Sermons

Sujet 11: Le Tabernacle

[11-32] Le sacrifice pour le péché pour consacrer le Souverain Sacrificateur (Exode 29:1-14)

Le sacrifice pour le péché pour consacrer le Souverain Sacrificateur
( Exode 29:1-14 )
“Voici ce que tu feras pour les sanctifier, afin qu’ils soient à mon service dans le sacerdoce. Prends un jeune taureau et deux béliers sans défaut. Fais, avec de la fleur de farine de froment, des pains sans levain, des gâteaux sans levain pétris à l’huile, et des galettes sans levain arrosées d’huile. Tu les mettras dans une corbeille, en offrant le jeune taureau et les deux béliers. Tu feras avancer Aaron et ses fils vers l’entrée de la tente d’assignation, et tu les laveras avec de l’eau. Tu prendras les vêtements; tu revêtiras Aaron de la tunique, de la robe de l’éphod, de l’éphod et du pectoral, et tu mettras sur lui la ceinture de l’éphod. Tu poseras la tiare sur sa tête, et tu placeras le diadème de sainteté sur la tiare. Tu prendras l’huile d’onction, tu en répandras sur sa tête, et tu l’oindras. Tu feras approcher ses fils, et tu les revêtiras des tuniques. Tu mettras une ceinture à Aaron et à ses fils, et tu attacheras des bonnets aux fils d’Aaron. Le sacerdoce leur appartiendra par une loi perpétuelle. Tu consacreras donc Aaron et ses fils. Tu amèneras le taureau devant la tente d’assignation, et Aaron et ses fils poseront leurs mains sur la tête du taureau. Tu égorgeras le taureau devant l’Éternel, à l’entrée de la tente d’assignation. Tu prendras du sang du taureau, tu en mettras avec ton doigt sur les cornes de l’autel, et tu répandras tout le sang au pied de l’autel. Tu prendras toute la graisse qui couvre les entrailles, le grand lobe du foie, les deux rognons et la graisse qui les entoure, et tu brûleras cela sur l’autel. Mais tu brûleras au feu hors du camp la chair du taureau, sa peau et ses excréments: c’est un sacrifice pour le péché.”
 

Aujourd’hui nous nous attardons sur la consécration du Souverain Sacrificateur. Ici, Dieu ordonne à Moïse comment consacrer Aaron et ses fils en détail? Le mot “consacrer” au verset 9 signifie sanctifier, préparer, dédicacer, honorer, ou tenir pour sacré. En d’autres termes, être consacré signifie être sanctifié par et dédié à Dieu. Donc, “être consacré comme Souverain Sacrificateur” signifie “être séparé pour recevoir l’autorité et les devoirs du Souverain Sacrificateur.” Dieu a donné à Aaron et à ses fils le droit du Souverain Sacrificateur et le sacerdoce, qui leur permettait d’amener le peuple à la rémission des péchés.
Dieu a ordonné à Moïse de vêtir Aaron avec les habits du Souverain Sacrificateur et de mettre la tiare sur sa tête, et ses fils avec des tuniques. Puis pour qu’Aaron soit consacré comme Souverain Sacrificateur et ses fils comme sacrificateurs, ils devaient prendre un taureau et deux béliers pour leur consécration. Le devoir le plus important du Souverain Sacrificateur était de faire les sacrifices pour le péché au Jour de l’Expiation pour la rémission des péchés de tous les Israélites. Et pour ce faire, Aaron lui-même et ses fils devaient être purifiés de leurs propres péchés avant tout, et c’est pour cela qu’ils devaient faire l’offrande pour le péché pour eux-mêmes d’abord le jour de la consécration.
Ce que nous devons réaliser ici c’est que même le Souverain Sacrificateur devait mettre ses mains sur la tête des sacrifices avant de les tuer et d’offrir leur sang à Dieu, en accord avec le système sacrificiel précis qu’Il avait établi. Pendant sept jours, le Souverain Sacrificateur devait faire de telles offrandes comme sacrifice pour le péché en plus des holocaustes, et des autres offrandes pour sa consécration.
Tout comme les sacrifices qui étaient donnés pour le Souverain Sacrificateur lui-même et sa maison, il devait aussi poser ses mains sur la tête des animaux à sacrifier pour transférer les péchés des Israélites dessus avant de les tuer, et verser leur sang. Pour le devoir de service à Dieu en tant que Souverain Sacrificateur, il devait apprendre en détail comment les sacrifices devaient être donnés pour la rémission des péchés de son peuple. Le fait que le Souverain Sacrificateur fasse le sacrifice pour le péché pour effacer ses propres péchés premièrement signifie qu’il était formé sur la façon dont faire les sacrifices pour son peuple – c’est-à-dire aussi en posant ses mains sur la tête des sacrifices, versant leur sang et mettant ce sang sur l’Autel des Holocaustes, et versant le reste sur le sol.
Ici, le Souverain Sacrificateur devait se rappeler que pour transférer ses péchés et les péchés de son peuple, il devait poser ses mains sur la tête des sacrifices. Comme le dit Exode 29:10-12: “Tu amèneras le taureau devant la tente d’assignation, et Aaron et ses fils poseront leurs mains sur la tête du taureau. Tu égorgeras le taureau devant l’Éternel, à l’entrée de la tente d’assignation. Tu prendras du sang du taureau, tu en mettras avec ton doigt sur les cornes de l’autel, et tu répandras tout le sang au pied de l’autel.”
Le Souverain Sacrificateur et ses fils devaient infailliblement poser leurs mains sur la tête du taureau, leur offrande à sacrifier. Puisque lorsqu’Aaron le Souverain Sacrificateur et ses fils avaient mis leurs mains sur la tête de l’animal à sacrifier, tous leurs péchés avaient été transférés dessus. Et puisque ce sacrifice offert avait pris les péchés du Souverain Sacrificateur et de ses fils par leur imposition des mains, il fallait qu’il saigne et meure. Après cela, le Souverain Sacrificateur prenait alors son sang, mettait ce sang sur les cornes de l’Autel des Holocaustes, et versait le reste au sol. Il devait prendre toute la graisse qui couvre les entrailles, la partie grasse qui entoure le foie, et les deux rognons et la graisse qui était dessus, puis il les brûlait sur l’Autel.
Dans le cas du sacrifice pour le péché pour l’expiation des péchés de tous dans le peuple commun qui avait commis le péché inconsciemment, il fallait apporter comme offrande pour le péché un petit de chèvre, une femelle sans défaut, pour ce péché qu’il avait commis. “Il posera sa main sur la tête de la victime expiatoire, qu’il égorgera dans le lieu où l’on égorge les holocaustes. Le sacrificateur prendra avec son doigt du sang de la victime, il en mettra sur les cornes de l’Autel des Holocaustes, et il répandra tout le sang au pied de l’autel. Le sacrificateur ôtera toute la graisse, comme on ôte la graisse du sacrifice d’actions de grâces, et il la brûlera sur l’autel, et elle sera d’une agréable odeur à l’Éternel. C’est ainsi que le sacrificateur fera pour cet homme l’expiation, et il lui sera pardonné.” (Lévitique 4:29-31).
Cette imposition des mains et le sang versé du sacrifice constituaient les éléments essentiels du système sacrificiel établi par Dieu. Même avant la fondation du monde, Dieu a fixé ce plan en Jésus-Christ pour expier tous nos péchés par la Vérité cachée dans le fil bleu, pourpre, et cramoisi et le fin lin retors. Dieu a promis au peuple d’Israël qu’Il les rencontrerait lorsqu’ils Lui apporteraient l’holocauste. Exode 29:42 dit: “Voilà l’holocauste perpétuel qui sera offert par vos descendants, à l’entrée de la tente d’assignation, devant l’Éternel: c’est là que je me rencontrerai avec vous, et que je te parlerai.” L’holocauste que les sacrificateurs donnaient chaque matin et chaque soir est l’offrande à donner dans toutes les générations, même par nous, le peuple d’Israël spirituel qui a reçu la rémission des péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Dieu nous dit qu’Il nous rencontrerait à travers ces sacrifices.
  
 

Quelle est la signification de l’holocauste donné par le Souverain Sacrificateur?
 

Puisque l’offrande sacrifiée acceptait toutes les iniquités des pécheurs qui posaient leurs mains sur sa tête, elle devait mourir à leur place et être condamnée en brûlant. Ce que Dieu veut de nous dans l’offrande pour le péché du système sacrificiel c’est que nous confessions: “Puisque j’ai commis tel et tel péché devant Dieu, je dois recevoir une telle condamnation du péché.” Pour effacer nos péchés, en accord avec la loi du salut de Dieu, nous devons poser les mains sur la tête de notre offrande à sacrifier, verser son sang, mettre ce sang sur les cornes de l’Autel des Holocaustes, verser le reste du sang par terre, brûler la chair sur l’Autel des Holocaustes, et ainsi recevoir la rémission des péchés selon la grâce de la Justice de Dieu.
D’abord, nous devons reconnaître devant Dieu tous les péchés que nous avons commis avec nos cœurs et nos actes. Et nous devons reconnaître que nous ne pouvons éviter d’être condamnés pour ces péchés. Mais nous ne pouvons pas assez remercier Dieu pour Son salut parfait. Dieu nous a tant aimés qu’Il nous a donné Son Fils unique. Jésus-Christ a pris tous nos péchés par Son baptême et a expié tous ces péchés par Sa mort à la Croix pour que quiconque croit en Lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle.
Le système sacrificiel demande que les offrandes soient données par l’imposition des mains et le sang versé. Cela montre la preuve de la foi qui remet tous nos péchés, et nous devons donc y croire. Le fait que chaque pécheur pose ses mains sur la tête de l’offrande à sacrifier signifie le transfert de ses péchés dessus. Même le Souverain Sacrificateur devait aussi confesser “j’ai tels péchés devant Dieu, et je dois donc être mis à mort”, quand il faisait un tel sacrifice. Mais en croyant que Dieu nous a donné l’offrande de l’expiation pour nous délivrer du péché, et le fait que Dieu nous a permis de recevoir la rémission des péchés en croyant en ce sacrifice, nous pouvons être sauvés.
Dieu dit “Je vous rencontrerai là”. Il dit cela non seulement au Souverain Sacrificateur, mais aussi au peuple commun, signifiant que Dieu donnerait la rémission des péchés à chacun de nous et ferait ainsi de nous Son propre peuple. Comment Dieu nous rencontre-t-Il alors? Puisque Dieu a le plan du salut pour nous, Il rencontre certainement seuls ceux qui donnent leur sacrifice pour le péché selon le système sacrificiel qui a été établi par Lui. Puisque Dieu sait très bien que les humains sont nés pécheurs et qu’ils sont liés au péché aussi, Il voulait effacer tous nos péchés selon Sa miséricorde qui est révélée dans Son système sacrificiel par lequel beaucoup de gens d’Israël pouvaient transférer leurs péchés sur leur offrande à sacrifier alors qu’ils posaient leurs mains sur sa tête.
La méthode par laquelle les gens d’Israël transféraient leurs péchés sur les sacrifices était “l’imposition des mains” comme cela. Le peuple d’Israël enfreignait souvent la Loi de Dieu et commettait toutes sortes de péchés. Mais puisqu’ils pouvaient transférer toutes leurs iniquités sur leur offrande à sacrifier par la méthode de “l’imposition des mains”, ils pouvaient effacer leurs péchés. C’est à travers cela que Dieu pouvait demeurer avec ces Israélites qui croyaient en Lui, devenir leur Dieu, en faire Son propre peuple, les conduire, et leur donner la bénédiction du Ciel comme les bénédictions sur cette terre. Toutes ces choses pouvaient être vraies par leur foi au système sacrificiel du Tabernacle.
Toutes ces facettes du système sacrificiel du Tabernacle étaient établies par Dieu à l’avance, et le peuple d’Israël pouvait être purifié de ses péchés en posant les mains sur la tête du sacrifice et ainsi transférer tous leurs péchés dessus selon la méthode établie par Dieu. Puisque Dieu avait permis à tous ceux qui venaient à Lui en croyant en la puissance de l’imposition des mains et le sang versé établi par Lui d’être purifiés de tous leurs péchés, ceux qui croyaient cette vérité pouvaient marcher avec le Dieu saint. Sans le sacrifice qui était donné avec l’imposition des mains et le sang versé, Dieu ne pouvait pas rester parmi le peuple d’Israël. Indépendamment de l’insuffisance des Israélites et du nombre de péchés qu’ils commettaient, Dieu pouvait néanmoins demeurer avec eux à cause de cette Loi divine du salut constituée du sacrifice légal – l’imposition des mains sur la tête de l’offrande pour le péché et son sang versé. Donc, nous devons tous réaliser et croire que le salut du péché permis par Dieu est composé de l’imposition des mains sur la tête du sacrifice et de son sang versé.
Les sacrificateurs devaient faire des holocaustes chaque matin et chaque soir. Ils devaient le faire parce qu’après avoir donné un holocauste le matin pour leurs péchés, ils commettaient encore des péchés au long de la journée, et donc il était nécessaire de transférer leurs péchés et de les effacer en faisant un autre sacrifice le soir. Les holocaustes qui étaient donnés chaque jour rappelaient aux Israélites la foi qui se souvient et croit que Jésus allait venir sur la terre, prendre les péchés du monde en étant baptisé par Jean-Baptiste, mourir à la Croix, et ainsi expier tous les péchés du monde entier. De même, nous devons tous donner l’offrande de la foi chaque matin et chaque soir, car nous continuons à pécher sans cesse tout au long de la journée. Ce sacrifice de foi qui était donné au temps de l’Ancien Testament revient à être lavé de toute impureté du cœur au temps du Nouveau Testament en croyant au baptême que Jésus a reçu de Jean-Baptiste et Son sang versé.
Dieu le Père nous rencontre quand Il trouve cette foi dans nos cœurs qui croient que Jésus notre Sauveur a remis tous nos péchés. En accord avec le système sacrificiel de l’Ancien Testament, Jésus-Christ est venu sur la terre en Son temps et a pris tous nos péchés en étant baptisé par Jean-Baptiste au commencement du Nouveau Testament (Matthieu 3:15). C’est pour cela que Jésus a dit “Et depuis les jours de Jean-Baptiste jusqu’à maintenant, le royaume des cieux est forcé, et ce sont les violents qui s’en emparent” (Matthieu 11:12). En croyant en cet évangile de Vérité, nous avons pu être libérés de tous nos péchés et purifiés parfaitement.
Indépendamment du fait que Jésus-Christ soit venu sur la terre, les gens ont commis beaucoup de péchés, et nous chrétiens, avant et après avoir connu Jésus-Christ, avons aussi commis une quantité innombrable de péchés. Mais Jésus-Christ est venu sur cette terre, et par le baptême qu’Il a reçu de Jean-Baptiste, et Son sang versé à la Croix, Il a effacé tous les péchés du monde. Aussi, quand Dieu dit qu’Il rencontrerait le peuple d’Israël à travers l’holocauste, cela signifie que Dieu rencontre ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Dieu aime ceux qui croient ainsi qu’Il a vraiment éradiqué tous leurs péchés par le fil bleu, pourpre, et cramoisi. Mais Il n’aime pas c’est certain ceux qui rejettent cette Vérité.
En ce temps du Nouveau Testament, c’est en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit que nous pouvons rencontrer Dieu. Au temps de l’Ancien Testament, c’est en croyant en la Vérité manifestée dans le fil bleu, pourpre, et cramoisi et le fin lin retors que l’on pouvait recevoir la rémission des péchés. L’imposition des mains et le sang versé – l’union de ces deux concepts constitue le parfait évangile. L’Ancien Testament prophétisait le salut parfait de Dieu en détail, et le Nouveau Testament est l’accomplissement de ces prophéties et la réalisation de l’évangile promis. Donc, Hébreux 1:1-2 dit: “Après avoir autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs manières, parlé à nos pères par les prophètes, Dieu, dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils, qu’il a établi héritier de toutes choses, par lequel il a aussi créé le monde,”
Jésus est le Roi des rois et le Dieu Tout-Puissant, et ce Dieu est venu sur la terre incarné dans la chair d’un homme, a été baptisé, est mort à la Croix, est ressuscité d’entre les morts, et a ainsi effacé tous nos péchés et nous a sauvés de toute la condamnation du péché. En croyant en cet évangile avec lequel Dieu nous a rendus justes, nous pouvons être restaurés. Il nous est maintenant devenu possible de recevoir la rémission de nos péchés, que nous recherchions si sincèrement. Nous avons voulu effacer tous nos péchés si désespérément, et Dieu les a remis une fois pour toutes par le système sacrificiel de l’imposition des mains et du sang versé – c’est-à-dire par le baptême de Jésus et Son sang versé à la Croix, la substance réelle de l’évangile de l’eau et de l’Esprit (1 Jean 5:6-8). C’est quand nous croyons que Dieu a remis tous nos péchés parfaitement qu’Il fait de nous Son propre peuple et nous rencontre.
 


L’importance de l’imposition des mains
 

Lévitique 1:1-4 dit: “L’Éternel appela Moïse; de la tente d’assignation, il lui parla et dit: Parle aux enfants d’Israël, et dis-leur: Lorsque quelqu’un d’entre vous fera une offrande à l’Éternel, il offrira du bétail, du gros ou du menu bétail. Si son offrande est un holocauste de gros bétail, il offrira un mâle sans défaut; il l’offrira à l’entrée de la tente d’assignation, devant l’Éternel, pour obtenir sa faveur. Il posera sa main sur la tête de l’holocauste, qui sera agréé de l’Éternel, pour lui servir d’expiation.”
Faites attention au verset 4 ici qui dit: “Et il posera sa main sur la tête de l’holocauste qui sera agréé de l’Éternel, pour lui servir d’expiation.” En d’autres termes, Dieu accepterait l’offrande avec plaisir si un pécheur apportait son holocauste après avoir posé ses mains sur sa tête. Sur quelle tête les mains du pécheur devaient-elles être posées? Sur la tête de l’offrande à sacrifier. C’est seulement par cette méthode que Dieu a promis d’expier tous les péchés du peuple d’Israël. Donc dans l’Ancien Testament c’est sur la tête de l’offrande à sacrifier que les mains étaient posées, mais qu’en est-il du Nouveau Testament? Qui est la vraie offrande de sacrifice dans le Nouveau Testament? Ce n’est autre que Jésus-Christ le Sauveur de toute l’humanité. Jésus-Christ est la seule et unique offrande de sacrifice pour expier les péchés de l’humanité entière. C’est à cause d’un homme que tous sont devenus pécheurs, et c’est aussi à cause de Jésus-Christ que tous les humains peuvent être purifiés de tous leurs péchés et recevoir la vie éternelle.
Par la foi, nous devons poser nos mains sur la tête de Jésus et transférer tous nos péchés sur Lui. En d’autres termes, nous devons poser nos mains sur Sa tête dans la vraie foi pour que Dieu accepte cette offrande de sacrifice avec plaisir. Jésus dit en Matthieu 11:12 que seuls les violents peuvent prendre Son Royaume de force. Puisque l’imposition des mains nous permet de transférer tous nos péchés sur le sacrifice, Dieu accepte avec plaisir ce sacrifice de foi. Puisque Jean-Baptiste a posé ses mains sur la tête de Jésus-Christ et a transféré tous les péchés de l’humanité sur Lui, Dieu a permis à tout le monde d’être purifié du péché et délivré de la condamnation du péché s’ils croient de tout cœur en Son baptême et en Sa mort sévère à la Croix. C’est en croyant au baptême de Jésus-Christ que nous pouvons transférer tous nos péchés sur Lui.
Dieu a donné aux Israélites le système sacrificiel, et il préfigurait le sacrifice éternel offert par Jésus-Christ par Son propre Corps. En d’autres termes, Jésus-Christ a accompli la Loi du salut promise dans son système sacrificiel par Son baptême et Son sang à la Croix. Par Son amour infini pour nous, Dieu nous a sauvés en donnant Jésus-Christ, Son Fils unique. Maintenant, il est temps que tout le monde soit sauvé en croyant au baptême de Jésus-Christ et en Son sang versé à la Croix.
Le Dieu Omniscient a planifié Son salut parfait pour les pécheurs avant même la création, et l’a accompli selon Son temps. C’est en accord avec ce plan de salut que Jean-Baptiste est né six mois avant Jésus. Jean-Baptiste était le plus grand de toute l’humanité. Comme Jésus Lui-même l’a dit: “Parmi ceux qui sont nés de femmes, il n’en est point paru de plus grand que Jean-Baptiste” (Matthieu 11:11), Jean-Baptiste, en d’autres termes, était le représentant de l’humanité. Jean-Baptiste était un serviteur de Dieu qui était plus grand même que Moïse, Elie, et le prophète Esaïe. Beaucoup de gens considèrent Jean-Baptiste seulement comme quelqu’un qui a vécu une vie ascétique dans le désert. Mais il était en fait envoyé pour être le représentant de toute l’humanité, par Dieu. Jean-Baptiste était effectivement le plus grand de tous les gens de ce monde. Il est venu de la maison d’Aaron le Souverain Sacrificateur (Luc 1:5-7). Comme les rois naissent dans une famille royale, Jean-Baptiste, le dernier Souverain Sacrificateur, était aussi né de la maison d’Aaron le premier Souverain Sacrificateur, et comme représentant de l’humanité, il a baptisé Jésus au Jourdain pour transférer les péchés de l’humanité sur Lui. Jean-Baptiste est le plus grand de tous sur la terre. Mais il y a certaines personnes qui questionnent cela, comme en se déterminant eux-mêmes à ne pas croire, disant: “Où dans la Bible est-il dit que Jean-Baptiste est le Souverain Sacrificateur?”
Permettez-moi de répondre en démontrant clairement que Jean-Baptiste est effectivement le représentant de toute l’humanité et le Souverain Sacrificateur, car c’est écrit dans la Parole de Dieu: “Car tous les prophètes et la loi ont prophétisé jusqu’à Jean. Et si vous acceptez de le recevoir, il est Elie qui devait venir” (Matthieu 11:13-14). Dieu a promis d’envoyer Elie en Malachie 4:5. Et Jésus Lui-même dit que cet Elie qui devait venir n’était autre que Jean-Baptiste. C’est parce que Jean-Baptiste est né comme descendant d’Aaron qu’il a accompli le rôle de Souverain Sacrificateur.
Dans l’Ancien Testament, quand un pécheur transférait ses péchés en posant les mains sur la tête de l’offrande à sacrifier, le sacrifice était alors mis à mort en versant son sang et brûlé au feu. Quiconque cherchait à être remis de ses péchés devait mettre les mains sur la tête du sacrifice sans faute pour transférer ses péchés dessus. Quand les gens posaient leurs mains sur la tête du sacrifice, cela signifiait que les péchés étaient transférés dessus. Et, au Jour de l’Expiation, Aaron le Souverain Sacrificateur devait poser ses mains sur la tête du bouc pour transférer tous les péchés annuels des Israélites dessus. Ici aussi, l’imposition des mains était indispensable, et cela signifie, spirituellement, le transfert des péchés. Jean-Baptiste a transféré tous nos péchés sur Jésus par Son baptême, et par ce baptême Jésus a pris tous les péchés du monde puis a versé Son sang à la Croix. En étant baptisé par Jean-Baptiste et en prenant ainsi tous nos péchés, versant Son sang à la Croix et ressuscitant d’entre les morts, Jésus-Christ est devenu notre Sauveur parfait.
Le peuple d’Israël faisait aussi le sacrifice à Dieu en posant les mains sur la tête de la sorte. Quand le peuple d’Israël péchait contre Dieu et devenait ainsi pécheur, il fallait transférer les péchés sur leur sacrifice en posant les mains sur la tête des animaux pour faire leur sacrifice pour le péché à Dieu correctement. Dieu acceptait avec plaisir les sacrifices légaux qui étaient brûlés après que les mains aient été posées sur la tête puis qu’on les ait tués. C’est parce que le peuple d’Israël Lui donnait ces sacrifices en transférant les péchés par l’imposition des mains sur la tête que Dieu les rencontrait. C’est parce que le sacrifice avait pris les péchés par l’imposition des mains et était condamnée sévèrement pour les péchés que Dieu rencontrait ceux qui venaient à Lui en croyant en la grâce de Dieu contenue dans cette offrande. C’est pour cela que Dieu prenait tant plaisir à recevoir ces animaux sacrifiés. Il est si miséricordieux qu’Il ne peut pas accepter que quelqu’un soit envoyé en enfer.
Ainsi, ce qui nous purifie de tous nos péchés c’est le baptême que Jésus-Christ a reçu et Son sang à la Croix. C’est parce que Jésus-Christ a pris tous nos péchés en étant baptisé par Jean-Baptiste pour expier tous les péchés du monde qu’Il pouvait mourir à la Croix et prendre la condamnation juste pour nos péchés. C’est parce que Jésus avait été baptisé pour prendre tous nos péchés et porter la punition juste par la Croix qu’Il pouvait nous délivrer et nous libérer du péché. Donc, en croyant en Son baptême et au sacrifice de Son sang versé, nous pouvons maintenant naître de nouveau comme justes et rencontrer Jésus-Christ. En croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, par les actes justes de Jésus, en bref, nous pouvons tous rencontrer le Dieu Saint. Jésus-Christ est devenu le Sauveur éternel de ceux d’entre nous qui croient en cette Vérité.
Nous devons effectivement rencontrer le Dieu Saint. En croyant en Jésus-Christ le Sauveur qui est venu par le fil bleu, pourpre, et cramoisi, nous pouvons rencontrer Dieu par la foi. Ceux qui cherchent à rencontrer Dieu doivent entendre Sa Parole et croire au système sacrificiel donné par Dieu qui se compose de l’imposition des mains et du sang versé. S’ils ne peuvent pas le comprendre pleinement avec leurs propres pensées charnelles et ont même le plus petit doute à ce propos, ils doivent ouvrir la Parole de Dieu et la confirmer pour eux-mêmes. Et ils doivent croire que ce que la Parole de Dieu dit est vrai.
Nous ne devons pas croire en Dieu avec nos propres pensées. Plutôt, nous devons tenir ferme sur la Parole de vérité de Dieu, et sur la base de cette Parole, nous devons discerner les autres évangiles de cet évangile authentique. Nous ne devons pas insister sur nos propres pensées seules, nous appuyant sur notre propre compréhension et apprentissage. Aucune de vos propres pensées ne peut être entièrement juste. Les humains sont si faibles, si bornés, et si endurcis devant Dieu qu’ils sont enclins à montrer leur propre justice et leurs pensées d’abord et laisser la Parole de Dieu de côté. Ouvrir nos cœurs devant Dieu et croire en Sa Parole est le vrai moyen de vivre et d’être bénis.
Quand le Souverain Sacrificateur donnait un taureau comme son offrande pour être consacré, Dieu lui disait de prendre toute la graisse qui couvrait les entrailles, la graisse attachée au foie, les deux rognons et la graisse qui était dessus, et de les brûler sur l’Autel, alors que la chair du taureau, avec la peau et le reste, devaient être brûlés par le feu en dehors du camp. Le Souverain Sacrificateur faisait le sacrifice juste comme Dieu l’avait ordonné à Moïse. Quand l’holocauste était donné, le Souverain Sacrificateur apportait aussi un animal sans défaut comme sacrifice et posait ses mains sur sa tête. Pour lui et sa maison, matin et soir, le Souverain Sacrificateur et ses fils posaient leurs mains sur la tête d’une telle offrande, coupaient son cou et prenaient son sang, et mettaient ce sang sur les cornes de l’Autel des Holocaustes. Ils brûlaient ensuite toutes les parties impures et sa tête hors du camp, mais les pièces charnues étaient brûlées sur l’Autel des Holocaustes. L’holocauste qui était donné pendant la consécration du Souverain Sacrificateur était aussi donné de la sorte.
En particulier, pendant la consécration du Souverain Sacrificateur, toute la graisse du sacrifice devait être brûlée pour Dieu. Le fait que Dieu prenne plaisir à l’arôme de la graisse du sacrifice révèle en soi que c’est en accord avec Sa Parole et le système sacrificiel établi par Lui que Dieu nous fait naître de nouveau. La graisse ici, en d’autres termes, représente Dieu le Saint-Esprit. Dieu nous a donné le système sacrificiel, et Il a fait que, en accord avec ce système sacrificiel, nous posions nos mains sur la tête du sacrifice, le tuions, et le Lui offrions en brûlant sa chair sur l’Autel des Holocaustes. C’est seulement quand le sacrifice était fait selon le système sacrificiel établi par Dieu comme cela et avec foi en Lui que Dieu l’acceptait avec plaisir.
Exode 29:10 dit: “Aaron et ses fils poseront leurs mains sur la tête du taureau.” C’est le commandement de Dieu. De plus, parmi les vêtements que le Souverain Sacrificateur portait pendant sa consécration, l’éphod devait être tissé de cinq fils, sans faute – c’est-à-dire qu’il devait être tissé de fil d’or, bleu, pourpre, et cramoisi et de fin lin retors. Le fil d’or ici parle de la foi. Le fil bleu désigne le baptême que Jésus-Christ a reçu, qui est identique à l’imposition des mains de l’Ancien Testament; le fil pourpre nous dit que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu Lui-même et le Sauveur; et le fil cramoisi désigne le sacrifice que Jésus-Christ a fait; et le fin lin retors désigne la Parole de Dieu qui nous rend sans péché. Le fil d’or révèle la foi qui croit que Dieu a remis tous nos péchés et a rendu nos cœurs blancs comme neige. Nous devons avoir cette foi, croyant que Dieu a expié tous nos péchés par le baptême de Jésus et le sang de la Croix. Nous devons croire en Jésus-Christ exactement selon ce que Dieu nous a dit, selon la façon dont Il a expié tous nos péchés. Nous devons croire en Dieu selon la façon dont Dieu a établi le système sacrificiel du salut, et comment Il a expié tous nos péchés par Jésus-Christ qui a accompli le système sacrificiel.
Beaucoup de gens disent: “Pourquoi ne croyez-vous pas en Lui juste comme cela? Pourquoi êtes-vous si pointu? Peut- être que c’est parce que votre personnalité aime le détail et que vous aimez être toujours certain, mais ma personnalité est différente, donc je crois que deux opinions qui sont en conflit peuvent être justes en même temps. Dieu n’accepte-t-Il que des gens qui croient comme vous? Si je dis que je crois en Dieu d’une façon quelconque, cette foi ne suffit-elle pas en elle-même?” Si vous croyez ainsi, Dieu ne prendra pas plaisir en vous. Il est le Dieu de vérité. Dieu ne nous a pas sauvés d’une façon si vague et incertaine. Dieu est la lumière extrêmement brillante dont la Parole est comme une épée aiguisée à double tranchant. Il juge avec l’Urim et le Thummim, ce qui signifie qu’Il nous a sauvés avec la lumière et la perfection.
Dieu est plus précis que même le microscope le plus avancé qui peut reconnaître et discerner la plus petite de toutes les mesures l’une de l’autre. Il n’est pas quelqu’un qui approuve notre salut quand nous croyons de toutes les façons que nous voulons. Puisque Dieu est la vérité, Il connait toute chose, de nos pensées cachées à nos sentiments temporaires, des péchés qui sont dans nos cœurs à nos actes, des péchés que nous avons commis auparavant aux péchés que nous commettons maintenant et les péchés que nous commettrons à l’avenir, cachés et révélés également. C’est pour cela que Dieu a déterminé qu’Il remettrait certainement tous ces péchés par l’imposition des mains et le sang du sacrifice ensemble, et c’est pour cela que nous devons assurément croire au salut de Dieu selon le système sacrificiel établi par Dieu.
Le Seigneur a dit que nous devions poser nos mains sur la tête du sacrifice, et qu’Il l’accepterait alors avec plaisir. Quand un pécheur pose ses mains sur la tête du sacrifice, il doit alors tuer cette offrande et mettre son sang sur les cornes de l’Autel des Holocaustes. Ici, mettre le sang de l’offrande sur les cornes parle de l’expiation des péchés qui est rapportée dans le Livre du Jugement (Apocalypse 20:12-15). Après cela, le reste du sang est mis au sol. Cela signifie que ce cœur est purifié du péché.
Pour vous et moi, Jésus-Christ a été baptisé, est mort à la Croix, est ressuscité d’entre les morts, et nous a ainsi tous sauvés. Le Souverain Sacrificateur avait aussi la même foi que nous. La foi que vous et moi avons en ce temps présent est absolument sans aucune différence avec la foi qu’avait le Souverain Sacrificateur. Pour le Souverain Sacrificateur, aussi, c’est par cette foi manifestée dans le fil bleu, pourpre, et cramoisi qu’il pouvait remplir ses devoirs sacerdotaux, et c’est par cette même foi que vous et moi sommes aussi devenus justes. C’est parce que nous avons reçu la rémission des péchés par cette foi qui croit au salut donné par Dieu que nous pouvons maintenant Le rencontrer, demander Son aide, mener nos vies comme Son propre peuple, et diffuser l’évangile aux pécheurs alors que nous remplissons nos devoirs sacerdotaux.
 

Les Souverains Sacrificateurs terrestres et le système sacrificiel ont été établis par Dieu
 
Le Souverain Sacrificateur et le système sacrificiel ont été établis par Dieu. Aussi, le Souverain Sacrificateur terrestre faisait ce que Dieu lui ordonnait de faire, et en faisant cela il remplissait son devoir sacerdotal pour remettre les péchés de son peuple. Comment Jésus-Christ le Fils de Dieu a-t-Il alors expié tous nos péchés en tant que Souverain Sacrificateur du Ciel? Au lieu d’utiliser une offrande à sacrifier terrestre, Il a pris Son propre Corps sans défaut comme sacrifice et a mis tous nos péchés dessus. Jésus a pris les péchés de l’humanité en étant baptisé par Jean-Baptiste, a versé Son sang et est mort à la Croix, est ressuscité d’entre les morts, et nous a ainsi sauvés de tous les péchés du monde. Combien cet amour est merveilleux, et combien ce salut est magnifique!
Pouvez-vous faire cela? Pour quelqu’un d’autre, pouvez-vous prendre les péchés de cette personne et être crucifié à mort à sa place? Impossible! De plus, votre corps ne peut pas être qualifié comme une offrande légale, car il n’est pas sans défaut. Il y a, bien sûr, quelques personnes qui ont fait des choses justes pour une plus grande cause qu’eux-mêmes – pour leur nation par exemple. Mais bien qu’il y ait quelques personnes qui puissent faire cela, tout ce que font les humains n’est que futile, car ils ne peuvent même pas résoudre le problème de leurs propres péchés, alors encore moins sauver les autres du péché. Il n’y a personne d’autre qui puisse sauver l’humanité du péché que Jésus-Christ le Saint Fils de Dieu. La Bible nous dit qu’il n’y a pas d’autre nom qui ait été donné sous le Ciel par lequel nous devions être sauvés sinon Jésus-Christ (Actes 4:12).
À propos, y aurait-il une personne de bonne volonté parmi vous qui pense que “Je suis capable de faire cela. Je suis capable de me consacrer entièrement à quelqu’un d’autre, et plus encore, capable de me sacrifier pour quelqu’un d’autre”? Un tel sacrifice et dévouement peut être apprécié parmi les morts, mais avec le temps qui passe et comme les choses vont, une telle œuvre vertueuse sera finalement vite oubliée. Hébreux 13:9 nous dit: “Ne vous laissez pas entraîner par des doctrines diverses et étrangères; car il est bon que le cœur soit affermi par la grâce, et non par des aliments qui n’ont servi de rien à ceux qui s’y sont attachés.” Quel enrichissement ou bénéfice a votre cœur en Dieu? C’est l’amour du salut de Dieu qui immerge et remplit nos cœurs de Sa grâce. Être aidé physiquement par une autre personne n’est rien pour notre vie éternelle. Quand nous sommes confortables une fois de plus, nous sommes tous prompts à oublier une telle assistance.
Socrate, Confucius, et Siddhartha ont été élevés comme les plus grands sages du monde. Cependant, ces sages peuvent-ils être votre Sauveur? Siddhartha peut-il vous purifier de vos péchés? Aucun ne le peut. Qui peut alors être le Sauveur de l’humanité, quand aucun humain ne peut résoudre un seul de ses péchés? Même le Souverain Sacrificateur ne pouvait pas expier les péchés de son peuple de lui-même. Les péchés du peuple d’Israël pouvaient être effacés seulement quand ils avaient foi au système sacrificiel donné par Dieu et recevaient la rémission de leurs péchés en faisant leurs offrandes selon ce système sacrificiel – c’est-à-dire en transférant leurs péchés sur leur offrande en posant leurs mains sur sa tête, mettant le sang de ce sacrifice sur les cornes de l’Autel des Holocaustes, versant le restant par terre, et brûlant la graisse sur l’Autel des Holocaustes.
Pour être remis des péchés de toute une année, au 10ème jour du septième mois, le Souverain Sacrificateur devait poser ses mains sur la tête du sacrifice devant Dieu et ainsi transférer les péchés dessus, prendre son sang dans le Lieu Très Saint, et asperger sur le côté du Propitiatoire – c’est-à-dire dans la direction par laquelle il était entrée. Quand il aspergeait le sang sept fois, les cloches d’or qui étaient attachées au bord de sa robe bleue sonnaient. (Ces cloches d’or étaient attachées entre les grenades tissées de fil bleu, pourpre, et cramoisi). Le son élégant de ces cloches d’or s’entendait lorsqu’il marchait ou aspergeait le sang. Ce n’est autre que l’évangile. Ce son implique la Bonne Nouvelle, le puissant évangile qui a expié tous nos péchés. Tout comme le Souverain Sacrificateur pouvait amener la rémission des péchés à son peuple non en faisant une offrande de lui-même mais seulement en le faisant selon les statuts que Dieu avait établis, au temps du Nouveau Testament, Jésus-Christ nous a sauvés vous et moi de tous nos péchés en venant sur cette terre, étant baptisé, mourant à la Croix, et ressuscitant des morts, le tout selon les mêmes règles. Jésus-Christ a pu aussi nous rendre juste seulement quand Il a accompli Ses œuvres selon la loi du salut qu’Il avait Lui-même fixée.
Quiconque veut vraiment naître de nouveau peut recevoir la rémission de ses péchés, seulement s’il est acceptable, plaisant et aime entendre la Parole de Dieu avec une disposition de cœur ouvert, c’est-à-dire comme l’esprit “Béréen”. Ceux qui sont désagréables ne peuvent pas croire en cette Vérité et ne peuvent pas recevoir la rémission de leurs péchés peu importe combien de fois la Parole de Dieu leur est prêchée; ils sont très insensés. Comment quelqu’un peut ne pas croire en la Parole telle qu’elle est donnée par Dieu? Jusqu’où la connaissance humaine peut-elle réellement aller? Elle est bien peu face à la sagesse de la Parole de Dieu. Malgré cela, ils continuent à se vanter de leurs propres accomplissements et refusent de croire en la Parole de Dieu. Ce serait difficile de trouver quelqu’un d’aussi insensé que ces gens.
Frères et sœurs, le monde change rapidement. La technologie se développe aussi si rapidement que le clonage humain est dit possible techniquement. L’athéisme est aussi prévalent, et l’ère de la religion passe maintenant. Cependant, même si ce monde deviendra encore plus confus et dur, nous qui sommes nés de nouveau ne pouvons que servir fidèlement Dieu comme Ses sacrificateurs royaux. Maintenant, l’évangile de l’eau et de l’Esprit se répand dans le monde entier plus rapidement, indépendamment du grand courant d’impiété. Nous sommes ceux qui peuvent aller contre le courant du temps.
Je crois que l’évangile de l’eau et de l’Esprit, le salut selon le système sacrificiel donné par Dieu, fleurira et sortira encore davantage et se répandra de par le monde entier dans un avenir proche. Nous les sacrificateurs d’aujourd’hui allons prier pour nous-mêmes et toutes les âmes du monde entier et continuer à mener nos vies de témoignage de l’évangile. Je crois que lorsque nous vivons par la foi, nous devenons ceux qui marchent avec Dieu et qui accomplissent encore de plus grandes œuvres pour la diffusion de l’évangile. Quand nous cherchons et accomplissons ces œuvres qui plaisent à Dieu en ces temps de la fin, je crois que les œuvres de l’évangile vont progresser encore plus vers chaque coin et recoin de ce monde, comme le doux parfum des fleurs se répand avec une brise légère.
Je donne toute ma reconnaissance à Dieu de nous avoir consacrés comme les sacrificateurs pour Le servir et nous compter dans Son ministère.