Sermons

Sujet 15: Galates

[PARTIE 2-5] Nous sommes justifiés par une foi pure (Galates 2:11-21)

Nous sommes justifiés par une foi pure
(Galates 2:11-21)
«Mais lorsque Céphas vint à Antioche, je lui résistai en face, parce qu’il était répréhensible. En effet, avant l’arrivée de quelques personnes envoyées par Jacques, il mangeait avec les païens; et, quand elles furent venues, il s’esquiva et se tint à l’écart, par crainte des circoncis. Avec lui les autres Juifs usèrent aussi de dissimulation, en sorte que Barnabas même fut entraîné par leur hypocrisie. Voyant qu’ils ne marchaient pas droit selon la vérité de l’Évangile, je dis à Céphas, en présence de tous: Si toi qui es Juif, tu vis à la manière des païens et non à la manière des Juifs, pourquoi forces-tu les païens à judaïser? Nous, nous sommes Juifs de naissance, et non pécheurs d’entre les païens. Néanmoins, sachant que ce n’est pas par les œuvres de la loi que l’homme est justifié, mais par la foi en Jésus-Christ, nous aussi nous avons cru en Jésus-Christ, afin d’être justifiés par la foi en Christ et non par les œuvres de la loi, parce que nulle chair ne sera justifiée par les œuvres de la loi. Mais, tandis que nous cherchons à être justifiés par Christ, si nous étions aussi nous-mêmes trouvés pécheurs, Christ serait-il un ministre du péché? Loin de là! Car, si je rebâtis les choses que j’ai détruites, je me constitue moi-même un transgresseur, car c’est par la loi que je suis mort à la loi, afin de vivre pour Dieu. J’ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi. Je ne rejette pas la grâce de Dieu; car si la justice s’obtient par la loi, Christ est donc mort en vain.»
 
 
Avant de commencer mon sermon sur ce passage, lisons ensemble Galates 5:2-3: «Voici, moi Paul, je vous dis que, si vous vous faites circoncire, Christ ne vous servira de rien. Et je proteste encore une fois à tout homme qui se fait circoncire, qu’il est tenu de pratiquer la loi tout entière.» Je vous ai demandé de lire Galates 5:2-3 pour que nous examinions l’arrière-plan et la raison pour laquelle l’apôtre Paul écrit aux Galates, puis je procèderai à mon sermon sur le chapitre 2.
A quel problème les églises de Galatie ont-elles fait face? A la différence de l’église Corinthienne, le problème des églises Galates était la circoncision. Dans les églises Galates, beaucoup étaient circoncis, et beaucoup insistaient aussi sur la circoncision physique. En d’autres termes, dans les églises de Galatie, il y avait des gens qui insistaient sur la circoncision, soutenant que quiconque venait dans leurs églises devait être circoncis. Cela fut une affaire importante pour l’apôtre Paul.
Le peuple d’Israël croyait qu’être circoncis était le signe comme quoi ils étaient de la descendance d’Abraham, c’est-à-dire le peuple de Dieu. Mais le problème c’est que dans ces églises de Galatie, il y avait des Juifs et des Gentils ensembles. Ainsi lorsque certains insistaient sur la circoncision, beaucoup l’étaient effectivement. Voyant ce qui se passait dans les églises Galates, l’apôtre Paul vit que cela pouvait devenir un grand problème s’il restait comme il était. C’est pour cela qu’il devait exhorter les croyants Galates par cette épître. Comme nous l’avons lu, Paul dit: «Si vous vous faites circoncire, Christ ne vous servira de rien.» Par ce passage, Paul dit: «Si vous vous faites circoncire, à quoi vous profitera Christ? Etes-vous devenu le peuple de Dieu en étant circoncis? Si oui, alors qu’à fait Jésus-Christ pour vous?»
Effectivement, la circoncision n’a pas de bénéfice. Au contraire, elle retranche de la grâce de Dieu. Paul dit: «Ceux qui insistent sur la circoncision de la chair et ceux qui cherchent à être circoncis physiquement ont le devoir de suivre toute la Loi de Dieu. Cela signifie que vous devez garder toute la Loi, mais pouvez-vous vraiment le faire?» Donc l’apôtre Paul, en d’autres termes, écrit une lettre d’édification aux circoncisionistes des églises de Galatie. Les Epîtres Pauliniennes traitaient les problèmes spirituels de chaque église, et pour ce qui concerne les églises de Galatie, Paul écrit cette épître aux Galates à cause de ceux qui clamaient pouvoir devenir le peuple de Dieu en étant circoncis dans la chair.
En examinant le passage des Ecritures d’aujourd’hui avec cette compréhension du contexte, nous pouvons saisir plus clairement ce que nous dit ce passage.
Relisons Galates 2:11-13: «Mais lorsque Céphas vint à Antioche, je lui résistai en face, parce qu’il était répréhensible. En effet, avant l’arrivée de quelques personnes envoyées par Jacques, il mangeait avec les païens; et, quand elles furent venues, il s’esquiva et se tint à l’écart, par crainte des circoncis. Avec lui les autres Juifs usèrent aussi de dissimulation, en sorte que Barnabas même fut entraîné par leur hypocrisie.»
Paul dit ici que lorsque Pierre est venu à Antioche, il lui résista en face, parce que Pierre devait être repris. Quel reproche Paul fait-il à Pierre? Pierre avait été hypocrite. Alors, en quoi Pierre a-t-il été hypocrite? Lorsque Pierre a mangé avec les gentils. Certains hommes envoyés par Jacques vinrent vers Pierre, et ces hommes étaient des circoncisionistes. Les circoncisionistes étaient ceux qui, tout en croyant en Jésus, insistaient pour que les croyants soient circoncis. Donc quand les circoncisionistes sont venus, ayant peur d’eux, Pierre arrêta de manger avec les Gentils et s’enfuit. C’est pour cela que Paul, voyant ceci, le reprocha à Pierre. Quand nous examinons le passage des Ecritures d’aujourd’hui, nous voyons que Pierre avait si peur des circoncisionistes que lorsqu’ils vinrent pendant qu’il mangeait et était en communion avec les gentils, il s’est enfui devant eux.
Les circoncisionistes, que même Pierre craignait, continuaient à soutenir que même les saints devaient être circoncis pour faire partie du peuple de Dieu. Et clamant que les incirconcis n’étaient pas qualifié pour être le peuple de Dieu, ils les poussaient à être circoncis physiquement comme l’était Abraham. Quelle était la base d’un tel argument? La notion selon laquelle seuls les circoncis étaient approuvés comme le peuple de Dieu. C’est parce que Pierre connaissait ces circoncisionistes qu’il s’éloigna.
Cela montre que les circoncisionistes avaient une grande influence dans l’Eglise. Il arriva donc que beaucoup de croyants des églises de Galatie se firent circoncire. L’apôtre Paul était touché. Il était exaspéré parce que les circoncisionistes avaient une telle influence qu’il semblait ne pas y avoir de moyen de les arrêter. Même Pierre s’était enfui. Les circoncisionistes insistaient sur le fait qu’alors que les gens devaient croire en Jésus, tous les hommes devaient aussi être circoncis, et ils ne reconnaissaient pas les incirconcis, même s’ils étaient des saints. Ils exaltaient seulement les circoncis.
Regardons maintenant Galates 2:14-16: «Voyant qu’ils ne marchaient pas droit selon la vérité de l’Évangile, je dis à Céphas, en présence de tous: Si toi qui es Juif, tu vis à la manière des païens et non à la manière des Juifs, pourquoi forces-tu les païens à judaïser? Nous, nous sommes Juifs de naissance, et non pécheurs d’entre les païens. Néanmoins, sachant que ce n’est pas par les œuvres de la loi que l’homme est justifié, mais par la foi en Jésus-Christ, nous aussi nous avons cru en Jésus-Christ, afin d’être justifiés par la foi en Christ et non par les œuvres de la loi, parce que nulle chair ne sera justifiée par les œuvres de la loi.»
L’apôtre Paul reprend Pierre pour son hypocrisie, disant: «Si toi qui es Juif, tu vis à la manière des païens et non à la manière des Juifs, pourquoi forces-tu les païens à judaïser?» Et Paul dit qu’un homme ne peut pas être justifié par les œuvres de la Loi. En disant cela, Paul cherchait à corriger l’erreur des circoncisionistes par sa foi en Jésus-Christ. Alors que les circoncisionistes devenaient influents, Paul voulait les défier et corriger leurs erreurs, et une telle occasion s’est présentée ici. L’apôtre Paul commence par reprendre Pierre en premier, mais il étend son discours à une critique des erreurs et des fautes des circoncisionistes.
Il déclare d’abord: «Un homme n’est pas justifié par les œuvres de la loi.» Ici, Paul fait des «œuvres de la Loi» l’objet de sa critique parce qu’il voulait souligner le point selon lequel on ne devient pas juste en étant circoncis. La Loi elle-même est importante et au contenu étendu. Dans les églises de Galatie, il y avait des Juifs, et parmi ces Juifs se trouvaient des circoncisionistes qui disaient que les saints ne pourraient faire partie du peuple de Dieu que s’ils étaient circoncis physiquement. C’est pour cela que Paul leur dit ici: «Ce n’est pas par les œuvres de la Loi que les gens deviennent purs et font partie du peuple de Dieu, mais c’est seulement en croyant en Jésus-Christ qu’ils sont justifiés.» Si ce n’était pas le cas, personne ne serait sans péché devant Dieu. En d’autres termes, Paul reprenait les circoncisionistes, expliquant que c’est en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit que nous sommes justifiés.
Au temps de l’Eglise Primitive, il y avait des gens qui soutenaient la circoncision dans l’Eglise de Dieu. Ils continuaient à dire que les croyants ne deviendraient le peuple de Dieu qu’à condition d’être circoncis. Ici, nous devons considérer l’implication de cette incidence. Alors, de nos jours, à quoi pouvons-nous appliquer ce cas de la circoncision? Nous pouvons l’appliquer à la foi de ceux qui croient que leurs péchés sont expiés quand ils font des prières de repentance. Les avocats de la prière de repentance aujourd’hui clament que lorsqu’un homme commet un péché après avoir cru en Jésus, ce péché peut être effacé s’il fait des prières de repentance.
Alors, nos péchés sont-ils vraiment expiés par des prières de repentance? Paul dit qu’un homme n’est pas justifié par les œuvres de la Loi, alors, les péchés de quelqu’un peuvent-ils vraiment être expié par ses prières de repentance? Non, il peut se sentir bien pour un moment après sa prière, mais ses péchés ne sont pas expiés par ces prières de repentance. C’est ce que Paul dit: «Un homme n’est pas justifié par les œuvres de la Loi.» Nous devons réaliser que cela ne se produit que par la foi en Jésus-Christ au travers de la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Ainsi, Paul dit: «nous aussi nous avons cru en Jésus-Christ, afin d’être justifiés par la foi en Christ et non par les œuvres de la loi» (Galates 2:16).
Je continue à traiter ce sujet répétitivement parce que tant de chrétiens de par le monde croient que leurs péchés sont expiés quand ils font des prières de repentance. Leur insistance n’est pas conforme à la Parole de Dieu, mais en dépit de cela les prières de repentance sont devenues prépondérantes parmi les églises dans le monde. Cette foi n’est autre que celle des légalistes circoncisionistes, et c’est la même que les adhérents d’aujourd’hui aux prières de repentance. Ces gens sont hypocrites, et essayer d’effacer leurs péchés par leurs prières de repentance est une faute devant Dieu. Cependant, beaucoup de chrétiens dans le monde entier, et même certains croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit n’en sont pas encore conscients.
Prétendre qu’un homme est justifié par ses prières de repentance ou par la sanctification incrémentale est la même erreur que celle des circoncisionistes du passage des Ecritures d’aujourd’hui, qui s’appuyaient sur la circoncision physique pour faire partie du peuple de Dieu. Donc, c’est un non sens de croire que l’on doit d’abord croire en le sang de Jésus sur la Croix, puis que les péchés commis par la suite sont expiés en faisant des prières de repentance. La Bible déclare clairement: «ce n'est pas par les œuvres de la loi que l'homme est justifié, mais par la foi en Jésus-Christ» (Galates 2:16). En d’autres termes nous sommes seulement justifiés parce que nous croyons que Jésus-Christ a expié nos péchés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et ce n’est pas en faisant des prières de repentance ou en étant circoncis dans la chair que nous sommes sans péché. Ce n’est jamais le cas. C’est ce que l’apôtre Paul dit ici.
Sur un million de chrétiens dans ce monde, combien selon vous savent vraiment que leurs péchés ne sont pas expiés par leurs prières de repentance? Ce ne sont pas des prières de repentance que doivent faire les justes, mais c’est une vraie confession et une repentance réelle qui est nécessaire. Les prières de repentance d’aujourd’hui sont reconnues comme un rituel par lequel il faut passer pour croire en le Seigneur et Le suivre. Tout comme les Catholiques croient qu’ils peuvent être purifiés de leurs péchés par le sacrement de la confession, beaucoup de Protestants croient à tort que leurs péchés sont effacés par leurs prières de repentance. Parce que tous les Chrétiens dans le monde entier sont comme cela, ils n’ont aucune idée de l’erreur de cette croyance. Certains ont peut être de la connaissance, mais ils sont incapables de préciser cela clairement sur une base et dans des termes bibliquement solides.
Ce n’est pas en faisant des prières de repentance que l’on devient pur, mais c’est en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit que les péchés sont rendus blancs comme neige. Qui, parmi les chrétiens d’aujourd’hui, peut dire que s’appuyer sur les prières de repentance est une croyance erronée? Il est mauvais d’essayer d’effacer le péché par les prières de repentance, mais qui peut le souligner? Comme les prières de repentance ont été officiellement sanctionnées dans le Christianisme d’aujourd’hui comme un procédé de purification des péchés, en montrer l’erreur c’est demander une réforme de la foi qui est encore plus significative que lorsque Luther a commencé à parler contre la Papauté et insuffla la Réforme. Les gens croient que pour effacer les péchés qu’ils ont commis après avoir cru en le sang de la Croix, il n’y a pas d’autre moyen que de faire des prières de repentance, mais Paul nous dit ici combien c’est erroné. Tout chrétien dans le monde doit comprendre ce que l’apôtre Paul dit aux églises Galates: «si vous vous faites circoncire, Christ ne vous servira de rien» (Galates 5:2).
Les chrétiens de par le monde essaient de recevoir la rémission de leurs péchés par des prières de repentance. N’est-ce pas une erreur? Indépendamment de votre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, si vous professez croire en Jésus comme votre Sauveur, vous devez réaliser que la croyance selon laquelle vous pouvez être remis de vos péchés par vos prières de repentance consiste à être retranché de Christ – en fait, vous êtes déjà détaché de Christ.
Parmi les Juifs, les hommes étaient approuvés comme faisant partie du peuple de Dieu s’ils étaient circoncis. Dès que les hommes Juifs étaient circoncis physiquement, ils étaient reconnus comme tels. Qu’en est-il des Juifs incirconcis? Ils n’étaient pas traités comme des Juifs. Pour le peuple Juif, la circoncision était le signe du peuple de Dieu. En effet, Dieu avait promis dans l’Ancien Testament: «Je serai ton Dieu et le Dieu de tes descendants, mais toi et tes descendants serez circoncis.» Donc il est dit dans l’Ancien Testament que la circoncision est le signe d’appartenance au peuple de Dieu.
Au temps du Nouveau Testament, alors, que dit l’apôtre Paul en Romains 2 ? Il dit: «La circoncision est celle du cœur» (Romains 2:29). Il dit que ce n’est pas dans la chair que l’on doit être circoncis, mais dans le cœur. En croyant que Jésus-Christ a expié nos péchés par Son baptême et le sang versé, nous devons être circoncis spirituellement dans nos cœurs par notre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. En d’autres termes, nous devons recevoir le salut en croyant du cœur que Jésus a pris tous nos péchés en étant baptisé par Jean-Baptiste, mourut à la Croix, et nous a sauvés de tous les péchés du monde.
C’est parce que Jésus-Christ est venu sur cette terre et nous a sauvés des péchés du monde par l’évangile de l’eau et de l’Esprit que nous sommes sauvés en croyant en cette vérité; ce n’est pas par nos propres prières de repentance que nos péchés sont effacés. Parce qu’Il nous a sauvés parfaitement par Son acte de justice, nous avons été sauvés par notre foi en cet évangile parfait, sommes devenus le peuple de Dieu, sans péché et unis à Christ, et sommes justifiés. Il n’y a pas d’autre moyen de devenir Son peuple que celui là. Aucun saint ne peut expier son péché par des prières de repentance, et on ne peut pas faire partie du peuple de Dieu en étant circoncis dans la chair. Croire autrement est un non sens.
Votre circoncision spirituelle vient de votre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, non par d’autres œuvres de vous-mêmes. Quand vous croyez en Jésus-Christ comme votre Sauveur, et quand vous croyez que Jésus vous a sauvé en étant baptisé, mourant à la Croix, et ressuscitant des morts, vous pouvez recevoir la rémission de vos péchés une fois pour toutes. Il n’y a pas d’autre moyen de recevoir la rémission de vos péchés que de croire que Jésus-Christ a expié vos péchés. Dieu ne nous a jamais donné d’autre moyen.
Peu importe combien des chrétiens ont été pleins d’inspiration, peu importe combien ils ont eu de visions, et peu importe combien ils ont entendu la voix du Seigneur dans leurs rêves ou même éveillés, tout cela est inutile. Peu importe la diligence avec laquelle on peut faire des prières de repentance à Jésus, la fidélité avec laquelle on peut aller aux réunions de prière, et la circoncision légaliste qu’on a faite, ces choses n’ont rien à voir avec le salut. Garder le sabbat fidèlement, ou toute autre fête de l’Ancien Testament, est aussi complètement insignifiant quant au salut de quelqu’un.
C’est entièrement et seulement par la foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit que vous êtes sauvé. C’est seulement en croyant en Jésus-Christ comme votre Sauveur qui vint par l’eau et l’Esprit que vous pouvez être sauvé. Notre salut vient seulement par notre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, ne contenant aucun effort de nous-mêmes, même pas 0,1%. La supposition selon laquelle nous serions purifiés de nos péchés à cause de nos prières de repentance, ou que nous ferions partie du peuple de Dieu à cause de la circoncision – toute supposition de la sorte qui contient nos propres œuvres ne serait ce qu’à 0,1% ruine le salut du Seigneur. Si nos propres efforts sont nécessaires ne serait-ce qu’à 0,1%, cela signifie que Jésus-Christ a manqué de nous sauver parfaitement par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Mais Jésus-Christ nous a vraiment sauvés parfaitement de tous nos péchés.
Donc, si nous croyons seulement en Lui et ce qu’Il a fait pour nous, nous pouvons être sauvés de tous nos péchés. Il n’y a rien à faire. Il n’y a rien d’autre ni aucun moyen que de croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit de tout cœur. En dépit de cela, si quelqu’un cherche encore à être circoncis dans la chair ou à faire des prières de repentance, il demande à tomber loin de la grâce de Dieu. C’est quelqu’un qui est déterminé à tomber loin de la grâce de Dieu, du salut que Dieu nous a donné.
Ainsi, tous de par le monde doivent connaître la vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et chacun doit cesser d’essayer d’atteindre le salut par ses propres efforts. Parmi vous qui êtes maintenant dans cette Eglise, et tous les chrétiens de par le monde aussi, ceux qui ont cru que leurs péchés étaient expiés parce qu’ils faisaient des prières de repentance doivent réaliser qu’ils ont commis un grand péché devant Dieu. Ils doivent laisser leur foi charnelle et croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Et ils doivent réaliser combien ces croyances sont fausses.
Faire des prières de repentance peut sembler une chose vertueuse et bonne à faire, mais rien n’est plus faux. Ce ne sont pas des prières de repentance qu’il faudrait faire, mais nous devrions nous repentir. Nous repentir signifie nous détourner des actes méchants. Nous devons nous repentir devant Dieu, et si nous voulons vraiment confesser nos péchés, nous devons faire des prières de confession. Nous devons confesser devant Dieu et Le prier ainsi: «J’ai commis ces péchés. Tu m’as déjà sauvé de ces péchés aussi. Je suis sûr que tu as déjà expié même ces péchés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Garde-moi d’être tenté par ces iniquités de nouveau.» C’est la bonne prière de confession quand nous reconnaissons nos péchés. Nous ne pouvons pas être libérés de nos péchés en faisant des prières de repentance.
Si vous alliez dans une certaine direction, et réalisiez que ce n’était pas la bonne, vous devriez vous en détourner et trouver le bon chemin. De même, les gens doivent se détourner des fausses voies de leur foi et trouver la voie de la foi en Lui. Les prières de repentance, où les gens disent seulement en mots: «J’ai mal agi. Pardonne-moi, je ne ferai plus jamais la même chose. Je crois» sont une erreur.
Mais dans le christianisme d’aujourd’hui, les gens clament encore qu’ils peuvent effacer leurs péchés par leurs prières de repentance, et ces gens deviennent des ennemis de Dieu. C’est faux de croire que l’on peut effacer ses péchés par ses prières de repentance. Qu’un homme, lorsqu’il a péché, dise «Seigneur, je suis désolé. Pardonne-moi» ne signifie pas que ses péchés sont expiés. Il en va de même quoi qu’il s’appuie sur le sang du Seigneur à la Croix. C’est parce qu’il ignore les mérites du Seigneur contenus dans l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Essayer d’effacer ses péchés par ses propres prières de repentance c’est sortir de l’amour de Dieu. Et c’est repousser la justice de Dieu et présenter sa propre justice, c’est donc extrêmement mauvais.
La raison pour laquelle le christianisme de par le monde a de tels problèmes est la doctrine de la repentance. Même si quelqu’un connaît et croit en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, s’il se laisse emporter par un tel courant, sa foi est morte.
Maintenant, quelle est la différence entre quelqu’un qui croit en l’évangile de l’eau et de l’Esprit et quelqu’un qui croit que ses péchés sont effacés par ses propres prières de repentance? Nous devons le savoir. Quand nous connaissons cette différence, nous pouvons réaliser l’erreur des prières de repentance. Et nous pouvons alors prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit à ceux qui font diligemment mais inutilement des prières de repentance. Si nous voulons leur dire qu’ils ont tort de s’appuyer sur les prières de repentance, nous devons avoir une claire compréhension de la question; sans une compréhension des choses, nous ne pouvons pas leur dire de recevoir la rémission des péchés en croyant en le vrai évangile. Si nous ne réalisons pas nous-mêmes ce qui ne va pas avec les prières de repentance, alors nous ne pouvons pas en parler aux autres.
Sun Tzu, un ancien stratège Chinois, dit dans son ‘Art de la guerre’: «Connais-toi toi-même et connais tes opposants, et tu ne perdras jamais.» De même, c’est quand nous expliquons d’abord en détail ce qui ne va pas avec leur foi puis prêchons l’évangile de l’eau et de l’Esprit qu’ils s’accorderont avec nous. Nous devons réaliser que si quelqu’un croit qu’il peut effacer ses péchés par ses prières de repentance, nous ne pouvons pas lui prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit. La plupart des chrétiens de par le monde essaient de recevoir la rémission de leurs péchés en faisant des prières de repentance. C’est pour cela que nous devons d’abord avoir une claire compréhension de l’erreur de cette doctrine des prières de repentance. Donc on ne peut qu’insister sur ce point.
Il n’est pas exagéré de dire que ceux qui clament être purifiés de leurs péchés en faisant des prières de repentance ne croient pas en l’évangile de l’eau et de l’Esprit donné par Jésus-Christ. Donc, nous devons prêcher clairement l’évangile de l’eau et de l’Esprit à ceux qui ont ce genre de foi. Ces gens dont la foi est mise dans leurs propres prières de repentance pour leur salut sont dans l’erreur, et ils doivent donc rejeter cette croyance inique. Puis, ils doivent croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, car c’est seulement en croyant en ce vrai évangile qu’ils peuvent être sauvés. Pour prêcher cette vérité aux autres, vous devez d’abord confirmer dans votre cœur que vous avez été sauvé de tous vos péchés en croyant en Jésus-Christ qui vint sur cette terre par l’eau et l’Esprit. Si vous-mêmes n’êtes pas au clair avec cela, vous ne pouvez pas prêcher l’évangile à ces chrétiens qui croient qu’ils ont la rémission de leurs péchés par leurs propres prières de repentance.
«Mais, tandis que nous cherchons à être justifié par Christ, si nous étions aussi nous-mêmes trouvés pécheurs, Christ serait-il un ministre du péché? Loin de là! Car, si je rebâtis les choses que j’ai détruites, je me constitue moi-même un transgresseur» (Galates 2:17-18).
Si, alors que nous cherchons à être justifiés par Christ, nous sommes trouvés pécheurs, Christ est-Il ministre du péché? Paul dit que non. Ce que l’apôtre Paul dit ici c’est que les croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit ne peuvent pas redevenir pécheurs s’ils croient en Jésus en réalisant que la circoncision de la chair n’a aucun effet. En d’autres termes, si l’on rejette seulement la foi en ses propres œuvres et croit en Jésus-Christ comme Sauveur qui vint par l’eau et l’Esprit, on devient un homme juste, et plus jamais un pécheur.
L’apôtre Paul continue disant: «Car, si je rebâtis les choses que j’ai détruites, je me constitue moi-même un transgresseur.» Il parle de la Loi, en particulier de la circoncision physique, en mentionnant «les choses que j’ai détruites». Donc, dans ce passage, la phrase: «si je rebâtis les choses que j’ai détruites» se réfère à la tentative de faire partie du peuple de Dieu en étant circoncis dans la chair. Puisque cela revient à essayer de recevoir la rémission des péchés en gardant et en  pratiquant la Loi, Paul dit qu’il deviendrait alors un transgresseur qui pêche contre Dieu. Paul fait la même réflexion de nouveau en Galates 3 et en Romains 4. Quand Abraham est-il devenu un homme juste? Comme Abraham croyait déjà en la Parole de Dieu, sa foi lui a été imputée à justice bien avant qu’il n’ait été circoncis. Cela nous montre qu’Abraham était déjà approuvé par Dieu pour sa foi en la Parole de Dieu auparavant, et était devenu un homme juste. C’est seulement lorsque quelqu’un croit en la Parole de Dieu qu’il devient juste.
Que se passe-t-il premièrement? Est-ce la circoncision de la chair, ou la foi en la Parole de bénédiction promise par Dieu à Abraham? Abraham croyait en la Parole de la promesse de Dieu selon laquelle il rendrait ses descendants nombreux comme les étoiles du ciel. C’est ainsi que la foi d’Abraham fut approuvée. Bien avant qu’Abraham ne soit circoncis dans la chair, Dieu donna à Abraham Sa Parole de bénédiction et il crut en cette promesse. C’est parce qu’Abraham croyait en la Parole de promesse de Dieu avant d’être circoncis que Dieu le lui imputa à justice grâce à sa foi, puis, lui promettant qu’Il deviendrait le Dieu de ses descendants, Il dit à Abraham d’être circoncis dans la chair comme un signe de cette promesse. Dieu dit que la circoncision physique est le signe de la circoncision spirituelle reçue par sa foi en la Parole de Dieu.
Donc, cela signifie maintenant que Dieu dit toujours à nos cœurs que vous et moi pouvons devenir Ses enfants en croyant en la Parole de l’évangile, grâce à Jésus-Christ qui vint par l’eau et l’Esprit. C’est par notre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit que nous recevons la rémission de nos péchés et devenons juste une fois pour toutes. «Si je rebâtis les choses que j’ai détruites, je me constitue moi-même un transgresseur» (Galates 2:18). Si, ayant déjà été sauvé en croyant en Jésus-Christ qui vint par l’eau et l’Esprit dans nos cœurs, nous devions être circoncis encore une fois, qu’est-ce que cela supposerait? Cela annulerait les mérites de Jésus-Christ, qui a rempli toutes les conditions de la Loi.
Nous ne pouvons pas devenir purs en étant circoncis physiquement. Tout comme la foi d’Abraham fut approuvée quand il crut en la Parole de Dieu, ce n’est pas en étant circoncis dans la chair ou en faisant des prières de repentance que nos péchés sont expiés. Plutôt, nous sommes purifiés de nos péchés une fois pour toutes et devenus justes en croyant de tout cœur en Jésus-Christ qui vint par l’évangile de l’eau et de l’Esprit comme notre Sauveur. Croyez-vous cela? Ce n’est autre qu’être justifié par la foi. Nous ne pouvons devenir justes qu’au moyen de la foi. C’est par la foi que nous sommes approuvés par Dieu, et c’est par la foi que nous sommes sauvés et justifiés. Quand nous avons été justifiés en croyant de tout cœur en l’évangile de l’eau et de l’Esprit donné par Dieu, en ce qu’Il a fait pour nous, comment pourrions-nous régresser à des pratiques religieuses qui appartiennent aux œuvres et non à la foi? C’est pour cela que nous disons que notre justification vient par la foi. La justification par la foi signifie que nous atteignons la justice de Dieu en croyant en Sa Parole.
L’apôtre Paul explique que l’on n’est pas sauvé en étant circoncis physiquement. Recevoir la circoncision physique ne peut pas nous sauver; par contre, c’est en recevant la circoncision spirituelle que nous pouvons être sauvés – c’est-à-dire en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. La circoncision spirituelle signifie recevoir la rémission des péchés dans son cœur en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Par cette circoncision spirituelle, nous pouvons arracher tous les péchés de nos cœurs, comme Abraham a retranché son prépuce avec un couteau aiguisé. C’est ce dont l’apôtre Paul parle.
Allons à Galates 2:19. «Car c’est par la loi que je suis mort à la loi, afin de vivre pour Dieu.» L’apôtre Paul déclare qu’il est mort à la loi. Il ne dit pas qu’il essaie de pratiquer la loi. Pourquoi? Si quelqu’un se tient face à la loi, seuls ses péchés sont révélés, parce que la loi est absolument sainte, juste, et bonne (Romains 7:12). Ainsi, la Bible dit: «Car nul ne sera justifié devant lui par les œuvres de la loi, puisque c’est par la loi que vient la connaissance du péché» (Romains 3:20). En d’autres termes, seuls les péchés de Paul ont été révélés par la loi, et il réalisa qu’il aurait dû mourir.
C’est pour cela que l’apôtre Paul, loin de défendre la Loi, dit que par la Loi il est mort à la Loi. Il dit qu’il a été mis à mort, pour vivre pour Dieu. Cela signifie que l’apôtre Paul a reconnu la Parole de Dieu. Il a reconnu la majestueuse Parole de Dieu, la Parole de vérité. La Loi ne pouvait pas être observée, bien qu’on essaie avec beaucoup d’efforts. C’est parce que les exigences de la Loi sont si absolue que si quelqu’un devaient être considéré comme juste en gardant la Loi, il devrait non seulement être circoncis, mais devrait aussi garder toutes les fêtes et obéir aux 613 commandements qui spécifient ce qu’il doit et ne dois pas faire dans la vie.
Donc, Paul ne put éviter de reconnaître qu’il était incapable de garder la Loi, et confessa que bien que la Loi de Dieu était si parfaite et juste, il était trop imparfait, impur, et inévitablement lié à la destruction. C’est pour cela qu’il confesse que loin de garder la Loi, il est mort à la Loi. Quand il réalisa la vraie entité de la Loi, il n’a pas essayé de pratiquer la Loi, mais il confessa qu’il devait mourir à cause des conditions de la Loi de Dieu, et il crut comme il fallait. Ceci pour vivre pour Dieu par la foi. Autrement dit, Paul réalisa qu’il ne pouvait pas être sauvé de ses péchés autrement que par Dieu, et il ne put que croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit afin que Dieu le sauve. Il dit qu’il est mort à la Loi, afin de rencontrer son Sauveur et recevoir le salut de Sa part. Et par Jésus-Christ, il reçut une vie nouvelle par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Ces croyances de Paul étaient celles qui lui ont permis d’atteindre la justification, constituant la vraie foi.
Mes chers croyants, si vous ne comprenez pas Galates correctement, vous ne pouvez même pas vous approcher de la vérité. Vous pouvez penser: «Bon il y avait des circoncisionistes dans le temps. Je suppose qu’ils s’opposaient à Paul sur la question de la circoncision. Même Pierre était hypocrite, et il a été repris devant les autres par Paul, un plus jeune que lui dans la foi. Je pense que c’est tout ce qui se passe ici. Il n’y a rien de spécial.»
Cependant, vous devez réaliser que ce passage de la Bible doit nous enseigner quelque chose aujourd’hui, et vous devez comprendre clairement cette Epître. Si ce n’était à cause du Livre des Galates, nous ne pourrions pas expliquer à ceux qui croient que la rémission des péchés vient par leurs propres prières de repentance combien leur foi est fausse avec suffisamment de détails. C’est aussi une erreur que d’insister aveuglement: «Tu as tort!» Ce n’est qu’une perspective de «tout ou rien» qui dit: «J’ai raison donc tu as tort. Il n’y a pas de raison à donner, c’est comme cela.» Mais c’est complètement irraisonnable, autant que ce qu’Hitler clamait quand il disait que la race allemande était supérieure à tout le reste. La bonne chose à faire est d’expliquer, avec raison, pourquoi, comment, et ce qui ne va pas chez les circoncisionistes. Dans le passage des Ecritures d’aujourd’hui, Paul montre clairement combien il est erroné et hypocrite d’insister sur la circoncision. Par ces passages de Galates, les chrétiens d’aujourd’hui peuvent maintenant réaliser combien il est vil de s’appuyer sur les prières de repentance et écarter leurs croyances erronées.
Lisons Galates 2:20. «J’ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi.»
Nous voyons le cœur de la foi de Paul. Il croyait entièrement en Jésus-Christ: il n’a pas montré ses propres œuvres, mais il a cru en l’œuvre de Christ de tout son cœur; et il a cru que Jésus-Christ était venu sur cette terre, avait pris ses péchés par Son baptême, avait été crucifié pour lui, était ressuscité des morts, et l’avait ainsi ramené à la vie. Autrement dit, Paul croyait en détail à la façon dont Jésus-Christ était devenu son parfait Sauveur.
C’est ainsi qu’il put déclarer: «J’ai été crucifié avec Christ» (Galates 2:20). C’est la confession de sa foi qui croyait pleinement en Jésus comme son Sauveur. C’est la confession de foi qui croit de tout cœur que Jésus a pris les péchés du monde en étant baptisé par Jean-Baptiste, est mort à la Croix, ressuscité des morts, et l’a ainsi délivré parfaitement de ses péchés. Cela parle d’une foi pure. L’apôtre Paul dit que c’est par cette foi qu’il est mort avec Christ et a été ramené à la vie avec Christ. Voici la foi de l’apôtre Paul.
Mes chers croyants, l’apôtre Paul dit-il que vos péchés sont effacés ou que vous pouvez être sanctifié par vos propres prières de repentance? En ce temps là, quand les circoncisionistes insistaient pour que les chrétiens soient circoncis, l’apôtre Paul déclara: «Car, en Jésus-Christ, ni la circoncision ni l’incirconcision n’a de valeur, mais la foi qui est agissante par l’amour» (Galates 5:6). Notre salut, en d’autres termes, s’obtient seulement par la foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit à 100%. Donc quand il est question de notre salut des péchés, aucune œuvre de notre part quelle qu’elle soit ne peut entrer en ligne de compte. Il ne peut même pas y avoir une miette de nos propres œuvres, même pas un grain de notre propre justice.
Imaginez qu’une de nos sœurs perde ses cheveux, et alors qu’elle prépare une soupe pour nous, des cheveux tombent dans la soupe. N’y aura-t-il pas un problème au moment de manger la soupe? Si nous voyons des cheveux qui flottent dans la soupe, pourrons-nous en manger? Non. De même, notre foi doit être pure. Nous avons besoin de la foi qui croit purement en Jésus-Christ et en ce qu’Il a fait pour nous, n’ajoutant ni ne soustrayant rien du tout. Si nous croyons en l’évangile de l’eau et de l’Esprit tel qu’il est donné par Dieu, nous sommes sauvés exactement selon notre foi. Il est indispensable d’avoir cette foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit qui y croit exactement tel qu’il est.
La foi de l’apôtre Paul l’a amené à dire: «J’ai été crucifié avec Christ; ce n’est plus moi qui vis, mais Christ vit en moi» (Galates 2:20). Paul dit-il ici qu’il a fait quelque chose? Non, pas un mot n’est dit sur une quelconque foi en le sang de la Croix seul et les prières de repentance, sur la circoncision, sur la fidélité à garder toutes les fêtes, sur la diligence à pratiquer la Loi. Il n’y avait, en d’autres termes, absolument aucune œuvre de lui-même qui soit entrée en ligne de compte. Tout ce qu’il devait faire c’était de croire en Dieu et confesser «J’ai été crucifié avec Christ; ce n’est plus moi qui vis, mais Christ vit en moi.»
L’apôtre Paul a été sauvé en croyant en Jésus et en ce qu’Il a fait pour lui. Cette foi n’est-elle pas pure? Il a simplement cru. Il n’a pas dit: «Mais j’ai fait ceci, et j’ai fait cela.» Il a simplement cru dans son cœur que Jésus-Christ est venu sur cette terre comme notre Sauveur, a été baptisé par Jean-Baptiste pour sauver tout le monde, a porté les péchés à la Croix et fut crucifié, et après avoir versé Son sang jusqu’à la mort, ressuscita des morts, devenant ainsi notre Sauveur. «J’ai été crucifié avec Christ; ce n’est plus moi qui vis, mais Christ vit en moi» (Galates 2:20). Croyez-vous aussi de la sorte? Dans la foi de l’apôtre Paul, il n’y avait aucune œuvre de lui-même, et il a été sauvé parfaitement par sa foi seule. Il a été sauvé en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit exactement tel qu’il est. Il n’y aucun autre moyen d’être sauvé que de croire.
Paul continue à confesser, disant: «Si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi» (Galates 2:20).
Paul a été sauvé en croyant en Jésus, et son salut n’avait rien à voir avec ses œuvres. Il n’a pas exposé ses bonnes œuvres devant Dieu, ni vanté ses prières fidèles, mais il a simplement exposé sa foi devant Dieu. C’est la même foi qu’avait Abel lorsqu’il offrait le sacrifice de son premier né des troupeaux et leur graisse. Il croyait en Jésus-Christ, «le premier né de son troupeau», avec un cœur pur. Dieu a agréé le sacrifice de la foi pure, alors qu’il ne considéra pas Caïn et son offrande. Pourquoi Dieu n’a-t-Il pas aimé l’offrande de Caïn? Parce qu’il fit une offrande du fruit de la terre, l’œuvre de sa chair, au Seigneur Dieu (Genèse 4:1-5).
L’apôtre Paul croyait aussi en Jésus comme son parfait Sauveur, et il croyait qu’alors qu’il n’avait d’autre choix que de mourir et périr devant Christ, Il l’a tant aimé qu’Il a sauvé Paul en étant baptisé, mourant sur la Croix, et ressuscitant d’entre les morts. Comme un enfant, l’apôtre Paul a accepté cette vérité telle qu’elle est et y a cru, et c’est ainsi qu’il a été sauvé. Vous et moi devons aussi avoir ce genre de foi. Tout chrétien dans le monde doit avoir cette foi.
Quand nous donnons quelque chose de comestible aux bébés, n’ouvrent-ils pas la bouche? Ils ouvrent grand la bouche. Même si nous plaçons du sucre devant leur bouche et disons «Ah», ils ouvrent leur bouche comme un réflexe. Vous n’avez pas besoin de leur montrer; quand vous leur dites que c’est le moment de manger, ils ouvrent la bouche. Parce que cela signifie que vous allez leur donner à manger. Dire «Ah» peut sembler un simple son, mais pour les bébés, cela signifie que quelqu’un va leur donner quelque chose à manger.
Nous devons avoir une foi d’enfant. Quand Dieu dit: «Je t’ai sauvé. J’ai envoyé Mon Fils sur cette terre, et en L’amenant à être baptisé, mourir à la Croix, et ressusciter des morts, je Lui ai fait porter la condamnation des péchés et effacer entièrement tes péchés. Et Mon Fils a souffert de la mort à ta place, et pour te ramener à une vie nouvelle, Mon Fils est ressuscité. Ainsi Mon Fils t’a sauvé. Crois-le», nous devons simplement dire «Oui» et croire. Comme Paul dit «J’ai été crucifié avec Christ; ce n’est plus moi qui vis, mais Christ vit en moi», nous sommes sauvés purement en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, non par la Loi, non par nos propres pensées ou nos propres actes. C’est par une foi pure que Paul a été sauvé.
Les gens peuvent avoir des interprétations différentes du passage des Ecritures d’aujourd’hui, mais ce passage montre clairement que par les œuvres de la Loi, les prières de repentance, la circoncision, ou ce genre de choses, personne ne peut être sauvé de ses péchés. Paul n’a pas été sauvé en croyant en Jésus puis ajoutant autre chose, mais il a été sauvé purement en croyant et recevant dans son cœur le fait que Jésus-Christ l’a sauvé par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, n’y ajoutant rien. C’est ce que Paul dit dans le passage des Ecritures d’aujourd’hui. Après que l’apôtre Paul ait été sauvé, a-t-il vécu par la foi au Fils de Dieu ou non? Bien sûr que oui. C’est pour cela qu’il a prêché l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Regardons Galates 2:21: «Je ne rejette pas la grâce de Dieu; car si la justice s’obtient par la loi, Christ est donc mort en vain.»
Paul dit ici qu’il ne rejette pas la grâce de Dieu. C’est la foi qu’il avait. Il montre que son salut a été obtenu seulement par la foi en la grâce de Dieu. C’est pour cela qu’il dit que si la justice venait par les œuvres de la Loi, Christ serait mort en vain. Si nos propres œuvres peuvent s’ajouter à notre purification du péché, alors cela signifie que Jésus est mort en vain. Si des actes comme les bonnes œuvres, les prières de repentance, la vie vertueuse ajoutent ne serait-ce qu’un peu au salut, Christ est mort en vain. En d’autres termes, tout ce que Jésus a fait pour nous pendant qu’Il était sur la terre, comme Son baptême et Sa mort sur la Croix, est rendu inutile – il en est ainsi si nos propres œuvres s’ajoutent à Son salut. Nous ne devons pas rejeter la grâce de Dieu. Nous devons la recevoir avec reconnaissance. Nous devons la recevoir avec reconnaissance, donner gloire avec reconnaissance, et être unis au Seigneur avec reconnaissance. Comme nous «avons été crucifiés avec Christ», nos cœurs se sont unis à Christ.
Vous et moi devons être justifiés par la foi, et nous devons être purs par la foi. En croyant que Jésus-Christ nous a sauvés, nous n’avons plus de péché. Ceux qui croient que Dieu a expié leurs péchés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit n’ont pas du tout de péché. C’est ce genre de personne que nous devons tous devenir.
«Si la justice s’obtient par la loi, Christ est donc mort en vain» (Galates 2:21). Si nous pouvons être purifiés de nos péchés par nos prières de repentance, alors Jésus-Christ est venu sur cette terre en vain, Il fut baptisé en vain, et Il est mort à la Croix en vain. N’est-ce pas?
Nous devons réaliser ici comment ces églises de Galatie périssaient. Après la mort de l’apôtre Paul, les églises de Galatie ont disparu sans laisser de trace. Cela montre combien il est dangereux d’élever nos propres œuvres, et de les ajouter à notre salut. Il est absolument indispensable que nous réalisions combien il est mauvais pour nous d’avancer nos propres œuvres.
Vous pouvez penser: «Mais toutes les œuvres sont-elles vraiment mauvaises? N’y a-t-il rien de bon parmi nos œuvres? Je suis sûr qu’il y a du bon même dans nos cœurs.» Cependant, penser ainsi est très dangereux aussi. «Comme nos pères dans la foi ont été circoncis, qu’y a-t-il de mal à croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit et d’être circoncis aussi? Continuons avec les bonnes traditions» - certains pensent-ils comme cela? Mais c’est une erreur. Ce n’est autre que de l’hypocrisie, amenant les autres à être hypocrites aussi; c’est à cause de cela que l’évangile de l’eau et de l’Esprit est perverti; et c’est à cause de cela que beaucoup de gens périssent. Ce que nous considérions comme bon avant de naître de nouveau, ce que nous considérions comme actes vertueux et un cœur décent, tout cela est mauvais en réalité. C’est pour cela que l’apôtre Paul dit que parmi toutes les choses qui ont été un gain pour lui, il les considère comme une perte et inutiles pour Christ (Philippiens 3:7-8).
Certains d’entre vous n’ont-ils pas tenu un séminaire appelé «la guérison intérieure»? C’est un séminaire erroné. Cela écarte la grâce de Jésus-Christ et la rejette. C’est une solution d’escroc qui nous pousse à penser: «Je suis blessé, mais quand je pense à Jésus, n’a-t-Il pas souffert pour moi? Mes parents m’ont blessé, mais n’ont-t-ils pas aussi été blessés?» Etre réconforté par Jésus-Christ pour les blessures de quelqu’un et dire que cette personne pardonne aussi son père revient à pardonner par soi-même. La question du pardon est personnelle. Il s’agit de quelqu’un qui guérit ses propres blessures en utilisant Jésus-Christ, et c’est lui qui pardonne les autres. Il y a un moment, j’ai entendu une cassette d’un tel séminaire, et alors que cela semble bon et décent, c’est très mauvais en réalité.
Nous chrétiens de par le monde devons réaliser combien il est faux de s’appuyer sur nos propres œuvres. Alors que chacun peut être sauvé s’il croit vraiment et purement en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, si ses propres œuvres, bonnes ou mauvaises, s’ajoutent, il ne peut pas être sauvé. C’est pour cela que vous devez les mettre de côté. Si vous acceptez simplement dans votre cœur, comme un enfant, ce que Jésus-Christ a fait pour vous, vous serez sauvé et deviendrez enfant de Dieu. Et si vous annoncez cela, d’autres aussi seront sauvés. Ainsi, il est écrit: «Toute parole de Dieu est éprouvée. Il est un bouclier pour ceux qui cherchent en lui un refuge.» (Proverbes 30:5). Sa Parole est pure. Je rends grâces à Dieu, encore et encore.
En lisant le Livre des Galates, nous pouvons réaliser clairement que nos propres œuvres, bonnes ou mauvaises, ne doivent pas être associées à notre salut. Nous pouvons saisir combien il est faux d’associer ces choses au salut que Dieu nous a donné; nous découvrons que l’hypocrisie de Pierre détournait d’autres personnes; et nous comprenons quel est le cœur de Paul lorsqu’il reprend Pierre à ce sujet. De plus, nos cœurs sont convaincus que lorsque nous prêchons l’évangile, nous devons le prêcher purement. Que les autres croient ou non, tout ce que nous avons à faire c’est prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit avec une foi pure. Si nous présentons autre chose, ceux qui nous écoutent seront confus, et il leur sera plus difficile d’être sauvés.
Mes chers croyants, nous devons prêcher la Parole de Dieu purement. Maintenant comme avant, il y a 10 ou 20 ans, la vérité se trouve toujours dans l’évangile de l’eau et de l’Esprit. C’est pour cela que nous parlons chaque jour de l’évangile de l’eau et de l’Esprit et le prêchons. Parce que c’est la vérité, on ne peut pas en faire trop, même en le prêchant à répétition. Après dix années, devrais-je prêcher autre chose parce que les gens en ont assez d’entendre le même évangile? Au moment où je prêcherai autre chose, nous disparaitrons comme les églises de Galatie.
Nous devons croire en la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit purement. Vous devez croire en l’amour de Dieu purement, et vous devez croire en le salut que Dieu vous a donné tel qu’il est. Si vous le faites, vous êtes du peuple de Dieu. Bien sûr, nos limites sont toujours là. Mais nous sommes le peuple de Dieu par la foi. Quand vous faites partie du peuple de Dieu par la foi, Sa Parole enlève les impuretés de votre cœur et vous nourrit pour grandir dans la foi.
Ceux qui, même après avoir reçu la rémission des péchés, suivent encore le Seigneur avec leurs propres pensées et actes sont exactement comme ceux qui soutenaient la circoncision. Ces gens pensent qu’ils font de leur mieux, mais les résultats seront tristes. Ils sont dans l’erreur. Ainsi, nous devons croire en Dieu purement, nous unir à Lui purement, Le suivre purement, et prêcher la vérité de l’évangile purement. Sachant cela et y croyant, prêchons l’évangile de l’eau et de l’Esprit et vivons par la foi.