Sermons

Sujet 15: Galates

[PARTIE 5-1] Demeurez en Christ, confiant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit (Galates 5:1-16)

Demeurez en Christ, confiant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit
(Galates 5:1-16)
«C’est pour la liberté que Christ nous a affranchis. Demeurez donc fermes, et ne vous laissez pas mettre de nouveau sous le joug de la servitude. Voici, moi Paul, je vous dis que, si vous vous faites circoncire, Christ ne vous servira de rien. Et je proteste encore une fois à tout homme qui se fait circoncire, qu’il est tenu de pratiquer la loi tout entière. Vous êtes séparés de Christ, vous tous qui cherchez la justification dans la loi ; vous êtes déchus de la grâce. Pour nous, c’est de la foi que nous attendons, par l’Esprit, l’espérance de la justice. Car, en Jésus-Christ, ni la circoncision ni l’incirconcision n’a de valeur, mais la foi qui est agissante par la charité. Vous couriez bien : qui vous a arrêtés, pour vous empêcher d’obéir à la vérité? Cette influence ne vient pas de celui qui vous appelle. Un peu de levain fait lever toute la pâte. J’ai cette confiance en vous, dans le Seigneur, que vous ne penserez pas autrement. Mais celui qui vous trouble, quel qu’il soit, en portera la peine. Pour moi, frères, si je prêche encore la circoncision, pourquoi suis-je encore persécuté? Le scandale de la croix a donc disparu! Puissent-ils être retranchés, ceux qui mettent le trouble parmi vous! Frères, vous avez été appelés à la liberté, seulement ne faites pas de cette liberté un prétexte de vivre selon la chair ; mais rendez-vous, par la charité, serviteurs les uns des autres. Car toute la loi est accomplie dans une seule parole, dans celle-ci: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Mais si vous vous mordez et vous dévorez les uns les autres, prenez garde que vous ne soyez détruits les uns par les autres. Je dis donc : Marchez selon l’Esprit, et vous n’accomplirez pas les désirs de la chair.»
 


Etes-vous mort et ressuscité avec Jésus-Christ?


L’apôtre Paul dit en Galates 2:20: « J'ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi.» Si nous croyons en cette Parole, selon laquelle nous avons été crucifiés avec Christ et Il vit en nous, alors nous sommes morts en Lui, et notre Seigneur demeure et vit réellement en nous. Christ a porté tous les péchés que nous avons commis, du passé au présent et à l’avenir, par le baptême de Jean-Baptiste, et Il mourut à la Croix et ressuscita des morts. Maintenant, comme notre Seigneur vit en nous, Il nous a permis de faire Sa volonté. Notre Seigneur vit dans nos cœurs par le Saint-Esprit, et Il nous dirige. 
Regardons à Galates 5:6 dans notre passage aujourd’hui: «Car, en Jésus-Christ, ni la circoncision ni l’incirconcision n’a de valeur, mais la foi qui est agissante par la charité.»
Notre Seigneur agit dans nos cœurs par le Saint-Esprit. Et notre Seigneur nous dit qu’Il a effectivement expié tous nos péchés. Nous croyons en le Saint-Esprit qui demeure dans nos cœurs. Par Son baptême, notre Seigneur a pris tous nos péchés, que nous les ayons commis avant ou après avoir reçu la rémission des péchés ; Il mourut à la Croix à notre place ; Il ressuscita des morts ; et Il expia ainsi tous nos péchés. Quand nous avons foi en cet évangile de l’eau et de l’Esprit, le Seigneur nous permet de ne pas tomber à cause des ces péchés que nous commettons par insuffisance et faiblesse. C’est parce que le Seigneur nous a sauvés de tous nos péchés. 
 

De quoi avons-nous besoin, maintenant?

Quand la Bible dit ici: «Car, en Jésus-Christ, ni la circoncision ni l’incirconcision n’a de valeur, mais la foi qui est agissante par la charité» (Galates 5:6), cela signifie que ce dont nous avons besoin c’est croire que notre Seigneur a expié tous nos péchés par amour pour nous. Par nature, nous sommes insuffisants et méchants. Donc tant que nous vivons sur terre, nous ne pouvons que révéler nos limites. Et il nous est facile d’être lié par nos faiblesses et insuffisances. En d’autres termes, il y a des moments où notre foi peut être secouée, alors que nous pensons: «Etant donné qui je suis, comment pourrais-je prêcher l’évangile, et encore les sauver du péché?» Quand nous regardons à nous-mêmes, nous sommes facilement découragés et parfois nous voulons même abandonner notre vie de foi. 
Cependant, l’apôtre Paul, qui avait la même nature humaine que nous dit: « J'ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi» (Galates 2:20). Effectivement, c’est par notre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit que nous vivons. Ceux qui croient en le baptême de Jésus et Sa croix ne sont plus les mêmes que par le passé. Cela parce que si nous croyons réellement que tous nos péchés ont été transférés sur Jésus-Christ quand Il fut baptisé, et qu’Il est mort à la Croix à notre place, alors nous sommes déjà morts avec le Seigneur à la Croix, et Christ vit en nous. Nous sommes de nouvelles créatures en Jésus-Christ. 
Si nous croyons vraiment que notre Seigneur a déjà expié tous nos péchés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous pouvons croire que le Seigneur vit dans nos cœurs. Cette foi nous fait naître de nouveau. Si nous avons cette foi, tout comme l’apôtre Paul, nous pouvons œuvrer pour l’évangile de Dieu. 
Dieu dit: «Car, en Jésus-Christ, ni la circoncision ni l’incirconcision n’a de valeur, mais la foi qui est agissante par la charité» (Galates 5:6). Si notre Seigneur a effectivement pris tous nos péchés en étant baptisé, est mort à la Croix, cela signifie que vous aussi avez transféré vos péchés sur Jésus et êtes morts avec Lui ; et si Christ est effectivement ressuscité, cela signifie que nous sommes aussi ressuscités par la foi en Jésus-Christ, et ce Seigneur ressuscité demeure maintenant dans nos cœurs. Maintenant, en mettant notre foi en l’amour rédempteur de Jésus-Christ, nous sommes libres de tous les péchés du monde. 
Nous continuons de commettre des péchés dans ce monde. Même si nous avons reçu la rémission de nos péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, cela ne signifie pas que nous n’avons pas de faiblesses. Nous sommes toujours insuffisants et faibles. Que nous regardions à nous ou que les autres nous regardent, nous sommes insuffisants. Nous savons bien que nos limites ne sont pas moindres, mais trop nombreuses. Et nous ne pouvons espérer de changement à venir, nous liant nous-mêmes à nos faiblesses. Nous nous questionnons, disant: «Alors que je n’ai aucun doute au sujet de la rémission de mes péchés, je suis toujours mauvais. Je suis si déçu d’être comme cela, bien qu’ayant reçu la rémission de mes péchés.» Et alors que des pensées charnelles s’élèvent, nous tombons dans la confusion, le doute et des questions sur soi-même. Genèse 1:2 dit: «La terre était informe et vide: il y avait des ténèbres à la surface de l'abîme.» Comme dans ce passage, lorsque nous sommes liés par nos faiblesses et insuffisances, notre cœur est confus et vide. 
Le Seigneur vit dans nos cœurs. Parce que Jésus est venu dans ce monde, a pris tous les péchés du monde une fois pour toutes en étant baptisé par Jean-Baptiste, et mourut à la Croix, le fait que le Seigneur soit vivant signifie qu’Il a expié tous nos péchés une fois pour toutes. Nous sommes sauvés en croyant en la vérité, selon laquelle notre Seigneur vivant a expié tous nos péchés. Et nous ne sommes plus liés par nos faiblesses, mais maintenant que nous avons été libérés de nos péchés et transgressions, nous vivons par notre foi au Seigneur. 
Le Seigneur est vivant dans nos cœurs. Si cela est vrai, nous en tirons la conclusion que le Seigneur a effectivement expié tous les péchés de notre vie. Donc, l’amour de notre Seigneur qui nous a sauvés de nos péchés nous libère non seulement de nos péchés, mais aussi de nos insuffisances et faiblesses. 
Notre Seigneur demeure dans nos cœurs par le Saint-Esprit. Notre Seigneur est-Il vivant dans nos cœurs? Il est vivant. Alors notre vieil homme est-il déjà mort? Il est mort. Si c’est vrai, alors vous êtes mort et ressuscité en Jésus-Christ. Le Seigneur vit dans le cœur des croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, alors que notre vieil homme est mort. Comme nous avons reçu le salut par notre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous sommes libres de tous nos péchés, insuffisances, et souillures. 
Cette vérité est indiscutable. Tout ce que nous devons faire maintenant c’est croire en le Seigneur et Le remercier d’avoir expié nos péchés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit et nous avoir délivrés des péchés du monde. Si nous croyons effectivement que notre Seigneur vit dans nos cœurs, cela signifie que nous avons été sauvés de nos insuffisances. C’est ainsi que nous pouvons commencer à faire l’œuvre de Dieu, confiants en notre Seigneur. 
 

Nous sommes au Seigneur

L’apôtre Paul dit: «Je dis donc : Marchez selon l’Esprit, et vous n’accomplirez pas les désirs de la chair» (Galates 5:16).
Parce que le Seigneur vit dans nos cœurs, il est naturel de vouloir vivre selon le Saint-Esprit. C’est le Saint-Esprit qui provoque ce désir dans nos cœurs. C’est précisément parce que le Seigneur vit dans nos cœurs qu’Il éveille ces désirs du Saint-Esprit en nous. En d’autres termes, pour ceux qui ont reçu la rémission des péchés, leurs cœurs désirent faire l’œuvre du Seigneur, prêcher l’évangile, et servir le Seigneur. L’Esprit de notre Seigneur est venu dans le cœur de ceux qui ont reçu la rémission des péchés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et cet Esprit les inspire à servir le Seigneur, à aimer les autres, à servir l’évangile, et à soutenir la prédication de l’évangile sous différentes formes. C’est dans ces temps que vous et moi marchons par ces désirs du Saint-Esprit. Le Seigneur dit qu’alors, nous n’accomplirons pas les désirs de la chair. 
Mes chers croyants, nous devons croire que notre vieil homme est déjà mort à la Croix avec Christ. Nous devons croire que le Seigneur a expié tous nos péchés, tous les péchés de notre naissance et de notre vie, nos insuffisances et souillures, et qu’Il est maintenant venu dans nos cœurs par le Saint-Esprit. Si vous avez cette foi, vous avez été crucifié, et maintenant que vous êtes né de nouveau, c’est Christ qui vit en vous. Vous avez alors la même foi que l’apôtre Paul lorsqu’il déclare en Galates 2:20: «J'ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi.» Et tout ce qu’il vous reste à faire c’est vivre par la foi, confiant en ce que l’amour de Dieu vous a sauvé, comme la Bible dit que rien ne vaut la foi qui est agissante par l’amour (Galates 5:6).
 


Quelle foi est la bonne?


Quel est le message principal du passage d’aujourd’hui, en Galates chapitre cinq? 
L’apôtre Paul avait prêché l’évangile dans la région de Galatie, mais maintenant, les saints étaient liés par leurs insuffisances. Quand les saints des églises galates se regardaient, ils voyaient leurs faiblesses, et désespéraient, se demandant: «Pourquoi suis-je si mauvais, si je crois vraiment en Jésus comme mon Sauveur?» Et ils se sont mis à penser qu’ils devaient être circoncis physiquement pour être affermis comme étant le peuple de Dieu. Ils pensaient: «Si je suis circoncis, mon cœur aura une plus grande foi.» Et comme certains les détournaient vers la circoncision à ce moment là, pratiquement tous les saints des églises galates finirent par être circoncis volontairement. C’est pour cela qu’ils voulaient recevoir la circoncision physique, en plus de la foi en Jésus-Christ. 
L’apôtre Paul était donc touché. Il dit aux saints galates: «Alors que vous ne pouviez que mourir à cause de vos péchés, selon la Loi, Christ n’a-t-Il pas pris tous vos péchés en étant baptisé, mourant à la Croix, et ressuscitant des morts? Christ ne vous a-t-Il pas sauvé, et n’avez-vous pas été sauvés en croyant en Jésus-Christ? Pourquoi vous êtes-vous de nouveau liés aux rituels de l’Ancien Testament?»
L’apôtre Paul était si fâché et frustré qu’il dit: «je voudrais être maintenant auprès de vous, et changer de langage, car je suis dans l’inquiétude à votre sujet» (Galates 4:20). Quand Paul dit qu’il voulait changer de langage, il veut dire: «je vous ai respecté en tant que peuple de Dieu, mais maintenant que vous êtes devenus enfants du malin, je ne peux plus vous faire confiance. Je doute sérieusement de vous.»
Cependant, l’apôtre Paul continue d’exhorter: «Celui qui est circoncis doit observer toute la Loi. Quiconque veut revenir à la Loi et être justifié par elle doit observer la Loi à 100 pour cent. Essayez si vous voulez. En Christ, ni la circoncision ni l’incirconcision ne valent, mais la foi qui est agissante par l’amour. Dieu nous a déjà sauvés par Son eau et sang par Son amour pour nous, et c’est en croyant en Jésus-Christ de tout cœur que nous avons été sauvés. Tout ce dont vous avez besoin c’est la foi ; qu’importe que vous soyez circoncis extérieurement ou non? Pourquoi essayez-vous d’appliquer ce rituel de la Loi?»
Donc, ceux parmi les saints galates qui étaient liés par leurs faiblesses ont été exhortés par Paul comme suit : «Comme nous avons été crucifiés avec Christ, ne sommes nous pas morts avec Christ? Croyez-vous en Jésus? Si vous croyez en Jésus, croyez aussi que lorsque Jésus prit nos péchés et mourut à notre place, nous sommes morts aussi. Vous et moi sommes morts. Sommes-nous morts avec Christ? Nous sommes morts avec Lui. Christ vit en moi. Si le Seigneur est ressuscité et est venu dans nos coeurs par le Saint-Esprit pour vivre en nous, nous n’avons pas besoin d’être liés par la Loi. Vous n’avez pas besoin de vous lier par des actes insuffisants. Vous êtes déjà mort. En Christ, tous vos péchés et transgressions ont été jugées parce que tous vos péchés ont été expiés. Vous avez été sauvés. Ne vous liez pas à vos propres faiblesses. Rien ne compte sinon la foi agissante par l’amour. Croyez-vous vraiment en le Seigneur? Croyez-vous que le Seigneur est mon Sauveur, et votre Sauveur?»
Si l’apôtre Paul nous questionnait ainsi, que répondrions-nous? Nous dirions: «Oui, je le crois.»
«Croyez-vous que le Seigneur a pris tous vos péchés?»
«Oui, je crois que le Seigneur a porté mes péchés.»
«Croyez-vous que vos péchés ont été transférés sur Jésus quand Il fut baptisé?»
«Oui, je le crois.»
«Croyez-vous que Jésus a pris tous les péchés de ce monde à votre place, est mort à la Croix, et ressuscité des morts?»
«Oui, je le crois.»
Notre foi n’est autre que celle-là. La foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit est ce qui compte vraiment devant Dieu, seule cette foi nous sauve, et seule cette foi nous libère de nos péchés, faiblesses, insuffisances. C’est cette foi que Dieu attend de nous. C’est cela, la vraie foi. C’est ce que l’apôtre Paul proclamait. 
Qu’en est-il de vous et moi? Alors que nous vivons dans ce monde, nous ne suivons pas toujours la chair. Parfois nous suivons la chair, mais d’autres fois nous suivons le Saint-Esprit. Mais que faites-vous quand vous suivez la chair et découvrez vos insuffisances? Vous emprisonnez-vous à cause de cela? Vous pouvez souvent vous emprisonner et vous condamner, disant: «Cela fait si longtemps que j’ai reçu la rémission de mes péchés, et je suis toujours mauvais. Je suis un perdant! Quel insensé! Comment puis-je suivre le Seigneur et finir avec une chair si mauvaise?»
Mes chers croyants, en vivant dans ce monde, nous allons et venons de deux différents genres d’actes. Dans la vie de tous les jours, nous vacillons entre l’œuvre de l’Esprit et l’œuvre de la chair. Nous le faisons constamment. Alors que ceux qui ne sont pas nés de nouveau ne peuvent qu’être absorbés par des questions charnelles, ceux qui sont justes balancent entre l’œuvre de la chair et celle de l’Esprit. Autrement dit, même les justes tomberont inévitablement dans l’œuvre de la chair s’ils ne font pas l’œuvre de l’Esprit. Nous, les justes, ne pouvons que pécher quand nous ne marchons pas par l’Esprit. Mais, devons-nous faire des prières de repentance pour essayer d’effacer ces péchés? Essayez-vous d’effacer tous vos péchés par vos prières de repentance, comme les saints galates il y a longtemps ont cherché à être circoncis pour confirmer leur statut de peuple de Dieu sauvé? Cela reviendrait à retourner à la Loi. 
Le Seigneur dit que rien ne compte sinon la foi agissante par l’amour. C’est par notre foi, en croyant que le Seigneur a pris tous nos péchés, est mort à la Croix et ressuscité des morts, que nous avons été sauvés. En dépit de cela, essayez-vous toujours d’être purifié en faisant des prières de repentance?
Mes chers croyants, quand certaines insuffisances de votre chair sont révélées, vous devez admettre que c’est ce que vous êtes par nature. Plutôt que dire: «Je ne suis pas comme cela», vous devez admettre votre nature fondamentalement mauvaise. Comme c’est la nature de notre chair, nous ne pouvons que suivre les désirs de la chair si nous ne marchons par l’Esprit. Voilà qui nous sommes. Donc, ne soyez pas frustré quand vous péchez sans le vouloir. Si vous n’admettez pas votre nature, vous vous blâmerez vous-même, pensant: «Je ne suis pas comme cela, je ne devrais pas faire une telle erreur.»
Cependant, si vous réalisez que c’est vous, vous pouvez trouver la solution. Quand vos insuffisances sont exposées, vous devez admettre que vous êtes vraiment comme cela. Puis vous devez affirmer que vous avez été sauvé et êtes devenu une nouvelle création, libre de vos insuffisances, par la foi, croyant que vous êtes mort avec Christ, qu’Il a expié tous vos péchés, et que le Seigneur vit en vous désormais. 
Maintenant que nous avons été libérés de nos insuffisances par la foi, comment devons-nous vivre? Nous devons vivre selon les désirs du Saint-Esprit. Comme dit, les désirs du Saint-Esprit sont les saints désirs que Dieu éveille dans nos cœurs. Plus nous faisons l’œuvre de Dieu, plus nous voulons faire ces œuvres. Ceux qui servent le Seigneur désirent Le servir de plus en plus. Bien qu’ils trouvent cela difficile au départ, ils veulent servir le Seigneur en réalisant combien c’est précieux de Le servir. C’est vraiment difficile de rendre témoignage à l’évangile de l’eau et de l’Esprit au début, mais une fois que nous y sommes habitués, nous désirons témoigner encore davantage. 
Ce n’est autre que le désir du Saint-Esprit. Tout ce que nous devons faire c’est vivre selon ces désirs du Saint-Esprit. Nous n’avons pas besoin d’être liés par nos péchés et faiblesses. Nous sommes sauvés par la foi. Le passage d’aujourd’hui nous dit que rien n’a de valeur sinon «la foi, qui est agissante par l’amour». Comme nous sommes déjà sauvés par la foi, que reste-t-il? Il nous reste seulement à vivre selon les désirs du Saint-Esprit. 
La circoncision est un rituel de la Loi. Mais devenez-vous vraiment enfant de Dieu et juste en coupant seulement votre prépuce? Vous pourriez couper toutes les parties de votre corps que vous voulez, des doigts aux pieds, cela ne vous rendrait pas juste. Même si vous jetez votre corps au feu, votre âme ne serait pas justifiée. 
Comment, alors, pouvons-nous devenir justes? En croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, l’évangile de Jésus-Christ qui a agi par l’amour, que nous devenons justes. 
C’est pour cela que l’apôtre Paul dit: «J'ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi» (Galates 2:20). Et l’apôtre Paul poursuit en nous disant de vivre selon les désirs du Saint-Esprit. 
Quand la Bible nous dit de vivre selon les désirs de l’Esprit, vous pouvez penser qu’il y a quelque chose de spécial ici, mais il n’en est rien. Le désir de votre cœur de servir l’évangile est le désir du Saint-Esprit. C’est le désir du Saint-Esprit. Les désirs du Saint-Esprit ne sont pas si exigeants ; quand nous avons un petit désir de vivre pour Dieu, tout ce que nous devons faire c’est vivre selon ce désir puisque c’est le désir du Saint-Esprit. Quand les Chrétiens vivent une vie spirituelle pour Dieu selon les désirs du Saint-Esprit, leur vie sera récompensée d’un 20/20 devant Lui. Ils réussiront le test avec succès. Même si nous passons constamment des désirs du Saint-Esprit à ceux de la chair, notre vie Chrétienne sera une réussite si nous vivons selon les désirs du Saint-Esprit, confiants en notre salut. C’est ce que l’apôtre Paul nous dit aujourd’hui. 
C’est pour cela que vous devez rejeter vos pensées erronées. «Alors que je suis désespéré, comment pourrais-je vivre pour les autres, l’Eglise, ou l’évangile? Je ne peux même pas me porter.» Seriez-vous inquiet de la sorte? Vous aussi êtes comme cela. Mais même si c’était votre cas, si vous réalisez et croyez en le fait que notre Seigneur a expié tous les péchés du monde y compris les vôtres, vous pourrez mener votre vie de foi avec succès. Le Seigneur savait déjà que vous alliez pécher, et c’est pour cela qu’Il a expié tous vos péchés, y compris ceux que vous alliez commettre après être né de nouveau. 
Si le Seigneur avait ôté seulement le péché originel ou vos péchés, Il n’aurait pas été l’Agneau de Dieu, et Il n’aurait pas pu dire: «Tout est accompli» à Sa mort. Mais Jean-Baptiste rendit un témoignage concret de Jésus dans la Bible, disant: «Voici l’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde!» (Jean 1:29). En croyant en cette Parole écrite telle qu’elle est, tous nos péchés ont été transférés sur Jésus par Son baptême, et nous avons été crucifiés et ressuscités en union avec Christ. Nous sommes les justes, nés de nouveau par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. 
Mes chers croyants, avez-vous des péchés, ou non? Vous n’avez pas de péché. Et maintenant, vous croyez que vous avez transféré vos péchés sur Jésus-Christ, êtes mort avec Christ, et ressuscités avec Christ. Qu’y a-t-il dans votre cœur? Il n’y a pas de péché, mais la foi qui agit par amour. Mes chers croyants, c’est par la foi que nous sommes devenus enfants de Dieu. C’est parce que nous n’avons pas de péché que nous désirons maintenant faire l’œuvre de Dieu par la foi. 
C’est pour cela que dès maintenant, vous devez réaliser et croire qu’il n’y a pas de péché en vous, et vous devez être libre des liens de la chair. Dans les jours à venir, même si vous êtes faible, vous devez suivre les désirs du Saint-Esprit par la foi. Bien que ceux qui sont nés de nouveau ne soient pas toujours capables de suivre les désirs du Saint-Esprit, dans leurs cœurs, ils veulent suivre les désirs du Saint-Esprit. Un chien en promenade avec son maître peut s’aventurer quelque part dans les ordures et renifler pour trouver à manger, mais il revient rapidement pour suivre son maître. De même, même si nous suivons souvent la chair et hésitons entre la chair et l’Esprit, nous sommes toujours les gens sauvés qui suivent le Seigneur. 
Même si nous sommes faibles, nous sommes sans péché, et devons vivre selon les désirs du Saint-Esprit. Quand nous travaillons fidèlement dans les petites choses que Dieu nous inspire, le Seigneur amènera nos cœurs à désirer davantage. Si vous ne savez pas quoi faire, faites fidèlement ce qui vous a été confié par l’Eglise de Dieu. Quand nous servons le Seigneur et l’évangile d’une quelconque façon, nous devenons des Chrétiens justes devant Dieu. 
Mes chers croyants, Dieu nous a donné la liberté, non les liens. Dieu vous a libéré des liens, pour que vous Le suiviez de votre propre chef et de tout cœur, Le suiviez avec joie, et Le serviez avec joie. Le Seigneur nous a sauvés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit pour que nous ne soyons plus jamais liés par le péché ou le jugement. 
Comme des gens de l’Eglise Primitive qui avaient entendu l’évangile de Paul ont été circoncis pour couvrir leurs faiblesses, les chrétiens de ces temps essaient aussi de couvrir leurs péchés en faisant des prières de repentance quand ils pêchent. Est-ce juste de le faire? Non. Beaucoup de chrétiens, cependant, ne réalisent pas que les péchés du monde ont été transférés sur Jésus par Son baptême, et cela signifie qu’ils ne croient pas vraiment en Jésus. Ils ne savent pas que leur vieil homme est mort avec Jésus-Christ en s’unissant à Lui par Son baptême et la Croix. C’est pourquoi ils font des prières de repentance. S’ils croient réellement en Jésus, ils n’essaient pas d’effacer leurs péchés par leurs propres prières de repentance. 
Les chrétiens d’aujourd’hui qui essaient de recevoir la rémission de leurs péchés en faisant des prières de repentance lorsqu’ils pèchent sont de ceux qui ont été retranchés de Christ et jetés loin de Lui, pour être sous la malédiction et la condamnation. Ils ne sont pas ceux qui croient en Christ. Si quelqu’un croit réellement en Jésus-Christ, alors même s’il est faible, il remercie Dieu pour ses faiblesses se confiant en le Seigneur. Vous et moi devons être reconnaissants à Dieu lorsque nous voyons nos insuffisances, car le Seigneur a effacé tous ces péchés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. 
Mes chers croyants, nous devons mener nos vies de foi avec reconnaissance à Jésus-Christ par la foi. Vous ne devez pas devenir de ceux qui se lient pour périr. Des saints confessent qu’ils veulent aller dans le monde, acheter des vêtements, voir de belles choses, et qu’il y a beaucoup de choses qu’ils veulent faire. Quand vous finissez avec la fièvre de tous ces désirs, vous reconnaissez qui vous êtes par nature. Si vous avez vraiment besoin de nouveaux habits, achetez-en pour répondre à votre désir. Puis, continuez de suivre le Seigneur. Est-ce là un péché? Non. Ma seule exhortation est que vous ne tombiez pas dans les desirs de votre chair et ne soyez découragés par vos pensées d’être limités à cela. Ce n’est qu’une partie de vous. Vous voulez suivre les désirs de Dieu. Vous pouvez être insuffisants, mais vous êtes toujours justes. Je vous demande à tous d’avoir une claire compréhension de votre identité, et de vivre par la foi comme enfants de Dieu. 
Même si vous êtes insuffisant, vous êtes toujours les enfants de Dieu, sauvés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Si vous voulez suivre le Seigneur et L’adorer, croyez sans douter que vous êtes effectivement justes devant Dieu, des saints, ceux qui ont reçu la vie éternelle, et les ouvriers de la justice de Dieu, vous vous êtes identifié en tant que tel. 
Ceux qui ne se sont pas encore identifiés considèrent toujours le Livre des Galates comme difficile à comprendre. Ils ne peuvent comprendre son enseignement spirituel. Donc, ils disent facilement: «Que dit Paul? Je ne comprends pas ce dont il parle. Tout ce qu’il doit faire c’est dire aux gens de vivre vertueusement, et il parle de choses si compliquées.» Même les théologiens ne savent pas exactement pourquoi l’apôtre Paul était si fâché contre les circoncisionistes des églises de Galatie. Ils mentionnent seulement la définition et le lexique de circoncisioniste. 
Pour ceux qui sont nés de nouveau, cependant, Galates, Hébreux, et Lévitique sont plantés dans leurs cœurs comme la Parole de vérité. Quand les croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit lisent la Parole de Dieu, ils sont capables de la comprendre facilement, et ils la connaissent et l’acceptent donc comme la vérité, en faisant d’Elle leur nourriture de la foi. 
Parce que Dieu notre Père nous a aimés, Il a envoyé Son Fils sur terre, L’a fait baptiser, et crucifier à notre place pour nos péchés. Donc quand vous et moi disons que nous croyons en Jésus-Christ, cela signifie que nous croyons que tous nos péchés ont été transférés sur Jésus à Son baptême, que lorsqu’Il est mort, nous sommes morts, et que lorsqu’Il est ressuscité, nous sommes ressuscités. Et comme Dieu le Père a donné Son Fils pour nos péchés, c’est en croyant en Jésus-Christ que nous sommes sauvés. Parce que nos âmes ont été sauvées à partir de là, nos actes insuffisants ne nous troublent plus, et tout ce dont nous avons besoin c’est de suivre la volonté de Dieu par la foi. 
Mes chers croyants, nous sommes les justes qui avons reçu la rémission des péchés. En dépit de cela, pensez-vous toujours devoir faire des prières de repentance lorsque vos limites sont révélées? «Seigneur, pardonne moi, j’ai péché. Efface mes péchés.» Les chrétiens aujourd’hui pensent cela, et font des priers des lèvres à la moindre faute. Cependant, ils ne peuvent pas être remis des péchés par ce moyen, quelle que soit l’ardeur avec laquelle ils prient Dieu d’effacer leurs péchés. 
Le salut de Jésus a déjà été accompli il y a plus de 2 000 ans, et c’est en croyant en cette vérité que l’on peut recevoir la rémission des péchés. Comme ce salut que Jésus nous a donné par l’évangile de l’eau et de l’Esprit est maintenant dans nos cœurs, nous sommes libres des péchés que nous commettons à ce moment même. Nous avons déjà été sauvés de tous nos péchés à venir aussi. C’est la vérité. Le croyez vous?
Les pasteurs du monde aiment faire du bruit lorsqu’ils prêchent des sermons à leur assemblée. Ils n’ont pas d’autre choix qu’être flamboyants parce qu’ils n’ont rien à prêcher dans leurs cœurs. Et pour exploiter l’assemblée pour son argent, il est inévitable de susciter l’émotion de l’assemblée et de l’amener dans une excitation. Quand ces pasteurs disent: «Feu, feu, feu!» leurs assemblées disent «Amen. Alléluia, alléluia!» Emportés par leurs émotions, les gens vident leurs poches. C’est parce que remplis d’émotion, leur pensée est désorientée, et ils ont peu de temps pour réfléchir. Débordés par l’émotion, ils donnent tout leur argent, et quand cela ne suffit pas, ils donnent aussi leurs bijoux et pierres précieuses. Les religieux obéissent aux faux prophètes non parce qu’ils veulent servir le Seigneur, mais parce qu’ils sont dépourvus de jugement momentanément. 
Vous et moi pouvons être insuffisants, mais nous sommes toujours justes. Nous avons été crucifiés avec Christ. Et nous sommes ressuscités. Bien que nous soyons limités, nous sommes enfants de Dieu. Nous sommes justes. Nous sommes ouvriers de justice. Nous qui sommes nés de nouveau voulons suivre les désirs du Saint-Esprit, désirant servir le Seigneur de toutes les façons possibles. Tout ce que les gens comme nous doivent faire c’est vivre selon les désirs du Saint-Esprit. Ces désirs du Saint-Esprit prennent place quand vous faites l’œuvre de Dieu. Vous êtes réveillé par les désirs du Saint-Esprit quand vous cessez de vivre selon les désirs de la chair, venez à l’Eglise de Dieu où ces désirs du Saint-Esprit peuvent prendre place, écoutez la Parole, et unissez vos cœurs à l’œuvre de Dieu, même si vous êtes un peu insuffisant. 
Quand votre cœur désire faire l’œuvre de Dieu, n’ignorez pas ce désir, mais continuez de le suivre même s’il est petit, et unissez vous aux serviteurs de Dieu et à Son Eglise. Une fois que vous le faites, votre petit désir grandit comme une boule de neige dévalant une colline. Ainsi, vous aurez un désir brûlant de vivre pour Dieu, de faire l’œuvre de Dieu, et sans même le réaliser, vous deviendrez de bons ouvriers de Dieu. Peu importe combien nous sommes limités, Dieu a mis le Saint-Esprit dans nos cœurs. Il est devenu notre Sauveur demeurant en nous comme le Dieu vivant, et Il nous a aussi donné les désirs du Saint-Esprit pour faire des œuvres bénies. 
Je remercie le Seigneur de nous donner ces désirs. J’espère et prie que vous viviez selon les désirs du Saint-Esprit qui s’élèvent dans vos cœurs. Alléluia!