Sermons

Sujet 15: Galates

[PARTIE 2-3] Par la foi au Fils de Dieu, sommes-nous morts et ressuscités avec Lui? (Galates 2:20)

Par la foi au Fils de Dieu, sommes-nous morts et ressuscités avec Lui?
(Galates 2:20)
«J’ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi.»
 


Votre foi est-elle d’avoir été crucifié et ramené à la vie avec Jésus-Christ?

 
Le passage des Ecritures d’aujourd’hui est tiré de Galates 2:20, un passage que nous avons déjà entendu souvent et qui nous est familier. Il dit: «J’ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi.»
La Bible dit que tout homme meurt une fois, après quoi vient le jugement. Donc, ceux qui ne connaissent ni ne croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit sont nés dans ce monde, et mourront deux fois, car ils meurent une fois physiquement et une fois spirituellement aussi. Cependant, nous recevons la rémission de nos péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit devant Dieu, et nous mourrons une fois et revenons à la vie en croyant en cet évangile. C’est ainsi que nous sommes nés de nouveau. Les croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit ont été crucifiés avec Christ, puis ils ont été ramenés à la vie recevant une vie nouvelle. Donc, pour ceux qui ont été remis de tous leurs péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, leur ancienne nature est morte avec Christ et ils ont été ramenés à la vie comme quelqu’un de nouveau avec Christ.
Ainsi, nos âmes, comme nous croyons en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, vivent non comme vieil homme, mais comme de nouvelles créatures. Pour avoir la foi devant Dieu, nous devons croire que Jésus a pris les péchés du monde par le baptême de Jean-Baptiste, versé Son sang à la Croix, et est ressuscité des morts. C’est quand nous plaçons notre foi en Jésus-Christ et croyons en l’évangile de l’eau et de l’Esprit que nous pouvons devenir des gens nés de nouveau qui vivent avec Christ. Grâce à notre Seigneur, les croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit sont morts avec Jésus-Christ et ramenés à la vie avec Lui, et ils vivent maintenant avec Christ pour toujours. C’est le mystère de la nouvelle naissance.
Ceci étant, qui ceux qui sont nés de nouveau servent-ils? Bien sûr, ils doivent servir le Seigneur en prêchant Son évangile! Mais comment vivent-ils en réalité? Ne servent-ils pas leur propre chair, même quand ils sont morts avec Jésus-Christ? Il y a des fois où nous, nés de nouveau, servons notre chair, et il y a des fois où nous servons Dieu et Son évangile en obéissance au Saint-Esprit.
Alors que nous menons notre vie dans ce monde, nous sommes parfois tourmentés par le choix entre nous servir nous-mêmes et servir Dieu. C’est parce que nous ne reconnaissons pas pleinement le fait qu’avec Jésus-Christ, nous sommes déjà morts à ce monde. Quand nous savons clairement que notre vieil homme est déjà mort en Jésus-Christ, nous ne le traînons plus dans le monde. La raison pour laquelle nous hésitons entre le Royaume de Dieu et nous-mêmes, nous inquiétons davantage de nous que de l’annonce de l’évangile, et agonisons sur ce monde, est que nous ne sommes pas pleinement unis à Christ. Donc, les chrétiens qui sont déjà unis à Christ en Son baptême, Sa mort, et Sa résurrection n’ont pas de quoi vaciller entre le monde et le Royaume de Dieu.
Nous, croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, ne pouvons servir deux maîtres à la fois, comme le Seigneur l’a dit. Donc, entre nous servir nous-mêmes et servir l’évangile du Seigneur, nous devons abandonner l’un des deux. Alors nous pouvons fidèlement servir le maître que nous avons choisi. Mais il n’est pas facile d’abandonner l’un des deux. Vous devez réaliser que vous avez le choix de servir deux maîtres à la fois. Et quand nous chrétiens voulons servir deux maîtres à la fois, nous finissons dans la confusion. La réalité c’est que parce que nous essayons de remplir tous nos devoirs humains, nous trouvons difficile de mener notre vie de foi.
 
 

Le maître des croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, c’est Jésus-Christ
 

Peu de chrétiens ont la bonne connaissance de la vérité selon laquelle nous avons été crucifiés avec Christ et ramenés à la vie avec Lui. Si nous le savions, nous ne penserions même pas que nous pourrions être fidèles à nos devoirs charnels comme humains. Et nous réaliserions profondément que nous n’avons rien à voir avec ce monde, mais avec le Seigneur. Si nous croyons en la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous sommes morts en Jésus-Christ. Si nous croyons réellement que nous avons été crucifiés avec Jésus-Christ quand Il fut baptisé et crucifié, que pourrions-nous faire de plus pour ce monde? Si nous croyons en ce fait, alors notre vieil homme n’existe plus dans ce monde, et seul Jésus-Christ vit en nous. Pour nous chrétiens, c’est seulement en Jésus-Christ que nous existons.
A cause de nos péchés, Jésus fut baptisé par Jean-Baptiste, mourut à la Croix, et ressuscita des morts. Comme ceux qui croient en cette vérité du salut sont déjà morts avec Jésus-Christ, ils savent qu’ils n’existent plus eux-mêmes, mais que Christ vit en eux. Jésus-Christ est venu dans nos cœurs par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, Il est avec nous, Il nous conduit, Il est notre Maître, et Il nous permet de Le servir toute notre vie. En faisant de nous Ses serviteurs, le Seigneur nous a permis de Le prendre pour Maître. En croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, en d’autres termes, nous ne servons plus le péché, mais nous servons l’amour de Dieu. Dans l’évangile de l’eau et de l’Esprit, vous aussi réaliserez cela par la foi. Pour nous chrétiens, notre vieil homme n’est plus là, mais seul notre homme nouveau existe. C’est parce que ce n’est pas nous, mais le Seigneur qui vit en nous maintenant.
Croyez-vous que vous avez été crucifié avec Christ? Connaissez-vous et croyez-vous en la vérité selon laquelle Jésus nous a sauvés des péchés du monde? Par Jésus, nous avons connu l’évangile de l’eau et de l’Esprit et y avons cru, donc, nous avons reçu la rémission de nos péchés. Pour que nous soyons délivrés des péchés du monde, nous devons croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Dès maintenant, nous ne sommes plus maîtres de nous-mêmes. Pour ceux qui ont reçu la rémission des péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, seul le Seigneur est Maître. Nous devons vivre justement comme serviteurs de Jésus-Christ. Comme nous sommes morts et que Christ vit en nous, nous avons réalisé que nous devons vivre notre vie bénie comme serviteurs de Jésus-Christ. Il convient que nous vivions en servant Christ. Comme nous avons réalisé qu’Il est notre Roi, nous Lui plaisons en menant nos vies comme Ses serviteurs. Nous devons reconnaître cela dans nos cœurs.
Quand nous nous demandons: «Sommes-nous nos propres rois, ou Jésus-Christ est-Il notre Roi?» la réponse est que Jésus-Christ est notre Maître et notre Roi. Le nom Christ signifie «le Roi, le Prêtre, et le Prophète» et si quelqu’un croit, il croit que le Seigneur est notre Roi. Comment, alors, nous identifions-nous devant Lui? Nous sommes les disciples de Jésus-Christ qui ont reçu la rémission des péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Nous avons de quoi être fiers en Jésus-Christ par la foi. C’est l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Si ce n’était par Jésus-Christ, nous n’aurions pas de quoi être fiers de nous-mêmes. Nous sommes Ses disciples qui appartenons à Jésus-Christ, le Fils de Dieu. Je vous dis cela parce que la Bible déclare: «J’ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi» (Galates 2:20). C’est parce que ce passage contient la Parole de notre mort en Jésus-Christ et de notre résurrection en Jésus-Christ. Comme nous étions déjà crucifiés pour mourir avec Jésus-Christ quand notre vieil homme est mort par notre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, c’est la vie de Jésus-Christ qui vit en nous.
Croyez-vous en l’évangile de l’eau et de l’Esprit? Si oui, la réponse à la question de savoir pour qui nous devons vivre doit être claire. Nous devons vivre au service du Seigneur, notre Roi, et nous devons garder notre vie de service par la foi. C’est parce que, comme le dit le passage d’aujourd’hui, nous vivons notre vie par la foi en le Fils de Dieu, qui nous a aimés et s’est donné Lui même pour nous. Nous devons réaliser que vivre nos vies par la foi en notre Seigneur étant des serviteurs de la justice n’est autre que vivre la vraie vie chrétienne.
 
 
Dans votre vie, êtes-vous conscient que  vous êtes serviteur de Jésus-Christ?
 
C’est une joie pour nous d’être devenus serviteurs de Jésus-Christ qui vit en nous. Nous sommes joyeux d’appartenir à Jésus qui nous a délivrés de la destruction, et nous sommes heureux de pouvoir obéir à Dieu plutôt qu’à ce monde. Ceux qui sont nés de nouveau en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit vivent maintenant pour toujours comme serviteurs du Seigneur leur Maître.
Pour ceux qui ont reçu la rémission de leurs péchés, le Maître de leur être intérieur est le Seigneur. Nous devons donc réaliser clairement qui est le Seigneur. Mes chers croyants, qui est dans nos cœurs? Le Saint-Esprit. Qui est le Maître de ceux qui ont reçu la rémission des péchés? C’est Jésus-Christ. Ainsi, nous devons vivre notre vie selon qui nous sommes et remplir nos devoirs. Vraiment, notre Maître est Jésus-Christ, et Il nous conduit comme notre Roi, car Il vit dans le cœur de chaque chrétien. Vous et moi devons connaître Jésus-Christ, le Seigneur de nos cœurs, et mener nos vies de foi en réalisant que nous sommes des serviteurs vivant pour ce Maître. Ce n’est pas juste une doctrine, mais c’est la vraie foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Quand l’apôtre Paul dit: «J’ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi» (Galates 2:20), il fait sa confession de foi disant qu’il était crucifié. Qu’en est-il de vous? Etes-vous mort avec Christ ou non? Bien sûr que oui. Mais vous savez très bien que cette mort ne signifie pas la fin de votre existence. Cela signifie que nous vivons une vie nouvelle dans Sa vérité. Notre Seigneur a pris nos péchés en étant baptisé, est mort à la Croix à notre place, et est ressuscité des morts. Donc, nous avons été crucifiés avec Jésus-Christ, et sommes aussi ressuscités avec Christ. Parce que nous sommes dans le Seigneur, et le Seigneur est en nous, la vie que nous menons maintenant l’est par la foi en Jésus-Christ.
Vous et moi appartenons maintenant à Jésus-Christ. Il est notre Maître, et nous sommes Ses serviteurs. Au moment où nous sommes nés de nouveau en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous avons commencé à vivre nos vies servant notre Maître. Comme ce n’est autre que la vie prédestinée pour nous en tant que chrétiens, il convient que nous vivions le reste de nos vies comme serviteurs de Christ.
Mes chers croyants, une fois que nous croyons en l’évangile de l’eau et de l’Esprit et recevons la rémission des péchés, nous ne pouvons plus rester notre propre maître. Si quelqu’un reste son maître même après être né de nouveau, cela montre qu’il n’a pas encore laissé le trône de son cœur à Jésus-Christ. Ces gens ne sont pas serviteurs de Christ, même s’ils ont reçu la rémission des péchés. Et ils ne réalisent pas qu’ils sont morts en Jésus-Christ. Nous ne sommes pas nos propres maîtres. Vous et moi ne le sommes pas. Auparavant, nous étions notre propre maître. Mais une fois que nous avons reçu la rémission des péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous sommes devenus les serviteurs de Jésus-Christ.
Alors que nous marchions selon le cours de ce monde, selon le prince de la puissance de l’air (Ephésiens 2:2), nous étions nos propres maîtres. Alors, il est clair que nous devions être punis pour nos péchés. Pour nous sauver, cependant, notre Seigneur a pris nos péchés une fois pour toutes en étant baptisé au Jourdain, et mourut à la Croix à notre place pour nos péchés. En nous sauvant et faisant de nous Ses serviteurs, Jésus-Christ nous a permis de vivre comme de vrais serviteurs et le vrai peuple du Royaume de Dieu.
Avant que nous ne soyons nés de nouveau, nous étions maîtres, mais une fois que nous sommes nés de nouveau, nous ne le sommes plus, car nous sommes morts avec Jésus-Christ. Loin de là, notre Maître est désormais Jésus-Christ. Parce que nous avons été ramenés à la vie en croyant en Jésus-Christ, notre nouveau Maître qui nous a sauvés de tous nos péchés, nous vivons nos vies pour l’évangile de la justice de Dieu. Désormais, ceux qui vivent leur vie fidèlement comme serviteurs de Jésus-Christ sont précisément ceux qui mènent une bonne vie de foi devant Dieu.
Parce que j’ai vraiment reçu la rémission de mes péchés par ma foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, je peux parler de cette vérité de l’union à Christ par la foi. Si nous n’avions pas cru en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous ne serions pas morts avec Jésus-Christ, ni ramenés à la vie avec Lui. Cependant, à cause de la vérité selon laquelle Jésus-Christ nous a sauvés par l’eau et l’Esprit, il nous a été possible de mourir et de revivre avec Christ par la foi.
Nous voyons maintenant que pour vivre le genre de vie qui plaît au Seigneur, nous devons servir l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Nous acceptons dans nos cœurs que nous étions destinés à croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit et vivre nos vies comme serviteurs de Dieu, obéissant au commandement du Seigneur. Au moment où vous et moi avons été sauvés, il a été déterminé que nous vivions au service de la justice de Dieu. Maintenant, nous chrétiens devons vivre une vie glorieuse et bénie en servant l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Nous devons nous sentir libres de nous féliciter de ce que nous sommes destinés, vous et moi, à ce genre de vie.
Mes chers croyants, Jésus-Christ est-Il vraiment devenu votre Maître? Et voulez-vous vraiment être Ses serviteurs? Pour faire simple, la vie chrétienne c’est de servir Christ. Ce que l’apôtre Paul dit aussi ici c’est que Jésus-Christ est notre Maître. C’est ce que Dieu le Père nous enseigne. Et le Saint-Esprit dans nos cœurs nous dit la même chose, à vous et moi. Jésus est le Maître de nos cœurs: «Vous êtes les serviteurs du Seigneur. Vous êtes déjà morts avec Jésus-Christ, et vous vivez maintenant comme Ses serviteurs. Parce que votre Maître est glorieux, si vous servez ce Seigneur glorieux, vous serez aussi glorifiés. Vous n’êtes plus serviteurs de ce monde. Vous êtes serviteurs du Seigneur.» C’est ce que le Saint-Esprit nous dit dans nos cœurs. Vous devez l’écouter et comprendre en vivant vos vies de foi.
Entendez-vous ce que Dieu vous dit? Vous et moi devons saisir le sens de la Parole de Dieu et suivre Sa volonté. Nous ne pouvons pas être nos propres maîtres. Nous ne le sommes déjà plus. Nous sommes déjà morts avec Jésus-Christ il y a plus de 2000 ans. Nous qui sommes morts avec Jésus-Christ et sommes revenus à la vie avec Lui ne sommes pas nos propres maîtres, mais serviteurs de Christ. Nous ne servons pas le monde, mais nous servons Christ, notre Dieu glorifié.
Dieu a prévu des vies bénies pour nous. Quand nous vivons en servant le Maître, le Seigneur nous couvre de Sa gloire, et révèle aussi Sa gloire au travers de nous. Le Seigneur aime notre service fidèle, et Il nous permet de voir davantage la gloire de Dieu et d’être couverts de plus de bénédictions encore. Notre Seigneur a prévu cette vie pour nous chrétiens.
Nous devons mener la vie de vraie foi en union avec Jésus-Christ. Nous devons connaître la vie prévue par Dieu pour nous. Mort ou vivant, nous servons Christ. Ceux qui ont été sauvés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit sont ceux qui servent Jésus-Christ, notre Maître. Nous répandons Son évangile de par le monde entier comme Ses serviteurs. Que nous mangions ou buvions, quoi que nous fassions, nous servons le Seigneur. Et nous vivons pour la gloire de Dieu. Sachant très bien que c’est là notre destinée, nous l’acceptons par la foi. L’acceptez-vous? Avez-vous établi vos cœurs pour servir le Maître toute votre vie, et croyez-vous que c’est votre destinée voulue de Dieu? C’est ce que Dieu nous dit par le passage des Ecritures d’aujourd’hui.
Vous et moi sommes les serviteurs du Maître, Jésus-Christ notre Seigneur. Nous devons nous en rappeler tout au long de notre vie.
 
 
Notre ancienne foi était  complètement opposée à la vérité
 
Ce que nous avons pensé, senti, et appris avant d’être né de nouveau était complètement opposé à la Parole de vérité révélée dans l’évangile de l’eau et de l’Esprit. En d’autres termes, nous avions des croyances charnelles, désobéissant à la vérité de l’eau et de l’Esprit et nous trompant. La façon dont nous pensions à Dieu et prenions nos décisions, et ce que nous déterminions comme juste avant de connaître l’évangile de l’eau et de l’Esprit était l’opposé de la vérité.
Un temps, les dits «séminaires de guérison intérieure» étaient très populaires parmi les chrétiens. Ce programme disait pouvoir guérir les blessures intérieures des gens. Mais cela n’avait pas grand chose à voir avec la Parole de Dieu, et était plus un traitement psychiatrique pour guérir les sentiments des gens au moyen de l’empathie. Ce programme cherchait à guérir les gens en termes de dimension humaine plutôt que dans la perspective de Dieu, et cela amenait beaucoup d’erreurs.
Voici un exemple de ce programme essayant de guérir un cœur blessé. Le dirigeant de la réunion poussait les gens blessés à parler comme suit: «J’ai vécu avec un cœur blessé par mes parents. Jusqu’à ce jour, je n’ai pu dire à personne que j’ai souffert dans mon enfance. Je ne pouvais pas pardonner mes parents. C’est resté une blessure dans mon cœur. J’ai haï mes parents et me suis rebellé contre eux. Mon cœur était blessé, et il n’a pas encore été guéri. Mais comme Jésus-Christ versa Son sang et mourut pour nos péchés, si je ne pardonne pas mes parents, c’est de ma faute.»
La notion de guérison intérieure consiste à considérer ses blessures du cœur à la lumière des souffrances de Jésus-Christ, de penser à notre besoin, comme pardonnés, de faire grâce aux autres et les pardonner aussi, et de guérir nos âmes nous-mêmes. Le point clé de la guérison intérieure est de livrer nos blessures du passé aux autres et de dire: «Par Jésus-Christ, je pardonne ceux qui m’ont blessé. Je les pardonne au nom de Jésus-Christ.» Cependant, cela ne guérit que charnellement, et ce n’est pas l’œuvre du salut qui permet de vraiment effacer les péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Vous pouvez penser que c’est pareil. Mais ce n’est pas cela. La question ici c’est la motivation d’une personne pour guérir les blessures de son cœur, et guérir les blessures d’autres personnes et les pardonner aussi. Cette motivation vient-elle du cœur de quelqu’un, ou vient-elle de la foi en la vérité de Dieu? Il est très important de savoir cela pour la guérison de l’âme.
Dans le passage des Ecritures d’aujourd’hui, Paul dit qu’Il a été crucifié avec Christ. Il témoigne de ce que notre être fondamental était tel que nous devions mourir pour nos péchés, et que nous sommes effectivement morts en croyant en Jésus-Christ. Le séminaire de guérison intérieure essaie ici de réveiller la nature charnelle qui était déjà morte. Le séminaire de guérison intérieure est profitable, en d’autres termes, pour ramener l’ancienne nature à la vie. C’est une foi différente que de croire être mort et vivre avec Jésus-Christ. En dépit de cela, les gens veulent une guérison intérieure, même s’ils n’ont pas la foi qui leur permet de mourir avec Jésus-Christ et de vivre avec Lui.
Même après avoir reçu la rémission des péchés, des gens désirent partager leur vieil homme. Même quand on leur dit que nous sommes morts quand Jésus-Christ est mort, ils veulent toujours se sauver. N’avez-vous pas ce désir? Si oui, il vous est très difficile de suivre le Seigneur. Nos pensées doivent être compatibles avec le Seigneur; si nos pensées s’éloignent de Lui, notre foi spirituelle ne Lui correspond pas, nous ne pouvons pas Le suivre correctement. Si, dans le cœur des gens qui ont reçu la rémission de leurs péchés, il n’y a pas une foi unie à Christ, il est normal que leur vie de foi soit une bataille constante. Ainsi, vous devez avoir la foi selon laquelle vous êtes mort avec Jésus-Christ.
Nous écoutons attentivement ce que le Seigneur nous dit: « Celui qui aime sa vie la perdra, et celui qui hait sa vie dans ce monde la conservera pour la vie éternelle.» (Jean 12:25). Comme nous étions fondamentalement pécheurs, il convenait que nous allions en enfer. Pour des gens comme nous, par Son baptême, Jésus-Christ prit sur lui les péchés du monde au Jourdain, versa Son sang et mourut sur la Croix à notre place, et ressuscita des morts. Par là, Il expia tous nos péchés et notre condamnation. Et Il nous a permis de mourir et d’être ramenés à la vie en croyant en le Seigneur, et de vivre maintenant comme serviteurs de Jésus-Christ, le Roi de justice. Donc, nous sommes morts et revenus à la vie avec Christ notre Seigneur.
Etant ceux qui sommes morts avec Jésus-Christ par la foi, que pouvons-nous faire pour nous- mêmes? Rien du tout. En dépit de cela, si nous essayons de ranimer notre vieil homme au lieu de mourir par la foi, nous ne servons pas Dieu, mais nous sommes nos propres maîtres essayant d’utiliser le Seigneur. Nous devenons nos propres maîtres. Ne sera-t-il pas difficile alors de suivre le Seigneur? Comment pouvons-nous le faire?
Les êtres humains pensent à l’opposé de Jésus, car depuis le jour de notre naissance dans ce monde, nous avons seulement appris à assurer notre propre survie. L’égoïsme ne s’apprend pas, mais vient d’un cœur plein de désir de vivre pour soi-même. A la base, tous les humains vivent instinctivement s’ils ne croient pas en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et donc s’il ne reste qu’à vivre leur vie charnelle, tous continuent à vivre leur vie de la sorte.
Donc, nous devons mourir et revivre avec le Seigneur en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Vous et moi devons croire que nous sommes morts et revenus à la vie avec Jésus-Christ. Quand vous et moi savons que nous avons reçu la lumière de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous sommes ceux qui sont déjà morts avec Jésus-Christ et revenus à la vie avec Lui. Notre vieil homme a cessé d’exister en Jésus-Christ. Maintenant, nous n’existons en Jésus-Christ que par la foi et par le Saint-Esprit. Comme il est écrit: «Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature; les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles» (2 Corinthiens 5:17). Comme notre ego est mort avec Jésus-Christ, nous sommes morts et revenus à la vie avec Christ.
Qu’en est-il de vous? Cette chose appelée ego vit-elle toujours en vous? Si vous croyez en l’évangile de l’eau et de l’Esprit donné par Jésus-Christ, il est impossible que votre vieil homme existe encore. En fait, si vous vous connaissez vous-mêmes avec vérité, vous réalisez que vous êtes déjà mort avec Jésus-Christ et avez été ramené à la vie avec Lui. Auparavant, vous viviez selon ce que désirait votre ego, mais maintenant, ce n’est pas par vous-mêmes que vous vivez, mais en plaçant votre foi en Christ comme votre Sauveur, vous êtes mort avec Christ et ramené à la vie avec le Christ ressuscité.
Si nous n’étions pas morts avec Jésus-Christ, alors il y aurait un risque que notre ego devienne un poison fatal pour notre vie spirituelle. Donc, essayer de guérir le vieil homme et de le ramener à la vie revient à rejeter Jésus-Christ. Ceci parce que vous iriez à l’encontre de Jésus-Christ plutôt que d’aller avec Jésus-Christ.
Vous pouvez avoir expérimenté beaucoup de difficultés. Vous pouvez encore les avoir en mémoire. Mais vous devez reconnaître la raison pour laquelle Dieu amène des difficultés, pour que nous venions à Jésus-Christ et soyons lavés de nos péchés en croyant en Lui. En nous donnant l’évangile de l’eau et de l’Esprit, le Seigneur nous a fait vivre par la foi. Le Seigneur nous a sauvés en mettant à mort notre nature pécheresse avec Jésus-Christ et nous ramenant à la vie. Notre Seigneur a voulu nous donné une vie nouvelle après nous avoir mis à mort. C’est pour cela que Dieu a permis des épreuves et toute situation, pour qu’Il nous amène à Son salut. Les gens, inconscients de la volonté de Dieu, essaient de surmonter leurs difficultés par des moyens humains. Ces pensées et croyances sont fondamentalement fausses.
Parce que nous vivons maintenant en union avec Jésus-Christ, notre vieil homme est mort. Dieu nous a fait mourir et revivre avec Christ pour nous donner une vie nouvelle et nous permettre de vivre une vie juste. En dépit de cela, nous voyons que les gens essaient tout pour préserver leur vieil homme et survivre, au lieu de chercher l’évangile de l’eau et de l’Esprit, la vérité de la vie nouvelle. Ces pensées ne sont autres que sataniques et pécheresses, loin des pensées de Dieu. Quiconque ne croit pas ni ne vit en l’évangile de l’eau et de l’Esprit s’oppose à Dieu.
Lorsque nous suivons le Seigneur, ce sont nos pensées qui sont de grands obstacles. Nos propres pensées, nos propres faiblesses, et notre ego n’exaltent que les hommes, et quand nos pensées humaines sont exaltées, nous nous opposons à la justice de Dieu. Donc, vous devez réaliser qu’une fois que vous avez reçu la rémission de vos péchés, vous êtes mort en Jésus-Christ et avez reçu la vie éternelle. Nous devons réaliser que nous sommes morts et revenus à la vie avec Christ. Maintenant que nous sommes morts avec Jésus-Christ en l’évangile de l’eau et de l’Esprit par la foi, le mort ne peut rien faire. Donc, comme nous ne pouvons rien par nous-mêmes, c’est en demandant l’aide du Seigneur et en mettant notre foi en la vérité que nous vivons. De plus, comme nous sommes morts avec Lui, nous n’avons pas besoin d’assouvir nos désirs, mais au contraire, nous vivons par la foi cherchant seulement à accomplir la volonté de Dieu.
La Bible dit: « Il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement,» (Hébreux 9:27). Bien que nos corps ne soient pas morts, par notre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nos âmes sont déjà mortes avec Jésus-Christ et revenues à la vie. Tout de nous, de nos pensées à notre ego, notre entêtement, tout cela a déjà été crucifié à la Croix avec Jésus-Christ. Qu’en est-il de votre ego? Est-il mort en vérité? Il a pris fin quand nous l’avons cloué à la Croix. Tout ce qu’il reste à faire maintenant c’est à vivre pour Dieu par la foi. Ce n’est pas parce que quelqu’un vous dit de faire autre chose, mais parce que vous êtes mort. Quand quelqu’un est mort, il n’y a rien qu’il cherche à faire pour lui-même.
Mes chers croyants, comprenez-vous maintenant ce que cela signifie quand je dis que vous êtes morts vous-mêmes? Qu’obtiendriez-vous que vous ayez demandé à un mort? Comme nous sommes déjà morts, cela ne fait pas de différence de savoir comment nous sommes, et nous n’avons rien à faire avec ceux qui ne sont pas encore morts avec Christ. Ce que nous devons faire c’est connaître la volonté de Dieu, et vivre nos vies nouvelles en Jésus-Christ par la foi. Quand nous vivons dans le but d’exalter Jésus-Christ, notre Seigneur nous glorifiera aussi. En d’autres termes, Dieu aime que nous vivions notre vie de juste avec l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
 
 
Nous devons vivre maintenant par la foi qui nous permet de mourir et de ressusciter avec Jésus-Christ
 
Comme certains doivent le savoir, même les religions du monde enseignent l’émancipation. Les religions du monde essaient aussi d’éveiller les gens à prendre conscience qu’ils ne sont rien, mais la Bible a déjà répondu à cela en Jésus-Christ par l’évangile inchangeable de l’eau et de l’Esprit. La Bible dit que pour ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, alors que leur chair vit toujours, le vieil homme est déjà mort. Nous devons saisir que nous sommes déjà morts en Jésus-Christ et avons été ramenés à la vie. Dans les religions de ce monde, il n’y a pas de médiateur comme Jésus-Christ, et donc les suiveurs ne meurent pas par la foi ni ne reviennent à la vie. Par contre, nous qui croyons en l’évangile de l’eau et de l’Esprit pouvons mourir avec Jésus-Christ et vivre avec Lui par la foi. La vérité qui se trouve dans cet évangile de l’eau et de l’Esprit est vraiment merveilleuse.
Alors que vous et moi menons nos vies, nous devons méditer aussi souvent que possible le fait que nous sommes morts avec Jésus-Christ. Je sais bien et je crois fermement que je suis mort en Christ. Ainsi, je n’ai pas de désir dans ce monde. Je sais que Dieu n’aime pas que j’exalte ma propre chair. Quand mon vieil homme est déjà mort, à quoi sert-il de m’élever dans ce monde? Comme je suis le Seigneur, je veux que mon Seigneur seul soit exalté, et je crois que c’est ce que je dois faire comme serviteur de Dieu. Quelle différence y a-t-il que je sois exalté ou abaissé en Christ? Ma propre exaltation n’amène personne au salut, mais si les gens peuvent être sauvés des péchés en m’abaissant moi-même, alors je m’abaisse avec joie des centaines de fois.
Le fait que je vous exhorte ainsi est aussi pour la cause de Jésus. Aux saints qui ne suivent pas la volonté de Dieu comme il faut, je dis de rechercher une vie spirituelle, pour qu’ils vivent comme serviteurs de Dieu. Par contre, pour ceux qui suivent vraiment la volonté du Seigneur fidèlement, ce n’est pas d’être repris dont ils ont besoin, mais d’encouragement. Par dessus tout, nous avons besoin de la foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Nous devons vivre pour répandre l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
La raison pour laquelle, en dépit de cela, notre vieil homme fait surface dans nos cœurs est que nous n’apprécions pas pleinement que notre vieil homme soit mort, et parce que nous n’avons pas rejeté les mauvaises pensées. Et comme nous ne sommes pas encore morts à nous-mêmes, et que le Seigneur vit en nous, il nous est difficile de travailler avec Lui. Comme nous continuons à veiller sur notre vieil homme, notre ego fait surface, et c’est pourquoi nous nous opposons à la volonté du Seigneur. Nous devons réaliser que nous sommes morts en Jésus-Christ, et nous devons aussi croire que nous avons été ramenés à la vie avec Jésus-Christ et avons reçu la vie éternelle.
Certains pourraient penser: «J’ai eu ce rêve charnel depuis longtemps, et je ferai tout pour réaliser ce rêve, quoi que ce soit.» Penser comme cela signifie que vous rêvez toujours de votre propre succès charnel, car vous ne réalisez pas que vous êtes déjà mort. Pensez-y. Etes-vous qui vous étiez avant? Non! Et vous êtes toujours trompé par vous-mêmes. Comme vous n’avez ni la connaissance ni la conscience de ce que votre vieil homme est mort en Jésus-Christ avec Lui, vous devez réaliser que vous avez été trompé, et maintenant même, vous devez revenir à la foi.
Mes chers croyants, savez-vous quel genre d’homme j’étais auparavant? Je pensais que je ne servirai jamais dans une petite église. Je pensais que mon église serait au moins aussi grande qu’une école. Pourquoi? Parce que je considérais que mon église devait avoir un lieu d’adoration, des équipements d’enseignement, un bureau pour chaque département de l’église comme une librairie, pour la jeunesse, l’école du dimanche, les adultes, les femmes, le service social, etc. Donc mon église devait avoir la taille d’une école. Et je croyais que je ne pourrais qu’éduquer l’assemblée. Comme je considérais comme une condition absolue que l’assemblée soit éduquée, je croyais que l’église devait être au moins aussi grande qu’une école.
Mais maintenant, je ne suis plus comme cela. Maintenant je suis heureux tant qu’il y a un lieu où adorer Dieu, même si c’était une base ou une maison juste avec un toit. Le lieu où nous adorons peut devenir une salle à manger, et le même lieu peut devenir une classe d’étude biblique. Avant, je pensais qu’il fallait des espaces différents pour le lieu d’adoration et la salle à manger. Mes pensées ont complètement changé. C’est parce que mes buts et objectifs dans la vie ont changé. Je poursuivais mes propres désirs avant, maintenant je cherche la volonté de Dieu plutôt que la mienne. Je pense maintenant: «Si je fais cela, est-ce bon pour accomplir la volonté de Dieu?» Et je ne pense plus: «Si je fais cela, serais-je célèbre?» Si j’avais pensé à mes propres désirs, je n’aurais pas pu faire l’œuvre du Seigneur jusqu’à ce jour.
Je ne pense pas à moi-même, ni à mes propres désirs charnels. Je suis sûr que vous aussi êtes comme moi, car si vous aviez suivi vos désirs charnels, vous ne vivriez pas dans la foi maintenant. Je crois que si nous avons un but spirituel, nous devons le poursuivre par la foi. Nos rêves et ambitions charnels sont complètement opposés à nos vies spirituelles. C’est pour le Seigneur que nous avons des idéaux et ambitions spirituels.
Votre ego charnel veut bâtit quelque chose sur vous-mêmes, comme si vous bâtissiez la tour de Babel. Cependant, quand vous venez à Christ, recevez la rémission de vos péchés et devenez saints par la foi, Dieu enlève vos désirs un à un. Comme vos propres désirs se sont écroulés, il ne reste que la base, votre estime de vous. Alors vous dites à Dieu: «Laisse-moi au moins cela», mais il l’enlève aussi, la brise et l’arrache. Alors vos désirs disent: «Non, pas cela! Sans cela, je cesserai d’exister.» Mais Dieu vous dit: «Non, en fait tu as disparu il y a longtemps. C’est Christ qui vit en toi, et tu es déjà mort.»
Dieu brise tout notre ego charnel. Nous voulons nous attacher au reste de notre amour propre, mais nous ne devrions pas le faire. En Jésus-Christ, vous devez mourir et revenir à la vie par la foi. Maintenant, plutôt que de demander à Dieu d’arrêter d’enlever ce qui est à vous, vous devriez entièrement déposer votre vieil homme et vivre à nouveau par votre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Des gens disent: «Dieu, cela ne Te suffit-il pas de briser ma chair à ce point? S’il te plait, laisse-moi au moins mon amour propre! Je voudrais y rebâtir à partir de maintenant.» Par votre foi en Christ, vous devez arracher la racine de votre convoitise charnelle et même votre amour propre, et vous devez revenir à la vie avec Jésus-Christ. Nous devons arracher la racine du mal de nos vies de foi; si cette racine demeure en vie, de nouvelles branches en sortiront vigoureusement avec le temps. Donc nous ne devons pas demander à Dieu d’épargner nos désirs qui continuent à faire surface.
Le Seigneur nous dit que nous ne pouvons pas Le servir tant que nous restons comme cela. Il dit: «Tant que vous tenez à ce que votre chair veut et le suivez, vous ne pouvez pas Me servir comme votre Maître.» En d’autres termes, ce n’est pas nous-mêmes qui vivons, mais nous devons être en le Seigneur et le Seigneur doit être en nous, pour que nous puissions faire un avec Lui. Nous devons être nés de nouveau par la foi comme de nouvelles créatures.
 
 
Vous devez maintenant vivre par la foi vous unissant à Jésus-Christ
 
Il est erroné que nous essayons encore de nous séparer nous-mêmes de Christ, parce que nous sommes nés comme de nouvelles créatures en Jésus-Christ. En Jésus-Christ, il ne doit pas y avoir d’ego séparé de Lui. Nous avons rejeté même notre cœur de chair appelé ego et devons tout brûlé. Vous devez réaliser que nous avons détruit notre vieille nature jusqu’à la racine et avons tout crucifié à la Croix.
«J’ai été crucifié avec Christ.» Mes chers croyants, nous avons été crucifiés. Vous et moi avons été crucifiés à la Croix avec Jésus-Christ, tout comme l’apôtre Paul a déclaré: « Ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs.» (Galates 5:24). Existe-t-il donc encore quelque chose comme notre propre nature dans la chair? Non. Etes-vous ou n’êtes-vous pas mort en Jésus-Christ avec Lui? Vous êtes mort. Et avez-vous maintenant été ramené à la vie? Oui, vous avez été ramené à la vie maintenant.
Parce que Jésus-Christ est venu sur cette terre, a pris tous les péchés de ce monde en étant baptisé par Jean, et mourut à la Croix, tous nos péchés ont été effacés, toute la condamnation des péchés a disparu, et notre ego aussi est mort à ce moment là. En dépit de cela, il y a encore des gens qui tremblent de peur quand leurs faiblesses ou leurs méchancetés sont découvertes. Mais toutes nos faiblesses et insuffisances sont mortes avec Jésus-Christ. Etre né de nouveau n’est plus notre objectif à accomplir. Ceux d’entre nous qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit sont déjà nés de nouveau, et nous n’avons donc plus rien à faire avec n’importe lequel de nos péchés, ni avec nos faiblesses et nos insuffisances.
Comment sommes-nous? Ne sommes-nous pas frappés par la peur, n’ayant pas encore foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit? Vous pouvez vous lamenter: «Je mourrai ainsi. Je périrai.» N’avez-vous pas peur parce que vous pensez que vous mourrez si vous abandonnez tous vos désirs charnels? Toutes nos inquiétudes sont causées par la mort.
De même, les gens ont peur de la mort. Bien que les gens aient peur de la mort et de la destruction aussi, notre vieil homme doit mourir avec Christ. Quand nous sommes complètement morts avec Christ, nous recevons une vie nouvelle de notre Seigneur, pour ne plus jamais périr. Et nous jouirons de la gloire en Jésus-Christ. C’est seulement quand notre première nature périt que notre nouvelle nature peut prospérer. Le Seigneur dit: «Quiconque veut me suivre doit renoncer à lui même, prendre sa croix et me suivre.» Comme les principes du Royaume de Dieu sont différents des voies de ce monde, étonnamment, ce n’est que lorsque quelqu’un périt une fois qu’il peut triompher la deuxième fois. Tout comme la Croix signifie d’être condamné pour le péché et mourir, si vous et moi mourrons avec Christ et vivons avec Lui, nous recevrons la bénédiction de devenir enfants de Dieu. Quand nous devenons enfants de Dieu, nous recevons toutes les bénédictions spirituelles, tout comme la bénédiction de la fertilité de la terre.
Même les grands hommes du monde doivent réaliser qu’ils ne sont pas plus que des créatures qui ont besoin d’être sauvées. Et si quelqu’un croit en l’évangile de l’eau et de l’Esprit et a reçu la rémission de tous ses péchés, il doit réaliser qu’il est déjà mort, et qu’il vit maintenant avec Christ. Malgré tout, n’avez-vous encore aucune envie d’être sauvé de tous vos péchés et de la mort en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit? Quand quelqu’un meurt en Christ et que son vieil homme disparaît complètement, il n’a pas d’autre choix que de vivre entièrement pour le Seigneur, et cela constitue en fait la plus grande bénédiction. Mais, si quelqu’un ne meurt pas spirituellement en Jésus-Christ maintenant, il essaiera de se protéger et de tout faire pour se rebâtir lui-même.
Tout comme beaucoup de pays ravagés par la guerre essaient de reconstruire leur nation, les gens essaient de relever eux-mêmes ce qui était mort en Jésus-Christ. Cependant, une fois que quelqu’un est crucifié en Jésus-Christ, il ne peut plus vivre par lui-même, et il doit donc s’appuyer sur le Seigneur et vivre par la foi. Parce que nous sommes morts une fois en Jésus-Christ et avons été ramenés à la vie pour vivre de nouveau, nous ne nous appuyons pas sur nous-mêmes mais sommes capables de tout faire en nous appuyant sur notre Seigneur.
Quand j’ai été délivré de mes péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, mes amis m’ont vu comme une erreur, ma famille m’a vu comme une erreur, et moi-même me voyais comme une erreur. Comme je croyais en la Parole du Seigneur, je n’étais plus avec eux, et comme eux aussi me rejetaient, cela ne pouvait que signifier que j’échouais, en tous cas dans ce monde. Mes amis ne sont pas encore morts à ce monde, et donc, ils essaient encore d’assouvir leurs désirs maintenant même. Mais maintenant que j’ai échoué une fois, en Jésus-Christ je parle avec assurance, prêchant l’évangile de l’eau et de l’Esprit et vivant avec justice pour Dieu et pour tout le monde.
Tout le monde, peu importe qui il est, doit mourir avec Christ une fois et revenir à la vie ensuite. Si quelqu’un échoue par lui-même, il lui est difficile de se restaurer, mais s’il meurt avec Christ et revient à la vie pour vivre éternellement, la victoire lui appartient. «J’ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi.» Maintenant, notre vieil homme n’est plus là, et notre homme nouveau se trouve dans le Saint-Esprit. Nous devons réaliser maintenant que nous-mêmes sommes morts avec Christ et avons été ramenés à la vie avec Lui. Les désirs de notre vieil homme ont cessé maintenant, et les désirs de notre être né de nouveau ont commencé.
Nous chrétiens sommes heureux quand nous mourrons en Jésus-Christ. Toutes nos inquiétudes et nos problèmes s’élèvent à cause du fait que nous ne sommes pas encore morts. Quand nous nous inquiétons pour nous-mêmes, nous devrions penser: «J’ai été crucifié avec Christ», et du moment que nous réalisons «j’ai été crucifié et suis mort avec Christ. Comme je suis mort que peut me faire un homme? Rien du tout» la vraie paix vient vers nous. A partir de ce moment où nous-mêmes réalisons que nous ne pouvons rien faire sans le Seigneur, nous apprenons ce qu’est la vraie foi. C’est à partir de ce moment que nous réalisons comment nous appuyer sur le Seigneur, et comment utiliser notre foi en le Seigneur.
Par la Parole de Jésus-Christ, nous sommes clairement morts avec Lui et avons été clairement ramenés à la vie aussi. Cependant, dans le cœur du peuple de Dieu, il reste toujours des sédiments de la chair, et cela vient de nos pensées charnelles. Mais quand le temps passe, nous réalisons qu’elles n’ont plus de puissance. En Jésus-Christ, nous-mêmes sommes déjà morts avec Lui et sommes revenus à la vie avec Lui. Quand nous vivons nos vies de foi sans réaliser que nous sommes morts, alors nous voyons que la confusion doit encore disparaître de nos cœurs. C’est très destructeur pour notre foi. Croyez-vous que vous êtes mort en vérité?
Jean 5:24 dit: «En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui entend Ma parole et croit en Celui qui m’a envoyé a la vie éternelle, et ne viendra pas en jugement, mais il est passé de la mort à la vie.» Ici, la Parole de Christ signifie que lorsque Jésus-Christ fut baptisé et mourut à la Croix, tous nos péchés furent transférés sur Lui par Son baptême, et que nous sommes mort avec Jésus-Christ et ramenés à la vie avec Jésus-Christ. Donc, c’est une idée fausse d’essayer de ressusciter et de raviver notre vieille vie, ne réalisant pas que nous sommes morts. Essayer de bâtir une maison de foi sur son ancienne nature c’est comme bâtir une maison sur le sable. Nous devons bâtir nos maisons sur la base solide de la vérité, selon laquelle nous sommes morts avec Jésus-Christ et vivons maintenant une vie nouvelle avec Lui. Il y a une grande différence de foi entre celui qui bâtit sa maison sur le sable et celui qui bâtit sa maison sur le roc.
 
 
Le Seigneur dit qu’une maison bâtie sur le sable s’écroulera
 
Spirituellement parlant, le sable implique les pensées humaines. C’est parce que nos pensées humaines s’écroulent une fois qu’une erreur est commise. Nous devons bâtir nos maisons sur notre foi solide qui croit pleinement que le Seigneur est notre Sauveur et Berger. Le Seigneur dit que c’est cela bâtir une maison sur le roc. Cela signifie, en d’autres termes, que nous devons bâtir notre maison de la foi en croyant entièrement en la Parole de Dieu.
Le fait que nous vivions toujours notre vieille vie, même si nous croyons en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, indique que nous n’avons pas encore reconnu pleinement que nous sommes morts en Jésus-Christ. Par exemple, quelques jeunes ouvriers pourraient penser qu’ils auraient mieux fait de cesser de servir l’évangile et trouver un autre emploi même s’ils viennent juste d’être diplômés de l’école de mission pour devenir Ses serviteurs. Cela signifie qu’ils ne sont pas encore morts en Jésus-Christ. C’est parce que leur vieil homme n’est pas encore mort en Jésus-Christ mais est toujours vivant. C’est parce qu’ils sont vivants qu’ils ont encore ce genre de pensée. Nous ne pouvons qu’avoir une fausse conception jusqu’à ce que nous comprenions que nous sommes déjà morts en Jésus-Christ. Je vous exhorte tous à éviter cela. Si nous admettons que nous sommes morts en Christ, nous réalisons alors: «J’ai fait cela sans réaliser que j’étais déjà mort», et revenons à Dieu pour vivre en obéissance à Sa volonté.
Si quelqu’un sait qu’il est mort en Jésus-Christ, pourquoi s’inquiéterait-il de son avenir? C’est parce que son ego n’est pas mort en Jésus-Christ et vit toujours. Il n’y a pas d’autre raison pour laquelle l’on serait incapable de bien mener sa vie de foi. Comme je suis mort avec le Seigneur et revenu à la vie avec Christ, Dieu me fait faire Ses œuvres et me donne la capacité de faire tout ce qu’il faut.
Pourquoi vous inquiétez-vous pour vous? Même quand nous croyons en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, pourquoi continuons-nous à nous inquiéter et à craindre? C’est parce que nous essayons de nous diriger nous-mêmes. Vous devez réaliser que c’est parce que vous êtes toujours vivant que vous essayez de vous conduire vous-mêmes, et c’est à cause de cela que vous trouvez dur, difficile, et fatiguant de mener votre vie de foi.
Mes chers croyants, qui parmi vos frères et sœurs s’inquiète particulièrement? Est-ce quelqu’un qui a trop de pensées à lui? Pourquoi quelqu’un a-t-il tant de ses propres pensées? Parce qu’il ne sait pas ni ne croit qu’il est mort en Jésus-Christ. Ces gens s’inquiètent précisément parce qu’ils ne peuvent pas renier leurs pensées charnelles et ne peuvent vivre par la foi. Est-il clair, alors, que nous sommes morts en Jésus-Christ? Nous devrions savoir au moins ceci: ceux qui sont morts en Jésus-Christ ne peuvent rien faire par eux-mêmes.
Si vous frappez un corps mort, dit-il: «Arrêtez»? Vous pouvez battre un homme mort et le frapper jusqu’au sang, il restera silencieux. Vous pouvez tirer son nez et le piquer avec une aiguille, il n’y aura aucune réaction. C’est cela, un corps mort. Quand nous sommes inondés des inquiétudes du monde, quand les problèmes nous écrasent et que nous agonisons au sujet de notre survie, notre manger, notre boire, et ce qui va nous arriver, nous sommes enclins à dire: «Je ne peux rien faire, Seigneur, car je suis mort. Je n’ai pas la force de résoudre mes problèmes. Je Te demande de tous les résoudre pour moi.» C’est quand cette croyance et la foi vient que nous pouvons désormais suivre le Seigneur. C’est à partir de ce moment là que nous commençons à apprécier nos prédécesseurs et leur foi, réalisant: «Ah bon, leur capacité à travailler ne se trouve pas ailleurs, ils font l’œuvre de Dieu en se reniant eux-mêmes et en se confiants en Dieu, croyant qu’ils sont morts.» Nous réalisons que ce qu’ils nous disent est tout pour notre bénéfice.
Une fois que nous réalisons que nous sommes morts en Jésus-Christ, nos yeux de la foi s’ouvrent et nous suivons la volonté de l’Eglise de Dieu. Quand l’apôtre Paul venait de naître de nouveau, ses yeux étaient couverts d’une sorte d’écailles. Un disciple nommé Ananias vint alors vers l’apôtre Paul et lui imposa les mains, et au même moment les écailles tombèrent de ses yeux, et il recouvra la vue. Le fait que ces écailles couvrant les yeux de Paul soient tombées signifie que Paul a réalisé qu’il était mort puis ramené à la vie avec Jésus-Christ. Saul, l’ancien nom de Paul, signifie le grand, mais le nouveau nom de Paul signifie le plus petit.
Maintenant, si vous combattez pour votre vie de foi, et si vous ne pouvez pas suivre la volonté de l’Eglise de Dieu, même si vous avez reçu la rémission des péchés, c’est parce que vous n’avez pas mis votre vieil homme à mort avec Jésus-Christ par la foi. Si votre cœur ne désire pas vivre entièrement pour le Seigneur, même si vous êtes né de nouveau en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, alors cela signifie que votre cœur ne croit pas en ce principe. C’est un phénomène qui résulte de votre manque à réaliser ce qu’est votre entité spirituelle.
Si vous étiez mort en Jésus-Christ par la foi, auriez-vous de quoi vous inquiéter? Auriez-vous quoi que ce soit qui puisse vous troubler? Non. Vous pouvez dire: «Je peux devenir comme cette personne si j’essaie assez fort.» Mais la vie de foi fidèle n’est pas possible seulement en essayant, mais elle est possible en croyant en toute la Parole de Dieu. Cela commence par la mort en Jésus-Christ. Par nous-mêmes, nous ne pouvons pas avoir cette foi, mais elle vient en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. En d’autres termes, quand nous ne pouvons rien faire, quand nous sommes morts en Christ, et quand nous avons foi en ce que Dieu agit au travers de nous, c’est alors que nous sommes capables de faire l’œuvre de Dieu. Si notre vieil homme est toujours en vie, Dieu ne peut pas faire Son œuvre au travers de nous. Si vos pensées sont toujours fermement ancrées en vous, alors Dieu ne peut pas vous conduire. C’est la même chose qui se produit lorsque les dirigeants de l’église essaient de conduire certains frères et sœurs, et que même les dirigeants sont incapables de leur parler quand ils sont pleins de leurs propres pensées.
Pensez à cela pendant un instant. Pourquoi pensez-vous que vos dirigeants ne peuvent pas facilement vous regarder dans les yeux bien qu’ils essaient? C’est parce que vos propres pensées vous dirigent. Donc, il est nécessaire que vous disiez oui à ce que vos prédécesseurs dans la foi vous disent, reniant vos propres pensées. Ceux qui ont déterminé qu’ils serviraient le Seigneur après être nés de nouveau disent oui à ce que le Seigneur et leurs prédécesseurs leurs disent et le suivent. Quand nous étions vivants pour nous-mêmes, nous ne pouvions rien faire, mais que se passe-t-il quand nous croyons que nous sommes morts? Nous réalisons que nous ne sommes rien, comme nous-mêmes sommes morts, et nous pouvons grandir par notre foi en le Seigneur.
Pour certains, même s’ils ont reçu la rémission de leurs péchés et font apparemment l’œuvre de Dieu, si leur vieil homme est toujours vivant, ils ne font pas réellement l’œuvre de Dieu mais leur propre œuvre. Quand nous regardons au cœur de certaines personnes, nous voyons qu’il y a encore beaucoup de désirs de ce monde dans leur cœur. Même s’ils font l’œuvre du Seigneur, c’est encore différent. Cependant, si quelqu’un sait qu’il est mort en Christ, alors il peut faire l’œuvre du Seigneur plein d’énergie, par la foi, et en obéissance à Sa volonté.
Nous pouvons sembler être les mêmes ouvriers de Dieu, mais certains servent le Seigneur alors que d’autres se servent eux-mêmes. Il y a ceux qui font l’œuvre de Dieu, mais il y a ceux qui font leur propre œuvre. Même dans l’Eglise de Dieu, vous avez probablement vu des âmes croyant être elles-mêmes élevées et fortes à cause de leurs richesses. Quand on donne une certaine position à ces gens dans l’Eglise, ils se croient au dessus de tous, pensant que personne d’autre qu’eux ne peut aussi bien remplir ce rôle. L’Eglise de Dieu ne confie pas Son œuvre à des gens qui ne sont pas morts et ne vivent pas en Jésus-Christ par la foi.
Quand vous êtes déjà mort en Jésus-Christ, qu’y a-t-il que vous puissiez faire? La seule chose que nous pouvons faire devant le Seigneur c’est prier.
C’est ce qui s’est passé lorsque j’ai implanté une église pour la première fois et est commencé dans le ministère. «Seigneur, il n’y a pas d’argent pour payer la location de l’église. Donne-nous ce loyer.» Il n’y a rien d’autre à faire que de prier ainsi. Que pourrais-je faire? Devrais-je revenir à mon vieil homme et sortir me faire de l’argent, à cause de besoins financiers? Bien sûr, si c’était la volonté du Seigneur pour moi de gagner de l’argent, alors j’irais et je gagnerais de l’argent. Je travaillerais pour de l’argent pendant la journée, et je prêcherais le soir. Je voulais bien faire cela. Mais alors que je dois enseigner à l’école de mission pendant la journée, comment pourrais-je sortir pour gagner de l’argent? Aurais-je dû dire aux étudiants: «Attendez- moi un peu. Je vais sortir pour gagner un peu d’argent, puis je reviendrai pour vous enseigner»? Cela n’a pas de sens. Donc je n’avais d’autre choix que prier. Quand nous avons prié: «Dieu, donne-nous de l’argent s’il te plaît», Dieu a comblé tous nos besoins par le biais de quelqu’un d’autre.
C’est parce que nous-mêmes sommes morts que nous pouvons travailler ainsi; nous ne pourrions pas le faire si nous n’étions pas morts. Si le Seigneur me dit d’aller et de travailler comme ouvrier, alors je le ferai avec joie. Si c’est ce que Dieu me dit, c’est ce que je dois faire. Que cela soit difficile ou facile, si le Seigneur me commande de faire quelque chose, alors c’est cela Son œuvre. Quand les autres le voient, ils peuvent dire: «Comment le travail sur un chantier peut-il être l’œuvre de Dieu? C’est un travail physique», mais je crois que comme je n’ai fait que ce que le Seigneur m’a dit de faire, c’est là Son œuvre. Par là nous pouvons gagner de l’argent, faire des offrandes, payer le loyer, enregistrer des sermons, acheter une presse pour imprimer, publier de la littérature chrétienne – toutes ces activités sont l’œuvre de Dieu en soi. Le comprenez-vous?
Quand le Seigneur nous dit de travailler dur, nous travaillons dur autant que nous pouvons. Nous ne nous occupons pas de ce que les autres peuvent penser. Pour ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, qui sont morts et vivent maintenant une vie nouvelle en Jésus-Christ, il n’y a pas de fierté individuelle dans nos cœurs. Si nous nous consacrons au Seigneur réalisant que nous sommes morts, et disons: «Dieu, je serai reconnaissant à chaque fois que Tu m’utiliseras. Et je te demande de m’utiliser pour Ton œuvre autant que possible», alors en ces temps où il y a peu d’ouvriers, Dieu nous utilisera comme Ses précieux instruments.
Nous avons ces inquiétudes parce que nous pensons que nous sommes vivants, mais nous devons savoir que nos inquiétudes et nos pensées sont aussi mortes en Jésus-Christ. Maintenant, en Christ, nous devons avoir des pensées spirituelles de foi. En Jésus-Christ, nous devons avoir la foi et avoir des rêves de foi. N’est-ce pas vrai? Avons-nous de quoi avoir honte d’avoir reçu la rémission de nos péchés? Tout humain, bien sûr, a des faiblesses et des manques. Mais parce que nous sommes morts en Jésus-Christ, cela n’est pas problématique.
Au contraire, il est plus problématique pour ceux qui sont morts en Jésus-Christ de continuer de mesurer ceci et cela avec les unités de mesure de la chair et de penser en ses termes. Après avoir cru en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous avons d’abord nos propres pensées, et nous sommes donc tentés de nous élever au-dessus des autres saints. Et nous posons certains actes et disons certaines choses qui sont simplement incompréhensibles dans une perspective spirituelle. Mais qu’importe si cela a du sens ou non, puisque ce n’est qu’un corps mort qui parle? Ce n’est pas un problème. Au contraire, ne pas vivre pour l’évangile de l’eau et de l’Esprit est un problème.
Mes chers croyants, quelqu’un qui n’est pas mort en Jésus-Christ s’inquiète de tout ce qu’il voit. Quand il est constamment inquiet de ce que les autres pourraient lui dire, comment peut-il vivre ainsi? Il peut difficilement dormir. Avez-vous perdu le sommeil à cause de paroles dites contre vous? C’est parce que votre ego était toujours vivant et votre estime de vous-mêmes étaient toujours là. Par contre, si votre ego est mort en Jésus-Christ par la foi, vous ne vous occuperez même pas de quelqu’un qui vous maudirait. Nous pensons à ce qu’est la volonté de Dieu, et nous hésitons s’il semble que Sa volonté rencontre des oppositions, mais l’œuvre de Dieu ne peut pas s’arrêter à cause de nos faiblesses. Parce que nous sommes morts avec Christ et avons reçu une vie nouvelle en Lui, nous pouvons tout faire, tant que la volonté du Seigneur est accomplie.
C’est par la foi que nous mourrons avec Christ et vivons avec Christ. «Ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi.» Nous sommes morts en Jésus-Christ et c’est notre Seigneur qui vit en nous. Notre vie de foi se porte bien seulement quand nous sommes morts. Bien que notre fierté puisse être blessée, comme nous sommes le peuple de Dieu et Ses propres enfants, peu importe ce qui nous arrive, tant que nous ne désobéissons pas à la volonté du Seigneur dans nos vies.
Par rapport à l’œuvre de Dieu, nous sommes vivants, et notre vieil homme est mort. Bien que nous puissions être mal polis dans nos conversations, nous devons faire l’œuvre de Dieu selon Sa volonté. Aussi longtemps que l’œuvre de Dieu est concernée, nous voulons Lui obéir, renoncer à nous-mêmes et Le suivre par la foi. En Jésus-Christ, notre ego humain est mort.
Je vous exhorte, vous lecteurs de ce livre: avant tout, le fait que vous lisiez ce livre vient de la grâce de Dieu, non de vos propres désirs. Il est donc inutile d’y ajouter vos propres pensées et vous dire: «C’est le vrai évangile dont la Bible parle. Que dois-je faire après y avoir cru? Dois-je quitter mon emploi pour vivre pour cet évangile désormais?» Tout ce que vous devez faire c’est croire que vous êtes mort en Christ et revenu à la vie en Jésus-Christ, et suivre le Seigneur.
Maintenant, nous n’avons pas à nous inquiéter. Dieu vous a appelé pour faire de vous Ses ouvriers et vous utiliser comme Ses instruments de justice, non pour faire un personnage qui a du succès dans ce monde. Dieu vous a-t-Il appelé pour que vous soyez riche et célèbre, comme certaines églises? Dieu vous a-t-Il appelé pour vous élever, vous édifier?
Mes chers croyants, ne vous inquiétez pas. C’est quand notre foi est faible et jeune que nous pensons devoir nous occuper de nous, nous développer, et penser à notre avenir, mais tout cela est en Jésus-Christ. Nous devons rejeter l’inquiétude par la foi en Jésus-Christ.
Mes chers croyants, c’est quand vous êtes mort que vous pouvez suivre le Seigneur. Vous ne pouvez pas Le suivre si votre ego n’est pas mort. Je parle à vous les chrétiens nés de nouveau qui croient que leurs péchés ont été transférés sur Jésus, qu’ils sont morts quand Jésus-Christ mourut à la Croix, et qui ont échappé à la condamnation. Ce n’est pas votre vieil homme que Dieu a appelé. Si vous croyez en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, vous avez déjà transféré vos péchés sur Jésus, êtes mots avec Lui, et ramenés à la vie.
Mes chers croyants, Paul confesse: «Christ vit en moi.» Nous avons loué Dieu et dansé sur ces paroles. Et je crois que si nous louons Dieu par la foi, Il sera honoré. Dieu aime que vous L’adoriez par la foi avec vos cœurs, non vos lèvres. Quand vous vous rappelez bien de ce passage et le chantez bien, pourquoi ne réalisez-vous pas que vous êtes mort et revenu à la vie en Christ? Pourquoi vous fâchez-vous si vite, même si vous dites que vous êtes mort?
Quelle différence qu’un corps mort soit respecté ou insulté? Pour ce mort, cela ne change rien, parce qu’il est mort. Si quelqu’un trouve l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et défie et dépite le nom de Jésus-Christ, cela peut justifier que l’on s’énerve, mais des insultes contre nous personnellement nous laissent complètement insensibles.
Nous devons réaliser que nous sommes morts en Christ. Et réaliser que nous vivons en Christ. Si nous sommes croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, laissant le reste, nous devons savoir au moins ces deux choses. La raison pour laquelle l’apôtre Paul a travaillé avec force est sa foi en sa mort en Christ et sa vie en Christ. «J’ai été crucifié avec Christ.» Croyant en cette Parole, il se savait mort, et croyant qu’il était revenu à la vie en Christ, il pouvait travailler avec force. «Si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi.» C’est par la foi en Jésus-Christ que nous mourrons et vivons en Lui. C’est la foi des chrétiens. Croyez-vous en l’évangile de l’eau et de l’Esprit? Vous devez aussi croire que vous êtes mort et ressuscité avec Christ dans la vérité de cet évangile.
Il est écrit: «Le juste vivra par la foi» (Romains 1:17). Comme nous sommes morts en Christ par la foi, il n’y a rien à faire, nous ne pouvons que vivre par la foi. Par quoi vivons-nous, frères et sœurs? Par quelle foi vivons-nous? Pouvons-nous nous conduire nous-mêmes? Nous protéger? Personne ne le peut. Mais notre Seigneur est plus que capable.
«Je t’aime, ô Eternel, ma force. Éternel, mon rocher, ma forteresse, mon libérateur! Mon Dieu, mon rocher, où je trouve un abri! Mon bouclier, la force qui me sauve, ma haute retraite!» (Psaumes 18:1-2). Les psalmistes louaient Dieu et Le prenaient pour leur force, car leur ego était mort. Nous aussi pouvons Le prendre pour notre force. Parce que Christ vit en nous, nous pouvons le faire. Le croyez-vous?
Mes chers croyants, au moment où nous avons cru en l’évangile de l’eau et de l’Esprit et reçu la rémission des péchés, nous sommes morts avec Christ. Comment un mort peut-il penser au passé? Le mort en Christ ne peut rien faire.
«Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles» (2 Corinthiens 5:17). Une fois que j’ai reçu la rémission de mes péchés, ma vie a changé. Mes anciennes relations furent annulées, et je devais bâtir de nouvelles relations. Les amitiés aussi devaient se reconstruire. En d’autres termes, je devais rebâtir mes amitiés à la lumière de l’évangile de l’eau et de l’Esprit parce que mes amis me voyaient tel que j’étais auparavant.
«Eh, vous devriez recevoir la rémission de vos péchés.»
«De quoi parles-tu?»
«N’avez-vous pas de péché dans votre cœur? Vous avez besoin de la rémission de vos péchés.»
Donc j’ai rebâti mes amitiés, renouvelé et réappris par la foi. Tout est devenu nouveau pour moi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. La même chose se passe pour vous. Ce n’est pas moi seul, mais tous ont changé en recevant la rémission de leur péché. N’est-ce pas? Vous avez tellement changé.
Combien êtes-vous différent maintenant de votre vieil homme? A quel point votre vieil homme a-t-il disparu? Si nous savons que nous sommes morts par la foi, Christ nous rebâtit en fonction de notre foi. Si, par contre, vous ne croyez pas être mort, Dieu vous brisera. Il continuera à le faire. Cependant, si vous croyez en la Parole et obéissez dès le départ, Dieu vous reconstruira comme une nouvelle créature.
Je ne pesais que 53 kg auparavant. Jour ou nuit, je ne dormais pas bien, et je ne pouvais pas prendre de poids. J’étais si occupé à étudier, rechercher, prier, et faire un million de choses que je ne dormais presque pas. Dès le petit matin, quand tout le monde dormais encore, j’allais lire mes cours. Les gens mettent leurs livres dans une bibliothèque, moi je mettais les livres lus dans une boite, et de nouveaux livres dans la bibliothèque. Je les ai lus encore et encore, et priais en étudiant.
Suis-je différent maintenant? Bien sûr, je lis toujours la Bible et je prie, mais je suis différent de celui que j’étais. D’abord, j’ai pris du poids et suis en bonne santé. Je pèse plus de 70 kg maintenant. Avant, comme j’avais des péchés, je ne pouvais pas dormir à force de faire des prières de repentance et de chercher le moyen de surmonter le péché, mais j’ai maintenant le temps de dormir, car j’ai la paix depuis que j’ai reçu la rémission des péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Maintenant, je ne prie plus pour ma propre chair, mais pour l’œuvre du Seigneur.
Après avoir cru en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, j’ai vu beaucoup de changements. J’avais des péchés, bien que croyant en Jésus comme mon Sauveur. Mais maintenant je connais et crois en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et n’ai plus de péché. Je lisais mais ne comprenais pas la Parole de Dieu, donc je lisais beaucoup de livres. Après les collections de sermons, l’exégèse, les commentaires, je prenais des ressources pour mes sermons. Je préparais un sermon pendant toute la nuit parce que je devais chercher toutes sortes de références.
Combien ais-je changé? Tout a changé. Notre vieil homme est mort maintenant, et vous et moi vivons avec Christ par notre foi en le Seigneur. Nous vivons par la foi parce que nous sommes déjà morts avec Jésus-Christ.
Croyez-vous en la Parole de Dieu? En croyant en la Parole de Dieu, si vous avez des problèmes, cherchez-vous autre chose à faire? Même après avoir reçu la rémission de mes péchés, il y a un temps où je m’inquiétais de la façon dont je ferais ma vie. Je m’inquiétais devant Dieu: «Que vais-je manger, boire, comment vivrais-je désormais, et comment servirais-je le Seigneur?» Mes inquiétudes de la chair ne s’arrêtaient pas là. Quand je m’inquiétais pour moi-même, je ne pouvais trouver de solutions à cela. C’était assez pathétique, comme je pensais à la façon dont je ferais ma vie. La seule chose que mes pensées ont trouvée était de faire des affaires pour faire ma vie. J’en suis arrivé à cette idée parce que j’imaginais que je pourrais faire des affaires pendant un temps, puis passer le reste de la journée pour le Seigneur. Mais cette pensée me rendait mal à l’aise et triste.
Je ne trouvais pas de réponse avec mon mode de pensée. Mais le Seigneur a ouvert mes yeux par Sa Parole. Quand j’ai lu la Bible, j’ai trouvé la vérité selon laquelle j’étais déjà mort avec Jésus-Christ. Par la Parole de Dieu, j’ai pu voir si j’étais vivant ou mort. Et là Dieu en moi disait: « J'ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi» J’ai réfléchi à ce passage de Galates 2:20. Puis j’ai réalisé: «Puisque j’ai été crucifié avec Christ, je dois aussi être mort avec Jésus-Christ à la Croix. Si je suis mort, de quoi s’inquiéter? Ah, mon ego est toujours vivant en moi.» J’ai découvert alors que ces inquiétudes ne venaient que de mes pensées charnelles.
Mes chers croyants, nous savons tous qu’un corps mort ne peut rien faire, mais il faut du temps pour réaliser cela. Mais une fois que j’ai réalisé: «En le Seigneur, il n’y a rien que je puisse faire maintenant. Penser à moi est inutile», j’ai cessé de m’inquiéter de la façon dont j’allais faire ma vie. Au lieu de penser à moi-même, je pensais seulement à la façon dont l’évangile du Seigneur pourrait être prêché. Et nous avons tous besoin de cette foi aussi.
Dès lors, j’ai fait l’œuvre de Dieu en m’appuyant sur ma foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, priant: «Je crois en Toi, Seigneur. Donne-moi ce qui m’est nécessaire. Je te servirai entièrement.» C’est parce que si j’avais continué à m’inquiéter sur la façon de faire ma vie, mon âme serait morte d’incrédulité. C’est parce que notre vieil homme n’est pas mort en Jésus-Christ que l’incrédulité fait surface. N’avez-vous pas ces inquiétudes maintenant? L’incrédulité vient dans vos cœurs parce que vous n’êtes pas réellement mort. Une fois que votre cœur croit que vous êtes mort, et une fois que vos pensées réalisent que vous êtes mort, vous ne vous inquiétez plus au sujet de vous-mêmes. C’est comme si le vent s’arrêtait et qu’il y avait un grand calme comme sur la Mer de Galilée lorsque Jésus menaça le vent et dit: «Silence! Tais-toi:», qu’un grand calme règne sur votre cœur lorsque vous saisissez ce passage qui dit: « J'ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi» Vous ne devez pas vous inquiéter pour vous-mêmes désormais.
Les hommes doivent être rationnels et doivent chercher la vérité et y croire rationnellement. Comme nous ne sommes pas des animaux, nous devons penser à nous rationnellement. Nous savons très bien que parce que nous sommes morts en Jésus-Christ, il n’y a rien à faire par nous-mêmes. Alors nous prions de tout cœur: «Seigneur, aide-moi. Aide-moi à faire Ton œuvre. Je suis insuffisant et faible. Mais permets-moi de faire Ton œuvre.» Ces prières sincères viennent de nos cœurs. «Dieu, je suis insuffisant. Si Tu veux m’utiliser, alors bien que je sois insuffisant, utilise-moi comme Ton instrument.» Nous ferons ce genre de prière sincère.
«Et qu’il ne soit pas fait selon ma volonté, mais selon Ta volonté, conduis-moi ô Dieu.» Nous confions tout à Dieu. Dès lors, nous sommes reconnaissants si Dieu nous permet de faire une œuvre même moindre, et nous faisons Son œuvre avec diligence. Parce que nous avons été crucifiés avec Christ, ce n’est pas par notre propre force que nous vivons, mais par la force du Seigneur, car Christ vit maintenant en nous. Et c’est pour le Seigneur que nous vivons nos vies dans la chair. Nous vivons par la foi au Fils de Dieu qui, par Son amour pour nous, fut crucifié à notre place et nous a sauvés.
Nous devons ouvrir nos yeux spirituels. Nous devons voir si notre vieil homme est mort ou vivant en Christ. Nous pouvons aller de l’avant avec la Parole uniquement si nous confirmons la Parole selon laquelle notre vieil homme est mort en Christ. Nous allons quand la Parole dit: «Allez», nous nous arrêtons quand la Parole dit: «Stop», et nous vivons par la foi croyant ce que la Parole nous dit. Beaucoup de gens disent qu’ils ne peuvent croire la Parole de Dieu, mais j’y crois. Tout le monde entier peut ne pas croire en ce que la Parole de Dieu nous enseigne, mais j’y croirai toujours. Ce n’est pas moi-même que je crois, ni mes propres pensées, mais c’est la Parole de Dieu que je crois. J’y crois parce que la Parole de Dieu est vraie.
Si je ne vous parlais que de moi-même, me feriez-vous confiance? Sûrement pas. Et je ne pourrais même pas parler avec assurance. Mais la raison pour laquelle je peux prêcher l’évangile de par le monde avec assurance c’est que je crois en le Seigneur et en Sa Parole. Des gens se demandent si l’évangile de l’eau et de l’Esprit est vrai, mais quand j’ouvre la Parole de Dieu et leur prêche exactement en accord avec la Parole, ces gens reconnaissent et reçoivent la rémission des péchés. Ils reçoivent la rémission des péchés parce que l’évangile de l’eau et de l’Esprit n’est pas mon propre enseignement mais celui de la Parole de Dieu.
Quand le peuple d’Israël traversa la Mer Rouge, les Egyptiens qui avaient défié Dieu par leur incrédulité se noyèrent. Mais le peuple d’Israël, qui marchait en croyant en la Parole de Dieu, traversa la Mer Rouge. Nous devons vivre nos vies de foi en réalisant que nous sommes déjà morts en Christ. Ce n’est pas qu’une hypothèse.
Mes chers croyants, beaucoup d’entre vous allez probablement aux réunions de prière et lisez la Bible régulièrement, mais il peut y en avoir qui ont toujours des inquiétudes et des regrets pour eux-mêmes. Mes chers croyants, ne vous inquiétez de rien. Ce temps n’a pas assez d’ouvriers. Donc si vous croyez vraiment en l’évangile de l’eau et de l’Esprit et avez reçu la rémission de vos péchés, reconnaissez par la foi que vous êtes déjà mort. Seuls ceux là sont utilisés par Dieu comme Ses ouvriers. Le comprenez-vous? Quelqu’un dont l’ego n’est pas mort ne peut pas être utilisé comme un ouvrier de Dieu. Peu importe que quelqu’un soit doué, il ne peut pas être utilisé sans être mort. Dieu n’utilise que les morts à eux-mêmes comme Ses instruments.
Mes chers croyants! Quel est le statut des serviteurs de Dieu? Ce sont des serviteurs qui servent leur Maître. Qui d’autre que les humbles peut devenir serviteur? Un serviteur dit toujours oui au Seigneur, même quand Il dit: «Va et nettoie la cour», «Lave la façade aujourd’hui», ou «Va et escorte les invités.» Ces choses se font seulement si un serviteur laisse ses propres pensées; comment pourrait-il faire l’œuvre de Dieu avec ses propres pensées? Le même principe s’applique à nous. Seuls ceux dont l’ego est mort en Jésus-Christ peuvent devenir les serviteurs qui suivent le Seigneur à chaque fois qu’Il leur parle. Quiconque n’est pas mort en Christ ne peut pas être serviteur de Dieu.
Mes chers croyants, combien de temps vous inquiéterez-vous de vous-mêmes? Quand nous sommes déjà morts en Jésus-Christ, qu’y a-t-il pour nous faire douter et craindre pour nous-mêmes? Arrêtez de vous inquiéter maintenant. Arrêtez en mettant votre foi en la Parole de Dieu: «J’ai été crucifié avec Christ» (Galates 2:20). Tout est effacé par ce seul passage. Quand nous mourrons en Christ, nous sommes en paix. C’est pour cela que nous sommes de nouvelles créatures.
Nos sœurs sont particulièrement promptes à être jalouses des progrès spirituels d’un autre et de juger de ce qui se passe sous leurs yeux. Mais je vous encourage à avoir des yeux qui voient loin. Vous devez avoir des yeux qui voient loin par la foi en le Seigneur. Arrêtez de vous en faire pour ce qui est immédiatement devant vous, et regardez plus loin pour prendre les bonnes décisions spirituelles tout au long de votre vie. Vous connaîtrez alors l’ordre spirituel dans l’Eglise de Dieu, discernerez les choses spirituelles des charnelles, et grandirez spirituellement jour après jour comme bon serviteurs de Dieu.
Ne vous inquiétez pas d’être utilisé ou non par le Seigneur. Ne vous inquiétez pas de votre avenir. Ne soyez pas inquiet de ce que l’on vous respecte ou non. Arrêtez de vous en faire pour ce genre de soucis charnels. Soyez simplement le peuple de la foi qui regarde de l’avant.
Notre caractère est au mieux lorsque nous croyons en la Parole de Dieu et demeurons en elle. Des gens ont besoin de réaliser combien ils sont trompés. Ils pensent qu’ils seront respectés s’ils essaient de s’élever eux-mêmes selon la doctrine de la sanctification. Il en va de même pour vous aussi, si vous ne croyez pas en la Parole de Dieu. Alors vous ne pouvez que vivre une vie orgueilleuse. Si vous n’êtes pas encore mort vis à vis de la Parole de Dieu, vous ne pouvez pas voir clairement ce qui est de Dieu, comme si une feuille de papier vous empêchait de voir. S’il y a un papier devant vos yeux, peu importe qu’il soit fin, la vérité est voilée.
Mes chers croyants, vous devez réaliser qu’en croyant en la Parole de Dieu, vous avez été crucifié avec Christ. C’est seulement quand vous réalisez cela que vous pouvez mener votre vie de foi comme il faut.
Galates 2:20 dit: «J’ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi.» La foi de l’apôtre Paul est contenue dans ce passage. Ce passage, en d’autres termes, contient tout au sujet de notre foi, de notre vie devant le Seigneur, et du genre de foi que nous devons avoir.
Mes chers croyants, croyez-vous en la Parole de Dieu? Si oui, vous êtes des gens remarquables. Vous êtes qualifiés pour devenir serviteurs de Dieu. La foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit vainc toutes les hypothèses. Toutes les hypothèses étant enlevées, nous vivons par notre foi en le Seigneur.
Comme Paul dit: «si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi.» Vous et moi vivons par la foi – par notre foi en le Seigneur, par notre foi en la rémission des péchés, par notre foi en ce que le Seigneur nous aidera et agira dans nos vies. C’est par la foi en le Seigneur que nous pouvons vraiment triompher.
Je rends grâces au Seigneur de nous avoir donné l’évangile de l’eau et de l’Esprit.