Sermons

Sujet 11: Le Tabernacle

[11-31] Le Pectoral du jugement (Exode 28:15-30)

Le Pectoral du jugement
( Exode 28:15-30 )
“Tu feras le Pectoral du jugement, artistement travaillé; tu le feras du même travail que l’éphod, tu le feras d’or, de fil bleu, pourpre et cramoisi, et de fin lin retors. Il sera carré et double; sa longueur sera d’un empan, et sa largeur d’un empan. Tu y enchâsseras une garniture de pierres, quatre rangées de pierres: première rangée, une sardoine, une topaze, une émeraude; seconde rangée, une escarboucle, un saphir, un diamant; troisième rangée, une opale, une agate, une améthyste; quatrième rangée, une chrysolithe, un onyx, un jaspe. Ces pierres seront enchâssées dans leurs montures d’or. Il y en aura douze, d’après les noms des fils d’Israël; elles seront gravées comme des cachets, chacune avec le nom de l’une des douze tribus. - Tu feras sur le Pectoral des chaînettes d’or pur, tressées en forme de cordons. Tu feras sur le Pectoral deux anneaux d’or, et tu mettras ces deux anneaux aux deux extrémités du Pectoral. Tu passeras les deux cordons d’or dans les deux anneaux aux deux extrémités du Pectoral; et tu arrêteras par devant les bouts des deux cordons aux deux montures placées sur les épaulettes de l’éphod. Tu feras encore deux anneaux d’or, que tu mettras aux deux extrémités du Pectoral, sur le bord intérieur appliqué contre l’éphod. Et tu feras deux autres anneaux d’or, que tu mettras au bas des deux épaulettes de l’éphod, sur le devant, près de la jointure, au-dessus de la ceinture de l’éphod. On attachera le Pectoral par ses anneaux de l’éphod avec un cordon bleu, afin que le Pectoral soit au-dessus de la ceinture de l’éphod et qu’il ne puisse pas se séparer de l’éphod. Lorsqu’Aaron entrera dans le sanctuaire, il portera sur son cœur les noms des fils d’Israël, gravés sur le Pectoral du jugement, pour en conserver à toujours le souvenir devant l’Éternel. - Tu joindras au Pectoral du jugement l’urim et le thummim, et ils seront sur le cœur d’Aaron, lorsqu’il se présentera devant l’Éternel. Ainsi, Aaron portera constamment sur son cœur le jugement des enfants d’Israël, lorsqu’il se présentera devant l’Éternel.”
 

Tournons maintenant notre attention vers le Pectoral avec lequel le Souverain Sacrificateur jugeait le peuple d’Israël. Le passage ci-dessus nous dit que le Pectoral du jugement était fait d’un double ouvrage mesurant une longueur et largeur identique. Cet ouvrage était fait artistiquement de fil d’or, bleu, pourpre, et cramoisi et de fin lin retors. Sur cet ouvrage, douze pierres précieuses étaient placées, trois sur chaque rangée avec un total de quatre rangées. Dieu a dit à Moïse de mettre l’Urim et le Thummim dans le Pectoral de jugement. L’Urim et le Thummim ici signifient respectivement “lumière et perfection”.
  
 

Le standard du jugement du Souverain Sacrificateur


Comme nous le savons, tout jugement peut être rendu après avoir délibéré du cas avec les standards reliés aux lois et règlements. Ainsi, sur la base de quel standard le Souverain Sacrificateur jugeait-il pour le peuple? Il devait juger le peuple par l’Urim et le Thummim dans le Pectoral, c’est-à-dire “la lumière et la perfection”. La foi basique qui lui permettait de juger correctement était la foi en la Vérité révélée dans les cinq fils dont le Pectoral de jugement était fait. En d’autres termes, c’était basé sur la foi qui croit en la Vérité composée du fil d’or, bleu, pourpre, et cramoisi et du fin lin retors que le Souverain Sacrificateur rendait le jugement pour tout le peuple d’Israël.
Autrement dit, les standards de jugement du Souverain Sacrificateur sont la Vérité, qui est “la lumière et la perfection”, révélés dans le fil bleu, pourpre, et cramoisi et le fin lin retors utilisés pour le Pectoral. En croyant en la Vérité qui est révélée dans les cinq fils, le Souverain Sacrificateur pouvait prendre ses décisions autoritaires pour tout le peuple d’Israël; s’ils avaient raison ou tort spirituellement.
Le Pectoral était placé sur le cœur de chaque Souverain Sacrificateur, et l’Urim et le Thummim étaient placés à l’intérieur. Ceci implique que dans le cœur du Souverain Sacrificateur, la Vérité de la lumière et de la perfection était si fermement établie qu’il pouvait toujours conduire le peuple d’Israël et juger si oui ou non leur foi était correcte, si oui ou non ils faisaient les sacrifices selon le système sacrificiel de Dieu, et si oui ou non ils suivaient Ses commandements.
Aujourd’hui, nous les sacrificateurs royaux de Dieu, devons aussi porter le même standard et juger les gens de ce temps. Nous devons arriver à la même conclusion que si les gens croient en la Vérité révélée dans les cinq fils utilisés pour le Pectoral, alors ils peuvent devenir la lumière du monde devant Dieu, et s’ils ne croient pas, alors ils doivent être condamnés.
Certains peuvent ne pas être d’accord avec cette Parole disant qu’il peut y avoir plusieurs chemins vers un sommet. Les escaladeurs peuvent dire “Vous avez pris la voie la plus facile la dernière fois, mais je prendrai le chemin de l’est, le côté le plus difficile pour conquérir cette montagne”, certainement, quand il s’agit d’escalader une montagne, un tel chemin alternatif est possible. Cependant, quand il s’agit de notre domaine spirituel, il n’admet aucune discussion ou compromis. Le seul standard c’est ce que Dieu a établi. Pour devenir la lumière du monde devant Dieu, nous n’avons pas plusieurs méthodes, mais il n’y a qu’un moyen: ce moyen est de connaître et de croire en la Vérité brillante du salut révélée dans le fil d’or, bleu, pourpre, et cramoisi et le fin lin retors, qui sont les matériaux du Pectoral et de l’éphod, et ainsi recevoir la rémission de nos péchés et devenir les propres enfants de Dieu.
Il n’y a pas d’autre moyen de devenir la lumière du monde qu’en croyant que Dieu a expié tous nos péchés et nous a rendus justes par le fil bleu, pourpre, et cramoisi. C’est seulement en croyant en la vérité des matériaux utilisés pour les vêtements portés par les Souverains Sacrificateurs que les pécheurs peuvent devenir justes et les imparfaits peuvent devenir parfaits. De même, quand nous sommes jugés que nous ayons été sauvés ou non devant Dieu, nous sommes jugés sur la base de la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit qui est devenu la lumière brillante de la vérité.
Si nous voulons vraiment être jugés correctement devant Dieu soit nous devons aller au Ciel ou en enfer, nous devons avoir cette foi qui connait et croit aux matériaux utilisés pour faire le Pectoral du jugement. Pour voir les autres et être capables de discerner s’ils croient de tout cœur en la Vérité de l’eau et de l’Esprit, nous devons d’abord avoir cru en l’évangile de l’eau et de l’Esprit nous-mêmes. Ce que nous devons réaliser c’est que la Vérité révélée dans le fil d’or, bleu, pourpre et cramoisi et le fin lin retors est précisément ce qui nous permet d’arriver au juste jugement sur la rémission des péchés, et c’est cette Vérité qui rend témoignage au juste jugement. Pouvez-vous comprendre cela?
Qui est alors le premier qui peut rendre le juste jugement sur la rémission des péchés aujourd’hui? C’est Jésus-Christ, le Souverain Sacrificateur éternel du Ciel. Jésus-Christ a pris tous nos péchés en prenant les péchés de l’humanité sur Son propre Corps par Son baptême, en mourant à la Croix et en ressuscitant d’entre les morts, Il nous a pour toujours délivrés des péchés du monde. Donc, quiconque croit en Jésus-Christ selon cette Vérité peut devenir un sacrificateur royal et avoir le droit de juger les gens correctement. Maintenant, nous qui sommes nés de nouveau avons le devoir de juger ceux qui ne sont pas sauvés selon le standard donné par Dieu, l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Et nous devons remplir ce devoir fidèlement devant Jésus-Christ, le Juge Suprême.
Il y a des gens qui n’aiment pas le verdict rendu par nous, sacrificateurs spirituels. Ils s’opposent à nous en disant “Vous n’êtes pas Dieu! Vous n’êtes que des humains aussi faibles que moi, comment pouvez-vous déterminer si j’ai reçu la rémission de mes péchés ou non? Le juste jugement des pécheurs est rendu seulement par Dieu! Qui pensez-vous être? Dieu seul sait cela! Êtes-vous Dieu? Pensez-vous que vous êtes meilleur que tous les autres?”
Mais la raison pour laquelle les décisions des sacrificateurs spirituels sont sans défaut est qu’ils se sont vu confier un tel droit par le Seigneur. Quand les sacrificateurs de Dieu déterminent ce qui est juste ou pas, nous devons croire en ce jugement, car c’est le juste jugement. Comme ce sont les docteurs qui peuvent diagnostiquer les maladies de leurs patients, c’est aux sacrificateurs spirituels d’examiner les âmes et de déterminer si ce sont toujours des pécheurs ou s’ils sont devenus justes.
C’est par la foi qui croit au fil bleu, pourpre, et cramoisi et au fin lin retors que nous pouvons devenir ces sacrificateurs spirituels. Ces sacrificateurs spirituels sont ceux qui ont été remis de tous leurs péchés et qui ont reçu le Saint-Esprit de Dieu en croyant en l’évangile de Vérité. Ceux qui sont ainsi devenus les sacrificateurs peuvent reconnaître les pécheurs des justes. Puisque nous avons reçu la rémission des péchés en entendant et en croyant en l’évangile révélé par le fil bleu, pourpre, et cramoisi, nous sommes maintenant capables de guérir les pécheurs et de les conduire à Christ.
  
 
Vous devez faire face quand les gens défient votre sacerdoce
 
Les pécheurs, dans leurs propres pensées, essaient aussi de réduire le pouvoir du juste jugement rendu par les justes. Ce qui est pire, cependant, c’est que nous pourrions ne pas être convaincus de notre propre sacerdoce même si nous sommes déjà nés de nouveau. Quand nous, nés de nouveau, jugeons les autres, est-il possible de penser: “Ne suis-je pas arrogant par hasard? Ne suis-je pas dans l’erreur ici?” Mais il n’y a rien de mal, car seuls ceux qui sont devenus les sacrificateurs de Dieu spirituellement peuvent faire ce jugement spirituel correctement. Donc, nous nés de nouveau devons faire face lorsque les pécheurs défient notre autorité de les juger. Jésus a donné un tel droit à Ses disciples, disant: “Si vous pardonnez les péchés, il leur sera pardonné; et si vous retenez les péchés, il leur sera retenu” (Jean 20:23). Ceux qui sont devenus des sacrificateurs spirituels peuvent conduire les autres avec l’évangile qui leur a permis de recevoir la rémission des péchés.
De par le monde, il y a beaucoup de saints qui ont reçu la rémission des péchés par notre littérature chrétienne. Avec cette rémission des péchés, Dieu leur a donné la puissance du Saint-Esprit pour qu’ils puissent aussi discerner spirituellement si les autres ont reçu la rémission des péchés ou non. Ceux qui savent et croient ce que le fil d’or, bleu, pourpre, et cramoisi et le fin lin retors disent sont ceux qui ont le pouvoir de juger les autres par la foi. À travers ces sacrificateurs, Dieu a sauvé les gens de leurs péchés et de la condamnation. C’est en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit que nous sommes devenus les enfants de Dieu spirituellement.
Après être devenus les enfants de Dieu, nous sommes devenus les sacrificateurs spirituels, et donc nous avons le droit de juger ceux qui ont la rémission des péchés ou ne l’ont pas. Nous devons dire aux pécheurs sans hésitation qu’ils vont en enfer à cause de leurs péchés et qu’ils doivent recevoir la rémission de leurs péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Nous devons aussi juger les autres croyants, qui sont déjà nés de nouveau d’eau et d’Esprit, pour les conduire sur la bonne voie.
Vous ne devez pas penser que c’est mal pour nous qui sommes devenus les sacrificateurs spirituels, de juger les pécheurs qui n’ont pas encore reçu la rémission de leurs péchés. Vous ne devez pas penser, en d’autres termes, qu’il est arrogant de discerner ces gens comme des pécheurs. Au contraire, puisque nous portons toujours le Pectoral du jugement sur notre torse comme sacrificateurs spirituels, nous devons remplir nos devoirs encore plus vigoureusement. Laissant toutes les autres choses de côté, nous devons, à la place de Dieu, dire la sentence à ces pécheurs destinés à l’enfer. Ces pécheurs reconnaîtront alors le jugement des sacrificateurs spirituels comme le jugement de Dieu, accepteront ce jugement, croiront en la grâce de Dieu pour la purification des péchés qui est révélée dans le fil bleu, pourpre, et cramoisi et le fin lin retors, et ainsi seront sauvés de tous leurs péchés. C’est pour cela que si un tel jugement est donné par la foi, c’est alors le juste jugement.
Alors, sur quel critère déterminons-nous si les autres ont reçu la rémission des péchés ou non? Nous pouvons déterminer cela sur la base de la foi qui croit aux cinq fils d’or, bleu, pourpre, et cramoisi et le fin lin retors. Autrement dit, nous les sacrificateurs royaux pouvons juger les autres sur la base de l’évangile de l’eau et de l’Esprit: Jésus-Christ le Fils de Dieu a pris tous nos péchés en étant baptisé par Jean-Baptiste, est mort à la Croix, a été enseveli puis est ressuscité des morts, et a ainsi effacé tous nos péchés et porté la condamnation de tous ces péchés. Ceux qui croient en cette Vérité sont ceux qui ont reçu la rémission des péchés, et ceux qui ne croient pas comme cela méritent d’avoir la sentence de pécheurs.
Le standard du jugement pour les justes – c’est-à-dire s’ils ont vécu des vies dignes spirituellement ou non – est aussi basé sur la façon dont ils ont servi l’évangile de l’eau et de l’Esprit. De même, pour tous les jugements, la question si quelqu’un croit en l’évangile de l’eau et de l’Esprit constitue le standard central qui est le plus important. Quiconque ne croit pas en cet authentique évangile devant Dieu restera pécheur. Quiconque laisse de côté même un seul de ces quatre fils de l’Ancien Testament – c’est-à-dire le fil bleu, pourpre, et cramoisi et le fin lin retors – de sa foi restera pour toujours non sauvé du péché, car le salut de Dieu requiert la foi en ces quatre fils.
Parmi les chrétiens d’aujourd’hui, beaucoup disent qu’ils sont nés de nouveau en croyant au sang de Jésus seulement. Jugeant la foi de ces chrétiens qui croient seulement au sang de la Croix, nous pouvons conclure que leur foi est insuffisante, car leur foi a été fabriquée tout en laissant de côté le fil bleu (le baptême de Jésus). Jésus pourrait-il avoir pris les péchés de l’humanité quand Il est mort à la Croix? La raison pour laquelle il était possible à Jésus d’être crucifié, de verser Son sang, et de mourir à la Croix était qu’Il avait d’abord pris tous nos péchés en étant baptisé par Jean-Baptiste au Jourdain auparavant. Si Jésus n’avait pas été baptisé par Jean, comment les péchés du monde auraient-ils pu être transférés sur Lui? C’est parce que nos péchés sont passés sur le corps de Jésus-Christ à travers Son baptême que Christ a pu porter les péchés de ce monde, être crucifié, et verser Son sang pour mourir et accomplir notre salut.
Jésus a été crucifié parce qu’Il avait pris les péchés de l’humanité quand Il a été baptisé par Jean-Baptiste. Sans Son baptême, comment aurait-Il pu avoir pris nos péchés? Qui pouvait L’attacher à la Croix pour accomplir la volonté de Dieu le Père? Si Jésus-Christ n’avait pas déjà pris nos péchés en étant baptisé, en d’autres termes, comment pourrait-Il alors être mort à la Croix? N’est-ce pas? Si Jésus-Christ n’avait pas été baptisé par Jean-Baptiste, tous vos péchés seraient encore intacts dans votre cœur. Si le Corps de Jésus-Christ n’avait pas pris les péchés du monde, alors quelle serait la raison pour laquelle Il devait mourir à la Croix à notre place?
  
 
Les Questions qui sont soulevées par ignorance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit

Il y a quelques personnes qui demandent “si c’est vrai que Jésus a pris tous nos péchés en étant baptisé, alors cela signifie que Jésus avait des péchés sur Son Corps, et si tel est le cas, comment ce Jésus pécheur aurait-il pu devenir le Sauveur des pécheurs?”
C’est une question frustrante qui vient d’une ignorance complète de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. C’est sur Sa Chair que Jésus a pris les péchés de l’humanité quand Il a été baptisé. Il n’a pas, en d’autres termes, pris les péchés du monde dans Son Esprit. La nature divine du Jésus baptisé est restée parfaitement sainte. Il a été baptisé seulement dans Sa Chair, et donc Il a pris les péchés du monde seulement sur Son Corps. C’est parce que Jésus a été baptisé par Jean-Baptiste qu’Il a pu être crucifié et condamné pour tous les péchés, verser Son sang et mourir à la Croix. Jésus Lui-même n’a commis aucun péché du tout dans ce monde (2 Corinthiens 5:21). Mais puisque Jésus-Christ a pris les péchés du monde en étant baptisé par Jean-Baptiste, ces péchés du monde ont été mis sur Son propre Corps. Si tel n’avait pas été le cas, Jésus-Christ n’aurait jamais pu devenir notre Sauveur.
Ce que je veux dire à des gens aussi ignorants c’est que Jésus n’a pas pris les péchés du monde à la Croix. Laissez-moi vous dire encore ceci: “Le fait que Jésus soit mort à la Croix vient de ce qu’Il a pris les péchés du monde sur Lui quand Il a été baptisé par Jean-Baptiste au Jourdain.” Si ce n’était pas vrai, alors il n’y aurait pas eu d’autre occasion pour que Jésus prenne les péchés du monde. Bien que Jésus soit devenu l’Agneau à sacrifier pour tous les pécheurs, fondamentalement, Il n’avait pas de péché du tout dans Son cœur. Jésus n’avait pas de péché depuis Sa naissance, mais plutôt, en étant baptisé par Jean-Baptiste, Il a pris les péchés du monde qui ont été transférés sur Son Corps. C’est ainsi que Jésus est devenu l’offrande légale pour tous les péchés du monde. En d’autres termes, puisque Jésus a pris les péchés de l’humanité en étant baptisé, Il devait ensuite verser Son sang, et mourir à la Croix. Après tout, Il est ressuscité d’entre les morts, et est ainsi devenu notre vrai Sauveur. En faisant cela, Il a porté la condamnation du péché. Donc, par la foi qui croit en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, vous devez être sauvé de tous vos péchés si vous avez encore du péché dans votre cœur.
  
 

L’histoire du christianisme corrompu
 

Dans la période de l’Église Primitive, c’est en croyant au baptême de Jésus et au sang de la Croix que les apôtres comme Paul et Pierre et les saints de l’époque pouvaient aussi devenir et travailler comme sacrificateurs spirituels. Historiquement, après la fin de l’Église Primitive et le temps des Pères de l’Église, la Vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit a commencé à être corrompue, et l’Édit de Milan en 313 après Jésus-Christ a accéléré ce processus décadent. Je crois que c’est de cette corruption que sont nés les pécheurs chrétiens d’aujourd’hui. Depuis, une grande foule de chrétiens de nom s’est levée, et ils disent avoir reçu la rémission des péchés même s’ils croient seulement au sang de la Croix. Dès lors et jusqu’aujourd’hui, l’évangile révélé dans le fil bleu, pourpre, et cramoisi n’a pas été transmis mais est resté caché. C’est un fait perturbant que se soient levé tant de pécheurs chrétiens qui considèrent le christianisme seulement comme une simple religion de ce monde.
Quand nous jugeons les chrétiens d’aujourd’hui sur la base de la foi qui nous a permis de devenir des sacrificateurs spirituels, nous pouvons voir que beaucoup d’entre eux ont mal compris et mal conçu le salut qui leur permet de recevoir la rémission des péchés. Nous pouvons voir que toutes les déclarations de foi de toutes les dénominations du christianisme d’aujourd’hui sont quasiment similaires les unes aux autres. Elles ne diffèrent que dans le nom des dénominations; quand il s’agit de leur foi, ils pensent tous qu’ils ont été délivrés du péché en croyant seulement au sang de la Croix. Mais leur cœur n’a pas été vraiment remis du péché. Bien qu’ils restent ignorants de l’évangile de l’eau et de l’Esprit de Dieu, ils pensent eux-mêmes être de bons chrétiens. Nous pouvons voir que même si ces gens croient en Jésus comme leur Sauveur et au sang de la Croix, ils sont encore obsédés seulement par leurs prières de repentance, car ils ne connaissent toujours pas la Vérité qui leur permet de les purifier de leurs péchés. Ils sont, en d’autres termes, des gens qui essaient d’effacer leurs péchés même s’ils sont toujours inconscients de la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
C’est pour cela que nous diffusons maintenant cet évangile authentique de l’eau et de l’Esprit une fois encore aux gens du monde entier. Puisque dans le monde entier les gens sont ignorants du baptême que Jésus a reçu de Jean-Baptiste, nous reconnaissons que nous devons leur prêcher cet évangile de l’eau et de l’Esprit révélé dans le fil bleu, pourpre, et cramoisi utilisés comme matériaux pour le Tabernacle. Nous tous prêchons l’évangile à ce monde entier disant que puisque Jésus a pris les péchés du monde en étant baptisé par Jean-Baptiste, Il a pris toute la condamnation du péché en étant crucifié et en mourant. Nous disons cela aux gens qui ne connaissent pas l’évangile de l’eau et de l’Esprit et leur diffusons cet évangile. Nous réalisons ainsi le besoin de leur donner une occasion d’entendre ce vrai évangile pour qu’ils puissent en venir à y croire.
Dans certains pays, l’histoire de la foi chrétienne remonte à même 1000 ou 2000 ans. Mais il est clair que la plupart des chrétiens n’ont pas une compréhension lucide de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Quand nous les jugeons sur la base de la vérité de l’évangile révélé dans le Tabernacle, beaucoup doivent croire en Jésus comme leur Sauveur tout à nouveau. Ce que j’essaie de dire c’est qu’indépendamment du temps écoulé depuis qu’ils croient en Jésus, s’ils n’ont pas encore reçu la rémission des péchés, nous devons les conduire à croire en Jésus correctement. Nous devons enseigner l’évangile de l’eau et de l’Esprit avec urgence. L’apôtre Paul avait aussi la même pensée que nous, disant: “Car si je prêche l’évangile, je n’ai pas de quoi me vanter, car c’est une nécessité pour moi; en effet, malheur à moi si je ne prêche pas l’évangile!” (1 Corinthiens 9:16).
 


Jésus-Christ est Dieu qui est venu dans un corps humain pour sauver tous les pécheurs


Certaines personnes, bien qu’elles croient que Jésus est le Fils de Dieu et leur Sauveur, ne croient pas que Jésus est Dieu. Ils ne croient pas au ministère du fil pourpre de Christ. Ces gens seront détruits, car dans leur cœur ils n’ont pas la foi qui croit à la Vérité entière révélée dans le fil bleu, pourpre, et cramoisi et le fin lin retors et n’ont donc pas reçu la rémission des péchés. Ceux qui ne croient pas vraiment dans leur cœur que le Seigneur a expié tous leurs péchés n’ont pas le Saint-Esprit dans leur cœur parce qu’ils n’ont pas la Parole qui rend témoignage de la purification de leurs péchés.
Quand nous appelons Jésus notre “Seigneur”, le mot “Seigneur” ici signifie le Maître, signifiant que nous croyons que Jésus est Dieu Lui-même. Ce Fils de Dieu est aussi le vrai Dieu. Pour expliquer cela, j’utilise souvent la métaphore suivante. Quand les humains conçoivent, ils donnent naissance à un autre humain. Quand les chiens conçoivent, ils font des chiots. Les oiseaux font des oiseaux. En d’autres termes, tout comme il y a différents genres et espèces, Dieu le Père a donné naissance à un seul Fils, et Il est aussi Dieu (Psaume 2:7). Il est effectivement égal à Dieu Lui-même dans Son essence (Philippiens 2:6), mais Il s’est dépouillé Lui-même et est devenu comme nous humains. Pour nous sauver du péché, Il est venu sur la terre, a été baptisé, est mort à la Croix, ressuscité d’entre les morts, et, comme notre Sauveur, nous a ainsi donné la vraie foi du salut.
Cependant, il y a aussi beaucoup de gens qui nient que Jésus soit Dieu. Dans des écoles, ils enseignent publiquement que Jésus est l’un des Quatre Sages qui est apparu dans le temps. Une telle notion est même venue des Pères de l’Église. Même s’ils ont entendu le vrai évangile de leurs prédécesseurs dans la foi, certains avaient une telle foi qu’ils ont fait la confession de leur foi en faisant face au martyr, mais d’autres ont renié la divinité de Jésus. Certains Pères de l’Église ont écrit des œuvres littéraires supposant que Jésus est le Fils de Dieu mais pas Dieu Lui-même.
Récemment, beaucoup de théologiens ont commencé à soutenir le pluralisme religieux. Ils disent que les gens peuvent être sauvés du péché et entrer au Ciel même s’ils croient en des religions différentes du christianisme. Le Catholicisme est le premier à avoir fait un tel décret publiquement. La raison pour laquelle ces chrétiens de nom soutiennent ce genre de point de vue est qu’ils ne croient eux-mêmes pas que Jésus soit Dieu Lui-même et le Créateur. Ils veulent croire en Lui comme la Parole le dit, mais ils ne peuvent pas construire leur foi sur ces faux enseignements. Ce sont des insensés qui ont bâti leur maison sur le sable (Matthieu 7:26). Ils aiment tout apprendre des autres religions. Par exemple, certaines églises occidentales pratiquent des programmes de méditation bouddhistes une fois par semaine. D’un point de vue humaniste, un tel programme semble beau et progressiste. Mais quiconque ne croit pas que Jésus est Dieu Lui-même ne peut pas être sauvé du péché.
Qu’en est-il de vous? Que croyez-vous? Genèse 1:1-3 dit: “Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre. La terre était informe et vide; et les ténèbres étaient à la surface de l’abîme. Et l’Esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux. Puis Dieu dit: “Que la lumière soit”, et la lumière fut.” Dieu créa les cieux et la terre par Sa Parole au commencement. La parole a existé depuis le commencement, et cette Parole c’est Dieu Lui-même. Donc, le monde a été fait par Jésus-Christ, l’incarnation de la Parole (1 Jean 1:1, Jean 1:10). Cela signifie que Jésus-Christ n’est autre que Dieu Lui-même, Dieu la Parole. Jésus-Christ est le Créateur qui a fait cet univers et le Sauveur qui est venu sur la terre pour nous sauver. C’est correct pour nous de croire que c’est Jésus-Christ qui est Dieu Lui-même qui a abandonné le trône de la gloire du Ciel pour venir personnellement sur la terre dans la chair d’un homme.
À travers Ses serviteurs, Dieu Lui-même a prophétisé sur la venue du Messie, et selon ces prophéties, le Sauveur a été conçu dans le corps de la Vierge Marie et incarné dans la chair d’un homme. C’est-à-dire que Celui qui a été conçu puis est né par un corps humain est Dieu Lui-même. Et quand Il a eu 30 ans, comme Souverain Sacrificateur du Ciel, Il a pris tous nos péchés et les péchés de l’humanité entière sur Son propre Corps en étant baptisé. Il est ensuite mort à la Croix, ressuscité d’entre les morts, et nous a ainsi sauvés parfaitement de tous nos péchés. Jésus, en d’autres termes, est devenu notre vrai et éternel Sauveur.
Dans Son essence fondamentale, Jésus est Dieu Lui-même qui est égal à Dieu le Père. Pour nous, ce Jésus qui est fondamentalement égal à Dieu le Père est le même Dieu. Le Père de Jésus-Christ est aussi Dieu pour nous, et il en va de même de Jésus-Christ Lui-même. Pourquoi? Parce que le monde a été fait par Lui, et par Lui nous avons aussi été faits en tant qu’humains. Dieu a dit dans Genèse 1:26: “Faisons l’homme à notre image et à notre ressemblance.” Quand Dieu a fait l’homme à Son image, Jésus-Christ était là. Il est Celui qui nous a faits. C’est Lui qui nous a faits et c’est Lui qui nous a sauvés du péché. Jésus-Christ qui est venu pour nous sauver est notre vrai Sauveur. Puisque Jésus-Christ nous a donné le salut, et puisqu’Il est aussi Dieu Lui-même, nous croyons qu’Il est le Seigneur de notre salut. Ainsi, vous et moi ne devons pas continuer d’errer dans la confusion, mais dans nos cœurs nous devons croire au Seigneur Dieu qui est venu par l’évangile de l’eau et de l’Esprit comme notre Sauveur.
Il y a des gens qui continuent d’insister qu’ils sont enfants de Dieu même si leur cœur reste plein de péché. Peuvent-ils vraiment être le peuple de Dieu quand leur cœur a du péché? Peuvent-ils aller au Ciel même quand leur cœur est pécheur? Bien sûr que non! Peu importe qu’ils soient chrétiens ou non; s’ils n’ont pas reçu la rémission des péchés à cause de leur ignorance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, aucun d’eux ne peut entrer au Ciel. Mais dans les communautés chrétiennes de par le monde entier, il y a tant de gens qui ont ce genre de foi.
Qui doit alors répandre le vrai et correct évangile de l’eau et de l’Esprit pour ces gens? Nous – c’est-à-dire vous et moi – devons exercer le juste jugement pour eux et prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit qui est la Vérité. L’évangile révélé dans le Tabernacle n’est pas le genre de Vérité qui peut être prêchée seulement une fois ou deux puis abandonnée complètement. C’est la Vérité du vrai salut qui doit continuer d’être répandue jusqu’au jour où notre Seigneur reviendra.
Connaissez-vous cet évangile de l’eau et de l’Esprit qui vous permet de recevoir la rémission des péchés? Si les gens ont du péché, alors ils ne sont pas enfants de Dieu. Ils doivent avoir la foi qui croit en l’évangile de Vérité du salut qui est révélé dans le fil bleu, pourpre, et cramoisi utilisés pour le Tabernacle en tant que matériaux. Nous devons diffuser l’évangile de l’eau et de l’Esprit jusqu’à la fin du monde. Sommes-nous trop embarrassés pour prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit? Dans l’ancien temps, quand Dieu disait à Ses serviteurs: “Allez et continuez à prophétiser”, ils continuaient à le faire, et quand Dieu a dit à Esaïe: “Va et prophétise nu”, il est sorti et a prophétisé nu (Esaïe 20:2-5). C’est seulement quand nous prêchons cet évangile de l’eau et de l’Esprit tel qu’il est révélé dans le Tabernacle à tout le monde qu’ils peuvent échapper à la colère de Dieu. C’est pour cela que nous devons continuer à diffuser l’évangile.
Qu’en est-il de vous? Votre cœur a-t-il effectivement la Parole de foi qui vous apporte le vrai salut? Quand les gens de par le monde entier n’ont pas la Parole de la rémission des péchés et appartiennent toujours à Satan, comment pouvez-vous rester assis tranquillement et ne rien faire? Vous ne pouvez pas rester assis. Il y a beaucoup de partenaires dans le monde entier. Ils croient clairement en l’évangile de la rémission des péchés, l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Certains nous ont confessé qu’ils étaient persécutés quand ils ont parlé de l’évangile de l’eau et de l’Esprit à leurs collègues. Ils ont bravé les opposants de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, disant: “Vous n’êtes pas le peuple de Dieu puisque vous avez encore du péché dans votre cœur. Vous irez en enfer à cause du péché qui vous souille par votre incrédulité pour l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Maintenant, je ne peux pas vous appeler “frères”, même si vous m’appelez “mon frère”, car je ne suis plus un pécheur comme vous.”
Nous ne les avons jamais conduits à agir de la sorte, mais le Saint-Esprit en eux les conduit à faire ce qu’il faut. Il n’y a pas besoin d’être intimidés, car vous avez dans vos cœurs l’évangile de l’eau et de l’Esprit qui constitue le standard sur la base duquel vous êtes capable de juger tous les autres. Cette capacité de discerner correctement la rémission des péchés des autres a été augmentée pour vous parce que vous avez cru l’évangile de la Vérité révélé particulièrement dans le Tabernacle. Nous devons nous tenir devant Dieu avec la foi en la Vérité qu’avec ces trois fils de couleur bleu, pourpre, et cramoisi, le Seigneur nous a sauvés de tous nos péchés et nous a rendus justes.
  
 
Utilisons la bonne règle de mesure du salut
 
Nous pouvons appeler la Parole de Dieu le “canon”. Le mot “canon” est dérivé du terme hébreu qaneh et du grec kanon, dont les deux désignent une règle de mesure. Quand nous devons mesurer quelque chose, alors nous devons utiliser un mètre ou une règle de mesure pour le mesurer correctement. Ainsi, quand nous devons discerner l’état spirituel de quelqu’un, c’est-à-dire si une personne est née de nouveau ou pas, nous devons sonder cette personne avec la règle de mesure du fil bleu, pourpre, et cramoisi et du fin lin retors. Comme un tailleur utilise son mètre pour mesurer la taille de ses clients, nous devons rechercher si oui ou non cette personne a effectivement été sauvée du péché. Le moyen de le faire est avec la vérité révélée dans le fil bleu, pourpre, et cramoisi et le fin lin retors. Sur la base de cette Parole de Dieu, en d’autres termes, nous devons sélectionner chaque aspect de la foi de la personne et clairement distinguer ce qui est en dessous du standard et ce qui en dépasse.
En particulier, nous devons inspecter notre foi totalement avec la règle de mesure du fil bleu, pourpre, et cramoisi, c’est-à-dire l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Si quelqu’un croit en Jésus seulement par le fil pourpre et cramoisi, alors son salut ne peut pas être approuvé par Dieu tout comme par les sacrificateurs royaux de Son Église. Quiconque veut être remis de ses péchés doit croire en la Vérité complète du salut manifestée dans le fil bleu, pourpre, et cramoisi. Nous devons tous croire que Jésus est venu sur la terre pour sauver toute l’humanité du péché, a pris tous nos péchés en étant baptisé, et est ainsi devenu notre vrai Sauveur. Nous devons tous avoir ce standard du juste jugement. C’est sur la base de la Parole de Dieu que nous pouvons décider si les gens sont pécheurs ou justes. Nous ne pouvons pas le faire sur la base de notre propre connaissance ou de nos émotions d’une façon ad hoc. Ce travail est nécessaire pour que les sacrificateurs spirituels remplissent leur devoir de faire l’offrande du péché pour leur peuple.
Maintenant, en ce temps, vous et moi devons juger tous les gens du monde avec un tel standard correct. Le même standard s’applique également à tous, à nos enfants, femmes, maris, pères et mères, beaux-parents et petits enfants. Nous devons discerner la foi des autres avec la Parole de Dieu. Ceux qui sont devenus des sacrificateurs doivent placer la règle de mesure du jugement sur le cœur de tout le monde. “Connais-tu et crois-tu la vérité de Jésus du fil bleu, pourpre, et cramoisi et du fin lin retors? Si tu crois ainsi, alors tu es sauvé, mais sinon, tu n’es pas sauvé.” Rendre un jugement clair comme cela est la bonne chose à faire pour nous.
Si c’est ce que les Souverains Sacrificateurs ont fait auparavant, alors vous et moi qui sommes devenus les sacrificateurs spirituels d’aujourd’hui devons aussi le faire sans faute. Si nous ne faisons pas ce que nous devons faire comme Ses sacrificateurs, alors nous ne pouvons pas éviter d’être repris par Dieu. Certains disent: “Ce n’est pas la façon d’évangéliser quelqu’un. C’est ainsi que vous évangélisez! Si nous devions tous évangéliser les gens comme vous, qui croirait en Jésus?”
En théologie, il y a un cours de formation appelé “l’Art de l’Évangélisation.” Il donne un guide de comment faire l’évangélisation. Autrefois, le terme “évangélisation par l’amitié” était une expression sur les lèvres de tous les prédicateurs dans ce domaine. Les adhérents enseignent encore que lorsque nous essayons d’évangéliser les gens, nous devons devenir amis d’abord puis progressivement les amener à l’église. Ils ont raison. Ils disent aussi que lorsque la personne décide de croire en Jésus par les efforts d’évangélisation, alors ils lui font répéter la prière pour recevoir Jésus, afin que Christ vienne dans le cœur de cette personne et qu’elle soit sauvée.
Mais quel est le résultat final de cette approche? Les péchés disparaissent-ils du cœur de ces nouveaux convertis? Ce n’est pas le cas. Ils vont à l’église, mais ils ont toujours du péché – en d’autres termes, les nouveaux convertis sont seulement devenus des pratiquants religieux du christianisme en plus. Ayant ainsi fait que ces gens croient en Jésus, ils les conduisent à donner des dîmes et des offrandes. A la fin, bien qu’ils soient devenus des chrétiens, ils ne peuvent pas échapper au jugement de Dieu, car ils ont toujours du péché.
Ils nous disent que notre méthode de diffusion de l’évangile est mauvaise, disant: “Comment pouvez-vous demander aux gens s’ils ont des péchés alors que vous venez de les rencontrer? Comment pouvez-vous amener le sujet du salut si rapidement, rendant un jugement s’ils sont sauvés ou non, alors que vous les connaissez à peine?” Bien sûr, nous devons accorder une certaine considération à ce qu’ils disent, parce que l’âme que nous voulons sauver a une personnalité qui peut être facilement blessée par nos lèvres. Mais tôt ou tard, nous devons prêcher l’évangile du salut aux non croyants avec qui nous sommes en contact. Peu importe combien nous devenons amis, puisque nous devons leur prêcher l’évangile tôt ou tard, nous ne pouvons pas manquer une occasion de prêcher l’évangile par la foi. Pourquoi? Parce que si nous ne leur disons pas cette vérité jusqu’au bout, nous n’aurons pas diffusé l’évangile correctement.
Donc, nous devons demander à tous les gens, que l’on soit au début ou à la fin de notre conversation pour l’évangélisation: “Avez-vous du péché dans votre cœur?” Si la réponse est oui, alors nous devons prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Bien sûr, ils peuvent nous reprocher notre apparente agressivité. Mais puisque nous sommes des sacrificateurs spirituels, nous devons nous rappeler que c’est notre devoir solennel de faire sonner la trompette de l’évangile de l’eau et de l’Esprit pour tous les gens clairement.
  
 

Un Seigneur, un baptême, et un Dieu
 

Nous avons été remis de tous nos péchés, et le but de nos vies consiste à diffuser l’évangile de par le monde. Comme on nous a donné le même devoir d’évangélistes qui prêchent l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous travaillons ensemble. Pourquoi le faisons-nous? Parce que nous croyons au même Dieu, nous avons reçu la même vie éternelle, et nous jouirons de la même gloire. Nous sommes tous différents les uns des autres, chacun avec sa propre personnalité et son caractère, mais la raison pour laquelle nous nous laissons de côté nous-mêmes et nous unissons les uns aux autres, c’est de mener nos vies seulement pour Dieu.
Dieu a mis le Pectoral de jugement sur le cœur de ceux qui sont devenus les sacrificateurs d’aujourd’hui. Et le Pectoral devait être attaché: “On attachera le Pectoral par ses anneaux de l’éphod avec un cordon bleu, afin que le Pectoral soit au-dessus de la ceinture de l’éphod et qu’il ne puisse pas se séparer de l’éphod.” (Exode 28:28) Cette phrase insiste une fois encore sur le baptême de Jésus qui est indispensable dans tout jugement que nous faisons. Donc, l’apôtre Paul déclare aussi l’importance du baptême de Jésus en disant: “il y a un seul corps et un seul Esprit, tout comme vous avez été appelés à la même espérance dans votre appel; un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême” (Éphésiens 4:4-5).
Nous avons la responsabilité de juger si les âmes des gens sont sauvées ou non sur la base qu’ils croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Et pour ceux qui doivent encore recevoir la rémission des péchés, nous devons prêcher l’évangile, et pour ceux qui ont reçu la rémission des péchés, nous devons leur donner la reconnaissance et les aider à grandir dans leur foi. Quand nous avons été remis du péché, est-il bon de mettre le Pectoral du jugement spirituellement, ou non? Autrement dit, est-il correct d’éviter le jugement juste du salut sur quelqu’un? Ce n’est pas bien. Nous devons diffuser l’évangile de l’eau et de l’Esprit de par le monde tout entier à tous ceux qui n’ont pas encore été sauvés maintenant.
 

Alors, sommes-nous parfaits dans notre chair?
 
Quand nous jugeons les pécheurs, ce ne sont pas leurs actes que nous jugeons. Plutôt, c’est avec la lumière de ce vrai évangile et la justice de Dieu que nous les discernons. Quelle est la vraie lumière pour eux? Devenir enfants de Dieu en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit est la lumière pour eux. Les enfants de Dieu sont la lumière de ce monde. Cela signifie-t-il alors que ceux qui ont été pleinement remis de leurs péchés sont parfaits dans leurs actes? Dans leur cœur, bien sûr, ils sont parfaits. Mais dans leur chair, ils sont complètement insuffisants.
Dans notre chair, nous sommes égoïstes, méchants, insuffisants et faibles, mais devant Dieu nous sommes Son peuple parfait. Ceux dont les actes sont insuffisants mais qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit sont-ils les enfants de Dieu ou non? Nous qui croyons en l’évangile de l’eau et de l’Esprit sommes les enfants de Dieu dont le salut est parfait spirituellement. En d’autres termes, ce ne sont pas les actes de ceux qui ont reçu la rémission des péchés en croyant au fil bleu, pourpre, et cramoisi qui sont parfaits, mais c’est leur salut qui est parfait. Puisque notre foi qui nous a sauvés est saine, nous pouvons communier les uns avec les autres dans la grâce de Dieu. Et puisque nous prenons notre décision avec la vérité exacte du fil bleu, pourpre, et cramoisi, notre foi et notre jugement ne sont jamais corrompus.
Dieu nous a dit de placer ce standard de jugement sur le cœur des sacrificateurs, tout le temps. Nous devons tenir tous les gens de ce monde dans nos cœurs. Nous devons tenir leur âme, prier pour eux, et vraiment leur diffuser l’évangile de l’eau et de l’Esprit. C’est pour cela que nous devons toujours avoir le Pectoral du jugement dans nos cœurs. Aujourd’hui et demain, nous devons juger tous les pécheurs comme pécheurs afin de prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
C’est mon désir sincère que cette vérité de la foi se trouve dans vos cœurs. Si cette vérité est dans vos cœurs, cela signifie que le droit de jugé vous a entièrement été donné. Croyez en cette Parole de vérité. Exercez votre jugement toujours sur la base de la Parole de Dieu de cette façon, et en tout temps croyez et diffusez l’évangile de l’eau et de l’Esprit de tout votre cœur.
Chaque jour, je me rappelle de ce Pectoral de jugement dans mon cœur, je juge de tout devant Dieu, et je continue à diffuser l’évangile. La répétition, en fait, est un moyen extrêmement efficace de diffuser l’évangile. Combien nous sommes oublieux! Les pédagogues insistent que l’éducation par la répétition est le moyen le plus traditionnel et efficace de l’éducation. Une linguiste a affirmé qu’un bébé peut prononcer un mot correctement en répétant le mot encore et encore mille fois. De même, quand nous diffusons continuellement et répétitivement la Parole de vérité de l’eau et l’Esprit, elle se grave dans nos cœurs. J’ai écrit cet évangile de Vérité encore et encore pour que lorsque les gens lisent nos livres, ils aient une claire compréhension de la vérité du fil bleu, pourpre, et cramoisi et du fin lin retors, et y croient. C’est pour cela que nous continuons à prêcher cet évangile de Vérité.
Frères et sœurs, nous les saints devons confesser notre foi les uns aux autres. Quand nous confessons notre foi et partageons la grâce de Dieu les uns avec les autres, nos cœurs peuvent vraiment communier ensemble, et toute connaissance erronée ou tordue que nous pourrions avoir eu peut être corrigée et rectifiée. Et c’est par cela que nous pouvons grandir spirituellement. Alors que notre foi grandit, nos vies de foi vont aussi de l’avant. Combien de fois avons-nous mal pensé? Combien de notre connaissance passée était fausse? Et combien cela n’avait été que théorique en réalité? Toutes les croyances que nous avions avant de connaître l’évangile de l’eau et de l’Esprit étaient seulement théoriques.
L’apôtre Paul dit que quiconque prêche un autre évangile que l’évangile qu’il a prêché soit maudit (Galates 1:9). Paul dit aussi qu’il considérait que tout ce qu’il connaissait en dehors de la vérité de Dieu n’était que déchet. Cependant, dans le christianisme aujourd’hui, ceux qui se vantent seulement de leur propre connaissance de pacotille religieuse deviennent puissants.
Puisque nous qui avons été sauvés par le fil bleu, pourpre, et cramoisi et le fin lin retors communions les uns avec les autres, nous pouvons nous unir avec nos cœurs. Et nous n’avons pas honte de cet évangile de l’eau et de l’Esprit, car cette Vérité nous a délivrés de la punition éternelle de l’enfer. Plutôt, nous ne pouvons que prêcher cet évangile de Vérité qui est cachée dans le fil bleu, pourpre, et cramoisi jusqu’à la fin du monde sans hésitation. Cette mission est ce que nous devons faire d’urgence.
Quand j’ai réalisé pour la première fois que cet évangile de l’eau et de l’Esprit était la seule Vérité, j’ai été grandement choqué. “Ah, c’est cela! C’est cela et je ne le savais pas jusqu’à maintenant. Les chrétiens de par le monde savent-ils cela? Les théologiens en parlent-ils?” Je souhaitais qu’il y ait quelqu’un parmi les théologiens, qui connait et parle de cette Vérité. Donc j’ai recherché dans toutes les branches théologiques du christianisme autant que j’ai pu pour voir s’il y avait une moindre trace de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, mais ce n’était qu’en vain.
Donc la première prière que j’ai faite après avoir réalisé cet évangile de Vérité était: “Seigneur, je crois en cet évangile de l’eau et de l’Esprit. Je crois que Tu as pris tous mes péchés en étant baptisé, es mort à la Croix, es ressuscité d’entre les morts, et que Tu m’as sauvé maintenant. Mais Seigneur, tous les gens du monde entier ne connaissent pas encore cette Vérité. Permets-moi de diffuser cette Vérité dans le monde entier. Permets-moi de prêcher Ton évangile d’origine tel qu’il est.”
C’est une bénédiction merveilleuse que je vous aie rencontrés, mes chers ouvriers. Il est bien mieux de rencontrer quelques chercheurs de la vérité qui cherchent Dieu, de prêcher la vérité du fil bleu, pourpre, et cramoisi et du fin lin retors, et de croire en Lui et Le servir ensemble comme cela, que de rencontrer et enseigner mille personnes qui n’écoutent ni n’obéissent à la Parole de Dieu. Je suis si reconnaissant à Dieu de ce que vous croyez tous en Sa Parole!
Vraiment, peu dans ce monde sont aussi heureux que vous et moi. Qui dans ce monde a autant d’authentiques frères et sœurs que nous? Toutes ces choses sont vraiment venues du Dieu de vérité. Quand Dieu nous a donné ces bénédictions précieuses, quand Dieu nous a donné ce salut précieux, et quand Dieu nous a confié ce précieux sacerdoce, comment pourrions-nous ne pas travailler pour Son évangile, comment ne pas juger les pécheurs, et comment pourrions-nous ne pas diffuser l’évangile de l’eau et de l’Esprit? Quand nous diffusons cet évangile, comment pourrions-nous ne pas séparer ceux qui ont reçu la rémission des péchés de ceux qui ne l’ont pas reçue? Comme Dieu a séparé la lumière des ténèbres quand Il a créé les cieux et la terre, nous séparons aussi les pécheurs des justes clairement. Dieu ne prend pas plaisir quand nous mélangeons la vérité à des faussetés. Et Il dit donc: “Tu ne sèmeras point dans ta vigne diverses semences, de peur que tu ne jouisses ni du produit de ce que tu auras semé ni du produit de la vigne. Tu ne laboureras point avec un bœuf et un âne attelés ensemble. Tu ne porteras point un vêtement tissé de diverses espèces de fils, de laine et de lin réunis ensemble.” (Deutéronome 22:9-11). C’est pour cela que nous devons séparer les pécheurs, et rendre leur jugement clairement.
Maintenant, il est temps que ceux qui ont entendu la Parole de Dieu croient à la vérité même si cela ne correspond pas à leur préférence. Ceux qui croient en la Parole de Dieu deviennent la lumière du monde dans Sa grâce, mais ceux qui ne croient pas ne peuvent pas échapper aux ténèbres. C’est parce que nous croyons en l’évangile de l’eau et de l’Esprit que nous sommes devenus l’Urim et le Thummim c’est-à-dire “la lumière et la perfection.” Nous sommes devenus ceux qui ont été pleinement sauvés du péché en Dieu.
Êtes-vous vraiment devenu enfant de Dieu en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit? Nous menons maintenant nos vies en faisant l’œuvre du sacerdoce royal, grâce à Jésus-Christ qui est devenu le Roi des rois dans ce monde. Je remercie Dieu de nous avoir donné cet évangile du salut. Je prie que Dieu nous permette de remplir avec succès nos devoirs de sacerdoce royal alors que nous restons sur cette terre.
Alléluia! Je loue notre Dieu pour toujours.