, les dons et la puissance des pasteurs seniors sont répandus aussi sur le nouveau pasteur.
Cependant, le cas le plus typique d’«imposition des mains» était celui du système sacrificiel, pratiqué pour transférer les péchés sur l’animal sacrificiel. En parallèle, la raison pour laquelle Jean le Baptiste mit ses mains sur la tête de Jésus était de transférer sur Lui tous les péchés du monde. C’est pourquoi jusqu’à ce jour, quand les pasteurs baptisent les croyants, ils mettent leurs mains sur leurs têtes. Pourquoi faire cela? C’est un signe de foi, pour montrer qu’ils croient que Jésus porta les péchés du monde par Son baptême, et qu’ils sont baptisés. 
Comme Sauveur, Jésus prit les péchés du monde en étant baptisé par Jean le Baptiste, le représentant de l’humanité. C’était identique au Souverain Sacrificateur de l’Ancien Testament transférant les péchés du peuple d’Israël sur le sacrifice en posant ses mains sur sa tête (Lévitique 16:21). 
Ayant été baptisé par Jean le Baptiste, le représentant de l’humanité, Jésus fut immergé dans l’eau et en ressortit. Spirituellement parlant, cela symbolise le fait que parce que Jésus prit nos péchés du monde sur Lui une fois pour toutes en étant baptisé par Jean le Baptiste, Il mourra sur la Croix, ressuscitera des morts, et deviendra donc le parfait Sauveur. Cela nous dit que Jésus prit les péchés de ce monde par Son baptême, endossa nos péchés, et fut condamné pour tout péché en versant Son sang jusqu’à la mort sur la Croix. 
En bref, le baptême de Jésus par l’imposition des mains implique qu’Il accepta les péchés du monde, Son immersion dans l’eau représente Sa mort à la Croix, et le fait qu’Il sorte de l’eau indique Sa résurrection. Pour nous tous, en d’autres termes, Jésus a accompli la Justice de Dieu en satisfaisant aux exigences de la loi du péché et de la mort qui était pour nous. C’est pour cela que la Bible déclare: «Car – chose impossible à la loi, parce que la chair la rendait sans force – Dieu a condamné le péché dans la chair, en envoyant, à cause du péché, son propre Fils dans une chair semblable à celle du péché, et cela afin que la justice de la loi soit accomplie en nous, qui marchons, non selon la chair, mais selon l’Esprit.» (Romains 8:3-4). 
A ce moment là, quand Jésus sortit de l’eau, Dieu le Père ouvrit les portes du Ciel et dit: «Celui-ci est Mon Fils bien aimé, en qui J’ai mis toute Mon affection» (Matthieu 3:17). Dieu avait planifié d’effacer tous les péchés de l’humanité par Son Fils avant la création. Et cette œuvre fut accomplie par Son Fils en venant sur terre, prenant les péchés de l’humanité en étant baptisé par Jean le Baptiste, versant Son sang à la Croix, et délivrant ainsi parfaitement Ses croyants du péché. En étant baptisé et en versant Son sang, notre Seigneur accomplit toute la volonté de Dieu une fois pour toutes. 
Donc, quand Jésus obéit à la volonté du Père en prenant sur Lui tous les péchés de l’humanité par Son baptême, Dieu le Père fut satisfait de Son Fils Jésus, et dit: «Celui qui a fait cela est Mon Fils bien aimé, celui en qui J’ai mis toute Mon affection et qui Me satisfait.» C’est pour cela que les chrétiens doivent croire en le baptême que Jésus reçut de Jean le Baptiste, tout comme en le sang que Jésus versa à la Croix comme condamnation pour nos péchés. C’est pour cela que Dieu le Père ouvrit les portes des Cieux et dit que Celui qui venait d’être baptisé était Son Fils, en qui Il avait mis son affection. 
 


«Voici l’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde!» 

 
En regardant maintenant à Jean 1:29, vous et moi devons comprendre l’évidence qui prouve que Jésus prit les péchés du monde une fois pour toutes en étant baptisé par Jean le Baptiste, et nous devons croire cela de tout cœur. Jean le Baptiste, voyant Jésus qu’Il avait baptisé venir vers lui le lendemain de Son baptême, témoigna: «Voici l’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde!»
Autrement dit, Jean le Baptiste attesta: «Aucun autre que Jésus n’est le vrai Sauveur de l’humanité, le Sauveur qui accepta tous les péchés par Son baptême et qui versera Son sang pour cela.» Le lendemain, voyant Jésus, Jean le Baptiste attesta encore: «Voici l’Agneau de Dieu!» Parce que Jésus avait déjà été baptisé par Jean le Baptiste, et qu’Il avait maintenant pris les péchés du monde, Il devait être crucifié et verser Son sang. C’est pour cela que Jean le Baptiste dit: «Voici l’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde!»
Nous devons comprendre le sens de la phrase «le péché du monde» et décider de croire en la vérité de Son baptême ou non. Quelle est la bonne compréhension des péchés de ce monde? Beaucoup de gens pensent généralement que le «monde» ici, temporellement, désigne leur propre petit monde – c’est-à-dire ce qu’ils ont connu depuis leur naissance et jusqu’à présent. Mais la bonne compréhension des péchés du monde nécessite que nous considérions le «monde» ici comme tout le temps qui passe depuis le commencement de cet univers jusqu’à sa fin. 
On m’a dit qu’une espèce d’éphémère ne peut vivre qu’un jour au plus. Pour ces insectes, vivre 12 heures signifie vivre la moitié de leur vie. S’ils durent un peu plus longtemps, ils voient déjà leur fin, et s’ils vivent leurs 24 heures, ils auront vécu toute leur vie. Naturellement, le concept de «demain» n’a pas de sens pour eux. 
Aussi, puisque nous ne vivons que 70 à 80 ans, nous n’avons pas une claire compréhension des concepts tels que l’ «éternité» ou l’ «infini». Cependant, notre Seigneur le Dieu Tout Puissant nous dit: le monde c’est le temps depuis le commencement de cet univers jusqu’au jour où il s’arrêtera. En d’autres termes, notre concept du temps est entièrement différent du concept temporel du monde dont Dieu parle ici. Le temps du monde dont notre Seigneur parle est largement plus grand que notre conception. 
Notre foi doit être basée sur la Parole de Dieu – c’est-à-dire que nous devons croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit inscrit dans la Parole de Dieu. Donc, quand nous considérons ce que Jean le Baptiste dit – «L’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde» – ou ce que notre Seigneur dit Lui-même – «Car il est convenable que nous accomplissions tout ce qui est juste» – nous devons comprendre que cela signifie que Jésus prit les péchés de tous les êtres humains par Son baptême et les porta à la Croix, et nous devons croire cela dans nos cœurs. 
Quand Jésus a-t-Il porté les péchés du monde? Jésus prit les péchés du monde une fois pour toutes quand Il assuma tous les péchés en étant baptisé au Jourdain par Jean le Baptiste. La phrase «car ainsi» ici donne «hutos gar» en grec, qui signifie «de cette façon», «approprié», ou «il n’y a pas d’autre moyen que ceci». Ce mot montre que Jésus a irréversiblement pris les péchés de l’humanité sur Lui par le baptême qu’Il reçut de Jean le Baptiste. En d’autres termes, Jésus put porter les péchés du monde seulement quand Il fut baptisé par Jean le Baptiste, sans faute. Nous devons donc comprendre le baptême de Jésus et Son sang versé comme étant la rémission de nos péchés et croire ainsi. 
Par cette méthode de transfert des péchés du monde sur Jésus, où Jean le Baptiste posa ses mains sur la tête de Jésus, Jésus prit les péchés du monde une fois pour toutes, versa Son sang, et accomplit donc notre expiation à la perfection. C’était le but du baptême de Jésus. Nous comprenons que dans l’Ancien Testament, l’imposition des mains sur l’offrande sacrificielle et son sang signifiaient l’expiation des Israélites. De la même façon, nous devons croire que par Son baptême, Jésus a effacé les péchés de tous en prenant les péchés du monde, et que nous avons été sanctifiés par l’offrande du corps de Jésus-Christ une fois pour toutes (Hébreux 10:10). 
Le mot «baptême», «βαϕτισμα» (baptisma) en grec, signifie «être immergé». Donc, «baptiser» signifie littéralement immerger ou submerger sous l’eau. Pour être plus exact, cela signifie: 1) purifier en submergeant ou plongeant, nettoyer, rendre pur avec de l’eau, laver quelqu’un, baigner; 2) inonder; 3) enterrer; et 4) transférer. 
La raison pour laquelle vous devez comprendre l’évangile de l’eau et de l’Esprit et y croire se trouve ici: Avant tout, tous vos péchés ont été transférés sur Jésus par le baptême qu’Il reçut de Jean le Baptiste. Parce que Jésus assuma tous nos péchés du monde par Son baptême, tous ceux qui le croient sont sans péché. Puisqu’en étant baptisé Jésus a déjà effacé tous les péchés du monde, il ne peut plus y en avoir. Jésus est l’Agneau de Dieu qui ôta le péché de ce monde. Ces péchés du monde incluent tous les péchés que vous avez commis et commettrez, ceux commis dans votre enfance ou votre âge adulte et ceux que vous commettrez jusqu’au jour de votre mort. En étant baptisé par Jean le Baptiste, Jésus accomplit toute Justice, endossant tous ces péchés et les portant à la Croix. 
Deuxièmement, la signification de laver indique que lorsque les péchés du monde furent transférés sur Jésus par Son baptême, ils ont tous été lavés. Troisièmement, le sens d’enterrer implique le fait que lorsque les péchés étaient avec nous, nous devions porter la condamnation du péché et être jeté dans les flammes de l’enfer, mais maintenant que nos péchés ont été transférés sur Jésus par notre foi en Son baptême, Jésus dut mourir à notre place. C’est pourquoi Jésus fut baptisé pour nous, fut crucifié et mourut à notre place, fut enterré pour nous, et ressuscita des morts. En étant ainsi baptisé, crucifié, et enterré; en ressuscitant des morts; en s’asseyant à la droite du Père, et en permettant aux pécheurs de connaître l’évangile de l’eau et de l’Esprit, Jésus a permis à tous ceux qui croient de recevoir la rémission de leurs péchés par la foi. 
Quand nous sommes sauvés en croyant en Jésus comme Sauveur, en Son baptême et en Son sang à la Croix, nous pouvons réellement devenir enfants de Dieu. Pour nous, cela signifie que nos péchés furent transférés sur Jésus. Parce que Jésus fut baptisé par Jean le Baptiste et versa Son sang à la Croix, nos péchés ne sont plus là. Tous nos péchés, depuis notre enfance jusqu’à l’âge adulte et jusqu’au jour de notre mort, ont été transférés sur le corps de Jésus et ont été condamnés déjà. C’est parce que tous nos péchés furent transférés sur Jésus qu’Il versa Son sang à la Croix à notre place, mourut et ressuscita des morts, et nous a donné une nouvelle vie. 
Maintenant, si nous croyons en ce Jésus comme Sauveur, nous pouvons devenir sans péché. Ceux qui connaissent maintenant l’évangile de l’eau et de l’Esprit, le comprennent, et croient de tout cœur sont justes. Vous n’êtes plus pécheur. Vous êtes juste maintenant. C’est en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit que vous pouvez devenir juste. Nous ne pouvons atteindre notre salut par nos efforts, car nous commettons toujours des péchés, mais le Seigneur a déjà effacé nos péchés par le baptême qu’Il reçut de Jean le Baptiste et le sang qu’Il versa à la Croix. C’est en connaissant la vérité que le salut vient dans nos cœurs. 
 


L’évangile de l’eau et de l’Esprit prouvé par le système sacrificiel du Tabernacle de l’Ancien Testament 


Avant tout, permettez-moi d’expliquer l’aspect basique du Tabernacle de l’Ancien Testament. Le Tabernacle lui-même était une assez petite structure, mais il était entouré d’une cour extérieure qui était fermée par des colonnes et des rideaux de fin lin. Il y avait une porte à cette cour, et passée cette porte, quand on approchait le Tabernacle, il y avait l’autel des offrandes consumées, et la cuve d’airain était située après cet autel. Le Tabernacle lui-même était divisé en deux parties: le Lieu Saint et le Saint des saints. Les portes de cette Maison de Dieu (l’une pour le Lieu Saint et l’autre pour le Saint des saints), tout comme la porte de la cour, étaient toutes tissées de fil bleu, pourpre et cramoisi et de fin lin retors. 
Pourquoi Dieu a-t-Il fait toutes les portes du Tabernacle en les tissant de fil bleu, pourpre et cramoisi et fin lin retors? La raison est que par là, Dieu annonçait comment Jésus viendrait sur cette terre, prendrait les péchés du monde une fois pour toutes par le baptême qu’Il recevrait de Jean le Baptiste, serait crucifié et verserait Son sang. En étant baptisé par Jean le Baptiste et crucifié pour les péchés du monde, Jésus donna Son propre corps comme sacrifice pour nous. 
En croyant en Jésus comme le Sauveur, et en croyant en la Parole nous disant que Jésus qui devint le fil bleu, pourpre et cramoisi prit les péchés du monde en étant baptisé, nous pouvons être délivrés de tous nos péchés par la foi. Jésus utilisa ces fils bleu, pourpre et cramoisi et ce fin lin retors pour la porte du Tabernacle pour nous dire qu’Il est le Roi des rois, et qu’Il nous a sauvés de nos péchés en étant baptisé et crucifié. Le fil bleu, pourpre et cramoisi et le fin lin retors utilisés pour la porte du Tabernacle ne sont autre que l’antitype du salut, disant que le Seigneur nous a sauvés parfaitement (1 Pierre 3:21). 
C’est pour cela que si nous ouvrons la porte de la cour du Tabernacle et entrons, nous voyons la cuve d’airain après l’autel des offrandes consumées. L’autel des offrandes consumées nous montre la loi de Justice de Dieu avant Sa loi de salut, qu’il «appartient à tout homme de mourir une fois, et après cela le jugement.» Par l’autel des offrandes consumées, en d’autres termes, Dieu nous montra que nous serions condamnés pour nos péchés. Si nous croyons réellement en Jésus comme Sauveur, alors nous devons réaliser que dans l’Ancien Testament, pour que les Israélites soient sauvés de tous leurs péchés et de la condamnation du péché, ils devaient transférer leurs péchés aux offrandes sacrificielles et les tuer devant l’autel. 
De la même façon, Jésus prit les péchés du monde une fois pour toutes en étant baptisé par Jean le Baptiste, et c’est ainsi qu’Il put être crucifié et verser Son sang pour nous. Venant dans ce monde, notre Seigneur prit nos péchés en étant baptisé par Jean le Baptiste et porta toute notre condamnation du péché une fois pour toutes. En bref, en étant baptisé, versant Son sang, et ressuscitant des morts pour nous sauver de nos péchés et de la condamnation, Jésus est devenu notre vrai Sauveur. 
 

Où se trouvent maintenant nos péchés personnels? 

Que devons nous faire alors concernant nos péchés personnels que nous continuons à commettre tant que nous vivons? Frères et sœurs, si nous nous souvenons chaque jour que tous nos péchés furent transférés sur Jésus quand Il fut baptisé au Jourdain, c’est-à-dire, si nous continuons à croire en la Parole d’évangile de l’eau et de l’Esprit de tout cœur, nous resterons toujours sans péché. Pourquoi? Parce que Jésus, sachant que nous pécherions chaque jour, prit tous les péchés du monde en étant baptisé par Jean le Baptiste, les porta à la Croix, versa Son sang en mourant, ressuscita des morts, et les effaça tous à la fois. 
Cependant, cette vérité du salut, la vérité d’évangile de l’eau et de l’Esprit, n’est efficace que lorsque nous comprenons vraiment et croyons de tout cœur. Nous pouvons être parfaitement sans péché en nous souvenant et en croyant que tous nos péchés furent transférés sur Jésus et furent effacés. Il fut baptisé par Jean le Baptiste car nous péchons chaque jour. Nous avons été lavés de tout notre péché originel et de nos péchés personnels par notre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. 
Chers chrétiens, si vous voulez être remis de tous vos péchés, vous devez comprendre et croire que tous vos péchés furent transférés sur Jésus quand Il fut baptisé. Et vous devez toujours ruminer la Parole du vrai évangile, spécialement quand vous commettez des péchés. C’est alors seulement que vos cœurs peuvent être purifiés, et c’est alors seulement que vous pouvez être qualifié pour servir les œuvres justes de Dieu. L’évangile de l’eau et de l’Esprit nous dit que nos péchés furent transférés sur Jésus quand Il fut baptisé par Jean le Baptiste, et qu’Il fut condamné pour eux à la Croix. C’est par l’évangile de l’eau et de l’Esprit que la Bible nous parle de la rémission du péché. 
Chacun de nous doit considérer et croire en la Parole de Dieu comme vérité. Si vous croyez en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, alors c’est impossible que vous ayez du péché. Si nous croyons réellement en Jésus-Christ comme le Sauveur, alors nous sommes le peuple de la foi qui croit que Jésus prit sur Lui tous les péchés du monde, quels qu’ils soient, par le baptême qu’Il reçut de Jean le Baptiste. Le baptême que Jésus reçut de Jean le Baptiste a rendu quiconque sans péché, tout comme le livre de Romains nous dit: «Comme par la désobéissance d’un seul homme le péché est entré dans le monde, par l’obéissance d’un homme beaucoup serons justifiés» (Romains 5:19).
Comme nous vivons dans ce monde, nous péchons chaque jour. Vos péchés ont-ils tous déjà été transférés sur Jésus? Vos péchés ont déjà été transférés sur Jésus il y a longtemps, il y a plus de 2 000 ans. Les péchés que nous allons commettre par faiblesse dans le futur ont-ils aussi été transférés sur Jésus, et a-t-Il été condamné pour ceux là aussi? C’est vrai. 
Cela signifie-t-il que nous pouvons commettre toute sorte de péché à notre aise? Ce n’est pas le cas. Même ceux qui sont nés de nouveau en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit sont, bien sûr, liés à continuer de pécher à cause de leurs faiblesses. Cependant, ils peuvent garder leur cœur pur tout le temps en ruminant le vrai évangile de l’eau et de l’Esprit. Les gens pèchent plus par faiblesse que par un acte volontaire. 
Donc, quand les croyants de l’évangile de l’eau et de l’Esprit expérimentent des faiblesses, ils ne peuvent que remercier le Seigneur encore plus en renouvelant leur foi en Son baptême et Son sang versé, car le Seigneur a déjà effacé tous leurs péchés par Son baptême et Son sang à la Croix et fut condamné pour eux. Ils ne sont plus liés par le péché maintenant, mais ils sont plutôt volontaires pour répandre cette vérité aux autres. En le faisant, nos cœurs se réjouissent. 
Qu’en est-il alors? Croyez-vous que pour effacer tous nos péchés Jésus vint dans ce monde, fut baptisé par Jean le Baptiste, versa Son sang à mort, et ressuscita ensuite? Oui, nous remercions Jésus qui vint effacer nos péchés parfaitement. Et Il les a effectivement fait disparaître complètement une fois pour toutes. 
Dans le Tabernacle de l’Ancien Testament, en entrant par la porte de la cour et en passant l’autel des offrandes consumées, nous arrivons à la cuve d’airain. Alors que les mesures et les limites étaient spécifiées pour tous les autres ustensiles du Tabernacle, aucune mesure ou limite n’était donnée pour cette cuve d’airain. Spirituellement, cela symbolise le fait qu’en étant baptisé et en versant Son sang, Jésus a effacé tous nos péchés sans limite quantitative. Ainsi, la cuve d’airain a une efficacité illimitée pour effacer tous nos péchés. Elle a le pouvoir de les effacer tous. 
Cette cuve était faite d’airain, impliquant que tout péché appelle condamnation. Mais elle contenait l’eau pour laver les mains et pieds des sacrificateurs. Cela nous montre que le Seigneur a complètement effacé les péchés du monde en étant baptisé. Quand les sacrificateurs de l’Ancien Testament donnaient des sacrifices à l’autel des offrandes consumées, ils étaient tachés de toutes sortes de choses, du sang des animaux aux cendres, comme ils égorgeaient les offrandes sacrificielles après leur avoir imposé les mains. C’est avec l’eau de la cuve qu’ils se lavaient de ces souillures. Ainsi, cette cuve d’airain représente le baptême de Jésus qui a effacé la souillure du péché. Tous nos péchés personnels que nous commettons dans ce monde ont déjà été effacés par le baptême de Jésus. C’est ce que révèle la cuve d’airain. En croyant en cette vérité, nous pouvons être remis de tous nos péchés et toujours vivre avec des consciences pures éternellement. 
Combien de fois Jésus a-t-il été baptisé par Jean le Baptiste pour prendre les péchés du monde? Une seule fois. En recevant le baptême de Jean le Baptiste une seule fois, Jésus a effacé éternellement tous les péchés du monde. Pourquoi a-t-il été baptisé une seule foi? Parce que Jésus est l’éternel Fils de Dieu qui avait la puissance de prendre tous les péchés du monde depuis son commencement et jusqu’à la fin par Son baptême. Comme Jésus dit: «Je suis l’Alpha et l’Omega», Il est Dieu l’Etre éternel. Parce que Jésus est le Fils du Dieu vivant éternellement, Il put accomplit Son salut éternel une fois pour toutes: Il vint sur terre une fois; prit tous les péchés du monde à la fois en étant baptisé une fois; fut crucifié et versa Son sang une fois, et lava tous nos péchés une fois pour toutes. 
Nous devons connaître la vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit et croire en Jésus comme le Sauveur. C’est en étant baptisé une fois que Jésus a effacé les péchés du monde. Vos péchés furent transférés sur Jésus une fois pour toutes quand Il fut baptisé. En étant ainsi baptisé, Jésus accomplit toute la Justice de Dieu qui efface les péchés du monde. Vous devez réaliser que tous vos péchés ont été transférés sur Jésus par Son baptême. Et vous devez le croire. Vous n’avez rien à perdre en croyant cela. C’est par notre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit que nous pouvons recevoir la rémission éternelle de nos péchés. 
Si vous vous trouvez à demander à Jésus de pardonner vos péchés chaque jour, vous devriez savoir que vous n’êtes pas encore né de nouveau. Et vous devez comprendre la vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et vous devez croire en Jésus comme votre vrai Sauveur avant tout selon cet évangile. Des pasteurs de par le monde, qui ont mal compris le baptême de Jésus, doivent aussi croire en Lui tout à nouveau. Beaucoup de pasteurs n’ont pas la bonne compréhension de l’évangile de l’eau et de l’Esprit qui a effacé leurs péchés. Comment, alors, pensez-vous qu’il leur soit possible d’aider les autres à recevoir la rémission du péché, quand eux même ne l’ont pas reçue? Si, par hasard, vous avez prétendu être saint seulement par les œuvres et l’apparence de votre chair même quand votre cœur restait pécheur, alors vous êtes des religieux hypocrites et les enfants de la destruction. Les gens ne pourront pas recevoir la rémission du péché avec votre aide. 
Cependant, votre âme peut être libérée de tous vos péchés quand vous discernez la vérité du salut des fausses religions du monde par la foi qui connaît et croit en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. C’est seulement quand vous comprenez bien l’évangile de l’eau et de l’Esprit, la Parole de vie de Dieu, et croyez en lui dans votre cœur, que tous vos péchés peuvent être effacés. D’innombrables personnes restent encore inconscientes du fait que les péchés du monde ont été transférés sur Jésus quand Il fut baptisé par Jean le Baptiste. Donc, vous-mêmes devez d’abord accepter humblement l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans vos cœurs en croyant. Jésus dit: «Car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste» (Matthieu 3:15). Jésus a accompli toute la Justice de Dieu quand Il a été baptisé. Par ce baptême qu’Il reçut, Jésus prit les péchés du monde. Par ce baptême, tous vos péchés aussi ont été pris par Jésus. 
N’êtes-vous pas les gens de ce monde? Bien sûr que oui. Vos péchés ne sont-ils pas inclus dans les péchés du monde? Bien sûr que oui. Une fois que vous réalisez cela, vous pouvez être délivrés par la vérité selon laquelle Jésus porta tous nos péchés en étant baptisé. Réaliser que vous êtes des pécheurs liés à la condamnation est le tremplin qui vous conduit à réaliser que votre seul Sauveur est Jésus-Christ Lui-même. 
Etes-vous en Christ? Ou vous tenez-vous encore hors de Christ? Vous devez savoir exactement où vous vous tenez. Vous êtes les gens de ce monde. Tous vos péchés ont-ils donc été transférés sur Jésus ou non? Oui. Admettez-vous alors que ces chrétiens qui disent «Seigneur, je suis encore pécheur», ne sont pas les saints nés de nouveau? En dépit de croire en Jésus, ils ne comprennent pas que nos péchés ont été transférés sur Jésus par Son baptême, et en conséquence ils s’appuient seulement sur le sang de la Croix et souffrent chaque jour, demandant au Seigneur de pardonner leurs péchés. 
Cependant, que nous a dit l’apôtre Paul? Il nous dit: «Réjouissez-vous toujours, priez sans cesse, rendez grâces en tout chose; car c’est la volonté de Dieu en Christ Jésus pour vous» (1 Thessaloniciens 5:16-18). Si nous pleurons et supplions le Seigneur constamment de pardonner nos péchés, nous ne faisons que blasphémer Son baptême et Son sang versé bien que nous professions croire en Lui. Ce genre de foi n’est qu’une insulte à Jésus. 
 

Croyons-nous tous en l’évangile de l’eau et de l’Esprit? 

Jésus fut baptisé par Jean le Baptiste. Tous nos péchés ont été transférés sur Jésus une fois pour toutes. Prenant les péchés du monde par Son baptême, Jésus versa Son sang et mourut sur la Croix. Et Il ressuscita des morts après trois jours et est assis maintenant à la droite du trône de Dieu. 
Il est important que nous atteignions d’abord la bonne compréhension du fait que Jésus ait pris ou non les péchés du monde, incluant vos péchés, quand Il fut baptisé. En comprenant l’évangile de l’eau et de l’Esprit et en croyant, nous devons répondre au salut de Dieu. Nous devons répondre à ce que Dieu a fait pour nous, disant: «C’est vrai». Quand la Bible nous dit que le Seigneur ôta les péchés du monde en étant baptisé, nous devons abandonner nos propres pensées et répondre en croyant en la Parole telle qu’elle est. Si le Seigneur n’avait pas pris nos péchés par Son baptême, alors Son sang versé à la Croix serait vain. Nous devons croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit de tout cœur. Le Seigneur a complètement effacé tous vos péchés du monde. 
La foi et le salut ne dépendent pas de vos propres efforts. Votre salut du péché dépend du fait que vous ayez ou non la foi qui croit en l’évangile de l’eau et de l’Esprit que Jésus nous a donné. 
Reconnaissez-vous maintenant que l’évangile de l’eau et de l’Esprit est le seul vrai évangile, et voulez-vous admettre cette vérité dans votre cœur? Alors, vous devez confesser ceci: «Seigneur, jusqu’à ce jour, je ne savais pas que Tu avais pris les péchés du monde une fois pour toutes en étant baptisé; j’avais mal compris et mal cru. Mais je Te remercie de m’avoir fait réaliser, maintenant, que j’avais mal compris Ton salut. Maintenant que je comprends et connais la vérité de l’eau et de l’Esprit, je le crois et Te remercie.»
Vous aussi devez maintenant comprendre l’évangile de l’eau et de l’Esprit, réaliser que c’est bien pour vous, et l’accepter dans votre cœur comme tel. Toujours reconnaître le salut dans votre cœur tel qu’il est c’est la foi, et la foi qui est basée sur la bonne compréhension de Jésus, qui vous permet de Le recevoir dans votre cœur. Et croire en cette vérité est la voie pour que vous deveniez enfant de Dieu, la foi qui vous remet de vos péchés. Quelle est votre compréhension de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, comment y croyez-vous? 
Notre Seigneur dit: « Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira.» (Jean 8:32). Nous devons reconnaître la vérité d’évangile de l’eau et de l’Esprit telle qu’elle est. C’est la foi qui croit en Dieu. Il nous a sauvés des péchés du monde par Son eau et Son sang. Parce qu’Il nous a sauvés des péchés du monde par l’eau et l’Esprit, ceux qui croient vraiment en cela devant Dieu vont effectivement naître de nouveau.
 

Avez-vous encore des doutes? 

Jésus dit en Jean 3 que si quelqu’un ne naît de nouveau d’eau et d’Esprit il ne peut ni aller au Royaume des Cieux, ni le voir. Etre né de nouveau d’eau et d’Esprit est seulement possible quand nous croyons en le baptême de Jésus, Son sang à la Croix, et la vérité selon laquelle Il est le Fils de Dieu et notre Sauveur. Croyez-vous en l’évangile de l’eau et de l’Esprit? 
Admettons ici qu’un homme ait accumulé un demi-million de dollars de dettes. Les intérêts seuls sont déjà trop pour lui. Pour des gens ordinaires, ce genre de dette est au-dessus de leur moyen. Cet homme ne peut pas rembourser sa dette, il fait donc banqueroute et disparait. Mais même s’il s’enfuit ailleurs et travaille dur essayant de payer sa dette, sera-t-il en mesure de payer ne serait-ce que les intérêts, sans compter la somme principale? Son créancier, évidemment, recherchera le co-signataire pour récupérer l’argent, mais le co-signataire non plus ne pourra pas payer. Alors le créancier, sans scrupule, recherchera les parents, faisant toutes sortes de choses pour les forcer à payer la dette. Les parents n’en pouvant plus finiront par payer et recevront un reçu en échange. 
Ayant payé le créancier, le père recherche son fils, qui devait sans doute souffrir corps et âme. Il cherche son fils partout pendant 10 ans, mais il ne le trouve pas. Un jour, après 12 ans, le fils revient, ayant économisé de l’argent. Il va vers son père et dit: «J’ai économisé 400 000 $, mais il me manque encore 100 000 $. Peux-tu me prêter cette somme? Je resterai avec toi et travaillerai dur pour te rembourser.» Le père embrasse son fils en pleurant et dit: «J’ai déjà payé toute ta dette! Tu n’as plus à t’inquiéter! Comme tu as dû souffrir!» Disant au fils que sa dette était payée, le père lui montre le reçu. 
Le fils étant débordant de gratitude, mais en même temps ressentant qu’il a souffert inutilement, pensant en lui même: «Pendant 12 ans, j’ai vécu comme un condamné à mort, n’ayant jamais un moment de paix, alors que je n’avais pas à le faire. J’ai vécu comme un condamné alors que je ne l’étais pas. Je ne le savais pas. J’ai souffert tout cela en vain!»
Chers chrétiens, ceux qui essaient de recevoir le pardon des péchés eux-mêmes, alors que Jésus a déjà remis tous leurs péchés par Son baptême et la Croix, sont tourmentés par le problème du péché, tout comme ce fils. 
En étant baptisé, Jésus a déjà effacé nos péchés. Il a déjà pris tous nos péchés en étant baptisé, porta la condamnation du péché en versant Son sang à la Croix, et nous a donc sauvés. Réalisez-vous cela? Que vous ayez été liés par vos péchés vient de ce que vous ne saviez pas que Jésus avait pris tous vos péchés quand Il fut baptisé. Jésus a pris effectivement tous vos péchés. Croyez-le. 
 

«Il n’y a plus d’offrande pour le péché» 

Regardons en Hébreux 10:1-18: «En effet, la loi, qui possède une ombre des biens à venir, et non l’exacte représentation des choses, ne peut jamais, par les mêmes sacrifices qu’on offre perpétuellement chaque année, amener les assistants à la perfection. Autrement, n’aurait-on pas cessé de les offrir, parce que ceux qui rendent ce culte, étant une fois purifiés, n’auraient plus eu aucune conscience de leurs péchés? Mais le souvenir des péchés est renouvelé chaque année par ces sacrifices; car il est impossible que le sang des taureaux et des boucs ôte les péchés. C’est pourquoi Christ, entrant dans le monde, dit: Tu n’as voulu ni sacrifice ni offrande, Mais tu m’as formé un corps; Tu n’as agréé ni holocaustes ni sacrifices pour le péché. Alors j’ai dit: Voici, je viens (Dans le rouleau du livre il est question de moi) Pour faire, ô Dieu, ta volonté. Après avoir dit d’abord: Tu n’as voulu et tu n’as agréé ni sacrifices ni offrandes, Ni holocaustes ni sacrifices pour le péché (ce qu’on offre selon la loi), il dit ensuite: Voici, je viens Pour faire ta volonté. Il abolit ainsi la première chose pour établir la seconde. C’est en vertu de cette volonté que nous sommes sanctifiés, par l’offrande du corps de Jésus-Christ, une fois pour toutes. Et tandis que tout sacrificateur fait chaque jour le service et offre souvent les mêmes sacrifices, qui ne peuvent jamais ôter les péchés, lui, après avoir offert un seul sacrifice pour les péchés, s’est assis pour toujours à la droite de Dieu, attendant désormais que ses ennemis soient devenus son marchepied. Car, par une seule offrande, il a amené à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés. C’est ce que le Saint-Esprit nous atteste aussi; car, après avoir dit: Voici l’alliance que je ferai avec eux, Après ces jours-là, dit le Seigneur: Je mettrai mes lois dans leurs cœurs, Et je les écrirai dans leur esprit, il ajoute: Et je ne me souviendrai plus de leurs péchés ni de leurs iniquités. Or, là où il y a pardon des péchés, il n’y a plus d’offrande pour le péché.»
Le passage ici dit que la loi est «une ombre des choses à venir». Tout comme le transfert des péchés annuel par l’imposition des mains dans l’Ancien Testament était réel, il était aussi réel que Jésus vienne sur cette terre et prenne tous nos péchés une fois pour toutes en étant baptisé par Jean le Baptiste. L’Ancien Testament est une ombre du Nouveau Testament. Les ombres ne peuvent exister que lorsqu’il y a de vrais objets qui les créent. 
De la même façon, le salut de Dieu manifesté dans le système sacrificiel de l’Ancien Testament fut réalisé par le ministère de Jésus-Christ. Dans l’Ancien Testament, nombreux agneaux, béliers, et pigeons étaient tués et offerts à Dieu. Mais il n’était pas possible que le sang des animaux efface complètement les péchés. La rémission éternelle du péché devait être accomplie par Jésus le Souverain Sacrificateur des Cieux. C’est pour cela que notre Seigneur vint dans ce monde, fut baptisé, et versa Son sang pour nous. 
Se référant à Jésus, le Livre des Hébreux déclare qu’Il est le Souverain Sacrificateur des Cieux. Dans l’Ancien Testament, c’était le Souverain Sacrificateur qui remettait les péchés des Israélites en offrant des sacrifices à Dieu à leur place. Ainsi, notre Seigneur vint en tant que Souverain Sacrificateur des Cieux. «Voici, je viens (Dans le rouleau du livre il est question de moi) Pour faire, ô Dieu, ta volonté.» Jésus vint pour faire la volonté de Dieu le Père. 
Que pensez-vous que soit la volonté de Dieu le Père? C’est de sauver tous les êtres humains de leurs péchés. En fait, il n’y avait pas un être humain sur cette planète qui pouvait faire la volonté de Dieu le Père. Un seul pouvait faire la volonté du Père, et il n’était autre que Jésus. Parce que Jésus prit tous les péchés de l’humanité et les effaça en obéissance à la volonté de Dieu le Père, le Père peut maintenant agréer ceux qui croient en Son Fils comme Ses propres enfants. C’était la volonté de Dieu le Père. Sa volonté, en d’autres termes, était d’effacer nos péchés. 
Suivant la volonté de Dieu le Père, Jésus vint sur cette terre, prit les péchés du monde en étant baptisé, versa Son sang et mourut sur la Croix, et nous a donc donné une vie nouvelle. C’est pour cela que notre Seigneur dit en Hébreux 10:9: «Voici, je viens pour faire ta volonté.»
Le verset continue et dit: «Il abolit ainsi la première chose pour établir la seconde». Le système sacrificiel de la loi ne pouvait donner le salut éternel à l’humanité. Donc Dieu a donné le salut éternel à ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, non à la loi. Pouvons-nous effacer nos péchés en faisant des œuvres charitables? Ou en faisant des prières de repentance? Ou en faisant des grandes offrandes à nos églises? Rien de tout cela ne peut effacer nos péchés. Nous ne pouvons pas recevoir la rémission de nos péchés par nos propres bonnes œuvres. C’est pour cela que notre Seigneur vint sur cette terre pour être baptisé et versa Son sang. 
Hébreux 10:10 dit: «C’est en vertu de cette volonté que nous sommes sanctifiés, par l’offrande du corps de Jésus-Christ, une fois pour toutes». En étant baptisé une fois, mourant sur la Croix une fois, et ressuscitant des morts une fois, Jésus est devenu le Sauveur de ceux qui croient en Lui. Chers chrétiens, il est impératif que vous réalisiez que vous ne pouvez recevoir la rémission de vos péchés par la loi. Mais une fois que vous croyez en l’eau et le sang de Jésus, et en ce qu’Il est Dieu Lui-même, vous pouvez aller aux Cieux. 
Pour faire disparaître tous nos péchés, Jésus offrit le sacrifice éternel par Son corps en étant baptisé et en versant Son sang. En venant sur cette terre, étant baptisé, mourant sur la Croix, et ressuscitant des morts, Il est devenu le Sauveur éternel. Vos péchés ont-ils été transférés éternellement sur Jésus quand Il fut baptisé? Est-ce pour cela que Jésus a dit «Tout est accomplit» en mourant sur la Croix? Dieu a-t-Il placé Sa loi de l’Esprit de vie dans nos cœurs et effacé tous nos péchés? Votre foi est-elle placée dans l’évangile de l’eau et de l’Esprit? En croyant en cet évangile, êtes-vous maintenant juste? Ou, êtes-vous encore pécheur? 
Vous êtes juste. Avant d’entendre la Parole, vous étiez tous pécheurs, mais après l’avoir entendue, vous êtes devenus justes, et avez revêtu l’homme nouveau qui est renouvelé dans la connaissance (Colossiens 3:10). Comment pouvons-nous donc être baptisés en Jésus? En croyant en le ministère juste de Jésus de tout cœur, nous pouvons être baptisés avec Lui, mourir avec Lui, et être ramenés à la vie avec Lui. C’est le principe élémentaire de la foi qui croit de tout cœur. 
Chers chrétiens, réalisons tous qu’il n’y a pas d’autre moyen d’entrer aux Cieux que par la foi; comprenons tous et croyons en ce baptême de Jésus et en Son sang, au lieu d’affronter notre propre justice; et en faisant cela, soyons tous purifiés de tous nos péchés. 
Par ma foi, je rends grâces librement à Dieu pour l’évangile de l’eau et de l’Esprit qu’Il nous a donné par le Seigneur. C’est mon espoir sincère et ma prière que chacun de vous en vienne aussi maintenant à connaître et comprendre, sans faute, la vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit révélée en Matthieu 3:13-17, et y croire de tout cœur, de sorte que vous deveniez tous le peuple de Dieu. 
Que toutes Ses bénédictions soient avec vous!